Principal Kyste

Quels tests pour la cystite?

Parmi toutes les maladies urologiques féminines, la cystite est la plus courante. La cystite est une inflammation de la vessie pouvant être causée par diverses maladies gynécologiques (infections, candidose, colpite). Bien que la cystite soit une maladie urologique, le gynécologue établit souvent le diagnostic et le traitement de la cystite. Il prescrit également des tests de dépistage de la cystite, qui aideront à déterminer la présence de la maladie et à identifier le stade de son développement.

Quels tests ont la cystite?

Pour diagnostiquer la cystite est assez simple. Des complications ne peuvent survenir que dans le cas d'une forme chronique de la maladie ou au stade initial de la cystite. Au premier stade du diagnostic, le médecin recueille l’anamnèse, c’est-à-dire vérifie l’historique de la maladie et identifie également les symptômes spécifiques de la maladie. Après cela, des tests de laboratoire sont programmés (tests de cystite chez les femmes). À l'avenir, en plus des tests de dépistage de la cystite, le médecin peut également prescrire des méthodes de recherche instrumentales qui aideront au diagnostic.

Quels tests font la cystite chez les femmes? En règle générale, pour identifier la maladie, il suffit de réussir les types de tests de laboratoire suivants:

1. Compléter la numération sanguine.

2. Analyse générale des urines.

3. Analyse d'urine selon Nechyporenko.

En plus de ces tests, la cystite chez la femme peut également être prescrite aux études supplémentaires suivantes:

1. Diagnostic PCR pour la détection de maladies infectieuses.

2. Culture bactériologique d'urine pour la détection de la microflore opportuniste.

3. Échographie des organes urinaires, nécessaire pour exclure les maladies associées.

4. Analyse de la microflore vaginale pour la dysbactériose.

5. Biopsie, cystoscopie.

En règle générale, les résultats d'une analyse sanguine générale de la cystite ne sont pas modifiés, à l'exception d'une réaction inflammatoire modérée. Par conséquent, l'analyse de l'urine revêt une plus grande importance ici - en cas de cystite, comme dans d'autres maladies urogénitales, c'est lui qui permet d'obtenir les résultats les plus fiables et de diagnostiquer la maladie.

Les tests d'urine pour la cystite commencent par un test d'urine général. Lorsque détecté dans les résultats de l'analyse de pathologies telles que l'hématurie (la présence de globules rouges dans l'urine), la leucocyturie (l'augmentation du nombre de leucocytes dans l'urine), la présence de protéines dans l'urine, les cellules épithéliales, une couleur trouble de l'urine, la bactériurie (la présence d'un grand nombre de bactéries dans l'urine) Le diagnostic est attribué à l'analyse de la portion moyenne d'urine (analyse d'urine selon Nechyporenko).

Ce test urinaire de la cystite est prescrit pour déterminer le nombre de leucocytes, érythrocytes, cylindres et autres éléments dans 1 millilitre de la portion moyenne de l’urine. Normalement, 1 ml d'urine ne doit pas contenir plus de 2000 globules blancs, 1000 globules rouges et 20 cylindres. En cas de cystite aiguë, les valeurs de ces indicateurs augmentent plusieurs fois.

Afin d'obtenir des résultats précis et fiables de l'analyse de l'urine dans la cystite, il est très important de collecter correctement le matériel pour la recherche. Le non-respect des règles d'hygiène lors du prélèvement d'urine et les erreurs typiques du patient peuvent fausser considérablement les résultats des tests. Par conséquent, immédiatement avant la procédure de collecte d'urine, il est nécessaire de procéder à une hygiène minutieuse des organes génitaux.

Une petite quantité d'urine est d'abord descendue dans les toilettes, puis le réservoir de collecte d'urine est rempli. L'analyse de la cystite chez les femmes nécessite également la fixation obligatoire des lèvres (elles doivent être diluées au cours du processus de lavage et immédiatement lors du prélèvement d'urine). La présence de sang dans les urines est un signe de cystite aiguë, il est donc déconseillé de procéder à une analyse pendant la menstruation. Cependant, en cas d'urgence d'un test d'urine, vous pouvez utiliser un coton-tige.

La culture bactériologique d'urine et le diagnostic PCR sont utilisés dans les cas où il est nécessaire d'identifier l'agent responsable de la maladie ayant conduit à la cystite.

Méthodes rapides d'analyse de la cystite chez la femme

Les méthodes modernes de diagnostic rapide peuvent simplifier le diagnostic et obtenir les résultats des tests pour confirmer ou exclure la cystite plusieurs fois plus rapidement. Ceux-ci incluent les types de tests suivants:

- Test rapide pour déterminer la quantité de protéines dans l'urine, les globules rouges et les globules blancs.

- Réaction leucocyte estérase, permettant de détecter dans l'urine l'estérase, qui apparaît dans le cas de la pyurie (présence de pus dans l'urine).

- Test rapide avec une bande indicatrice sensible aux nitrites qui apparaissent dans l'urine à la suite d'une exposition à des microorganismes pathogènes.

Méthodes de recherche instrumentales

La cystoscopie est la méthode instrumentale la plus courante pour le diagnostic de la cystite. Cette procédure est réalisée par inspection visuelle de l'urètre, y compris l'urètre et la vessie, à l'aide d'un dispositif optique spécial - un cystoscope.

La cystoscopie est une méthode de recherche assez traumatique et douloureuse. Vous ne pouvez avoir recours à cette procédure que si vous suspectez un cours prolongé de la maladie (plus de 10 à 12 jours), une cystite chronique ou s'il y a un corps étranger dans la vessie.

La cystoscopie est contre-indiquée en cas d'apparition de symptômes d'inflammation aiguë, car l'insertion d'instruments dans la vessie peut contribuer à la propagation de l'infection dans le système génito-urinaire.

Types de tests pour la cystite et indicateurs importants

L'analyse d'urine pour la cystite est le plus commun des tests qui vous aideront à déterminer rapidement et facilement l'étendue du développement de la maladie, sa cause et le type d'agent pathogène. Par conséquent, dès les premiers signes de cystite, tels que la douleur et la turbidité de l’urine, cette analyse est prescrite en premier lieu.

Quels tests devez-vous passer avec la cystite?

Alors, quels tests font la cystite? Il n'y a que quatre analyses principales:

  • Bakposev est une expérience dans la croissance des bactéries piégées dans l'urine. Pour cela, placez une petite quantité d’urine sur un milieu nutritif et attendez que les cultures bactériennes se forment. Le type et le nombre d'agents pathogènes seront déterminés.
  • Analyse d'urine selon Nechyporenko. Ceci est une analyse, qui est un examen microscopique de l'urine. Les bactéries, les cellules épithéliales, les érythrocytes et les accumulations de diverses substances sont détectés;
  • Normal, analyse d'urine (OAM). Vérifie la couleur de l'urine, l'odeur, la présence de diverses impuretés, etc.
  • Test sanguin Le sang peut contenir divers produits chimiques ou bactéries responsables de la cystite. Cela rend un test sanguin nécessaire.

La couleur et l'odeur de l'urine dans la cystite

La couleur de l'urine est généralement trouble, avec une teinte blanche ou brune. Ceci est causé par un grand nombre de bactéries et de restes du tissu épithélial en décomposition de la vessie elle-même. Souvent dans l’urine apparaissent des impuretés sanguines qui font que l’urine ressemble à une chair de viande (eau peinte en rose). La saturation des couleurs dépend de la distance parcourue par la maladie. Plus la cystite est grave, plus il y aura d'impuretés.

L'odeur est généralement putride, en raison de l'activité des mêmes microorganismes.

L'odeur de l'urine chez les femmes diffère peu de celle des hommes, mais elle peut être plus forte si les organes génitaux sont également affectés par une infection bactérienne, et pas seulement le système urinaire.

Analyse d'urine pour la cystite

Pour la cystite, l'analyse d'urine doit être bien préparée. Tout d’abord, apprenez les règles d’une analyse appropriée. Les règles sont les suivantes:

  • Pendant l'analyse, les organes génitaux doivent être propres;
  • L'urine est généralement collectée le matin et immédiatement transportée au laboratoire. Après quelques heures, certaines des cellules de l'urine vont commencer à se décomposer et elles ne seront plus détectées pendant l'étude.
  • Ne prenez pas de drogue, ne buvez pas d’alcool et ne fumez pas pendant trois jours avant le test;
  • Les filles et les femmes n'ont pas besoin d'être testées pendant leurs règles pour empêcher le flux sanguin menstruel;
  • Les hommes après l’éjaculation n’ont pas non plus besoin de passer immédiatement l’analyse pour ne pas toucher le sperme. Recueillir l'urine par la miction;
  • Toutes les personnes, quel que soit leur sexe, il est conseillé de ne pas commencer à collecter l'urine immédiatement, il est préférable de ne pas collecter les premiers millilitres, car les impuretés de l'urètre doivent y tomber.

Quels tests devez-vous passer avec la cystite?

Il est nécessaire de faire des tests de cystite en cas de suspicion d'inflammation du système génito-urinaire. Le traitement ultérieur dépend de la manière dont la pathologie est diagnostiquée. Le principal dans le diagnostic sera le sang et l'urine.

Quels tests sont effectués pour la cystite?

Toutes les mesures diagnostiques nécessaires sont prescrites par l'urologue. Au début de l'enquête, l'anamnèse est collectée. Des analyses dans le diagnostic de la maladie sont nécessaires pour déterminer la présence dans le corps de modifications caractéristiques indiquant qu'un processus inflammatoire se produit dans le système urogénital.

Les méthodes d’examen de laboratoire suivantes sont utilisées pour détecter la cystite:

  • examen sanguin général;
  • recherche biochimique;
  • analyse de l'urine (selon la méthode de Nechiporenko).

Chez les femmes

Pour confirmer le spécialiste de diagnostic prescrit plusieurs tests de laboratoire. Les femmes subissent des tests sanguins et urinaires généraux (KLA, OAM). Pour le diagnostic de la cystite chez les femmes, il est important de procéder à un examen de la microflore vaginale.

Lorsque des résultats discutables peuvent être recommandés:

  • test d'urine selon nechyporenko;
  • Échographie;
  • détermination de la stérilité de l'urine;
  • la cystoscopie.

Chez les hommes

Anamnèse, OAM, UAC, méthodes parfois physiques (physiques) - débitmétrie (détermination du taux de miction), biopsie (prélèvement de biomatériau) facilitent le diagnostic de la maladie chez l'homme. Pour un diagnostic plus détaillé, il est nécessaire de prélever un frottis dans l'urètre. Cela aidera à éliminer l'inflammation des gonocoques et des maladies spécifiques du système génito-urinaire masculin.

Chez les enfants

Les méthodes pour déterminer la pathologie chez l'enfant sont similaires, la différence dans le volume du matériel étudié. En pédiatrie utilisée, en plus de l'analyse d'urine selon Nechyporenko, l'échantillon d'Addis-Kakovsky. Dans la forme chronique de la cystite, la radiographie est utilisée.

Test sanguin

La numération globulaire complète de la cystite montre la présence d’une inflammation dans le corps. Il vous permet de déterminer le contenu en globules rouges, en hémoglobine, indicateur de couleur du sang. En outre, le médecin peut déterminer avec précision le niveau de leucocytes, les plaquettes et le taux de sédimentation des globules rouges.

Normalement, il n'y a aucune anomalie dans les résultats du test sanguin. Lorsque l'inflammation de la vessie peut augmenter la concentration dans le sang des globules rouges. Des modifications du niveau des globules rouges et des plaquettes indiquent la nécessité d'un diagnostic plus approfondi.

Tests d'urine

Une étude de l'urine est donnée en cas de suspicion de cystite chez tous les patients.

Dans l’analyse clinique générale de la cystite, une hématurie est détectée, c.-à-d. la présence de globules rouges dans l'urine, les bactéries et les champignons.

La présence de protéines dans l'urine, les cellules épithéliales en grande quantité. Tout cela provoque une couleur trouble non naturelle de l'urine dans la forme aiguë de la maladie. Pour identifier le type de micro-organismes pathogènes, doit être faite bacpossev.

Méthodes de recherche instrumentales

Les méthodes les plus informatives en matière de cystite sont les méthodes de diagnostic instrumental. Le plus souvent, on prescrit une cystoscopie aux patients. C'est l'occasion d'examiner tous les départements de l'urètre et de l'urètre. L'examen est effectué à l'aide d'un appareil spécial - un cystoscope.

La cystoscopie est un examen traumatique et douloureux de l'inflammation de la vessie. Le recours à une telle procédure pour la cystite n’est nécessaire que si la maladie dure plus de 10 jours et s’accompagne d’une grave inflammation de la vessie. La procédure est indiquée s'il y a un corps étranger dans l'organe ou une forme chronique de pathologie.

Au cours de la procédure, la personne est allongée sur une chaise avec les jambes levées, les genoux doivent être pliés. Pour éliminer l'inconfort lié à la cystite, un anesthésique est injecté dans l'urètre. Les organes génitaux doivent être traités avec une solution antiseptique.

Après l'introduction d'un cystoscope, l'urine résiduelle est éliminée de la vessie. Ensuite, l'organe est lavé avec une solution de furatsilina.

La vessie est remplie de liquide, puis un examen détaillé de la membrane muqueuse est effectué. L'introduction d'un cystoscope chez l'homme provoque une douleur nécessitant le recours à une anesthésie générale.

Comment se faire tester

Les tests de dépistage de la cystite doivent avoir lieu selon certaines règles. Vous devez suivre toutes les recommandations du médecin avant l'examen, vous pourrez ainsi obtenir une image précise de tous les processus se produisant dans le corps.

Du sang

Conditions du don de sang pour la cystite:

  • tenue sur un estomac vide (le dernier repas devrait être à 8 et même mieux - 12 heures avant l'analyse);
  • par jour, il faut exclure la consommation d'alcool;
  • lors du développement de la cystite est interdit de visiter les bains et le sauna;
  • tous les tests doivent être effectués avant la radiographie et les injections;
  • avant de prendre du sang, vous devez vous reposer.

Pour clarifier les résultats de l'analyse, il sera parfois nécessaire de passer une analyse biochimique. Dans le même temps, à la veille de devraient être abandonnés des produits qui peuvent changer les paramètres biochimiques: viande grasse, betteraves, carottes, agrumes. Le dîner devrait être léger.

Pour obtenir des résultats d’examen fiables en cas de cystite, il est important de prendre correctement l’urine. Il est nécessaire de prendre l'urine le matin. Avant cela, il est recommandé de tenir une toilette des organes génitaux.

Les femmes doivent veiller à ce que lors du rinçage, l'eau ne tombe pas de la région de l'anus vers l'urètre. Le non-respect de cette règle donnera un résultat faussement positif.

Lors de la collecte de l'analyse de l'urine, il est nécessaire de fixer les lèvres en plus (diluer pendant la miction, de sorte que les bactéries du vagin ne pénètrent pas dans l'urine).

En période de menstruation, il n'est pas recommandé de prendre l'urine, bien que dans le cas extrême, la patiente la transforme en utilisant un tampon hygiénique pour la cystite.

L'enfant avant la procédure doit être soigneusement miné. Lors de la collecte de l'urine, les filles doivent dissoudre les lèvres et libérer de l'urine à l'extérieur du récipient. Les garçons doivent retirer le prépuce, libérer la première portion d'urine à l'extérieur du réservoir. Ensuite, vous devez substituer le récipient pour la collecte de l'urine.

Il est pratique d’utiliser des urinoirs spéciaux pour enfants. Ils conviennent aux filles et aux garçons.

Les résultats de diagnostic les plus précis pour la cystite sont lorsque vous prenez la partie moyenne de l'urine. Par conséquent, la première partie de l'urine est libérée dans les toilettes, puis la partie centrale est placée dans le récipient de collecte.

L'analyse d'urine selon Nechiporenko est la méthode d'examen la plus courante. Avant de collecter l'analyse, vous devez exclure du menu tous les produits contenant des colorants. Ils peuvent fausser les résultats.

Parfois, la méthode d'Addis-Kakowski est utilisée pour diagnostiquer une cystite aiguë ou chronique. Pour ce faire, collectez la totalité de la portion quotidienne d'urine. Dans ce cas, pendant la veille de l'examen, le patient avait prescrit des aliments à base de viande et limitait quelque peu la consommation d'eau.

Avec cette méthode, vous pouvez calculer le plus précisément les globules blancs et les cylindres. Son avantage est que l'enquête prend en compte toutes les fluctuations du niveau des éléments formés. Dans le même temps, la méthode d'Addis-Kakovsky pour la cystite présente certains inconvénients:

  • tous les patients ne peuvent pas retenir l'urine pendant une longue nuit;
  • certains patients ne peuvent vider leur vessie;
  • la nécessité d'un stockage à long terme de l'urine peut entraîner la désintégration de certains de ses éléments;
  • avec une pathologie unilatérale des reins, cette méthode ne donne pas un résultat précis, car c'est cumulatif.

Tests sanguins

Lorsque la cystite dans le sang augmente le nombre de globules blancs (leucocytes). Le niveau de globules rouges n'augmente pas. La réduction de leur nombre peut être due à une hématurie. Avec un processus inflammatoire puissant, la vitesse de sédimentation des érythrocytes peut augmenter.

Parfois, les symptômes de la cystite apparaissent avec de bons tests sanguins. Le plus souvent, cela se produit dans l'inflammation chronique de la vessie. L'inflammation lancée est difficile à traiter: elle nécessite des antimicrobiens.

Déchiffrer indépendamment les résultats des tests sanguins est impossible. Ceci est fait par le médecin, et après la conclusion, il est possible de prescrire les médicaments nécessaires (les antibiotiques sont prescrits le plus souvent pour la cystite).

Indicateurs d'analyse d'urine

Lors de l'analyse selon la méthode de Nechiporenko, les hommes ne devraient normalement pas avoir plus de 2 000 globules blancs, 1 000 globules rouges et 20 cylindres. Chez les femmes, on autorise une augmentation du nombre d'érythrocytes à 4000. Si les indices de leucocytes augmentent, cela indique un phénomène inflammatoire infectieux. Avec la cystite, il y a parfois une augmentation du nombre de globules rouges.

  • trouble et décoloration;
  • l'apparition d'impuretés muqueuses;
  • changement de l'acidité (le niveau de pH devient moins);
  • l'apparition de sang dans les urines (l'hématurie est parfois terminale, c'est-à-dire que le sang apparaît dans les dernières portions d'urine);
  • l'apparition de pus dans une partie de l'urine (avec cet indicateur, on diagnostique non seulement la cystite, mais également d'autres maladies inflammatoires des reins).

Dans l'inflammation chronique non spécifique de la vessie, l'urine peut avoir une réaction alcaline, se différenciant par une forte odeur désagréable. Les sédiments urinaires sont volumineux en raison de la présence d’une grande quantité de mucus. Dans certains cas, bakposev détecte la présence de micro-organismes.

Dans de rares cas, de bons tests pour la cystite sont possibles. Cela se produit si la maladie se présente sous une forme chronique et que le patient prend lui-même des antibiotiques sans ordonnance du médecin.

Et bien qu’il n’y ait aucun symptôme d’infection prononcé, le processus inflammatoire se poursuit dans la vessie. Dans ce cas, les méthodes de diagnostic par ultrasons et par instruments sont présentées.

Les méthodes de laboratoire pour le diagnostic de la cystite fournissent des résultats précis, à condition que les patients suivent attentivement toutes les instructions du médecin. En cas d'erreur, le diagnostic peut ne pas être précis et le traitement sera inefficace.

Test sanguin pour la cystite chez les femmes

Cystite et urétrite chez l'homme

L'uréthrite est l'une des maladies les plus courantes du système urinaire chez l'homme. Cela est dû à la particularité de l'urètre masculin, qui est en contact non seulement avec l'urine, mais également avec le liquide qui se forme dans la prostate. Par conséquent, diverses infections peuvent pénétrer dans l'urètre de plusieurs manières: de la prostate, de la vessie ou des reins.

L'uréthrite est infectieuse et non infectieuse. Basé sur le nom, il devient clair que les causes de l'uréthrite infectieuse sont les bactéries, les virus et divers champignons.

La cause de l'urétrite non infectieuse est une lésion de l'urètre. Par exemple, après une cystoscopie ou un cathétérisme. Il peut être formé après le retrait des pierres.

Un patient souffrant d'uréthrite ressent une sensation de brûlure pendant la miction et des démangeaisons caractéristiques. Après un certain temps, ces symptômes peuvent être remplacés par une douleur intense. Parfois, le patient peut remarquer un écoulement purulent de l'urètre.

Le diagnostic et le traitement de l'urétrite doivent être urgents, car la maladie peut être compliquée par une pyélonéphrite, une cystite ou une prostatite.

Le traitement de l'urétrite est souvent complexe. Il comprend des antibiotiques, des uroantiseptiques, une consommation fréquente de liquide, l’utilisation de jus de canneberge et de divers jus de fruits.

Dans les cas avancés, il est possible de vider l'urètre.

Quelle est la cystite?

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. A l'instar de l'urétrite, la cystite est non infectieuse et infectieuse.

La maladie est plus fréquente chez les femmes, mais les médecins disent que l'inflammation de la vessie chez les hommes est également une affection fréquente. Presque tous les deux centièmes représentants d’une forte moitié de l’humanité ressentent des signes de cystite.

Causes de la cystite chez l'homme

La principale cause de la maladie est une infection de la vessie. Il peut s'agir d'intestin ou de Pseudomonas aeruginosa, de staphylocoque, de gonocoque, de chlamydia, de champignons pathogènes.

Presque toujours, l'infection pénètre dans la vessie par le flux de sang provenant des organes inflammatoires adjacents.

Pour l'homme ne se caractérise pas par une infection de l'extérieur. Ce phénomène est dû au fait que l’urètre de l’homme est trop mince et que sa longueur est importante, ce qui empêche les micro-organismes de s’y déplacer.

Les médecins disent que ce n'est pas toujours l'agent causal de la maladie qui est entré dans la vessie qui peut provoquer une inflammation, car cet organe a un niveau élevé d'autoépuration.

Pour le développement de la cystite chez l'homme, le corps doit être vaincu par plusieurs facteurs. Ces facteurs peuvent être:

  • stress chronique ou aigu;
  • l'hypothermie;
  • rétention d'eau dans la vessie;
  • faible immunité.

Sous l’influence d’un ou de plusieurs des facteurs susmentionnés, la résistance de la vessie est considérablement réduite, ce qui peut entraîner le développement de la cystite chez l’homme.

Beaucoup moins souvent, le patient est diagnostiqué avec une forme non infectieuse de la maladie. Cette maladie se manifeste par les facteurs suivants:

  • brûlures des muqueuses provoquées par exemple par l'introduction dans la vessie d'une solution de lavage;
  • dommages à la membrane muqueuse de tout corps étranger, souvent une pierre urinaire;
  • influence des produits chimiques contenus dans l'urine.

Symptômes de la cystite chez les hommes

La cystite est-elle invisible? C'est peu probable. Comme toute autre maladie, la cystite a ses propres symptômes:

  • décoloration de l'urine - elle devient trouble et parfois avec un mélange de sang;
  • fausse envie d'uriner;
  • faiblesse de tout le corps, fatigue, température;
  • inconfort, douleur dans la partie suprapubienne du corps.

Les symptômes apparaissent dans les 10 à 14 jours, puis, s’ils ne sont pas traités, des complications peuvent se transformer en cystite chronique - une forme de la maladie lorsque les symptômes sont absents ou légers.

Diagnostic de la cystite chez l'homme

Il est possible de diagnostiquer l'affection sur la base des symptômes indiqués ci-dessus ou à l'aide d'un examen médical (si vous appuyez sur la zone située au-dessus du pubis, une douleur se fait sentir). Pour confirmer pleinement le diagnostic, vous aurez peut-être besoin d'un test d'urine général, qui indiquera un taux élevé de globules blancs et, éventuellement, de globules rouges.

Pour clarifier la forme chronique de la cystite chez l'homme, il faudra un examen plus détaillé. Il comprend:

  • la cystoscopie;
  • examen du passage de l'urine;
  • analyse d'urine selon nechyporenko.

Méthodes de traitement

Pour soigner une maladie, il est nécessaire de recourir à un traitement complexe, notamment:

  • régime alimentaire;
  • repos au lit;
  • traitement médicamenteux.

En ce qui concerne le repos au lit, pratiquement aucune question ne peut se poser En ce qui concerne le traitement médicamenteux, le patient doit prendre un certain nombre de médicaments:

  • il s'agira presque toujours d'antibiotiques du groupe des fluoroquinolones ou des céphalosporines;
  • en cas de suspicion de cystite chronique chez l’homme, la physiothérapie est prescrite;
  • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) sont prescrits comme anesthésiques;
  • vitamines qui augmentent la résistance aux infections.

Régime alimentaire pour la cystite chez les hommes

Lors du traitement de problèmes de vessie, il convient de suivre un régime alimentaire strict, car il peut réduire les manifestations d'intoxication, réduire l'irritation de la membrane muqueuse, réduire le dépôt de calculs rénaux et urinaires, améliorer le bien-être des hommes.

Pour réduire la toxicité, les nutritionnistes recommandent:

  • passez une ou deux journées végétariennes au cours desquelles il est recommandé d'utiliser de la purée de carottes, du chou, des betteraves, des courgettes; les pommes et les fruits cuits au four sont également autorisés;
  • pour augmenter le volume de boisson bue par jour, les meilleures boissons sont les boissons aux fruits, les jus de fruits, l’eau, la gelée.

Pour prévenir les irritations de la membrane muqueuse, les médecins vous conseillent de supprimer les assaisonnements épicés et les plats riches en substances essentielles de l'alimentation quotidienne (ail, radis, oignons verts).

Pour aider le régime à prévenir la formation de calculs, le patient doit passer des tests d’urine. Si, dans plusieurs analyses consécutives tout au long du mois, il y avait un excès des mêmes sels, alors le régime pourrait avoir un effet positif.

Dans la préparation du régime alimentaire, le pH de l'urine est toujours pris en compte, car l'urine acide prédispose à la précipitation de l'urate, le neutre favorise la formation de cristaux d'oxalate, l'alcalin favorise la formation de sels de phosphate.

Après avoir étudié la nature des sels, le patient est recommandé:

  • consomme plus de lait, de baies sucrées, de poisson, de légumineuses et de légumes présentant un problème d'urates;
  • si des excédents de phosphates sont enregistrés, des fruits de mer, des œufs et des produits céréaliers seront ajoutés aux repas quotidiens;
  • dans ce dernier cas, lorsque les analyses ont révélé un taux élevé d'oxalates, il est recommandé d'empêcher le patient de manger des agrumes, des figues, des fraises, des légumes-feuilles, des canneberges et d'autres produits contenant de l'acide oxalique.

Quels tests ont la cystite?

La cystite est une maladie inflammatoire de la vessie résultant du développement d'une infection.

Un certain nombre de facteurs provoquants conduisent au développement d’une infection:

  • l'hypothermie;
  • maladies du système génito-urinaire;
  • mode de vie sédentaire;
  • non-respect des principes d'hygiène;
  • longues pauses entre les mictions.

Selon les statistiques, les femmes sont plus sensibles à la maladie - ceci est dû aux particularités de la structure du système génito-urinaire: un urètre court situé près de l'entrée du vagin et de l'anus.

Les manifestations

Les symptômes de l'inflammation de la vessie sont des douleurs abdominales, des envies fréquentes d'aller aux toilettes et l'acte douloureux de vider la vessie. L'urine acquiert une couleur sombre, parfois avec inclusion de mucus, de flocons et de sang.

Diagnostics

Comme un examen de la maladie utilisé des méthodes de recherche instrumentales et de laboratoire.

Quels tests ont la cystite?

En cas de maladie, vérifiez les indicateurs d'urine et de sang.

L'analyse d'urine pour la cystite est la principale méthode d'examen, et plusieurs méthodes de diagnostic sont utilisées dans la pratique médicale.

1. OAM ou analyse d'urine

L'étude consiste à compter le nombre de leucocytes et d'érythrocytes, à déterminer l'acidité, la couleur et la transparence de l'urine, ainsi que la présence de sucres, de cétones, de protéines et de bactéries.

Il est nécessaire de remettre le matériel après la toilette du matin. Toute l'urine est collectée dans une vaisselle propre. Le récipient contenant le liquide doit être livré au laboratoire dans les 3-4 heures.

Les résultats

Les indicateurs d'une personne en bonne santé sont les suivants:

  • Densité spécifique 1,008-1,030 g / litre.
  • pH 5-7, le pH des enfants est différent, il a des limites plus étendues de 4,8 à 8. Le nombre de leucocytes à 5 dans la préparation.
  • Protéines - 0,002 g / litre.
  • Sucre, érythrocytes, sels, cétones, bactéries - absent.

Si une cystite s'est développée dans la vessie, l'analyse de l'urine contiendra du mucus, des globules rouges et des bactéries. La cystite se caractérise par la présence d’érythrocytes lessivés. Le pH de l'urine passera du côté acide et des cellules épithéliales apparaîtront.

La pyurie est un autre signe du développement de la maladie, elle signifie la présence de pus dans les urines.

2. Recherche sur Nechiporenko

Cette méthode d'examen vous permet de calculer avec précision le nombre de leucocytes, d'érythrocytes et de cellules épithéliales dans un millilitre d'urine. Pour l'analyse, il est nécessaire de collecter une partie moyenne de l'urine dans un récipient propre.

Les résultats

Chez les personnes en bonne santé, le nombre de leucocytes à 2000 pièces et de globules rouges à mille. En présence d'une maladie telle que la cystite, ces chiffres augmentent plusieurs fois.

3. Trois verre test

Se rend si on soupçonne une cystite, qui s'est propagée à la couche sous-muqueuse. Un symptôme d'une telle lésion sera la présence d'une hématurie micro ou grossière, c'est-à-dire la présence de sang dans les urines.

4. Urine pour stérilité

Une partie de l'urine pour examen bactériologique doit être soumise pour déterminer l'agent responsable de l'inflammation. Cette méthode de recherche nécessite un récipient stérile spécial dans lequel sont collectés 10 millilitres d'urine du matin.

Le conteneur est livré au laboratoire dans l'heure. Il est important de rappeler que cette étude est menée avant le début du traitement par des médicaments antibactériens.

L'étude de contrôle est réalisée une semaine après la dernière dose de l'antibiotique.

Autres tests de cystite
  • Un test sanguin comprenant des études générales et biochimiques est effectué pour déterminer le niveau de leucocytes, d'acide urique et d'urée.
  • Les analyses de la cystite chez les femmes comprennent un frottis supplémentaire sur la flore vaginale et un examen pelvien supplémentaire peut également être requis.

Les tests de cystite chez l'enfant ne diffèrent pas du diagnostic chez l'adulte.

La cystite chez l'homme est un processus inflammatoire dans les parois de la vessie qui se produit pour diverses raisons. Les symptômes apparaissent souvent après 40 ans et sont des complications dues à une maladie courante du corps, à une infection des organes génito-urinaires ou à une congestion.

Selon les statistiques, en raison de la structure de l'urètre, les hommes sont moins souvent malades que les femmes. Les symptômes de la cystite masculine sont enregistrés chez 6 à 8 patients sur 1 000. Il est plus facile de traiter la maladie en cas de symptômes primaires afin d'éviter le passage à la forme chronique.

Étiologie et systématique

Pourquoi les symptômes de la cystite chez les hommes sont-ils extrêmement rares? La raison en est la structure inhabituelle des parties inférieures des voies urinaires, en particulier le canal long et sinueux, qui empêche la pénétration de facteurs infectieux dans la vessie (vesica urinaria). Même avec la pénétration de la microflore pathogène dans les parties initiales de l'urètre, celle-ci est partiellement emportée par un flux d'urine et le reste des microorganismes est attaqué par les cellules du système immunitaire.

Mais cela ne signifie pas qu'il n'est pas nécessaire de traiter la maladie, un traitement rapide aux antibiotiques (la plupart du temps) aide à arrêter le processus au stade initial. Il est plus facile de guérir la pathologie au tout début que d’utiliser des médicaments pendant des années ou d’atteindre la table du chirurgien.

Mais dans le cas où la réponse immunitaire est très faible et que les symptômes ne sont pas visibles, une congestion de la vessie et des agents pathogènes infectieux se développent en grande quantité. Dans ce cas, les symptômes de la cystite aiguë apparaissent principalement. Si vous ignorez les symptômes ou si le traitement n'est pas correct, lorsque les micro-organismes ne sont pas complètement détruits, mais seulement atténués par des antibiotiques, une cystite chronique se développe chez l'homme.

La maladie progresse souvent en raison d'une obstruction infra-vésicale lors de la compression des voies urinaires par la sous-vessie. Un obstacle apparaît au niveau du col ou de l'urètre, ce qui empêche l'écoulement libre de l'urine pendant la miction. Les symptômes dans ce cas sont très caractéristiques, indiquent une violation de l'écoulement de l'urine, le traitement doit être rapide.

Systématiser la cystite comme suit:

Causes: processus aigus et chroniques de la vésicule urinaire, infectieux, chimique, médicinal, thermique, toxique ou alimentaire. Les processus chroniques primaires sont souvent causés par l'exposition à un agent infectieux, des parasites ou se développent après des blessures.

Causes: il se produit sur le fond de toute pathologie urologique (le plus souvent il est enregistré chez les hommes).

Selon le degré de distribution, on distingue les cystites: diffuse, cervicale et focale, avec le tableau clinique suivant:

  • Hémorragique, polypes, granulation.
  • Catarral, gangreneux.
  • Phlegmonous, nécrotique.
  • Interstitiel, fibrineux, kystique.
  • Encroutant et ulcératif.

Toutes ces formes sont diagnostiquées en ce qui concerne le tableau endoscopique, les symptômes et les modifications morphologiques de la vésicule urinaire.

Les causes de la cystite chez l'homme sont différentes, mais la base est presque toujours un facteur - l'infection. Les catalyseurs du processus inflammatoire sont Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Pseudomonas aeruginosa et E. coli, des staphylocoques et des champignons pathogènes. Les microorganismes pathogènes pénètrent dans la cavité vésicale urinaire à partir des foyers purulents-inflammatoires adjacents. En tant qu'infection secondaire, il peut apparaître en cas de maladies du système urogénital non encore éliminées (prostatite, pyélonéphrite, urétrite, etc.).

Sur le trajet ascendant, la microflore ne pénètre que très rarement, la structure du tractus urinaire et l’inaccessibilité de la vessie aux bactéries permettent de protéger l’homme, même dans ce cas. Cependant, vous ne devriez pas vous détendre: il existe une multitude de «chemins» le long desquels une flore pathogène peut facilement pénétrer dans la vesica urinaria; par conséquent, tout foyer infectieux doit être traité rapidement. Les préparations (antibiotiques, etc.) sont prescrites par un médecin en fonction du type de foyer pathologique.

Les causes du processus inflammatoire peuvent résulter des facteurs non infectieux suivants:

  • Immunité réduite.
  • Hypothermie, situations stressantes fréquentes.
  • Hypodynamie, rares déplacements aux toilettes (en souffre).
  • Respect des boissons alcoolisées épicées et salées.

Dans ce contexte, chez les hommes, la résistance globale du corps, y compris de la vessie, est réduite, les micro-organismes pénétrant plus facilement dans la membrane muqueuse et provoquant un processus inflammatoire.

La cystite infectieuse se développe:

  • Dans les voies ascendantes. De l'urètre, de la prostate, du testicule ou de son appendice, des vésicules séminales,
  • Voies descendantes (maladie rénale).
  • Sur les voies hématogènes (sur un flux sanguin des foyers distants purulents).
  • Directement. Souvent avec la manipulation directe de la vessie (cathétérisme, abcès dans la prostate, cystoscopie, fistule dans la vessie).

Parmi les causes probables chez l'homme pouvant déclencher la maladie, on peut noter: diabète sucré, TUR, lésions de la colonne vertébrale, stress.

Les spécialistes soulignent la cystite d'étiologie tuberculeuse séparément. Il se manifeste par un processus chronique effacé, les symptômes sont lissés. Seules une température sous-fébrile, une faiblesse générale, de légers "signes" de cystite, une pyélonéphrite, une urétrite et d'autres problèmes du système génito-urinaire sont perceptibles. La propagation massive de la tuberculose dans le monde (selon les statistiques, jusqu'à 90% de la population adulte) donne une forte probabilité de passer de l'état latent à la phase active. De plus, la trahison des formes extrapulmonaires est bien pire, car la baguette de Koch peut être introduite dans tous les organes, y compris le système urogénogénital. Le plus souvent, le processus pathologique est masqué en tant qu’infection banale, aucun ensemencement bactérien n’est effectué, de plus, le résultat est souvent faussement négatif, en particulier dans le cas du traitement aux fluoroquinolones (antibiotiques).

Classification des maladies

La connaissance de toutes les causes, formes et types de la maladie aide à diagnostiquer correctement même dans les cas où la manifestation de la pathologie n’est pas tout à fait typique ou lorsque la cystite présente des manifestations similaires (symptômes) avec d’autres maladies.

Types de cystite chez les hommes:

I. Par la nature du flux

a) forte. Émergé pour la première fois, rarement à 1 personne / an, avec des manifestations fréquentes - jusqu'à 2 personnes / an et plus souvent. Après traitement de la forme aiguë, tous les paramètres de laboratoire reviennent à la normale.

  1. Coulant latéralement (caché):
  • Ayant un flux caché de manière stable, une telle forme ne peut être détectée que par examen endoscopique.
  • Apparaît régulièrement rarement.
  • Avoir des périodes d'exacerbation deux fois par an et plus souvent.

Dans la période d'exacerbation de la cystite au cours de l'évolution, se manifeste par une cystite subaiguë ou aiguë.

  1. Persistant Chez l'homme, il se manifeste souvent deux fois par an, alors que les indicateurs de laboratoire révèlent un processus inflammatoire dans le corps.
  2. Interstitiel L'une des formes de cystite les plus graves chez les hommes au cours d'une phase chronique se manifeste par des douleurs presque constantes dans la région de la vésicule urinaire, des modifications de ses parois et des exacerbations fréquentes.

Il est à noter que lorsqu'ils parlent d'une forme de cystite aiguë ou chronique, son apparence détermine davantage la présence de modifications caractéristiques de la paroi muqueuse de la vessie que le nombre d'exacerbations survenant au cours de l'année.

Ii. Cystite secondaire et primaire.

a) primaire. Il se manifeste et n'est associé à aucune pathologie du corps:

  • Évolution aiguë (causes médicales, infectieuses, toxiques, chimiques, alimentaires, neurogènes, thermiques).
  • Cystite parasitaire.
  • Évolution chronique (radiothérapie, infectieuse, neurotrophique ulcéreuse, inlaying, post-traumatique, involutionnelle et autres).

b) secondaire. Est une conséquence de toute maladie qui s'est développée dans le corps d'un homme:

  • Forme kystique (corps étrangers, blessures, calculs, anomalies du développement, néoplasmes, interventions chirurgicales).
  • Forme non bulle (blessures à la colonne vertébrale, adénome, rétrécissement de l'urètre, etc.).

III. Cystite diffuse et cervicale.

Les types de cystite suivants dépendent de la partie de la vessie qui est enflammée:

  • Cystite cervicale. Le processus inflammatoire ne touche que le col de la vessie, parmi les symptômes - incontinence urinaire, envie fréquente, douleur en urinant.
  • Trigonite L'inflammation affecte le triangle urinaire situé entre la bouche de l'uretère et l'ouverture de l'urètre. Cela se produit souvent lors du reflux vésico-urétéral lorsque l'urine est rejetée dans l'uretère, entraînant l'atteinte des reins et l'apparition d'une pyélonéphrite et d'une stagnation. Lorsque la trigonite est un trouble de la miction, notez le mélange de sang et de pus dans les urines.
  • Cystite diffuse. Le processus inflammatoire se propage à travers la paroi de la vessie.

Iv. Ulcératif, catarrhal et autres.

Les types de cystite suivants, qui se développent chez l'homme, sont caractérisés par les modifications qui se produisent dans la membrane muqueuse et les structures en profondeur:

  • Catarrhal (hyperémie).
  • Hémorragique (hémorragie).
  • Kystique (processus inflammatoire avec formation de kystes).
  • Ulcératif (ulcération).
  • Phlegmonous (dans l'urine il y a une grande quantité de pus).
  • Gangrenous (une nécrose des tissus de la vessie survient).
  • Autres types (autres) (interstitiels, granulomateux, etc.).

En général, le type de processus inflammatoire dans la cystite dépend de la force du système immunitaire masculin, des propriétés pathogènes de l'agent pathogène.

V. formes rares de cystite:

  • Cystite dans l'actinomycose (infection fongique).
  • Lorsque la bilharciose (schistosomiase urogénitale).
  • Malakoplakiya (l'apparition de plaques caractéristiques sur la membrane muqueuse de la vessie ou d'autres organes, accompagnée d'une inflammation).
  • Cystite avec purpura.

De nombreuses formes de manifestation nécessitent un examen attentif chez l’urologue chez l’homme soupçonné de cystite. C’est le seul moyen de poser le bon diagnostic et d’effectuer un traitement adéquat. Vous ne devez pas traiter la maladie vous-même sur la base de symptômes uniques, en vous prescrivant des antibiotiques ou un autre médicament «sur les conseils d'un voisin». Il ne faut pas oublier que tous les médicaments peuvent guérir et nuire de façon permanente à l'organisme. Les comprimés sont une puissante "arme" synthétique ou végétale pour lutter contre diverses infections.

Le tableau clinique caractéristique de la maladie

Les symptômes de la cystite sont différents chez les hommes, mais les principaux symptômes de la cystite aiguë sont les suivants: mictions fréquentes (y compris la nycturie), strangorie (difficile et douloureuse), urgence, opacification de l'urine, hématurie terminale. Des frissons, un état fébrile, une dégradation de la qualité de la vie et de la capacité de travail peuvent apparaître comme des symptômes concomitants.

La douleur est un symptôme constant, surtout au début de la miction et à la fin du processus, accompagnée de brûlures et de coupures dans l'urètre. En dehors du miccia (miction), la douleur est ressentie dans l'aine, la région sus-pubienne, le scrotum, le pénis. Un seul volume d'urine est réduit à 10-20 ml, dans certains cas, il y a une fuite (incontinence) d'urine.

Tableau 1. Principaux symptômes de la cystite détectés chez l'homme

Dépistage de la cystite chez les femmes

Les symptômes de la cystite qui perturbent votre vie normale amènent une femme à consulter immédiatement son médecin, et à juste titre. Vous ne pouvez en aucun cas tenter de guérir vous-même une telle maladie. Mais avant le bureau du médecin, la question qui se pose est de savoir quels tests de dépistage de la cystite chez les femmes doivent réussir, de sorte que le résultat soit aussi fiable que possible.

Contenu de l'article

Symptômes de la cystite

Certaines filles qui ont connu cette maladie pour la première fois peuvent penser que ce sont des symptômes temporaires et qu’il faut simplement les endurer, après quoi les symptômes de la maladie disparaîtront d'eux-mêmes. C'est une erreur: en outre, le processus inflammatoire ne fera que s'aggraver et l'état de santé s'aggravera.

Comprenez que vous avez besoin de courir de toute urgence chez le médecin, vous pouvez pour les symptômes suivants:

  • en urinant, il y a une sensation de verre brisé qui passe dans l'urètre;
  • très souvent, je veux aller aux toilettes toutes les 10-15 minutes;
  • une quantité très modeste d'urine est excrétée;
  • il y a une douleur dans la région au-dessus du pubis;
  • élévation possible de la température.

Si plusieurs des symptômes mentionnés ci-dessus ont été observés, il est impossible d'attendre. Vous devez immédiatement contacter votre urologue ou votre thérapeute.

Méthodes de diagnostic de la maladie

Dans le cabinet du médecin, décrivez en détail vos sentiments et vos plaintes, sur la base desquels les antécédents seront rassemblés. Ensuite, le médecin examinera la patiente de manière visuelle et procédera à une palpation, après quoi elle l'enverra aux procédures de diagnostic suivantes.

  1. Analyse générale de l'urine, qui permet de diagnostiquer la cystite par son apparence, son odeur, sa texture, etc.
  2. L'analyse d'urine selon Nechiporenko, qui doit être passé afin de déterminer le nombre de globules blancs et rouges dans l'urine, ce qui indiquera une inflammation dans les organes du système excréteur.
  3. Un ensemencement bactérien est nécessaire pour une détermination fiable du type d'agent pathogène. Sans bacposev, il est impossible de choisir le bon antibiotique, ce qui est particulièrement important dans la cystite chronique, car avec cette forme de maladie, la bactérie pathogène pourrait déjà développer une résistance à certains médicaments. Vous devez donc en sélectionner un nouveau.
  4. Prendre un frottis vaginal pour la présence de dysbiose ou d'autres violations de la microflore.
  5. Examen échographique des organes des systèmes excréteur et reproducteur, généralement utilisé dans les cas où les analyses d'urine n'ont pas permis de déterminer de manière fiable la présence d'une cystite ou l'ampleur du processus inflammatoire, ainsi que de complications et la nécessité d'examiner soigneusement la vessie, les reins et les voies urinaires.
  6. Cystoscopie, prescrite uniquement dans les cas les plus extrêmes en raison du processus douloureux. Cette méthode permet d’inspecter correctement la vessie de l’intérieur et d’identifier les tumeurs naissantes, mais elle ne peut pas être utilisée dans les cas de cystite aiguë en raison du risque d’aggravation du processus inflammatoire.

Analyse d'urine

Si la question se pose, quel type de tests sont effectués chez les femmes atteintes de cystite, vous devez vous rappeler que l'analyse d'urine est la principale méthode de diagnostic de la cystite.

Par conséquent, le patient est d'abord envoyé pour uriner dans un bocal.

Lors de l'inspection visuelle et de l'analyse directe de la composition de l'urine, accordez une attention particulière à:

  • la couleur;
  • cohérence et transparence;
  • teneur en nitrites;
  • teneur en protéines;
  • teneur en glucose;
  • l'acidité;
  • teneur en hémoglobine

À titre de comparaison, les caractéristiques de l'urine d'une personne en bonne santé et d'un patient atteint de cystite peuvent être présentées sous la forme du tableau suivant:

Quels tests faut-il prendre pour un diagnostic précis de la cystite?

La cystite est une maladie inflammatoire de la vessie. La maladie est plus fréquente chez les femmes en raison des caractéristiques anatomiques du tractus urogénital et chez les enfants en raison d'imperfections du système immunitaire.

Le diagnostic opportun de la maladie empêche la propagation de l’infection, les dommages aux reins et le développement de complications. Les tests de cystite sont prescrits dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie et pour en prévenir la récurrence. Des méthodes d'examen instrumentales sont réalisées pour confirmer le diagnostic.

Méthodes de diagnostic de laboratoire

Le minimum de laboratoire pour la cystite comprend un test sanguin clinique, une analyse d’urine et une analyse d’urine selon Nechyporenko. Dans les cas cliniques graves, une PCR urinaire est effectuée.

Afin de déterminer le type de microflore pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques, une méthode de recherche en culture est utilisée. Pour déterminer la cause du processus inflammatoire de la vessie chez la femme, des frottis vaginaux sont utilisés pour déterminer la microflore et les infections génitales.

Un test sanguin pour la cystite

Dans l'analyse clinique du sang avec une cystite bénigne ne révèlent généralement pas de changements pathologiques. Dans les cas cliniques graves avec un processus purulent, il y a des signes d'inflammation - leucocytose (plus de 7-9 × 10 * 9), neutrophilie (plus de 6%), glissement leucocytaire à gauche, augmentation de la VS (plus de 15 mm / h).

La réaction du sang périphérique sera plus prononcée chez l'enfant que chez l'adulte.

Analyse d'urine

Pour identifier les modifications pathologiques dans l'urine, prescrire une analyse générale - une méthode systématique de diagnostic en laboratoire des maladies du système urinaire. L'enquête vous permet de déterminer les changements dans les propriétés de l'urine:

  • Couleur;
  • La transparence;
  • Odeur;
  • Poids spécifique;
  • La teneur en corps cétoniques, protéines, acides biliaires;
  • Les leucocytes;
  • Les globules rouges;
  • Cylindres;
  • Cellules épithéliales;
  • Le sel;
  • Bactéries, champignons.

Le diagnostic de la cystite à l’aide d’un test général d’urine révèle une augmentation du nombre de leucocytes (plus de 5 en vue), de globules rouges (plus de 3 en vue), de l’épithélium (plus de 8 en vue), de l’apparition de protéines et une diminution de la transparence due au mélange entre mucus et pus. L'examen permet de détecter la présence de bactéries et de champignons pathogènes.

Analyse de Nechiporenko

Le diagnostic de la cystite à l'aide de la méthode de Nechiporenko permet de déterminer avec une grande précision le nombre de leucocytes, de cylindres et d'érythrocytes dans 1 ml d'urine. Pour l'analyse, prenez la portion moyenne d'urine. L'augmentation du contenu des leucocytes de plus de 2000 / ml, des cylindres de plus de 20 / ml, des érythrocytes de plus de 1000 / ml est en faveur de la cystite.

Pour identifier l'agent responsable des maladies inflammatoires de la vessie et la gravité de la cystite, il faut recourir au diagnostic par PCR (réaction en chaîne de la polymérase).

L’enquête permet de détecter le matériel génétique de la microflore pathogène (ADN / ARN), d’effectuer des analyses qualitatives et quantitatives très spécifiques.

La PCR urinaire est réalisée en conjonction avec les raclures PCR du vagin et du col utérin chez les femmes. Cystite se développe souvent sur le fond d'une violation de la biocénose vaginale au cours de la reproduction de la microflore conditionnellement pathogène et l'infection des maladies vénériennes.

Méthode de culture (Bakpos)

Le diagnostic de la cystite par la méthode de culture est assigné pour identifier la cause de la réaction inflammatoire de la vessie. L'urine est semée sur un support nutritif. Au bout de 7 à 10 jours, on obtient des colonies de bactéries ou de champignons qui donnent une croissance. Les colonies résultantes sont testées pour leur sensibilité aux antibiotiques dans le but d'un traitement efficace.

Préparation pour l'analyse d'urine

Les analyses visant à déterminer la cystite chez les femmes nécessitent une collecte appropriée des urines.

  • Hygiène des organes génitaux externes - la zone de l’entrejambe est lavée à l’eau chaude savonneuse, puis séchée à l’aide d’une serviette propre;
  • L'urine est recueillie dans un récipient stérile le matin après le sommeil;
  • Lors de la collecte du biomatériau, il est nécessaire d'écarter les lèvres des lèvres;
  • Vous ne devriez pas être examiné pendant les règles;
  • L'urine est livrée au laboratoire dans les 1-2 heures;

L'efficacité de l'enquête dépend du respect des règles de collecte de biomatériaux.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Pour confirmer le diagnostic de la cystite, une échographie (échographie) des organes urinaires. À l’aide de l’enquête, déterminez la forme, la taille, les contours de la vessie, la présence de corps étrangers, de cailloux, de tumeurs.

Dans les cas de diagnostic graves, la cystoscopie est prescrite - une méthode endoscopique pour examiner la vessie à l'aide d'un cystoscope. L'échographie et la cystoscopie complètent les diagnostics de laboratoire et aident à effectuer un traitement adéquat.

Quel genre de médecin contacter avec la cystite?

Si vous présentez les premiers symptômes de la cystite, demandez conseil à un spécialiste pour un diagnostic et une prescription de thérapie en temps voulu. La liste des tests nécessaires peut être déterminée par un thérapeute, un gynécologue, un urologue ou un néphrologue.

En règle générale, les patients consultent un thérapeute qui prescrit un diagnostic principal et, si nécessaire, orientent les patients vers un médecin spécialisé.

Un pédiatre et un néphrologue pour enfants participent à l'examen d'un enfant. Une demande précoce de soins médicaux empêche la forme aiguë de la cystite de se transformer en une maladie chronique.

Plus D'Articles Sur Les Reins