Principal Kyste

Le rein dans le contexte d'une personne: quelle structure interne a-t-il?

Le rein est un organe unique du corps humain qui purifie le sang de substances nocives et est responsable de la libération de l'urine.

La structure du rein humain est une paire complexe d’organes internes qui jouent un rôle important dans le maintien de la vie du corps.

Anatomie de l'organe

Les reins sont situés dans la région lombaire, à droite et à gauche de la colonne vertébrale. Ils peuvent être facilement trouvés si vous mettez vos mains sur votre taille et tirez vos pouces vers le haut. Les organes recherchés seront sur la ligne reliant les extrémités des pouces.

La taille moyenne du rein est la suivante:

  • Longueur - 11,5-12,5 cm;
  • Largeur - 5-6 cm;
  • Épaisseur - 3-4 cm;
  • Masse - 120-200 g.

Le développement du rein droit est affecté par sa proximité avec le foie. Le foie ne lui permet pas de grandir et se décale.

Ce rein est toujours légèrement plus petit que le gauche et se situe juste en dessous de son organe associé.

La forme du rein ressemble à un gros haricot. Sur son côté concave se trouve une «porte de rein» derrière laquelle se trouvent le sinus rénal, le bassin, les grands et les petits bols, le début de l'uretère, la couche graisseuse, le plexus des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses.

(L'image est cliquable, cliquez pour agrandir)

Au-dessus, le rein est protégé par une capsule de tissu conjonctif dense, sous laquelle se trouve une couche corticale de 40 mm de profondeur. Les zones profondes de l'orgue sont constituées de pyramides de Malpighi et des piliers rénaux qui les séparent.

Les pyramides sont composées de nombreux tubules urinaires et de vaisseaux parallèles, ce qui leur confère une apparence rayée. Les pyramides sont tournées par les bases vers la surface de l’organe et les sommets sont tournés vers le sinus.

Leurs dessus sont unis dans les mamelons, plusieurs morceaux dans chacun. Les papilles ont de nombreux petits trous à travers lesquels l'urine s'infiltre dans les tasses. Le système de collecte d'urine est constitué de 6 à 12 tasses de petite taille, formant 2 à 4 bols plus grands. Les bols forment à leur tour le bassin du rein, relié à l'uretère.

La structure du rein au niveau microscopique

Les reins sont constitués de néphrons microscopiques, associés à la fois aux vaisseaux sanguins individuels et à l'ensemble du système circulatoire. En raison du nombre important de néphrons dans l’organe (environ un million), sa surface fonctionnelle, participant à la formation de l’urine, atteint 5 à 6 mètres carrés.

(L'image est cliquable, cliquez pour agrandir)

Le néphron est pénétré par un système de tubules dont la longueur atteint 55 mm. La longueur de tous les tubules rénaux est d'environ 100 à 160 km. La structure du néphron comprend les éléments suivants:

  • Capsule de Shumlyansky-Boumea avec une bobine de 50 à 60 capillaires;
  • tubule proximal tortueux;
  • boucle de Henle;
  • tubule distal sinueux relié au tube collecteur de la pyramide.

Les parois minces du néphron sont constituées d'un épithélium monocouche à travers lequel l'eau fuit facilement. La capsule de Shumlyansky-Bowman est située dans le cortex du néphron. Sa couche interne est formée de podocytes - cellules épithéliales en forme d'étoile de grande taille, placées autour du glomérule rénal.

Des pédicules se forment à partir des branches des podocytes, dont les structures créent dans les néphrons un réseau en forme de diaphragme.

La boucle de Hengle est formée par un tubule tortueux du premier ordre, qui commence dans la capsule de Shumlyansky-Bowman, passe à travers la médulla du néphron, puis se plie et revient à la couche corticale, forme un tubule tortueux du second ordre et se ferme avec le tube collecteur.

Les tubes collecteurs sont reliés à des conduits plus larges et atteignent le sommet des pyramides à travers l'épaisseur de la médulla.

Le sang est acheminé vers les capsules rénales et les glomérules capillaires via les artérioles standard et est évacué par des vaisseaux d'écoulement plus étroits. La différence de diamètre des artérioles crée une pression dans la bobine de 70 à 80 mm de mercure.

Sous l'action de la pression, une partie du plasma est comprimée dans une capsule. À la suite de cette «filtration glomérulaire», une urine primaire se forme. La composition du filtrat diffère de la composition du plasma: il ne contient pas de protéines, mais il existe des produits de désintégration sous forme de créatine, d'acide urique, d'urée, de glucose et d'acides aminés utiles.

Les néphrons selon l'emplacement sont divisés en:

  • corticale,
  • juxtamedullary,
  • sous-capsulaire.

Les néphrons ne peuvent pas récupérer.

Par conséquent, sous l'influence de facteurs indésirables, une personne peut développer une insuffisance rénale - une affection dans laquelle la fonction excrétrice des reins sera altérée partiellement ou complètement. L'insuffisance rénale peut provoquer de graves perturbations de l'homéostasie dans le corps humain.

Découvrez tout sur l'insuffisance rénale ici.

Quelles fonctions remplit-il?

Les reins remplissent les fonctions suivantes:

Les reins éliminent avec succès l'excès d'eau du corps humain avec les produits de désintégration. Chaque minute, 1 000 ml de sang sont pompés à travers eux, ce qui les débarrasse des germes, des toxines et des scories. Les produits de désintégration sont excrétés naturellement.

Les reins, quel que soit le régime hydrique, maintiennent un niveau stable de substances osmotiquement actives dans le sang. Si une personne a soif, les reins sécrètent de l'urine concentrée par osmose; si son corps est sursaturé en eau, il s'agit d'une urine hyotonique.

Les reins fournissent un équilibre acide-base et eau-sel des fluides extracellulaires. Cet équilibre est réalisé à la fois par ses propres cellules et par la synthèse de substances actives. Par exemple, en raison de l’acidogenèse et de l’ammonigenèse, les ions H + sont éliminés de l’organisme et l’hormone parathyroïdienne active la réabsorption des ions Ca2 +.

Dans les reins, la synthèse des hormones érythropoïétine, rénine et prostaglandines se produit. L'érythropoïétine active la production de globules rouges dans la moelle osseuse. La rénine est impliquée dans la régulation du volume sanguin dans le corps. Les prostaglandines régulent la pression artérielle.

Les reins sont un lieu de synthèse de substances nécessaires au maintien de l'activité vitale de l'organisme. Par exemple, la vitamine D est convertie en sa forme liposoluble plus active, le cholécalciférol (D3).

En outre, ces organes urinaires jumelés aident à atteindre un équilibre entre les graisses, les protéines et les glucides dans les fluides corporels.

  • sont impliqués dans la formation de sang.

    Les reins sont impliqués dans la création de nouvelles cellules sanguines. L'hormone érythropoïétine est produite dans ces organes, ce qui contribue à la formation du sang et à la formation de globules rouges.

  • au contenu ↑

    Caractéristiques de l'approvisionnement en sang

    Une journée à travers les reins est poussée de 1,5 à 1,7 mille litres de sang.

    Pas un seul organe humain ne possède un flux sanguin aussi puissant. Chaque rein est équipé d'un système de stabilisation de la pression qui ne change pas pendant les périodes d'augmentation ou de diminution de la pression artérielle dans tout le corps.

    (L'image est cliquable, cliquez pour agrandir)

    La circulation rénale est représentée par deux cercles: grand (cortical) et petit (yustkamedullary).

    Grand cercle

    Les vaisseaux de ce cercle alimentent les structures corticales des reins. Ils commencent par une grosse artère qui s'éloigne de l'aorte. Immédiatement à la porte de l'organe, l'artère se divise en vaisseaux segmentaires et interlobaires plus petits, qui pénètrent dans tout le corps du rein, en partant de la partie centrale et se terminant par les pôles.

    Les artères interlobaires se situent entre les pyramides et, atteignant la zone de frontière entre la substance cérébrale et corticale, se connectent aux artères artérielles en pénétrant dans l'épaisseur de la substance corticale parallèlement à la surface de l'organe.

    De courtes branches des artères interlobaires (voir la photo ci-dessus) pénètrent dans la capsule et se fragmentent dans le réseau capillaire formant le glomérule vasculaire.

    Après cela, les capillaires sont réunis et forment des artérioles de sortie plus étroites, dans lesquelles une pression accrue est créée, qui est nécessaire pour que les composés plasmatiques puissent passer dans les canaux rénaux. Voici la première étape de la formation de l'urine.

    Petit cercle

    Ce cercle est constitué des vaisseaux excréteurs, qui forment un réseau capillaire dense à l'extérieur des glomérules, s'entrelacent et alimentent les parois des canalicules urinaires. Ici, les capillaires artériels se transforment en veines et donnent naissance au système veineux excréteur de l'organe.

    À partir de la substance corticale, le sang appauvri en oxygène pénètre constamment dans les veines étoilées, arquées et interlobaires. Les veines interlobaires forment la veine rénale, qui tire le sang au-delà de la porte de l'organe.

    Comment fonctionnent nos reins - voir la vidéo:

    Rein

    Les reins sont l'organe principal apparié du système excréteur humain.

    Anatomie Les reins sont situés sur la paroi postérieure de la cavité abdominale, le long des surfaces latérales de la colonne vertébrale, au niveau de la XIIe vertèbre lombaire thoracique III. Le rein droit est généralement situé légèrement en dessous de la gauche. Les bourgeons ont une forme en forme de haricot, le côté concave est tourné vers l'intérieur (vers la colonne vertébrale). Le pôle supérieur du rein est plus proche de la colonne vertébrale que le inférieur. Le long de son bord intérieur, se trouvent les portes du rein, qui comprend l’artère rénale provenant de l’aorte, et la veine rénale s’étend dans la veine cave inférieure; l'uretère part du pelvis rénal (voir). Le parenchyme du rein est recouvert d'une capsule fibreuse dense (Fig. 1), surmontée d'une capsule graisseuse entourée par le fascia rénal. La surface arrière du rein est adjacente à la paroi arrière de la cavité abdominale et la partie antérieure est recouverte du péritoine et se trouve donc complètement à l'extérieur du péritoine.

    Le parenchyme rénal est constitué de deux couches - corticale et médullaire. La couche corticale est constituée de corpuscules rénaux, formés par les glomérules et la capsule de Shumlyansky-Bowman, la médullaire est constituée des tubules. Les canalicules forment une pyramide du rein, se terminant par une papille rénale s'ouvrant sur de petits calices. Les petites tasses tombent dans 2-3 grandes tasses formant le bassin du rein.

    L'unité structurale du rein est le néphron. Elle consiste en un glomérule formé par des capillaires sanguins, une capsule de Shumlyansky-Bowman entourant le glomérule, des tubules enroulés, la boucle de Henle, des tubules directs et des tubules collecteurs s'écoulant dans la papille rénale; Le nombre total de néphrons dans le rein à 1 million

    L’urine se forme dans le néphron, c’est-à-dire l’excrétion de produits métaboliques et de substances étrangères, la régulation de l’équilibre eau-sel de l’organisme.

    Dans la cavité des glomérules, le liquide provenant des capillaires est semblable au plasma sanguin. Pendant 1 minute, il libère environ 120 ml d'urine primaire et dans le pelvis pendant 1 minute, 1 ml d'urine. Avec le passage à travers les tubules du néphron est l'aspiration inverse de l'eau et la libération de scories.

    Le système nerveux et les glandes endocrines, principalement l'hypophyse, participent à la régulation du processus de miction.

    Reins (ren latin, néphros grec) - appareillage couplé, situé à l'arrière de la cavité abdominale, sur les côtés de la colonne vertébrale.

    Embryologie Les reins se développent à partir du mésoderme. Après le stade du pronephros, les néphrotomes de presque tous les segments du tronc se confondent symétriquement à droite et à gauche sous la forme de deux reins primaires (mésonéphros), ou corps de loup, qui ne subissent plus de différenciation en tant qu'organes d'excrétion. Les canalicules urinaires se fondent dans eux, les canaux de décharge forment les canaux communs droits (ou wolfa) droit et gauche qui s’ouvrent dans le sinus urogénital. Au deuxième mois de la vie utérine, le rein final (métanéphros) se pose. Les faisceaux cellulaires sont transformés en tubules rénaux. À leurs extrémités, des capsules à double paroi sont formées, entourant les glomérules vasculaires. Les autres extrémités des tubules s’approchent et s’ouvrent dans les excroissances tubulaires du pelvis rénal. La capsule et le stroma du rein se développent à partir de la couche externe du mésenchyme néphrotome, tandis que le calice, le pelvis et l'uretère rénaux se développent à partir du diverticule du canal de Wolff.

    À la naissance du bébé, ses reins ont une structure lobulaire qui disparaît au bout de 3 ans (Fig. 1).

    Anatomie
    Le rein a la forme d'un gros haricot (Fig. 2). Il existe des bords internes et concaves convexes du rein, des surfaces antérieure et postérieure, des pôles supérieur et inférieur. Sur le côté médial, une cavité spacieuse - le sinus du rein - s'ouvre par une porte (hile rénal). Voici l'artère et la veine rénales (a. Et v. Renalis) et l'uretère, se prolongeant dans le pelvis rénal (pelvis renalis) (Fig. 3). Les vaisseaux lymphatiques situés entre eux sont interrompus par des ganglions lymphatiques. Le plexus nerveux rénal se propage à travers les vaisseaux (figure 1 colorée).

    La surface arrière du rein (faciès postérieur) est étroitement adjacente à la paroi abdominale postérieure située à la limite du muscle quadratus du rein et du muscle lombaire. En relation avec le squelette, le rein occupe le niveau de quatre vertèbres (XII thoracique, I, II, III lombaire). Le rein droit est à 2-3 cm en dessous de la gauche (Fig. 4). Le sommet du rein (extremitas superior) est comme recouvert de la glande surrénale et adjacent au diaphragme. Le rein se trouve derrière le péritoine. Avec la face antérieure du rein (faciès antérieur) en contact: foie droit, duodénum et du côlon; à gauche - l'estomac, le pancréas, en partie la rate, l'intestin grêle et le côlon descendant (plaques de couleur. Fig. 2a et 26). Le rein est recouvert d'une capsule fibreuse dense (capsula fibrosa) qui envoie des faisceaux de fibres du tissu conjonctif au parenchyme de l'organe. Au-dessus se trouve une grosse capsule (capsula adiposa), puis le fascia rénal. Les feuilles du fascia, antérieur et postérieur, se rejoignent le long du bord extérieur; médialement, ils traversent les vaisseaux jusqu'au plan médian. Le fascia rénal fixe le rein à la paroi abdominale postérieure.

    Le parenchyme rénal est constitué de deux couches: la couche externe corticale (cortex renis) et la couche interne médullaire (medulla renis), caractérisée par une couleur rouge plus vive. Le cortex contient des corpuscules rénaux (corpuscula renis) et est subdivisé en lobules (lobuli corticales). La moelle se compose de tubules directs et collectifs (tubuli renales recti et contorti) et est divisée en 8 à 18 pyramides (pyramides renales). Entre les pyramides se trouvent les piliers rénaux (columnae renales) qui séparent les lobes du rein (lobi renales). La partie rétrécie de la pyramide est inversée sous la forme d'une papille (papilla renalis) dans le sinus et pénétrée dans 10 à 25 trous (foramina papillaria) des canaux collecteurs s'ouvrant sur de petits calices rénales minores. Jusqu'à 10 de ces gobelets sont combinés en 2 ou 3 grands gobelets (calices rénales majeures) qui passent dans le pelvis rénal (Fig. 5). Dans la paroi des bonnets et du bassin se trouvent de minces faisceaux musculaires. Le bassin continue dans l'uretère.

    Chaque rein reçoit une branche de l'aorte - l'artère rénale. Les premières branches de cette artère sont appelées segmentaires; il y en a 5 en fonction du nombre de segments (apical, antérieur supérieur, moyen antérieur, postérieur et inférieur). Les artères segmentaires sont divisées en interlobar (aa. Interlobares renis) divisées en artères arquées (aa. Arcuata) et artères interlobulaires (aa. Interlobulares). Les artères interlobulaires donnent des artérioles qui se ramifient en capillaires formant les glomérules (glomérules).

    Les capillaires du glomérule sont ensuite rassemblés en un artériole de prélèvement de sang, qui est bientôt divisé en capillaires. Le réseau capillaire du glomérule, c’est-à-dire le réseau entre les deux artérioles, est appelé réseau miraculeux (rete mirabile) (nuancier, figure 3).

    Le lit veineux du rein résulte de la fusion des capillaires. Dans la couche corticale, des veines en forme d'étoile (Venulae stellatae) sont formées, à partir desquelles le sang passe dans les veines interlobulaires (vv. Interlobulares). Parallèlement aux artères arquées, des veines arquées (vv. Arcuatae) sont prélevées, recueillant le sang des veines interlobulaires et des veinules directes (venulae rectae) de la substance médullaire. Les veines arquées passent dans l'interlobar et celles-ci dans la veine rénale, qui se jette dans la veine cave inférieure.

    Les vaisseaux lymphatiques qui se forment à partir des plexus des capillaires lymphatiques et des vaisseaux rénaux débouchent dans les portes et tombent dans les ganglions lymphatiques régionaux adjacents, notamment les ganglions lymphatiques préaortiques, para-aortiques, rétrocaves et rénaux (fig. 1).

    L'innervation du rein se produit à partir du plexus nerveux rénal (pl. Renalis), qui comprend des conducteurs végétatifs efférents et des fibres nerveuses afférentes du nerf vague, ainsi que des processus de cellules des ganglions spinaux.

    Anatomie humaine: rein et organes urinaires

    L'anatomie des reins et des voies urinaires, qui forment ensemble le système urinaire, n'est pas moins intéressante que la structure d'autres structures. En fait, il s’agit de tout un ensemble d’organes qui forment et accumulent l’urine et contribuent à son élimination. En conséquence, ils sont tous divisés en groupe formant l'urine et groupe urinaire. Bien sûr, la première catégorie comprend les reins et la seconde - des structures telles que les uretères, un réservoir anatomique tel que la vessie et, pour la compagnie, l'urètre.

    Anatomie: la structure et la localisation des reins dans le corps humain

    Je dois dire que les organes urinaires sont assez étroitement liés aux organes génitaux, à la fois en termes de structure et de fonctionnement, et ont une origine commune avec eux. En particulier, chez les hommes, les voies urinaires sont associées anatomiquement au canal déférent de telle sorte que l'urètre sert simultanément à l'excrétion de l'urine et à celle du sperme.

    Dans l'anatomie humaine, les organes rénaux sont importants et vitaux. Toute la variété de leurs fonctions peut être divisée en deux catégories: excréteur, qui joue le rôle principal, et non sélectif. Ces derniers incluent la participation à la régulation de la pression artérielle et au maintien du métabolisme.

    Cependant, la fonction principale de ces organes réside dans le fait que de l'urine s'y forme et avec leur aide.

    La position et la structure des reins leur permettent d’éliminer les produits métaboliques contenant de l’azote, tels que l’urée ou, par exemple, l’acide urique, ainsi que la créatinine et l’ammoniac. En outre, l’urine contient des hormones, des vitamines et des sels de certains acides (en particulier l’oxalique et l’orthophosphorique). En outre, ces organes contribuent à l'excrétion de substances toxiques et de microbes.

    Avant de parler de la place des reins chez une personne, il convient de dire quelques mots sur leur apparence et leur structure.

    Ce sont des organes rouge foncé à la surface lisse. En forme, ils ressemblent à des haricots. Leur longueur moyenne est de 10 à 12 cm et leur largeur d'environ 6 cm. Les deux corps ont une épaisseur de 3 à 4 cm et un poids moyen d'environ 120 g. Sur chacun d'eux, la surface arrière se distingue par une plus grande convexité. En outre, il existe des bords convexes et concaves, ainsi que deux pôles: inférieur pointu et sommet arrondi.

    L'emplacement des reins est dans la région lombaire et porte le nom de "lit de rein". Chaque rein a le sien. Il s'agit d'une dépression spéciale formée par les muscles: d'en haut, elle est délimitée par le diaphragme. Les muscles latéraux de l'abdomen et le gros muscle lombaire se trouvent sur les côtés. Le muscle carré du bas du dos forme la paroi arrière du lit. Ce lieu est situé dans un espace appelé "rétropéritonéal". En d'autres termes, les structures que nous envisageons ne sont pas des organes de la cavité abdominale.

    Où sont les reins gauche et droit

    La position des reins dans le corps humain par rapport au squelette est la suivante: ils sont localisés des deux côtés de la colonne vertébrale, la gauche étant au niveau de la 12ème vertèbre thoracique et de la 3ème vertèbre supérieure de la section lombaire, et la droite au niveau de ces structures, mais inférieure de 1,5 voir

    À l'endroit où se trouve le rein gauche, les anses du jéjunum, ainsi que le pancréas et l'estomac sont suffisamment proches. Ces organes sont en contact avec la surface antérieure du rein gauche. La rate, le coude gauche et la partie initiale du côlon descendant sont attachés à un côté et le pancréas à l’autre.

    Mais à l'endroit où se trouve le rein droit, il y a un peu moins de voisins: le foie et l'intestin droit du gros intestin jouxtent la surface antérieure et, de côté, la partie terminale du colon ascendant et l'honneur descendant du duodénum.

    Il convient de noter ici que c’est précisément en raison du voisinage avec le foie que le niveau de localisation du rein droit est légèrement inférieur à celui du gauche.

    En ce qui concerne le pôle supérieur, chaque rein est adjacent à la glande surrénale et la surface postérieure, à droite et à gauche, est en contact avec le lit de reins.

    Mieux vaut imaginer, ainsi que rappeler, où sont les reins d'une personne, aide photo:

    Structure interne du rein

    La structure interne du rein est divisée de façon anatomique en deux parties: la cavité rénale (sinus) et la substance rénale, qui comporte deux couches (cerveau et corticale). La couche cérébrale est formée par ce que l’on appelle les pyramides rénales, la base faisant face à la surface de l’organe et le dessus au sinus. En règle générale, plusieurs de ces sommets, fusionnant des arcs avec un ami, forment une papille (il y en a 12), par les ouvertures desquelles l'urine est excrétée.

    L'anatomie des reins humains implique l'excrétion de l'urine de la manière suivante: d'abord, elle pénètre dans les petites cupules rénales, puis dans les grandes cupules rénales (généralement deux supérieures et inférieures), qui se confondent pour former ce qu'on appelle le bassin qui quitte les reins et passe directement dans l'uretère.

    Pour cette structure anatomique, se présentant sous la forme d’un tube légèrement aplati, l’urine pénètre dans la vessie, qui sert de réserve à l’urine et est responsable de son écoulement périodique.

    Avec l’environnement externe, cet organe est relié par l’urètre, autrement appelé urètre. La structure de ce dernier est quelque peu différente chez les hommes et chez les femmes. L'urètre féminin est plus court et plus large, ce qui est plus susceptible d'entraîner des processus inflammatoires dans les organes urinaires.

    Les bourgeons. Structure, fonction.

    Rein, ren, - paire d'organes en forme de haricot. Les reins sont situés dans la cavité abdominale, dans la région lombaire, des deux côtés de la colonne vertébrale.

    La taille du rein.

    Chaque rein atteint une longueur de 10 à 12 cm sur une largeur de 5 à 6 cm et une épaisseur d'environ 4 cm. La masse d'un rein est comprise entre 120 et 200 g. Le rein gauche est légèrement plus long que le droit, mais il a parfois une masse importante. La couleur des reins est souvent brun foncé.

    Surface du rein.

    Dans le rein, il y a les surfaces antérieure et postérieure, les marges latérale et médiale, les extrémités supérieure et inférieure.
    La face antérieure, le faciès antérieur, est convexe et légèrement orientée latéralement. Les 2/3 supérieurs du rein droit adjacent au foie et le tiers supérieur du rein gauche - jusqu'à l'estomac.

    La face arrière, faciès postérieur, est aplatie. La partie latérale de chaque rein est adjacente au muscle carré du rein.

    La marge latérale, margo lateralis, convexe et légèrement orientée vers la paroi postérieure de l'abdomen; la marge médiale, margo medialis, est concave et descendante, médiale et en avant.

    Au milieu du bord médial du rein, il y a une dépression: la porte rénale, le hile rénal, qui passe dans le sinus rénal, le sinus rénal. La porte du rein est limitée par deux protubérances du bord médial, dont le dos est plus proéminent. En conséquence, la surface postérieure du rein est plus large que la partie antérieure et le sinus rénal est plus tourné vers l’avant.

    Dans le sinus rénal, on retrouve le pelvis rénal, le bassin renalis, les cupules rénales, les calices rénaux, les branches des vaisseaux rénaux et les nerfs, les ganglions lymphatiques et les tissus adipeux. L'interposition des formations entrant dans les portes est telle que les veines se trouvent en avant, les artères et les nerfs se trouvent derrière les veines, et le pelvis rénal et l'uretère sont postérieurs aux artères.

    Extrémité supérieure, extremitas supérieure, bourgeons plus larges que inférieurs, extremitas inférieure. Les extrémités supérieures sont les glandes surrénales, glandulae suprarenales. Ces extrémités sont plus proches du plan médian du corps que du bas; ces derniers sont plus déviés de la colonne vertébrale.

    Les reins sont recouverts d'une capsule fibreuse dense, la capsula fibrosa, qui comprend la couche de tissu conjonctif externe et le muscle lisse interne; les fibres musculaires lisses pénètrent dans le tissu rénal. La capsule adhère mal à la substance d’un rein en santé, et si vous faites une incision dessus, elle est facile à retirer.

    Chaque rein est entouré d'une grosse capsule et à l'extérieur par le fascia rénal.

    La capsule graisseuse, Capsula adiposa, enveloppe directement le rein, recouvrant sa surface arrière avec une couche plus épaisse; par la porte rénale, il pénètre dans le sinus rénal.

    Vous serez intéressé à lire ceci:

    Anatomie, structure et fonction du rein (infographie)

    Homme aux reins, quel est cet organe?

    Le rein est un organe complexe à la fois en structure et en fonction. Dans le corps humain, deux reins: droit et gauche. Les deux organes sont situés dans la cavité abdominale, plus près de la taille, au niveau de la deuxième-troisième vertèbre lombaire, des deux côtés de la colonne vertébrale.

    La structure

    Fonctions

    • Fonction excrétrice (élimination des toxines, scories et excès de liquide du corps).
    • Fonction homéostatique (maintien de l'équilibre eau-sel et acide-base dans le corps).
    • Fonction endocrine (formation d'érythropoïétine et de calcitriol, participant à la formation d'hormones).
    • Participation au métabolisme (métabolisme intermédiaire).

    Que sont les reins humains et comment fonctionnent-ils?

    Les bourgeons humains ont une forme concave en forme de haricot. Le poids moyen de chaque rein d'un adulte varie entre 140 et 180 grammes. La taille du corps peut également varier en fonction des besoins fonctionnels de la personne. La hauteur d'un corps sain est de 100 à 120 mm et son diamètre de 30 à 35 mm. De là-haut, il est recouvert d'un tissu fibreux lisse et durable avec une couche graisseuse - fascia. Le fascia protège l'organe des dommages mécaniques. Du côté concave, il y a un trou - la porte des reins. À travers ce trou dans le rein, il pénètre dans la veine rénale, l'artère, les nerfs et le pelvis, qui passe dans les vaisseaux lymphatiques, puis dans l'uretère. Collectivement, cela s'appelle la "jambe rénale".

    Comment fonctionne la miction

    Structure en néphron (Cliquez pour agrandir)

    À l'intérieur du fascia, le rein est divisé en une substance cérébrale et du cortex. La substance corticale a une structure hétérogène avec des zones coagulées (brun foncé) et radieuses (claires). À de nombreux endroits, il dissèque la moelle pour former des pyramides rénales. Extérieurement, les pyramides rénales ressemblent à des lobules (enveloppés dans une capsule de Bowman-Shumlyansky), qui consistent en des tubules de glomérules (glomeruli) et de néphron.

    Environ un million de néphrons - la principale unité fonctionnelle du rein, située dans chacun des reins humains. Chaque néphron mesure environ 25-30 mm de long.

    Les glomérules sont des vaisseaux sanguins tissés dans le glomérule, qui filtrent ensemble le volume sanguin total dans le corps en 4 à 5 minutes. Ils forment également le fluide primaire (urine) pour l'excrétion. En outre, ce fluide circule dans le canalicule du néphron (tubes collecteurs dans la médulla), dans lequel se produit la réabsorption - l’absorption inverse des substances et de l’eau.

    Au sommet de la pyramide rénale se trouve une papille percée d'un trou qui conduit l'urine dans les cupules rénales, dont la combinaison forme le pelvis rénal. Et le bassin, à son tour, passe dans l'uretère. Le bassin, les cupules rénales et l'uretère forment ensemble le système urinaire.

    Ainsi, les reins se forment, filtrent et excrètent environ deux litres d’urine par jour.

    Comment fonctionne la filtration du sang?

    Structure en néphron (Cliquez pour agrandir)

    L'artère par laquelle le sang entre dans le rein s'appelle rénale. Après être entrée dans l'organe, l'artère se sépare et le sang se disperse le long des artères interlobaires, puis le long des artères interlobulaires et arquées. À partir des artères artérielles, les artérioles se ramifient et alimentent les glomérules en sang. À partir du glomérulum, qui a déjà été réduit, en raison de la filtration du fluide, le volume de sang passe à travers les artérioles «externes». Ensuite, le long des capillaires péritubulaires (substance corticale), le sang pénètre dans les vaisseaux rénaux directs (substance cérébrale). Tout ce processus vise à filtrer et à renvoyer le sang purifié, qui contient des substances utiles pour le corps, dans le système circulatoire. En raison de la différence de volume sanguin dans les capillaires péritubulaires et dans les vaisseaux directs, une pression osmotique est créée, ce qui entraîne la formation d'une composition concentrée d'urine.

    Nous vous recommandons de regarder une vidéo très informative, où la structure du rein est analysée en détail:

    Anatomie du rein humain - informations:

    Rein -

    Le rein, la poule (néphros grecque), est un organe excréteur apparié qui produit l'urine, se trouvant à l'arrière de la cavité abdominale derrière le péritoine.

    Les reins sont situés sur les côtés de la colonne vertébrale au niveau de la dernière vertèbre thoracique et des deux vertèbres lombaires supérieures. Le rein droit se situe légèrement en dessous de la gauche, une moyenne de 1 à 1,5 cm (selon la pression exercée sur le lobe droit du foie). La partie supérieure du rein atteint le niveau de la côte XI, la partie inférieure se situe à 3 ou 5 cm de la crête iliaque.Les limites indiquées de la position des reins sont sujettes à des variations individuelles; Souvent, la limite supérieure monte jusqu'au niveau de la limite supérieure de la XIe vertèbre thoracique, la limite inférieure peut tomber de 1 1/2 vertèbre.

    Le rein a la forme d'un haricot. Sa substance à la surface est lisse, rouge foncé. Dans le rein, il existe des extrémités supérieure et inférieure, des extrémités supérieures et inférieures, des marges latérales et médiales, un margo latéral et un médial. et surfaces, faciès antérieur et postérieur.

    Le bord latéral du rein est convexe, le centre médial est concave, non seulement médialement, mais un peu vers le bas et vers l’avant.

    La partie concave moyenne de la marge médiale contient la porte, le hile rénal, par laquelle les artères et les nerfs rénaux entrent, ainsi que la veine, les vaisseaux lymphatiques et la sortie de l'uretère. La porte s'ouvre dans un espace étroit, faisant saillie dans la substance du rein, appelée sinus renalis; son axe longitudinal correspond à l'axe longitudinal du rein. La face antérieure des reins est plus convexe que la face postérieure.

    Topographie des reins. La relation avec les organes de la surface antérieure des reins droit et gauche n'est pas la même.

    Le rein droit est projeté sur la paroi abdominale antérieure dans les régions epigastrica, ombilicalis et abdominalis lat. dext., gauche - dans reg. epigastrica et abdominalis lat. péché. Le rein droit est en contact avec une petite surface avec la glande surrénale. plus bas, une grande partie de sa surface avant est adjacente au foie. Le tiers inférieur est adjacent à la flexura coli dextra; la partie descendante du duodeni descend le long de la marge médiale; dans les deux dernières sections du péritoine n'est pas. L'extrémité la plus basse du rein droit est séreuse.

    Près de l'extrémité supérieure du rein gauche, ainsi que du côté droit, une partie de la surface antérieure entre en contact avec la glande surrénale. Immédiatement en dessous du rein gauche, son tiers supérieur est adjacent à l'estomac et son tiers moyen au pancréas, le bord latéral de la face antérieure de la partie supérieure est adjacent à la rate. L'extrémité inférieure de la face antérieure du rein gauche est en contact médian avec les anses du jéjunum et latéralement avec la flexura coli sinistra ou avec la partie initiale du côlon descendant. Avec sa surface arrière, chaque rein, dans sa partie supérieure, est adjacent au diaphragme, qui sépare le rein de la plèvre et au-dessous de la côte XII jusqu'au mm. psoas major et quadratus lumborum, formant un lit de reins.

    Gaine de rein. Le rein est entouré de sa propre capsula fibreuse, Capsula fibrosa, sous la forme d'une fine plaque lisse, directement adjacente à la substance du rein. Normalement, il peut être assez facilement séparé de la substance du rein. À l'extérieur de la membrane fibreuse, en particulier dans la région du hile et sur la surface postérieure, se trouve une couche de tissu adipeux détaché qui constitue la capsule graisseuse du rein, la capsula adiposa; sur la surface avant, la graisse est souvent absente. L'aponévrose du rein du tissu conjonctif, fascia renalis, qui est reliée par des fibres à la capsule fibreuse et se scinde en deux feuilles: l'une devant les reins, l'autre dans le dos. Le long du bord latéral des reins, les deux feuilles sont jointes et passent dans la couche de tissu conjonctif rétropéritonéal à partir de laquelle elles se sont développées. Le long du bord médial du rein, les deux feuilles ne se rejoignent pas mais continuent plus loin vers la ligne médiane: la feuille antérieure se place devant les vaisseaux rénaux, l'aorte et la veine cave inférieure et se connecte à la même feuille du côté opposé, tandis que la feuille postérieure passe devant les corps vertébraux, s'attachant à dernier. Aux extrémités supérieures des reins, couvrant également les glandes surrénales, les deux feuilles se rejoignent, ce qui limite la mobilité des reins dans cette direction. Aux extrémités inférieures de cette confluence de feuilles n'est généralement pas perceptible. La fixation du rein à sa place est réalisée principalement par une pression intra-abdominale, due à la contraction des muscles abdominaux; dans une moindre mesure, fascia renalis, fusionné avec des membranes rénales; lit de muscle de rein formé par mm. psoas major et quadratus lumborum et les vaisseaux rénaux qui empêchent le retrait des reins de l'aorte et de la veine cave inférieure. Avec la faiblesse de cet appareil de fixation du rein, il peut couler (le rein errant), ce qui nécessite un ourlage rapide. Normalement, les longs axes des deux reins, dirigés obliquement vers le haut et vers le milieu, convergent au-dessus des reins selon un angle ouvert vers le bas. Lorsqu'un rein est omis, fixé à la ligne médiane par les vaisseaux, ils sont déplacés vers le bas et médialement. En conséquence, les grands axes des reins convergent au-dessous de ceux-ci selon un angle ouvert vers le haut.

    La structure Une coupe longitudinale du rein montre que le rein dans son ensemble est composé d’une part de la cavité sinus renalis dans laquelle se trouvent les cupules rénaux et la partie supérieure du bassin et d’autre part de la substance rénale elle-même adjacente au sinus. de tous les côtés sauf la porte.

    Dans le rein, il y a un cortex, cortex renis, et une médulla, medulla renis. La substance corticale occupe la couche périphérique de l'organe, a une épaisseur d'environ 4 mm. La substance cérébrale est composée de formations de forme conique, portant le nom de pyramides rénales, pyramides renales. Les larges bases de la pyramide sont tournées vers la surface de l'organe et les sommets vers le sinus. Les sommets sont rejoints par deux ou plus en une élévation arrondie, appelée papille, papille renale; moins communément, une pointe correspond à une seule papille. Il y a en moyenne 12 papilles au total, chaque papille étant parsemée de petits trous, foramina papillaria; à travers le foramina papillaria, l’urine est excrétée dans les parties initiales du tractus urinaire (cup). La substance corticale pénètre entre les pyramides en les séparant les unes des autres; Ces parties de la substance corticale sont appelées columnae renales. Grâce aux canalicules urinaires et aux vaisseaux de la pyramide situés à l'avant, ils ont un aspect rayé. La présence des pyramides reflète la structure lobée du rein, caractéristique de la plupart des animaux.

    Le nouveau-né a des traces de la division antérieure même sur la surface externe, sur laquelle des sillons sont visibles (rein à lobes du fœtus et du nouveau-né). Chez l'adulte, le rein devient lisse à l'extérieur, mais à l'intérieur, bien que plusieurs pyramides se confondent (ce qui explique le nombre moins élevé de tétons que le nombre de pyramides), il reste divisé en tranches - les pyramides. Les bandes de substance médullaire continuent également dans la substance corticale, bien qu’elles soient moins visibles ici; ils constituent les pars radiata de la substance corticale, tandis que les espaces qui les séparent sont des pars convoluta (convolutum). Pars radiata et pars convoluta sont appelés lobulus corticalis.

    Le rein est un organe complexe excréteur (excréteur). Il contient des tubules, appelés tubules rénaux, tubuli renales. Les extrémités aveugles de ces tubes sous la forme d'une capsule à double paroi recouvrent les glomérules des capillaires sanguins. Chaque glomérule, glomérule, repose dans une capsule en forme de cuvette profonde, capsula glomeruli; l'espace entre les deux feuilles de la capsule est la cavité de cette dernière, qui est le début du tubule urinaire. Le glomérule et la capsule qui le recouvre constituent le corpuscule rénal, corpusculum renis. Les corpuscules rénaux sont situés dans la partie convulsive de la substance corticale, où ils peuvent être visibles à l'œil nu sous forme de points rouges. Le tubule contourné, tubulus renalis contortus, qui se trouve déjà dans la partie radiata du cortex, quitte le mollet rénal. Ensuite, le tubule descend dans la pyramide, y retourne en faisant une boucle de néphron et retourne au cortex. La partie finale du tubule rénal - la partie intercalée - se jette dans le tubule collecteur, qui reçoit plusieurs tubules et va dans une direction droite (tubulus renalis rectus) à travers la partie radiaire du cortex et à travers la pyramide. Les tubules droits se confondent progressivement et se présentent sous la forme de 15 à 20 conduits courts, ductus papillares, foramina papillaria ouverts dans la région de la cribrosa au sommet de la papille. Le corps rénal et les tubules qui lui sont liés constituent l'unité structurelle fonctionnelle du rein - néphron, néphron. L'urine est formée dans le néphron. Ce processus se déroule en deux étapes: dans le corps rénal à partir du glomérule capillaire, la partie liquide du sang est filtrée dans la cavité de la capsule, constituant ainsi l'urine primaire, et dans la tubulure rénale, une réabsorption se produit - l'essentiel de l'eau, du glucose, des acides aminés et de certains sels est absorbé, aboutissant à l'absorption finale.

    Chaque rein contient jusqu'à un million de néphrons, dont la totalité constitue la masse principale de la substance rénale. Pour comprendre la structure du rein et de son néphron, il faut garder à l’esprit son système circulatoire. L'artère rénale provient de l'aorte et a un calibre très important, qui correspond à la fonction urinaire du corps associée à la "filtration" du sang. À la porte du rein, l'artère rénale est divisée selon les divisions du rein en artères pour le pôle supérieur, aa. polares superiores, pour le bas, aa. polares inférieures, et pour la partie centrale des reins, aa. centrales. Dans le parenchyme du rein, ces artères passent entre les pyramides, c'est-à-dire entre les lobes du rein et sont donc appelées aa. interlobares renis. À la base des pyramides, à la frontière du cerveau et de la substance corticale, elles forment un arc, aa. arcuatae, à partir de laquelle la substance corticale aa. interlobulares. De chacun a. l'interlobularis quitte le vaisseau porteur du canal afferens, qui se décompose en une boule de capillaires convolués, le glomérule, englouti par le début du tubule rénal, la capsule du glomérule. L'artère qui sort du glomérule, le vas efferens, se brise à nouveau en capillaires, qui tressent les tubules rénaux et ne passent que dans les veines. Ces derniers accompagnent les artères du même nom et sortent de la porte du rein avec un seul tronc, v. renalis qui coule dans v. cava inférieur. Le sang veineux de la substance corticale s’écoule d’abord dans les veines étoilées, Venulae stellatae, puis dans les vv. interlobulares, artères d'accompagnement du même nom, et dans vv. arcuatae. De la médulla vont les venulae rectae. Des principaux affluents v. renalis plie le tronc de la veine rénale. Dans la région des sinus rénaux, les veines sont situées en avant des artères.

    Ainsi, le rein contient deux systèmes de capillaires; l'un relie les artères aux veines, l'autre - de nature particulière, sous la forme d'un glomérule vasculaire, dans lequel le sang n'est séparé de la cavité de la capsule que par deux couches de cellules plates: l'endothélium capillaire et l'épithélium de la capsule. Cela crée des conditions favorables à l'isolation de l'eau et des produits métaboliques du sang.

    Les vaisseaux lymphatiques du rein sont divisés en superficiels, provenant des réseaux capillaires des membranes du rein et recouvrant le péritoine, et profonds, passant entre les lobules du rein. À l'intérieur des lobules rénaux et des glomérules, il n'y a pas de vaisseaux lymphatiques. Les deux systèmes de vaisseaux se confondent pour la plupart au niveau du sinus rénal, vont plus loin le long des vaisseaux sanguins rénaux jusqu'aux nœuds régionaux des nodi lymphatici lumbales.

    Les nerfs du rein proviennent du plexus rénal apparié, formé des nerfs cœliaque, des branches des ganglions sympathiques, des branches du plexus cœliaque avec les fibres des nerfs vagues, des fibres afférentes des ganglions lymphatiques thoraciques inférieurs et lombaires supérieurs.

    Anatomie rénale aux rayons x. Avec la radiographie conventionnelle de la région lombaire, vous pouvez voir les contours de la moitié inférieure des reins. Pour voir tout le rein, il est nécessaire de recourir à l’introduction d’air dans la cellulose pararénale - pneumoren.

    La radiographie peut déterminer le squelette des reins. Dans le même temps, la côte XII en forme de sabre se superpose au milieu du rein, avec la forme en stylet, à son extrémité supérieure. Les extrémités supérieures des reins sont légèrement inclinées médialement, de sorte que les prolongements des longs axes des reins coupent ces derniers à la hauteur des vertèbres thoraciques IX-X.

    Les rayons X vous permettent d’explorer un arbre excréteur de rein d’une vie: tasses, bassin, uretère. Pour ce faire, un agent de contraste est injecté dans le sang, qui est excrété par les reins et, joignant l'urine, donne la silhouette du bassinet et de l'uretère sur la radiographie (un produit de contraste peut être injecté directement dans le bassinet rénal à l'aide d'un cathéter urétéral et d'un outil spécial - le cystoscope). Cette méthode s'appelle l'urétéropélographie. Le bassin sur le radiogramme est projeté au niveau compris entre I et II vertèbres lombaires, la droite légèrement plus basse que la gauche. En ce qui concerne le parenchyme rénal, deux types de localisation du pelvis rénal sont notés: extrarénal, quand une partie de celle-ci se trouve en dehors du rein, et intrarénal, lorsque le pelvis ne dépasse pas les limites du sinus rénal. L'examen radiographique révèle un péristaltisme du pelvis rénal.

    À l'aide de radiographies en série, on peut voir comment les cupules individuelles et le bassin se contractent et se détendent, comment le sphincter de l'uretère supérieur s'ouvre et se ferme. Ces changements fonctionnels sont rythmiques, de sorte que la systole et la diastole de l'arbre excréteur du rein sont différentes. Le processus de vidage de l'arbre excréteur se déroule de telle sorte que les grandes coupes sont réduites (systole) et que le bassin se détend (diastole) et inversement. La vidange complète se produit dans les 6-8 minutes. Structure segmentaire du rein.

    Le rein a 4 systèmes tubulaires: les artères, les veines, les vaisseaux lymphatiques et les tubules rénaux. Il existe un parallélisme entre les vaisseaux et l'arbre excréteur (faisceaux excréteurs vasculaires). La correspondance entre les branches intra-organiques de l'artère rénale et les cupules rénales est la plus prononcée. À partir de cette correspondance, à des fins chirurgicales du rein, il existe des segments qui constituent la structure segmentaire du rein.

    Il existe cinq segments dans le rein: 1) supérieur - correspond au pôle supérieur du rein; 2, 3) avant supérieur et inférieur - situés devant le bassin; 4) inférieur - correspond au pôle inférieur du rein; 5) postérieur - occupe deux quarts médians de la moitié postérieure de l'organe entre les segments supérieur et inférieur.

    Comment fonctionnent les reins et où dans le corps humain: photos, caractéristiques anatomiques et structure des filtres naturels

    En ce qui concerne les caractéristiques anatomiques et l'emplacement des filtres naturels, la plupart des gens n'apprennent qu'avec le développement de processus pathologiques dans les organes en forme de haricot. La défaite des néphrons, des tubules, des substances cérébrales et corticales, l’apparition de tumeurs, le sable, les calculs provoquent une gêne, altèrent la production, la qualité et la sortie de l’urine.

    N'attendez pas que les reins soient malades: il est plus facile de suivre les règles de prévention, de prévenir les maladies infectieuses, de ne pas surcharger les filtres naturels, de surveiller la nutrition. La connaissance de l'anatomie et des caractéristiques fonctionnelles des organes en forme de haricot aidera à éviter le développement de maladies dangereuses.

    Emplacement de l'orgue jumelé

    Les organes urinaires importants se situent au niveau de la troisième vertèbre lombaire et de la douzième vertèbre thoracique. Les filtres naturels sont situés dans le corps humain derrière la paroi péritonéale du péritoine.

    Normalement, deux reins se développent, mais même en l'absence d'un organe, le fonctionnement normal des systèmes est possible lors de la création d'un régime doux, réduisant la charge sur le filtre naturel et les régimes amaigrissants.

    Le poids d'un organe est compris entre 100 et 200 g, le rein gauche est un peu plus gros que celui du droit. Dimensions optimales: largeur - de 5 à 6 cm, épaisseur - de 3 à 4 cm, longueur - de 11,5 à 12,5 cm Une déviation notable de la taille (gonflement ou plissement) des organes est un signe de changements pathologiques.

    La vessie et les uretères sont des éléments importants du système urinaire. Le bon fonctionnement des reins, associé à la santé des voies urinaires, assure une accumulation optimale, une filtration et une élimination de l'urine, évite l'intoxication du corps avec les produits de décomposition.

    Quelques autres faits:

    • structure en forme de haricot se compose d'actions. L'unité fonctionnelle est le néphron. Des systèmes d'échange d'ions et un réseau développé de tubules alvéolés assurent une filtration active de l'urine. L'eau et les minéraux dissous rentrent dans l'organisme, les produits de décomposition nocifs sont éliminés par la vessie et l'urètre;
    • le filtre naturel est recouvert d'une gaine fibreuse dense, afin de protéger l'extérieur du rein est entouré d'un "sac" spécial ou fascia du rein. La couche graisseuse, associée à une capsule de tissu conjonctif, empêche les effets mécaniques sur l’organe en forme de haricot lors d’une agitation ou d’un choc;
    • la partie concave du rein contient l'uretère, le bassin et les portes rénales à travers lesquelles les artères et les veines passent pour communiquer avec le corps. Le pédicule rénal est l’ensemble des vaisseaux de la partie médiale du filtre naturel;
    • le parenchyme rénal a deux départements. La couche corticale contient d'importants glomérules, la capsule de Shumlyansky-Bowman, les tubules proximal et distal. Dans le cortex, l'urine est d'abord filtrée;
    • la moelle est plus légère, contient des vaisseaux sanguins, des parties descendantes et ascendantes des petits tubules rénaux. La pyramide rénale est l'unité de base de ce département. Le sommet de la pyramide est dirigé vers les petites coupes, qui se rassemblent dans le bassin puis passent dans la zone de l'uretère. Dans la médulla, la distribution et l'élimination des produits de filtration ont lieu;
    • sur la frontière de la substance corticale sombre et cérébrale brillante se trouve une grande boucle de Hengle - partie des tubules, dans laquelle se produit la purification active du liquide accumulé.

    Fonction rénale

    Le filtre naturel nettoie non seulement le liquide accumulé des composants nocifs, élimine les composés azotés, les résidus de médicament, l’urée, les produits toxiques, mais affecte également le fonctionnement des autres systèmes. Ce n’est pas un hasard si, en cas d’insuffisance rénale, des modifications négatives se développent même dans les régions isolées recevant du sang mal filtré.

    Autres fonctions rénales importantes chez l'homme:

    • métabolique. Il existe une production et une transformation de nombreux composants biologiquement actifs, par exemple, la vitamine D prend la forme la plus utile - la D3. Les reins maintiennent des niveaux optimaux et constants de lipides, protéines, composés glucidiques;
    • endocrinien. Les reins produisent des hormones importantes: rénine, prostaglandines, érythropoïétine.
    • osmorégulateur. Quel que soit le régime hydrique, les organes bobiformes régulent le niveau de particules sanguines osmotiquement actives;
    • Les organes en forme de haricot sont impliqués dans le processus de formation du sang.

    En savoir plus sur les causes des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur et sur le traitement de la pathologie.

    Sur cette page, sont écrits les symptômes de la dystopie lombaire du rein droit et les options de traitement de la pathologie.

    Maladies communes

    Les organes en forme de haricot font passer jusqu'à deux cents litres de sang par jour. Toute irrégularité dans le corps, l'apparition de foyers d'inflammation, des problèmes de métabolisme affectent l'état des filtres naturels.

    La lésion des néphrons, des tubules rénaux, de la corticale et de la moelle, du pelvis est infectieuse et non infectieuse. Souvent, le sable s'accumule, des pierres se forment, un processus tumoral se développe.

    Causes des changements négatifs:

    • infections bactériennes et virales;
    • troubles métaboliques;
    • problèmes d'écoulement d'urine;
    • l'apparition de tumeurs, polykystiques;
    • malformations des organes en forme de haricot (anomalies congénitales);
    • violation de la capacité fonctionnelle du parenchyme;
    • maladies auto-immunes.

    Facteurs provocateurs:

    • régime malsain, excès de sel, aigre, épicé, aliments frits, aliments fumés, accro au café fort. Consommation excessive nocive d'aliments contenant des purines. Il est impossible de perturber l'équilibre de tout type de minéraux: les sels se déposent: calcinats, phosphates, urates;
    • manque d'activité motrice;
    • foyers d'infection dans d'autres parties du corps;
    • exposition aux radiations, substances toxiques;
    • excès de médicaments;
    • prendre des antibiotiques, des composés puissants;
    • stase d'urine;
    • pyonephrose;
    • faible consommation de liquide par jour ou forte augmentation du volume de boissons à la chaleur;
    • maladies sexuellement transmissibles;
    • mauvais traitement de la région génitale, pénétration de l'infection de manière ascendante, en particulier chez les femmes;
    • blessures, chirurgie sur les organes du système urogénital.

    Maladie rénale:

    • anomalies du développement. Une structure inappropriée des organes interfère avec l'exécution des fonctions, crée des problèmes de production et d'excrétion de l'urine. Un traitement chirurgical est souvent nécessaire pour normaliser les performances des filtres naturels.
    • pyélonéphrite. La maladie a une forme chronique et aiguë. L'inflammation des reins se développe sur le fond de la stagnation de l'urine ou lorsque l'infection pénètre dans les voies descendantes et ascendantes;
    • tuberculose rénale. La baguette de Koch ou Mycobacterium tuberculosis est une maladie dangereuse. Pathologie - en premier lieu parmi les formes extrapulmonaires d'une infection dangereuse. Le degré d'atteinte du tissu rénal provient des déviations réversibles jusqu'à la formation de zones caséo-nécrotiques;
    • néphrolithiase. L'accumulation de sels, la formation progressive de calculs (chez les personnes, des calculs) dans le tissu rénal. Les principales raisons sont les suivantes: consommation excessive de certains aliments, problèmes de métabolisme;
    • paranéphrite. Le processus négatif avec la fusion des tissus entourant le rein est destructeur. L'apparition de contenus purulents à la suite d'une inflammation altère considérablement le fonctionnement des organes. Les médecins distinguent les para-éphrites primaires et secondaires. Dans le second cas, il y a un processus inflammatoire dans les reins, dans le premier - seulement dans les tissus environnants;
    • insuffisance rénale. La maladie est aiguë et chronique. Aux stades sévères, la purification du sang à l'aide d'un appareil extérieur au corps est nécessaire. Les filtres naturels ne fonctionnent pas, une personne peut mourir sans hémodialyse ni transplantation d’organe;
    • néphroptose. Le terme fait référence au prolapsus du rein. Le déplacement de l'organe en forme de haricot survient à la suite de blessures, d'une perte de poids soudaine, de grossesses multiples, d'un affaiblissement des muscles du dos. À risque, les personnes qui, de par la nature de leurs activités, soulèvent des poids, font face à des vibrations sur leur lieu de travail. La néphroptose se développe avec une maigreur excessive ou l'obésité, avec des charges élevées à l'entraînement. Dans les cas graves, les maladies rénales tombent dans la région pelvienne. Traitement complexe: exercices pour le dos et les abdominaux, chirurgie, régime pour un ensemble ou perte de poids;
    • des tumeurs dans les tissus des reins, de l'espace rétropéritonéal et de la zone des glandes surrénales. Lors de l'identification des tumeurs, il est important d'examiner, de choisir la meilleure méthode de traitement. Il est important de savoir que les tumeurs sont de nature bénigne. Parfois, les urologues corrigent un cancer - une tendance à former des cellules cancéreuses.
    • néphropathie, y compris chez les femmes enceintes et les patients présentant un diagnostic de diabète sucré. Des modifications pathologiques se produisent dans les glomérules et le parenchyme. Conséquences des processus négatifs: modification de la proportion d'urine, augmentation de la pression, développement d'un œdème, protéinurie, perturbation du fonctionnement des organes en forme de haricot. L'absence de traitement entraîne une insuffisance rénale.
    • abcès et anthrax. L'apparition de masses purulentes, l'extinction de certaines zones de l'écorce des reins se développe dans le contexte de l'action d'Escherichia coli, Staphylococcus aureus et Proteus. Si un carbuncle est détecté, une opération urgente est requise. Un abcès est une pathologie septique grave qui se développe lors de la fusion des tissus des reins lors d'une lésion purulente-nécrotique. Le problème se pose sous la forme d'une complication dans le développement d'un anthrax ou d'une forme grave de pyélonéphrite;
    • hydronéphrose. Processus pathologique se développe en violation de l'écoulement de l'urine des gobelets dans le bassin. L'urine stagnante est un milieu approprié pour l'activité vitale et la reproduction active des microbes. L'accumulation excessive de liquide, le manque de traitement provoque des complications: le bassin est étiré, une atrophie du tissu rénal est progressivement observée, l'organe meurt;
    • glomérulonéphrite. La défaite des glomérules ou des glomérules rénaux provoque des phénomènes négatifs: œdème, stagnation de l'urine, augmentation de la pression artérielle. Souvent, la glomérulonéphrite secondaire se développe - la défaite des glomérules sur le fond de pathologies auto-immunes, la pénétration de l'infection à streptocoque et l'administration de médicaments puissants. Avec la glomérulonéphrite, le système immunitaire produit des anticorps qui attaquent le tissu rénal. La forme la plus dangereuse est la glomérulonéphrite à évolution rapide.
    • processus négatifs lors de la compression prolongée d'organes en forme de haricot.

    Quoi et comment traiter l'urétrite non spécifique? Voir une sélection d'options de traitement efficaces.

    Les règles de préparation à l'IRM des reins et les caractéristiques de la procédure sont décrites à cette adresse.

    Suivez le lien http://vseopochkah.com/bolezni/drugie/pieloektaziya.html pour en savoir plus sur la pyéloectasie rénale et sur le traitement de la maladie.

    Symptômes de lésions rénales

    Les principaux signes de lésion du tissu rénal:

    • douleur dans la colonne lombaire;
    • trouble de l'urine;
    • gonflement des jambes, des paupières;
    • une forte diminution du volume d'urine;
    • l'apparition de caillots sanguins dans l'urine;
    • augmentation de la pression rénale;
    • augmentation ou diminution de la fréquence des mictions;
    • chevauchement des uretères, manque d'urine;
    • développement de coliques rénales douloureuses;
    • faiblesse générale;
    • augmentation de la température;
    • développement de l'hypertension artérielle;
    • des frissons;
    • fatigue

    En savoir plus sur les fonctions et la localisation des reins chez l'homme, découvrez la vidéo suivante:

    Plus D'Articles Sur Les Reins