Principal Pyélonéphrite

Cystite pendant la grossesse

La cystite - une maladie qui éclipse souvent l'une des périodes les plus agréables de la vie d'une femme - la grossesse. Selon les statistiques, chaque femme enceinte sur dix est atteinte de cette maladie. La médecine explique la prévalence de cette pathologie chez les futures mères par les caractéristiques structurelles du corps de la femme et par les changements hormonaux et physiologiques qui se produisent pendant la grossesse. Alors, quelle est la cystite et comment une femme enceinte peut faire face à cette maladie sans nuire à elle-même et au bébé?

Qu'est-ce que la cystite pendant la grossesse?

Cystite - inflammation de la paroi de la vessie. Il s'agit de la maladie urologique d'origine infectieuse et non infectieuse la plus courante.

La cystite infectieuse peut provoquer une microflore opportuniste: staphylocoques, streptocoques, E. coli, etc., ainsi que des agents pathogènes tels que la chlamydia, les mycoplasmes, les ureaplasma, les trichomonas vaginaux, etc.

La cystite non infectieuse est causée par: l'hypothermie, le surmenage, une immunité affaiblie, une dysbiose intestinale et une dysbiose vaginale, une irritation de la membrane muqueuse de la vessie par des substances chimiques libérées à travers sa paroi (par exemple, des médicaments non contrôlés), des lésions de la membrane muqueuse lors de procédures médicales, etc.

Cystite en début de grossesse

La cystite en début de grossesse peut même s'appeler une certaine régularité. Il n’est pas rare qu’une femme s’informe par hasard de sa grossesse lorsqu'elle rencontre un médecin à cause d’une cystite aggravée. Par conséquent, les experts attribuent cette maladie aux signes conditionnels de grossesse à un stade précoce. Pourquoi est-ce que cela se passe?

Chez la femme enceinte, la cystite est souvent due à des modifications des niveaux hormonaux et à une immunosuppression (suppression naturelle du système immunitaire de la femme enceinte, nécessaire pour prévenir le rejet immunologique de l'embryon). Une protection immunitaire affaiblie permet aux infections de se multiplier activement, ce qui, en entrant dans la vessie, provoque une inflammation.

En outre, dès les premiers jours de la grossesse, des plaies et des affections de longue date commencent à devenir actives. Par conséquent, si vous avez des antécédents de cystite chronique, sa probabilité de récidive est plutôt élevée déjà en début de grossesse.

Signes de cystite pendant la grossesse

Il existe deux formes de cystite: aiguë et chronique. Les symptômes d'une forme aiguë de cystite comprennent:

  • miction douloureuse fréquente;
  • douleur abdominale basse (douleur tirante dans le bas ventre et légère douleur en fin de miction à douleur aiguë et débilitante et incapacité à retenir l'urine);
  • excrétion de sang dans l'urine;
  • fièvre.

Avec une exacerbation de la cystite chronique, les symptômes peuvent être moins prononcés et dépendent des causes de la maladie.

Souvent, les symptômes de la cystite sont similaires à ceux d’autres maladies. Par conséquent, dès les premières manifestations de la maladie, vous devez contacter votre médecin pour obtenir un diagnostic correct.

Comment la cystite est-elle diagnostiquée et traitée pendant la grossesse?

Comme il existe plusieurs causes de cystite, le médecin vous prescrira les études suivantes pour établir un diagnostic précis et sélectionner le traitement approprié.

Une fois le diagnostic confirmé et les causes de la cystite établies, le gynécologue et l'urologue (celui-ci doit participer au diagnostic et à la prescription du traitement, car c'est ce spécialiste qui s'occupe de la cystite) prescrivent le traitement.

Le traitement des femmes enceintes est difficile car les médicaments couramment utilisés ne peuvent pas être utilisés pendant la grossesse. Cependant, la médecine moderne a le potentiel de vous aider à faire face à cette maladie et à faire un bébé en bonne santé.

À ce jour, il existe des antibiotiques et des médicaments à base d'ingrédients à base de plantes qui ne nuisent pas à la santé de la mère et de l'enfant. Une des méthodes de traitement est également l'instillation de la vessie. Cette procédure vous permet d’injecter des drogues directement dans la vessie. Au cours du traitement, plusieurs procédures de ce type sont effectuées, ce qui élimine à son tour les symptômes de la cystite, restaure la paroi de la vessie et prévient les éventuelles rechutes pendant la grossesse. Souvent, cela suffit pour éliminer les symptômes de la maladie et le traitement complet ultérieur (après l'accouchement).

Il faut se rappeler que le corps de chaque femme est unique et que le traitement doit être individualisé. Surtout cette règle s'applique aux femmes enceintes. En aucun cas, ne vous auto-soignez pas et ne vous fiez pas aux remèdes populaires, car au cours de cette période, certains médicaments (antibiotiques tétracyclines et sulfamides), les herbes et les procédures peuvent être dangereuses, et les conséquences en sont irréparables. Par conséquent, les conseils d'une petite amie, d'une mère, d'une grand-mère et d'autres "guérisseurs expérimentés" dans votre cas devraient être "reportés à plus tard". Faites confiance à votre médecin et si vous avez des doutes sur ses compétences, contactez un autre spécialiste.

Qu'est-ce qu'une cystite dangereuse pendant la grossesse?

La chose la plus importante dans votre processus de récupération est une visite opportune chez un médecin. Ignorer la maladie et l’auto-traitement peuvent entraîner des complications graves: apparition d’une pyélonéphrite (infection du rein), accouchement prématuré avec obstruction ou la naissance d’un enfant de poids faible.

Prévention

Afin d'éviter cette maladie désagréable pendant la grossesse, vous devez suivre quelques règles simples:

  • pour contrôler votre état de santé et contacter immédiatement un médecin dès les premières anomalies,
  • vidange régulière de la vessie,
  • éviter l'hypothermie
  • boire suffisamment de liquide (en l'absence de contre-indication du médecin),
  • faire de l'exercice (s'il n'y a pas de contre-indications du médecin).

Et surtout, ne vous découragez pas: une attitude positive peut devenir une arme très efficace dans la lutte contre toutes les maladies.

Cystite en début de grossesse

La cystite est une maladie de la vessie du processus inflammatoire, qui est une maladie assez fréquente chez la femme. Environ une femme enceinte sur dix souffre de cystite. Cela est dû à un système immunitaire affaibli, de sorte que le corps de la femme est vulnérable à divers types de processus infectieux. Une détection rapide du problème et une approche professionnelle du traitement aident à se débarrasser de la maladie et à réduire à zéro le risque de complications graves. Quelles sont les causes de la maladie et comment se manifeste la cystite en début de grossesse? Parlons des méthodes de diagnostic, du traitement efficace, ainsi que des mesures préventives.

Pourquoi la cystite apparaît-elle?

Ainsi, la cystite en début de grossesse est associée à l’état du système immunitaire. Dans le corps d'une femme enceinte, des changements hormonaux se produisent. Le fait est que le corps féminin peut percevoir le fœtus en développement comme un objet extraterrestre et commencer à se battre avec lui. Par conséquent, afin de préserver la grossesse, des mécanismes de déclenchement sont activés pour supprimer les forces de protection. Il en résulte un affaiblissement du corps, qui ne peut donc pas résister aux attaques d’infections.

La nature de la cystite peut être à la fois infectieuse et non infectieuse, et le choix de la tactique de traitement en dépend directement. Premièrement, considérons les principaux facteurs provoquant la maladie, tels que la cystite infectieuse en début de grossesse:

  • les streptocoques;
  • staphylocoque;
  • E. coli;
  • mycoplasme;
  • uréoplasme;
  • Trichomonas

Si nous parlons de cystite non infectieuse, ses causes sont les suivantes:

  • épuisement nerveux;
  • épuisement physique;
  • l'hypothermie;
  • violation de la microflore naturelle dans le vagin;
  • dommages aux parois de la vessie;
  • mauvaise hygiène personnelle;
  • réaction allergique. Une femme peut avoir une sensibilité accrue aux produits d’hygiène intime, aux produits alimentaires, aux tampons, aux préservatifs, etc.
  • médicaments à long terme.

Manifestation de la maladie

La cystite chez la femme enceinte est accompagnée de l’apparition des signes caractéristiques suivants:

  • besoin fréquent et fort d'uriner, avec une légère excrétion d'urine;
  • pendant la miction il y a un rezii, une sensation de brûlure et une douleur;
  • l'urine change de couleur et de transparence, devient trouble, dégage une odeur désagréable et du sang y apparaît;
  • fièvre
  • douleur et compression dans le bas de l'abdomen.

La difficulté peut être associée à une évolution chronique de la maladie. Dans ce cas, la maladie se manifeste par des symptômes cliniques légèrement prononcés. Afin de ne pas rater la maladie et que les conséquences ne sont pas apparues, il est nécessaire de consulter un médecin lorsque les premiers symptômes semblent subir un examen diagnostique.

Qu'est-ce qu'une cystite dangereuse pendant la grossesse?

Beaucoup de femmes s'inquiètent de la question de savoir si la cystite est dangereuse pendant la grossesse. Chez les femmes en bonne santé, l'inflammation de la vessie provoque une gêne considérable, et pour les femmes enceintes, chez qui leur immunité est déjà faible, la maladie peut devenir un véritable défi. La grossesse est une période spéciale dans la vie de toute femme et, bien sûr, elle s’obscurcira si une femme s’inquiète beaucoup de la manière de guérir la maladie.

En effet, la cystite pendant la grossesse peut être dangereuse, mais avec un traitement rapide, des complications graves peuvent être évitées. Une des conséquences graves est l’infection des reins. Cela peut se produire lorsque l'automédication est faite et que les recommandations médicales sont ignorées.

Examen diagnostique

Le diagnostic de la cystite pendant la grossesse comprend principalement la collecte de l'anamnèse, y compris les plaintes des patientes. Si le médecin soupçonne la nature infectieuse du processus inflammatoire, une analyse d'urine est prescrite pour aider à identifier la présence ou l'absence de microflore pathogène, de sécrétions purulentes, de sang.

Un examen cytoscopique est également effectué pour voir la vessie de l'intérieur. Le diagnostic par ultrasons et l'examen aux rayons X peuvent détecter la cause du processus inflammatoire, par exemple un néoplasme ou des modifications structurelles.

Comment prévenir l'apparition de la maladie?

La cystite est beaucoup plus facile à prévenir qu'à guérir pendant la grossesse à l'aide de médicaments et de diverses procédures.

Vous pouvez vous protéger de la maladie si vous suivez des règles simples, à savoir:

  • respect des règles d'hygiène intime. Rinçage devrait être au moins deux fois par jour. Le jet d'eau doit être dirigé du haut vers le bas, mais pas l'inverse. Utilisez la douche au lieu de prendre un bain. Les moyens spéciaux pour l'hygiène intime devraient avoir une acidité neutre;
  • refus du lin synthétique. Portez uniquement du lin naturel. Selon les experts, le port de cordes augmente le risque de processus inflammatoire de la vessie au cours de la première semaine de grossesse;
  • habillez-vous en fonction de la météo et évitez l'hypothermie;
  • marcher dans l'air frais;
  • exercice modéré recommandé en particulier pour les femmes enceintes;
  • prendre des multivitamines prescrites par des médecins pour renforcer le système immunitaire;
  • Ne tolérez pas quand il y a un besoin urgent d'uriner. En général, les toilettes doivent être visités toutes les quelques heures, même si l’envie n’est pas très forte. Les bactéries qui pénètrent dans la vessie sont éliminées par des mictions fréquentes. Si vous ne visitez pas les toilettes à temps, les bactéries commencent à s’accumuler et à se multiplier activement. En outre, les médecins disent qu’il est nécessaire de se rendre aux toilettes avant et après les rapports sexuels;
  • bonne nutrition. Le régime alimentaire doit être équilibré et enrichi. Les produits salés, rôtis, marinés, fumés, etc. doivent être exclus. Les boissons alcoolisées, le café, les jus d'agrumes sont également des aliments interdits.
  • Le jus de myrtille et de canneberge est un bon moyen de prévenir la cystite.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse? Envisagez des techniques efficaces pour éliminer le problème désagréable.

Comment traiter la maladie?

Cystite en début de grossesse: le traitement n'est prescrit qu'après avoir réussi l'examen et posé un diagnostic précis. Aux premiers stades de la grossesse, les organes vitaux sont posés; par conséquent, l'administration de médicaments est une mesure extrême.

Nommé des médicaments sur une base de plantes. Actuellement, il existe de nombreux médicaments synthétiques qui ne nuisent ni à la mère ni au fœtus en développement. Même certains agents antibactériens efficaces dans la cystite infectieuse, tels que Monural et Amoxiclav, peuvent être appliqués sans danger même en début de grossesse.

Phytothérapie

Le traitement avec des médicaments est le moyen le plus ancien et le plus sûr de se débarrasser de l'inflammation de la vessie. D'autre part, il convient de rappeler que certaines herbes peuvent être toxiques et même nuire, si elles sont utilisées de manière inappropriée. En outre, il existe des contre-indications, tout traitement doit donc être convenu avec le médecin.

Souvent, avec la cystite, ces plantes médicinales sont prescrites:

  • racines d'asperge;
  • prêle;
  • graines d'aneth;
  • canneberges;
  • ortie;
  • Rowan;
  • chien a augmenté;
  • canneberges.

L'inflammation de la vessie n'est pas une maladie aussi grave qu'il y paraît, mais vous devez la combattre à temps. En aucun cas l'automédication ne doit être faite, il est important de suivre strictement les recommandations médicales. Sur la façon de se débarrasser de la maladie peut le médecin traitant. Traitez la cystite avec des médicaments, affectant la cause de la maladie, ainsi que des techniques traditionnelles permettant de soulager les symptômes cliniques. Peut-être vous semble-t-il nécessaire d’écouter les conseils de petites amies, des grands-mères qui ont pu guérir de la maladie, mais il ne faut pas oublier que ce ne sont pas toujours ce qui a aidé l’une qui aide l’autre. La ligne directrice principale devrait être un rendez-vous chez le médecin.

Cystite pendant la grossesse: symptômes, traitement et prévention

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie et l'une des maladies les plus graves du système urogénital. La maladie est principalement caractéristique de la moitié féminine de la population en raison des caractéristiques anatomiques de l'urètre. Le canal de la femme est large et court, ce qui permet à l'infection de pénétrer facilement à l'intérieur. Environ 50% des femmes souffrent de cystite pendant la grossesse. Cette maladie est dangereuse en raison de complications non seulement pour la mère, mais également pour l’enfant, et nécessite donc un traitement immédiat.

Raisons

La cystite au cours de la grossesse est principalement due à l'activité vitale active de la bactérie pathogène Escherichia coli - E. coli. Les autres agents pathogènes du processus pathologique sont la chlamydia, le staphylocoque, le Pus bacillus et divers champignons. Les conditions créées pendant la période de gestation sont particulièrement tentantes pour ces «invités», car pendant la grossesse, le fond hormonal change de manière importante et la microflore bactérienne des muqueuses se modifie, y compris dans les zones intimes. Les microbes pénètrent dans l'urètre après un acte avec un partenaire ou à la suite du non-respect des règles d'hygiène après une vidange des intestins, dont l'habitant est E. coli.

Facteurs contribuant à la maladie:

  • affaiblissement du système immunitaire - la suppression des défenses de l'organisme entraîne la chute des barrières et la pénétration, reproduction des bactéries déjà présentes dans les muqueuses des organes génitaux dans un état sain;
  • hypothermie - assez souvent, la cystite chez la femme enceinte se développe après une hypothermie ou un rhume, il est donc très important que les jambes de la femme soient toujours chaudes, afin de protéger du froid et du vent le bas du dos, le bas de l'abdomen, une région génitale externe est nécessaire;
  • médicaments à long terme - les médicaments à long terme, dont les métabolites sont excrétés dans l'urine et irritent la vessie, peuvent également provoquer une cystite; en outre, ces médicaments réduisent le système immunitaire du corps et modifient les niveaux hormonaux;
  • Allergies - Les réactions allergiques à divers facteurs environnementaux constituent le fondement de la reproduction des bactéries pathogènes des voies urinaires et de la vessie. Il peut s'agir d'allergies aux produits cosmétiques et d'hygiène, aux produits alimentaires ainsi qu'aux articles d'hygiène intime;
  • surchauffe - lorsque la vessie est surchauffée (bains chauds, bains de visite et saunas), la composition de la microflore des membranes muqueuses peut changer, ce qui peut provoquer l'apparition d'une cystite chez la femme enceinte;
  • exacerbation des maladies chroniques de la vessie - avec l'exacerbation d'autres maladies augmente le risque de contracter une infection secondaire.

Les facteurs de risque pour le développement de la cystite sont complétés par des conditions stressantes, le port de sous-vêtements synthétiques serrés, le surmenage et des processus infectieux dans d'autres organes, en particulier les organes du système génito-urinaire. Cystite chez les femmes enceintes à des périodes ultérieures peut se développer à la suite de la relaxation physiologique de la vessie, la stagnation de l'urine, la pression de l'utérus élargi.

Les symptômes

La cystite pendant la grossesse se manifeste sous une forme aiguë ou chronique. La cystite aiguë a une nature soudaine et des symptômes prononcés, le plus souvent elle se développe après une hypothermie. Dans la forme chronique, la maladie passe en l’absence de traitement adéquat; dans ce cas, ses symptômes sont léthargiques, voire même absents pendant certaines périodes, mais pendant les périodes d’exacerbation, il est en outre beaucoup plus difficile de se débarrasser du type chronique.

Signes de cystite aiguë

Les symptômes de la cystite dans la forme aiguë sont dus à un processus inflammatoire aigu se produisant dans la vessie et le canal urinaire.

  • augmentation de la miction d'expulser une petite quantité d'urine;
  • sensation de brûlure et douleur aiguë en urinant;
  • fausse envie d'aller aux toilettes, sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • douleur dans l'abdomen;
  • urine trouble, dans l'urine peut apparaître des impuretés de sang et de pus;
  • fièvre
  • intoxication.

Faites attention! Une intoxication grave du corps et de la fièvre sont des preuves directes que la maladie est entrée dans une phase difficile, elle nécessite une intervention médicale et un traitement adéquat.

Qu'est-ce qu'une cystite aiguë dangereuse? La forme aiguë de la maladie constitue une menace non seulement pour la santé de la mère, mais également pour la sécurité du fœtus - le processus inflammatoire peut atteindre les reins et provoquer le développement de la pyélonéphrite.

Symptômes de la cystite chronique

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse dans une forme chronique sont moins brillants. Les principales manifestations de la maladie sont des douleurs pendant la miction, des mictions fréquentes, ainsi que l'excrétion de l'urine et des impuretés purulentes.

L'intensité de la sensation douloureuse dépend de la fréquence des mictions. Une femme enceinte a mal à l’entrejambe, le long de l’urètre. En outre, elle peut ressentir un malaise général et le stress associé à cette maladie.

Le traitement de la cystite chronique, contrairement au traitement aigu, n’est pas l’utilisation de médicaments antibactériens, le traitement a un caractère plus long et plus complexe, il vise non seulement à détruire les bactéries nocives, mais également à normaliser la microflore et à renforcer l’immunité.

Les conséquences de la pathologie

La cystite en début de grossesse n'est pas aussi dangereuse qu'en fin de grossesse. De plus, très souvent, une femme découvre qu'elle est en position de diagnostic afin de déterminer la présence d'une maladie inflammatoire de la vessie. Mais même la cystite au début de la grossesse devient souvent un facteur, ce qui entraîne l'apparition de processus pathologiques plus graves si vous ne consultez pas immédiatement un médecin et ne subissez pas le traitement nécessaire.

La pyélonéphrite (processus inflammatoire qui se produit dans les reins) est la conséquence la plus dangereuse de la cystite pendant la grossesse. Les bactéries pathogènes pénètrent les uretères dans les reins. Chez la femme enceinte, le rein droit est principalement affecté. En cas de pyélonéphrite aiguë, une femme enceinte doit être hospitalisée, sinon cette maladie menace la santé de la mère et de l’enfant. Les conséquences peuvent être une fausse couche, une naissance prématurée et une perte de poids fœtal.

Diagnostics

Avec l'apparition des premiers symptômes de la cystite, une femme doit absolument consulter un médecin puis se faire diagnostiquer. Après avoir reçu les résultats, le médecin établira un diagnostic précis et prescrira le traitement au patient.

Les principales mesures de diagnostic pour identifier le processus inflammatoire de la vessie:

  • analyse d'urine - en présence d'une inflammation dans le corps augmente le contenu de leucocytes, et la protéine est détectée;
  • formule sanguine complète - avec cystite chez la femme enceinte, augmentation de l'ESR;
  • Échographie des reins et de la vessie - la méthode est nécessaire pour déterminer l'état du système urinaire.
  • analyse bactériologique de l'urine - vous permet d'identifier et d'identifier l'agent responsable du processus infectieux.

Faites attention! Il est nécessaire de sélectionner l’urine pour les études générales et bactériologiques afin que le résultat soit fiable. Pour les analyses du matin, la partie médiane de l'urine est recueillie dans un bocal stérile, il est nécessaire de la donner au laboratoire en une heure et demie à deux heures.

Traitement

La cystite au cours du premier trimestre de la grossesse et des périodes ultérieures ne peut être traitée qu'avec des médicaments qui ne sont absolument pas nocifs pour la vie et la santé de la femme enceinte et du fœtus. Il faut être particulièrement prudent contre les médicaments antibactériens, mais pas seulement les antibiotiques, mais aussi les médecins peuvent prescrire d’autres médicaments. En aucun cas, on ne peut mener un traitement indépendant. Les tétracyclines et les sulfamides sont extrêmement contre-indiqués pour les femmes enceintes. Les antibiotiques de ces groupes peuvent nuire au fœtus en développement.

Thérapie antibactérienne

Les principaux médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite sont Monural et Amoxiclav. Ces pilules et ces poudres sont autorisées à être prises à la naissance de l'enfant et ne nuisent pas à la mère ni au développement du fœtus. Monural et Amoxiclav sont des médicaments pour le traitement de la cystite pendant la grossesse d’une nouvelle génération. Ils soulagent rapidement les symptômes et arrêtent la douleur.

Le Monural le plus efficace - assez d'un sac de poudre pour éliminer la douleur. Le traitement par Amoxiclav dure de 5 à 14 jours. Tout médicament peut être choisi comme médicament de premier choix. Après un traitement antibiotique, le médecin doit prescrire à une femme enceinte des médicaments qui vont éliminer la totalité de l’urine de la vessie, normaliser la microflore des muqueuses et améliorer l’immunité globale.

Canephron

Canephron est un remède naturel très efficace d'origine végétale, il est souvent prescrit aux femmes enceintes pour le traitement de la cystite, les substances actives du médicament non seulement enrayant les symptômes, mais également en éliminant la cause de la maladie. Le médicament n'a pratiquement aucune contre-indication, est facilement toléré par les patients qui sont en position et ne nuit pas au fœtus.

L'action du médicament Canephron:

  • normalise la vessie et les reins;
  • améliore l'effet des médicaments antibactériens et prévient le développement d'infections;
  • aide à détendre les vaisseaux des voies urinaires, ce qui permet d'éliminer en douceur l'excès de liquide du corps de la femme enceinte et de soulager l'enflure;
  • améliore le flux sanguin vers les reins;
  • a un effet antispasmodique.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse avec Cananephron dans un court laps de temps permet d’atténuer l’état général et de réduire les symptômes de la cystite et d’autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire. Le médicament a également un effet préventif et empêche le développement de la lithiase urinaire.

Remèdes populaires

Que fait une femme enceinte pour se débarrasser de la cystite? La réponse à la question réside dans les recettes de la médecine traditionnelle, mais il faut comprendre que les remèdes populaires pour la cystite pendant la grossesse doivent être résolus par le médecin traitant.

La canneberge est le principal remède populaire qui aide à éliminer le processus inflammatoire dans la vessie. Les canneberges contiennent des nutriments et des acides qui détruisent E. coli et d'autres bactéries pathogènes. L'utilisation fréquente de jus de canneberge provoque une oxydation de l'environnement dans l'estomac, les bactéries deviennent incapables de s'accrocher à la membrane muqueuse et sont éliminées du corps. Faites attention! Il est conseillé d'utiliser des boissons aux fruits tièdes, la groseille a des propriétés similaires, vous pouvez ajouter des airelles à la boisson.

Que peuvent faire les femmes enceintes atteintes de cystite pour se débarrasser de lui:

  • Rose musquée (2 c. À soupe), sous forme hachée, versez un verre d'eau bouillie, faites bouillir au bain-marie et laissez reposer pendant 15 à 25 minutes. Avant de boire, filtrer, utiliser 3 fois par jour pendant ½ tasse, après trente minutes, vous pouvez manger.
  • Les baies de rowan rouge et les feuilles d’airelles sont prélevées dans un rapport de 3: 1, versé dans 1 tasse d’eau bouillante, infusé et filtré pendant deux à trois heures. Cette perfusion à prendre 30 minutes avant un repas, la dose - 3 fois par jour, 100 ml. Dans un verre, vous pouvez ajouter une cuillerée de miel.
  • Le cassis a des effets anti-inflammatoires. Pour préparer le médicament devrait prendre 6 c. l feuilles broyées de la plante et versez 1 litre d'eau bouillante, vous devez insister au moins une heure. Dans la décoction terminée est autorisé à ajouter du miel ou du sucre. Prenez la décoction cinq à six fois par jour, à la dose d'une cuillère à soupe.
  • Pour préparer le médicament suivant, versez une cuillère à soupe d’herbe à l’aneth dans 1,5 tasse d’eau bouillante et laissez reposer 30 minutes. Boire avant les repas pendant 30 minutes. La dose est d'un tiers de verre.
  • Il est utile pour les femmes enceintes de prendre un bouillon à l'avoine. Il est très simple de le cuire - prenez un verre d'avoine et versez 2 tasses d'eau fraîchement bouillie, puis faites bouillir à nouveau dans un bain-marie et réduisez à la moitié du volume. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon préparé, prendre le médicament pour une demi-tasse, le régime - trois fois par jour.

Les remèdes populaires sont utilisés depuis l'Antiquité, c'est un moyen efficace et sûr, reconnu même par la médecine officielle. Veuillez noter que la plupart des médicaments pour le traitement de la cystite, à l'exception des antibiotiques, sont d'origine végétale. Mais malgré cela, vous ne pouvez même pas utiliser de décoctions à base de plantes sans en informer le médecin traitant. Le médecin doit être au courant de tous les moyens et médicaments utilisés par une femme enceinte. De plus, avant de prendre tout médicament, vous devez vous assurer que vous n’êtes pas allergique.

Prévention

Vous savez maintenant comment traiter la cystite pendant la grossesse, mais comment prévenir le développement du processus inflammatoire de la vessie? Pour une femme qui attend un enfant, la maladie est plus facile à prévenir qu’à éliminer.

La prévention de la cystite pendant la grossesse doit être débutée avant la conception. Lors de la planification d'un enfant, la future mère doit absolument subir un examen médical complet et éliminer tous les problèmes d'ordre médical, le cas échéant. Les infections chroniques doivent être guéries avant la grossesse. Même les caries ou amygdalites négligées peuvent devenir plus tard les principales causes de cystite chez la femme enceinte, ainsi que provoquer des infections d'autres organes internes.

Vous ne pouvez pas éviter le côté des mesures préventives, qui concerne l'hygiène personnelle de la future mère. Une femme a besoin de se laver tous les jours avec de l'eau tiède et des détergents au pH neutre, il est même préférable d'effectuer une procédure similaire le matin et le soir. Mais les femmes enceintes ne sont pas autorisées à prendre des bains chauds, cela évitera la surchauffe et l'ingestion de détergents et de bactéries dans les organes génitaux.

Une attention particulière doit être accordée aux femmes enceintes pour leur santé et leur immunité, il est nécessaire de manger plus de vitamines, de renforcer les fonctions de protection du corps, ainsi que d'éviter l'hypothermie et le rhume.

Pouvoir

La prévention d'une maladie infectieuse-inflammatoire comprend également la sélection et le respect du régime alimentaire. La nutrition doit être rationnelle et inclure des aliments sains. Variétés utiles à faible teneur en matière grasse de poisson et de viande, de produits laitiers et de produits laitiers, de légumes et de fruits frais, cuits au four et cuits au four. Mais les plats frits, salés, fumés et épicés du menu devront être exclus.

Il faut observer le régime de consommation, il devrait être abondant. Vous pouvez boire de l'eau, des thés et des thés, des boissons aux fruits. Il est interdit de consommer de l'alcool, des boissons gazeuses, des jus d'agrumes, du café et des boissons contenant de la caféine.

En raison de la consommation abondante d’alcool, les futures mères iront plus souvent aux toilettes, et c’est exact - même en l’absence du besoin urgent de se rendre aux toilettes toutes les 2 à 3 heures, le retrait sans entrave des excès de liquide et de bactéries dans le corps.

Cystite pendant la grossesse: guérir et prévenir le re-développement

La cystite est l’une des maladies urologiques les plus courantes. Les enfants et les adultes y font face. Les femmes enceintes sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie. La cystite est éclipsée par la «situation intéressante», qui est la période la plus agréable de la vie d’une femme et constitue un danger pour la future mère et son futur enfant.

Au premier soupçon de la présence de cette maladie, il est utile de contacter un établissement médical. Les spécialistes vous expliqueront comment traiter la cystite pendant la grossesse et comment ne plus y faire face à l'avenir.

Qu'est-ce que la cystite et est-il possible de tomber enceinte?

Cette maladie est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, une violation de ses fonctions. Elle peut être causée à la fois par des microorganismes et d’autres facteurs.

Beaucoup de femmes qui souffrent d'inflammation de la vessie sont tourmentées par la question de savoir si elles peuvent devenir enceintes avec une cystite. Il convient de noter que cela ne crée pas d'obstacles à la conception. Cependant, si une femme sait qu'elle est atteinte de cystite, vous ne devriez pas penser à l'enfant dans un avenir proche. Tout d’abord, vous devez vous débarrasser de la maladie, car vous ne voulez pas faire face à des problèmes supplémentaires pendant la grossesse et prendre des médicaments. Une femme qui rêve d’un bébé en bonne santé devrait être examinée à fond avant la conception.

Signes de cystite pendant la grossesse

La maladie est accompagnée de symptômes très désagréables.

On peut donc distinguer les signes suivants:

  • forte et fréquente envie d'aller aux toilettes avec la libération subséquente d'une petite quantité d'urine;
  • une sensation de brûlure pendant la miction;
  • la présence de sang dans l'urine;
  • l'écoulement d'urine fortement odorante et trouble;
  • inconfort dans la région pelvienne;
  • sensation de pression dans le bas-ventre;
  • fièvre.

Si vous découvrez des symptômes de cystite durant la grossesse parmi cette liste, vous devez contacter une institution médicale dès que possible pour obtenir de l'aide.

Causes de la cystite pendant la grossesse

La vessie peut devenir enflammée pour diverses raisons. La cystite infectieuse causée par diverses bactéries est la plus courante. Escherichia coli est le principal agent pathogène. Les femmes sont le plus souvent touchées par un type de maladie infectieuse, car leur urètre est court et situé près de l'anus. Les microbes peuvent provoquer une inflammation avec une mauvaise hygiène. En outre, les infections bactériennes peuvent être le résultat de rapports sexuels.

Chez les femmes en début de grossesse, la cystite est souvent due à une immunosuppression (suppression de l'immunité de la femme enceinte) et à des modifications du fond hormonal. Une immunité affaiblie permet la multiplication de divers micro-organismes et provoque une inflammation de la vessie.

Les formes non infectieuses de la cystite (médicamenteuse, allergique, thermique, etc.) sont moins courantes dans la pratique médicale.

La forme posologique de la maladie peut être due à certains médicaments, substances modifiées qui sont excrétés dans l’urine, tout en irritant les muqueuses de la vessie.

Une forme allergique de cystite au début de la grossesse peut survenir chez les personnes présentant une hypersensibilité accrue à l’un des composants de produits tels que la mousse pour le bain, les crèmes spermicides et les aérosols hygiéniques. En outre, les produits alimentaires (noix, légumineuses, chou), les médicaments, les préservatifs et les écouvillons vaginaux peuvent agir en tant qu'allergènes.

La cystite thermique peut être causée par une exposition aux membranes muqueuses de la vessie chaude. Vous ne pouvez pas trop refroidir votre corps (porter des jupes courtes par temps froid, s'asseoir sur du béton ou de la pierre, nager dans de l'eau froide).

Pendant l'accouchement, des affections anciennes sont activées. Pendant la grossesse et la cystite chronique, il existe une forte probabilité qu'une exacerbation brutale de la maladie se produise aux stades précoces.

Qu'est-ce qu'une cystite dangereuse pendant la grossesse?

La question de savoir comment la cystite de grossesse affecte la grossesse intéresse de nombreuses femmes. Chez les personnes en bonne santé, l'inflammation de la vessie provoque des sensations très désagréables. Pour une femme dans une position d'immunité faible, cette maladie est un test sérieux, car elle s'inquiète et s'inquiète et vous voulez profiter des plus beaux jours, sans penser à divers problèmes et maladies pendant 9 mois. Malheureusement, tout dans la vie ne se passe pas comme nous le souhaitons.

Les femmes enceintes confrontées à une inflammation devront faire face à de nombreux problèmes. La cystite est-elle dangereuse pendant la grossesse? Bien sûr, c'est dangereux, mais avec un traitement rapide chez le médecin, vous pouvez éviter les conséquences négatives. L'auto-traitement, en ignorant la maladie peut entraîner des complications très graves, à savoir, une infection des reins. Les bactéries peuvent les endommager sérieusement.

L'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie peut également avoir un effet négatif sur le fœtus. Un enfant peut naître prématurément avec un déficit pondéral.

Diagnostic de la cystite pendant la grossesse

Le médecin, en présence de symptômes de cystite et des plaintes correspondantes de la patiente, recommandera de se soumettre à un examen diagnostique puis, après avoir examiné les résultats du test, prescrira un traitement spécifique de la cystite pendant la grossesse.

Si une infection de la vessie est suspectée, un test d'urine peut être effectué. Grâce à lui, il est possible de déterminer s'il y a des microorganismes dans le liquide, le pus ou le sang.

Afin de diagnostiquer une inflammation de la vessie, le médecin peut vous prescrire une cystoscopie. Cette procédure est effectuée à l'aide d'un cystoscope. Cet appareil est un mince tube connecté à une source de lumière et à une caméra et inséré dans la vessie par l'urètre.

Les tests de visualisation avec signes d'infection peuvent être très utiles. Grâce à eux, il est possible de résoudre plus rapidement que de traiter la cystite pendant la grossesse, car les examens par ultrasons et par rayons X contribueront à éliminer d'autres causes possibles d'inflammation (par exemple, des troubles structurels, une tumeur).

Traitement de la cystite pendant la grossesse

Le traitement de l'inflammation de la vessie dépend des raisons qui l'ont provoquée. Si la cystite est causée par une infection, des antibiotiques sont prescrits. Certains d'entre eux ont un effet négatif sur le fœtus. Ces médicaments sont interdits aux femmes enceintes. Cependant, il existe des médicaments sûrs contre la cystite pendant la grossesse. Ce sont les moyens prescrits par les médecins à leurs patients.

Le traitement de la cystite non infectieuse dépend de ses formes. Peut être appliqué:

  • des analgésiques;
  • médicaments anticholinergiques;
  • médicaments contre la cystite pendant la grossesse, décontraction des muscles de la vessie, diminution du besoin urgent d’uriner.

Quel que soit le type d’inflammation, il est recommandé d’observer le repos au lit et de boire suffisamment d’eau.

Prévention de la cystite pendant la grossesse

Il est plus facile de prévenir l'inflammation de la vessie que de traiter la cystite pendant la grossesse, de torturer votre corps avec des pilules et des procédures désagréables.

Pour vous protéger de cette maladie, vous devez suivre les règles de base d'hygiène des organes génitaux. Les femmes doivent être lavées quotidiennement à l'eau tiède (le jet doit être dirigé de l'avant vers l'arrière). Pour la toilette des organes génitaux, il est préférable d'utiliser des produits à pH neutre. Au lieu d’un bain, il est recommandé de prendre une douche afin d’empêcher les détergents de pénétrer dans les organes génitaux.

Une attention particulière devrait être accordée aux sous-vêtements. On pense que le port de tongs peut entraîner l'apparition d'une cystite pendant la grossesse aux premiers stades. Les représentants du beau sexe dans la position devraient être à l'époque d'abandonner les sous-vêtements en matières synthétiques.

Les femmes devraient être plus attentives à elles-mêmes et éviter l'hypothermie. Bien sûr, à la belle saison, je veux me vanter d’un beau corps, de jambes minces, mais n’oublions pas les conséquences possibles de l’hypothermie. Cela peut déclencher l'apparition d'une inflammation de la vessie.

L'apparition de cette maladie peut être associée à une diminution de l'immunité. La prévention de la cystite pendant la grossesse devrait inclure des mesures visant à maintenir et à améliorer l'immunité du corps. Le plus souvent, il est nécessaire de marcher en plein air pour effectuer les exercices physiques spéciaux recommandés pour les femmes occupant ce poste. Plus d'informations sur la prise en charge des femmes enceintes →

Avec l'envie d'uriner, vous n'avez pas besoin de supporter longtemps. De ce fait, une cystite peut survenir. Il est recommandé de se rendre aux toilettes toutes les 2-3 heures, même si vous ne le souhaitez pas vraiment. Les bactéries qui pénètrent dans la vessie sont rapidement retirées de la vessie en urinant fréquemment. Si toutefois ils durent longtemps, ils vont commencer à se multiplier activement. Vous devriez également vider votre vessie avant et après le rapport sexuel.

Un rôle très important dans la prévention de la cystite est une nutrition adéquate. Dans le régime alimentaire devrait être des produits naturels. Au menu, il faut exclure les plats salés, épicés, marinés, frits, les viandes fumées, les épices. Il est interdit de boire du café, de l'alcool, des boissons gazeuses contenant de la caféine et des jus d'agrumes.

Il est recommandé de boire autant d’eau propre que possible (s’il n’ya pas de contre-indication pour une femme enceinte). Les boissons aux fruits d’airelles et de canneberges seront très utiles. Avec leur aide, vous pouvez à la fois guérir la cystite pendant la grossesse et prévenir son apparition.

L'inflammation de la vessie peut être provoquée par le travail sédentaire. Afin de ne pas rencontrer cette maladie, il est recommandé d'effectuer des exercices spéciaux pour se réchauffer toutes les 20 minutes.

En observant les recommandations ci-dessus, vous pouvez économiser votre santé et protéger le bébé porteur du cœur de divers dangers.

Ainsi, l'inflammation de la vessie est une maladie dont vous pouvez facilement vous débarrasser si, au début de ses premiers symptômes, consultez immédiatement un médecin et suivez ses recommandations supplémentaires. En aucun cas, ne peut pas s'auto-traiter. Dites à un médecin comment traiter la cystite pendant la grossesse. Lui seul peut conseiller que le médicament, qui sera sans danger pour la mère et son bébé, ne provoquera pas de réactions allergiques. Il n’existe aucun médicament de ce type qui aiderait à lutter contre tout type de maladie. Pour chaque forme a son propre traitement.

Nul besoin d'écouter les conseils d'amis, mères, grands-mères et autres personnes proposant un traitement de la cystite pendant la grossesse avec des remèdes populaires. Certaines femmes ne peuvent pas prendre ces herbes, car elles peuvent nuire au bébé et provoquer une fausse couche.

Cystite et grossesse

Le corps de chaque femme est unique. Quelqu'un découvre la grossesse à cause d'un retard, de personnes en raison de sensations inhabituelles dans la poitrine et le bas de l'abdomen et, pour quelqu'un, le joyeux héraut est une inflammation de la vessie. La cystite en début de grossesse n’est pas une phrase, mais une maladie qui nécessite une attention particulière et un traitement approprié.

Quelle est la cystite?

  • toutes les 5 minutes, vous devez aller aux toilettes;
  • la miction est devenue très douloureuse et vous vous retenez le plus possible pour ne pas revivre cette sensation de brûlure et cette douleur;
  • tirer la douleur et la gêne dans le bas de l'abdomen;
  • vous voyez votre sang ou votre pus dans l'urine;
  • vous avez de la fièvre, bien que ce ne soit clairement pas un ARVI.

Les femmes souffrent beaucoup plus souvent de cette maladie que les hommes en raison de leur structure physique. Nous avons un large et court urètre, suivi de l’intestin et du vagin, qui permet aux micro-organismes pathogènes de pénétrer plus facilement dans la vessie et de provoquer son inflammation.

En plus des sensations extrêmement désagréables, que vous ne pouvez tout simplement pas ignorer, la cystite pendant la grossesse est dangereuse pour l'inflammation des reins, et c'est déjà dangereux, pour vous et pour le bébé.

  1. Les médecins sécrètent l'origine infectieuse et non infectieuse de la maladie. Dans le premier cas, différents micro-organismes sont coupables et vivent dans notre corps ou proviennent de l'extérieur. Par exemple, E. coli, staphylocoque, mycoplasme, chlamydia...;
  2. Dans le second cas, la cystite était due à une hypothermie, une fatigue chronique, une dysbactériose, une vaginose, une hypovitaminose, une diminution générale de l’immunité, un mode de vie sédentaire, des manipulations médicales et des irritants chimiques.

Si vous avez une forme aiguë de la maladie, alors tout le malaise apparaîtra sous une forme brillante. La cystite chronique est une inflammation lente avec alternance de rémissions nécessitant un traitement prolongé.

J'ai la cystite. Je suis enceinte

Vous soupçonnez que vous êtes enceinte, mais cela vous fait peur que vous courriez toujours aux toilettes. «Et n'ai-je pas été malade?», Une pensée rebelle me traverse la tête. La cystite, en tant que signe de grossesse, effraie souvent les jeunes femmes. En fait, il ne s’agit pas d’une cystite, mais d’un phénomène physiologique normal.

  • Au cours du premier trimestre, l'utérus croissant exerce une pression sur la vessie, provoquant un besoin fréquent d'uriner. Presque toutes les femmes enceintes sont confrontées à cela. Toutefois, si vous avez des doutes, consultez un médecin.
  • Et cela se passe dans l'autre sens. Sentant le besoin fréquent et douloureux d'uriner, vous allez chez le médecin et découvrez que vous êtes enceinte et que vous avez une cystite.

Et pour être sûr, vérifiez si vous avez des premiers signes de grossesse >>>

Symptômes de cette maladie pendant la grossesse

En règle générale, les symptômes de la cystite pendant la grossesse sont les mêmes que dans l'état normal. Si vous êtes enceinte pour la première fois, il peut être difficile de vous identifier, ce qui provoque des envies fréquentes d'aller aux toilettes et une gêne au bas de l'abdomen. En 1 trimestre, même la température peut être causée précisément par le début de la grossesse et la restructuration du corps. En savoir plus sur ce qui se passe au cours du premier trimestre, voir l'article 1 trimestre de grossesse >>>

Cependant, pendant la grossesse, vous ne ressentez aucune sensation de brûlure ni de douleur lorsque vous urinez, en particulier du pus ou du sang dans les urines. Si vous êtes piqué par un peu de doute, faites les tests.

Pourquoi la cystite se produit souvent pendant la grossesse

Lorsque la vie surgit en vous, les cellules féminines et masculines sont impliquées. Le petit embryon à l'intérieur de vous est étranger à votre corps. Pour que votre système immunitaire ne rejette pas cette nouvelle vie, il existe un affaiblissement naturel de l’immunité des femmes enceintes.

Ainsi, vous devenez beaucoup plus sensible à tous les agents pathogènes. Vous pouvez facilement attraper la grippe et l'inflammation de la vessie. Comment se comporter si vous avez encore une cystite discutée en détail ci-dessous, mais que faire si vous êtes pris au dépourvu par un rhume, lisez l'article ARVI en début de grossesse >>>

Les causes supplémentaires de la cystite pendant la grossesse sont les changements hormonaux et la pression utérine.

Traitement de la cystite au premier trimestre

Au cours des 12 premières semaines dans le corps de votre bébé, tous les systèmes et organes ont été posés. C'est une période très importante, de sorte que de nombreux médicaments sont interdits pendant cette période. Vous ne devriez pas avoir peur. Notre médicament contient un nombre suffisant de médicaments capables de guérir cette maladie sans nuire au bébé.

Le traitement de la cystite en début de grossesse implique de boire beaucoup de boissons diurétiques chaudes afin d'éliminer les agents pathogènes. En outre, les médicaments approuvés pour une utilisation par les femmes enceintes ont un effet bénéfique:

  • Canephron H est basé sur des composants végétaux: herbe centaurée, racine de l'amour, feuilles de romarin. Le meilleur effet est donné par des gouttes;
  • La furadonine est un bon vieux médicament que nos grand-mères utilisaient pour traiter la cystite. Il est nommé le premier;
  • L'ampicilline ou l'amoxiclav sont des antibiotiques de la pénicilline. Ils sont toujours prescrits un cours. C'est un bon remède contre la cystite pendant la grossesse.
  • Monoral à base de fosfomycine. C'est un antibiotique moderne et efficace. Son avantage est qu'il est nécessaire de boire un paquet pour le traitement et de ne pas suivre le cours en entier.

Pour utiliser le médicament le plus efficace, il est préférable de passer une analyse de la sensibilité des microorganismes aux antibiotiques.

Les méthodes traditionnelles constituent une alternative aux pilules. Cependant, avant de boire des herbes, assurez-vous de lire les contre-indications afin de ne pas vous faire mal au bébé dans le ventre.

  • Herbes classiques pour la cystite: camomille, marais calamus, millepertuis, busserole, plantain, graines de céleri, prêle, altea médicinal, gélose commune;
  • Le thé de rein est également bénéfique;

Les herbes n'agissent pas comme des pilules. Ils doivent prendre 2-3 semaines. Le traitement des décoctions a non seulement des propriétés diurétiques, astringentes, antibactériennes, émollientes, analgésiques, toniques et antispasmodiques, mais a également un effet bénéfique sur votre immunité.

  • Parmi les remèdes populaires les plus populaires, on peut appeler une décoction d’aneth, une décoction de feuilles de cassis, une infusion de feuilles de bouleau ou une décoction de feuilles d’airelles. Ces produits contiennent également des micro-éléments et des vitamines bénéfiques.

Si vous ne voulez pas que les pilules traitent la cystite pendant la grossesse, le traitement à domicile aux herbes est une excellente alternative.

Faites également attention à la nourriture. Maintenant, on vous montre un régime économe - éliminez tous les aliments épicés, fumés, marinés et frits.

Cystite au deuxième trimestre

Tous les organes et systèmes du bébé sont déjà formés. Vos hormones sont revenues à la normale. L'utérus s'est élevé plus haut et n'appuie plus sur la vessie.

Le deuxième trimestre est considéré comme la période de grossesse la plus favorable. Toutefois, si vous présentez des symptômes de cystite, vous devez le traiter. Les médicaments suscitent déjà moins d'inquiétude, mais vous devez toujours lire attentivement les instructions ou consulter un médecin en qui vous avez confiance.

À propos de ce qui se passe dans le corps de la mère pendant cette période, lisez l’article: 2e trimestre de la grossesse >>>

Pour réduire les effets des médicaments sur votre corps, plusieurs procédures d’instillation peuvent vous être assignées. Dans le même temps, des antibiotiques et d’autres médicaments sont introduits dans la vessie à travers le cathéter. L'exposition locale à des doses élevées de médicaments est efficace pour traiter la cystite et sans danger pour le bébé. Le principal inconvénient est l'inconfort pendant la procédure.

Cystite au troisième trimestre

Pendant cette période, l'utérus très grossi se presse contre la vessie et provoque des envies fréquentes d'aller aux toilettes. Aussi souvent il y a une stagnation de l'urine. Cependant, la douleur en urinant pendant la grossesse est un signe de cystite ou d'un autre processus inflammatoire. La date de naissance approche et vous devriez être en aussi bonne santé que possible, car cela représente un fardeau énorme pour le corps.

En savoir plus sur le troisième trimestre, lire l'article 3 trimestre de la grossesse >>>

De plus, lorsqu'un enfant passe par le canal génital, il y a toujours un risque d'infection par des microorganismes pathogènes de la mère. Et le système immunitaire du bébé est encore imparfait. Le médecin vous dira quelle est la meilleure façon de traiter la cystite pendant la grossesse. Combinez les drogues et les méthodes folkloriques. L'essentiel est d'avoir une mère et un bébé en bonne santé!

C'est important! Furadonin est contre-indiqué chez les femmes enceintes avant l'accouchement, car il peut provoquer une anémie chez les nouveau-nés.

Cystite en début de grossesse: signes, effets

Depuis longtemps, ce n’est un secret pour personne que la belle moitié de l’humanité, en raison de ses caractéristiques physiologiques, souffre beaucoup plus souvent de l’inflammation de la vessie que de la forte. Et c’est précisément dans la période la plus heureuse pour une femme - la grossesse, le risque de tomber malade de cette pathologie augmente considérablement.

C'est au début de la gestation que cette pathologie survient le plus souvent, parfois même avant qu'une femme ne soit informée de sa position «intéressante». En outre, la cystite est classée comme signe non spécifique ou conditionnel du début d'une période de gestation.

Code CIM-10

Épidémiologie

Les statistiques montrent que chaque dixième femme du premier trimestre de la grossesse souffre de cette pathologie, si vous ne tenez pas compte des formes cachées et paresseuses.

Causes de la cystite en début de grossesse

En raison de changements hormonaux dans le corps d'une femme enceinte, l'immunité est considérablement réduite. C'est la principale raison de l'apparition d'une inflammation de la vessie.

Les facteurs d'apparition de cette pathologie sont divisés en fonction de leur nature: infectieuse ou non infectieuse. Donc, par exemple:

  1. Inflammation de la vessie:
    • microorganismes pathogènes sous condition (Streptococcus, Escherichia coli, Staphylococcus);
    • agents pathogènes de pathologies vénériennes (Mycoplasma, Ureaplasma parvum, Trichomonas vaginalis) très risqués pour cette période;
  2. Inflammation non infectieuse de la vessie:
    • le stress;
    • épuisement;
    • l'hypothermie;
    • dysbiose vaginale;
    • l'utilisation de médicaments pendant une période prolongée;
    • violation de l'intégrité des parois de la vessie.

En raison du fait que pendant la gestation chez la femme enceinte la fonction de protection du système immunitaire est très faible, l'inflammation de la vessie est principalement infectieuse. En outre, si une femme a souffert de cette pathologie de temps en temps avant la grossesse, la probabilité de la répéter augmente considérablement.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de cystite en début de grossesse peuvent être:

  • immunité réduite;
  • changements hormonaux;
  • violation de la microflore du vagin;
  • présence dans l'historique du patient de la mention de la propension à cette pathologie.

Pathogenèse

Dans les premières semaines de la grossesse, du moment de l'hypothermie ou de tout autre facteur déterminant au début des premiers symptômes, il s'écoule très peu de temps et la maladie elle-même débute toujours de manière aiguë.

Symptômes de la cystite en début de grossesse

L'inflammation de la vessie en début de grossesse peut survenir sous deux formes:

  1. Ostroi:
    • Mictions fréquentes avec douleur;
    • Douleur dans le bas de l'abdomen (tirant avec une légère douleur en fin de miction à forte avec l'incapacité de retenir l'urine);
    • La présence de sang dans l'urine;
    • Augmentation de la température corporelle.
  2. Chronique:
    • Les mêmes symptômes que sous forme aiguë, mais plus prononcée.

Complications et conséquences

L'inflammation de la vessie n'est pas aussi inoffensive que cela puisse paraître à première vue. Chez les femmes en gestation, en raison de conditions physiologiques, l'inflammation est très dangereuse car elle peut entraîner de nombreuses complications

La plus grande complication peut être la propagation de l'infection plus loin dans les voies urinaires et la survenue d'une pyélonéphrite gestationnelle. Lui, à son tour, peut conduire à de telles complications:

  • L'avortement;
  • Infection du fœtus dans l'utérus;
  • Infectieux - état de choc toxique;
  • Insuffisance rénale aiguë;
  • Abcès
  • Paranéphrite;
  • Insuffisance placentaire.

C'est pourquoi il est si important, dès les premiers signes d'inflammation de la vessie, de demander de l'aide à un médecin. La cystite n’a aucun effet sur la conception de l’enfant, mais elle complique beaucoup le déroulement de la grossesse.

L'inflammation de la vessie est-elle à risque au début de la période de gestation?

Si une femme ne se soigne pas elle-même et si les premiers symptômes d'inflammation de la vessie s'adressent à un médecin, la probabilité d'un résultat positif du traitement sans conséquences pour elle et l'enfant augmente considérablement.

Diagnostic de la cystite en début de grossesse

Le diagnostic de ce processus pathologique passe par les étapes suivantes:

  • Les plaintes du patient;
  • Une étude générale de l'urine - vous pouvez y voir: la densité de l'urine, la présence de protéines ou de micro-organismes, le nombre de leucocytes et de globules rouges.
  • Test sanguin général - vous pouvez y voir: signes d'inflammation, augmentation du nombre de globules blancs et vitesse de sédimentation des érythrocytes. Le plus souvent dans le sang ne sera pas un changement clair. Si elles sont prononcées - cela dira un processus inflammatoire fort et des exacerbations probables;
  • Examen par un obstétricien-gynécologue;
  • Échographie (en particulier cervicométrie) - pour différenciation avec avortement;
  • Examen de l'urologue - c'est lui qui évalue les résultats des tests et prescrit le traitement. Gynécologue - contrôle le processus de traitement. Un réexamen de l'urologue peut être nécessaire en cas de faible efficacité ou de récurrence de la pathologie.
  • Recherche d'urine par Nechiporenko. Le contenu des leucocytes, des érythrocytes et des cylindres dans l'urine est évalué.
  • Recherche d'urine par Zimnitsky. La densité de l'urine est déterminée à différents moments de la journée, la prévalence de l'urine le matin ou le soir.
  • La présence de protéines dans l'urine par jour. Est déterminé par la réduction de protéines dans l'urine par jour.
  • Semer la microflore d'urine et la résistance aux médicaments avec activité antibactérienne.

Qui contacter?

Traitement de la cystite en début de grossesse

L'essentiel dans cette période n'est pas de se soigner soi-même. Le médecin traitant vous prescrira le traitement le plus doux, de sorte que l’essentiel, au début de la gestation, est de ne pas nuire à la santé de l’enfant. Par conséquent, il est peu probable que des médicaments puissants, tels que Monural, soient prescrits.

Le traitement comportera plusieurs étapes:

  1. Thérapie pour soulager l'inflammation:

Le médecin peut vous prescrire des médicaments sous forme de pilules ou d'injections.

Par exemple, dans cette période, vous pouvez utiliser: Ibuklin, Diclofenac, Paracetamol, Ibuprofen.

Ne peut pas être utilisé en raison du risque de fausse couche ou du développement d'anomalies chez un enfant: méloxicam, célécoxib.

Les médicaments à activité antifongique peuvent être prescrits exclusivement par le médecin traitant, après avoir d'abord évalué les risques potentiels pour l'enfant au bénéfice de sa mère. Le médicament n'est prescrit que si l'analyse a révélé la présence d'une microflore pathogène. Prenez-les à l'intérieur.

En raison du fait que l'utilisation de médicaments antibactériens n'est pas possible au début de la période de gestation, le médecin traitant peut vous prescrire une installation de la vessie. La procédure consiste à verser une solution antibiotique à travers le canal urétral dans la vessie. En raison de cette action antibactérienne locale se déroule sans aucune influence sur le fœtus.

Traitement médicamenteux

Pour le traitement de l'inflammation de la vessie, vous pouvez utiliser ces schémas:

  1. Fosfomycine trométamol, trois grammes, poudres, une fois à l'intérieur;
  2. Céfixime - 400 mg 1 heure / jour, semaine;
  3. Ceftibuten quatre cent milligrammes 1 heure / jour, semaine;
  4. Céfuroxime 250-500 mg (comprimés, par voie orale, 2 fois / jour. Semaine;
  5. Amoxicilline / clavulanate, pilules, gélules - 500/125 mg 3 fois / jour. une semaine

Quelques jours après le début du traitement, l'un des schémas thérapeutiques doit comporter un contrôle bactériologique obligatoire de l'urine.

Si aucun agent pathogène n'est détecté, le traitement peut être interrompu.

Si, lors des analyses répétées, l'agent responsable est identifié, le schéma thérapeutique doit être recommencé, même en l'absence de manifestations cliniques.

Ensuite, chaque mois, avant le début du travail, le patient doit faire une analyse d'urine pour bacposev, même si l'agent pathogène n'est pas détecté.

Dans le cas où l'uropathogène, après le deuxième cycle de traitement, est à nouveau détecté - il devrait être effectué périodiquement un traitement microbien-suppressif jusqu'au début du travail.

Cependant, il convient de noter que de nombreux médecins considèrent que cette thérapie est toxique et qu’elle est hautement indésirable pendant la période de gestation. Par conséquent, ils recommandent l'utilisation d'un traitement antimicrobien uniquement dans les moments d'exacerbation d'une inflammation chronique de la vessie.

Les principaux facteurs problématiques qui se manifestent dans le traitement de l'inflammation:

  1. La présence de comorbidités sous forme de dysbiose vaginale;
  2. Augmentation du niveau de résistance aux antibiotiques;
  3. Risque élevé de récidive et passage de la pathologie à la forme chronique;
  4. Longue urine bakposeva;
  5. Tableau clinique rapide de la pathologie;
  6. La tendance des femmes à se soigner, ce qui complique grandement le diagnostic.

Traitement folklorique

En plus du traitement principal de cette période, après consultation du médecin, vous pouvez utiliser des remèdes traditionnels. Mais il convient de rappeler que, en se soignant elle-même, une femme risque d’aggraver le processus pathologique et de prolonger la période de traitement. Dans le traitement national utilisant de tels régimes pour le traitement de ce processus pathologique:

  1. Les racines d'asperges hachées (vingt grammes) doivent être recouvertes d'un verre d'eau et insistées. Boire quatre fois par jour pendant un demi-verre.
  2. Les grains d'avoine (verre) doivent verser deux tasses d'eau bouillante. Ensuite, mettez au bain-marie et faites bouillir jusqu'à ce que l'eau soit divisée par deux. Puis ajoutez deux cuillères à soupe de miel et faites bouillir à nouveau pendant environ cinq à dix minutes. Buvez un demi-verre trois fois par jour.
  3. Des conifères de pin (deux verres) versez un verre d’eau bouillante et insistez. Buvez cinquante à soixante-dix millilitres de cette infusion quatre fois par jour.
  4. La menthe à l’herbe (vingt grammes) doit être versée dans 1,5 litre d’eau chaude et bouillie pendant cinq à dix minutes. Ensuite, tout doit être refroidi. Boire trois fois par jour pour un verre.
  5. Les baies de rowan rouge et les feuilles d’airelles doivent être mélangées dans un rapport de trois pour un. Une cuillère à soupe de la collection doit être recouverte d'un verre d'eau bouillante et infusée pendant trois à quatre heures. La perfusion doit ensuite être filtrée: prenez une demi-tasse pendant une demi-heure et mangez trois ou quatre fois par jour, ajoutez une cuillerée à thé de miel à la perfusion.

Phytothérapie

La phytothérapie peut être utilisée comme aide pendant la période de gestation. Les indications pour elle sont:

  • La phase active du processus inflammatoire (uniquement en association avec un traitement antibactérien);
  • Augmenter la durée de l'effet après le traitement;
  • En période de rémission;
  • Pour la prophylaxie, afin d'éviter la récurrence de l'infection urinaire chez les femmes en période de gestation, qui ont des antécédents chargés.

En phytothérapie, vous pouvez utiliser:

  1. Canephron H est un médicament à base de plantes qui consiste à prendre deux comprimés trois fois par jour avec une grande quantité d’eau. La durée du traitement thérapeutique de deux semaines. utilisé dans le traitement commun avec d'autres médicaments et comme médicament pendant la récupération.
  2. Brusniver est une collection de plantes qui est utilisée à l'intérieur comme infusion ou infusion fraîchement préparée.

Pour obtenir la décoction dont vous avez besoin: une dalle de substance est versée dans 0,5 litre d’eau chaude et bouillie pendant un quart d’heure, puis maintenue pendant 45 minutes.

La perfusion doit être préparée un peu différemment: une plaque de substance doit être remplie avec 0,5 litre d’eau, qui bout et coule dans un thermos pendant deux heures. Il est nécessaire de consommer à l'intérieur sur un tiers le quart d'un verre 3 - 4 fois par jour d'une semaine à un mois. Brusniver est également utilisé pour le traitement combiné du processus pathologique de la vessie, car il est presque impossible de faire face à cette infection avec juste une collection d'herbes.

  1. Zhuravit est une préparation à base de plantes à base d'extrait de canneberge et d'acide ascorbique. Zhuravit est présenté sur le marché pharmaceutique sous forme de gélules; elles doivent être consommées une à la fois trois fois par jour au cours des trois premiers jours du processus pathologique, puis une gélule chaque matin. La durée du traitement thérapeutique peut varier considérablement et dépend de l'évolution de la maladie.
  2. Cystone est une préparation à base de plantes en pilule. Il ne contient pas de données sur la possibilité d'utiliser la gestation dans le temps, ni sur l'impossibilité. Par conséquent, si le patient n’a pas de sensibilité accrue à l’un des composants du médicament, celui-ci peut être utilisé pendant cette période. Utilisé deux comprimés deux fois par jour avant de soulager le processus inflammatoire.

Homéopathie

Bien sûr, beaucoup de femmes préfèrent le traitement homéopathique d'antibactérien. Mais dans ce cas, chaque femme qui préfère une telle méthode de traitement doit savoir qu'un effet positif ne peut être constaté que si le traitement est pris par un professionnel de la santé qualifié.

Cependant, même la médecine officielle préfère le traitement homéopathique lorsqu'il s'agit de traiter une femme pendant la gestation.

L'homéopathie a démontré sa grande efficacité en tant qu'adjuvant, en complément d'un traitement antibactérien. La pratique montre que, grâce à l'homéopathie, l'efficacité du traitement augmente, le processus de guérison s'accélère.

Les médicaments homéopathiques les plus couramment utilisés sont: Canéphron et Cystone.

Canephron est un médicament pratiquement dépourvu d’effets secondaires et qui aide également à accélérer rapidement et efficacement l’effet du traitement sans nuire à l’enfant. En outre, il peut être utilisé comme agent prophylactique.

La cystone est un médicament caractérisé par une activité antibactérienne et de nombreuses autres propriétés. Mais malgré cela, ne peut pas être utilisé comme thérapie primaire, seulement comme une aide.

Prévention

Il y a plusieurs points pour empêcher l'apparition d'une inflammation dans la vessie. Si une femme enceinte y adhère, elle réduira considérablement la probabilité de ce processus pathologique.

  • Le premier Il est nécessaire de surveiller attentivement votre état de santé et, en cas de moindre écart par rapport à la norme, faites immédiatement appel à un spécialiste.
  • La seconde Veillez à vider la vessie, en aucun cas être toléré;
  • Troisième. Éliminer toute possibilité d'hypothermie;

Quatrième Si le médecin traitant n'a pas déterminé de contre-indications, il est obligatoire de boire suffisamment de liquide.

En plus de ces recommandations, il est également nécessaire de pratiquer une activité physique (dans la limite autorisée par le médecin traitant) si, pour cela, la femme enceinte n’a aucune contre-indication à cet égard.

Prévisions

Si une femme enceinte est traitée sous la supervision d'un médecin et que le traitement produit un résultat positif, le risque de développer des conséquences négatives diminuera considérablement et l'inflammation de la vessie ne la dérangera plus pendant le port de l'enfant. Mais si cette pathologie n'est pas complètement traitée, la probabilité de sa survenue augmentera encore de plusieurs fois.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"

Plus D'Articles Sur Les Reins