Principal Kyste

Mictions nocturnes fréquentes chez les femmes: causes et traitement

La nycturie est un phénomène dans lequel plus d'urine est libérée la nuit. Ce terme décrit un écart par rapport à la norme: un corps en bonne santé ressent jusqu'à 7 pulsions dans l'après-midi et seulement 1 à 2 dans l'obscurité. Les mictions fréquentes chez les femmes la nuit peuvent non seulement nuire au bon repos, mais aussi être le symptôme de nombreuses maladies. Pourquoi la nycturie apparaît-elle? Quelles mesures devraient être prises?

Mictions fréquentes chez les femmes la nuit: causes associées à des pathologies du système urinaire

La violation pendant la miction concerne souvent des organes directement responsables de cette fonction. Nous parlons des reins, de l'urètre, de l'urètre, des uretères.

Parmi les principales maladies pouvant causer des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes:

  1. La cystite L'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie s'accompagne toujours de mictions fréquentes et, souvent, la majorité du besoin survient la nuit. D'autres symptômes caractéristiques sont la douleur pendant la miction, une sensation constante de lourdeur dans la vessie et une gêne dans le bas de l'abdomen. La cystite chez les femmes se développe principalement après l'hypothermie dans le contexte d'une immunité affaiblie. Le traitement de la forme aiguë de la maladie est assez facile: selon le cas, des antibiotiques, des médicaments antiviraux ou antimicrobiens sont prescrits, qui détruisent rapidement l'agent causal de la maladie. L'effet est fixé en prélevant des fonds sur une base naturelle (Canephron, Fitolysin), ainsi que par l'utilisation de diverses décoctions et infusions de plantes (à partir de camomille, de millepertuis, de feuilles de bouleau).
  2. Pyélonéphrite. L'inflammation du bassinet rénal se développe souvent chez la femme. Ceci est facilité par une hypothermie régulière; La pyélonéphrite peut également être une complication de la cystite, lorsque l'infection se développe le long du corps. La forme aiguë de la maladie se caractérise par une forte douleur au dos et de la fièvre. La pyélonéphrite chronique, en plus de provoquer une gêne, donne souvent des mictions nocturnes. Du pus ou du sang peuvent être excrétés dans l'urine. Le traitement implique la prise de tout un complexe de médicaments (antibiotiques, antispasmodiques, préparations à base de plantes, etc.)
  3. Urethrite. L'inflammation de l'urètre s'accompagne de brûlures, de démangeaisons et de douleurs dans l'urètre. Apparaissent également des écoulements muqueux et des pulsions nocturnes fréquentes de façon modeste. Tout d'abord, le patient est tenu d'éliminer le processus infectieux, pour lequel des antibiotiques sont prescrits. Vient ensuite la restauration de la microflore vaginale et l’adoption de mesures visant à renforcer le système immunitaire.
  4. Urolithiase. Nocturie parle de la localisation des tumeurs dans la vessie: du fait de l'irritation et de la pression constantes, le corps provoque fréquemment des envies nocturnes. Un symptôme caractéristique de la maladie est une interruption brutale du jet pendant l'urètre, malgré le fait que l'urine n'a pas été complètement éliminée du corps. Un autre symptôme inquiétant est la douleur intense qui peut «se réveiller» à presque tout moment. On montre aux patients un régime alimentaire et des médicaments spéciaux, et parfois une intervention chirurgicale.

Chacune de ces maladies nécessite des soins médicaux. L'auto-thérapie ne donne presque jamais d'effet positif.

Mictions fréquentes la nuit chez les femmes: les causes de la nature gynécologique

Les problèmes sexuels peuvent provoquer une nykturie. La plupart des femmes sont confrontées aux pathologies suivantes:

  1. Fibromes utérins. Ceci est une tumeur bénigne qui peut ne pas se manifester du tout pendant une longue période. Mais à mesure que la tumeur se développe, elle commence tôt ou tard à comprimer les organes voisins, y compris la vessie. Même avant l'apparition de la nycturie, on peut en apprendre davantage sur le myome par des douleurs dans le bas-ventre, des défaillances menstruelles, des saignements utérins. Traiter la pathologie ou les hormones qui suspendent la croissance de la tumeur, ou par une intervention chirurgicale, dans lesquelles des ganglions individuels ou tout l'organe sont enlevés
  2. Prolapsus de l'utérus. La pathologie implique le déplacement du bas et du cou du corps en dessous de la limite normale. La raison de ce phénomène est l'affaiblissement des ligaments et des muscles qui soutiennent l'utérus. La vessie bouge aussi simultanément. En règle générale, une envie nocturne d'uriner se fait déjà sentir avec un prolapsus important de l'utérus. Avant cela, les patientes souffrent de picotements dans le bas de l'abdomen, de saignements menstruels très abondants et douloureux. La thérapie conservatrice implique la réalisation d'activités visant à renforcer les muscles - massage gynécologique, exercice, hormones. Une opération est également possible pour fixer l'utérus dans la position correcte.

Chaque femme devrait consulter le gynécologue au moins une fois par an. Des examens réguliers aideront à déterminer à temps le début du développement de la pathologie et à utiliser le traitement le plus doux.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes la nuit, associées à des maladies du système endocrinien

Le métabolisme perturbé est accompagné de diabète sucré ou de diabète sucré. La maladie se caractérise par une concentration accrue de glucose dans le sang. Un des symptômes de la maladie - la polyurie, associée à une augmentation de l'excrétion de l'urine. La raison en est l’augmentation de la pression osmotique de l’urine due à la dissolution du glucose.

Les autres signes clés du diabète de type I sont:

  1. Faim incontrôlée (polyphagie). L'incapacité de manger est associée à un dysfonctionnement métabolique: les cellules du corps n'absorbent plus et ne traitent plus le glucose.
  2. Perte de poids dramatique, atteignant parfois l'épuisement. Associé à la disparition du glucose du processus de métabolisme cellulaire, ainsi qu’au catabolisme accéléré des protéines lipidiques.

Le diabète de type I est dû à un stress excessif ou à une infection virale. Les symptômes ci-dessus accompagnent toujours la maladie de ce groupe; parfois, mais pas toujours, ils sont également caractéristiques du diabète de type II. Il se développe en raison d'un mode de vie sédentaire et d'un déséquilibre alimentaire, saturé de sucreries et de pâtisseries. Chez les femmes adultes, le deuxième type de diabète est plus souvent observé.

Les deux types de la maladie s'accompagnent également de maux de tête, d'une perte de vision, de démangeaisons et d'une bouche sèche. Confirmez que le diabète peut utiliser un test de tolérance au glucose. Avec des symptômes gênants, vous devriez aller chez un endocrinologue ou un médecin généraliste. On recommande aux patients de suivre un régime alimentaire spécial, si nécessaire, avec des médicaments hypoglycémiants.

Parfois, des envies nocturnes sont provoquées dans une faible mesure par une forme non sucrée de la maladie. Dans ce cas, le taux sanguin de l'hormone vasopressine est réduit et la filtration de l'urine par les reins échoue. Le principal symptôme de la maladie - une très forte soif, avec pour résultat un désir accru de se rendre aux toilettes. En règle générale, le traitement consiste à prendre des hormones tout au long de la vie.

Miction fréquente pour une douleur sans douleur chez les femmes en raison de l'hyperactivité de la vessie

Le syndrome de la vessie hyperactive (GMF) provoque des perturbations dans le processus de miction. Symptômes standard:

  1. Très forte envie d'uriner, ce qui est presque impossible à contrôler.
  2. Augmentation par rapport à l'état habituel du désir de visiter les toilettes.
  3. Incontinence d'urine (particulièrement typique chez les femmes enceintes et les femmes en âge).

La vessie hyperactive est associée à une contraction anormale des muscles de la vessie. À l’état normal, le muscle ne donne un signal qu’après environ 500 ml d’urine accumulée. Dans ce cas, l'envie peut être tolérée pendant longtemps sans aucun inconvénient.

Mais avec le développement du syndrome, le comportement de la vessie est en train de changer. Il commence à "paniquer" avec une légère accumulation d'urine (100-200 ml) et donne des signaux impératifs qu'il est tout simplement impossible d'ignorer.

La raison d'être du FMV n'est pas entièrement comprise. Dans certains cas, le syndrome a une nature neurogène, c’est-à-dire qu’il est causé par un dysfonctionnement du système nerveux. Mais parfois, il est impossible d'établir le facteur de départ pour le développement de la pathologie - alors ils parlent du GMF sous forme idiopathique.

Le syndrome est souvent associé à la grossesse, ce qui provoque des changements physiologiques et augmente la charge sur les organes internes. La deuxième catégorie de femmes confrontées au FMV est constituée de femmes âgées. Avec l’âge, le corps est complètement reconstruit, ce qui, dans un contexte de manque de vitamines et d’expériences excessives, peut provoquer une hyperactivité.

Le traitement inclut une thérapie comportementale lorsque le patient ajuste son mode de vie afin de réduire les «raisons» de vouloir uriner (boire une quantité minimale de produits diurétiques, limiter la quantité de liquide que vous buvez, éviter l'alcool). Cela comprend également des exercices visant à renforcer les muscles du plancher pelvien et à tenir un journal spécial des mictions.

Parmi les médicaments figurent des agents antimuscariniques et anticholinergiques courants qui empêchent les signaux nerveux trop fréquents de la nécessité de vider la vessie. Les patients peuvent recevoir des antidépresseurs s’il est établi que le FMV est associé à des troubles nerveux. Pendant la ménopause, il est conseillé aux femmes de prendre des hormones. Parfois, la toxine botulique est injectée par voie intravésicale, ce qui réduit la sensibilité des récepteurs de la vessie.

Il arrive que le besoin fréquent d'uriner chez les femmes sans douleur soit simplement dû à l'habitude de boire beaucoup d'eau avant d'aller au lit. Mais s'il n'y a pas de telles raisons sans danger pour la nycturie, il est nécessaire de consulter un médecin.

Mictions fréquentes la nuit

La nuit, le corps humain et tous ses systèmes sont dans un état de «repos» maximal, nécessaire au rétablissement des réserves d'énergie et à un repos adéquat.

Pendant le sommeil, le travail des reins ralentit, ce qui signifie que le remplissage de la vessie est beaucoup plus lent, de sorte que le désir de la vider n'apparaît pas ou ne dépasse pas une toilette à la nuit.

Souvent, les patients ne prêtent pas suffisamment attention au fait que leurs visites aux toilettes pendant la journée sont devenues beaucoup moins fréquentes, alors que la diurèse nocturne a augmenté plusieurs fois. Cela se produit jusqu'à ce que d'autres symptômes désagréables rejoignent le tableau clinique ou que vider la vessie la nuit prive une personne de sommeil et de repos adéquat.

Mécanismes responsables de la miction

Normalement, l'essentiel de la diurèse quotidienne a lieu pendant la journée (éveil), en raison de l'influence hormonale du système hypothalamo-hypophysaire, ainsi que du travail du cœur et des reins.

Les principaux facteurs affectant l'excrétion de l'urine chez l'homme et son volume final sont les suivants:

  • la libération de l'hormone vasopressine par les cellules de l'hypothalamus, ce qui réduit la quantité d'urine (la nuit, sa plus grande synthèse se produit, ce qui explique pourquoi le désir d'uriner pendant cette période est beaucoup moins important);
  • le travail du muscle cardiaque, à cause duquel chaque seconde il y a un mouvement de sang, sa filtration à travers l'appareil glomérulaire des reins, entraînant la formation d'urine (la nuit, le rythme cardiaque diminue);
  • fonction rénale (les processus de filtration et de réabsorption sont plus actifs pendant la journée).

En médecine, les mictions fréquentes la nuit sont appelées le terme "nycturie". C'est un symptôme de diverses pathologies cardiovasculaires, rénales ou autres.

Options de processus

Des mictions fréquentes la nuit peuvent survenir selon deux options cliniques:

  • un phénomène temporaire (par exemple, dans le contexte de la prise de médicaments diurétiques ou après l'arrêt d'une crise hypertensive);
  • forme permanente de nycturie (sur fond de lésions organiques, par exemple, adénome de la prostate ou autres maladies).

Les principales causes de l'état pathologique

Si le patient a uriné pour la première fois pour la première fois, bien qu’il n’y ait pas d’autres plaintes et que son statut reste satisfaisant, la cause de la maladie peut être tout à fait «naturelle», telle que:

  • une grande quantité de liquide consommée plusieurs heures avant de se coucher ou de manger des aliments tels que la pastèque, le cantaloup, les canneberges, les airelles et autres avant le coucher;
  • dormir dans une pièce fraîche, sans couverture ou avec une fenêtre ouverte, ce qui pousse une personne à se rendre plusieurs fois aux toilettes la nuit;
  • prendre au coucher des médicaments qui ont un effet diurétique;
  • tard dans la grossesse, lorsque la pression utérine sur la vessie est maximale.

Malheureusement, la nycturie est souvent associée à une perturbation du travail de divers organes et systèmes du corps, à savoir:

  • défaite de la prostate chez l'homme (adénome ou sa dégénérescence maligne), ce qui perturbe la perméabilité de l'urètre; les parois de la vessie sont irritées même par une accumulation minimale d'urine qui retourne à sa lumière;
  • insuffisance cardiaque, qui se manifeste par un œdème diurne et une diminution de la diurèse, et la nuit, au contraire, une diminution du syndrome d'œdème et une forte envie d'uriner (le liquide accumulé pendant la journée s'écoule des tissus);
  • maladie rénale (forme aiguë ou chronique de glomérulonéphrite, pyélonéphrite, cystite et autres), caractérisée par une dilatation excessive des vaisseaux sanguins pendant la nuit, car elle réduit leur charge;
  • sucre ou diabète insipide (déshydratation et désir constant de boire du liquide);
  • faiblesse de l'appareil musculo-ligamentaire du plancher pelvien, ce qui conduit non seulement à des mictions nocturnes fréquentes chez la femme, mais également à une incontinence urinaire;
  • processus oncologiques dans le tractus urinaire d’origine différente.

Symptômes de la nycturie

La miction nocturne fréquente, qui dure depuis longtemps, est caractérisée par les manifestations cliniques suivantes:

  • le désir d'uriner se fait surtout de nuit, alors que le volume d'urine libéré est parfois très limité;
  • le processus de sommeil est perturbé, ce qui provoque une affection telle que l'insomnie;
  • il y a un sentiment constant de fatigue, d'apathie, d'indisposition, de handicap;
  • la mémoire diminue, les capacités mentales se détériorent, etc.

En outre, le besoin fréquent d'uriner la nuit peut être associé à d'autres symptômes désagréables auxquels il faut remédier:

  • vider la vessie s'accompagne d'une sensation très désagréable d'inconfort ou de douleur;
  • le patient doit faire des efforts pour uriner et parfois même pour pousser;
  • il y a des douleurs de localisation différente (dans la partie inférieure de l'abdomen, à gauche ou à droite de la colonne vertébrale), qui sont plus souvent douloureuses et tirantes;
  • le patient s'inquiète de la sécheresse constante de la bouche et de la soif, mal éliminées en buvant de l'eau;
  • pendant la journée, on observe un gonflement qui augmente le soir.

Diagnostics

Chaque patient dont la fréquence des mictions nocturnes l’emporte sur la journée doit tenir un journal de contrôle de la diurèse, ce qui est très important, en particulier pour les patients âgés, car ils ont tendance à oublier beaucoup de choses.

Le journal contient des informations sur le nombre d'actes de vidange de la vessie, tout en indiquant l'heure à laquelle vous vous rendez aux toilettes, la quantité d'urine libérée, etc.

Lors de l'examen du patient, le médecin doit prêter attention aux symptômes tels que la présence ou l'absence d'œdème, évaluer le travail du cœur et des reins, effectuer l'auscultation, la percussion et la palpation de tous les organes.

Toutes les femmes doivent subir un examen gynécologique et les hommes doivent subir un examen rectal numérique, qui confirmera ou exclura la présence de processus pathologiques dans les organes du système génito-urinaire.

Le diagnostic en laboratoire et au moyen d'instruments comprend les méthodes suivantes:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • Nechiporenko urine (en cas de suspicion de nature infectieuse du processus);
  • l'urine selon Zimnitsky (permet d'évaluer la capacité de concentration de la vessie, le volume d'urine libéré pendant la journée, etc.);
  • planter des sédiments urinaires sur des milieux nutritifs afin d'identifier la microflore et de déterminer la sensibilité des micro-organismes aux médicaments antibactériens;
  • détermination de l'hormone vasopressine dans le sérum;
  • Échographie du système urinaire, des organes pelviens et de la prostate chez l'homme;
  • cystoscopie et autres études selon indications (scanner, IRM et autres).

Tactiques de prise en charge des patients ayant des mictions nocturnes fréquentes

Avant de procéder au traitement de la nycturie, il est nécessaire de comprendre pourquoi ce symptôme déplaisant s’est produit. L’approche thérapeutique du patient doit être étiologique, c'est-à-dire mener les activités suivantes:

  • correction de la charge en eau pendant la journée, alors qu'il est souhaitable de boire de l'eau au plus tard 2-3 heures avant le coucher;
  • avec adénome de la prostate prouvé, traitement avec des antagonistes des récepteurs alpha 1 adrénergiques pouvant affecter la croissance des ganglions;
  • si la miction abondante la nuit est due à la présence de diabète sucré chez le patient, le traitement par hypoglycémiants et insuline est alors administré;
  • les troubles mentaux sont éliminés par les sédatifs, les tranquillisants ou d’autres médicaments antipsychotiques.

En ce qui concerne la croissance progressive de l'adénome, il est important de recourir à une intervention chirurgicale à temps et de procéder à l'opération appropriée.

Aussi dans la lutte contre la nycturie appliquée des remèdes populaires. Il est recommandé de manger des grains de lentilles, des graines de sésame et de fenugrec, des épinards, etc. Cependant, sans traitement principal, un tel traitement est inefficace.

Parmi les méthodes de traitement physiothérapeutiques, les méthodes de massage et d'aromathérapie sont largement utilisées, ce qui aide le patient à se détendre et à échapper aux pensées désagréables.

Prévention

Malheureusement, des problèmes de miction peuvent survenir chez une personne de tout âge et de tout sexe. Il existe donc un certain nombre de mesures visant à prévenir cette affection:

  • il est important de procéder à un examen opportun, de diagnostiquer toute maladie et de la traiter à temps;
  • les hommes de plus de 45 ans doivent subir un dépistage annuel de l'adénome;
  • Les femmes doivent être surveillées chaque année par un gynécologue. Si elles soupçonnent une faiblesse des muscles du plancher pelvien, elles doivent s'entraîner quotidiennement pour les renforcer.
  • recommandé d'abandonner toutes les mauvaises habitudes (alcool, tabac et autres);
  • il est nécessaire de durcir progressivement le corps, de mener une vie active, de faire du sport, de maintenir un mode de vie sain.

Conclusion

Malheureusement, de nombreux patients sous-estiment un symptôme tel que la nycturie, en particulier au début de ses manifestations. Cependant, cette condition nécessite un diagnostic et un traitement obligatoire, vous ne devez donc pas différer votre visite à un spécialiste.

Mictions fréquentes la nuit

Une grande partie de la population connaît un problème aussi désagréable que celui des mictions fréquentes la nuit. Les femmes souffrent davantage de cette affection en raison des particularités de la structure de leur système urogénital. Premièrement, des visites fréquentes aux toilettes la nuit ne doivent pas susciter de suspicion quant à la progression des maux. Mais malgré tout, au bout d’un moment, ce comportement nocturne commence à perturber considérablement la personne, qui s’adresse alors à un médecin pour clarifier la cause de cette affection.

La miction nocturne fréquente chez les hommes et les femmes dans le domaine médical a son propre terme - la nycturie. La progression d'une telle affection est indiquée dans le cas où la diurèse nocturne l'emporte largement sur la diurèse diurne (les 2/3 de l'urine sont libérés la nuit, 1/3 le jour). Comme le processus d'isolement de l'urine est intime et personnel, peu de femmes ou d'hommes se tournent vers un spécialiste pour obtenir un diagnostic. Mais il est important de comprendre que la honte dans un tel domaine est inappropriée, car la nycturie peut indiquer la progression de maladies dangereuses, non seulement dans le système génito-urinaire, mais également dans le corps dans son ensemble.

À ce jour, les médecins n’ont pas établi de normes strictes de fréquence de miction chez les femmes et les hommes depuis un jour. Certains experts pensent que normalement une personne va aux toilettes jusqu'à 10 fois par jour. La fréquence d'excrétion de l'urine dépend de ces facteurs:

  • taux métabolique dans le corps humain;
  • caractéristiques physiologiques de l'organisme d'un individu particulier;
  • régime alimentaire;
  • le niveau de consommation d'eau par jour;
  • la présence de maladies dans le corps déjà connues.

Espèces

Sur la base de facteurs étiologiques, les cliniciens distinguent deux types de mictions fréquentes chez les hommes et les femmes:

Une simple forme de miction fréquente chez les femmes et les hommes se manifeste par la consommation d'un grand nombre de boissons différentes ayant un effet diurétique prononcé. Ceux-ci incluent la bière, les tisanes et plus. En outre, cette forme peut survenir au cours des derniers mois de la grossesse lorsque l’utérus élargi commence à exercer une forte pression sur la vessie.

Dans tous les autres cas, des mictions nocturnes fréquentes sont le signe d'une pathologie progressive. C'est déjà une forme symptomatique.

Facteurs étiologiques

Les facteurs étiologiques d’un symptôme aussi désagréable, tels que l’augmentation du nombre de mictions, peuvent être différents. Et chez les femmes et les hommes, ils sont un peu différents.

Les facteurs physiologiques et étiologiques de la nycturie chez la femme sont les suivants:

Causes pathologiques de la nycturie chez les femmes:

  • échec du fond hormonal dû à la progression de certaines pathologies, telles que le diabète, le syndrome ménopausique, etc.
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • les pathologies du système génito-urinaire, telles que la cystite, les annexites et autres;
  • maladies des organes et systèmes vitaux.

Les raisons de la manifestation de la nycturie chez les représentants d’une forte moitié de l’humanité:

  • les pathologies de la vessie et du canal urinaire, telles que l'urétrite, la cystite, etc.
  • insuffisance rénale;
  • troubles intestinaux et de la prostate;
  • maladies du système nerveux central.

Diagnostics

La manifestation de la nycturie est une raison sérieuse d'aller chez un urologue qualifié. Il est important de comprendre que l'augmentation de la sécrétion urinaire est le symptôme d'une certaine pathologie du corps humain. Et c'est précisément ce qui doit être identifié par un spécialiste. À cette fin, des méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire sont utilisées:

  • biochimie sanguine;
  • test sanguin;
  • analyse pour déterminer la concentration de glucose dans le sang;
  • l'urine selon Zimnitsky;
  • radiographie des reins avec contraste;
  • Échographie des reins et du système urinaire. Pour les femmes - échographie d'organes localisés dans le bassin.

Événements médicaux

Éliminer la nycturie ne peut qu'éliminer la véritable cause de sa manifestation. Ainsi, à des fins thérapeutiques, de telles préparations pharmaceutiques peuvent être prescrites:

  • les diurétiques;
  • produits pharmaceutiques diurétiques;
  • des antibiotiques;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • probiotiques;
  • antispasmodiques;
  • analgésiques et autres.

"Miction nocturne fréquente" est observée dans les maladies:

L'adénome de la prostate (adénome de la prostate) est par son essence un terme quelque peu dépassé, et est donc utilisé aujourd'hui sous une forme légèrement différente - sous la forme d'hyperplasie bénigne de la prostate. L'adénome de la prostate, dont nous considérons ci-dessous les symptômes, est plus familier dans cette définition. La maladie se caractérise par l'apparition d'un petit nodule (éventuellement de quelques nodules), qui augmente progressivement avec le temps. La particularité de cette maladie est que, contrairement au cancer dans cette région, l'adénome de la prostate est une croissance bénigne.

L'apnée est un processus pathologique causé par l'un ou l'autre facteur étiologique conduisant à un arrêt momentané de la respiration pendant le sommeil. L'apnée du sommeil nocturne chez les nouveau-nés est assez courante - jusqu'à 60% des cas. Chez les prématurés, ce chiffre atteint 90%. Dans ce cas, il est possible comme une violation du processus de respiration et son arrêt, mais pas plus de 10 secondes. Dans la plupart des cas, l'apnée du sommeil disparaît après 3 à 5 semaines.

Inflammation rénale - maladie caractérisée par la progression de l'inflammation dans l'appareil pectoral-pelvis, les glomérules, les tubules et les vaisseaux des reins. Cette maladie affecte également les femmes et les représentants du sexe fort. Il est possible que l'inflammation des reins se produise et chez les enfants de différents groupes d'âge. En tant qu'agent pathogène, agissez sur des micro-organismes pathogènes conditionnels qui vivent dans le corps humain.

L'hyperactivité vésicale est une maladie caractérisée par une envie fréquente d'uriner, souvent accompagnée d'une incontinence. Étant donné que la vessie est complètement composée de muscles, cela signifie qu’avec cette affection, une personne ne peut pas supprimer elle-même l’émission d’urine. Avec ce trouble, le tissu musculaire commence à réagir même à une légère accumulation de liquide, tandis que la personne ressent une plénitude constante de la vessie et se rend à plusieurs reprises dans les toilettes. En dépit de cet inconfort, un patient souffrant d'une telle maladie prend une très petite quantité d'urine à la fois, et parfois quelques gouttes.

L'hyperuricémie est une pathologie caractérisée par une teneur élevée en acide urique dans l'organisme. Cette maladie est l'une des raisons qui augmentent le risque de goutte chez une personne (un type d'arthrite qui affecte les reins et les articulations). Cette maladie est causée par une violation du métabolisme de la purine et est diagnostiquée chez presque chaque cinquième adulte de la population entière du globe. Chez les enfants, ce trouble est extrêmement rare. Dans la classification internationale des maladies (CIM-10), l'hyperuricémie a sa propre signification - E79.0.

L'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est un processus pathologique caractérisé par la prolifération des tissus d'un organe donné. Il convient de noter que ce type de maladie n'appartient pas au groupe oncologique et n'a pas tendance à dégénérer en processus malin.

La cystite interstitielle est une inflammation non infectieuse caractérisée par des lésions de la vessie, dans lesquelles la muqueuse n'exerce pas pleinement ses fonctions protectrices. Cela est dû à la violation de l'intégrité des tissus situés sous la membrane muqueuse, ce qui provoque un processus chronique d'inflammation. Avec ce désordre, les parois de cet organe sont compactées, ce qui entraîne une diminution de sa taille. La maladie est souvent diagnostiquée chez les femmes de plus de quarante ans.

La néphrosclérose est une pathologie des reins caractérisée par la mort progressive des néphrons - cellules responsables du fonctionnement de l'organe - et remplace leur tissu de croissance qui n'est pas responsable du fonctionnement du rein. La maladie se caractérise par le fait que les reins sont compactés, se contractent et perdent respectivement leur volume et leurs performances normaux, ce qui entraîne une insuffisance rénale.

La nycturie est une maladie du système génito-urinaire dont le principal symptôme est une augmentation des mictions de nuit. Les personnes atteintes de cette maladie vont souvent aux toilettes la nuit, ce qui perturbe leur sommeil, leur fait ressentir de la fatigue et leur rend leur performance plus faible. Il convient de noter que l'on ne peut parler de nycturie que lorsqu'une personne va aux toilettes la nuit au moins deux fois et qu'il n'existe aucun facteur prédisposant, tel qu'une quantité excessive de liquide avant d'aller au lit.

L'insuffisance rénale à elle seule implique un tel syndrome dans lequel toutes les fonctions pertinentes pour les reins sont altérées, entraînant la rupture de divers types d'échanges entre eux (azote, électrolyte, eau, etc.). L'insuffisance rénale, dont les symptômes dépendent de l'évolution de ce trouble, peut être aiguë ou chronique, chacune des pathologies se développant sous l'effet de circonstances différentes.

L'urétérohydronephrose est une expansion pathologique du pelvis et des cupules rénaux, ainsi que de l'uretère. Il se développe en raison d'une violation du flux naturel de l'urine. À la suite de ce processus, les cellules fonctionnelles du rein meurent.

La cystite est une maladie assez commune résultant d'une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. La cystite, dont les symptômes sont dans la très grande majorité des cas chez les représentants du sexe faible âgé de 16 à 65 ans, peut également être diagnostiquée chez les hommes - dans ce cas, la maladie se développe le plus souvent chez les personnes de 40 ans et plus.

La cystite chez la femme est un processus inflammatoire qui affecte la couche muqueuse de la vessie. Cette maladie se caractérise par une envie fréquente et douloureuse d'émettre de l'urine. Après le processus de vidange de la vessie, une femme peut ressentir des crampes brûlantes et aiguës, une sensation de vidange insuffisante. Souvent, l'urine sort avec du mucus ou du sang. Le diagnostic et le traitement de la cystite chez la femme comprennent toute une gamme d’outils. Pour mener de telles activités, ainsi que pour expliquer comment traiter la cystite chez les femmes, il ne peut s'agir que d'un urologue hautement qualifié. En outre, la prévention de cette maladie est possible indépendamment à la maison.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

N'hésitez pas à demander: mictions fréquentes la nuit - est-ce normal?

Parfois, les gens ont du mal à donner la bonne réponse aux questions simples de la vie quotidienne. Afin de ne pas tomber dans une situation inconfortable et de ne pas vous faire de mal, nous expliquons chaque jour la nature des phénomènes qui nous entourent. Cette fois, parlons de la question de savoir si l’augmentation des mictions nocturnes est une source de préoccupation.

Les mictions nocturnes fréquentes parlent-elles de maladie?

Les mictions nocturnes fréquentes (nycturie) gênent généralement les hommes atteints d'adénome de la prostate et les femmes enceintes dont les reins filtrent le sang à une vitesse accrue. Mais la vieillesse et les attentes d'un enfant ne sont pas les seules raisons justifiant les sorties nocturnes régulières aux toilettes. La nycturie peut être le résultat prévisible de vos habitudes.

Si, le soir, vous pratiquez une activité sportive et que vous buvez une énorme bouteille d’eau, c’est elle qui provoque les mictions les plus fréquentes. L'habitude de boire du thé, du café ou du vin après le dîner peut également vous réveiller au milieu de la nuit: l'alcool et la caféine rendent l'urine plus acide, il irrite la muqueuse de la vessie et la miction devient plus persistante.

L'alcool et la caféine rendent l'urine plus acide, il irrite la membrane muqueuse de la vessie et l'envie d'uriner devient plus persistante.

Une cause inattendue de la nycturie peut être l'habitude de s'asseoir sur sa jambe. Normalement, les petits vaisseaux sanguins emportent tout le liquide traité dans le corps et le long du lit veineux, il est envoyé aux reins pour une "utilisation" ultérieure. Si une personne est assise avec les jambes croisées pendant une longue période, la circulation sanguine peut être perturbée et le liquide persiste dans le corps. En position couchée, le flux sanguin est normalisé et les reins commencent à éliminer de manière intensive l'excès d'eau.

Les aliments que vous avez mangés la nuit précédente peuvent également perturber le repos nocturne: les diurétiques naturels sont bons pour l’oedème et l’hypertension, mais il est préférable de les prendre au début ou au milieu de la journée. Si votre médecin vous prescrit des diurétiques pour traiter l'hypertension, le diabète ou le syndrome des ovaires polykystiques, considérez que leur durée d'action moyenne est d'environ 6 heures.

Maladies connexes:

Et souvent - c'est combien?

La plupart des gens vident leur vessie 4 à 7 fois par jour. La nuit, en règle générale, il n’ya pas plus de deux mictions. Est-ce que vous vous levez plus souvent aux toilettes? Vous pouvez être trop lourd sur l'eau.

L'excrétion quotidienne de l'urine représente 67 à 75% de la quantité de liquide consommée et, en mode normal (1 à 2 litres d'eau), la quantité de diurèse est de 800 à 1 500 millilitres. Si vous buvez 3 litres d'eau par jour, le corps s'en débarrassera dans tous les cas (ceci est un simple calcul, pas une maladie).

La plupart des gens vident leur vessie 4 à 7 fois par jour. 8 c'est déjà beaucoup.

Une consommation excessive n'est pas bonne pour la santé: avec l'urine, les sels nécessaires à la vie quittent le corps, ce qui peut provoquer une hyponatrémie, une intoxication, des nausées, des convulsions et même un coma.

Quelles maladies provoquent des mictions fréquentes la nuit?

La nycturie elle-même n'est pas une maladie, mais elle peut être un indicateur de certaines pathologies. Pour comprendre ses causes, il est nécessaire de prendre en compte les symptômes associés.

Apnée du sommeil - cessation de la ventilation pulmonaire pendant le sommeil pendant 10 à 30 secondes. Il est généralement associé au ronflement intermittent, à la somnolence, aux troubles de la mémoire et aux capacités cognitives. L'arrêt des mouvements respiratoires a un effet négatif sur la fonction rénale. L'apnée irrite le système nerveux sympathique, qui active les glandes surrénales et les stimule pour qu'elles libèrent de l'adrénaline, ce qui augmente la pression artérielle. Une des tâches principales des reins est sa stabilisation, car les reins commencent à filtrer le sang de manière intensive et la diurèse nocturne augmente.

Si la nycturie est associée à une douleur et à une sensation de brûlure pendant la miction, des infections des voies urinaires, un adénome de la prostate ou une maladie du rein peuvent en être la cause. Ne laissez pas le problème sans attention recommande l'urologue Alexander Chumak.

Des douleurs abdominales et des envies fréquentes d'aller aux toilettes (y compris la nuit) peuvent indiquer une inflammation du système urinaire (cystite, pyélonéphrite), une possible pierre de la vessie ou de l'uretère. Pour clarifier le diagnostic et déterminer la tactique de traitement, effectuez une échographie des reins et de la vessie, subissez une analyse d'urine et, avec ces résultats, consultez votre urologue.

Pourquoi les femmes ont-elles souvent des mictions nocturnes? Comment peut-on les guérir?

La miction nocturne fréquente chez les femmes est appelée nycturie. Dans cet état, la libération de l'urine devient plus active pendant cette période, atteignant les 2/3 de la quantité quotidienne de liquide. Cependant, même si l'on observe fréquemment des mictions nocturnes, cela ne signifie pas qu'il s'agit de processus pathologiques, car de nombreux facteurs doivent être pris en compte lors du diagnostic. Ceux-ci incluent l'hérédité, le groupe d'âge du patient, la quantité de liquide consommée, la température ambiante et la santé générale.

La nycturie est source d'inconfort et prouve que le corps a une fonctionnalité altérée de certains organes. Envisagez le moment où la cause des mictions nocturnes fréquentes chez la femme devient des changements physiologiques pleinement justifiés, et dans quels cas une assistance médicale est nécessaire pour corriger le problème.

Causes physiologiques d'excrétion fréquente

En moins de 24 heures, les reins humains produisent entre deux et deux litres et demi d’urine. Dans des conditions sanitaires normales, la diurèse nocturne représente le tiers de la quantité totale de liquide prélevée. Mais avec l’apparition de certains facteurs, la fonctionnalité du système urinaire peut être perturbée, raison pour laquelle la quantité de diurèse nocturne change souvent. En conséquence, il est capable de constituer 2/3 de la quantité totale d'urine en 24 heures. Les causes de ces changements sont à la fois naturelles et pathologiques.

Les médecins doivent fréquemment uriner la nuit chez les femmes dans les cas suivants:

  • Dans la période de porter un enfant. Au cours du dernier trimestre, la pression de l'utérus sur les organes adjacents, y compris la vessie, augmente considérablement. Il en résulte une diminution de son volume et, par conséquent, de la quantité d’urine qu’elle contient.
  • Avant l'apparition de la menstruation. Mictions nocturnes fréquentes dues à des modifications des niveaux hormonaux. Le solde est rétabli après la fin du mois.
  • L'apparition de la ménopause. Chez les femmes plus âgées, il n’ya pas que des envies fréquentes, on peut aussi parler d’incontinence. Les raisons de tels phénomènes ne sont pas seulement des changements hormonaux, mais également la détérioration de l'élasticité de tous les tissus de la vessie, y compris le muscle, ce qui nuit à sa fonctionnalité. Le corps n'est pas capable de conserver les volumes précédents de liquides, d'où l'apparition de la nycturie chez les femmes plus âgées.
  • Acceptation de certaines préparations pharmaceutiques. Certains médicaments ont un effet diurétique, en particulier en ce qui concerne le traitement de l'hypertension artérielle. Il est préférable d’éviter l’utilisation de tels fonds le soir, en les reportant au matin ou au jour.

En outre, les femmes qui urinent fréquemment ont besoin de boire des boissons chaudes, consommées la nuit. Le soir, manger de la pastèque et d'autres fruits peut causer des ennuis, tandis que les compotes et les boissons aux fruits ont un effet diurétique. Il existe un certain nombre de produits qui agissent également en tant que diurétiques. Il peut s'agir de plats salés, de fruits et de légumes avec des melons, et pas seulement des pastèques, mais également des melons, des concombres, des citrouilles et des courgettes. Les abricots, les cerises et les canneberges, les ananas, le céleri et les asperges, les carottes, les betteraves, le persil peuvent également provoquer une augmentation de la miction. Les envies d'urètre augmentent également avec l'inclusion de sarrasin et d'avoine, de lactosérum, d'eau minérale et de thé vert, de bouillon d'églantier dans le menu.

Est important. Dans les cas où les raisons indiquées ne permettent pas de mictions nocturnes fréquentes, il est possible de confirmer la maladie chez la femme uniquement après consultation et examen médical.

Causes pathologiques de la formation de la nycturie

Quand faut-il manifester de l'anxiété en réponse à une excrétion modifiée de l'urine? L'un des principaux signes indiquant la présence de pathologies du système génito-urinaire est la présence de sensations douloureuses lors de l'excrétion de l'urine. En règle générale, les causes physiologiques contribuent à la formation de la maladie en question, qui survient chez les femmes sans douleur.

Voici quelques facteurs pathologiques pouvant entraîner des mictions nocturnes fréquentes:

  • La présence d'infection dans l'urètre, la vessie et les uretères, et donc commence une irritation des couches muqueuses, ce qui provoque l'envie de libérer du liquide.
  • La présence d'insuffisance rénale dans la chronique.
  • La présence de non-sucre ou de diabète.
  • Pathologie du coeur et des vaisseaux sanguins.

Considérez la maladie, qui peut être accompagnée de mictions fréquentes:

  • La cystite La maladie se caractérise par une inflammation de la couche muqueuse de la vessie, ce qui entraîne une augmentation de l'excrétion de l'urine, surtout la nuit. La maladie s'accompagne non seulement de mictions fréquentes, mais aussi de crampes, d'une sensation de lourdeur dans la vessie et de malaises dans le bas de l'abdomen. Fondamentalement, le développement de la cystite se produit dans le contexte de l'hypothermie et de la faiblesse du système immunitaire.
  • Pyélonéphrite. C'est un processus inflammatoire qui se produit dans le bassinet des reins dans le contexte d'une hypothermie régulière. La pyélonéphrite peut être une complication de la cystite en cas d'infection de manière ascendante, lorsque l'infection se déplace de haut en bas du corps. Dans la forme aiguë de la pathologie miction fréquente accompagnée de vives douleurs dans la région lombaire, fièvre. Avec la formation de chroniques, un inconfort de nature tirante apparaît, des mictions nocturnes à intervalles rapprochés. Dans l'urine peut être observé du pus ou du sang.
  • Urethrite. Un tel diagnostic est posé en cas de processus inflammatoires du canal urétral, accompagnés de brûlures, de démangeaisons, de sensations douloureuses et d'écoulement muqueux.
  • Pathologie de l'urolithiase. Mictions fréquentes chez les femmes la nuit
    indique la présence de calculs dans la vessie, car ils irritent les parois de l'organe et exercent une pression dessus, ce qui cause le problème. Les signes caractéristiques de la pathologie incluent l’interruption soudaine du jet avec une élimination incomplète de l’urine de l’organe. Aussi, à tout moment, il peut y avoir une douleur intense.
  • Fibromes utérins. L'envie nocturne d'uriner provoque la croissance d'une tumeur bénigne. Et bien que la pathologie ne soit pas capable de s’identifier elle-même pendant une longue période, alors que la tumeur se développe, la pression sur les organes voisins, y compris la vessie, augmente.
  • Prolapsus de l'utérus. Un tel diagnostic est posé lorsque le fond de l'organe et son col utérin sont déplacés au-dessous d'un certain niveau en raison de la faiblesse des ligaments et des tissus musculaires soutenant l'utérus. Cependant, il y a un déplacement de la vessie. Les mictions fréquentes chez les femmes se produisent généralement lorsque l'utérus est fortement réduit.

Les maladies discutées ci-dessus affectent le système urogénital, cependant, il y a d'autres processus pathologiques contre lesquels la nocturie nocturne va se développer.

Autres processus pathologiques

  • Souvent, une augmentation de la miction nocturne est associée à des pathologies affectant le système endocrinien. Les processus métaboliques perturbés sont souvent accompagnés d'une maladie du sucre. La principale caractéristique de la maladie est une augmentation de la glycémie. L'un des signes de la pathologie est la polyurie nocturne - c'est le nom de l'excrétion accrue de l'urine.
  • Une nycturie peut également se développer avec une vessie hyperactive. L'envie de retirer les fluides du corps est très forte, il est presque impossible de les contrôler. Le désir de se rendre aux toilettes se pose de plus en plus, l’incontinence urinaire apparaît. L’hyperactivité d’organes se produit dans le contexte d’une contraction anormale de ses muscles. Normalement, le signal au cerveau se produit lors de l'accumulation d'environ 500 ml d'urine. Cependant, avec le développement du syndrome dans la vessie, des échecs sont observés: l'envie de survenir même dans le cas d'une petite quantité d'urine accumulée - jusqu'à 100 ou 200 ml. Il n’existe toujours pas de réponse précise quant aux raisons pour lesquelles une hyperactivité d’organes se développe. Parfois, la nature du syndrome est neurogène, mais dans certains cas, il n’est pas possible de déterminer le facteur d’effet.
  • Les facteurs qui provoquent une augmentation de la miction comprennent les maladies transmises par contact sexuel. La nycturie nocturne dans ce cas est due à la connexion étroite des organes des systèmes urinaire et reproducteur. En conséquence, une infection qui se développe dans le canal urétral ou la vessie peut se propager à la région génitale - et inversement.
  • Des mictions abondantes et fréquentes avec une sensation de douleur peuvent être provoquées par une irritation de la couche muqueuse vaginale, aidée non seulement par une pathologie, mais également par l'utilisation incorrecte de tampons hygiéniques. La nycturie nocturne peut provoquer des contacts sexuels, ce qui contribue également à l'irritation des tissus vaginaux. Cependant, cette condition fait référence au passage, de sorte que les phénomènes désagréables se répètent le lendemain.

Diagnostic de l'état et possibilité de son élimination

Les causes et le traitement du processus urinaire fréquent sont étroitement liés. Dans le même temps, la présence de nycturie doit être confirmée par plusieurs études. En plus de l'analyse générale de l'urine, la patiente devra faire un don de sang pour analyse biochimique et son test de glycémie, ainsi qu'un test de rein conformément à Zimnitsky. Vous pouvez également avoir besoin d'une échographie ou d'une radiographie des reins en cas de suspicion d'urolithiase.

La manière la plus informative est considérée comme l'analyse de Zimnitsky. Son essence réside dans la collecte des urines pendant la journée avec un intervalle de trois heures. Une fois la dernière portion collectée, les volumes de diurèse nocturne et diurne sont calculés. Avec la prédominance de la première, la question se pose de savoir s'il est souhaitable de poursuivre l'examen afin de déterminer les causes de l'état pathologique.

Si nous parlons de mictions fréquentes la nuit, il est nécessaire d’éliminer les effets de causes naturelles, après quoi vous pourrez commencer à identifier les conditions pathologiques chez les femmes.

En cas d'urination fréquente, il n'y a pas de traitement universel, les facteurs provoquants étant différents. Cependant, il existe des principes thérapeutiques généralement acceptés, notamment:

  • L'utilisation d'agents antimicrobiens. Ils sont utilisés en cas d'inflammation du système urogénital et déclenchés par une exposition à des microorganismes pathogènes. Par exemple, en cas de cystite, le médecin peut vous prescrire Furamag, Gentamicin, Norfloxacin et d’autres médicaments. Amoxiclav ou Ceftriaxone peuvent être utilisés pour la pyélonéphrite.
  • L'utilisation d'uro-antiseptiques. Ils peuvent être utilisés comme dans la pyélonéphrite et dans le cas du développement de la cystite, de l'urétrite. Le groupe comprend Furazolidone, Urolesan, Canephron et Furadonin.
  • La nomination de probiotiques et de prébiotiques est justifiée par une modification de la microflore des systèmes génital et urinaire sous l’influence de maladies accompagnées de sécrétions fréquentes d’urine. Laktovit, Bifiform, Yaourt et autres préparations de ces groupes démontrent une excellente efficacité.
  • L’utilisation d’antispasmodiques est indiquée dans la lithiase urinaire, en tenant compte de l’effet irritant des calculs sur les voies urinaires et en provoquant des spasmes, qui se manifestent par des douleurs et des envies fréquentes. Attribuez No-Shpu, Drotaverinum ou Spazmolgon.
  • En cas de maladie du sucre, une insulinothérapie est effectuée.

Dans certains cas, une thérapie conservatrice ne peut pas apporter le résultat souhaité, car ils effectuent un traitement chirurgical. Le plus souvent, il est prescrit pour les processus tumoraux de l'utérus ou de la vessie, la lithiase urinaire et d'autres pathologies. Les remèdes populaires en tant que traitement supplémentaire peuvent également apporter un soulagement à la maladie.

Pourquoi les mictions fréquentes se produisent-elles chez les hommes la nuit?

La miction fréquente chez les hommes la nuit est la raison la plus fréquente pour visiter l'urologue; Cette condition pathologique est appelée nycturie. Ce ne sont pas tous les patients qui prêtent attention à ce problème. En attendant, c'est un signe alarmant qu'il y a un problème avec le corps.

La miction fréquente chez les hommes la nuit est la raison la plus fréquente pour consulter un urologue.

Symptômes de la nycturie

La miction avec nycturie se produit plus souvent la nuit que le jour. Cela est dû à la production d'urine en excès pendant le sommeil. En raison de la nécessité de fréquentes visites aux toilettes, le sommeil du patient est perturbé. Pendant la journée, un homme se sent fatigué et ne peut pas dormir la nuit.

Une sollicitation constante contribue à la détérioration de la mémoire, au développement de l’agression et aux troubles dépressifs.

La quantité de miction et la qualité de l'urine

Une personne en bonne santé produit environ 1,5 litre d’urine par jour. Une miction fréquente avec agitation, froid ou ingestion de grandes quantités de liquide est une variante normale.

Le volume d'urine, normalement excrété la nuit, représente 20% du volume quotidien pour les hommes jeunes et 30% pour les hommes âgés. Chez les personnes d'âge moyen, cet indicateur se situe entre les valeurs indiquées. Comme la nycturie ne modifie pas la quantité quotidienne d'urine, son écoulement abondant la nuit s'accompagne d'une diminution du volume quotidien. La qualité de l'urine ne change pratiquement pas, parfois on y trouve du sucre ou des protéines.

Causes de mictions nocturnes fréquentes chez l'homme

De nombreux facteurs contribuent au développement de la nycturie. Tout d’abord, il s’agit de maladies du système excréteur, du diabète sucré et de la prostatite. Les causes rares sont: insuffisance cardiaque aiguë, diminution du tonus des muscles pelviens, ingestion de diurétiques, apnée obstructive, hyperactivité de la vessie.

Maladies du système urinaire

La nycturie peut être causée par certaines maladies du système urinaire: cystite, lithiase urinaire.

La cystite est une inflammation des membranes muqueuses de la vessie qui présente des symptômes désagréables. Les mictions fréquentes sont accompagnées de douleurs et de brûlures au bas de l'abdomen. L'urine devient trouble, des inclusions purulentes et sanglantes y apparaissent. Souvent, la température corporelle augmente et un syndrome fébrile se développe.

L'urolithiase est une pathologie dans laquelle des calculs apparaissent dans les reins, la vessie et les uretères. La nycturie est le premier signe de cette maladie. La douleur survient quand une pierre passe dans l'urètre ou l'uretère. On observe une colique rénale.

En outre, des mictions fréquentes sont le signe de maladies telles que la néphrite et la pyélonéphrite. Toutefois, dans le diagnostic, le médecin prend en compte les manifestations typiques: mal de dos, fièvre, faiblesse, frissons. Des mictions nocturnes fréquentes se développent aux derniers stades de jade. La quantité d'urine diminue, des inclusions sanglantes y apparaissent. L'inflammation de l'urètre peut également être accompagnée de nycturie.

Maladies génitales

Les maladies génitales telles que la prostatite et l'adénome de la prostate peuvent entraîner la nycturie.

La prostatite est aiguë ou chronique. Outre des mictions fréquentes, il présente d'autres signes prononcés. L'envie se manifeste soudainement, l'urine est excrétée. Le problème est aggravé, il se produit une sensation de vidange incomplète de la vessie, une douleur et une sensation de brûlure dans le périnée et une faiblesse générale.

L'adénome et le kyste de la prostate sont des néoplasmes bénins formés à partir de tissus glandulaires. La taille de l'organe augmente considérablement et serre la vessie. La maladie est diagnostiquée principalement chez les hommes âgés. Le patient se rend souvent aux toilettes alors que l'urine est excrétée en petites quantités; jet faible, intermittent. L'incontinence se développe.

Autres facteurs

La nycturie survient souvent lorsqu'elle est intoxiquée par l'alcool, ce qui entraîne une diminution du tonus musculaire et une intoxication du corps. Le diabète est une autre cause de miction fréquente. La nycturie est depuis longtemps le seul symptôme de cette maladie. Il est détecté lors du passage d'une inspection de routine. L'augmentation de la miction est accompagnée par la soif, le prurit, la dysfonction érectile et la stérilité.

Diagnostics

L'échographie de la vessie aide à déterminer la quantité d'urine résiduelle.

S'il y a des mictions fréquentes sans douleur, vous devriez contacter votre urologue. L'examen commence par la collecte de l'anamnèse et l'examen du patient. Assurez-vous de donner du sang pour le sucre. Pour confirmer le diagnostic, une sève d'urine est réalisée, un examen général et un test de Zimnitsky. Le journal de miction doit rester au moins 3 jours. L'échographie de la vessie aide à déterminer la quantité d'urine résiduelle. En outre, des analyses de sang générales et biochimiques sont prescrites.

Traitement des mictions fréquentes la nuit

Le traitement des mictions fréquentes devrait commencer par des changements de mode de vie.

Le soir, il n'est pas recommandé de boire beaucoup d'eau. Le dîner doit être terminé au plus tard 3 heures avant le coucher. Si l'homme a encore bu beaucoup de liquide, il est recommandé de se coucher plus tard.

Traitement de la toxicomanie

La sélection des médicaments est effectuée sur la base de la cause de la nycturie. En cas de prostatite, des inhibiteurs des adrénorécepteurs et des inhibiteurs de la 5a-réductase sont prescrits. Parfois, ces médicaments sont pris en même temps. Le médicament Darifenacin normalise le processus de la miction. Le médicament détend les muscles, à cause desquels l'urètre s'ouvre et l'urine coule librement. Si des infections sont détectées, des antibiotiques et des anti-inflammatoires sont prescrits.

La sélection des médicaments est effectuée sur la base de la cause de la nycturie.

Remèdes populaires

Pour la prostate et les adénomes, il est recommandé de boire du jus de citrouille (200 ml par jour pendant 3 semaines) ou de manger les graines de ce légume. Normalise la décoction d'urine de feuilles de bouleau. 2 cuillères à soupe l Les matières premières versent 0,5 litre d'eau bouillante, insistent 2 heures, refroidissent, filtrent et prennent 100 ml le matin et le soir.

Avec la cystite, les feuilles de cassis sont utiles. On verse 150 g de matières premières dans 2 tasses d'eau chaude, insiste dans un thermos et boit à la place du thé. Pour les maladies inflammatoires, prenez des produits à base de persil. 50 g de légumes verts versent 0,5 litre de lait, chauffez au bain-marie pendant 20 minutes et prenez 100 ml toutes les heures. Lorsque l'hyperactivité de la vessie, boire de la décoction de plantain. 1 cuillère à soupe l feuilles sèches versez 200 ml d’eau bouillante, insistez 2 heures et prenez 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour.

Plus D'Articles Sur Les Reins