Principal Kyste

Causes des mictions fréquentes avant et pendant la menstruation - facteurs physiologiques et pathologiques

Pendant la menstruation, les femmes font face à diverses difficultés qui causent non seulement un inconfort physique, mais aussi psychologique. Les jours critiques des dames commencent à avoir une grande variété de motifs. Parmi eux peuvent être identifiés mictions fréquentes, survenant immédiatement avant la menstruation.

Communication de la menstruation et de la miction

Avec la libération du liquide menstruel, de nombreuses filles ont constaté un désir constant d'aller aux toilettes. Tout tourne autour du cycle de reproduction. En outre, il peut y avoir une irritation de la vessie, un gonflement du vagin, des changements hormonaux. Même après la fin des jours critiques, le besoin constant de vider peut être maintenu. Ne vous inquiétez pas de prématurément - la vidange rapide vous permet d'éliminer l'excès de liquide du corps et de réduire les poches.

Il est possible de parler de mictions fréquentes si le désir d'uriner est ressenti pendant la menstruation plus de dix fois par jour ou au moins deux fois par nuit. Lorsque le phénomène est observé tous les mois, vous devez consulter un médecin et vous soumettre à un examen approfondi. L'automédication est hautement indésirable - de tels symptômes peuvent signaler une cystite qui, si elle n'est pas traitée correctement, peut entraîner de graves complications.

Norma

Les mictions fréquentes qui se produisent pendant les règles ne sont pas toujours préoccupantes. Parfois, cela peut être causé par des facteurs tout à fait naturels:

  1. Boire beaucoup de liquides, prendre des diurétiques ou d’autres moyens qui poussent une femme à se rendre sans cesse aux toilettes.
  2. Accro au café, aux tisanes, à la liqueur.
  3. Excitation ou long séjour dans un endroit froid. Les mictions fréquentes sont une réaction adéquate du corps à l'hypothermie et au stress.
  4. La présence de produits diurétiques dans le menu - melon d'eau, citrons, raisins, concombres, tomates, carottes.
  5. Ménopause - cette période est accompagnée de changements hormonaux et de troubles du cycle.

Pour réduire le nombre de pulsions, vous devez revoir leurs habitudes. S'il est impossible de refuser des médicaments qui ont un effet diurétique, il est recommandé de boire moins d'eau, de changer de régime, de toujours garder les pieds au chaud et moins inquiets.

Pathologie

Si une femme remarque des mictions fréquentes avant les menstruations, le processus devrait normalement revenir à la normale après environ sept jours. Si cela ne se produit pas, il est nécessaire de parler à un spécialiste. Le désir constant d'aller aux toilettes, qui survient pendant la menstruation, peut signaler une défaillance hormonale. Pour éviter des conséquences négatives, il est nécessaire de détecter le problème à temps et de l'éliminer.

Des problèmes peuvent survenir avec une tumeur de la vessie ou des problèmes concrets dans celle-ci. Le diabète sucré, la tension nerveuse, divers néoplasmes de l'utérus peuvent être des facteurs provoquants. Mais la cause la plus commune est un processus inflammatoire dans les organes urinaires. Cela provoque non seulement des mictions fréquentes, mais aussi des douleurs. L'urine dégage une odeur désagréable, on peut observer un mélange de sang, le processus de vidage s'accompagne de démangeaisons et d'une sensation de brûlure. Dans la cystite, l'urine est excrétée par petites portions ou est totalement absente, mais la femme se plaint d'un sentiment de surpopulation vésicale. Tous les symptômes énumérés constituent un argument de poids pour une visite chez le médecin. Il établira un diagnostic précis et sélectionnera la meilleure option de traitement. Il s’agit de prendre des antispasmodiques, des antibactériens et des analgésiques.

Mictions fréquentes pendant la menstruation

De nombreuses femmes ayant des saignements menstruels ont le sentiment d'avoir pris du poids et que la quantité d'urine à la sortie a diminué. L'excès de liquide est éliminé par les intestins et sa vidange s'effectue de une à trois fois par jour. Pendant les jours critiques, le régime de vidange change extrêmement rarement. Si les visites aux toilettes se terminent par la libération goutte à goutte d'urines, il s'agit d'un gonflement des organes génitaux et d'une grave irritation de l'urètre. En l’absence de douleur, ce phénomène peut être considéré comme une norme physiologique, mais la consultation d’un médecin n’est pas préjudiciable.

L'une des raisons du désir constant d'aller aux toilettes pendant la menstruation est le début de la ménopause. Les changements hormonaux conduisent à un manque d'œstrogène. En conséquence, une femme se plaint de fréquentes mictions, de démangeaisons, de peu de pertes, d'incontinence urinaire. Après la fin du cycle, le système urinaire commence à fonctionner comme avant.

Mictions fréquentes après la menstruation

À la fin des jours critiques, tous les processus métaboliques et hormonaux sont normalisés. L'eau accumulée pendant plusieurs jours commence à être affichée en mode amélioré. En conséquence, la fréquence des visites aux toilettes augmente et le volume de production d'urine dépasse la quantité de liquide consommée. Ce phénomène ne peut persister plus de deux jours et ne doit pas être dérangé la nuit. Tout écart devrait être alarmant.

Si vous observez des vidanges fréquentes après une menstruation peu abondante, l'aide d'un gynécologue est strictement obligatoire. La raison peut être des facteurs tout à fait inoffensifs ou une perturbation grave du corps. Toute gêne nécessite une attention urgente pour une aide qualifiée.

L'apparition d'un symptôme avant la menstruation

Les causes de mictions fréquentes, survenant avant la menstruation, peuvent être physiologiques et pathologiques. Un facteur de provocation spécifique ne peut être établi que par un spécialiste. Si ce phénomène se reproduit régulièrement, il est nécessaire de subir un examen, même s’il n’ya pas d’autres symptômes. Une assistance médicale immédiate est requise dans les situations suivantes:

  • la vidange de la vessie se produit plus de vingt fois par jour ou trois fois par nuit;
  • la vidange s'accompagne de douleur et d'une sensation de brûlure, n'apporte pas le soulagement souhaité;
  • changement dans le volume du flux menstruel, leur couleur;
  • la durée mensuelle est moindre ou, au contraire, plus longue;
  • au début du cycle, on ressent une douleur à l'abdomen ou au bas du dos;
  • selles molles.

Toute femme qui a un cycle stable dévie immédiatement de la situation habituelle. Ignorer ce phénomène ne peut pas être, car la raison est très grave. Le désir constant d'aller aux toilettes peut signaler des maladies des systèmes suivants:

Pendant les menstruations, diverses raisons peuvent être à l’origine de la nécessité fréquente de se rendre aux toilettes. Seul un spécialiste peut comprendre la situation - il a procédé à un examen approfondi, prescrit les médicaments appropriés et aide à résoudre le problème.

Signes liés

Le problème des mictions fréquentes nécessite une approche responsable de la décision.

Au bureau du médecin, vous devez répertorier toutes les plaintes existantes et les symptômes associés. Parfois, le désir d'uriner est la seule manifestation, mais les femmes se plaignent généralement d'autres signes.

Pendant la période du cycle menstruel, il y a une masse de changements dans le corps. Immédiatement avant le début de la menstruation, les niveaux de progestérone diminuent nettement. Ce processus conduit à la rétention d'eau, alors que les reins tentent de l'enlever de quelque manière que ce soit. De plus, il est possible d’augmenter le tonus de la vessie, ce qui entraîne un désir d’uriner plus souvent que d’habitude.

Des mictions fréquentes peuvent apparaître comme un signe de syndrome prémenstruel. C'est un complexe de désordres qui affectent différents systèmes du corps. Les manifestations suivantes sont possibles:

  • engorgement mammaire;
  • irritabilité;
  • gonflement des jambes;
  • augmenter la pression artérielle.

Tous ces phénomènes causent beaucoup d'inconvénients et obligent une femme à consulter un médecin. Pendant la ménopause, la production d'œstrogènes ralentit, ce qui fait souffrir tout le corps. En outre, il existe un certain nombre de symptômes caractéristiques:

  • désir fréquent d'aller aux toilettes;
  • incontinence urinaire;
  • sensation de sécheresse dans le vagin;
  • perturbation du cycle menstruel;
  • sautes d'humeur;
  • bouffées de chaleur périodiques.

Si, après les jours critiques, le processus de vidage est normalisé, vous n'avez pas à vous inquiéter. Ceci est dû aux processus physiologiques naturels.

Parfois, le désir constant d'aller aux toilettes signale la survenue d'une conception. En outre, il peut y avoir d'autres signes:

  • manque de menstruation;
  • l'élargissement du sein;
  • fatigue
  • changement d'odeur et de goût;
  • saignements rares;
  • inconfort dans l'abdomen.

Pour vous assurer que vos hypothèses, vous devez passer un test de grossesse.

Des maladies gynécologiques peuvent entraîner des plaintes concernant le désir constant d'uriner. Un symptôme peut apparaître à tout moment, et pas seulement avant les jours critiques. En outre, il existe des violations du cycle, des pertes vaginales, une sécheresse vaginale, des douleurs abdominales, une gêne lors de contacts sexuels.

La raison des mictions fréquentes peut être une pathologie affectant le système urinaire. Le plus souvent, on diagnostique chez les femmes une cystite, une urétrite, une pyélonéphrite. L'inconfort est accompagné d'une douleur à l'aine, d'un changement de la consistance et de la teinte de l'urine et d'une élévation de la température. La pathologie nécessite un traitement adéquat, sinon elle deviendra chronique.

La vidange fréquente peut être associée au diabète. L'inconfort est accompagné d'un changement de poids, d'une soif accrue, d'une bouche sèche. La maladie peut entraîner de graves complications, un traitement est donc absolument nécessaire. Pour identifier la cause spécifique de la miction fréquente, consultez un spécialiste. Il diagnostiquera et aidera à éliminer le facteur provoquant.

Mictions fréquentes pendant la menstruation

La maladie dans laquelle une personne éprouve un besoin accru d'uriner s'appelle polakurie en médecine. Si en même temps une trop grande quantité d'urine est sécrétée, on parle alors de polyurie.

Raisons

Certaines femmes se plaignent de mictions fréquentes pendant le syndrome prémenstruel (SPM). La raison en est souvent l'utilisation de grandes quantités d'eau.

Comme vous le savez, au cours du syndrome prémenstruel, de nombreuses filles mangent activement des aliments sucrés, gras et frits. Naturellement, après de tels mets délicats, ils sont tourmentés par la soif. L’eau potable est rapidement excrétée par le corps et elle est complètement normale.

Les changements hormonaux affectent également de manière significative l’excrétion du liquide avant les menstruations. Comme vous le savez, dans la seconde moitié du cycle, la progestérone commence à être activement produite dans le corps de la femme.

Il se forme dans le corps jaune des ovaires, qui se forme à l'emplacement d'un follicule rompu. Normalement, cette hormone joue un rôle important dans le développement de la grossesse. Si la conception n’a pas eu lieu, elle cesse d’être synthétisée, ce qui entraîne le rejet de l’endomètre et l’apparition de la menstruation.

De nombreux scientifiques pensent que la progestérone a un effet natriurétique. Le mécanisme d'action exact de l'hormone n'est pas clair, mais on sait qu'elle contribue à éliminer les sels et l'eau du corps. C’est l’augmentation du taux de progestérone qui peut expliquer les mictions fréquentes et l’élimination active des liquides du corps dans la seconde moitié du cycle menstruel. Il est à noter qu'une situation similaire est observée chez les femmes enceintes.

Combien de jours avant les règles les mictions fréquentes commencent-elles à gêner les femmes? En fait, tout est très individuel. Dans certains cas, cela peut se produire en une semaine, dans d’autres, dans deux ou trois jours, dans d’autres, avec l’apparition des saignements menstruels.

Beaucoup de femmes s'intéressent à ce qui provoque des mictions fréquentes pendant la menstruation. Avec l'apparition de "ces jours", la femme commence à rejeter l'endomètre - la membrane tapissant l'intérieur de l'utérus. Pour se débarrasser des vieux tissus, les muscles utérins commencent à se contracter activement. De ce fait, le tissu musculaire enfle et l'utérus grossit et commence à irriter la vessie. Ceci, à son tour, conduit à une augmentation de la miction.

Normalement, des envies fréquentes d'aller aux toilettes peuvent gêner une femme pendant encore 1 à 2 jours après la fin des menstruations. Par conséquent, après les menstruations, les mictions fréquentes sont assez compréhensibles. Si le phénomène désagréable persiste plus longtemps ou s’accompagne d’autres symptômes alarmants, la femme devra consulter un gynécologue.

Pathologie

Dans certains cas, des mictions fréquentes pendant la menstruation sont un signe de maladies graves du système génito-urinaire. La présence d'une pathologie doit être envisagée en cas d'odeur désagréable, de décharge suspecte, de douleur dans le bas-ventre ou de sensation de brûlure dans la région des organes génitaux externes.

Causes possibles de la polakiurie:

  • Infections des voies urinaires. Pendant la menstruation, des microorganismes nuisibles peuvent facilement pénétrer dans l'urètre de la femme. L'infection entraîne le développement d'un processus inflammatoire dans l'urètre (urétrite) et la vessie (cystite). À cause de cela, la femme a commencé à être perturbée par de fréquentes mictions douloureuses avec du sang dans ses urines.
  • Maladies gynécologiques. La polakiurie peut être observée avec une inflammation des organes génitaux féminins (endométrite, annexite et ovarite). Pendant les règles, le processus inflammatoire est légèrement exacerbé, ce qui entraîne des mictions fréquentes.
  • Infections sexuellement transmissibles. L'apparition de mictions fréquentes et d'odeurs désagréables pendant la menstruation peut être un signe de maladie vénérienne latente. Seule une visite chez le gynécologue et la livraison d'un certain nombre de tests nécessaires aideront à l'identifier.

Si, en plus de la polakiurie, vous présentez des symptômes alarmants, consultez immédiatement votre médecin. Le spécialiste vous examinera et vous expliquera la raison. Si le gynécologue découvre que vous avez une maladie quelconque, il sélectionnera sûrement un traitement adéquat pour vous.

La relation entre les mictions fréquentes et les menstruations

Contenu de l'article

Relation miction et menstruation

Avant le début du cycle, l'état d'une fille en parfaite santé ne devrait pas changer de façon notable et s'accompagner de sensations désagréables. Le processus d’exfoliation de l’épithélium par les parois de l’utérus et son excrétion avec le liquide menstruel est associé très indirectement au travail des reins et de la vessie. En tant que précurseur de la menstruation, une femme peut au contraire remarquer l’accumulation de liquide dans les tissus et l’apparition de signes de léger œdème. Cela est dû aux particularités du fond hormonal et au gonflement de la membrane muqueuse des organes génitaux.

Si chaque cycle menstruel est accompagné de fréquentes visites aux toilettes, mais que l'état général ne change pas de façon alarmante, il peut s'agir d'une variante normale. L'organisme de chaque personne fonctionne selon un schéma individuel, ce principe n'est pas exclu dans ce cas. Par exemple, pour les femmes qui pratiquent activement un sport, le corps est disposé à éliminer l'excès de liquide. Ainsi, avant le début de la menstruation, les tissus commencent à éliminer activement l'humidité, de sorte que le gain de poids ne se produise pas.

La miction pendant les règles est considérée comme fréquente si l'envie de vider la vessie se manifeste plus de 10 fois par jour et / ou au moins 2 à 3 fois par nuit.

Si de tels signes inhabituels apparaissent irrégulièrement ou sont détectés pour la première fois, vous devriez consulter un médecin et être examiné. Il est formellement interdit d'essayer de «guérir» soi-même la maladie à l'aide de médicaments, de réduire le volume de liquide consommé et de commencer à prendre des médicaments traditionnels.

Visites fréquentes aux toilettes pendant la menstruation

La période de saignement chez la plupart des femmes s'accompagne d'une sensation de prise de poids et d'une diminution du volume de l'urine. L'excès de liquide au cours de cette période est principalement évacué par les intestins et sa vidange a lieu 1 à 3 fois par jour. Les mictions fréquentes pendant les règles sont rares. Dans les cas où aller aux toilettes conduit à ne faire sortir que quelques gouttes d'urine, il s'agit souvent d'un gonflement des organes génitaux et d'une irritation de l'urètre. L'absence de douleur et de sensation de tiraillement dans le bas-ventre nous permet d'attribuer la maladie à la norme physiologique, mais même dans ce cas, la consultation du médecin ne sera pas superflue.

Le début de la ménopause est une autre cause de miction fréquente pendant la menstruation. Les changements hormonaux dans l'organisme entraînent une carence en œstrogènes. Il en résulte des manifestations telles que des envies fréquentes d'aller aux toilettes, une incontinence urinaire, une sensation de démangeaisons dans le vagin, une rareté inhabituelle des pertes. La fin du cycle est marquée par la normalisation du système urinaire.

Augmentation de la miction après un cycle

La fin de la menstruation conduit à la normalisation des processus hormonaux et métaboliques dans le corps. L'eau accumulée pendant plusieurs jours commence à être activement excrétée. Il n'est pas étonnant que la fréquence des visites aux toilettes devienne plus fréquente et que la quantité d'urine excrétée dépasse la quantité de liquide consommée. Cette affection ne peut durer plus de 1-2 jours et ne doit pas être accompagnée de visites nocturnes aux toilettes. Tout écart par rapport à ces indicateurs nécessite de consulter un médecin.

Si vous remarquez des mictions fréquentes après de rares périodes, contactez un gynécologue. La cause de ce phénomène peut être due à des facteurs physiologiques inoffensifs, mais dans certains cas, une combinaison de signes indique un dysfonctionnement grave des systèmes reproducteur et urinaire. La douleur du cycle ou de la période après celle-ci nécessite une demande immédiate d'aide médicale.

L'apparition d'un symptôme avant la menstruation

Les causes de mictions fréquentes avant la menstruation peuvent être physiologiques et pathologiques. Parfois, seul un spécialiste est en mesure de déterminer lequel des facteurs est valable dans un cas particulier.

Une situation constante ou régulièrement récurrente nécessite une évaluation minutieuse, même en l'absence de symptômes supplémentaires.

Cela peut indiquer un non-respect des règles élémentaires de comportement pendant la menstruation, ce qui provoque un inconfort important pendant une période déjà difficile.

Phénomènes physiologiques provocateurs

Sur la question de savoir s'il peut y avoir des mictions fréquentes avant la menstruation, non associées à des maladies ni à des problèmes, les experts donnent une réponse affirmative. Dans le même temps, ils appellent de plus en plus l'attention à l'augmentation du nombre de déplacements aux toilettes. À l'aide de cette fonctionnalité, l'organisme tente de signaler tout changement dans son travail, toute condition extérieure inconfortable ou toute violation du régime.

Des visites trop fréquentes aux toilettes indiquent parfois les circonstances suivantes:

  • On buvait beaucoup de liquide pendant la journée ou juste avant de se coucher. L’augmentation du volume d’urine est souvent la conséquence de la décoction et de l’infusion d’herbes.
  • Dans l'alimentation des femmes, il existe de fortes doses de café, de boissons alcoolisées, de sodas ou de bières sans alcool.
  • Des diurétiques ou tout autre médicament ayant des propriétés diurétiques supplémentaires sont pris.
  • Il y avait un lancement de changements hormonaux dans le corps associés à la ménopause.
  • Des envies fréquentes qui sont parfois fausses, se produisent sur le fond du stress ou indiquent une hypothermie corporelle.
  • Chez certaines femmes, un symptôme spécifique indique le syndrome prémenstruel. D'un point de vue scientifique, l'État est considéré comme la norme, mais pour beaucoup, il est si inconfortable de devoir consulter un médecin. Le symptôme se manifeste souvent en même temps que des facteurs désagréables tels qu'irritabilité, gonflement des tissus, sensibilité des glandes mammaires, maux de tête et sauts de tension.
  • La conception a eu lieu et la femme n'est pas encore au courant de la grossesse. Nausées, modifications du goût et sensations olfactives, retard de la menstruation ou manque de sécrétions, augmentation des glandes mammaires, fatigue.

Des mictions fréquentes avant la menstruation et pendant le cycle peuvent survenir lors de la prise de médicaments pour perdre du poids. Habituellement, les instructions pour le produit de profil contiennent des informations sur un tel effet supplémentaire.

Pour un certain nombre de femmes, le besoin fréquent n'est associé à aucun des facteurs mentionnés, mais il reste un indicateur de la norme. Les caractéristiques du corps se situent dans les cas où le tableau clinique n’est plus complété et où l’état lui-même ne provoque pas d’inconfort. Le nombre de mictions diminue avec le début des menstruations ou quelques jours après leur achèvement.

Indications pour aller chez le médecin

L'augmentation inhabituelle du nombre de mictions avant la menstruation doit être discutée avec le gynécologue lors de l'examen prophylactique obligatoire. Si l’état provoque un inconfort grave ou s’accompagne de symptômes supplémentaires, il est préférable de ne pas retarder le traitement d’un spécialiste. Vous ne devez pas essayer de suivre certaines dynamiques ou identifier des schémas, car le retard peut aggraver la situation.

Au sujet du besoin fréquent d'uriner avant les règles, le médecin doit immédiatement signaler dans de tels cas:

  • La vidange de la vessie a lieu plus de 20 fois par jour et / ou plus de 3 fois par nuit.
  • L'élimination de l'urine est accompagnée de douleur, de brûlure ou n'apporte pas de soulagement.
  • La nature du flux menstruel a changé, leur volume a diminué ou augmenté, la composition a acquis une couleur inhabituelle, ou des caillots y sont apparus.
  • La durée de la menstruation est devenue plus courte ou plus longue.
  • Le début du cycle s'accompagne de fortes douleurs dans le bas de l'abdomen, derrière le péritoine ou dans la région lombaire.
  • Il y a des nausées et les selles sont devenues fréquentes et liquides.

Toute jeune fille qui a déjà eu une stabilisation du cycle peut sentir les changements et les déviations par rapport à la norme habituelle. Ne pas ignorer de tels signaux du corps. La décision d'endurer et d'attendre que tout fonctionne à nouveau peut entraîner de graves conséquences négatives.

Maladies qu'un symptôme peut indiquer

Des mictions fréquentes peuvent indiquer des maladies de tels systèmes:

Causes de mictions fréquentes avant la menstruation

Pendant la menstruation, les femmes rencontrent beaucoup de difficultés. Il est lié non seulement à un malaise psychologique, mais aussi physique. Un processus aussi important pour le corps peut constituer un obstacle important à la vie active. Ce n’est un secret pour personne que l’approche de ces journées est souvent ressentie à divers titres. Et l'un d'eux est la miction fréquente.

Avant d'examiner les solutions possibles à un problème, vous devez établir les raisons de cet état. Dans la plupart des cas, ils ont une explication complètement physiologique, mais il est parfois nécessaire d'indiquer une origine différente des troubles dysuriques, sans tenir compte de la menstruation.

Par conséquent, une femme doit prendre fréquemment les mictions avec la plus grande attention, et si vous remarquez des symptômes étrangers, consultez immédiatement un médecin.

Raisons

Lorsque l'urine exacerbe avant la menstruation, ce n'est pas toujours une cause d'anxiété accrue. On sait que chaque organisme est individuel et que la restructuration des processus métaboliques et du fond hormonal au cours du cycle menstruel peut se manifester différemment chez chaque femme.

Bien que de tels changements devraient se produire complètement inaperçus et ne pas causer de gêne, mais de nombreux cas sont loin d'être idéaux. En outre, nous ne pouvons pas exclure la possibilité d'autres causes de mictions fréquentes. On peut distinguer les états suivants, qui jouent un certain rôle dans l'apparition de ce symptôme avant la menstruation:

  • Processus physiologiques.
  • Syndrome prémenstruel.
  • La grossesse
  • Maladies du système urinaire.
  • Pathologie gynécologique.
  • Maladies endocriniennes.
  • Facteurs de stress.

Comme vous pouvez le constater, les troubles de la miction sont dus à diverses raisons. Il convient d’établir s’il existe un lien entre ce phénomène et le mensuel, puis d’examiner la nécessité de prendre certaines mesures.

Si, pendant le cycle menstruel, il y a des sensations désagréables, vous devez d'abord déterminer leur origine.

Les symptômes

Adressant ce problème au médecin, la femme attend sa résolution prochaine. Mais vous devez d'abord passer un certain examen. Et le premier lien au stade des soins médicaux primaires est un examen clinique, au cours duquel les principales plaintes et les symptômes supplémentaires sont établis.

Parfois, les mictions fréquentes deviennent la manifestation principale qui gêne le patient.

Mais dans la plupart des cas, il y a d'autres signes qui nous permettent de faire une hypothèse sur une condition particulière. Par conséquent, il est particulièrement important de détailler les plaintes.

Processus physiologiques

On sait que le cycle menstruel s'accompagne de modifications fonctionnelles et structurelles des organes génitaux féminins. Cela s'accompagne d'un déplacement de l'équilibre hormonal vers l'œstrogène ou la progestérone, en fonction de la phase du processus - les principaux régulateurs du cycle féminin.

Immédiatement avant les prochaines règles, on observe une forte diminution du taux de progestérone qui se poursuit pendant la menstruation. Cela s'accompagne d'une rétention d'eau dans le corps, qui peut être excrétée de manière intensive par les reins. De plus, le tonus de la vessie augmente souvent, ce qui provoque des envies fréquentes d'aller aux toilettes.

Une situation complètement différente se produit chez les femmes ménopausées. A cette époque, la production d'œstrogènes diminue, ce qui se traduit par de nombreuses fonctions du corps. En particulier, il est caractéristique:

  • Besoin fréquent d'uriner.
  • Incontinence urinaire.
  • Le sentiment de vidage incomplet de la bulle.
  • Violation du cycle menstruel.
  • Sensation de sécheresse et de démangeaisons dans le vagin.
  • Bouffées de chaleur périodiques.
  • Variabilité d'humeur.
  • Maux de tête

Si aller aux toilettes redevient normal après la fin du mois, ne vous inquiétez pas. Dans la plupart des cas, cela est une conséquence de processus physiologiques.

Syndrome prémenstruel

L'excrétion d'urine avant la menstruation peut augmenter - il s'agit du syndrome prémenstruel. Il est considéré comme un ensemble complexe de troubles affectant divers systèmes du corps: endocrinien, cardiovasculaire, psychoémotionnel. Les symptômes suivants se produisent:

  • Irritabilité, humeur diminuée.
  • Engorgement du sein.
  • Oedème des membres, du visage.
  • Maux de tête
  • Nausée
  • Augmenter la pression artérielle.

Ces manifestations causent beaucoup d'inconvénients à une femme avant le début du cycle menstruel, ce qui les pousse à consulter un médecin.

La grossesse

Si une femme ignore encore la survenue d'une grossesse et attend le début de ses prochaines règles, elle considère alors que la miction est plus fréquente. Cependant, cela peut être l’un des signes de la naissance d’une nouvelle vie. De plus, il existe souvent d'autres symptômes qui évoquent une pensée similaire:

  • Menstruation retardée.
  • Changer de goût et d'odeur.
  • Augmentation mammaire
  • Fatigue accrue.
  • Nausée
  • Inconfort et ballonnements.
  • Taches rares.

Ainsi, le phénomène considéré a un côté agréable. Pour vous assurer que les hypothèses sont correctes, un test de grossesse doit être effectué.

Maladies du système urinaire

Quand on parle des causes pathologiques des phénomènes dysuriques, on pense le plus souvent à la pathologie des organes urinaires: cystite, urétrite, voire pyélonéphrite. Et cela est compréhensible, car dans une telle situation, ces symptômes sont les plus courants. Mais cela n’exclut pas l’influence d’autres facteurs sur le corps de la femme. En outre, les maladies des reins, de la vessie et de l'urètre peuvent être accompagnées d'autres signes:

  • Augmenter ou, à l'inverse, diminuer la quantité d'urine excrétée.
  • Changer sa couleur: turbidité, teinte sanglante.
  • Douleur dans la région sus-pubienne ou dans le bas du dos.
  • Augmentation de la température corporelle.

Cette pathologie nécessite une détection rapide pour que le processus ne devienne pas chronique. Sinon, la femme va célébrer les exacerbations périodiques de la maladie.

Pathologie gynécologique

Ne pas oublier la possibilité d'une pathologie gynécologique, dans laquelle vous pouvez également rencontrer de telles plaintes. Une augmentation de la miction peut survenir à tout moment, et pas seulement avant les règles. Mais plus caractéristique sera l'apparition des symptômes suivants:

  • Diverses pertes vaginales.
  • Violations du cycle menstruel.
  • Sécheresse et brûlure dans les voies génitales.
  • Douleur dans l'abdomen
  • Inconfort pendant les rapports sexuels.

Le tableau clinique dépendra entièrement du type et de la prévalence de la pathologie. Si le processus couvre les organes génitaux internes, la température du corps augmente souvent, la douleur est déterminée par la palpation. Avec la défaite du vagin et du col utérin, des modifications sont visibles lors d'un examen gynécologique.

La pathologie de l'appareil génital féminin doit être traitée de manière adéquate, car de nombreuses maladies inflammatoires ont des complications dangereuses ou conduisent à la stérilité.

Maladies endocriniennes

Les troubles dysuriques peuvent également être une conséquence de pathologies métaboliques et endocriniennes. Le plus souvent, dans de tels cas, le diabète devrait être exclu. Lorsqu'un examen médical fait attention à ces signes:

  • Excrétion de grandes quantités d'urine.
  • Bouche sèche.
  • Soif renforcée.
  • Perte de poids ou, au contraire, en surpoids.

La maladie est dangereuse pour ses complications, car une augmentation à long terme de la glycémie affecte négativement de nombreux systèmes. En conséquence, diverses neuro-et angiopathies sont formées, le risque d'infections purulentes augmente, un pied dit diabétique peut être formé.

Le rétablissement des fonctions corporelles dans le diabète repose sur une compensation adéquate du métabolisme des glucides.

Diagnostics

Pour dissiper tous les doutes sur les causes d'une miction fréquente, il est nécessaire de confirmer les résultats d'un examen clinique et gynécologique à l'aide de méthodes supplémentaires. Cela permettra de tirer une conclusion finale sur la présence ou l'absence de changements pathologiques dans le corps de la femme. Selon la situation, utilisez les outils de diagnostic suivants:

  • Tests sanguins (test général, biochimique, de tolérance aux glucides).
  • Tests d'urine (général, selon Nechiporenko et Zimnitsky, pour le sucre, pour la flore microbienne).
  • Analyse bactériologique des pertes vaginales.
  • Échographie.
  • Colposcopie.

Dans la plupart des cas, ces études suffisent au diagnostic ou à l'exclusion de la pathologie décrite. Ainsi, il est nécessaire de considérer l'excrétion fréquente de l'urine comme l'un des symptômes, qui peut ne pas avoir de lien avec le cycle menstruel. Mais en l'absence d'autres facteurs, il convient de conclure sur la physiologie de ce phénomène.

Mictions fréquentes pendant les règles - les causes principales

Les médecins disent que chez les femmes en parfaite santé, la fréquence des mictions pendant le cycle peut varier légèrement. Dans tous les cas, il ne devrait pas être accompagné de sensations inconfortables. Le processus de rejet de l'endomètre est associé au fonctionnement des reins de manière extrêmement indirecte.

Certains représentants du sexe faible avant l’apparition de la menstruation notent en revanche une rétention hydrique dans le corps et la survenue d’un œdème. Il est associé à une augmentation du niveau d'œstrogène. Si chaque jour avant les règles, il y a une miction fréquente, cela peut aussi être une variante de la norme.

Il est important de réaliser que le corps de chaque femme est différent et peut fonctionner différemment. Ce principe fonctionne dans ce cas.

Ainsi, chez les femmes qui participent activement à des sports, le corps est programmé pour éliminer l'excès de liquide. Pour cette raison, chez la plupart des sportives, les tissus commencent à éliminer l'excès d'humidité avant la menstruation. Cela est nécessaire pour éviter la prise de poids.

Si une femme a des mictions fréquentes n'apparaît pas à chaque cycle, mais périodiquement, ou si ce phénomène s'est produit pour la première fois - elle devrait alors consulter un médecin.

Avant la menstruation

De nombreux facteurs peuvent déclencher des mictions fréquentes avant la menstruation. Certains d'entre eux sont totalement inoffensifs, tandis que d'autres peuvent être dangereux pour la santé et même la vie du patient.

Norma

Ne vous inquiétez pas si la miction avant les règles devient fréquente après:

  • consommer de grandes quantités de liquides, café, alcool, infusions aux herbes, diurétiques, médicaments pour perdre du poids;
  • hyperstimulation nerveuse grave;
  • hypothermie, long séjour dans une pièce humide;
  • manger des aliments salés, épicés, épicés ou gras en grande quantité.

Pathologie

Parfois, les mictions fréquentes avant la menstruation peuvent indiquer la présence de pathologies dans le corps.

Ceux-ci comprennent:

  • tumeurs de la vessie (à la fois malignes et bénignes);
  • des pierres, du sable dans les reins;
  • diabète sucré;
  • perturbations endocriniennes;
  • tumeurs utérines;
  • névrose;
  • inflammation du système urinaire;
  • hernie vésicale;
  • cystite de radiation (la pathologie survient pendant la radiothérapie du cancer);
  • arthrite réactionnelle (inflammation des articulations après des maladies infectieuses);
  • lésion de la moelle épinière;
  • rétrécissement de l'urètre - une maladie dans laquelle l'urètre est fortement rétréci;
  • anémie causée par une carence en fer;
  • SRAS.

Dans tous ces cas, le besoin de vider la vessie survient principalement la nuit. L'urine des patients peut changer de couleur et d'odeur, et le processus de miction peut devenir douloureux.

L'apparition du symptôme à la veille de la menstruation

Chez de nombreuses femmes, le syndrome prémenstruel peut être à l'origine des mictions fréquentes avant l'apparition des saignements menstruels.

Il s'agit d'un ensemble complexe de troubles qui affectent les systèmes hormonal, psycho-émotionnel et cardiovasculaire du corps.

En plus des mictions fréquentes au cours du SPM, une femme peut également se plaindre des symptômes suivants:

  • agressivité, humeur basse;
  • engorgement de la poitrine;
  • gonflement des mains et des pieds, ainsi que du visage;
  • la migraine;
  • envie de vomir;
  • augmentation de la pression artérielle.

Tous ces symptômes causent beaucoup de désagréments à la femme. Ils sont épuisants et ne permettent parfois pas de faire les activités quotidiennes. Dans ce cas, vous devez consulter le gynécologue.

Provocateurs physiologiques

Parfois, les mictions fréquentes avant l’apparition attendue de la menstruation peuvent être le résultat de changements physiologiques naturels dans le corps de la femme.

Point culminant

Les mictions fréquentes peuvent rencontrer des femmes chez qui la fonction de reproduction commence à s'estomper (la ménopause commence). Au cours de cette période, le taux d’œstrogènes dans le sang diminue fortement.

Dans ce cas, une femme peut également éprouver les symptômes suivants:

  • incontinence urinaire;
  • sentiment de ne pas vider complètement la vessie;
  • les échecs dans le cycle menstruel;
  • sécheresse pathologique et démangeaisons dans le tractus génital;
  • sensation de chaleur (le temps passe à peu près au temps);
  • sautes d'humeur;
  • migraine.

Il est à noter que dans ce cas, après la fin de la menstruation, la miction redevient normale.

La grossesse

Parfois, une femme s'attend à une nouvelle menstruation et ne sait rien de sa grossesse. Dans ce cas, une miction fréquente peut être l'un des premiers symptômes d'une «position intéressante».

Dans de tels cas, la femme peut également remarquer:

  • retard mensuel;
  • exacerbation de l'odorat et modification des préférences gustatives;
  • l'élargissement du sein;
  • faiblesse, somnolence, fatigue;
  • envie de vomir;
  • flatulences;
  • léger écoulement de sang de l'appareil génital.

Pour vous assurer que vous avez une grossesse, il suffit de faire le test à la maison.

Pendant les menstruations

Le besoin fréquent d'uriner pendant la menstruation peut être dû à la présence d'une maladie sexuellement transmissible se présentant sous une forme latente. Le fait est qu’une infection en présence d’une forte immunité peut ne pas se manifester ou ne se manifester que légèrement.

Pendant la menstruation, les défenses de toute femme sont réduites. À ce stade, l'infection peut être activée. Les organismes pathogènes qui n'étaient auparavant que sur les organes génitaux peuvent également se rendre à l'urinaire.

Une femme peut penser que sa vessie n'est pas complètement vidée, mais ce n'est pas le cas. Une visite aux toilettes sera fréquente et les portions d'urine excrétées seront réduites. De plus, pendant la miction, le patient peut ressentir une douleur au bas de l'abdomen et au bas du dos. Parfois, elle donne dans les jambes.

Dans de tels cas, il est très important de faire attention à la nature de la menstruation. Si l'écoulement est devenu plus sombre et dégage une odeur désagréable, il s'agit probablement d'une MST. Les symptômes désagréables après la fin de la menstruation ne disparaîtront pas.

En outre, on peut observer des mictions fréquentes pendant les règles avec:

  • pathologies du tube digestif;
  • l'endométriose;
  • mauvais emplacement de l'utérus, perte de son tonus;
  • sténose cervicale.

Après la menstruation

Les mictions fréquentes après la menstruation sont pour les mêmes raisons qu'avant.

En outre, cela peut être une caractéristique individuelle du corps. Si une femme avant et pendant ses règles, l'excès de liquide n'était pas retiré du corps, il y avait un gonflement - alors la miction augmentait significativement après la fin des saignements menstruels.

Dans ce cas, les aller aux toilettes seront fréquents surtout pendant la journée. La nuit, la femme dormira paisiblement.

Indications pour contacter un établissement médical

Les mictions fréquentes doivent obligatoirement être discutées avec le gynécologue lors d'une visite programmée. Cependant, il est parfois préférable de ne pas retarder une visite chez le médecin. Contactez une institution médicale dès que possible si:

  • la miction est accompagnée de gêne et n'apporte pas de soulagement;
  • les périodes mensuelles sont devenues plus longues ou vice versa - leur durée a diminué, il y a des caillots dans les sécrétions;
  • il y a une douleur dans le bas-ventre ou dans le bas du dos avant les règles;
  • des nausées se sont produites;
  • il y a une violation de la chaise;
  • le sang est apparu dans l'urine;
  • éruptions cutanées sur la peau des organes génitaux;
  • odeur d'urine modifiée;
  • la température corporelle a commencé à augmenter.

Maladies qu'un symptôme peut indiquer

Parfois, les mictions fréquentes peuvent être un signe des pathologies de tels systèmes d'organes:

  1. Urinaire. Il s’agit généralement d’une inflammation des reins ou de la vessie. Ils sont accompagnés de douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, de modifications de la consistance, de l'odeur et de la couleur de l'urine, de l'apparition d'un œdème, d'une augmentation de la température.
  2. Sexuelle Dans ce cas, le patient se plaindra des échecs du cycle mensuel, de la sécheresse et des démangeaisons des muqueuses des organes génitaux, des douleurs tiraillantes dans la partie inférieure du péritoine.
  3. Cardiovasculaire. Dans ce cas, le corps gonfle fortement et la miction survient la nuit. Pendant la journée, le dernier symptôme ne gêne pas du tout la femme.
  4. Endocrinien En règle générale, il s'agit d'une violation de la tolérance au glucose. La patiente a la bouche sèche et ne peut pas s'enivrer, elle prend du poids.

Boucles dans le cycle et mictions fréquentes

Parfois, une femme a un cycle défectueux et des mictions fréquentes se produisent simultanément. Cela donne des raisons de soupçonner la présence de dépression, d'épuisement du système nerveux ou de troubles hormonaux.

Cela se produit parfois lorsque le rythme de la vie change, lorsque le climat et le fuseau horaire changent. De plus, les femmes qui ont récemment accouché et qui allaitent au sein peuvent être confrontées à ce problème.

Parfois, un problème similaire se développe après des erreurs dans la prise de contraceptifs hormonaux, l’avortement, ce qui a entraîné diverses complications.

Actions de base

Avant de traiter le problème, vous devez savoir exactement ce qui l’a provoqué. Pour ce faire, vous devez d’abord analyser votre mode de vie et votre régime alimentaire. Il est important de se rappeler si cela s'est déjà produit par le passé. Tout cela doit être dit au médecin.

Contact pour commencer devrait être un thérapeute. Il vous prescrira une numération sanguine complète et un test d'urine, un test sanguin de sucre et un test d'urine de la flore microbienne et des ultrasons.

Une fois les résultats de la recherche obtenus, le spécialiste tirera certaines conclusions et dirigera le patient vers un médecin plus spécialisé. Cela peut être un gynécologue, un urologue, un chirurgien, un endocrinologue ou un neuropathologiste.

Pour la période de thérapie, il est important de refuser les aliments gras, salés, épicés et épicés. La consommation de fluide n'est pas nécessaire pour réduire. Une femme à ce moment-là devrait être chaude, pas super cool.

Le traitement peut être différent. Ainsi, si le problème est provoqué par une maladie sexuellement transmissible - on prescrira au patient des médicaments antibactériens, si la névrose est un sédatif ou un tranquillisant, les troubles endocriniens sont des médicaments hormonaux, des complications d’une infection virale respiratoire aiguë - stimulants immunitaires et complexes de vitamines et de minéraux.

Il n'est pas nécessaire d'appliquer froid ou chaud sur l'estomac par vous-même. Cela non seulement ne donnera aucun résultat, mais peut également provoquer une aggravation de la situation.

Si désiré, le patient peut recourir aux méthodes populaires. Ils ne doivent en aucun cas être utilisés comme traitement principal. Les remèdes à base de plantes ne peuvent compléter le traitement qu'avec des médicaments.

Bien que les plantes médicinales puissent sembler inoffensives pour beaucoup, elles ont également leurs propres indications et contre-indications. Si cela n'est pas pris en compte, vous pouvez faire face à de graves effets secondaires. C'est pourquoi il est préférable de consulter votre médecin avant de commencer un traitement national.

Mictions fréquentes avant et pendant les règles.

Miction, problèmes urinaires - mictions fréquentes avant et pendant la menstruation

Mictions fréquentes avant et pendant les règles - Mictions, problèmes de miction

Des mictions fréquentes avant les règles indiquent des maladies ou des infections dans le corps, mais cela peut ne pas être un symptôme aussi grave. Les raisons de la nécessité fréquente d'aller aux toilettes pendant les saignements menstruels sont différentes, mais si elles s'accompagnent d'autres anomalies négatives dans le corps, la femme doit alors contacter l'établissement de santé et consulter un spécialiste.

Quelle est la connexion?

Pourquoi, lorsque les «vieilles» particules de l'épithélium de l'utérus apparaissent, accompagnées de liquide menstruel, les mictions deviennent plus fréquentes? Ces deux phénomènes sont associés à des caractéristiques du cycle de reproduction, ainsi qu’à une irritation des tissus de l’urée, à un relâchement et à un gonflement des muscles vaginaux et à des anomalies hormonales. Même lorsque les règles ont disparu et que le besoin fréquent de vider se poursuit, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Dans ce cas, ne vous inquiétez pas, mais tenez ce phénomène pour acquis et même trouvez des moments positifs dans la situation actuelle.

Par exemple, des mictions fréquentes vous permettent d'éliminer l'excès de liquide accumulé dans les tissus et d'éliminer les poches. Cependant, si le désir d'y aller au même moment, de manière tout aussi fréquente et après l'achèvement du cycle menstruel, la représentante devrait immédiatement contacter l'établissement médical et se soumettre à l'examen de diagnostic nécessaire. Les envies fréquentes d'aller aux toilettes et le retard de la menstruation peuvent indiquer une cystite. Par conséquent, si vous ne parvenez pas à identifier la maladie en temps voulu, il est probable que cela entraîne des complications.

Causes de mictions fréquentes avant la menstruation

Quelles sont les raisons des périodes fréquentes de vidange de l'urétique avant la menstruation et comment déterminer ou non la norme? Le corps de la femme est individuel et il n’ya donc pas de chiffres précis concernant le taux de miction par jour. En général, les femmes urinent en fonction du volume de liquide consommé par jour, mais ce ne sont pas tous des facteurs qui affectent l'acte d'émettre de l'urine. Cependant, on peut affirmer avec certitude que s'il y a plus de 10 fois par jour avant la menstruation et que la diurèse nocturne devient plus fréquente, il existe une pathologie du corps qui nécessite un appel urgent à un spécialiste et un traitement rapide.

Quand est-ce la norme?

Si, pendant la menstruation, vous voulez constamment écrire, ce n’est pas toujours une source de préoccupation. Il est tout à fait normal que des mictions fréquentes apparaissent dans de telles circonstances:

  • Avant de se coucher, une grande quantité de liquides a été bue ou une femme prend des diurétiques ou divers médicaments, ce qui a pour effet secondaire une envie accrue d'uriner.
  • Consommation excessive de café, de boissons alcoolisées, en particulier de bière, d'infusions aux herbes ou de pilules pour perdre du poids.
  • Une forte excitation ou un long séjour dans un endroit froid quand une femme se refroidit trop. Les mictions fréquentes sont une réaction normale du corps aux températures glaciales et aux situations stressantes pour les filles.
  • Ménopause, accompagnée de troubles du cycle dus à de forts changements hormonaux dans le corps.

Pathologie

Si, par exemple, les menstruations durent une semaine et lorsqu'elles approchent une femme, on remarque de petites poussées fréquentes, la miction devrait normalement être la même après 7 jours, à la fin de la menstruation. Si cela ne se produit pas et qu'après une semaine, la femme continue à aller aux toilettes plus de 10 fois par jour, vous devez contacter un médecin spécialisé. Des émissions fréquentes d'urine pendant la menstruation peuvent indiquer une insuffisance hormonale. Pour prévenir les violations du contexte hormonal et le développement de maladies graves, une femme doit identifier les anomalies dans le temps et les soigner. Il peut y avoir un problème décrit avec une tumeur de l'urinaire ou des concrétions en elle. En outre, le diabète, les névroses et les tumeurs bénignes de l’utérus contribuent à une altération de la miction.

L'une des causes courantes de l'augmentation de la vidange est le processus d'inflammation des organes du système urinaire. En présence de cette pathologie, la femme est accompagnée de douleur lors de la miction et immédiatement après. L'urine peut avoir une odeur particulière et des impuretés de sang, accompagnée de démangeaisons, de brûlures quand une fille pisse. Avec la cystite, le volume d'urine est minime, voire inexistant, mais il y a simultanément une surpopulation de la vessie. Si ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement contacter l’équipe médicale pour confirmer le diagnostic et obtenir des recommandations sur le traitement. Les antibiotiques sont utilisés pour éliminer la cystite, ainsi que divers antispasmodiques et médicaments contre la douleur.

Quand devrais-je voir un médecin pendant la menstruation?

Il est important de ne pas laisser couler les signes de modifications pathologiques du corps et de demander rapidement l'aide de spécialistes. Une femme ayant ses règles devrait être alertée par ce qui suit:

  • les saignements sont devenus trop abondants ou, au contraire, ont presque disparu;
  • le liquide menstruel est devenu une couleur différente;
  • changé la durée de la menstruation;
  • au début de ces jours, la femme a commencé à se sentir mal, des maux de tête, des nausées et des vertiges sont apparus;
  • avec l'apparition des règles, une douleur intense dans l'abdomen et la région lombaire se produit;

Un besoin urgent de visiter un centre médical dans de tels cas:

  • si les règles sont accompagnées de douleurs sévères, sensiblement différentes des précédentes et perturbant le mode de vie habituel;
  • si, au début des saignements utérins, une femme n'arrête pas les nausées et les selles molles fréquemment;
  • saignements avec des caillots de sang;
  • si pendant la menstruation il y a une douleur qui ne se prête même pas aux médicaments anesthésiques.

Échec du cycle et problèmes de miction

L'envie accrue de vider l'urée et de retarder les jours critiques résulte de:

  • stress réguliers, expériences, forte peur;
  • des changements dans le rythme de la vie ou un changement de climat dans une autre région;
  • utilisation à long terme de médicaments;
  • changements hormonaux;
  • la période post-partum et HB;
  • malnutrition avec prédominance d'aliments salés, poivrés et frits;
  • rhumes ou pathologies aiguës du système urinaire;
  • non-respect du régime des médicaments contraceptifs hormonaux;
  • l'avortement, qui a entraîné des blessures et une restructuration du corps;
  • syndrome prémenstruel ou ménopause.

Quelles actions entreprendre?

Avant de commencer à traiter le phénomène décrit dans le corps d'une femme, vous devez en déterminer la cause, ce qui a entraîné des modifications de la vidange des voies urinaires. Si le besoin fréquent d'aller aux toilettes est dû à des lésions infectieuses-inflammatoires des organes du système urinaire, le traitement repose sur l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires, qui normalisent l'état de la femme et la fonction de ses organes urinaires. Lors de la cystite, on prescrit souvent à la pyélonéphrite des antibiotiques tels que "Palin", "Napitsin", "Furagin" ou "Nitroxoline".

Besoin fréquent d'uriner avant l'apparition de la menstruation - norme ou pathologie?

Avant la menstruation, chaque femme ressent un changement dans son corps. Ce sont gonflement, irritabilité, sautes d'humeur, gonflement des glandes mammaires. Il y a souvent des plaintes de mictions fréquentes avant la menstruation. À partir de cet article, vous apprendrez pourquoi cela se produit et quoi faire.

Quelle est la relation entre la menstruation et le besoin urgent d’uriner?

Diarrhée, augmentation de la miction, retard de la menstruation - troubles fréquents, en eux-mêmes, ils ne sont pas dangereux. Cependant, ces symptômes indiquent parfois des infections et des pathologies.

Si, avant les menstruations, on s'inquiète des mictions fréquentes, la raison en est peut-être simplement liée aux caractéristiques du cycle de reproduction. Le symptôme est souvent causé par une irritation des tissus de la vessie ou des intestins, un relâchement et un gonflement des muscles du vagin, un déséquilibre hormonal avec une augmentation ou une augmentation de la production d'oestrogène ou d'androgène.

Même si après la menstruation, la miction reste accélérée et la diarrhée persistante, cela ne devrait en soi susciter aucune inquiétude. Au contraire, ce comportement du corps indique l'excrétion de l'excès de liquide et de toxines, qui se forment en raison de résidus d'aliments non digérés. En conséquence, quelques kilos en trop disparaissent et le gonflement caractéristique de chaque cycle diminue.

Quelle est la norme et quelle est la pathologie?

Les mictions fréquentes sont normales pendant ou après les règles, si une femme:

  • bu beaucoup de liquide la nuit ou prendre des diurétiques;
  • consomme beaucoup de café, d'alcool (en particulier de bière), d'herbes ou de pilules amaigrissantes;
  • J'étais inquiète ou j'avais été exposée au froid pendant longtemps, à cause de l'hypothermie du corps;
  • atteint la ménopause (des changements hormonaux se produisent, provoquant une violation du cycle et d'autres changements dans le corps).

Des mictions douloureuses et des envies fréquentes qui persistent une semaine après la fin du mois - voilà pourquoi il faut aller à la clinique. Peut-être y at-il des troubles hormonaux, endocriniens, gynécologiques et autres pathologies.

Tous les mois, lorsque vous urinez sont également la norme et la déviation. C'est généralement pour compléter la menstruation, lorsque l'endomètre est presque renouvelé et que les restes sortent. Dans d'autres cas, nous parlons d'une anomalie, qui peut être causée à la fois par une grossesse et par un tonus utérin bas ou une sténose du col utérin.

Causes de mictions fréquentes

Les organismes sont différents pour tout le monde, donc le fait que pour une femme soit la norme, pour une autre - un sujet de préoccupation. Ceci s'applique également au phénomène de mictions fréquentes avant la menstruation. Considérez leurs causes plus en détail.

Physiologie

La menstruation donne à beaucoup de femmes le goût de manger salé ou sucré, et cet aliment augmente la soif. Au fur et à mesure que l'apport en liquide augmente, son excrétion sous forme d'urine augmente également, ce qui entraîne une envie fréquente d'aller aux toilettes. Des changements hormonaux se produisent également: la production d'œstrogènes augmente considérablement. C'est leur influence qui devient la principale cause de l'augmentation de la miction.

Passion pour les régimes

Les régimes pour perdre du poids comprennent parfois une grande quantité de liquide et d'aliments qui stimulent la miction. Par exemple, les monodiets au kéfir, les melons et les pastèques sont populaires. Le concombre et la canneberge ont également un effet diurétique.

Lorsque vous buvez du thé, du café ou des sodas, le liquide est retenu dans le corps. Cela provoque des mictions fréquentes. L'alcool modifie également l'équilibre hydrique.

Pour que le liquide ne reste pas plus fort dans le corps, il est préférable de minimiser la consommation d'alcool et de café.

Très souvent, la cause des mictions fréquentes dans la semaine qui précède la menstruation devient le syndrome prémenstruel. Pendant cette période, le corps de la femme commence à se préparer à la grossesse, ce qui entraîne des modifications. Le syndrome prémenstruel se manifeste de différentes manières - cela dépend de la psyché et du système endocrinien.

Habituellement, en plus des fréquents déplacements aux toilettes:

  • changements d'humeur et de bien-être;
  • phoque du sein;
  • mal de tête;
  • gonflement du visage, des mains et des pieds;
  • pression accrue.

Pathologie gynécologique

Les envies fréquentes d'uriner sont alarmantes, indiquant des maladies gynécologiques. Les fonctionnalités suivantes sont ajoutées:

  • douleur en urinant avant le début des règles;
  • sécheresse, brûlures dans les voies génitales;
  • écoulement non menstruel du vagin;
  • inconfort pendant les rapports sexuels.

Dans les maladies gynécologiques, les mictions deviennent plus fréquentes, non seulement avant la menstruation, mais aussi pendant le reste du temps. La température peut augmenter.

La grossesse

Il est possible qu'une femme attende la menstruation sans savoir qu'elle est enceinte. Ensuite, une miction fréquente est un signe que vous devez vous préparer au réapprovisionnement de la famille. Comprenez que la cause de la grossesse aidera les symptômes associés:

  • retard mensuel;
  • augmentation mammaire;
  • saignements rares;
  • la faiblesse;
  • des nausées;
  • troubles du goût et de l'odorat;
  • inconfort dans l'abdomen, ballonnements.

Troubles endocriniens

Les causes des mictions fréquentes avant la menstruation sont parfois causées par des pathologies du système endocrinien. Il faut exclure le diabète. Ses symptômes sont:

  • bouche sèche;
  • soif intense;
  • excrétion d'une grande quantité d'urine;
  • perte de poids ou gain de poids.

Dans le diabète, le danger est une teneur élevée en glucose dans le sang, qui affecte négativement de nombreux systèmes de l'organisme. Dans ce contexte, l’angio et la neuropathie se développent, le risque d’infections purulentes augmente. Possible pied diabétique.

Maladies cardiovasculaires

Les problèmes cardiaques ont également un effet négatif sur le système urogénital. Ainsi, en cas de défaillance chronique d'un organe, l'excrétion de l'urine est augmentée la nuit. Quand une personne ment, un volume accru de sang circule dans les reins, entraînant la formation d'une plus grande quantité d'urine. Gonflement et respiration lourde indiquent une maladie cardiaque.

Maladies du système urinaire

Des envies fréquentes et des crampes menstruelles indiquent parfois une infection de l'urètre. Cystite, urétrite ou pyélonéphrite possibles. Les symptômes suivants sont ajoutés aux symptômes:

  • modification de la quantité d'urine excrétée;
  • douleur au bas du dos et au bas-ventre;
  • forte fièvre;
  • l'urine trouble, teintée de sang.

Si pendant la menstruation, la douleur survient lors de la miction, il est particulièrement important de consulter un médecin et de suivre un traitement. Sinon, la maladie deviendra chronique.

Quand aller chez le docteur?

En soi, les mictions fréquentes pendant la menstruation ne sont pas une pathologie et peuvent être dues à la physiologie. Une femme doit être préoccupée par une détérioration significative du bien-être pendant les règles - douleurs sévères à l’abdomen et au dos, nausées, vertiges.

Indiquez également la présence d'une pathologie:

  • décoloration du liquide menstruel;
  • décharge trop abondante ou absence de décharge;
  • changement dans la durée de la menstruation;
  • douleur à chaque miction pendant les règles, ainsi qu'avant et après.

Ces signes peuvent parler de maladie gynécologique, de pathologies métaboliques et endocriniennes, de problèmes du système urinaire. Seul un examen médical permettra d'établir le diagnostic correct et de mener un traitement efficace.

Plus D'Articles Sur Les Reins