Principal Tumeur

Mictions fréquentes chez les femmes

Un adulte en moyenne visite les toilettes 5 à 10 fois par jour et il peut contrôler librement le processus de miction. Si ce taux augmente, il y a lieu de consulter un médecin pour un examen du système génito-urinaire. Les mictions fréquentes chez les femmes ne sont généralement pas un signe de pathologie. Lorsque l’hypothermie, l’abus d’alcool, la prise de certains groupes de médicaments ou dans des situations stressantes, le désir peut se produire beaucoup plus souvent que d’habitude.

Causes de mictions fréquentes sans douleur

Les causes profondes du fait qu'une femme souhaite souvent aller un peu aux toilettes, peuvent être différentes, souvent elles ne sont pas associées à des maladies. Quatre facteurs principaux expliquent les envies fréquentes. La première place est occupée par les pathologies du système urinaire. De plus, le besoin constant peut être un signe secondaire du développement d'une maladie. Les stimuler peuvent également prendre des médicaments ou la mise en œuvre de tout processus physiologique dans le corps de la femme. Considérez les causes les plus courantes de miction abondante et sans douleur chez les filles:

  • La cystite En raison des caractéristiques anatomiques chez les femmes, la maladie survient trois fois plus souvent que chez le sexe fort. Le stade initial ne provoque pas de douleur, mais une cystite tardive apporte un fort inconfort à la fille. Un symptôme caractéristique de la maladie - la vessie, même après la miction, peut sembler vide. Avec la progression de la maladie, l'urine devient trouble.
  • Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes chez la femme adulte peuvent indiquer le développement d'une maladie rénale - pyélonéphrite chronique. Parfois, la maladie s'accompagne d'une sensation de tiraillement désagréable dans la région lombaire. Si la pathologie s'aggrave, la température corporelle commence à augmenter, des nausées et une faiblesse apparaissent, vous pouvez voir du sang ou du pus dans l'urine.
  • Des pierres dans la vessie. Un besoin constant chez les femmes peut être un signe de lithiase urinaire. Le désir de vider la vessie survient brusquement et de manière inattendue, en règle générale, après avoir fait du sport ou tremblé dans les transports. En train d'uriner, une femme atteinte de lithiase urinaire note l'interruption du jet et, dans certains cas, ressent une gêne au bas de l'abdomen.
  • Corset de muscle de la vessie faible. Le principal symptôme est une miction fréquente avec une petite quantité d'urine excrétée. Les femmes ressentent un vif désir urgent de se rendre aux toilettes. Cette pathologie étant congénitale, le seul moyen de résoudre le problème consiste à exercer les muscles abdominaux.
  • Vessie hyperactive. L'amplification des signaux nerveux fournis est interprétée par le cerveau comme une envie pressante d'uriner. Le traitement de la maladie vise à supprimer l'excitabilité pathologique du système nerveux.
  • Quand la grossesse. Au début de la période, le besoin fréquent d'uriner est dû à une modification du fond hormonal d'une femme et à une augmentation de la taille de son utérus. Au deuxième trimestre, le désir de vider constamment la vessie n’est pas justifié du point de vue physiologique, mais peut indiquer le développement de pathologies. À la fin du terme, la pression de la tête de l'enfant et de l'utérus dilaté sur la vessie augmente, de sorte que le désir de vider apparaît plus souvent que d'habitude.
  • Pathologie gynécologique. Une urine abondante peut être un symptôme de fibromes utérins (tumeur bénigne qui exerce une pression sur la vessie). Avec le développement de la maladie peut perturber le cycle de la menstruation. Si une femme a un trouble congénital - l'utérus est omis, besoin fréquent dû au déplacement des organes pelviens.
  • Pathologie endocrinienne. Souvent, des aller-retours constants aux toilettes sont le signe d’un diabète. En même temps, ces symptômes apparaissent: fatigue, démangeaisons de la peau, soif. Si une femme a constamment soif, on peut aussi parler de diabète insipide, caractérisé par une augmentation du volume d'urine jusqu'à 5 litres par jour.
  • Maladies cardiovasculaires. Lorsque l'insuffisance cardiaque, en plus d'augmenter la fréquence des mictions, un œdème cutané se produit.
  • Facteurs physiologiques L’alimentation, l’excitation, le stress et le manque d’oxygène dans les cellules sont des causes fréquentes de l’excrétion accrue de l’urine chez les femmes.
  • Réception des préparations. Une miction excessive est parfois provoquée par la prise de diurétiques, prescrits pour le traitement de la prééclampsie, de l'hypertension ou de l'œdème.

Symptômes pouvant accompagner des mictions fréquentes

Voici les principaux symptômes qui accompagnent la maladie:

  • Les douleurs indiquent une forme aiguë de cystite. De plus, à propos de la présence d'une pathologie, on dit une vidange incomplète de la vessie.
  • La brûlure après avoir uriné chez la femme est un symptôme d'infection des voies urinaires ou d'hygiène inadéquate de la zone intime. De plus, le sentiment de brûlure et de démangeaisons peut être un signe d'intolérance individuelle à l'égard du moyen de contraception choisi ou d'une consommation excessive d'aliments épicés.
  • Des températures à impulsions constantes peuvent indiquer une tuberculose urogénitale ou certaines maladies sexuellement transmissibles.
  • La douleur dans la région lombaire est un symptôme fréquent de la pyélonéphrite, moins souvent, elle parle de tuberculose urogénitale.
  • La décharge de pus se produit lorsque l'urétrite de forme avancée, la gonorrhée, la chlamydia.
  • Une gêne dans la région pelvienne (bas de l'abdomen) est ressentie par les femmes atteintes de diverses maladies gynécologiques ou d'une infection des voies urinaires.
  • La douleur à la fin de la miction indique une urétrite ou une cystite aiguë.
  • Le retard des menstruations avec des mictions fréquentes peut indiquer une grossesse.

Quel médecin contacter

L'envie fréquente d'uriner chez les femmes est un inconvénient majeur. Cependant, ils n'indiquent pas toujours la présence de la maladie. S'il n'y a pas d'autres symptômes et que la fréquence d'aller aux toilettes ne dépasse pas 10-12 par jour - il n'y a aucune raison de paniquer. Mais la miction douloureuse chez les femmes ne peut pas être ignorée, alors contactez immédiatement un gynécologue, un médecin généraliste ou un urologue. Le spécialiste déterminera ce qui provoque des visites fréquentes aux toilettes et, si nécessaire, choisira un traitement adéquat.

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes

Le traitement des mictions fréquentes chez la femme est choisi par le médecin en fonction du diagnostic. Donc, si le diabète sucré est la cause de ce symptôme, il est nécessaire de corriger le taux de glucose avec des préparations spéciales impliquant une administration à long terme. Pour vous débarrasser des calculs urinaires provoquant des envies fréquentes, utilisez des ultrasons ou un traitement médicamenteux conservateur.

Comment traiter l'arthrite réactive, qui a provoqué le désir constant de vider la vessie? Le médecin prescrit ensuite des antibiotiques, par exemple «Azithromycine» ou «Doxycilline». Réduire la quantité d'urine pendant la ménopause est possible avec l'aide de médicaments hormonaux. Si les visites fréquentes aux toilettes sont la cause d’une carence en fer dans le corps de la femme, le médecin vous prescrit des pilules à base de cette substance (Ferroplex, Maltofer). Considérez le traitement des maladies les plus courantes qui causent une urine abondante:

  • Des antibiotiques sont prescrits pour le traitement de la cystite aiguë (Monural, Nofroloxacin). Si une microflore spécifique est découverte, une femme doit suivre un traitement antifongique, antiviral ou antimicrobien. En outre, vous pouvez appliquer des remèdes populaires. Pour cela, 1 cuillère à soupe. l les graines d'aneth broyées sont brassées dans une tasse d'eau bouillante, insistez pendant 2-3 heures et buvez 80-100 ml deux fois par jour.
  • Lorsque le traitement par bactériurie vise à éliminer la source de l'infection. Le médecin prescrit à la femme des antibiotiques, des sulfanilamides et des uroantiseptiques (Cyston, Canephron, Monural). Dans le même temps, des médecines alternatives sont utilisées: tisanes, décoction d’herbes pour la nuit.
  • Pour le traitement des IST (infections sexuellement transmissibles), il est nécessaire d'identifier l'agent pathogène, puis de déterminer sa sensibilité à différents antibiotiques et de choisir celui qui est le plus efficace. Les IST sont souvent prescrits «Vagilak», «Doxycilin», «Fluconazole» et autres.

Vidéo sur les causes et le traitement des mictions fréquentes

Le volume et la fréquence des mictions varient d'une femme à l'autre. Cependant, le rythme physiologique est parfois confus et il peut exister un besoin accru de vider la vessie. Ce symptôme s'accompagne parfois de douleurs dans le bas de l'abdomen, ce qui signifie que la fille doit consulter un médecin. Après avoir regardé la vidéo ci-dessous, vous apprendrez quelle peut être la cause de cette envie constante et comment les pathologies qui en ont été la cause principale sont traitées.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Appels à la toilette obsessionnels en petite quantité: causes pour les hommes et les femmes, ainsi que les principales approches du traitement

Pour une personne en bonne santé, la fréquence des mictions de une à huit fois par jour est considérée comme normale. Si vous avez besoin de le faire plus souvent, de vous lever au milieu de la nuit pour soulager vos besoins, vous devez penser aux problèmes de miction.

Une exception peut être faite pour les personnes âgées. Pour eux, cela est considéré comme la norme.

Cet article décrit les causes des mictions fréquentes, ainsi que le traitement et la prévention de diverses maladies qui y sont associées.

Pourquoi il y a un sentiment constant que je veux écrire?

Si vous voulez constamment écrire, les causes de cette sensation sont assez étendues. Souvent, ces sensations indiquent la survenue de la maladie. De plus, de tels symptômes peuvent survenir chez les hommes et les femmes. Ils peuvent être atteints de la même maladie ou de maladies complètement différentes.

Vous pouvez vous débarrasser de cet état déplaisant. Pour ce faire, déterminez les causes de son apparition. Seul un médecin peut le faire. Il vous prescrira des études spéciales vous permettant de choisir le bon traitement. Vous pouvez, bien sûr, essayer de vous faire plaisir, mais on ne sait pas où cela mènera.

Nous énumérons les principales raisons pour lesquelles je veux constamment écrire:

  • prendre des diurétiques;
  • l'utilisation de produits contenant des substances qui favorisent la miction. Ces produits comprennent des fruits, des légumes et des baies;
  • infection des voies urinaires;
  • le développement du diabète;
  • troubles hormonaux;
  • vessie neurogène, qui est associée à des dommages au système nerveux;
  • inflammation de la prostate (que l'on ne trouve que chez l'homme);
  • inflammation des organes reproducteurs chez les femmes;
  • les néoplasmes bénins ou malins de la vessie peuvent irriter les parois;
  • urolithiase. Les calculs vésicaux irritent également ses parois;
  • syndrome de la vessie hyperactive (souvent réduit).

Toutes les maladies inflammatoires sont causées par une microflore pathogène du système reproducteur ou par des microorganismes pathogènes. Sous l'influence de certains facteurs, leur nombre augmente, ce qui cause des problèmes de santé.

Le tabagisme et d'autres mauvaises habitudes sont des causes courantes d'inflammation de la vessie.

Les facteurs à l'origine du développement du processus inflammatoire sont:

  • mauvaises habitudes
  • l'hypothermie;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • immunité réduite;
  • maladies chroniques.

Chez les hommes

Le phénomène qui veut constamment écrire un homme, assez commun.

Le sentiment que vous souhaitez constamment écrire peut apparaître pour les raisons suivantes:

  • la présence d'infections (j'ai souvent envie d'écrire, même après une vidange complète de la vessie);
  • diabète sucré;
  • néoplasme dans la vessie;
  • insuffisance rénale chronique;
  • urolithiase.

Seul un spécialiste qualifié peut diagnostiquer de telles maladies. Les symptômes de toutes les maladies étant similaires, un examen médical complet est nécessaire pour en déterminer la cause exacte. Assurez-vous de passer des tests sanguins et d'urine.

Avec l'âge, les hommes se rendent plus souvent aux toilettes pour peu de besoins. Ils ont des envies nocturnes. Le corps masculin dans la vieillesse commence à fonctionner différemment. Il recycle le liquide dans le sommeil. Cependant, si pendant la nuit un homme veut écrire plus de deux fois, il doit réfléchir et examiner soigneusement ce problème.

Chez les femmes

Les femmes sont également sujettes aux problèmes de miction, tout comme les hommes. Si vous avez l’impression que vous voulez constamment écrire, chez les femmes sans douleur ou avec douleur, toutes sortes de maladies infectieuses de l’appareil reproducteur en sont souvent la cause.

En urologie, les femmes ont constamment envie d'écrire pour plusieurs raisons:

  • prolapsus de la vessie;
  • la cystite;
  • arthrite réactive;
  • la présence de sable ou de calculs rénaux;
  • néoplasmes dans les voies urinaires ou la vessie.
Il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin si les problèmes fréquents associés aux visites fréquentes aux toilettes sont exacerbés pendant la menstruation.

Pendant la grossesse

Le corps féminin présente plusieurs caractéristiques directement liées à la possibilité d’avoir des enfants.

Pendant la grossesse, des modifications se produisent qui affectent tous les organes internes, y compris le système de miction.

Si vous voulez constamment écrire pendant la grossesse, cela est considéré comme l'état normal d'une femme enceinte.

Bien que s'ils sont accompagnés d'autres symptômes désagréables, cela peut indiquer certaines violations. Après l'accouchement, tous les processus reviennent à la normale et la miction est restaurée.

Symptômes dignes d'attention

Seul un médecin peut établir un diagnostic spécifique. Avant cela, il organisera des activités de diagnostic. Outre le désir constant de faire pipi, certains symptômes associés peuvent également servir d'avertissement quant aux problèmes d'organes internes.

Si vous souhaitez constamment écrire, vous devez absolument être vigilant dans les cas suivants:

  • il y a douleur et sensation de brûlure en urinant;
  • la présence de fausses envies;
  • démangeaisons dans la région génitale;
  • incontinence urinaire;
  • fièvre
  • la présence de sang et de turbidité urinaire.

Douleur dans l'abdomen

En général, les douleurs abdominales sont causées par des calculs rénaux. Pour confirmer que ce sont eux qui ont causé les problèmes, les médecins prescrivent un examen complet du corps. Il comprend des analyses par ultrasons, d'urine et de sang.

Douleur et sensation de brûlure pendant la miction

Si vous voulez constamment écrire et qu'il y a une sensation de brûlure, ces symptômes sont caractéristiques des maladies infectieuses des voies urinaires. Ils se manifestent dans les phases initiales, causant un inconfort considérable. Un appel opportun à un spécialiste guérira rapidement et évitera les conséquences négatives pour tout le corps.

Autres symptômes associés

En l'absence de douleur, ils peuvent indiquer des changements liés à l'âge ou être une conséquence de la prise de médicaments diurétiques. Les démangeaisons et le sentiment qu'après le sexe, vous voulez constamment écrire peuvent parler d'une infection des organes génitaux ou du système urinaire.

L'apparence de l'urine peut aussi en dire long. Si du sang est présent, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Ce symptôme indique des problèmes graves.

Traitement

Que faire si vous voulez constamment écrire? Un traitement de qualité ne peut être effectué que par des professionnels. Il existe de tels spécialistes - les urologues dans les établissements médicaux privés et publics.

Ils diagnostiqueront la maladie, prescriront un traitement efficace et mettront en œuvre un ensemble de mesures de rééducation. Sans diagnostic préalable, il est impossible de choisir un traitement efficace, prescrire des médicaments.

Les processus inflammatoires nécessitent nécessairement l'utilisation d'antibiotiques, prescrits par un médecin. Après les avoir pris, des médicaments normalisant la microflore du corps sont prescrits.

En outre, les médecins peuvent prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui réduisent la température corporelle, ont un effet analgésique et éliminent l'inflammation. Les spasmolytiques (papaverine ou no-shpa) peuvent aider à soulager la douleur.

Papaverine anti-douleur

La lithotripsie est utilisée pour la lithiase urinaire. Elle est réalisée à l'aide d'une intervention chirurgicale, d'une échographie ou de médicaments.

Lorsque des tumeurs bénignes apparaissent dans la vessie, un traitement conservateur est utilisé (médicament), mais cette méthode est inefficace et provoque des récidives. Ne traitez donc que les patients présentant des contre-indications à la chirurgie.
Les meilleurs résultats dans le traitement des tumeurs ont montré une méthode chirurgicale.

Parfois, non seulement la tumeur est enlevée, mais aussi une partie de l'organe.

Si la tumeur est maligne, une radiothérapie et une chimiothérapie sont également prescrites. Cela aidera à prévenir les récidives et les métastases.

Pour déterminer les causes des envies fréquentes, il est nécessaire d'analyser quels médicaments ont été pris récemment. Il est nécessaire de regarder dans les instructions d'utilisation, si elles ont un effet diurétique.

Il convient de prêter attention aux aliments de votre régime alimentaire, qui peuvent également avoir un effet diurétique. Après une telle analyse, en éliminant les facteurs ci-dessus, vous devez faire attention à savoir si les désirs sont réels ou faux.

Prévention

En tant que mesures préventives visant à prévenir les maladies du système génito-urinaire, vous devez respecter les recommandations et règles suivantes:

  • boire plus d'eau pure;
  • éliminer les aliments nocifs de l'alimentation;
  • quotidiennement pour produire des organes génitaux de toilette;
  • mener une vie saine sans mauvaises habitudes;
  • refuser de visiter des bains, piscines et autres établissements similaires suspects;
  • procéder périodiquement à un examen approfondi du corps.

Vidéos connexes

Causes de mictions fréquentes chez les femmes:

Il est important de noter que l'élimination des mictions fréquentes n'est possible qu'après l'élimination des causes de la maladie. L’auto-traitement avec des remèdes populaires ou un traitement inapproprié en cas de maladie inflammatoire peut entraîner une incontinence urinaire ou une hypotonie musculaire persistante de la vessie.

Les raisons du besoin fréquent de se rendre aux toilettes dans un petit

Une miction fréquente est considérée comme allant aux toilettes un peu plus de 10 fois par jour, mais uniquement à condition que la personne n'ait pas consommé plus de 2 litres de liquide au cours de cette période. Séparément, il convient de noter que la fréquence des mictions chez les enfants est beaucoup plus élevée que chez les adultes et dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, ainsi que de l'âge.

Dans diverses maladies, la quantité d'urine quotidienne peut soit augmenter, soit inversement diminuer. Par conséquent, pour déterminer les causes des modifications de la quantité d'urine chez une personne, il convient d'utiliser des spécialistes restreints, par exemple un urologue, un gynécologue, un néphrologue et parfois même un neurologue et un endocrinologue.

Taux quotidien de miction

Avant de dire qu’une personne a commencé à aller aux toilettes de façon modeste, trop souvent ou trop rarement, vous devez vous assurer que ces chiffres vont vraiment au-delà de la norme. Par exemple, chez les hommes adultes, le taux de miction utilisé avec 0,75 à 1,6 litre de liquide par jour est considéré 4 à 6 fois, alors que le volume moyen de miction est compris entre 200 et 300 millilitres.

Le taux de miction quotidienne chez les femmes est de 6 à 8 fois 200 à 300 millilitres chacune, lorsque la quantité de liquide susmentionnée est consommée par jour.

Il faut comprendre que ces valeurs sont approximatives et ne doivent être observées que si:

  • la température du corps humain est dans les limites normales;
  • température de l'air inférieure à 30 degrés au-dessus de zéro;
  • pour chaque kilogramme de poids au cours des dernières 24 heures, des liquides de plus de 30 à 40 millilitres étaient bues;
  • aucun diurétique n'a été utilisé, à la fois médical et naturel, par exemple, café, décoction d'églantier et thé vert;
  • pas de palpitations cardiaques et d'essoufflement.

Il faut également garder à l’esprit que pendant la nuit une personne ne devrait pas du tout uriner. Le taux maximal dans ce cas est considéré comme une miction, dont le montant ne dépasse pas 200-300 millilitres.

Les raisons de l’envie de se laver dans un petit

Il est important que l'envie de se rendre aux toilettes de façon modérée puisse être à la fois douloureuse et indolore. La douleur pendant la miction peut être observée dans la région lombaire, ainsi que dans le bas de l'abdomen.

Des mictions fréquentes accompagnées de douleur dans la région lombaire peuvent indiquer:

  • pyélonéphrite. Comme ce processus est assez aigu, il est difficile de ne pas le remarquer. En relation avec cette maladie, la température corporelle augmente, le mal de dos est douloureux, en donnant à l'abdomen, et il y a aussi des mictions fréquentes;
  • urolithiase. Dans le cas de cette maladie, les portions uniques d'urine sont réduites et se mélangent au sang. Il existe également un besoin accru d’utiliser les toilettes de façon modeste la nuit.

Si les mictions fréquentes sont accompagnées de douleurs dans le bas de l'abdomen, le problème se situe probablement dans les parties inférieures du système urinaire:

  • urétrite ou inflammation de l'urètre. Au cours de cette maladie, le volume quotidien d'urine augmente considérablement, ce qui devient également assez trouble;
  • la cystite Cette maladie est la cause la plus fréquente du besoin accru d’utiliser les toilettes de façon modeste. L'urine devient rougeâtre, parfois même avec du pus. Lorsque j'ai uriné, j'ai ressenti une douleur dans la région pubienne. Souvent, la température corporelle augmente et la personne ressent un malaise général, notamment des faiblesses et des nausées.
  • gonflement dans le cou de la vessie. Les symptômes de cette maladie ressemblent beaucoup à ceux de la cystite, mais aucun symptôme d'intoxication n'est observé.
  • Pierres vésicales. Encore une fois, les symptômes ressemblent à des signes de cystite, mais seulement si la pierre bloque la sortie de l’urine;
  • adénome de la prostate. L'envie d'aller aux toilettes de façon modérée passe sans douleur, cependant, le processus même de la miction s'accompagne de sensations très pénibles;
  • vessie neurogène. La personne se sent en bonne santé, sauf que pendant la miction, elle ressent beaucoup de douleur;

Des mictions fréquentes sans douleur peuvent être à l'origine des facteurs suivants:

  • ingestion de grandes quantités de boissons alcoolisées, d'aliments gras ou épicés ou d'aliments riches en sel;
  • stress Dans ce cas, une personne qui vient d'uriner peut instantanément vouloir à nouveau aller aux toilettes avec modération. Cependant, ce n'est qu'un sentiment;
  • la grossesse
  • la menstruation;
  • congélation. De telles sensations peuvent persister plusieurs heures après une hypothermie grave.

Causes pathologiques des appels fréquents aux toilettes, dans une faible mesure

Il y a aussi des raisons pour lesquelles l'envie d'utiliser les toilettes de façon modeste survient souvent la nuit:

  • adénome et carcinome de la prostate. Il est à noter que, le plus souvent, aucun autre symptôme, autre que la miction nocturne, ne peut apparaître.
  • diabète sucré;
  • insuffisance cardiovasculaire.

Dans tous les cas, si une personne commence à ressentir le besoin fréquent d'aller aux toilettes, elle doit consulter un médecin pour en déterminer la cause. Cependant, vous ne devez en aucun cas vous limiter à la quantité de liquide que vous buvez, car au moins deux litres par jour doivent être ingérés dans le corps humain. Sinon, la miction, même si elle sera réduite, mais les dommages causés au corps, au contraire, augmenteront.

15 causes de mictions fréquentes chez les hommes, les femmes et les enfants

La miction fréquente est le besoin urgent d'aller aux toilettes, ce qui se produit plus de 10 fois par jour chez l'adulte, à condition qu'il ne boive pas plus de 2 litres de liquide par jour. Chez les enfants de moins de 12-14 ans, la fréquence normale des mictions est supérieure à celle des adultes et dépend de l'âge.

Augmenter la quantité et / ou le volume de l'urine quotidienne peut être dans diverses maladies. Ainsi, de tels symptômes peuvent provoquer une maladie de la prostate chez l’homme et de l’utérus chez la femme, une inflammation des reins et même une tumeur au cerveau. Traiter les causes et attribuer le traitement approprié devrait être des médecins de spécialités étroites: urologue, néphrologue, gynécologue, endocrinologue et neurologue. Le but de notre publication est de fournir des conseils sur le spécialiste à visiter en premier.

Le taux de déplacements aux toilettes dans un petit

Avant de considérer les causes de la miction fréquente, vous devez déterminer s’il s’agit bien d’une miction fréquente. Pour ce faire, familiarisez-vous avec les normes physiologiques:

Fréquence de la miction par jour

Volume quotidien d'urine

Le volume moyen d'urine par miction

750-1600 (75% du liquide bu par jour)

Le même augmente pendant la grossesse

La même quantité grandit pendant la grossesse

Doit être 2-2,5 ml / kg / heure, qui est divisé par le nombre de mictions

Ce sont les valeurs qui doivent être observées dans les conditions suivantes:

  • température du corps humain - 36,2-36,9 ° C;
  • température ambiante - moins de 30 ° C;
  • 30 à 40 ml / kg de poids ont été bues (ce chiffre sera différent pour les enfants de moins d'un an);
  • les diurétiques n'étaient pas utilisés dans les pilules, ainsi que dans les bouillons de hanches, le café, le thé vert en grande quantité;
  • pas d'essoufflement et / ou de respiration rapide.

Dans le même temps, une personne ne doit pas uriner la nuit, au maximum 1 fois, et le volume d'urine excrété ne doit pas dépasser 200 à 300 ml chez un adulte.

Astuce! Si vos chiffres ou ceux de votre enfant sont supérieurs à la norme ci-dessus, vous devez mesurer le volume total d'urine quotidien, ainsi que les symptômes associés, pour comprendre l'étiologie de cette affection. Nous examinerons ensuite le besoin fréquent d'aller aux toilettes précisément en conjonction avec ces signes.

Si la miction est augmentée et douloureuse

L'apparition de ce symptôme indique les problèmes de la région urogénitale chez les femmes et les hommes. La cause est indirectement indiquée par la localisation de la douleur, comme nous le verrons.

Douleur dans la région lombaire

Si les reins sont blessés et que les mictions sont fréquentes, on parle généralement de telles pathologies:

  1. Pyélonéphrite. Il est difficile de ne pas remarquer un processus aigu: il y a une élévation de la température et de fortes douleurs au dos, ce qui peut donner à l'estomac. Avec l'exacerbation d'une pyélonéphrite chronique et paresseuse, des mictions fréquentes et des douleurs aux reins et au bas de l'abdomen deviennent une priorité. En outre, le volume quotidien d'urine sera augmenté et, au contraire, les portions individuelles seront réduites. La couleur de l'urine n'est généralement pas modifiée.
  2. Urolithiase. Les portions uniques d'urine sont réduites, la couleur est normale ou le sang visible. Les gens urinent souvent pendant la journée, mais il est possible de marcher un peu plusieurs fois la nuit. De plus, il augmente souvent la température et l'urine devient trouble.

Douleur dans le bas de l'abdomen

Si la vessie fait mal et des mictions fréquentes, cela indique une pathologie des parties inférieures de l'urètre:

  1. Inflammation de l'urètre (urétrite). Cela augmente le volume quotidien de l'urine, elle devient elle-même trouble, on peut voir à l'œil nu du mucus, du pus ou du sang. Un symptôme caractéristique - avec tout le processus de miction douloureuse, il existe un fort désir d'uriner à la toute fin (lorsque tout le volume de l'urine est excrété).
  2. La cystite Cette maladie est la cause la plus fréquente de mictions fréquentes. Dans le même temps: l'urine est rougeâtre, parfois du pus y est visible, il est excrété avec sensibilité dans la région pubienne, par petites portions, avec des envies impérieuses. La température corporelle est élevée, des symptômes d'intoxication sont observés: faiblesse, nausée, perte d'appétit.
  3. Les tumeurs au col de la vessie peuvent avoir des manifestations similaires à la cystite, mais il n'y aura aucun signe d'intoxication, de pus dans l'urine et de fièvre.
  4. Les calculs vésicaux peuvent avoir des manifestations similaires si le calcul bloque l'écoulement de l'urine. Une fièvre est possible, mais il n'y aura aucun signe d'intoxication. La douleur peut passer en prenant des antispasmodiques et en changeant la position du corps.
  5. Adénome de la prostate. Dans ce cas, le besoin d'uriner n'est pas douloureux, mais le processus lui-même est ressenti par la douleur dans la région sus-pubienne, un sentiment de vidange incomplète de la vessie. Il y a aussi la miction nocturne.
  6. Vessie neurogène (hyperactive). Dans ce cas, la condition humaine n'est pas perturbée, l'urine ne change pas de couleur, mais des mictions fréquentes surviennent après une forte envie, douloureuse.
  7. Constriction de l'urètre due à des causes acquises ou congénitales. En plus des difficultés et de la miction douloureuse, il n'y a pas d'autres symptômes.

Mictions fréquentes et indolores

Les mictions fréquentes sans douleur sont le symptôme d'un grand nombre de maladies. Essayons d'en considérer quelques-uns.

Causes physiologiques chez l'adulte et l'enfant

La miction peut devenir fréquente à:

  • prendre une grande quantité d'aliments épicés, acides et salés, ainsi que de l'alcool. Il n'y aura pas de douleur, un volume accru d'urine légère est libéré, plus de 200 ml à la fois. Parmi les autres symptômes, seul un léger chatouillement de l'urètre pendant la miction;
  • stress, tension, excitation: une grande quantité quotidienne d'urine de couleur normale est excrétée, tandis que le volume de miction ponctuel n'augmente pas. Il y a un sentiment qu'il faut encore uriner, même si une personne vient d'aller aux toilettes;
  • grossesse: dans ce cas, il y aura d'autres signes de cette maladie;
  • avec la menstruation;
  • après la congélation - dans quelques heures.

Causes pathologiques

Ils peuvent être divisés en ceux qui causent principalement la nuit et une augmentation de la miction 24h / 24.

Des mictions fréquentes la nuit peuvent causer:

  1. Insuffisance cardiovasculaire. Ce sera un gonflement marqué dans les jambes, parfois - et plus haut (abdomen), des interruptions dans le travail du coeur ou de la douleur, essoufflement.
  2. Le diabète. Il y a aussi une soif accrue, une bouche sèche; la peau devient sèche, des plaies et des crevasses qui cicatrisent mal apparaissent dessus.
  3. Adénome et cancer de la prostate. D'autres symptômes, à l'exception de la miction nocturne, peuvent ne pas être remarqués. Pendant la journée, un homme peut se sentir très bien, seulement pour uriner par petites portions. Obtenez plus d’informations sur ces maladies et sur d’autres maladies masculines conduisant à des mictions fréquentes. Vous pouvez consulter l’article suivant: Principales raisons de l’augmentation de la fréquence des mictions chez les hommes.

De même, souvent, uriner de jour comme de nuit, une personne sera avec:

  • diabète insipide. En même temps, il est constamment tourmenté par la soif et boit beaucoup, mais contrairement au sucre «frère», il n’ya pas de bouche sèche, de sécheresse et de démangeaisons cutanées;
  • Cystocèle (prolapsus de la vessie): plus fréquent chez les femmes qui accouchent. En plus des mictions fréquentes sans douleur, on observera également une incontinence urinaire: quand on tousse, soulève des poids, rit, et plus tard - pendant les rapports sexuels;
  • lésions et tumeurs de la moelle épinière;
  • faiblesse des muscles qui composent la paroi de la vessie. La maladie débute dans l’enfance et se caractérise par l’absence de modification de l’état général, mais seulement par des mictions fréquentes dans de petites portions d’urine, ainsi que par une forte envie d’uriner;
  • myome utérin. Dans ce cas, les menstruations douloureuses, les saignements intermenstruels, un volume important de pertes sanguines mensuelles seront également notés;
  • prendre des médicaments diurétiques.

Que faire avec des mictions fréquentes

Compte tenu du grand nombre de causes différentes de cette affection, le médecin doit prescrire le traitement des mictions fréquentes:

  • la cystite, l'urétrite et la pyélonéphrite sont traitées avec des antibiotiques, moins souvent - les médicaments antiviraux;
  • le diabète insipide est traité avec de la vasopressine synthétique;
  • cystocèle - chirurgicalement;
  • en cas de diabète sucré, l’insuline est prescrite ou des médicaments hypoglycémiques en comprimés;
  • dans la lithiase urinaire, le traitement de choix est le concassage de la pierre au laser ou aux ultrasons;
  • L'adénome et le cancer de la prostate sont traités chirurgicalement, seul le nombre d'interventions sera différent.

Astuce! En aucun cas, ne limitez pas le mode de consommation! Une journée dans le corps, pour son fonctionnement normal, doit recevoir au moins 2 litres de liquide. Pour vous débarrasser d'un symptôme aussi déplaisant que les mictions fréquentes, vous ne pouvez entrer à la maison que dans un régime qui limite les repas salés, fumés et l'alcool.

Fréquente et douloureuse envie d'aller aux toilettes

Dans la pratique des médecins, les spécialistes se réfèrent souvent à la nécessité d'uriner plus de 10 fois par jour et si, pendant ce temps, 2 litres de liquide sont bus.

Sinon, vous pouvez parler d'un problème pathologique dans le corps humain et vous devriez consulter un médecin et vous faire examiner, car cela pourrait indiquer l'évolution de nombreuses maladies.

Taux journalier de volume et nombre d'actes de miction

Avant de parler de rejet, il est important de déterminer la portée de la norme et de déterminer si le processus lui-même les dépasse réellement. Par exemple, le taux pour les hommes est de 750 millilitres et jusqu’à 1,6 litre d’urine par jour, avec une fréquence de visite de la latrine de 4 à 6 fois, une seule portion d’urine - de 200 à 300 ml. Chez les femmes, 6 à 8 visites aux toilettes sont considérées comme la norme, soit 200 à 300 millilitres d’urine à la fois.

Mais il suffit de noter que cette norme est approximative et doit être considérée comme la norme si les conditions suivantes sont remplies:

  1. Les indicateurs de température du corps de chaque personne sont dans la plage normale et, en même temps, la température ambiante est inférieure à + 30.
  2. Une certaine quantité de liquide a été bue - pour que le corps fonctionne normalement et élimine l'excès de liquide. Le calcul est simple - par kilogramme de poids, pas plus de 30 à 40 ml de liquide.
  3. À la veille de ne pas utiliser des médicaments diurétiques et des remèdes populaires qui favorisent l'écoulement de l'urine.
  4. On n'a pas diagnostiqué de palpitations ni d'essoufflement dans le patient.

Causes des envies fréquentes

Il suffit de noter que la miction peut être douloureuse et indolore. Les raisons de l'envie accrue d'utiliser les toilettes peuvent être très différentes, mais dans chaque cas, elles ne doivent pas être ignorées.

Miction douloureuse

Les mictions douloureuses, chez les hommes comme chez les femmes, parlent de telles pathologies:

  1. La pyélonéphrite est un processus aigu, accompagné de fièvre et d'épisodes de douleur dans la partie inférieure du péritoine, avec des envies fréquentes d'aller aux toilettes. Avec l'exacerbation de l'évolution de la pathologie, les indicateurs du volume quotidien d'urine excrétée augmentent également, mais les portions uniques seront petites. Dans la couleur de l'urine pour la plupart ne change pas.
  2. Urolithiase. La portion unique de l'urine excrétée est réduite et des taches de sang peuvent être présentes dans sa composition. Le plus souvent, le besoin de vider l'uretère gêne le patient la nuit.
  3. L'uréthrite est une inflammation de l'urètre, qui entraîne une augmentation significative du volume quotidien de l'urine, qui devient en même temps très trouble. En outre, la couleur de l'urine peut non seulement devenir trouble, mais des taches de sang peuvent également y apparaître. Ce sont les visites aux toilettes de nuit qui deviennent plus fréquentes que les visites aux toilettes de jour.
  4. La cystite En cas de cystite, l'urine peut devenir rouge et, dans certains cas, contenir des taches de pus. Lors de la visite aux toilettes - la douleur est localisée dans la région du pubis, tandis que le patient ressent une faiblesse et un malaise, une fièvre, des nausées.
  5. Tumeur utérine du col utérin - symptômes similaires aux signes de l'évolution de la cystite, mais sans le déroulement du processus d'intoxication. Le plus souvent, le besoin accru de toilettes va perturber la nuit, il peut y avoir du sang et des taches de pus dans la composition de l'urine.
  6. Pierres - les symptômes caractéristiques de la cystite se manifestent lorsqu’ils se forment, mais seulement si la pierre bloque la circulation de l’urine. Dans ce cas, la température corporelle peut augmenter, les symptômes d'intoxication du corps se développent.
  7. Adénome touchant la prostate. L'envie d'aller aux toilettes est fréquente, sans douleur, mais la miction elle-même est très douloureuse. L’homme lui-même éprouve un sentiment de vidange incomplète et les toilettes deviennent de plus en plus urgentes.
  8. Vessie neurogène - cette pathologie n’affecte pas l’état général du patient, mais lorsqu’elle va aux toilettes et quand on urine - la douleur d’une nature forte et coupante après une forte poussée vers la toilette se manifeste. Cela est dû à la défaite et à la perturbation des muscles.

Miction indolore

La miction indolore peut être déclenchée par les causes fondamentales suivantes:

  1. Consommation d'alcool, ainsi que d'aliments gras ou épicés, d'aliments et de plats à forte teneur en sel. Ainsi, lors de la visite aux toilettes et de la miction, il n’ya pas de douleur, de même que la couleur de l’urine ne change pas, le seul symptôme est que lors de la visite aux toilettes, un homme ou une femme peut ressentir une légère sensation de brûlure.
  2. L'état de stress est un facteur exclusivement psychologique sans processus pathologiques physiologiques. Dans ce cas, le volume d'urine attribué augmente, mais les portions uniques ne changent pas.
  3. La grossesse et la menstruation sont les causes des envies fréquentes d'aller aux toilettes, alors que les pressions exercées par le fœtus sur le système urogénital, ainsi que les modifications hormonales, sont fréquentes. Le volume de l'urine lui-même ne change pas, mais sa composition peut être quelque peu trouble, dans l'urine - il y a des caillots sanguins.
  4. Hypothermie et diminution de la température corporelle. L'environnement peut également déclencher des appels fréquents aux toilettes. Dans ce cas, nous parlons du mécanisme de protection du corps, qui ne modifie pas le volume quotidien de l’urine, mais augmente le nombre d’urines libérées lors de la visite aux latrines.
  5. Adénome et carcinome touchant la prostate. Le plus souvent, c’est un symptôme tel que ces processus pathologiques se manifestent - par le recours fréquent aux toilettes, mais la dose quotidienne d’urine et des portions uniques de son écoulement ne changent pas pour la plupart.
  6. L'évolution du diabète sucré - miction fréquente et soif, transpiration accrue peut indiquer l'évolution de cette pathologie. Parallèlement à des envies fréquentes d'aller aux toilettes, le patient peut ressentir un assèchement de la bouche et des démangeaisons, une peau sèche.

Dans tous les cas, il convient de consulter un médecin, de subir un examen et un traitement, en tenant compte de la cause profonde qui a provoqué la pathologie. Dans le même temps, il est important de ne pas vous limiter à boire: chaque jour, une personne devrait consommer entre 1,5 et 2 litres de liquide. Limiter la consommation de liquides ne permet pas de résoudre le problème, alors il est préférable d’aggraver et d’aggraver la pathologie.

Recommandations de traitement

Tout d'abord, un traitement est prescrit en tenant compte de la cause fondamentale de la pathologie. Après le diagnostic, les médecins prescrivent un traitement médicamenteux:

  1. Les bloqueurs des alpha-adrénorécepteurs sont prescrits - il peut s’agir de la térazosine ou de la tamsulosine.
  2. Inhibiteurs de la 5-alpha réductase - Le dutastéride est un médicament efficace.

Prise en compte de la cause fondamentale de la pathologie - les médecins peuvent prescrire d’autres médicaments correspondant au cours de la pathologie. Par exemple, lors du diagnostic de la cystite, les médecins prescrivent l'utilisation de médicaments tels que Zenix, Monural et, au cours de l'oncologie, une néoplasie est traitée au tout début, avant d'éliminer les conséquences négatives sous la forme d'un désir fréquent de vider la vessie.

Il est impératif de prescrire des complexes de vitamines et de minéraux qui renforcent le corps et améliorent l'état général du patient. Au cours du traitement - il est important d’exclure le café fort et l’alcool, de suivre un régime, d’éliminer les cornichons et de fumer, de gras et frits, de boire suffisamment d’eau pure.

Outre les médicaments, vous pouvez appliquer et utiliser les outils de l'arsenal de la médecine traditionnelle. Par exemple, vous pouvez entrer dans le régime alimentaire des noix ou des pignons, ce qui augmente le tonus des muscles lisses de la vessie et réduit la production d'urine la nuit. Vous pouvez également entrer dans le régime alimentaire et les fruits secs - le corps dépense pour leur traitement une grande quantité de liquide, ce qui affecte également le volume de l'urine quotidienne. Il suffit de manger 100 à 200 fruits séchés avant de se coucher, après les avoir nettoyés et rincés à l’eau bouillante.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur - causes et traitement

Les mictions fréquentes chez les femmes sont courantes. Il peut être associé à toute pathologie ou manifestation d'un état physiologique particulier. Les mictions fréquentes sont désignées par le terme "pollakiurie".

Beaucoup de femmes sont confrontées à un problème aussi délicat dans le monde moderne. Les causes de mictions fréquentes chez les femmes sans douleur peuvent être très différentes et ne nécessitent donc pas de comparer votre cas à celui d'un ami. Cette condition ne cause aucun inconvénient, les femmes ne sont donc pas toujours pressées de consulter leur médecin, ce qui est une erreur.

Normalement, une femme visite les toilettes pour un petit besoin 10-13 fois par jour. Si ce chiffre est beaucoup plus élevé, il s'agit du premier signal d'inquiétude. Surtout devrait être prudent lorsque la miction est accompagnée d'une douleur dans le bas-ventre.

Dans cet article, nous examinerons les raisons pour lesquelles les femmes ont fréquemment besoin d'uriner, les causes de cette affection, ainsi que les méthodes modernes de diagnostic et de traitement.

Y a-t-il des normes?

Chaque corps féminin a ses propres normes, il est donc impossible de dire avec certitude à quel point chaque personne doit marcher avec un petit chaque jour. Beaucoup de facteurs. Combien de liquide que vous consommez pendant la journée, autant de voyages et d’augmentations ou diminutions du taux de miction.

En règle générale, si les mictions fréquentes sont pathologiques, elles sont accompagnées d'un ou plusieurs symptômes:

  • sensation de brûlure, douleur ou démangeaisons dans l'urètre lorsque la vessie est vide;
  • le volume insignifiant d'urine libéré pendant la miction (normalement 200-300 ml);
  • si la fréquence des mictions perturbe le rythme normal de la vie (crée un inconfort au travail ou pendant la nuit).

Si vous allez aux toilettes jusqu'à 10 fois par jour et 1 à 2 fois la nuit et que vous ne présentez pas d'autres symptômes inhabituels, vous n'avez pas à vous inquiéter.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Chez les femmes, mictions fréquentes sans douleur, souvent dans des situations associées aux processus naturels du corps. Ces facteurs incluent notamment:

  • consommer de grandes quantités de liquide;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques;
  • utiliser des infusions ou des décoctions d'herbes ayant un effet diurétique prononcé;
  • porter un enfant;
  • pendant la ménopause;
  • l'hypothermie;
  • situations stressantes ou agitation intense;
  • chez les femmes plus âgées.

Les anomalies pathologiques dans le corps d'une femme peuvent également provoquer des mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées de douleur et peuvent ne pas:

  1. Le diabète. Les signes de miction fréquente chez les femmes sans douleur peuvent apparaître dans le diabète sucré, lorsque la glycémie reste élevée pendant longtemps. La soif qui se présente dans ce cas a pour conséquence qu'une femme consomme une grande quantité de liquide, ce qui la pousse abondamment et va souvent aux toilettes «de façon modeste».
  2. La cystite La cystite aiguë se caractérise par des mictions fréquentes et douloureuses, l'apparition de sang dans les urines, des douleurs à la vessie et au périnée. Ces symptômes sont également observés dans la forme chronique de la maladie pendant les périodes d'exacerbation. Le plus souvent, l'agent causal est E. coli. La bactérie pénètre dans la vessie par l'urètre, est fixée sur les parois de la vessie et commence à éroder la membrane muqueuse.
  3. Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes et des douleurs douloureuses prolongées sont les symptômes de la pyélonéphrite. Pendant l’exacerbation, il y a une faiblesse, des frissons, des nausées, une forte augmentation de la température. La pyélonéphrite est traitée pendant longtemps. Des analgésiques, des antispasmodiques, des antibactériens sont prescrits.
  4. Dysfonctionnement des muscles pelviens de nature neurologique. Lorsque des troubles neurologiques surviennent, des problèmes d'innervation des muscles chargés de vider la vessie entraînent une modification de la fréquence des mictions.
  5. Urolithiase. À mesure que les conglomérats de sels augmentent, l'augmentation de la douleur complique progressivement les mictions fréquentes.
  6. Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins. Des mictions fréquentes provoquent des problèmes de vaisseaux sanguins et une insuffisance cardiaque. Le processus est aggravé la nuit. Une activité de jour intense peut entraîner un œdème. Ils descendent la nuit et sont exprimés dans les mictions fréquentes. Les mesures thérapeutiques sont de nature étiologique, elles devraient compenser l'insuffisance cardiaque.
  7. Maladies gynécologiques. L'une des pathologies courantes à l'origine de ce symptôme après 35 ans est celle des fibromes utérins négligés. C'est une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie. Chez les filles plus jeunes, l'augmentation de la miction peut être causée par des MST, ainsi que par des vaginites d'étiologies diverses, etc. Le problème devient parfois une conséquence du prolapsus de l'utérus.
  8. Insuffisance rénale chronique. Il peut se développer en raison de certaines affections chroniques du système excréteur. La cause la plus fréquente est la glomérulonéphrite, la pyélonéphrite, la lithiase urinaire, l'amylose rénale, la maladie polykystique et d'autres anomalies du développement de cet organe. L’une des premières manifestations de l’insuffisance rénale est une miction nocturne fréquente, ainsi qu’une augmentation du besoin de jour.
  9. Lésion de la moelle épinière. Vous ne pouvez pas ignorer le fait d'effets mécaniques sur la colonne vertébrale.
  10. Infections génitales. Ils conduisent à une inflammation de l'urètre et son irritation provoque l'apparition d'une envie fréquente d'uriner. Même le muguet banal peut conduire à la nécessité d'aller aux toilettes plus souvent que d'habitude.

Il est important de comprendre que sans traitement approprié des mictions fréquentes chez la femme, les symptômes d'une éventuelle maladie peuvent se transformer en une forme chronique et, à l'avenir, affecter négativement le système de reproduction ou avoir de graves conséquences pour la santé.

Comment traiter les mictions fréquentes chez les femmes?

Parler du traitement des mictions fréquentes chez la femme n'est possible qu'après la détection de la maladie qui l'a provoquée. Après tout, les schémas de traitement de diverses pathologies sont significatifs, et parfois même radicalement différents les uns des autres.

Par conséquent, lorsque le besoin urgent d’uriner a commencé, il faut d’abord exclure les causes physiologiques de ce phénomène:

  • une alimentation enrichie d'aliments ou de boissons à effet diurétique, d'abus de café, de boissons alcoolisées;
  • situations stressantes;
  • la grossesse
  • l'hypothermie;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques.

Les principales indications pour aller chez le médecin sont les suivantes:

  • brûlures et crampes pendant la miction;
  • douleur abdominale basse;
  • faiblesse générale dans le corps;
  • retard ou incontinence;
  • écoulement (sanglant) des organes génitaux;
  • manque d'appétit.

Selon la cause identifiée, après avoir réussi l'examen, une femme peut se voir attribuer:

  • antibiothérapie;
  • pré et probiotiques;
  • antispasmodiques;
  • médicaments hormonaux;
  • des analgésiques;
  • les uroantiseptiques;
  • les sédatifs;
  • physiothérapie, y compris UHF, iontophorèse, électrophorèse, inductothermie, etc.
  • Thérapie par l'exercice, y compris les exercices de Kegel;
  • phytothérapie.

Cependant, même les mictions fréquentes sans douleur, qui sont préoccupantes depuis longtemps, ne doivent pas être négligées. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à connaître les causes réelles du problème et à vous prescrire un traitement efficace.

Quel médecin contacter

Avec des mictions fréquentes, vous devez contacter le thérapeute et vous soumettre à un premier examen: passer des tests sanguins et urinaires, passer une échographie des voies urinaires. En cas de maladie rénale, il doit être traité par un néphrologue, et dans la pathologie de la vessie - par un urologue. Le diabète (sucre et non sucre) est traité par un endocrinologue.

Pourquoi veux-tu toujours aller aux toilettes?

Augmentation de la miction physiologique

Les envies fréquentes d'aller aux toilettes, ne nécessitant aucun traitement, peuvent être dues à l'utilisation de:

  • quantités excessives de melon d'eau;
  • l'alcool, en particulier la bière;
  • un grand nombre de tasses de café;
  • viande, cornichons, plats épicés;
  • médicaments à effet diurétique - diurétiques (Lasix, Furosémide), antihypertenseurs (Arifon, Acripamid, Lorista, Mikardis plus).

Des mictions fréquentes sont également possibles lors de la prise d'herbes médicinales: stigmates de maïs, thé aux reins, feuille d'airelles. Même la camomille habituelle, dont la décoction est prise dans diverses maladies inflammatoires de la gorge, peut provoquer des envies fréquentes. Le désir fréquent d’écrire est propre aux femmes enceintes, en particulier au cours du premier et du dernier mois de la grossesse. Une envie physiologiquement accrue d'uriner pendant la grossesse, nécessitant parfois une vidange immédiate, est due à la compression de la vessie par l'utérus et aux mouvements du fœtus en croissance, ainsi qu'à l'affaiblissement du tonus musculaire du jour du bassin dû à un ajustement hormonal. Dans la normale pour les femmes enceintes est considérée comme une augmentation de l'envie de 2 à 3 fois.

Mictions fréquentes: un signe de maladie

Si une personne élimine l'augmentation physiologique de la miction, vous devriez écouter attentivement votre propre corps. Habituellement, les mictions fréquentes dues à une pathologie sont associées à d'autres symptômes. Les causes les plus fréquentes de mictions fréquentes:

Maladies du système urinaire

La pathologie de n'importe quelle partie du système urinaire est toujours accompagnée par des envies fréquentes. Lorsque cela se produit, les symptômes suivants:

  • urétrite - brûlure pendant la miction, sensation de plénitude dans la vessie;
  • cystite - douleur douloureuse, écoulement fréquent d'une petite quantité d'urine, douleurs abdominales basses;
  • pyélonéphrite - douleurs de recul, fièvre et intoxication (faiblesse, peau pâle, etc.);
  • urolithiase - le mouvement des plus petites pierres (sable) provoque des douleurs dans le dos et le bas de l'abdomen, des brûlures (avec le passage du sable dans l'urètre), du sang est souvent fixé dans l'urine;
  • incontinence urinaire - en raison du faible tonus musculaire du sphincter urétral, est souvent observée chez les personnes âgées;
  • hyperactivité vésicale - une hypertonicité congénitale ou acquise des muscles provoque des envies fréquentes d'aller aux toilettes de façon modeste;
  • Prolapsus de la vessie - souvent diagnostiqué chez les femmes âgées, désir fréquemment de provoquer l'écoulement d'une petite quantité d'urine.

Troubles hormonaux

Les perturbations endocriniennes affectent tout le corps, y compris la fonction urinaire. Le désir fréquent de visiter les toilettes se produit dans les conditions suivantes:

  • point culminant chez les femmes - l’atténuation du fonctionnement des hormones sexuelles conduit à un affaiblissement du tonus musculaire;
  • diabète sucré - sensation de plénitude constante de la vessie accompagnée de soif, de démangeaisons dans le périnée et d'une odeur désagréable de cétone urinaire.

Maladies sexuellement transmissibles

Toute infection sexuellement transmissible peut provoquer des mictions fréquentes. La gonorrhée, la trichomonase, le gardnerellez et même le muguet surviennent souvent lors de la propagation de l'infection dans les voies urinaires. En même temps, des symptômes spécifiques et prononcés (pertes purulentes, fromage ou brunâtres) ne sont pas toujours observés. Le plus souvent, ces maladies donnent des symptômes effacés (la trichomonase est asymptomatique chez l'homme, chez la femme - la gonorrhée), et le diagnostic est posé uniquement sur la base d'une analyse spécifique. Des mictions fréquentes peuvent être la seule manifestation d'une infection par mycoplasme, uréoplasme ou chlamydia.

Maladies oncologiques

Je veux toujours aller aux toilettes pour les tumeurs des organes pelviens. Cependant, chez la femme, des symptômes similaires associés à des irrégularités menstruelles peuvent provoquer des ganglions myomateux. Un homme souffrant d'adénome de la prostate ou de prostatite constate également des mictions fréquentes et une altération de la fonction érectile. Une pathologie rare - le cancer de l'urètre - se caractérise à un stade précoce par des envies fréquentes. En raison du rétrécissement de la lumière de l'urètre, une accumulation même minime de l'urine dans la vessie provoque un désir de se vider.

Miction pathologiquement fréquente: qu'est-ce que c'est?

Les mictions fréquentes indiquent la présence d'une pathologie dans les cas suivants:

  • la fréquence des pulsions est supérieure à la norme quotidienne (plus de 9 fois);
  • le volume d'urine en urinant est inférieur à 200 ml;
  • en même temps, d'autres symptômes douloureux apparaissent.

Si une personne observe les trois signes et exclut complètement une augmentation physiologique de la miction, il est nécessaire de consulter un médecin.

Que faire

En cas de besoin fréquent d'aller aux toilettes, vous devriez consulter votre médecin et vous soumettre à un examen approfondi dans un établissement médical. La consultation d'un gynécologue (femme) et d'un urologue (homme) est souvent nécessaire. L'enquête comprend:

  • analyse d'urine, parfois des échantillons spécifiques (par exemple, selon Nechyporenko) - pour détecter les protéines, les sels, les leucocytes et le sang;
  • un frottis de l'urètre / du vagin - afin d'exclure les maladies inflammatoires des organes génitaux;
  • Échographie - examen de la vessie et des reins;
  • CT, IRM - le plus souvent réalisée avec des maladies graves.
  • Respecter un régime de boisson adéquat et une alimentation saine.
  • Hygiène génitale.
  • Refus de boissons alcoolisées.
  • Dans le cas de l’incontinence urinaire diagnostiquée, le meilleur remède à la maison est la décoction de millefeuille.
  • Les herbes diurétiques ne peuvent être utilisées que si des études instrumentales (ultrasons) ont prouvé l'absence de calculs rénaux.

Les mictions fréquentes ne cessent qu'après l'élimination de la maladie en cause. L'automédication ou le traitement inadéquat des maladies inflammatoires peuvent éventuellement conduire à une hypotonie musculaire persistante de la vessie et à une incontinence urinaire.

Plus D'Articles Sur Les Reins