Principal Prostatite

Cystite pendant l'allaitement: comment traiter

La cystite est une maladie féminine commune qui est une infection des voies urinaires. Malheureusement, après la naissance d'un enfant, la probabilité et le développement de la cystite vont augmenter. Surtout si les tissus mous ont été blessés pendant le travail ou des complications sont survenues.

Il existe deux types de cystite:

  1. Non compliqué - le stade initial de la maladie, dans lequel l'infection n'affecte que les parois de la vessie. Parfois accompagné d'urétrite;
  2. Compliquée - une maladie dans laquelle l'infection monte de la vessie et affecte un ou les deux reins.

Dans la phase initiale, la température ne monte pas. Cependant, si la température a dépassé 38 degrés, consultez immédiatement un médecin. Très probablement, la maladie est devenue plus aiguë.

La cystite compliquée mène à l'insuffisance rénale et à d'autres problèmes. Pour éviter cela, il est nécessaire de commencer le traitement de la cystite pendant l'allaitement et pas seulement à un stade précoce.

Comment déterminer la cystite

Comme d'autres maladies, la cystite a ses propres symptômes. L'infection est caractérisée par les symptômes suivants:

  • Besoin fréquent d'uriner. Dans les toilettes, vous voulez beaucoup plus souvent, mais en même temps, très peu d'urine est excrétée
  • Douleur lorsque vous urinez avec des coupures et des brûlures;
  • Sévérité périodique et douleur dans l'os sus-pubien;
  • Parfois, l'incontinence;
  • Urine avec un petit mélange de sang.

La bactérie est la cause de l'infection. Tout d’abord, c’est E. coli. Il provoque jusqu'à 90% des cas de cystite. En outre, le staphylocoque, la chlamydia et même le muguet peuvent provoquer la maladie.

Il convient de noter que le muguet n’est pas une maladie inoffensive, comme cela semble être le cas pour beaucoup. Les champignons en cours d'exécution provoquent à la fois la cystite et la mammite. En outre, l'infection provoque une gêne et des douleurs à la poitrine. Cela conduit à une perte de lait et à une mauvaise lactation. Par conséquent, il est important que la mère qui allaite commence le traitement correctement et à temps.

Pour aider à guérir le muguet, des suppositoires topiques et une pommade au mamelon, Pimafucin, Livarol, Zalain, Lomexin et certains autres aideront.

Une infection est souvent due à une hypothermie et à des modifications des niveaux hormonaux. Par conséquent, la cystite pendant l'allaitement est une maladie courante. Après tout, pour arrêter les saignements pendant ou après l’accouchement, une femme a parfois la glace sur le ventre. De plus, une défaillance hormonale grave survient chez une femme qui allaite.

Antibiotiques pour le traitement de la cystite

Le traitement de la cystite pendant l'allaitement ne peut que consulter un médecin! N'oubliez pas que de nombreux médicaments entrent dans le sang et le lait maternel. Cela signifie que les composants chimiques vont pénétrer dans le corps du nourrisson. En conséquence, cela entrave le développement du bébé et provoque des troubles digestifs, des allergies et des intoxications.

De plus, certains médicaments peuvent modifier la qualité du lait et réduire la lactation.

Par conséquent, il est important qu'un spécialiste choisisse des médicaments. En règle générale, le traitement est effectué avec des antibiotiques. Certaines peuvent prendre des mères allaitantes.

Monural

Le médicament le plus courant et le plus efficace qui soit sans danger pendant la grossesse et l’allaitement. La composition pénètre dans le lait maternel en très petites quantités. Cette quantité bloque facilement le calcium contenu dans le lait maternel. Par conséquent, les composants du médicament ne pénètrent pas dans le corps du bébé.

Le coût est de 350 à 400 roubles.

Zinnat

Entièrement compatible avec l'allaitement. Le lait pénètre dans une petite dose, mais ne crée pas de risque pour le nouveau-né. De plus, un remède sûr est souvent prescrit pour le traitement antibactérien des nourrissons. Combat efficacement les infections urinaires et respiratoires, ainsi que les infections cutanées.

Le coût moyen est de 300 roubles.

Amoxlive

Ce médicament est plus souvent choisi par les mères pendant l'allaitement. Il est compatible avec l'allaitement, puisqu'il ne pénètre pratiquement pas dans le lait. Un remède efficace débarrasse rapidement le corps des germes et des infections bactériennes. À propos des règles d’admission et de composition, lisez l’article intitulé «Allaitement d’Amoxiclav».

Le coût du médicament varie entre 240 et 450 roubles, en fonction de la forme de libération et du nombre de comprimés par boîte.

Les antibiotiques ci-dessus ne nécessitent pas l'arrêt de l'allaitement. Cependant, tout en prenant d'autres agents antibactériens, il est nécessaire d'abandonner l'attachement du bébé au sein. La réception de tels médicaments est prescrite à la lactation dans des cas extrêmes, car il est très difficile de revenir à la lactation précédente. De plus, à ce stade, l’enfant se retrouve sans nourriture utile et nécessaire, ce qui peut nuire à la santé et au développement.

Si vous avez encore besoin de prendre de tels antibiotiques et d'interrompre l'allaitement, retrouvez la procédure de restauration de l'allaitement ici.

Phytothérapie pour les mères allaitantes

Dans le traitement de la cystite, il est préférable d'utiliser des médicaments à base de plantes. Il est particulièrement recommandé de choisir de tels médicaments au stade initial de la maladie. Les phytopreparations sont sans danger pour la mère et le bébé. Aujourd'hui, il existe deux moyens les plus efficaces - Canephron et Fitolysin.

Les deux produits ont des propriétés antiseptiques et réduisent l'inflammation. Ils soulagent la douleur et rétablissent la fonction rénale. L'effet diurétique élimine les toxines et les bactéries des organes, ce qui accélère la récupération. Cependant, la phytothérapie nécessite un long traitement, qui dure au moins trois semaines.

Canephron

Phytolysine

  • Feuilles de romarin;
  • La centaurée;
  • Les racines de l'amour.
  • Herbe de la verge d'or;
  • Barn et Glutz Bird;
  • Racines de lovage et de persil;
  • Graines de fenugrec;
  • Oignon Husk;
  • Feuilles de bouleau;
  • Huile de sauge et pin, orange et menthe poivrée

Considérez que certains éléments de la composition des médicaments Canephron et Fitolysin peuvent provoquer des allergies chez la mère ou le bébé en raison d’une intolérance individuelle. Dans ce cas, arrêtez de le prendre immédiatement. Tant Fitolysin que Kanefron ne peuvent être bues pendant l'allaitement qu'après avoir été nommés médecin et sous la stricte surveillance d'un spécialiste!

Parfois, les instillations sont utilisées pour traiter la cystite post-partum, qui est perfusée ou injectée dans un organe enflammé, à savoir la vessie. Les préparations topiques ne divergent pas dans le sang, ce qui rend l'allaitement sans danger. Ces moyens incluent Protargol, Collargol et quelques autres.

Remèdes populaires et prévention

Souvent, la médecine traditionnelle vient en aide aux mères allaitantes et remplace les médicaments. Cependant, avec un tel traitement, il est nécessaire de consulter un médecin. Après tout, certains composants des recettes conduisent à des allergies et les méthodes ne font qu'aggraver la situation.

  • Le régime sans sel est bon aux premiers symptômes. Refuser des plats salés et fumés, gras et épicés. Le sel et les autres épices augmentent l'enflure et l'inflammation des muqueuses. En outre, ce menu mère a des effets néfastes sur le bébé, en particulier au cours des deux ou trois premiers mois suivant l’accouchement. Le régime alimentaire pendant la lactation doit nécessairement contenir des protéines et des aliments d'origine végétale.
  • Buvez plus de liquides pour éliminer les toxines du corps. L'eau minérale réduit l'acidité de l'urine. Mais les boissons sucrées et le café devraient être exclus. Si vous aimez le café, la chicorée viendra en remplacement. Chaque jour, la mère devrait boire au moins 2 litres de liquide. En outre, l'eau et les autres boissons chaudes autorisées ont un effet positif sur la production de lait;
  • Les bouillons de plantes médicinales et les boissons aux fruits sont excellents au stade initial de la maladie et conviennent à la prévention des maladies infectieuses et virales. Boire une décoction de jus d'églantier, de canneberge et d'airelle;
  • Un mélange d'herbes. Vous pouvez également faire une décoction de plusieurs types de plantes médicinales. Ceux-ci incluent le millepertuis, les airelles et les canneberges, la busserole et la bruyère, l'achillée millefeuille et la camomille.

Le jus de canneberge et d’airelle a des propriétés diurétiques et est rapidement retiré des organes. Lorsque vous allaitez, ne prenez pas de boissons aux fruits dans les magasins, car elles contiennent souvent des conservateurs et d’autres produits chimiques dangereux.

Pour faire du jus de canneberge, prenez 100 grammes de baies, la même quantité de sucre et 0,5 litre d’eau. Berry trie et lave soigneusement. Mash, transférer à la gaze et presser le jus. Remplir le gâteau avec de l'eau et porter à ébullition, filtrer et ajouter le sucre. Mélangez ensuite, versez le jus pressé et mélangez à nouveau.

Buvez du jus 1-1.5 mois. En outre, cette boisson convient à la prévention du rhume et des maladies infectieuses, y compris la cystite. Conservez le jus au réfrigérateur et réchauffez-le avant de le boire.

Gardez votre santé et votre hygiène, ne pas trop refroidir et suivre un régime. Alors la cystite vous passera!

Traitement de la cystite pendant l'allaitement

La cystite, qui est souvent causée par une microflore sous condition pathogène, est l’un des problèmes les plus courants après l’accouchement. Le corps affaibli par l'accouchement est facilement susceptible d'être infecté, en particulier le système génito-urinaire féminin. Il est nécessaire de traiter l’inflammation, même si une femme qui allaite est atteinte de cystite.

Comment traiter la cystite après un régime d'accouchement

Le principal objectif de la mère qui allaite doit être fait sur un régime. La qualité du lait, mais aussi la santé de la mère, dépendent de la nutrition, en particulier si un processus inflammatoire de la vessie est détecté. Exclus du régime dans le traitement de la cystite pendant l'allaitement Boissons sucrées, thé, café. Il est utile de boire des jus de fruits frais, des décoctions aux propriétés antiseptiques et diurétiques. Le traitement de la cystite à domicile implique un régime spécial, dans lequel vous devez exclure les produits:

  • salé;
  • pointu;
  • frit
  • fumé

Prescrire une boisson abondante, meilleure - eau minérale, qui claque l’urine et aide à se débarrasser des symptômes désagréables de brûlure lors de la miction. Pourquoi est-ce que cela se passe? L'urine a une réaction légèrement acide; par conséquent, quand il entre en contact avec des tissus enflammés, il provoque une sensation de brûlure. L'urine dont le pH est presque neutre, après alcalinisation avec de l'eau minérale ou des préparations spéciales, ne blesse pas les parois de la vessie enflammée.

Médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite

L'inflammation de la vessie est souvent associée à la présence de l'agent pathogène - Escherichia coli, parfois - de Chlamydia, de Candida, de champignons, d'Ureaplasma. Pour diagnostiquer une inflammation, effectuez les études suivantes:

  • culture d'urine;
  • test sanguin;
  • Échographie;
  • tests pour les MST;
  • la cystoscopie.

Après une étude clinique, le médecin peut prescrire le traitement approprié. Comment traiter la cystite pendant l'allaitement? L'infection peut être contractée pendant ou après l'accouchement, ou apparaître sur le fond d'une immunité affaiblie. La présence d'une infection implique le traitement de la cystite pendant l'allaitement avec des médicaments antibactériens. Les antibiotiques céphalosporines sont plus couramment utilisés comme médicaments pour traiter la cystite chez les femmes après l'accouchement. Ces médicaments comprennent:

Si l'on détecte E. coli lors du semis d'urine sur la flore, des antibiotiques du groupe de la pénicilline sont prescrits, ils sont efficaces et ne peuvent pas nuire pendant l'allaitement:

Si un autre agent pathogène est identifié, il est possible de prescrire un antibiotique du groupe des quinolones (ofloxacine), dérivés de l'acide phosphonique (Monural). Il est important de consulter un médecin à temps et de ne pas boire vous-même des médicaments antibactériens afin de ne pas provoquer de conséquences sous forme de résistance aux micro-organismes, et donc d'infection chronique des voies urinaires. En outre, le médecin vous prescrit ces pilules en prenant, ce qui vous évite d'interrompre votre traitement. Dans certains cas, le traitement de la cystite au cours de l'allaitement est efficace avec les comprimés du groupe des nitrofuranes:

  • Furagin;
  • Furadonine;
  • Nitrofurantoïne.

La nomination de tels antibiotiques implique l’interruption de l’allaitement. Même après que les symptômes désagréables ont disparu, vous devez boire pour boire tout le cours. Seulement après des analyses répétées, dans lesquelles il n'y aura pas de déviations, la maladie est considérée comme vaincue. Le traitement ne doit pas se terminer par le soulagement des symptômes, mais doit durer au moins cinq jours.

Traitement symptomatique de la cystite pendant l'allaitement

Le problème le plus important de cette maladie est constitué par des symptômes désagréables qui rendent les aller aux toilettes fréquentes et douloureuses. Comment traite-t-on la cystite chez les femmes qui allaitent? En plus de la thérapie antibiotique, il est important de se débarrasser des symptômes désagréables. Les canneberges et le jus de canneberge, qui ont des propriétés antibactériennes et diurétiques, constituent une aide rapide pour se débarrasser de l'inflammation. L'alcalinisation de l'urine avec de l'eau minérale et des préparations telles que Kataria, Cymalon aident à l'anesthésie. Complétez le traitement avec des remèdes à base de plantes diurétiques et anti-inflammatoires:

Comment traiter les remèdes populaires de la cystite

Les recettes de la médecine traditionnelle aident à se débarrasser de la douleur causée par l'inflammation. Cependant, il est nécessaire de se rappeler qu'elles ne sont qu'un complément au traitement pendant l'allaitement, et la prescription indépendante de tout médicament entraîne de nombreuses infections chroniques et autres complications. Dans la médecine traditionnelle, il existe de nombreuses recettes à usage externe, mais il est préférable d'utiliser des infusions à base de plantes et des thés diurétiques. Frais d’infusion (2-3 plantes de la liste):

Frais d'infusion pour la prescription sur l'emballage, souvent - 1 cuillère à soupe. l 200 ml d'eau bouillante. Le traitement avec décoctions dure 2 semaines avec pauses obligatoires. Pour soulager l'inflammation encore aider:

  • thés à la camomille, pôles communs et busserole ordinaire;
  • poudre de graines de céleri et guimauve - ils ont un effet adoucissant.

Traitement topique de la cystite avec HB

Pour le traitement des femmes après l'accouchement, elles utilisent souvent la méthode d'instillation dans la vessie. Cette méthode consiste à introduire dans l’urètre des médicaments qui agissent sur les parois du corps et éliminent l’inflammation. Un tel traitement ne peut être prescrit qu'après une biopsie et une cystoscopie. Les contre-indications à un tel traitement sont les inflammations chroniques. Cette méthode est traitée avec prudence et utilisée après l’étude. Le cours de l'instillation est de cinq à huit semaines. La procédure est effectuée 1 fois par semaine dans des conditions stériles.

Caractéristiques du traitement de la cystite pendant l'allaitement: traitement médicamenteux et remèdes populaires

Qu'est-ce qu'une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie?

La cystite est une inflammation des parois de la vessie. La maladie est très commune, elle peut survenir chez les hommes et les femmes. Mais les femmes y sont plus souvent soumises. La pathologie commence toujours par une forme aiguë, si le traitement ne commence pas à temps, elle peut devenir chronique.

Le traitement de la cystite pendant l'allaitement nécessite une attention particulière. Par les méthodes de thérapie doivent être abordés de manière globale. Beaucoup de femmes pensent que la maladie n'est pas grave et ne vont pas chez le médecin. Et cela entraîne des complications sous la forme d'une maladie rénale. Dès les premiers symptômes, vous devez contacter un spécialiste, à savoir à l'urologue.

La cystite est divisée en deux types:

  1. Non compliqué - l'inflammation ne s'étend qu'à la vessie. Parfois, il peut se propager à l'urètre.
  2. Compliqué - avec ce type d'infection commence à se lever, atteignant les reins. Les dommages aux reins peuvent causer la pyélonéphrite. La maladie est très dangereuse, car elle peut mettre la vie en danger.

Les femmes après l’accouchement souffrent souvent de cystite due à une immunité réduite.

Causes de la pathologie

Les agents responsables de la cystite sont les organismes bactériens et fongiques, le staphylocoque, la chlamydia et E. coli. Chez les femmes qui viennent d'accoucher, la maladie peut survenir en raison de complications et d'un traumatisme à la naissance.

Les facteurs suivants conduisent au développement de l'inflammation:

  1. Non-respect des règles d’hygiène - le changement rapide des sous-vêtements et l’utilisation de serviettes journalières réduiront le risque de pathologie.
  2. Candidose du vagin, qui se produit souvent pendant la grossesse ou une dysbiose prolongée.
  3. Diminution de l'immunité - les propriétés protectrices du corps sont réduites, permettant ainsi aux bactéries de pénétrer facilement dans la vessie.
  4. L'hypothermie
  5. Violation du processus métabolique dans le corps, échec hormonal.

La grossesse fait également référence au facteur de localisation dans le développement de la pathologie. Dans le corps d'une femme enceinte, les hormones sont perturbées, l'équilibre de la microflore vaginale. Tout cela se passe dans le contexte de l'immunité réduite.

Les premiers symptômes: que chercher

La cystite a ses propres caractéristiques. Il peut être identifié par les symptômes suivants:

  • mictions fréquentes avec douleur intense;
  • sentir après la miction que la vessie n'est pas complètement vide;
  • faiblesse générale du corps;
  • haute température;
  • douleur abdominale basse;
  • décoloration de l'urine, il devient trouble.

La forme simple de cystite ne provoque pas d'élévation de la température. Il peut également y avoir les symptômes suivants:

Méthodes pour le diagnostic de l'inflammation de la vessie

La base du diagnostic de la cystite est une étude clinique. Les patients subissent un test sanguin et urinaire général. La numération globulaire complète montrera des signes d'inflammation non spécifique. Des formes immatures de neutrophiles seront détectées dans le sang et les leucocytes seront surélevés. Des études cliniques sur l'urine révéleront un taux élevé de globules blancs, de globules rouges et de bactéries dans le produit.

En plus des tests, un examen général du patient est effectué. En sentant le patient ressent une douleur dans l'abdomen. De plus, une échographie de la vessie peut être effectuée.

Caractéristiques du traitement pendant l'allaitement

Le traitement de la cystite chez les femmes qui allaitent nécessite une attention particulière. Les méthodes de traitement ne peuvent que prescrire un médecin. Cela est dû au fait que de nombreux médicaments entrent dans le corps de l'enfant avec le lait. Les médicaments peuvent provoquer des réactions allergiques, des troubles du tractus gastro-intestinal, par exemple, des selles liquides chez les nourrissons atteints d'HB, une altération du développement de l'enfant.

Il est important que le médicament pour la cystite au cours de l'allaitement ne soit pas choisi indépendamment, l'auto-traitement dans cette pathologie est inacceptable. Le traitement de l'inflammation est effectué le plus souvent avec l'utilisation d'antibiotiques. Un certain nombre de médicaments peuvent prendre les femmes pendant l'allaitement.

Antibiotiques

Le médicament le plus sûr pouvant être pris par les femmes enceintes et allaitantes est Monural. Le traitement avec ce médicament est approuvé dans différents pays du monde.

Le médicament pénètre dans le corps de l'enfant en petites quantités et est immédiatement bloqué dans l'intestin par le calcium contenu dans le lait maternel.

La cystite au cours de l'allaitement est guérie efficacement avec Zinnat. Il contient des composants entièrement compatibles avec l'allaitement. Dans le lait maternel, le médicament entre en petite quantité. Il ne provoque pas d'effets indésirables chez l'enfant, il est donc idéal pour les nouveau-nés.

Le traitement de la cystite chez les femmes qui allaitent se fait souvent à l'aide de l'antibiotique Amoxiclav. Le médicament ne pénètre pratiquement pas dans le lait maternel et est donc compatible avec l'allaitement. Les composants du médicament débarrassent rapidement le corps des bactéries.

Phytotraitement

Beaucoup de femmes s'inquiètent de la question: qu'est-ce qui est possible avec la mère allaitante qui soigne la cystite? La plupart d'entre eux préfèrent les médicaments à base de plantes. De tels fonds sont plus efficaces à prendre au stade initial de la maladie.

Les médicaments les plus populaires contenant des ingrédients à base de plantes incluent Fitolysin et Canephron. Ils ont une action anti-inflammatoire et diurétique efficace. Les composants du médicament soulagent la douleur et restaurent la fonction rénale.

L'inconvénient de la phytothérapie est la durée du traitement. Pour un rétablissement complet, vous devez suivre un cours d'au moins trois semaines. Malgré la sécurité du médicament avant utilisation, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Il est préférable de privilégier, pendant l'allaitement, des médicaments à base d'ingrédients à base de plantes. Je prescris Canephron à mes patients atteints de cystite. Il élimine bien les spasmes, élimine le processus inflammatoire.

Thérapie locale

De nombreux médecins recommandent le traitement de la cystite avec une exposition locale à HB. C'est l'introduction de médicaments directement dans la vessie.

Pour la procédure utilisée cathéter. À travers, entrez dans l'outil. Cela permet de traiter la maladie avec n'importe quel médicament sans interrompre l'allaitement. La procédure procure des sensations désagréables, mais l’atout majeur est l’absence totale de préjudice pour l’enfant. Cette méthode est considérée comme la plus efficace et la plus sûre.

Recettes folkloriques

Les méthodes traditionnelles de traitement de la cystite lors de l’alimentation viennent souvent en aide aux jeunes mères:

  1. Le moyen le plus sûr est la décoction de camomille. Il a des effets anti-inflammatoires et diurétiques. Il peut être pris en toute sécurité après l'accouchement, car la camomille ne nuit pas au bébé.
  2. Au début, les tisanes et les boissons aux fruits aident efficacement. Le jus de canneberge et d’airelle a un effet diurétique (vous pouvez en savoir plus sur les symptômes et les causes de l’énurésie), il est efficace pour éliminer les bactéries de la vessie. Morses peut être bu pour la prophylaxie pendant un mois et demi. Ce sera non seulement une bonne prévention de la cystite, mais aussi de nombreux rhumes.
  3. Il est possible de traiter la cystite lors de l'allaitement avec de l'eau minérale. Il est nécessaire de choisir une eau alcaline enrichie en potassium, en fer et en magnésium. L'eau minérale aide à réduire l'acidité de l'urine et à accélérer l'excrétion de la microflore nuisible.

Est-il possible de manger des raisins de Corinthe pendant l'allaitement sous forme de compotes et de boissons aux fruits, lisez le lien. Sur les méfaits de l'alcool pendant l'allaitement devrait être au courant de toutes les mères au stade de la grossesse. Mais est-il possible de faire des exceptions, par exemple, sous la forme d'un verre de vin sec, décrit dans cet article.

Régime alimentaire

Lors du traitement de la cystite, il est important de suivre un régime. Dès que la femme a ressenti les premiers symptômes de la maladie, il est recommandé de renoncer au sel. Un régime sans sel aide à soulager très efficacement l’inconfort.

Il est nécessaire d’abandonner non seulement le sel, mais aussi les aliments fumés (y compris le poisson utilisé dans cette cuisine), frits et épicés. Ce régime doit être suivi pour la digestion normale de l'enfant. Tous ces plats ont un impact négatif sur la santé des nourrissons. Les repas pendant l'allaitement doivent être composés principalement de protéines et de légumes.

Mode de consommation

L’achèvement du régime de consommation permet d’accélérer le traitement de la cystite pendant l’allaitement. Il est recommandé d'augmenter le volume quotidien d'apport en liquide. Si une grande quantité d'eau propre pénètre dans le corps, les mictions deviennent plus fréquentes et, par conséquent, les bactéries sont plus rapidement excrétées de la vessie.

Pendant l'allaitement, il est recommandé à la femme de suivre certaines règles:

  1. Pour refuser le thé et le café pendant l'allaitement, préférez donner de l'eau propre.
  2. Le volume quotidien de fluide doit être d'au moins 2 litres.
  3. Il n'est pas recommandé de boire des boissons sucrées, le sucre crée des conditions favorables au développement d'une microflore négative.

Il est préférable de boire pendant la lactation des boissons aux fruits de baies naturelles.

Prévention

Il est important non seulement de savoir comment traiter la cystite pendant l'allaitement, mais également de prendre des mesures préventives afin d'éviter des maladies récurrentes. Les principales mesures préventives sont:

  1. L'hypothermie ne devrait pas être autorisée, en particulier pendant la saison froide, par exemple lors de promenades avec un nouveau-né en hiver.
  2. L'hygiène personnelle est requise.
  3. La nutrition rationnelle et les régimes amaigrissants jouent un rôle important dans la prévention.

À titre préventif, vous pouvez boire des boissons aux herbes et aux fruits de baies.

Avis femmes

Volkova Anna, Saratov, 20 ans

J'ai eu une cystite il y a trois ans. Ma fille avait deux mois. Au début, je ne suis pas allé chez le médecin, j'avais peur qu'ils prescrivent des pilules. Mais la situation empirait, je ne pouvais même pas dormir la nuit.

En conséquence, est allé à l'urologue. On m'a prescrit Zinnat. J'ai lu les instructions, les avis, partout, indiquant que le médicament peut être bu quand on allaite. Couper le cours, débarrassé de la cystite. Et tout allait bien avec l’enfant, nous n’avons remarqué aucun problème.

Mikhailova Marina, Yaroslavl, 24 ans

Après l'accouchement, la douleur dans le bas-ventre a presque immédiatement commencé à être gênante et s'est souvent rendue aux toilettes. Je ne suis pas allé chez le médecin parce que je pensais que c’était lié à l’accouchement, donc le corps réagissait.

Mais les symptômes se renforçant, elle décida de consulter un spécialiste. Il a prescrit des tests, diagnostiqué une cystite. Le médecin m'a prescrit des antibiotiques, mais je n'ai pas osé boire, bien qu'il soit écrit que vous pouvez allaiter.

J'ai décidé d'essayer d'être traité avec des préparations à base de plantes. Préparer une telle décoction: 2 cuillères à soupe de feuilles d’airelle, 1 cuillère à soupe d’échinacée, 1 Hypericum, 3 cuillères à café de rose sauvage, 2 cuillères à soupe de prairie. Tous mélangés, l'eau bouillante versée. J'ai vu 1/3 tasse trois fois par jour. C'est juste que le cours doit durer au moins un mois.

Conclusion

La cystite est une maladie grave qui ne devrait pas être laissée sans traitement. Nul besoin d'espérer que les symptômes disparaissent avec le temps et que vous pouvez oublier la pathologie. Il existe de nombreux moyens sûrs de traiter l'inflammation de la vessie pendant l'allaitement. Ils aideront la femme à se débarrasser des symptômes désagréables et à ne pas nuire au nouveau-né.

À propos du traitement de la cystite chez les femmes chez les hommes est décrit dans cette vidéo. Veuillez noter qu'il y a des limites pour les mères qui allaitent.

Caractéristiques du traitement de la cystite pendant l'allaitement

L'inflammation aiguë de la vessie est une maladie courante: selon les statistiques, il y aurait 26 à 36 millions de cas par an. Le traitement de la cystite pendant l'allaitement a ses propres caractéristiques. Pas tous les médicaments qui sont couramment utilisés dans de tels cas, vous pouvez boire pendant l'allaitement. La pratique montre que même lors de traitements antibiotiques, des récidives de la maladie surviennent souvent. À cet égard, les mères allaitantes doivent être traitées de façon particulièrement sérieuse, car leur immunité après la grossesse et l’accouchement est considérablement affaiblie.

La cystite chez une femme qui allaite peut être causée par diverses raisons. Habituellement, le processus inflammatoire résulte de la pénétration de microorganismes opportunistes dans la vessie (staphylocoques saprophytes, entérobactéries, Escherichia coli, parfois de mycoplasmes et de champignons). Normalement, ils sont présents dans la microflore, mais le système immunitaire ne leur permet pas de se reproduire activement. Lorsque la protection naturelle des femmes faiblit, le nombre de microbes augmente considérablement, ce qui provoque le processus inflammatoire.

En plus d'affaiblir le système immunitaire, la maladie survient pour d'autres raisons:

  • troubles circulatoires dans le système urogénital pendant l'accouchement;
  • blessures graves au canal génital;
  • fixation trop longue d'un sac de glace;
  • mauvais montage du cathéter, etc.

Les principaux symptômes de la cystite au cours de la période post-partum ne diffèrent pas beaucoup des signes habituels de la maladie - des mictions fréquentes accompagnées de douleur et d’inconfort, de douleur et de brûlures. Les mères qui allaitent ont une faiblesse et de la fièvre. L'envie d'uriner involontaire se manifeste à tout moment de la journée, que la femme soit au repos ou en mouvement. Avec une progression significative de l'infection, une douleur dans la région de la vessie est observée.

Pour le diagnostic, un seul tableau clinique ne suffit pas. La cystite doit être confirmée par des tests de laboratoire. La numération globulaire complète indiquera une augmentation des taux de leucocytes et de la VS, considérée comme le principal symptôme du processus inflammatoire. Le nombre de globules rouges augmente également.

Il est nécessaire de passer un test d’urine pour déterminer l’agent responsable de l’infection et choisir un médicament efficace. Si l'on soupçonne que d'autres maladies se développent en parallèle, une échographie est indiquée.

Des études montrent que le plus souvent une inflammation aiguë et non compliquée de la vessie est provoquée par l'action de la bactérie E. coli. Ces micro-organismes vivent normalement dans le tube digestif, mais peuvent également pénétrer dans les organes du système urinaire. Dans de tels cas, on utilise des antibiotiques qui ne font pas de mal à la mère ni à l'enfant. Les moyens diffèrent par le nombre minimum d'effets secondaires et sont utilisés même pendant la grossesse et l'allaitement, mais sous la surveillance d'un médecin.

Il existe deux schémas thérapeutiques principaux: à l’aide de fosfomycine trométamol et de céphalosporines de dernière génération (Cefuroxime axetil ou Ceftibuten) ou de Nitrofurantoïne. La posologie et la durée d'utilisation des médicaments pour HB prescrits uniquement par un médecin.

Si les schémas n'ont pas produit le résultat souhaité, le cours peut être répété. Si dans ce cas il n'y a pas d'effet, le traitement dit suppressif est indiqué. Souvent due au fait que la cystite aiguë se produit même pendant la grossesse, elle est prescrite jusqu'à l'accouchement puis poursuivie pendant 2 semaines après. On croit que l'allaitement n'affecte pas.

La fosfomycine trométamol et la nitrofurantoïne sont également utilisés pour ce traitement, mais à court terme, à une posologie légèrement réduite. Cette approche évite les effets indésirables.

Les céphalosporines mentionnées au cours de l'allaitement sont considérées comme relativement sûres car elles ne pénètrent pratiquement pas dans le lait maternel. Mais pour certains bébés, même une si petite quantité provoque une réaction allergique. Par conséquent, le pédiatre célèbre Yevgeny Komarovsky rappelle que l'état de l'enfant doit être surveillé en permanence pendant que la mère prend des antibiotiques.

L'apparition d'une éruption cutanée, d'une constipation ou d'une diarrhée suggère que le bébé développe une allergie. Dans ce cas, certains experts conseillent d’arrêter temporairement HBG et de passer à un mélange artificiel, car il est impossible de laisser la cystite sans traitement et l’allaitement peut être repris avec le temps.

Les pénicillines pour cette maladie sont prescrites lorsque l'agent en cause est E. coli ou s'il est difficile de déterminer le type de microflore pathogène. Dans la plupart des cas, les médicaments ne nécessitent pas la cessation du VHB, car ils ne pénètrent presque pas dans le lait maternel, bien que ce scénario ne puisse être complètement exclu.

Les macrolides sont prescrits si la cystite est causée par des mycoplasmes ou par la chlamydia. Ils peuvent pénétrer dans le lait maternel, ainsi HB est arrêté pour cette période. Pour que, après la guérison, vous puissiez continuer à nourrir votre bébé normalement, une femme doit être régulièrement décantée - cela aidera à maintenir la lactation.

Monural est un médicament qui aide à traiter rapidement et efficacement la cystite. Néanmoins, avec tous les avantages, il présente un sérieux inconvénient, car il nécessite l'arrêt de HB pendant toute la durée du traitement.

En commençant à prendre des antibiotiques, une femme peut ressentir un soulagement des symptômes en quelques jours seulement. Mais vous ne pouvez pas arrêter de prendre les médicaments, car l’infection ne passe pas complètement pendant cette période. Si vous ne respectez pas les délais, une rechute risque de se produire - et les microbes deviendront résistants au type d'antibiotique utilisé plus tôt, et vous devrez à nouveau rechercher un remède efficace.

Cystite pendant l'allaitement chez une femme qui allaite

La cystite est l'une des maladies les plus courantes de la région urogénitale. Il est prouvé que les symptômes de cette maladie se manifestent chez une femme sur deux au cours de sa vie. Certains médecins pensent que pendant la période d'allaitement, la mère risque davantage de développer une cystite. Lors du choix d'un traitement, vous devrez tenir compte du fait que la majorité des médicaments peuvent être introduits dans le lait maternel et avoir un impact négatif sur la santé de l'enfant.

Cystite: causes, types, spécificité pendant l'allaitement

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie. Dans un sens plus large, ce terme est utilisé dans les cas d'infection urinaire, de dysfonctionnement de la vessie, de modification des sédiments urinaires. Il existe plusieurs classifications de la cystite, en fonction des causes et de la nature de la maladie. Si l’inflammation n’est précédée par aucune autre maladie de la vessie, ce type de cystite est dit primaire et est diagnostiqué comme une maladie indépendante. Si la cystite se développe en raison de la présence de calculs, de tumeurs dans la vessie, d’une inflammation chronique dans les organes voisins, elle est alors classée dans la catégorie secondaire.

Par la nature du développement et de la durée des symptômes douloureux, les médecins distinguent les maladies aiguës et chroniques. La première survient généralement soudainement, ses symptômes sont prononcés, le plus souvent guéris en cinq à sept jours. La cystite chronique dans la plupart des cas n'est pas une maladie indépendante. Dans ce cas, des exacerbations périodiques se produisent généralement en présence de facteurs provocants.

Avec la cystite, la membrane muqueuse interne de la vessie est enflammée, ce qui peut ensuite se durcir avec des rechutes fréquentes de la maladie.

Selon les causes de la cystite sont classés selon les types suivants:

  • infectieux, qui peut être causé par des bactéries, des virus, des champignons;
  • interstitiel, dont les causes sont inconnues;
  • hémorragique, dans lequel du sang est détecté dans le liquide sécrété, et résultant de la présence de tumeurs et de corps étrangers dans le trajet de l'urine, de lésions de la vessie;
  • éosinophilique (allergique), qui survient le plus souvent en réaction à une exposition à un allergène et dans lequel il existe une concentration accrue d'éosinophiles dans le sang et l'urine.

Les cystites bactériennes et interstitielles sont le plus souvent diagnostiquées. Dans 80 à 90% des cas d'inflammation infectieuse de la vessie, elle est causée par un agent pathogène tel que E. coli. Dans d'autres cas, comme agent pathogène, il peut s'agir de staphylocoques, streptocoques, entérobactéries, Pseudomonas aeruginosa, mycoplasmes, chlamydia. La cystite interstitielle est appelée la maladie de la femme. Dans neuf cas sur dix, ils tombent malades entre trente-cinq et quarante ans. Une caractéristique de ce type de cystite est des indicateurs urologiques presque normaux.

Caractéristiques de la cystite chez les mères qui allaitent

Les femmes sont beaucoup plus exposées à la cystite en raison de la structure et de l'emplacement de l'urètre. L'urètre est court et étroit, situé près de l'anus, ce qui facilite l'entrée de bactéries dans les voies urinaires. La survenue d'une cystite pendant la période d'allaitement est souvent due à des lésions mécaniques des organes urinaires directement pendant l'accouchement et à une immunité réduite. Le plus souvent, la vessie est blessée lorsque la tête du bébé traverse le bassin. La cystite postpartum est généralement grave, aiguë et récurrente. Normalement, la membrane muqueuse de la vessie et de l'urètre est parfaitement capable de faire face à de nombreuses infections dans le corps humain.

Facteurs prédisposants

Les médecins ont identifié les facteurs suivants qui augmentent le risque de cystite aiguë ou chronique chez une femme qui allaite:

  • blessures de la vessie et de l'urètre pendant l'accouchement;
  • changements hormonaux;
  • la constipation;
  • maladies urologiques et gynécologiques;
  • foyers d'infection chroniques dans le corps;
  • malnutrition;
  • surmenage;
  • l'hypothermie;
  • troubles nerveux;
  • non-respect des règles d'hygiène;
  • porter des sous-vêtements synthétiques serrés.

Danger et complications

La cystite, comme toute autre maladie, entraîne un affaiblissement du corps de la mère qui allaite. Cette condition peut affecter la qualité et la quantité de lait maternel. Dans la moitié des cas, les symptômes de la cystite ne sont pas pris en compte et ne nécessitent pas de consultation chez le médecin. Pour une femme dont le corps se remet de l'accouchement, une telle attitude envers sa santé est inacceptable. La cystite peut entraîner les complications suivantes:

  • paracystite - un processus inflammatoire dans le tissu adipeux autour de la vessie;
  • érosion du mur de la vessie;
  • ulcères de la membrane muqueuse;
  • pathologies des reins résultant de la propagation de l'infection à travers leurs tissus.

Comment identifier les signes de cystite

Les manifestations de la cystite dépendent en grande partie de la forme de la maladie et de ses causes. Des recherches médicales supplémentaires sont souvent nécessaires pour établir un diagnostic précis. Mais on peut présumer de la cystite pour les motifs suivants:

  • mictions fréquentes;
  • sensation de vidange insuffisante de la vessie;
  • douleur aiguë en urinant;
  • la turbidité de l'urine, l'apparition de sang en elle;
  • sensation de malaise douloureux dans le bas de l'abdomen;
  • odeur désagréable d'urine.

Moins souvent, une faible fièvre peut persister, du pus peut apparaître après la miction et il peut y avoir une douleur dans le bas du dos.

Diagnostics

Si ces symptômes se manifestent, la mère qui allaite doit consulter un urologue et un gynécologue, car une cystite chronique peut être due à une maladie du système reproducteur. L'inflammation de la vessie peut être confondue avec l'urétrite, l'urolithiase, la pyélonéphrite. Les procédures suivantes peuvent être nécessaires pour établir un diagnostic précis:

  • analyse en laboratoire de l'urine et du sang;
  • culture d'urine sur des bactéries;
  • examen de la surface interne de la vessie avec un endoscope - cystoscopie;
  • Échographie du système génito-urinaire.

À l'aide de la cystoscopie, un médecin peut reconnaître les tumeurs de la vessie, déterminer le type et la position d'un corps étranger, évaluer l'état de la muqueuse interne.

L'étude du sang et de l'urine dans le diagnostic effectué sur une base obligatoire. Dans la cystite, on observe une augmentation du nombre de leucocytes et une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes. Cela indique la présence de processus inflammatoires dans le corps. Dans les urines atteintes de cystite, les cellules épithéliales se trouvent en grand nombre et les protéines peuvent également augmenter. En semant de l'urine sur une bactérie, il est possible de détecter des colonies de micro-organismes et de sélectionner les antibiotiques appropriés.

Comment traiter la cystite pendant l'allaitement?

Le choix du traitement pour la cystite dépend de son type, du stade de la maladie. Les médecins pensent donc que la forme aiguë de la maladie est plus facile à diagnostiquer et qu’elle peut être traitée avec des médicaments. En présence d'une infection, il est nécessaire d'agir principalement sur elle. Si la cystite chronique est une conséquence d'autres maladies, vous devez alors gérer leur traitement. Il est important de se rappeler que seule la cystite bactérienne nécessite l'utilisation d'antibiotiques. De plus, lors de leur choix, il convient de prendre en compte leur degré de sécurité pour le nourrisson. Le traitement ne doit être prescrit que par un médecin. L'automédication peut nuire à la mère et à l'enfant.

Règles générales

Dans toute forme de cystite aiguë ou exacerbation de la mère qui allaite chronique, il est recommandé de respecter les prescriptions suivantes:

  • respecter le repos au lit, ce qui renforcera l'immunité;
  • augmenter le volume de liquide consommé sous forme d'eau pure, de jus de fruits, de compotes, de boissons aux fruits, de thé faible au lait, de décoctions d'herbes qui doivent être bues à chaud sans addition de sucre;
  • éliminer les aliments épicés et salés de l'alimentation;
  • accorder plus d'attention aux procédures d'hygiène appropriées;
  • porter des sous-vêtements en coton lâche;
  • pour soulager la douleur, vous pouvez appliquer un coussin chauffant sur le bas de l'abdomen, prendre une douche chaude, étirer les jambes.

Le traitement complet comprend les types suivants de dispositifs médicaux:

  • antimicrobien;
  • anti-inflammatoire;
  • analgésiques et antispasmodiques.

Selon les statistiques, dans plus de 60% des cas de cystite bactérienne, les patients n’ont recours à aucun traitement médical. La plupart des médecins estiment que cette approche augmente le risque de complications et contribue au passage de la maladie à la forme chronique.

Agents antibactériens

Puisque l'efficacité du traitement est d'autant plus grande que le traitement est précoce, le choix de l'antibiotique pour le traitement de la cystite aiguë est généralement effectué de manière empirique à partir de données sur des agents pathogènes courants dans une zone de résidence donnée.

Récemment, le traitement de la cystite aiguë chez les femmes suivies d'une antibiothérapie de courte durée (pas plus de trois jours) s'est généralisé. Des études cliniques ont prouvé que les antibiotiques à long terme pour l'inflammation de la vessie entraînaient des conséquences indésirables et étaient moins bien tolérés. Le plus efficace est considéré comme un traitement de trois jours.

Antibiotiques ne nécessitant pas de sevrage de bébé

Une mère qui allaite est autorisée à prendre Monural (Fosfomycine), pour le traitement de laquelle une seule dose suffit. Ce médicament est un antibiotique à large spectre qui est indiqué pour le traitement de la cystite récurrente primaire et aiguë. Avant de prendre, il est nécessaire de dissoudre 3 g de granulés dans 70 à 80 ml d’eau. Le médicament doit être bu deux heures avant ou après les repas et après la miction. Dans une étude, des données sur l'efficacité élevée (plus de 95%) de Monural dans le traitement de la cystite chez les femmes sont présentées.

En Russie, au cours de quatre études épidémiologiques multicentriques, il a été démontré que le médicament le plus actif et le plus sûr chez les patients atteints d'infections des voies urinaires ambulatoires (adultes, femmes enceintes, enfants) était la fosfomycine.

G.N. Scriabine, V.P. Alexandrov, D.G. Korenkov, T.N. Nazarov

"Cystite"

Au cours des dernières décennies, la résistance des souches bactériennes aux antibiotiques tels que l’ampicilline et l’amoxicilline, autorisés pendant la lactation, a augmenté. Par conséquent, ils ne peuvent pas être les médicaments de choix pour la cystite bactérienne. Ils ont été remplacés par des médicaments à base d'amoxicilline et d'acide clavulanique: Amoxiclav, Augmentin. En raison de leur activité contre le staphylocoque, le streptocoque et l'E. Coli, ces antibiotiques sont utilisés efficacement en cas d'infections compliquées des voies urinaires nécessitant un traitement de sept jours. Pour prévenir les récidives, Amoxiclav et Augmentin doivent être pris quelques jours de plus après la disparition des symptômes douloureux. La posologie habituelle est de 375 mg trois fois par jour pendant une semaine. Et 625 mg si prescrit pour un traitement de courte durée en trois jours.

Comme alternative aux pénicillines semi-synthétiques, on peut utiliser des antibiotiques du groupe des céphalosporines de deuxième génération, par exemple Zinnat (Céfuroxime). Le médicament est indiqué pour les infections bactériennes du système génito-urinaire, y compris la cystite. Il est conseillé aux mères qui allaitent de prendre 250 mg du médicament deux fois par jour pendant sept jours. Avec un traitement de trois jours, la dose est augmentée à 500 mg.

Lors du traitement des antibiotiques ci-dessus, il n'est pas nécessaire d'interrompre l'allaitement. Néanmoins, vous devez toujours surveiller attentivement la réaction de l’enfant. En cas d'apparition d'effets négatifs sous forme d'éruption cutanée, de fièvre, de troubles du tube digestif, de maux de tête, vous devez immédiatement consulter un médecin qui choisira un traitement différent.

Un traitement urgent est nécessaire si la cystite souffre pendant l'allaitement.

La cystite est l'une des maladies les plus courantes après l'accouchement chez les femmes. Il s’agit d’une maladie infectieuse qui se développe souvent chez la mère dans le contexte d’une immunité affaiblie. La maladie est facilitée par la pénétration dans le tractus urinaire des bactéries qui vivent dans notre corps. L’agent causal le plus courant de la maladie est E. coli, qui vit dans les intestins d’une personne tout au long de sa vie.

Comment se développe la maladie

La maladie de la mère après l’accouchement peut se développer dans le contexte d’un système immunitaire affaibli, de complications post-partum et de traumatismes à la naissance. Les agents responsables de la maladie pénètrent dans la vessie à travers les voies urinaires et provoquent une inflammation des parois. L'agent en cause peut être non seulement E. coli, mais également le staphylocoque, l'entérobacter, la chlamydia et d'autres organismes fongiques et bactériens. Aujourd'hui, un certain nombre de bactéries peuvent entraîner une inflammation de la vessie. Tous ces microorganismes sont des habitants de notre corps. Le traitement dépend du type d'agent pathogène.

Les premiers symptômes de la maladie sont des sensations de brûlure pendant la miction, des douleurs dans la vessie et une envie fréquente d'aller aux toilettes. Lorsque vous essayez de vider la vessie, le volume de liquide est faible et les mictions douloureuses. Il peut aussi y avoir de la fièvre et une faiblesse générale.

Dans les premiers stades de la cystite pendant l'allaitement, il n'est pas difficile à traiter. Si vous consultez un médecin tardivement, la maladie peut devenir chronique. La cystite chronique a des symptômes moins graves et peut souvent conduire à des troubles structurels et fonctionnels de la membrane vésicale. C'est beaucoup plus difficile à traiter. Dans les cas extrêmement avancés, un traitement chirurgical est prescrit.

La cystite après l'accouchement ne doit être traitée que sous la surveillance attentive d'un spécialiste. Si vous ressentez les premiers symptômes de cette maladie désagréable, rendez-vous immédiatement chez l'urologue. Votre médecin devrait être informé que vous allaitez.

Ce qui est prescrit

Le médecin peut prescrire un traitement uniquement si l'agent causal est identifié. De nombreuses mères sont encore convaincues que l’hypothermie peut entraîner une cystite. Par conséquent, la première chose qu'ils commencent à réchauffer la vessie. Cela ne peut pas être fait. Les bactéries qui se sont installées sur les parois de la vessie commenceront à se développer plus rapidement.

En s'échauffant, vous vous exposerez à une forme de blessure grave et étendue.

Cette maladie n'est pas associée à une hypothermie ou à un rhume après l'accouchement. Traitez-le avec la chaleur ne devrait pas être! Seule une infection peut causer cette maladie! L'hypothermie ne peut être un facteur auxiliaire que si l'infection est déjà présente.

Ainsi, après avoir passé un test d’urine, le médecin sera en mesure de déterminer l’agent responsable de la cystite. C’est pour cette information reçue que le spécialiste décidera des médicaments que vous traitez. Des antibiotiques agressifs envers l'agent pathogène sont généralement prescrits. Les mères qui allaitent peuvent prendre des médicaments du groupe de la pénicilline. Ils ne pénètrent pas dans le lait maternel et l'alimentation ne peut être interrompue. Le choix du médicament et de la posologie doit être confié à un spécialiste. L'automédication après l'accouchement peut entraîner des complications chez la femme qui allaite et son bébé!

En plus des drogues

En plus des médicaments antibactériens, les mères qui allaitent doivent savoir qu’il est important de boire beaucoup d’eau dans le traitement de la cystite. Besoin de boire des boissons acides ou neutres. Sweet peut déclencher la croissance de micro-organismes.

Comme boisson, vous pouvez utiliser de la décoction de camomille, du thé vert, de l'eau minérale non gazeuse et du jus de canneberge. Vous devez boire au moins 3 litres par jour, tout en abandonnant le sucré, le salé, le gras et le frit. Le thé et le café forts sont également interdits, mais il n'est pas recommandé d'utiliser ces boissons comme c'est le cas pour les femmes qui allaitent.

Méthodes traditionnelles de traitement de la cystite

Aujourd'hui, vous pouvez trouver sur Internet de nombreuses recettes de médecine traditionnelle pour le traitement de la cystite. Ce sont principalement des décoctions d'herbes médicinales et des préparations à base de plantes. Après l'accouchement, vous devez faire attention à tout traitement, y compris le traitement folklorique.

Par exemple, la sauge souvent recommandée pour le traitement de cette maladie peut nuire à la lactation. Certains frais peuvent causer des allergies à l'enfant. Pour cette raison, après l'accouchement pendant l'allaitement, en aucun cas une auto-médication, tous les moyens, même naturels, doivent être prescrits par un médecin.

La décoction de camomille est le moyen le plus sûr de la médecine traditionnelle. Cet outil a un léger effet diurétique, antiseptique et anti-inflammatoire. Cet outil peut être pris après l'accouchement, il est sûr et ne peut pas nuire au bébé.

Traitement local

Aujourd'hui, de nombreux médecins conseillent aux mères allaitantes de traiter la maladie par une action locale. La procédure consiste en l'introduction de médicaments directement dans la vessie. Pour ce faire, utilisez un cathéter conventionnel à travers lequel le médicament est versé. Dans ce cas, le médicament ne s'applique pas à tout le corps et l'allaitement ne peut être interrompu.

La procédure n'est pas très agréable, mais indolore. L'effet est persistant, il n'y a aucun risque pour l'enfant. Aujourd'hui, cette méthode est reconnue comme la plus fiable et la plus sûre dans le traitement de la cystite chez les femmes qui allaitent.

Risque de maladie

Un traitement inapproprié de la cystite peut entraîner non seulement des modifications structurelles des parois de la vessie. Cette maladie donne souvent des complications aux reins.

Les bactéries qui se multiplient dans la vessie commencent à migrer vers d'autres organes du système urinaire et peuvent provoquer le développement d'une pyélonéphrite.

La pyélonéphrite est une maladie extrêmement dangereuse et il est impossible de la traiter sans l'utilisation d'antibiotiques puissants.

Prévention des maladies

Il existe plusieurs règles de protection contre cette maladie. Le plus souvent, E. coli pénètre dans les voies urinaires avec un essuyage incorrect du périnée dans les toilettes. Rappelez-vous et apprenez à vos filles à bien essuyer! Le mouvement doit être dirigé de l'avant vers l'arrière et le seul moyen! Cela empêchera les microbes d'entrer dans l'urètre et constituera un excellent moyen de prévention de la cystite.

Une autre raison fréquente de pénétration de microbes dans la vessie est si attrayante pour beaucoup de femmes que les cuvettes sont des objets de toilette pour femmes.

C’est grâce à ces culottes que E. coli peut facilement pénétrer dans l’urètre, ainsi que dans les organes génitaux. Bien sûr, peu d’amoureux de ce genre de sous-vêtement peuvent facilement le refuser, mais les médecins conseillent de porter ce type de culotte aussi rarement que possible.

Certains médicaments à base d'ingrédients à base de plantes peuvent également être utilisés comme agents prophylactiques, mais pendant l'allaitement, ils doivent également être prescrits par un médecin.

Beaucoup de femmes croient à tort que la cystite est une maladie non dangereuse. Ils ne font pas assez attention à son traitement. Cependant, avec un traitement inapproprié, cette maladie peut réapparaître à tout moment. Lors de l'allaitement, toute maladie doit être traitée dès l'apparition des premiers symptômes. Pendant le traitement, il faut suivre strictement les recommandations du médecin Vous ne pouvez arrêter le traitement que lorsque vos tests montrent une absence totale d’infection.

Plus D'Articles Sur Les Reins