Principal Kyste

Imagerie par résonance magnétique des reins

Laisser un commentaire

En cas de maladie des organes internes, un examen par IRM est prescrit. L'IRM des reins est réalisée de deux manières - avec et sans contraste. Dans quels cas il est nécessaire de réaliser une IRM avec contraste, comment se préparer correctement à une telle procédure, que peut-on détecter lors du passage de l'imagerie par résonance magnétique et existe-t-il des contre-indications?

Que montre?

L'utilisation de la méthode d'imagerie par résonance magnétique implique l'utilisation des propriétés du champ magnétique et des impulsions radiofréquences, ce qui permet d'obtenir les images en couches les plus fiables qui montrent la présence de la maladie et le lieu de sa localisation. Grâce à l'IRM, vous pouvez obtenir les données suivantes:

  1. l'imagerie par résonance magnétique montre la taille de l'organe, l'état des vaisseaux et s'il y a des changements dans la structure des tissus;
  2. si la structure du rein est normale ou s'il y a des pathologies;
  3. existe-t-il un néoplasme et existe-t-il des conditions préalables à son augmentation?
  4. dans quel état sont les vaisseaux des organes, y a-t-il des processus congestifs ou autres en eux;
  5. l'étendue du fonctionnement des reins, qu'il s'agisse d'une insuffisance rénale ou d'une pathologie vasculaire, que des processus inflammatoires ou d'autres processus pathologiques se développent dans l'organe.
Retour à la table des matières

Avantages et inconvénients

Cette procédure présente à la fois des avantages et des inconvénients. Le principal avantage de l'IRM est qu'avec cette méthode de diagnostic, il est préférable de réaliser des images détaillées et détaillées du plan de l'organe, de l'état des tissus, de la localisation du dommage ou de la présence d'une tumeur. De plus, lors de l'IRM, aucune radiation ni aucune autre charge ne se produit sur le corps, ce qui rend ce type de recherche universel. Le patient ne ressent aucune gêne, la procédure peut être effectuée pour les petits enfants lorsque cela est urgent.

Parmi les inconvénients figurent la durée de la procédure. Cela peut durer une demi-heure et si la pathologie est grave, la procédure prend plus de temps. Dans le même temps, tout mouvement est interdit à une personne, car cela affecterait négativement la clarté et la précision des images. L’inconvénient de l’imagerie par résonance magnétique est qu’elle est contre-indiquée pour les personnes portant des implants métalliques, des stimulateurs cardiaques et d’autres pièces métalliques implantées. En tout état de cause, avant d’envoyer une personne à ce type de diagnostic, le médecin tiendra compte des caractéristiques du corps du patient et décidera quel type de recherche est préférable dans un cas particulier.

IRM ou échographie rénale?

L'utilisation de la méthode par ultrasons est résolue dans le cas où le patient est diagnostiqué et doit être confirmée, alors qu'il existe des symptômes caractéristiques. L'échographie montre s'il y a présence de tumeurs, de calculs rénaux. Si une personne a une blessure, ce type de diagnostic aidera à déterminer l'étendue de la lésion et l'emplacement de sa localisation.

Si une personne se sent mal et que la cause d'une telle affection n'est pas entièrement comprise, la méthode par ultrasons ne donne pas de résultats spécifiques, puis le patient est envoyé pour une IRM ou une tomodensitométrie. Grâce à ce type de diagnostic, le médecin pourra se faire une idée exacte de la maladie, connaître le stade de développement de la maladie, déterminer spécifiquement les méthodes de traitement et le plan d’action ultérieur.

Des indications

À l'aide de cette méthode de recherche, il est possible de déterminer de manière fiable s'il existe des pathologies dans la structure du système urogénital, s'il y a une violation de son travail et quelle en est la cause. Pour déterminer avec précision l'anomalie ou le mal, un agent de contraste est injecté. Cependant, plus souvent, l'IRM des reins est prescrite et réalisée dans le cas où le patient est suspecté d'avoir une tumeur d'étiologie maligne. Grâce à l'IRM, vous pouvez déterminer:

  • la taille de la tumeur;
  • quel type de tumeur, si elle présente un danger pour une personne, à quelle vitesse se développe-t-elle?
  • s'il y a des métastases dans les organes adjacents;
  • Est-il judicieux de faire une opération pour enlever une tumeur?

À l'aide d'études IRM, il est possible d'établir immédiatement un diagnostic, tout en déterminant quel type de tumeur est dangereux pour une personne et quel type de thérapie est le mieux adapté à un cas particulier.

Contre-indications

Malgré l'universalité de cette méthode et la simplicité de son application, il existe des limites et des contre-indications. Tout d'abord, l'IRM n'est pas recommandée pour les personnes en surpoids, car l'appareil n'est pas en mesure de mener un examen qualitatif. Il est contre-indiqué d'effectuer une IRM pour les personnes portant des implants en métal, une prothèse, un stimulateur cardiaque implanté dans le corps. Les personnes présentant des anomalies rénales sévères ne sont pas conseillées pour l'injection d'un agent de contraste. Par conséquent, un tel diagnostic sera dangereux et le praticien décidera s'il l'utilisera ou non.

Ce type de diagnostic n’est pas conseillé pendant la grossesse, car les champs magnétiques peuvent être nocifs pour le fœtus, en particulier au début de la grossesse. Il est interdit de se rendre dans l'espace clos du scanner pour les personnes souffrant de claustrophobie, de crises d'épilepsie et d'autres maladies mentales. Ce sont les principaux facteurs pour lesquels la tomographie est contre-indiquée. Cependant, le médecin décidera lui-même quel type de diagnostic est préférable dans un cas particulier.

La préparation

Se préparer à une IRM du rein nécessite le respect de certaines règles, il sera alors possible de prendre les meilleures photos. Il existe des règles générales qu'une personne doit suivre pour se préparer à subir un diagnostic par IRM. Cependant, dans des cas spécifiques, le médecin traitant doit peut-être avertir le patient de certaines exigences spécifiques. Les principales exigences pour la préparation sont:

  1. si, pendant l'étude, le contraste ne sera pas appliqué, alors il n'y a pas d'exigences particulières, la personne peut manger et boire presque tout, à l'exception de l'alcool et des aliments gras lourds;
  2. avant la procédure, vous devez vous retirer des objets métalliques et des bijoux, vous devez laisser votre téléphone mobile, vos clés, vos cartes de crédit et tout autre objet susceptible d'être affecté par un champ magnétique à l'extérieur de la porte du bureau;
  3. Au cours du processus de numérisation, il sera demandé à une personne de ne pas bouger car cela affectera considérablement la qualité des images. S'il y a un besoin, le patient peut être fixé avec des ceintures spéciales avec lesquelles les tomographes sont équipés.
Retour à la table des matières

Comment faire

Selon la gravité de la maladie chez le patient, ainsi que d'autres facteurs, une IRM de l'organe peut durer de 15 à 40 minutes. Une personne est conduite dans une pièce spéciale, elle doit s’allonger sur la table du tomographe et se placer dans la caméra à la position souhaitée. Ensuite, une personne est solidement fixée, alors qu'elle doit équilibrer son souffle et se calmer. Au moment où le scanner s'allume, le patient peut sentir les sons et les sons. C'est la norme et ne vous inquiétez pas. Si le patient tombe malade, vous devez en informer immédiatement le médecin ou le technicien de laboratoire. Pour ce faire, la caméra de l'appareil dispose d'un microphone spécial avec lequel vous pouvez rester en contact avec le personnel de service. Combien de résultats sont en cours de préparation? Il faut environ 2 heures au médecin pour déchiffrer les images et établir le diagnostic.

IRM avec contraste

Une IRM des reins avec contraste est réalisée dans les cas où le médecin soupçonne un patient présentant une tumeur maligne. L'agent de contraste est injecté par voie intraveineuse, puis il se propage à travers les vaisseaux du corps et s'accumule dans le corps, ce qui vous permet de voir plus précisément les paramètres nécessaires qui indiqueront le développement d'une maladie.

Cependant, l'IRM des reins avec contraste présente un certain nombre de contre-indications, dont les premières sont des dysfonctionnements graves des reins lorsque les fonctions d'excrétion de fluides sont violées. Dans ce cas, le contraste s'attardera dans le corps et l'empoisonnera. Le patient peut avoir une réaction allergique au médicament administré. Par conséquent, avant la procédure, il est nécessaire d’introduire une petite partie préliminaire de la substance et de suivre la réaction. L'IRM des reins avec contraste est contre-indiquée chez les jeunes enfants, car la substance peut avoir un effet négatif sur un organisme non formé.

L'IRM des reins et des voies urinaires, avec l'utilisation d'un produit de contraste, vous permettra d'identifier avec précision la cause d'une défaillance d'organe. S'il existe un néoplasme, ce type de recherche vous aidera à identifier la tumeur même lorsque sa taille est insignifiante. A ce titre, les règles de préparation à l'IRM des reins sont sans contraste. La veille, un patient reçoit un test qui déterminera s'il y a une réaction allergique au contraste, le médecin vous expliquera les caractéristiques de la procédure, ce à quoi la personne s'attend, comment se comporte lors de l'examen.

Résultats de recherche

Une fois l’analyse terminée, le médecin examine les images et pose un diagnostic. S'il y a des changements dans le corps, une augmentation de la taille, des contours irréguliers, alors nous pouvons dire que des processus pathologiques se produisent dans les reins. Avec l'aide de l'IRM, y compris avec contraste, vous pouvez déterminer immédiatement la présence et la nature de la tumeur, son étendue dans l'organe et les tissus voisins, à l'emplacement spécifique. Cependant, il est possible que les données de ce type de diagnostic ne soient pas suffisantes et le médecin demandera alors à la personne de faire d'autres tests - quoi et combien, le médecin dira. Une fois les résultats connus et le diagnostic confirmé, le médecin choisit la tactique de traitement souhaitée et le patient doit suivre les prescriptions médicales pour que le traitement soit efficace.

Imagerie par résonance magnétique (IRM) des reins

Les reins éliminent l'excès de liquide du corps, ainsi qu'un certain nombre de produits métaboliques solubles dans l'eau. De plus, les reins contrôlent également l'équilibre acido-basique dans le corps, c'est-à-dire qu'ils maintiennent l'homéostasie normale. Des études récentes ont montré qu'en raison de la participation directe des reins, un certain nombre d'hormones importantes sont en cours de synthèse (calcitriol, érythropoïétine).

Une fonction supplémentaire des reins est de participer au métabolisme intermédiaire. Ils aident à fournir du glucose au corps, sont impliqués dans la dégradation des composés d'acides aminés et des peptides.

Quelle est l'essence de la recherche par IRM?

L'IRM est une technique dont le principe de fonctionnement repose sur la résonance magnétique nucléaire (RMN). Au milieu du siècle dernier, il a été prouvé que certains noyaux atomiques sont capables d’accumuler une énergie d’impulsion de type électromagnétique, puis d’émettre un signal radio en réponse. Après la découverte de cet effet, 30 ans se sont écoulés avant sa première utilisation en médecine.

L'appareil de tomographie par résonance magnétique vous permet d'enregistrer les signaux radio émis par les atomes en réponse à l'absorption d'une impulsion électromagnétique et de les traiter afin de recevoir une image, couche par couche, de diverses structures corporelles.

La méthode ces dernières années a été activement améliorée et se généralise de plus en plus. Cela est dû à son innocuité et à son contenu en informations élevé par rapport au scanner et aux rayons X.

Indications pour l'IRM du rein

Une IRM des reins est une procédure médicale grave qui est prescrite lorsque le médecin a des difficultés à poser un diagnostic. Cette étude peut être utilisée s’il est nécessaire d’obtenir des informations sur l’efficacité du traitement choisi pour une maladie donnée.

Le médecin peut envoyer une IRM du rein pour les symptômes suivants:

  • plaintes de douleur persistante d'origine inconnue dans la région lombaire (le symptôme de la douleur peut irradier sur le côté, le bassin);
  • détermination régulière de l'oedème marqué sur le visage ou les membres;
  • mauvais résultats d'un test d'urine général;
  • attaques de froid ou de fièvre dont l'origine n'a pas pu être établie;
  • détection de sang dans les urines (hématurie);
  • fatigue, sensation de faiblesse accompagnée de douleur dans la région lombaire;
  • l'apparition de plaintes sur le processus de la miction, la douleur en essayant de vider la vessie.

N'importe laquelle de ces plaintes, ainsi que leur combinaison, peuvent être les raisons pour lesquelles il est possible d'obtenir une référence à une imagerie par résonance magnétique dans la région du rein.

Que montre une IRM rénale?

L'étude permet au médecin de voir les moindres changements négatifs dans la structure de ces organes. Après réception des images, les paramètres suivants sont estimés:

  • la taille totale de chaque rein et la taille de la corticale et de la moelle séparément;
  • la présence ou l'absence d'anomalies anatomiques dans les tissus des organes;
  • l'utilité de la structure (l'état du bassin, du lit vasculaire, des cupules);
  • divers néoplasmes dans les tissus rénaux ou leur absence;
  • il est possible de suivre la dynamique d’augmentation de la taille du néoplasme détecté;
  • évaluation de l'activité fonctionnelle des reins, de leurs performances globales et de leur capacité à faire face à la charge;
  • Vous pouvez évaluer l'état des voies urinaires pour vous assurer que la cause des symptômes ne réside pas dans leur pathologie.
L'IRM du rein, mieux que d'autres procédures de diagnostic, montre la structure et les limites de la tumeur (kystes, tumeurs).

De nombreux médecins évaluent en outre d'autres organes du bassin dont les pathologies peuvent affecter le travail des reins. Examiner la vessie, les voies urinaires, les glandes surrénales et la prostate chez les hommes.

Quand une IRM rénale est-elle réalisée avec contraste?

Le contraste, réalisé lors de la réalisation de l'IRM des reins, permet d'augmenter considérablement l'efficacité diagnostique de la technique. Cela est dû à la capacité des composants de l'agent de contraste à s'accumuler dans les tissus, donnant un signal magnétique plus prononcé.

La plus grande efficacité de l'IRM des reins avec contraste a été démontrée dans les pathologies tumorales. Cela s'explique par le fait que dans la plupart des cas, les cellules tumorales accumulent activement le contraste, ce qui les rend plus visibles sur les images.

Le contraste est également utilisé lorsqu'il est nécessaire d'évaluer l'efficacité du traitement choisi par le médecin pour le patient. Lorsque le contraste est introduit, les vaisseaux sont clairement visualisés, ce qui permet au spécialiste d'évaluer leur implication dans les processus pathologiques et l'activité fonctionnelle.

Quoi de mieux: IRM ou tomodensitométrie des reins?

Aujourd'hui, les médecins n'ont pas la moindre opinion sur ce qu'il y a de mieux - une IRM du système rénal ou un scanner. Cela est dû au fait que ces techniques sont différentes en elles-mêmes et qu’elles donnent donc des informations différentes. Avec la tomodensitométrie, vous pouvez connaître les données physiologiques de la tumeur et avec l'IRM, vous pouvez les classer en détail.

La tomodensitométrie est considérée comme une méthode plus nocive pour laquelle il existe davantage de contre-indications Cela est dû à la participation à la radiographie. À cet égard, l’IRM est une méthode de diagnostic plus sûre, mais en même temps plus onéreuse.

Les médecins recommandent parfois à leurs patients de subir une IRM et une tomodensitométrie afin d’obtenir le maximum de données et d’effectuer un diagnostic précis.

Quoi de mieux: IRM des reins ou échographie?

L'échographie est une étude fondamentale dans le diagnostic de diverses maladies du rein. C’est à partir de là que la recherche diagnostique est généralement lancée, s’il n’ya pas de symptômes exacts de la maladie ou si le diagnostic doit être confirmé. L'échographie peut montrer la présence d'une tumeur ou de calculs rénaux, elle peut être utilisée pour déterminer la taille d'une tumeur, mais rien ne peut être dit sur sa nature et ses caractéristiques développementales.

L'IRM versus l'échographie fournit des informations plus précieuses au médecin. Il est prescrit au patient dans le cas où, au cours de l'examen échographique, des données insuffisantes ont été obtenues pour un diagnostic clair.

Malgré les avantages évidents de l'IRM par rapport aux ultrasons, les ultrasons sont aujourd'hui le plus souvent utilisés à des fins de diagnostic. Ceci s’explique par le fait que les ultrasons sont plus accessibles, les appareils correspondants se trouvent dans n’importe quel hôpital, ce qui n’est pas le cas des appareils d’IRM.

Comment faire l'IRM des reins?

La numérisation prend en moyenne 15 minutes à une demi-heure. Une formation spéciale est requise. Avant l'examen, il est recommandé de retirer tous les objets métalliques et les appareils auditifs, le cas échéant. Si le scan est effectué avec contraste, avant que la procédure ne commence, il est inséré dans la veine.

Procédure pour

Pendant la procédure, il est proposé au patient de prendre une table spéciale, qui sera ensuite placée dans l'appareil. Il est recommandé de vous détendre et de vous calmer autant que possible afin que les images soient aussi claires que possible.

Si le patient souffre de claustrophobie ou a commencé à éprouver des désagréments au cours de la procédure, il peut le signaler au médecin à l’aide du microphone intégré. Dans la plupart des cas, le médecin tente de calmer le patient, mais il peut parfois être nécessaire d'interrompre l'étude (par exemple, si le patient a développé une attaque de panique puissante).

Si l'étude est interrompue, il faudra recommencer, car la qualité des images sera déjà altérée.

Recherche sur les reins - ce que l'IRM et la TDM montrent

Une fois que la ZI rénale a été réalisée, le médecin traitant vous prescrira très probablement des tests supplémentaires - soit une IRM, soit une tomodensitométrie. Que montre une IRM rénale, pourquoi l'échographie est-elle insuffisante?

Pourquoi des procédures onéreuses sont-elles prescrites, sont-elles nécessaires, ou l'enrichissement de la clinique est-il derrière tous ces rendez-vous? Nous ne parlerons pas de normes éthiques et essayerons de comprendre ce qui peut être déterminé à chaque étude.

Échographie, IRM ou tomodensitométrie - que choisir?

À l'aide d'une échographie, le médecin déterminera:

  • en fait, les paramètres des reins sont leur forme et leur taille;
  • nombre d'organes;
  • emplacement spécifique;
  • structure du tissu rénal.

Attention! Une échographie des reins permettra de déterminer si les organes du patient correspondent ou non à des données statistiques moyennes. Le résultat de l’étude sera un tableau dans lequel les données obtenues seront substituées dans certaines cellules, et le taux sera indiqué à côté.

L'échographie est une étude de base qui aidera à identifier la pathologie, mais sa conclusion n'est pas un diagnostic. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires. Vous devez également comprendre que s’il ya des problèmes de santé des reins et que les indicateurs parlent de la norme, il ne s’agit que de la santé structurelle. S'il n'y a aucune anomalie physique dans les tissus rénaux, mais que la fonction rénale, le système urinaire étant généralement altérée, d'autres méthodes sont nécessaires pour rechercher les causes des problèmes.

C'est important! Quel est le meilleur scanner ou IRM des reins? L'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie sont des procédures complètement différentes pour pouvoir être comparées pour certains signes. Ils ne sont unis que par le principe de la tomographie - balayage couche par couche et obtention d'une image des objets examinés.

Comment fonctionnent les tomographes

Dans un certain nombre de maladies complexes, un diagnostic précis nécessite à la fois des examens par tomodensitométrie et par IRM pour recueillir des informations complètes. Pour sélectionner un type de diagnostic spécifique, le médecin doit prendre en compte les différences entre chaque méthode. Leur principale différence réside dans les différents phénomènes physiques utilisés dans les appareils:

  • Un scanner est une unité de rayons X, où une analyse du corps humain passe par un faisceau de rayons X et un traitement informatique ultérieur des données. La procédure elle-même ne dure pas plus d'une minute, mais l'ordinateur mettra du temps à traiter toutes les images reçues et à les résumer.
  • La méthode IRM est basée sur les propriétés magnétiques des atomes, à savoir que différents types de tissus ont différentes quantités d'atomes d'hydrogène. Le tomographe est un champ magnétique puissant et l'appareil lit toutes les caractéristiques et les imprime sur un film spécial. Le processus est long et peut prendre entre 30 et 40 minutes.

Les études sont presque identiques - le patient est placé sur une table de transformation qui se déplace le long du scanner: une image est ainsi créée couche par couche. Avec la tomodensitométrie, le patient traverse l'anneau avec un tube à rayons X, mais lorsque l'IRM des reins et des voies urinaires est réalisée, le patient pénètre complètement dans le tube à balayage. Si une personne souffre de claustrophobie, cela peut constituer une contre-indication à l’étude.

Faites attention! Nous pouvons supposer que l'IRM des reins est une procédure absolument sans danger contrairement à la tomographie par ordinateur, où les rayons X sont émis. En raison de l'absence de préjudice, l'étude peut être recommandée pour le traitement des enfants (sauf des nourrissons) et des femmes enceintes des deuxième et troisième trimestres.

La technologie médicale se développe rapidement et, dans de nombreuses cliniques, des dispositifs MSCT sont déjà apparus. Selon les spécialistes, la tomographie multispirale et multicouches est moins nocive, les radiations sont réduites de 30% et les résultats obtenus sont plus informatifs.

Tomographie

Le scanner (tomodensitométrie des reins) est une méthode de diagnostic rapide. En cas d'urgence et si le médecin doit immédiatement décider quoi faire, le moyen le plus rapide de connaître le diagnostic consiste à utiliser uniquement le scanner.

Si une tomographie par ordinateur des reins est prescrite, la préparation présente de petites caractéristiques. La tomodensitométrie classique ne nécessite aucune préparation sérieuse, mais si elle est faite avec contraste, le patient passe par les étapes suivantes:

  1. Un test sanguin biochimique est effectué pour écarter toute insuffisance rénale.
  2. 3-4 heures avant la procédure ne peut pas manger et boire.
  3. Le médecin doit être informé que le patient ne présente pas de réaction allergique.
  4. Le patient se familiarise avec le plan d'action et signe le formulaire - informe qu'il est d'accord avec la tomodensitométrie des reins avec contraste.

La procédure a des contre-indications:

  • femme enceinte ou allaitante;
  • allergie aux agents de contraste;
  • maladie de la thyroïde;
  • le myélome;
  • diabète sucré;
  • le poids du patient est supérieur à 120 kg.

Attention! Un tel examen aux rayons X peut affecter les performances d'une pompe à insuline, d'implants métalliques, d'un défibrillateur, de stimulateurs cardiaques et d'autres stimulants électriques.

Que peut montrer un scanner rénal? L'étude est réalisée avec:

  • lésions rénales graves;
  • observations après la chirurgie;
  • contrôle après transplantation d'organe;
  • changements dans les reins associés à une circulation sanguine altérée;
  • pathologies anatomiques des reins, des glandes surrénales et des voies urinaires;
  • tumeurs tumorales;
  • le développement de l'hydronéphrose.

C'est important! L'effet des rayons X sur l'homme est négligeable. À la fin de la procédure, le patient continue à vivre l’ancienne vie jusqu’à ce que le médecin traitant se donne rendez-vous.

Imagerie par résonance magnétique

Une IRM des reins et des glandes surrénales est réputée pour sa sécurité, mais vous devez comprendre qu'il s'agit d'un type d'étude totalement nouveau et que les médecins ont peu de temps pour acquérir de l'expérience en matière d'observation afin de déterminer avec précision si cette étude est sûre ou non.

L'étude a des contre-indications:

  • peur du patient dans les espaces clos;
  • implants métalliques;
  • stimulateur cardiaque, appareil auditif;
  • épilepsie, troubles mentaux.

Que montre une IRM rénale? Le médecin verra non seulement le nombre, la taille, la position des reins, mais également tous les changements que le tissu rénal pourrait subir. L'étude donnera:

  • des informations sur le fonctionnement du corps;
  • comment le cerveau et la substance corticale sont délimités;
  • Existe-t-il des anomalies de développement?
  • position topographique des organes;
  • taille et nombre de bourgeons;
  • comment l'approvisionnement en sang dans les reins;
  • lésions vasculaires;
  • tous les types de tumeurs;
  • sites avec inclusions pathologiques;
  • la présence de processus inflammatoires et infectieux;
  • la présence de calculs et d'œdème;
  • comment fonctionnent les uretères.

Faites attention! La tomographie est de deux types - avec et sans agent de contraste. L'étude de contraste n'est définie que dans le cas où vous devez diagnostiquer une tumeur et obtenir des images plus claires des artères rénales. La méthode est inoffensive, car elle peut développer une fibrose systémique néphrogénique douloureuse.

Comment se passe la préparation à l'IRM des reins et des voies urinaires et comment se déroule l'étude elle-même:

  1. Avant le jour de l'intervention, le patient n'est pas préparé: aucun régime ou autre restriction n'est nécessaire.
  2. Sur le patient devrait être sous-vêtement de composants naturels, des vêtements sans boutons de métal, vous devez retirer le soutien-gorge.
  3. Le patient doit vérifier les poches et laisser tous les objets métalliques à l'extérieur du bureau - bijoux, téléphone portable, montres, cartes bancaires, clés, pièces de monnaie, etc. Attention: les couronnes en métal ne pourront pas fausser les résultats.
  4. Le patient est allongé sur un canapé spécial qui bouge. La tâche du patient est de ne rien avoir peur, de rester immobile, de respirer uniformément.
  5. En cas de malaise, vous devez en informer le médecin. Cela se produit via le microphone qui se trouve dans la caméra.

Attention! Il est nécessaire de remplir toutes les conditions pour garantir un résultat précis. Afin de réduire l'anxiété chez un patient lors du passage de l'IRM des reins, il est autorisé dans de nombreuses cliniques à se rapprocher de ses patients pour fermer des personnes. Pas besoin de trop vous inquiéter après la fin de l'étude. Le résultat ne sera pas plus tôt que 2 heures.

Pour éviter d'éventuelles conséquences négatives de l'IRM et de la tomodensitométrie, le patient doit discuter avec le médecin de tous les effets indésirables des prochaines procédures. Si vous adhérez à toutes les recommandations de l'étude, vous serez rapidement, efficacement et sans excitation excessive.

Imagerie par résonance magnétique (IRM) des reins

L'imagerie par résonance magnétique fait référence aux méthodes instrumentales d'études diagnostiques. En raison des effets spécifiques du rayonnement magnétique sur les organes et les tissus, l’analyse la plus informative des tissus mous. Une IRM des reins fournit une image tridimensionnelle claire des organes (y compris les glandes surrénales) en temps réel. L'étude est menée pour détecter des tumeurs et des anomalies pathologiques dans la structure, la structure des reins et des glandes surrénales.

Il est possible de réaliser deux types d’imagerie par résonance magnétique: une étude simple et l’introduction préalable d’un agent de contraste. L'IRM des reins avec contraste est prescrite en cas de suspicion de processus malins.

Le principe de fonctionnement de l'IRM

L'imagerie par résonance magnétique est basée sur l'effet de la libération d'énergie par un noyau d'hydrogène sous l'action d'un champ magnétique de grande puissance. L’hydrogène faisant partie intégrante de la molécule d’eau, l’étude des calculs «secs» (calculs, sable) en IRM n’est pas visible. Ne conduisez pas cette procédure pour l’étude du squelette humain.

Le rayonnement magnétique est sans danger pour le corps humain. Pendant la procédure, le patient ne ressent aucune douleur. Un certain inconfort peut résulter de la nécessité de maintenir une position statique du corps pendant 20-30 minutes (c'est la durée de la procédure de diagnostic). Par les moments désagréables peuvent être attribués au bruit qui produit un tomographe. Pour réduire le patient, donnez du birushi.

L'IRM est un test de diagnostic coûteux. Attribués individuellement, en cas de suspicion de pathologies graves et de doutes dans le diagnostic, qui ne peuvent être résolus par des méthodes de recherche plus accessibles.

Quand l'IRM est-elle présentée?

L'IRM des glandes rénales et surrénales est réalisée:

  1. Avec des symptômes rénaux d'étiologie inexpliquée: gonflement du visage et des membres, coliques, douleur dans la région lombaire. Si ces symptômes sont accompagnés de fièvre, d'intoxication générale (faiblesse, vomissements, vertiges, maux de tête) et de mesures de diagnostic.
  2. Après des lésions traumatiques des organes abdominaux, des reins, des glandes surrénales.
  3. Après l'opération, afin de contrôler l'état des organes.
  4. Lorsque des troubles hormonaux, les glandes surrénales font partie du système hormonal du corps et produisent des corticostéroïdes, de l'adrénaline, des androgènes, des progestatifs.
  5. Dans les analyses pathologiques de l'urine, le sang, lorsque l'échographie des reins n'a pas révélé de changements.
  6. Avec des sauts anormaux de la pression artérielle.
  7. Lorsque l'introduction de contraste pour l'urographie est contre-indiquée.
  8. Si vous soupçonnez une tumeur maligne de déterminer son emplacement, sa prévalence.

L'indication la plus courante pour l'IRM est la présence d'un cancer de la maladie ou la suspicion de celle-ci.

L'examen par résonance magnétique de l'état des reins, des glandes surrénales et des vaisseaux sanguins vous permet de déterminer le fonctionnement des organes, leur fonctionnalité. Les images vous permettent de diagnostiquer la dégénérescence des cellules malignes au tout début du processus. Lorsqu'une tumeur est détectée, l'étude permet de déterminer la nature de la tumeur (bénigne ou maligne).

Contre-indications

Malgré le fait que l'examen par résonance magnétique d'organes sans contraste ne nuit pas à l'organisme, sa mise en œuvre présente un certain nombre de contre-indications. Ces contre-indications s’expliquent par les particularités de l’effet magnétique d’une force importante, par les caractéristiques du tomographe ou par la psyché du patient.

  • Les patients avec des objets métalliques implantés dans le corps. Ce sont des stimulateurs cardiaques, des plaques prothétiques, des épingles, des implants.
  • Patients dont le poids est supérieur à celui pour lequel le scanner est conçu.
  • Patients souffrant de la peur des espaces fermés.
  • Patients atteints du syndrome épileptique.
  • Enceinte - en raison des risques potentiels pour le fœtus - jusqu'à 14 semaines.

L'IRM du rein avec contraste est contre-indiquée chez les patients présentant des modifications pathologiques graves dans le système urinaire.

La faisabilité et la possibilité d'une IRM pour les patients atteints de psychopathologie sont examinées individuellement. En cas de décision positive, la procédure est réalisée avec l'utilisation de médicaments psychotropes. La même approche peut être utilisée lors d'une IRM pour un enfant.

Que peut-on déterminer par tomographie?

Une simple IRM des reins et des glandes surrénales montre:

  • La structure, la taille des reins, leurs limites.
  • Malformations congénitales d'organes.
  • L'état du bassin, les uretères (les pierres sur une IRM ne peuvent pas être vues).
  • La structure et l'état des navires.
  • Troubles d'approvisionnement en sang.
  • Pathologie inflammatoire du système urinaire.
  • Kystes, polypes - leur structure, leur localisation.
  • Tumeurs malignes, métastases.
  • Dommages d'organes parasites.
  • Tuberculose du système urinaire.

L'imagerie par résonance magnétique vous permet d'obtenir des images en couches précises de l'état actuel des reins, des glandes surrénales. Leur qualité et leur fiabilité peuvent être comparées aux incisions anatomiques réelles des tissus respectifs. Sur cette base, vous pouvez immédiatement diagnostiquer la pathologie et commencer le traitement.

Préparation à l'étude

Une préparation préliminaire spéciale pour le diagnostic magnétique du patient n'est pas requise, le régime n'est pas prescrit. La préparation des reins par IRM est plutôt requise par un spécialiste. Pour une étude plus précise, il mène une enquête, examine les antécédents du patient, études précédemment obtenues.

Ce qui devrait informer le médecin à la veille de la tomographie:

  1. Toutes les préoccupations concernant votre position dans le scanner. Peut-être que pour transférer la procédure, vous aiderez les sédatifs.
  2. Les femmes ne sont pas recommandées pour effectuer une IRM pendant la menstruation. Si votre cycle commence bientôt, prévenez le médecin.
  3. Parlez-moi de votre grossesse ou de votre grossesse présumée.

Immédiatement avant le tomographe, vous devez vous préparer: enlevez tous les bijoux, lunettes, épingles à cheveux en métal du corps. Les femmes ne devraient pas utiliser de produits cosmétiques. Il peut contenir des microparticules de métaux. La lingerie doit être portée en vrac, à partir de tissus naturels. Un peignoir spécial vous sera remis.

Dans le tomographe, il est nécessaire de maintenir une immobilité complète, impossible à exiger de l'enfant. Les jeunes patients sont effrayés par un tomographe, le bruit qu’il fait au travail. Pour une tomographie de haute qualité chez les enfants, ils sont sous sédation avant d'être administrés ou sous anesthésie légère.

L'enquête ne doit pas prendre de supports de stockage magnétiques (cartes bancaires, clés, par exemple), ni de gadgets. Il vous sera proposé de laisser votre téléphone portable devant le seuil dans la salle de diagnostic. Il n'y a pas de restrictions à la consommation de drogues ou à la nutrition, sauf à l'alcool la veille.

Comment se passe la procédure?

Après que le patient ait quitté tout l'excès au-delà du seuil de la salle de diagnostic, il est examiné. Dans le bureau de la tomographie magnétique, il lui est demandé d’enlever tout ce qui est inutile, d’enfiler une blouse spéciale et d’enfiler des bouchons d’oreille (ou de porter un casque). Avec l'aide d'un agent de santé, le patient est placé sur la table du tomographe et «pénètre» dans l'appareil. Le patient ne sent rien dans l'appareil, car la personne n'est pas capable de ressentir physiquement les champs magnétiques.

La procédure dure de 15 à 40 minutes, parfois plus. Les résultats peuvent être obtenus en quelques heures.

Le tomographe à résonance est équipé d'un microphone et d'un haut-parleur pour une communication continue entre le patient et le médecin. Au moindre malaise, anxiété, doute, vous pouvez les signaler immédiatement au médecin.

Types de tomographie magnétique

L'imagerie par résonance magnétique est de 2 types:

  • simple, sans contraste;
  • contraste

La technique réelle de leur conduite pour le patient n'est pas différente. Initialement, les études du patient sont réalisées avec un simple balayage. Ensuite, l’étude est interrompue et une substance spéciale est injectée par voie intraveineuse au patient. Elle donnera dans les images:

  • dessin clair de tous les vaisseaux sanguins dans la zone d'étude;
  • caractéristiques de la structure anatomique des vaisseaux;
  • caractéristiques de leur travail.

L'IRM des reins avec contraste montre des anomalies dans l'irrigation sanguine fonctionnelle des organes, des uretères et des glandes surrénales. Vous permet de diagnostiquer la croissance et l'emplacement des tumeurs, le durcissement des vaisseaux sanguins, une altération de la circulation sanguine périphérique.

L'étude avec contraste est réalisée avec des matériaux paramagnétiques, qui réagissent au rayonnement magnétique. Un test préliminaire de tolérance de contraste est requis. Dans quel but sa maigre dose est administrée au patient et la réaction allergique est surveillée.

Les inconvénients de l'IRM avec un agent de contraste peuvent être attribués aux complications possibles de l'utilisation du contraste. C'est une intoxication du corps en violation des processus d'élimination et de la menace de fibrose systémique néphrogénique.

IRM, TDM ou échographie?

Une échographie des reins est réalisée à un diagnostic établi, lorsqu'il est nécessaire de confirmer (ou d'infirmer) la présence de calculs dans les reins, la vessie et les uretères. Avec un diagnostic peu clair, l'échographie peut ne pas toujours donner une image complète de la pathologie. Les avantages du diagnostic par ultrasons incluent sa disponibilité et son faible coût. Si le tableau clinique suggère une suspicion dans le développement de processus tumoraux et que l'échographie n'est pas informative, alors une IRM ou une tomodensitométrie des reins peut être indiquée.

Choisir entre le diagnostic par ordinateur et la tomographie magnétique est la prérogative du médecin. Dans certains cas, l'IRM est plus informative, mais en raison de contre-indications, elle peut être remplacée par une tomodensitométrie (si la clinique ou le patient a la possibilité de le faire). La tomodensitométrie est plus informative pour les blessures traumatiques ou les saignements.

Une IRM n'est pas appropriée en cas de suspicion d'insuffisance rénale, ce qui permet de vérifier la présence et la localisation du tartre.

Imagerie par résonance magnétique: on considère les reins de l'intérieur

Le rôle de l'imagerie par résonance magnétique dans le diagnostic de l'insuffisance rénale n'a pas encore été étudié en profondeur, mais cette étude occupe une place importante dans la médecine moderne. Aujourd'hui, chaque année dans le monde, plus de 60 millions de diagnostics urologiques sont effectués à l'aide de cette méthode. Les principes de l'imagerie par IRM sont idéaux pour étudier les organes à structure complexe de tissus, à savoir les reins.

Qu'est-ce que l'imagerie par résonance magnétique?

Imagerie par résonance magnétique - une étude diagnostique unique qui permet au médecin d’obtenir des images de haute qualité, couche par couche, de n’importe quel endroit du corps humain. La méthode IRM est assez compliquée. Il est basé sur la capacité des noyaux d'atomes d'hydrogène contenus dans tous les tissus vivants, après exposition à des ondes radio et à un champ magnétique, à générer des signaux électromagnétiques. Ils diffèrent par les cellules saines et les cellules malades, grâce à quoi l'appareil IRM peut «examiner» avec précision les organes internes et révéler des pathologies.

La résonance magnétique nucléaire (RMN) est un autre nom donné à une technique d’IRM.

Une IRM des reins est semblable à celle obtenue avec la TDM, mais en diffère par un contraste plus important.

Le principe de fonctionnement d'un imageur à résonance magnétique:

  1. Un aimant d'une certaine puissance ordonne les atomes d'hydrogène dans un organe à examiner.
  2. L'impulsion radioélectrique traverse le réseau magnétisé de ces particules.
  3. Les atomes d'hydrogène excités s'alignent le long de l'axe du champ magnétique et produisent un signal électrique.
  4. Ce dernier est capturé par un récepteur en forme d'anneau.
  5. Lorsque les atomes d'hydrogène reviennent à l'équilibre, l'atténuation du signal est enregistrée en permanence.
  6. La réponse électromagnétique est convertie par l'équipement en valeurs numériques, qui sont ensuite affichées sur l'écran du tomographe sous la forme d'une image des organes étudiés.

Le retour à un état d'équilibre est appelé relaxation magnétique et est une caractéristique de tout type de tissu vivant. Avec l'IRM, la durée des périodes de relaxation affecte le contraste de l'image et l'intensité du signal électromagnétique. Ce dernier est un rayonnement d'énergie, dépendant du nombre d'atomes d'hydrogène. Chaque type de tissu est différent.

Le corps humain est composé à 70% d'eau. Par conséquent, des atomes d'hydrogène en une quantité ou une autre sont présents dans tous les organes.

L'appareil des tomographes modernes vous permet de modifier la force du champ magnétique agissant sur les organes et les tissus humains. L'IRM des reins utilise tour à tour un champ de magnitude élevée, moyenne et faible.

Tesla (T) - unité d'induction de champ magnétique.

En combinant les informations d’images obtenues à l’aide d’aimants faibles, moyens et puissants, vous obtenez une image claire des structures rénales. La fiabilité et la précision de l'IRM contournent les autres méthodes de diagnostic, telles que le scanner ou les ultrasons.

Le tomographe est un cylindre creux avec une table coulissante sur laquelle se trouve le patient

Tableau: Types de champs magnétiques générés par un imageur à résonance magnétique

Vidéo: qu'est-ce que l'IRM?

IRM ou tomodensitométrie des reins: quel est le meilleur?

La méthode IRM est principalement utilisée pour étudier le volume des néoplasmes des reins (kystes, tumeurs) et des gros vaisseaux sanguins. Les images résultantes fournissent une abondance d'informations précieuses sur le stade et l'étendue de la lésion tumorale. En outre, le phénomène de la résonance magnétique nucléaire est utilisé pour diagnostiquer la paranéphrite - une complication de la pyélonéphrite, qui se traduit par une inflammation du tissu rénal. Ceci distingue l'IRM du scanner.

En toute justice, il convient de noter que la tomographie par ordinateur est d'une grande valeur diagnostique pour l'urolithiase. Sur les images obtenues par la méthode CT, les calculs et les dépôts de sel dans le rein sont clairement visibles, très mal visualisés sur les images IRM.

Vidéo: Le radiologue parle des différences entre l'IRM et le scanner

Indications pour la procédure

En pratique urologique, l’imagerie par résonance magnétique est utilisée pour résoudre de tels problèmes:

  • déterminer la forme et le stade d'un cancer du rein ou d'un kyste;
  • diagnostic différentiel des tumeurs surrénales et rénales;
  • détermination des limites exactes d'implication dans le processus oncologique de la veine cave inférieure;
  • l'identification de néoplasies en bloc des reins chez les patients contre-indiqués lors de l'administration d'agents de contraste contenant de l'iode nécessaires pour effectuer une urographie excrétrice ou souffrant de pathologies vasculaires;
  • détection de métastases tumorales rénales à d'autres organes et tissus;
  • détermination de l'ampleur de l'intervention chirurgicale et de sa faisabilité;
  • évaluation des résultats du traitement;
  • clarification de la cause inexpliquée des violations de l'écoulement d'urine par les reins, si la tomodensitométrie et l'échographie étaient dans ce cas non informatives.
L'IRM rénale est le plus souvent utilisée pour détecter des tumeurs.

Quand l'IRM n'est pas bonne

La méthode d'imagerie par résonance magnétique est simple et universelle. Il n'a presque aucune restriction dans l'application. Néanmoins, vous devez prendre en compte certaines des nuances:

  1. L'IRM ne doit pas être réalisée sur des porteurs de fragments de blessures par balles, d'implants métalliques, par exemple, de neurostimulateurs, de valves cardiaques, de pinces sur des vaisseaux, de dispositifs intra-utérins ou de prothèses dentaires.
  2. Les femmes qui utilisent de la peinture permanente pour les sourcils et les paupières ne sont pas autorisées.
  3. L'IRM peut être refusé aux patients souffrant de déshydratation sévère, d'asthme et de maladies cardiovasculaires.
  4. Si l'étude est réalisée avec un rehaussement de contraste par voie intraveineuse, vous devez vous assurer, avant la procédure, que le patient n'est pas allergique au médicament utilisé.
  5. L'influence du champ magnétique sur le fœtus dans l'utérus de la future mère n'a pas été complètement étudiée. Par conséquent, pendant la grossesse, il est recommandé à la femme de remplacer l'IRM par une échographie traditionnelle.
  6. Chez les patients obèses, une étude peut ne pas donner une image complète de l'état des reins.
  7. Chez les personnes présentant certaines caractéristiques psychologiques, en particulier la peur des espaces confinés (claustrophobie), la procédure effectuée sur un tomographe fermé peut provoquer une attaque grave. Ils peuvent effectuer une IRM dans un appareil ouvert. Mais les images obtenues avec son aide ne seront pas aussi détaillées que lors de l'utilisation d'un tomographe à type fermé.
  8. L’intoxication alcoolique ou narcotique est une bonne raison de refuser la recherche.

Dans toutes les situations ci-dessus, la question du diagnostic des maladies rénales est décidée par le médecin conjointement avec le patient.

Avantages et inconvénients de la résonance magnétique nucléaire

L'avantage indiscutable de la méthode IRM par rapport aux autres tests de diagnostic est sa plus grande précision et la possibilité d'un examen détaillé du vaste espace. La qualité des images obtenues simultanément est comparable à celle d'images réelles de structures anatomiques prises avec un appareil photo numérique à l'intérieur du corps humain. Dans aucun autre sens, il est possible d'étudier la condition des reins de la même manière, afin de déterminer la localisation et la nature de la tumeur. En outre, la procédure est confortable, sans danger et sans douleur pour le patient, ne porte pas de radiations radioactives et ionisantes et convient à l'examen de personnes de tout âge, y compris de jeunes enfants.

Le scientifique américain Paul Lauterbur et son homologue britannique Peter Mansfield, inventeur de l'IRM, ont reçu le prix Nobel de médecine en 2003. Selon l'un des représentants du comité Nobel, la découverte de Mansfield et de Loterbur a été un grand pas en avant dans le développement du diagnostic. La chose la plus intéressante est que l’invention de l’IRM n’a pas été immédiatement reconnue: le célèbre journal scientifique mondialement connu «Nature» a refusé aux auteurs de la méthode de la publier.

Les scientifiques Paul Lauterbur et Peter Mansfield ont inventé la méthode IRM, pour laquelle ils ont reçu le prix Nobel

Les inconvénients de cette étude incluent principalement son coût plutôt élevé, qui rend l’IRM inaccessible aux personnes à faible revenu. En outre, pour certains patients, la procédure semble trop longue et fastidieuse. Cela prend généralement moins d'une heure, dans les cas particulièrement difficiles, un peu plus longtemps, mais cela peut difficilement être considéré comme une lacune grave.

Tout au long de l'analyse, le patient doit rester complètement immobile. Pour les jeunes enfants, cette exigence est souvent irréalisable. Par conséquent, si un enfant doit subir une IRM, il peut lui être administré un sédatif avant la procédure ou sous anesthésique léger.

Le besoin d'effets médicaux supplémentaires peut ne pas plaire aux parents d'un petit patient.

Le médicament avec un effet sédatif est proposé de prendre avant la procédure, et les adultes avec un système nerveux instable.

Préparation à l'enquête

Le grand avantage de l'imagerie par résonance magnétique des reins est l'absence de préparation spéciale pour son passage. Contrairement à beaucoup d'autres méthodes de diagnostic, un régime strict n'est pas requis du patient. On peut seulement lui demander de ne pas manger de nourriture 5 heures avant la recherche et une heure avant de boire 0,5 à 1 litre d'eau pure. Ces actions simples amélioreront la qualité et la précision des images prises. Le patient n'a pas besoin de prendre un médicament comme le charbon actif ou quelque chose d'autre pour changer son mode de vie habituel.

La préparation à l'IRM est extrêmement simple. Pour l’essentiel, il consiste à examiner les antécédents médicaux du patient par un médecin. Avant la procédure, le spécialiste doit disposer d’informations complètes sur l’état des voies urinaires. Il doit donc procéder à une enquête détaillée sur le patient, clarifier les informations sur toutes les pathologies transférées et étudier les résultats d’études antérieures. Tout cela est nécessaire pour éviter les erreurs lors de l'analyse des images prises. Le médecin introduit nécessairement le patient avec la procédure de tomographie, raconte comment elle se déroulera.

Les femmes qui se préparent à une IRM doivent être prévenues qu’avant l’étude, elles ne devraient pas être appliquées sur le visage des produits cosmétiques décoratifs. Souvent, les produits de maquillage contiennent des microparticules métalliques, ce qui peut fausser les résultats de la tomographie.

Immédiatement avant le début de la procédure, il sera demandé au patient de laisser tous les objets métalliques à l'extérieur de la porte du bureau:

  • ceintures bouclées;
  • décorations;
  • épingles à cheveux;
  • les téléphones mobiles;
  • des clés;
  • cartes en plastique;
  • vêtements avec des attaches en métal comme "éclair".

Une personne se verra remettre une robe de chambre spéciale dans laquelle elle devra changer de vêtements pour le temps passé dans l'appareil. Vous pouvez porter des vêtements légers, pratiques pour la procédure, chez vous.

Les patients devant subir une IRM des reins sont prévenus qu’une immobilité complète doit être observée au cours de l’examen. Le tomographe reproduisant des sons forts et durs, il est proposé à un adulte d'insérer des bouchons d'oreille dans ses oreilles pour des raisons de calme. L'enfant peut porter des écouteurs spéciaux, qui sonneront de drôles de chansons pour enfants.

Vidéo: comment se préparer à l'étude

Comment se fait l'IRM?

La durée de l'imagerie par résonance magnétique des reins peut varier de 15 à 50 minutes. La durée de l'analyse est affectée par:

  • volume des tissus étudiés;
  • le nombre et la prévalence des pathologies;
  • la nécessité d'utiliser un agent de contraste.

Avant de commencer l'examen, le patient doit informer le médecin de la présence de contre-indications à l'IRM.

Par exemple, si une femme pense être enceinte mais n’est pas encore certaine, elle doit informer un spécialiste de ses hypothèses. Peut-être que dans ce cas, elle ne sera pas réalisée par IRM, mais remplacée par une méthode de diagnostic plus sûre.

Ainsi, une personne est prête pour l'imagerie par résonance magnétique et ne rencontre aucun obstacle pour sa mise en œuvre. Ensuite se passe ce qui suit:

  1. Le patient est placé sur un appareil de table rétractable étroit.
  2. Ses bras, ses jambes et sa tête sont fixés avec des sangles souples spéciales. Cela est nécessaire pour éviter tout mouvement involontaire lors de l'utilisation d'un scanner.
  3. L'agent de santé allume l'appareil et la table, ainsi que le patient allongé dessus, pénètre lentement dans le tomographe, qui est un grand cylindre creux.
  4. L'appareil commence à fonctionner, ce qui s'accompagne de clics et d'autres sons.
  5. Une fois la numérisation terminée, le spécialiste éteint le tomographe et la table avec la patiente se déplace à l'extérieur. Maintenant, il est libéré des ceintures, il se lève, change de vêtements et peut rentrer chez lui.

En cas de gêne lors de la numérisation, une personne peut la signaler à l'agent de santé via un interphone spécial, équipé de tous les modèles de scanneurs modernes. C'est extrêmement rare, la procédure est généralement bien tolérée et ne cause aucun inconfort au patient.

Même un léger changement de la position du corps du patient pendant la tomographie est sujet à des images floues et des imprécisions sur celles-ci. Par conséquent, la procédure devra être refaite.

Vidéo: comment se déroule une procédure d'IRM

A propos de l'application du contraste

L’imagerie par résonance magnétique avec rehaussement du contraste dans l’étude des vaisseaux rénaux rivalise depuis de nombreuses années avec l’angiographie par rayons X. Une telle procédure est également prescrite pour une visualisation plus précise dans les images du processus oncologique. Aujourd'hui, un agent de contraste est utilisé dans environ un examen d'imagerie par résonance magnétique sur cinq et le médecin traitant prend la décision.

Le contraste est une solution de coloration permettant de mieux visualiser les structures du tractus urinaire. Pour l'examen des reins, on injecte habituellement au patient un agent de contraste par voie intraveineuse. Peu de temps après, il apparaît dans les reins, raison pour laquelle les vaisseaux sanguins et le système d'organes creux sont clairement visibles sur les images.

L'agent de contraste vous permet de voir l'état des gros vaisseaux sanguins.

Certaines personnes ont peur d'utiliser une solution de contraste, mais les médecins disent que ces inquiétudes sont sans fondement. L'outil est rapidement excrété dans l'urine du corps et n'a presque pas de contre-indications. Le seul cas où son utilisation est dangereuse est la tendance du patient à des réactions allergiques. Pour clarifier ce fait, un test spécial est effectué avant la procédure.

L'IRM de contraste n'est pas réalisée chez les patients présentant une insuffisance grave ou un arrêt complet de la fonction rénale excrétrice. De tels corps ne peuvent tout simplement pas s'accumuler et éliminer le médicament, son utilisation n'a donc aucun sens.

Que peut-on voir sur les images IRM?

Les résultats de l'étude seront prêts dans les heures qui suivent la fin de l'analyse. Les images reçues ou un disque compact ainsi que la description de l'image sont remis au patient ou au médecin traitant.

Cette IRM montre des reins en bonne santé: a - vue de face, b - vue de côté

L'IRM des reins peut révéler toute perturbation de leur travail et évaluer l'état des voies urinaires. Même des anomalies mineures sont clairement visibles dans les images obtenues lors du diagnostic. Les images visualisent l'état des vaisseaux rénaux, la taille et les contours des reins, tout changement dans la structure de leur parenchyme.

Parmi les pathologies, l'imagerie par résonance magnétique "visible", sont:

  • adénome ou kyste du rein, même à un stade très précoce;
  • expansion hydronéphrotique du système pelvien rénal;
  • maladie vasculaire rénale;
  • les plus petites anomalies de la structure des organes urinaires;
  • néphrosclérose (rein ridé) et beaucoup d'autres d'autres

Conséquences possibles

Comme une IRM sans contraste est absolument inoffensive pour une personne, elle peut être réalisée plusieurs fois.

Après avoir effectué l’étude avec contraste, des cas isolés d’effets secondaires ont été observés:

  • petite éruption cutanée sur la peau;
  • mal de tête;
  • une légère augmentation de la température;
  • vertige léger.

Ces affections sont très rares et disparaissent en quelques heures. Ils sont généralement causés par une sensibilité individuelle aux composants de l'agent de contraste et ne se retrouvent pas plus souvent que dans 0,1% des procédures.

Parmi toutes les méthodes de diagnostic des maladies urologiques, l'IRM peut être considérée à juste titre comme la plus précise et la plus informative. La procédure est assez coûteuse, mais son résultat en vaut la peine. L'étude identifie toute violation de l'état des vaisseaux sanguins, révèle des tumeurs malignes et bénignes des reins. Le champ magnétique permet de poser le bon diagnostic là où des études moins coûteuses, telles que les ultrasons ou la tomodensitométrie, se sont révélées impuissantes. L'utilisation de cette méthode moderne à plusieurs reprises augmente les chances de guérison du patient.

Plus D'Articles Sur Les Reins