Principal Traitement

Cystite de la vessie - symptômes, causes, meilleur traitement

La cystite est une maladie de la vessie qui survient après une hypothermie grave et dans plusieurs autres situations. Beaucoup plus souvent, les symptômes de la cystite de la vessie sont observés chez le beau sexe. Cela est dû aux caractéristiques structurelles du corps féminin et à la disponibilité de voies d’infection accessibles. Par conséquent, les causes de la cystite chez les femmes sont souvent étroitement liées aux maladies gynécologiques. Le traitement efficace de la cystite doit être effectué sous la surveillance d'un médecin, afin d'éviter un certain nombre de complications graves. Mais, lorsque les exacerbations de la pathologie deviennent familières, le traitement de la cystite avec des remèdes populaires aide parfois beaucoup, dont les meilleures recettes sont données dans l'article.

Maladie de la vessie: Cystite aiguë, chronique

La vessie est un organe creux en forme de sac conçu pour accumuler l'urine produite par les reins. Des reins, l'urine pénètre dans la vessie par les deux uretères et sort de la vessie vers l'extérieur par l'urètre. En médecine, on entend par cystite le processus inflammatoire sur les parois internes de la vessie, plus précisément sur sa muqueuse. La cystite perturbe le fonctionnement de la vessie et modifie les sédiments urinaires. Très souvent, la cystite est associée à une urétrite - une inflammation de l'urètre.

La maladie de la vessie - la cystite - peut être primaire et secondaire. Le premier type de pathologie se développe en tant que maladie indépendante, produit ses symptômes inhérents. La cystite secondaire survient dans le contexte d'autres troubles de la vessie (tumeurs, calculs) ou lors de maladies d'organes voisins:

  • Prostate
  • L'urètre
  • Cervix
  • Annexes, etc.

La cystite aiguë survient avec un tableau clinique brillant, répond bien aux antibiotiques. En l'absence d'un traitement approprié, l'inflammation de la vessie acquiert une nature prolongée et devient chronique. La cystite chronique est importante pour bien diagnostiquer et différencier d'autres maladies, car leur clinique est très similaire:

  • Cancer de la vessie et de la prostate
  • Avec la tuberculose
  • Avec un ulcère de la vessie
  • Avec la schistosomiase

Cystite de la vessie - les principaux symptômes

La douleur est un signe important d'une maladie imminente. Son caractère et sa force sont individuels et dépendent de la gravité de la cystite et du seuil de douleur d'une personne. La douleur peut être présente sous forme de rezi, de brûlure, d'éclatement ou d'un léger inconfort, une irritation de la région pubienne. Chez les hommes, la maladie est plus souvent floue. Chez les femmes, seulement 10% des cystites se développent sous une forme bénigne. Souvent, la douleur redonne et le sacrum.

Les autres symptômes importants de la cystite aiguë de la vessie pouvant être présents chez l'homme sont:

  • Démangeaisons génitales
  • Mal de tête dans la région du front
  • Fatigue accrue
  • Faiblesse, faiblesse
  • Élévation de température jusqu'à 38 degrés

Parfois, chez les femmes, surtout lorsque le traitement efficace de la cystite n’est pas commencé immédiatement, l’urine devient rose. Dans la forme aiguë d'inflammation de la vessie, du sang peut apparaître à la fin de la miction. Si l'urine est rouge dès le début, vous devriez immédiatement vous rendre à l'hôpital, car il peut s'agir d'une forme hémorragique de la maladie, très dangereuse.

Cystite - Causes des femmes et des hommes

En règle générale, la cause directe de la maladie est la pénétration de bactéries à travers l'urètre directement dans la vessie. Il n'est pas nécessaire d'être infecté de l'extérieur par ces bactéries: souvent, lors d'une cystite, des tests révèlent la présence d'E. Coli, qui vit dans le rectum d'une personne.

C'est pourquoi la cystite se développe plus souvent chez les femmes. Les raisons de son apparition sont dues à la structure du corps féminin - la présence d'un urètre large et court et sa proximité avec l'anus. Les infections seront beaucoup plus faciles à pénétrer dans le système urinaire si l’hygiène n’est pas respectée.

La cystite est une maladie commune à tous les âges, même aux enfants. Ces facteurs de risque contribuent à ceci:

  • Mode de vie sédentaire
  • L'hypothermie
  • Consommation d'alcool, aliments gras et épicés
  • Vessie rare

Les causes de la cystite chez les femmes et les hommes peuvent également dépendre de la présence de maladies chroniques de la sphère génitale, à la fois non spécifiques et IST. Avec un système immunitaire affaibli, la maladie devient rapidement chronique, ce qui est également facilité par la présence d'autres foyers d'infection, même distants, dans le corps. S'asseoir dans des chaises froides et trop refroidir les jambes sont très dangereux pour les femmes. En conséquence de l'immunité locale, les bactéries commencent à se multiplier de manière vigoureuse, provoquant une inflammation.

Traitement efficace de la cystite

Afin de diagnostiquer la pathologie et ses causes, il est nécessaire de réaliser des tests urinaires - généraux et bacposa. Dans la cystite chronique, une cystoscopie, un examen gynécologique et un urologue sont effectués. Avec le développement de la forme aiguë de la maladie, il est urgent de prendre les mesures suivantes:

  • Buvez jusqu'à 10-14 verres de liquide par jour
  • Enlevez le café, l'alcool, le thé fort, les aliments riches en calcium
  • Toutes les 3 heures, buvez régulièrement 200 ml d'eau avec une cuillerée à thé de soda pour réduire l'acidité de l'urine.
  • Prendre anesthésique

Pendant la grossesse, la cystite doit être traitée strictement sous la surveillance d'un médecin, car le risque de transmission de l'infection par les reins est élevé. Les maisons ne sont traitées que pour les formes simples de la maladie chez les hommes et les femmes, en utilisant des remèdes populaires et des comprimés pour le traitement de la cystite. Des antibiotiques, des préparations à base de plantes et des préparations phytopharmaceutiques, des immunomodulateurs, des agents fortifiants et des médicaments diurétiques sont généralement prescrits.

Cystite - traitement avec les meilleurs remèdes populaires

Dans les premiers jours qui suivent l'apparition des symptômes de la cystite de la vessie, vous devez boire plus de liquide. À cette fin, les boissons aux fruits, les décoctions et les infusions d'herbes médicinales conviennent bien. Des produits tels que le miel, les canneberges et les airelles sont très utiles dans la cystite. Ils ont de fortes propriétés anti-inflammatoires et ne permettent pas aux bactéries de se multiplier sur les parois de la vessie. Dans la phase aiguë de la cystite, il est impossible de traiter avec des remèdes traditionnels à l'aide de teintures alcooliques. L'urine devient alors plus concentrée, après quoi la douleur peut s'aggraver. Vous ne devriez pas non plus vous appuyer sur les sucreries - même le miel est utilisé avec parcimonie.

Busserole

Un traitement efficace de la cystite est possible avec l'utilisation de cette plante. Rectifiez l'herbe, prenez une cuillère à soupe de poudre dans un verre d'eau bouillante. Placez le mélange dans le bain pendant 30 minutes, puis laissez le bouillon refroidir complètement. Boire la décoction jusqu'à 6 fois par jour dans une cuillère à soupe une demi-heure après un repas. La même décoction peut être utilisée pour la douche comme complément à la cystite chez la femme.

Millet

Il existe deux recettes avec le mil contre la maladie de la vessie - la cystite:

  1. Prenez 2 cuillères à soupe de mil lavé dans 2 verres d'eau (eau bouillante), mettez la masse sur le feu, laissez cuire à feu doux pendant 5 minutes. Après avoir insisté pendant 5 minutes dans le bouillon, égouttez le liquide. Prenez le premier jour de la maladie sur une cuillère à soupe de bouillon toutes les heures, le deuxième jour de traitement sera le même. À partir du troisième jour, buvez 3 cuillères à soupe de bouillon toutes les heures, à partir du septième jour, consommez un demi-verre. Le cours général du traitement est de 7 jours.
  2. Un verre de blé pur à brasser dans un grand pot avec 3 litres d’eau bouillante. Enveloppez l'outil, laissez-le pendant 24 heures. Buvez le liquide blanc qui s’est avéré pendant la perfusion, peu importe la quantité. Vous devez vous préparer et prendre une telle perfusion jusqu'à ce que les symptômes de la cystite de la vessie soient complets.

Topper à la carotte

Un bouquet de carottes versez un demi-litre d'eau bouillante. Insister pour emballer une heure. Divisez la perfusion filtrée en 3 portions, buvez une demi-heure avant les repas pendant la journée. Le cours de thérapie est une semaine.

Enveloppement de pommes de terre

Tout échauffement est interdit s'il y a des signes généraux d'une violation de l'état - température élevée, intoxication. Il est possible de réchauffer le bas-ventre en cas d'évolution subaiguë de la maladie ainsi que dans sa forme chronique sans exacerbation.

Lavez 3-4 gros tubercules de pommes de terre, faites bouillir avec la pelure dans de l'eau. Écrasez les pommes de terre après les avoir égouttées à l'aide d'une fourchette et enveloppez-les dans un chiffon de coton épais. Fixez au bas-ventre pendant 20-30 minutes. Pour faire ce traitement doit être au moment du coucher, puis pour vous couvrir immédiatement et vous endormir. Durée du cours - 5 jours.

Miel, radis, céleri

Pressez le jus du radis (noir), laissez-le reposer légèrement sur la table. Mélanger le jus de radis, les graines de céleri, le miel et tous les composants doivent être pris dans des proportions égales. Prenez une cuillère à soupe de médicament trois fois par jour immédiatement après un repas dans un cours de 5 à 7 jours.

Les boutons suivants, pour votre commodité, aident à informer les amis de cet article!

La cystite

La cystite est une inflammation de la vessie. Les cystites aiguës et chroniques se distinguent par l'évolution, primaire et secondaire selon les conditions d'occurrence, spécifique (syphilitique, gonorrhéique, tuberculeuse, etc.) et non spécifique (staphylocoque, etc.) selon l'étiologie. Les femmes souffrent beaucoup plus souvent de cystite que les hommes.

La cystite primaire est due à la pénétration de l’infection par le haut des voies urinaires supérieures ou par l’ascension de l’urètre par les voies hématogène et lymphogène à partir de foyers inflammatoires dans d’autres organes. L'apparition de cystite est favorisée par: le refroidissement du corps, la consommation d'alcool, la constipation, les troubles neuropsychiatriques, la violation des règles d'asepsie lors d'un examen instrumental des organes urinaires; De plus, chez les femmes, une cystite est observée pendant la grossesse, après l'accouchement.

La cystite secondaire (souvent chronique) est une conséquence de: calculs, corps étrangers, tumeur, diverticule, tuberculose de la vessie, adénome de la prostate. La cystite peut provoquer certains médicaments (hexamine, cantharidine), ainsi que des substances toxiques (antigel, moonshine, etc.) lorsqu’ils sont pris par voie orale. La radiothérapie pour les tumeurs malignes des organes pelviens provoque parfois ce qu'on appelle la cystite de radiation.

Pour la cystite aiguë est caractérisée par une triade de symptômes: douleur lorsque l'envie d'uriner, et surtout à la fin de la miction; une augmentation significative de la miction jusqu'à 5-10 fois par heure (voir Pollakiurie); excrétion de pus dans les urines (voir Pyiurie). La température corporelle n'augmente généralement pas, ce qui est dû à la particularité de la membrane muqueuse de la vessie de ne pas absorber les produits de l'inflammation. Lorsque le processus se propage vers les voies supérieures ou inférieures (pyélonéphrite, urétrite, prostatite), l’état général s’aggrave, la température corporelle augmente. Un grand nombre de leucocytes et d'érythrocytes se trouvent dans les urines. Dans la cystite aiguë, les vaisseaux sanguins de la paroi de la vessie sont fortement dilatés, la membrane muqueuse est œdémateuse et présente des hémorragies focales (Fig. 7 et 8). Le cathétérisme et l'insertion d'instruments dans la vessie à des fins diagnostiques ou thérapeutiques dans la cystite aiguë sont contre-indiqués.

Avec un traitement rapide de la cystite aiguë, le pronostic est favorable.

Traitement: repos au lit, exclusion de la nourriture des plats chauds (conserves, hareng, concombres marinés, poivre, moutarde, vinaigre), boissons alcoolisées. Prescrire des boissons abondantes (thé au lait, borzhom), des traitements thermiques (bouillottes sur la région pubienne, bains sessiles), des analgésiques et des antispasmodiques (microclysters: 100 ml d’eau tiède et 0,5 g d’antipyrine ou le même contenant 5 à 10 gouttes d’opium ; suppositoires rectaux: Extr. Opii 0,015, Butyri Cacao 2,5; ou Furadonini 0,1, Methylenblau 0,05, Antipyrini 0,5, Butyri Cacao 1,5). Dans les agents antibactériens prescrits: furadonine 0,1 g 3 à 4 fois par jour, urosulfan, étazol, sulfadimézine, norsulfazol 1,0 g 4 fois par jour pendant 5 à 6 jours. Il est préférable de prescrire des antibiotiques après la culture d’urine sur la flore microbienne et d’en déterminer la sensibilité; Les antibiotiques doivent être utilisés à des doses suffisamment importantes (chloramphénicol 0,5 g chacun, par exemple, et 200 000 unités de tétracycline 4 à 6 fois par jour). Le traitement doit durer au moins 5 à 6 jours, même si les symptômes de la cystite disparaissent. En cas d'effet insuffisant, le traitement doit être poursuivi en changeant le médicament. La période d'invalidité temporaire dans la cystite aiguë est en moyenne de 5 à 10 jours.

Complications. La cystite gangréneuse se manifeste par des douleurs aiguës dans la vessie, une envie constante d'uriner, une hématurie. Avec le développement de la maladie, une rétention complète de l'urine est possible, dans les cas graves, une rupture de la vessie et une péritonite. Traitement chirurgical. Voir aussi la vessie. Paracystite - inflammation du tissu para-vessie. La symptomatologie ressemble à la cystite, mais se caractérise par une fièvre élevée ou faible. Traitement - antibactérien, avec formation d'un abcès - ouverture chirurgicale de l'abcès. La trigonite est une inflammation de la membrane muqueuse du triangle kystique en l'absence de modifications du reste de la membrane muqueuse de la vessie. Le diagnostic est fait par cystoscopie. Le traitement est le même que pour la cystite. La cystalgie est une maladie de la vessie chez la femme qui se manifeste par des mictions fréquentes et douloureuses en l'absence de pyurie. La cystalgie survient en violation de la circulation sanguine et lymphatique du triangle et du col de la vessie (voir) en raison de maladies inflammatoires des organes pelviens et de la graisse rétropéritonéale; il est également observé pendant la ménopause en raison d'une diminution de la production d'œstrogènes (voir Hormones sexuelles). Traitement: élimination des maladies gynécologiques, traitement hormonal (prednisone 20 mg 2 fois par jour pendant 5-7 jours, cortisone 25 mg - 6-8 jours). De bons résultats sont obtenus par blocage présacré de novocaïne - 100-150 ml de solution à 0,5%.

Cystite (du grec. Kystis - vessie) - inflammation de la vessie. La plus fréquente des maladies urologiques en pratique ambulatoire. Les femmes souffrent de cystite beaucoup plus souvent que les hommes, principalement à cause de la fréquence des maladies inflammatoires situées à proximité immédiate de la vessie des organes génitaux internes de la femme, d'un urètre court, de conditions favorables au développement d'une infection pendant la menstruation, la grossesse, après l'accouchement. La cystite survient à tout âge.

La cause la plus fréquente de cystite est l’infection. Les microbes pénètrent dans la vessie à partir de l'urètre, des organes adjacents (organes génitaux, gros intestins, pelvis cellulosiques), à partir de tout foyer purulent situé à distance et souffrant de maladies infectieuses. Le plus souvent, l'agent responsable de la cystite est E. coli, staphylocoque, encore moins protheus, streptocoque, Pseudomonas aeruginosa. Chez certains patients (environ 10%), la cystite survient à la suite d'une exposition à une flore mixte - généralement E. coli avec Staphylococcus, Staphylococcus avec Proteus. La cystite causée par Proteus ou Pseudomonas aeruginosa est plus têtue, ce qui est dû en grande partie à l’absence ou à l’exposition limitée d’antibiotiques modernes à ces agents pathogènes.

Les microbes sont semés dans l'urine de personnes en bonne santé. La cystite ne survient que lorsque les conditions sont propices au développement d’une infection. Celles-ci peuvent être de nature générale (affaiblissement de la résistance du corps à l'infection) ou locales (altération du passage de l'urine dans le col de la vessie ou de l'urètre, maladies de la vessie antérieures, processus inflammatoires au niveau des organes et des tissus voisins). Parmi les causes courantes figurent également d’importantes maladies infectieuses, des maladies du tractus intestinal, qui provoquent une colibacillose, le surmenage, la malnutrition, l’hypovitaminose. Il y a des désaccords concernant le rôle du refroidissement. Selon certains chercheurs, le nombre de patients atteints de cystite est également important à différentes périodes de l'année, mais la plupart des auteurs estiment que le refroidissement est une place importante parmi les causes favorisant l'apparition de la cystite.

De nombreux patients atteints de cystite récurrente notent que la maladie initiale et les rechutes ultérieures ont coïncidé avec le refroidissement.

Les processus locaux prédisposant à la cystite comprennent les calculs, les diverticules, les néoplasmes de la vessie, les conditions pathologiques entraînant une altération de l'évacuation de l'urine de la vessie (maladies du système nerveux central, compression de l'urètre avec des néoplasmes de la prostate, rétrécissement de sa lumière ou de son oblitération), des maladies inflammatoires purulentes internes. organes génitaux chez la femme, prostate chez l'homme, stase veineuse au pelvis. Les observations pratiques suggèrent que l'étiologie consciente de l'urine est importante dans l'étiologie de la cystite. Les observations de G.I. Goldin ont montré le rôle incontestable de la lésion neuropsychiatrique dans la pathogenèse de la cystite.

La cystite bactérienne est beaucoup moins fréquente, et les protozoaires en sont les agents responsables. Le nombre de patients atteints de cystite à Trichomonad a légèrement augmenté.

La cystite peut aussi être causée par une brûlure chimique.

Enfin, la cystite apparaît souvent comme une complication de la radiothérapie chez les patients atteints de tumeurs de la vessie et de ses organes voisins, le plus souvent du col utérin.

Classification. Selon les signes étiologiques distinguer bactérien, médicament, cystite de rayonnement; par morphologie - catarrhale, hémorragique, etc. sur les conditions d'occurrence - primaire, secondaire; par les caractéristiques du cours - aiguë et chronique; selon le degré de prévalence du processus inflammatoire - trigonites, cystite cervicale, diffuse.

La classification de travail de la cystite doit être basée sur une combinaison des critères énumérés (tableau).

Causes, symptômes et traitement de la cystite cervicale

L'inflammation du col de la vessie est une maladie urologique courante. Il survient chez les enfants, les hommes et les femmes avec la même fréquence. La cystite cervicale aiguë survient pendant la reproduction de la microflore dans le contexte d’une diminution de la protection immunitaire locale.

Tous les processus inflammatoires ne conduisent pas à une lésion cervicale. Pour le développement de la pathologie nécessite un agent pathogène et un facteur provoquant.

L'examen bactériologique du matériel des voies urinaires révèle un certain nombre d'agents pathogènes fréquents - champignons du genre "Candida", virus, entérobactéries. Le mode de transmission initial est l'infection génitale.

Facteurs étiologiques de l'inflammation du col de la vessie

La forme aiguë de la maladie se développe plusieurs jours après la pénétration de l'agent pathogène:

  1. Ascendant du rectum et des organes génitaux;
  2. Transfert de l'infection avec le mouvement du sang des foyers inflammatoires;
  3. Propagation à la baisse dans la pyélonéphrite (inflammation du bassinet du rein);
  4. Après une opération à la vessie.

Les variantes anatomiques de la structure du tractus urinaire féminin provoquent une incidence accrue de bactéries de bas en haut.

Pourquoi une protection immunitaire réduite dans le bassin:

  • Perturbation de la microcirculation après des opérations sur les organes urogénitaux;
  • Long refroidissement du bas-ventre;
  • Saignement dans la vessie;
  • Pyélonéphrite - inflammation du bassinet du rein.

Les autres causes de nosologie sont moins courantes.

Mécanismes pathogéniques de la cystite

Le col de la vessie est situé anatomiquement en bas. Autour de celle-ci est la couche musculaire qui assure la rétention de l'urine à l'intérieur tout en se contractant. Pendant la relaxation, le contenu est retiré dans l'urètre.

La membrane muqueuse du corps lors du remplissage est lisse, dans la forme vide - pliée. La structure anatomique crée des opportunités pour la prolifération de bactéries dans les plis avec des mictions fréquentes chez les personnes excitables, souffrant de troubles neurologiques.

Le triangle kystique est formé à la confluence des uretères. En raison de l'insécurité du site, une inflammation survient souvent dans celui-ci - trigonite. L’état est un mécanisme déclencheur de la propagation des micro-organismes au cou.

Classification de l'inflammation cervicale chronique de la vessie

La majeure partie de l'inflammation urogénitale se produit de manière chronique - progressivement sur plusieurs années. Une variété de formes morphologiques décrit la classification clinique:

  1. Formes latentes - stables (avec absence de laboratoire, modifications bactériologiques, présence d'un tableau endoscopique seulement des modifications de la muqueuse). La forme latente d'exacerbations rares se produisant dans la forme aiguë. Inflammation chronique avec répétitions fréquentes - plus de deux fois par an sous forme d'évolution subaiguë;
  2. Espèces persistantes - avec la présence de modifications endoscopiques et de laboratoire sans besoin urgent d'uriner;
  3. Les types interstitiels sont accompagnés d'une douleur dans l'abdomen, une violation de la fonction d'accumulation de l'organe.

Selon les modifications morphologiques de la membrane muqueuse, la cystite cervicale est divisée en 6 types - nécrotique, catarrhale, encroûtante, ulcéreuse, kystique, polypeuse.

Symptômes de la cystite cervicale

Les spécialistes ont identifié une forme unique de la maladie en raison de lésions des sphincters musculaires, qui sont normalement responsables de la rétention et de l'excrétion de l'urine. Au cours du traitement chronique, les dommages se développent progressivement, ce qui ne permet pas de suspecter une pathologie à temps.

La seule manifestation à un stade précoce d'une évolution chronique est le besoin périodique d'uriner, qui survient avec une certaine périodicité. Lorsque vous urinez, une petite quantité d'urine est sécrétée, car le liquide ne s'accumule pas en quantité suffisante.

Le stress du sphincter enflammé entraîne une douleur intense dans le bas-ventre, une sensation de brûlure pendant la miction. L'intensité du syndrome douloureux est individuelle - d'une douleur mineure à une douleur intense.

  • L'urine sent l'ammoniac;
  • L'analyse en laboratoire de l'urine révèle des globules blancs, des globules rouges, des bactéries, du pus;
  • Une envie fréquente d'uriner survient en cas d'inflammation grave, mais ne se caractérise pas par une miction intense;
  • Augmentation de la température à 38,5 degrés;
  • Augmentation de la transpiration avec l'odeur d'acétone;
  • L'urine devient trouble, l'apparition de globules rouges dans l'urine est possible.

La cystite cervicale chronique est détectée tardivement, ce qui ne guérit pas complètement la nosologie.

Diagnostic de l'inflammation du col de la vessie

Les méthodes cliniques ne peuvent qu'établir la douleur du pubis. Les autres signes de nosologie sont déterminés par des études instrumentales et en laboratoire. L'analyse chimique du contenu de l'urètre indique une augmentation des inclusions de protéines en pathologie.

Un examen endoscopique est réalisé pour étudier l'état de la paroi interne de la vessie, mais dans les cas aigus, le diagnostic n'est pas recommandé en raison de la probabilité accrue d'inflammation.

La forme aiguë ou chronique nécessite une cystoscopie, une radiographie de contraste. Des études sont prévues pour exclure les polypes, les ulcères et étudier d'autres zones de la sphère urinaire.

Principes de traitement de la cystite cervicale

Il existe 3 types de traitement de la maladie:

  1. Pathogénétique;
  2. Étiologique;
  3. Préventif.

La cause de la maladie sont des infections - bactériennes, virales, fongiques. Pour les neutraliser, l'utilisation d'antibiotiques est recommandée. Les préparations sont sélectionnées en tenant compte de la sensibilité aux antibiotiques de l'agent pathogène après l'ensemencement du matériel sur un milieu nutritif. À côté de la colonie de bactéries se trouve une bandelette contenant un antibiotique. Si l'agent pathogène du médicament est sensible, on trace autour de lui un fragment de la mort de la colonie.

La thérapie pathogénique de la cystite cervicale est prescrite pour normaliser la microcirculation, rétablir l’immunité, éliminer le déséquilibre hormonal, restaurer la microflore du tractus génital féminin.

Les diurétiques végétaux sont utilisés pour la prophylaxie, le traitement sanitaire et hygiénique des organes génitaux après un rapport sexuel.

Cystite cervicale bactérienne - traitement antibiotique:

  • Le traitement est effectué par des médicaments auxquels l'agent pathogène est sensible. Longue - au moins 7 jours. Les agents antibactériens les plus populaires du groupe urinaire chez les médecins de la Fédération de Russie sont la lévofloxacine, la pefloxacine, la norfloxacine, la nitrofurantoïne;
  • Les formes aiguës sont éliminées par des courts-circuits (3-5 jours) avec répétition. La durée de la thérapie antibiotique est chronique jusqu'à la destruction complète de l'agent pathogène, qui est déterminée par l'examen des frottis et des cultures sur la croissance de la culture du microorganisme;
  • Les médicaments de choix - la loméfloxacine, la ciprofloxacine, la norfloxacine, la destruction de E. coli, la flore des voies urinaires à Gram négatif;
  • Les infections sexuellement transmissibles sont traitées par des régimes combinés utilisant des fluoroquinolones, des tétracyclines et des macrolides.

La thérapie pathogénique implique de boire beaucoup d’eau pour éliminer les micro-organismes étrangers de l’urètre et de la vessie. L’optimisation de la nutrition implique le contrôle de l’apport en protéines, la normalisation de l’équilibre vitamino-minéral.

Des études pratiques ont montré que, chez les patients souffrant d’infections des voies urinaires, les complexes immuns s'écartaient de la norme en diminuant ou en augmentant avec l’aide d’immunothérapies (extrait de protéine, Uro-Vaksom), de bactériophages.

Dans la forme chronique, une accumulation excessive d'ammoniac entraîne un manque d'oxygène dans les tissus. L’hypoxie est traitée avec des antihypoxants, des veinotoniques, des antiplaquettaires (solcoséryle, escuzan, trental).

La forme latente peut être traitée localement en injectant des médicaments dans la vessie à travers un cathéter. L'héparine est introduite par voie intracellulaire à une concentration de 10 000 unités internationales trois fois par semaine pendant trois mois. La dioxidine est recommandée pour l'instillation locale dans la vessie. Des études scientifiques indiquent un effet thérapeutique positif de l'argent colloïdal sur les agents pathogènes de la sphère génito-urinaire.

Régime alimentaire pour l'inflammation de la vessie

Le processus inflammatoire entraîne une augmentation du tonus de la vessie. Une thérapie par le régime est prescrite pour détendre le sphincter distal. Dans la plupart des cas, la cystite cervicale cachée chez les femmes et les hommes peut être éliminée en prenant des sédatifs (drogue de valériane, agripaume) la nuit.

Pour éliminer l'hypertonicité de la vessie, le refus des aliments frits et épicés, des ketchups, des marinades est recommandé. Dans la forme chronique, vous devez boire au moins 2 litres d'eau par jour et dans la forme aiguë, encore plus.

Les eaux minérales alcalines sans gaz possèdent des propriétés utiles.

En cas de changements inflammatoires dans le bassin, il est recommandé de porter des vêtements naturels qui empêchent une augmentation de la température dans le bas de l'abdomen. Le port de ficelles provoque une exacerbation d'infections chroniques.

En conclusion, nous décrivons le complexe de remèdes à base de plantes utilisé pour le traitement de maladies de la sphère urinaire:

  • Canephron - contient des feuilles de lovage, de romarin, d’herbe centaurée;
  • Cystone - comprend silicate de chaux, vernonia, saxifrage, extrait de Didimocarpus;
  • Phytolysine à base d'huile de menthe, de pin, d'herbe de verge d'or, de racine amoureuse, de rhizome de poireau, de prêle, de pelure d'oignon.

Les médicaments sont prescrits pour la cystite, la lithiase urinaire.

Lors de l'analyse de critiques sur la manière dont j'ai guéri l'inflammation de la vessie, les recettes populaires à base de prêle, de zeste d'oignon, brassées avec de l'eau dans un rapport de 2 cuillères pour 250 ml d'eau bouillante, sont mises en évidence. Appliquez des décoctions pendant plusieurs mois jusqu'à disparition des symptômes.

La cystite qualitativement guérie ne s'accompagne pas d'une forte miction, d'une fausse envie et d'une fièvre. Observez les procédures préventives pour éviter les récidives - évitez l’hypothermie, n’oubliez pas l’hygiène de la sphère urogénitale, ne portez pas de longues ficelles.

La cystite

Cystite - inflammation des parois de la vessie. Elle se caractérise par des mictions rapides (toutes les 15 à 20 minutes) et extrêmement douloureuses, parfois avec du sang, une température corporelle basse. Transition possible de la maladie en une forme chronique, augmentation de l'infection et développement d'un processus inflammatoire dans les reins, avec une descente dans l'urètre. Dans le diagnostic de la cystite urologue aider l'analyse des données de l'urine et les résultats de l'échographie de la vessie. Pour déterminer l'étiologie de la cystite, une culture bactérienne de l'urine et un frottis de l'urètre sont effectués. Le traitement de la cystite implique avant tout un effet médicamenteux efficace sur les agents infectieux qui l’ont provoquée.

La cystite

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Dans la plupart des cas, la cystite a un caractère infectieux. La maladie est répandue et affecte les représentants du sexe plus faible et plus fort, mais est plus fréquente chez les femmes en raison de certaines caractéristiques anatomiques de la structure du corps de la femme.

L'urètre féminin (l'urètre) est plus large et plus court que le mâle, il est donc plus facile pour les agents infectieux de pénétrer dans la vessie. Cela provoque une cystite plus fréquente chez les femmes. Le plus souvent, la cystite est affectée par les femmes en âge de procréer. Il arrive souvent que la cystite se développe plusieurs fois chez une femme, ce qui détériore considérablement sa qualité de vie.

En règle générale, la cystite est provoquée par des représentants de la flore conditionnellement pathogène (Escherichia coli, streptocoques, staphylocoques, etc.). Une cystite est parfois due à une infection par des agents pathogènes de maladies sexuellement transmissibles - mycoplasmes et ureaplasma.

Symptômes de la cystite

Le symptôme le plus caractéristique de la cystite est une miction douloureuse accompagnée de sensations résiduelles de brûlures et de crampes. En outre, les patients atteints de cystite s'inquiètent de douleurs dans le bas de l'abdomen et d'une sensation de vidange incomplète de la vessie. Parfois, lors d’une cystite, une incontinence urinaire se développe, ce qui apparaît avec un fort désir d’uriner.

L'urine avec une cystite peut devenir trouble ou devenir rougeâtre en raison du mélange de globules rouges. La température atteint parfois 37,5 degrés. La hausse de la température dans la cystite peut signaler une possible maladie rénale, il est donc urgent de faire appel à une assistance médicale qualifiée.

Prévalence de la cystite

La cystite aiguë est l’une des maladies urologiques les plus courantes. La cystite non compliquée la plus courante, dans laquelle les microbes n'affectent que la membrane muqueuse, sans affecter la couche sous-muqueuse. Selon des études russes dans le domaine de l'urologie en Russie, la cystite aiguë affecte chaque année entre 26 et 36 millions de personnes. Dans le même temps, le taux d’incidence chez les femmes est de 500 à 700 épisodes sur 1 000, tandis que chez les hommes de 21 à 50 ans, le même indicateur n’est que de 6 à 8 cas sur 1 000.

Les filles souffrent de cystite trois fois plus souvent que les garçons. La maladie est extrêmement rare chez les nouveau-nés et les enfants de moins d'un an et plus fréquente chez les enfants de 1 à 3 ans et de 13 à 15 ans. Le plus souvent, la cystite survient chez les enfants âgés de 4 à 12 ans.

La cystite chronique fait également partie des maladies urologiques courantes. Selon les recherches, la cystite chronique touche 11 à 21% de la population. La dispersion des données est due à l’approche différente de la détermination de la cystite chronique. Certains auteurs estiment que le diagnostic de "cystite chronique" devrait être posé si la fréquence des exacerbations est de 2 fois par an ou plus, la fréquence des exacerbations n'étant pas précisée.

Cystite en été

Il n’ya guère de femme qui veuille que le plaisir des chaudes journées d’été soit éclipsé par une maladie aussi désagréable que la cystite. Pendant l’été, en particulier, si une femme s’éloigne de sa maison et s’immisce dans un environnement inconnu, les raisons de l’apparition de la cystite sont multiples.

Les causes les plus courantes de cystite à la saison chaude:

  • vivre dans un nouvel endroit pendant les vacances, ce qui pose des problèmes tout en respectant les règles d'hygiène;
  • hypothermie résultant d'un bain prolongé dans de l'eau froide;
  • violation du mode habituel de miction associé au vol, au déplacement ou au fait d'être dans un nouvel endroit (dans de telles conditions, une femme doit souvent endurer longtemps en attendant l'occasion);
  • un changement climatique dramatique qui affecte le système immunitaire.

Un facteur de risque supplémentaire pour le développement de la cystite est parfois une augmentation de l'activité sexuelle dans le contexte de ces conditions, défavorable au corps féminin.

Si vos vacances sont encore éclipsées par l'apparition d'une maladie aussi désagréable que la cystite, il est nécessaire de consulter d'urgence un urologue. Pour clarifier le diagnostic, il sera nécessaire de passer une échographie de la vessie et de passer un test d'urine. Les médicaments antibactériens modernes agissent efficacement sur les agents responsables de la cystite, permettent d’accélérer la guérison et empêchent la transition de la cystite aiguë en maladie chronique.

Contrairement aux générations précédentes de médicaments qui ont affecté tout le corps, les antibiotiques modernes utilisés pour traiter la cystite agissent sélectivement sur les tissus de la vessie enflammés, avec peu ou pas d'effet sur les autres organes et systèmes. La concentration en médicaments n'atteint les valeurs maximales que dans l'urine et la membrane muqueuse enflammée de la vessie. Cela vous permet de minimiser la charge toxicologique sur le corps lors du traitement de la cystite et d'augmenter l'efficacité des médicaments.

Parmi les médicaments utilisés pour traiter la cystite, il est nécessaire de noter la fosfomycine qui, avec la sélectivité élevée de l’action et la charge toxicologique minimale sur le corps, présente une autre qualité remarquable. Ce médicament ne provoque pas de phototoxicité.

La phototoxicité est un effet secondaire désagréable causé par de nombreux médicaments pour le traitement de la cystite. Manifeste une sensibilité accrue à la lumière solaire, l'apparition de rougeurs et de brûlures, même exposée aux rayons ultraviolets de faible intensité. Il se développe en raison de la présence dans les préparations de substances possédant les propriétés des photosensibilisants et des photoréactifs. De telles substances entraînent l'apparition dans la peau d'un grand nombre de radicaux libres, ce qui entraîne la destruction des cellules de la peau, l'inflammation et les brûlures.

Contrairement à d'autres médicaments pour le traitement de la cystite, la fosfomycine ne provoque pas de phototoxicité et peut donc être prise sans perturber le régime planifié de repos à la plage. Les avantages de la fosfomycine sont également l'absence quasi-totale d'effets secondaires, ce qui permet de traiter efficacement et en toute sécurité la cystite chez les enfants et les femmes enceintes. Dans la cystite aiguë non compliquée, une seule dose de fosfomycine suffit, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de porter de comprimés ni de vous laisser distraire par un traitement pendant les vacances. La fosfomycine résiste bien aux formes chroniques et compliquées de la cystite, mais dans ces cas, elle est prise selon un schéma plus complexe.

Cystite pendant la grossesse

La cystite peut se développer à n'importe quel stade de la grossesse. La probabilité de développer une cystite augmente en raison du déplacement des organes internes, qui sont pressés par l'utérus croissant, des changements dans les niveaux hormonaux et l'hémodynamique. L'impact de ces facteurs devient la cause de la vidange incomplète de la vessie et les résidus d'urine dans la vessie constituent un environnement favorable au développement de bactéries.

Aux premiers signes de cystite, une femme enceinte doit se soumettre à une consultation extraordinaire avec un gynécologue, qui l'administre et l'informer des symptômes apparus. Si nécessaire, le médecin référera le patient à l'urologue.

Cystite infantile

La cystite peut se développer chez un enfant de tout âge. Cependant, chez les filles d'âge préscolaire et scolaire, le risque de développer la maladie augmente cinq à six fois. Les principales raisons du développement fréquent de la cystite chez les enfants de ce groupe sont un certain nombre de facteurs. Les ovaires des filles n'ont pas encore commencé à produire des œstrogènes, les propriétés de barrière des muqueuses sont faibles et un urètre large et court permet aux agents pathogènes de pénétrer facilement dans la cavité de la vessie.

La probabilité de développer une cystite augmente avec la survenue d'autres maladies en raison d'une immunité réduite et de la formation de conditions favorables à la reproduction de microbes pathogènes dans l'urètre. Le principal moyen de prévenir la cystite chez les filles est de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène.

Causes de la cystite

E. coli devient la cause de la maladie chez 70 à 95% des patients atteints de cystite aiguë, 5 à 20% d'E. Coli, Staphylococcus saprophyticus, le reste étant Proteus mirabilis ou Protéine mirabilis chez d'autres. Klebsiella (Klebsiella spp). En règle générale, la cystite est causée par des représentants de la flore conditionnellement pathogène. Avec le développement de la cystite due à des interventions instrumentales ou chirurgicales, les bactéries à Gram négatif deviennent souvent la cause de la maladie. Des études ont confirmé que les agents responsables de la cystite peuvent être non seulement des bactéries, mais également des virus, des mycoplasmes, des trichomonas, des chlamydia et divers champignons.

La prévalence de la cystite chez les femmes est due à la fois à la petite longueur et à la largeur de la lumière de l'urètre et à son emplacement par rapport à d'autres organes. L'urètre féminin, contrairement au masculin, est proche de l'anus. Les caractéristiques anatomiques et la topographie du corps féminin contribuent à la pénétration d'agents pathogènes dans l'urètre, à leur migration vers la vessie et au développement de la cystite.

Chez les hommes, la cystite est rare. La cause de la cystite chez les hommes est généralement une inflammation de l'urètre, de la prostate, des appendices testiculaires et des vésicules séminales. Parfois, une infection de l'urètre survient à la suite du cathétérisme de la vessie chez les femmes et les hommes.

Le risque de cystite augmente avec le cathétérisme de la vessie chez les hommes atteints d’un adénome de la prostate, dont l’un des symptômes est la rétention urinaire constante. Le risque de développer une cystite augmente avec l’introduction d’un cathéter chez une femme enceinte ou un nouveau-né, ce qui est causé par une diminution du tonus des voies urinaires.

Traitement de la cystite

La guérison rapide de la cystite et la restauration complète de la membrane muqueuse de la vessie sont possibles avec le début du traitement en temps voulu et l’utilisation de médicaments d’une efficacité suffisante. Il convient de souligner que les chances de se débarrasser complètement de la cystite augmentent avec le diagnostic opportun et l'utilisation de médicaments ayant un effet néfaste sur les agents infectieux. L'initiation tardive du traitement et la prescription de médicaments n'éliminant que les symptômes de la cystite, sans affecter l'environnement pathogène, peuvent conduire à la transformation de la cystite aiguë en maladie chronique.

La principale tâche du médecin qui traite la cystite est la destruction des agents pathogènes qui sont entrés dans la vessie et ont provoqué une inflammation de la membrane muqueuse. Le choix des médicaments pour le traitement antimicrobien de la cystite est déterminé par des paramètres tels que la durée de la maladie et la gravité des symptômes. En outre, la sélection des médicaments tient compte des effets secondaires possibles, de l'absorption du médicament, de la méthode et du taux d'élimination de ce médicament, de la présence de maladies concomitantes, etc.

L'efficacité du médicament dans le traitement de la cystite est déterminée par sa capacité à agir sur certains microorganismes. Il faut se rappeler que les bactéries pathogènes s’adaptent et deviennent insensibles aux antibiotiques. Il y a plusieurs décennies, sulfaméthoxazole + triméthoprime, ampicilline, nitroxaline et pimémidine étaient utilisés avec succès pour traiter la cystite. Cependant, au fil du temps, le principal agent responsable de la cystite (E. coli) est devenu résistant aux effets de ces médicaments. En outre, les médicaments pour le traitement de la cystite, appartenant à la génération précédente d'antibiotiques, présentaient un niveau de toxicité assez élevé et provoquaient divers effets secondaires.

Lors du choix d'un médicament pour le traitement de la cystite, il convient de prendre en compte le coût du traitement, qui est déterminé non seulement par le coût d'une pilule, mais également par l'efficacité réelle de l'antibiotique, la durée du traitement et le risque potentiel pour la santé du patient. Aujourd'hui, il existe des médicaments pour le traitement de la cystite, qui affectent de manière sélective les agents responsables de la maladie. Une fois dans le corps, le médicament se concentre dans la vessie, ce qui lui permet d’accroître son efficacité. De plus, l'utilisation d'antibiotiques de dernière génération réduit la durée du traitement de la cystite, réduit le risque d'effets secondaires et réduit les risques pour le patient.

La fosfomycine est l’un des médicaments modernes pour le traitement de la cystite. Le médicament atteint une concentration maximale dans l'urine, peut réduire considérablement la durée du traitement. La faible probabilité d'effets secondaires et leur faible gravité permettent d'utiliser le médicament dans le traitement de la cystite chez les femmes enceintes et les enfants. Le manque de phototoxicité (sensibilité accrue de la peau à la lumière du soleil, causée par de nombreux médicaments pour le traitement de la cystite) vous permet d’utiliser la fosfomycine pour le traitement de la cystite, même pendant la période estivale ensoleillée. En cas de cystite aiguë, une seule dose de fosfomycine suffit. Dans le traitement de la cystite chronique, il est possible d’augmenter la dose à deux sachets de médicament, qui doivent être pris une fois par jour.

En prenant de la fosfomycine, n'oubliez pas d'autres moyens de traiter la cystite. Vous devez exclure du régime des aliments gras et épicés, augmenter l'apport hydrique et éviter l'hypothermie. Eh bien aide à la chaleur chaude cystite placé sur le bas-ventre. Peut-être le traitement complexe de la cystite par iontophorèse, UHF ou inductothermie. Il ne faut pas oublier qu'en présence de certaines maladies gynécologiques, la physiothérapie et les procédures thermiques sont contre-indiquées.

La cystite

La cystite est une maladie courante du système génito-urinaire qui touche les personnes de tout âge et de tout sexe, même si elle touche le plus souvent les femmes en raison des caractéristiques anatomiques de leur corps. La cystite est une inflammation de la vessie.

Le plus souvent, il est provoqué par une infection et s'accompagne d'urétrite, une inflammation de l'urètre. La plupart des patients atteints de cystite sont des femmes, car leur urètre n'est pas aussi long et étroit que chez l'homme, l'infection se propageant plus facilement dans la vessie.

C'est important! La cystite peut être aiguë ou chronique avec des exacerbations occasionnelles. Ses symptômes et particularités de traitement dépendent du type de cystite.

Raisons

Les causes de la cystite sont nombreuses. Dans certaines situations, elles sont combinées. La plupart d'entre eux concernent précisément les femmes.

  1. L'hypothermie C’est la cause la plus courante de cystite. Cela peut survenir à la suite d'une hypothermie de tout l'organisme ou lorsque vous êtes assis sur une surface froide pendant un moment. Parfois, une demi-heure suffit pour tomber malade.
  2. Autres maladies transférées du système uro-génital, guéries à un stade avancé ou survenant avec complications.
  3. Immunité réduite, susceptibilité accrue aux infections.
  4. Consommation insuffisante de liquide sur le fond de la consommation excessive d'aliments salés et épicés.
  5. Vidange intempestive et incomplète de la vessie, l'habitude de "durer".
  6. Porter trop serré, lin serré ou collants.
  7. Sexe sans protection.
  8. Non-respect de l'hygiène personnelle.

Tous ces facteurs contribuent au développement de la cystite, sa forme aiguë. La rechute est généralement provoquée par un traitement incomplet ou inapproprié, une réinfection due à des caractéristiques individuelles, un traumatisme et une pression sur le dos.

C'est important! La plupart des causes de cystite dépendent des actions de la personne.

Symptômes et signes

La plupart des symptômes de la cystite dépendent de la forme et de la nature de l'évolution de la maladie, mais tout type de cystite commence par une forme aiguë. Les principaux symptômes de toute forme de cystite:

  • mictions fréquentes;
  • la miction est douloureuse, en petites portions, mais l'envie est fréquente;
  • sensation de brûlure en vidant la vessie;
  • forte envie fréquente la nuit;
  • l'urine elle-même est trouble, parfois avec du sang.

C'est important! Si vous présentez des symptômes de cystite chez les femmes, vous devez consulter un médecin.

Types de cystite

Les symptômes restants peuvent varier en fonction de la forme de la maladie.

Cystite aiguë

Ce n'est que le premier cas de la maladie, avec la forme chronique pendant les exacerbations, tous les symptômes deviennent moins prononcés. La forme aiguë peut être très difficile, elle commence immédiatement après l'hypothermie ou l'infection. Les principales caractéristiques de la forme aiguë:

  • la fréquence des mictions peut atteindre une demi-heure;
  • la douleur peut être administrée à l'anus, au périnée dans son ensemble, au bas du dos;
  • sous forme aiguë, la température peut monter;
  • malaise général;
  • l'urine trouble, peut changer de couleur.

Les symptômes sont si intenses que le patient ne peut mener une vie bien remplie avant et pendant le traitement jusqu'à la guérison.

Cystite chronique

Dans la cystite chronique, les exacerbations se produisent périodiquement, mais avec des maladies répétées, les symptômes ne sont pas si graves. Il arrive que la cystite chronique se produise sur le fond d’une autre maladie de la vessie, des voies ou du rein, puis des exacerbations se produisent jusqu’à ce que la cause fondamentale soit éliminée.

C'est important! La cystite aiguë chez les femmes devient chronique avec un traitement inapproprié.

Il y a la cystite et d'autres paramètres:

  1. Cystite interstitielle. Il se caractérise par un parcours extrêmement lourd et exténuant, il capture toutes les membranes de la vessie. Les tissus sains et normaux sont remplacés par des cicatrices.
  2. Postradiation. C'est généralement une conséquence de la radiothérapie, apparaît souvent après le traitement du cancer de l'utérus, du rectum et d'autres organes du pelvis.
  3. Post-coït. Apparaît à la suite de rapports sexuels négligés et non protégés.
  4. Cystite hémorragique. C'est le nom de la cystite aiguë avec libération de sang. Ce type de risque de risque accru d'infection supplémentaire et de développement d'anémie ferriprive en raison de la perte de sang.

Dans tous les cas, le traitement est un peu différent.

Caractéristiques du cours chez les femmes

Les femmes sont plus susceptibles de développer une cystite en raison de la nature de la structure. Ils ont une forme aiguë plus commune, notamment après une hypothermie ou un contact sexuel.

Si la cystite est un symptôme chronique, il apparaîtra certainement pendant la grossesse. Cette condition est dangereuse car il est impossible de prendre des antibiotiques à cause du foetus. Par conséquent, dès les premiers signes d'exacerbation, consultez votre médecin. De plus, les femmes rechutent plus souvent dans la maladie.

Caractéristiques du cours chez les hommes

Chez les hommes, la cystite est beaucoup moins fréquente. Ils forment généralement une forme chronique, apparaissant dans le contexte d'autres maladies du système génito-urinaire. Ce sont souvent d’autres maladies inflammatoires des organes pelviens.

C'est important! Seul un spécialiste peut poser le bon diagnostic.

Cystite chez les enfants

Les enfants souffrent de cette maladie pire que les adultes. Les filles tombent cinq fois plus malades que les garçons en raison des caractéristiques structurelles de leur système de reproduction. La principale cause de cystite chez les enfants est une infection due à une hygiène inadéquate et au port du mauvais linge. Forme chronique survient chez les enfants, dont l'immunité est constamment réduite, il existe d'autres maladies inflammatoires et infectieuses.

Il existe également un certain nombre de symptômes inhérents à une cystite infantile:

  • grande anxiété, malaise;
  • le bébé pleure beaucoup;
  • la température monte à 39 degrés et plus;
  • l'urine devient très trouble;
  • la fréquence des mictions atteint trois fois par heure.

C'est important! Si ces symptômes de cystite apparaissent chez un enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les enfants souffrent souvent de complications telles qu'une inflammation des reins ou un reflux vésico-urétéral, dangereuses pour le fonctionnement de tout l'organisme.

Diagnostics

Le diagnostic de la cystite est difficile, surtout si la maladie est chronique. Il est nécessaire d'exclure d'autres maladies qui provoquent des symptômes similaires, afin de rechercher une cause possible de la cystite elle-même.

Vous devez contacter un gynécologue ou un urologue, selon le sexe du patient. Le diagnostic est établi sur la base de plaintes et de plusieurs études.

  1. Test sanguin général. Vous permet de déterminer si le corps est un processus inflammatoire.
  2. Analyse d'urine. Il est utile d’évaluer l’état de l’urine et, en conséquence, de la vessie.
  3. Analyse d'urine pour l'ensemencement. Vous permet de découvrir l'agent causal de l'inflammation et sa sensibilité aux antibiotiques.
  4. Échographie de la vessie et des reins.
  5. Analyses pour détecter les infections sexuellement transmissibles, si la cause de l'inflammation de la vessie en eux.
  6. Dans certains cas, la cytoscopie et la biopsie, en prenant des tissus de la vessie pour analyse.
  7. Pour les femmes - analyse de la microflore vaginale pour la dysbiose.

Après toutes les recherches, le médecin peut poser le bon diagnostic et commencer le traitement.

Traitement à domicile

Le traitement à domicile de la cystite vise à soulager l'inflammation, à combattre les symptômes désagréables et les maladies concomitantes. Le traitement doit être complet, si quelque chose est oublié, la cystite peut réapparaître. Ne commencez pas le traitement sans consulter un médecin.

Une des conditions de base pour une récupération rapide et réussie est le repos au lit. Il doit être observé pendant au moins quatre jours. Porter la cystite sur les jambes n'est pas recommandé, dans la plupart des cas, c'est tout simplement impossible.

Assurez-vous de suivre un régime. Il est nécessaire d'exclure du régime des aliments épicés et salés, des boissons alcoolisées, du thé fort et du café. Vous devez boire plus, vous pouvez boire de l'eau, des boissons aux fruits et des jus de fruits frais. Impose devrait être sur les céréales, les fruits et les légumes, qui ne sont pas allergiques. Jusqu'à la fin du traitement, vous devez abandonner les produits riches en calcium: fromage, lait.

Pour réduire la douleur, il n'est pas interdit d'utiliser des bains chauds et des coussins chauffants. Un coussin chauffant ou simplement une bouteille remplie d'eau tiède peut être posée sur le ventre ou serrée entre les jambes.

Des médicaments

Dans le traitement de la cystite, un certain nombre de médicaments sont utilisés pour combattre les infections, la douleur et l’inflammation. Plusieurs groupes de médicaments sont utilisés, ils peuvent être combinés. Différents moyens sont sous forme de comprimés, bougies, crèmes locales.

  1. Antibiotiques. Les antibiotiques ne peuvent être prescrits par un médecin que si la nature de la cystite est bactérienne, sinon ils peuvent être nocifs. Après un traitement par ces médicaments, les échantillons d'urine sont à nouveau analysés afin de déterminer les résultats du traitement. Exemples d'antibiotiques: Monural, Nolitsin, Palin, Furagin, Rulid et autres.
  2. Phytopreparations. Utilisé en thérapie combinée pour soulager les symptômes. Ils n'ont généralement pas de contre-indications sérieuses, mais il est recommandé de consulter un spécialiste. Exemples de plantes médicinales: Cystone, Monurel, Canephron et autres.
  3. Antispasmodiques. Souvent, ils sont nécessaires pour les douleurs sévères lors d'exacerbations. Exemples d'antispasmodiques: No-Spa, Drotaverinum, Papaverine.
  4. Anti-inflammatoires et analgésiques à base d’ibuprofène.
  5. Probiotiques. Parfois utilisé pour restaurer la microflore après un traitement antibiotique, pour la prévention des récidives de la cystite. Avant de les utiliser, il est conseillé de consulter un gastro-entérologue. Exemples de probiotiques: Atsipol, Bifiform, Hilak Forte et autres.

C'est important! La pharmacothérapie n’est prescrite que par un médecin traitant de la cystite, vous ne devez pas vous soigner vous-même.

Physiothérapie

Parfois, dans le traitement de la cystite en utilisant la physiothérapie. Il accélère le processus de guérison et renforce les effets des antibiotiques et autres médicaments. Pour l’inflammation de la vessie, les types de physiothérapie suivants sont utilisés:

  • échographie;
  • thérapie au laser;
  • électrophorèse;
  • inductothermie;
  • iontophorèse et autres.

Le médecin choisit un déroulement approprié des procédures en fonction de l'état du patient et de l'évolution de la maladie. Avec le traitement approprié des effets secondaires du traitement ne devrait pas se produire.

Dans certains cas, la physiothérapie est contre-indiquée car elle peut déclencher la propagation de l'infection.

Intervention chirurgicale

Les opérations sont rarement utilisées, mais il y a des cas où une intervention est nécessaire. Fondamentalement, des outils chirurgicaux sont nécessaires si le traitement médicamenteux n'aboutit pas au résultat souhaité, si le tissu vésical commence à mourir, l'infection risque de se poursuivre.

L'intervention chirurgicale est différente, de l'enlèvement des polypes, des néoplasmes, du tissu cicatriciel dans la vessie qui interfère avec la guérison, à l'enlèvement complet des zones ou de l'organe.

Méthodes folkloriques

Les méthodes traditionnelles sont orientées vers le traitement rapide de la cystite à domicile, pour soulager les symptômes, le problème qui a provoqué l'inflammation qu'ils ne guérissent pas. Par conséquent, les médicaments préparés à la maison peuvent être un complément à la thérapie, un traitement médicamenteux est nécessaire dans tous les cas.

Échauffement

La thermothérapie est l’une des méthodes traditionnelles les plus sûres. Cependant, assurez-vous de consulter votre médecin, dans certains types de cystite n'est pas autorisé à se réchauffer, car la chaleur peut contribuer à la prolifération des bactéries. S'il n'y a pas de contre-indications, une bouteille d'eau chaude peut être un remède efficace contre la douleur et accélérer le rétablissement.

Vous pouvez utiliser un coussin chauffant avec de l'eau ou un sac de mil chauffé dans une casserole, selon la méthode la plus pratique. Vous pouvez vous réchauffer à l'aide de bains assis à base de camomille pharmaceutique, de cônes de houblon et de menthe.

Morse et Kissel

Les canneberges sont une baie extrêmement utile pour la cystite. Il est capable d'éliminer l'inflammation, a un effet diurétique, ce qui accélère la récupération. Sur la base de canneberges peuvent être cuits le jus. Pour ce faire, prendre un verre de baies congelées par litre d'eau, cuire environ 10 minutes, puis filtrer. Pour goûter, vous pouvez ajouter de la menthe à la boisson.

Il est préférable de remplacer le sucre dans le morse par du miel. Vous pouvez simplement le mélanger dans un verre de boisson en quantité suffisante une fois le jus refroidi. Si du miel est ajouté à un liquide chaud, il perdra ses propriétés bénéfiques.

Il n'est pas interdit de boire de la gelée de canneberge pendant la cystite. Vous pouvez le préparer vous-même à partir de baies fraîches ou congelées ou acheter de la poudre prête à l'emploi en pharmacie.

Herbes médicinales

Sur la base de plantes médicinales, des bouillons peuvent être préparés pour une administration orale pour un effet diurétique ou uroseptique. Infusions et décoctions - un excellent outil pour le traitement adjuvant, en l'absence d'allergies et d'autres contre-indications.

  1. Infusion de camomille. Besoin d'une cuillère à soupe de plantes séchées dans un verre d'eau chaude, brasser pendant 15-20 minutes. Accepter un tiers de verre trois fois par jour avant le repas.
  2. Airelles Une cuillère à soupe de plante séchée est versée avec un verre d'eau bouillie, infusée pendant une heure. Prendre une demi-tasse trois fois par jour avant les repas.
  3. En outre, les décoctions et les infusions peuvent être faites à base de persil, de fruits de genièvre, de sauge et d'églantier.

C'est important! Les remèdes populaires doivent être abandonnés s'ils sont allergiques.

Lorsque vous prenez des décoctions et des infusions à base de plantes, vous devez vous rappeler quelques règles - les principes de la phytothérapie, dont le respect conduit à un bon résultat.

Plus d'un mois pour prendre le même bouillon ou la même perfusion ne devrait pas être, vous devez faire une pause pendant 2-3 semaines, alors il est préférable de changer le remède. Il est préférable de prendre des bouillons l'après-midi, car certaines herbes ont un effet sédatif.

Les remèdes populaires peuvent être pris lors de la rémission d'une cystite chronique, ce qui réduit le risque de réapparition de la maladie et de la nouvelle exacerbation.

Puis-je avoir des relations sexuelles avec une cystite?

Avoir des relations sexuelles lors d'exacerbations n'est pas recommandé pour un certain nombre de raisons. Premièrement, les sensations ne seront pas les plus agréables en raison du processus inflammatoire actif. Il est possible de transmettre au partenaire l'infection à l'origine de la cystite, si l'inflammation est de nature bactérienne. Si l'inflammation dérangée est guérie, elle peut réapparaître avec des manifestations et des conséquences plus graves.

Pendant la rémission, les femmes atteintes de maladies chroniques doivent se rappeler quelques règles:

  • utilisez toujours des préservatifs;
  • ne buvez pas beaucoup de liquides avant le contact sexuel;
  • ne pas utiliser de lubrifiants pouvant provoquer des allergies et des irritations
  • après cela, il est impératif de se laver sans utiliser de savon, avec de l'eau chaude ordinaire.

Ensuite, la probabilité d'une nouvelle inflammation est minimisée.

Les conséquences

Si la cystite aiguë ne disparaît pas pendant une longue période, cela signifie qu'une autre maladie est associée à l'inflammation de la vessie, qui peut en être la cause ou la conséquence.

  1. La pyélonéphrite est une inflammation des reins. La complication la plus courante de la cystite survient dans les cas avancés lorsque l'infection se propage plus haut dans le système urinaire.
  2. Chez les personnes âgées, la cystite chronique peut entraîner une incontinence urinaire et un dysfonctionnement du sphincter.
  3. L'inflammation de la vessie peut causer l'infertilité, contribue au développement d'autres maladies du système urogénital.
  4. La cystite prolongée provoque une modification des tissus de la vessie, qui cicatrisent et perdent de l'élasticité, ce qui entraîne son dysfonctionnement. Dans ce cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.
  5. Reflux urétéral kystique. Cette complication survient chez les enfants. Au lieu de sortir par l'urètre, l'urine remonte jusqu'aux reins. Cela peut avoir des conséquences graves, notamment une insuffisance rénale.

Dans le traitement de la cystite, il est important d'identifier à temps les diagnostics concomitants et les complications possibles, sans quoi le traitement risque d'avoir peu d'effet, l'inflammation réapparaîtra.

C'est important! Le traitement aidera à éviter de tels problèmes, mais pas à prévenir la cystite - prévention.

Prévention

Prévention de l'inflammation de la vessie est simple, presque tous les facteurs de l'apparition de cette maladie peuvent être influencés.

  1. Vider la vessie devrait toujours, quand il y a un désir. La retenue et l'habitude de "durer" jusqu'au dernier - l'une des principales causes de la maladie. Pas moins de cinq mictions par jour sont considérées comme normales.
  2. Vous devez boire au moins huit verres d'eau ordinaire par jour. Les jus en boîte, le café et les thés forts doivent être remplacés par des jus de fruits frais, des boissons aux fruits, une décoction à base de plantes, si la cystite se reproduit.
  3. Vous ne devriez pas rester assis dans le froid, vous devriez essayer d'attraper moins froid. L'hypothermie provoque souvent une inflammation.
  4. Soyez prudent avec les aliments épicés et trop salés, ils provoquent une rétention d'eau et le développement d'une cystite.

Il est nécessaire de respecter toutes les règles d'hygiène personnelle. Vous devez vous laver au moins une fois par jour, de préférence avec de l’eau plate ou un gel spécial pour une hygiène intime. Le savon est mauvais pour la microflore. Les femmes doivent être lavées de l'avant vers l'arrière, sinon les bactéries de la région anale peuvent pénétrer à l'entrée de l'urètre.

  1. Les sous-vêtements synthétiques, les bas, les pantalons serrés et les jeans doivent être jetés. Les vêtements ne doivent pas se coincer, les sous-vêtements doivent être confortables pour la peau.
  2. En cas de cystite chronique, il convient de refuser de prendre un bain au lieu d'une douche ou d'un bidet afin d'éviter les rechutes et les inflammations récurrentes.

Lors des rapports sexuels, il est impératif que vous vous protégiez afin de vous protéger de la cystite et de nombreux autres problèmes encore plus désagréables. Après les rapports sexuels, assurez-vous de saper, allez aux toilettes. Vous ne devriez pas avoir de relations sexuelles si vous avez déjà d'autres maladies inflammatoires des organes du système excréteur ou reproducteur.

Le respect des recommandations préventives aidera à éviter les traitements longs et désagréables et de nombreux autres problèmes graves.

Plus D'Articles Sur Les Reins