Principal Prostatite

La cystite est-elle transmise sexuellement?

Tomber malade avec la cystite n'est pas un plaisir agréable. Par conséquent, de nombreuses personnes dont les partenaires ont «contracté» cette maladie s'inquiètent de la possibilité de transmission au cours d'un contact sexuel. Ces préoccupations sont-elles justifiées? Est-il vrai que la cystite est transmise sexuellement? Ou tu ne peux pas t'inquiéter?

La cystite est-elle transmise d'un homme à une femme?

La cystite est l'une des maladies urologiques les plus courantes. L'inflammation de la vessie survient chez la plupart des femmes. Les hommes "rock" épargnent davantage, et souffrent rarement d'une envie fréquente d'uriner et de douleurs coupantes. Sur le plan anatomique, cela est dû au "malheur" du corps de la femme: un large urètre court est très favorable à la microflore pathogène de la vessie.

Évidemment, l'inflammation elle-même ne peut pas être transmise pendant les rapports sexuels, l'infection à l'origine de la cystite est un autre problème. Les femmes sont souvent liées à une rechute de la maladie, qui:

  • récemment changé de partenaire sexuel;
  • avoir des relations sexuelles avec plusieurs personnes en peu de temps;
  • permettre au partenaire de passer de la pénétration anale au vaginal, sans se soucier de l’hygiène.

Dans tous ces cas, la probabilité de contracter des agents pathogènes chez l'homme augmente. Une microflore trop agressive du partenaire dans le contexte d'une immunité réduite conduit à ce que le corps de la femme soit vulnérable et "capitule" devant la maladie. L'utilisation d'un préservatif réduit considérablement le risque de contracter une "maladie" en cadeau.

La cystite est transmise au partenaire avec:

  • E. coli;
  • champignon;
  • Bacille pseudomusculaire;
  • protéem;
  • la chlamydia;
  • les trichomonas;
  • gonocoques.

Les agents pathogènes, piégés dans le vagin pendant les rapports sexuels, provoquent une vaginite, une inflammation du col de l'utérus et de l'urètre. L'infection atteint progressivement la vessie et affecte sa membrane muqueuse. Si une femme a une bonne immunité, alors soit elle ne tombe pas du tout malade, soit les symptômes sont légers. Dans ce dernier cas, le foyer de l'inflammation reste, mais est dans un état de dormance, se laissant périodiquement savoir.

La période la plus "favorable", où la manifestation des signes de cystite après le rapport sexuel est le plus probable, est la période avant et après la menstruation.

La cystite est-elle transmise de femme à homme?

La rareté relative des processus inflammatoires de la vessie chez les hommes fait qu’ils ne craignent absolument pas la possibilité de contracter la maladie. Mais la cystite sexuellement transmissible se transmet non seulement d'un homme à une femme, mais aussi l'inverse. Naturellement, on entend une maladie secondaire, c'est-à-dire résultant de la propagation de l'infection dans tout le corps.

Comme dans le cas précédent, la cystite masculine se manifeste souvent:

  • après le changement de partenaire sexuel;
  • avec la vie sexuelle promiscuous;
  • en l'absence de compétences en matière d'hygiène.

Si une personne mange correctement, est un peu nerveuse et a généralement une bonne santé, le corps, même après avoir reçu une infection fongique de la part de la femme, sera facilement en mesure de faire face au «choc» et de «ne pas déranger» l'homme aux symptômes désagréables de la cystite. Une autre chose - faible immunité. Dans une telle situation, le sexe avec une fille peut facilement devenir quelque chose de plus.

L'inflammation de la vessie chez l'homme devrait être beaucoup plus alarmante qu'un problème similaire chez la femme. Le fait est que l'organisme des représentants du sexe fort est moins enclin à «accompagner» l'infection directement dans la vessie. Par conséquent, s’il a déjà atteint la cystite, il est fort probable que des organes voisins (par exemple, l’urètre ou les intestins) souffrent de processus inflammatoires graves. Un examen approfondi est requis.

La cystite est-elle transmise sexuellement? Facteurs de risque

Pendant les rapports sexuels, ce n'est pas l'inflammation elle-même qui est transmise, mais seulement une infection qui peut affecter ou «ignorer» la vessie. Et il existe un certain nombre de facteurs, dont la manifestation peut augmenter considérablement les chances de développement actif de la cystite. Parmi eux se trouvent:

  1. La surfusion du corps. Pour cette raison, l'incidence maximale tombe sur la saison froide. Les vêtements ne sont pas adaptés à la météo ou à l’habitude de s’asseoir sur des surfaces froides - c’est suffisant pour «se faire des amis» avec une cystite. Il s’agit de la réaction des vaisseaux sanguins de la vessie - ils sont comprimés, créant une atmosphère bénéfique pour la reproduction dans les tissus de micro-organismes pathogènes.
  2. Mauvais accès aux toilettes. Par exemple, les femmes doivent marcher de façon modeste au moins cinq à six fois par jour, sinon l'urine stagnera et deviendra un environnement propice au développement de l'infection. Beaucoup d'adultes ont l'habitude de tolérer, ignorant l'envie d'uriner. De tels "exploits" ne valent pas les problèmes de santé futurs.
  3. Sexe actif Un contact sexuel orageux peut provoquer une irritation de l'urètre, qui devient la cause directe de la cystite. La maladie de la jeune fille survient souvent après le premier rapport sexuel (le rôle est joué par l’affirmation excessive du partenaire et le champignon, souvent transmis au cours des rapports sexuels).
  4. Échec hormonal. Avec l'âge, la production d'œstrogènes dans le corps de la femme diminue, ce qui a une incidence négative sur l'état général du système génito-urinaire. En conséquence, la cystite devient un «invité» indésirable, mais attendu.
  5. Mode de vie sédentaire. Le fait d'être dans une position assise inconfortable pendant une longue période entraîne une stagnation du sang dans les organes pelviens. Ce phénomène est nocif pour tout l'organisme, mais le système génito-urinaire en souffre particulièrement.
  6. Médicaments à long terme, abus d'alcool. Dans l'urine s'accumulent des substances agressives qui irritent la vessie. La cystite est assez prévisible.

Plus le nombre de facteurs négatifs manifestés dans la vie d'une personne est élevé, plus le risque qu'une infection contractée lors d'un contact sexuel provoque une inflammation de la vessie est élevé. La cystite n'est pas transmise par le sexe, mais elle devient souvent la conséquence directe d'une relation intime.

La cystite est-elle transmise sexuellement par des contacts non protégés?

La cystite (inflammation de la vessie) est l’une des pathologies les plus courantes du système génito-urinaire, en particulier chez les femmes. Avec chacune ou toutes les autres manifestations de la cystite, au moins une fois dans chaque vie, chaque femme a été touchée, quel que soit son âge.

Chaque année en Russie, jusqu'à 35 millions de cas de cette maladie sont enregistrés et les femmes présentent des symptômes de la cystite plusieurs fois plus souvent que les hommes.

En relation avec la large propagation de cette maladie, qui a souvent une évolution chronique et récurrente, les informations sur les modes de transmission de l'infection dans la cystite sont importantes pour le patient. Les questions les plus fréquemment posées au cabinet médical: "La cystite est-elle transmise sexuellement? La cystite est-elle contagieuse pour le partenaire sexuel?"

La réponse à cette question apparemment simple est ambiguë, car tout dépend du type de cystite, son principal agent pathogène. Certains types de cystite peuvent en fait être transmis par contact sexuel.

1. Le tableau clinique de la maladie

Les manifestations cliniques de l'inflammation de la muqueuse de la vessie sont assez spécifiques. Les symptômes les plus fréquents de la maladie sont:

  1. 1 Douleur et brûlures au bas de l'abdomen, aggravées lors de la miction;
  2. 2 fausses envies fréquentes de vider la vessie;
  3. 3 excrétion d'urine en petites portions fréquentes;
  4. 4 Extérieurement, l'urine peut sembler trouble et contenir diverses impuretés pathologiques - mucus, flocons et, dans les cas graves, sang;
  5. 5 Parfois, la température corporelle peut atteindre des valeurs subfébriles, bien que cela ne soit pas caractéristique d'une cystite non compliquée. La présence de fièvre indique toujours la gravité de la maladie et le mauvais pronostic pour le patient.

Les principaux symptômes cliniques de la pathologie apparaissent rapidement (survenue aiguë), atteignent un pic de gravité à la fin du premier jour de la maladie et peuvent persister jusqu’à 6-7 jours; pendant 2-3 jours, les patients peuvent perdre leur capacité de travail.

Confirmer le diagnostic peut être de laboratoire. Ainsi, avec un examen de routine de l'analyse générale de l'urine, une augmentation du niveau de leucocytes, de la protéinurie et de la bactériurie peut être détectée.

2. Types d'uropathogènes

Lorsque l'on considère le problème de la transmission de la cystite lors d'un contact sexuel, il est important d'identifier deux grands groupes de cystites, qui reposent sur deux processus infectieux fondamentalement différents:

  1. 1 Non spécifique - causé par une variété de microflore non spécifique pathogène et conditionnellement pathogène;
  2. 2 Spécifique - causée par des infections sexuellement transmissibles.

La cystite post-coïtale doit être identifiée séparément. Il s'agit d'un type particulier de cystite, généralement causé par une microflore non spécifique et associé à des caractéristiques anatomiques congénitales ou acquises de la femme (défauts de localisation de l'orifice urétral externe, hyper mobilité lors de contacts sexuels).

Résumant ce qui précède, la réponse à la question sur la transmission sexuelle de la cystite réside précisément dans la raison initiale de sa cause. Considérez ceci plus en détail.

3. Cystite non spécifique

Ce type d'inflammation de la muqueuse kystique est provoqué par une microflore non spécifique pathogène ou conditionnellement pathogène (partie de la microflore normale de la peau et des muqueuses humaines).

Les agents causatifs les plus typiques de la cystite non spécifique sont:

  1. 1 E. coli (70-80%);
  2. 2 proteus (8%);
  3. 3 Klebsiels (3,7%);
  4. 4 Staphylococcus et Streptococcus (2-4%).

Les mycoplasmes (M. hominis) et les ureaplasmas (Ureaplasma urealyticum) revêtent également une grande importance. Ils n'appartiennent pas aux agents pathogènes des MST, mais ces agents pathogènes opportunistes sont une cause fréquente de cystite récidivante chronique.

L'agent causal le plus fréquent des infections des voies urinaires (ci-après UTI) - E. coli - est un représentant normal de la microflore intestinale et n'appartient pas aux agents pathogènes absolus.

Parfois, pour des raisons anatomiques, tout en négligeant les règles d'hygiène personnelle, il pénètre dans la lumière de l'urètre, où il monte directement dans la vessie, provoquant des symptômes inflammatoires.

Pour faciliter l'entrée d'Escherichia coli dans la vessie, on peut:

  1. 1 Changer la microflore normale du vagin, réduire le nombre de lactobacilles vaginaux, la dysbiose vaginale, la croissance de la flore de levure;
  2. 2 Violation du fond hormonal, médicaments hormonaux, la présence de maladies du système endocrinien;
  3. 3 surfusion fréquente, y compris locale;
  4. 4 Un régime riche en glucides, en graisses saturées et pauvre en légumes, en fruits et en fibres alimentaires;
  5. 5 Porter des vêtements serrés et des vêtements qui perturbent l’approvisionnement en sang du bassin;
  6. 6 La présence d’une source permanente d’infection dans le corps, une tendance à l’altération des selles et à la dysbiose intestinale;
  7. 7 Violation des règles d'hygiène intime saine, utilisation régulière de tampons quotidiens;
  8. 8 Changement insuffisant de tampons et de serviettes hygiéniques pendant la menstruation;
  9. 9 Travail sédentaire et mode de vie sédentaire (stagnation des organes pelviens);
  10. 10 Utilisation de types de contacts sexuels non traditionnels (oral, anal).

Le moyen le plus fréquent de pénétration de micro-organismes pathogènes dans la lumière de la vessie est précisément la montée ascendante de l'infection à partir de l'urètre, mais l'agent responsable de la cystite peut pénétrer dans la membrane muqueuse par la voie lymphogène et hématogène (avec lymphe et sang).

La cystite non spécifique appartient aux types les plus courants d’infections urinaires et représente environ 60 à 80% de tous les cas de la maladie. Avec le bon traitement, il est rapidement arrêté et ne cause pas de dommages importants au corps.

Ce type de cystite n'est pas contagieux et n'est pas transmis au partenaire lors des rapports sexuels. En d'autres termes, ils ne peuvent pas être infectés sexuellement.

La cystite est-elle contagieuse?

Laisser un commentaire

La cystite est une maladie du système urogénital accompagnée de douleurs aiguës. Souvent, la question se pose: la cystite est-elle transmise sexuellement? Pour y répondre, vous devez comprendre les causes de l’infection par la cystite. Sa transmission est provoquée par des substances toxiques, des allergènes et des infections. L'infection par une bactérie pathogène est la méthode la plus courante. La maladie en cours de copulation n'est pas transmise, mais le transfert de microflore d'un partenaire à un autre est tout à fait possible. Les organismes pénètrent dans les organes génitaux, puis passent dans le système urinaire et deviennent la cause de la transmission de l'inflammation.

Quelles sont les différences de l'infection?

Aucune frontière claire ne permettrait de déterminer les différences fondamentales. Les maladies infectieuses sont très diverses et ont diverses manifestations. Les bactéries qui causent des anomalies sexuelles sont la chlamydia, l'uréoplasmose, la gonorrhée, la trichomonase. La pénétration de l'infection dans le corps est due à la copulation. Dans la cystite, la transmission de la maladie est indirectement liée au sexe. Lorsque l'inflammation est transmise, les micro-organismes tels que les staphylocoques, les streptocoques, Escherichia coli et autres sont des provocateurs. Ils restent dans le corps et ne provoquent pas de réactions tant que les conditions appropriées ne sont pas réunies.

Une femme peut-elle infecter un homme?

La cystite se transmet-elle de femme à homme? La maladie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, en raison de la nature de l'urètre. Dans le sexe faible, elle est plus petite et plus large - la probabilité que la microflore pathogène y pénètre soit plus grande. Les cas de transmission de l'inflammation chez les femmes sont dus à des processus pathogènes dans le vagin. À partir de là, les bactéries sont plus susceptibles de pénétrer dans l'urètre. Si, par conséquent, les violations du fond bactérien du vagin commencent, la transmission de l'inflammation ne sera pas longue. La cystite est-elle contagieuse pour un homme? Une femme ne peut pas transmettre la cystite à un homme, il est plutôt porteur. Cependant, il y a toujours un risque de transmission d'infections génitales d'un partenaire à l'autre.

Comment la cystite se transmet-elle sexuellement?

Comment se transmet la cystite? Il arrive que l'inflammation se transmette avec une autre pathologie - la colpite. La maladie se caractérise par des anomalies dans le vagin. Les causes de transmission sont les infections qui contribuent à la vaginose. La transmission se produit en raison de la propagation de bactéries pathogènes dans le vagin - elles y arrivent après un rapport sexuel.

Puis-je attraper une cystite pendant les rapports sexuels? Il est transmis sexuellement - la transition de la microflore pathogène masculine lors des rapports sexuels. Le risque d'infection le plus élevé au début et à la fin de la menstruation. La transmission de l'infection d'un homme à une femme se produit en raison d'une faiblesse du système immunitaire ou d'hypothermie.

Les femmes développent une inflammation et en prenant contact, au cours de la période où elles ont un enfant. À ce moment-là, le sexe faible a affaibli les fonctions de protection, car toutes les forces du corps visent à préserver et à maintenir le fœtus. L'infection par la cystite pendant la copulation est possible s'il existe certains facteurs, tels que:

  • variété et nombreux actes sexuels;
  • violation de l'hygiène personnelle lors de la création d'un environnement favorable aux agents pathogènes;
  • infection par une microflore douloureuse lors d'un acte sexuel.

La prévention, afin de ne pas contracter la cystite, peut être l’utilisation de contraceptifs.

Les causes

Les manifestations de la cystite se produisent après un contact parfait. Cette violation est due à des modifications du fond bactérien du vagin. Des écarts sont observés même lorsque la vie sexuelle n'est pas active. Au cours du contact, les femmes subissent un déséquilibre des micro-organismes dans les tissus vaginaux, ces processus affectant principalement les organes urinaires, en particulier l'urètre et la vessie. Les changements peuvent introduire ces organes dans un état d'instabilité, car des changements radicaux dans la composition de la microflore affectent négativement le système urogénital. Cela devient une cause pour la transmission de l'inflammation et conduit à la cystite.

Dans le processus d'activité vitale des micro-organismes, leur distribution se produit. La flore pathogène affecte les organes internes les plus faibles et les plus proches du foyer. Si le système immunitaire est incapable de se protéger contre la propagation, vous pouvez être infecté par une cystite aiguë. Par la suite, la maladie peut devenir chronique. Lorsqu'une telle maladie se produit, on peut affirmer que l'inflammation se transmet lors de l'accouplement.

Pourquoi ne pas faire l'amour?

Les experts n'apprécient pas les relations sexuelles en présence de cystite. Les motivations pour cela sont différentes:

  • La douleur ne permet pas de profiter du processus. La maladie est accompagnée de douleurs dans le bas de l'abdomen et d'une sensation de brûlure.
  • Le processus de traitement de cette maladie peut être difficile, en présence d'actes sexuels pendant cette période. Cela est dû à la pénétration de bactéries provenant des tissus du vagin dans l'urètre.

La cystite est-elle contagieuse ou non? La maladie n'est pas intrinsèquement infectieuse et ne passe pas par les organes génitaux. Cependant, après l'accouplement, le patient présente une aggravation. La transmission de la maladie contribue à la microflore infectieuse du vagin et du membre masculin. En raison de la diminution des fonctions du système immunitaire, un environnement favorable est créé pour la reproduction de la flore pathogène: leur nombre augmente rapidement et la maladie s'aggrave.

Comment traiter?

Pour réduire le nombre de bactéries infectieuses, des antibiotiques sont utilisés pour traiter l’inflammation. Cependant, ces fonds détruisent les flores bénéfiques et pathogènes. Pendant le traitement, il n’est pas nécessaire de provoquer l’entrée dans les organes d’organismes étrangers. Pour ce faire, vous devez respecter les règles d'hygiène personnelle et vous abstenir de tout acte de copulation. De plus, pendant la période de rééducation, les surfaces muqueuses sont irritées - cela augmente les manifestations de la pathologie et retarde le moment de la guérison. Ainsi, il est nécessaire de protéger le corps contre d'autres facteurs provoquants.

La cystite est-elle transmise?

En raison de la prévalence élevée d'inflammation de la vessie, il est connu que la cystite se transmet de femme à homme. Est-ce vraiment le cas et seuls quelques-uns savent comment se transmet la cystite?

La cystite se transmet-elle de femme à homme?

Comme l'inflammation de l'urée chez l'homme est rare, la possibilité d'une cystite ne pose aucun problème. Le sexe féminin se souvient plus souvent de la cystite, en particulier après un rapport sexuel, cueillant une infection chez un partenaire. Cela se produit et inversement, la cystite se transmet d'une femme à un homme par le biais de relations intimes.

Il s’agit d’une maladie secondaire due à une infection pathogène qui s’est répandue dans tout le corps. Pour une forte immunité, les éléments pathogènes qui sont entrés dans le corps ne représentent aucun préjudice. Mais avec une faible immunité, des signes de cystite apparaissent rapidement. Un corps affaibli est incapable de résister aux infections.

Le processus d'infection de la vessie se produit lorsque des agents infectieux pénètrent dans l'urètre. De plus, l'infection est possible si un homme présente initialement une inflammation qui passe dans les organes pelviens.

La cystite n'est pas transmise à un partenaire par une femme si sa cause est dans une flore non spécifique. Ces agents pathogènes comprennent:

  • E. coli;
  • Staphylocoque;
  • Klebsiella;
  • Proteus;
  • Streptocoque

La cystite non spécifique est le type le plus commun. Sa flore ne pénètre généralement pas plus loin que la lumière de l'urètre. Une cystite n'est causée que par un défaut de la structure de l'urètre masculin et des comorbidités globales.

La cystite est-elle transmise sexuellement?

La cystite procure de nombreuses sensations désagréables. De nombreuses personnes s'inquiètent de savoir si vous pouvez avoir des relations sexuelles avec une cystite, afin de ne pas être infecté par un partenaire. En tant que maladie distincte, la cystite n'est pas transmise sexuellement. Mais il peut se manifester sous la forme d'une complication due à d'autres maladies. Dans une relation intime, une infection pouvant causer une inflammation des voies urinaires est transmise, mais pas le processus inflammatoire lui-même.
Augmenter les chances de développement actif de la cystite, telles que les maladies infectieuses concomitantes telles que:

  • Infection à Chlamydia;
  • La candidose;
  • La trichomonase;
  • La présence d'herpès;
  • Gonorrhée

Une caractéristique distinctive de la cystite se manifestant après une intimité avec de nouveaux partenaires, ou assez souvent pour reprendre après un rapport sexuel constant, a conduit à ce que cette inflammation se situe au même niveau que les maladies transmises lors des rapports sexuels. Cette comparaison est complètement fausse. Le développement d'une infection contractée n'est pas toujours possible.

Il n'est pas rare que, lorsque toutes les instructions médicales ont été remplies, la cystite après le rapport sexuel reprenne avec une nouvelle force. C’est précisément la faute des hommes, qui jouent le rôle de porteurs de l’infection. Avec le sexe, le processus de transmission de la cystite est impossible, mais l'inflammation de la vessie peut se manifester comme une conséquence directe de la proximité. En conséquence, il est possible que non seulement l'urée, mais également les organes génitaux féminins soient affectés. Inflammation du col de l'utérus, le vagin peut se produire.

Comment se propage la cystite

Le processus même de l'inflammation qui se produit pendant la cystite n'est pas contagieux. Mais l'infection qui déclenche le mécanisme de cette maladie se transmet de plusieurs manières:

  1. Contact: peut survenir après une cystoscopie ou après un cathétérisme.
  2. Ascendant: une des options les plus fréquentes parmi celles rencontrées. Sur l'inflammation de l'urètre, des microbes se développent dans le corps et infectent l'urée.
  3. Décroissant: se produit surtout avec la pyélonéphrite. Dans la vessie, l'agent pathogène descend des reins enflammés.
  4. Lymphogène: l'agent pathogène pénètre dans le système urinaire par les vaisseaux lymphatiques.
  5. Hématogène: agents pathogènes se propageant dans le sang; La cystite infectieuse résulte de maladies telles que bronchite, carie, otite, amygdalite chronique, amygdalite.

La cystite chez une femme peut provoquer des facteurs tels que l'exacerbation du muguet, des menstruations prolongées, des relations intimes fréquentes et une grossesse. Chez l'homme, la maladie s'active en cas de surmenage, de mauvaises habitudes, d'empoisonnement. Il existe une infection domestique, au cours de laquelle la cystite est transmise, et plus particulièrement des microorganismes pathogènes via:

  • Eau stagnante dans l'étang;
  • Vaisselle sale traiteur;
  • Papier-monnaie;
  • Cuvette de toilette;
  • Contact avec les mains courantes, tourniquet;
  • Bains, douches, vestiaires.

La cystite est-elle transmise à un partenaire ou non?

Très souvent, les femmes déclarent avoir contracté la cystite d'un partenaire sexuel ou au contraire ne pas s'inquiéter de savoir si la cystite est transmise au partenaire par un homme au cours d'une relation.

Habituellement, la maladie d’une femme peut rechuter:

  • Avec des changements de partenaires trop fréquents pendant une courte période;
  • À proximité immédiatement avant et après le cycle menstruel;
  • Dysfonctionnement en matière d'hygiène lors du passage de la pénétration anale à la pénétration vaginale.

Tous ces cas multiplient les chances d’acquérir des agents pathogènes. En raison de la microflore extrêmement agressive qui peut être présente chez l'homme, le corps féminin faiblement immunisé capitule. À ce moment, la cystite est transmise au partenaire en même temps que les infections pathogènes: gonocoques, chlamydia, pseudomonas et bâtons intestinaux, trichomonas ou champignons.

Une fois dans le vagin, l’infection provoque l’apparition de processus inflammatoires dans le vagin, l’urètre. Avec une immunité suffisamment forte, la maladie peut ne pas apparaître ni exprimer de symptômes bénins. Mais le foyer inflammatoire persiste, se rappelant parfois de lui-même.

Contrairement à toutes les allégations, la cystite post-coïtale n’est pas transmise, c’est un délire. Les préservatifs aident à réduire considérablement le risque d’acquérir un tel cadeau.

La cystite est-elle transmise entre partenaires sexuels?

Avec l'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie peut faire face à chaque personne. Ce diagnostic est-il une contre-indication à la sexualité? En d'autres termes, la cystite est-elle transmise sexuellement ou la maladie concerne-t-elle uniquement une personne du couple?

Contenu de l'article

Cystite: diagnostic effrayant

Il s’agit donc d’une inflammation causée par un certain nombre de bactéries. Il est tout à fait naturel que des micro-organismes pathogènes migrent d'un organisme à un autre, d'un partenaire à un autre, se propagent rapidement et que les personnes soient constamment infectées les unes des autres. Par conséquent, la réponse à la question de savoir si la cystite peut être infectée en cas de relation étroite sera affirmative.

Une question légitime se pose. Si le deuxième partenaire sexuel est d'abord infecté par la cystite, alors qu'il avait déjà eu un contact non protégé avec une autre personne? Ce n'est pas tout à fait vrai. La voie sexuelle n’est que l’une des méthodes de transmission des bactéries, mais pas la seule. Il est probable que la cystite soit initialement apparue en raison d'une mauvaise hygiène.

Dans la très grande majorité des cas, la flore pathogène isolée des organes urogénitaux n'est que l'E. Coli ordinaire, qui y parvient facilement, par exemple à travers le bord sale d'une cuvette de toilette.

Parler de toute trahison ou relation sexuelle promiscuité ici n’est pas nécessaire. Contagieuse ou pas telle cystite? Bien sûr, comme toute inflammation.

Qui est à risque

Ainsi, la cystite peut apparaître même chez une seule personne, mais les relations sexuelles augmentent le risque d'inflammation. La cystite peut-elle être plus active dans différents groupes de la population? Oui, certaines personnes appartiennent à un groupe à risque particulier. Ceux-ci comprennent:

  1. Les personnes qui pratiquent fréquemment des relations sexuelles avec un grand nombre de partenaires sexuels. Augmenter le nombre de partenaires est toujours un risque de contracter une nouvelle infection.
  2. Les personnes qui ont récemment changé de partenaire sexuel. Après le tout premier rapport sexuel, vous devez surveiller votre état, les sensations dans les organes pelviens. Pour tout symptôme désagréable, il est préférable de consulter immédiatement un médecin afin de commencer rapidement le traitement.
  3. Les personnes pratiquant le sexe anal. Il existe une règle d'or: un rapport sexuel - un type de sexe. En soi, les relations sexuelles anales ne conduisent pas au développement de la cystite, mais si les partenaires pratiquent une pénétration rapide de l'organe sexuel du rectum dans le vagin, une cystite est alors fournie avec une probabilité élevée. Avec d'autres rapports sexuels, un homme peut être infecté par la cystite.

Cystite: d'un homme à une femme

Comment la cystite se transmet-elle dans la plupart des cas? Lors des entretiens avec les patients, le chemin le plus courant entre l'homme et la femme est le plus fréquent. L'absence de symptômes d'inflammation chez l'homme est le principal élément qui accompagne de tels cas. Par conséquent, ils refusent catégoriquement de se considérer comme la cause de la maladie de leur partenaire sexuel.

Tout est assez simple et s'explique par la structure anatomique des organes urogénitaux masculins. L'urètre chez les hommes est long et étroit. Même si l'infection pénètre dans la lumière de l'urètre, elle peut très longtemps ne pas parler d'elle-même, même si son avancement vers les organes sus-jacents est effectué en permanence. Il s'avère que l'infection à l'intérieur de l'urètre de l'homme est déjà présente et qu'il n'y a aucun symptôme. Lors de rapports sexuels non protégés, une flore agressive est échangée et les agents responsables de l'infection du mâle pénètrent dans les organes de la femme.

L'urètre d'une femme n'est pas aussi long que celui d'un homme et le partenaire sexuel devient rapidement un patient urologue, où elle doit traiter une inflammation.

Cystite: de femme à homme

La cystite est-elle transmise de femme à homme? Bien sûr, parce que les relations sexuelles impliquent des contacts très étroits et des échanges de flore. Bien sûr, de tels cas d’infection sont moins rares, mais ils ne peuvent être radiés. Si une femme est porteuse de l'infection et a des rapports sexuels non protégés, un homme peut tôt ou tard attraper une cystite.

À propos, le cas le plus fréquent de transmission de l'inflammation d'une femme à l'homme est la présence d'une infection chez elle - le champignon Candida. Le muguet s'installe très rapidement dans un nouvel endroit, mais chez les hommes atteints de cystite dans les premiers mois suivant les rapports sexuels, les symptômes peuvent être presque nuls, car la maladie se présente souvent sous une forme latente.

Cystite et ZPP

Les agents pathogènes des maladies sexuellement transmissibles sont plus agressifs et actifs. Si une petite quantité de E. coli pénètre dans l'urètre, le corps doté d'une bonne immunité sera en mesure de faire face à l'afflux de microflore pathogène. Mais avec les bactéries protozoaires transmises, un partenaire peut infecter avec des microorganismes tels que la chlamydia, la gardnerella, les gonocoques, le tréponème et le corps peut être impuissant face à une invasion aussi grave. Dans ce cas, pour tout rapport sexuel, la probabilité de signes d'inflammation de la vessie est inévitable.

Dans ce cas, la cystite sera considérée comme une maladie ou une complication concomitante et le diagnostic principal est une infection vénérienne. Il est préférable de suivre un traitement par un médecin spécialisé dans les maladies infectieuses et non par un simple urologue.

Cystite après le sexe oral

La cystite est-elle contagieuse si le couple pratique la caresse buccale? Il semble que le contact direct des organes génitaux des deux partenaires n'existe pas et qu'il ne devrait y avoir aucune infection. Mais les bactéries qui causent une inflammation de la vessie peuvent également vivre dans la bouche. Il s'agit généralement de staphylocoques ou de streptocoques, qui sont détectés chez les personnes souffrant souvent d'angine de poitrine, d'angine, de pharyngite, de laryngite et d'autres affections ORL. Même les caries ordinaires et les processus encore plus purulents (pulpitis) de la cavité buccale peuvent devenir une source d'inflammation. À propos, dans ce cas, la cystite est contagieuse pour les hommes et les femmes.

Cystite migratoire et importance du traitement des articulations

La cystite en migration est une inflammation, avec laquelle les deux partenaires sexuels luttent régulièrement. La difficulté réside dans le fait que la flore pathogène doit être complètement exterminée tant chez l'homme que chez la femme. Même si l'un des partenaires est guéri, il y a peu de raisons de se réjouir, car les bactéries se déplacent constamment d'un organisme à l'autre et la probabilité d'une nouvelle infection est très élevée. Aller au lit avec un partenaire infecté est extrêmement stupide.

Comment agir dans ce cas? Comme la cystite est transmise sexuellement, il est préférable d’exclure complètement les liens étroits pendant un moment. Premièrement, il est préférable d’abandonner complètement les relations intimes au stade de la première visite chez l’urologue et de leur prescrire des médicaments. Mais même après le passage de la thérapie, on ne peut pas se détendre et renouer des liens étroits avec le partenaire sexuel. Il faut attendre un peu et réussir les tests appropriés.

Il est possible que le traitement ait été insuffisant et que le traitement médicamenteux n'ait atténué que les symptômes, sans toutefois sauver la personne des cellules pathogènes dans les organes de la miction. C'est la manière de se comporter jusqu'à ce que les tests confirment que la personne est désormais un ancien patient urologue et est maintenant en parfaite santé. Cette règle d'or s'applique aux deux partenaires sexuels s'ils veulent rester en bonne santé.

Conclusion

La cystite est-elle contagieuse ou non? Cette inflammation est complètement contagieuse et doit être prise au sérieux. Considérant qu’il est inoffensif et n’est pas lié au domaine de la vénéréologie, une personne met en danger la santé de son partenaire, même si elle n’a pas encore noué de relations intimes. Et, bien sûr, les sensations désagréables dans la région pelvienne réduisent considérablement l'activité d'une personne, affectent son état psychologique et entravent de toutes les manières sa vie normale.

N'oubliez pas les précautions: la cystite est-elle contagieuse pour un homme et est-elle transmise à une femme lors d'un rapport sexuel?

Avec la cystite, l'inflammation de la vessie à l'urologue le plus souvent les femmes sont traitées. Chez les hommes, la maladie est parfois déguisée en prostatite, il est difficile à diagnostiquer en raison de la similitude des symptômes. La bactérie E. coli et le staphylocoque étant à l'origine de la maladie, on peut donc affirmer que la cystite est transmise d'un homme à une femme, et inversement, s'ils ont des relations sexuelles étroites.

Les bactéries pathogènes sont sujettes à la migration par contact rapproché, mais la voie sexuelle est l’un des modes de transmission possibles de la maladie. La plupart des cas de cystite sont dus à l'hygiène personnelle.

Puis-je attraper la cystite d'un homme?

Dans la cystite, la muqueuse de la vessie est enflammée. La maladie est sous forme aiguë et chronique. L'infection pénètre plus rapidement dans l'organe de la femme, car son urètre est plus court que chez l'homme.

Vous pouvez être infecté si vous ne suivez pas les règles d'hygiène personnelle lorsque vous utilisez les toilettes publiques. Les personnes âgées, les patients après les opérations, les filles après la défloration, les personnes à immunité réduite sont à risque.

Les bactéries responsables de la maladie sont activées, après l'hypothermie et le stress, en cas de pyélonéphrite. Chez les hommes, la cystite peut être un signe avant-coureur du développement des maladies de la prostate.

Il n’ya pas de symptomatologie prononcée de la maladie, mais c’est lui qui devient la principale source de transmission à son partenaire. L'urètre chez les hommes est arrangé différemment, il est plus long et plus étroit que celui d'une femme. Les bactéries se propagent plus lentement aux autres organes, la maladie ne se détectant pas avant un certain temps.

La cystite féminine est-elle contagieuse pour les hommes?

Lors de rapports sexuels sans remède, la cystite peut également être transmise d'un partenaire à l'autre.

Le plus souvent chez une femme, un homme est infecté par le champignon Candida, qui provoque une inflammation de la vessie. Pendant les rapports sexuels, un partenaire présentant une vaginose ou une colpite bactérienne peut transmettre des agents pathogènes.

Ils provoquent une inflammation des membranes de la vessie. La maladie du partenaire se manifeste sous forme latente depuis longtemps sans se manifester du tout.

Comment se transmet la maladie?

Avec les bactéries qui envahissent l'urètre de manière agressive, seule une forte immunité peut faire face.

Lors d'un contact sexuel, elle est attaquée par Chlamydia, Gonococcus, Treponema. Les microorganismes, qui remontent dans les voies urinaires, provoquent une inflammation de la vessie.

La cystite se développe comme une complication après avoir souffert d'une maladie vénérienne. Dans ce cas, sans traitement chez le vénéréologue pour se débarrasser de la maladie ne fonctionnera pas. La cystite peut être transmise par le sexe oral.

Malgré l'absence de contact entre les organes sexuels des partenaires, la bactérie peut pénétrer dans la cavité buccale. Les porteurs d'infection (streptocoque, staphylocoque) sont des personnes qui ont souvent mal à la gorge, de même que des personnes atteintes de carie ou de pulpite purulente.

Dans ce cas, les hommes et les femmes sont également à risque d'infection. L'herpès sur les lèvres est dangereux pour les deux partenaires.

Le virus peut pénétrer dans l'urètre lorsqu'il caresse des zones intimes. Le sexe anal aide également les bactéries à pénétrer dans les voies urinaires. Il faut prendre soin d'utiliser des préservatifs.

Traumatiser l'urètre et les organes génitaux pendant les rapports sexuels augmente le risque de développer une cystite. Il existe un autre type de maladie - la cystite migratoire. Avec une telle inflammation, les deux partenaires souffrent si l’un d’eux ne termine pas le traitement.

Les méthodes d'infection par la cystite peuvent être divisées par le type d'infection:

  1. ascendant Les microbes entrent d’abord dans l’urètre. Ensuite, les agents pathogènes atteignent la vessie et infectent ses parois. Cette infection est le plus souvent observée;
  2. à la baisse Une méthode courante chez les patients souffrant de pyélonéphrite. Les microbes pénètrent dans la vessie par les reins;
  3. lymphogène. L'infection affecte l'organe par les vaisseaux lymphatiques;
  4. hématogène. Infection par le sang.

Dans les études menées à l'aide d'un cystoscope, les bactéries peuvent également pénétrer dans l'organisme. De ce qui précède, la conclusion est la suivante: pendant la cystite pendant la période thérapeutique, il est important d’éviter les contacts sexuels. Après le traitement, il est nécessaire de reprendre des tests pour s'assurer qu'il n'y a pas de problème.

La pharmacothérapie n'atteint pas toujours l'objectif du premier coup, les symptômes de la maladie ne font que s'atténuer. Vous devez vous assurer que les cellules pathogènes des organes urinaires sont absentes.

Puis-je attraper la cystite d'un partenaire ou non

Les principaux agents responsables de la cystite sont E. coli, Staphylococcus et Klebsiella. Une fois dans les voies urinaires, ils provoquent un processus infectieux-inflammatoire. Les microorganismes pathogènes peuvent pénétrer dans l'urètre pendant les rapports sexuels, après quoi les symptômes de cette maladie apparaissent dans un proche avenir. C'est pourquoi les patients se demandent souvent si la cystite est transmise à un partenaire.

La cystite est-elle transmise d'un homme à une femme?

Comprendre la question de savoir si la cystite est transmise sexuellement d’un partenaire à un autre aidera l’étiologie de la maladie.

Des bactéries non spécifiques et spécifiques qui pénètrent dans la membrane muqueuse au cours d'une intimité peuvent provoquer un processus infectieux-inflammatoire dans la vessie. Les bactéries non spécifiques comprennent E. coli, St. saprophyticus, Klebsiella, Proteus (15%), champignons Candida. En petite quantité, ces microorganismes sont présents sur les muqueuses et la peau de chaque personne. Ils sont considérés comme opportunistes. Leur reproduction active n'est possible que lorsque le système immunitaire humain est affaibli. Pour se rendre à la membrane muqueuse des voies urinaires et provoquer un processus infectieux-inflammatoire, ces microorganismes sont capables de se propager pendant les rapports sexuels vaginaux, oraux et combinés. Le développement de la cystite chez une femme dans ce cas est possible, même si le partenaire est complètement en bonne santé.

Des micro-organismes spécifiques, tels que la chlamydia, le mycoplasme, le trichomonas, le gonocoque, peuvent également provoquer un processus pathologique dans les organes urinaires. Ils provoquent des maladies sexuellement transmissibles, quel que soit l'état du système immunitaire féminin. Cependant, dans le cas présent, pour affirmer que la cystite est contagieuse, son apparence ne devrait pas être provoquée par des agents pathogènes spécifiques. Les MST ne sont qu'une cause indirecte et la principale maladie du système urogénital, ce qui entraîne dans certains cas une inflammation de l'urètre et des voies urinaires.

Causes de la cystite après le coït

Les facteurs suivants contribuent au développement du processus inflammatoire dans les muqueuses de la sphère urogénitale après un rapport sexuel:

  • blessure à l'urètre pendant la proximité;
  • anomalies congénitales de l'urètre;
  • manque d'hygiène lors de la combinaison de contact anal et vaginal.

En l'absence de la quantité nécessaire de lubrifiant et de rapports sexuels prolongés, l'urètre d'une femme peut être blessé. La membrane muqueuse devient vulnérable aux bactéries opportunistes, qui commencent à pénétrer et se multiplient sans entrave dans un environnement favorable.

Les anomalies congénitales de l'urètre sont la cause la plus courante de la forme post-coïtale de la maladie. Dans ce cas, le processus inflammatoire dans les organes urinaires se produit presque après chaque rapport sexuel. La transmission sexuelle d'une autre personne dans ce cas est complètement exclue.

Les rapports sexuels vaginaux-anaux conduisent souvent au développement d'une pathologie. Et son apparition dans ce cas est également possible, à la fois chez un homme et une femme.

Les MST sont une autre cause de maladie urologique. Pendant le coït, des agents pathogènes spécifiques sont transmis à un partenaire sexuel en bonne santé par une infection vénérienne, qui contribue au développement d'un processus inflammatoire dans la région urogénitale.

La cystite est-elle transmise de femme à homme?

Les représentants du sexe fort sont beaucoup moins susceptibles que les femmes de souffrir de cystite. Cela est dû à la caractéristique anatomique de l'urètre. L'urètre féminin est beaucoup plus court, de sorte que les agents pathogènes peuvent rapidement pénétrer dans l'urètre. Chez l'homme, un processus inflammatoire infectieux se développe immédiatement dans l'urètre (urétrite), atteignant rarement la vessie.

Lors de relations anales non protégées, des bâtons intestinaux peuvent pénétrer dans l'urètre du partenaire. Les bactéries non spécifiques ne peuvent provoquer un processus inflammatoire qu'en cas de lésion de la membrane muqueuse et de diminution de l'immunité locale dans le contexte de pathologies internes. D'une femme souffrant d'une forme bactérienne de maladie urologique, un homme ne peut pas être infecté lors d'un contact vaginal.

Le développement d'une inflammation dans la vessie du partenaire après un rapport sexuel vaginal n'est possible dans la plupart des cas que s'il existe une infection urogénitale chez le partenaire. Dans ce cas, la femme elle-même souffrant de MST peut ne pas être atteinte de cystite.

Que la cystite soit contagieuse ou non - tout urologue donnera une réponse négative. Les rapports sexuels en présence de maladies sexuellement transmissibles chez un partenaire peuvent contribuer à la survenue d'une inflammation dans l'urée, indépendamment de la présence ou non de cystite chez une femme.

MST causant la cystite

Les tissus épithéliaux les plus courants des organes urogénitaux sont touchés par les infections génitales suivantes:

Le risque d'infections sexuellement transmissibles est que pendant longtemps leurs symptômes peuvent être légers, à la suite desquels ils acquièrent une évolution chronique. Lorsque la maladie est chronisée, le développement du processus inflammatoire dans les organes urogénitaux augmente plusieurs fois. Les MST sont souvent déguisées en autres maladies, notamment la cystite. Pour cette raison, lorsque des symptômes tels que des envies fréquentes de miccation, des douleurs après la miction et des rapports sexuels sont détectés, ils indiquent une visite non seulement à l'urologue, mais également au gynécologue chez la femme.

Comment identifier la vraie cause

Le seul moyen d'identifier la cause d'une maladie urologique est de subir un examen complet, qui comprend un diagnostic en laboratoire et un diagnostic instrumental. Les méthodes de recherche en laboratoire comprennent:

  • bakposev d'urine;
  • test sanguin;
  • frottis de clôture du vagin.

Les données de test aideront à identifier l'étiologie du processus inflammatoire, qui n'est pas toujours d'origine bactérienne.

La cystoscopie, l’échographie des organes pelviens et l’examen des organes génitaux dans les miroirs du gynécologue sont des méthodes d’investigation déterminantes au cours desquelles l’état des tissus de la vessie est évalué.

Sur la base de ces méthodes de diagnostic et d'une histoire complète, le médecin détermine la cause du processus inflammatoire de l'urée.

Conclusion

Les infections sexuellement transmissibles, les méthodes non conventionnelles de rapports sexuels, les anomalies et les traumatismes de l'urètre sont les principales causes du développement d'une pathologie non spécifique. Ainsi, un patient atteint de cystite ne peut infecter un partenaire en bonne santé sans facteurs prédisposants.

Il faut se rappeler que l’absence de diagnostic en temps voulu et une thérapie incorrecte entraînent souvent des complications. Pour cette raison, dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. Lorsque la cystite est détectée dans le contexte d’une infection sexuellement transmissible, les deux partenaires sexuels doivent subir un traitement spécial.

L'histoire de l'un de nos lecteurs:

La cystite est-elle transmise sexuellement à un partenaire?

Cystite - une maladie caractérisée par des lésions de la vessie par des bactéries pathogènes: staphylocoque, chlamydia, E. coli.

En conséquence, la vessie devient enflammée et le patient ressent de l'inconfort et de la douleur en urinant. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes, mais elle peut également survenir chez les hommes.

L'infection pénètre dans le système urogénital d'une personne à partir d'organes étroitement espacés dans lesquels se produit un processus inflammatoire ou de l'extérieur. Considérez plus en détail si la cystite est transmise sexuellement.

Quelles sont les différences de l'infection?

La cystite est une maladie multi-causative, mais les infections jouent un rôle majeur. Les maladies infectieuses peuvent être très différentes et se manifester de différentes manières. Les bactéries responsables de pathologies sexuelles incluent:

La pénétration infectieuse dans le corps se produit à la suite d'un contact sexuel. Lors de la transmission d'inflammation, les facteurs provocateurs sont les micro-organismes: streptocoques, E. coli, staphylocoques. Ils s'installent dans le corps et ne se montrent en aucune manière avant que les conditions appropriées ne soient réunies.

Une femme peut-elle infecter un partenaire?

Il existe toutes les chances de transmission sexuelle de la cystite au partenaire. Le plus souvent, le sexe fort est exposé à la cystite lors d'une relation intime longue et systématique avec une femme atteinte de cette maladie, qui a une forme chronique ou aiguë. Cependant, avec une bonne immunité chez l'homme, la cystite ne peut pas se développer, car les bactéries meurent dans l'urètre avant d'entrer dans la vessie.

Causes profondes de la maladie

Le rôle principal dans l'inflammation de la vessie appartient aux microorganismes infectieux qui pénètrent dans les tissus du système urogénital de diverses manières. Souvent, l’infection des filles / femmes se produit autour de l’anneau anal et de la région vaginale pendant les rapports sexuels. Cela s'explique par le fait que, dans des conditions normales, des microorganismes de la flore sous condition pathogène vivent constamment dans ces lieux et peuvent être à l’origine de l’infection.

Les hommes pensent peu de savoir si la cystite est transmise d'une femme à un homme. Ils tombent rarement malades à cause de la structure particulière des organes urinaires: un long urètre étroit, éloigné de la zone périanale. L'infection est difficile à pénétrer dans l'urètre et le développement de l'inflammation est exclu. Mais le plus souvent, une femme est infectée par la cystite d'un homme.

Cela se produit pendant l'intimité, lorsque les partenaires sexuels modifient leur microflore agressive (agents pathogènes qui déclenchent le processus inflammatoire, en présence des conditions nécessaires). Initialement, l’infection se développe activement dans les parois vaginales, sur le col de l’utérus, puis atteint la vessie. Que l'infection aboutisse ou non à un résultat final dépend des circonstances suivantes:

  • manque d'hygiène personnelle, lavage inapproprié des organes intimes (de l'anus au vagin);
  • sexe non protégé;
  • changement constant de partenaires sexuels;
  • l'utilisation de divers articles pendant les rapports sexuels, des organes traumatiques du système urinaire, qui accélèrent l'infection;
  • défense immunitaire faible.

La cystite est transmise sexuellement si la cause est un champignon candida. L'infection et le lancement de ce processus sont possibles chez les personnes immunologiquement faibles. Dans ce cas, le champignon Candida est transmis et provoque le développement de muguet dans les organes du système reproducteur (décharge blanche granulaire, démangeaisons), qui se complique d'inflammation de l'urètre et de la vessie.

Quel est le lien avec STI?

Les infections du système reproducteur incluent: trichomonas, gonocoque, chlamydia, mycoplasme, ureaplasma. Si l'un des agents pathogènes pénètre dans le vagin pendant les rapports sexuels, il se produira un processus inflammatoire qui conduira à des maladies telles que:

  • vaginite - inflammation de la muqueuse vaginale;
  • cervicite - processus inflammatoire du col de l'utérus;
  • urétrite - inflammation de l'urètre;
  • vaginose bactérienne - une violation de la microflore vaginale.

Il arrive souvent que les signes de la maladie soient presque imperceptibles, ils n'attirent pas beaucoup d'attention et disparaissent d'eux-mêmes. À leur tour, les processus qui violent la flore interne, causant une inflammation, acquièrent une forme chronique et sapent l’immunité du corps.

Les micro-organismes infectieux qui pénètrent dans le vagin lors d'un acte d'intimité se propagent et la vessie s'enflamme. Il arrive souvent que les fonctions de protection de l'organisme ne puissent empêcher la pénétration de la flore non spécifique dans la vessie, entraînant une cystite aiguë. De ce point de vue, on peut dire que la cystite est transmise sexuellement.

Pour cette raison, les représentants du beau sexe, activement engagés dans le sexe, doivent être systématiquement examinés par un gynécologue et passer les tests nécessaires pour les infections sexuellement transmissibles (IST).

En plus du gynécologue, il est recommandé de se faire examiner par un urologue, qui analysera l'ensemencement de l'urine sur la microflore et établira sa sensibilité aux agents antibactériens. En ce qui concerne les maladies qui se transmettent lors des rapports sexuels, les médecins rencontrent souvent des micro-organismes d'infection à Chlamydia.

Selon les statistiques médicales, environ 10% des hommes et des femmes sont des sources de cet agent pathogène. La maladie ne donne aucun signe, de sorte que les patients ne sont pas conscients de l'existence de micro-organismes nuisibles qui vivent et se reproduisent de manière dynamique à l'intérieur du corps.

Dans ce cas, ils peuvent être détectés au moment du diagnostic ou lorsque l'agent pathogène commence à se manifester lorsque les conditions nécessaires à l'activation se produisent. Fondamentalement, la chlamydia pénètre dans le système génito-urinaire féminin par un homme, devenant plus tard la cause de la cystite.

Quelle est la cystite de lune de miel?

La cystite de lune de miel est une inflammation des parois de la vessie survenue chez une jeune fille après la première expérience sexuelle.

Les principaux symptômes apparaissent quelques heures après l’intimité. La raison en est la pénétration de micro-organismes dans la région du système urogénital, puisque l'obstacle (membrane vierge) a disparu.

La maladie ne peut être ignorée, la probabilité de passer à une forme chronique augmente. À l'avenir, l'intimité risque de s'accompagner de symptômes de cystite pouvant affecter le niveau psychologique.

Pourquoi pas l'intimité intime?

Il n'est pas recommandé d'avoir des rapports sexuels avec une cystite en raison des facteurs suivants:

  • douleur, sensation de brûlure pendant le processus;
  • récupération difficile et lente, car pendant le contact sexuel, les bactéries se déplacent du vagin à l'urètre;
  • détérioration de l'état général du corps;
  • infection de l'orchestre par la microflore infectieuse du phallus, du vagin;
  • faible immunité, ce qui crée des conditions favorables à la reproduction de la flore pathogène.

Comment se protéger de l'infection?

Pour exclure une condition pathologique, il est nécessaire de suivre certaines règles:

  1. Exclure les relations intimes de promiscuité.
  2. Protégé avec un préservatif.
  3. Observez l’hygiène en général et lavez les endroits intimes juste avant les rapports sexuels.
  4. Ne pratiquez pas le sexe pendant la menstruation.
  5. Renforce la défense immunitaire du corps, mène une vie saine.

Comment traiter l'inflammation?

Bien que le système urogénital soit différent chez les hommes et les femmes, le traitement pour éliminer la maladie est presque identique. En cas de cystite aiguë, le patient doit observer le repos au lit, consommer une grande quantité de liquide, suivre un régime alimentaire particulier excluant les aliments salés et épicés et refuser l'alcool.

Il est utile de préparer et de boire des décoctions à base de plantes: thé au rein, feuilles de busserole, feuilles d’airelles et autres herbes diurétiques. Pour atténuer la douleur des bains chauds, mettez un coussin chauffant.

En cas de douleur intense, le médecin peut vous prescrire des analgésiques (Papaverine, Drotaverinum, Pentalgin) pour soulager les spasmes.

Dans la forme chronique de la cystite, le traitement vise à rétablir les fonctions du courant urinaire, ainsi qu'à neutraliser les foyers infectieux, y compris les amygdalites chroniques.

Et en conclusion

Que la cystite soit transmise, la réponse est évidente. Cette maladie peut être infectée. Si vous en souffrez, vous devriez demander l'aide d'un médecin qualifié et commencer le traitement. En laissant le processus suivre son cours, une personne aggrave son état de santé et met en danger la santé du partenaire sexuel du présent ou de l'avenir.

En outre, des sensations douloureuses dans la région du système urogénital réduisent l’activité, affectent l’état psycho-émotionnel et nuisent au mode de vie habituel. Eh bien, afin de prévenir l’infection par la cystite, il vous suffit de suivre quelques règles simples décrites dans le sujet de l’article.

Plus D'Articles Sur Les Reins