Principal Anatomie

Cystite infantile: causes, symptômes, traitement

Les maladies du système urinaire peuvent être rencontrées à tout âge. La cystite chez les enfants est un phénomène très courant, car tous les parents devraient savoir pourquoi la maladie se développe, comment la reconnaître et la soigner à temps.

Cystite chez les enfants: causes

Cystite - inflammation des parois de la vessie. La maladie est de nature infectieuse et se développe en raison de l'activité d'Escherichia coli, de Streptococcus, de Staphylococcus et d'autres microorganismes pathogènes. L'entrée de ces "invités" dans la vessie est la principale cause de la maladie. Vrai, pas nécessairement après le début d'une telle «invasion»: les symptômes chez un enfant apparaissent généralement sous l'influence de certains facteurs négatifs. Tout d’abord, il s’agit des points suivants:

  1. Faible immunité. Beaucoup d'enfants souffrent de faibles défenses. Les raisons en sont énormes: mauvaise alimentation et apport insuffisant de vitamines; faible activité physique; tutelle excessive lorsque l'enfant est maintenu enveloppé même en été et ne se permet pas de choisir une température confortable. En conséquence, le corps perd sa capacité à résister aux facteurs environnementaux négatifs et devient une proie facile pour les microbes.
  2. L'hypothermie La violation du régime thermique optimal affecte négativement l'immunité locale des organes internes. Si des bactéries ou des virus pathogènes sont présents dans la vessie, ce sera une chance pour la reproduction active.
  3. Surchauffe L'excès de chaleur n'est pas non plus le meilleur moyen d'influencer l'état du corps. Souvent, même chez les jeunes enfants, il existe un processus inflammatoire caché. Lorsqu'elle est chauffée, l'infection se propage beaucoup plus rapidement que d'habitude, ce qui peut provoquer une crise de cystite. Par exemple, un bébé peut se plaindre de la détérioration de sa santé après avoir pris un bain chaud.
  4. Hygiène inadéquate. Le plus souvent, la cystite est causée par Escherichia coli, qui, de l'anus, tombe dans l'urètre, puis dans la vessie. Cette situation est particulièrement probable pour les filles dont l'urètre est large et court. Un lavage insuffisant ou insuffisant, un changement rare de sous-vêtements ou de couches, jouer avec du sable sur la plage suffit à provoquer une inflammation.
  5. Maladies inflammatoires chroniques. L'infection est assez facile à déplacer autour du corps. Par conséquent, si un enfant est malade, par exemple une pyélonéphrite, il n’est donc pas surprenant que le processus inflammatoire finisse par s’infiltrer dans la vessie. Seul un traitement opportun et de haute qualité peut résister à cela.

Chez les adultes, la fréquence des crises de cystite est dominée par les femmes, mais chez les enfants, elle est un peu différente. Dans la petite enfance, les garçons sont principalement malades et ce n'est qu'à partir de l'âge scolaire que les filles prennent la «paume».

Cystite aiguë chez les enfants: symptômes

Presque tous les épisodes de cystite sont liés à une inflammation aiguë apparue pour la première fois. Les symptômes de la maladie se manifestent de différentes manières, en fonction de l'âge de l'enfant et de sa capacité à évaluer objectivement son bien-être. Les très jeunes enfants démontrent l’existence d’un problème par le comportement, c’est:

  • refuser de manger;
  • pleurer constamment, surtout en urinant;
  • se comporter nerveusement, hystériquement;
  • dors un peu.

De plus, les parents remarquent une légère augmentation de la température, une détérioration de l'odeur de l'urine sur la couche, la présence d'impuretés dans la couche. Des signes similaires dans la petite enfance peuvent parler d'autres pathologies, il est donc urgent de contacter un pédiatre et de passer des tests. Parfois, en cas de cystite, les bébés retardent leurs mictions par réflexe en raison d'un spasme des muscles du plancher pelvien, souvent attribué à tort à une insuffisance rénale.

Quand un enfant grandit, il devient plus facile de reconnaître l'inflammation de sa vessie. Les enfants plus âgés se plaignent des symptômes suivants:

  1. Une miction excessive et le besoin de vider la vessie sont très difficiles à tolérer.
  2. Sensation constante de lourdeur dans le bas de l'abdomen.
  3. Couper et brûler pendant la miction, s'étendant parfois jusqu'à la région rectale.
  4. L'apparition dans l'urine des traces de mucus, de sang, de pus.
  5. Douleur à l'aine.
  6. Modification des caractéristiques de l'urine (odeur désagréable, turbidité).

Si un enfant est timide et n’est pas enclin à partager les détails de sa vie de «toilette», les parents peuvent suspecter une cystite, ne serait-ce qu’à cause de ses visites très fréquentes aux toilettes. Ignorer les signes d'inflammation ne vaut pas la peine, car cela peut se transformer en une forme compliquée.

Cystite chronique: symptômes chez les enfants

Chez 10 à 15% des enfants, l’inflammation aiguë de la vessie devient chronique. En règle générale, cela se produit soit à cause de l'absence de traitement, soit à cause de sa mauvaise qualité (par exemple, si la mère décide de ne pas aller chez le médecin, mais de mener une thérapie de manière indépendante avec des remèdes populaires).

Les symptômes de la cystite chronique chez les enfants sont similaires à ceux de la forme aiguë:

  1. Augmentation du besoin urinaire.
  2. Brûlures et crampes pendant la miction.
  3. Inconfort et douleur dans le bas-ventre et l'aine.
  4. La présence d'impuretés dans l'urine, la détérioration de son odeur, la turbidité.

La seule différence réside dans les symptômes beaucoup moins graves. Ils se produisent assez rarement (environ 1 à 2 fois par an), et le reste du temps, ils ne se font pratiquement pas sentir. L’état de l’enfant, en règle générale, s’aggrave après une promenade hivernale: skier d’une colline, nager dans la mer, c’est-à-dire dans les cas où le corps est trop refroidi.

Cystite compliquée chez un enfant: symptômes

Dans certains cas, une inflammation de la vessie provoque des complications. En règle générale, ils apparaissent à travers les signes suivants:

  1. Température élevée supérieure à 38 degrés.
  2. Sévère douleur dans le bas du dos.
  3. Nausée, vomissements.
  4. Mauvaise santé générale.
  5. Incontinence permanente.
  6. Une sensation d'éclatement dans la région pelvienne, une gêne dans le sacrum.
  7. Soif

Des symptômes similaires se produisent généralement lorsqu'il n'y a pas de traitement. Le plus souvent, les enfants, en particulier les filles, développent une pyélonéphrite. L'inflammation des reins et la cystite sont souvent "côte à côte". Parfois, la pathologie de la vessie est compliquée par un reflux, c’est-à-dire par un retour d’urine (de la vessie aux reins, de l’urètre à la vessie).

Cystite chez un enfant: traitement

Le traitement de la cystite chez les enfants peut être effectué exclusivement sous la surveillance d'un médecin. Il est important de ne pas rater le moment; si vous ne vous en débarrassez pas, même si l'enfant est encore petit, il peut lui causer beaucoup de problèmes à l'avenir. Il ne faut pas espérer «se dépouiller» et «passer seul»: cela ne se produit pas avec la cystite.

Le traitement de la vessie implique:

  1. Repos au lit pendant au moins 2-4 jours jusqu'à ce que les symptômes principaux disparaissent.
  2. Garder le corps au chaud (chaussettes de laine, couverture, pas de courants d'air).
  3. Boire de grandes quantités de liquide (eau chaude ordinaire, jus de bouleau ou de canneberge, gelée ou compote d’airelles, tisanes au miel ou au lait).
  4. Restriction du régime alimentaire, de laquelle il est nécessaire d'exclure les épices, frites, épicées, en conserve, marinés. L'accent devrait être mis sur les fruits et légumes frais, les céréales et les soupes.
  5. Réception des médicaments prescrits par un médecin.

Certaines mères ont peur de donner à l'enfant des antibiotiques, bien que ces médicaments soient souvent nécessaires pour se débarrasser de la cystite. Naturellement, le médecin choisit des médicaments sans danger pour l’enfance. Parmi eux - Amoxiclav, Augmentin, Sumamed, Azithromycine, Supraks Solyutab. Le cours est déterminé par le médecin et ne doit pas être violé. De plus, des multivitamines (Undevit) et des remèdes à base de plantes (Canephron, Cyston, Fitolysin) peuvent être recommandés.

Dans certains cas, la cystite est provoquée par un virus ou un champignon, les antibiotiques ne sont alors pas pris. Au lieu de cela, ils prescrivent des médicaments antiviraux et antifongiques appropriés. Le traitement prend 3-10 jours en fonction de la complexité du cas. Elle est généralement pratiquée à domicile, mais il peut être nécessaire de rester à l'hôpital si la maladie est négligée et difficile.

L'inflammation de la vessie chez un enfant est un problème qui ne peut pas être fermé les yeux ou essayer de faire face vous-même. Seul un médecin peut dire avec certitude comment traiter la cystite chez les enfants, car il repose sur des données fiables issues de tests et d'examens. Une thérapie compétente supprimera rapidement les symptômes et la cause de la maladie.

Les causes et les méthodes de traitement de la cystite chez les enfants de 3 à 5 ans

La cystite chez un enfant de 3 ans est une occurrence fréquente. Cela est dû au fait que l’immunité pendant les premières années de la vie est toujours en train de se former. Par conséquent, l’effet de toute infection peut entraîner le développement de maladies qui, dans certaines conditions, deviennent chroniques. Pour éliminer la probabilité de symptômes du processus inflammatoire à l'avenir, vous devez en savoir plus sur les facteurs qui le provoquent.

La cystite chez un enfant de 3 ans est une occurrence fréquente. Cela est dû au fait que l’immunité se forme encore au cours des premières années de la vie.

Formes de la maladie

La cystite affecte la vessie. C'est un processus inflammatoire qui affecte la surface de la couche muqueuse. Elle s'accompagne d'un dysfonctionnement de l'organe: l'urine coule lentement, les envies d'uriner sont fréquentes. La complexité de cette pathologie réside dans le fait que l'enfant ne peut pas encore décrire avec précision son état et indiquer la cause de la douleur.

Il existe 2 formes de cystite chez les enfants de 3 ans:

Dans le premier cas, le développement rapide du processus pathologique est noté. Les symptômes de la cystite aiguë apparaissent clairement. Sent la douleur intense. En même temps, une inflammation se développe sur la membrane muqueuse, sans pénétrer dans les couches profondes des parois de la vessie, et le traitement donne le résultat plus rapidement.

La complexité de cette pathologie réside dans le fait que l'enfant ne peut pas encore décrire avec précision son état et indiquer la cause de la douleur.

La cystite chronique se développe bien. Les signes d'une telle condition pathologique sont moins prononcés. Dans ce cas, les couches plus profondes des parois de la vessie sont affectées, ce qui rend le traitement plus difficile.

La forme chronique de la maladie est dangereuse car elle élimine souvent uniquement les symptômes évidents, puis arrête le traitement.

En conséquence, après un certain temps, le processus pathologique est réactivé et des signes d'inflammation apparaissent.

Causes de la cystite chez les enfants de 3 à 5 ans

Le développement de la maladie est provoqué par des infections causées par divers agents pathogènes:

  • E. coli;
  • ureaplasma;
  • les streptocoques;
  • staphylocoque;
  • chlamydia.

Les voies des microorganismes pathogènes sont différentes. Cela peut être la pénétration d'excréments ou d'urine dans le vagin lorsque l'enfant n'est pas correctement lavé après avoir uriné ou déféqué. Transmission marquée et descendante de l'infection - par les reins. Les agents infectieux responsables de l'infection se propagent avec le flux lymphatique. Le processus septique est un autre facteur contribuant au développement de l'infection. Chez les filles, une vulvovaginite est parfois diagnostiquée et des microorganismes pathogènes passent dans la vessie.

L'installation d'un cathéter est une cause fréquente de cystite chez les enfants.

Les causes de la cystite peuvent être divers facteurs:

  1. L'hypothermie Les basses températures contribuent au développement d'infections.
  2. Conditions pathologiques congénitales ou acquises, par exemple, la flexion de la vessie. Dans ce cas, la cystite se développe en raison d'une mauvaise miction.
  3. Traitement médicamenteux visant le traitement d'autres maladies.
  4. Prédisposition génétique.
  5. Préparation à la chirurgie, période de récupération après la chirurgie. Une cause commune est l'installation d'un cathéter.

L'hypothermie provoque le développement d'infections.

Chez les filles

La cystite se développe souvent lorsqu'elle est mal lavée. La raison de cela - en particulier la physiologie des filles. L'urètre est situé plus près du vagin et de l'anus, et les microbes sont beaucoup plus rapides pour surmonter la barrière et pénètrent dans les organes urinaires.

Chez les garçons

La principale cause de cystite chez les garçons est l’infection à streptocoque / staphylocoque. Les garçons sont moins susceptibles de développer une inflammation de la vessie. Si cela se produit, vous devez rechercher la cause dans la microflore.

La principale cause de cystite chez les garçons est l’infection à streptocoque / staphylocoque.

Symptômes de la cystite chez les enfants

Une enfant de 3 ans a une cystite avec un certain nombre de signes:

  1. Sensations de douleur. Leur intensité peut être différente: modérée, aiguë, légère. Tout dépend de la forme de la maladie.
  2. Besoin fréquent d'uriner pour uriner (symptôme courant chez les enfants âgés de 2 à 5 ans). Chez les enfants à un âge précoce (2-4 ans), l’incontinence est possible.
  3. Turbidité, décoloration de l'urine (elle devient jaune foncé, parfois brune), l'apparition de sédiments.
  4. Douleur abdominale basse, aine et bas du dos.

Le processus inflammatoire qui se développe dans la vessie s'accompagne d'une augmentation de la température jusqu'à + 38 ° C.

Avec la cystite, la température peut augmenter. Cependant, ce symptôme n'est pas spécifique et indique souvent d'autres pathologies. Le processus inflammatoire s'accompagne d'une élévation de température allant jusqu'à + 38 ° C. Tous les enfants âgés de 3 ans ne sont pas des moyens d'expliquer la cause de la douleur aux adultes. Si l'enfant ne parle toujours pas bien, la pathologie peut être suspectée par son comportement: le bébé se comporte avec agitation, pleurant souvent.

Diagnostics

Tout d'abord, vous devez contacter un pédiatre, il se référera à un urologue pédiatrique. Pour confirmer la cystite, un examen externe ne suffit pas. Pour le diagnostic, il est recommandé de mener une série d'études:

  • Une numération globulaire complète aidera à confirmer le développement du processus inflammatoire;
  • analyse de l'urine, tout en évaluant les écarts des indicateurs clés du biomatériau par rapport à la norme: couleur, transparence, composition;
  • analyse biochimique de l'urine - en fonction des résultats de l'étude, détermine la composante quantitative des sels et des protéines dans le biomatériau;
  • La culture bactériologique des urines aide à déterminer le type de microorganismes qui provoque la cystite.

Pour exclure d'autres maladies, prescrire une échographie du système génito-urinaire.

Traitement de la cystite chez les bébés

La thérapie doit être complète. Pour soigner la cystite chez un enfant âgé de 2 à 4 ans, il est recommandé de prendre des fonds sous forme de sirop. Les enfants de plus de 4 ans sont autorisés à donner des pilules. Etapes du traitement:

  1. Traitement médicamenteux. Attribuer des agents anti-inflammatoires, antibactériens.
  2. Méthodes traditionnelles de traitement. Bain efficace aux herbes.
  3. Régime alimentaire La cystite sera plus rapide si vous changez de régime. Le régime vise à réduire l'irritation de la membrane muqueuse.

La thérapie doit être complète. Pour soigner la cystite chez un enfant âgé de 2 à 4 ans, il est recommandé de prendre des fonds sous forme de sirop.

Lorsque la cystite montre le repos au lit. L'inflammation peut être guérie 5 fois plus rapidement qu'en 3 ans, puisque l'enfant est déjà capable de parler de ses sentiments. La thérapie commence aux premiers signes de pathologie.

Traitement médicamenteux

Des médicaments antipyrétiques peuvent être pris à des températures supérieures à + 38 ° C. Acceptation des antibiotiques prescrits par un médecin. Les médicaments visent à réduire l'intensité de l'inflammation en éliminant la microflore pathogène.

Des antibiotiques de la pénicilline sont prescrits aux enfants. Le cours dure de 3 à 7 jours.

Les plantes médicinales sont également utilisées, par exemple Canephron. Ils agissent avec douceur, ne contiennent pas de composants chimiques.

Pour déterminer la posologie, il faut prendre en compte l'âge et le poids de l'enfant. Les médicaments suivants sont prescrits: Sumamed, Azithromycin, Augmentin, Amoxiclav.

Les plantes médicinales sont également utilisées, par exemple Canephron. Ils agissent avec douceur, ne contiennent pas de composants chimiques. Les préparations à base d'alcool doivent être utilisées avec prudence et à des doses minimales.

Remèdes populaires

Pour traiter la cystite chez un enfant devrait être topique avec des bains. Le principe de leur application est le même pour les filles et les garçons: l'enfant est assis dans un récipient rempli de décoction de médicaments. Vous pouvez utiliser des herbes aux propriétés anti-inflammatoires: calendula, camomille ou sauge. Recette:

  1. Préparez les matières premières: 2 c. l herbes, 1 tasse d'eau bouillie.
  2. Infuser pendant 30 à 60 minutes.
  3. Bouillon dilué avec de l'eau tiède (6-8 l)

Pour traiter la cystite chez un enfant devrait être topique avec des bains.

Régime alimentaire

Avec l'aide d'un régime, vous pouvez éliminer les toxines du corps. Ses principes sont:

  • boire beaucoup d'eau;
  • réduire la quantité de sel;
  • interdiction de manger des aliments épicés et gras;
  • rejet du sucre, utilisation de ses substituts;
  • utilisation de produits laitiers;
  • La base du régime devrait être un aliment végétal.

Le régime alimentaire de l'enfant contre la cystite devrait reposer sur des aliments d'origine végétale.

Prévention

Pour éviter que de nouvelles cystites ne se développent à nouveau, il est recommandé de respecter un certain nombre de règles:

  1. Le traitement opportun des maladies infectieuses, notamment des lésions carieuses des dents, est nécessaire. Toute bactérie a tendance à se répandre dans tout le corps.
  2. Il est important de surveiller l'hygiène de l'enfant: se laver à temps, changer le linge tous les jours. Les filles sont lavées du vagin à l'anus.
  3. Il est interdit d'utiliser une serviette commune.
  4. Si l'enfant a tendance à développer une cystite, vous devez régulièrement passer le biomatériau à des fins de test.

Il est important de maintenir l'immunité. Pour ce faire, prenez périodiquement des complexes de vitamines, faites attention au travail du tube digestif.

Cystite chez les enfants

La cystite chez les enfants est une infection urinaire qui provoque une inflammation de la membrane muqueuse et de la couche sous-muqueuse de la vessie. La cystite chez les enfants provoque de la douleur et de la douleur en urinant, des appels fréquents au pot avec la libération de petites portions d'urine, de l'incontinence urinaire; au début de l’âge, on note souvent une intoxication et de la fièvre. Le diagnostic de la cystite chez l'enfant comprend l'examen de l'urine (analyse générale, échantillons de bakposeva et dvuhstakannoy), une échographie de la vessie et une cystite - cystoscopie chronique. Dans le processus de traitement de la cystite chez les enfants, un régime alimentaire et un régime de consommation améliorée, un traitement médicamenteux (uroseptique, antibactérien, antispasmodique) et des médicaments à base de plantes sont prescrits.

Cystite chez les enfants

La cystite chez les enfants est l’infection des voies urinaires la plus répandue dans la pratique de la pédiatrie et de l’urologie pédiatrique. La cystite est fréquente chez les enfants de tout âge et de tout sexe, mais elle est de 3 à 5 fois plus fréquente chez les filles d'âge préscolaire et primaire (de 4 à 12 ans). La forte incidence de cystite chez les filles s'explique par les caractéristiques structurelles du système urinaire féminin: présence d'un urètre large et court, proximité de l'anus, infections fréquentes des organes génitaux externes, etc. La cystite chez l'enfant peut se présenter sous la forme d'une infection isolée ou combinée (cystouréthrite, cystopielonéphrite).

Causes de la cystite chez les enfants

Pour le développement de la cystite chez un enfant, les conditions suivantes sont nécessaires: infection bactérienne de la vessie, violation de sa structure et de sa fonction anatomiques.

Normalement, la vessie est nettoyée de la microflore lorsque celle-ci est régulièrement vidangée à l’aide du flux d’urine. La membrane muqueuse de la vessie est résistante aux infections en raison de l'activité des glandes périurétrale productrices de mucus et de facteurs locaux de protection immunologique (immunoglobuline A sécrétoire, interféron, lysozyme, etc.). Ainsi, l'intégrité anatomique de l'épithélium, l'utilité fonctionnelle du détrusor, l'absence de modifications morphologiques de la vessie et sa vidange régulière offrent un degré élevé de protection contre l'infection. Lorsque l'un des maillons est faible, la cystite se développe facilement chez l'enfant.

Les souches uropathogènes d'Escherichia coli sont le plus souvent semées dans des cultures bactériologiques d'urine chez des enfants atteints de cystite; dans moins de cas, Klebsiella, Proteus, staphylocoque épidermique, Pseudomonas aeruginosa, associations microbiennes. Dans un quart des cas chez les enfants atteints de cystite, une bactériurie importante sur le plan diagnostique n'est pas détectée.

Le rôle des virus dans l'étiologie de la cystite chez les enfants reste mal compris (à l'exception de la cystite hémorragique). Cependant, il est généralement admis parmi les urologues que les agents pathogènes viraux parainfluenza, adénoviraux, herpétiques et autres virus sont prédisposés à une microcirculation altérée dans la vessie et créent un environnement favorable au développement ultérieur d'une inflammation bactérienne.

Les enfants ont une cystite causée par la chlamydia, le mycoplasme, l'urée-plasma. En règle générale, dans ces cas, l’infection se produit en présence de chlamydia chez les parents, de non-respect des normes hygiéniques, de visites de saunas, de piscines, etc. La gonorrhée et la cystite à trichomonas sont plus caractéristiques des adultes ou des adolescents qui ont des relations sexuelles. Cystite d'étiologie fongique est trouvée chez les enfants atteints d'immunodéficience, de développement anormal du système génito-urinaire, recevant depuis longtemps un traitement antibiotique.

La pénétration d'agents infectieux dans la vessie peut se produire vers le bas (des reins), ascendante (de l'urètre et de la zone anogénitale), lymphogène (d'autres organes du bassin), hématogène (des foyers septiques distants) et par contact (à travers la paroi endommagée de la vessie).

Une miction rare ou incomplète (plus souvent une vessie neurogène chez l'enfant), un reflux vésico-urétéral, des rétrécissements de l'urètre, un phimosis chez le garçon, un diverticule de la vessie peuvent entraîner une perturbation du processus naturel d'auto-nettoyage de la vessie. Les facteurs de risque de cystite chez les enfants sont la néphropathie dysmétabolique, la lithiase urinaire, les corps étrangers de la vessie, les études invasives en urologie (cystographie, cystoscopie, etc.), le traitement par des médicaments néphrotoxiques (cytostatiques, sulfamides, etc.). La dysbactériose, les helminthiases, les infections intestinales, les maladies gynécologiques chez les filles (vulvite, vulvovaginite), les processus purulents-inflammatoires (omphalite du nouveau-né, maux de gorge, abcès de pneumonie, staphylodermie), etc. favorisent l'invasion bactérienne de la vessie.

Les dysfonctionnements endocriniens (diabète), les carences en vitamines, les modifications du pH de l'urine, les effets de facteurs physiques (hypothermie, radiation) et l'hygiène personnelle jouent un rôle dans la pathogenèse de la cystite chez les enfants.

Classification de la cystite chez les enfants

Il est généralement accepté de classer la cystite chez l’enfant en fonction de son évolution, de sa forme, des changements morphologiques, de la prévalence du processus inflammatoire et de la présence de complications.

Le cours chez les enfants sont la cystite aiguë et chronique. La cystite aiguë chez un enfant survient avec une inflammation des couches muqueuses et sous-muqueuses; peut être accompagné de modifications de la paroi catarrhale ou hémorragique. Chez les enfants atteints de cystite chronique, les changements morphologiques affectent la couche musculaire et peuvent être bulleux, granulaires, phlegmoneux, gangréneux, nécrotiques, interstitiels, incrustés, polypes.

Dans leur forme, on distingue les cystites primaire (apparaissant sans modifications structurelles et fonctionnelles de la vessie) et secondaire (apparaissant dans le contexte d'une vidange incomplète de la vessie en raison de son infériorité anatomique ou fonctionnelle).

Compte tenu de la prévalence des modifications inflammatoires chez les enfants, la cystite est divisée en focale et diffuse (totale). Avec l'implication du col de la vessie, ils parlent de la cystite cervicale, avec la localisation de l'inflammation dans la zone du triangle de Leto - sur le développement de la trigonite.

La cystite chez les enfants peut survenir sans complications ou accompagnée du développement d'un reflux vésico-urétéral, d'une pyélonéphrite, d'une urétrite, d'une paracystite, d'une péritonite, d'une sclérose du col de la vessie, etc.

Symptômes de la cystite chez les enfants

La clinique de cystite aiguë chez les enfants se caractérise par un développement rapide et une évolution rapide. La manifestation principale de l'inflammation aiguë est le syndrome urinaire, accompagné d'une miction impérative, se produisant toutes les 10 à 20 minutes. Troubles dysuriques associés à une excitabilité réflexe accrue de la vessie et à une irritation des terminaisons nerveuses. Les enfants se plaignent de douleurs dans la région sus-pubienne, qui irradient vers le périnée, aggravées par la palpation de l'abdomen et un léger remplissage de la vessie.

La miction est difficile en soi, l'urine est excrétée par petites portions, provoquant une piqûre et une douleur. Souvent, les enfants atteints de cystite ont une fausse envie d’uriner ou d’incontinence urinaire; Une hématurie terminale est notée à la fin de la miction (écoulement de quelques gouttes de sang).

Chez les nourrissons et les jeunes enfants, la cystite peut se manifester par une anxiété générale (aggravée par la miction), des pleurs, le refus de manger, une agitation ou une léthargie et une augmentation de la température corporelle jusqu'à des valeurs fébriles. Les petits enfants ont parfois un spasme du sphincter externe de l'urètre et une rétention urinaire réflexe.

Si l'urine d'un enfant est recueillie dans un bocal en verre, vous remarquerez alors un changement de couleur et de transparence: l'urine devient trouble, souvent sombre, contient des sédiments et des flocons, parfois une odeur désagréable. Lorsque la cystite hémorragique chez les enfants en raison d'une hématurie, l'urine devient la couleur de "slop de viande".

En cas de cystite aiguë, le bien-être de l’enfant s’améliore généralement au bout de 3 à 5 jours. Après 7 à 10 jours, il se rétablit complètement.

La cystite chronique chez les enfants a généralement une forme secondaire. Les symptômes d'inflammation sont exacerbés lors de l'exacerbation de la cystite et sont généralement représentés par des mictions fréquentes, une gêne au bas de l'abdomen, l'énurésie nocturne et l'incontinence urinaire pendant la journée.

Diagnostic de la cystite chez l'enfant

La base du diagnostic de la cystite chez les enfants est un ensemble d’études de laboratoire, comprenant une analyse générale de l’urine, une culture bactériologique d’urine sur la flore, la détermination du pH de l’urine, la réalisation d’un test à deux verres. Les changements urinaires chez les enfants atteints de cystite sont caractérisés par une leucocyturie, une hématurie de gravité variable, la présence d'une grande quantité de mucus et un épithélium en transition, une bactériurie. Le plus souvent, les prélèvements d'urine destinés à la recherche microbiologique sont effectués en urinant librement (après avoir desserré les organes génitaux externes et nettoyé le sac préputial chez les garçons), mais en cas de rétention urinaire aiguë, il est nécessaire de recourir au cathétérisme de la vessie.

Chez les enfants atteints de cystite, une échographie de la vessie est réalisée pour évaluer l'état du detrusor avant et après la miccia. En échoscopie, on détecte généralement un épaississement de la muqueuse de la vessie et un grand nombre d'inclusions négatives.

La cystographie et la cystoscopie ne sont indiquées que pour la cystite chronique chez les enfants pendant la période d’inflammation qui s’apaise; L'objectif principal de la recherche est d'identifier le degré et la nature des modifications de la muqueuse. Un pédiatre et un urologue pédiatre participent à une recherche diagnostique.

La cystite aiguë chez les enfants doit être différenciée de l'appendicite aiguë, de la paraproctite, de la pyélonéphrite, des tumeurs de la vessie et de la pathologie gynécologique. À cette fin, un plan d’enquête peut inclure des consultations avec un chirurgien pédiatrique et un gynécologue pédiatrique.

Traitement de la cystite chez les enfants

Pour réduire les phénomènes dysuriques au stade aigu de la cystite, l'enfant est présenté au repos complet et au repos au lit, à la chaleur sèche de la vessie, à des bains chauds «assis» avec décoctions à base de plantes (à une température de + 37,5 ° C). En cas de cystite, un régime lacto-végétal est recommandé pour les enfants, l'exclusion des aliments irritants (plats épicés, plats épicés, épices), une augmentation du régime de consommation de 50% par rapport à la norme habituelle en raison de l'utilisation d'eaux minérales légèrement alcalines, de boissons aux fruits, de compotes, etc. Augmentation de la charge en eau des enfants atteints de cystite favorise une augmentation de la diurèse et la lixiviation des bactéries et des produits d'inflammation de la vessie.

Le traitement médicamenteux de la cystite chez les enfants comprend l’utilisation d’antispasmodiques antibactériens, d’uro-antiseptiques et de physiothérapie. Pour le traitement antimicrobien étiotropique de la cystite chez l'enfant, on utilise des pénicillines protégées (amoxicilline), des céphalosporines (céfuroxime, cefaclor, ceftibuten), des dérivés d'acide phosphonique (phosphomitsine) et des sulfamides combinés à un cycle de 7 jours suivi de contrôles bactériologiques répétés.

Drotaverine, papaverine est utilisé pour réduire la douleur. En plus du traitement principal chez les enfants atteints de cystite, une phytothérapie est prescrite (camomille, extraits de plantain, millepertuis, prêle). Après la disparition de l'inflammation prescrite par le physiothérapeute, une électrophorèse, une micro-onde, une thérapie magnétique sur la région sus-pubienne, etc.

Pronostic et prévention de la cystite chez les enfants

La cystite aiguë chez les enfants se termine généralement par une guérison complète. Les formes chroniques de la cystite se développent chez les enfants avec des conditions préalables anatomiques et fonctionnelles pour la persistance de l'infection.

La prévention de la cystite chez les enfants est favorisée par une bonne hygiène des organes génitaux, l’adhérence à la miction, le traitement des foyers d’infection, la dégelmentation, un apport hydrique suffisant, la correction des troubles métaboliques et l’exclusion de l’hypothermie. Les enfants atteints de cystite chronique doivent être surveillés par un urologue pédiatrique et périodiquement soumis à des tests d'urine.

Cystite chez les enfants: symptômes et traitement

Cystite chez les enfants - les principaux symptômes:

  • Fièvre
  • Mictions fréquentes
  • Miction involontaire
  • Pleurer
  • Sang dans l'urine
  • Miction douloureuse
  • Miction brûlante
  • Forte odeur d'urine
  • Miction rare
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie
  • Urine foncée
  • Douleur dans la région génitale
  • Agitation

La cystite chez les enfants est une maladie infectieuse qui affecte la membrane muqueuse de la vessie et sa couche sous-muqueuse. Il convient de noter que pour déclencher le processus inflammatoire de cette nature, une hypothermie ou un séjour prolongé dans l’humidité suffisent amplement. Cependant, seul un médecin peut déterminer la cause exacte du développement d'une telle maladie.

Les symptômes de la cystite chez les enfants d'une nature assez spécifique, donc, en règle générale, il n'y a pas de problèmes avec le diagnostic. Cependant, même avec cette nature du tableau clinique, il est fortement déconseillé de comparer indépendamment les symptômes et le traitement - de telles mesures peuvent conduire à l'apparition de complications.

Le diagnostic de la cystite chez les enfants repose sur un examen physique et des méthodes de recherche de laboratoire et instrumentales. En règle générale, le traitement est complexe - le traitement médicamenteux est associé à des procédures physiothérapeutiques et à un régime (si nécessaire).

Si le traitement est commencé à temps, les complications peuvent être évitées. Dans le cas contraire, l’infection secondaire par une atteinte rénale est possible.

Il n'y a pas de restrictions claires en ce qui concerne le groupe d'âge et le sexe, cependant, la cystite aiguë est le plus souvent diagnostiquée chez les fillettes à l'âge préscolaire et primaire.

Étiologie

La cystite aiguë ou chronique chez les enfants est causée par de tels facteurs étiologiques:

  • bactérie ou infection dans l'urètre;
  • processus inflammatoire dans le système urogénital dû à une infection;
  • pénétration dans la vessie d'organismes fongiques;
  • rétrécissement de l'urètre;
  • reflux vésico-urétéral;
  • phimosis - c'est la seule cause de cystite aiguë chez les garçons;
  • diverticule de la vessie;
  • réduction des fonctions de protection du système urogénital;
  • mener des méthodes de diagnostic invasives;
  • troubles hormonaux;
  • infections intestinales;
  • non-respect élémentaire de l'hygiène intime personnelle (en raison de l'âge de l'enfant, les parents doivent également le contrôler);
  • modification de l'équilibre acido-basique dans l'urine;
  • hypovitaminose.

De plus, un groupe de facteurs étiologiques prédisposant au développement de cette maladie chez les enfants devrait être mis en évidence:

  • diminution de l'immunité dans le contexte de maladies infectieuses ou inflammatoires préalablement transférées;
  • l'hypothermie;
  • quantité insuffisante de vitamines et de minéraux essentiels dans le corps des enfants;
  • constipation chronique;
  • accès aux piscines publiques ou aux plages;
  • quantité insuffisante d'activité physique;
  • début précoce de l'activité sexuelle.

Il convient de noter que la cystite aiguë peut survenir chez les enfants, même d’un an. Seul un médecin peut déterminer le facteur étiologique exact en prenant les mesures de diagnostic nécessaires.

Classification

La cystite chez les enfants est classée en fonction de plusieurs paramètres - par étiologie, par la nature de l'évolution et par les modifications pathologiques de la vessie.

Ainsi, par la nature de l'évolution de la maladie peut être:

Selon le facteur étiologique, c’est-à-dire la nature du processus pathologique:

  • infectieux (le plus courant);
  • non infectieux.

Le type non infectieux de cystite chez un enfant, à son tour, est divisé en types suivants:

La nature des changements pathologiques dans la vessie émet les formes suivantes de la maladie:

  • la cystite folliculaire;
  • kystique;
  • cystite hémorragique (assez rare chez les enfants);
  • catarrhal;
  • cystite bulleuse;
  • ulcératif;
  • cystite polypeuse.

Pour établir quel type de processus pathologique a lieu, en ce qui concerne les modifications de la vessie, le médecin ne peut utiliser que des diagnostics instrumentaux.

Symptomatologie

Étant donné que l'enfant n'est pas toujours en mesure de décrire avec précision le tableau clinique et peut même parfois rester silencieux sur les signes inquiétants, le diagnostic est souvent posé de manière inopinée.

En général, l'enfant a la cystite comme suit:

  • l'urine devient jaune foncé;
  • l'enfant devient agité, se réveille souvent la nuit en pleurant;
  • température élevée (cependant, il convient de noter que la température dans la cystite n'augmente pas toujours);
  • mictions trop fréquentes ou au contraire trop rares;
  • l'enfant peut uriner involontairement sous lui-même;
  • du sang peut être présent dans l'urine;
  • douleur à l'aine;
  • chaque processus de miction peut s'accompagner d'une douleur aigue et d'une sensation de brûlure, tout en laissant penser que la vessie n'est pas complètement vide;
  • l'urine peut dégager une odeur forte et désagréable.

Il convient de noter que si dans le tableau clinique il y a une fièvre et des accès de fièvre, il est fort possible que le processus pathologique ait affecté les reins et que se développe une pyélonéphrite. Cependant, seules les analyses peuvent le montrer avec précision.

Diagnostics

Le diagnostic de suspicion de cystite implique des tests de laboratoire et des méthodes d'investigation instrumentales. La phase initiale consiste en un examen physique de l’enfant, au cours duquel il ressort une histoire générale et un tableau clinique actuel.

La partie laboratoire du programme de diagnostic comprend les tests suivants:

  • KLA et BAK;
  • analyse d'urine;
  • analyse biochimique de l'urine;
  • pH de l'urine

Le diagnostic instrumental implique les manipulations suivantes:

  • Échographie de la vessie;
  • Échographie des reins;
  • la cystographie;
  • la cystoscopie.

Étant donné que le tableau clinique, dans ce cas, est plutôt non spécifique, il peut être nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel concernant ces processus pathologiques:

De plus, vous devrez peut-être consulter un gynécologue et un chirurgien pédiatrique.

Selon les résultats des mesures de diagnostic, il est possible de déterminer la forme de la maladie et, par conséquent, de déterminer la stratégie de traitement la plus efficace.

Traitement

Le médecin peut dire comment guérir la cystite chez un enfant seulement après un diagnostic précis. En général, la thérapie est effectuée par des méthodes conservatrices - médication, régime et physiothérapie.

La partie médicamenteuse du traitement à domicile consiste à prendre les médicaments suivants:

  • des antibiotiques;
  • anti-inflammatoire non stéroïdien;
  • des analgésiques;
  • les diurétiques;
  • les uroantiseptiques;
  • dérivés de phosphate.

Les antibiotiques pour la cystite chez les enfants sont prescrits strictement individuellement. Indépendamment, prendre de tels médicaments ne peut pas, car il peut causer un préjudice irréparable au corps de l'enfant. En général, les comprimés pour la cystite infantile sont prescrits en quantités minimes ou, si possible, complètement exclus.

Le médecin peut également prescrire les procédures physiothérapeutiques suivantes:

  • chaleur sèche sur le bas-ventre;
  • plateaux sessiles de décoctions d'herbes - camomille, eucalyptus, millepertuis, prêle des champs;
  • thérapie magnétique;
  • UHF

Le régime alimentaire pour la cystite chez les enfants implique ce qui suit:

  • la nourriture ennuyeuse est exclue - épicée, acide, trop salée;
  • dans le régime alimentaire devrait prévaloir les produits végétaux et laitiers;
  • la quantité de liquide consommée par jour devrait être augmentée de 50%. Pour ces boissons aux fruits bien adaptées, compotes, tisanes, eau minérale sans gaz.

En général, sous réserve du respect de toutes les recommandations du médecin, les symptômes aigus s'atténuent au bout de 2 à 3 jours. Le rétablissement complet se produit en 1 à 2 semaines, selon les indicateurs individuels du corps.

Le traitement de la cystite chez les enfants, les remèdes populaires sont autorisés, mais uniquement en complément du traitement principal et en consultation avec votre médecin. La pharmacothérapie traditionnelle reste une priorité.

Complications possibles

L'absence de traitement peut entraîner de telles complications:

Il est également possible de transmettre l'infection à d'autres systèmes du corps.

Prévention

La prévention de la cystite chez les enfants est la suivante:

  • devrait renforcer le système immunitaire de l'enfant;
  • prévenir l'hypothermie et les pieds mouillés;
  • surveiller l'hygiène intime de l'enfant.

Les enfants qui ont eu une forme aiguë de cystite devraient être suivis par un urologue / gynécologue pédiatrique et subir des examens médicaux préventifs.

Si vous pensez que vous avez une cystite chez l’enfant et que vous présentez les symptômes caractéristiques de cette maladie, les médecins peuvent vous aider: pédiatre, urologue, gynécologue.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La prostate est responsable de la production de la partie liquide du liquide séminal et contribue également à la projection de ce liquide lors de l'éjaculation. L'hyperplasie glandulaire de la prostate est une masse bénigne qui se forme à partir de l'épithélium glandulaire de la prostate. Sa partie interne grandit, pouvant aller de la taille d'un marron à la taille d'une orange.

La cystite chez la femme est un processus inflammatoire qui affecte la couche muqueuse de la vessie. Cette maladie se caractérise par une envie fréquente et douloureuse d'émettre de l'urine. Après le processus de vidange de la vessie, une femme peut ressentir des crampes brûlantes et aiguës, une sensation de vidange insuffisante. Souvent, l'urine sort avec du mucus ou du sang. Le diagnostic et le traitement de la cystite chez la femme comprennent toute une gamme d’outils. Pour mener de telles activités, ainsi que pour expliquer comment traiter la cystite chez les femmes, il ne peut s'agir que d'un urologue hautement qualifié. En outre, la prévention de cette maladie est possible indépendamment à la maison.

La cystite chez l'homme est une maladie à caractère infectieux ou non infectieux caractérisée par un processus inflammatoire de la muqueuse de la vessie. Selon les statistiques, les femmes sont souvent atteintes de cystite, mais il arrive parfois que les hommes subissent tout le charme de cette pathologie.

L'inflammation de la prostate est une maladie qui ne caractérise que les hommes et se caractérise par la progression du processus inflammatoire dans la prostate. La maladie survient entre 20 et 50 ans, mais le principal groupe à risque est constitué d'hommes de plus de 30 ans.

Une tumeur du rein est un processus pathologique caractérisé par la prolifération de tissus organiques, qui se manifeste par des modifications qualitatives évidentes de la structure de cet organe. La gravité du processus pathologique dans une tumeur du rein dépend du type de tumeur - maligne ou bénigne. Établir la nature d’une telle maladie n’est possible qu’en procédant à un examen approfondi, qui comprend nécessairement la tomodensitométrie (TDM) et l’IRM.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Cystite infantile

La cystite chez les enfants est une maladie assez grave, qui est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, généralement due à une infection de la vessie et se manifestant par des mictions fréquentes. Cette maladie est assez courante et peut survenir chez des enfants d'âges différents. De plus, chez les garçons, la cystite est beaucoup moins courante en raison des caractéristiques de leur anatomie: le long urètre empêche l’infection de la vessie.

Centre médical "Energo" est une clinique qui fournit des services médicaux aux adultes et aux enfants. Les spécialistes de la clinique aident à résoudre divers problèmes de santé, notamment urologiques. Le traitement de la cystite chez les enfants dans le centre médical est effectué sous la surveillance étroite de spécialistes et dans le but d’éliminer les symptômes et les causes de la maladie. Le schéma thérapeutique est sélectionné individuellement, en fonction des caractéristiques du corps de l’enfant.

Cystite chez les enfants: causes

La principale cause de développement de la cystite chez l’enfant est liée à divers types de virus (grippe), d’infections intestinales (E. coli, staphylocoques, etc.) et même de maladies sexuellement transmissibles (herpès, chlamydia - le plus souvent chez les adolescents) - qui peuvent pénétrer dans le corps de différentes manières:

  • ascendant: des reins ou des intestins. Dans ce cas, les garçons développent souvent une cystite sur fond de problèmes rénaux;
  • descendant: de l'urètre. Habituellement due à une mauvaise hygiène des organes génitaux;
  • hématogène ou lymphogène: par le sang ou la lymphe, avec infections virales graves.

Il faut se rappeler que l’infection elle-même dans la vessie ne signifie pas le développement d’une inflammation. Cela est généralement facilité par des facteurs externes ou internes:

  • rétention urinaire: le nettoyage de la muqueuse de la vessie se produit avec l'écoulement de l'urine; sa rétention chez les enfants atteints de vessie neurogène, le phimosis (prépuce étroit) chez les garçons peut provoquer l'apparition d'une inflammation;
  • la présence de modifications morphologiques dans la vessie ou le sphincter, la détérioration de l'intégrité de la muqueuse, ainsi que la présence dans la vessie de corps étrangers (sable, pierres, etc.);
  • hypothermie: chez les enfants survient assez souvent en raison de l'activité de leurs enfants, des jeux, etc.
  • cathétérisme à long terme ou autres activités invasives, y compris chirurgicales, pouvant entraîner une infection et une inflammation.

Chez les adolescents, le développement de la cystite peut être associé à une première expérience sexuelle infructueuse, conduisant à une infection par une maladie vénérienne. Une infection à caractère vénérien peut également apparaître chez les jeunes enfants s'il n'y a pas d'hygiène adéquate (notamment lors de visites dans des lieux publics - bains, piscines, etc.) ou si l'un des parents est porteur de l'infection qui peut être transmise par la voie du contact familial.

Cystite: conséquences

À l'heure actuelle, il est habituel de distinguer deux types principaux de cystite - aiguë et chronique. La cystite aiguë sous-traitée est le plus souvent la cause de la cystite chronique et fréquente chez un enfant. La cystite chronique est caractérisée par des symptômes faibles, avec des périodes d'exacerbation et de rémission d'une durée variable. La cystite fréquente chez un enfant conduit le plus souvent à des modifications morphologiques de la membrane muqueuse de la vessie de divers types, notamment nécrotiques.

En cas d'immunité affaiblie sans intervention appropriée, l'inflammation de la vessie peut se propager à d'autres organes, entraînant le développement de:

  • pyélonéphrite (inflammation des reins);
  • urétrite (inflammation de l'urètre);
  • vésiculite (inflammation des testicules chez les garçons).

En outre, la cystite elle-même, en particulier chez les garçons, peut indiquer d'autres problèmes de santé non encore identifiés: modification de la vessie, syndrome de vessie neurogène, présence de calculs ou de sable dans la vessie, inflammation des reins. Chez les garçons adolescents (en cas d'activité sexuelle), la cystite peut également être un signe de maladies sexuellement transmissibles, dont beaucoup peuvent entraîner des conséquences graves pour la santé.

Cystite chez un enfant: symptômes

Les symptômes de la cystite chez les enfants sont le plus souvent bien évidents, bien que les symptômes de cette maladie puissent parfois être confondus avec une appendicite ou d’autres maladies. Cependant, il n’est pas toujours facile d’établir des problèmes de vessie à temps, surtout s’il s’agit de patients très jeunes (et les enfants plus âgés ne sont pas toujours en mesure de comprendre et d’expliquer aux parents ce qui ne va pas avec eux).

En tout état de cause, les principaux signes de cystite chez les enfants sont les suivants:

  • des crampes et des douleurs en urinant à l'aine ou dans le bas du dos;
  • mictions fréquentes (chez les enfants d'âges différents, jusqu'à 2 à 3 fois par heure) avec une petite quantité d'urine;
  • fausse envie impérative d'uriner ou, souvent, d'incontinence urinaire, provoquée par le fait que l'inflammation irrite les terminaisons nerveuses;
  • l'apparition de quelques gouttes de sang au stade final de la miction;
  • l'urine est généralement trouble, avec des flocons de mucus, souvent sombre avec une odeur désagréable;
  • certains enfants présentent également des signes d'intoxication (température supérieure à 37ºC, fièvre, etc.);
  • les nourrissons atteints d'inflammation de la vessie peuvent pleurer, bouger, refuser de manger et montrer d'autres signes d'anxiété.

Tous les symptômes ci-dessus caractérisent la cystite aiguë chez les enfants, qui survient et se développe assez rapidement. Dans ce cas, avec un traitement approprié et rapide, les principaux symptômes commencent à disparaître au bout de 3 à 5 jours et une guérison complète a généralement lieu en 7 à 10 jours.

La cystite est une maladie pouvant entraîner des complications. La cystite aiguë sans intervention rapide a également tendance à devenir une phase chronique, beaucoup plus difficile à soigner. C'est pourquoi, lorsque les premiers signes de cystite apparaissent chez un enfant, il est nécessaire de consulter un spécialiste, car il est beaucoup plus facile de traiter cette maladie à un stade précoce que de traiter ses manifestations chroniques.

Admission primaire

La première consultation chez le médecin comprend l’interview (parents et le plus petit des patients), ainsi que l’examen et la prescription de tests et autres mesures de diagnostic.

Le diagnostic de la cystite chez un enfant est un exercice assez simple, comprenant:

  • analyse du sang et de l'urine: le niveau de leucocytes vous permet de définir le stade de l'inflammation et l'ensemencement bactérien - l'infection qui l'a provoquée;
  • L'échographie (échographie) du système urogénital - rein, vessie, etc.: vous permet de déterminer s'il existe des modifications morphologiques (en particulier un épaississement de la membrane muqueuse), ainsi que des corps étrangers dans les reins ou la vessie;
  • cystoscopie: désignée uniquement pour la cystite chronique dans la période de la disparition de l'inflammation afin d'établir l'état de la membrane muqueuse, le degré de son changement;
  • Consultation du chirurgien: les manifestations de la cystite chez un enfant (en particulier chez les jeunes enfants) ne permettent pas toujours de le distinguer immédiatement de la pyélonéphrite, de l'appendicite et d'autres maladies, pour lesquelles une consultation chirurgicale peut être programmée pour décider quoi faire en cas de changement du diagnostic.

Traitement ultérieur de la cystite infantile

Si les tests et les diagnostics confirment le diagnostic de cystite chronique ou aiguë chez l’enfant, le traitement prescrit par un spécialiste aura pour objectif d’éliminer les symptômes de la maladie et de son agent causal. Le traitement thérapeutique implique l’utilisation de diverses méthodes, principalement l’utilisation de divers médicaments et la physiothérapie:

  • Traitement médicamenteux: inclut l’utilisation d’antibiotiques bénins pour détruire l’infection, ainsi que d’anti-inflammatoires, de diurétiques et d’analgésiques. Les médicaments à base d’ingrédients naturels, notamment les infusions d’herbes médicinales (feuilles d’airelle, prêle, etc.) sont utiles pour que les effets sur la cystite chez les enfants procurent un effet anti-inflammatoire et diurétique. En même temps, l'efficacité du traitement médicamenteux dépend en grande partie du choix judicieux des médicaments eux-mêmes et de leurs dosages. Ce type de traitement doit donc être effectué sous la supervision d'un spécialiste.
  • La physiothérapie: utilisée après la disparition de l'inflammation, elle vise à restaurer la muqueuse de la vessie et à accélérer la récupération.

Pendant le traitement thérapeutique de la cystite chez un enfant, en plus des médicaments, en particulier pendant la phase aiguë de la maladie, il sera également recommandé aux parents de fournir au petit patient:

  • repos au lit avec activité physique limitée;
  • appliquer des compresses chaudes sur la région de la vessie;
  • boire beaucoup d'eau (eau, boissons aux fruits, compotes), ce qui augmente la quantité d'urine produite. Dans ce cas, une miction fréquente chez les enfants contribue au lessivage de l'infection et d'autres manifestations inflammatoires de la membrane muqueuse de la vessie.
  • un régime de légumes laitiers qui exclut toutes sortes d'aliments irritants (épicés, épicés, etc.);
  • attention particulière portée à l'hygiène personnelle - laver et changer de vêtements (si un petit enfant est malade, vous devez arrêter de porter les couches pendant le traitement).
Le plus souvent, une cystite aiguë avec une intervention professionnelle opportune intervient rapidement (dans les 7 à 10 jours) et sans conséquence particulière. La cystite chronique est dans la plupart des cas associée à des modifications anatomiques du système génito-urinaire. Le traitement en période d’exacerbation de la cystite chronique fréquente chez l’enfant vise à éliminer les manifestations de la maladie et n’est guère différent du traitement de la cystite aiguë. La forme chronique de la maladie, à son tour, dépend des particularités des changements morphologiques, donc, comment traiter la cystite chez les enfants, dans ce cas, le médecin décide avec les parents qui le consultent.
Les mesures préventives peuvent prévenir non seulement la maladie elle-même, mais aussi ses complications possibles.

Les mesures de prévention de la cystite comprennent:

  • attention particulière à l'hygiène personnelle de l'enfant, de la part de ses parents et de l'enfant lui-même (les garçons doivent être formés aux particularités des mesures d'hygiène en tenant compte des spécificités de l'anatomie masculine)
  • la nécessité d'éviter l'hypothermie (ce que les adultes devraient avant tout surveiller);
  • Maintenez un équilibre hydrique normal (consommez suffisamment de liquide) et de la miction: il faut apprendre à l'enfant à ne pas uriner aussi consciemment que possible afin d'obtenir un nettoyage naturel de la membrane muqueuse de la vessie;
  • traiter en temps utile et dans son intégralité les maladies virales infectieuses afin d'éviter la propagation de l'infection à d'autres organes et la survenue de complications;
  • Si vous suspectez une inflammation de la vessie, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible et de ne pas retarder le traitement. Les enfants atteints d'insuffisance rénale chronique, provoquant des manifestations anatomiques du système génito-urinaire, ainsi que de cystite chronique doivent subir des examens préventifs chez un pédiatre ou un urologue pédiatrique, et se soumettre périodiquement à des tests de suivi.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un spécialiste du centre médical Energo par téléphone ou en utilisant un formulaire spécial sur le site Web de la clinique. Prenez soin de la santé de votre enfant maintenant!

Plus D'Articles Sur Les Reins