Principal Traitement

Particularités de la nutrition dans la pyélonéphrite et la cystite

La pyélonéphrite et la cystite sont des maladies urologiques répandues à notre époque. La première maladie affecte les reins, la seconde provoque une inflammation des parois de la vessie. Les caractéristiques particulières de la structure des organes génitaux amènent à penser que, selon les statistiques, une femme sur cinq au moins une fois dans sa vie est confrontée à une cystite.
Retour au contenu

Pourquoi avez-vous besoin d'une nourriture spéciale?

Le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un médecin, mais il ne suffit pas de se limiter à une ordonnance médicale. Assurez-vous de suivre et de faire des recommandations sur la nutrition, car certains produits peuvent irriter la membrane muqueuse des voies urinaires. Leur exclusion facilitera un prompt rétablissement.

Régime alimentaire pour la pyélonéphrite ou la cystite devrait être un urologue traitant. Son objectif principal est d'augmenter le flux d'urine. On y parvient en réduisant l'apport en sel, en introduisant des aliments alcalinisants dans le régime, en réduisant l'apport en protéines et en lipides.

Il est recommandé de manger au moins 4 fois par jour, mais en petites portions.

Pendant les pauses, le corps doit être saturé avec beaucoup d’eau. Avec pyélonéphrite et la cystite sera utile:

  • céréales, soupes,
  • viande bouillie, poisson,
  • les légumes,
  • les fruits (sauf pour les très exotiques, meilleurs naturels pour la région),
  • produits laitiers
  • betteraves bouillies,
  • occasionnellement des œufs et du beurre,
  • très rarement miel, caramel, guimauve, confiture, marmelade, brioches, si vous ne pouvez pas supprimer le désir de sucré.

Il est bon d'inclure dans un régime alimentaire des canneberges ou du jus qui en provient. Berry augmente l'acidité de l'urine et ses propriétés bactéricides protectrices. La consommation fréquente de canneberge soulage les symptômes d'inflammation aiguë, abaisse la température, normalise la miction, arrête la douleur.

Le régime alimentaire pour la pyélonéphrite ou la cystite est généralement complété par du thé de rose sauvage, de cassis, de cendre de montagne. Ils saturent le corps avec les vitamines C et P, augmentent l'immunité. Buvez un verre 2-3 fois par jour avant les repas. Toutefois, le surmenage avec un liquide n’est pas non plus recommandé aux patients; il est préférable de maintenir la quantité de liquide pénétrant dans le corps pendant la journée entre 2 et 2,5 litres. Au cours des premiers jours de traitement, utilisez davantage de légumes et de fruits. Les boissons, les jus d’airelles, de prune, de raisin et de pomme seront également utiles. Le thé faible ou le café artificiel sont autorisés.

Ce qui devrait être jeté

Lors du traitement de la pyélonéphrite ou de la cystite du régime alimentaire, il convient d’exclure:

  • persil, oignon, épices coupantes (moutarde, vinaigre, poivre, raifort),
  • pain de seigle
  • l'ail,
  • les légumineuses
  • produits salés, marinés, frits, fumés,
  • nourriture en conserve
  • chou-fleur,
  • gâteaux, chocolat, gâteaux,
  • le céleri
  • boissons alcoolisées
  • radis
  • épinards
  • riche bouillon de champignons et de viande,
  • boissons gazeuses, café et cacao.

Les agrumes, tels que les mandarines, les oranges et les pamplemousses, peuvent provoquer des allergies; ils doivent donc être abandonnés. La caféine dans le chocolat et le café provoque des spasmes douloureux des muscles de la vessie. Les sucreries excessives affectent négativement les réactions urinaires et peuvent contribuer à l'inflammation de la vessie.

Une guérison rapide de la pyélonéphrite ou de la cystite donnera lieu à un régime alimentaire composé d’aliments riches en calories et bien digestibles, riches en vitamines et faciles à digérer. Pendant la période d'exacerbation des symptômes, seule la nourriture végétarienne est autorisée et, à mesure qu'ils s'atténuent, des céréales et des produits laitiers sont introduits dans l'alimentation. Si le traitement est réussi, la viande maigre bouillie est autorisée. Si vous comptez les calories, assurez-vous que leur quantité quotidienne ne dépasse pas 3 200. Il est préférable de manger les légumes et les fruits crus, la cuisson à la vapeur ou à la vapeur est autorisée.
Retour au contenu

Régime approximatif

Pour la pyélonéphrite ou la cystite, vous pouvez utiliser les options de régime suivantes.

  • Petit déjeuner: pain sans sel avec du beurre, omelette protéinée d'un œuf, légumes cuits à la sauce blanche.
  • Déjeuner: pain sans sel, vinaigrette, soupe végétarienne, poulet bouilli maigre avec sauce aux champignons et légumes cuits au four, kéfir.
  • Snack: purée de pommes de terre, poisson maigre, poisson bouilli, crème sure (teneur en matières grasses 5-10%).
  • Dîner: fromage cottage faible en gras, sauce aux fruits, infusion d'églantier.
  • Petit-déjeuner: salade de fruits ou de légumes frais, purée de pommes de terre ou de porridge, beurre, pain, thé.
  • Le deuxième petit déjeuner: un verre de kéfir ou de jus de fruits.
  • Déjeuner: soupe de légumes, poisson ou viande bouilli, porridge ou purée de pommes de terre, gelée ou compote.
  • Dîner: ragoût de fromage cottage, carottes râpées à la crème sure et pruneaux ou pomme au four, thé.
  • Petit-déjeuner: purée de légume ou bouillie de lait, œufs brouillés ou à la coque, fromage non salé ou fromage cottage.
  • Déjeuner: soupe aux légumes ou soupes aux céréales, galettes cuites à la vapeur ou poisson bouilli, légumes cuits à la vapeur, pâtes ou porridge, mousse, gelée, jus de fruits ou jus.
  • Déjeuner: kéfir, pommes de terre au four avec beurre, fruits.
  • Dîner: ragoût de fromage blanc, macaroni au fromage ou vinaigrette.

N'oubliez pas que le menu le plus correct est établi par un urologue professionnel à partir des analyses de patients. Le régime alimentaire de la pyélonéphrite ou de la cystite dépend en grande partie du stade de la maladie, de l'état de santé du patient, de son âge et d'autres facteurs; l'avis d'un spécialiste doit donc être pris en compte lors de la préparation du régime.

Conseils diététiques

Pour la pyélonéphrite ou la cystite, un régime efficace repose sur les directives suivantes. Premièrement, si la saison le permet, vous devriez manger plus de melons, de courgettes et de pastèques. Ils ont un fort effet diurétique. Si la pyélonéphrite est accompagnée d'un syndrome anémique, vous devez augmenter l'apport en aliments riches en fer et en cobalt (grenades, fraises, pommes, fraises). Ne vous concentrez pas sur le kéfir et le fromage cottage, ajoutez à votre régime acidophilus, ryazhenku, yaourt, crème sure, yogourt naturel, fromage à pâte molle.

De la viande il vaut mieux donner la préférence au boeuf maigre, au poulet et au lapin. Dans ces variétés contiennent des protéines complètes, absolument tous les acides aminés essentiels dans le bon ratio pour l'assimilation, les sels de potassium, de phosphore, de magnésium et d'autres éléments. Rappelez-vous qu'il vaut mieux cuire la viande en petits morceaux à feu doux pour éliminer les substances extractives. Les poissons atteints de cystite et de pyélonéphrite sont adaptés à la mer et à la rivière, l’essentiel étant de choisir du gras maigre ou moyen. Le poisson contient des protéines et des sels minéraux facilement digestibles.

Les céréales, le pain de froment, les macaronis, les produits de confiserie peuvent être inclus dans le régime alimentaire, mais ils doivent être de haute qualité, de qualités dures et en quantité minimale. Les préparations à base de plantes donnent de bons résultats en cas de cystite et de pyélonéphrite; le résultat est généralement visible après 2 semaines. Tisanes de:

  • feuilles de myrtille
  • écorce de saule blanc,
  • renouée
  • ortie,
  • racine de réglisse,
  • feuilles de bouleau,
  • Rein Hypericum.

En cas de syndrome urémique, le régime alimentaire doit être axé sur les absorbants et les déchets: fibres de légumes et de fruits, limiter l’apport en protéines à 25 g par jour. Si le patient a déjà présenté des allergies, l'allergène doit toujours être exclu du régime car il peut augmenter le processus inflammatoire dans les reins.

Si la pyélonéphrite est accompagnée d'une glomérulonéphrite, la consommation de liquide est limitée à 600 ml par jour pendant la période d'exacerbation. Après la dose est progressivement augmentée. Une restriction est imposée sur la consommation de sel, jusqu'à 2-3 g par jour, et de protéines. Suivez les recommandations de votre médecin, consommez des aliments sains et restez en bonne santé!

Caractéristiques de la nutrition avec le développement simultané de la cystite et de la pyélonéphrite

La cystite et la pyélonéphrite sont des maladies infectieuses et inflammatoires du système excréteur, dans le traitement complexe desquelles la nutrition médicamenteuse est nécessairement utilisée. En respectant scrupuleusement le régime recommandé, vous pouvez compter sur l’élimination rapide des symptômes désagréables et la récupération. Le menu de la cystite et de la pyélonéphrite est le même, car dans les deux cas, la nutrition visera à nettoyer le corps des bactéries pathogènes, à renforcer le système immunitaire, à restaurer les muqueuses endommagées de la vessie et du système rénal pelvis.

Le rôle de l'alimentation en thérapie

L'alimentation n'est qu'un complément au traitement médical des deux maladies. La tâche principale de la nutrition clinique consiste à améliorer le flux d'urine sortant du système excréteur, ce qui contribuera à l'élution de l'infection par les reins et la vessie.

Dans les maladies inflammatoires du système urinaire, les surfaces muqueuses des voies urinaires sont affectées. Les aliments qui constituent la base de la nutrition pour la pyélonéphrite et la cystite ne devraient pas avoir d’effet irritant.

Un rôle majeur dans la lutte contre les microorganismes pathogènes est l’état du système immunitaire. Avec une immunité affaiblie, la récupération est lente, vous pouvez subir de graves complications de la maladie. Par conséquent, la nutrition du patient souffrant de cystite ou de pyélonéphrite doit être complète et contenir une grande quantité de vitamines et de minéraux pour maintenir les défenses de l'organisme.

Principes de base

La nutrition pour la cystite et la pyélonéphrite devrait être conforme à ces principes:

  1. Le menu ne comprend pas les aliments lourds pour la digestion: gras et en conserve.
  2. Dans le régime alimentaire, la présence de produits à effet diurétique.
  3. Une restriction de protéines et de sel dans le régime est nécessaire.
  4. Il est nécessaire d'exclure les aliments épicés, qui ont un effet irritant supplémentaire sur les muqueuses des voies urinaires.
  5. Il est souhaitable de limiter le flux de sucre dans le corps.
  6. Prévention régulière de la constipation.

Chez les adultes

Avec la cystite et la pyélonéphrite chez les hommes et les femmes, vous devez adhérer aux principes de nutrition suivants:

  1. Exclure de l'alimentation les produits semi-finis, les aliments contenant des OGM, les conservateurs et les colorants.
  2. L'alcool est strictement interdit.
  3. Assurez-vous de manger des légumes, des fruits et de la viande maigre.
  4. Il est nécessaire de limiter ou d'éliminer complètement les aliments salés.
  5. Il est nécessaire de surveiller l'apport calorique des aliments.

Chez les enfants

Les enfants atteints de processus inflammatoires au niveau des reins et de la vessie ont leurs propres habitudes alimentaires:

  1. Vous ne pouvez pas forcer un enfant à manger de force.
  2. Les aliments devraient avoir un aspect attrayant et appétissant.
  3. Il est conseillé à tous les enfants âgés de plus d'un an d'inclure la bouillie dans le menu.
  4. Vous devez boire beaucoup de: jus, jus de fruits, gelée, ryazhenka, yogourt sans sucre.
  5. Un corps en pleine croissance a besoin de manger de la viande diététique.
  6. Les plats de fruits et légumes sont une source indispensable de vitamines pour un enfant.

Produits autorisés

La base de la nutrition pour la pyélonéphrite et la cystite devrait être le porridge et le pain. Ils sont une source de glucides complexes, qui sont digérés lentement dans le corps et répondent efficacement au besoin en énergie, de sorte que le sentiment de saturation persiste longtemps. Le mil, la farine d'avoine, le gruau de sarrasin et le pain complet sont particulièrement utiles.

Dans les maladies inflammatoires des voies urinaires est utile d'utiliser des légumes cuits à la vapeur. Ils normalisent l'acidité de l'urine, n'irritent pas les muqueuses et contribuent à l'élimination de l'œdème. De plus, les plats de légumes sont une source de vitamines et d’oligo-éléments et sont facilement digérés par le corps. Les fibres aident également à normaliser les selles. Les pommes de terre, les courgettes, les carottes et les betteraves sont bons pour la cuisson.

Les légumes et les fruits frais sont nécessaires dans l'alimentation quotidienne du patient. Les pastèques, les melons, les concombres et les citrouilles ont un effet diurétique. Les plats aux fruits sont bien adaptés aux collations ou aux collations, ainsi qu’indispensables aux personnes qui ont du mal à refuser les sucreries. Il est utile d'utiliser des variétés douces de pommes et de poires, de raisins.

La nutrition diététique implique l'utilisation de soupes aux légumes et au lait, qui agissent en douceur sur les muqueuses des voies urinaires et constituent une source supplémentaire de liquide pour le corps.

Les variétés de poisson et de viande faibles en gras doivent obligatoirement être présentes dans le menu d'un patient atteint de cystite ou de pyélonéphrite. Ils sont recommandés pour cuisiner sans l'utilisation de sel et d'épices. Faire cuire, laisser mijoter ou bouillir de préférence.

Produits laitiers utiles et fromage cottage faible en gras. Ils peuvent être utilisés à la fois sous forme naturelle et dans d'autres plats.

Qu'est-ce qui ne peut pas manger?

Avec la cystite et la pyélonéphrite doivent être abandonnés:

  • nourriture avec beaucoup de sel;
  • aliments contenant du vinaigre: mayonnaise, conserves, cornichons;
  • bouillons de viande, viandes grasses et poissons, saindoux, saucisses, champignons, légumineuses - en raison de la teneur accrue en protéines;
  • aliments épicés et épicés;
  • thé fort et café;
  • chocolat et pâtisserie sucrée;
  • boissons alcoolisées et sodas.

Mode de consommation

En l'absence de contre-indications, telles que l'hypertension, l'insuffisance cardiaque grave, etc., il est nécessaire de consommer de grandes quantités de liquide - au moins 2,5 à 3 litres par jour. Il est nécessaire de le prendre souvent et par petites portions.

En plus de l'eau, il est utile d'utiliser des tisanes à base d'herbes diurétiques (feuilles de myrtille, myrtille, myrtille, fruits du genièvre), des boissons aux fruits de canneberge et d'airelle, car elles ont de puissants effets désinfectants et anti-inflammatoires.

L’effet thérapeutique est observé lors de l’utilisation de jus de légumes et de fruits fraîchement pressés, à l’exception de la tomate. Les jus de concombre, les pastèques, les poires et les asperges ont les meilleures propriétés curatives. Vous pouvez préparer des smoothies à partir de plusieurs types de fruits et légumes, car une telle boisson est non seulement savoureuse, mais contient également beaucoup de vitamines.

Options de régime

Il y a plusieurs décennies, le médecin soviétique Pevzner a mis au point 15 types de régimes thérapeutiques destinés aux personnes atteintes de diverses maladies. Les tables de traitement n ° 7 et 7a sont recommandées pour les personnes atteintes de maladies du système excréteur.

Tableau 7

Conçu pour les patients subissant une néphrite aiguë, au stade de la récupération. En outre, ce régime est indiqué pour la néphrite chronique sans exacerbation.

Le but du régime: réduire l'œdème, abaisser la tension artérielle, ménager les reins, améliorer l'excrétion des produits métaboliques.

Caractéristiques du régime numéro 7:

  1. La quantité de protéines devrait être légèrement limitée.
  2. Les glucides et les graisses peuvent être consommés dans la limite d'âge.
  3. Le sel est autorisé dans les 3-6 g par jour, à la discrétion du médecin traitant.
  4. Restriction du régime d'alcool: pas plus de 1 litre de liquide par jour.
  • céréales, pâtes alimentaires, pain au son;
  • kéfir, lait, ryazhenka, crème sure, crème;
  • des oeufs;
  • viande maigre et poisson;
  • légumes et laitue, fruits;
  • kissel, compotes, boissons aux fruits, tisanes;
  • cuisson à la maison.

Les plats doivent être soumis à un traitement thermique: faire bouillir, mijoter, cuire.

  • bouillons de viande, poisson, champignons;
  • saucisses, saucisses, viandes fumées;
  • légumineuses: pois, lentilles, haricots;
  • cornichons et cornichons;
  • nourriture avec des épices, ail, oignons;
  • du chocolat

Tableau 7 a

Conçu pour les patients atteints de néphrite sévérité modérée dès les premiers jours de la maladie et sévère après les jours de jeûne. Le régime convient aux patients atteints de néphrite chronique, accompagnée d'insuffisance rénale.

Le but du régime est semblable au tableau numéro 7.

Régime caractéristique numéro 7 a:

  1. Restriction marquée des protéines, obtenue principalement par l'utilisation de légumes et de fruits.
  2. Consommation réduite de lipides et de glucides.
  3. Élimination complète du sel.
  4. La quantité de liquide doit correspondre au volume d'urine du patient pour le jour précédent.
  • produits de boulangerie préparés sans sel ni levure;
  • soupes de légumes;
  • les fruits sont frais et se présentent sous forme de gelée, jus de fruits, smoothies;
  • bouillie de sarrasin et de riz, pâtes alimentaires;
  • fromage cottage faible en gras, ryazhenka, kéfir;
  • poisson maigre et viande maigre;
  • oeufs - pas plus de 3 pcs. dans 1 semaine;
  • fruits secs et miel.

Comment manger avec la cystite? Bases de l'alimentation et recettes saines

Lors du traitement de la cystite à une personne malade, il est important non seulement de prendre les médicaments prescrits à temps, mais également de suivre le régime alimentaire.

La nécessité d'une thérapie par le régime est due au fait que certains produits améliorent le processus inflammatoire, affectent négativement l'état de la vessie et retiennent les liquides dans le corps, tandis que d'autres stimulent la miction, améliorent la fonction rénale et accélèrent la guérison de la muqueuse enflammée.

C’est la raison pour laquelle le médecin traitant doit non seulement prescrire des médicaments à son patient, mais aussi choisir un régime spécial pour lui, souffrant de cystite, après avoir élaboré un menu exemplaire. Le régime alimentaire quotidien dépendra de la forme de l'évolution et de la gravité de la maladie, ainsi que de la présence de maladies concomitantes chez le patient.

Régime alimentaire pour pyélonéphrite et cystite

Si une personne est diagnostiquée non seulement avec une cystite, mais également avec une pyélonéphrite chronique, le médecin peut vous recommander un tableau de régime No. 7. Dans ce cas, le régime alimentaire du patient consistera en des produits qui réduiront la charge sur les reins, réduiront la pression artérielle et élimineront le gonflement accru.

Les principes de base du régime numéro 7 sont les suivants:

  • le patient doit manger de petites portions, mais assez souvent (4 à 5 fois par jour);
  • il est permis de ne pas boire plus d'un litre d'eau par jour et de ne pas consommer plus de 5 à 7 grammes de sel;
  • dans le menu du jour, vous pouvez entrer de la viande et du poisson maigres, des pâtisseries sans sel et sans soda, du beurre;
  • les conserves, les marinades, les cornichons, la viande grasse, la margarine, les bonbons gras, les sodas et les légumineuses devront être complètement abandonnés;
  • Il est recommandé de faire bouillir ou de cuire à la vapeur tous les plats. Pour améliorer le goût des aliments pendant la cuisson, vous pouvez utiliser des herbes épicées - persil, cumin, aneth, etc.
  • 400 à 450 grammes de glucides, 80 grammes de protéines et 90 grammes de matières grasses peuvent être consommés par jour pour un patient.

Si la pyélonéphrite survient sous une forme sévère et s'accompagne également d'une insuffisance rénale, une table de régime No. 7A est attribuée au patient. Un tel régime permettra de soulager au maximum les reins, d’enlever les gonflements et d’augmenter la quantité d’urine.

Les principes de la table de traitement numéro 7A sont les suivants:

  • il est nécessaire de manger des aliments en petites portions au moins 6 fois par jour;
  • si vous ne vous sentez pas bien, le patient doit se reposer au lit;
  • par jour, vous ne pouvez pas consommer plus de 1,2 grammes de sel (alors que les aliments ne sont pas salés);
  • la quantité de liquide bue par jour devrait être 300 millilitres de plus que la quantité d'urine allouée la veille;
  • La ration humaine quotidienne devrait consister en protéines (20 grammes), en lipides (80 grammes), en glucides (350 grammes);
  • il est recommandé au patient d'utiliser des légumes frais, des fruits, du lait, des céréales, des produits laitiers, des soupes de légumes, des jus de fruits, des préparations à base de plantes, du thé faible;
  • exclure du régime alimentaire les œufs, les produits de boulangerie, la viande, le poisson, les légumineuses, les aliments salés et marinés, le chocolat, les produits contenant de la caféine;
  • la nourriture est autorisée à cuire, bouillir ou cuire à la vapeur;
  • un régime aussi strict ne peut être programmé trop longtemps, il est généralement recommandé de le suivre pendant 7 jours.

En cas de pyélonéphrite aiguë et d’aggravation des maladies rénales chroniques, la meilleure option pour le régime alimentaire sera le tableau 7B, qui donne une charge modérée aux organes du système urinaire.

La personne à qui le médecin a attribué le numéro de table 7B doit respecter les règles suivantes:

  • il est nécessaire de manger fractionné: en petites portions 4 à 6 fois par jour;
  • la quantité de liquide est calculée selon le même schéma que pour le régime n ° 7A (le volume de liquide pénétrant dans le corps doit être 300 ml de plus que le volume d'urine attribué la veille);
  • il est permis de consommer jusqu'à 2 grammes de sel par jour (la nourriture n'est pas spécialement salée), 500 grammes de glucides, 90 grammes de graisse, 40 grammes de protéines;
  • par jour, une personne peut manger 1 œuf de poule, 100 grammes de fromage cottage faible en gras et 200 grammes de produits laitiers fermentés;
  • également dans le régime peut inclure de la viande maigre, des légumes, des baies, des fruits, des céréales, des céréales, du pain au son;
  • vous ne pouvez pas manger de chocolat, café, épices et assaisonnements, plats gras, salés, fumés, etc.

Avec inflammation aiguë de la vessie

Pour les crises aiguës de cystite, le régime alimentaire du patient devrait inclure des produits tels que:

  • les céréales;
  • viande maigre;
  • un oiseau;
  • bouillons de légumes et de viande faibles en gras;
  • les baies;
  • fruits (sauf agrumes, pommes aigres, raisins);
  • légumes bouillis ou cuits au four;
  • l'aneth et le persil;
  • boissons aux fruits et aux fruits de baies;
  • tisanes, décoctions d'herbes;
  • jus de fruits frais.

Le régime alimentaire pour la cystite aiguë exclut l'utilisation de:

  • café et thé fort;
  • des bonbons;
  • plats gras, frits, fumés;
  • marinades et marinades;
  • assaisonnements épicés;
  • pommes de terre et pain.
Dans les cas de cystite aiguë, il est formellement interdit au patient de boire des boissons alcoolisées de toute concentration.

Avec inflammation chronique de la vessie

Un régime strict aura pour ces personnes qui souffrent de cystite chronique.

Le régime alimentaire pour la cystite chronique est basé sur les recommandations suivantes:

  • ne mangez pas de nourriture en conserve, de restauration rapide, frite, salée, épicée, fumée;
  • exclure complètement la consommation d'alcool (y compris la bière et autres boissons à faible teneur en alcool);
  • limiter au minimum la consommation de sucreries, de pommes de terre, de pain, de pâtisseries et d'autres aliments contenant des glucides simples;
  • inclure dans le régime alimentaire autant que possible les aliments végétaux: manger des fruits, des légumes, des herbes, des baies;
  • manger des pâtes de blé dur et de diverses céréales.

Pour les enfants

Un enfant souffrant de cystite doit adhérer aux mêmes règles de régime que les adultes. Le principal problème des parents qui essaient de nourrir leur bébé est l’abandon d’aliments sains et équilibrés.

Pour varier le régime alimentaire de l'enfant et ne pas provoquer une détérioration de sa santé, on peut lui donner:

  • des fruits;
  • les baies;
  • jus pressés à la maison;
  • boissons aux fruits et compotes de myrtilles, airelles, églantines;
  • tisane.
Les parents doivent s'assurer que les baies et les fruits ne provoquent pas de réactions allergiques chez leurs enfants.

Pour les hommes

Les hommes atteints de cystite souffrent le plus souvent d’origine bactérienne, qui se développe sur le fond d’une prostatite, d’une maladie rénale, etc. Pour se débarrasser de ces affections, le représentant du sexe fort doit consulter un médecin qui choisira le traitement et aidera à déterminer l’alimentation.

Le régime alimentaire des hommes sera plus efficace sous le régime

Le plus souvent, les hommes se voient attribuer des régimes standard utilisés dans le traitement de la cystite aiguë ou chronique. Si une personne a enflammé non seulement la vessie, mais également l'urètre, une thérapie par le régime est également indiquée.

Il n'y a pas de différence fondamentale entre les régimes de cystite et d'uréthrite. Les patients souffrant d'une inflammation de l'urètre peuvent donc se nourrir des mêmes principes que ceux qui tentent de guérir la cystite.

Pour les femmes

En raison des caractéristiques anatomiques du corps féminin, le développement de la cystite est beaucoup plus fort que celui de l'homme.

Pour les femmes qui ont des crampes pendant la miction, des douleurs dans le bas-ventre et d'autres symptômes d'inflammation de la vessie, vous devez suivre le régime alimentaire standard pour les femmes atteintes de cystite, prescrit à toutes les personnes atteintes de formes chroniques ou aiguës de la maladie.

Nutrition pour la cystite

Beaucoup de gens qui doivent seulement suivre un régime strict, pensent que le traitement de la cystite est impossible à manger savoureux et varié. En fait, c'est une grosse erreur: un régime peut comprendre de nombreux plats simples et sains qui séduiront les hommes et les femmes.

Un menu quotidien approximatif pour la cystite peut comprendre les plats suivants:

  • petit-déjeuner: bouillie de sarrasin ou de riz au beurre, sandwich au beurre et au fromage, thé au sucre;
  • deuxième petit-déjeuner: salade de fruits frais, assaisonnée de yogourt non sucré, jus de fruits;
  • dîner: soupe au poulet avec légumes, ragoût de bœuf de saison avec bœuf, une tranche de pain, boisson aux fruits, jus de fruits ou jus;
  • Déjeuner: pilaf de riz et de poulet avec adjonction de canneberges et de fruits secs, de jus d'églantier ou de thé faible;
  • dîner: bouillie de riz ou de millet, escalopes de viande à la vapeur, salade de légumes, thé au citron;
  • Araignées: casserole de fromage cottage avec des raisins secs, un verre de ryazhenka ou de kéfir.

Recettes

Une personne qui suit un régime peut préparer pour elle-même un pilaf savoureux, satisfaisant et très sain. Ce plat simple, composé des ingrédients disponibles, plaira même aux fins gourmets.

Pour préparer le pilaf, il vous faut:

  • filet de poulet (300 grammes);
  • riz (un verre et demi);
  • pruneaux (environ 6 morceaux);
  • canneberges (2-3 cuillères à soupe);
  • de l'eau

Il est nécessaire de faire bouillir la viande et le gruau séparément. La poitrine finie doit être coupée en cubes.

Les pruneaux doivent être trempés dans de l'eau bouillante et coupés en petits morceaux. Tous les composants doivent être pliés dans un chaudron ou un autre récipient pour s'éteindre, verser un peu d'eau et ajouter des canneberges. Faites cuire le pilaf pendant 10 minutes sous un couvercle fermé à feu doux. Vous pouvez servir le plat fini avec des herbes fraîches - aneth ou persil.

Le pilaf au poulet et aux pruneaux n'a pas besoin d'être salé. Grâce aux canneberges, le plat ne sera pas fade, mais aura un goût riche et agréable.

Vidéo utile

Comme pour de nombreuses maladies, le succès du traitement et la prévention des récidives de la cystite, notamment grâce à une alimentation saine:

Le régime bien choisi pour la cystite aidera à normaliser le processus de miction, à réduire l’inflammation, à éliminer les toxines excrètes, les sels et les bactéries pathogènes. Les personnes qui souhaitent se débarrasser le plus rapidement possible d’une maladie désagréable doivent définitivement reconsidérer leur régime alimentaire et n’utiliser que des produits qui ne nuisent pas à leur corps.

Conseils diététiques pour la cystite et la pyélonéphrite

IMPORTANT À SAVOIR! Le seul remède contre la cystite et sa prévention, recommandé par nos abonnés! Lire plus loin.

Le régime alimentaire inclus dans le complexe de mesures thérapeutiques pour la cystite et la pyélonéphrite présente de nombreuses caractéristiques communes dans les deux maladies. Cela est dû au fait que le traitement est destiné à fournir, en premier lieu, une miction abondante, qui contribue à l'intensification de la délivrance de microorganismes nuisibles qui provoquent ces maladies.

Caractéristiques du régime

Un régime qui prend en compte la particularité de la localisation de la cystite sur la paroi interne de la vessie et de la pyélonéphrite - à l'intérieur des reins - implique de manger des aliments qui agissent sans irritation sur les surfaces muqueuses. Il convient de garder à l'esprit qu'un régime compétent est également indiqué à titre de mesure préventive.

Condition clé: les produits utilisés doivent contribuer non seulement à une sortie intensive de l'urine, mais également au renforcement des mécanismes de défense. Le régime alimentaire est pertinent si le traitement est effectué dans un complexe, car les antibiotiques pour la pyélonéphrite et la cystite nécessitent la restauration ultérieure de tous les cycles de digestion. Il est conseillé de manger de petites portions tout en pratiquant le mode de nourriture en douceur à six fois. Veillez à utiliser beaucoup de liquide, mais pas pendant le repas et à respecter l'intervalle horaire avant et après les repas.

Produits interdits

Il existe un certain type d'aliment qui est complètement exclu du régime si la maladie se manifeste soudainement sous la forme d'une rechute ou au stade aigu de l'inflammation. À l'avenir, il faut se méfier d'eux dans leurs préférences alimentaires. Avec un désir fort, il est permis de les entrer parfois dans le menu, limité à de petites portions.

Parmi la variété de produits interdits par les patients atteints de cystite et de pyélonéphrite, on distingue particulièrement les suivants.

  • Des marinades;
  • Viande fumée;
  • Toutes sortes de cornichons;
  • Épices épicées;
  • Oignons frais, ail, radis, raifort;
  • Du chocolat;
  • Boissons gazeuses;
  • Fromage gras;
  • Gâteaux;
  • Café

Produits recommandés

Ne pensez pas qu'un patient atteint de cystite, alors que le traitement est en cours, sera privé de certains plats savoureux. Le groupe de produits qui, en raison de leurs propriétés, peuvent être inclus dans le régime alimentaire, s’il est diagnostiqué avec l’une des maladies inflammatoires des reins ou de la vessie, est assez vaste. Autorisé à utiliser:

  • filets de viande ou de poisson bouillis;
  • soupes faibles en gras;
  • des bouillies;
  • fruits (de préférence zonés);
  • produits laitiers.

Des recommandations spéciales concernent les betteraves bouillies, qui peuvent être incluses dans le menu du jour.

Les œufs et le beurre doivent être utilisés avec prudence, il est donc recommandé de ne pas les consommer plus de deux fois par semaine.

Pour les amateurs de bonbons qui suivent un régime, il est conseillé d’utiliser de petites quantités de miel, marmelade, confiture, caramel, brioches, guimauves. Ce principe est observé une fois le traitement terminé.

Tisanes dans le cadre de l'alimentation

Il est connu, malgré le caractère infectieux de la cystite et de la pyélonéphrite, que le traitement est effectué plus rapidement si le traitement médicamenteux est accompagné d’une forte consommation d’alcool. L'inclusion de tisanes dans l'ensemble des mesures diététiques rend l'effet encore plus important. Ceci est facilité par un certain nombre d'effets bénéfiques des plantes, tels que:

  • augmenter l'immunité;
  • relaxation musculaire et spasmes;
  • soulagement de la douleur;
  • nivellement de l'inflammation;
  • excrétion de pathogènes liquides avec le liquide.

Dans les magasins de la médecine traditionnelle, vous pouvez trouver des recettes dignes d’être incluses dans le régime des honoraires médicaux, où les composants se renforcent mutuellement, en donnant toute leur puissance naturelle pour lutter contre la maladie.

Pour ce mélange médical, plusieurs composants sont nécessaires sous forme sèche en volumes égaux. Les inflorescences de camomille sont obligatoires. Des feuilles de plantain, du bouleau, de la busserole et du bourgeon de peuplier noir séché seront également nécessaires. Stocker les matières premières dans un placard sec dans un récipient en verre. Pour préparer le médicament, vous devez préparer une pincée de mélange à base de plantes dans le thermos le soir avec trois verres d’eau bouillante. Tendez le matin et ensuite - prenez trois quarts de verre environ quarante minutes avant les repas.

N'est pas moins efficace pour une alimentation à plusieurs composants, notamment des feuilles de myrtille (150 g) et une plante diurétique exotique, l'orthosiphon, le staminate (100 g). Hypericum grass et racine de réglisse - 100 g chacun, menthe poivrée - feuilles (50 g) sont également inclus dans la collection. Assez pour verser une cuillère à soupe du mélange avec deux tasses d'eau bouillante et laisser tremper sous une serviette pendant une heure. Boire 35 minutes avant un repas dans 100 ml au cours de la journée.

Qu'est-ce qui est préféré lors de la prescription d'un régime

Il existe des outils éprouvés auxquels les médecins adhèrent lors de la prescription, lors du traitement de la cystite et de la pyélonéphrite sans complication, dans le respect indispensable d'un régime alimentaire équilibré. Ceux-ci incluent le thé vert et les melons, célèbres pour leur effet diurétique unique.

Pour le traitement et la prévention de la cystite, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode éprouvée. Après l'avoir soigneusement étudié, nous l'offrons à votre attention. Lire la suite

Un attribut essentiel de l'alimentation - la pastèque. Le melon est également bénéfique, mais il n'accepte pas les combinaisons avec d'autres produits, il est utilisé exclusivement. Les canneberges, les airelles, le céleri sont une bonne inclusion dans le régime alimentaire.

Principes de l'alimentation

Les plats sont sélectionnés avec le plus grand soin pour diverses manifestations de pathologie dans des conditions de sanatorium et dans des établissements médicaux. Le médecin fait des recommandations similaires, prescrivant le traitement et recommandant que des restrictions soient apportées au menu alimentaire.

En cas de pyélonéphrite chronique, il faut de la nourriture pour aider à la disparition des poches et pour la prise de doses cinq fois plus modérées. Il s’agit du régime numéro 7, limitant l’utilisation de sel (7 g par jour) et de bouillons. Les fluides ne nécessitent pas plus d'un litre. Le régime alimentaire comprend les variétés de poisson et de viande, le beurre. Le rôtissage facile des plats cuits à la vapeur ou à la vapeur est autorisé après avoir atteint leur état de préparation. Parmi les épices, on préfère l’aneth, le persil au cumin est autorisé.

Pyélonéphrite sévère nécessite des interventions visant à augmenter la miction. Le patient a besoin d'un repas de six repas en petites portions (régime n ° 7a). Le sel est pratiquement exclu de l'alimentation (≤ 1,2 g / jour). Les liquides doivent être consommés jusqu'à un litre et demi par jour. Il est permis de faire cuire des aliments pour un couple, de les faire bouillir, parfois de les cuire. De plus, le poisson, les œufs, les champignons, la viande et le fromage cottage sont également interdits. Le patient est servi avec du yaourt, des plats de céréales et de pâtes, des fruits et des légumes - sous forme de bouillons et de produits frais. Huile végétale autorisée. Pour boire est approprié thé faible, décoctions d'herbes et de rose sauvage, jus de fruits, kissel de fruits et de baies, compotes.

Une épidémie de pyélonéphrite aiguë nécessite un traitement avec le régime n ° 7b, à bien des égards similaire au précédent. La différence est la présence dans le menu de poisson bouilli et de viande maigre diététique. Vous pouvez accepter un œuf sous forme d'omelette, de fromage cottage faible en gras et de pain au son.

Le rôle des infusions de vitamines dans l'alimentation

Affaibli après la lutte contre les infections, le corps doit être saturé des vitamines nécessaires pour lui permettre de fournir de merveilleuses infusions aux herbes. Ils doivent être pris avant les repas, une demi-heure avant les repas.

  1. Pincez un mélange de feuilles de fraise dans des proportions égales avec l’argousier dans 200 ml d’eau bouillante pendant environ 30 minutes.
  2. Fruits pré-séchés de cassis, cendre de montagne rouge, rose sauvage, argousier, hacher et mélanger en quantités égales. Ajouter les feuilles sèches de fraise (300 ml - 2 c. À soupe de matières premières). Maintenir une perfusion d'au moins 8 heures.

Cystite et régime

Si vous traitez avec compétence et calme les contraintes imposées, qui accélèrent le traitement, il devient alors évident que le menu d'un patient atteint de cystite peut être varié et bon goût. Une liste de plats est en train de se constituer, à partir de laquelle il est facile de composer une table quotidienne pendant un régime.

Petit déjeuner

Le plat de base peut être une purée de légumes, du porridge, du fromage non salé hypocalorique, des légumes cuits à la vapeur. Une omelette est ajoutée une fois par semaine. Ryazhenka autorisé, fromage cottage faible en gras, kéfir.

Dès les premiers plats, vous pouvez cuisiner une soupe de betterave rouge, une soupe de céréales ou de légumes, une soupe aux choux, du bortsch (sans bouillon riche). Les seconds plats peuvent être des boulettes de viande à la vapeur ou des viandes maigres, du poisson bouilli, du porridge, des légumes cuits à la vapeur, frais, cuits au four. Fruits, compotes, gelée aux baies naturelles, mousses serviront de dessert.

Thé de l'après-midi

Vous pouvez faire cuire les pommes de terre et les assaisonner avec du beurre non salé. Après cela, le kéfir et les fruits sont servis.

Il conviendra de cuire une casserole de caillés ou de légumes, une vinaigrette sans chou épicé, porridge, salade, pâtes, courges, escalopes à la vapeur, jus de fruits frais.

S'habituant peu à peu à un régime aussi léger, les dames ayant subi le traitement principal perdent tranquillement ces kilos en trop, devenant plus minces et plus jeunes par la suite. Ces signes positifs les incitent à adhérer davantage au régime alimentaire, qui devient une puissante mesure préventive contre la récurrence de l'inflammation.

En secret

  • Incroyable... Vous pouvez guérir la cystite chronique pour toujours!
  • Cette fois.
  • Sans prendre d'antibiotiques!
  • Ce sont deux.
  • Pour une semaine!
  • Ce sont trois.

Suivez le lien et découvrez comment nos abonnés le font!

Principes et caractéristiques du régime alimentaire pour la cystite et la pyélonéphrite

Les maladies infectieuses et les processus inflammatoires dans le corps sont difficiles à soigner rapidement, ne respectant pas les règles de la nutrition spéciale. Si nous suivons clairement le menu recommandé, nous pouvons compter sur un soulagement rapide de la condition et sur une réduction du risque d’exacerbation de la pathologie. Le régime alimentaire pour la cystite et la pyélonéphrite est à peu près le même, car dans les deux cas, la nourriture servira à laver les organes pour éliminer les microbes et leurs toxines. Une alimentation douce mais nutritive devrait aider à restaurer la muqueuse endommagée et à renforcer les défenses de l'organisme. Une attention particulière est accordée à l’utilisation de boissons et de plats qui n’agissent pas plus mal que n’importe quel médicament.

Contenu de l'article

Caractéristiques de la nutrition dans les maladies inflammatoires

Afin de vous débarrasser rapidement de la cystite ou de la pyélonéphrite, vous devez apporter quelques modifications à votre régime alimentaire habituel. Si possible, les principes d'un tel régime devraient être suivis dans le futur, tout en permettant un certain relâchement. Cela réduira le risque de développement de la maladie, augmentera la fonctionnalité et améliorera le travail des organes excréteurs.

Principes de base de l'alimentation

Lors du traitement d’une infection de la vessie ou du rein, les patients doivent prendre des pilules. Ces produits fonctionneront beaucoup mieux s'il n'y a pas de dysfonctionnement des organes digestifs. Par conséquent, la règle principale de la nutrition de profil est l'utilisation d'aliments légers, à digestion rapide. Les portions doivent être petites, la fréquence optimale des repas - 5 à 6 fois par jour en même temps.

Les produits à la base du menu ne doivent pas irriter la muqueuse déjà sensible des organes de la sécrétion. Eh bien, si le régime alimentaire sera introduit des plats et des boissons qui aident à augmenter le tonus général du corps, renforcent le système immunitaire.

Dans les cas de cystite aiguë ou de pyélonéphrite, le patient est présenté au tableau de régime numéro 7. Il vise à éliminer les poches, grâce à une consommation de sel limitée. Les ingrédients dans ce cas, il est préférable de faire bouillir ou cuire à la vapeur, après quoi leur torréfaction est autorisée. Les formes graves de maladie nécessitent un resserrement et ces normes, on prescrit au patient le tableau numéro 7a. Lorsqu'il s'agit de sel, il est pratiquement exclu du menu, les produits ne sont traités que de la manière la plus douce, tous les produits lourds sont interdits.

Produits interdits

Même dans les cas où les maladies ne suivent pas le scénario le plus compliqué, certains ingrédients doivent être exclus du régime alimentaire. Les personnes qui ont un penchant pour la cystite ou la pyélonéphrite provenant de tels produits sont généralement mieux à même de refuser ou de limiter autant que possible leur présence dans leur menu.

Les plus grands dangers pour la santé des reins et de la vessie sont les cornichons, les cornichons, les viandes fumées et les épices chaudes. Le chocolat, les boissons gazeuses, les légumes frais épicés (raifort, ail, oignon), les fromages gras, le café et les friandises crémeuses sont également interdits ou limités.

Ingrédients et plats recommandés

Pour obtenir le résultat souhaité, vous devez savoir non seulement ce que vous ne pouvez pas manger avec la cystite, mais également quels produits devraient constituer la base du régime alimentaire. Il est nécessaire que le menu contienne du poisson ou de la viande bouillie maigre, des fruits et légumes de saison, des soupes dans des bouillons allégés, des produits laitiers et diverses céréales. Les œufs ne sont pas interdits, mais ne devraient pas être inclus dans le régime alimentaire plus de 1-2 fois en 7 jours.

Il n'est pas nécessaire d'abandonner tous les desserts, vous pouvez utiliser du miel, de la confiture, de la guimauve, de la guimauve, de la marmelade, du régime de cuisson pour des sucreries. L'essentiel est de ne pas abuser des bonbons et de ne les entrer dans le menu que de temps en temps.

Règles d'organisation du régime de consommation

Dans le traitement de la cystite et de la pyélonéphrite, l'observance du régime d'alcool ne produit pas d'effet moins prononcé que les pilules les plus puissantes. Boire beaucoup d'eau contribue au lavage des reins et de la vessie et commence à nettoyer les intestins des selles et des toxines. Tout cela contribue à améliorer l'état du patient, à renforcer son immunité et à accroître l'efficacité du traitement.

Voici les recommandations de base pour l'organisation du régime de consommation dans le contexte de la cystite ou pyélonéphrite:

  1. Le volume de fluide consommé par jour doit être d'au moins 1,5 litre.
  2. En plus de l'eau pure, vous devez utiliser des minéraux, avec une réaction alcaline. Il devrait libérer toutes les bulles, de sorte qu'elles n'irritent pas les muqueuses des organes.
  3. Les boissons aux fruits à la canneberge ou à la myrtille sont nécessairement introduites dans le régime alimentaire. Bon effet donne du thé sur les feuilles de canneberge.
  4. Avec la cystite et la pyélonéphrite, une tisane peut grandement aider. Il est permis d'utiliser une variété d'herbes pour sa préparation, mais il est préférable d'agir conformément aux recettes existantes et de ne pas expérimenter.

Dans certains cas, ces règles ne s'appliquent pas, mais cela se produit très rarement. Néanmoins, avant de commencer un tel traitement, il est nécessaire de recevoir des instructions détaillées du médecin, avec une indication de la liste des boissons autorisées et de leurs dosages.

Le rôle des tisanes dans le régime alimentaire pour la cystite et la pyélonéphrite

En utilisant des herbes pour la pyélonéphrite et la cystite pour la fabrication de thés, il est possible d’obtenir une augmentation notable de l’efficacité du traitement médicamenteux. Les boissons curatives peuvent renforcer le système immunitaire, neutraliser les agents pathogènes et les éliminer du corps. Ils soulagent également les spasmes et détendent les fibres musculaires, ce qui élimine la douleur et facilite le processus de sortie de l'urine. Certains composants de la boisson thérapeutique sont capables de lutter contre le processus inflammatoire, apportant un soulagement rapide face à l'exacerbation de la maladie.

Voici quelques recettes pour préparer des boissons efficaces:

  • Nous prenons des feuilles de busserole, de plantain et de bouleau, que nous mélangeons avec des bourgeons de camomille et des bourgeons de peuplier noir dans des proportions égales. Chaque soir, nous prenons une pincée de la collection, versons 3 tasses d'eau bouillante et insistons pour que le produit se conserve jusqu'au matin dans un thermos. Nous filtrons la composition finie et prenons trois quarts de verre une demi-heure avant les repas.
  • Pour 3 cuillères à soupe de feuilles d’airelles, prendre 2 cuillerées à soupe de racine de réglisse, de millepertuis, d’ortyhos et d’une cuillère à soupe de menthe poivrée. Mélanger tous les composants, prendre une cuillère à soupe de la masse obtenue et insister pendant 2 heures dans 2 verres d'eau bouillante. L'outil doit être filtré et boire 100 ml pendant une demi-heure avant les repas de la journée.
  • Un bon effet dans les maladies des reins et de la vessie donne du thé aux reins, fabriqué à partir de millepertuis, de busserole, d'églantier, de stigmates de maïs, de bleuet et de genévriers. Tous les composants sont pris dans des proportions égales pour obtenir une cuillère à soupe de masse. Infuser dans un verre d'eau bouillante pendant 10 minutes, filtrer et boire 1 fois par jour.

Le médicament sélectionné doit être bu avant 1 à 2 semaines; l'heure exacte doit être convenue avec le médecin. Parfois, il est recommandé d’utiliser ces produits après le rétablissement afin de réduire les risques de retour de la maladie.

Ajouts au menu pour améliorer l'immunité

Avec la cystite et la pyélonéphrite, il ne suffit pas de se débarrasser du processus d'infection, il est également nécessaire de renforcer l'immunité du patient. Seulement dans ce cas, les risques de complications, de rechutes ou d’effets secondaires du traitement seront minimes. Avec la tâche accomplit parfaitement boisson à base de feuilles d'argousier et de fraise. Pour ce faire, vous devez mélanger les ingrédients dans des proportions égales, prenez une cuillère à thé de la collection et versez-la avec un verre d'eau bouillante. Moyens infusé pendant une demi-heure, filtré et ivre à la fois.

L'outil, non moins efficace, est basé sur les fruits de la sorbille rouge, du cassis, de l'argousier et de la rose musquée. Les composants sont broyés, mélangés dans des proportions égales et utilisés pour la préparation de thé peu concentré. Pour améliorer l'effet thérapeutique du produit, des feuilles de fraise peuvent être ajoutées à la collection. Si vous voulez obtenir le maximum d'effet stimulant le système immunitaire, il est préférable de ne pas préparer de thé, mais une perfusion vieillie au moins 8 heures dans un thermos.

Exemple de menu pour la journée avec la cystite

De nombreuses personnes souffrant de cystite ou de pyélonéphrite craignent d’être obligées de se contenir pendant un certain temps dans la nourriture et de mourir de faim. En fait, un menu correctement composé ne vous permettra de rencontrer aucune difficulté à cet égard. N'oubliez pas que le soulagement n'est pas une indication pour revenir au régime habituel.

Le menu du jour dans le traitement des maladies inflammatoires peut ressembler à ceci:

  • Petit déjeuner Le meilleur plat principal sera la bouillie, qui peut être remplacée par une omelette une fois par semaine. Les ajouts sont du fromage non salé, du yaourt ou du fromage cottage faible en gras.
  • Déjeuner Vous pouvez manger des légumes bouillis ou cuits à la vapeur, de la purée de légumes. L'addition sera à nouveau un produit laitier fermenté - le ryazhenka ou le kéfir.
  • Déjeuner Au début, vous devez faire cuire une soupe aux légumes ou aux céréales sans utiliser de bouillon riche. En second lieu, les côtelettes à la vapeur faites de viande maigre ou de poisson avec des légumes de toute forme conviennent. Sur le bonbon dans la période aiguë de la maladie devrait faire avec la gelée, la mousse de fruits ou la compote de baies.
  • Thé Il peut s'agir de légumes salés et non acides ou de pommes de terre au four avec du beurre non salé. Si vous le souhaitez, tous les composants peuvent être utilisés en un seul repas.
  • Le dîner Il devrait être facile sous forme de casserole de légumes ou de fromage cottage, salade de légumes, côtelettes de pâtes ou de légumes. À la fin du repas, vous pouvez boire du jus de fruits ou de légumes.

Peut-être que dans les premiers jours du nouveau menu vous semblerez insipide ou trop pauvre. Bientôt, ces principes de nutrition deviendront une habitude et la nourriture commencera à faire plaisir. Une amélioration notable de l'état et même l'élimination des kilos en trop constitueront des bonus agréables.

Traitement des reins et de la vessie avec différents produits

Les médecins recommandent souvent à leurs patients atteints d'une maladie des organes d'excrétion de porter une attention particulière à un certain nombre d'ingrédients. Leur inclusion dans le régime alimentaire peut contribuer de manière significative à l’élimination des signes désagréables de maladies et à l’accélération du processus de guérison. En particulier, le laurier peut être utilisé pour traiter les reins. Versez une cuillère à thé de l'ingrédient broyé dans 2 tasses d'eau bouillante et faites bouillir à feu vif pendant 5 minutes. Ensuite, nous insistons sur la masse pendant 2 heures, filtrons et prenons une cuillère à soupe deux fois par jour pendant plus de 4 jours.

Avec les processus inflammatoires dans les reins et la vessie sont excellents faire face à une décoction de pommes (de préférence sauvages), raisins secs sans graines, pois noisette tout-aller noir, persil, aneth, graines de tournesol.

Cependant, pour obtenir un résultat stable, ces ingrédients doivent être consommés pendant une longue période, au moins 5 à 6 mois.

Il est recommandé de prendre des produits utiles, des tisanes et des infusions à titre prophylactique. Avec leur aide, vous pouvez empêcher l’exacerbation du processus chronique dans le contexte d’une hypothermie ou d’un déclin saisonnier de l’immunité. Il suffit de ne pas tout utiliser en même temps, cela peut provoquer des allergies.

Régime thérapeutique pour la cystite aiguë et chronique et la pyélonéphrite chez les adultes et les enfants

Le traitement de la cystite et de la pyélonéphrite, en particulier des formes chroniques, a beaucoup plus de succès si le patient observe un régime spécial, qui vise à modifier les propriétés de l’urine et à arrêter le processus inflammatoire.

Dans ce document, nous aborderons plus en détail la diète thérapeutique des maladies inflammatoires des voies urinaires, une liste de produits utiles et non désirés qui peuvent atténuer les symptômes de la dysurie et de la douleur.

Au mot «régime», une personne éprouve des sentiments plutôt négatifs, l'associant à des limitations. Un désir brûlant de le violer survient en même temps que la décision de suivre les recommandations du médecin.

Et si les modifications dans le menu sont nécessaires, ainsi que des changements dans le mode de vie? Essayez de regarder le besoin de changement sous un angle différent.

Les avantages de la nutrition clinique sont de réduire le risque d'inflammation chronique des tissus rénaux et des voies urinaires et d'améliorer la qualité de vie des patients présentant des récidives fréquentes de cystite et de pyélonéphrite.

1. Le rôle de la nutrition clinique dans le traitement de la cystite et de la pyélonéphrite

Les amateurs de modes de vie sains croient que la nutrition peut être un outil thérapeutique décisif pour toutes les maladies.

Ils prouvent leur cas par de nombreux cas de guérison de praticiens de la thérapie au jus, du végétarisme, d'aliments crus ou d'autres méthodes à la mode.

Les médecins parlent avec prudence, refusant le rôle du régime alimentaire comme base de récupération lors de l’utilisation de produits pharmaceutiques.

La position extrême dans l'évaluation du rôle d'un régime à long terme est occupée par des patients irresponsables. Ils croient que les compte-gouttes, les injections et une poignée de pilules vont fondamentalement résoudre leurs problèmes sans changer leur mode de vie.

2. Justification pathogénétique du régime

Comme cystite et pyélonéphrite, les médecins parlent de maladies infectieuses inflammatoires non spécifiques. Dans le premier cas, la paroi de la vessie est touchée (couches muqueuses, sous-muqueuses, moins souvent la couche musculaire) et dans le second cas, le système de placage coupe-bassin, les tubules et les reins interstitiels.

La liste des agents causatifs possibles de la cystite et de la pyélonéphrite est la suivante:

  1. 1 Esherichia coli;
  2. 2 pneumonie à Klebsiella;
  3. 3 Citrobacter spp.
  4. 4 Enterobacter spp.
  5. 5 Staphylococcus spp.
  6. 6 Enterococcus faecalis;
  7. 7 Proteus mirabilis.

La chlamydia, les mycoplasmes, les virus et les champignons peuvent être impliqués dans le processus inflammatoire des reins et de la vessie.

La logique pathogénétique du régime alimentaire sera examinée plus avant. Toutes les procédures thérapeutiques, y compris les régimes, visent à:

  1. 1 Enlèvement des manifestations cliniques de la maladie;
  2. 2 Réduction de la concentration des agents pathogènes à des valeurs normales;
  3. 3 Prévention des récidives et de l'inflammation chronique.

Pour atteindre ces objectifs avec la pyélonéphrite et la cystite, vous pouvez:

  1. 1 prendre des agents antibactériens (certains sous forme d'aliments);
  2. 2 Effets sur l'acidité de l'urine (pH);
  3. 3 augmentation du débit urinaire;
  4. 4 Améliorer le flux sanguin rénal;
  5. 5 Stimuler une réponse immunitaire adéquate à l'agent pathogène
  6. 6 Restauration de la fonction normale de la membrane muqueuse des voies urinaires.

Un menu sélectionné avec compétence peut constituer une aide pour chacun des éléments énumérés.

Lors du passage à la nutrition médicale, le patient créera les conditions optimales pour le fonctionnement des reins et de la vessie, normalisera le métabolisme du corps dans son ensemble, fournira les conditions préalables à la réduction de la pression artérielle et au soulagement de l'œdème.

3. Principes de la diététique

La nutritionniste Manuil Pevzner a développé la table de régime n ° 7 pour les patients atteints de maladies rénales. Ses caractéristiques limitent la quantité de protéines et de sel consommée, ainsi que l'exclusion des produits qui favorisent la rétention d'eau dans le corps. Le même tableau peut être utilisé pour les patients atteints de cystite aiguë et chronique.

Ainsi, les principes de base du régime alimentaire pour la cystite et autres infections des voies urinaires sont les suivants:

  1. 1 La consommation excessive de pyélonéphrite et de cystite est un gage de rétablissement rapide. Il est souhaitable que le patient boive de deux à trois litres de liquide libre, en l'absence d'autres contre-indications (insuffisance cardiaque chronique, hypertension, vieillesse et autres maladies). La préférence est préférable de donner des boissons aux fruits de canneberge, des thés urologiques, des bouillons de feuilles d’airelles, de la busserole. Toutes les herbes mentionnées ci-dessus sont des uroseptiki naturels. Cette boisson a donc deux effets: l’élimination naturelle des toxines, des produits de décomposition et un léger effet antiseptique.
  2. 2 Il est souhaitable de limiter la consommation de protéines animales afin de limiter les protéines végétales. La base de la nutrition - les glucides. En termes de substance pure, le patient se voit proposer jusqu'à 450 grammes par jour. glucides. Parmi ceux-ci, instantanée - jusqu'à 80 grammes. Protéines jusqu'à 80 gr. Graisse jusqu'à 100 grammes. Les restrictions concernent plus particulièrement la pyélonéphrite chronique, mais elles peuvent également être administrées aux patients atteints de cystite présentant des modifications persistantes de l’acidité de l’urine sujette à la lithiase urinaire.
  3. 3 Le contenu calorique du menu du jour doit être conforme aux normes physiologiques, en tenant compte du sexe, de l'âge et du type d'activité. En moyenne, un adulte suffit pour obtenir 2 400 à 2 700 kcal.
  4. 4 Le traitement des maladies inflammatoires implique la consommation de vitamines naturelles (légumes verts, fruits, légumes, baies, grains germés).
  5. 5 Le régime alimentaire pour la cystite peut être ajusté en fonction de l’acidité (pH) de l’urine. Une réaction urinaire alcaline est souvent observée dans les infections chroniques des voies urinaires (bactéries produisant de l'uréase), l'hypercalciurie. Cette condition est dangereuse en raison du risque de formation de calculs de phosphate. Dans ce cas, l'urine, au contraire, doit être acidifiée.
  6. 6 Pendant la cuisson, modes d'ébullition, de cuisson à l'étouffée, de cuisson à la vapeur. Quant à la température de boire et de la nourriture, ils peuvent être familiers au patient.
  7. 7 La multiplicité des repas - cinq ou six fois par jour. La nutrition fractionnée fournit au corps un ensemble de substances utiles et facilite le travail du système excréteur.
  8. 8 Au moment de la maladie, afin de rétablir les capacités de filtration des reins, les plats sont préparés sans sel. Le patient est donné un jour à deux à six grammes de sel à la nourriture prisalivaniya sous forme finie.
  9. 9 Les produits contenant du vinaigre, des épices, des viandes fumées, des cornichons, de l'ail, des oignons, des radis épicés, des radis épicés, du raifort, des bouillons de viande sont interdits. Tous ces produits ont un effet irritant sur la muqueuse de la vessie, ce qui peut ralentir la récupération.
  10. 10 L'alcool est également un produit indésirable.

Les patients, pour la première fois rencontrés avec une cystite aiguë ou une pyélonéphrite, peuvent considérablement accélérer la récupération en respectant scrupuleusement ces principes de nutrition.

Effet thérapeutique soutenu il apportera et les patients chroniques dans la phase aiguë. En état de rémission, ces personnes peuvent opter pour une version plus légère de la nutrition thérapeutique (régime 15).

Il prévoit une augmentation des portions de produits protéiques, il est permis de saler les aliments pendant la cuisson.

4. Liste des produits recommandés

Sur ces principes, chacun peut développer indépendamment un régime alimentaire acceptable en cas d'infections des voies urinaires. Mais les nutritionnistes ont fait de leur mieux et ont ajouté aux produits de base des listes d'aliments recommandés et interdits. Leurs conseils sont motivés et donc compréhensibles. Alors, que pouvez-vous manger avec la cystite et la pyélonéphrite?

  1. Le rôle le plus important dans le traitement de l'inflammation des reins et de la vessie est le régime d'alcool. Il peut s’agir uniquement d’eau pure, de décoctions d’herbes médicinales, de compotes, de boissons aux fruits, de légumes fraîchement pressés, de jus de fruits et de baies. Les boissons lactées fermentées faibles en gras sont autorisées. Boire jusqu'à 2 litres de liquide par jour produira un effet diurétique, tout en éliminant les déchets, les toxines, les produits de décomposition, les composés d'ammoniac et les sels.
  2. 2 La base de l'alimentation - porridge, pancakes, casseroles et pain. Ils satisferont les besoins en énergie du corps avec une dépense minimale en efforts d'assimilation. La préférence est donnée aux gruaux de sarrasin, de mil et d'avoine.
  3. 3 Faites bon usage des soupes aux légumes et au lait (pas dans le bouillon de viande). Les premiers plats à la mode en purée seront très utiles - ils ne surchargeront que très peu le tractus gastro-intestinal.
  4. 4 Les légumes cuits à la vapeur sont un autre régime alimentaire favori pour la cystite et la pyélonéphrite. Les pommes de terre, les betteraves, les citrouilles, les courgettes, les carottes, le chou-fleur et le chou blanc sont délicieux en salades, ragoûts, roulés au chou, boulettes de viande et garnitures pour tartes. Outre leur excellent goût et leur excellente valeur nutritive, les légumes possèdent un certain nombre de propriétés thérapeutiques. Ils normalisent le pH de l'urine, affectent en douceur la membrane muqueuse modifiée et contribuent au soulagement de l'œdème.
  5. 5 Les fruits crus, cuits à l'eau et à l'étuvée peuvent décorer le petit-déjeuner, convenir à une collation ou à un dîner. Pour le premier repas, vous pouvez préparer un smoothie aux fruits avec des légumes verts hachés. Les fruits, les baies et les melons aideront à l'écoulement de l'urine, à la normalisation du pH.
  6. 6 La viande et le poisson devraient occuper moins de place dans le menu qu'avant la maladie. La préférence est donnée aux variétés faibles en gras. Ils sont préparés par cuisson, à l'étouffée (au bain-marie, dans une casserole), sans sel, sans épices, sans épices.
  7. 7 En plus du yogourt, du yogourt et du kéfir, vous pouvez manger un peu de fromage cottage faible en gras (2% à 5%). Il peut être ajouté à d'autres plats, utilisés comme garnitures.

5. Liste des produits indésirables

Avec la pyélonéphrite et la cystite, tous ne peuvent pas être consommés, mais une interdiction temporaire de certains aliments habituels ne devrait pas appauvrir le régime alimentaire. Chaque position perdue peut être trouvée un remplacement équivalent dans la liste des produits autorisés.

Les nutritionnistes déconseillent unanimement à leurs patients d'utiliser:

  1. 1 Viandes grasses, saindoux, saindoux, abats, bouillons de viande et de poisson. Les viandes fumées, les saucisses sont strictement interdites. Ces protéines sont digérées pendant longtemps et, lorsqu'elles sont dégradées, une grande quantité de composés ammoniacaux est libérée.
  2. 2 Légumineuses et champignons - la même raison.
  3. 3 Lorsque la cystite et la pyélonéphrite ne peuvent pas manger des aliments contenant du vinaigre: conservation, cornichons, mayonnaise.
  4. 4 Réduire la consommation de sel, n'oubliez pas de mettre de côté tous les cornichons.
  5. 5 En même temps que la salière, nettoyez le poivre de la table. Les épices épicées irritent les muqueuses non seulement dans la bouche, mais également dans le tractus gastro-intestinal et urinaire. Il ne contribue pas à l'élimination de l'inflammation.
  6. 6 Les fromages à pâte dure, les feuilletés et les galettes de sable peuvent être classés à tort comme légaux. Mais au moment de la maladie, ils devront être abandonnés en raison de leur teneur élevée en graisse et en protéines.
  7. 7 Le thé fort, le café et le cacao sont également interdits.
  8. 8 Les boissons gazeuses et l'alcool ne sont pas recommandés, même chez les personnes en bonne santé, et encore plus chez les patients atteints de pyélonéphrite ou de cystite. Bière - l'ennemi numéro 1, malgré son effet diurétique. En négligeant cette interdiction, le patient risque de dégrader le processus de filtration dans les reins. La bière a un effet irritant sur la membrane muqueuse des voies urinaires. De plus, les boissons alcoolisées sont mal associées au traitement antibactérien.

Avec la pyélonéphrite aiguë, vous pouvez laisser le luxe de manger des aliments sains pendant trois semaines, en oubliant les mets délicats et les boissons. En cas d'inflammation chronique, il est conseillé de tomber amoureux de ce régime au point qu'il ne serait même pas souhaitable de se rappeler des marinades, des viandes fumées et des cornichons.

6. Caractéristiques de la nutrition thérapeutique chez les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants

Pour les femmes enceintes, le régime alimentaire devient un facteur décisif dans le traitement de la cystite et de la pyélonéphrite, car le choix des médicaments dans ce cas est limité. Le principal espoir est la décoction d’herbes et les propriétés connues des légumes, des baies et des fruits.

Pour créer des conditions de reproduction défavorables pour les bactéries, une modification du pH de l'urine est pratiquée.

Le plus souvent, le pH est décalé du côté alcalin, passant à une eau minérale hydrocarbonée-sodique sans gaz, légumes, fruits (poires, framboises, pommes), lait, bouillon de lait.

Cependant, en présence d'hypercalciurie, le risque de formation de calculs phosphatés, de participation au processus inflammatoire des agents pathogènes-uréazoproducteurs (proteus, mycoplasmes, champignons, bacilles hémophiles) est acidifié.

Un problème important chez les femmes enceintes est de garantir le flux d'urine. Par conséquent, avec la décoction d'herbes diurétiques et de baies, un entraînement physique thérapeutique est recommandé.

Le choix des herbes pour la cuisson des décoctions est important à garder avec un spécialiste, observant la grossesse. L’effet tératogène sur le fœtus est absent chez Canephron, les canneberges et les feuilles d’airelles.

Les personnes âgées doivent adapter leur régime alimentaire en tenant compte des diagnostics concomitants, du ralentissement du métabolisme. Les bouillies, les soupes, les légumes et les fruits sont le meilleur choix pour les personnes âgées. Dans ce cas, les portions de viande et de poisson peuvent être encore plus petites.

Les repas du soir doivent consister en des aliments faciles à digérer.

Les enfants sont le contingent le plus difficile des patients. Ils souffrent de pyélonéphrite avec une intoxication aiguë, ce qui signifie qu'ils souffrent souvent de nausées, de vomissements, de diarrhée, d'hyperthermie, d'une hypertrophie du foie et de la rate.

Nourrir le bébé dans un tel état est extrêmement difficile. Par conséquent, au moins pour la première fois, il est recommandé de se concentrer sur la consommation d'alcool. Les doses de boissons, les recettes pour les préparations à base de plantes, la saturation en décoctions doivent être coordonnées avec un pédiatre ou un néphrologue.

Pour pallier le manque d'appétit chez l'enfant, les mères peuvent travailler sur l'attractivité des plats. Nous rappelons que les enfants refusent rarement les baies brillantes, la pastèque, les melons, les fruits.

Le médecin vous dira quand vous devez affaiblir le zèle et permettre à l'enfant de mourir de faim, et quand - faire preuve d'ingéniosité et nourrir le petit patient.

7. Exemple de menu pour les premiers jours

Dans les premiers temps, les médecins suggèrent de se concentrer sur les boissons, les pastèques, les melons et les fruits doux. Dans ce plan, les dates seront irremplaçables.

Si une personne solitaire est malade, alors pendant la période d'exacerbation, il n'est pas à la hauteur des exploits culinaires. Il suffit de bien laver les dattes - et elles sont prêtes à être consommées. Le régime peut également inclure des raisins secs et autres fruits secs, préparer des compotes à partir de ceux-ci.

Pour ceux qui ont des assistants sains, nous proposons un menu exemplaire pour deux jours.

7.1. Premier jour

  1. 1 Petit-déjeuner: bouillie de millet à la crème de banane, salade de pommes aux raisins secs et au céleri, jus de canneberge 300 ml.
  2. 2 Déjeuner: pastèque.
  3. 3 Déjeuner: borsch végétarien à la crème sure, chou farci avec un hachis de légumes et de sarrasin, garniture - pâtes au beurre, compote de fruits secs.
  4. 4 heure du thé: tisane, crêpes à la confiture.
  5. 5 Dîner: concombre et salade verte, cocotte de chou-fleur avec riz et œuf.
  6. 6 Pendant les pauses - prenez des décoctions d’herbes diurétiques et rénales.

7.2. Deuxième jour

  1. 1 Petit-déjeuner: bouillie de gruau à la sauce aux fruits, smoothies à base de citrouille, pomme et légumes verts (aneth, persil).
  2. 2 Déjeuner: compote d’airelles ou une décoction de feuilles d’airelles avec des biscuits-éponges.
  3. 3 Déjeuner: soupe de légumes à la crème, poisson bouilli, salade de carottes fraîches à l’huile végétale, garniture - céréales de blé, mélange de fruits.
  4. 4 heure du thé: pommes au four.
  5. 5 Dîner: ragoût de légumes de pommes de terre, carottes, chou et courgettes avec poitrine de poulet, décoction à base de plantes.
  6. 6 Pendant les pauses, boissons phytothérapeutiques.

Un régime aussi varié élimine toute idée de limitation. Au contraire, il s'agit d'un exemple de composition nutritionnelle équilibrée sur le plan nutritionnel et de vitamines, de richesse en goût et de vastes possibilités de décoration de plats.

  1. 1 Baranovsky A.Yu. Diététique // Peter. - 2013. Série «Doctor's Satellite» - 462 -465 p.
  2. 2 Dovlatyan A.A. Traitement de la pyélonéphrite aiguë chez la femme enceinte // Obstétrique et gynécologie. - 1993. - N ° 4. - Pages 18-22.
  3. 3 Dyadyk A.I. Infections des reins et des voies urinaires / A.I. Dyadyk, N.A. Kolesnik [Texte]. - Donetsk: KP "Region", 2003. - 400 p.
  4. 4 Mityushkina TA Problèmes d'infection des voies urinaires chez les femmes (revue de la littérature) / TA Mityushkina // Gynécologie. - 2002. - Volume 4, N ° 4. - P. 196-198.
  5. 5 Papayan A.V., Savenkova N.D. Néphrologie clinique de l'enfance. - SPb., 2008. - Pages 396-430.
  6. 6 Infection par étiopathogénie de la lithiase urinaire. V.I. Voshchula, E.Ya.Lysh, S.I. Stankevich, BelMAPO, Département d'urologie et de néphrologie, Hôpital régional de Minsk, BelMAPO, Laboratoire central de recherche scientifique, Groupe biochimique, 2007.

Une femme de 27 ans a été admise à l'urgence de l'hôpital avec des douleurs au dos et de la fièvre. La patiente a noté une détérioration du bien-être il y a 2 jours, alors qu'elle présentait les symptômes ci-dessus.

Au cours des dernières 24 heures, la douleur a considérablement augmenté. Au cours des dernières heures, le patient a vomi deux fois. Une histoire de pas de maladies chroniques, il y a 3 mois, a souffert d'une cystite aiguë.

Données d'inspection

L'état de sévérité modérée, rougeur du visage. Fièvre 39,5 C. Pouls - 125 battements par minute, tension artérielle - 100/60 mm Hg.

Examen des systèmes cardiovasculaire, respiratoire sans caractéristiques. À la palpation, l'abdomen est un peu tendu dans tous les départements, plus dans les régions inguinales des deux côtés. Le péristaltisme intestinal est buggé, normal. La chaise est tous les jours. La miction n'est pas cassée, sans douleur. La diurèse quotidienne (selon le patient) est normale.

Résultats de recherche

Des questions

  1. 1 Diagnostic le plus probable.
  2. 2 Quels sont les examens et traitements à prescrire au patient?

Ce patient présente des symptômes de pyélonéphrite aiguë. La pyélonéphrite aiguë est plus fréquente chez les femmes et est associée à une infection ascendante des voies urinaires inférieures.

Le risque d'infection ascendante du bassin et du parenchyme rénal augmente avec le diabète, la grossesse, le déficit immunitaire, les anomalies structurelles des reins, du bassin, des uretères et la présence d'une IST.

Diagnostic différentiel

La pyélonéphrite est souvent accompagnée de douleurs à l'aine, qui peuvent être unilatérales ou bilatérales.

Le diagnostic différentiel doit être réalisé avec une uropathie obstructive (blocage du rein contre les calculs urétraux), un infarctus du rein, un cancer du rein, une nécrose du rein papillaire, une glomérulonéphrite, une maladie polykystique du rein.

La fièvre peut provoquer un manque d'appétit, des nausées et des vomissements (des nausées, des vomissements peuvent également être associés à une douleur intense).

Certains patients ont des antécédents de symptômes de cystite (miction fréquente et douloureuse, hématurie, douleur en fin de miction, douleur dans la région sus-pubienne), ces symptômes du bas appareil urinaire ne précèdent pas toujours la pyélonéphrite aiguë.

Les patients âgés peuvent présenter des symptômes généraux non spécifiques de malaise, de faiblesse, de fièvre inexprimée. Les symptômes de la pyélonéphrite aiguë peuvent être similaires à ceux de l'appendicite aiguë, de la cholécystite, de la pancréatite aiguë et de la pneumonie du lobe inférieur.

La palpation est souvent marquée par des muscles tendus situés dans la même région que la capsule rénale. Si elle n'est pas traitée, une urosepsie et un choc septique peuvent se développer.

Une augmentation du taux de leucocytes et de la protéine C-réactive indique un processus inflammatoire aigu. La protéinurie, une augmentation des leucocytes dans l'urine indique un processus inflammatoire aigu dans le système urinaire.

La présence d'un composant bactérien est confirmée par la présence de nitrites dans l'urine (les bactéries sont capables de transformer les nitrates en nitrites).

Ce patient a besoin d'être hospitalisé. L’urine Baccosev doit être effectuée avant le début du traitement antibiotique.

Pour le traitement étiotropique, vous pouvez prescrire la lévofloxacine (500 mg 1 fois par jour) ou la ciprofloxacine (750 mg 2 p / jour pendant 7 à 10 jours). Avec l'inefficacité du traitement antibiotique, la préservation de la fièvre et du syndrome douloureux - un changement du médicament en fonction des résultats de bakposev et de l'exclusion du DAI.

Pour exclure les signes d'obstruction, de blocage rénal, une échographie des reins et des uretères est nécessaire.

Lorsque l'hydronéphrose est associée à une urosepsie, il est montré au patient qu'il installe une néphrostomie en cas d'urgence pour éviter le développement de complications.

Après un traitement antibiotique, il est nécessaire de réaliser une bactérie de contrôle des urines pour confirmer l’éradication de l’agent pathogène.

En cas de pyélonéphrite compliquée (en présence de calculs rénaux, de reins ridés), une antibiothérapie de 6 semaines est nécessaire.

Points clés

  1. 1 pyélonéphrite aiguë peut se développer sur le fond des symptômes du bas appareil urinaire.
  2. 2 Une échographie des reins doit être effectuée dans les 24 jours suivant son entrée à l'hôpital pour exclure toute obstruction et perturbation de l'écoulement sortant des uretères.
  3. L'antibiothérapie devrait durer au moins 10 à 14 jours pour réduire le risque de récurrence de l'infection.

Plus D'Articles Sur Les Reins