Principal Traitement

Traitement de la cystite hémorragique

La cystite hémorragique ou hémorroïdaire se caractérise par tous les signes typiques d’une inflammation de la vessie. Mais les crampes et les mictions fréquentes sont complétées par un autre symptôme - du sang dans les urines. L'hématurie est le signal principal, laissant présumer une forme hémorragique de la maladie. Dans ce cas, le traitement est un peu plus compliqué que l’exacerbation habituelle de la cystite. Qu'est ce que c'est

Cystite hémorragique: traitement - changer le mode de vie et l’importance d’un diagnostic correct

Le sang qui est apparu dans l'urine, a déclaré des dommages aux vaisseaux sanguins. Si l'écoulement est typique de la dernière portion d'urine, on parle alors de la défaite de la vessie. Avec un tel symptôme, il est nécessaire de consulter de toute urgence un médecin: la cystite hémorragique est une forme compliquée de la maladie et nécessite l'attention étroite d'un spécialiste.

Dans les cas avancés, un traitement hospitalier est prescrit. Tout d'abord, le patient est recommandé:

  1. Repos au lit
  2. Absorption de liquide abondante (sa quantité devrait atteindre environ 2-3 litres par jour).
  3. Un régime spécial qui exclut les aliments fumés, salés, frits et acides.

Pour un traitement adéquat, il est extrêmement important de s’assurer que le problème réside précisément dans la vessie. Parfois, l'hématurie est accompagnée d'autres pathologies, telles que la lithiase urinaire, les tumeurs, la tuberculose rénale. Pour garantir l'exactitude du diagnostic, le médecin vous prescrit un examen complet comprenant: - des analyses d'urine et de sang; ensemencer pour identifier l'infection et déterminer son degré de sensibilité aux antibiotiques; Échographie des organes pelviens; cystoscopie, impliquant l'étude de la surface interne de la vessie.

Cystite hémorragique: Traitement - Irrigation de la vessie

En premier lieu avec la cystite hémorroïdaire, on prescrit au patient une irrigation de la vessie. La procédure implique un lavage pour éliminer les «excès» de sécrétions de l'organe. Différents types de solutions sont utilisés pour l'irrigation, tels que:

  1. Eau stérile. Il est utilisé au tout début de la thérapie. L'eau contribue à la dissolution des cellules sanguines et des caillots.
  2. Salin Il est appliqué plus loin. Il empêche la formation de caillots sanguins.
  3. Nitrate d'argent Pertinent avec la présence constante de caillots sanguins dans l'urine. Arrête le saignement et, s'étendant sur les parois endommagées du corps, n'entre presque pas dans la circulation sanguine.
  4. Acide aminocaproïque. Conçu pour arrêter le saignement dans la vessie. La composition permet de ralentir ou d'empêcher la dissolution de caillots sanguins par les enzymes de l'urine.
  5. Carboprost trométhamine. Le médicament aide à réduire les muscles lisses des parois vasculaires et permet une irrigation sans douleur. La substance est principalement utilisée dans les cas où la cystite hémorroïdaire a été déclenchée par la cyclophosphamide.
  6. Formaline Recommandé uniquement pour les cas très graves. La substance joue le rôle de coagulant, en arrêtant rapidement les saignements et en empêchant la formation de caillots.

Lavé la vessie nécessairement dans des conditions de rééducation stricte. La procédure permet de normaliser le processus de miction, en éliminant les caillots sanguins qui empêchent l'écoulement naturel de l'urine.

Cystite hémorragique: qu'est-ce qui est traité? Traitement médicamenteux

Des médicaments sont prescrits en cas de cystite de la forme hémorroïdaire. Leur choix dépend de la maladie:

  • la cystite étant le plus souvent provoquée par des bactéries, des antibiotiques sont prescrits pour les combattre. Traditionnellement, il s’agit de «Monural» (une seule dose suffit) ou de préparations du groupe des fluoroquinolones (utilisées pendant trois jours);
  • Si une cystite hémorragique est apparue à la suite de l'utilisation de cytostatiques, il est nécessaire de neutraliser l'effet de ces médicaments sur les vaisseaux sanguins par administration orale ou par voie intraveineuse du médicament "Mesna".
  • en cas de cystite de nature virale, le traitement est administré avec des médicaments antiviraux, la préférence est généralement donnée à "Tsidofovir", "Ribavirin", "Vidarabina". Si la maladie a été provoquée par le virus BK, de l'hyaluronate de sodium est injecté dans la vessie. La rispéridone est utile pour lutter contre le virus JC;
  • la douleur peut être supprimée à l'aide de "Drotaverina", "Atropine", "Papaverina";
  • il est impératif de veiller à réduire les saignements et à renforcer les vaisseaux, pour lesquels des moyens appropriés sont attribués (Etamzilat, Dition);
  • Comme la cystite hémorragique est souvent compliquée par une anémie ferriprive, on prescrit parfois au patient des médicaments pour le soigner - «Sorbifer Durules», «Ferum-Lac»;
  • Comme pour les autres formes d'inflammation de la vessie, la phytothérapie est efficace. On préfère généralement les produits à base de plantes («Canephron», «Phytolysine»), mais il est également permis d'utiliser des décoctions et des infusions à base de plantes (à partir de busserole, de chélidoine, etc.)

Seul un médecin doit déterminer le médicament approprié pour un patient particulier. Un traitement médicamenteux indépendant n'est pas effectué.

Quel est le traitement de la cystite hémorroïdaire en médecine traditionnelle?

Les remèdes populaires pour la cystite avec du sang impliquent principalement l'utilisation de boissons à base de plantes. Ils doivent être pris uniquement en consultation avec un spécialiste. Après la pharmacothérapie, les médecins prescrivent souvent au patient toutes sortes de thés et de décoctions.

Pour se débarrasser de la cystite hémorragique sont les mieux adaptés:

  1. Graines d'aneth. Ils sont soigneusement moulus et 1 c. La "farine" obtenue est versée avec un verre d'eau. Après quelques heures, la perfusion est prête. Avant de boire, il faut éviter de soulever les sédiments du fond.
  2. Millefeuille Feuilles tranchées (2 c. À thé). Préparez dans de l’eau bouillante. En soixante à soixante-dix minutes, vous pouvez obtenir le médicament fini. Il se boit sous forme filtrée par petites portions tout au long de la journée.
  3. Un mélange de plantes médicinales. Vous aurez besoin - d'un sac à main de berger, d'une prêle des champs, d'une myrtille blanche, d'une achillée millefeuille, d'une niveleuse de lit, d'un filleul. Toutes les plantes sont prises dans des proportions égales. Il est nécessaire de verser 2 c. l mélange de litre d'eau bouillante et attendez environ une heure. La perfusion ne peut pas être bue plus de cinq fois par jour, à raison de 2/3 tasse à la fois.
  4. Linden chérie. Il est utilisé dans le traitement de la cystite, car il présente des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes prononcées. Le miel est utilisé seul et dans les tisanes.
  5. Canneberges. Il n’ya probablement pas de meilleur moyen de «faire peur» à la cystite que de la traiter avec l’utilisation de cette baie. Il améliore l'état des parois des vaisseaux sanguins, a un effet diurétique et appartient aux antiseptiques naturels. Il est recommandé de faire cuire le jus de canneberge et de le boire tout au long de la journée.
  6. Rowan Une excellente option pour l'anesthésie et soulager l'inflammation. Il est nécessaire de préparer une décoction de baies: cette "compote" démontre l'efficacité du lendemain.

En outre, vous devriez diversifier votre alimentation avec des feuilles de concombre, de chou, de laitue et d'épinard frais. Ces légumes verts aident à réduire la sévérité du processus inflammatoire et sont très utiles pour les problèmes de vessie.

En aucun cas, ne peut utiliser la chaleur comme moyen de cystite hémorragique. L'échauffement non seulement n'atténuera pas les symptômes, mais contribuera également à la détérioration de l'état du patient.

En général, le pronostic de l’inflammation hémorragique de la vessie est favorable: avec un traitement médical en temps voulu et un traitement bien prescrit, la maladie recule, n’ayant pas le temps de passer à la forme chronique. Mais pour un résultat positif ne peut pas hésiter et espérer des méthodes à la maison. Il est beaucoup plus efficace de consulter un spécialiste et de respecter ses prescriptions que de soigner lui-même une cystite souffrant constamment d’exacerbations.

Comment traiter la cystite hémorragique?

La cystite hémorragique est une maladie caractérisée par une inflammation des parois de la muqueuse de la vessie. La particularité de cette inflammation dans la répartition des corps sanguins. Dans le même temps, les excrétions se produisent non seulement après l'achèvement de l'urètre, mais colorent également une partie des urines excrétées.

Qu'est ce que c'est

La cystite est une inflammation de la vessie au niveau des tissus et des muqueuses. Si les parois et la muqueuse sont affectées aux vaisseaux sanguins et que leur expansion périodique se produit, il s'agit alors d'une cystite hémorragique.

Il est facile de le distinguer des autres types de cystite: tout d’abord, sa principale caractéristique est la présence de sang dans la composition de l’urine. Une telle lésion vasculaire indique des lésions de l'épithélium multicouche des parois de la vessie et la présence de la principale source d'infection dans cette région.

Dans la liste des maladies, le médecin indique le code de la maladie, qui est pris en compte par les médecins du monde entier à partir du livre de référence "Classification internationale des maladies". Le code de cette maladie est numéroté 30.02.

Afin de traiter efficacement les maladies émergentes, des représentants de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) regroupent dans la CIM-10 toutes les maladies connues, ainsi que les raisons pour lesquelles la plupart des gens doivent se rendre dans des établissements médicaux pour parler de leurs symptômes.

La CIM-10 indique également les causes possibles de décès chez les patients. Toutes ces actions permettent aux urologues du monde entier d’agir selon une méthode développée dans le traitement de la cystite hémorragique.

Sur les variétés de cystite, lisez notre article.

Les causes

Le risque de cette maladie est davantage poursuivi par la population féminine que par l'homme. Cela est dû aux particularités de la structure anatomique: l'urètre est situé chez les femmes à une faible distance de l'anus et l'infection est plus facile à atteindre.

Cette maladie peut s’installer dans le corps humain pour un certain nombre de raisons:

  • L'apparition d'une infection peut provoquer la progression d'une maladie de type viral avec la manifestation de complications. Si une personne a été infectée par une cystite hémorragique dans le contexte d'un rhume, le tableau clinique sera alors plus intense qu'avec une infection normale. L'inflammation principale sera concentrée dans la région de la vessie.
  • Parfois, la prise de médicaments peut provoquer une cystite. Les urologues ont remarqué que les médicaments destinés à combattre divers types de tumeurs peuvent provoquer le développement de la cystite sous une forme aiguë.
  • Colmatage de sortie pour l'urine, qui est causée par divers objets d'origine étrangère. Celles-ci peuvent être des pierres qui passent à travers les uretères - les canaux entre les reins et la vessie.
  • L'utilisation de traitements de radiation.
  • Le non-respect des règles d'hygiène élémentaire peut provoquer la pénétration d'organismes microscopiques dans la membrane de la vessie.
  • Souvent, une diminution de l’immunité entraîne le développement de la maladie.
  • La présence de diabète.
  • Les fonctions de la vessie peuvent s'affaiblir dans les maladies à caractère névralgique.
  • Visites irrégulières aux toilettes - c'est l'une des principales raisons pour lesquelles les parois de la vessie ont été forcées à s'étirer et, dans ce cas, le flux de sang dans les muqueuses est interrompu.

Pour éviter une infection de l'urètre et une inflammation de la vessie, il est important de se rendre aux toilettes et de vider la vessie si nécessaire.

Les symptômes

Les symptômes de la cystite hémorragique sont similaires à ceux de la cystite ordinaire, mais présentent un certain nombre de caractéristiques inhérentes à ce type de maladie:

  1. sang comme partie de l'urine;
  2. forte miction, atteignant parfois quarante fois par jour;
  3. douleur intense à la miction;
  4. fièvre, accompagnée de fièvre ou d'un état morne du corps.

La présence de sang dans la composition de l'urine peut varier de quelques gouttes à une coloration complète. En apparence, les caillots sanguins sont un matériau frais qui se sépare des parois de la vessie.

L'envie d'aller aux toilettes se fait presque constamment, quelle que soit l'heure de la journée. Les patients souffrent souvent du fait qu’ils ne peuvent pas s’endormir en raison de douleurs à la traction et de pensées mictionnelles. L'urine part à petites doses, provoquant une douleur et une forte sensation de brûlure dans l'urètre.

Après l'acte de retirer l'urine de l'urètre, la douleur commence progressivement à se développer, ne laissant pas de repos au patient. Il ne s'améliore que dans quelques minutes.

L’isolement du sang pendant le sevrage est appelé hématurie. Si les saignements commencent à diminuer à la sortie initiale de l'urine, il est probable que la personne présente un certain nombre de problèmes urétraux.

Les maladies de l'urètre sont souvent accompagnées d'une inflammation du système urinaire. Des foyers de douleur peuvent être observés dans la région de l'aine et dans le bas de l'abdomen, mais l'inflammation est souvent donnée dans d'autres organes du bassin.

Dans les formes aiguës de la maladie, une diminution de l'appétit est observée dans le contexte de la faiblesse générale du corps.

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, vous devez immédiatement faire appel à une assistance médicale qualifiée.

Il y a des cas où retarder le traitement est contre-indiqué. Si le temps ne prend pas le temps de contacter le patient dans un établissement médical pour obtenir l'aide qualifiée d'un urologue, la forme aiguë peut ensuite devenir chronique.

Si la maladie est passée au stade chronique, elle ne sera plus aussi prononcée et ses symptômes s'atténueront, mais seulement pendant un certain temps. Cette période s'appelle la rémission, lorsque le patient ressent même un soulagement, mais en réalité, il s'agit d'une amélioration temporaire.

Si vous n'agissez pas, la maladie se manifestera à nouveau et compliquera chaque mois la situation.

En cas de négligence prolongée, l'inflammation peut se propager à d'autres organes et causer ainsi des dommages supplémentaires. Progressivement, les parois de la muqueuse de la vessie vont s'affaiblir, ce qui peut conduire à un type gangreneux ou au développement d'un cancer.

Diagnostics

Une fois que le patient s’est rendu dans un établissement médical, le médecin lui prescrira une série de procédures qui confirmeront ou nieront le diagnostic. Les méthodes de vérification obligatoires sont les suivantes:

  • Recueillir l'urine selon la méthode de Nechyporenko.
  • Frottis cystoscopique.
  • Le but de l'analyse générale du sang et de l'urine.
  • Analyse de la composition biochimique de l'urine et du sang.
  • Examen aux rayons X pour identifier d'éventuels problèmes de voies urinaires.
  • Échographie pour les organes pelviens.

La tâche principale de la recherche consiste à identifier avec précision la maladie et à exclure des maladies telles que l’urolithiase, la présence de tumeurs dans les organes pelviens et d’autres affections.

Quel est le traitement?

La méthode de traitement est la somme des causes de la cystite. L'urologue peut prescrire des médicaments contre les champignons, les organismes bactériens ou les virus qui se sont installés dans le corps. Si les virus sont à l'origine de la maladie, il est probable que le médecin vous prescrive des substances immunostimulantes au patient.

Des médicaments antiviraux peuvent être pris si le médecin le juge nécessaire. Si des bactéries responsables de la cystite hémorragique sont présentes dans le corps, des antibiotiques peuvent être prescrits.

Outre le traitement symptomatique, il existe une forte probabilité de prescrire des médicaments ayant des effets antipyrétiques.

Les médicaments prescrits pour le traitement à domicile sont pris par voie orale et pour l'élimination de la maladie en hospitalisation - par voie intraveineuse.

Dans cette maladie, les urologues doivent prescrire une boisson améliorée, avec une recommandation pour l'adoption de boissons aux fruits ou de sève de bouleau. En plus de boire le liquide, le patient est soumis à un régime alimentaire strict, qu'il doit suivre avant le début d'une période de récupération complète.

Les instructions spéciales pour observer le régime alimentaire sont réduites à l'exclusion du régime alimentaire quotidien d'aliments épicés et acides susceptibles de nuire au corps.

Si la survenue de ce type de cystite a été provoquée par l'utilisation d'une radiothérapie, le médecin choisit de manière indépendante la dose adaptée au corps du patient.

Si la forme chronique de la maladie est établie, des médicaments supplémentaires à base de fer sont souvent prescrits pour réduire l'anémie. L'anémie se développe en raison de la perte permanente d'éléments sanguins.

En cas d'accumulation excessive de caillots sanguins dans l'urètre, la patiente se lave la vessie pour éliminer les résidus de sang.

Cystite hémorragique chez les femmes et les enfants

Les femmes sont plus susceptibles d'être touchées par cette maladie que les hommes. Les experts disent que chaque année, le nombre de patients augmente. La maladie apparaît principalement dans le corps de la femme en raison de lésions des parois de la vessie.

Les infections et les médicaments viraux sont des causes fréquentes de développement de la maladie.

Afin de prévenir l’infection de l’urètre, il est nécessaire de se laver au moins deux fois par jour et d’utiliser des sous-vêtements uniquement à partir de tissus naturels.

En plus des maladies virales, la cystite de cette espèce peut être à l’arrière plan:

  • le diabète;
  • problèmes avec l'organe du système hormonal - la glande thyroïde;
  • l'apparition de la ménopause.

Malheureusement, les cas de cystite hémorragique chez les enfants sont fréquents. Les principaux symptômes des maladies infantiles et féminines sont similaires, mais les raisons pour lesquelles un enfant peut contracter une infection sont différentes.

Il y a davantage de cas d'infection lorsque les enfants vont aux bains publics avec leurs parents. Si possible, il est recommandé d’exclure de tels voyages afin de protéger le bébé.

Une autre cause fréquente est de jouer dans un bac à sable boueux ou dans une eau boueuse. Les petits insectes ou bactéries qui se trouvent dans des endroits avec des objets insuffisamment propres peuvent provoquer l'apparition de la cystite. L'infection peut pénétrer dans les voies urinaires et ainsi infecter l'enfant.

Caractéristiques de l'alimentation avec la cystite hémorragique

De nombreuses personnes ayant des problèmes de santé doivent suivre un régime alimentaire spécifique qui peut améliorer l’état général du corps. La maladie de la cystite hémorragique ne fait pas exception.

Dans la forme aiguë de la maladie, il est strictement interdit de manger des aliments épicés, salés et acides.

Sweet dent devra limiter l’utilisation de gâteaux et d’autres produits contenant des impuretés de sucre. Cette nourriture peut être facilement remplacée par l'utilisation de fruits et de jus d'origine naturelle comme dessert.

Les urologues attachent une importance particulière à l'eau - elle doit être consommée en plus grande quantité.

Une caractéristique des solutions aqueuses devrait être la propriété antibactérienne. Ils ne doivent pas seulement saturer le corps d'humidité, mais également le débarrasser de la présence de bactéries. Ces boissons sont généralement appelées canneberges, compote, églantier, boissons aux fruits à base de airelles.

Les experts recommandent de boire du jus de canneberge non dilué et sans sucre ajouté. Bien sûr, tout le monde ne peut se vanter de telles préférences gustatives, mais si vous vous habituez à une telle utilisation, vous pourrez réellement améliorer votre corps.

Dans les maladies du système urinaire, les médecins prescrivent souvent des préparations à base de plantes qui contribuent à la normalisation de l'état général du corps et à l'élimination de ses substances toxiques. Le persil et l'aneth sont utiles pour normaliser la miction.

Cystite hémorroïdaire

Il est souvent possible de constater que la cystite hémorragique et hémorroïdaire sont des concepts qui désignent la même maladie. Mais il vaut mieux s'attarder sur un autre aspect de cette maladie. Dans de rares cas, la cystite se développe sur le fond de l'expansion et de l'inflammation des hémorroïdes rectales. Ces nœuds sont capables de gonfler, de saigner et de faire mal.

La maladie peut provoquer un retard dans les déchets fécaux (constipation). Avec cette maladie, le flux sanguin dans les organes pelviens est perturbé, ce qui entraîne une inflammation chronique de la vessie.

La constipation peut également exercer une pression sur la vessie, ralentissant ainsi la circulation sanguine. La microflore pathogène sur ce sol commence à se multiplier activement. Deux maladies - la cystite hémorragique et les hémorroïdes peuvent également se développer simultanément, par exemple pendant la grossesse ou la prise d'antibiotiques en réduisant l'immunité.

Médicaments contre la cystite - Examen des antibiotiques dans la vidéo:

Cystite diététique

Pour obtenir l'effet maximal, non seulement une thérapie efficace et complexe est importante, mais également l'observance d'un régime alimentaire spécial recommandé pour la cystite. Cela est nécessaire pour aider le corps à vaincre l'infection, renforcer le système immunitaire et empêcher la maladie de se re-développer. Depuis Cette maladie étant directement liée au système urinaire, il est important de comprendre quels produits sont contre-indiqués et lesquels, au contraire, contribuent au soulagement rapide des symptômes.

Les principaux objectifs de la modification du régime alimentaire:

  • activation du système immunitaire;
  • réduire la charge sur le tractus gastro-intestinal;
  • optimisation des processus métaboliques;
  • normalisation du sang;
  • restauration de l'équilibre minéraux et eau-électrolyte.

Régime alimentaire pour la cystite chez les adultes

Même en cas d'inflammation, sans complications ni pathologies, il ne faut pas oublier qu'une nutrition adéquate a un effet bénéfique sur le traitement et l'évolution de la maladie. Le régime alimentaire pour la cystite chez les hommes est identique à celui des femmes. Ainsi, la règle principale de la nutrition dans ce type d'inflammation est le rejet de:

  • gras;
  • frit;
  • aigu;
  • aliments salés;
  • boissons contenant de l'alcool en quantité quelconque;
  • boissons contenant du sucre.

Le régime alimentaire pour la cystite avec du sang devrait contenir des produits qui favorisent la formation de sang. Cela est nécessaire pour compenser, même si cela est insignifiant, mais une perte de sang. Ainsi, le bœuf, les betteraves, les carottes, le foie, le jus de prune, les abricots, etc. ont un effet bénéfique sur la fonction du sang. Le miel est utile pour une meilleure absorption du fer, mais dans ce cas en petites quantités.

Il existe également des règles de nutrition dites "numérotées". Ceci est un régime spécialement sélectionné pour une maladie particulière ou une perturbation du travail de divers organes. Il existe plusieurs types de régimes pour la cystite. Ainsi, les numéros 7 et 14 visent à lutter contre l'inflammation des voies urinaires, à normaliser le travail du système urinaire et à prévenir le développement de la lithiase urinaire.

L'option numéro 7 inclut la réduction de l'apport en protéines. Cela vaut également la peine de ne pas boire plus d'un litre d'eau par jour, ce qui est nécessaire pour réduire la charge sur les reins et éliminer l'œdème. La quantité quotidienne de nourriture est divisée en 4-5 réceptions.

Le numéro 14 vise à prévenir la lithiase urinaire. En raison du risque élevé de développer des maladies associées lors d'inflammations de la direction urologique, il est recommandé de ne pas utiliser de produits alcalinisables, ni de produits laitiers. Vous pouvez boire des quantités illimitées, bien sûr, s'il n'y a pas de contre-indications. Le taux quotidien de nourriture est divisé en 4 doses.

Un autre numéro utile est la règle de puissance n ° 11. Il vise à améliorer l'état général du corps et à stimuler le système immunitaire. Mais il vaut la peine de considérer le fait qu’il contient des produits laitiers. Par conséquent, afin d’éviter tout impact négatif, il convient de procéder à quelques ajustements.

Régime alimentaire pour divers types d'inflammation des voies urinaires

Dans la cystite chronique, le régime alimentaire n’est pratiquement pas différent de celui classique, le seul ajout est qu’il doit être suivi pendant longtemps. Ceci afin de minimiser le risque de maladie récurrente. Lorsque les premiers symptômes, même mineurs, apparaissent, il convient de revenir à un régime alimentaire spécial. Il est nécessaire d'abandonner les acides gras, l'acide lactique, ainsi que les aliments en conserve et marinés. Il est strictement interdit de manger des aliments épicés, salés et acides, sinon cela ne fera qu'accélérer le développement de l'inflammation.

Un régime pour la cystite hémorragique doit nécessairement comprendre des éléments qui contribuent à la formation du sang. Cela est dû aux caractéristiques de ce type de maladie. Il est nécessaire de manger de la viande, des légumes, des céréales et diverses gelées et compotes de fruits. Tous les produits doivent être soumis à un traitement thermique: cuits à la vapeur ou bouillis. La nourriture frite est contre-indiquée.

Une aide précieuse dans le traitement des formes hémorragiques de l'inflammation a la canneberge. Il peut être utilisé sous différentes formes: compotes, boissons aux fruits, sous forme sèche.

Avec la cystite et la pyélonéphrite chez les adultes, le régime alimentaire exclut également les aliments épicés, les aliments frits et salés. Les boissons gazeuses contenant de l'alcool et du sucre sont strictement contre-indiquées. Vous ne pouvez pas non plus manger sucré, c.-à-d. les gâteaux et pâtisseries devront être abandonnés. Depuis pyélonéphrite est une inflammation des reins, il est utile de réduire la quantité de liquide consommée. Une attention particulière doit être portée au traitement thermique: vous ne pouvez pas manger d'aliments frits, ni de fruits et légumes contenant de l'acide, à l'état brut - ils doivent être cuits au four, bouillis, cuits au four ou soumis à un traitement à la vapeur.

Dans la cystite aiguë, le régime alimentaire est l’un des plus graves. Il est strictement déconseillé d'ignorer les contre-indications. En outre, il convient de noter que toute la nourriture devrait être broyée afin de minimiser le fardeau sur le système de formation d'urine et le corps dans son ensemble. Il en coûte de petites portions de 5 à 6 fois par jour, alors que la quantité de liquide consommée devrait être d'au moins deux litres par jour. Plus utile sera l'utilisation d'eau minérale alcaline, riche en oligo-éléments bénéfiques.

Règles de nutrition pour l'inflammation des voies urinaires chez les enfants

Le corps de l'enfant étant plus susceptible à diverses maladies, il est donc nécessaire d'inclure des produits immunostimulants pour choisir les règles de nutrition. Le régime alimentaire pour la cystite chez les enfants comprend l’utilisation de diverses céréales, viande cuite, légumes et fruits, bouillis ou cuits à la vapeur. Les exceptions sont les fruits acides, les aliments salés et acides, l'eau sucrée et gazeuse, les confiseries. Il est bon d'inclure dans le régime les fruits séchés: raisins secs, abricots secs, dattes. Il est facile de remplacer les bonbons et de saturer le corps des enfants de vitamines et d’oligo-éléments utiles. Essayez de persuader l’enfant de prendre au moins 200 ml d’eau minérale par jour. Bien que les enfants ne l’apprécient pas beaucoup, mais les avantages qui en découlent sont évidents, sa composition chimique riche a un effet bénéfique sur le travail de nombreux organes gastro-intestinaux et renforce le corps dans son ensemble.

Exemples de menus dans les maladies du système urinaire

De manière générale, tout le monde comprend ce que vous pouvez manger avec une inflammation de la vessie et ce qui ne l'est pas. Mais parfois, il est si difficile de trouver ce qu’il faut manger pour le rendre délicieux et sans danger pour la santé. Nous offrons plusieurs options de menu pour les personnes souffrant d'inflammation du système urinaire. Quel régime alimentaire pour la cystite sera utile, quels plats pour diversifier la table dans le traitement de cette maladie? Voici un menu approximatif:

  1. Le petit-déjeuner peut comprendre des œufs (sauf frits), du porridge au lait, des pâtes, de la purée de légumes, du fromage cottage et du fromage non salé.
  2. Pour le déjeuner, vous pourrez préparer une soupe de légumes, des côtelettes à la vapeur à base de viandes maigres, des boulettes de viande, des pâtes, des légumes cuits à la vapeur, diverses compotes et boissons aux fruits, ainsi que de la gelée et des tisanes.
  3. Pour une collation, vous pouvez manger du fromage cottage avec des fruits secs ou du kéfir avec des biscuits faibles en gras, des pommes au four ou de la citrouille.
  4. Dîner: casserole de fromage blanc avec du riz ou des nouilles, compote ou gelée, une salade de légumes bouillis.

Le régime alimentaire contre la cystite et la pyélonéphrite chez les adultes et les enfants devrait comprendre exclusivement des légumes et des fruits bouillis, ainsi que des céréales et des viandes maigres. Une particularité est l’apport fractionné, qui divise le taux quotidien de nourriture en 5-6 portions.

Exemple de ration journalière:

  1. Petit déjeuner: œuf à la coque, porridge, fromage faible en gras, gelée de baies, biscuits frais.
  2. Petit déjeuner 2: une pomme au four, une tranche de fromage non salé.
  3. Déjeuner: soupe de betterave rouge, n'importe quel porridge, un morceau de viande ou de poisson bouilli, variétés à faible teneur en matière grasse, compote de fruits secs.
  4. L'heure du thé: un verre de kéfir et un petit pain ou une tranche de citrouille cuite au four avec du miel.
  5. Dîner: casserole de fromage cottage aux pommes, porridge au lait avec raisins secs, légumes cuits à la vapeur avec filet de poulet.
  6. Pour la nuit: thé non sucré ou kéfir.

Il est bon de boire beaucoup d'eau tout au long de la journée. Il est utile d'utiliser la pastèque, qui est connue pour son effet diurétique et sa capacité à empêcher le développement de la lithiase urinaire.

Quel type de régime suivre en cas de cystite, quels produits sont préférables, ainsi que le débit journalier de liquide devraient être calculés en fonction des préférences personnelles, des caractéristiques de la maladie ainsi que des causes et de l'étiologie de la maladie.

Produits dangereux pour l'inflammation de la vessie

En cas d'inflammation de la vessie, n'oubliez pas que de nombreux produits présentent un danger et peuvent aggraver l'évolution de la maladie.

  • L’alcool, quelle que soit sa quantité, est interdit et a un impact négatif non seulement sur le système urinaire, mais également sur l’organisme tout entier;
  • boissons contenant de la caféine qui affectent négativement la muqueuse vésicale enflammée;
  • La nourriture épicée est un irritant de l’ensemble du tractus gastro-intestinal, elle ne peut donc pas être consommée avec une cystite. Il irrite également les parois des voies urinaires;
  • les aliments acides et salés peuvent aggraver les symptômes de cette maladie et provoquer des douleurs au bas-ventre;
  • les produits contenant des colorants artificiels irritent également les parois de la vessie. Ces produits comprennent le chou rouge, les radis, le céleri, etc.

Lors du traitement de la cystite, l’alimentation est l’un des facteurs les plus importants pouvant à la fois améliorer l’état, atténuer les symptômes et aggraver le tableau général de l’évolution de la maladie. Beaucoup d'entre nous connaissent les effets de certains produits sur notre corps. Par conséquent, en utilisant uniquement des aliments sains, vous pouvez considérablement améliorer non seulement l'état de la maladie, mais également renforcer le système immunitaire et "réveiller" les propriétés protectrices du corps.

Par conséquent, en répondant à la question: est un régime alimentaire nécessaire pour la cystite et lequel, pouvons-nous certainement répondre: "Bien sûr, nous en avons besoin!". Après tout, l'effet positif de certaines règles nutritionnelles a été prouvé cliniquement et possède des propriétés curatives. La nomination du traitement correct, ainsi que le respect de ces règles simples, vous aideront à vous débarrasser de nombreux maux désagréables beaucoup plus rapidement.

Nous proposons également de visiter notre forum sur la cystite, des critiques peuvent vous aider beaucoup ou laisser vos commentaires. Rappelez-vous qu'en partageant votre expérience, vous pouvez aider quelqu'un autant que vous le pouvez.

Régime alimentaire pour la cystite hémorragique aiguë

La cystite chez l'homme est un processus inflammatoire dans les parois de la vessie qui se produit pour diverses raisons. Les symptômes apparaissent souvent après 40 ans et sont des complications dues à une maladie courante du corps, à une infection des organes génito-urinaires ou à une congestion.

Selon les statistiques, en raison de la structure de l'urètre, les hommes sont moins souvent malades que les femmes. Les symptômes de la cystite masculine sont enregistrés chez 6 à 8 patients sur 1 000. Il est plus facile de traiter la maladie en cas de symptômes primaires afin d'éviter le passage à la forme chronique.

Étiologie et systématique

Pourquoi les symptômes de la cystite chez les hommes sont-ils extrêmement rares? La raison en est la structure inhabituelle des parties inférieures des voies urinaires, en particulier le canal long et sinueux, qui empêche la pénétration de facteurs infectieux dans la vessie (vesica urinaria). Même avec la pénétration de la microflore pathogène dans les parties initiales de l'urètre, celle-ci est partiellement emportée par un flux d'urine et le reste des microorganismes est attaqué par les cellules du système immunitaire.

Mais cela ne signifie pas qu'il n'est pas nécessaire de traiter la maladie, un traitement rapide aux antibiotiques (la plupart du temps) aide à arrêter le processus au stade initial. Il est plus facile de guérir la pathologie au tout début que d’utiliser des médicaments pendant des années ou d’atteindre la table du chirurgien.

Mais dans le cas où la réponse immunitaire est très faible et que les symptômes ne sont pas visibles, une congestion de la vessie et des agents pathogènes infectieux se développent en grande quantité. Dans ce cas, les symptômes de la cystite aiguë apparaissent principalement. Si vous ignorez les symptômes ou si le traitement n'est pas correct, lorsque les micro-organismes ne sont pas complètement détruits, mais seulement atténués par des antibiotiques, une cystite chronique se développe chez l'homme.

La maladie progresse souvent en raison d'une obstruction infra-vésicale lors de la compression des voies urinaires par la sous-vessie. Un obstacle apparaît au niveau du col ou de l'urètre, ce qui empêche l'écoulement libre de l'urine pendant la miction. Les symptômes dans ce cas sont très caractéristiques, indiquent une violation de l'écoulement de l'urine, le traitement doit être rapide.

Systématiser la cystite comme suit:

Causes: processus aigus et chroniques de la vésicule urinaire, infectieux, chimique, médicinal, thermique, toxique ou alimentaire. Les processus chroniques primaires sont souvent causés par l'exposition à un agent infectieux, des parasites ou se développent après des blessures.

  • Secondaire

Causes: il se produit sur le fond de toute pathologie urologique (le plus souvent il est enregistré chez les hommes).

Selon le degré de distribution, on distingue les cystites: diffuse, cervicale et focale, avec le tableau clinique suivant:

  • Hémorragique, polypes, granulation.
  • Catarral, gangreneux.
  • Phlegmonous, nécrotique.
  • Interstitiel, fibrineux, kystique.
  • Encroutant et ulcératif.

Toutes ces formes sont diagnostiquées en ce qui concerne le tableau endoscopique, les symptômes et les modifications morphologiques de la vésicule urinaire.

Les causes de la cystite chez l'homme sont différentes, mais la base est presque toujours un facteur - l'infection. Les catalyseurs du processus inflammatoire sont Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Pseudomonas aeruginosa et E. coli, des staphylocoques et des champignons pathogènes. Les microorganismes pathogènes pénètrent dans la cavité vésicale urinaire à partir des foyers purulents-inflammatoires adjacents. En tant qu'infection secondaire, il peut apparaître en cas de maladies du système urogénital non encore éliminées (prostatite, pyélonéphrite, urétrite, etc.).

Sur le trajet ascendant, la microflore ne pénètre que très rarement, la structure du tractus urinaire et l’inaccessibilité de la vessie aux bactéries permettent de protéger l’homme, même dans ce cas. Cependant, vous ne devriez pas vous détendre: il existe une multitude de «chemins» le long desquels une flore pathogène peut facilement pénétrer dans la vesica urinaria; par conséquent, tout foyer infectieux doit être traité rapidement. Les préparations (antibiotiques, etc.) sont prescrites par un médecin en fonction du type de foyer pathologique.

Les causes du processus inflammatoire peuvent résulter des facteurs non infectieux suivants:

  • Immunité réduite.
  • Hypothermie, situations stressantes fréquentes.
  • Hypodynamie, rares déplacements aux toilettes (en souffre).
  • Respect des boissons alcoolisées épicées et salées.

Dans ce contexte, chez les hommes, la résistance globale du corps, y compris de la vessie, est réduite, les micro-organismes pénétrant plus facilement dans la membrane muqueuse et provoquant un processus inflammatoire.

La cystite infectieuse se développe:

  • Dans les voies ascendantes. De l'urètre, de la prostate, du testicule ou de son appendice, des vésicules séminales,
  • Voies descendantes (maladie rénale).
  • Sur les voies hématogènes (sur un flux sanguin des foyers distants purulents).
  • Directement. Souvent avec la manipulation directe de la vessie (cathétérisme, abcès dans la prostate, cystoscopie, fistule dans la vessie).

Parmi les causes probables chez l'homme pouvant déclencher la maladie, on peut noter: diabète sucré, TUR, lésions de la colonne vertébrale, stress.

Les spécialistes soulignent la cystite d'étiologie tuberculeuse séparément. Il se manifeste par un processus chronique effacé, les symptômes sont lissés. Seules une température sous-fébrile, une faiblesse générale, de légers "signes" de cystite, une pyélonéphrite, une urétrite et d'autres problèmes du système génito-urinaire sont perceptibles. La propagation massive de la tuberculose dans le monde (selon les statistiques, jusqu'à 90% de la population adulte) donne une forte probabilité de passer de l'état latent à la phase active. De plus, la trahison des formes extrapulmonaires est bien pire, car la baguette de Koch peut être introduite dans tous les organes, y compris le système urogénogénital. Le plus souvent, le processus pathologique est masqué en tant qu’infection banale, aucun ensemencement bactérien n’est effectué, de plus, le résultat est souvent faussement négatif, en particulier dans le cas du traitement aux fluoroquinolones (antibiotiques).

Classification des maladies

La connaissance de toutes les causes, formes et types de la maladie aide à diagnostiquer correctement même dans les cas où la manifestation de la pathologie n’est pas tout à fait typique ou lorsque la cystite présente des manifestations similaires (symptômes) avec d’autres maladies.

Types de cystite chez les hommes:

I. Par la nature du flux

a) forte. Émergé pour la première fois, rarement à 1 personne / an, avec des manifestations fréquentes - jusqu'à 2 personnes / an et plus souvent. Après traitement de la forme aiguë, tous les paramètres de laboratoire reviennent à la normale.

  1. Coulant latéralement (caché):
  • Ayant un flux caché de manière stable, une telle forme ne peut être détectée que par examen endoscopique.
  • Apparaît régulièrement rarement.
  • Avoir des périodes d'exacerbation deux fois par an et plus souvent.

Dans la période d'exacerbation de la cystite au cours de l'évolution, se manifeste par une cystite subaiguë ou aiguë.

  1. Persistant Chez l'homme, il se manifeste souvent deux fois par an, alors que les indicateurs de laboratoire révèlent un processus inflammatoire dans le corps.
  2. Interstitiel L'une des formes de cystite les plus graves chez les hommes au cours d'une phase chronique se manifeste par des douleurs presque constantes dans la région de la vésicule urinaire, des modifications de ses parois et des exacerbations fréquentes.

Il est à noter que lorsqu'ils parlent d'une forme de cystite aiguë ou chronique, son apparence détermine davantage la présence de modifications caractéristiques de la paroi muqueuse de la vessie que le nombre d'exacerbations survenant au cours de l'année.

Ii. Cystite secondaire et primaire.

a) primaire. Il se manifeste et n'est associé à aucune pathologie du corps:

  • Évolution aiguë (causes médicales, infectieuses, toxiques, chimiques, alimentaires, neurogènes, thermiques).
  • Cystite parasitaire.
  • Évolution chronique (radiothérapie, infectieuse, neurotrophique ulcéreuse, inlaying, post-traumatique, involutionnelle et autres).

b) secondaire. Est une conséquence de toute maladie qui s'est développée dans le corps d'un homme:

  • Forme kystique (corps étrangers, blessures, calculs, anomalies du développement, néoplasmes, interventions chirurgicales).
  • Forme non bulle (blessures à la colonne vertébrale, adénome, rétrécissement de l'urètre, etc.).

III. Cystite diffuse et cervicale.

Les types de cystite suivants dépendent de la partie de la vessie qui est enflammée:

  • Cystite cervicale. Le processus inflammatoire ne touche que le col de la vessie, parmi les symptômes - incontinence urinaire, envie fréquente, douleur en urinant.
  • Trigonite L'inflammation affecte le triangle urinaire situé entre la bouche de l'uretère et l'ouverture de l'urètre. Cela se produit souvent lors du reflux vésico-urétéral lorsque l'urine est rejetée dans l'uretère, entraînant l'atteinte des reins et l'apparition d'une pyélonéphrite et d'une stagnation. Lorsque la trigonite est un trouble de la miction, notez le mélange de sang et de pus dans les urines.
  • Cystite diffuse. Le processus inflammatoire se propage à travers la paroi de la vessie.

Iv. Ulcératif, catarrhal et autres.

Les types de cystite suivants, qui se développent chez l'homme, sont caractérisés par les modifications qui se produisent dans la membrane muqueuse et les structures en profondeur:

  • Catarrhal (hyperémie).
  • Hémorragique (hémorragie).
  • Kystique (processus inflammatoire avec formation de kystes).
  • Ulcératif (ulcération).
  • Phlegmonous (dans l'urine il y a une grande quantité de pus).
  • Gangrenous (une nécrose des tissus de la vessie survient).
  • Autres types (autres) (interstitiels, granulomateux, etc.).

En général, le type de processus inflammatoire dans la cystite dépend de la force du système immunitaire masculin, des propriétés pathogènes de l'agent pathogène.

V. formes rares de cystite:

  • Cystite dans l'actinomycose (infection fongique).
  • Lorsque la bilharciose (schistosomiase urogénitale).
  • Malakoplakiya (l'apparition de plaques caractéristiques sur la membrane muqueuse de la vessie ou d'autres organes, accompagnée d'une inflammation).
  • Cystite avec purpura.

De nombreuses formes de manifestation nécessitent un examen attentif chez l’urologue chez l’homme soupçonné de cystite. C’est le seul moyen de poser le bon diagnostic et d’effectuer un traitement adéquat. Vous ne devez pas traiter la maladie vous-même sur la base de symptômes uniques, en vous prescrivant des antibiotiques ou un autre médicament «sur les conseils d'un voisin». Il ne faut pas oublier que tous les médicaments peuvent guérir et nuire de façon permanente à l'organisme. Les comprimés sont une puissante "arme" synthétique ou végétale pour lutter contre diverses infections.

Le tableau clinique caractéristique de la maladie

Les symptômes de la cystite sont différents chez les hommes, mais les principaux symptômes de la cystite aiguë sont les suivants: mictions fréquentes (y compris la nycturie), strangorie (difficile et douloureuse), urgence, opacification de l'urine, hématurie terminale. Des frissons, un état fébrile, une dégradation de la qualité de la vie et de la capacité de travail peuvent apparaître comme des symptômes concomitants.

La douleur est un symptôme constant, surtout au début de la miction et à la fin du processus, accompagnée de brûlures et de coupures dans l'urètre. En dehors du miccia (miction), la douleur est ressentie dans l'aine, la région sus-pubienne, le scrotum, le pénis. Un seul volume d'urine est réduit à 10-20 ml, dans certains cas, il y a une fuite (incontinence) d'urine.

Tableau 1. Principaux symptômes de la cystite détectés chez l'homme

  • Difficile.
  • Douloureux.
  • La nuit plus souvent.
  • Avec des pulsions douloureuses.
  • Il y a une légère violation de la miction.
  • Les symptômes apparaissent moins prononcés.
  • La santé globale est généralement normale.
  • Hématurie terminale (avec du sang).
  • Leucocyturie (avec du pus).
  • Turbidité
  • Souvent avec une odeur désagréable.
  • Faiblesse générale et faible performance.
  • Augmentation de la température.
  • Douleur dans le pénis, l'aine, la région sus-pubienne.
  • Brûlant dans l'urètre.
  • Incontinence urinaire (trigonite, forme cervicale).
  • Douleur, douleurs musculaires et articulaires dues à une forte fièvre.

La période latente (cachée) de la cystite peut se dérouler imperceptiblement pour un homme. Il n'obtient un diagnostic décourageant «sur ses mains» qu'après avoir uriné pour analyse ou selon une cystoscopie.

La cystite interstitielle est caractérisée par un besoin particulièrement fréquent de contracter une migraine (toutes les heures) et par une douleur persistante et persistante qui provoque chez l'homme des crises d'irritabilité constante, une anxiété accompagnée de symptômes dépressifs et une dégradation générale de la qualité de la vie. Souvent, les patients souffrant de cette forme de cystite continuent longtemps, mais sans succès, à suivre des traitements aux antibiotiques jusqu'à ce que le diagnostic soit posé avec précision.

Les signes typiques de la cystite: pyurie, leucocyturie, hématurie macro ou microscopique. Ils peuvent être trouvés dans l'étude de l'urine. Les formes sévères de cystite chez l'homme (phlegmoneux, hémorragique, gangréneuse) provoquent une intoxication, une oligurie accompagnée de fièvre. L'urine est trouble, avec des impuretés de pus et de sang, souvent avec une odeur désagréable, de la fibrine et des couches de membrane muqueuse sont retrouvés dans l'examen.

Les symptômes de la cystite chronique chez les hommes semblent médiocres, ont une évolution en forme de vague ou une stabilité constante. La miction est moins douloureuse, la protéinurie, la leucocyturie, le mucus et la microhématurie périodique sont préservés dans les urines.

Avec une complication, une paracystite se développe (inflammation du tissu para-vésical), une sclérose des parois de la vessie et une pyélonéphrite. La vessie diminue fortement en volume.

Diagnostic de la maladie

Les mesures de diagnostic ne consistent pas en une visite unique chez un urologue: un homme présentant des signes de cystite devra se préparer moralement et se soumettre à un examen complet pour établir la forme de la cystite.

Le diagnostic comprend:

  1. Examen par un médecin.
  2. Etude de laboratoire et instrumentale.

Chacune de ces étapes revêt une grande importance clinique dans la prescription ultérieure du traitement. Le diagnostic comprend:

I. Examen par un médecin (urologue)

Il s’agit d’une étape préliminaire du diagnostic, qui comprend la collecte de données anamnestiques (plaintes de patients), l’examen urologique, la palpation du pénis et l’étude de la prostate par le rectum. Cela permet de comprendre si les symptômes de la cystite sont liés à la prostatite, à l'adénome, à l'orchiepididymite ou non.

Ii. Etude de laboratoire et instrumentale.

Prescrit un médecin pour identifier l'agent responsable de la cystite et clarifier la nature du processus inflammatoire. Il comprend les éléments suivants:

  1. Analyse d'urine (avec détection de cystite, leucocyturie, hématurie, bactéries, protozoaires, cellules muqueuses et épithéliales).
  2. Test sanguin général. A partir des résultats, il est possible de comprendre les caractéristiques et la gravité de la cystite (par exemple: dans la cystite allergique, augmentation des éosinophiles, fièvre, leucocytose et augmentation de la RSE).
  3. Bactéries dans l'urine et le contenu de l'urètre. Vous permet d'identifier l'agent responsable de la cystite et de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques.
  4. Méthode PCR, grattage. Conduit avec suspicion d'infections sexuelles.

Si nécessaire, le médecin vous prescrira une étude plus approfondie comprenant: la biochimie sanguine, l'immunogramme, le taux d'antigène spécifique de la prostate, etc.

Conduit pour clarifier les causes de la cystite. Nommé:

  1. Etude urodynamique complète.
  2. Cystographie, cystoscopie.
  3. Uroflowmetry.
  4. Échographie des reins et de la prostate.

En période d'exacerbation de la forme chronique ou en cas de cystite aiguë, l'échographie de la vessie est peu pratique car il est impossible de la remplir d'urine pendant cette période.

Tout sur le traitement des maladies

Le traitement de la cystite chez les hommes, en particulier dans la forme aiguë, n’est pratiqué qu’à l’hôpital, sous la surveillance d’un médecin. Toutes les pilules (antibiotiques, antispasmodiques, analgésiques, etc.) ne sont écrites qu'après le diagnostic final. Directives générales de traitement:

  • Repos au lit Consommation excessive d'alcool, antipyrétique, régime alimentaire.
  • Antibiotiques. Attribuer après isolement de l'agent pathogène et établir sa sensibilité aux médicaments. Il s'agit généralement de comprimés: nitrofuranes (furadonine), fluoroquinolones (Normaks, Tsiprolet A, Nolitsin), céphalosporines.
  • Phytothérapie Les préparations à base de plantes diurétiques et anti-inflammatoires (prêle des champs, busserole, airelles) sont présentées. Bien aider les pilules sur une plante: Tsiston, Kanefron, Fitolysin.
  • Analgésiques Soulager efficacement la douleur causée par les antispasmodiques (Papaverin, No-Spa) et les AINS (Nimesil, Diclofenac).
  • Comprimés pour le traitement des IST. Lorsque des MST sont détectées, certains schémas thérapeutiques pour chacune des maladies détectées susceptibles de déclencher le développement de la cystite chez l'homme sont utilisés.
  • Lavage de la vessie. Si nécessaire, effectuez le lavage avec des solutions antiseptiques (antibiotiques).
  • Physiothérapie Le traitement par UHF, les ultrasons, la thérapie de boue et la thérapie au laser magnétique ne sont effectués qu’après l’élimination des symptômes aigus.
  • Traitement Spa. Les bons résultats sont suivis après la visite du patient dans les stations balnéaires de Stavropol et des territoires de Krasnodar.

La plupart des formes de cystite sont traitées avec succès par des méthodes conservatrices (comprimés), mais dans les cas suivants, seule une intervention chirurgicale est nécessaire:

  • Cystite chronique due à un adénome de la prostate. Une partie de la prostate est excisée ou complètement, après quoi l'écoulement de l'urine est restauré et l'inflammation disparaît.
  • Cystite gangréneuse. La vessie est libérée des tissus morts, si nécessaire, un tissu plastique est réalisé.

Traitement de la cystite chez les hommes sous forme aiguë et chronique

Avec le développement de la cystite aiguë est recommandée:

  • Boisson abondante et repos au lit les trois premiers jours.
  • Exclusion complète du régime des aliments épicés, épicés et salés.
  • Refus de cigarettes, alcool, café.
  • Le rendez-vous des antispasmodiques, des décoctions d'herbes.
  • Traitement antibiotique (Negram, Furagin, Tetracycline, Oletretrin, etc.) pendant 1-2 semaines.

Pour réduire la douleur dans les voies urinaires, vous pouvez utiliser la chaleur du bas-ventre, des microclysters à 2% de novocaïne, des bains chauds. Les interventions thermiques contre la tuberculose et la cystite hémorragique sont strictement exclues.

Avec le développement de la cystite chronique, il est recommandé:

  • Identification et élimination des causes qui favorisent le processus inflammatoire (calculs, stagnation de l'urine, prostatite).
  • Utilisez des antibiotiques, qui sont prescrits pour déterminer la sensibilité de l'agent pathogène à un médicament particulier.
  • Traitement local. Faire le lavage avec des solutions de nitrate d'argent, furatsilina dans les 10-14 jours. Des instillations dans la vessie d'huile d'argousier ou des émulsions antibactériennes sont présentées.
  • Appliquer la physiothérapie. Applications dans la boue, UHF, inductothermie, iontophorèse.

Certaines formes nécessitent un traitement spécial:

  • Cystite de rayonnement En plus du traitement local, ils utilisent des instillations d'agents stimulant la régénération des tissus. En cas de lésions étendues, la chirurgie plastique est indiquée.
  • Cystite tuberculeuse. En plus des médicaments antituberculeux, instillation prescrite de saluzide, huile de poisson et PASK.
  • Cystite interstitielle. Avec le principal traitement antibiotiques prescrits, instillation de médicaments hormonaux, analgésiques. Selon les indications - comprimés antiallergiques et anti-inflammatoires.

Tableau 2. Antibiotiques prescrits pour la cystite chez l'homme

Plus D'Articles Sur Les Reins