Principal Anatomie

Nutrition pour la néphropathie rénale

Un régime alimentaire pour la néphropathie est nécessaire pour réduire l'apparition des symptômes et corriger le tableau clinique. Toute maladie du système excréteur perturbe le fonctionnement normal de nombreux organes. Les aliments diététiques doivent contenir des aliments faibles en protéines et en glucides. Grâce à une nutrition adéquate, les effets des médicaments sont améliorés, les processus métaboliques dans le corps sont normalisés.

Recommandations générales

Aux premiers stades de la maladie, une alimentation équilibrée rationnelle est suffisante. Lorsqu'une maladie est négligée, un régime thérapeutique est nécessaire.

Le menu de régime est recommandé après avoir examiné le patient. La nutrition rationnelle offre la possibilité de récupérer l'équilibre eau-sel dans le corps. Une liste de plats bien établie aide le système excréteur à fonctionner normalement, réduisant ainsi le gonflement des mains et des pieds. La pression artérielle est stabilisée, la quantité de substances toxiques dans le corps diminue.

Le régime alimentaire de la néphropathie diabétique repose sur les principes suivants:

  • Réduction du menu des protéines animales et passage complet aux protéines végétales.
  • Limiter la consommation de sel.
  • Avec une teneur accrue en minéral de potassium (K) dans la circulation sanguine, il est nécessaire de réduire les aliments riches en cette substance.
  • Avec une teneur réduite en potassium (K) dans la circulation sanguine devrait augmenter la consommation d'aliments avec cet oligo-élément.
  • Restriction sur les aliments à forte concentration de phosphore.
  • Les aliments en conserve, riches en arômes d'épices, les aliments gras, fumés et marinés sont exclus du régime.
  • Boire une quantité suffisante d'eau potable.
  • Les repas devraient être fréquents.
  • Les vitamines, les minéraux, les aliments riches en fer, doivent être présents dans l'alimentation.
  • Limiter la quantité de sucre et de glucides facilement digestibles.
Retour à la table des matières

À propos de l'indice KBSTU

Lorsque la néphropathie doit être riche en calories, la nourriture devrait atteindre 3500 kcal par jour. Mangez des aliments riches en graisses végétales et en glucides lents. La réduction du contenu calorique amène le corps à consommer ses propres protéines, ce qui entraîne un empoisonnement par des substances nocives formées au cours de ces réactions. À cet égard, la charge sur les reins augmente.

Pour calculer correctement les calories, les lipides, les glucides et les protéines qui pénètrent dans le corps avec les aliments, il existe un indice de CBDI. Pour chaque patient, l’indice est calculé individuellement, en tenant compte de l’âge et des objectifs. En utilisant les valeurs numériques de la composition du produit, vous pouvez calculer la teneur en calories. Par exemple, un morceau de fromage à pâte dure pesant 10 g contient 2,4 g de protéines, 3 g de matière grasse et 0,2 g de glucides. La teneur en calories est calculée à l'aide de la formule suivante: 2,4 × 4 + 30 × 9 + 0,2 × 4 = 37 kcal.

Régime alimentaire pour la néphropathie rénale: ce qui est possible et ce qui ne l'est pas

Liste de produits

Recommandé pour la maladie:

  • pains diététiques sans sel;
  • légumes, végétarien, produits laitiers, fruits;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • viande maigre;
  • variétés de poisson maigres.
Lorsque la néphropathie ne peut pas manger de radis.

La néphropathie élimine les aliments suivants:

  • pâtisserie;
  • fromage cottage gras, crème sure, lait;
  • les haricots radis sont interdits dans les légumes;
  • Des plats fumés, épicés et marinés.
Retour à la table des matières

Mode de consommation

La quantité nécessaire de liquide contribue à l'élimination des sels d'acide urique et stabilise les processus métaboliques. Il est important d'observer le régime de consommation. Buvez beaucoup de liquides chaque jour pour augmenter l'excrétion de l'urine. Ce fluide est distribué uniformément tout au long de la journée. Pendant la journée, il est utile de boire de l'eau pure, du thé, des infusions aux herbes, par exemple des fleurs de camomille, des infusions d'églantier. L'eau minérale, le cacao et les boissons fortifiantes sont exclus du régime alimentaire.

Caractéristiques nutritionnelles de certaines maladies

Il est important d'observer un mode de prise alimentaire particulier pour la néphropathie à IgA (glomérulonéphrite chronique non infectieuse), accompagné de complications dans le fonctionnement de nombreux systèmes de l'organisme. Dans cette maladie, le système cardiovasculaire, le tissu osseux et le foie du tractus gastro-intestinal subissent des modifications négatives. Le but d'une nutrition adéquate pour cette maladie est de réduire la pression artérielle, de renforcer le système immunitaire et d'augmenter l'apport de nutriments essentiels. Il est important d’exclure du menu les protéines animales et les lipides, les glucides légers.

Dans la néphropathie diabétique, accompagnée d'une augmentation du taux de sucre dans le sang, il est nécessaire de réduire la charge sur les reins. La nutrition rationnelle dans cette maladie consiste à réguler le sucre dans le sang, pour lequel on utilise un régime alimentaire faible en glucides. La liste des produits interdits aux patients est la suivante:

  • le sucre;
  • fruits secs;
  • fruits contenant de grandes quantités de sucres;
  • pâtisserie;
  • café sucré, thé.
Retour à la table des matières

Exemple de menu

Exemple de régime alimentaire pour les patients atteints de néphropathie, au jour 1:

  • Petit déjeuner - 1 pomme, caillé non sucré.
  • Déjeuner - ragoût de légumes, thé vert.
  • Dîner - soupe aux hercules, bouillie de sarrasin avec galette à la vapeur, café vert non sucré avec crème.
  • Snack - gruau, tranche de pain de seigle.
  • Dîner - salade de légumes et boulettes de viande.
Retour à la table des matières

Dernier mot

Suivre un régime contribue de manière significative à améliorer le bien-être des patients atteints de néphropathie rénale. Avant de commencer un traitement diététique, demandez conseil à un néphrologue, un endocrinologue ou un diététicien. Dès les premiers signes de détérioration du bien-être, vous devez contacter la clinique pour savoir ce qui a provoqué les changements.

Régime alimentaire pour néphropathie rénale

Laisser un commentaire

Le terme néphropathie combine divers processus pathologiques se produisant dans les reins. Le régime alimentaire pour la néphropathie rénale est un élément important pour le maintien de la santé. Cette nutrition vise à normaliser les processus métaboliques dans le corps. En plus de la nutrition clinique, il est nécessaire d'éliminer les symptômes qui l'accompagnent, afin de mettre un terme à la maladie à l'origine du développement de la néphropathie.

Causes de la néphropathie

Les provocateurs du problème sont:

  • le diabète;
  • la grossesse
  • la goutte;
  • le cancer;
  • faible taux d'hémoglobine;
  • l'hérédité;
  • intoxication chimique ou médicamenteuse;
  • changements hormonaux;
  • troubles métaboliques;
  • maladies infectieuses des voies urinaires;
  • calculs rénaux.
Retour à la table des matières

Caractéristiques générales du régime

Le régime est fait après un examen complet du patient afin de déterminer ses besoins et ses caractéristiques. Aux premiers stades de la maladie, il suffit d'inclure de petites restrictions alimentaires à des fins de prévention. Lors de l'exécution de la forme devrait être curatif. Avec l'aide d'une nutrition adéquate, l'équilibre eau-sel dans le corps est restauré. Grâce à des produits spécialement sélectionnés, le système urinaire commence à fonctionner normalement, ce qui entraîne une diminution ou une disparition totale du gonflement des extrémités. La tension artérielle est reprise, le corps est en état d'ébriété.

Règles de base de l'alimentation

  • Diminution progressive des protéines animales dans l'alimentation quotidienne et transition progressive vers les protéines végétales.
  • Réduire la consommation de sel.
  • Limiter les aliments riches en potassium avec une concentration accrue de potassium dans le sang.
  • Augmentation des produits à teneur en potassium faible en potassium dans le sang.
  • Limiter les aliments riches en phosphore.
  • Limiter la consommation d'aliments épicés, gras, en conserve et marinés.
  • La transition vers le pouvoir fractionnaire.
  • Boire suffisamment d'eau potable.
  • Réception de vitamines, minéraux et produits riches en fer.
  • Manger des aliments réduisant le cholestérol.
  • Réduire les glucides simples dans le régime alimentaire.
Retour à la table des matières

En savoir plus sur les protéines

Les reins endommagés éliminent à peine les scories azotées, la plupart d'entre elles sont formées par des protéines animales. Cependant, un rejet marqué des produits animaux - un stress pour le corps, qui aggrave encore l’état de santé. L'apport quotidien en protéines devrait être progressivement réduit. Il est recommandé de passer à la viande diététique, au poisson, puis complètement aux protéines végétales.

Plus sur le sel

Lorsque vous formez un œdème, une pression artérielle élevée, vous devez réduire votre consommation de sel. Pendant la cuisson, le sel n'est pas ajouté du tout, un peu de sel la nourriture avant consommation. La transition vers un régime sans sel se fait progressivement pour adapter les sensations gustatives. Le sel améliore le goût des aliments, il est donc important dans la transition vers un régime sans sel pour commencer à manger d'autres aliments qui améliorent le goût des aliments: jus de tomate ou sauce sans sel, jus de citron, l'ail des herbes séchées séchées et oignon, branche de céleri de sel.

En savoir plus sur l'oligo-élément potassium

Selon les résultats de l'analyse, il est intéressant d'augmenter ou de diminuer la quantité d'aliments dans le régime contenant du potassium. Habituellement, lors de manifestations précoces de la maladie, il est nécessaire d’augmenter la consommation de potassium et, au contraire, de la limiter. Les bananes, les noix, le fromage cottage, le sarrasin, les épinards, l’avocat, les flocons d’avoine sont riches en potassium. S'il est nécessaire de réduire le potassium dans le produit, appliquez un traitement thermique.

À propos du phosphore et de l'eau

Une diminution progressive du phosphore dans l'alimentation a un effet positif sur le traitement, ralentissant la croissance du tissu conjonctif dans les reins et l'apparition d'une intoxication chronique ou aiguë. Les aliments épicés, gras, en conserve et marinés représentent une lourde charge pour le système urinaire. L'eau doit être consommée en quantité suffisante. Le matin, la consommation d'eau déclenche tous les processus du corps et nettoie le corps des toxines accumulées pendant la nuit. Cependant, avec un gain de poids rapide, dû à un œdème, il est nécessaire de réduire l’apport liquidien au moment de l’élimination de la cause.

À propos des vitamines et du cholestérol

Au cours de la maladie et du traitement, le corps humain perd de nombreuses substances utiles. Par conséquent, il est nécessaire de prendre des suppléments de vitamines, y compris des oligo-éléments fer, zinc, sélénium, calcium. Inclure dans le régime alimentaire des aliments riches en fer: raisins, betteraves, grenades. Dans le régime alimentaire, il est très important d'augmenter le nombre d'aliments hypocholestérolémiants: choux de différentes variétés, légumes verts, germe de blé vert. De plus, le rejet des glucides rapides fait baisser les taux de cholestérol et d'insuline dans le sang.

Listes de produits recommandés et indésirables

Plats de viande

Plats végétariens et végétaliens favorables avec adjonction de céréales ou pas de céréales. Viande défavorable, plats de champignons, œufs. Lorsque vous passez aux protéines végétales, les soupes et les bouillons de poisson sont autorisés. Saucisses interdites, viande en conserve, poisson salé et fumé. Il est important d'éliminer complètement les produits laitiers.

Céréales et produits à base de farine

Toutes les céréales complètes sont bonnes, en particulier sans gluten: mil (millet), sarrasin, amarante, quinoa, chia, riz brun, toutes les légumineuses sont bonnes. Il est nécessaire d'abandonner le riz blanc, la farine d'avoine, les flocons à cuisson rapide sont particulièrement nocifs. Les grains de gluten sont indésirables: maïs, blé, orge, avoine. Les pâtes de blé dur sont autorisées. Vous pouvez manger du pain sans levain ou du pain de blé entier. Interdit tous les produits de boulangerie contenant du sucre, de la levure et de la farine raffinée blanche et noire.

Légumes et Verts

Presque tous les légumes sont favorables: pommes de terre, betteraves, carottes, chou blanc, choux de Bruxelles, brocoli, chou-fleur, potiron, pois verts, courgettes, poivrons doux, aubergines, tomates, concombres, légumes verts. Vous devez être prudent avec manger des radis, radis, oseille, épinards, ail et oignons frais. Légumes en conserve et marinés interdits.

Aliments sucrés

Dans la première moitié, il est avantageux d'utiliser des bonbons naturels: fruits, baies, fruits secs, miel. Cependant, avec la nature infectieuse de la maladie, il vaut la peine de les éliminer. Le chocolat, le muesli, le lait concentré, les sucreries, les gâteaux, les biscuits, les desserts et les sucreries, les produits pour diabétiques avec substitut de sucre devraient être complètement exclus.

Sauces et Epices

Les herbes séchées, l'ail, les oignons et les épices douces sont favorables: cardamome, coriandre, fenouil, curcuma, asafoetida. Bon sauces avec l'ajout de jus de citron sur la base de graines de citrouille broyées, de tournesol. Sauce à la tomate maison favorable. Le raifort, la moutarde, la mayonnaise, le ketchup, la sauce soja, la sauce au lait, le piment, le gingembre, le poivre noir sont interdits.

Diverses boissons

Bonne tisanes, décoction d'églantier, boissons au citron, cocktails verts à base d'eau et de germe de blé vert, jus de légumes verts, eau pure. Il faut exclure le thé noir et vert, le café, le cacao, les boissons alcoolisées, le lait, les jus, les eaux riches en sodium et les boissons gazeuses. Les boissons à base d'orge et de chicorée sont autorisées.

Huiles et graisses

Graines de tournesol crues et trempées, citrouilles, amandes, noix de cajou. Très bonnes graines de lin, chia. Les huiles pressées à froid non raffinées sont permises, et l'huile d'olive est la mieux consommée. La prudence devrait être prise noix, brésilienne, cacahuètes, macadamia. Ghee, beurre, poisson et graisse animale interdits, saindoux.

Exemple de menu pour une journée

Après le réveil, buvez 1 litre d'eau additionné d'une petite quantité de jus de citron frais. Après 15 minutes, buvez un cocktail vert à base d’eau, de pousses vertes de blé et de citron ou mangez des fruits. Une heure après le fruit, mangez une salade de légumes favorablement. Les légumes utilisent frais, de saison. Ajoutez des graines de citrouille, de tournesol ou de lin à votre choix en salade, assaisonnez avec de l'huile végétale. La digestion est la plus forte de 12h à 15h. C’est bien si le déjeuner est servi à cette heure-ci. Le dîner doit être complet et léger en même temps. Assurez-vous d'inclure des plats de salade fraîche, de légumes cuits et de céréales ou de légumineuses cuites. Vous pouvez manger du pain sans levain à grains entiers. Boire le dîner avec n'importe quel liquide est interdit. Après 2 heures après avoir mangé, prendre une décoction d'herbes immunomodulatrices. Au dîner, mangez favorablement des légumes cuits et frais.

Une bonne nutrition pour la néphropathie rénale à IgA

La néphropathie à IgA s'accompagne de diverses complications ou maladies d'autres organes et systèmes. Souffrant du système cardiovasculaire et osseux, du foie, du tractus gastro-intestinal. L’objectif d’une nutrition adéquate pour la néphropathie à IgA est de réduire la pression artérielle, d’assurer l’apport en nutriments et d’accroître l’immunité. En nutrition, l’accent est mis sur l’entrée d’oligo-éléments fer dans le corps du patient, l’exclusion des protéines animales et des graisses animales et l’exclusion des glucides rapides.

Caractéristiques de l'alimentation dans la néphropathie diabétique

La néphropathie diabétique est accompagnée d'une teneur élevée en glucose dans le sang. Avec l'aide de la nutrition clinique, les lésions rénales dues au diabète sont réduites ou complètement stoppées. Le régime alimentaire de la néphropathie diabétique consiste à réguler le taux de sucre dans le sang; un régime à faible teneur en glucides est utilisé à cette fin. Les aliments sucrés sont complètement exclus du régime: miel, fruits secs, sucre, fruits sucrés, bonbons de n'importe quel magasin.

Régime alimentaire pour la néphropathie rénale: les règles de base de la nutrition!

Les reins sont un organe très important. Ils fonctionnent sur le principe d'un filtre, éliminant du sang les produits du métabolisme des protéines. Dans les reins, il existe un grand nombre de petits vaisseaux - capillaires, qui constituent les glomérules des reins avec des membranes ayant de petites ouvertures. C'est dans ces ouvertures que les produits du métabolisme des protéines, l'urée et la créatinine, sont éliminés du corps par l'urine. Les globules rouges vitaux, les protéines à travers les trous ne pénètrent pas et continuent à être dans le sang.

Un régime alimentaire pour la néphropathie rénale est un élément très important du maintien de la santé, contribuant à normaliser les processus métaboliques. La nutrition médicale fait partie intégrante du traitement et améliore l’effet des médicaments. Toute maladie rénale perturbe le travail de divers organes et systèmes du corps. Tout d'abord, cela est en corrélation avec les changements dans le processus d'accumulation de produits métaboliques dans le sang et d'altération de l'équilibre hydroélectrolytique et acide.

Les modifications répertoriées provoquent l'apparition des symptômes suivants:

  • formation de poches;
  • hypertension artérielle;
  • manifestation d'intoxication dans le corps à travers ses propres produits d'échange.

Traitement de pathologie

Tout d'abord, au début du traitement de la néphropathie, il est nécessaire d'éliminer les facteurs qui ont provoqué l'apparition de la néphropathie. La réception des médicaments susceptibles de contribuer au développement de la pathologie doit être complétée et, si possible, éliminer les effets sur l'organisme dus aux métaux lourds, aux rayonnements et à d'autres expositions industrielles ou domestiques.

Aussi, pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire de surveiller en permanence l'évolution de la goutte. Diabète sucré, le cas échéant.

Il est important de corriger la concentration de graisse dans le sang et le métabolisme de la purine.

Les patients doivent suivre un régime alimentaire spécial contenant des protéines, des lipides, des vitamines et des glucides. Il est important d'abandonner l'utilisation excessive de sel et de liquide.

Régime alimentaire pour la néphropathie

Un régime alimentaire strict pour les lésions rénales est prescrit à un patient présentant une insuffisance rénale chronique et une glomérulonéphrite. En cas d'autres pathologies des reins, il n'est pas nécessaire de limiter sérieusement le régime alimentaire, il suffit de réduire la consommation d'épices chaudes, de sel et d'épices.

La nutrition pendant le développement de problèmes rénaux nécessite une diminution de la quantité de protéines dans les aliments. Lorsque le métabolisme des protéines commence à former des scories azotées, qui peuvent difficilement être éliminées par les reins endommagés et s'accumulent ainsi progressivement dans le sang. Dans le même temps, les protéines sont un matériau de construction pour les cellules du corps. Elles doivent donc être limitées, pas complètement éliminées. Parmi les aliments protéinés, il est recommandé d’utiliser des variétés de poisson et de viande faibles en gras, mais d’abandonner les aliments frits.

Une diète protéinée stricte dans les pathologies des reins ne peut être observée que pendant une ou deux semaines, car le bien-être d’une personne peut se détériorer considérablement à la suite d’un refus brutal d’aliments protéiques. Avec une légère perturbation des reins, la restriction protéique n'est pas nécessaire, il suffit d'organiser un jour de jeûne une fois par semaine.

Un autre point important de la nutrition dans la néphropathie est sa teneur en calories. Les aliments devraient rester riches en calories et l'apport calorique total en aliments par jour devrait être d'environ 3 500 kcal. L'accent devrait être mis sur la consommation de graisses et de glucides. La réduction de l'apport calorique provoque la consommation de ses propres protéines et, par conséquent, la formation de produits métaboliques toxiques commence dans l'organisme, de sorte que la charge sur les reins augmente considérablement.

En soi, la nutrition devrait rester fractionnée et régulière: on devrait manger 4 à 6 fois par jour.

La consommation de sel doit être limitée uniquement à l'hypertension artérielle et à la formation d'un fort œdème. Vous n'avez pas besoin de saler les plats lors de la cuisson, il est préférable de les saler déjà pendant leur utilisation.

De nombreux produits finis, tels que le pain et autres pâtisseries, contiennent beaucoup de sel. Il est donc préférable de faire cuire des pâtisseries à la maison. À cet égard, il est interdit de manger des saucisses, de la viande fumée, des cornichons, des fromages à pâte dure, du poisson salé, des boissons, de l'eau minérale et du cacao.

Il est préférable de refuser les produits enrichis en potassium et en phosphore, en particulier les noix, les fruits secs, le fromage cottage, les bananes, etc.

Il convient de privilégier les produits suivants: pâtes, céréales, légumes cuits à l’eau-bouillie, légumes frais et en sauce, baies, crème et huile végétale, kissels et compotes, bouillon d'églantier, café et thé faibles.

La nutrition diététique pour les lésions rénales implique la restriction ou l'élimination complète des produits suivants: champignons, bouillon de poulet et de boeuf au chocolat et au bœuf, oignons et ail, radis, légumineuses, plats épicés et fortement poivrés. Les produits énumérés comprennent des huiles essentielles irritantes pour les tissus rénaux. Pendant la cuisson, vous devez utiliser de la cannelle, du laurier et un peu d'oignons frits.

Régime alimentaire pour la néphropathie diabétique: les protéines ne sont pas autorisées

Le régime alimentaire pour la néphropathie diabétique par rapport au régime pour le diabète sucré présente des différences significatives. Nous devrons abandonner progressivement les protéines animales, car elles compliquent le travail des reins. Le régime alimentaire devrait être dominé par des aliments diététiques riches en fer, acide folique, vitamines B et C.

Les similitudes du régime alimentaire dans le diabète sucré et la néphropathie diabétique

La néphropathie diabétique est un concept complexe. Il comprend un groupe de maladies rénales qui se développent en raison des fluctuations constantes de la glycémie. Une des manifestations de la néphropathie diabétique est l’insuffisance rénale chronique.

Dans la néphropathie diabétique, le régime vise à normaliser l’état du patient et à prévenir les complications possibles. Si nous comparons la nutrition dans le diabète sucré et les régimes dans la néphropathie rénale, les principes de base seront identiques:

  • Composition équilibrée. Avec le diabète sucré, à la fois au stade initial et dans la forme chronique, il sera nécessaire d'abandonner la plupart des aliments habituels. Ce sont des produits fumés, des marinades, de l'alcool, des épices, du sel, des douceurs, de la farine. Cet échec conduit à des carences nutritionnelles, vous devez donc les reconstituer avec une nutrition adéquate. Lorsque le diabète entre dans une phase chronique, de nombreux processus destructeurs se produisent dans le corps. L'un d'eux - une violation des reins. Ce dernier conduit à l'élimination des micro-et macro-éléments nécessaires du corps. Des aliments spéciaux, tels que la grenade, les betteraves, les raisins, le chou, inclus dans le régime alimentaire, aideront à compenser les pertes.
  • Petites portions En cas de diabète, il est important d'éviter de trop manger. Dans ce cas, la charge sur les organes digestifs augmente considérablement, entraînant une forte augmentation du taux de sucre dans le sang. De plus, la forme chronique du diabète perturbe la production des enzymes sécrétées par les organes digestifs. Cela conduit à la stagnation, à la diarrhée, aux ballonnements, aux nausées, aux éructations, aux flatulences. Si vous réduisez la taille des portions à 250-300 g (environ la taille d'un poing), l'estomac et les intestins subiront moins de stress.
  • Sucre minimum. Les commentaires sont inutiles - la dose minimale de sucre peut entraîner une forte détérioration de l'état du patient. Par conséquent, en plus de préparer un repas diététique, il est important de contrôler le niveau de sucre à jeun, deux heures après les repas et avant de se coucher.
  • Renonciation au sel. Le sucre et le sel retiennent l'eau dans le corps. C'est pourquoi la plupart des diabétiques souffrent d'œdème. La quantité maximale de sel autorisée par jour est de 3 g.
  • Manger des aliments à faible indice glycémique (IG) est un indicateur de la vitesse à laquelle les glucides contenus dans les aliments sont absorbés par l'organisme et augmentent le taux de sucre dans le sang.

Caractéristiques de l'alimentation dans la néphropathie diabétique

Néphropathie diabétique - une pathologie rénale, dans laquelle les tissus de l'organe et de ses vaisseaux sont endommagés, se développe souvent en tant que complication du diabète. Pour le traitement, des médicaments prescrits et un régime alimentaire spécial pour la néphropathie diabétique du rein, qui aide à réduire la charge sur le système urinaire et la gravité de l’image symptomatique.

Recommandations générales

Le choix du régime alimentaire pour la néphropathie est effectué par le médecin traitant, sur la base des données obtenues lors de l'examen. L'image de la nutrition dans la période aiguë de la maladie aide à faire face à un gonflement grave du corps, à normaliser l'équilibre eau-sel. Pour cette raison, la gravité des signes d'intoxication du corps est réduite et la fonction diurétique est normalisée. Le choix du tableau alimentaire est effectué afin de réduire la quantité de composés nocifs pouvant provenir des aliments.

Selon la gravité des symptômes, la cause du processus pathologique, ainsi que l'état général du patient, le tableau diététique 7, 7a, 7b est prescrit.

Tous les domaines de la nutrition sont basés sur des principes généraux:

  • réduire la quantité d'aliments gras et de protéines animales, qui sont progressivement remplacés par des graisses végétales;
  • réduire la quantité de sel consommée par kilogramme de poids;
  • refus des aliments en conserve, frits, fumés, salés, épicés et marinés;
  • régime de consommation abondante;
  • diviser les repas avec des repas fréquents en petites portions;
  • exclusion des glucides légers et du sucre;
  • avec des concentrations élevées de potassium dans le sang - réduisant son apport en nourriture;
  • avec un faible niveau de potassium - en assurant un approvisionnement suffisant en nourriture;
  • réduire le volume d'aliments riches en phosphore;
  • manger des aliments riches en fer;
  • tous les produits sont consommés bouillis ou cuits à la vapeur / grillés;
  • Le régime alimentaire pour bébés est similaire à la version pour adultes.

Plus d'informations sur les composants du pouvoir

Au cours de la période de la maladie des organes couplés, leurs performances sont altérées, ce qui se traduit par une diminution de l'excrétion des toxines et des toxines du corps. Les plus difficiles pour les reins sont les composés azotés, formés à partir de produits protéiques d’origine animale. Par conséquent, tous les régimes pour pathologies rénales visent une diminution progressive du volume quotidien de protéines animales consommées et son remplacement par des protéines végétales.

Il est important de se rappeler qu'un rejet sévère des aliments protéiques blesse un corps affaibli et peut entraîner une détérioration de l'état. Par conséquent, ce processus devrait être progressif. Il est recommandé de commencer par remplacer les aliments gras par des aliments diététiques (poulet, poisson faible en gras, veau).

Une grande quantité de sel dans l'alimentation quotidienne entraîne la formation de poches et une augmentation de la pression artérielle et intrarénale. Par conséquent, pour réduire la gravité de ces signes, une restriction progressive du sel est nécessaire.

Il est recommandé de préparer des aliments sans sel ou, si nécessaire, d'ajouter du sel avant de manger. Pour améliorer les caractéristiques gustatives des aliments, le sel peut être remplacé par du jus de tomate sans sel, du jus de citron, de l'ail, des oignons et des herbes.

Impact de la nutrition sur la fonction rénale

Des dysfonctionnements des reins entraînent une violation du processus d’excrétion du potassium dans le corps, responsable de la performance des organes appariés, du muscle cardiaque et du tissu musculaire. Par conséquent, son excès ou sa carence peut avoir des effets irréversibles sur le corps. Les médecins recommandent, aux stades initiaux de la néphropathie, d’augmenter l’apport quotidien en potassium et, au cours des dernières années, de le réduire.

Un excès de phosphore dans le sang humain entraîne la lixiviation progressive du calcium dans l'organisme, le développement d'articulations douloureuses et l'amincissement progressif des tissus osseux et cartilagineux. Le phosphore provoque également le durcissement des tissus, entraînant la croissance rapide du tissu conjonctif des reins, du muscle cardiaque, des articulations et des poumons. Par conséquent, la pathologie rénale se manifeste par des dermatoses prurigineuses, des arythmies cardiaques et une sensation de lourdeur dans les poumons. Dans la période aiguë, il est nécessaire de restreindre strictement l'ingestion de cet élément, ce qui contribuera à accélérer le processus de guérison.

Un apport suffisant en eau potable est une condition essentielle pour une alimentation saine. L'eau aide à nettoyer le corps des composés nocifs, ce qui a un effet positif sur la dynamique de la récupération. Pour assurer un bon passage de l'urine, il est nécessaire, au moment du traitement, d'abandonner les aliments épicés, gras, salés et en conserve, qui retiennent les fluides dans le corps et entraînent une pollution et une augmentation des poches.

Au cours de la période de pathologies rénales et de HPN, le menu devrait comprendre des aliments riches en fer, zinc, calcium et sélénium. Au cours de la maladie, le métabolisme perturbé conduit à un manque de nutriments nécessaires au fonctionnement normal des organes et des systèmes.

Numéro de table de régime 7

Le régime alimentaire pour la néphropathie diabétique n ° 7 est recommandé pour restaurer les processus métaboliques, réduire l'œdème, la pression intrarénale et artérielle. Il est utilisé dans la néphropathie diabétique et dysmétabolique, la glomérulonéphrite, le HPN et d'autres pathologies rénales.

Selon les recommandations du tableau, les aliments riches en glucides et en lipides sont soumis à des restrictions. Les repas sont préparés sans sel. Le volume quotidien de fluide consommé n’est pas supérieur à 1 l. La teneur calorique quotidienne des produits ne dépasse pas 2 900 kcal, dont les glucides vont jusqu’à 450 g, les protéines jusqu’à 80 g, les graisses jusqu’à 100 g, le sucre jusqu’à 90 g.

Pendant le régime numéro 7 est autorisé à utiliser:

  • soupes de bouillon de légumes;
  • viande maigre et langue;
  • poisson maigre;
  • produits laitiers, sauf le fromage;
  • des bouillies;
  • les légumes;
  • des fruits;
  • oeufs pas plus de 2 pièces;
  • miel, confiture, gelée;
  • pain et crêpes sans sel.
  • produits à base de farine salée;
  • produits de viande et de poisson gras et bouillons à base de ceux-ci;
  • les champignons;
  • fromage à pâte dure et à pâte molle;
  • les légumineuses;
  • produits avec une forte proportion d'acides oxalique et ascorbique;
  • du chocolat

Table diététique n ° 7a

Nommé avec néphropathie, hpn, glomérulonéphrite afin de réduire la charge sur les organes pairs malades, de normaliser les processus métaboliques et de réduire la gravité des symptômes (œdème, hypertension artérielle).

Les protéines et le sel sont soumis à des restrictions, les graisses et les glucides sont légèrement réduits. La préférence est donnée aux produits d'origine végétale. L'apport quotidien en protéines ne dépasse pas 20 g, dont la moitié est d'origine animale. La quantité de graisse ne doit pas dépasser 80 g, 350 glucides, dont 1/3 de sucre. La consommation quotidienne d'eau est calculée sur la base du volume quotidien d'urine rejetée, plus 0,5 litre.

Liste des produits approuvés:

  • produits de boulangerie sans sel;
  • soupes de légumes;
  • viande et poisson faibles en gras;
  • produits laitiers (l'utilisation du fromage cottage est autorisée à l'exclusion complète des produits à base de viande);
  • oeufs, pas plus de 2 pcs. par semaine
  • des fruits;
  • les légumes;
  • macaronis, sagou, riz sans protéines;
  • huiles végétales et animales;
  • sucre, miel, confiture, bonbons, gelée;
  • tisanes, thés, compotes.

La liste des aliments interdits:

  • produits à base de farine salée;
  • viande grasse et poisson;
  • les champignons;
  • fromage à pâte dure;
  • les légumineuses;
  • les céréales;
  • du chocolat;
  • café, cacao;
  • épices, moutarde, raifort.

Numéro de table diététique 7b

Le tableau de recommandations numéro 7b visait à rétablir le métabolisme, la pression artérielle dans les vaisseaux, l’élimination des poches. Il est utilisé dans les pathologies rénales après le tableau de régime n ° 7a. Les protéines et le sel sont interdits, les graisses et les glucides ne sont pas fortement limités. Le régime numéro 7b est parmi les plus bénins.

L'apport quotidien en protéines doit être compris dans les 60 g, dont 60% d'origine animale. Matières grasses - jusqu'à 90 g, dont 20 g d'origine végétale. La quantité quotidienne d'hydrates de carbone ne dépasse pas 450 g, le sucre est autorisé jusqu'à 100 g. Le sel est interdit. Mode consommation - jusqu'à 1,5 litre.

La liste des produits autorisés et interdits est similaire à celle du tableau de régime No. 7a.

Le régime alimentaire est une méthode thérapeutique efficace pour les maladies du rein de différentes étiologies. Aide à réduire le fardeau des organes malades et la sévérité du tableau clinique. Contribue à la normalisation des processus métaboliques et de la miction. Pour le traitement, utilisez les tables de régime n ° 7, 7a et 7b.

Nourriture avec néphropathie

Description générale de la maladie

Néphropathie - ce terme regroupe toutes les maladies des reins, y compris les maladies pathologiques qui entraînent des lésions rénales et réduisent leurs fonctions.

Lisez aussi notre article spécial sur la nutrition pour les reins.

Il existe de tels types de néphropathie:

  • diabétique;
  • chez les femmes enceintes;
  • toxique;
  • héréditaire;
  • d'autres

Lorsque la néphropathie affecte le parenchyme rénal et les tubules. De ce fait, la fonction rénale est altérée.

Causes de la maladie

Étant donné que la néphropathie est la conséquence de processus pathologiques dans le corps, les raisons sont différentes:

  1. 1 complications après la prise de médicaments;
  2. 2 empoisonnement aux métaux lourds;
  3. 3 violation des processus métaboliques;
  4. 4 tumeurs;
  5. 5 substances toxiques et ainsi de suite.

Symptômes de la maladie

Donc, comme la maladie est formée depuis longtemps et qu’elle ne donne pas d’abord sur elle-même, elle ne sait rien. D'autres symptômes commencent à apparaître:

  • fatigue
  • la faiblesse;
  • maux de tête sévères et fréquents;
  • soif constante;
  • mal de dos sourd et douloureux;
  • les poches;
  • hypertension artérielle;
  • diminue la quantité d'urine.

Produits utiles pour la néphropathie

Dans le cas de la néphropathie, une grande quantité de protéines est libérée avec l'urine, le régime vise à saturer le corps en protéines.

En raison du mauvais fonctionnement des reins, les liquides s’accumulent dans le corps. Par conséquent, les aliments de régime sont axés sur la réduction et l'élimination complète de l'œdème.

Les principales caractéristiques nutritionnelles de la maladie:

  1. 1 pour augmenter le nombre de produits contenant des protéines;
  2. 2 réduire la consommation de produits contenant des matières grasses (environ 40% devraient être des matières grasses végétales);
  3. 3 enrichir le corps en substances lipotropes qui contribuent à la normalisation du métabolisme des lipides dans le corps et à la réduction du cholestérol;

Produits et plats recommandés:

  • pains diététiques sans sel;
  • soupes de légumes, de végétariens, de produits laitiers, de céréales et de fruits;
  • viande maigre: viande de veau maigre, bœuf, porc maigre, cuite ou cuite au four en une pièce;
  • poissons - variétés maigres, cuites à la pièce et hachées, légèrement frites après ébullition ou cuites au four;
  • tous les produits laitiers, mais à teneur réduite en matières grasses;
  • céréales - puddings à base de gruau d'avoine et de sarrasin, céréales, croûtons;
  • Parmi les légumes, les plus utiles sont les pommes de terre, les carottes, les courgettes, le chou-fleur, la citrouille et les betteraves. Pois verts utiles cuits au four, bouillis, cuits au four;
  • des fruits et des baies. Bien soulager l'inflammation des fraises, framboises, canneberges;
  • les boissons doivent être préférées compotes, jus de fruits, décoctions à base de plantes.

Remèdes populaires pour le traitement de la néphropathie

Il existe de nombreux remèdes populaires et frais qui réduisent l'inflammation et normalisent le travail des reins.

Collection №1

Pour la collecte, vous devez prendre l'herbe St. John's Wort (30 g), la mère et la belle-mère (25 g), l'achillée (25 g) et l'ortie (20 g). Tout écrasé et bien mélangé. 40 grammes de collecte versez 1/4 de litre d'eau bouillante et laissez reposer un peu. Le bouillon se divise en deux et boit deux méthodes. Besoin de boire pendant 25 jours.

Rassemblement numéro 2

Graines de lin, consoude, feuilles de la busserole, tanière. Chaque plante doit être prise en deux parties et mélangée avec des feuilles de mûre (1 partie) et des fruits de genièvre (1 partie). Bien mélanger le tout, verser ¼ de litre d’eau chaude et laisser bouillir pendant 10-15 minutes à feu doux. La décoction qui en résulte prend trois fois par jour.

Rassemblement numéro 3

Il est nécessaire de prendre une partie des boutons de bleuet et de bouleau, de les mélanger avec deux parties de la busserole et d'ajouter quatre parties de la montre à trois feuilles. À l'aide d'une cuillère, verser 250 ml d'eau bouillante et cuire environ 10 à 12 minutes à feu doux. Il faut boire du bouillon en trois étapes.

Collection №4

Très efficace dans les baies de la maladie des airelles. Tordre les baies et mélanger avec le sucre 1: 1. Le mélange obtenu est déposé sur les berges, ligoté avec du papier et placé dans un endroit froid. Ajouter les baies au goût dans l'eau et boire comme compote.

Collection №5

Bien éliminer l'inflammation des feuilles de fraise et des baies. Il est nécessaire de prendre les baies et les feuilles de fraise 1: 1, versez le mélange avec un verre d'eau et laissez cuire environ 10 minutes. Vous devez boire 20 g trois fois par jour.

Bouillon à la pastèque

Il aide à éliminer le gonflement non seulement de la chair de la pastèque, mais aussi de sa croûte, qui doit être brassée.

Produits dangereux et nocifs pour la néphropathie

Lorsque la néphropathie est autorisée, un grand nombre de produits et un régime ne diffèrent guère de ceux d'une personne en bonne santé. Mais il y a toujours des limitations:

  • une limite stricte sur la quantité de sel ingérée;
  • réduction des produits contenant des substances extractives (substances augmentant la sécrétion du suc digestif);
  • restriction des produits contenant des glucides simples (principalement des produits contenant du glucose);
  • l'utilisation de confiseries, produits à base de farine sucrée, crème glacée est limitée;
  • exclu de l'alimentation toutes sortes d'aliments en conserve, plats épicés et épicés;
  • ne mangez pas de cornichons, de viandes fumées, de cornichons, d'assaisonnements.

Régime alimentaire pour la néphropathie rénale: soutien pour les organes affaiblis

La néphropathie est une lésion rénale bilatérale résultant de la prolifération du tissu conjonctif et des lésions du parenchyme rénal. Les causes de la maladie sont différentes et le complexe de mesures thérapeutiques est attribué en fonction du type de maladie après une étude diagnostique approfondie du patient. Le régime alimentaire pour la néphropathie rénale est conçu pour réduire les signes d'intoxication, réduire la charge sur le système urinaire.

À propos des causes et des types de la maladie

Sous la terminologie de "néphropathie", les modifications pathologiques dans les reins de nature différente sont combinées. Les principales causes de la maladie sont le plus souvent associées à:

  • troubles métaboliques dans le corps;
  • la présence de néoplasmes malins;
  • complications causées par la prise de certains médicaments et l'intoxication;
  • formation de calculs dans les reins et maladies infectieuses des voies urinaires;
  • la grossesse
  • prédisposition génétique à la maladie.
  • Les types les plus courants de néphropathie incluent:
  • diabétique - survient dans le diabète et s'accompagne d'une glycémie élevée;
  • dysmetabolic (échange) - se développe en raison de troubles métaboliques et est classé dans les formes urique, phosphate et oxalate;
  • néphropathie chez la femme enceinte - dysfonctionnement rénal pendant la gestation;
  • La néphropathie à IgA est un type chronique de glomérulonéphrite qui se manifeste par des lésions des glomérules et des tubules rénaux dans le contexte de complications dans le fonctionnement de différents systèmes de l'organisme.

Aux fins thérapeutiques et prophylactiques de la néphropathie, en plus du traitement médicamenteux, il est nécessaire de prescrire un complément alimentaire.

Sur les règles de base de l'alimentation

Un régime alimentaire pour la néphropathie est prescrit par un médecin en fonction des résultats d'un examen approfondi du patient. Le Dietastol n ° 7, qui comporte plusieurs options (n ​​° 7a, n ° 7b) selon les types de néphropathie, a été pris comme ration de base pour les maladies du rein. Ces régimes visent à normaliser l’équilibre eau-sel et la fonction diurétique dans le corps, en réduisant le gonflement du corps.

Les principes généraux de la nutrition clinique comprennent:

  • réduire l'apport en lipides, glucides et en sel;
  • régime pauvre en protéines avec une transition progressive vers les aliments protéinés;
  • un ajustement pour la consommation de potassium (à une concentration dans le sang d'une faible teneur en potassium, une augmentation sera nécessaire et à une concentration accrue, une restriction)
  • enrichissement des aliments en minéraux, vitamines, produits contenant du fer, et inversement, restriction des produits contenant du phosphore;
  • adhésion à boire;
  • repas fréquents jusqu'à six fois par jour en fractions fractionnées;
  • en cuisine, la préférence est donnée à la cuisine, à la cuisson au four, à la vapeur, les aliments frits sont exclus.

Ensuite, nous nous attarderons sur les points les plus importants.

Protéines Nutrients

Les reins, qui fonctionnent sur le fond de la néphropathie, supportent difficilement les toxines azotées sécrétées par les protéines animales. Il devrait réduire progressivement le taux quotidien de composants protéiques, car leur forte restriction va devenir stressante pour le corps et peut aggraver l'état du patient. Commencez par les variétés diététiques de poisson et de viande, puis les protéines d'origine végétale.

Nourriture sans sel

Vous devez abandonner les produits salés, marinés et en conserve. Pour adapter progressivement le goût, vous devez saler les plats avant les repas, sans utiliser de sel pendant la cuisson. Pour améliorer la variété de goût aidera le jus de citron et les tomates, les herbes, les oignons, l'ail, les herbes séchées et fraîches. Cette mesure normalise la pression artérielle et élimine la formation de gonflement dans les tissus.

Que va "dire" de potassium

Le niveau de potassium dans le sang est le principal indicateur de la santé des reins et du cœur, reflétant l'état du métabolisme de l'eau et de la pression artérielle dans le corps humain. Le maintien de la norme de potassium est très important et son absence, tout comme un excès, peut entraîner de graves perturbations du travail des reins et de l’ensemble du système urinaire.

Une hypokaliémie provoquée par une carence en potassium peut indiquer une insuffisance rénale, un dysfonctionnement surrénalien et une hyperkaliémie (excès de potassium) - insuffisance surrénalienne et insuffisance d'excrétion rénale (par exemple, en cas d'acidose rénale).

Ce que vous devez savoir sur l'eau et le phosphore

L'alimentation implique l'utilisation d'une quantité suffisante de liquide. Par jour, il est recommandé de boire au moins un litre d'eau purifiée. La consommation matinale d'eau sur un estomac vide «lancera» le corps et contribuera à sa purification des toxines. Cependant, en présence de poches et de surpoids, le nombre indiqué doit être temporairement réduit jusqu'à ce que les causes des symptômes énumérés soient éliminées.

La dynamique positive de la maladie s'observe avec une diminution de la consommation de produits contenant du phosphore (poisson de mer, crevette, fromage cottage, gruau, sésame, amande), aggravant l'hyperfiltration rénale

Quelque chose à propos de cholestérol et de vitamines.

La consommation de graisses animales entraîne la formation de plaques vasoconstricteurs résultant d'une augmentation du taux de cholestérol dans l'organisme. Son excès se reflète également dans l'état des capillaires rénaux, l'un des facteurs de risque de leur blocage. Un régime alimentaire faible en glucides, comprenant des aliments sains, aide à réduire le cholestérol. Pour ce faire, vous devez manger beaucoup de légumes verts frais, de blé germé, de tout type de chou.

Divers complexes multivitaminiques contenant du calcium, du sélénium, du zinc, du fer, ainsi que des légumes, des baies et des fruits de saison sont désignés comme source de vitamines:

  • poivrons doux, betteraves, carottes, asperges - vitamines A, E, carotène;
  • groseilles, agrumes, hanches - vitamine C;
  • pommes, prunes - pectine, fer.

À propos des produits utiles et interdits pour la néphropathie

La liste des produits autorisés à être utilisés dans la néphropathie comprend:

  • légumes, baies, fruits crus et en traitement thermique;
  • viande diététique et poisson maigre;
  • crème sure, fromage cottage, boissons à base de lait fermenté;
  • oeufs (pas plus de 2 pièces par semaine);
  • soupes végétariennes sur les légumes et les céréales;
  • céréales et sagou;
  • pâtes et crêpes, crêpes, pain sans sel;
  • huiles végétales et crémeuses, mais non salées;
  • citrouille, graines de tournesol, noix de cajou, amandes;
  • décoctions de baies et d'herbes, gelées, compotes, thé au citron

Il devrait être limité à manger des pommes de terre, des céréales de riz, des cacahuètes et des noix.

Dans le même temps, les plats et produits suivants doivent être complètement abandonnés

  • viande grasse et poisson, saucisses, produits en conserve et les a fumé;
  • graisses animales;
  • bouillons de champignons, de poisson et de viande;
  • cornichons, cornichons;
  • champignons, légumineuses, radis, oseille, épinards, radis, ail, raifort, oignons;
  • crème glacée, cacao, chocolat, bonbons, sucre;
  • pain ordinaire, muffins et pâte feuilletée, produits salés à la farine;
  • café, thé, boissons gazeuses et alcool.

Sur les particularités de la nutrition dans divers types de la maladie

Le tableau clinique de tout type de néphropathie est corrigé, y compris le régime alimentaire. L’équilibre de l’alimentation constituera une mesure suffisante aux premiers stades de la maladie, tandis que les formes négligées de la maladie exigeront l’adhésion à un régime thérapeutique strict. Considérez ceci plus en détail.

Néphropathie diabétique: règles de nutrition

Comme déjà mentionné, cette maladie est une conséquence du diabète. Par conséquent, un régime alimentaire pour la néphropathie diabétique est conçu pour préserver les reins affaiblis et réguler la glycémie. Le complexe de mesures thérapeutiques pour les diabétiques utilise le tableau n ° 7 du régime alimentaire sans sel et à faible teneur en protéines dans différentes interprétations:

Régime alimentaire pour la néphropathie diabétique: une liste de produits

La néphropathie diabétique est un concept large qui inclut de nombreuses lésions rénales. Il peut se développer jusqu'à la dernière étape, lorsque le patient nécessitera une dialyse régulière.

Pour réduire les symptômes et améliorer le tableau clinique, vous devez absolument suivre un régime alimentaire spécial. Il peut être à la fois faible en glucides et faible en protéines (au dernier stade de la maladie).

Ci-dessous, un régime alimentaire pour la néphropathie diabétique sera décrit, un exemple de menu sera présenté, ainsi que les avantages d'un régime alimentaire faible en glucides pour le diabète sucré des premier et deuxième types.

Thérapie diététique dans la néphropathie diabétique

Cette maladie est l’une des principales causes de décès chez les diabétiques. Les patients diabétiques sont en majorité dans la file d'attente pour la transplantation rénale et la dialyse.

La néphropathie diabétique est un concept large qui inclut les lésions des glomérules, des tubules ou des vaisseaux qui nourrissent les reins. Cette maladie se développe en raison d’une élévation régulière de la glycémie.

Le danger d'une telle néphropathie pour les diabétiques est qu'un stade terminal peut se développer lorsque la dialyse sera nécessaire. Dans ce cas, les protéines qui aggravent les reins sont complètement exclues du régime alimentaire.

  • la léthargie;
  • goût métallique dans la bouche;
  • fatigue
  • crampes des membres, souvent le soir.

Habituellement, la néphropathie diabétique ne se manifeste pas à un stade précoce. Il est donc recommandé de tester un patient diabétique une ou deux fois par an:

  1. tests d'urine pour la créatinine, l'albumine, la microalbumine;
  2. Échographie des reins;
  3. test sanguin pour la créatinine.

Lors du diagnostic, de nombreux médecins recommandent un régime pauvre en protéines, car ce sont eux qui alourdissent le fardeau des reins. C'est en partie vrai, mais les protéines n'ont pas servi à l'apparition de la néphropathie diabétique. Tout cela à cause de l'augmentation du sucre, effet toxique sur la fonction rénale.

Pour éviter le dernier stade de la maladie rénale, vous devez suivre un régime alimentaire équilibré. Une telle thérapie par le régime sera axée sur la cause de la maladie - taux de sucre élevé dans le sang.

Le choix des produits dans la préparation du menu doit être basé sur leur indice glycémique (IG).

Indice de produit glycémique

Un régime pauvre en glucides maintient un taux de sucre normal dans le diabète de type 2, tandis que dans le premier type, il réduit considérablement la quantité d'insuline avec un effet court et ultra-bref. C'est cette propriété qui permet d'éviter de nombreuses complications du diabète.

Le concept d'IG est un indicateur numérique de la réception et de la dégradation dans le sang des glucides qui affectent le niveau de glucose dans le sang après leur consommation. Plus le score est bas, plus la nourriture est sûre.

La liste des produits à faible IG est assez longue, ce qui vous permet de créer un régime complet sans perdre le goût des plats. Un indice bas atteindra 50 U, une moyenne de 50 à 70 U et un maximum plus de 70 U.

Habituellement, avec le diabète de type 1 et de type 2, il est autorisé d'utiliser des produits avec un indice moyen plusieurs fois par semaine. Mais avec la néphropathie diabétique, cela est contre-indiqué.

Le régime néphropathique diabétique forme non seulement des produits à faible IG, mais aussi des méthodes de traitement thermique des plats. Une telle cuisson est autorisée:

  • pour un couple;
  • faire bouillir;
  • au micro-ondes;
  • éteindre dans une petite quantité d'huile végétale;
  • cuire au four;
  • dans la mijoteuse, sauf pour le mode "friture".

Vous trouverez ci-dessous une liste de produits à partir desquels le régime alimentaire est formé.

Produits pour le régime

La nourriture du patient devrait être variée. Le régime quotidien comprend des céréales, de la viande ou du poisson, des légumes, des fruits, des produits laitiers et des produits laitiers. Le taux de consommation de liquide - deux litres.

Il est bon de savoir que les jus de fruits et de baies sont interdits pour la nutrition, même pour les fruits à faible IG. Avec ce traitement, ils perdent des fibres, qui remplissent la fonction d'un apport constant de glucose dans le sang.

Il est préférable de manger les fruits et les baies le matin, pas plus de 150 à 200 grammes. Ils ne devraient pas être amenés à l'état de purée de pommes de terre, afin de ne pas augmenter l'IG. Si une salade de fruits est préparée à partir de ces produits, cela doit être fait immédiatement avant la consommation, afin de préserver autant que possible les vitamines et les micro-éléments bénéfiques.

Fruits et baies à faible IG:

  1. groseilles noires et rouges;
  2. groseille à maquereau;
  3. pommes de toutes variétés, leur douceur n'affecte pas l'indice;
  4. poire;
  5. abricot;
  6. les myrtilles;
  7. framboise;
  8. fraises;
  9. fraise des bois
  10. tous les types d'agrumes - citron, orange, mandarine, pomelo, citron vert.

Les légumes constituent la base de la nutrition diabétique et constituent jusqu'à la moitié de la totalité du régime alimentaire. Ils peuvent être servis à la fois pour le petit-déjeuner, les deux, et pour le thé et le dîner. Il vaut mieux choisir des légumes de saison, ils ont plus de nutriments.

Légumes atteints de néphropathie diabétique de faible IG:

  • courge;
  • les oignons;
  • l'ail;
  • aubergine;
  • la tomate;
  • haricots verts;
  • les lentilles;
  • pois broyés frais et séchés;
  • tous les types de chou - chou-fleur, brocoli, blanc et rouge;
  • poivron

À partir des céréales, vous pouvez préparer les deux plats d’accompagnement et les ajouter aux entrées Vous devez être extrêmement prudent avec leur choix, car certains ont un IG moyen et élevé. Dans le cas du diabète, qui n’est pas surchargé par d’autres maladies, les médecins autorisent rarement la bouillie de maïs - IG dans les limites hautes, car elle est riche en nutriments. Mais avec la néphropathie diabétique, sa consommation est contre-indiquée. Depuis, même le saut minimum de sucre dans le sang donne une charge aux reins.

Presque tous leurs produits laitiers et produits laitiers ont un IG faible, et seuls ceux-ci devraient être exclus:

  1. crème sure;
  2. crème 20% de matières grasses;
  3. yaourt sucré et fruité;
  4. le beurre;
  5. la margarine;
  6. fromages à pâte dure (petit indice, mais teneur en calories accrue);
  7. lait concentré;
  8. gâteau au fromage glacé;
  9. masse de caillé (à ne pas confondre avec le fromage cottage).

Les œufs sont autorisés pour le diabète au maximum un par jour, car le jaune contient du cholestérol nocif. Avec cette néphropathie, il est préférable de réduire l'utilisation de ce produit au minimum.

Cela ne s'applique pas aux protéines, leur PI est égal à 0 U et leur indice de jaune est de 50 U.

La viande et le poisson doivent choisir des variétés faibles en gras, en enlevant les restes de peau et de graisse. Le caviar et le lait sont interdits. Les plats de viande et de poisson font partie de l'alimentation quotidienne, de préférence une fois par jour.

Ces viandes et abats sont autorisés:

  • viande de poulet;
  • caille
  • dinde;
  • viande de lapin;
  • veau;
  • boeuf
  • foie de boeuf;
  • foie de poulet;
  • langue de boeuf.

Du poisson, vous pouvez opter pour:

Formant un régime alimentaire diabétique du patient à partir des produits de toutes les catégories ci-dessus, une personne reçoit un aliment correct et sain.

Il vise à maintenir la glycémie dans les limites de la normale.

Exemple de menu

Le menu ci-dessous peut varier selon les préférences gustatives de la personne. L'essentiel est que les produits présentent un IG faible et soient correctement traités thermiquement. Il est interdit d'ajouter du sel à la nourriture, il est préférable de réduire la consommation de sel au minimum.

Ne permettez pas de jeûner et de trop manger. Deux de ces facteurs provoquent une augmentation de la glycémie. Repas en petites portions, cinq à six fois par jour.

Si vous avez mangé une grande sensation de faim, il est permis de prendre une collation légère, par exemple une petite portion de salade de légumes ou un verre de produit à base de lait fermenté.

  • premier petit déjeuner - salade de fruits;
  • le deuxième petit déjeuner - une omelette faite de protéines et de légumes, du thé vert avec une tranche de pain de seigle;
  • dîner - soupe aux légumes, orge perlé avec une côtelette de poisson, café vert avec de la crème;
  • collation - salade de légumes, thé;
  • le premier dîner - poivrons farcis au poulet émincé avec riz brun, thé;
  • deuxième dîner - un demi-verre de yogourt.
  1. premier petit-déjeuner - une pomme, du fromage cottage;
  2. deuxième ragoût de légumes de petit-déjeuner pour diabétiques de type 2 tels que les aubergines, les tomates, les oignons et les poivrons doux, le thé vert;
  3. soupe - soupe au sarrasin, bouillie d 'orge avec galette à la vapeur, café vert à la crème;
  4. goûter - gelée à la farine d'avoine, une tranche de pain de seigle;
  5. dîner - boulettes de viande, salade de légumes.
  • premier petit-déjeuner - salade de fruits assaisonnée de kéfir;
  • le deuxième petit déjeuner - une omelette à la vapeur de protéines, café à la crème;
  • dîner - soupe de légumes, bouillie d'orge avec liqueur de foie de poulet à l'étuvée, thé vert;
  • thé élevé - 150 ml de yaourt;
  • le premier dîner - ragoût de chou avec du riz et des champignons, une tranche de pain de seigle;
  • deuxième dîner - thé avec des gâteaux au fromage diabétiques.
  1. premier petit-déjeuner - gelée à l'avoine, une tranche de pain de seigle;
  2. le deuxième petit-déjeuner - salade de légumes, œuf à la coque, thé vert;
  3. déjeuner - soupe à la perle et à l'orge, aubergines au four farcies de viande de dinde, thé;
  4. thé de l'après-midi - 150 grammes de fromage cottage et une poignée de fruits secs (abricots secs, pruneaux, figues);
  5. premier dîner - sarrasin avec langue de boeuf bouillie, thé;
  6. deuxième dîner - 150 ml de Ryazhenka.
  • premier petit déjeuner - salade de fruits;
  • deuxième petit-déjeuner - salade de légumes, une tranche de pain de seigle;
  • déjeuner - soupe de légumes, champignons cuits au four avec filet de poulet, café vert à la crème;
  • thé de l'après-midi - 150 grammes de fromage cottage, fruits secs, thé;
  • premier dîner - orge, gâteau de poisson à la vapeur, thé vert;
  • deuxième dîner - un verre de kéfir faible en gras.
  1. premier petit déjeuner - café vert avec de la crème, trois morceaux de biscuits diabétiques au fructose;
  2. deuxième petit-déjeuner - omelette vapeur aux légumes, thé vert;
  3. déjeuner - soupe de riz brun, compote de fèves au veau, une tranche de pain de seigle, thé;
  4. goûter - gelée de flocons d'avoine, une tranche de pain de seigle;
  5. premier dîner - basse, cuit dans une manche avec des légumes, du thé;
  6. deuxième dîner - un demi-verre de yogourt.
  • le premier petit déjeuner est un thé avec des gâteaux au fromage;
  • le deuxième petit-déjeuner - une omelette à base de protéines et de légumes, une tranche de pain de seigle;
  • le déjeuner consistera en une soupe aux pois pour les diabétiques de type 2 avec une tranche de pain de seigle, du sarrasin avec une côtelette de poisson, du café vert;
  • thé de l'après-midi - fromage cottage avec fruits secs, thé;
  • premier dîner - lentilles, côtelette de foie, thé vert;
  • deuxième dîner - un verre de yaourt.

La vidéo de cet article explique pourquoi les lésions rénales surviennent lors du diabète.

Plus D'Articles Sur Les Reins