Principal Kyste

Chirurgie du diverticule de la vessie

Diverticule de la vessie - évidement sacculé dans la paroi de la vessie, qui communique avec la cavité principale à travers le canal - le cou du diverticule. Le diverticule de la vessie se manifeste par une difficulté à uriner en deux doses; peut être compliqué par le développement de la cystite, la lithiase urinaire, la pyélonéphrite. Le diverticule est reconnu lors des ultrasons de la vessie, de la cystoscopie, de la cystographie, de la tomographie. Le traitement des diverticules de la vessie consiste à effectuer une diverticulectomie.

Diverticule de la vessie

Le diverticule est un prolapsus de la paroi de la vessie avec la formation d'une cavité sacculaire pathologique supplémentaire. La cavité du diverticule communique avec la vessie par le col qui les relie. La présence du diverticule contribue à la stagnation de l'urine et, par voie de conséquence, au développement de maladies urologiques inflammatoires (cystite, pyélonéphrite), à ​​la formation de fragments dans la vessie (urolithiase) et à la formation d'hydronéphrose.

En général, un diverticule se forme dans les parois postérieure et latérale de la vessie, près de la bouche de l'uretère; moins souvent - dans la zone du bas ou du haut de la vessie. Le diverticule peut être petit ou dépasser le volume de la vessie. Chez les hommes, les diverticules de la vessie se développent 15 fois plus souvent que chez les femmes, ce qui est associé aux maladies de la prostate.

Classification des diverticules vésicaux

Selon l'étiologie et le moment du développement, les diverticules vésicaux sont divisés en congénitaux (primitifs) et acquis (secondaires). L'urologie clinique est plus souvent confrontée à des diverticules acquis de la vessie. Selon le nombre de cavités supplémentaires, les diverticules peuvent être simples ou multiples. En cas de diverticules multiples, la pathologie est considérée comme un diverticulose de la vessie.

En termes de structure, les diverticules de la vessie sont vrais et faux. Dans le cas d'un vrai diverticule, sa paroi est représentée par les mêmes couches que la paroi de la vessie (muqueuse, sous-muqueuse, membranes de l'adventice externe et musculaire). Dans un faux diverticule, la paroi n'est formée que par la couche muqueuse de la vessie qui, comme une hernie, fait saillie à travers les fibres du détrusor. Les diverticules de la vessie acquis sont généralement faux et vrais vrais.

Causes de la formation de diverticules vésicaux

Un diverticule congénital est formé à la suite d'une anomalie dysembriogénétique du développement de la paroi de la vessie - faiblesse du détrusor.

Le diverticule acquis de la vessie se développe suite à une augmentation prolongée de la pression intravésicale, à un étirement excessif de la paroi et à une divergence des fibres de la couche musculaire. Une telle affection est le plus souvent causée par une obstruction infra-vésicale en cas d'adénome de la prostate, de sténose de l'urètre, de sclérose du col de la vessie et d'autres raisons empêchant la libre circulation de l'urine. La nécessité de forcer pendant la miction conduit à un affaiblissement et à un étirement graduels de la paroi de la vessie, c'est-à-dire à la formation d'un diverticule.

Symptômes du diverticule de la vessie

Un petit diverticule de vessie unique peut ne causer aucun symptôme. Un diverticule cliniquement significatif grossit à mesure qu'il devient un obstacle à la vidange complète de la vessie. Les principales manifestations du diverticule sont les troubles dysuriques et l'urostase.

Dans un diverticule, le patient ne peut pas vider la vessie en une fois: la miction se produit en deux étapes: l'urine s'écoule de la vessie, puis de la cavité du diverticule. La durée de la miction augmente également; une hématurie, une pyurie terminale peut survenir (à la fin de la miction, du pus est sécrété), parfois une rétention urinaire complète se produit.

La stase de l’urine dans le diverticule conduit à l’adhérence d’une infection secondaire et au développement de cystites et de diverticulites persistantes et non traitables, ainsi qu’à la formation de calculs ou de tumeurs. Au cas où la bouche de l'uretère déboucherait dans la cavité du diverticule, un reflux vésico-urétéral se développerait, accompagné d'une pyélonéphrite, d'une hydronéphrose et d'une insuffisance rénale.

Diagnostic du diverticule de la vessie

La détection du diverticule de la vessie se produit souvent lors de l'examen du patient pour rechercher une cystite et une pyélonéphrite récurrentes. Les principales méthodes de diagnostic du diverticule sont les ultrasons de la vessie, la cystoscopie et la cystographie.

Dans le processus de cystographie, la vessie est remplie d'une substance radio-opaque, puis une série d'images est prise. Lorsque vous videz la vessie, le contraste s'attarde dans le diverticule et son ombre apparaît donc plus dense que celle de la cavité vésicale. L'ombre du diverticule est généralement définie dans une projection latérale ou oblique.

La cystoscopie permet d'identifier l'isthme reliant la vessie au diverticule. Si le cystoscope parvient à pénétrer dans la cavité du diverticule, il est possible de déterminer la présence de reflux vésico-urétéral et de tumeurs supplémentaires, le type de diverticule (faux, vrai).

L'échographie (échographie) de la vessie aide à évaluer l'emplacement, la taille, la forme du diverticule, la taille de son cou, permet de juger de la relation spatiale avec les structures environnantes, de la présence de tumeurs, de calculs. Pour identifier le diverticule de la vessie afin de déterminer l’obstruction infractionnelle, il est impératif de mener des études urodynamiques - débitmétrie urinaire, cystométrie, etc.

Traitement du diverticule de la vessie

L'observation dynamique d'un urologue permet de laisser un petit diverticule de la vessie ne provoquant pas d'événements dysuriques ni d'inflammations récurrentes. Pour déterminer la présence d'urine résiduelle, de tartre, de tumeurs, d'une taille importante du diverticule, de cliniques de compression d'organes voisins, un manuel opérationnel est appliqué. La chirurgie du diverticule de la vessie peut être réalisée par voie endoscopique ou en accès libre.

Les opérations endoscopiques (transurétrale) sont utilisées pour effectuer une chirurgie plastique du col utérin du vrai diverticule: une dissection du canal de la cavité pathologique est réalisée et un message adéquat du diverticule avec la vessie est créé. Le plus souvent, en pratique urologique, il est nécessaire de pratiquer une chirurgie ouverte - diverticulectomie - excision complète du diverticule. L'opération est réalisée à travers l'incision sus-pubienne. Après la sortie de la vessie, la paroi antérieure de la vessie est ouverte, la présence du diverticule est déterminée et celle-ci est coupée à l'endroit de l'entrée dans la vessie. La plaie est suturée en couches et drainée. En période postopératoire, un long cathétérisme de la vessie est réalisé.

Si un uretère débouche dans le diverticule, il est transplanté dans la paroi de la vessie - une anastomose urétéro-cystéique se forme. En cas de faux diverticules (acquis), l'ablation chirurgicale de la cause de l'obstruction de la vessie est nécessaire.

Prévention et pronostic des diverticules vésicaux

La prévention de la formation de diverticules acquis de la vessie nécessite l'élimination rapide des causes contribuant à l'apparition d'une pathologie (hyperplasie de la prostate, sclérose du col de la vessie, rétrécissements de l'urètre, etc.).

Le traitement chirurgical du diverticule de la vessie donne de bons résultats et évite le développement d'urolithiase, de pyélonéphrite récurrente, de cystite, de diverticulite, d'urolithiase, d'hydronéphrose et d'insuffisance rénale.

Diverticulose de la vessie

Les maladies du système urinaire apportent non seulement un inconfort, mais peuvent être compliquées dans des conditions plus graves. Le diverticule de la vessie est l’une de ces maladies. Cette saillie se forme dans la paroi du corps, ce qui n’est censé causer aucun dommage. Mais ces conditions dans lesquelles il passe conduisent à des complications difficiles.

Comment reconnaître la diverticulose?

Quelles sont les protrusions dans la vessie?

Il existe deux types principaux de pathologie:

  1. Un véritable diverticule de la vessie est un diverticule, également appelé anomalie du développement, car il se produit même pendant la période prénatale. Sa particularité est que la saillie du mur incorpore les mêmes couches que la bulle. Le plus souvent, il est situé sur la surface arrière et est solitaire. Pendant longtemps, il peut ne pas se manifester, ce qui est associé à la petite taille de l'organe affecté, mais le diverticule se développe dans la vessie avec lui et par conséquent, une augmentation de sa taille affecte le fonctionnement du système.
  2. Pseudodiverticula de la vessie ou faux diverticules - acquis Genesis et se produisent à la fois chez les enfants et les adultes. Pour former une telle formation, la paroi de la vessie doit être amincie, ce qui peut être causé par une pression intravésicale élevée, un reflux, une insuffisance de l'apport sanguin ou une innervation de cet organe.
Retour à la table des matières

Causes de la maladie

Les principales raisons du développement de la diverticulose incluent:

La présence de mauvaises habitudes chez la mère affecte négativement la structure des organes internes de l'enfant.

  • des troubles de l'appareil chromosomique;
  • maladies infectieuses fréquentes de la mère pendant la grossesse;
  • mauvaises habitudes de la mère;
  • prédisposition génétique;
  • augmentation de la pression intravésicale;
  • maladies du tissu musculaire de la vessie;
  • changements d'organes sclérotiques;
  • amincissement de la paroi dû à un adénome de la prostate, une sclérose au col de la vessie;
  • gonflement.

La base de ce diverticule est une violation de l'appareil génétique, entraînant des perturbations dans la différenciation des feuillets germinaux à partir desquels la vessie se développe. La fausse diverticulite est une complication de tout processus dégénératif dans le corps. Cette formation en forme de sac se compose d'une ou deux couches, ce qui la distingue du présent.

Quels sont dangereux?

Le diverticule de la vessie n'est pas seulement une excroissance de la paroi de l'organe, mais une structure séparée qui a un cou, une base et un espace non rempli. Il y a de l'urine qui stagne, s'accumule et irrite les muqueuses. Mais le principal danger est que cet environnement est bien adapté au développement d’une infection. Lorsque les micro-organismes y parviennent, le processus inflammatoire commence immédiatement, ce qui peut se transformer en une forme chronique.

Il est important de noter que le diverticule se développe dans la région la plus fine de l'organe. Ainsi, même avec un effet mécanique mineur, un organe peut être déchiré et une péritonite se développer. Il s'agit d'une pathologie chirurgicale aiguë nécessitant une aide immédiate, qui risque non seulement des complications, mais la mort.

Symptômes de la maladie

Pendant longtemps, le patient peut ne pas être au courant de changements dans le corps. La raison en est que la taille mineure de la formation des symptômes ne provoque pas. Il est également possible qu’il existe un emplacement atypique du diverticule, où rien ne l’irrite et où il n’ya pas d’effets mécaniques. Les symptômes incluent les symptômes suivants:

  • la miction en deux étapes (après l'écoulement de l'urine, le patient ressent à nouveau l'envie - puis l'urine sort du diverticule);
  • douleur et inconfort en urinant;
  • sang dans les urines, rarement - pus;
  • cystite fréquente;

Dans de rares cas, une rétention urinaire complète est possible.

Que faire avec le diverticule de la vessie?

L'importance du diagnostic précoce

Tout d'abord, l'anamnèse et l'examen médical primaire sont effectués. Mais les résultats obtenus ne rencontrent que rarement un tel diagnostic, et seules des méthodes de diagnostic instrumentales permettent de déterminer avec précision la cause du trouble. Le plus accessible et informatif est une échographie de la vessie. Avec cette méthode, vous pouvez déterminer la niche supplémentaire de la bulle, son goulot, le nombre de diverticules, la taille, l’épaisseur de la paroi, l’emplacement.

S'il y a des obstacles à une échographie ou des doutes subsistent, il y a une cystoscopie transurétrale. L'essence de cette méthode consiste à insérer une caméra dans l'uretère, qui transfère l'image sur le moniteur. Le capteur pénètre dans la vessie et vous pouvez voir tous les changements qu’elle a subis. Cette méthode est la plus précise pour diagnostiquer, déterminer la cause de la maladie et la méthode de traitement.

Traitement efficace

Le traitement conservateur de cette maladie vise uniquement à éliminer la microflore pathogène et les symptômes qui créent un inconfort, mais cela ne constitue pas une solution au problème. Le patient ne peut être surveillé sans prendre aucune mesure si le diverticule est petit et ne provoque pas de troubles de l'état. Mais même avant l'opération, il est nécessaire de traiter le patient pour l'infection qui s'accumule dans la formation.

La chirurgie - la principale méthode de traitement

La base de la chirurgie pour cette maladie est l'excision de la saillie pathologique, l'enlèvement du tissu cicatriciel de la vessie et la couture du défaut de l'organe affecté avec la restauration de l'anatomie normale. Il est important que l'opération soit traumatisante au minimum, car une couture imprécise des bords peut déclencher le développement d'un nouveau diverticule. Il existe deux types d'opération de ce type:

  1. Ouvert - accès au corps par la paroi abdominale antérieure, trouvez le diverticule et retirez-le. L'intervention se termine par l'installation de tubes de drainage et, au cours de la période postopératoire, le cathétérisme de la vessie est nécessaire.
  2. Endoscopie - intervention avec un endoscope transurétral. Ce type de chirurgie est moderne et moins traumatisant. La récupération après une telle intervention se produit rapidement.
Retour à la table des matières

Une bonne nutrition - la voie vers une récupération rapide

La diverticulose de la vessie nécessite un régime alimentaire spécial qui vise une alimentation saine et une quantité suffisante de liquide. Il est important que le régime alimentaire comprenne une quantité normale de fibres alimentaires, riches en céréales et en son. Vous devez réduire la consommation d'aliments gras et d'aliments contribuant à la formation de gaz: haricots, lait, chou. Le liquide doit être pris dosé et constamment.

Les remèdes populaires aideront-ils?

Les guérisseurs folkloriques sont incapables de guérir un diverticule avec des herbes, mais les processus inflammatoires résultant d'une maladie le peuvent. Pour ce faire, utilisez la décoction de verge d'or, les décoctions de persil, l'aneth, le thym. Également utiliser une variété de préparations à base de plantes de bourgeons de bouleau et de canneberges. Il existe différentes recettes pour cuisiner ces décoctions, mais vous devez vous rappeler que la raison principale en est qu'il ne faut pas vaincre.

Prévention et pronostic

Pour prévenir le développement de la maladie, il est important de maintenir un mode de vie sain, de bien se nourrir, de travailler et de se reposer. Le passage des examens préventifs contribue à l’identification du diverticule aux stades asymptomatiques, puis le traitement commence même avant l’apparition du tableau clinique. Le pronostic de récupération est favorable si le patient accepte un traitement chirurgical.

Traitement endoscopique du diverticule de la vessie

Un diverticule est une saillie d'un organe creux. Dans cette maladie, une augmentation du volume de l'organe se produit en raison de la formation sur sa paroi d'une cavité supplémentaire sous la forme d'un sac avec une ouverture rétrécie. Le diverticule ou la hernie peuvent se trouver dans la vessie, les intestins et d’autres organes creux.

Le diverticule de la vessie est simple ou multiple. Les hommes souffrent de cette maladie plusieurs fois plus souvent que les femmes. La saillie de la paroi résulte de l'affaiblissement du tissu musculaire des parois de l'organe. Le diverticule peut également être causé par d'autres maladies de la région urogénitale: adénome de la prostate, sclérose du col de la vessie et autres maladies. Dans toutes ces maladies, l'excrétion libre de l'urine est altérée. La nécessité d'appuyer en urinant augmente la pression à l'intérieur de la vessie et les muscles affaiblis provoquent une saillie de la paroi de cet organe et la formation d'une cavité en forme de poche. La nécessité d'un traitement survient avec une augmentation de la taille du diverticule, ce qui empêche la vidange complète de la vessie et conduit à la stagnation du fluide dans sa cavité.

Symptômes du diverticule de la vessie

Les symptômes les plus fréquents de cette maladie sont:

  • Inconfort en urinant;
  • Portion d'écoulement d'urine;
  • Présence dans l'urine de flocons, de sang, de turbidité.

Parfois, la maladie passe sans symptôme prononcé et se retrouve par hasard lors de l'examen des organes pelviens. Cependant, à la première détection, il est toujours utile de consulter un urologue pour obtenir des conseils. Cela évitera des conséquences graves pour la santé.

La miction avec saillie se produit en deux étapes: d'abord la vessie est vidée, puis la cavité du diverticule, une rétention urinaire complète peut survenir. La stase de l'urine entraîne l'apparition d'infections secondaires difficiles à traiter. Dans la cavité de la saillie se forment des pierres et même des tumeurs. Si la bouche de l'uretère débouche dans la région du diverticule, une pyélonéphrite peut survenir et une insuffisance rénale se développera par la suite.

Diagnostic de la maladie

Une échographie de la vessie est utilisée pour localiser le diverticule. Cette méthode vous permet de déterminer avec précision la présence d'une saillie et sa taille. S'il est nécessaire de traiter une maladie, une cystographie est réalisée - un examen aux rayons X de la vessie à l'aide d'un liquide de contraste. Après la miction, le contraste laissé dans le diverticule aide à le localiser avec précision. La cystoscopie est utilisée pour identifier avec précision l'orifice de l'isthme reliant le diverticule et la vessie. L'urétrocystoscope est introduit dans l'urètre et inspecte visuellement la vessie à l'aide de la caméra intégrée.

Traitement du diverticule de la vessie

Après la découverte de cette maladie, l'urologue doit décider de la nécessité d'un traitement supplémentaire. Il est également important d'identifier et de traiter une maladie qui provoque l'apparition d'un diverticule de la vessie. Dans les cas où la taille du diverticule est petite et ne cause pas d'inflammation ni de stagnation, elle se limite à l'observation, en effectuant périodiquement une échographie de la vessie.

Le traitement du diverticule est effectué uniquement par des méthodes chirurgicales, cette maladie ne pouvant être traitée par un traitement médicamenteux. Il existe deux méthodes de traitement chirurgical: la chirurgie à accès ouvert et l’intervention endoscopique (intravésicale). En fonction de l'évolution de la maladie, le médecin prescrit l'une ou l'autre méthode de traitement chirurgical.

Opération d'accès ouvert

La méthode d'accès ouvert consiste à retirer la vessie et à effectuer des manipulations ultérieures avec le diverticule. Dans ce type de chirurgie, le chirurgien fait une incision directe ou arquée dans la région pubienne du patient. Après cela, coupant progressivement le tissu autour de la vessie, il le libère complètement et élimine par le trou l'incision faite pour les manipulations suivantes. En outre, le sac diverticule est excisé et le cou est cousu.

Lorsque l'uretère est dans le sac renflé, l'uretère est en outre attaché à une autre zone de la vessie. À la fin de l'opération, la vessie est réinsérée. L'incision pubienne est suturée avec l'installation obligatoire de tubes de drainage (pour laver la plaie dans la période postopératoire).

En même temps, un cathéter est inséré et suturé dans l'urètre. Le cathéter est installé pour permettre un écoulement régulier de l’urine, en évitant les tensions pendant la miction, jusqu’à ce que les points de suture internes soient complètement guéris. L'urine s'accumule dans l'urinal fixé au cathéter. Après l'opération, le patient est périodiquement lavé avec une suture de surface pendant 10 à 15 jours et des solutions antiseptiques sont introduites dans le tube de drainage. Une telle manipulation ne permet pas la suppuration de suture et élimine les caillots sanguins. À la veille de l'opération et après, des antibiotiques sont nécessaires pendant une semaine.

Le traitement du diverticule par une méthode ouverte d’intervention chirurgicale est assez traumatisant et présente plusieurs inconvénients.

Ceux-ci comprennent:

  • Une vaste zone de chirurgie, une perte de sang et une longue période de récupération pour le patient;
  • La nécessité d'une anesthésie générale rend difficile ou impossible la réalisation d'une telle opération chez les personnes âgées ou chez les patients présentant des contre-indications.
  • Une période de deux semaines de manipulation du traitement de la suture de surface et de l'utilisation d'un urinal augmente l'inconvénient et peut provoquer l'apparition de complications postopératoires.

Marsupialisation endoscopique transurétrale

Le développement de la science médicale au cours des dernières années permet des opérations similaires avec une zone d'intervention chirurgicale beaucoup plus réduite et dans un délai très court. La méthode de marsupialisation endoscopique transurétrale devient de plus en plus courante.

Pour effectuer cette opération, il est nécessaire de connaître l'emplacement exact de l'emplacement du col de l'isthme et du sac de saillie. L'opération est réalisée à l'aide d'un endoscope - un tube au bout duquel se trouve une caméra vidéo et un ensemble d'outils permettant de couper et de vaporiser (cautériser) simultanément des tissus. Cette méthode vous permet de vous débarrasser de la suture sur le site de l'incision et prévient la survenue de saignements. La guérison des tissus est plus rapide, sans complications.

L'un des avantages de l'intervention endoscopique est qu'il n'est pas nécessaire de recourir à l'anesthésie générale. Appliquer une anesthésie épidurale ou rachidienne.

Pendant l'opération, le patient est placé sur la table d'opération, les genoux pliés et les jambes écartées. Le chirurgien insère un endoscope dans l'urètre et détermine, à l'aide d'une caméra vidéo, la place de l'isthme du sac en saillie. De plus, à l’aide d’un outil spécial, il produit une incision transurétrale, c’est-à-dire une dissection du diverticule à une faible profondeur du col de l’utérus. Cette méthode est obtenue en agrandissant l'orifice de l'isthme entre la vessie et le diverticule, ce qui assure un écoulement complet de l'urine à partir de la cavité supplémentaire.

La vaporisation parallèle évite la tamponnement, la suture au site de l'incision et prévient l'infection de la plaie. Cette méthode de traitement des incisions ne nécessite pas de drainage supplémentaire, les extrémités des vaisseaux sont encapsulées sous l'action de la température, à l'exclusion des saignements. Le drainage est inséré dans la plaie postopératoire. L'opération elle-même a lieu dans un délai de 10 à 20 minutes.

Contrairement à la chirurgie ouverte, la période postopératoire est considérablement réduite avec une intervention endoscopique - après un à deux jours d'épuration du patient, la rééducation médicale et sociale est également beaucoup plus rapide. Après la chirurgie, le patient subit périodiquement une surveillance externe par un urologue.

Bon à savoir Tous les articles

Traitement de l'urétrite

L'urétrite - une maladie inflammatoire de l'urètre, a une nature infectieuse et non infectieuse. Les symptômes de l'urétrite sont variés, parfois ils sont complètement absents et la maladie est asymptomatique.

Traitement de la prostatite

La prostatite est une maladie urologique chez les hommes de nature infectieuse et non infectieuse, qui se traduit par une inflammation de la prostate. La prostatite est une maladie masculine assez commune. Selon les statistiques, un homme sur deux sait ce que la prostatite est. Cette maladie se manifeste généralement après 30 ans, mais dans certains cas, elle peut aussi se manifester plus tôt.

Traitement de l'infertilité masculine

L'infertilité masculine est le même problème de la société moderne que l'infertilité féminine. Habituellement, les couples qui, pour une raison quelconque, ne peuvent pas avoir un enfant, sont diagnostiqués ensemble et le traitement va également de pair. Les problèmes d'infertilité féminine sont traités par un obstétricien-gynécologue, parfois un urologue; L'infertilité masculine est diagnostiquée et traitée par un urologue, un andrologue.

Le diverticule de la vessie est-il dangereux?

Le diverticule est une formation en forme de sac qui a une forme ronde. Le symptôme de cette maladie est la douleur ressentie par la personne en train de vider sa vessie.

L'absence de traitement entraîne l'apparition d'une cystite chronique. Le diverticule de la vessie peut provoquer une pyélonéphrite ou une lithiase urinaire.

Qu'est-ce qu'un diverticule et sa classification?

Un symptôme de la maladie est une saillie des parois de la vessie. Le corps ne peut pas se débarrasser complètement de l'urine. En raison de la stagnation dans l'urine, les bactéries commencent à se multiplier, lesquelles sont présentes dans le tractus urogénital.

De plus, la formation d'un diverticule entraîne un amincissement des parois de la vessie, il existe un risque de rupture de l'organe endommagé.

Même un effet mécanique mineur peut causer une péritonite.

Les patients présentant de telles complications sont référés pour une chirurgie.

Par sa nature et son heure d'occurrence, le diverticule est divisé en primaire (congénital) et secondaire (acquis). Dans leur structure sont divisés en vrai et faux. Les acquis sont généralement faux et vrais innés.

Causes et signes de l'éducation

Du vrai

Un véritable diverticule est la conséquence d'anomalies dans le développement du bébé dans l'utérus. Ce défaut est considéré comme congénital et est le plus souvent localisé à la surface postérieure de la vessie. Certaines personnes ont une prédisposition génétique à la saillie vésicale.

Un véritable diverticule est la conséquence d'anomalies qui affectent le développement du fœtus.

Les raisons de la formation du diverticule primaire incluent:

  • recevoir une forte dose de rayonnement de la part de la mère;
  • le risque de pathologie augmente si la femme effectue un travail dangereux;
  • infection du fœtus lors de la formation des organes internes;
  • la présence de mauvaises habitudes de la mère, qui affectent le développement de l'enfant.

Au cours de sa vie, il est rempli d'urine, qui est un milieu favorable à la reproduction de micro-organismes pathogènes.

De plus, l'urine ne peut pas sortir complètement de la vessie. Il stagne dans le diverticule et provoque une sensation de douleur et d’inconfort. Cependant, tous les patients ne ressentent pas de gêne. Certaines personnes découvrent leur maladie seulement après avoir réussi l'examen.

Du faux

Un faux diverticule est détecté chez les adultes et les enfants blessés à la vessie. Le facteur provoquant est une pression trop élevée, qui provoque la déformation de ses parois. L'amincissement des tissus et l'hypertrophie ont un impact négatif sur le travail du système urogénital.

Une personne avec un diverticule est assez difficile à vider la vessie. La présence constante de résidus d'urine entraîne une hypertrophie du tissu musculaire. Cela affecte le travail de tout le système urinaire. Le corps est obligé d'augmenter le volume de la vessie.

En conséquence, le patient subit un changement dans la structure des fibres musculaires, celles-ci perdent leur élasticité et leur force d'origine. Des parois de vessie lâches peuvent entraîner la formation de diverticules.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de la formation de pseudodivertikula:

  • La maladie est provoquée par des facteurs environnementaux défavorables.
  • Les personnes atteintes de cancer souffrent de diverticules. Le groupe à risque comprend les patients atteints de tumeurs affectant la prostate.
  • Les calculs vésicaux affectent la formation de diverticules (voir photo ci-dessous). Au cours de leur croissance, le mur avant s’étire progressivement.

Comment identifier les signes de calculs rénaux dans notre article.

  • L'amincissement peut endommager la vessie. Lorsque cela se produit, la saillie d’une partie de l’organe interne.
  • Les diverticules peuvent être la cause de bosses ou de dommages s’ils tombent sur une surface glissante.
  • La formation de diverticules dans la vessie s'accompagne de sensations douloureuses qui s'aggravent pendant la miction. Certains patients ont des caillots sanguins dans l'urine.

    En l'absence de traitement, la personne développe une cystite. L'amincissement des parois de la vessie peut provoquer une péritonite. Le patient a des signes de lithiase urinaire. Les pierres peuvent provoquer des perforations bombées.

    Diagnostics

    Un patient avec une vessie avec facultés affaiblies devrait consulter un urologue. Pour poser un diagnostic précis sur une personne, il est nécessaire de subir un examen approfondi. À cette fin, les procédures suivantes sont utilisées:

    La procédure de la cystoscopie est que le spécialiste examine les organes internes à l'aide d'un appareil spécial - un cystoscope. L'anesthésique prévient la douleur pendant la cystoscopie. Le médecin évalue l'état du diverticule de la vessie et détermine son type et sa taille.

    L'échographie de la vessie aide à poser un diagnostic plus précis. Sur la photo, vous pouvez voir où se trouvent les diverticules, leur taille et leur forme. Grâce à l'échographie, les experts identifient les calculs vésicaux qui affectent le développement des diverticules.

    Lors de l'examen des organes internes de la vessie du patient, celle-ci est remplie d'une substance spéciale qui brillera sous l'effet des rayons X.

    Avant la procédure, vous devez aller aux toilettes pour obtenir des données plus précises sur l'état de l'organe.

    À l'aide d'une substance radio-opaque, la configuration et la localisation du diverticule peuvent être déterminées.

    Pour l'examen radiographique, un agent de contraste est utilisé. Après avoir examiné les photos prises, le médecin peut déterminer l’état des voies urinaires.au contenu ↑

    Traitement de la maladie

    Le traitement conservateur consiste à rincer la vessie avec des solutions antiseptiques. Au début, les médecins surveillent simplement l’état du patient.

    Les patients sont référés pour une chirurgie dans les cas suivants:

    • un patient a des calculs vésicaux;
    • le diagnostic a révélé des tumeurs qui perturbent le processus de miction;
    • le patient souffre de cystite;
    • il y avait une compression d'un cou d'urée de diverticules.

    L'opération consiste à retirer ou à nouer le diverticule. La méthode de traitement dépend de la gravité de la maladie. Pour les lésions graves, une chirurgie plastique des voies urinaires peut être nécessaire.

    En chirurgie ouverte, le chirurgien fait une incision dans la zone du mur antérieur. Au stade final, le spécialiste coud le tissu endommagé. Après la chirurgie, le drainage est effectué pendant 2 jours.

    La chirurgie transurétrale peut également être utilisée. Avec l'aide du spécialiste de l'endoscope, contrôle toutes les manipulations. Le médecin coupe à travers le canal affecté et coud le mur avant. L'avantage de cette méthode est de minimiser les dommages.

    Dans le processus de suture du diverticule, il existe un risque de complications diverses. Dans le même temps, il est nécessaire de réduire le retour des urines dans les reins. Après l'opération, le patient a besoin d'une longue rééducation.

    Il est recommandé au patient de suivre des procédures physiothérapeutiques: massage, thérapie magnétique, électrophorèse, UHF.

    Quel est le danger de la diverticulose vésicale? Découvrez dans la vidéo:

    Plus D'Articles Sur Les Reins