Principal Kyste

Diverticule dans la vessie

Diverticule de la vessie - maladie associée à la formation de renflements ou à la saillie des parois d'organes présentant des cavités. La pathologie peut se développer durant la vie ou être innée. Les diver-ticules (saillies) peuvent être simples ou multiples. Selon les statistiques, ce phénomène est diagnostiqué beaucoup plus souvent chez l'adulte que chez l'enfant.

Dans la plupart des cas, la maladie diverticulaire affecte les organes du système digestif. Cependant, d'autres régions du corps ne sont pas assurées contre cette maladie, notamment l'urogéno-génital.

Types de gonflement de la vessie

Il existe deux types de pathologie: les vrais et les faux diverticules.

Vrai diverticule

Une personne déjà à la naissance a un bombement interne. Mais comme cette formation dans la vessie est posée en même temps que d'autres murs, l'anévrisme de nature congénitale fait partie du mur.

Qu'est-ce qu'un vrai diverticule? Cette cavité est semblable au sac, qui se connecte au corps à l'aide d'un cou mince.

Faux diverticule

Contrairement aux congénitaux, la protrusion acquise se produit dans le contexte d’une augmentation de la pression intravésicale ou d’un amincissement des parois de l’organe. Presque toute la vessie se compose de plusieurs couches de tissu musculaire, avec leur contraction et l'excrétion de l'urine a lieu au-delà de ses limites.

Si l'écoulement de l'urine est difficile, les couches musculaires sont hypertrophiées, ce qui perturbe les processus de miction. Pendant un certain temps, le corps travaille en utilisant la fonction de compensation. Il semblait gonfler, grossissant. Cependant, avec l'utilisation à long terme de cette réserve, il se produit un amincissement et un relâchement des couches musculaires.

Une telle condition vésicale est favorable à la formation d'une pseudodivertikula.

Pourquoi les saillies apparaissent-elles?

Comme déjà indiqué, la pathologie acquise se produit lorsque la vessie ressent une pression élevée sur les parois pendant une longue période. Le plus souvent, cette affection est accompagnée des affections suivantes:

  • adénome de la prostate;
  • sténoses de l'urètre;
  • sclérose des parois du corps;
  • tumeurs dans les organes urinaires;
  • miction perturbée dans la région du canal urinaire.

En outre, de nombreux experts estiment que le diverticule peut se former à la suite d’une blessure.

La diverticulose congénitale est associée aux phénomènes suivants:

  • exposition aux radiations ou aux produits chimiques ayant provoqué des mutations mutuelles dans les cellules
  • maladies infectieuses qu'une femme a subies pendant sa gestation;
  • mauvaises habitudes d'une femme enceinte;
  • conditions environnementales néfastes.

Mais quelles que soient les causes pouvant entraîner la formation de saillies, la pathologie est accompagnée de symptômes similaires.

Signes de diverticulose

Au début du développement de la maladie peut ne pas déranger le patient. S'il n'y a pas d'accumulation ni de stagnation de l'urine dans la saillie, et si les parois de la vessie ont toutes les couches musculaires, les symptômes de la saillie sont alors absents.

Cependant, de grands diverticules conduisent toujours à la stagnation et peuvent perturber l'activité du système urogénital, ce qui entraîne des symptômes désagréables pour le patient.

Et le premier d'entre eux est la séparation du processus de miction en 2 étapes, l'acte devient plus long, l'urine coule plus lentement. Une fois que l'urine sort de la vessie, elle commence à quitter le diverticule. De plus, la situation est compliquée par les phénomènes suivants:

  • vider la vessie devient douloureux;
  • une impureté sanglante apparaît dans l'urine sous forme de caillots;
  • la stagnation de l'urine provoque une cystite;
  • La lithiase urinaire se développe - dans ce cas, les calculs sont localisés dans la vessie.

Si le patient ne fait pas appel à un médecin, la saillie peut endommager considérablement les parois de l'organe et, dans ce cas, le risque de péritonite - inflammation aseptique du péritoine - augmente.

Méthodes de diagnostic

La présence d'un diverticule dans la vessie peut être suspectée si son apparence est accompagnée de symptômes évidents. Cependant, le gonflement ne provoque souvent pas de signes désagréables et la personne ne les soupçonne pas. De plus, même des tests spéciaux ne peuvent pas les révéler.

Mais si un examen physique de routine ne permet pas de diagnostiquer une diverticulose, une radiographie détectera définitivement les modifications pathologiques de la vessie. Mais il ne s'agit pas de la radiographie de toute la cavité abdominale, mais de la cystographie.

En outre, le diagnostic peut inclure d'autres méthodes de recherche modernes.

Tableau 1. Examen médical de la vessie

Que sont les diverticules de la vessie et en quoi sont-ils dangereux?

Le diverticule de la vessie est la cavité sacculaire qui, avec l'aide du cou, envoie un message à la vessie. La saillie est plus souvent formée dans la région des parois latérales ou postérieures de l'organe, mais peut apparaître dans d'autres parties de celui-ci.

La taille du diverticule de la vessie dépasse parfois le volume de la vessie elle-même. Les hommes souffrent de cette maladie des dizaines de fois plus souvent que les femmes. Ceci est dû à la progression de la prostatite chronique et à la formation d'un adénome avec stagnation de l'urine. Chez les enfants, la maladie est extrêmement rare.

Les spécialistes identifient les vrais diverticules et les faux diverticules (pseudodivertikula). Le type de saillie des parois du corps peut être déterminé par les résultats d’une enquête exhaustive. Selon la structure du pseudo diverticule ressemblant à une hernie, ils consistent en un tissu muqueux.

Causes du diverticule de la vessie

Les diverticules de la vessie peuvent être congénitaux, ce qui apparaît en raison d'une anomalie du fœtus, et acquis - ils se forment en raison d'un étirement excessif des parois musculaires du corps et d'une augmentation de la pression intravésicale.

Ces troubles sont dus à la stagnation de l'urine due à la formation de sténoses urétrales et à la croissance d'adénomes. Les processus inflammatoires, les maladies urologiques chroniques, qui ne sont pas traitées à temps, sont des facteurs prédisposants.

Les vrais diverticules sont essentiellement innés et de fausses déviations sont acquises. Avec la rétention urinaire, la couche musculaire de la vessie est hypertrophiée. À un endroit spécifique, la paroi de l'organe s'amincit progressivement, les fibres musculaires divergent sur le côté et leur protrusion de la hernie se produit. Les diverticules acquis sont souvent causés par des lésions des organes urinaires.

Symptômes de diverticulose

La diverticulose de la vessie se développe lentement, les symptômes de la pathologie n'apparaissent pas immédiatement, mais seulement lorsqu'il existe des obstacles à la circulation rapide et libre de l'urine. L'évolution cachée de la maladie entraîne un traitement tardif du patient pour obtenir de l'aide.

Les principaux symptômes de la diverticulose:

  • Violation de la miction: l'urine s'écoule en deux temps: d'abord de la vessie, puis du diverticule.
  • Dans l'urine, sur fond de stagnation et d'inflammation, apparaît souvent du sang;
  • À la fin de la miction peut excréter le mucus avec du pus;
  • Le risque de rétention urinaire aiguë augmente si le diverticule atteint une taille considérable.

Avec la diverticulose, il y a une stagnation constante de l'urine, ce qui provoque le processus inflammatoire. Cela crée des conditions favorables à la formation de calculs, de tumeurs bénignes ou malignes.

Lorsque la bouche de l'uretère s'ouvre dans la cavité du diverticule de la vessie, un reflux vésico-urétéral avec atteinte rénale et le développement d'une insuffisance rénale commencent à progresser.

Fonctions de diagnostic

Le diverticule de la vessie le plus commun est détecté par échographie. Le diagnostic est complété par d'autres études: cystoscopie, cystographie, débitmétrie urinaire.

Mais le plus informatif est le diagnostic par ultrasons, avec lequel vous pouvez déterminer la forme et la taille de la formation, évaluer le degré de son interaction avec les tissus environnants, détecter les complications (calculs, néoplasmes, symptômes de cystite chronique).

Il est également très instructif lors de la détermination de la diverticulose. Dans la cavité de la bulle entrez un agent de contraste et effectuez le radiodiagnostic. La photo montre clairement une saillie tumorale, qui disparaît généralement ou diminue après la miction.

Pour les détails importants de l'éducation, les spécialistes procèdent à la cystoscopie. L’examen de la membrane muqueuse sous grossissement optique permet de diagnostiquer un diverticule, qui ressemblera à un coup supplémentaire de la vessie s’ouvrant dans la cavité borgne.

Traitement du diverticule de la vessie

Le traitement du diverticule est principalement opératoire. Si la saillie du mur de la vessie est petite, il n'y a aucun signe de stagnation de l'urine et d'exacerbation de maladies urologiques, une tactique d'attente est appliquée. Pour éliminer l'urine stagnante, passez une cystostomie.

Pendant cette période, le patient doit être examiné régulièrement, observé chez l’urologue et avec la croissance active du diverticule pour effectuer une intervention chirurgicale. Parfois, la diverticulose n’affecte pas le travail des organes urinaires et ne nécessite pas de traitement chirurgical.

Indications pour la chirurgie:

  • Troubles dysuriques, stase urinaire;
  • Maladies inflammatoires et infectieuses fréquentes de la vessie et des reins;
  • Concrétions, tumeurs;
  • La taille importante du diverticule;
  • L'apparition de signes de compression des organes adjacents;
  • Sang et pus dans l'urine;
  • Dysfonctionnement important des organes urinaires.

Le traitement chirurgical et l'ablation du diverticule sont effectués principalement pendant la diverticulectomie.

L'opération implique l'excision complète de la saillie du mur de la vessie. Toutes les interventions chirurgicales sont effectuées par des spécialistes à travers une incision au dessus du pubis. L'opération est extravésicale et intravésicale. Si le diverticule peut être facilement coupé des tissus adjacents, la vessie n'est pas ouverte.

En l'absence d'une telle possibilité, l'opération est effectuée à l'intérieur du corps. Les spécialistes disséquent la vessie, tournent le diverticule à l'intérieur et gonflent, le trou obtenu est suturé. Dans la vidéo, le processus de suppression est démontré (il n'est pas souhaitable de paraître particulièrement impressionnable).

Dans la semaine qui suit, le patient doit uriner à travers le cathéter. Selon lui, des antiseptiques sont introduits dans la cavité de la vessie pour détruire les agents pathogènes infectieux et prévenir le développement de complications. Pour réduire l'acidité de l'urine exclure de l'alimentation frit, les aliments gras, assaisonnements, cornichons et marinades. Les régimes amaigrissants contribuent à la guérison rapide des plaies postopératoires.

Il est important non seulement d'éliminer le diverticule, mais également d'éliminer l'effet des facteurs prédisposants. S'il y a des calculs, des tumeurs ou un adénome de la prostate, un traitement chirurgical est également effectué. Sinon, après la diverticulectomie, la maladie peut se reproduire à plusieurs reprises.

La diverticulose provoque l'apparition d'une cystite chronique. Pour éliminer le processus inflammatoire et détruire la flore bactérienne, des solutions antiseptiques intravésicales sont administrées aux patients. En outre, prescrire des médicaments antibactériens sous forme injectable.

Rappelez-vous que les professionnels doivent traiter la diverticulose. La recherche précoce de soins médicaux réduit le risque de complications.

Causes, manifestations et traitement du diverticule de la vessie

Le diverticule de la vessie est une sorte de saillie du mur de la vessie, de sorte que la formation ressemble à un sac avec une allée étroite.

Cette maladie peut entraîner une rétention urinaire dans le diverticule, une inflammation.

En raison de l'apparition du diverticule, le volume de l'urée augmente. Le nombre de "sachets" peut varier.

Classification des maladies

Les diverticules vésicaux sont divisés en:

  1. Vrais diverticules. Ils sont liés aux troubles du développement congénitaux. La surface d'un vrai diverticule est semblable dans sa structure à la paroi de la vessie, puisque le diverticule a été posé et est apparu simultanément avec l'urée.
  2. Pseudodiverticules ou faux. Ils sont une maladie de la vessie acquise. Leur apparition est due à une violation de l'écoulement d'urine de la vessie. Au cours du processus de miction, les muscles de la paroi urétique sont soumis à une forte tension, ce qui entraîne une hypertrophie de la couche musculaire. Si la cause de la rétention urinaire n'est pas éliminée, l'hypertrophie peut évoluer en une atrophie. En raison de l'atrophie des fibres musculaires, de la membrane muqueuse de l'urée se forme, cette formation s'appelle un diverticule. Contrairement au vrai diverticule, dans le faux, il n’ya pas de couche musculaire.

Causes de la pathologie

Raisons de la formation de formes congénitales du diverticule de la vessie:

  • infection de l'enfant pendant la grossesse;
  • mode de vie inapproprié de la mère pendant la grossesse;
  • non-respect des prescriptions du médecin;
  • prendre des médicaments toxiques qui nuisent au fœtus;
  • exposition aux radiations et mauvaise écologie.

Les raisons de l'apparition de fausses formations acquises peuvent être des facteurs d'influence. De faux diverticules apparaissent:

  • en présence de maladies urologiques qui retardent la circulation rapide de l'urine:
  • avec une inflammation de la prostate;
  • avec hyperplasie bénigne de la prostate - adénome;
  • dans le rétrécissement de l'urètre;
  • avec le développement de tumeurs;
  • avec des blessures à la vessie émoussée.

Manifestations cliniques de la maladie

En cas de diverticulose, aucun symptôme prononcé ne pourrait indiquer exactement cette maladie. C'est pourquoi le diagnostic de cette maladie prend du temps. Mais il reste encore des signes qui indiqueront les violations du travail de l'urée. Si l’un des symptômes de diverticule de la vessie énumérés ci-dessous apparaît, vous devez consulter votre urologue pour une consultation:

  • sentiment de libération incomplète après être allé aux toilettes;
  • la vidange étape par étape: l'urée est d'abord vidée, puis l'urine sort des grandes «poches»;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • Douleurs de la vessie avec une maladie causée par l'apparition de calculs et de tumeurs dans le domaine de la pathologie.

Complications possibles de la maladie

Si vous commencez la maladie, ses complications peuvent commencer. Dans ce cas, le patient ressentira plus de gêne et la durée du traitement augmentera.

La diverticulose peut conduire au développement d'autres maladies:

  • cystite - en raison d'un écoulement incomplet de l'urine, une inflammation de la vessie peut survenir;
  • pyélonéphrite - peut se développer en raison d'une charge importante sur les reins, à la suite d'une violation du processus de miction;
  • la formation de calculs dans l'urée ou dans le diverticule;
  • rupture du diverticule entraînant la formation d'une péritonite;
  • la formation de tumeurs.

Diagnostic de la maladie

Il est important de détecter la maladie à temps. Il existe plusieurs méthodes pour diagnostiquer la présence d’un diverticule de la vessie. Dans ce cas, les analyses ne donneront pas une image complète, selon elles, la maladie ne peut être diagnostiquée que s’il ya des complications. Les principales méthodes de diagnostic comprennent:

  1. Cystoscopie Elle est réalisée à l'aide d'un cystoscope inséré dans l'urée par l'urètre. À l'aide de cet examen, le médecin peut évaluer l'état des parois de l'urée, pénétrer dans la cavité du diverticule, déterminer son type.
  2. Échographie de la vessie. Permet au médecin d’estimer la taille du "sac", son emplacement, l’épaisseur de son passage. Un spécialiste en échographie peut également déterminer la présence de calculs et de tumeurs.
  3. Cystographie Avec cet examen, un agent de contraste est injecté dans la vessie, qui reste dans la cavité du diverticule pendant la miction. C'est ce que l'on voit dans les images obtenues, seule la zone du diverticule est assombrie, il semble plus dense par rapport à la vessie.
  4. Cystométrie Vous permet de déterminer le comportement de l'urée lorsqu'elle est remplie. Cette procédure est douloureuse en raison de l'introduction de cathéters spéciaux dans l'urée. Avec un seul cathéter, le manomètre se souvient de la pression à l'intérieur de la vessie. L'urètre est rempli d'un fluide stérile à travers le deuxième cathéter. Toutes les données sont enregistrées sur un cystogramme, un graphique spécial des changements de pression. Le graphique montre toutes les envies du patient d'uriner. Cet examen est interdit dans les processus inflammatoires aigus des voies urinaires.
  5. Uroflowmetry. C'est une mesure du taux d'écoulement de l'urine.

Comment traite-t-on la maladie avec des médicaments?

Le traitement du diverticule de la vessie est effectué après avoir déterminé la cause de sa formation. Si la cause était une maladie concomitante, alors il est nécessaire de la guérir. En cas de «petits sacs» de petite taille, il est possible d’assigner un rinçage à l’urée, un traitement avec des préparations antiseptiques pour soulager l’inflammation et désinfecter l’urée.

Le lavage est effectué uniquement avec une solution tiède lors du premier lavage de l'urètre afin d'éviter une infection par l'urètre dans l'urètre.

Les solutions les plus couramment utilisées sont Protargol et Collargol. Ces préparations contiennent de l'iode, connu pour son action antimicrobienne.

Cependant, ces médicaments sont contre-indiqués chez les personnes atteintes d'une maladie de la thyroïde et d'hypersensibilité à l'iode. Dans ce cas, le médecin décide des avantages et des inconvénients, peut prescrire un analogue du médicament, mais sans le composant iode.

Des antibiotiques peuvent être prescrits pour éliminer les inflammations, ainsi que pour les prévenir. En outre, des antibiotiques seront nécessaires avant l'opération et pendant la période de réadaptation. Pour le traitement des infections et de l'inflammation, des antibiotiques à base de plantes sont prescrits - Canephron, Cyston. Ils agissent doucement sur le corps et ont moins de contre-indications que les analogues à composition chimique.

Dans le cadre de la thérapie complexe sont utilisés des uroanteptiques. Ces médicaments ont un effet sur un grand nombre de bactéries, entraînant des maladies urologiques. Furadonin, Furomag sont parmi ces médicaments.

Thérapie pour les femmes enceintes

Si une femme enceinte est confrontée à une diverticulose de la vessie, une consultation est organisée avec des experts de différents domaines qui prennent des décisions et évaluent les avantages et les risques pour les mères et les enfants.

Le plus souvent, l'opération est reportée et la future mère s'observe dans la dynamique.

Traitement chirurgical

La décision concernant la nomination d'une chirurgie pour un diverticule est prise par le médecin, sur la base des examens effectués. Si la taille de la pathologie est petite, alors peut-être que l'opération ne sera pas assignée, le patient sera observé par un spécialiste et passera périodiquement une échographie.

Lorsqu'il prescrit une opération, le médecin détermine également le mode opératoire:

Méthode ouverte

Elle consiste à éliminer l'urée et à couper le diverticule. À la fin de l'opération, le patient reste avec des tubes de drainage, nécessaires pour rincer et évacuer les caillots sanguins dans la période postopératoire.

Le lavage est effectué par des préparations antiseptiques, introduites par le tube de drainage. Un cathéter est inséré dans les voies urinaires pour uriner, éliminant ainsi la stase urinaire et la pression exercée sur les parois urinaires.

Après l'opération, des antibiotiques sont nécessaires. Le drainage est prévu pour une période maximale de deux semaines. Il convient de noter que ce type de chirurgie est très grave et a ses propres nuances:

  1. Au cours de l'opération, une vaste zone est touchée, ce qui entraîne une perte de sang importante.
  2. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale, ce qui la rend impossible pour les personnes présentant des contre-indications à l'anesthésie générale.
  3. La longue période de récupération, les inconvénients liés à la nécessité d’utiliser des cathéters, des tubes de drainage et le traitement des sutures.

Méthode endoscopique

Pour ce faire, insérez un endoscope dans l'urée à travers l'urètre. L'endoscope est équipé d'une caméra vidéo qui permet de voir le lieu d'utilisation sans accès ouvert. Le dispositif est également équipé d'un dispositif permettant de couper le diverticule et de vaporiser les tissus - cautérisation pour arrêter le saignement.

À la fin de l'opération, le drain d'urée est également inséré. L'intervention endoscopique est réalisée sous anesthésie rachidienne ou épidurale et ne dure pas plus de trente minutes.

Le traitement des points de suture dans la période postopératoire est obtenu en introduisant des préparations antiseptiques dans la vessie par le biais du drainage établi au cours de l'opération. Dans les deux cas, des antiseptiques tels que la Miramistin ou la Hlorgiksidin peuvent être utilisés. Ces médicaments accélèrent la guérison et préviennent l’infection des points de suture.

L'installation d'un cathéter pour l'élimination de l'urine est un élément obligatoire après la chirurgie. Le cathéter réduit la pression à la surface de la vessie et empêche également la rétention urinaire et l’étirement de la vessie. Ceci est important pour éviter les incohérences dans les sutures postopératoires.

Période de rééducation

Par la suite, le patient devrait être surveillé par un urologue et subir les examens nécessaires pour surveiller l’état des sutures et éviter les récidives.

Après la récupération complète du corps, environ deux mois après l'opération, on prescrit au patient une cystographie répétée pour évaluer l'opération et guérir la maladie.

Sur les particularités de la nutrition pendant la période de maladie et de rééducation, nous nous arrêterons plus loin.

Caractéristiques d'alimentation

Avec la diverticulose de la vessie, le régime est calme, la plupart des produits sont autorisés à la consommation.

Les recommandations nutritionnelles comprennent la réduction de la consommation de sel pour éviter les liquides stagnants et la consommation excessive d'alcool pour augmenter la miction, ce qui empêche également la stagnation des liquides dans la vessie.

En période postopératoire, le régime vise à une récupération rapide du corps et à la guérison des points de suture. Le patient est interdit de:

  • l'alcool;
  • fumer;
  • les cornichons;
  • produits marinés.

Les restrictions sont associées à une augmentation de l'acidité de l'urine après la consommation de ces produits, ce qui ralentit le processus de réparation des tissus.

Mesures de prévention des maladies

Pour prévenir le véritable diverticulose, il convient d’approcher avec précaution la grossesse, de la planifier à l’avance, d’être examinée et de suivre les recommandations du médecin. Avant et pendant la grossesse, il est nécessaire d’exclure toute forme d’alcool, de cigarettes, de suivre un régime alimentaire équilibré et de traiter toutes les maladies infectieuses pouvant être transmises à l’enfant.

La prévention des faux diverticules devrait inclure:

  1. Traitement opportun des maladies qui empêchent l'écoulement de l'urine et augmentent la pression dans la vessie.
  2. Retrait des calculs de la cavité vésicale.
  3. Traitement du rétrécissement du canal urinaire.

Si le patient présente des contre-indications à l’opération, un cathéter lui est installé pour lui permettre de libérer rapidement l’urine et ainsi soulager la pression exercée sur la vessie.

Diverticule de la vessie

Diverticule de la vessie - évidement sacculé dans la paroi de la vessie, qui communique avec la cavité principale à travers le canal - le cou du diverticule. Le diverticule de la vessie se manifeste par une difficulté à uriner en deux doses; peut être compliqué par le développement de la cystite, la lithiase urinaire, la pyélonéphrite. Le diverticule est reconnu lors des ultrasons de la vessie, de la cystoscopie, de la cystographie, de la tomographie. Le traitement des diverticules de la vessie consiste à effectuer une diverticulectomie.

Diverticule de la vessie

Le diverticule est un prolapsus de la paroi de la vessie avec la formation d'une cavité sacculaire pathologique supplémentaire. La cavité du diverticule communique avec la vessie par le col qui les relie. La présence du diverticule contribue à la stagnation de l'urine et, par voie de conséquence, au développement de maladies urologiques inflammatoires (cystite, pyélonéphrite), à ​​la formation de fragments dans la vessie (urolithiase) et à la formation d'hydronéphrose.

En général, un diverticule se forme dans les parois postérieure et latérale de la vessie, près de la bouche de l'uretère; moins souvent - dans la zone du bas ou du haut de la vessie. Le diverticule peut être petit ou dépasser le volume de la vessie. Chez les hommes, les diverticules de la vessie se développent 15 fois plus souvent que chez les femmes, ce qui est associé aux maladies de la prostate.

Classification des diverticules vésicaux

Selon l'étiologie et le moment du développement, les diverticules vésicaux sont divisés en congénitaux (primitifs) et acquis (secondaires). L'urologie clinique est plus souvent confrontée à des diverticules acquis de la vessie. Selon le nombre de cavités supplémentaires, les diverticules peuvent être simples ou multiples. En cas de diverticules multiples, la pathologie est considérée comme un diverticulose de la vessie.

En termes de structure, les diverticules de la vessie sont vrais et faux. Dans le cas d'un vrai diverticule, sa paroi est représentée par les mêmes couches que la paroi de la vessie (muqueuse, sous-muqueuse, membranes de l'adventice externe et musculaire). Dans un faux diverticule, la paroi n'est formée que par la couche muqueuse de la vessie qui, comme une hernie, fait saillie à travers les fibres du détrusor. Les diverticules de la vessie acquis sont généralement faux et vrais vrais.

Causes de la formation de diverticules vésicaux

Un diverticule congénital est formé à la suite d'une anomalie dysembriogénétique du développement de la paroi de la vessie - faiblesse du détrusor.

Le diverticule acquis de la vessie se développe suite à une augmentation prolongée de la pression intravésicale, à un étirement excessif de la paroi et à une divergence des fibres de la couche musculaire. Une telle affection est le plus souvent causée par une obstruction infra-vésicale en cas d'adénome de la prostate, de sténose de l'urètre, de sclérose du col de la vessie et d'autres raisons empêchant la libre circulation de l'urine. La nécessité de forcer pendant la miction conduit à un affaiblissement et à un étirement graduels de la paroi de la vessie, c'est-à-dire à la formation d'un diverticule.

Symptômes du diverticule de la vessie

Un petit diverticule de vessie unique peut ne causer aucun symptôme. Un diverticule cliniquement significatif grossit à mesure qu'il devient un obstacle à la vidange complète de la vessie. Les principales manifestations du diverticule sont les troubles dysuriques et l'urostase.

Dans un diverticule, le patient ne peut pas vider la vessie en une fois: la miction se produit en deux étapes: l'urine s'écoule de la vessie, puis de la cavité du diverticule. La durée de la miction augmente également; une hématurie, une pyurie terminale peut survenir (à la fin de la miction, du pus est sécrété), parfois une rétention urinaire complète se produit.

La stase de l’urine dans le diverticule conduit à l’adhérence d’une infection secondaire et au développement de cystites et de diverticulites persistantes et non traitables, ainsi qu’à la formation de calculs ou de tumeurs. Au cas où la bouche de l'uretère déboucherait dans la cavité du diverticule, un reflux vésico-urétéral se développerait, accompagné d'une pyélonéphrite, d'une hydronéphrose et d'une insuffisance rénale.

Diagnostic du diverticule de la vessie

La détection du diverticule de la vessie se produit souvent lors de l'examen du patient pour rechercher une cystite et une pyélonéphrite récurrentes. Les principales méthodes de diagnostic du diverticule sont les ultrasons de la vessie, la cystoscopie et la cystographie.

Dans le processus de cystographie, la vessie est remplie d'une substance radio-opaque, puis une série d'images est prise. Lorsque vous videz la vessie, le contraste s'attarde dans le diverticule et son ombre apparaît donc plus dense que celle de la cavité vésicale. L'ombre du diverticule est généralement définie dans une projection latérale ou oblique.

La cystoscopie permet d'identifier l'isthme reliant la vessie au diverticule. Si le cystoscope parvient à pénétrer dans la cavité du diverticule, il est possible de déterminer la présence de reflux vésico-urétéral et de tumeurs supplémentaires, le type de diverticule (faux, vrai).

L'échographie (échographie) de la vessie aide à évaluer l'emplacement, la taille, la forme du diverticule, la taille de son cou, permet de juger de la relation spatiale avec les structures environnantes, de la présence de tumeurs, de calculs. Pour identifier le diverticule de la vessie afin de déterminer l’obstruction infractionnelle, il est impératif de mener des études urodynamiques - débitmétrie urinaire, cystométrie, etc.

Traitement du diverticule de la vessie

L'observation dynamique d'un urologue permet de laisser un petit diverticule de la vessie ne provoquant pas d'événements dysuriques ni d'inflammations récurrentes. Pour déterminer la présence d'urine résiduelle, de tartre, de tumeurs, d'une taille importante du diverticule, de cliniques de compression d'organes voisins, un manuel opérationnel est appliqué. La chirurgie du diverticule de la vessie peut être réalisée par voie endoscopique ou en accès libre.

Les opérations endoscopiques (transurétrale) sont utilisées pour effectuer une chirurgie plastique du col utérin du vrai diverticule: une dissection du canal de la cavité pathologique est réalisée et un message adéquat du diverticule avec la vessie est créé. Le plus souvent, en pratique urologique, il est nécessaire de pratiquer une chirurgie ouverte - diverticulectomie - excision complète du diverticule. L'opération est réalisée à travers l'incision sus-pubienne. Après la sortie de la vessie, la paroi antérieure de la vessie est ouverte, la présence du diverticule est déterminée et celle-ci est coupée à l'endroit de l'entrée dans la vessie. La plaie est suturée en couches et drainée. En période postopératoire, un long cathétérisme de la vessie est réalisé.

Si un uretère débouche dans le diverticule, il est transplanté dans la paroi de la vessie - une anastomose urétéro-cystéique se forme. En cas de faux diverticules (acquis), l'ablation chirurgicale de la cause de l'obstruction de la vessie est nécessaire.

Prévention et pronostic des diverticules vésicaux

La prévention de la formation de diverticules acquis de la vessie nécessite l'élimination rapide des causes contribuant à l'apparition d'une pathologie (hyperplasie de la prostate, sclérose du col de la vessie, rétrécissements de l'urètre, etc.).

Le traitement chirurgical du diverticule de la vessie donne de bons résultats et évite le développement d'urolithiase, de pyélonéphrite récurrente, de cystite, de diverticulite, d'urolithiase, d'hydronéphrose et d'insuffisance rénale.

Le diverticule de la vessie est-il dangereux?

Le diverticule est une formation en forme de sac qui a une forme ronde. Le symptôme de cette maladie est la douleur ressentie par la personne en train de vider sa vessie.

L'absence de traitement entraîne l'apparition d'une cystite chronique. Le diverticule de la vessie peut provoquer une pyélonéphrite ou une lithiase urinaire.

Qu'est-ce qu'un diverticule et sa classification?

Un symptôme de la maladie est une saillie des parois de la vessie. Le corps ne peut pas se débarrasser complètement de l'urine. En raison de la stagnation dans l'urine, les bactéries commencent à se multiplier, lesquelles sont présentes dans le tractus urogénital.

De plus, la formation d'un diverticule entraîne un amincissement des parois de la vessie, il existe un risque de rupture de l'organe endommagé.

Même un effet mécanique mineur peut causer une péritonite.

Les patients présentant de telles complications sont référés pour une chirurgie.

Par sa nature et son heure d'occurrence, le diverticule est divisé en primaire (congénital) et secondaire (acquis). Dans leur structure sont divisés en vrai et faux. Les acquis sont généralement faux et vrais innés.

Causes et signes de l'éducation

Du vrai

Un véritable diverticule est la conséquence d'anomalies dans le développement du bébé dans l'utérus. Ce défaut est considéré comme congénital et est le plus souvent localisé à la surface postérieure de la vessie. Certaines personnes ont une prédisposition génétique à la saillie vésicale.

Un véritable diverticule est la conséquence d'anomalies qui affectent le développement du fœtus.

Les raisons de la formation du diverticule primaire incluent:

  • recevoir une forte dose de rayonnement de la part de la mère;
  • le risque de pathologie augmente si la femme effectue un travail dangereux;
  • infection du fœtus lors de la formation des organes internes;
  • la présence de mauvaises habitudes de la mère, qui affectent le développement de l'enfant.

Au cours de sa vie, il est rempli d'urine, qui est un milieu favorable à la reproduction de micro-organismes pathogènes.

De plus, l'urine ne peut pas sortir complètement de la vessie. Il stagne dans le diverticule et provoque une sensation de douleur et d’inconfort. Cependant, tous les patients ne ressentent pas de gêne. Certaines personnes découvrent leur maladie seulement après avoir réussi l'examen.

Du faux

Un faux diverticule est détecté chez les adultes et les enfants blessés à la vessie. Le facteur provoquant est une pression trop élevée, qui provoque la déformation de ses parois. L'amincissement des tissus et l'hypertrophie ont un impact négatif sur le travail du système urogénital.

Une personne avec un diverticule est assez difficile à vider la vessie. La présence constante de résidus d'urine entraîne une hypertrophie du tissu musculaire. Cela affecte le travail de tout le système urinaire. Le corps est obligé d'augmenter le volume de la vessie.

En conséquence, le patient subit un changement dans la structure des fibres musculaires, celles-ci perdent leur élasticité et leur force d'origine. Des parois de vessie lâches peuvent entraîner la formation de diverticules.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de la formation de pseudodivertikula:

  • La maladie est provoquée par des facteurs environnementaux défavorables.
  • Les personnes atteintes de cancer souffrent de diverticules. Le groupe à risque comprend les patients atteints de tumeurs affectant la prostate.
  • Les calculs vésicaux affectent la formation de diverticules (voir photo ci-dessous). Au cours de leur croissance, le mur avant s’étire progressivement.

Comment identifier les signes de calculs rénaux dans notre article.

  • L'amincissement peut endommager la vessie. Lorsque cela se produit, la saillie d’une partie de l’organe interne.
  • Les diverticules peuvent être la cause de bosses ou de dommages s’ils tombent sur une surface glissante.
  • La formation de diverticules dans la vessie s'accompagne de sensations douloureuses qui s'aggravent pendant la miction. Certains patients ont des caillots sanguins dans l'urine.

    En l'absence de traitement, la personne développe une cystite. L'amincissement des parois de la vessie peut provoquer une péritonite. Le patient a des signes de lithiase urinaire. Les pierres peuvent provoquer des perforations bombées.

    Diagnostics

    Un patient avec une vessie avec facultés affaiblies devrait consulter un urologue. Pour poser un diagnostic précis sur une personne, il est nécessaire de subir un examen approfondi. À cette fin, les procédures suivantes sont utilisées:

    La procédure de la cystoscopie est que le spécialiste examine les organes internes à l'aide d'un appareil spécial - un cystoscope. L'anesthésique prévient la douleur pendant la cystoscopie. Le médecin évalue l'état du diverticule de la vessie et détermine son type et sa taille.

    L'échographie de la vessie aide à poser un diagnostic plus précis. Sur la photo, vous pouvez voir où se trouvent les diverticules, leur taille et leur forme. Grâce à l'échographie, les experts identifient les calculs vésicaux qui affectent le développement des diverticules.

    Lors de l'examen des organes internes de la vessie du patient, celle-ci est remplie d'une substance spéciale qui brillera sous l'effet des rayons X.

    Avant la procédure, vous devez aller aux toilettes pour obtenir des données plus précises sur l'état de l'organe.

    À l'aide d'une substance radio-opaque, la configuration et la localisation du diverticule peuvent être déterminées.

    Pour l'examen radiographique, un agent de contraste est utilisé. Après avoir examiné les photos prises, le médecin peut déterminer l’état des voies urinaires.au contenu ↑

    Traitement de la maladie

    Le traitement conservateur consiste à rincer la vessie avec des solutions antiseptiques. Au début, les médecins surveillent simplement l’état du patient.

    Les patients sont référés pour une chirurgie dans les cas suivants:

    • un patient a des calculs vésicaux;
    • le diagnostic a révélé des tumeurs qui perturbent le processus de miction;
    • le patient souffre de cystite;
    • il y avait une compression d'un cou d'urée de diverticules.

    L'opération consiste à retirer ou à nouer le diverticule. La méthode de traitement dépend de la gravité de la maladie. Pour les lésions graves, une chirurgie plastique des voies urinaires peut être nécessaire.

    En chirurgie ouverte, le chirurgien fait une incision dans la zone du mur antérieur. Au stade final, le spécialiste coud le tissu endommagé. Après la chirurgie, le drainage est effectué pendant 2 jours.

    La chirurgie transurétrale peut également être utilisée. Avec l'aide du spécialiste de l'endoscope, contrôle toutes les manipulations. Le médecin coupe à travers le canal affecté et coud le mur avant. L'avantage de cette méthode est de minimiser les dommages.

    Dans le processus de suture du diverticule, il existe un risque de complications diverses. Dans le même temps, il est nécessaire de réduire le retour des urines dans les reins. Après l'opération, le patient a besoin d'une longue rééducation.

    Il est recommandé au patient de suivre des procédures physiothérapeutiques: massage, thérapie magnétique, électrophorèse, UHF.

    Quel est le danger de la diverticulose vésicale? Découvrez dans la vidéo:

    Dépression bagulaire dans la paroi ou le diverticule de la vessie: causes de développement et méthodes de traitement de pathologies

    Le diverticule vésical est une pathologie qui se développe chez des patients de différents âges. Les anomalies congénitales et acquises du développement des parois de l'organe musculaire violent la miction, augmentent le risque de complications et d'inflammation.

    Pourquoi le mur de la vessie fait-il saillie? Comment reconnaître les changements pathologiques? Comment traiter la diverticulite? Réponses dans l'article.

    C'est quoi

    Diverticule - saillie anormale de la paroi de la vessie. Les cavités en forme de poches ont une taille et une étiologie différentes, elles sont vraies et fausses. Si le patient tarde à contacter l'urologue, la probabilité de détecter un diverticule plus grand que la vessie est élevée.

    Le gonflement bagulaire interfère avec le fonctionnement normal des voies urinaires. À mesure que le diverticule grandit, du liquide s'accumule dans la cavité et le processus de vidange de la vessie est perturbé. La stase de l'urine entraîne une inflammation et la formation de calculs dans la vessie. Dans les cas avancés, les microbes pénètrent dans les reins, une pyélonéphrite, une insuffisance rénale se développe.

    Causes de la pathologie

    Changements pathologiques - une conséquence de l'action de facteurs négatifs:

    • sclérose du col de la vessie;
    • anomalies de la structure et du développement d'un organe important;
    • les fibres de la couche musculaire s’exfolient dans le contexte du processus inflammatoire;
    • la pression s'accumule à l'intérieur de la vessie;
    • un rétrécissement de l'urètre se développe;
    • l'apparition d'une tumeur bénigne dans les tissus de la prostate;
    • l'affaiblissement du tissu musculaire provoque l'étirement des parois de la vessie.

    La diverticulose se développe souvent chez les hommes. Les pathologies de la prostate sont une cause fréquente de lésion tissulaire de la vessie. Les femmes souffrent de l’apparence d’un diverticule plusieurs fois moins.

    Découvrez les instructions d'utilisation des comprimés de nitroxoline pour le traitement des infections urogénitales.

    Où sont les reins chez l'homme et quelles sont les fonctions de l'organe jumelé? Lisez la réponse à cette adresse.

    Signes et symptômes caractéristiques

    Bien que la saillie du mur soit petite, il n'y a pas de stagnation de l'urine ni d'inflammation, il est difficile de détecter le diverticule: la maladie évolue sans symptômes évidents. Plus la cavité est large, plus le risque de complications est élevé, plus les premières manifestations du processus pathologique apparaissent.

    La plupart des patients chez qui on a diagnostiqué une "diverticulose" se plaignent des symptômes suivants:

    • mictions fréquentes sans changer le régime de consommation habituel;
    • lorsqu’un grand diverticule apparaît, le processus d’élimination de l’urine est divisé en deux étapes: retrait du liquide de la vessie, une fois l’urine extraite de la cavité en forme de sac;
    • lors de la vidange de la vessie, il y a un malaise, avec une grande saillie, il y a une douleur;
    • dans les cas avancés, un processus inflammatoire actif se développe, après la miction, des masses purulentes sont libérées de l'urètre;
    • On observe une hématurie: dans l'urine, lors de tests, les médecins détectent le sang au-delà des limites autorisées.

    Classification

    Classification du diverticule par étiologie:

    • vrai. La pathologie congénitale provoque le développement anormal d'un organe important. Les couches du diverticule et de la vessie ont la même composition des tissus, contrairement à la deuxième variété;
    • faux Les causes du diverticule sont une obstruction infravesicale. La formation pathologique se développe chez les patients atteints de tumeurs de la prostate, sténose du col de la vessie, rétrécissement de l'urètre. Le développement du processus pathologique provoque une hypertrophie de la couche musculaire dans le contexte du dépassement constant de la résistance active dans ces maladies. Une augmentation constante de la pression intravésicale pendant la miction entraîne une divergence des fibres musculaires affaiblies, une saillie progressive de la membrane muqueuse vers l'extérieur. Ainsi, la cavité en forme de sac est formée. Le faux diverticule est une muqueuse amincie et non un tissu musculaire.

    Classification des formations par nombre de cavités:

    • diverticules solitaires;
    • diverticules multiples.

    Zone de localisation:

    • la bouche des uretères;
    • surface postérolatérale de la bulle.

    Diverticule vésical - qu'est-ce que c'est, combien il est dangereux et comment le traiter?

    Les recherches effectuées par des experts confirment qu'un grand nombre de personnes sont porteuses du diverticule de la vessie. Pour savoir quelle est la cause de la maladie et comment la traiter, il est important de vous inscrire rapidement chez le thérapeute. Dans certaines situations, il est toujours possible d’empêcher le danger de la vie. Mais tout dépend de la forme de la maladie et d'autres paramètres.

    Causes de

    Le diverticule se présente sous deux formes: congénitale et acquise.

    1. Le diverticule congénital est un développement anormal des muscles de la vessie. Ils s'affaiblissent et, avec encore plus de détente, le mur se détache sous la forme d'un «sac». Pour le dire simplement, vous devez imaginer comment presser une grosse balle de manière à en faire apparaître de multiples petites bulles.
    2. L'acquisition ne provient pas d'une anomalie du développement musculaire, comme dans la première raison, mais d'une pression élevée à l'intérieur de la vessie, d'un étirement excessif de ses parois, due à un adénome de la prostate et à d'autres pathologies masculines existantes.

    Ce sont les principales causes de l'apparition et du développement de processus pathologiques dans les tissus du pénis.

    Symptômes et douleur

    Souvent, dans des conditions favorables, de petits "sacs" (défauts) dans la vessie ne se combinent pas avec certains symptômes. Mais il arrive aussi que des complications surviennent en raison de leur gonflement. Et aussi, lorsque la saillie commence dans la région du début du passage de l'uretère, cela contribuera au transfert de l'urine vers les reins (reflux vésico-urétéral).

    La pathologie peut être vue par le patient lui-même, en cas d'infection. Il donne au patient des signaux sous forme de douleur pendant la miction, de difficulté et de stagnation. Ne tolérez pas la douleur - consultez un spécialiste pour éviter les complications!

    Comment un enfant se plaint de pathologie

    Lui aussi, comme un adulte, a du mal à uriner. C'est long - 2 fois (en plus, la bulle elle-même est libérée d'abord et ensuite seulement la cavité du défaut), de ce fait le risque de rupture du diverticule augmente!

    Diagnostics

    Un urologue spécialisé prescrit des procédures de diagnostic. Une radiographie est d'abord effectuée, puis après une cystoscopie.

    Diagnostic par rayons X

    La plupart des patients ne pensent pas à leur santé et en particulier au passage des rayons X obligatoires. Mais il arrive que le patient ne présente aucun symptôme et que le diverticule n'apparaisse pas pendant le test. Il est assez difficile d'identifier le défaut dans les études de médecine conventionnelle. Pour ce faire, vous devez toujours appliquer des rayons X. À l’aide de ce type de recherche et d’autres «contrastes», des renflements sont visibles. Il existe une autre méthode, la plus précise, pour détecter les anomalies: la «cystoscopie».

    Diagnostic de la cystoscopie

    Cette étude consiste à faire passer un cathéter dans la vessie elle-même, le long de l'urètre, ce qui donnera le résultat le plus précis sur la présence d'une tumeur dans le bulbe principal. Mais ce n'est pas la seule méthode de recherche.

    Diagnostics spéciaux

    La fonction de la vessie, avec inflammation du cou, peut être détectée en appliquant une pression spéciale dans l'organe. Enfin, cela peut être nécessaire dans des cas particuliers, par exemple - vérifier l’obstruction des reins. Et quand on soupçonne une faible perméabilité à l'aide de l'échographie du système urinaire.

    Y a-t-il un remède

    Le traitement des anomalies du développement est l'excision et la couture. Si le diverticule est faux (acquis), alors les médecins doivent d'abord traiter la maladie sous-jacente (comme on l'a dit précédemment, l'adénome de la prostate), ce qui a conduit à son apparition - sinon, il y aura des complications sous la forme de:

    • la cystite;
    • pyélonéphrite;
    • pierre urinaire;
    • Poche éclatée.

    La méthode de traitement du diverticule est choisie par le chirurgien en fonction de la taille du défaut et des autres maladies provoquantes.

    Le traitement des anomalies congénitales est différent. Dans cette situation, il n'est pas nécessaire d'éliminer la pathologie sous-jacente, comme dans le cas ci-dessus. Ici, ils commencent le traitement immédiatement.

    En cas de douleur et d’inflammation, quelle que soit la forme, alors faites immédiatement appel à une intervention chirurgicale.

    Les opérations sont effectuées de 2 manières:

    1. Endoscopie - dissection du tubule de la cavité enflammée afin de donner un message adéquat "poche" avec le corps.
    2. Méthode ouverte ou ectomie de diverticule - exciser complètement le "sac" par une incision. Ensuite, faites l’ouverture du mur initial, trouvez le "sac" (défaut) et coupez-le pour éviter tout contact avec l’organe sexuel.

    Utilisez souvent la méthode ouverte de l'excision "sac", car sa taille devient plus grande en raison du traitement tardif du patient chez le médecin.

    Peut-il y avoir des complications après la chirurgie?

    Le plus souvent, la chirurgie réussit. Mais parfois, après la chirurgie, un cathéter est inséré dans le patient pendant une semaine ou deux pour drainer l’urine.

    Chirurgicalement dans le traitement du diverticule, les spécialistes observent:

    • dommages intestinaux;
    • lésion du tube urétéral;
    • mauvaise communication avec les tripes;
    • fuite de déchets du pénis après des opérations et des infections.

    La période de traitement et de prévention des complications

    Le traitement du diverticule de la vessie a un effet bénéfique et élimine souvent complètement les symptômes. Afin d'éviter les virus et leur développement ultérieur, un antibiotique et d'autres médicaments pour l'inflammation sont prescrits sur le site de la chirurgie.

    Diverticule vésical: diagnostic et traitement

    Les médecins connaissent de nombreuses maladies qui, pratiquement sans montrer de symptômes, sont retrouvées par hasard dans le diagnostic de pathologies connexes. Ces maladies "invisibles" incluent le diverticule de la vessie. Formé, le diverticule ne pose pour le moment aucune inquiétude à son propriétaire. Mais cela peut alors entraîner des complications, voire des complications graves.

    Quels sont les diverticules de la vessie?

    Le diverticule est une sorte de saillie à l'extérieur de la paroi du corps, alors qu'il a l'apparence d'un sac ou d'une poche arrondie. La cavité du sac est reliée à la vessie par un petit canal - le cou. Une poche supplémentaire contribue au développement de la stagnation urinaire et de l'inflammation des organes urinaires.

    Habituellement, des diverticules se forment dans des endroits plus faibles, sur les parois latérales ou postérieures de la vessie, ainsi que près de la bouche de l'uretère. Au fond ou au sommet de l'organe, les diverticules sont beaucoup moins fréquents. La taille de la saillie est différente: de très petite à très grande, dépassant le volume de la bulle elle-même. Le renflement peut être un ou plusieurs à la fois, auquel cas on parle de diverticulose.

    Les diverticules sont des saillies de la paroi de la vessie et peuvent être très volumineux.

    Chez les hommes, la maladie survient 10 fois plus souvent que chez les femmes, en raison des pathologies de la prostate.

    Les diverticules sont de différents types - vrais et faux, ou pseudodivertikula:

    • Un vrai diverticule est un phénomène congénital, en fait une malformation de l'organe. Les parois de cette saillie ont une structure, comme dans la vessie, c'est-à-dire la couche muqueuse, sous-muqueuse, musculaire (détrusor) et externe.
    • La fausse éducation est toujours acquise. Ils apparaissent en raison d'une obstruction infravésicale, c'est-à-dire d'un blocage des voies urinaires sous la vessie au niveau de son cou ou de son urètre. Cette obstruction entraîne une augmentation de la pression à l'intérieur de la vessie pendant la miction. En conséquence, le détrusor (muscle qui expulse l'urine) doit surmonter une résistance considérable apparaissant sur le trajet du courant urinaire. En raison de ce phénomène, la couche musculaire compensatoire commence par l'hypertrophie (augmente, s'épaissit) et l'atrophie commence avec le temps - les fibres divergent et la couche muqueuse interne sous pression se gonfle à travers ces «trous». C’est ainsi que se forment les cavités en forme de poches, dépourvues de couche musculaire - pseudodiverticulums. Le plus souvent il y en a plusieurs.
    Les vrais diverticules ont des parois de structure identique à celle de la vessie - toutes les 4 couches

    Causes de la pathologie

    Les vrais diverticules, qui sont le plus souvent isolés, peuvent survenir en raison de la faiblesse inhérente du détrusor. Les causes de ce phénomène peuvent être:

    • maladies infectieuses portées pendant l'accouchement;
    • mauvaises habitudes qui conduisent à une intoxication de la femme enceinte;
    • l'influence de facteurs naturels ou de production défavorables.

    Les diverticules acquis ou secondaires se forment sur le fond des pathologies qui contribuent à la stagnation, à l’augmentation de la pression de la vésicule biliaire et à la sur-extension des parois de l’organe. Cela se produit lors d'une croissance bénigne (adénome) de la prostate, d'un rétrécissement (rétrécissement important) de l'urètre, d'une cicatrice du col de la vessie (par exemple, après une intervention chirurgicale).

    Les diverticules acquis surviennent à la suite d'une obstruction infravesicale

    Manifestations de la maladie

    Un seul diverticule, surtout de petite taille, ne se manifeste pas au début. Les symptômes cliniques apparaissent avec une augmentation de l'éducation, quand cela devient un obstacle à la libération complète de la vessie. Les principaux signes d’un grand diverticule ou d’une diverticulose sont les troubles dysuriques (troubles urinaires) et l’urostase (stase urinaire, difficulté à s’écouler ou à cesser complètement).

    Un signe caractéristique de la diverticulose est l’incapacité de vider immédiatement et complètement la vessie. L'excrétion d'urine devient un processus en deux étapes: la vessie elle-même est initialement libérée, puis la cavité du diverticule. Dans le même temps, la durée du processus de miction augmente, au second stade, le flux d'urine est lent, des globules rouges peuvent être présents (hématurie) de façon intermittente (hématurie), à ​​la fin du processus, de l'urine contenant du pus (pyurie) peut être libérée. De tels phénomènes sont observés si une infection bactérienne s'est jointe et si une cystite ou une diverticulite (inflammation de la poche) s'est développée, si des pierres se sont formées ou si une tumeur s'est formée. Dans le même temps, la cystite est persistante et ne se prête pas au traitement standard.

    Si une sortie de l'uretère s'ouvre dans la cavité de la poche, on observe un reflux vésico-urétéral, c'est-à-dire un écoulement inverse de l'urine de la vessie. Et ceci est déjà lourd avec le développement de la pyélonéphrite (inflammation des cupules, du pelvis et du tissu rénal), l'hydronéphrose (expansion des cavités rénales avec atrophie ultérieure du parenchyme) et éventuellement le développement de l'insuffisance rénale.

    Le reflux urétéral kystique se développe dans le cas de la formation d'un diverticule près de la bouche de l'uretère

    Étant donné que la diverticulose se développe dans le contexte de pathologies urologiques et provoque en revanche l’ajout de complications, les symptômes de la maladie sont toujours complétés par des signes de la maladie ou de la complication sous-jacente. Par conséquent, très souvent, un patient vient chez le médecin avec des plaintes de divers troubles du système urinaire (le plus souvent une cystite récurrente ou une inflammation des reins) et un examen approfondi révèle un diverticule de la vessie.

    Comment diagnostiquer

    Le diagnostic de la pathologie impliquait un urologue. Les principales méthodes de recherche sur cette maladie sont déterminantes:

    • Échographie de la vessie - aide à évaluer la taille, la forme, la localisation du diverticule, la perméabilité de son cou par lequel il se connecte à la cavité de la vessie. L'échographie fournit également une occasion de voir les calculs ou les tumeurs présentes. L'échographie de la vessie aide à déterminer la forme, la taille et l'emplacement du diverticule
    • La cystographie est l’introduction d’une préparation spéciale radio-opaque dans la vessie, suivie de plusieurs rayons X. Le contraste reste dans la saillie, de sorte que son ombre dans les images est plus prononcée par rapport à celle de la vessie elle-même. La cystographie est souvent utilisée pour détecter les diverticules de la vessie.
    • Cystoscopie - inspection du corps de l'intérieur à l'aide d'un dispositif spécial - un endoscope, qui est inséré dans l'urètre. La procédure est réalisée sous anesthésie locale. La méthode permet de détecter les protubérances, de déterminer leur type (faux ou vrai), la présence de reflux (si un cystoscope peut être inséré dans la cavité de la poche) ou de tumeurs existantes. La cystoscopie est une méthode intéressante pour examiner la vessie avec un endoscope.
    • Urofluométrie - évaluation de l'urodynamique en enregistrant le débit urinaire pendant la miction. La méthode est appliquée après la détection du diverticule. L'étude est menée pour déterminer la perméabilité de l'urètre et le tonus du détrusor. L'urofluométrie est réalisée pour évaluer la contractilité de la vessie.
    • La cystométrie rétrograde, ou cystométrie de remplissage, est réalisée pour mesurer la pression intravésicale et la capacité du réservoir de la vessie. L'étude est contre-indiquée dans l'urétrite ou la cystite. L’essence de l’étude est l’introduction de deux cathéters dans la vessie vide, dont l’un est relié à un monomètre et rempli d’une solution stérile à travers la seconde cavité. Sur le graphique du cystogramme, les indices de pression sont indiqués au moment de l’envie d’uriner et de son amplification, jusqu’à des envies impératives (persistantes).
      La cystométrie est nécessaire pour mesurer la pression intravésicale
    • La tomodensitométrie est une méthode de recherche informationnelle fiable, mais qui n’est pas toujours utilisée. Dans la plupart des cas, il suffit des méthodes ci-dessus pour poser le bon diagnostic.

    Vidéo: diverticule vésical - cystoscopie

    Le diagnostic différentiel de la maladie est réalisé avec les pathologies suivantes:

    • diverticule de l'uretère;
    • les néoplasmes;
    • le doublement de la vessie;
    • cystolithiase (calculs dans la vessie).

    Traitement des diverticules

    La formation de petites tailles, ne causant pas de phénomènes dysuriques et inflammatoires, ne nécessite pas de traitement spécial. Un tel diverticule doit être observé en dynamique: il doit être examiné par un urologue tous les six mois.

    Il est impossible de guérir la maladie avec des médicaments, car le processus de saillie de la partie de la paroi kystique ne peut pas être inversé. Les médicaments sont utilisés pour éliminer les comorbidités et en période de rééducation postopératoire. Si le diverticule a atteint une taille importante et que vous devez vous en débarrasser, appliquez une intervention chirurgicale.

    Traitement médicamenteux

    La cystite, une inflammation de la vessie, est un compagnon courant de la diverticulose. Un agent antimicrobien est utilisé pour soulager un processus inflammatoire infectieux: Monural (Fosfomycine), Nolitsin, Nitroxoline (5-NOK), Furagin, Nevigramon.

    Monural - un remède efficace moderne pour le traitement de l'inflammation dans la vessie

    Des antibiotiques à large spectre sont prescrits pour prévenir les complications bactériennes après une intervention chirurgicale destinée à retirer le diverticule.

    En plus des agents antibactériens, des analgésiques sont prescrits pendant la période de récupération (Ketalgin, Baralgin), et dans une période ultérieure - médicaments à base de plantes médicinales: Cystone, Fitolysin, Fitonefrol, Canéphron, Monurel (extrait de canneberge), Brusniver. Les phytopreparations ont une action diurétique anti-inflammatoire et modérée.

    Cystone est utilisé comme traitement d'appoint dans le traitement des infections des voies urinaires.

    Traitement chirurgical

    L'indication chirurgicale est la présence de grands diverticules véritables, entraînant une inflammation chronique, une stagnation de l'urine et la formation de calculs. La diverticulite peut entraîner une dégénérescence maligne de la membrane muqueuse de la protrusion, de sorte que l'opération ne peut être négligée.

    Les faux diverticules ne nécessitant généralement pas d'élimination immédiate, leur réduction chirurgicale est nécessaire pour éliminer les facteurs entravant le flux normal de l'urine (adénome de la prostate, rétrécissement de l'urètre). Pour les grandes pseudodivertikula anciennes et la présence de complications, on a encore recours à la diverticulectomie de la vessie (excision de formations).

    L'opération est contre-indiquée dans de telles conditions:

    • inflammation aiguë dans les organes du système urinaire - cystite, pyélonéphrite, urétrite;
    • diverticulite - inflammation du diverticule lui-même;
    • l'état général grave du patient;
    • insuffisance cardiaque;
    • diabète décompensé.

    La méthode de traitement chirurgical la moins invasive est la marsupialisation transurétrale endoscopique. La procédure est réalisée à l'aide d'un endoscope spécial - un appareil avec une caméra vidéo et un ensemble d'outils permettant de faire des coupes et de brûler simultanément les tissus. La guérison après une telle opération se fait très rapidement, sans complications. La procédure est réalisée sous anesthésie de la colonne vertébrale, l’opération elle-même dure environ 15 à 20 minutes en moyenne. Le chirurgien insère l'endoscope à travers l'urètre dans la cavité de la vessie, détermine l'emplacement du col du diverticule et le dissèque à une faible profondeur. Ainsi, l'isthme se dilate et l'urine peut s'écouler librement de la cavité supplémentaire. Le drainage est laissé dans la plaie, qui est enlevée après 1-2 jours. Malgré le faible caractère invasif d’une telle opération, celle-ci présente certains inconvénients: l’éducation dans le mur demeure.

    La méthode la plus non traumatique de la chirurgie du diverticule de la vessie - dissection de la formation du cou

    La diverticulectomie est un traitement plus radical. L'opération consiste en l'excision complète de la saillie. L'accès à l'organe peut être réalisé par la méthode laparoscopique (par des ponctions) ou laparotomique (par une incision).

    Dans le premier cas, le patient installe une sonde avec un cystoscope et fait quatre ports (trous) au-dessus du pubis et juste en dessous du nombril. Au moyen d'un cystoscope, une localisation exacte de la saillie est déterminée, l'isthme est cousu avec des sangles et le corps du diverticule est coupé. Pour vérifier la qualité de la couture, remplissez une bulle avec une solution stérile. Le tissu excisé est retiré par un trou de 15 mm. La récupération d'une telle opération est plus rapide qu'après une laparotomie.

    Les méthodes chirurgicales laparoscopiques (à gauche) et transurétrale (à droite) pour retirer les diverticules sont les moins traumatisantes.

    La diverticulectomie en accès libre est réalisée par une incision au-dessus du pubis. La cavité vésicale est disséquée, la membrane muqueuse du diverticule est retirée par l'incision, la plaie est suturée avec du catgut. Le drainage est établi dans la cavité de la bulle. Une autre technique de diverticulectomie consiste à ouvrir la vessie, puis à «inverser» le diverticule dans sa cavité. Ensuite, la saillie du corps est coupée et la suture couche par couche du défaut de la plaie. L'excision intravésicale (avec inversion à l'intérieur de la vessie) de la poche est préférable à l'extraction externe, car elle évite les dommages accidentels aux tissus et aux organes entourant la vessie. Ceci est particulièrement important avec les très gros diverticules.

    Si la bouche de l'uretère s'ouvre dans la cavité en saillie, une chirurgie plastique est alors effectuée: le greffon urétéral est transféré à un autre endroit de la paroi kystique - ils forment une urétro-cystoanoanostamose.

    Période de rééducation

    Après le retrait du diverticule, le drainage de l'organe opéré est maintenu pendant 7 jours. Des antibiotiques sont prescrits pour prévenir les complications bactériennes. Le cathétérisme de la vessie dure longtemps - toute la période de séjour à l'hôpital, tandis que la cavité de l'organe est lavée avec des solutions antiseptiques.

    Après la chirurgie, il reste un cathéter dans la vessie, qui sert à rincer la cavité avec des solutions antiseptiques.

    Après une chirurgie laparoscopique, le patient ne reste à l'hôpital que 10 à 12 jours après une intervention avec accès laparotomique - de 14 à 30 jours. Deux semaines après la chirurgie, une cystoscopie de contrôle ou une urographie est réalisée pour identifier d'éventuelles complications postopératoires. Parmi ces complications, les plus courantes sont:

    • la défaillance des joints internes imposés, entraînant une fuite d'urine dans l'espace à bulles environnant;
    • processus purulents-inflammatoires;
    • dommages aux uretères, par exemple la fistule, qui provoque le développement de l'hydronéphrose.

    Pendant la période de récupération, il est très important de suivre un certain régime. Les repas sont cuits à la vapeur, bouillis, cuits au four, cuits. Aliments et boissons interdits pouvant causer une irritation des voies excrétoires et de la vessie:

    • jus naturels acides;
    • le soda;
    • l'alcool;
    • le cacao;
    • café
    • nourriture en conserve;
    • légumes salés et marinés;
    • viande grasse;
    • divers bouillons;
    • les légumineuses;
    • les noix;
    • fruits et légumes frais et acidulés:
      • oignons, ail;
      • aubergines, tomates;
      • raisins, pommes aigres, agrumes.
    Après la chirurgie de la vessie, les produits irritants pour les organes urinaires doivent être exclus du régime alimentaire.

    • infusions aux herbes;
    • thé vert;
    • eau minérale sans gaz;
    • compotes;
    • infusion d'églantier;
    • lait fermenté non gras;
    • viande et poisson diététiques;
    • diverses céréales;
    • légumes - pommes de terre, carottes, betteraves, courgettes, citrouilles, concombres;
    • à partir de pommes cuites au four, bananes, poires sucrées.
    Après la chirurgie, vous devez suivre un certain régime.

    Méthodes traditionnelles de traitement

    Éliminer le diverticule avec des herbes ne peut pas. La phytothérapie peut être utilisée comme traitement supplémentaire contre les comorbidités. Plantes plantées avec une action anti-inflammatoire et bactéricide.

    Les herbes diurétiques ne sont pas utilisées, car elles peuvent aggraver la situation - sans contribuer à l'élimination de l'urine du corps, de telles plantes améliorent la production d'urine. En raison de l'obstruction des voies urinaires par la vessie, qui est presque toujours présente lors de la diverticulose, de puissants diurétiques à base de plantes peuvent compliquer la maladie jusqu'à l'apparition d'une urgence.

    Tisane à la camomille:

    1. Les fleurs de camomille médicinale, de souci, d’ifliche doivent être mélangées dans les mêmes proportions.
    2. Sélectionnez une grande cuillerée de collection et préparez de l'eau bouillante (250 ml).
    3. Insister sous le couvercle pendant 40 minutes, filtrer à travers une étamine.
    4. Boire une infusion de 100 ml trois fois par jour.

    Boisson de bruyère:

    1. Une cuillère à soupe de matières premières sèches doit être placée dans un thermos d’un demi-litre et verser de l’eau bouillante.
    2. Insister 2 heures, forcer.
    3. Buvez chaud 50 ml trois fois par jour avant les repas.

    Récolte au thym et au persil:

    1. À parts égales, prenez l'herbe sèche de persil, d'aneth, de thym, de renoncule et de millepertuis.
    2. Une cuillère à soupe du mélange verser de l'eau bouillante (250 ml).
    3. Insister 20 minutes, filtrer.
    4. Buvez 100 ml une demi-heure avant les repas trois fois par jour.
    1. Les cynorrhodons séchés doivent être remplis d’eau (100 grammes de matières premières pour 1 litre d’eau).
    2. Faire bouillir pendant 15 minutes à feu doux.
    3. Insister pour refroidir, égoutter.
    4. Prendre 50 ml avant les repas.
    1. Prenez une cuillère à soupe d'herbes sèches: lovage, violet tricolore, calendula, feuilles d'airelles et graines de lin.
    2. Versez 30 g du mélange dans un thermos, versez de l'eau bouillante (500 ml).
    3. Infuser pendant 3 heures, puis filtrer.
    4. Boire à chaud 2 cuillères à soupe avant les repas.

    Récupération, collection antiseptique:

    1. Bourgeons de bouleau, verge d'or, racine de calamus des marais et réglisse, achillée millefeuille à prendre 10 grammes, verser de l'eau (500 ml).
    2. Mettez au bain-marie et laissez bouillir pendant 10 minutes.
    3. Retirer du feu et insister encore 40 minutes.
    4. Essorez les matières premières, ajoutez de l'eau bouillante au volume d'origine.
    5. Boire pendant la journée, divisé en 4 portions.

    Galerie de photos: plantes pouvant être utilisées pour les diverticules de la vessie

    L'utilisation de toute recette de médecine alternative doit faire l'objet d'un accord préalable avec votre médecin.

    Physiothérapie

    Les procédures de physiothérapie sont utilisées lors de la rééducation du patient après la chirurgie. Pour accélérer la régénération des tissus et prévenir les complications, il est souvent prescrit:

    • UHF-thérapie;
    • électrophorèse avec des médicaments;
    • thérapie magnétique - traitement avec un champ magnétique;
    • SMT (thérapie d'amplipulse) est une onde synodique de modulation d'onde de courant alternatif.
    La thérapie magnétique est utilisée pour le rétablissement précoce après une chirurgie.

    Pronostic et complications possibles

    Le traitement chirurgical des diverticules, effectué de manière opportune, conduit généralement au rétablissement du patient. Si le diagnostic est posé tardivement et que le traitement n'a pas été commencé depuis longtemps, la pathologie peut alors entraîner l'apparition de nombreuses complications:

    • les protrusions provoquent souvent une inflammation, principalement dans la vessie, ainsi que dans d'autres organes urinaires et dans le diverticule même;
    • en raison de la stagnation urinaire peut se développer:
      • la pistolithiase, c'est-à-dire que des concrétions sont formées;
      • pyélonéphrite - inflammation du parenchyme et du bassinet du rein;
      • hydronéphrose - l'expansion pathologique des cupules rénales et du pelvis;
    • un reflux de retour (reflux urinaire) de la vessie vers les uretères entraîne éventuellement une inflammation des reins et une insuffisance rénale chronique.

    Prévention

    Afin de prévenir la formation de diverticules, il est nécessaire d'éliminer à temps les causes de la pathologie - traiter l'adénome de la prostate, le rétrécissement de l'urètre, les modifications sclérotiques du col de la vessie. La vidange rapide de la vessie aide également à maintenir une pression intravésicale et un tonus détrusor normaux.

    Si la maladie ne se manifeste pas, cela ne signifie pas qu'elle ne doit pas être traitée. Tôt ou tard, toute pathologie peut entraîner des complications pouvant être très graves. Les diverticules vésicaux sont une maladie qui ne peut être ignorée. Soignez à l'heure et soyez en bonne santé!

    Plus D'Articles Sur Les Reins