Principal Anatomie

La vessie froide comment traiter

La vessie froide ou la cystite est fréquente chez les femmes. Envie fréquente d'uriner, douleur intense dans le bas de l'abdomen, fièvre - que faire si la vessie est froide? Pourquoi une inflammation survient-elle, quelles méthodes aideront à prévenir les symptômes désagréables à l'avenir?

Les urologues doivent souvent faire face au malentendu des femmes qu'il s'agit d'une maladie inflammatoire grave. Maladie féminine insidieuse - à l'ordre du jour aujourd'hui.

Qu'est-ce qui mène à une vessie froide?

Le mot "cystite" est traduit du grec par "bulle". Dans la pratique médicale, il est utilisé lorsque la vessie est refroidie - il présente des symptômes d'inflammation de la membrane muqueuse et un trouble fonctionnel de l'organe.

Faites attention! Selon les statistiques, la maladie appartient aux affections urologiques féminines les plus courantes. Les médecins ajouteront des statistiques selon lesquelles il s'agit de la maladie la plus répandue chez les femmes, qui est traitée de manière inappropriée. Vous ne pouvez pas traiter la cystite, comme un simple rhume, et plus encore, vous ne pouvez pas laisser la maladie suivre son cours!

La cystite est divisée en:

  • primaire et secondaire;
  • aigu, chronique;
  • non infectieux et infectieux.

Causes de la cystite

La maladie appartient aux affections polyétiologiques, car elle est due à un certain nombre de facteurs. La microflore pathogène, comme bactéries pathogènes, champignons et virus, est à la base du développement de la cystite. C'est pourquoi on parle de rhume, ce qui se produit beaucoup plus souvent lorsque le temps froid se déclare - en automne-hiver.

Considérez l'anatomie. On ne peut pas dire que l'urètre chez les femmes est étroit et long par rapport aux organes masculins. En raison de l'urètre court et assez large, les infections pénètrent très facilement dans le système urogénital. Les plantules de mauvaise microflore sont situées près du vagin et de la zone autour de l'anus.

En été, la maladie survient rarement, car il fait chaud, et le processus inflammatoire nécessite du froid. Les organismes pathogènes commencent à agir activement, se multiplient lorsque le corps est trop refroidi, le système immunitaire est affaibli. Ils pénètrent facilement dans la vessie par l'urètre et l'urètre vulnérables.

C'est important! Le système urinaire - un. Si une femme a refroidi sa vessie, son traitement doit être complet. Il est nécessaire non seulement de soulager la douleur, mais aussi d'éliminer l'inflammation, de détruire l'infection, de sorte qu'elle ne s'attaque pas plus loin à l'uretère et aux reins, afin que la maladie insidieuse ne passe pas au stade chronique.

Les principales raisons du développement de la cystite et du rhume de la vessie résident dans la surfusion, due aux facteurs suivants:

  • mauvaise hygiène génitale;
  • vêtements hors saison, draps trop fins;
  • pieds mouillés;
  • utiliser des toilettes froides;
  • Assise prolongée sur une surface froide (y compris dans une voiture en hiver, si elle n'a pas de sièges chauffants);
  • nage excessive dans l'eau en dessous de 20 ° C;
  • l'anatomie quand l'urètre est trop proche du vagin.

S'il vous plaît noter que provoquer une vessie froide chez les femmes ne peut pas simplement le fait de l'hypothermie, et la présence d'un système immunitaire affaibli. L’avitaminose, la fatigue et l’épuisement font également partie des principales causes de processus infectieux et inflammatoires dans la vessie et dans le système génito-urinaire.

Symptômes de la cystite chez les femmes

Comment comprendre que la vessie a un rhume et quels symptômes indiquent le plus précisément cette maladie? Examinons les symptômes de la maladie afin de commencer rapidement le traitement afin d'éviter des processus inflammatoires plus dangereux et complexes dans votre corps.

Attention! La toute première plainte qui devrait inciter au diagnostic correct est le besoin pathologiquement fréquent de se rendre aux toilettes. Il s’avère que la quantité d’urine à chaque visite est minime, c’est-à-dire les pulsions étaient fausses.

Symptômes de l'apparition de la cystite:

  • miction - fréquente, avec sensation de brûlure et douleur, en petites portions;
  • fausses envies;
  • l'urine est trouble, avec une odeur désagréable, elle est mélangée avec du pus, du sang;
  • faiblesse générale du corps, articulations douloureuses;
  • augmentation de la température jusqu'à 38 ° C;
  • douleur au bas du dos et au bas-ventre.

Besoin de savoir! La forme aiguë ne dure pas plus de deux semaines. Même en l'absence de traitement normal, les symptômes peuvent s'atténuer, mais cela ne signifie pas pour autant que la cystite a disparu de manière irréversible. La maladie devient chronique lorsque tous les symptômes n’ont plus une gravité prononcée et devra faire l’objet d’un grand nombre d’études.

Traitement de la cystite

Nous ne répéterons pas qu'il est impossible de s'auto-traiter, mais que peut-on faire et que devrait-on faire avant la visite chez le médecin? La toute première cloche avec des problèmes de miction devrait envoyer une femme à la douche.
C'est une douche, pas la salle de bain! Il devrait être très soigneusement rincer les organes génitaux. Utilisez du savon à la chlorhexidine (antiseptique) ou antibactérien dans votre armoire à pharmacie. Un bain chaud est dangereux dans la mesure où il peut causer une complication lorsque l'infection se propage aux reins.

Vous pouvez prendre un antispasmodique et un anesthésique à la maison. Les médicaments vont soulager la douleur et les crampes. L'envie d'arrêter, mais réjouissez-vous trop tôt: tous les symptômes ne disparaissent que pendant la durée des pilules. C'est assez pour recueillir vos pensées et aller chez le médecin.
Quel traitement le médecin va-t-il prescrire? Il sera basé sur les antimicrobiens et les antibiotiques. Tout sera attribué individuellement et dans un complexe, mais seulement après que les résultats des analyses apparaissent.

N'oubliez pas que les antibiotiques ont un effet néfaste sur notre microflore intestinale. Pour éviter les effets secondaires de la prise des antibiotiques nécessaires dans ce cas, ne négligez pas les médicaments qui aideront rapidement à rétablir les violations de la microflore du tractus gastro-intestinal.

Que faire d'autre si la vessie est refroidie:

  • Nous devons nous abstenir de certains aliments. Pour la période de traitement, il est nécessaire d'abandonner toutes les boissons alcoolisées, le café, les épices, les frites et les aigres - tout ce qui peut irriter excessivement la vessie.
  • Ne pas fumer! Dans la première semaine de l'interdiction et de la vie sexuelle, et ensuite - par le bien-être.
  • Guérir plus rapidement la maladie aidera à utiliser une eau supérieure à la norme, mais sans fanatisme. Pourquoi en as-tu besoin? C'est simple: si la miction augmente, le processus d'expulsion des agents pathogènes de la vessie va s'accélérer.
  • Buvez de l'eau additionnée de bicarbonate de soude (une cuillère dans un verre). L'effet est que la composition acide de l'urine va diminuer, il y aura moins de brûlures en allant aux toilettes.
  • Ne portez pas la maladie sur vos pieds. Couché plus chaud. Mettez quelque chose de chaud sur votre ventre, sous votre dos ou entre vos jambes. Il peut s'agir d'une bouteille d'eau chaude ordinaire, d'un sac contenant des céréales chaudes ou simplement d'une bouteille. La douleur sera réduite par la chaleur, mais vous ne devriez pas mettre d'objets trop chauds pour que l'infection ne monte pas jusqu'aux reins.

Comment prévenir l'inflammation dans la vessie?

De nombreuses femmes souffrent de cystite plusieurs fois par an et l’accusent d’une prédisposition génétique. Est-il possible qu'une fois la vessie refroidie, les symptômes se reproduisent-ils encore et encore? Non Pour les raisons décrites ci-dessus, un plan d'action approximatif peut être élaboré afin de se protéger d'une maladie désagréable.

La prévention des maladies sera:

  • amélioration de l'hygiène personnelle, en particulier pendant les jours menstruels;
  • renforcement général de l'immunité;
  • protection contre les situations stressantes;
  • vie sexuelle uniquement avec un partenaire éprouvé;
  • traitement rapide d'autres maladies du système urogénital.


N'oubliez pas que, dans la prévention de la cystite féminine, il est important de ne pas permettre les situations d'hypothermie du corps. Apprenez à choisir les bons vêtements pour la saison afin qu’ils soient à la fois à la mode et chauds. Acheter des sous-vêtements avec une fourche de composition naturelle.

C'est important! La muqueuse de la vessie est sensible aux modifications du fond hormonal de la femme. Si vous prenez des médicaments hormonaux sans ordonnance médicale, soyez préparé aux effets secondaires des hormones sous la forme de cystite. Assurez-vous de consulter votre gynécologue pour savoir quels médicaments prendre pour la contraception, afin qu'ils ne nuisent pas à votre santé.

Dans la vie de chaque femme, il y a des périodes où elle peut surtout «attraper» une cystite. À risque:

  • la grossesse
  • période de préménopause;
  • première menstruation;
  • l'apparition de l'activité sexuelle;
  • phase active de lune de miel.

Tout est évident - plus d'attention sera accordée à leur propre santé et les problèmes ne seront pas. Vous pouvez vivre sans rechute. Prends soin de toi!

Vessie froide: symptômes et traitement chez l'homme

Chez un homme, s’il a refroidi la vessie, les symptômes de la cystite sont présents - une maladie inflammatoire chronique ou aiguë de la membrane muqueuse dudit organe.

Il est nécessaire de comprendre les symptômes et les causes de cette maladie, ainsi que de savoir comment la traiter et la prévenir.

Caractéristiques, causes de la maladie

Selon les statistiques, le sexe masculin souffre de cystite beaucoup moins souvent que le sexe féminin - seulement 1% des hommes sont diagnostiqués avec une forme chronique de la maladie.

Ceci s'explique par les particularités de la structure du système urogénital masculin - le long canal urétral, la distance de son ouverture par rapport à l'ouverture anale rendant difficile la pénétration d'une infection dans le système pelvien, notamment: et dans la vessie.

La cystite masculine et passe plus rapidement et plus facilement que la femme.

Dans de nombreux cas, l'inflammation peut ne pas être due au fait que le patient a refroidi la vessie, mais est le résultat d'une infection provenant d'autres organes affectés ou d'une exposition à d'autres facteurs internes.

D'une manière ou d'une autre, les causes de la maladie sont:

  • hypothermie - un cas où un homme a refroidi un organe;
  • ignorer les règles d'hygiène intime;
  • situation de stress grave affectant l'immunité;
  • la prostatite;
  • adénome;
  • pyélonéphrite;
  • l'urétrite;
  • écoulement inverse d'urine;
  • infections sexuellement transmissibles;
  • immunodéficience;
  • processus de formation de calculs dans le système génito-urinaire;
  • tumeur de la prostate;
  • fistule du rectum;
  • tuberculose de toutes sortes;
  • autres maladies inflammatoires infectieuses et chroniques des reins, système urogénital.

Il est important de noter que les mêmes causes fondamentales peuvent avoir des conséquences différentes en termes de gravité et de conséquences de la maladie, non seulement dans la région de la vessie.

Manifestations cliniques de la cystite chez les hommes

La maladie est chronique et aiguë.

L'aiguë se manifeste chez un homme qui souffre d'une cystite pour la première fois (a refroidi les organes du système urogénital) ou n'en souffre pas depuis longtemps.

Avec une telle vessie froide, la plupart des hommes ont des symptômes:

  • visites fréquentes aux toilettes, surtout la nuit;
  • "Faux" pousse;
  • une très petite quantité d'urine;
  • douleur palpable en urinant;
  • couleur foncée de l'urine;
  • malaise;
  • température légèrement élevée.

La forme chronique ne se distingue pas par des symptômes vifs, elle est latente depuis un certain temps, mais une exacerbation se produit une ou deux fois par an, principalement en raison du fait que la personne malade a refroidi le système urinaire.

Un homme ressent des manifestations similaires:

  • violation du mode habituel de miction;
  • détérioration de la santé et de la performance;
  • pas aiguë, mais douleur palpable en urinant.

Le rhume de la vessie chez les hommes se manifeste par les symptômes suivants:

  • incontinence urinaire;
  • brûlure dans la région de l'urètre, vessie congestionnée;
  • douleurs aiguës dans l'abdomen;
  • sensation de "rupture" dans les muscles et les articulations;
  • odeur désagréable d'urine;
  • la présence de pus dans l'urine, d'inclusions sanglantes;
  • mal de dos, douleur au bas du dos;
  • irritabilité grave;
  • des nausées, parfois des vomissements;
  • maux de tête;
  • manque d'appétit;
  • apparition de poches sur le visage;
  • état fébrile.

Que faire quand un homme trouve ces symptômes en lui-même, si auparavant il a refroidi les organes pelviens? La réponse est simple: voir un urologue le plus tôt possible.

Ignorer les manifestations ou l’auto-traitement peut être la bonne façon d’engendrer des complications graves et dangereuses pour le corps.

Méthodes de mesures diagnostiques

Avant de prescrire un traitement pour un rhume de la vessie, le médecin traitant doit s'assurer que le diagnostic est correct - que la maladie soit réellement due au fait que le patient a refroidi le système urogénital.

Diagnostic primaire - examen externe, en particulier palpation de la prostate.

Ensuite, un homme doit faire les tests de laboratoire nécessaires:

  • analyse d'urine - révèle le nombre de leucocytes, détecte les traces d'hématurie (sang) et de pyurie (pus);
  • tests d'échantillons de sang - vérifier la présence dans le corps de différents types d'infections, le niveau de RSE, la possibilité d'une forme allergique de la maladie;
  • ensemencement bactérien de l'urine et des éléments contenus dans l'urètre - l'agent causal est déterminé et la réaction des bactéries détectées aux antibiotiques est détectée;
  • grattage, tests PCR - vérification de la présence de maladies vénériennes.

Le diagnostic mécanique est le suivant:

  • la cystographie;
  • Échographie de la vessie;
  • la cystoscopie;
  • débitmétrie
  • autres études urologiques.

Réaliser des mesures thérapeutiques

Si la vessie est refroidie, l'homme doit suivre ces règles simples pour traiter plus efficacement et se débarrasser rapidement des symptômes:

  • essayez de vous protéger de l'hypothermie;
  • respecter le repos au lit;
  • prenez une grande quantité de liquide sous quelque forme que ce soit - environ 3 litres par jour;
  • renoncez à l'alcool, aux aliments gras, épicés, frits et trop salés qui surchargent en outre les reins.

Il est important de boire beaucoup d'eau. Il aide très bien à soulager la condition du jus de canneberge, il est nécessaire de boire abondamment sous forme de chaleur, vous pouvez y ajouter une décoction de camomille et de citron.

Ce merveilleux remède à base de plantes avec effet antimicrobien aide vraiment dans les traitements complexes. Vous pouvez boire et réchauffer le thé à la camomille avec du citron.

Le traitement médicamenteux comprend des antibiotiques, des analgésiques et des antispasmodiques, des anti-inflammatoires, une immunothérapie et des médicaments qui améliorent la microcirculation sanguine et l'homéopathie.

En particulier, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Pâte de phytolysine - médicament anti-inflammatoire antibactérien à base de plantes;
  • "Monural", "Oletetrin", "Negram", "5-Nok" - agents antibiotiques qui détruisent les membranes des virus cellulaires;
  • "Cyston" - un médicament diurétique anti-inflammatoire à base de plantes;
  • "Drotaverin", "No-shpa" - antispasmodiques anti-douleurs.

Il est important de comprendre que les antibiotiques ne peuvent pas être utilisés seuls. Après tout, comme mentionné ci-dessus, le médecin prescrit un certain type d'antibiotique basé sur le résultat de l'analyse du baccose d'urine.

Cette analyse révèle l'agent causal de la maladie et montre à quels antibiotiques il est sensible.

Un antibiotique mal choisi ne peut tout simplement pas aider et aggraver considérablement l’état de santé.

La seule chose à faire pour un homme qui attend un rendez-vous chez le médecin est de prendre 1 sachet du médicament «Monural», c’est un antibiotique à large spectre qui peut être pris à la maison pour soulager la maladie.

Mais après l'avoir pris, un traitement par un urologue est toujours nécessaire, car prendre ce remède ne guérit pas, mais ne masque que les symptômes.

Les antibiotiques sont pris comme prescrit par un médecin, généralement en une semaine à une semaine et demie.

Vous ne pouvez pas arrêter de prendre le médicament vous-même, même dans un contexte de soulagement, ce qui entraînera l'apparition de formes chroniques de cystite.

Si l'homme ne récupère pas, les symptômes persistent, le médecin lui prescrit un agent différent, plus puissant.

En cas de complication, violation de l'écoulement de l'urine due au fait que le patient a refroidi les organes du système urogénital et ne combat pas la cystite, ou utilisé un traitement personnel, des méthodes chirurgicales peuvent être nécessaires.

Dans la forme chronique de la maladie causée par un adénome de la prostate, ce dernier est retiré pour normaliser le flux d'urine.

Dans une forme particulièrement avancée de cystite (gangrène), tout le tissu vésical nécrotique est excisé.

La chirurgie est également utilisée pour des processus inflammatoires étendus dans la muqueuse de la vessie.

Prévention des maladies

Pour qu'un seul cas de rhume ne dégénère pas en cystite chronique, il est important de suivre un traitement complet.

L’erreur de nombreux hommes est d’arrêter de prendre des antibiotiques après la disparition des symptômes.

Si la maladie n'est pas traitée, elle peut se propager aux organes voisins et se transformer en pyélonéphrite, en reflux urétéral, en formation de fistule, en retard de l'écoulement de l'urine et en gangrène.

Après guérison complète, afin d'éviter l'apparition d'une forme chronique ou de complications symptomatiques, un homme doit suivre ces règles:

  • éviter les cas d'hypothermie;
  • suivre l'hygiène des organes génitaux;
  • traiter toute maladie infectieuse ou inflammatoire en temps opportun;
  • observer le mode de consommation (jusqu'à 2 litres de liquide par jour);
  • renforcer les méthodes disponibles du système immunitaire.

En conclusion, j'aimerais souligner que le rhume de la vessie est une maladie qui nécessite un traitement rapide et des mesures préventives pour le prévenir à l'avenir.

Ignorer les symptômes de la cystite, l'interruption du traitement, la négligence de leur santé peut conduire à des formes chroniques et à des problèmes qui ne peuvent être résolus que de manière chirurgicale.

Nous traitons la cystite

Contenu de l'article

Si une femme a la vessie froide, les symptômes désagréables de la cystite apparaissent dès les premières heures du début de l’inflammation. La maladie se présente souvent sous une forme aiguë et s'accompagne d'un tableau symptomatique prononcé. Les processus inflammatoires dans les organes urinaires sont parmi les polietiologicheskie, parce que les causes de leurs nombreux.

Dire qu'il a refroidi la vessie, une personne signifie le plus souvent une hypothermie, à la suite de laquelle un processus inflammatoire commence dans le corps. Cependant, dans la plupart des cas, les agents pathogènes de la cystite sont des virus, des protozoaires, des champignons, des bactéries pathogènes. Les plus communs sont:

  • les trichomonas;
  • E. coli;
  • protéi;
  • staphylocoque;
  • streptocoque

L'infection peut survenir de plusieurs manières, à savoir:

  1. ascendant - l'infection pénètre dans les voies urinaires à partir de la zone anogénitale et périurétrale;
  2. des micro-organismes pathogènes descendants infectent la membrane muqueuse de la vessie en passant par les reins et l'uretère;
  3. La flore pathogène lymphogène pénètre dans les organes pelviens à partir des zones voisines dans lesquelles se produit le processus inflammatoire.

Cystite chez les femmes

Si une femme a la vessie froide, les signes de la maladie ne tarderont pas à se manifester. La présence de processus inflammatoire est indiquée par une douleur abdominale et une miction inconfortable.

Selon les statistiques, les femmes sont plus sensibles à la cystite, en raison de la proximité du vagin avec l'anus, ainsi que de la faible longueur du canal urétral.

  • déséquilibre hormonal;
  • accouchement difficile;
  • la grossesse
  • immunité réduite;
  • l'hypothermie;
  • l'avitaminose;
  • surmenage psycho-émotionnel.

Avec la création de conditions favorables, les microorganismes opportunistes commencent à se développer activement. Cela conduit à une intoxication, entraînant un gonflement des tissus et une inflammation. Si une femme a la vessie froide, les symptômes d'infection seront les suivants:

  • besoin fréquent d'aller aux toilettes;
  • douleur dans l'urètre en urinant;
  • petites portions d'urine sécrétée;
  • fausse envie d'aller aux toilettes;
  • trouble et odeur forte d'urine;
  • impuretés du sang dans l'urine;
  • hyperthermie et faiblesse.

Et si une femme a la vessie froide? Tout d'abord, vous devez consulter un spécialiste. La maladie est très insidieuse, car après environ une semaine, la plupart des symptômes disparaissent et l’infection continue de se développer.

Si elle n'est pas traitée, la cystite peut entraîner des complications aux reins, aux uretères et à d'autres organes.

Cystite chez les hommes

La primo-infection des organes pelviens chez les hommes en voie ascendante est extrêmement rare. Cela est dû à la structure anatomique du système urogénital masculin: la présence d'un long canal urétral et une grande distance entre l'anus et l'ouverture de l'urètre. Dans 90% des cas, le processus inflammatoire se développe une seconde fois à la suite du transfert de l'infection avec le flux sanguin provenant d'un autre organe affecté.

Provoquer le développement de la maladie chez l'homme peut:

  • mauvaise hygiène;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • tumeurs de la prostate;
  • immunodéficience secondaire;
  • prostatite et urétrite;
  • maladies chroniques;
  • pyélonéphrite et adénome.

Avec une vessie froide, les symptômes chez les hommes seront les suivants:

  • très fréquente envie d'aller aux toilettes;
  • douleur sourde au dos;
  • gonflement du visage;
  • légère augmentation de la température;
  • irritabilité;
  • odeur désagréable de l'urètre;
  • assombrissement grave de l'urine;
  • manque d'appétit.

Que faire si la vessie a refroidi un homme? Il est nécessaire de subir un examen par un urologue et de décider d'un traitement compétent. En laissant la maladie suivre son cours, il est possible de provoquer le développement de complications graves. La cystite chez l’homme entraîne souvent une baisse de la fertilité.

Cystite chez les enfants

Les processus inflammatoires dans les organes pelviens sont très fréquents chez les enfants de moins de deux ans. Ceci est dû à la réactivité réduite du corps et au dysfonctionnement du système endocrinien. Les signes de vessie glacée chez les jeunes enfants sont à peine perceptibles. Il est donc recommandé aux pédiatres de surveiller le comportement de l'enfant, car ses caprices et son manque de volonté de manger peuvent signaler le développement de maladies.

Parmi les facteurs provoquant le développement de l'infection, citons:

  • altération de la vidange;
  • l'hypovitaminose;
  • l'hypothermie;
  • pyélonéphrite;
  • changement peu fréquent de couches;
  • toilette irrégulière des organes génitaux;
  • vaginite et vulvovaginite (si la fille a refroidi la vessie);
  • urétrite et prostatite (si le garçon a refroidi sa vessie).

Si l'enfant a refroidi la vessie, les symptômes de la cystite seront les suivants:

  • fièvre
  • capricieux
  • manque d'appétit;
  • la diarrhée;
  • souvent la miction;
  • l'insomnie

S'il vous semble que l'enfant a refroidi sa vessie, vous devez contacter votre pédiatre. Par une analyse d’urine, le médecin pourra confirmer ou infirmer vos soupçons et vous prescrire un traitement adéquat.

Diagnostics

Si des symptômes caractéristiques de la cystite apparaissent, un examen approprié doit être effectué. Pour confirmer le diagnostic dans le développement de la forme aiguë de la maladie, il suffit de faire une analyse d'urine. Grâce à lui, il sera possible de déterminer facilement la présence ou l'absence de processus inflammatoires dans le corps.

Si les symptômes de la vessie froide sont légers, cela peut indiquer la survenue d'une cystite chronique.

Pour le diagnostiquer, un spécialiste peut utiliser les méthodes d’examen suivantes:

  • la cystoscopie;
  • débitmétrie;
  • procédures urodynamiques;
  • analyse de l'urine par Nechyporenko;
  • ensemencer l'urine pour déterminer le type d'agent pathogène.

Le déroulement du traitement de la vessie froide dépend des résultats de l'examen. Le médecin peut prescrire un traitement antibiotique avec l’utilisation de médicaments ayant un spectre d’action large ou spécifique.

Les principales méthodes de traitement

Le traitement de la cystite implique une approche intégrée utilisant non seulement un traitement conservateur, mais également des mesures supplémentaires. Si une femme a une vessie froide, comment la traiter?

  1. observance d'un régime d'épargne et d'un régime de consommation;
  2. antibiotiques céphalosporines et fluoroquinolones;
  3. médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  4. médicaments antispasmodiques et analgésiques;
  5. ajustement des facteurs d'hygiène;
  6. médicaments homéopathiques à base de plantes;
  7. thérapie de vitamine;
  8. phyto et immunothérapie;
  9. médicaments qui améliorent la microcirculation sanguine dans les organes pelviens.

En cas de processus inflammatoires stagnants, des procédures physiothérapeutiques peuvent également être prescrites, telles que:

  • électroanalgésie à impulsions courtes;
  • Traitement par micro-ondes et UHF;
  • phonophorèse endovasculaire;
  • thérapie laser et laser magnétique.

Traitement à domicile

Si la vessie est refroidie, le traitement peut être utilisé avec l'utilisation de médecines alternatives, mais uniquement sur recommandation d'un phytothérapeute. En règle générale, une telle thérapie est appropriée pour le soulagement des symptômes désagréables dans les premiers stades de l'inflammation. Pour éliminer la douleur et l'inflammation du canal urétral et de la vessie, utilisez les outils suivants:

  • bains sédentaires. Versez de l'eau tiède dans le bain et ajoutez-y 1 litre de décoction de prêle ou de graines de lin. Effectuez la procédure quotidiennement pendant 15 minutes maximum;
  • infusion de persil. Hachez un bouquet de persil et remplissez-le avec 250 ml d'eau bouillante. Prendre 1 cuillère à soupe. l perfusion forcée 20 minutes avant les repas;
  • décoction de la collection d'herbes. Mélanger 1 cuillère à soupe. l gryzhnika d'herbe broyée, feuilles de bouleau et verge d'or. Remplissez tous les 1 l d'eau et faites bouillir. Consommez 50 ml de bouillon filtré par jour.

Si la personne a refroidi sa vessie, un traitement à domicile doit être instauré dès l'apparition des premiers signes de cystite. Ainsi, il est possible d'empêcher le développement ultérieur du processus inflammatoire dans le canal urétral.

Suppositoires pour les femmes atteintes de cystite

Selon les experts, le plus efficace dans le traitement de la cystite féminine sera la bougie. Les composants des suppositoires vaginaux atteignent rapidement les foyers d'inflammation et inhibent l'activité de la flore pathogène. Le nombre de médicaments efficaces comprend:

  • "Hexicon" - bougies aux propriétés antiseptiques prononcées. La préparation comprend de la chlorhexidine, qui empêche le développement d'agents pathogènes à l'intérieur des organes muqueux du petit bassin. Les bons homologues sont les suppositoires "Diflucan" et "Pimafucin";
  • La "bétadine" est un médicament à large spectre qui appartient aux antibiotiques. Les composants de l'agent sont actifs contre la plupart des bactéries aérobies;
  • "Polygynax" - bougies à action anti-inflammatoire, qui éliminent rapidement le gonflement des tissus, ce qui facilite la miction. Ils ne créent pas de dépendance et peuvent donc être suivis par de longs cours.

Comprimés pour le traitement de la cystite

Que boire des pilules avec une vessie froide? Divers groupes de médicaments sont utilisés pour éliminer le processus inflammatoire et soulager les symptômes de la maladie. Certains d'entre eux n'éliminent que les symptômes, le second - élimine l'inflammation, et d'autres encore - détruisent la flore pathogène. Avec la cystite, le moyen le plus efficace sera:

  • "Drotaverin" - un analgésique, appartenant au groupe des analgésiques myotropes. Réduit la turgescence musculaire, ce qui aide à éliminer les spasmes et la douleur;
  • «Fitolysin» est un agent désinfectant et anti-inflammatoire à base de plante. Il a un effet antibactérien prononcé;
  • "Tsiston" - phytopreparation de l'action anti-inflammatoire et diurétique. Inhibe l'activité des bactéries à Gram positif et aide à éliminer la douleur;
  • "Monural" - un antibiotique avec des propriétés antiphlogistiques. Détruit les parois des cellules pathogènes, ce qui contribue à leur mort.

Préparations pour la cystite infantile

L'enfant a refroidi la vessie comment traiter? Au début du développement du processus inflammatoire, il est nécessaire de respecter les mesures suivantes:

  • observer le repos au lit pendant 4-5 jours;
  • s'en tenir à un régime simple, excluant du menu les épices et les sucreries;
  • boire plus (tisanes, boissons aux fruits, jus de fruits);
  • prendre des bains avec des décoctions d'Hypericum, camomille, calendula.

Que se passe-t-il si le bébé a la vessie froide et que la maladie progresse? Pour éliminer la flore pathogène dans les organes pelviens en thérapie pédiatrique, utilisez des médicaments tels que:

Conclusions

Pour un diagnostic précis, vous devez contacter un spécialiste qui déterminera l'agent responsable et vous prescrira un traitement adéquat. Pour éliminer les symptômes désagréables, vous pouvez utiliser un bain avec une décoction d’herbes médicinales, vous en tenir à un régime alimentaire doux et utiliser des infusions d’action anti-inflammatoire. La pharmacothérapie implique l’utilisation de médicaments tels que Monural, Cystone, Augmentin et Polygynax.

Plus D'Articles Sur Les Reins