Principal Traitement

Traitement de la cystite par physiothérapie

La cystite est un processus inflammatoire dans le corps localisé dans la région de la vessie. Le plus souvent, cette pathologie est diagnostiquée chez la femme, par nature, avec des uretères larges et courts, à travers lesquels la microflore pathogène pénètre facilement dans le corps. Un traitement médicamenteux est utilisé pour traiter cette maladie. Mais pour obtenir un effet thérapeutique prononcé, il est nécessaire d’appliquer une approche intégrée. La physiothérapie pour la cystite est une méthode éprouvée et sûre pour aider à se débarrasser des symptômes d'inflammation de l'urée.

Cystite: causes, symptômes, méthodes de traitement

La cystite est une maladie des voies urinaires dans laquelle la vessie souffre principalement. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes. Vous pouvez également identifier le caractère saisonnier de la maladie - il s'agit de la période automne-hiver, lorsque le corps humain est exposé à l'hypothermie et que le système immunitaire est complètement épuisé.

Le tableau clinique de cette maladie est si caractéristique et si prononcé qu’un patient, après avoir déjà eu une cystite, sera en mesure de l’identifier sans équivoque, après avoir remarqué les premiers symptômes alarmants. Le signe clinique principal est le besoin fréquent d'uriner avec une douleur intense dans le bas de l'abdomen d'un personnage coupant. Les principaux symptômes peuvent inclure faiblesse, frissons, fièvre, douleurs dans le bas du dos et muscles des jambes.

Pendant l'acte de miction, la quantité d'urine est rare et il peut y avoir des particules de sang, du pus, du mucus. Si vous ne faites pas appel à un médecin immédiatement, la phase aiguë de la maladie peut devenir chronique et tourmenter le patient, avec de fréquentes rechutes tout au long de sa vie. La microflore pathogène, qui peut pénétrer dans le corps de différentes manières, est la cause de la cystite. Les facteurs suivants contribuent à la propagation de l'infection:

  • l'hypothermie;
  • système immunitaire affaibli;
  • la présence de foyers d'infection chronique;
  • manque de règles d'hygiène intimes;
  • déséquilibre hormonal.

Pour le traitement de la cystite, utilisez des médicaments antibactériens, antipyrétiques, analgésiques, urosepticheskie. En pharmacie moderne, il existe des médicaments pour une seule dose, mais tous les médecins sont convaincus que, pour obtenir un effet thérapeutique stable, il est nécessaire de choisir un complexe médical spécial, qui doit obligatoirement inclure la thérapie physique, dans le traitement de la cystite chez la femme.

Physiothérapie: méthodes, indications et contre-indications

La physiothérapie est une méthode de traitement de diverses maladies humaines basée sur des facteurs physiques tels que le courant électrique, le champ magnétique, la chaleur, le froid et diverses radiations. La particularité de cette méthode est qu’elle est sûre, efficace et abordable. Dans le traitement de divers maux, les méthodes de traitement physiothérapeutiques n’ont pratiquement aucune contre-indication, sauf:

  • tuberculose ouverte;
  • saignements et troubles sanguins systémiques;
  • la présence de tumeurs diagnostiquées.

Les méthodes les plus simples de physiothérapie

Les méthodes de physiothérapie les plus simples sont considérées comme comprenant les effets thérapeutiques du froid et de la chaleur (une bouillotte, un sac de glace, des compresses froides et chauffantes). Il existe une croyance populaire selon laquelle, dès les premiers symptômes de la cystite, il est nécessaire de poser une bouillotte sur le bas-ventre ou de préparer un bain chaud. Cette recette a été utilisée par nos grands-mères, mais la médecine moderne interdit catégoriquement de pratiquer des procédures thermiques sans rendez-vous, le médecin traitant.

Après un bain chaud ou une bouillotte, la douleur sera vraiment moins vive car, sous l'action de la chaleur, les muscles se relâchent, le spasme des muscles lisses des voies urinaires est soulagé. Mais il convient de noter que sous l'action de la chaleur, la circulation sanguine dans les organes du petit pelvis est activée, que la microflore pathogène se propage facilement dans le corps et qu'un soulagement à court terme peut avoir des conséquences néfastes à l'avenir.

Par conséquent, toutes les procédures de physiothérapie doivent être prescrites par un médecin et seront effectuées sous la supervision du personnel médical.

Électrophorèse

L'électrophorèse est l'une des procédures physiothérapeutiques les plus populaires utilisées dans les maladies inflammatoires. Avec la cystite chez les femmes, cette méthode de traitement donne un bon effet thérapeutique. La base de cette méthode est le courant électrique, qui conduit les ions du médicament dans le foyer pathologique. En plus de l'effet anti-inflammatoire, l'électrophorèse soulage le gonflement des tissus, apaise et exerce un léger effet analgésique.

Induction

L'induction est un traitement avec un champ électromagnétique, qui convertit l'énergie mécanique en chaleur. Sous l'action de la chaleur, les vaisseaux sanguins se dilatent, le sang circule plus activement, la gravité du foyer inflammatoire diminue et les processus de régénération des parois de l'urée s'activent.

Thérapie magnétique

En physiothérapie, les effets thérapeutiques des champs magnétiques sur le corps humain sont activement utilisés. Après une telle procédure, le corps est débarrassé de la microflore pathogène, l'inflammation est éliminée et les processus de régénération de la membrane muqueuse de la vessie sont améliorés.

Échographie

Cette méthode de traitement physiothérapeutique peut être réalisée selon deux modes: haute fréquence et basse fréquence. Sous l'action des ultrasons sur les organes internes, ils sont facilement massés, ce qui permet d'améliorer la microcirculation du sang dans l'organe affecté, de supprimer l'inflammation et de tuer la microflore pathogène.

La thérapie EHF est l’effet sur le corps d’un champ électromagnétique de fréquence extrêmement élevée. Cette méthode de traitement est caractérisée par une pénétration précise et profonde des ondes dans le corps. La thérapie EHF a un effet anti-inflammatoire, antimicrobien, anti-œdème et analgésique.

Impulsion

Les courants d'impulsion ont également un effet positif sur le foyer inflammatoire, accélèrent le processus de régénération, soulagent le gonflement et l'inflammation des tissus. La particularité de cette méthode est que plus le pouls est court, plus sa pénétration est profonde.

Phonophorèse

Cette procédure s'appelle la phonophorèse endovasculaire. En utilisant des électrodes à ultrasons, le médicament appliqué sur la peau est injecté profondément dans les tissus. L'avantage de cette méthode est que la durée de son action atteint 2-3 jours après la procédure. Le médicament, administré dans le corps, produit un effet anti-inflammatoire local.

Hyperthermie

Une des méthodes modernes de kinésithérapie très efficaces, basée sur l'action de températures élevées. Les organes enflammés sont affectés par des dispositifs chimiothérapeutiques et à rayonnement spéciaux, qui permettent à la température dans l'organe affecté d'atteindre le niveau de disparition de la microflore pathogène. Dans le même temps, une augmentation des indicateurs de température est strictement contrôlée afin de ne pas endommager d'autres organes et systèmes.

La durée du cours de physiothérapie est déterminée par le médecin traitant. Généralement prescrit 10 à 14 procédures par cours. Souvent, pour améliorer l’effet, combinez plusieurs types de procédures, puis elles s’alternent tous les deux jours.

Aujourd'hui, le traitement de la cystite par la physiothérapie est disponible, efficace et sans danger, à condition que le traitement soit prescrit et exécuté par des professionnels de la santé hautement qualifiés.

Méthodes de physiothérapie pour la cystite

La physiothérapie pour la cystite peut améliorer l'état et réduire la douleur dans les plus brefs délais. Les procédures physiothérapeutiques pour l'inflammation de la vessie sont effectuées dans les hôpitaux des services d'urologie. Dans les hôpitaux, il existe de nombreuses méthodes de traitement de la cystite, les tactiques de traitement étant choisies individuellement par le médecin.

Objectifs du traitement de l'inflammation de la vessie

Avec l'apparition de douleurs en urinant, de boutures dans le bas de l'abdomen et d'une sensation de vidange incomplète de la vessie, une consultation urgente de l'urologue est nécessaire. Si elle n'est pas traitée, la cystite peut devenir chronique et entraîner des complications. Les urologues simultanément avec un traitement antibactérien et anti-inflammatoire prescrit une thérapie physique. Cela vous permet de:

  • réduire l'intensité de l'inflammation en améliorant la circulation sanguine et en normalisant les processus métaboliques;
  • éliminer la congestion urinaire en soulageant les spasmes des muscles lisses et en normalisant l'écoulement du contenu dans la vessie;
  • réduire l'intensité de la douleur;
  • augmenter l'efficacité de la pharmacothérapie.

La douleur est due à l'élimination du spasme et à l'amélioration de la nutrition des tissus. Le travail du système excréteur du corps est normalisé, la vessie commence à libérer activement l'urine et lavée. Cela accélère le processus d'élimination des agents pathogènes et des toxines.

L'efficacité

Le plus souvent, les femmes consultent des urologues atteintes de cystite. Cela est dû aux particularités de la structure des organes urinaires: chez la femme, l'urètre a la forme d'un entonnoir, il est court et les bactéries pénètrent plus facilement dans la vessie.

Une maladie rénale peut également déclencher une cystite.

La combinaison de la physiothérapie et du traitement médicamenteux permet de soulager rapidement les symptômes et d’empêcher la transition d’une forme aiguë de la maladie à une forme chronique.

La physiothérapie doit être effectuée sous la surveillance du personnel médical. L'efficacité maximale des procédures physiothérapeutiques contre la cystite peut être atteinte si elle est correctement sélectionnée.

La physiothérapie aide à améliorer les processus métaboliques. De ce fait, les composants des médicaments commencent à mieux pénétrer dans les tissus et à pénétrer directement dans l'inflammation.

Indications pour

La physiothérapie est prescrite par un médecin. Il sélectionne une combinaison des méthodes les plus efficaces, à l'aide desquelles il est possible de normaliser l'état de la cystite dans les plus brefs délais.

Des procédures physiques sont prescrites dans de tels cas:

  • syndrome de douleur;
  • inflammation dans les voies urinaires;
  • gonflement grave des tissus;
  • absence d'effet du traitement médicamenteux.

Avant de commencer la physiothérapie, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de contre-indications. Ne pas effectuer la procédure à température élevée, processus purulents inflammatoires et la présence de tumeurs.

Méthodes à effet anti-inflammatoire

Une série de procédures de physiothérapie visant à réduire l'intensité du processus inflammatoire est prescrite à la fois lors de l'exacerbation de la maladie et lors de la rémission. Avec leur aide, vous pouvez soulager les spasmes musculaires des organes urinaires, rétablir l'écoulement de l'urine et normaliser le métabolisme dans les tissus enflammés.

Induction

Une méthode de traitement de la cystite en utilisant l'électricité. L'induction est le champ électromagnétique qui génère de l'énergie mécanique. Les tissus de la vessie sont restaurés sous l'influence de la chaleur produite.

La procédure contribue à l'expansion des vaisseaux sanguins, améliore le fonctionnement des voies urinaires, améliore la circulation sanguine.

Magnétophorèse

À l'aide d'un appareil spécial, un champ magnétique basse fréquence est créé. Sous son influence, les ions de médicaments qui pénètrent dans la peau sont acheminés vers la muqueuse de la vessie.

Pour obtenir cet effet, plusieurs procédures sont nécessaires.

Électrophorèse

Le principe de la magnétophorèse et de l'électrophorèse est similaire. Seulement pendant l'électrophorèse, les ions des substances médicinales sont délivrés dans la zone enflammée sous l'influence du courant électrique. Au cours de la procédure, des impulsions sont créées qui stimulent les ions des médicaments utilisés pour se déplacer dans une direction donnée.

Après plusieurs procédures d'électrophorèse pour la cystite:

  • diminue la sévérité du processus inflammatoire;
  • tissu régénéré;
  • l'enflure disparaît;
  • l'état des vaisseaux est normalisé;
  • passer la douleur.

La procédure active le processus d'élimination des agents pathogènes de la vessie. Avec son aide, un micro-massage des organes enflammés est effectué. Cela aide à améliorer le métabolisme des tissus.

L'électrophorèse est réalisée avec des médicaments antibactériens (érythromycine, furadonine). Il est également possible de procéder à une électrophorèse interstitielle, les médecins le prescrivent pour la cystite chronique.

Thérapie EHF

La procédure est basée sur l'exposition à un champ magnétique haute fréquence. Les ondes magnétiques générées pénètrent profondément dans les tissus enflammés, contribuant ainsi à réduire la douleur et l'inflammation associées à la cystite. C’est une méthode d’acupression, la thérapie EHF n’affecte pas les organes situés près de la vessie.

Après plusieurs traitements, l'inflammation et la douleur disparaissent.

Grâce à cette physiothérapie, les agents pathogènes à l'origine de l'apparition de la cystite sont détruits.

Ultrason de fréquences différentes

Lors de l'utilisation d'ultrasons haute et basse fréquence, les ondes électriques affectent les tissus de la vessie enflammés.

Sous leur influence:

  • la microflore pathogène est détruite;
  • l'inflammation diminue;
  • stimule la circulation sanguine dans les tissus et organes touchés;
  • la perméabilité capillaire diminue.

C'est une méthode universelle de physiothérapie, dont l'utilisation masse les organes enflammés. Les électrodes sont situées au-dessus de la vessie. La procédure dure jusqu'à 10 minutes et les physiothérapeutes pour la cystite prescrivent 10 séances.

Hirudothérapie

L'hirudothérapie est un traitement efficace contre la cystite. Avec l'utilisation de sangsues médicales, vous pouvez arrêter les symptômes de la maladie. L'hirudothérapie est prescrite en association avec d'autres méthodes de physiothérapie.

Sous l'influence de sangsues:

  • effet de drainage lymphatique est atteint;
  • circulation sanguine normale dans la vessie;
  • processus de sortie de l'urine améliore;
  • la douleur est minimisée;
  • stimule le flux d'oxygène vers les zones enflammées;
  • les défenses locales du corps sont améliorées.

Les sangsues collent aux points biologiquement actifs, aident à se débarrasser de la cystite et à normaliser le travail du corps.

Laser

La physiothérapie au laser stimule le système urogénital avec une courte série d’impulsions de courant à haute vitesse. La procédure aide à éliminer la douleur dans le bas-ventre avec la cystite en réduisant l'inflammation et en éliminant les spasmes.

La thérapie est réalisée avec des radiateurs de la partie proche infrarouge avec une longueur d'onde de 0,8-0,9 microns. Le patient est placé sur le dos de manière à ce que ses jambes soient pliées au genou et écartées.

L'impact se répercute sur l'articulation pubienne dans la ligne médiane de l'abdomen ou dans la région de l'entrejambe.

Le temps de la procédure est de 5 minutes, il est conseillé de les faire le matin. La physiothérapie au laser est réalisée dans le cadre d’un maximum de 10 procédures.

Thérapie magnétique

Un effet positif sur les organes enflammés est obtenu en créant un champ magnétique. Une telle physiothérapie permet à la vessie d'éliminer l'infection. Sous l'influence d'un champ magnétique contrôlé, les tissus sont saturés en oxygène, ce qui accélère le processus d'alimentation en nutriments de l'organe enflammé.

Le patient est placé sur le dos et invité à écarter les jambes, en pliant les genoux. La buse du dispositif créant un champ magnétique est placée au-dessus de la vessie.

Hyperthermie

Sous l’influence de dispositifs chimiothérapeutiques, il est possible d’obtenir une augmentation de la température de certaines zones du corps. Il stimule la circulation sanguine intensive. Les températures élevées provoquent la mort des virus et des bactéries.

Courant d'impulsion

La méthode de traitement physiothérapeutique est destinée à soulager rapidement la douleur. Les impulsions agissent sur les terminaisons nerveuses et bloquent temporairement leur sensibilité. En cas de cystite, le courant pulsé des patients est anesthésié pendant 5-6 heures.

Phonophorèse

Il est possible de traiter la cystite par phonophorèse en utilisant une électrode à ultrasons. Appliquez un composé spécial pour nettoyer la peau et conduisez avec une électrode. La puissance des vagues varie pour augmenter ou diminuer la profondeur de l'impact. Le médicament administré par phonophorèse dure plusieurs jours.

Procédures antispasmodiques

La cause de la douleur et de l’aggravation de l’écoulement de l’urine dans la cystite est un spasme des parois de la vessie, de l’urètre, des uretères. La physiothérapie vous permet de vous débarrasser rapidement et efficacement des crampes.

Exposition à la chaleur

Pour la physiothérapie thermique faire des applications locales.

Au-dessus de l'organe malade, on impose une paraffine chauffée ou ozocérite.

Les muscles se détendent après la première intervention, mais pour obtenir l'effet souhaité, passez au moins 10 séances d'une durée de 25 minutes chacune.

Vibrothérapie et vibromassage

La vibrothérapie affecte la zone sélectionnée, elle est réalisée à l'aide d'un appareil générant un courant basse fréquence.

Cette physiothérapie stimule la circulation sanguine et a un effet analgésique. Le massage vibratoire est conçu pour réduire la fréquence des contractions du muscle cardiaque et détendre les fibres du muscle lisse vasculaire. Il tonifie le système nerveux et élimine les spasmes.

Pélothérapie

Une méthode de physiothérapie utilisant des tampons en boue ou en appliquant de la boue.

La pélothérapie est prescrite selon un cycle de 15 interventions d’une durée de 45 minutes chacune.

Conduire les procédures tous les deux jours.

Irradiation infrarouge

Dans la cystite, la physiothérapie avec rayonnement infrarouge stimule le flux sanguin et augmente la température locale. Il réduit les spasmes musculaires. Irradier la région hypogastrique pendant 20 minutes chaque jour.

Soulagement de la douleur

Réduire la gravité de la douleur en utilisant des méthodes analgésiques de physiothérapie.

Electroanalgésie pulsée

Le traitement de la cystite est effectué avec les chocs actuels, qui ont des effets anti-inflammatoires et antispasmodiques. Les impulsions aident à réduire la douleur dans l'abdomen, la résorption de l'œdème et la normalisation de la structure du tissu.

Irradiation Souf

Pour le traitement de la cystite chronique, les zones paravertébrales (zones proches de la colonne vertébrale) sont irradiées à partir de 2 biodoses. L'irradiation en soufre bloque les conducteurs nociceptifs, responsables de la douleur, ce qui permet d'obtenir un effet analgésique.

Thérapie diadynamique

Le traitement par courant permet d'obtenir un effet de vibration.

Utilisez une fréquence comprise entre 50 et 100 Hz. Les électrodes de l'appareil sont situées dans la région lombaire ou au-dessus du pubis.

Méthodes diurétiques

Il est possible d'accélérer la découverte d'agents pathogènes de la cystite à l'aide de méthodes de physiothérapie à effet diurétique.

Thérapie Amplipulse

Le corps du patient souffrant de cystite est affecté par des courants sinusoïdaux d'une fréquence de 5 à 10 Hz. Une série d'impulsions forme un centre d'irritation dans le système nerveux central et augmente la production d'endorphines. La thérapie est conçue pour augmenter le tonus des muscles de la vessie et détendre le sphincter. La thérapie physique est effectuée quotidiennement, la durée de la séance est de 10 minutes, la durée du traitement est de 7 interventions.

Bains de siège

Des bains d'iode-brome et de chlorure de sodium sont prescrits pour la cystite avec hypertonicité de la membrane musculaire de la vessie. Pour l'hypotension, l'atonie musculaire est recommandée dans les bains au radon.

Physiothérapie pour la cystite chez les femmes

Laisser un commentaire

Un remède efficace qui soulage la douleur dans l'inflammation de la vessie - la physiothérapie. Les procédures de physiothérapie pour la cystite affectent activement l’inflammation, la réduisant. La variété des types, où chaque technique a son propre but et garantit l'amélioration de l'état du patient, est frappante. La durée du traitement antibiotique dépend du bien-être du patient. Il n'y a presque pas de contre-indications à ce type de traitement.

Méthodes physiothérapeutiques de traitement de la cystite chez les femmes

La physiothérapie est utilisée dans le processus inflammatoire du système urinaire. Pour améliorer l'état du patient, vous devez suivre un traitement complet. Les électrodes sont fixées au dessus de la partie pubienne, un faible courant électrique les traverse. Il détend les muscles de la vessie, réduisant ainsi la douleur. En conséquence, les femmes sont éliminées inflammation, douleur, gonflement, améliore la circulation sanguine.

L'utilisation d'un rayonnement magnétique, d'ultrasons ou d'électricité est prescrite par un médecin spécifiquement pour chaque patient.

Méthodes anti-inflammatoires

Parmi les qualités positives du traitement, il convient de noter la facilité d'utilisation et l'absence d'effets secondaires. Un traitement de physiothérapie est recommandé au stade aigu ou pendant la rémission. Lorsque la cystite est utilisée pour rétablir l'écoulement de l'urine de la vessie et éliminer les spasmes douloureux. Types de traitements anti-inflammatoires efficaces pour la cystite:

  • La magnétophorèse est réalisée exclusivement sur les recommandations du médecin.

Magnétophorèse - introduction d'agents thérapeutiques dans la membrane muqueuse de la vessie à l'aide d'un champ magnétique. Le résultat de la première application de la technique est difficile à déterminer, ce qui contribue à la méfiance des patients. Réalisé exclusivement sur les recommandations du médecin.

  • Électrophorèse. La base est le courant électrique. La thérapie fournit des médicaments à un site spécifique. L'électrophorèse stimule les ions à se déplacer dans la direction souhaitée. Le courant dirige le médicament vers l'organe malade. Une fois dans le corps, le médicament contribue à la dégradation des ions. Il a un effet curatif, calme et détend. L'électrophorèse soulage les poches, combat l'inflammation, garantit la stimulation du métabolisme, la capacité de générer de la peau dans les couches profondes et le micromassage des tissus.
  • L'induction est l'utilisation d'un courant électrique. Le tissu de la vessie restaure la chaleur générée par l'énergie mécanique. La procédure améliore la circulation sanguine et les voies urinaires, dilate les vaisseaux sanguins.
  • La thérapie magnétique est basée sur la création d'un champ magnétique et la régulation de son intensité. Le corps est affecté par un champ magnétique, il aide à éliminer les infections et les virus. Un équipement approprié est requis pour ce traitement. Une buse spéciale est placée sur le site de la maladie. Le résultat est un renouvellement cellulaire et un système urogénital sain.
  • Échographie de différentes fréquences. Le massage des organes internes inflammatoires est effectué, la circulation sanguine s'améliore et l'immunité augmente. Les ultrasons ont un effet néfaste sur les agents responsables de la cystite et ont un effet anti-inflammatoire.
  • La thérapie EHF contribue à la pénétration précise du champ électromagnétique dans l'environnement enflammé, sans mettre en péril les organes situés à proximité. La vague pénètre profondément dans les tissus, soulageant la douleur et réduisant l'inflammation. Par la suite, la maladie est éliminée, les agents pathogènes et les infections meurent.
  • Courant d'impulsion. Plus l'intervalle entre les impulsions est petit, plus la pénétration du courant est intense.
  • L'hyperthermie. Effets intensifs des dispositifs chimiothérapeutiques sur les cellules tissulaires enflammées. Améliorer la circulation sanguine. De ce fait, certaines zones du corps ont une température élevée, entraînant la mort de virus et de bactéries. Il y a un contrôle sur la température des organes.
  • Electroanalgésie pulsée. En raison d'une série de chocs actuels, il y a une diminution de la douleur abdominale et de la vessie. Les hautes fréquences réduisent les crampes et garantissent un effet anti-inflammatoire. Les légumineuses suppriment la douleur, normalisent la structure des tissus, dissolvent le gonflement. L'effet final est observé immédiatement après.
  • Phonophorèse Pour commencer le traitement, une substance est appliquée sur la peau. À l'aide d'une électrode à ultrasons, des mouvements sont effectués sur le corps. La puissance des vagues peut être ajustée.
  • Lorsque la fièvre est contre-indiquée dans toute physiothérapie.

    Il existe des contre-indications à l'utilisation de la physiothérapie dans la cystite:

    • intolérance actuelle;
    • fièvre
    • tendance saignante;
    • formations tumorales;
    • processus suppuratifs inflammatoires.

    La physiothérapie pour la cystite est une combinaison des effets physiologiques et thérapeutiques de facteurs naturels et artificiels sur le corps humain. L'utilisation de la chaleur, des vibrations ou des ultraviolets aide à réduire l'inflammation de la vessie. Tous les patients appliquent à des procédures de physiothérapie. Les procédures de physiothérapie sont considérées comme une méthode de rééducation sans douleur et sans danger, en raison du minimum de stress subi par le corps humain.

    La physiothérapie couvre un large éventail d’actions, grâce auxquelles le patient reçoit un traitement adéquat contre la cystite aiguë ou chronique.

    Méthodes de myorelaxage

    La thérapie physique est choisie sur la base des observations individuelles du médecin et du patient. Chaque méthode améliore l'effet des médicaments et contrôle la réception des zones touchées. Des mesures de physiothérapie sont nécessaires pour éliminer les infections des couches profondes. Ainsi, la physiothérapie accélère le processus d'élimination des infections et conduit au rétablissement du patient. Physiothérapie relaxante musculaire efficace:

    • Thérapie par la chaleur. L'utilisation d'applications thermiques sur la zone du corps du patient. Les applications de paraffine fondue et d'ozokérite, situées sur le corps, aident à réduire les spasmes musculaires. Effectuer un cours médical de 10 procédures. Une session prend 25 minutes.
    • Irradiation infrarouge. Les spasmes musculaires sont réduits en augmentant le flux sanguin et la température. Chaque jour, 20 minutes irradiées au bas de l'abdomen. Session - jusqu'à 10 procédures.
    • Thérapie par ultrasons.
    • Vibrothérapie. La méthode consiste à exposer un courant de basse fréquence à une partie du corps. La thérapie a un effet analgésique et améliore la circulation sanguine.
    • Vibromassage réduit la fréquence cardiaque et provoque la relaxation des cellules lisses dans les parois des vaisseaux sanguins. Cela donne du tonus au système nerveux et garantit une cessation complète de la douleur.
    • Pélothérapie. Il est appliqué selon la méthode de cicatrisation avec des tampons de boue pour femmes ou en appliquant une couche de boue sur la zone de la «culotte». La procédure peut durer jusqu'à 45 minutes, en alternance. Cours - 15 procédures.
    Retour à la table des matières

    Méthodes analgésiques

    La physiothérapie analgésique pour éliminer la cystite est utilisée pour réduire la douleur et réduire l'inflammation:

    • Thérapie diadynamique. Les électrodes sont placées dans la région lombaire ou au-dessus du pubis. Le courant est appliqué jusqu'à l'obtention d'un effet de vibration. Cours de traitement - jusqu'à 10 procédures. Cette technique va soulager la douleur.
    • Suf-irradiation. La procédure est effectuée pour réduire la douleur. Le blocage des conducteurs nociceptifs assure un soulagement de la douleur.
    Retour à la table des matières

    Méthodes diurétiques

    La physiothérapie diurétique est utilisée pour éliminer les agents pathogènes:

    • Thérapie Amplipulse. Augmente le tonus de la vessie et détend le sphincter. Les électrodes sont transversales. Effectuer une physiothérapie tous les jours pendant 10 minutes. Durée du cours - 7 sessions.
    • Boire de l'eau minérale. Appliquez des eaux peu minérales, chlorées et sulfatées contenant des substances utiles. La température de l'eau est de 24–30 ° C. Il est recommandé de boire 300 ml de liquide 4 fois par jour. Le cours dure jusqu'à 25 jours.
    • Bains minéraux sessiles. Pour le traitement des processus inflammatoires chez les femmes, utilisez des bains de chlorure de sodium et de bromure, ainsi qu'un complexe de consommation d'eau de radon avec l'adoption du bain de radon.

    Avec un traitement complexe de la cystite avec l'utilisation de la physiothérapie, il est possible de faciliter et d'arrêter le processus de destruction. L'utilisation de la physiothérapie au premier stade de la maladie conduit à une guérison complète. N'utilisez pas plusieurs méthodes en même temps. Une méthode améliore l'effet d'une autre, mais nuit et aggrave la cystite. Il est important de ne pas se soigner et de s'en tenir aux prescriptions du médecin.

    L'utilisation de coussins chauffants ou de traitements thermiques pour l'inflammation du système génito-urinaire est interdite. Physiothérapie réalisée avec les instructions du médecin. L'utilisation du réchauffement à la maison est un bon environnement pour la croissance des infections.

    La physiothérapie aide à éliminer:

    • sensations de douleur;
    • processus inflammatoires;
    • détend les muscles à l'étroit;
    • normaliser les processus métaboliques du corps;
    • libérer les processus nerveux étranglés.

    La physiothérapie est une méthode efficace de traitement de la cystite chronique ou aiguë chez la femme. La kinésithérapie adoucit les structures adhésives et les rend plus fines. Cela aide à réduire la douleur et la génération de tissus. Il est nécessaire de traiter la cystite dans un complexe, exclusivement après l'examen. La physiothérapie aidera à se débarrasser de la douleur et à éliminer complètement la cause de la maladie.

    Types de physiothérapie utilisés dans la cystite

    Souvent, les médicaments ne peuvent pas toujours aider avec la cystite. Pour réduire l'inflammation, éliminer la douleur et les symptômes gênants, les médecins prescrivent en outre un traitement de physiothérapie.

    Traitement de la cystite avec électrophorèse

    Cette procédure est basée sur la livraison de médicaments (antiseptiques et antibiotiques) à la destination.

    Pour ce faire, l’utilisation d’un dispositif spécial génère un courant électrique qui aide les ions du médicament à se déplacer dans la bonne direction, accélérant ainsi l’administration du médicament dans l’organe enflammé. Une telle physiothérapie pour la cystite a les propriétés bénéfiques suivantes:

    • Réduit l'inflammation;
    • Apaise et détend;
    • Enlève les poches;
    • Tue les agents pathogènes;
    • Accélère les processus métaboliques.

    En outre, l'électrophorèse favorise le micro-massage des tissus et des organes, grâce auquel les sensations de douleur sont sensiblement réduites.

    Thérapie magnétique

    Cette méthode physiothérapeutique est l’une des plus efficaces pour traiter la cystite chez les hommes et les femmes. Son essence réside dans l'influence d'un champ magnétique, dont l'intensité peut être régulée, sur l'organe enflammé. Il en résulte une désinfection des tissus et la destruction des virus, des bactéries et des substances toxiques.

    Induction

    La méthode d'inductothermie est basée sur le traitement de l'inflammation électrique. Dans ce cas, le champ électrique généré contribue au travail mécanique avec le dégagement d’énergie thermique. En conséquence, la lumière des vaisseaux se dilate, le flux sanguin s'accélère, le système urinaire reprend son travail.

    Magnétophorèse

    Cette méthode de physiothérapie de la cystite est semblable à celle de l’électrophorèse dans son mode d’action. Mais dans ce cas, les ions du médicament sont injectés dans les muqueuses de la vessie enflammée au moyen d'un champ magnétique généré. Cette procédure n'est prescrite que par le médecin traitant!

    Thérapie EHF

    L’essence d’une thérapie à très haute fréquence consiste à exposer très fréquemment les organes et les tissus enflammés du champ électromagnétique.

    Son principal avantage réside dans les effets ponctuels, dans lesquels les organes voisins ne sont pas affectés. Avec l'aide de la thérapie EHF, les femmes et les hommes soulagent l'inflammation, réduisent la douleur, éliminent les virus et les infections.

    Échographie basse et haute fréquence

    Le principe de fonctionnement de cette procédure consiste en l’effet sur le centre de l’inflammation des ondes électriques de très haute fréquence. La thérapie UHF dans le traitement de la cystite a les propriétés suivantes:

    • Détruit les agents responsables de la maladie;
    • Soulage l'inflammation;
    • Améliore le flux sanguin dans les organes et les tissus.

    La thérapie par ultrasons est une méthode physiothérapeutique universelle utilisée dans de nombreuses maladies inflammatoires.

    Hyperthermie

    La méthode consiste en l’effet des radiations et des dispositifs chimiothérapeutiques sur les tissus et organes enflammés. Lorsque cela se produit, une augmentation de la température se produit au point d'impact de l'appareil, ce qui entraîne une amélioration de la circulation sanguine, la destruction des bactéries et une diminution de l'inflammation.

    Cette physiothérapie ne devrait être prescrite que par le médecin traitant. Un chauffage inadéquat des organes pelviens à domicile peut entraîner des complications (développement d'une cystite de rayonnement), etc., en particulier chez les femmes.

    Thérapie au laser

    Au cours de cette procédure, un effet de courant à grande vitesse sur les sites d'inflammation se produit. Dans le même temps, les spasmes sont réduits, la douleur est éliminée, le gonflement est éliminé, la structure des cellules et des tissus est normalisée, la circulation sanguine est améliorée et le processus de récupération est stimulé.

    Hirudothérapie

    L'hirudothérapie est un traitement assez spécifique, mais non moins efficace, de la cystite. En règle générale, il est prescrit non pas comme une procédure indépendante, mais en association avec la physiothérapie et le traitement médicamenteux.

    La procédure consiste à appliquer des sangsues sur les zones enflammées, ce qui normalise le métabolisme et la circulation sanguine dans les organes, stimule l'apport d'oxygène dans les tissus, détruit l'infection et augmente l'immunité locale.

    La gamme des procédures physiothérapeutiques dans le traitement de la cystite est assez large. En règle générale, ils sont prescrits en association avec des médicaments. Il est important de se rappeler que seul un médecin peut prescrire le traitement nécessaire. Vous ne devez pas faire de devoirs pour éviter les complications.

    Méthodes et résultats de la physiothérapie pour la cystite

    Le traitement complet de l'inflammation de la vessie est rarement évité en prenant des médicaments seuls. Afin d'obtenir des résultats positifs plus rapides et plus stables, les médecins recommandent de soutenir cette approche avec des méthodes d'impact locales sur l'organe affecté. La physiothérapie pour la cystite permet, non seulement dans un court laps de temps, de soulager l’état du patient. Il restaure le cours normal des processus physiologiques, ce qui conduit à l'élimination de la cause même de la maladie. S'il n'est pas possible de consulter des spécialistes ayant ces objectifs, vous devriez envisager des options de traitement à domicile.

    Contenu de l'article

    Objectifs de la physiothérapie pour l'inflammation de la vessie

    En raison de la nature du système urogénital, la cystite est beaucoup plus fréquente chez les femmes que chez les hommes ou les enfants. Ces caractéristiques sont la raison pour laquelle le processus passe souvent de la phase aiguë à la phase chronique, ou se propage aux organes voisins, provoquant ainsi le développement de complications. Les effets négatifs de la maladie peuvent être prévenus. Pour ce faire, il vous suffit de commencer le traitement à temps et de ne pas abandonner les méthodes efficaces de physiothérapie, qui sont actuellement très développées.

    Les procédures spéciales locales donnent les résultats suivants:

    1. L'inflammation diminue. En raison de l'amélioration de la circulation sanguine locale, les processus métaboliques sont normalisés, ce qui entraîne une diminution rapide de la gravité de l'œdème tissulaire.
    2. La stase de l'urine est éliminée. Les spasmes des muscles lisses de la vessie sont éliminés, le courant de son contenu est normalisé. Cela permet au système excréteur de rincer l'organe avec le liquide entrant et d'éliminer plus rapidement les microbes et leurs toxines.
    3. Les sensations douloureuses passent. Ceci est le résultat de l'élimination des spasmes et d'une nutrition plus active des tissus.
    4. L'efficacité du traitement médicamenteux est accrue. Un effet positif sur les processus métaboliques dans les tissus du corps conduit à un travail plus actif des principaux composants des médicaments utilisés.

    N'oubliez pas qu'il existe également des contre-indications à une méthode de traitement aussi douce et sûre que la thérapie physique.

    Certaines personnes ont une intolérance actuelle et peuvent donc ne pas suivre certaines directions.

    Méthodes efficaces avec effet anti-inflammatoire

    Certaines méthodes de traitement étroit peuvent être appliquées à la maison. Mais il faut tenir compte du fait que la physiothérapie en cas de cystite, pratiquée dans un établissement médical, donne les résultats positifs les plus prononcés. La liste des séances, leur fréquence et la durée du cours doivent être déterminées par le médecin. Au cours des procédures, il est nécessaire de surveiller l'évolution de l'état du patient et, si nécessaire, de modifier le schéma thérapeutique.

    Principes de magnétophorèse

    Pendant la manipulation, le champ magnétique et la substance active sont utilisés. Le médicament est injecté dans la membrane muqueuse de la vessie par exposition à des ondes magnétiques.

    Ne vous attendez pas à des résultats positifs après la première approche. Pour obtenir l'effet souhaité, vous devez suivre plusieurs procédures.

    Caractéristiques de l'électrophorèse

    Dans ce cas, la substance active est amenée aux zones désirées à l'aide d'un courant électrique. Ses impulsions font que les ions du composé de traitement se déplacent dans une direction donnée. Le résultat est une liste complète d'effets positifs: élimination de l'œdème, lancement de processus de régénération, relaxation musculaire, élimination de l'inflammation.

    Description du processus d'inductothermie

    Le courant électrique est également utilisé ici, mais à d'autres fins. En raison de l'énergie du type mécanique, la chaleur est fournie au tissu. Il dilate les vaisseaux sanguins, rétablissant le processus de circulation sanguine. Cela conduit à un apport sanguin amélioré aux tissus et à une augmentation de la fonctionnalité des voies urinaires.

    Propriétés de la magnétothérapie

    À l'aide d'aimants situés au-dessus de la zone à problèmes, un champ magnétique est créé. Il affecte l'évolution des processus biochimiques dans les tissus et les purifie des virus, bactéries et autres organismes pathogènes. Les cellules sont littéralement mises à jour, rétablissant ainsi la santé du système génito-urinaire.

    Utilisation de l'échographie

    Les ultrasons sont utilisés pour masser les tissus endommagés et inflammables. Cela stimule l'immunité locale et améliore l'apport sanguin à l'organe. Selon les médecins, l’effet anti-inflammatoire dans ce cas est également dû à l’effet destructeur des ultrasons sur la majorité des microbes.

    Avantages EHF

    Cette approche utilisant le champ électromagnétique est caractérisée par une précision accrue de l'exposition. Les signaux ne pénètrent que dans l'environnement malade, pénètrent profondément dans les tissus et soulagent l'inflammation, soulageant ainsi la douleur. Le processus contribue à la mort des agents pathogènes et à l’élimination complète du foyer de la maladie.

    Objectifs de l'hyperthermie contrôlée

    Une séance implique une augmentation artificielle locale de la température corporelle due à l'influence de radiations ou d'agents chimiques. Le chauffage des tissus entraîne la mort de l'agent pathogène, ce qui confère l'effet antibactérien souhaité, même en cas de résistance des agents pathogènes aux médicaments antimicrobiens. La procédure est très compliquée et nécessite des spécialistes hautement qualifiés. Elle est donc utilisée exclusivement pour des indications spéciales.

    Techniques aux propriétés antispasmodiques

    L’évolution de la cystite chez la femme s'accompagne dans la plupart des cas de sensations douloureuses et de problèmes d’écoulement de l’urine. Cela est dû au spasme des couches musculaires des parois de l'organe, de l'uretère et de l'urètre. Les médicaments peuvent être utilisés pour éliminer le phénomène pathologique, mais la physiothérapie donne également un résultat durable prononcé.

    Les plus de la thermothérapie

    Pour les effets thermiques favorisant la relaxation musculaire, vous pouvez utiliser des applications locales. Ils sont appliqués directement au-dessus de l'organe malade pendant environ 25 minutes. L'ozokérite, la paraffine ou leur association constituent le principal ingrédient actif. La durée du traitement est rarement inférieure à 10 procédures, malgré l’effet immédiat.

    Utilisation du rayonnement infrarouge

    Stimule également une augmentation de la température locale, augmentant le flux sanguin dans une zone donnée. Le bas de l'abdomen est exposé, la séance dure environ 20 minutes.

    Vibrothérapie et vibromassage

    En cas de vibrothérapie, des effets thérapeutiques sont réalisés sur une zone spécifique. Vibromassage est utilisé pour obtenir un effet positif général sur tout le corps. Cela conduit à la relaxation des vaisseaux sanguins et augmente le ton du système nerveux. Résultat: éliminer les spasmes inutiles et atténuer le tableau clinique de la cystite.

    Qu'est ce que la pélothérapie?

    C'est une méthode de traitement des processus inflammatoires à l'aide d'applications de boue. Dans le cas de la cystite, des applications spéciales sont indiquées sur la «zone de la culotte» ou l'utilisation de tampons médicaux spéciaux.

    Approches pour réduire la douleur

    Toutes les techniques ci-dessus ont un effet analgésique prononcé. Surtout ceux dont l'action vise à éliminer les spasmes. Dans le cas du syndrome douloureux persistant, d'autres approches plus efficaces peuvent être utiles. Par exemple, vous pouvez essayer une suf-irradiation au cours de laquelle un blocage des conducteurs nociceptifs est effectué, ce qui conduit à l’élimination complète de la douleur. Aussi de la douleur peut soulager la thérapie diadynamique, dans laquelle avec l'aide du courant est réalisé l'effet de la vibration, qui supprime le frisson.

    Techniques diurétiques efficaces

    L’excrétion urinaire active favorise le nettoyage rapide de la vessie des bactéries et de leurs toxines. Il empêche également la stagnation du liquide dans la cavité, ce qui permet au processus inflammatoire de se propager et de devenir plus prononcé. Enfin, l'utilisation de certaines méthodes de physiothérapie facilite simplement le processus d'aller aux toilettes, ce qui peut devenir un problème de cystite.

    Voici quelques méthodes simples et efficaces:

    • Boire de l'eau minérale. Les liquides doivent contenir peu de minéraux, de sulfates ou de chlorures.
    • Asseyez-vous au bain avec de l'eau minérale. Le meilleur effet est donné par les composés de bromure et de chlorure de sodium.
    • Thérapie Amplipulse. La disposition transversale d'électrodes spéciales sur la zone pubienne détend le sphincter et augmente le tonus du corps.

    À la maison, vous ne pouvez en utiliser que quelques-uns et vous devrez pour cela acheter des appareils spéciaux. Un bon résultat peut être obtenu avec l'aide de la douche vaginale, de la lixiviation, du mikroklizm et des bains. Pour les mettre en œuvre, il est permis d'utiliser des médicaments et des préparations naturelles de la médecine traditionnelle.

    Physiothérapie pour la cystite chez les femmes

    L'inflammation de la vessie, ou la cystite, doit être traitée de manière globale, y compris l'utilisation de la physiothérapie. Grâce à cette approche, le processus inflammatoire est arrêté, les désagréments et autres symptômes sont réduits, la guérison est plus rapide. Plus tôt le traitement est commencé, plus vite il sera possible de reprendre un mode de vie normal sans les symptômes de la cystite. Il n'y a presque pas de contre-indications à la physiothérapie. La physiothérapie pour la cystite est divisée en groupes en fonction de leur action: myorelaxants, anti-inflammatoires, analgésiques et diurétiques. Le choix de procédures spécifiques dépend de l'âge du patient et de la gravité de la cystite, des comorbidités et des contre-indications.

    Traitements de physiothérapie pour réduire l'inflammation

    La physiothérapie se caractérise par la simplicité de son utilisation et pratiquement pas de réactions secondaires. Ces procédures sont présentées à la fois pendant la période aiguë et au stade de la rémission. Les procédures anti-inflammatoires éliminent les crampes et la douleur, rétablissent le flux d'urine de la vessie. Le plus efficace:

    • électrophorèse. L'essence réside dans l'action du courant électrique, à l'aide de laquelle le médicament atteint mieux les couches profondes des tissus. Après électrophorèse, les œdèmes disparaissent, l'inflammation diminue, le métabolisme est stimulé, un micro-massage tissulaire est effectué;
    • la magnétophorèse est un analogue de l'électrophorèse, seul l'effet du médicament sur le corps est renforcé en raison de l'influence du champ magnétique;
    • L'inductothermie est une procédure basée sur l'action d'un courant électrique mesuré sur le corps. L'énergie mécanique génère de la chaleur, réchauffe la vessie. La circulation sanguine et la fonction urétérale s'améliorent, les vaisseaux se dilatent;
    • exposition à des ultrasons de fréquences différentes. L'impact s'apparente à un massage, mais l'effet n'est pas observé à la surface de la peau, mais en profondeur - les organes internes sont activés, la circulation sanguine est normalisée. L'échographie a un effet néfaste sur les infections, réduit l'inflammation;
    • Thérapie magnétique - action d'un champ magnétique d'intensité différente, qui aide à éliminer les virus et les agents infectieux. La buse est située sur le site de la maladie, le résultat est des cellules mises à jour, un système urinaire plus sain;
    • La thérapie EHF dirige le champ électromagnétique vers le foyer de l'inflammation, sans affecter les organes voisins. L'onde magnétique pénètre profondément dans les tissus, réduit l'inflammation et la douleur. À la suite de l'exposition, l'infection meurt, le foyer de l'inflammation est éliminé;
    • électroanalgésie pulsée. La procédure est un effet de choc qui permet de réduire la douleur. Les spasmes sont enlevés, les œdèmes se dissolvent, la structure des tissus revient à la normale;
    • hyperthermie. Sous l'influence d'un chauffage contrôlé, des microorganismes pathogènes meurent.

    Les conditions suivantes constitueront des contre-indications à l'utilisation de la physiothérapie:

    • fièvre
    • intolérance actuelle;
    • la présence d'une tumeur;
    • prédisposition à saigner;
    • processus purulents et inflammatoires.

    Physiothérapie myorelaxante pour la cystite

    Celles-ci ou d'autres procédures physiothérapeutiques sont sélectionnées pour chaque cas individuellement en fonction du bien-être du patient, des hypothèses du médecin. Chacune de ces méthodes et d’autres méthodes de physiothérapie vise à augmenter la pénétration du médicament dans les tissus, ainsi que l’administration du médicament à la source de l’infection. La physiothérapie est le seul moyen sûr de parvenir à une infection localisée au plus profond des organes. C’est le seul moyen d’accélérer la destruction des agents pathogènes infectieux, de soulager le patient des symptômes douloureux et de prévenir le développement de complications. Pour réduire la douleur, vous devez détendre les muscles, réduire ou éliminer complètement les spasmes. En réduisant la fréquence des contractions des muscles de la vessie, il est possible d'éviter les envies fréquentes d'uriner, ce qui est très préoccupant pour la cystite.

    Parmi les interventions les plus efficaces pour la relaxation musculaire, les suivantes sont considérées comme particulièrement efficaces:

    • thérapie thermique. Les applications thermiques sont appliquées à la région où se trouve l'organe malade. La paraffine et l'ozocérite sont utilisés comme matériau pour des applications. Une application chaude procure une sensation de chaleur douce, calme le système nerveux et détend les muscles. Une procédure dure 25 minutes, il vous suffit de parcourir 10 sessions;
    • irradiation infrarouge. L'élévation de la température et l'accélération de la circulation sanguine réduisent les spasmes musculaires, suppriment la douleur et les irritations gênantes de la vessie. La séance dure 20 minutes, l'irradiation est dirigée vers le bas de l'abdomen. Le cours est 10 procédures;
    • vibrothérapie. L'essence de la procédure est réduite à l'effet d'un courant basse fréquence sur une partie du corps. La procédure soulage la douleur, améliore la circulation sanguine. Grâce au massage vibratoire, la fréquence des contractions cardiaques est réduite, les cellules lisses se relâchent, la douleur passe directement au cours de la procédure;
    • pélothérapie. Il s'agit d'un traitement destiné aux femmes atteintes de cystite en appliquant des applications de boue sur la zone du «bikini» et en utilisant des tampons en boue. La procédure dure 45 minutes, pas tous les jours, le cours - 15 procédures.

    Voir aussi: baies de la myrtille pour la cystite

    Physiothérapie soulageant la douleur

    En plus de ce qui précède, les méthodes analgésiques sont bien établies. Merci à eux, le patient se débarrasse de rezi pendant la miction et tirant la douleur provoquée par le processus inflammatoire dans la vessie. Les procédures suivantes aideront à soulager la situation:

    • thérapie diadynamique - exposition au courant avec une fréquence de 50-100 Hz. Au-dessus de la zone pubienne ou dans la région lombaire, placez les électrodes, puis connectez l'équipement pour la mise en œuvre de vibrations thérapeutiques. La procédure soulage l'inflammation et la douleur. Le cours dure 10 procédures;
    • Suf-irradiation. La procédure bloque les conducteurs nociceptifs, éliminant ainsi la douleur.

    Traitements diurétiques

    Au cours de la cystite, une condition importante pour le rétablissement est la vidange fréquente de la vessie. Cela aide à éliminer l'infection, l'empêchant ainsi de créer de nouveaux foyers d'inflammation dans la vessie et d'autres organes. Parmi les procédures provoquant une action diurétique, notez les suivantes:

    • bain sédentaire à l'eau minérale. L'inflammation du système urogénital est bien éliminée des bains d'iode-brome, de chlorure de sodium. Un effet supplémentaire peut être obtenu par la prise d’eau de radon et de bains de radon;
    • boire de l'eau saine. Dans le traitement de l'eau minérale utilisée, sulfate, eau chlorurée avec substances bénéfiques. L'eau chauffe jusqu'à 30 degrés. Il est recommandé d’utiliser 4 fois par jour 300 ml d’eau minérale. Cours - 25 jours;
    • thérapie d'amplipulse. La procédure détend les muscles de la vessie, soulage les spasmes. Dure 10 minutes, le cours - 7 sessions.

    Voir aussi: Comment choisir une pommade pour la cystite?

    Qui est responsable de l'apparition de la maladie?

    La cause de la maladie, en fait, est la bactérie qui commence à se multiplier dans la vessie, ou plutôt sur sa muqueuse. La muqueuse de cette enflammée devient lâche. L'urine pénètre dans ces zones malades et l'irrite encore plus, à cause de cela, les muscles de l'organe se contractent et se contractent pour libérer l'organe enflammé dès que possible. Mais les raisons pour lesquelles les bactéries et les microorganismes nuisibles pénètrent dans la vessie et s'y sentent beaucoup chez elles. Cela peut être le port banal de ficelles, l'hypothermie et l'état après la grippe ou des respirateurs. Les maladies inflammatoires gynécologiques ou les maladies du rein peuvent également déclencher une cystite.

    A propos des méthodes de physiothérapie

    Eh bien, avec les pilules ou les injections, tout est plus ou moins clair. Et le reste? Pourquoi, par exemple, besoin de procédures supplémentaires pour la cystite? En fait, tout est très simple. L'utilisation de cette méthode de traitement vous permet de délivrer des médicaments directement sur le site de l'inflammation, dans la vessie elle-même. C'est:

    1. Très vite
    2. Assez efficacement
    3. Absolument indolore.

    Donc, par exemple, l'électrophorèse avec des médicaments.

    Pendant la thérapie UHF, le corps est "massé", pour ainsi dire, au niveau cellulaire. La circulation sanguine s'améliore, l'immunité locale dans la vessie augmente. Et certains physiothérapeutes exercent eux-mêmes un effet anti-inflammatoire direct, tuant et suspendant la reproduction de l'agent pathogène. A ce jour, en médecine, ces méthodes ont une grande importance, il existe de nombreux appareils modernes pour ce type de traitement. La physiothérapie n'a pratiquement aucune contre-indication et il est difficile de surestimer les effets de son utilisation. Cette tendance en médecine est maintenant très dynamique et se développe par étapes, de plus en plus de nouvelles méthodes d’influence sur l’organe malade apparaissent. En tant que branche de la médecine, cette direction est très prometteuse.

    A propos de la nutrition en cas de maladie

    Pourquoi avons-nous besoin d'un régime pour le traitement de la cystite? Et puis, beaucoup de produits ont déjà un effet négatif sur la membrane interne de la vessie. Et pendant la maladie, elle est déjà enflammée et son irritation supplémentaire ne fera que provoquer une nouvelle attaque et une nouvelle douleur. Le sel et les assaisonnements épicés, les plats épicés, les champignons, les aliments en conserve et les légumes marinés, par exemple, ont un tel effet. Les concombres peuvent être mangés, les tomates - dans tous les cas. Les sucreries grasses - gâteaux et pâtisseries - sont également interdites.

    Il est conseillé, au moins pour le moment de la maladie, de ne pas se permettre du café et du thé infusé fort. Ces boissons agressives sont remplacées par de la compote de fruits frais ou de fruits secs, des boissons aux fruits (de préférence des canneberges) et des décoctions à base de plantes. Inutile de dire que l'alcool et les boissons gazeuses sont contre-indiqués. Mais les pastèques peuvent manger autant que vous voulez - mieux c'est, mieux c'est. Avec la cystite en général, vous devez boire beaucoup, un et demi à deux par jour, pas moins.

    Des informations supplémentaires sur le traitement de la cystite sont données dans la vidéo:

    Comment éviter les ennuis?

    Comme l'ont souligné à juste titre les anciens guérisseurs, il est plus facile de prévenir un état douloureux que de s'en débarrasser longtemps. La cystite ne fait pas exception.

    Voici quelques conseils pour prévenir la cystite:

    1. Essayez d'éviter l'hypothermie. Vous ne devez pas vous asseoir sur le sol froid pour pique-niquer ou sur le sable froid de la mer après la pluie. Les principaux complices de la cystite à l’automne et en hiver sont les mini-jupes et les jeans à coupe ultra-basse, lorsque la totalité du rein est visible. S'habiller est nécessaire pour la météo, mais pas pour la saison.
    2. Il est préférable de ne pas porter des jeans trop serrés ou d’abuser des sous-vêtements trop ajustés, ce qui nuit à la circulation sanguine dans la vessie. Et avec une longue position assise, vous devez vous lever plus souvent et faire au moins un peu d'exercice. La congestion dans les organes pelviens est un moyen direct d'inflammation de la vessie.
    3. Une grande attention doit être accordée à l'hygiène personnelle. Si possible, mieux vaut se laver après chaque visite dans les toilettes. Ceci est particulièrement vrai pour les femmes.
    4. Ne tolérez pas lorsque vous souhaitez utiliser les toilettes. "Oh, je ne veux pas à l'école, je vais souffrir jusqu'à la maison." C'est une mauvaise habitude, vous devez vous en débarrasser. Une vessie régulièrement remplie est plus souvent sujette à l'inflammation.
    5. Guérir vos propres problèmes chroniques, traiter votre rhinite chronique ou vos maladies de la gorge, le cas échéant. Toute infection dans le corps peut être tôt ou tard dans la vessie.
    6. Et, bien sûr, augmentez votre immunité par tous les moyens disponibles. Un mode de vie sain n'a fait de mal à personne.

    Régime de traitement

    Une caractéristique de la cystite chronique est son évolution récurrente et les symptômes de la maladie disparaissent plus rapidement après le traitement que les processus de récupération des tissus du système urinaire et la prochaine rechute peut se chevaucher en phase de rémission. Par conséquent, le schéma comprend plusieurs étapes. Le traitement étiologique comprend un traitement antibactérien.

    Le traitement pathogénétique comprend les domaines suivants:

    • normalisation des pathologies anatomiques;
    • correction d'immunité;
    • normalisation de la microcirculation dans les tissus;
    • traitement des infections génitales;
    • correction des perturbations hormonales;
    • traitement de la dysbactériose et de l'inflammation du système urinaire;
    • traitement des maladies gynécologiques.

    Après avoir mis en œuvre ces mesures, il est nécessaire de prévenir les rechutes.

    En plus de la pharmacothérapie, utilisez des méthodes de physiothérapie et de médecine traditionnelle.

    Traitement antibactérien

    Le traitement antibactérien doit respecter les principes suivants:

    • la durée du traitement ne doit pas dépasser 7 à 10 jours;
    • lors de l'administration du médicament, ils sont guidés par les résultats d'études visant à identifier la souche du microorganisme pathogène et le degré d'exposition aux antibiotiques;
    • la préférence est donnée aux médicaments ayant des propriétés bactéricides.

    La durée du traitement antibiotique est due au fait que le traitement de la cystite chronique peut être compliqué par la localisation de l'agent pathogène dans la couche sous-muqueuse de la vessie.

    Les médicaments les plus couramment prescrits sont les médicaments du groupe fluoroquinolone:

    • La ciprofloxacine;
    • La gatifloxacine;
    • La norfloxacine;
    • L'ofloxacine;
    • Loméfloxacine.


    Les médicaments affectent la plupart des bactéries à Gram négatif responsables d'infections urologiques. La pharmacologie moderne a créé un nouveau type de médicaments qui ne doivent être pris qu'une fois par jour. Leur particularité est la libération progressive, par exemple, de la ciprofloxacine, comme dans Affitpro OD.

    Lors de la détection d'infections génitales, prescrire des médicaments antibactériens dans les groupes suivants:

    • Macrolides - les antibiotiques d’une nouvelle génération (érythromycine, roxithromycine, Eriderm, Sumamed, Azitrox, Zinerid, Vilprafen, Midecamycin, Kitazemitsin) agissent contre de nombreuses infections transmissibles sexuellement;
    • les tétracyclines (doxycycline, minocycline, hyoxysone, oxycyclosol);
    • fluoroquinolones (Perfloxacine, Ciprofloxacine, Fléroxacine, Témafloxacine, Sparfloxacine).

    Tous ces antibiotiques contribuent à l’éradication des microorganismes pathogènes, puis à la normalisation de la microflore.

    Thérapie pathogénétique

    Le traitement pathogénétique doit commencer par la correction de la nutrition et du mode de vie. Une consommation accrue de liquide est recommandée, car une diurèse accrue contribue à la lixiviation de la microflore pathogène et réduit l'effet irritant de l'urine concentrée sur les parois de la vessie. Les aliments doivent être équilibrés en protéines et en vitamines.

    À la suite d’études cliniques, il a été prouvé que la cystite chronique, traitée aux antibiotiques, était accompagnée d’une diminution de l’immunité. La prochaine étape devrait être une thérapie visant à restaurer le statut immunitaire du corps. Pour ce faire, utilisez des médicaments appartenant aux groupes suivants:

    • bactériophages (Uro-Vaksom, INTESTI, Klebsiella);
    • les cytokines (Viferon, Genferon Light, Laferobion, Naipogen, Proleukin, Roferon-A).

    Afin de restaurer les fonctions de régénération naturelle et de bactériostatique des membranes de la vessie, il est nécessaire de normaliser leur apport en sang. Pour ce faire, utilisez les médicaments suivants:

    • pour le traitement de l'hypoxie (Solkosril);
    • veinotonique (Escuzan);
    • antiagrégants (Trental, Pentoxifylline), etc.

    Il existe un groupe de médicaments qui ont un effet stimulant normal sur le système circulatoire. Dans les études cliniques sur les méthodes de traitement, le médicament utilisé dans le traitement de la prostatite s'est révélé excellent - le prostatilène. Il normalise non seulement la microcirculation dans les tissus, le tonus musculaire, mais stimule également le système immunitaire.

    La recherche clinique a permis de répondre à la question de savoir comment traiter la cystite chronique avec de nouvelles méthodes. Par exemple, une méthode innovante, testée sur un grand groupe de femmes atteintes de cystite chronique. Pour leur traitement a été appliqué Vitaprost, qui est utilisé dans le traitement des maladies de la sphère génitale chez les hommes.

    Dans le cas du traitement de la cystite, le médicament avait un effet biostimulant sur le système urinaire, normalisant la microcirculation des tissus, contribuant à un processus de régénération rapide, soulageant l'inflammation et minimisant la douleur. Les scientifiques développent des techniques de copyright qui aident non seulement à décider comment guérir la cystite chronique, mais aussi à le faire en peu de temps sans risque de récurrence de la maladie.

    Pour une exposition locale, des solutions de médicaments antiseptiques (chlorhexidine, Dexan, Ethony, lactate d'éthacridine, Dioxidin) ou de préparations hormonales (prednisolone, hydrocortisone) sont administrées dans la cavité de la vessie en une semaine.

    En outre, pour améliorer les processus de réparation et restaurer la couche de mucine, des installations intravésicales sont réalisées avec des bloqueurs des récepteurs antihistaminiques (Peritol) ou des médicaments anti-allergiques (Tavegil, Diazolin. Claritin). Le cathétérisme de la vessie n’est utilisé que dans des cas extrêmes afin de ne pas réintroduire l’infection.

    Physiothérapie

    Les procédures de physiothérapie sont utilisées pour minimiser les symptômes:

    • UHF;
    • électrophorèse avec nitrofuranes;
    • amplipulse;
    • applications de boue ou de cire.

    Traitement non médicamenteux - la physiothérapie, la thérapie par l'exercice soulagent la douleur et l'inflammation, normalisent l'apport sanguin aux organes pelviens, renforcent les muscles.

    Est-il possible de guérir une maladie sans utiliser de médicaments? Les guérisseurs traditionnels croient que c'est possible.

    Manières folkloriques

    Le traitement de la cystite chronique avec décoctions d'herbes, bains, douches donne des résultats positifs. Surtout au début de la maladie. Les frais suivants sont utilisés pour le traitement:

    • Bouleau (feuilles), zhivuchka (herbe), busserole (feuilles), maïs (stigmatisation), tige dorée (herbe), réglisse (racine), herbe de blé (rhizomes);
    • Althaea officinalis (racine), Veronica (herbe), Lyonwea (herbe), sauge (herbe), prêle (herbe);
    • amour (racine), genévrier (fruit), agape (herbe), gryzhnik (herbe), saxifrage (herbe).


    Pour les bains sédentaires, utilisez ce qui suit:

    • la chélidoine;
    • épinette;
    • une succession;
    • l'eucalyptus;
    • noix;
    • Le millepertuis;
    • Le bleuet;
    • Renversé Sibérien;
    • harmala;
    • Highlander;
    • adonis;
    • tilleul

    Le traitement avec des plantes médicinales et la décoction d'herbes médicinales doivent être coordonnés avec les recommandations du médecin traitant, surtout si l'utilisation de remèdes traditionnels est combinée à un traitement médicamenteux.

    Prévention

    En cas de cystite récurrente, il est recommandé de recommander, après un rapport sexuel, les antibiotiques suivants à la dose thérapeutique recommandée par un médecin:

    Pendant la ménopause, le traitement hormonal substitutif à l'aide des médicaments Estrofem, Klimen, etc., réduit le risque de récidive.

    Le pic de récurrence de la cystite se produit en mai-juin et en octobre-novembre. Par conséquent, pour la prévention, il est recommandé de prendre des antibiotiques pendant cette période.

    Il n'existe pas de traitement universel pour la cystite chronique.

    Le médecin doit toujours aborder individuellement la mise au point d'un système de traitement, connaître les caractéristiques de l'évolution de la maladie et, à ce moment-là, le traitement sera efficace.

    Les principales manifestations de la cystite

    Depuis l'Antiquité, la kinésithérapie est utilisée dans la Chine ancienne, la Grèce et la Russie. Ces méthodes ont été améliorées à notre époque. De nouveaux types d'effets physiothérapeutiques sont apparus: traitement par le froid, procédures au sel, électrophorèse, bains de boue.

    Le processus pathologique qui cause la cystite se manifeste non seulement chez les femmes et les hommes, mais également chez l'enfant.

    Les causes de l'apparition de la maladie sont diverses.

    1. La bactérie E. coli emprisonnée dans le système urogénital par le canal urinaire en est la principale cause. Le risque de cette maladie concerne principalement les femmes et les filles. Cela est dû à la structure du corps.
    2. Inflammation des uretères après un rapport sexuel. Les symptômes apparaissent dans les 24 heures.
    3. Réactions allergiques aux organes génitaux.
    4. Miction rare. Il provoque la reproduction de microbes et de bactéries nocifs dans le système urogénital.
    5. L'apparition de l'oncologie peut provoquer une maladie infectieuse.

    Pour chaque cas devrait être une approche individuelle. Pour un type de maladie particulier, un type spécifique de physiothérapie est utilisé.

    1. Vue hémorragique. Inflammation des parois de la vessie. L'urine a une teinte rouge et une odeur désagréable.
    2. Vue interstitielle. Maladie non infectieuse. Il y a une diminution du volume de la vessie. Douleur lorsque le liquide s'accumule dans le système urogénital
    3. Vue sur le faisceau. La conséquence de l'utilisation de la thérapie radioactive en oncologie.
    4. Le cou. L'incontinence urinaire est le principal symptôme de la maladie.

    Objectifs de la physiothérapie pour l'inflammation de la vessie

    L'impact positif sur la santé humaine pendant la physiothérapie est indéniable.

    Pendant le traitement de la cystite, le corps bénéficie grandement de:

    • Réduire la charge sur les organes internes d'une personne, qui est donnée par des antibiotiques.
    • La méthode des effets physiologiques sont les réserves activées du système immunitaire.
    • Les symptômes de la maladie sont éliminés.
    • Processus de régénération cellulaire accéléré.
    • Il y a une élimination des toxines et des substances nocives du corps.

    La priorité des traitements de physiothérapie est un effet ponctuel (direct) sur les foyers d’inflammation. Dans le même temps, il n’ya pas d’effets indésirables d’autres organes qui ne soient pas liés à la maladie.

    Types d'effets physiologiques dans la cystite et leurs conditions

    La physiothérapie, prescrite pour la cystite chez la femme, comprend des procédures visant à un rétablissement complet.

    Même dans les cas où les médicaments et l'antibiothérapie ne sont pas efficaces, la physiothérapie peut aider.

    1. Électrophorèse. Avec ce type de procédure, la méthode de conversion du courant électrique en impulsions basse fréquence est utilisée, le médicament est converti en un faisceau d'ions. Avec l'aide d'une action directionnelle, il est livré directement au foyer inflammatoire, ayant un tel effet sur le corps:
      • Supprime le processus inflammatoire.
      • Il a un effet relaxant sur les parois de la vessie.
      • L'augmentation du taux métabolique réduit l'œdème de l'organe affecté.
      • Soulage les symptômes de la douleur.
    1. Méthode de thérapie magnétique. Il est considéré comme l'un des principaux moyens de traitement de la cystite. À l'aide de l'appareil, le flux du champ magnétique créé artificiellement est dirigé vers l'organe malade. Quand cela se produit:
      • L'élimination des microorganismes pathogènes.
      • Accélération du processus d'excrétion des toxines de la vessie résultant de l'activité des agents pathogènes.
      • Régénération des cellules endommagées par les virus.
    1. Échographie. Une fréquence élevée dans la direction d'action sur le corps couvert par le processus pathologique a les effets suivants:
      • Élimine le gonflement des tissus organiques en accélérant le processus de toxines lymphatiques.
      • Augmenter la capacité des vaisseaux sanguins, accélère le flux sanguin.
      • Action antimicrobienne.

    Ce type de traitement est utilisé non seulement pour la cystite, mais également pour d’autres maladies focales.

    1. Inductothermie. Un champ magnétique alternatif apparaissant dans le fil traversant le corps du patient et pénétrant dans le corps humain commence à interagir avec les molécules de tissu. Le mouvement oscillatoire d'un tel champ crée un état de vortex dans lequel les atomes, entrant en collision les uns avec les autres, transforment l'effet thermique en dehors de la couche de graisse. Une pénétration profonde dans le corps réchauffe la vessie, désinfecte les foyers d'infection et accélère la circulation sanguine.
    2. EHF-thérapie. Un champ électromagnétique dirigé sur un foyer pathologique avec une fréquence de pouls élevée. Ce type de thérapie, caractérisé par une pénétration profonde dans les tissus, a les effets thérapeutiques suivants:
      • Amélioration des organes affectés.
      • Mesures préventives
      • Seuil de douleur réduit.
      • Destruction de microorganismes pathogènes.
      • Élimination des effets des radiations en oncologie.
    1. Magnétophorèse. À l'aide du champ magnétique créé par le dispositif, un médicament thérapeutique est injecté dans la membrane muqueuse de la vessie. Avec une seule application, l'effet ne viendra pas. Des résultats remarquables ne seront obtenus que lorsque des mesures systématiques seront utilisées. La nomination de ces procédures se déroule selon les recommandations du médecin.
    2. Electroanalgésie pulsée. En utilisant la puissance des chocs électriques, cette méthode supprime l'état spasmodique des tissus de la vessie, supprime le gonflement sur les parois externes de l'organe. Normalise le métabolisme et stimule l'élimination des toxines.
    3. Hyperthermie contrôlée. Avec l'aide de dispositifs chimiothérapeutiques pendant la procédure, l'organe affecté est réchauffé, les microbes sont tués et la circulation sanguine est améliorée.
    4. Vibrothérapie. Les basses fréquences du courant électrique, agissant sur la partie inférieure du corps, accélèrent la circulation sanguine, soulagent la douleur, le meilleur état général de la vessie.
    5. Vibromassage. Ce nom de procédure lui-même parle pour lui-même. Les patients en cours d’exposition bénéficient d’un relâchement complet des muscles lisses, ce qui soulage les tensions et calme le système nerveux. Ce massage supprime la douleur et accélère le processus de circulation de la lymphe, ce qui renforce les défenses immunitaires du corps.
    6. Dans les types de luminothérapie comprend l'utilisation de l'exposition infrarouge. Lors de l'utilisation de la méthode, la partie inférieure du corps est irradiée, un spasme des muscles lisses est éliminé, ce qui permet d'augmenter le flux sanguin. Les toxines et les radionucléides nocifs sont excrétés par le corps. La température à l'intérieur de la vessie augmente, certains types de microorganismes responsables de l'inflammation sont détruits.
    7. Pélothérapie. L'imposition de couches de boue sur le bas-ventre d'une femme. La procédure chauffe les tissus internes, a un effet relaxant, améliore le flux sanguin vers l'organe enflammé.
    8. Thérapie par la chaleur. L'effet des applications thermiques sur la zone de la lésion avec l'utilisation d'ozokérite et de paraffine. Détend les muscles abdominaux, soulage les spasmes.

    L'utilisation thérapeutique de ces méthodes, associée à l'utilisation de médicaments, accélère la récupération et le renforcement du système immunitaire.

    Il convient de rappeler que toute physiothérapie a ses propres contre-indications:

    • intolérance individuelle au courant électrique;
    • forte fièvre; frissons;
    • fièvre
    • diabète sucré;
    • processus inflammatoires purulents.

    Aux premières manifestations de la maladie devrait certainement consulter un médecin. Il procédera à un examen complet et prescrira le schéma thérapeutique correct. Il comprend la physiothérapie et la pharmacothérapie.

    Dans les formes aiguës de la maladie, un traitement hospitalier peut être nécessaire, son absence pouvant conduire à une forme chronique.

    L'automédication à la maison est dangereuse et a de graves conséquences.

    Plus D'Articles Sur Les Reins