Principal Tumeur

Hydronéphrose du nouveau-né

L’hydronéphrose des reins chez les nouveau-nés se produit à une fréquence de 1% chez tous les bébés nés. Cependant, le danger de cette maladie nécessite une attention particulière à son traitement. L’hydronéphrose rénale chez l’enfant est une pathologie qui se caractérise par l’expansion du système rénal pelvis due à l’accumulation de liquide. Chez les bébés de sexe masculin, il se développe beaucoup plus souvent que chez les filles.

Types d'hydronéphrose

Il y a hydronéphrose congénitale et acquise. L'hydronéphrose chez les enfants est généralement congénitale.

Il est également divisé en 3 degrés selon la gravité de la manifestation:

  • Le premier degré ne produit aucun symptôme, la fonction rénale n'est pas altérée, seul le pelvis est dilaté, mais seulement légèrement.
  • Le deuxième degré est caractérisé par une diminution de la fonction rénale d'environ 40%, le bassin se dilate de manière significative, le rein augmente de volume.
  • Au troisième degré, le travail des reins

et altérée, la fonction excrétrice en souffre, une insuffisance rénale peut se développer, l'organe devient très grand par rapport à la taille originale.

Causes de l'hydronéphrose chez les enfants

Dans le fonctionnement normal du système urinaire, toute l'urine du rein est régulièrement éliminée du corps par l'uretère et la vessie. Un vaisseau supplémentaire qui exerce une pression sur l'uretère peut gêner l'élimination de l'urine. De plus, des violations de l'excrétion de l'urine peuvent être associées à un changement de la structure normale de l'uretère (rétrécissement excessif), ainsi qu'à son emplacement. En conséquence, le liquide reste dans le rein et l'étire considérablement.

De nombreuses études ont montré que l’hydronéphrose chez les nouveau-nés était étroitement liée au fait que la mère fumait et que son alcool était consommé pendant la période de portage.

L'usage incontrôlé de médicaments a également un impact sur le développement de la pathologie du rein. On pense que les effets nocifs de l'environnement sur une femme peuvent également conduire à une hydronéphrose.

Tableau clinique

Les symptômes de l'hydronéphrose à un stade précoce sont absents ou légers, en particulier dans un processus à sens unique. Dans ce cas, un rein sain fonctionne pour deux personnes. Si l'hydronéphrose est bilatérale, des signes peuvent apparaître au premier degré. Tout d'abord, la douleur se produit dans la région lombaire, avec l'introduction de bactéries pouvant augmenter la température du corps.

Il peut y avoir des impuretés sanguines dans l'urine. Avec l'aggravation du processus dans la région lombaire, il est possible de tâtonner un rein hypertrophié, le ventre du nouveau-né devient plus grand. Pendant que l'enfant urine, il pleure, crie. À la suite d’une violation de l’écoulement d’urine dans le corps du bébé, des produits métaboliques s’accumulent. Quelles sont les causes des démangeaisons prononcées de la peau.

L’hydropisie du rein à gauche ne diffère pas en clinique du processus du côté droit.

Diagnostic de l'hydronéphrose rénale chez l'enfant

L’hydronéphrose du rein gauche chez l’enfant se développe davantage que l’hydronéphrose du rein droit. Pour poser un diagnostic précis, vous devez passer des tests de routine: sang, urine et biochimie.

L'échographie est la principale méthode de diagnostic. Elle permet de détecter l'hydronéphrose chez les nouveau-nés dans l'utérus à partir de la 15e semaine. La principale caractéristique est une augmentation de la taille des reins. Si le médecin détecte ce symptôme, le bébé est observé in utero de manière continue. S'il y a des signes d'hydropisie du rein après la naissance du bébé, on lui prescrit un traitement spécialisé.

En outre, pour le diagnostic utilisant la méthode de l'urographie excrétrice, comparer la capacité excrétrice des deux reins. Il existe également une technique diagnostique de cysto-rétrographie par atsive. L’essence de la technique est l’introduction du contraste, qui absorbe bien les rayons X dans la vessie. Pendant le temps où l'enfant urine, des images sont prises sur la base desquelles on peut juger de la structure des organes, de la présence d'un écoulement inverse d'urine. Et en cas de doute, un ordinateur ou une imagerie par résonance magnétique est utilisé.

Comment traiter?

Le traitement de l'hydronéphrose chez les enfants consiste uniquement en une intervention chirurgicale, qui permet de rétablir le flux normal d'urine. Chez les nouveau-nés, l’hydronéphrose peut se résoudre jusqu’à un an. C'est pourquoi le bébé est examiné tous les trois mois. Cependant, cette méthode de surveillance est utilisée uniquement pour les premier et deuxième degrés d'hydronéphrose. À la troisième étape - un traitement urgent est nécessaire. Le plus souvent, l'opération de l'hydronéphrose est réalisée par technique endoscopique. Avec cette méthode, deux petites incisions sont faites, à travers lesquelles l’endoscope et les dispositifs nécessaires sont insérés. L'endoscopie est moins traumatisante que la technique abdominale.

Si la violation de perméabilité se situe au niveau de l'uretère, alors rendez-le en plastique. L'effet d'une telle opération est assez élevé. S'il y a un grand volume de liquide dans le rein, il est éliminé à l'aide d'un cathétérisme.

Après l'opération, un système de drainage, externe et interne, est mis à la disposition de l'enfant. Si le chirurgien installe le système de drainage interne, le bébé sortira de l'hôpital en moyenne une semaine. Et avec le système externe, le bébé passe environ un mois à l'hôpital. Pendant la période de rééducation après hydronéphrose, les antibiotiques et les uroseptiques sont indiqués. Le bébé doit être inscrit au dispensaire auprès de l'urologue. L'analyse d'urine après la chirurgie doit être testée toutes les deux semaines pendant six mois. Même après 6 mois, une leucocytose peut être présente dans les urines, toutefois, cela n’est pas préoccupant.

Parfois, l'opération est pratiquée sur un enfant dans l'utérus, mais cette technique est très dangereuse et peut entraîner une fausse couche.

Résultats de l'hydronéphrose néonatale

La rapidité de sa détection influe grandement sur l'issue de la maladie. Si le processus est bilatéral, la fréquence des complications augmente. Avec l'hydronéphrose unilatérale, le traitement est un grand succès.

Parmi les complications, la pyélonéphrite est la première en fréquence, qui se produit dans le contexte d'une infection qui se joint. En outre, l'hydronéphrose est souvent compliquée par une intoxication du corps due à une excrétion insuffisante des produits métaboliques. L'insuffisance rénale est le résultat le plus grave de l'hydronéphrose. Une hémodialyse (procédure de purification du sang utilisant une membrane spéciale) est nécessaire pour la vie ou une greffe de rein d'un donneur.

Conclusion

L’hydronéphrose est une maladie grave; elle nécessite un traitement immédiat, sinon l’enfant risque de développer une insuffisance rénale et, par conséquent, un handicap. Chers parents, si vous avez des doutes sur la santé des reins de votre enfant, assurez-vous de le montrer au médecin.

Hydronéphrose des reins chez le nouveau-né - Qu'est-ce qui est dangereux et comment le traiter?

La naissance d'un enfant provoque la joie et le bonheur chez les parents. Il peut être éclipsé par diverses maladies. Le diagnostic d’hydronéphrose rénale chez le nouveau-né est particulièrement préoccupant. Cependant, il n'y a aucune raison de paniquer - la médecine moderne peut rapidement guérir une maladie.

Qu'est-ce que l'hydronéphrose?

Le rein assure la filtration de tout fluide qui le traverse. Si un enfant développe une hydronéphrose, l'organe ne remplit pas ses fonctions, ce qui fait que les produits du métabolisme et les substances toxiques sont retenus dans le corps. Si elle n'est pas traitée, cette maladie peut avoir des conséquences graves, notamment une insuffisance rénale et des problèmes de système nerveux.

Souvent, la maladie accompagne une personne tout au long de sa vie et ne se manifeste pas mais est diagnostiquée après quarante ans. Il est très important de détecter une hydronéphrose encore présente dans l'utérus afin de fournir rapidement à l'enfant l'aide nécessaire. Si la maladie est détectée chez un nouveau-né, vous devez commencer le traitement dès que possible.

Stade de la maladie

Chez l’adulte, l’hydronéphrose peut être congénitale et acquise. Dans le cas des enfants, seule la première option est possible. La maladie peut affecter les deux reins ou l'un d'entre eux. La maladie congénitale comporte plusieurs étapes:

  1. Pyeloectasia - à la suite de l'accumulation d'urine, les parois du rein sont comprimées, sa taille augmente légèrement, mais cela fonctionne normalement.
  2. Hydrocalycose - le corps est encore plus grand et commence à fonctionner de manière incomplète. La cause est l'accumulation d'urine dans les canaux des cupules rénales.
  3. Terminal - le rein devient gros et déformé, ce qui lui permet de refuser.

Causes de la maladie

La maladie n'est que congénitale et est généralement diagnostiquée dans l'utérus. La cause principale de la pathologie réside dans les caractéristiques structurelles du corps de l’enfant:

  • constriction du col de la vessie;
  • violation de la sortie d'urine;
  • des perturbations dans la transmission de l'influx nerveux du rein au cerveau;
  • prédisposition génétique.

Le principal facteur à l'origine du développement de l'hydronéphrose est le rétrécissement du bassin et de l'uretère. Le plus souvent, cela est dû à la présence d'une artère accessoire, qui peut gêner l'écoulement de l'urine. Parfois, la maladie est due à une anomalie du développement des vaisseaux rénaux, due à l’impact de facteurs négatifs sur le corps de la future mère.

Symptômes de la maladie

L’hydronéphrose chez un nourrisson peut ne pas se manifester immédiatement, ce qui complique le diagnostic. En règle générale, les enfants atteints de pathologie deviennent agités, dans l'urine, vous pouvez remarquer de petites traînées de sang. Si vous touchez l'estomac, vous ressentez une forte tension. Il peut provoquer des démangeaisons, associées à l’accumulation dans le corps de substances toxiques pouvant provoquer une irritation de la peau.

Souvent, la maladie n'est détectée que lorsque l'infection est contractée, ce qui se manifeste par des signes tels qu'une forte fièvre, des vomissements, une léthargie et un manque d'appétit. Comme le développement de la maladie augmente le risque de développer une inflammation. Dans ce cas, les symptômes sont évidents: douleur à la miction, forte fièvre. À la palpation, une tumeur est détectée. Si vous suspectez une hydronéphrose, consultez un spécialiste dès que possible. Il pourra diagnostiquer et, si nécessaire, prescrire un traitement.

Méthodes de thérapie

Le plus souvent, le traitement de l'hydronéphrose chez le nouveau-né est réduit à l'observation systématique. De nombreux bébés naissent par césarienne ou avant. Leurs organes ne sont pas complètement formés, ils ne peuvent donc pas fonctionner pleinement. Dans ce cas, nécessite une surveillance constante par le pédiatre et une échographie tous les trois mois. Si la dynamique est positive, la durée du traitement est de trois ans.

La maladie peut être détectée pendant le développement du fœtus. Dans les premiers mois de la vie, le bébé peut disparaître sans laisser de trace, mais si le diagnostic est confirmé, un traitement sera nécessaire. Dans un premier temps, les mesures thérapeutiques visent à normaliser le processus de production d'urine. Pendant cette période, le corps du bébé est affaibli, ce qui augmente le risque d'attraper une infection. Si cela ne peut être évité, un traitement anti-inflammatoire est effectué. Dans un deuxième temps, la dynamique est évaluée: si elle est positive, le traitement ne change pas. Si c'est négatif, l'état du rein empire, une opération est prescrite.

La pyéloplastie est pratiquée pour traiter l’hydronéphrose. Au cours de l'opération réalisée par laparoscopie, les tissus endommagés de l'uretère sont retirés et une nouvelle connexion se forme entre celui-ci et le bassin. C'est la méthode de traitement la moins traumatisante, qui ne laisse pas de cicatrices.

Un laparoscope est utilisé pour l'opération - un appareil fabriqué sous la forme d'un tube, à une extrémité duquel se trouve une caméra - il traduit l'image sur l'écran. La laparoscopie est considérée comme une opération sûre, car elle ne fournit pas de coupures, mais seulement de petites perforations.

Une intervention chirurgicale est prescrite pour les enfants de tout âge, mais il existe certaines contre-indications pour les nouveau-nés. Tout d’abord, il s’agit de bébés de faible poids, de bébés prématurés et de maladies graves qui y sont associées.

L'opération est facilement transférable au nouveau-né: la première fois, il n'est pas nécessaire de rester en soins intensifs et, au bout d'une semaine, le bébé est libéré. Après cela, tous les trois mois, l’enfant doit être examiné par un urologue et un traitement thérapeutique visant à rétablir toutes les fonctions du rein est également organisé. Dans 90% des cas, l'opération est réussie, mais la récupération complète n'est pas toujours possible. Beaucoup d'enfants ont besoin d'un soutien médical constant.

Le succès du traitement dépend en grande partie de la rapidité avec laquelle la maladie a été détectée. Si la pathologie affecte les deux reins, le risque de complications augmente. Avec l'hydronéphrose unilatérale, le traitement est plus efficace.

La conséquence la plus courante de la maladie est la pyélonéphrite, qui se développe sur le fond d’une infection joignante. En outre, la maladie peut être accompagnée d'une intoxication du corps, due à une élimination insuffisante de substances toxiques. La complication la plus grave est l'insuffisance rénale, qui nécessite une hémodialyse à vie ou une greffe du rein.

L’hydronéphrose est une maladie grave qui nécessite un traitement immédiat, à défaut de quoi l’enfant peut rester invalide.

Par conséquent, en cas de suspicion de pathologie, les miettes doivent montrer au médecin. La prévention de la maladie consiste en un examen opportun de la mère pendant la grossesse et du nouveau-né au cours des premiers mois de la vie, un mode de vie sain pour éliminer les effets négatifs sur le fœtus, ainsi que pour consulter un médecin en cas de problème et suivre ses instructions.

Hydronéphrose du nouveau-né

L’hydronéphrose des reins chez le nouveau-né est une maladie assez grave qui nécessite un traitement immédiat. La sécurité des reins et la santé des organes urinaires dans leur ensemble dépendent de la rapidité et de l'efficacité des soins médicaux prodigués au bébé. Dans notre revue, nous considérons les principes de base du développement de la pathologie, ses manifestations cliniques, ainsi que les méthodes de diagnostic et de traitement.

L’hydronéphrose diagnostiquée chez le nouveau-né est une maladie causée par une altération de l’évacuation physiologique de l’urine. Elle se caractérise par une expansion progressive de la cavité collectrice des reins et, si elle n'est pas traitée, peut avoir des conséquences graves.

La pathologie est diagnostiquée 2 à 2,5 fois plus souvent chez les garçons. Généralement, il est unilatéral et affecte le rein gauche: il est associé aux caractéristiques anatomiques de la structure des organes urinaires. L’hydronéphrose bilatérale chez les nourrissons ne survient que dans 5 à 9% des cas.

Causes et mécanisme de la formation de maladies

Chez les nouveau-nés et les jeunes enfants, l'hydronéphrose est généralement congénitale. Il peut être associé à:

  • anomalies dans le développement des reins, des uretères et des vaisseaux rénaux - atrésie, rétrécissement et localisation incorrecte de l'uretère, apparition d'une artère accessoire, compression des vaisseaux rénaux et entrave au flux normal de l'urine;
  • maladies génétiques;
  • influence de facteurs environnementaux défavorables sur le nourrisson au cours du développement fœtal (tabagisme, alcoolisme de la mère, risques professionnels).

Classification

En fonction du degré de dommage, la maladie est isolée:

Grade 1 Expansion mineure du pelvis rénal avec activité fonctionnelle conservée du néphron. Grade 2: Taille du rein élargie, visible à la palpation et à l'échographie. Lokhanka s'est développée, déformée. Les capacités de filtration et de concentration du rein sont altérées d'environ 40%. Grade 3 En raison de l'accumulation d'urine, le rein est énorme et déformé. Des changements dystrophiques et atrophiques se produisent dans le parenchyme de l'organe et la clinique d'insuffisance rénale se développe chez le nouveau-né.

Symptômes de l'hydronéphrose chez les nouveau-nés

Dans les premiers stades de la maladie ne se manifeste pas. Dans de rares cas, l’anxiété de l’enfant, les pleurs, peuvent attirer l’attention. Lorsque l'hydronéphrose 2-3 degrés apparaissent les symptômes suivants:

  • douleur constante dans la projection du rein touché;
  • des ballonnements;
  • gonflement;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • signes d'intoxication causés par une altération du métabolisme de l'azote dans le corps et une infection éventuellement adhérente.

Principes de diagnostic et de traitement

À ce jour, le diagnostic d'hydronéphrose n'est pas difficile. Environ 1% des femmes enceintes sont confrontées à un diagnostic préliminaire d '"hydronéphrose" chez un enfant au cours d'un diagnostic prénatal obligatoire par échographie. À l'avenir, chez le nouveau-né, ce problème est confirmé dans environ 35 à 45% des cas.

L'examen des nourrissons pour la détection de l'hydronéphrose peut inclure:

  • Échographie des reins et des uretères;
  • DDC - Cartographie Doppler;
  • IRM, TDM - en tant que méthode d’examen supplémentaire;
  • urétrocystoscopie.

Les méthodes modernes de diagnostic permettent de déterminer la taille exacte du rein, l'état de l'appareil pyeo-pelvis, la structure interne de l'organe, les uretères et les artères qui les alimentent.

Lors du développement dans le contexte de troubles de stagnation et d'évacuation du processus infectieux-inflammatoire au niveau des reins, le plan de diagnostic standard comprend:

  • bakposev d'urine (avec la définition de la sensibilité aux antimicrobiens);
  • test sur Nechiporenko;
  • Analyse de Zimnitsky et autres.

La chirurgie constitue la principale méthode de traitement des nouveau-nés atteints d’hydronéphrose. Une intervention chirurgicale permettra de corriger le défaut anatomique dans les organes urinaires afin de rétablir un écoulement normal. Le traitement conservateur est considéré comme une solution temporaire au développement d’une inflammation des reins ou à l’incapacité de pratiquer une opération à un moment donné.

Ainsi, la détection précoce et le traitement rapide de l'hydronéphrose chez un bébé aideront à éviter des complications aussi terribles que l'insuffisance rénale aiguë et chronique. Fait intéressant, la maladie de grade 1-2 peut se transmettre seule sans conséquences négatives pour la santé de l'enfant. Avec l'hydronéphrose de grade 3, la chirurgie urgente est la seule solution possible.

Comment traiter l'hydronéphrose rénale chez le nouveau-né?

L'hydronéphrose est une maladie des reins du nouveau-né, accompagnée d'une augmentation de la taille du bassinet et des cupules rénaux, ce qui perturbe l'urine chez l'enfant.

Raisons

L’hydronéphrose peut être acquise et congénitale.

Chez le nouveau-né, le plus souvent, il existe encore une forme hydronéphrose congénitale, dont la cause réside dans la formation anormale des reins, de leur système vasculaire au cours du développement fœtal.

Avec une telle anomalie, le nouveau-né est déjà né avec une localisation irrégulière ou un net rétrécissement de l'uretère, avec un vaisseau extra-artériel qui serre trop l'uretère, ce qui perturbe l'écoulement de l'urine.

Chez un nouveau-né, la sortie d'urine d'un rein ou des deux peut être affectée. À cet égard, une hydronéphrose unilatérale ou bilatérale est diagnostiquée.

Les médecins ne peuvent pas, avec une certitude absolue, répondre sans ambiguïté à la question de savoir ce qui provoque exactement la structure intra-utérine anormale des reins, entraînant l'apparition d'une hydronéphrose.

On sait seulement que l'abus d'alcool par une femme enceinte peut provoquer toutes sortes d'anomalies intra-utérines du fœtus.

Le tabagisme, les médicaments non contrôlés et injustifiés ont également des effets négatifs sur la santé du futur bébé.

L’hydronéphrose rénale acquise est une conséquence de complications causées par d’autres pathologies rénales.

En pratique médicale, l'hydronéphrose unilatérale est la plus courante. Soumis à cette pathologie chez un plus grand degré de garçons nouveau-nés.

En outre, l'hydronéphrose est classée en trois types en fonction de son stade de développement et du degré de dysfonctionnement rénal.

La pyéloectasie est la première étape de la pathologie, caractérisée par une augmentation du bassin due à la pression élevée qui en résulte.

Le parenchyme des reins du nouveau-né à ce stade n'a pas encore été touché, toutes les fonctions rénales principales sont préservées, bien que le rein soit déjà légèrement hypertrophié. Un traitement précoce aidera à éviter les complications graves.

L'hydrocalycose est la deuxième étape de l'hydronéphrose, au cours de laquelle le pelvis rénal augmente encore plus, ainsi que le calice des reins.

L'excès d'urine, qui se concentre dans les tubules rénaux, comprime le parenchyme, ce qui perturbe presque complètement son fonctionnement.

La troisième étape de l'hydronéphrose s'accompagne d'une atrophie rapide des tissus rénaux. Malheureusement, le rein cesse complètement de fonctionner. La troisième étape de l'hydronéphrose n'est pas traitable, elle nécessite seulement une intervention chirurgicale.

Symptômes et diagnostic

Lorsque l'hydronéphrose ne survient que dans un rein au stade initial, il n'y a pas de symptômes évidents, car le deuxième organe en bonne santé couvre certaines des fonctions importantes.

Lorsque la pathologie entre dans la deuxième étape, le nouveau-né manifeste une douleur dans la région lombaire.

Il est possible de diagnostiquer une pathologie aussi grave chez le nouveau-né grâce à une échographie, une urographie excrétrice, une tomographie par ordinateur, une cystographie vaginale et des tests de laboratoire.

Un médecin expérimenté peut détecter la maladie dès le premier examen du nouveau-né. En utilisant une méthode de palpation, il établit une légère augmentation des reins, après quoi il envoie le bébé à un examen diagnostique.

L'équipement de diagnostic moderne permet non seulement de confirmer le fait d'hydronéphrose, mais également d'établir le degré de pathologie des reins, afin d'identifier les causes possibles qui ont provoqué la pathologie.

La pyélographie excrétoire permet d'évaluer les fonctions excrétoires des organes rénaux et la cystographie vaginale permet de détecter le reflux, qui est parfois la principale cause de l'hydronéphrose.

Le diagnostic par ultrasons est recommandé à un nouveau-né tous les trois mois afin de suivre tous les changements de dynamique. Cela aide à prévenir l'apparition de complications.

Un type d'étude diagnostique est prescrit par un médecin qui tient nécessairement compte de la condition et de l'âge du nouveau-né.

Traitement

Si le rein est hypertrophié de façon tout à fait négligeable chez le nouveau-né et que la pathologie correspond à la première étape, un traitement conservateur visant à normaliser le flux d'urine est réalisé.

Un traitement approprié et opportun peut donner des résultats positifs en restaurant le fonctionnement du rein.

En présence de la deuxième étape de l'hydronéphrose, on préfère également initialement un traitement médicamenteux et le suivi obligatoire de la dynamique.

Avec une tendance positive, lorsque l'efficacité de l'utilisation de médicaments est confirmée, le traitement est poursuivi conformément au schéma établi.

Si, lors de l'exécution d'un contrôle, des dynamiques négatives sont détectées, il est tout simplement impossible d'éviter une opération.

Malheureusement, à la troisième étape, il n’est pas question de traitement médical, seule une intervention chirurgicale est indiquée.

La chirurgie des nouveau-nés atteints d'hydronéphrose s'accompagne d'une pyéloplastie, qui consiste à remplacer une partie étroite de l'uretère par une nouvelle et large articulation de l'uretère et du bassinet rénal créés par les chirurgiens.

Cela vous permet de restaurer complètement la miction normale.

L'intervention chirurgicale est réalisée de manière douce à l'aide d'un laparoscope. Le plastique laparoscopique ne nécessite aucune incision.

Pour l'opération et l'introduction du laparoscope, il suffit de ne faire que de petites piqûres, qui ne laissent par la suite aucune trace.

Si le bébé est né prématuré ou a un poids très faible, l'opération n'est pas non plus effectuée.

Après l'opération, les médecins doivent effectuer une observation postopératoire. Le nouveau-né est mis sur le compte chez l'urologue, développer un schéma de traitement de la toxicomanie. Dans les six mois, deux fois par mois, il est nécessaire de passer des tests d’urine.

Etapes de l'hydronéphrose rénale chez le nouveau-né: causes et traitement

La formation des reins d'un nouveau-né est un long processus qui se produit au cours du premier trimestre de la grossesse.

Si le processus de formation des organes du système génito-urinaire ne se déroule pas comme prévu, diverses pathologies des reins peuvent survenir chez le nouveau-né.

Certaines d'entre elles sont diagnostiquées même au moment du développement intra-utérin. L'une de ces pathologies est l'hydronéphrose rénale.

Informations de base sur la maladie

Pour comprendre ce qu'est l'hydronéphrose, il faut soumettre un bassinet ou un calice rénal. Cela ressemble à une cavité. L'augmentation du volume de cette cavité constitue une violation de l'écoulement de l'urine et se caractérise par un processus pathologique.

Chez les enfants, l'hydronéphrose se produit pour plusieurs raisons, il peut être unilatéral ou bilatéral.

La particularité de cette maladie est qu'elle peut passer sans médicament. Si l'hydronéphrose est diagnostiquée dans la période où le fœtus est dans l'utérus, la femme est alors envoyée pour consultation chez l'urologue.

Après l’accouchement, l’enfant est sous surveillance d’un néonatologue depuis un certain temps. Après 2-3 semaines, si l'état du nourrisson ne change pas, un «hydronéphrose rénale» est diagnostiqué.

Le problème est que chez le nouveau-né, les reins fonctionnent selon un mode particulier et immédiatement après la naissance, une sténose de l'uretère peut être observée. Si l'état ne change pas, l'uretère ne se dilate pas et l'enfant est diagnostiqué.

Le médecin surveille le bébé à plusieurs semaines d'intervalle, lui assigne une échographie des reins, ce qui vous permet d'identifier la pathologie, de la diagnostiquer et d'envoyer la mère avec le bébé en consultation chez le spécialiste approprié.

Étiologie et pathogenèse

Si l’on en croit les statistiques, la pathologie est diagnostiquée chez 15% des nouveau-nés, seuls environ 20% des enfants naissent avec des signes d’hydronéphrose. Chez 5% des bébés, l'état est stabilisé et ne présente aucun fond pathologique.

Les principales causes de la maladie médecins comprennent:

  • sous-développement de la couche musculaire de l'uretère;
  • rétrécissement de l'uretère à l'endroit de son écoulement;
  • la présence d'un navire supplémentaire supplémentaire;
  • violation du flux d'urine de l'uretère à la vessie.

Chez l'enfant, la pathologie est congénitale, mais dans certains cas, elle peut conduire à son développement:

  • chirurgie du rein ou de l'uretère;
  • maladies inflammatoires du système urogénital;
  • urolithiase (à condition que l'uretère soit partiellement ou complètement bloqué par une pierre);
  • processus adhésif qui a frappé le mur de l'uretère.

La principale cause de la maladie est considérée comme une anomalie congénitale, un rétrécissement de l'uretère, la croissance d'un tissu fibreux, bloquant le passage. Pour bloquer l'uretère et provoquer l'expansion de la boîte du pelvis et du calcul.

Étapes de la maladie

En théorie, la maladie comporte 3 étapes principales. La différence entre eux réside dans la gravité des symptômes:

  1. Au stade initial de développement (stade 1), les signes du processus pathologique sont absents ou si faibles que les parents ne soupçonnent pas que des processus pathologiques se produisent dans le corps du bébé. Lors de l'exécution des ultrasons peut détecter l'expansion du calice (bassin) du rein.
  2. Au stade 2 du développement de la maladie, on observe une augmentation du volume des reins, due à la rétention d'eau dans le corps. La capacité fonctionnelle des organes est réduite de 20 à 40%. En l'absence d'un traitement adéquat, la maladie progresse rapidement. Mais si un seul rein est affecté, le second en volume complet (moins souvent en volume partiel) compense l’état du patient. Les symptômes spécifiques ne sont pas observés.
  3. En phase 3 de l'évolution de la maladie, la taille du rein est augmentée de manière significative, sa capacité fonctionnelle est réduite de 80%. Il y a des problèmes avec l'écoulement de fluide, si deux organes sont affectés, alors une insuffisance rénale est diagnostiquée. S'il n'y en a qu'un, il est possible de suspecter la présence d'une pathologie, mais si vous ne consultez pas un médecin à temps, le rein commencera à rejeter, s'enflamme et un processus purulent apparaîtra. Cela conduira à des complications graves et peut entraîner une perte d'organe.

Il est à noter que le plus souvent, l'hydronéphrose est unilatérale, ce qui rend difficile le diagnostic à un stade précoce de développement.

Les symptômes

En médecine, on pense que l’hydronéphrose des reins chez la femme enceinte ne provoque aucun symptôme, c’est-à-dire qu’elle ne présente pas de signes spécifiques. En fait, ce n'est pas tout à fait vrai.

Les symptômes de la maladie sont complètement absents dans la mesure où il est possible de compenser l'état du patient grâce au travail d'un organe en bonne santé.

Dès que le rein cesse de faire face au «volume de travail accumulé», l’enfant a clairement montré des signes d’hydronéphrose.

Ceux-ci comprennent:

  • hématurie (apparition de traînées de sang dans l'urine ou augmentation significative du nombre de globules rouges);
  • douleur dans la colonne lombaire;
  • gonflement caractéristique dans l'hypochondre (peut être détecté par la palpation);
  • miction douloureuse et fréquente, avec une diminution de la portion quotidienne d'urine.

Ces signes sont accompagnés par l'apparition de poches. L'accumulation de liquide dans le corps nuit à son travail et peut entraîner de graves complications.

Comment diagnostiquer et qui contacter?

Pour effectuer des procédures de diagnostic commencer après la collecte de l'anamnèse. Il n'est pas possible d'interroger le nourrisson pour des plaintes, c'est pourquoi le médecin interroge les parents.

Après une inspection visuelle et une palpation de la vessie et de l'uretère à travers la paroi abdominale, les examens suivants sont programmés:

D'autres examens de diagnostic peuvent également être prescrits, mais le plus souvent, seuls les diagnostics par ultrasons sont suffisants.

Dans un premier temps, il est utile de faire référence à un pédiatre, il examinera l'enfant et, s'il existe des indications, adressera une demande de consultation à un urologue ou à un néphrologue. Vous pouvez contacter un néonatologiste, ces médecins spécialisés dans le traitement des nouveau-nés et reconnaissant facilement la présence de changements pathologiques dans leur corps.

Thérapies

Le traitement de l'hydronéphrose des reins chez le nouveau-né comporte plusieurs étapes, mais il doit être effectué sous la surveillance d'un médecin, sinon le risque de complications et l'évolution rapide de la maladie sont élevés.

Méthodes traditionnelles

Le traitement médicamenteux de l'hydronéphrose n'est pas effectué. La spécificité de la maladie est telle qu'il est possible de corriger le problème existant et de normaliser le travail des organes uniquement par une intervention chirurgicale. L’opération étant considérée comme obligatoire, les parents ne peuvent choisir que la méthode d’intervention chirurgicale et en discuter avec le médecin.

Types de chirurgie

Il existe plusieurs types d'interventions chirurgicales qui peuvent complètement débarrasser l'enfant du problème.

Variétés d'opérations et leur brève description:

  1. La pyéloplastie est la principale méthode de traitement d'une maladie. Implique l'enlèvement d'un segment de l'uretère et la formation de son message avec le pelvis rénal. C'est-à-dire que la partie rétrécie de l'uretère est retirée, un nouveau message se forme entre le bassinet du rein et le conduit, avec une large allée. En conséquence, l'urine peut s'écouler naturellement.
  2. Pyélopllastie antévasale - une opération similaire est réalisée en présence d'un vaisseau supplémentaire. Au dessus de celui-ci se forme une large communication entre l'uretère et le bassin. L’opération est considérée comme un classique et, malgré sa simplicité, elle est très efficace.
  3. Pyéloplastie laparoscopique - la procédure est peu invasive. L'introduction se fait par de petites perforations dans la paroi abdominale. Le plus souvent, l'opération est effectuée par cette méthode, lorsque l'introduction dans la cavité abdominale est extrêmement indésirable.

L'intervention chirurgicale vous permet de vous débarrasser complètement des modifications pathologiques afin de compenser l'état de santé de l'enfant. La difficulté particulière de la procédure ne diffère pas pour cette raison, l'opération est bien tolérée et ne nécessite pas une longue récupération.

Complications et période postopératoire

En l'absence de traitement adéquat, l'hydronéphrose peut provoquer:

Si le parenchyme rénal est atrophié, même une intervention chirurgicale ne permettra pas de normaliser le débit urinaire. Dans ce cas, nécessitez un traitement à long terme et l'observation d'un urologue.

La période postopératoire prend une courte période et entraîne rarement des complications. Pour récupérer complètement le bébé suffisamment 2 semaines. Après le bébé reste pendant quelque temps sous la surveillance d'un urologue et du pédiatre de district.

Prévention et pronostic

Si le parenchyme rénal est atrophié, le pronostic est mauvais. Si l'appel chez le médecin a été opportun, ainsi que la conduite de la chirurgie, la fonction rénale peut être rétablie dans son intégralité.

Les procédures préventives comprennent:

  • visiter l'échographie du bureau pendant la grossesse;
  • observation d'un bébé par un néonatologiste après l'accouchement;
  • appel en temps opportun au médecin en présence de signes pathologiques ou de conditions préalables pour eux.

Reconnaître la pathologie doit surveiller de près la croissance et le développement du fœtus. En cas de signes pathologiques, contactez votre urologue.

Hydronéphrose des reins chez le nouveau-né

Une hydronéphrose des reins chez le nouveau-né survient chez 10% des enfants. Il s’agit d’une maladie congénitale pouvant toucher simultanément le rein et les deux reins et compliquer le passage de l’urine.

Lorsque la maladie affecte le travail du bassin et des cupules, juste à l'endroit où l'urine s'accumule pour s'écouler davantage à travers les uretères. Lorsque l'hydronéphrose est perturbée, ce système entraîne des difficultés d'urination. Une augmentation de l'organe se produit, le parenchyme et le rein deviennent plus minces, alors que l'hydronéphrose se développe, elle perd sa fonction, c'est-à-dire qu'elle cesse de fonctionner.

Classification

Par l'apparition de la maladie sécréter hydronéphrose acquise et congénitale. De plus, la pathologie acquise se développe en raison de la présence de calculs rénaux, ainsi que d'une pyélonéphrite, qui provoque une inflammation du système urinaire.

Au total, il existe deux types de maladie:

  1. Hydronéphrose unilatérale. Parmi tous les cas de maladie infantile, les lésions d'organes unilatérales sont retrouvées à 85% plus souvent qu'un autre type de cette pathologie. La chose la plus dangereuse est qu’en cas de défaite d’un rein, le second compense entièrement la quantité d’urine quotidienne et peut ignorer la présence d’une pathologie dans le corps;
  2. Hydronéphrose bilatérale. Ce type de maladie ne représente que 15% des cas. Ces dommages graves peuvent être fatals, car la violation du débit d’urine entraîne l’accumulation de substances indésirables, entraînant des dommages toxiques pour le corps.

De plus, l'hydronéphrose chez les nouveau-nés affecte plus souvent les garçons que les filles, grâce à de nombreuses statistiques.

Il y a 3 stades d'hydronéphrose. Dont chacun se caractérise par une intensité différente de dommages aux organes.

  1. Au stade initial de la maladie, le tissu rénal et la fonction urinaire ne sont pratiquement pas affectés. Il y a les plus petits changements mineurs;
  2. Le bassin rénal est élargi, le rein s'amincit. La capacité excrétrice est réduite de 30 à 40%. La deuxième étape est limite, car les fonctions du rein, bien que partiellement, peuvent être restaurées;
  3. Le rein est fortement augmenté (souvent 2 fois la norme), alors que sa fonctionnalité est réduite de 80% ou plus.

Il existe également une classification en fonction du degré de destruction du parenchyme rénal:

  1. 1 degré. Le tissu rénal n'est pas cassé. Le premier degré est presque impossible à remarquer;
  2. 2 degrés. Le parenchyme est légèrement modifié, ce qui est presque imperceptible;
  3. 3 degrés. Dommages graves au parenchyme. Au troisième degré, un tableau clinique brillant commence;
  4. Le grade 4 est caractérisé par un parenchyme rénal détruit.

Les symptômes

L’hydronéphrose chez le nouveau-né commence à donner un tableau clinique brillant, à commencer par le troisième degré de lésion du parenchyme rénal. La force de l'augmentation du processus pathologique est amplifiée et divers symptômes se rejoignent:

  • Violation de l'urine. Avec la destruction croissante des reins, l'urine recevra une quantité moindre;
  • Douleur abdominale;
  • Lors de la palpation ou des méthodes de diagnostic instrumentales, une masse dans la région de l'hypochondre sera notée, ce qui indique la maladie;
  • Urine mélangée à du sang;
  • Augmente la température corporelle de l'enfant. Se produit en rejoignant l'infection.

De tels signes indiquent le développement d'une hydronéphrose chez un nourrisson. Le principal symptôme de l'hydronéphrose congénitale chez le nouveau-né est la pyélonéphrite héréditaire.

Raisons

L’hydronéphrose congénitale chez le nourrisson commence le plus souvent à la naissance d’un enfant. Ainsi, lorsque l'enfant est dans l'utérus, il est possible de s'informer de la présence de cette pathologie et de déterminer avec précision les causes de l'hydronéphrose.

Par exemple, avec les caractéristiques anatomiques de la structure de l'utérus: rétrécissement de la lumière de l'uretère ou débit élevé. De plus, la cause peut être une pierre formée dans le rein et causer une obstruction, mais la possibilité qu’une pierre se forme dans le fœtus pendant la période prénatale est rare et se produit rarement.

Le reflux d'urine est une cause fréquente. Il y a un jet de liquide de la vessie dans l'uretère, de ce fait, l'enfant ne peut pas aller aux toilettes. Une autre cause fréquente est la conduction altérée des impulsions le long du tube neural. Se produit quand une formation incorrecte du système nerveux dans la période prénatale, en particulier - la mauvaise innervation de la vessie.

La structure anatomique du système urinaire joue un rôle important. Par exemple, le rétrécissement du col de l'utérus dans la vessie ou d'autres caractéristiques anatomiques ont une incidence sur la formation d'hydronéphrose chez le nouveau-né. Une hypertrophie de l'uretère (mégaurètre) entraîne également une perturbation de l'écoulement de l'urine. En outre, les maladies infectieuses peuvent également affecter le développement de la pathologie. Le risque de contracter une infection est élevé si vous ne donnez pas suffisamment de soins à votre enfant.

Diagnostics

L'hydronéphrose chez un enfant de gauche est plus courante car le rein gauche est légèrement plus haut que le rein droit en raison de la structure anatomique normale du système urinaire humain. Il existe des cas où les enfants vivent avec ce diagnostic pendant de nombreuses années et ignorent la présence d'une pathologie.

Les diagnostics incluent les méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales, qui comprennent - l'analyse d'urine, les rayons X de la région lombaire, l'échographie des reins, où la taille de l'organe est déterminée, ainsi que l'état du parenchyme. Les radiographies sont effectuées avec contraste et plus le rein est agrandi et plus le parenchyme est détruit, plus le contraste est affiché longtemps (car la sortie de l'urine est difficile) et dans les images, le contraste est très lumineux. Il est possible de poser un diagnostic précis uniquement par le biais d'un diagnostic et d'un examen.

En plus de tout cela, j'utilise également des scanners rénaux et des études isotopiques, qui aident à poser un diagnostic dans les cas peu clairs.

Traitement

Le traitement de l'hydronéphrose chez les enfants n'est possible qu'avec une intervention chirurgicale. Plus tôt cette pathologie a été découverte chez le nouveau-né, plus l'issue de la maladie sera fructueuse.

L'intervention chirurgicale vise à augmenter la lumière de l'uretère (en utilisant un stent). La pathologie qui accompagne un nourrisson est souvent un mégaurètre. Dans le même temps, il est nécessaire de faire un rétrécissement de l'uretère afin de lui permettre de fonctionner normalement.

Le traitement de l'hydronéphrose bilatérale n'est possible qu'avec l'opération. Un traitement avec des remèdes populaires est également le bienvenu. En règle générale, cette thérapie vise à prévenir l’inflammation lors de l’infection. Souvent, des grottes de sel sont utilisées pour cela, des frais pour les reins sont prélevés (uniquement avec l’autorisation du médecin!), Une thérapie Su jok (effet sur les points sensibles du corps).

Des lésions rénales graves peuvent entraîner la perte complète d'organes, la décomposition des tissus et parfois la dégénérescence des organes. Néanmoins, sans intervention chirurgicale, le traitement de l'hydronéphrose est impossible.

Opération

L'hydronéphrose aux troisième et quatrième degrés nécessite une intervention chirurgicale immédiate, alors qu'il est encore possible de sauver le rein. Même si la maladie n'a touché qu'un seul organe, l'opération doit être réalisée car le rein ne pourra pas se guérir. L’opération chez l’enfant comprend deux étapes consécutives:

  • Suppression des tissus morts, ainsi que des zones de rétrécissement ou d'expansion des uretères. La pose de stent est réalisée si nécessaire;
  • Création d'une connexion artificielle de l'uretère et du bassin (anastomose).

Une telle opération dans l'hydronéphrose peut être réalisée à l'aide d'un laparoscope, ce qui minimise le risque d'infection postopératoire. Une intervention chirurgicale réalisée avec succès est considérée comme la récupération (totale ou partielle) de l'écoulement de l'urine. Avec de telles interventions, les enfants partent après l'opération dans un délai relativement court et commencent à vivre pleinement.

Régime alimentaire

Avec de nombreuses maladies, les restrictions dans l'utilisation des aliments jouent un rôle important. Toutes les restrictions relatives aux produits et l'introduction d'un régime alimentaire spécial ne sont autorisées pour les enfants qu'à partir d'un certain niveau de lei et, en règle générale, les enfants de moins d'un an ne sont pas attribués.

Prévention

Étant donné que l’hydronéphrose rénale survient chez l’enfant sous forme d’anomalies congénitales, une échographie et des analyses d’urine sont prévues en vue de la prophylaxie en cas de suspicion d’apparition d’une pathologie. Cela vous permet de remarquer l’hydronéphrose chez un bébé à temps et de commencer un traitement, ce qui permettra aux reins de fonctionner aussi bien que possible chez les enfants.

Des complications

Un blocage des voies urinaires, une forte augmentation du rein et une stagnation prolongée de l'urine peuvent entraîner un rejet de tissu et une nécrose, suivis de l'ablation de parties de l'organe du rein lui-même. La présence de comorbidités complique grandement l'évolution de la maladie. Le développement de pathologies infectieuses affaiblit considérablement le système immunitaire et peut conduire à une infection généralisée pouvant coûter la vie à un enfant.

Malgré le développement de complications, le rein est un organe capable de préserver sa capacité de travail et de remplir ses obligations fonctionnelles dans le système urinaire.

Prévisions

Un enfant peut-il vivre après un traitement chirurgical de l'hydronéphrose? Avec la pathologie révélée en temps opportun et le traitement en temps opportun, un résultat positif est garanti. L’hydronéphrose peut être guérie, mais si le rein a été gravement endommagé, ses performances seront quelque peu réduites, mais un tel résultat de la maladie est considéré comme positif.

Hydronéphrose du nouveau-né

Laisser un commentaire

La naissance d'un petit homme est toujours un bonheur pour les parents. Mais ce bonheur est perturbé par le diagnostic "d'hydronéphrose des reins chez le nouveau-né". En entendant cela, les mères et les pères commencent à paniquer. Pas besoin de faire ça. La médecine moderne traite tout avec la moindre perte. Comment Maintenant nous allons dire.

Informations générales

Avec l'aide des reins chez l'homme, il se produit une filtration en continu du fluide qui le traverse. Lorsqu'un bébé souffre d'hydronéphrose, le rein assume de manière défectueuse la tâche qui lui est confiée, tous les produits métaboliques ne sont pas éliminés, des substances toxiques sont retenues. Si l'hydronéphrose chez le nouveau-né n'est pas traitée à temps, il existe un risque de détérioration de la santé, d'apparition d'insuffisance rénale et de problèmes du système nerveux central.

L'hydronéphrose a un autre nom scientifique - la transformation hydronéphrotique. Souvent, la maladie accompagne la personne tout au long de sa vie et ne la gêne pas. Selon les statistiques, diagnostiquez cette maladie plus souvent à l’âge de 40 à 50 ans. Il est important de diagnostiquer l'hydronéphrose à l'aide d'une échographie dans l'utérus afin de fournir un traitement rapide au nouveau-né. Mais si vous diagnostiquez une hydronéphrose chez un nouveau-né, il est important de commencer le traitement dès que possible, le bébé guérira bientôt.

Hydronéphrose congénitale, stades de l'hydronéphrose

Chez l’adulte, l’hydronéphrose est classée en congénitale et acquise. Mais si nous parlons du nouveau-né, la seule option possible est la première. Allouer l'hydronéphrose du rein gauche, du rein droit et des deux reins. L’hydronéphrose congénitale chez le nourrisson comporte les étapes suivantes:

L’hydronéphrose congénitale peut affecter l’un ou les deux reins.

  • Le premier Le nom médical est pyeloectasia. En raison de la violation de l'évacuation de l'urine, son accumulation se produit, une compression progressive des parois rénales commence, il continue à fonctionner normalement, mais augmente légèrement de taille.
  • La seconde En science, appelée hydrocalycose. Se produit quelques mois après la pyéloectasie. Le rein augmente encore plus, il commence à mal fonctionner. Se produit avec l'un et les deux reins en raison de l'accumulation d'urine dans les canaux du parenchyme.
  • Le troisième est terminal. Le rein devient énorme, le parenchyme est transformé. Un bébé peut refuser un rein.
Retour à la table des matières

Causes de l'hydronéphrose rénale chez le nouveau-né

Comme mentionné ci-dessus, les causes de l'hydronéphrose chez les nouveau-nés ne sont que congénitales. Souvent, même dans l’utérus, cette maladie est diagnostiquée, car dès la 4e semaine de grossesse, le rein de l’embryon est pratiquement identique à celui du nouveau-né. Il est très préjudiciable à la santé du fœtus affecte le mode de vie de sa mère. La principale cause de l'hydronéphrose réside dans les caractéristiques structurelles du corps de l'enfant. Ceux-ci comprennent:

  • constriction du col de la vessie;
  • l'écoulement de l'urine est l'opposé - de la vessie à l'uretère;
  • des interruptions dans le passage de l'influx nerveux du rein au cerveau et au dos;
  • décharge élevée de l'uretère;
  • problèmes avec l'uretère prilohanochny.
Retour à la table des matières

Symptômes de la maladie

Selon le stade de la maladie, les symptômes sont différents. Dans la première étape, il n'y a pas de telles manifestations. Il arrive un petit ventre gonflé, mais pas toujours, et un ventre élargi chez un bébé peut indiquer une autre maladie. L’hydronéphrose provoque un état flasque du nourrisson, qui mangera mal, dormira beaucoup, sera passif aux jouets.

Si le bébé se gratte ou se gratte, se comporte avec enthousiasme, il manifeste un symptôme d'hydronéphrose tel que des démangeaisons. Il apparaît à la suite de l'accumulation dans le corps d'un nouveau-né de substances toxiques qui irritent la peau. Et les toxines apparaissent en raison de la violation de l'écoulement de l'urine. En outre, le diagnostic confirme la présence de traînées de sang dans l'urine du bébé.

En cas de progression de l'hydronéphrose, le nouveau-né court le risque de développer des processus inflammatoires. Ensuite, des symptômes plus évidents apparaissent. Ceux-ci incluent la douleur en urinant, la fièvre. À la palpation, le médecin détecte une tumeur chez un enfant. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement l’état du bébé.

Diagnostics

Il est possible de diagnostiquer la maladie avec un appareil à ultrasons même chez le fœtus pendant 20 semaines après la mise au monde d'un enfant. Ensuite, la femme enceinte est constamment examinée et parfois hospitalisée pour être conservée. Si la taille du bassin a augmenté de plus de 7 millimètres, une hydronéphrose est suspectée. En pareil cas, l'urologue pédiatre observe le fœtus et attend sa naissance. L'organisme du bébé est tellement imprévisible que la maladie peut disparaître d'elle-même. Mais il y a un risque de détérioration rapide, quand l'opération peut ne pas être nécessaire... Par conséquent, pendant le premier mois de sa vie, le bébé fait une échographie de la vessie et des reins. Après trois mois, des études complémentaires sont réalisées à l'aide de la scintigraphie, de l'extrarétorographie et de la cystographie. Une échographie supplémentaire est répétée pour observer la dynamique de la maladie.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'hydronéphrose chez le nouveau-né est souvent réduit à une simple observation systématique. Beaucoup de miettes naissent avec une césarienne ou plus tôt que prévu. Les organes d'un tel enfant (les reins ne font pas exception) ne sont pas encore complètement formés, ils ne sont pas capables de fonctionner comme des enfants nés à temps. Dans ce cas, vous aurez besoin d'une surveillance systématique du médecin par une échographie trimestrielle. Avec une tendance positive, la durée du traitement est de 3 ans.

En outre, un enfant en développement intra-utérin peut détecter une hydronéphrose. Mais l'organisme du nouveau-né est tellement imprévisible que, dans les premiers mois de la vie, cette maladie peut s'évaporer sans laisser de trace. Si, après tout, à la suite de diagnostics complexes, l'hydronéphrose a été confirmée, un traitement est alors nécessaire. Mais cela ne signifie pas que le nouveau-né doit être immédiatement envoyé pour une intervention chirurgicale. Selon le stade de la maladie, des thérapies alternatives sont utilisées.

Dans un premier temps, toutes les mesures visent à accélérer la libération de l'urine. Pendant cette période, le corps du bébé est fortement affaibli, il y a un risque d'attraper une infection. Si cela se produit, le médecin effectue un traitement symptomatique avec des anti-inflammatoires. Dans la deuxième étape, le médecin examine la dynamique. Si le résultat est positif, le traitement ne nécessite aucun ajustement. Si elle est négative, l’état des reins et le bien-être général du petit patient s’aggravent, une intervention chirurgicale est prescrite.

Chirurgie et période postopératoire

L'opération avec laquelle ils traitent l'hydronéphrose s'appelle pyéloplastie. Son essence est de retirer les tissus endommagés de l'uretère et de créer une nouvelle connexion plus grande, la connexion entre l'uretère et le pelvis. La pyéloplastie la plus utilisée dans la pratique médicale est le plastique laparoscopique. La pyéloplastie laparoscopique est un traitement doux qui ne laisse même pas de cicatrices. L'opération est basée sur l'utilisation d'un laparoscope - un appareil en forme de tube avec une caméra à une extrémité. Avec l'aide de celui-ci est une émission en direct sur l'écran.

La laparoscopie est l'une des opérations les plus sûres, car elle ne prévoit même pas d'incisions, mais seulement de petites ponctions. Nommé avec différents degrés de la maladie pour les enfants d'âges différents. Mais pour les nouveau-nés, il existe plusieurs contre-indications. Ce sont principalement des bébés avec une petite masse, des bébés prématurés, qui ont de graves comorbidités.

L'opération est si simple qu'au bout d'une semaine, le nouveau-né est prêt à recevoir son congé et que le premier temps postopératoire ne prévoit pas de réanimation. Après cela, tous les 3 mois, l'urologue devrait examiner l'enfant, un traitement médicamenteux est prescrit pour restaurer toutes les fonctions du rein. Dans 80 à 90% des cas, l'opération est réussie. Mais malheureusement, les reins du nouveau-né ne seront pas toujours en parfaite santé, la plupart nécessitant un suivi médical constant.

Plus D'Articles Sur Les Reins