Principal Anatomie

Hydronéphrose rénale chez le fœtus

Laisser un commentaire

L’hydronéphrose est une maladie rénale dans laquelle un liquide apparaît dans les cupules et le pelvis. L’hydronéphrose congénitale est beaucoup plus courante qu’elle est acquise. Les raisons de la première sont des déviations de divers types dans le bassin ou l'uretère. La maladie est assez commune, 5% de tous les nouveau-nés souffrent de cette maladie. Par conséquent, il est important de déterminer la présence de la maladie chez le fœtus dans l’utérus.

Qu'est-ce que l'hydronéphrose?

L’hydronéphrose fœtale résulte du ralentissement de l’évacuation de l’urine dans la vessie ou du blocage de sa libération. Il y a ensuite une augmentation du bassin due à une accumulation importante d'urine dans celui-ci. Outre les types traditionnels de cette maladie, il existe une hydronéphrose dite prénatale et «postnatale». Le nom lui-même parle de lui-même: prénatal se développe avant la naissance chez le fœtus et postnatal - chez le nouveau-né. Les statistiques montrent que l'on soupçonne une hydronéphrose chez 80% des enfants à naître. Le moyen le plus simple et le plus économique de connaître la présence ou l'absence d'hydronéphrose congénitale chez le fœtus est de procéder à une échographie de la femme enceinte. Le médecin peut voir une accumulation d'urine dans le flux d'urine. Mais cela n'indique pas une maladie. Le signe principal de la maladie est considéré comme une augmentation du bassin.

On distingue l’hydronéphrose congénitale du rein droit et l’hydronéphrose du rein gauche, bien que, dans la pratique, les médecins se soient habitués à s’identifier comme hydronéphrose droite et gauche. Sur le côté droit se produit par l'apparition du pelvis droit dans l'uretère et sur le côté gauche, respectivement, le bassin gauche se vide dans l'uretère. Cette maladie est très dangereuse car elle peut entraîner une insuffisance rénale et parfois la mort de l’organe. Par conséquent, la tâche du médecin est responsable - la santé et la vie du futur enfant en dépendent.

Tailles du pelvis rénal chez le fœtus: la norme et les déviations

Afin de comprendre si une femme enceinte et son fœtus ont besoin de mesures thérapeutiques, il est nécessaire de déterminer les normes de taille du bassinet rénal et de connaître les écarts préoccupants. Jusqu'à 20 semaines, une extension de 5 à 8 millimètres est déjà un écart, mais si après la 21e semaine, elle est passée à 10 millimètres, ils ne sont pas pressés de poser un diagnostic décevant. Il y a des cas où il s'agit d'un signal concernant les problèmes de reins chez une femme enceinte - elle ne peut pas pleinement faire face à ses tâches et le fœtus l'aide donc. Ensuite, vous devez examiner la future mère. Mais si la taille du bassin fœtal après 20 semaines a un diamètre de plus de 10 millimètres, il s'agit alors d'une hydronéphrose du rein chez un fœtus qui doit être diagnostiquée et éventuellement en traitement. À 32 semaines de grossesse, une nouvelle échographie est effectuée.

Causes de l'hydronéphrose pendant la grossesse

Au 4ème mois de grossesse, les reins fœtaux ont déjà une structure et fonctionnent comme les reins d'un adulte. C'est à ce moment-là, à l'aide d'une échographie, que le médecin peut tirer les premières conclusions concernant la santé des reins. Comprendre les causes de l'hydronéphrose congénitale chez le fœtus. Ces raisons incluent:

Une hydronéphrose fœtale peut se développer en raison d’un mode de vie malsain de la mère ou d’un trouble de la génétique.

  • Le blocage de l'uretère (ou obstruction) à la jonction de l'uretère avec le bassin ou à la jonction de la vessie et de l'uretère.
  • Le développement de non pas un, mais deux uretères.
  • Polykystique, un rein ne peut donc pas se développer complètement. La seconde est dans la plupart des cas absolument saine et fonctionne pour deux.
  • Le flux inverse de l'urine dans les reins, ce qui peut provoquer une inflammation.
  • Un fœtus de sexe masculin peut avoir une obstruction de l'urètre lorsque la valve arrière empêche la vessie de fonctionner, ce qui étire le rein.
  • Style et mode de vie de la mère avant la grossesse (mauvaises habitudes, travail avec des substances toxiques, vie dans des endroits peu écologiques).
  • Prédisposition héréditaire (si le premier enfant a des problèmes de reins, le deuxième enfant devrait être examiné lors de la planification).
Retour à la table des matières

Comment se manifeste-t-il et en quoi l'hydronéphrose est-elle dangereuse?

La maladie ne se manifeste que par une légère augmentation du bassin dans les reins. Si l'urologue constate cette augmentation et diagnostique une «transformation hydronéphrotique» (deuxième nom de l'hydronéphrose), il commence à examiner le côté sur lequel l'augmentation est localisée et à en déterminer les raisons. Une hydronéphrose bilatérale est particulièrement dangereuse. Il indique des violations de la structure urinaire entière. Au fil du temps, le liquide accumulé comprime le parenchyme, ce qui conduit à la destruction complète du rein. C'est pourquoi une intervention chirurgicale est souvent nécessaire chez un nouveau-né ou même un fœtus (in utero).

Diagnostic par ultrasons

L'échographie est l'un des moyens les plus anciens, les plus abordables et les plus sûrs d'étudier l'hydronéphrose congénitale. Grâce à cela, le médecin peut confirmer avec précision ou non le diagnostic "d'hydronéphrose des reins chez le fœtus". S'il soupçonne la présence de la maladie, il faut étudier la taille du rein, sa structure, les particularités de l'urine accumulée et l'état de la vessie. Dans cette étude, le diamètre antéropostérieur du pelvis a été mesuré à la 32e semaine. Une déviation est considérée comme étant de 4 à 7 millimètres et, en cas d'augmentation ultérieure de 7 à 10 millimètres, l'état nécessite une observation constante et même, dans certains cas, une intervention chirurgicale. Si le diamètre ne dépasse pas 10 millimètres, 95% des enfants naissent en parfaite santé. Mais tout à coup, il passe à 10-15 millimètres, la chance de donner naissance à un bébé en parfaite santé est réduite à 50-60%.

Autres méthodes de recherche

Il est important d'évaluer l'état du liquide amniotique, son nombre afin d'éviter la présence d'autres déviations dans le développement du fœtus. En cas de suspicion d'autres anomalies, le médecin peut vous prescrire un liquide urinaire fœtal. Cette analyse est assez compliquée et dangereuse car, pour sa mise en œuvre, les parois de la vessie sont perforées, elle implique une évaluation de la densité du fluide analysé. Idéalement, il devrait être inférieur à celui du plasma sanguin, mais ce type de recherche a une grande précision.

À l'aide de la renographie par radionucléides, les fonctions du rein droit chez le fœtus sont étudiées, notamment la qualité de la filtration, l'état des voies urinaires. Réalisé à l'aide d'une radiographie et de radio-isotopes. L'avantage de la méthode est la charge minimale par ultraviolets. Parfois, dans la pratique médicale, les scanners DMSA et le renogramme Lasix sont utilisés pour examiner les reins du fœtus. La première méthode vous permet d’étudier la forme, l’emplacement, le degré de fonctionnement des reins, et la seconde - identifie les causes qui ralentissent la production d’urine.

Traitement et pronostic

Pendant la grossesse, tout traitement est risqué car le fœtus est vulnérable. Par conséquent, avec l'hydronéphrose unilatérale, une femme enceinte est seulement observée. Le deuxième rein du fœtus (s'il est en bonne santé) fonctionne parfaitement pour deux. Mais si hydronéphrose bilatérale, le problème est considérablement aggravé. Lorsque l'hydronéphrose de la femme enceinte peut même proposer de mettre fin à la grossesse.

Le traitement en tant que tel n’est effectué que dans les premiers mois du nouveau-né. Mais dans la plupart des cas, cela n’est peut-être pas nécessaire, car le corps du bébé est si imprévisible que la maladie et tous ses symptômes disparaissent sans laisser de trace. Si la maladie ne recule pas et que l’état de l’enfant s’aggrave, le médecin vous prescrit un traitement complet ou une intervention chirurgicale. Le pronostic est favorable: plus de 90% des nouveau-nés après la chirurgie sont complètement rétablis, mais ils nécessitent une surveillance constante.

Hydronéphrose rénale chez le fœtus

Une hydronéphrose rénale peut être diagnostiquée même chez le fœtus. La maladie est une anomalie du développement rénal lorsque le pelvis et le calice s’agrandissent en raison de l’accumulation de grandes quantités d’urine.

Raisons

Une femme enceinte doit subir un examen systématique, ce qui permet une détection rapide des pathologies émergentes.

Dès la 20e semaine de l’échographie, le médecin peut considérer les reins du fœtus comme dotés d’une structure complète, comme un nouveau-né.

En eux, les coupes et le bassin sont clairement distinguables, à partir desquels l'urine pénètre dans l'uretère, puis dans la vessie. La vidange a lieu systématiquement plusieurs fois par jour.

Au cours de l'examen instrumental peut être détecté une légère expansion du bassin et des reins. Ce n'est absolument pas une cause de grande préoccupation.

Le fait est que le corps d’une femme enceinte peut être soumis à de lourdes charges, à la suite desquelles le fœtus essaie d’aider les reins de la mère à s’acquitter de fonctions importantes. Les médecins ne considèrent pas l’expansion de 8 à 10 mm comme une hydronéphrose.

Une attention particulière est accordée aux reins de la femme enceinte elle-même, afin de comprendre pourquoi elles n'ont pas la force nécessaire pour faire face aux charges qui leur sont dues.

Mais l'excès de ces valeurs devrait déjà susciter l'inquiétude, en particulier dans les cas où les proches du futur bébé étaient atteints d'une pathologie des reins.

En identifiant l'hydronéphrose chez le fœtus, il est nécessaire de considérer de quel côté elle se manifeste. Ensuite, les médecins découvrent pour quelle raison et à quel endroit le rétrécissement de l'urètre s'est produit.

Le lieu de rétrécissement peut être observé dans différents domaines:

  • dans la zone où le bassin tombe dans l'uretère;
  • dans n'importe quelle zone de l'uretère;
  • à l'entrée de la vessie elle-même.

Les hydronéphroses droite et gauche ont les mêmes manifestations dans leurs faces respectives.

Bien pire à détecter une hydronéphrose bilatérale, ce qui indique un grave déséquilibre dans le développement des reins et de l'ensemble du système urinaire.

Le danger d'une telle pathologie est que l'urine accumulée a un effet important sur le parenchyme, conduisant peu à peu à sa destruction complète.

Après une telle augmentation, l'hydronéphrose ne cesse d'augmenter, mais malheureusement, un temps précieux est perdu et le rein du fœtus n'est plus possible à sauver.

C'est pourquoi, après la découverte de la pathologie, les médecins décident de la pertinence du traitement.

Diagnostics

Si le médecin soupçonne une hydronéphrose chez le fœtus, la femme enceinte sera certainement soumise à un examen supplémentaire, car il s’agit du seul moyen de déterminer le degré de risque, de déterminer correctement les actions médicales qui sauveront les reins du futur bébé atteint d’une pathologie grave.

Pour les tests de laboratoire, on prélève du liquide urinaire fœtal qui, dans le développement normal, doit être uniquement hypotonique et avoir une densité inférieure à celle du plasma sanguin.

Pour toute insuffisance rénale, la composition du liquide urinaire change de façon spectaculaire, le rendant isotonique. La procédure de prélèvement du liquide urinaire est complexe car elle implique la ponction de la paroi de la vessie.

Il n’est tenu que dans les cas où il existe de graves préoccupations. La réalisation d'un tel test de laboratoire garantit l'exactitude du diagnostic établi.

Depuis plus de quarante ans, ils pratiquent avec succès l'utilisation de la méthode de recherche instrumentale - l'échographie.

Lorsque la pathologie est détectée, il est nécessaire, à l'aide de capteurs à ultrasons spéciaux, de mesurer la taille du pelvis, de prêter attention à la taille des reins, à leur structure et au degré de remplissage de la vessie fœtale.

Si, au cours de l'examen, les médecins révèlent des modifications pathologiques, ils effectuent une intervention chirurgicale urgente ou établissent une surveillance systématique du fonctionnement du système urinaire, en fonction du degré de complexité et du danger.

En plus des ultrasons, une femme enceinte peut être soumise à une cysto-métrographie par microfusion, qui permet d'obtenir des informations précises sur la vessie, l'urètre et les uretères.

Toute violation de ces organes peut déclencher le développement rapide de l'hydronéphrose. L'une des pathologies les plus graves (reflux) est également possible à détecter après la cysto-rétrographie.

L’étude, qui repose sur l’utilisation de radiozotopes, est appelée renographie par radionucléides. Il est basé sur deux méthodes complètement différentes.

Pour identifier les causes qui aggravent l'écoulement du liquide urinaire, un renogramme lasix est effectué, ce qui vous permet de suivre le travail des reins avant l'introduction des diurétiques et après leur élimination.

La taille exacte, la forme, l'emplacement et le fonctionnement des reins peuvent détecter les balayages DMSA.

Traitement

Après avoir trouvé des anomalies dans le développement, les médecins décident des actions à venir.

Malheureusement, il n'y a pas de traitement qui puisse aider, en utilisant seulement des médicaments. Dans les cas les plus graves, recourir à la chirurgie.

Ce ne sont pas tous les médecins qui décident de le faire car, dans certains cas, cela ne permet pas d'obtenir les résultats positifs escomptés.

L’hydronéphrose bilatérale désigne les circonstances qui interdisent catégoriquement les interventions chirurgicales.

La même interdiction est proposée pour d’autres pathologies dangereuses des organes internes du fœtus. L'avortement est proposé à une femme en situation critique.

Un traitement complet ne commence qu'après la naissance du bébé. Si des signes d'hydronéphrose ont été diagnostiqués aux premiers stades de développement, il est probable que cette dernière puisse se transmettre d'elle-même.

Afin de ne pas manquer la détérioration de la situation, une échographie systématique est prescrite à l'enfant. Au cours des trois premières années, il devrait avoir lieu une fois par trimestre, puis seulement une fois par an.

L’hydronéphrose, caractérisée par un niveau moyen de lésions, provoque une double attitude, car il peut y avoir une tendance positive, mais dans certains cas, une tendance négative est enregistrée.

Dans ce dernier cas, une opération chirurgicale est pratiquée. Dans d’autres cas, ils surveillent également les modifications en ordonnant systématiquement au bébé de subir une échographie.

Bien sûr, l’hydronéphrose, dans laquelle la sortie d’urine, le travail des reins, la plus forte expansion du bassin, se détériore, nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Si vous détectez un reflux, qui a été diagnostiqué chez le fœtus et qui est encore en développement fœtal, un traitement médical est prescrit au nouveau-né pour prévenir l’infection des organes du système urinaire.

Dans la plupart des cas, le reflux disparaît simplement de lui-même chez les bébés à mesure qu'ils grandissent. Si la pathologie demeure, alors l'opération est effectuée.

Même dans les cas où l'hydronéphrose a pris des caractéristiques qui obligent à une intervention chirurgicale, les parents ne devraient pas avoir de raisons de refuser l'opération, car le taux de réussite de l'opération est assez élevé, il est de près de 95%.

Tout dépend du degré de lésion rénale et de la rapidité de la décision.

Suivre le travail du système urinaire chez le fœtus et le nouveau-né vous permet de vous protéger de l'apparition de pathologies graves, de prévenir toutes sortes de détériorations et de complications.

Hydronéphrose du rein chez le fœtus pendant la grossesse

Au cours de la période périnatale, des anomalies du développement des organes du système urinaire sont souvent détectées. L'hydronéphrose affecte les cupules et le bassinet du fœtus; le problème est déterminé lors de l'examen du deuxième trimestre de la grossesse. La perturbation se produit lorsque le liquide s'accumule dans le rein ci-dessus.

Une augmentation progressive de son volume entraîne l’étirement du bassin et des cupules. Leurs parois deviennent plus minces et les reins cessent de fonctionner normalement. Une hydronéphrose présumée se produit avec une augmentation de leur taille.

Les organes internes grandissent avec le bébé. Au cours des 20 premières semaines de changements pathologiques, le dépassement des limites de la norme est de 0,5 à 0,8 cm, puis de 1 cm au cours des mois suivants. La pathologie est congénitale et acquise. Les signes d'hydronéphrose chez un enfant peuvent être dus à des problèmes de santé chez la mère.

Formes de manifestation

La gravité de la maladie dépend du degré d'expansion du pelvis rénal. Une stagnation prolongée de l'urine provoque une atrophie du parenchyme. L'absence de mesures opportunes conduit à un dysfonctionnement complet du rein endommagé.

L’hydronéphrose chez le fœtus est unilatérale et bilatérale. La pathologie de cette dernière forme étant assez difficile à diagnostiquer, le traitement est souvent retardé. Si les deux reins ne fonctionnent pas, il est impossible de sauver l'enfant. Une hydronéphrose unilatérale survient souvent chez les garçons. Les mécanismes de développement et de traitement des variétés à droite et à gauche sont les mêmes.

La transformation hydronéphrotique des reins se déroule en plusieurs étapes:

  1. L’accumulation d’urine dans le bassin et les cupules;
  2. Léger étirement des parois du corps;
  3. Grosses têtes;
  4. Atrophie progressive du tissu parenchial;
  5. Insuffisance rénale;
  6. Dysfonctionnement complet des organes.

Attribuer la forme postnatale et périnatale de la maladie. Le premier est typique pour les nouveau-nés, le second pour les bébés qui ne sont pas encore nés. Les principaux signes de pathologie sont une augmentation du bassin et une accumulation d'urine près de l'écoulement de l'urine.

Raisons

L'hydronéphrose des reins chez le fœtus est une pathologie courante. Sa provoquer:

  • Pathologies congénitales des uretères (excès, torsion, compression ou déformation);
  • Troubles de la vessie, dus à sa forme irrégulière, à la présence de larges plis sur la membrane muqueuse, à des néoplasmes malins ou bénins, à un excès de tissu cicatriciel;
  • Inflammation dans les tissus et les organes du pelvis;
  • La prolifération du tissu conjonctif ou la formation de calculs dans l'uretère;
  • Flux d'urine insuffisant ou inverse;
  • Mauvais mode de vie d'une femme enceinte;
  • Anomalies génétiques;
  • Obstruction des voies urinaires;
  • Maladie polykystique (trouble du développement d'un rein);
  • Obstruction de l'urètre (chez les garçons).

Le pronostic de l'hydronéphrose rénale est positif dans la plupart des cas. Souvent, un traitement n'est pas nécessaire pour normaliser l'état de l'enfant. Les causes de l'hydronéphrose fœtale sont d'une grande importance. La vitesse et la forme du développement de la pathologie en dépendent. L’hydronéphrose bilatérale du fœtus est plus dangereuse car elle provoque un dysfonctionnement des deux reins. Un fœtus souffrant de ce type d'hydronéphrose peut mourir. La femme enceinte est soumise à un examen complet lui permettant de vérifier l'état du fœtus et le stade d'hydronéphrose.

Diagnostics

L'hydronéphrose rénale chez le fœtus est déterminée par échographie. Son alternative pourrait être une radiographie, mais elle ne convient pas pour examiner un enfant en développement dans l'utérus. L'examen du problème par échographie est indolore et totalement sans danger. À travers elle évaluer:

  • La taille des organes du système excréteur;
  • La présence (absence) de tumeurs;
  • Le taux de déviation (dans le fœtus avec hydronéphrose une augmentation dans le bassin);
  • Échogénicité des tissus parenchiaux;
  • Volume de liquide amniotique;
  • Le degré de plénitude de la vessie.

Les pathologies provoquant une modification de la taille du pelvis rénal peuvent être déterminées à l'aide de diagnostics de laboratoire. En cas de troubles du développement rénal, vous devrez prélever l'urine du fœtus. Pour le diagnostic de l'hydronéphrose, percez la vessie. Les changements pathologiques dans la composition de l'urine confirmeront la maladie qui affecte la droite ou la gauche. Dans les divisions rénales, les murs s'amincissent. En cas d'hydronéphrose du rein gauche ou droit du fœtus, la perte de performance de l'organe endommagé est nécessairement compensée. Même si la fonction rénale est préservée, il est nécessaire d'évaluer l'état du liquide amniotique, de la renographie par radionucléide, du renogramme de Lasix et du balayage au DMSA.

Traitement

Le traitement de l'hydronéphrose chez le fœtus peut se faire par traitement conservateur ou par chirurgie. Cette dernière option est utilisée en dernier recours. Le traitement est prescrit en fonction de:

  • L'étendue des dommages aux reins;
  • Anomalies de développement connexes;
  • La période de grossesse;
  • Quantités d'eau amniotique.

Au début de l'hydronéphrose des reins du côté gauche, le traitement peut ne pas être nécessaire. Un tel verdict est rendu si les organes du système urinaire fonctionnent sans échec. Maman devra se rendre à l'échographie plus souvent, elle vous prescrira également de la vitamine B1. Surveiller l'état du bébé nécessairement tout au long de la grossesse. Il ne faut pas oublier la prévention des pathologies infectieuses. Ils sont provoqués par des bactéries pathogènes, qui se forment en raison de la stagnation de l'urine dans les organes. Avec un diagnostic en temps opportun et le respect des recommandations du médecin évitent vraiment les pathologies graves.

L'hydronéphrose du rein droit ou gauche du fœtus est curable. Si la thérapie ne peut être effectuée avant la naissance de l'enfant, elle est effectuée après. Dans les cas graves, les chirurgiens sont déjà présents dans la salle d'accouchement et, immédiatement après avoir récupéré le fœtus, ils feront tout leur possible pour sauver sa vie.

Causes de l'hydronéphrose des reins chez le fœtus

Récemment, un de mes amis m'a raconté un article expliquant comment, pendant longtemps, les médecins nous avaient caché un médicament efficace contre les maladies du rein et le système génito-urinaire Renon Duo.

Je ne fais pas confiance aux informations provenant d'Internet, mais j'ai décidé de vérifier, ce ne sera certainement pas pire, car la préparation est faite à partir de composants naturels: mélèze, arbuste, camomille, etc. Le soulagement est venu après une semaine de consommation, la douleur dans la région lombaire a disparu, aller aux toilettes a commencé à apporter de la joie. Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, alors le lien vers l'article ci-dessous.

Hydronéphrose du rein chez le fœtus, pyeloectasia. L'expansion du bassin.

Commentaires

Anastasia, quel bon poste et compréhensible. Tout sur les étagères. Et puis le mois fouine sur Internet et trouve des articles nus ou des histoires de mères dont les enfants ont été opérés. Et l'impression que tout le monde est opéré.

Se trouvant dans le centre de conseil en banlieue de l'urologue, il a immédiatement envoyé un examen, l'empêchant de grandir.

Ils ne sont pas allés à l'hôpital pour se faire examiner, mais sont allés à Moscou à l'Institut de recherche en pédiatrie de Yacek (ils voulaient rendre visite à Zorkin, mais vous ne pouvez vous inscrire que deux mois plus tard). Yacek secoua la tête, ck, que le rein ne souffrait pas (on peut le voir à partir de l'échographie), qu'il y avait une chance de le devenir trop grand (bassin de 1,5 mois 14 mm). Il a dit de venir dans 5-6 mois pour lui sur l'échographie et nous allons continuer à décider.

Eh bien, l'enquête ne fait toujours pas de mal à personne. Vous n'avez pas une grande expansion, bien sûr. Si c'est plus, alors il est impossible de dire avec une échographie si le rein souffre, il n'y a pas de circulation de sang visible dans le rein et s'il y a un reflux d'urine. En tout cas, l'essentiel - des médecins compétents. Merci, j’ai écrit pour cela, car il ya deux ans, je ne savais pas quoi penser, où aller)))

Eh bien, comme toute mère, je veux me passer d’hôpitaux))) De plus, c’est mon cinquième enfant et c’est même problématique de fonder une famille pendant une semaine.

À l'Institut de pédiatrie, les médecins semblent savoir lire et écrire.

Oui, j'en parle. Vous avez bien fait de venir immédiatement, car sur le terrain, les médecins se comportent souvent de manière incorrecte et les envoient pour un examen comme celui-là. Bien sûr, dans notre cas, lorsqu'il y a plus de 30 personnes par mois à Lokhanka, aucune échographie n'est mentionnée, il ne s'agit que d'un examen. Santé bébé!

Nastya, merci. Et votre santé familiale)))

Ne t'inquiète pas. Vous serez enregistré par un néphrologue - surveillance constante de l'urine, du canephron, du furangin, du physio (vous devez désigner un médecin).

Nous avons trouvé une extension du bassin retrouvée dès la naissance à 3 mois à l’échographie, effrayée, invitée à faire une radiographie sous anesthésie générale (je ne me souviens pas comment on appelle cette procédure), j’ai honnêtement eu peur de commencer à tirer le temps. Je demande au médecin - que ferons-nous? Elle saura s'il y a un reflux (reflux d'urine de retour). Je demande - s'il y en a, quel traitement? Elle - pour commencer kanefron, furangin, physio. Eh bien, et s'il n'y a pas de reflux, juste développé, quel genre de traitement? Elle est la même.

En général, j'ai refusé cette procédure, bu un peu de Kanefron, je n'ai pas du tout donné de furangin (à la réception, j'ai dit que nous acceptions). La seule chose qui a été faite a été une surveillance constante de l’urine (général, selon Nichiparenko et ensemencement en cuve) et, une fois par trimestre, un cours de physio (amplipulse) suivait 3 cours. Pendant 1,5 à 2 ans, tout s’est passé tout seul, mmm.

Uzi pour le contrôle a fait une pause de six mois à différents endroits, ils ont dit que tout était normal. Et ils ont expliqué que cela arrive souvent, pour beaucoup de gens au fur et à mesure de leur croissance, cela va de soi.

En général, rien de terrible, il suffit de garder le contrôle.

Hydronéphrose rénale chez le fœtus

Le diagnostic périnatal (prénatal) vous permet de détecter jusqu'à 45% des cas de pathologie intra-utérine. Chaque cinquième d'entre eux est associé à des malformations du système urinaire. Par exemple, l'hydronéphrose fœtale est dans la plupart des cas déterminée même pendant la grossesse. Comment cela se manifeste-t-il, pourquoi un diagnostic précoce est-il si important pour cette maladie, ainsi que les méthodes de laboratoire et d'instrument pour laquelle elle est réalisée: comprenons.

Qu'est-ce que l'hydronéphrose dangereuse?

L’hydronéphrose est une pathologie caractérisée par l’expansion du système de placage du bassin et du bassin (CLS), provoquée par une altération des processus d’évacuation de l’urine dans les uretères. L'accumulation de fluide sur le parenchyme rénal provoque une atrophie des néphrons et, tôt ou tard, une insuffisance rénale.

Selon les statistiques, l'hydronéphrose des reins chez le fœtus est assez courante: elle représente 5% de toutes les malformations congénitales des organes internes. Chez les garçons, la maladie se développe beaucoup plus souvent que chez les filles. En raison des particularités de la structure anatomique des organes du système urinaire, l'hydronéphrose du rein gauche est diagnostiquée 2 à 3 fois moins souvent que le droit. Environ un quart des bébés ont des lésions bilatérales de CHLS: cela indique une évolution grave de la maladie et un pronostic très défavorable sans traitement.

Il est extrêmement important d'identifier la pathologie au cours du développement intra-utérin, alors que les reins fœtaux travaillent en mode formation et ne sont pas soumis à de lourdes charges. L'élimination rapide du problème immédiatement après la naissance du bébé réduira considérablement le risque de développer des complications de la maladie.

Causes de l'hydronéphrose

L’hydronéphrose fœtale est presque toujours associée aux malformations congénitales. Ce peut être:

  • obstruction (constriction pathologique) au niveau "haut" - à la place de la sortie du pelvis rénal;
  • obstruction de l'uretère au niveau du segment kystique - à l'endroit de son entrée dans la vessie;
  • reflux vésico-urétéral provoqué par un sous-développement partiel ou complet des valves;
  • ectopie (mauvais emplacement) de l'uretère;
  • vessie neurogène;
  • ureterocele;
  • l'apparition d'artères rénales supplémentaires pincant l'uretère;
  • rein en fer à cheval, polykystique.

L'hydronéphrose non obstructive est une forme rare et atypique de la maladie, caractérisée par une violation de l'évacuation de l'urine de l'insuffisance cardiaque du rein sans aucun obstacle au niveau de l'uretère ou de la vessie. Il est impossible de dire exactement pourquoi un enfant a développé l'une des anomalies congénitales décrites ci-dessus. Les effets provoquants sur la femme enceinte restent probables:

  • effets néfastes de l'environnement;
  • vivre dans des zones environnementales défavorables (à proximité de grandes entreprises industrielles, de centrales nucléaires);
  • exposition aux radiations;
  • prédisposition génétique (malformations du rein chez les personnes apparentées au sang).

La taille du CLS fœtal dans des conditions normales et pathologiques

Dès la 20e semaine de grossesse, le médecin peut visualiser les reins fœtaux complètement formés à l'aide d'échographies. Ce sont des tissus clairement visibles du parenchyme, du calice et du pelvis, à travers lesquels l'urine pénètre dans l'uretère et la vessie. La vidange de la vessie fœtale a lieu plusieurs fois par jour.

La taille normale du pelvis rénal à gauche et à droite est la suivante:

  • 5 mm au deuxième trimestre;
  • 7 mm - dans le troisième.

L'augmentation de ces valeurs à 8-9 mm peut être une variante de la norme, par exemple dans le cas de maladies chroniques des organes de décharge d'une femme enceinte. De cette manière, le corps du fœtus "aide" la mère à nettoyer le sang et ses reins travaillent plus activement.

L'expansion de CLS à 10 mm et plus est un signe de pathologie. Il est obligatoire de passer un examen supplémentaire.

Diagnostic de la maladie: le plus tôt sera le mieux

Si, lors du dépistage d'une femme enceinte, on suppose que le développement d'une hydronéphrose chez le fœtus a été supposé, une échographie est répétée. Les signes ultrasoniques de la transformation hydronéphrotique du rein sont:

  • expansion des cavités libres du corps;
  • disponibilité de fluide libre dans CLS.

Après la naissance, un examen supplémentaire du bébé est effectué afin de déterminer la cause de la violation d’évacuation d’urine. En fonction de l'évolution de la maladie et de l'état général de l'enfant sont nommés:

  • ré-échographie des reins;
  • pyélographie excrétoire;
  • cystographie vaginale;
  • CT / IRM.

Approches modernes de la thérapie

La tactique du néphrologue après le diagnostic prénatal de l'hydronéphrose repose sur les principes suivants:

  1. Le traitement conservateur de la pathologie chez le fœtus n’est pas pratiqué.
  2. Une intervention chirurgicale ne peut être réalisée dans la période de développement intra-utérin qu'avec une menace grave pour la vie de l'enfant ou de la mère.
  3. Une femme enceinte est inscrite auprès d'un spécialiste, visite régulièrement un médecin et subit, si nécessaire, un traitement hospitalier.
  4. Une intervention chirurgicale visant à rétablir une miction normale peut être effectuée immédiatement après la naissance. Dans certains cas, en particulier si l'hydronéphrose est relativement favorable, le médecin adopte une tactique d'attentisme. Parfois, des formes bénignes de la maladie s’arrêtent.

Selon les indications, lorsqu'une grande quantité de liquide s'accumule dans le CHLS des reins, un cathétérisme de la vessie du fœtus est effectué. Cela vous permet de "décharger" les organes urinaires et de réduire le risque de rupture du rein ou de l'uretère.

L’hydronéphrose rénale est un problème qui nécessite l’attention de spécialistes. Son pronostic dépend en grande partie du degré d'insuffisance rénale, du moment de la détection de la pathologie, de l'état de santé de la future mère et de la qualité du traitement. Afin de minimiser le risque de complications fœtales et d'augmenter les chances de guérison complète, la future mère doit suivre des recommandations médicales et se soumettre rapidement à un examen diagnostique.

Hydronéphrose rénale intra-utérine chez le fœtus: traitement et pronostic

L’hydronéphrose congénitale est l’une des maladies que l’on retrouve chez le fœtus pendant la grossesse après un examen périnatal.

Le médecin peut observer la pathologie du système urinaire lors d'un diagnostic par ultrasons de l'urée et des reins du bébé à partir de 18-20 semaines de gestation.

L'urine s'accumule dans le système de la tasse et du bassin. Une augmentation prolongée du volume de l'urine entraîne l'étirement de ces parties. Il y a donc une hydronéphrose chez le fœtus.

Caractéristiques de l'hydronéphrose

La composition du système urinaire comprend:

  • l'urètre;
  • les reins;
  • les coupes et le bassin;
  • vessie.

Plus la pression résultant de l'urine stagnante est élevée, plus le degré d'expansion du bassin et des cupules est élevé.

Les parois des organes deviennent considérablement plus minces au fil du temps, ce qui conduit progressivement à une atrophie du parenchyme rénal - une affection assez grave.

Si, pour une raison quelconque, l'hydronéphrose arrête son développement, alors tout le temps nécessaire pour sauver le rein sera perdu. Les lésions bilatérales des organes sont une maladie encore plus dangereuse.

Il est difficile à diagnostiquer et le traitement commence souvent trop tard. Il existe un risque très élevé que les deux reins cessent de fonctionner et que le bébé meure dans l'utérus.

Les reins d'une femme enceinte ont une charge très lourde et ne peuvent souvent pas faire face au travail. Il y a des douleurs, les organes enflent.

Les reins des enfants peuvent alors supporter une partie de la charge, ce qui leur permet de se dilater dans les limites autorisées. Habituellement, le bébé dans l'utérus est vidé plusieurs fois par jour.

L’hydronéphrose congénitale est un phénomène courant, mais il est difficile de nommer un nombre précis de cas car il n’ya pas beaucoup de méthodes pour diagnostiquer la maladie.

Selon les statistiques, la maladie survient plus souvent chez les garçons que chez les filles. Il s’agit principalement de lésions unilatérales de l’organe. L'hydronéphrose des reins gauche et droit se déroule de la même manière, elle est également diagnostiquée et traitée. Cependant, le rein droit est plus sujet à la pathologie que le gauche.

Les causes de la maladie

L’hydronéphrose congénitale se produit pour plusieurs raisons. Les obstacles à l'écoulement normal de l'urine du bassin peuvent être localisés non seulement dans les organes du système urinaire, mais également dans les tissus adjacents.

Le nombre prédominant de cas d'hydronéphrose est une conséquence des facteurs suivants:

  1. Le changement dans la forme naturelle de l'uretère. Habituellement, les conduits urinaires sont tordus, pliés, comprimés ou déformés. Dans ce cas, la stagnation de l'urine est observée d'un côté.
  2. Processus anormaux dans l'urée. Cela se traduit par la déformation de l'organe, la formation de tumeurs, la croissance de tissu cicatriciel, la formation de plis dans la muqueuse. Ce facteur est très grave. Souvent, il provoque une hydronéphrose bilatérale, qui ne peut être traitée que par un traitement chirurgical.
  3. Constriction des canaux urinaires. Cela se produit en raison de la croissance du tissu conjonctif.
  4. Inflammation du tissu pelvien.
  5. Le ton affaibli des voies urinaires. Sortie violée d'urine normale. Le problème survient aux premiers stades de la grossesse et se soigne bien. Une femme en travail devra suivre un traitement multivitaminé.

Le développement de la lithiase urinaire dans les canaux urinaires est une anomalie très rare. L'élimination complète des calculs vous permet de retrouver le mouvement naturel de l'urine.

La manifestation et le danger des anomalies

Le principal et le seul symptôme de l'hydronéphrose chez le fœtus pendant la grossesse est une extension du pelvis rénal. Si, au cours d'une échographie, le médecin soupçonnait une transformation hydronéphrotique, un examen plus approfondi du côté où il y a augmentation commence à en déterminer la cause.

Progressivement, le liquide accumulé exercera une forte pression sur le parenchyme et conduira éventuellement à la destruction de l'organe. C'est pourquoi un fœtus ou un nouveau-né subit une intervention chirurgicale.

Etapes de transformation

L’hydronéphrose a trois étapes, chacune ayant ses caractéristiques propres au cours et aux méthodes de traitement:

  1. La phase initiale passe généralement indépendamment. Mais il existe des cas où le processus progresse et nécessite une surveillance constante. Les trois premières années, le bébé effectue 2 à 4 échographies par an, puis une enquête annuelle suffisante.
  2. Le degré moyen a deux caractéristiques. Cela peut être qualifié de tendance positive et négative. Si l'état s'aggrave, recourir à un traitement chirurgical. Avec des indicateurs stables, l’échographie est réalisée 2 à 3 fois par mois.
  3. Un degré grave se caractérise par une détérioration rapide de l'écoulement de l'urine et une dilatation excessive du bassin. Ce cas nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Méthodes de diagnostic

La méthode la plus sûre pour le diagnostic de l'hydronéphrose intra-utérine est l'examen par ultrasons.

Le moyen le plus efficace de détecter une maladie est la radiographie. Mais pour que les femmes enceintes subissent des rayons X est strictement interdite.

Depuis plus de 40 ans, une échographie du fœtus est incluse dans la liste des méthodes obligatoires pour le diagnostic des pathologies intra-utérines du fœtus.

L'utilisation de l'échographie est déterminée:

  • la taille des reins;
  • volume et plénitude de l'urée;
  • la taille du bassin - à 33-34 semaines de gestation en temps normal équivaut à 4-7 mm. Après 34 semaines, plus de 7 mm;
  • échogénicité du parenchyme;
  • la présence de formations dans les organes du système urinaire;
  • quantité et qualité du liquide amniotique.

Après avoir analysé toutes les informations reçues, le spécialiste peut confirmer ou infirmer le développement de la pathologie, diagnostiquer la maladie, commencer un traitement efficace et prévenir la survenue de complications.

Le diagnostic de laboratoire est beaucoup plus difficile à réaliser. Vous devrez prendre l'urine du fœtus. Pour ce faire, percez son urée et produisez un apport matériel. L'urine d'un bébé présentant des paramètres normaux présente une hypotonicité et une densité faibles, inférieures à la densité du plasma sanguin.

L'urine augmentera le sodium, le chlorure et le calcium. La méthode de vésicentèse (prélèvement d’urine) est très informative et contribue à la formulation d’un diagnostic fiable. Mais il est utilisé dans des situations extrêmement difficiles, lorsque la perte d'un organe chez un enfant est possible.

Une autre méthode d'investigation s'appelle le cathétérisme de contraste. Un cathéter est inséré dans le pelvis rénal, l'urine en excès est éliminée et le carmin indigo est déclenché. Il s’agit d’un liquide coloré, sans danger pour le corps, facilement reconnaissable par l’échographe.

Le liquide doit traverser l’intégralité du canal urinaire - tous les canaux urétraux. Pendant le mouvement du carmin indigo, le médecin observe la particularité de son décès et corrige les problèmes.

Dans le contexte de la stagnation de l'urine, les bactéries commencent une reproduction active, ce qui entraîne de graves complications. Pour leur détection effectuer un examen bactériologique de l'urine.

Thérapies

Pour le traitement de l'hydronéphrose du rein dans la méthode du médicament fœtus n'existe pas.

Après avoir diagnostiqué la maladie à un stade précoce, les médecins analysent certains facteurs et, en fonction des résultats obtenus, décident du type de traitement. Le traitement est sélectionné en fonction des caractéristiques suivantes:

  • la présence de prévisions défavorables;
  • volume de liquide amniotique;
  • âge gestationnel;
  • degré de maladie.

Le niveau moyen d'hydronéphrose provoque une attitude ambiguë, étant donné que des tendances positives et négatives sont possibles.

Intervention chirurgicale

La chirurgie intra-utérine immédiate n’est pratiquée que dans les cas où la vie de la femme et de l’enfant à naître est menacée.

La chirurgie est effectuée aux deuxième et troisième degrés de l'hydronéphrose.

En outre, le bébé devrait être opéré de toute urgence, en cas de détérioration rapide du débit urinaire, de dysfonctionnement rénal, d’expansion significative du pelvis rénal.

Lors de la détection du mouvement inverse de l'urine chez le fœtus, des médicaments sont prescrits pour prévenir l'infection des organes urinaires. Le reflux survient principalement avec la croissance du bébé. Si l'anomalie persiste, vous devez effectuer l'opération.

Le taux de réussite de l'opération est assez élevé et est de 95%. Par conséquent, les parents ne doivent pas refuser un traitement chirurgical si la maladie a acquis des caractéristiques négatives.

Conséquences possibles et pronostic

L’hydronéphrose congénitale a de nombreuses conséquences, qui sont déterminées en fonction de la gravité de la maladie, de la présence de processus pathologiques concomitants. Il est possible d'évaluer la fonctionnalité et l'état complet du système rénal de l'enfant après la naissance.

Le bassin agrandi exerce une pression sur les tissus de l'organe et conduit à des processus destructeurs du parenchyme, un dysfonctionnement du néphron. En conséquence, une insuffisance rénale chronique peut se développer. Une pyélonéphrite secondaire peut également survenir.

L’hydronéphrose unilatérale chez le fœtus a un pronostic positif. Le rein conserve sa performance dans le dysfonctionnement de 90% des néphrons. Des spécialistes surveillent le bébé et diagnostiquent tous les six mois. Si l'état est exacerbé, effectuez le bassin plastique.

Une hydronéphrose bilatérale accompagne généralement l'enfant après la naissance. L'anomalie a un pronostic négatif et nécessite généralement un traitement chirurgical pour la première fois après la naissance.

Mesures préventives

Il est impossible d'empêcher complètement le développement de l'hydronéphrose chez le fœtus. Il n'y a qu'une possibilité de protéger le corps du bébé du développement de pathologies graves, de détériorations diverses et de complications graves.

Pour cela, la future mère a prévu assez régulièrement et sur les recommandations de son médecin de se soumettre à des examens et à des diagnostics par ultrasons du système urinaire de l’enfant et du sien. Il sera également utile de suivre un régime spécial, excluant les produits augmentant l'excrétion de l'urine, les préparations de vitamines et de multivitamines.

Pour une meilleure évacuation de l'urine, des boissons aux fruits de canneberges et d'airelles sont présentées, ainsi que des exercices spéciaux en position coude-genou.

Un diagnostic précoce de la pathologie permet non seulement de préserver le bébé, sa santé et sa fonction rénale, mais également d'éviter des conséquences graves pouvant conduire à une issue triste. L’hydronéphrose n’est pas un motif de panique, mais une incitation à agir pour le bien d’un futur enfant.

Hydronéphrose rénale chez le fœtus

L'examen prénatal (prénatal) du fœtus vous permet de diagnostiquer des anomalies dans le développement de l'enfant dans l'utérus dans 1% des cas, dont 20% dans le système urinaire. La moitié de ces anomalies se manifestent sous la forme d'une hydronéphrose, une extension du bassin et des cupules rénaux, provoquée par une violation du flux urinaire.

Le degré et le développement de l'hydronéphrose chez le fœtus peuvent dépendre de divers facteurs, mais dans tous les cas, la détection de cette anomalie n'est pas un motif de panique, mais une action - pour empêcher le développement ou le traitement.

La vessie et les reins du futur bébé sont détectés par échographie à partir de la 15e semaine de grossesse et peuvent être examinés plus en détail à partir de l'âge gestationnel de 18 à 20 semaines. C'est alors que la probabilité de détecter une anomalie augmente.

Causes de l'hydronéphrose congénitale

Les uretères du fœtus commencent à se former sous forme de cordons solides, qui sont ensuite transformés en canaux pour le passage en douceur de l'urine. Vers la huitième semaine de grossesse jusqu'à la fin du processus, l'urine commence à s'écouler. Par conséquent, une obstruction temporaire (blocage) se produit avec la manifestation de l'hydronéphrose. À la fin des eaux usées des uretères, ce phénomène est éliminé et l'hydronéphrose doit disparaître. Mais tous les facteurs qui perturbent la formation des organes et systèmes internes du fœtus peuvent conduire à une hydronéphrose persistante.

En l'absence d'autres anomalies du système urogénital dans 80 à 85% des cas, l'hydronéphrose congénitale est isolée et peut provoquer une expansion physiologique des uretères à n'importe quel stade du développement fœtal.

Diagnostic de l'hydronéphrose rénale chez le fœtus

Les méthodes permettant d'identifier cette déviation dans le développement du futur bébé peuvent être divisées en deux groupes:

  • Méthodes de laboratoire
  • Méthodes instrumentales

Dans le premier cas, l'urine du fœtus est évaluée. Un fœtus bien développé sécrète une urine hypotonique (une densité inférieure à la densité du plasma sanguin) et lorsque l'urine présentant un dysfonctionnement rénal devient isotonique. Il augmente les indicateurs de calcium, de sodium et de chlorures. Pour évaluer l'urine utilisée vésicentèse - ponction des parois de la vessie pour l'urine fœtale. Cette étude vous permet de déterminer avec précision l'état du fœtus et la nécessité d'une intervention intra-utérine, mais cela ne peut être fait qu'en cas de malformations graves du système urinaire du fœtus.

L'échographie prénatale peut être attribuée à la méthode instrumentale de détermination de l'hydronéphrose chez le fœtus. Cette méthode est utilisée depuis 1970 et fait actuellement partie intégrante d'un examen approfondi du fœtus. Lorsqu'un développement anormal est détecté à l'échographie, il est nécessaire d'étudier la structure et la taille des reins, le volume du liquide amniotique, l'échogénicité du parenchyme rénal, l'état et le remplissage de la vessie.

Également effectué à l'aide du capteur, la mesure par ultrasons d'un paramètre tel que le diamètre antéropostérieur du pelvis rénal. Les dimensions du diamètre du bassin ne sont pas inférieures à 4 mm avant la 33e semaine de grossesse et 7 mm après cette période sont considérées comme significatives. Dans cette situation, soit elles surveillent en permanence le travail du système urogénital, soit elles pratiquent une intervention chirurgicale.

Appeler le: +7 (495) 222-13-94

Traitement de l'hydronéphrose

Le traitement médicamenteux de cette déviation dans le développement du fœtus n'existe pas, et l'intervention chirurgicale est controversée. Il est assez difficile de diagnostiquer avec exactitude l'hydronéphrose et la raison de son apparition peut ne pas être complètement élucidée. De plus, la chirurgie n’est pas toujours couronnée de succès.

Lors du choix du traitement, les spécialistes doivent prendre en compte les facteurs suivants:

  • la présence de facteurs défavorables au pronostic;
  • volume de liquide amniotique;
  • période de gestation;
  • degré de blessure.

La lésion bilatérale est considérée comme pronostique défavorable, et en présence de multiples anomalies du développement d'autres systèmes et de l'organe du fœtus, le pronostic de son développement est négatif et les parents peuvent proposer d'interrompre la grossesse.

En réalité, le traitement de l'hydronéphrose peut être effectué après la naissance d'un enfant:

  • Les premières étapes de la hydronéphrose chez le fœtus disparaissent généralement d'elles-mêmes, mais dans certains cas, elles progressent. Un contrôle constant est donc nécessaire - pendant les trois premières années de la vie du bébé, des échographies sont effectuées 2 à 4 fois par an, puis une fois par an.
  • Des dégâts moyens peuvent avoir une dynamique à la fois négative et positive. Avec une observation constante, en cas de détérioration, une intervention chirurgicale est effectuée et, dans une situation stable, une échographie est effectuée au moins une fois tous les deux ou trois mois.
  • Une brusque violation de l'écoulement de l'urine et une expansion importante du pelvis rénal nécessitent une intervention chirurgicale immédiate.

Les filles! Faisons repost.

Grâce à cela, les experts se présentent et donnent des réponses à nos questions!
Et aussi, vous pouvez poser votre question ci-dessous. Tels que vous ou les experts vont répondre.
Spasibki ;-)
Tous les enfants en bonne santé!
Ps. Les garçons sont également concernés! Juste les filles ici plus ;-)

Causes et mécanisme de développement de l'hydronéphrose chez le fœtus pendant la grossesse

L’hydronéphrose fœtale pendant la grossesse est un événement relativement rare. L'incidence de ce défaut est de 2 cas pour 1000 nouveau-nés. Parmi toutes les anomalies du système urinaire, celle-ci est diagnostiquée plus souvent que les autres. Quelle est lourde de pathologie, quelles sont les raisons et quel est le pronostic de la maladie, il est nécessaire de clarifier avec un obstétricien-gynécologue qui surveille une femme enceinte.

Qu'est-ce que l'hydronéphrose?

La formation des reins et de l'ensemble du système urinaire commence par 3 semaines de développement intra-utérin. La formation et l'excrétion de l'urine se produisent à partir du début de la 9ème semaine de gestation. La fonction principale de l’organe couplé à cette époque est favorable et le travail à part entière commence dès la naissance. L'urine excrétée par le fœtus est la base du liquide amniotique. Par conséquent, lorsque l'arrosage peut être suspecté de pathologie.

L’hydronéphrose fœtale ou urétérohydronephrose est un processus pathologique qui a tendance à progresser et se caractérise par une dilatation (dilatation) de l’appareil rénal pelvien due à une difficulté à sortir de l’urine.

Afin de comprendre ce qui constitue une hydronéphrose, nous devons rappeler la structure macroscopique de l'organe. L'unité structurale du rein - le néphron - est constituée des plus petits capillaires, tubules et tubules. Dans ce système, l'urine est formée, les substances nécessaires sont absorbées et les substances inutiles sont éliminées.

La lumière des canaux collecteurs s'ouvre dans les cupules rénales. Ils sont unis par un bassin où l'urine s'accumule. Il passe dans la bouche de l'uretère, à travers lequel l'urine s'écoule dans la vessie.

Une hydronéphrose rénale chez le fœtus se forme lorsqu'il y a une quelconque obstruction du flux d'urine provenant du pelvis rénal à travers l'uretère. Représenter schématiquement le développement de cette pathologie peut être une séquence de telles étapes.

  1. Violation de l'écoulement dans la fistule pelvico-urétérale.
  2. Trop étirer le bassin.
  3. Stase urinaire dans les reins.
  4. Ischémie de tissus.
  5. Retourner le reflux d'urine.
  6. L'inflammation.
  7. Mort tissulaire complète, cicatrices.
  8. Insuffisance rénale.

Pendant longtemps, l'urétérohydronephrose ne s'est pas manifestée. Même après la naissance, en raison du rejet d'urine sur les tubules ne sont pas définis des signes évidents de déficience.

Diagnostic prénatal

Au cours de la grossesse, une femme subit un examen complet qui permet d’identifier des problèmes à la fois corporels et infantiles. Le «gold standard» pour le diagnostic de la pathologie intra-utérine est l'échographie.

Pendant la grossesse, selon le protocole d'obstétrique, une échographie du fœtus est effectuée trois fois, chaque trimestre. Si nécessaire, le nombre d’études peut être augmenté. Cela est dû au fait qu'il est souvent nécessaire de surveiller la dynamique du processus pathologique afin de décider à temps avec les tactiques de gestion future de la grossesse.

L’urétérohydronephrose peut être détectée à partir de la fin de la 9e semaine de vie intra-utérine. Mais compte tenu des caractéristiques anatomiques et de l'immaturité de l'organe en développement, des données plus fiables peuvent être obtenues dans l'étude après 20 semaines.

Il existe de tels critères pour diagnostiquer le degré d'expansion du système rénal pelvien (CLS) du rein chez le fœtus:

  • augmentation de la taille antéropostérieure au deuxième trimestre de plus de 5 mm;
  • expansion de plus de 7 mm en 3 trimestres;
  • dilatation supérieure à 10 mm à tout moment.

Processus pathologique unilatéral est trouvé plus souvent. Principalement touché le rein gauche. Si l'extension n'atteint pas 10 mm, le diagnostic de pyeloectasia est établi.

Les causes

Une hydronéphrose rénale chez le fœtus peut être un symptôme d'anomalies chromosomiques, telles que le syndrome de Edwards, Turner, le syndrome de Down, et les syndromes triplodiques. La combinaison simultanée de plusieurs malformations des reins et d'autres systèmes est souvent notée.

Facteurs prédisposants au développement d'anomalies congénitales:

  • l'âge de la mère;
  • consommation de substances;
  • l'utilisation de médicaments tératogènes;
  • l'impact de facteurs physiques et chimiques défavorables (radiations, produits chimiques ménagers, vibrations, peintures et vernis);
  • les infections;
  • pathologie endocrinienne de la mère;
  • la présence d'enfants nés antérieurement avec des anomalies du développement;
  • nourriture insuffisante et monotone;
  • carence dans le corps de la femme enceinte divers micro-éléments.

Les causes immédiates de la formation de l'urétérohydronephrose sont divisées en 5 groupes:

  • sténose (rétrécissement) de la bouche de l'uretère due à une constriction locale ou à une croissance excessive du tissu musculaire;
  • la présence d'un récipient sous pression;
  • manque de couche musculaire dans l'uretère en raison d'une dysplasie;
  • décharge élevée de l'uretère;
  • formation d'une valve fausse ou vraie au point de transition.

La transformation hydronéphrotique, quelle que soit la cause qui l’a provoquée, est toujours un processus secondaire.

Traitement

Le traitement de l'hydronéphrose est seulement opérationnel. La durée et l'étendue de l'intervention dépendent du degré d'expansion et du dysfonctionnement du corps. L'opération est possible dans la période prénatale, mais pour cela les facteurs suivants sont nécessairement pris en compte:

  • mois en cours de grossesse;
  • durée de détection d'un défaut;
  • la dynamique;
  • quantité de liquide amniotique;
  • analyse biochimique de l'urine;
  • dommages à un ou aux deux reins;
  • densité urinaire fœtale;
  • niveaux de sodium et de chlore.

Le pronostic de la maladie aggrave la présence de mégaurètre (dilatation de l'uretère). S'il existe un reflux vésico-urétéral dû à une obstruction au niveau du passage de l'uretère à la vessie, une urétérohydronephrose se développe dans la plupart des cas. Cette condition aggrave considérablement l'évolution de la maladie et conduit au développement rapide de la carence.

L'expérience clinique montre que la chirurgie prénatale est possible, mais se justifie dans de rares cas. Cela est dû à la probabilité élevée de complications et d'interruption de grossesse.

La décision concernant l'opération après la naissance de l'enfant est prise collectivement. Assurez-vous d’analyser les données obtenues par ultrasons, le degré de lésion organique, confirmée cliniquement et instrumentalement. En raison du fait que le processus a tendance à s'auto régresser dans plus de 30% des cas, la tactique en matière de traitement consiste à attendre en attente avec un contrôle dynamique du fonctionnement de l'organe.

Les contre-indications au traitement chirurgical de l'hydronéphrose chez l'enfant sont l'insuffisance rénale sévère et le stade actif du processus inflammatoire (pyélonéphrite). En cas de lectures absolues, selon la cause de la pathologie, une plastie de Foley ou une excision partielle de la zone endommagée est réalisée.

L’hydronéphrose fœtale est un développement anormal nécessitant une surveillance dynamique complète. Avec une intervention chirurgicale rapide, il est possible de préserver non seulement l'organe lui-même, mais également son fonctionnement normal.

Plus D'Articles Sur Les Reins