Principal Pyélonéphrite

Hormones produites par les glandes surrénales

Le corps humain est ainsi constitué que même tout petit organe assume une grande responsabilité pour le travail coordonné de l'ensemble du système. Il existe également une glande à vapeur capable de produire plusieurs types d'hormones sans lesquelles la vie est impossible. Les glandes surrénales, un organe appartenant au système endocrinien, participent activement au métabolisme. Une fois que vous avez compris ce que sont les hormones surrénaliennes, vous serez en mesure de traiter plus soigneusement ce composant peu connu du système le plus important. Découvrez en quels groupes les hormones sont divisées, à propos de leur structure, leur taux d’indicateurs et leurs causes d’échec.

La structure des glandes surrénales et les caractéristiques de leur travail

Avant de parler des hormones d'un organe tel que les glandes surrénales, il convient de s'attarder sur sa définition et sa structure. Malgré leur nom, les glandes surrénales ne sont pas un appendice des reins, bien qu'elles se situent directement au-dessus de celles-ci. La paire de glandes a une forme différente de structure pour les glandes surrénales droite et gauche. Chez l'adulte, chacun d'eux pèse environ 10 g et a une longueur maximale de 5 cm, entouré d'une couche de graisse.

La glande surrénale est entourée d'une capsule. Les vaisseaux lymphatiques et les veines passent à travers un sillon profond appelé la porte. Les nerfs et les artères traversent les murs avant et arrière. Par sa structure, la glande surrénale est divisée en une substance corticale externe, occupant jusqu'à 80% du volume total principal, et interne cérébrale. Les deux sont responsables de la production de différentes hormones.

Matière cérébrale

Se trouvant dans la partie la plus profonde de la glande, la moelle est constituée de tissu contenant un grand nombre de vaisseaux sanguins. Grâce à la substance du cerveau dans une situation de douleur, peur, stress, deux hormones majeures sont produites: l'adrénaline et la noradrénaline. Le muscle cardiaque commence à se contracter durement. La pression artérielle augmente, un spasme musculaire peut survenir.

Substance corticale

À la surface de la glande surrénale se trouve un cortex, dont la structure est divisée en trois zones. La zone glomérulaire située sous la capsule contient des grappes de cellules recueillies en groupes de formes irrégulières, séparées par des vaisseaux sanguins. La zone de faisceau forme la couche suivante constituée de cordons et de capillaires. Entre la substance cérébrale et la substance corticale se trouve la troisième zone - le maillage, qui comprend de plus grands brins de capillaires dilatés. Les hormones du cortex surrénalien participent au processus de croissance du corps, aux fonctions métaboliques.

Groupes d'hormones surrénales, leurs effets sur le corps

Chaque groupe d'hormones produites par les glandes surrénales est important et nécessaire. Des déviations de la norme dans un sens et dans l’autre peuvent conduire à des maladies des glandes surrénales, à un dysfonctionnement de l’organisme tout entier. La relation est rompue, ce qui affecte négativement de nombreux organes par une réaction en chaîne. Il est intéressant de s'attarder sur les noms des trois principaux groupes d'hormones surrénales importantes pour l'homme et ses fonctions.

Minéralocorticoïdes: aldostérone

Les processus de synthèse intervenant dans le cortex surrénalien forment un grand nombre de composés différents. L'hormone aldostérone est la seule qui pénètre dans le sang, parmi tous les minéralocorticoïdes. Influençant l'équilibre de l'eau et des sels dans l'organisme, l'aldostérone équilibre le rapport entre les quantités externe et interne d'eau et de sodium. Sous son influence sur les cellules des vaisseaux sanguins est le transport de l'eau dans les cellules, tout en augmentant la circulation sanguine.

Glucocorticoïdes: cortisol et corticostérone

Le cortisol et la corticostérone sont produits dans la partie faisceau de la substance corticale. Les glucocorticoïdes sont impliqués dans tous les processus métaboliques de l'organisme et sont responsables du rythme des processus métaboliques. Les réactions d'échange conduisent à la dégradation des protéines dans les tissus, via le système circulatoire dans le foie, puis les métabolites passent dans le glucose, qui est la principale source d'énergie.

Lorsque la norme de cortisol dans le sang ne dépasse pas la limite autorisée, elle agit comme une barrière protectrice pour les cellules. Un excès d'hormones surrénaliennes cortisol et corticostérone peut entraîner une augmentation de la production de sécrétion gastrique et conduire à un ulcère. Dans la région abdominale, des dépôts de graisse à la taille apparaissent, un diabète sucré peut se développer, le niveau d'immunité diminue.

Stéroïdes: hormones sexuelles mâles et femelles

Hormones importantes pour le corps humain - le sexe, responsable de la maturation en temps voulu, de la gestation par la femme du fœtus pendant la grossesse, de la procréation. Chez l'homme, la testostérone est une hormone qui se forme dans les testicules. Les hormones féminines œstrogène et progestérone préparent la femme à porter un enfant. Une augmentation du niveau de stéroïdes dans le corps augmente considérablement l'appétit, le poids commence à augmenter, apparaissent:

  • l'obésité;
  • syndrome d'arythmie;
  • diabète sucré;
  • gonflement.

Chez les femmes avec un excès de stéroïdes qui doit être abaissé, il y a violation du cycle menstruel, saute d'humeur, les seins apparaissent souvent épaississants. Lorsque le taux hormonal chez les femmes est dépassé, en dessous de la valeur autorisée, la peau devient sèche et flasque et les os sont faibles, fragiles. Dans le milieu sportif, l’utilisation d’hormones stéroïdes synthétiques pour augmenter rapidement la masse musculaire équivaut au dopage.

Causes et signes d'insuffisance hormonale

Les facteurs pouvant provoquer une perturbation hormonale dépendent parfois du mode de vie. Mais souvent, une personne souffre de circonstances indépendantes de sa volonté, dictées par son âge ou d'autres conditions. Les causes d'échec hormonal peuvent être:

  • génétique héréditaire;
  • médicaments à long terme, y compris série de contraceptifs;
  • la puberté;
  • grossesse et accouchement chez les femmes;
  • ménopause féminine;
  • fumer fréquemment;
  • dépendance à l'alcool;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde, des reins, du foie;
  • dépression prolongée, stress;
  • sauts de poids vifs.

L'insuffisance surrénale endocrine présente un certain nombre de symptômes. Selon lui, le médecin peut déterminer que certaines fonctions du corps, qui sont responsables du fond hormonal, sont violées. Les signes indiquant que la pathologie surrénalienne existe:

  • irritabilité déraisonnable, nervosité;
  • périodes de PMS extrêmement tolérées chez les femmes;
  • violation de la norme du cycle menstruel chez les femmes;
  • adénome;
  • troubles du sommeil;
  • fatigue accrue;
  • dysfonction érectile chez les hommes;
  • la frigidité féminine;
  • infertilité;
  • perte de cheveux;
  • acné, inflammation de la peau;
  • gonflement accru;
  • fluctuations de poids soudaines sans raison.

Dans quels cas prescrire une analyse

Les tests hormonaux ne sont effectués que si le médecin soupçonne une maladie particulière associée au système endocrinien, accompagnée de signes d'infertilité ou d'incapacité à avoir un enfant. Le sang pour les hormones est donné pour clarifier ou nier le diagnostic. Lors de la confirmation concerne les pilules de traitement prescrites. En cas de doute, le test d'hormone surrénalienne est répété à des intervalles prescrits par le médecin.

Dois-je me préparer pour l'étude?

Pour obtenir un résultat fiable des tests effectués sur les hormones surrénaliennes, vous devez exécuter quelques conditions simples:

  • faire une prise de sang le matin à jeun;
  • entre lui et le dernier repas devrait prendre au moins 6 heures;
  • cesser de fumer est nécessaire dans les 4 heures;
  • éviter les situations stressantes la veille;
  • refuser d'exercer quelques heures avant de donner son sang;
  • ne pas utiliser de contraceptif pendant deux semaines;
  • en cas d'insuffisance rénale, le taux quotidien d'urine est recueilli;
  • pour les femmes, connaître le jour du cycle menstruel.

Indicateurs de la norme des hormones surrénales

Pour différents types d'hormones, les indicateurs peuvent varier en fonction de l'âge, de l'heure et de la position du patient lors de l'examen: couché ou assis. Comment vérifier les glandes surrénales, après avoir reçu le résultat des tests pour une hormone? Comparez vos performances avec le décodage délivré par le laboratoire. Les principaux types d'hormones, leurs standards moyens sont présentés dans le tableau récapitulatif:

Hormones de la médullosurrénale

Les glandes surrénales sont les glandes surrénales, dont la fonction est la sécrétion de plusieurs types d'hormones. La médullosurrénale est une structure produisant des hormones de la catécholamine, régulée par des impulsions du système nerveux.

Biochimie

Les hormones surrénaliennes sont dérivées d'acides aminés de tyrosine. La médullosurrénale produit l'hormone adrénaline (épinéphrine).

La réplication hormonale a lieu directement dans le cytoplasme des cellules de la médullosurrénale. Il y a aussi une accumulation d'hormones. Différents granules de cellules médullaires peuvent contenir différentes quantités et types de catécholamines. Les hormones sont libérées des granules de la moelle par exocytose. En outre, la médullosurrénale produit l'hormone norépinéphrine.

Une fois que l'épinéphrine et la norépinéphrine sont entrées dans le plasma sanguin, elles forment un composé avec la protéine albumine. La majeure partie de l'épinéphrine pénètre dans le foie et le muscle squelettique. La noradrénaline, quant à elle, pénètre dans les tissus des organes à nerfs sémantiques innervés. Le métabolisme des hormones de la médullosurrénale se produit assez rapidement. Ce processus se déroule à l'aide d'enzymes spéciales. La fraction d'épinéphrine non désintégrée est excrétée avec l'urine et atteint en moyenne 5%.

Structure cellulaire

L'adrénaline est une hormone de la médullosurrénale, dont le deuxième nom est l'épinéphrine. La formule pour cette substance est C9H13NON3 et est l'un des dérivés de la pyrocatéchine. L'épinéphrine ressemble à une substance cristalline blanche, facilement soluble dans l'eau ordinaire.

La noradrénoline est une amine biogénique, précurseur de l'adrénaline. La formule chimique de cette substance est C8H11NON3.

La différence entre ces hormones est due à la différence de sensibilité des récepteurs aux membranes des cellules alpha et bêta.

Rôle physiologique

Le rôle physiologique de l'adrénaline et de la noradrénaline est de stimuler les cellules du système nerveux sympathique. Ce processus a la réaction opposée, de sorte que lorsque les terminaisons nerveuses sont excitées, la production de ces hormones augmente plusieurs fois.

L'hormone adrénaline de la médullosurrénale a les effets physiologiques suivants sur le corps humain:

  • stimule le rythme cardiaque;
  • dilate les vaisseaux coronaires et pulmonaires;
  • détend le tissu musculaire des bronches;
  • ralentit les entrailles;
  • augmente l'activité du sphincter;
  • augmente l'élève;
  • réduit la sélection de potto;
  • conduit à des émissions d'énergie.

La norépinéphrine est à la fois une hormone et un neurotransmetteur. Son action est similaire à celle de l'épinéphrine, mais n'est limitée que par une augmentation de la pression artérielle et une courte période d'action.

Les hormones de la médullosurrénale ont un effet provoquant une réaction qui mobilise tous les systèmes du corps en cas de danger. Ce processus se déroule en quatre étapes:

  1. Les bêta-adénorécepteurs sont excités, accompagnés d'une augmentation de la pression artérielle.
  2. Au deuxième stade, une bradycardie réflexe et une stabilisation de la pression artérielle se produisent.
  3. La phase suivante se caractérise par une stimulation des récepteurs adéno-alpha et une augmentation de la pression artérielle.
  4. Au stade final, la pression artérielle diminue et revient à la normale.

Fonctions

Les hormones médullaires des glandes surrénales ont un effet, provoquant une réaction différente du tissu musculaire dans tout le corps. Ils peuvent relâcher les muscles lisses des intestins et des bronches, ou inversement, provoquer l'agitation du tissu musculaire.

L'adrénaline est une hormone catabolique qui affecte tous les processus métaboliques dans les cellules du corps. Il est responsable de l’augmentation ou de la diminution du taux de sucre dans le sang. Il contrôle les processus de la gluconéogenèse et de la glycogénolyse. En outre, le taux de synthèse des graisses dépend du contenu en adrénaline des cellules sanguines. Des rejets fréquents d'hormones peuvent déclencher la dégradation des protéines.

La libération d'épinéphrine affecte le système nerveux central en tant que stimulant et provoque anxiété et excitation.

Mécanisme d'action

Les hormones de la médullosurrénale ont un effet provoquant une excitation de la région de l'hypothalamus, responsable de la production de l'hormone corticotrophine, qui augmente les niveaux de cortisol, donc une stimulation constante du système nerveux central par l'adrénaline augmente la résistance au stress de l'organisme.

En outre, l'épinéphrine peut avoir un effet antiallergique, atténuant la sensibilité des hormones médiateurs des réactions allergiques. Dans certains cas, les catécholamines peuvent avoir un effet immunostimulant.

Lorsque des violations de la fonction surrénalienne se produisent, un certain nombre de maladies sont associées à un manque de production d'hormones.

Un excès d'adrénaline peut également avoir des effets négatifs. Ainsi, les sauts constants de cette hormone peuvent conduire à un trouble mental tel que des attaques de panique. De tels troubles peuvent aussi être des symptômes de tumeurs surrénales. Le manque d'hormones cérébrales peut entraîner de graves pathologies.

Symptômes de dysfonctionnement de la glande surrénale:

  • prise de poids rapide;
  • gonflement;
  • fatigue accrue:
  • irritabilité;
  • fragilité osseuse;
  • maux de tête;
  • chute de pression.

En cas de violation des glandes surrénales, un traitement hormonal substitutif est effectué.

Aujourd'hui, les substituts synthétiques de l'adrénaline et du cortisol sont largement utilisés en médecine. Le chlorhydrate d'épinéphrine est utilisé pour traiter les symptômes d'allergies et pour stimuler la conductivité du muscle cardiaque. L'action de l'hormone synthétique est semblable à naturelle. L'adrénaline est injectée par voie sous-cutanée, intramusculaire et intracardiaque lorsque les ventricules s'arrêtent.

Indications pour l'utilisation d'adrénaline:

  • réactions allergiques aiguës, accompagnées d'un gonflement aigu des voies respiratoires;
  • œdème pulmonaire ou bronchospasme;
  • asystole ventriculaire;
  • saignements;
  • empoisonnement.

Vous ne pouvez pas utiliser l'adrénaline chez les patients présentant une hypersensibilité, une altération de la fonction myocardique, des patients atteints de phéochromocytome, pendant la grossesse et pendant l'allaitement.

Une surdose d'épinéphrine peut entraîner des troubles du rythme cardiaque, une ischémie, des vomissements, une crise cardiaque, un œdème cérébral et la mort.

Effets secondaires caractérisés par des émissions d'épinéphrine ou une surdose de son analogue synthétique:

  • maux de tête
  • nervosité
  • des frissons
  • attaques de panique
  • la température du corps diminue
  • la schizophrénie
  • états paranoïaques
  • l'insomnie
  • Troubles gastro-intestinaux
  • convulsions.

En outre, une stimulation accrue de la moelle surrénale peut provoquer les réactions allergiques suivantes:

  • œdème laryngé;
  • spasmes musculaires;
  • éruption cutanée;
  • transpiration excessive;
  • érection continue à long terme.

L'adrénaline a également la capacité d'interagir efficacement avec d'autres substances. Il peut affaiblir les effets des analgésiques, des somnifères et des narcotiques. Il est impossible de combiner la réception d'épinéphrine avec des préparations pour le cœur, mais également avec une anesthésie par inhalation.

Les diabétiques doivent se rappeler que la sécrétion accrue d'épinéphrine réduit l'efficacité de l'insuline.

La substance cérébrale des glandes surrénales produit une hormone

Hormones surrénales

Pour le traitement de la thyroïde, nos lecteurs utilisent avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Fait intéressant, le cortex surrénalien représente 90% du volume glandulaire total, alors que la médullosurrénale ne représente que 10%. La fonction principale du cortex surrénalien est de produire des hormones essentielles pour le corps humain.

Selon des données médicales, les hormones du cortex surrénalien sont les seules sources d'androgènes, de cortisol, d'aldostérone et d'adrénaline dans le corps humain. On sait que la couche corticale produit plus de cinquante hormones stéroïdes différentes. Il y a également trois zones dans lesquelles il est subdivisé - ce sont les zones glomérulaire, fagot et maille.

Chacune de ces zones est axée sur la production de certaines hormones ayant des propriétés différentes. Les hormones stéroïdes sont synthétisées à partir du cholestérol et, sous l’influence de diverses enzymes, elles sont converties en aldostérone, en cortisol ou en androgène. La médullosurrénale synthétise l'adrénaline, la noradrénaline et la dopamine, qui ne sont pas des hormones stéroïdiennes. Ces hormones surrénales préparent le corps humain à des situations stressantes.

L'épinéphrine permet la dégradation des graisses, contribue à la suppression de l'insuline et augmente le taux de glucose dans le sang. Dans les cas associés à des situations stressantes, il se produit une augmentation significative de l'adrénaline dans le sang. Une des caractéristiques de l'adrénaline est que son effet sur le corps humain dure cinq minutes.

Symptômes caractéristiques

Un des premiers signes indiquant que les glandes surrénales ne font pas face à leurs fonctions est considéré comme une augmentation imperceptible de la fatigue. Un certain nombre de symptômes peuvent varier en fonction de la gravité et de la durée d'insuffisance fonctionnelle des glandes surrénales.

Considérez les principaux symptômes:

  • Incapacité à faire face à des situations stressantes;
  • Anxiété;
  • Trouble du rythme cardiaque;
  • Perturbation du sommeil;
  • Transpiration excessive;
  • Les frissons, qui peuvent être considérés comme le premier signe d'une production accrue d'adrénaline;
  • Faiblesse générale;
  • Maux de tête récurrents;
  • Mauvaise digestibilité des nutriments;
  • Douleur dans la région lombaire;
  • Évanouissement;
  • Pousser à sucré et salé.

Pratiquement toutes les personnes vivant en ville seront en mesure de déceler l'un ou l'autre symptôme. Cependant, vous ne devez pas en rester sceptique et confondre cette condition avec le stress ordinaire. Il est préférable d'être en sécurité et de demander conseil à un spécialiste qui peut décider de poursuivre les recherches. Depuis peu, la médecine ne reste pas immobile et fait l’objet d’une amélioration constante. Par conséquent, les méthodes de diagnostic incluent l’utilisation de diverses techniques modernes.

Des tests de laboratoire et des méthodes d'imagerie instrumentale sont effectués pour diagnostiquer toute maladie de la couche corticale. Pour déterminer le niveau d'hormones surrénaliennes, telles que l'adrénaline, le cortisol ou l'aldostérone, il suffit de passer un test de sang et d'urine.

Quant aux méthodes instrumentales, elles comprennent: l’échographie, l’imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie. Sur la base des données obtenues, que seul un spécialiste qualifié peut déchiffrer, un traitement supplémentaire est prescrit.

Il est important de noter que les techniques utilisant un agent de contraste peuvent être utilisées pour identifier ou exclure la présence d'une tumeur bénigne ou maligne. En outre, les hormones du cortex surrénalien peuvent être facilement détectées lors de l'analyse de l'urine quotidienne et prendre les mesures appropriées pour forcer les glandes surrénales à fonctionner pleinement. Les méthodes d’examen radiologique de la couche corticale des glandes surrénales et des tissus environnants sont suffisamment fiables.

Méthodes de traitement

En règle générale, le principal traitement des symptômes caractéristiques consiste à prescrire une hormone synthétique qui n'est pas produite par les glandes surrénales. Dès que l'hormone manquante commence à nouveau à pénétrer dans l'organisme, l'action de l'hypothalamus et de la glande pituitaire sur les glandes surrénales cesse et celles-ci cessent de produire une quantité excessive d'autres hormones.

Si les niveaux de cortisol sont insuffisants, des médicaments hormonaux, tels que la prednisone et l'hydrocortisone, sont prescrits et, en cas de carence aiguë, du sodium et d'autres minéraux peuvent être nécessaires.

L'aldostérone synthétique est utilisée pour traiter un taux insuffisant d'aldostérone et, en cas de déficit en androgènes, une testostérone synthétique est prescrite. Une mesure constante de la pression artérielle est également une mesure nécessaire, car lorsque le niveau d'hormones surrénaliennes change, un déséquilibre des sels et de l'eau dans le corps humain est observé.

Pour restaurer la fonctionnalité des glandes surrénales, il est important d'arrêter l'utilisation de contraceptifs hormonaux. Si leur réception a été assez longue, cela devrait être fait progressivement. Une grande attention est accordée à la consommation de vitamines, de compléments alimentaires, d’aliments diététiques et d’un mode de vie sain. Une éventuelle intervention chirurgicale ne peut être exclue.

En plus du traitement médical, il existe également une médecine traditionnelle qui peut être utilisée soit à titre prophylactique, soit en complément du traitement principal.

Si la production d'adrénaline, de cortisol et d'aldostérone ne suffit pas, la médecine traditionnelle propose les recettes suivantes:

  • Sans aucune recommandation spéciale, il convient d'utiliser des baies de cassis qui ont un effet positif sur l'état du patient.
  • La décoction de feuilles de train se prend dans un tiers de verre trois fois par jour;
  • Teinture de medunitsy sombre pris un demi-verre quatre fois par jour;
  • L'infusion à base d'herbe, de gravilat est prise dans un verre le matin et sirote le soir;
  • Une décoction de prêle se prend deux fois par jour pendant un demi-verre et toujours une heure après le dernier repas;
  • Trois cuillères à soupe de sommités florales d'avoine sont brassées avec trois tasses d'eau bouillante, puis filtrées et prises quatre fois par jour, une heure avant les repas.

Ce ne sont pas toutes les recettes connues qui sont utilisées pour traiter les symptômes associés aux maladies de la couche corticale. Les méthodes de la médecine traditionnelle peuvent améliorer l’état du corps et n’entraînent pas de conséquences négatives. Chaque hormone surrénale possède une variété de propriétés sur le corps humain.

Tout le monde devrait savoir quels effets peuvent se produire avec une insuffisance d'adrénaline, d'aldostérone, de cortisol et d'autres hormones produites par les glandes surrénales. Tous affectent divers processus se produisant dans le corps humain, ainsi toute défaillance affecte l’état de santé général et nécessite une intervention médicale immédiate.

Il existe également de nombreuses mesures préventives auxquelles vous pouvez vous soustraire du développement possible de la maladie. De nombreux experts recommandent vivement de prêter attention aux symptômes caractéristiques et, dans la mesure du possible, de ne pas retarder une visite dans un établissement médical, car les glandes surrénales et les hormones jouent un rôle important dans la survie du corps humain.

Le développement de l'hypothyroïdie secondaire

Le travail de la glande thyroïde est étroitement lié à tous les organes internes. Par conséquent, en cas de maladies endocriniennes, des affections concomitantes apparaissent immédiatement.

La glande thyroïde synthétise les hormones thyroïdiennes, qui régulent les processus vitaux importants:

  • métabolisme des nutriments, équilibre hydrique et électrolytique, métabolisme du glucose, équilibre azoté;
  • échange de chaleur, transpiration;
  • tension artérielle, force et fréquence de contraction du muscle cardiaque;
  • croissance et profil de séparation des tissus, besoin d'oxygène.

Quelle est l'essence de la violation?

La glande thyroïde consiste en un ensemble de follicules sphériques impliqués dans la production d’hormones thyroïdiennes.

L'intensité de la synthèse des hormones est influencée par deux organes:

  • l'hypophyse - glande située à la base du cerveau;
  • hypothalamus - site situé dans la partie centrale du cerveau et relié à l'hypophyse à l'aide d'une jambe.

L'hypophyse et l'hypothalamus interagissent étroitement et ont une charge fonctionnelle importante.

Pour la glande thyroïde, les fonctions les plus importantes de ces deux centres sont:

  • l'hypophyse est responsable du comportement de reproduction, de la croissance et du développement du corps;
  • l'hypothalamus maintient la constance de l'environnement interne.

Une description simplifiée des processus intervenant dans le système endocrinien:

L'hypothyroïdie est une maladie dans laquelle la production d'hormones thyroïdiennes diminue par rapport à la norme.

Les hypothyroïdies primaire et secondaire diffèrent par la localisation de la cause sous-jacente de la maladie:

  • Aux maladies primaires de la glande thyroïde se dévoilent;
  • dans le cas d'un trouble secondaire, il existe un dysfonctionnement de l'hypothalamus et / ou de l'hypophyse.

L’hypothyroïdie secondaire diffère de la primitive par la localisation de la principale source d’échec dans le système endocrinien, les manifestations de la maladie pouvant être similaires.

Ce qui peut conduire à des changements défavorables dans le travail du complexe hypothalamo-hypophysaire, quelles sont les causes de l'hypothyroïdie secondaire:

  • tumeur bénigne de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, adénome, hamarthrome;
  • exposition à des substances nocives, telles que les sels de lithium;
  • exposition aux rayonnements ionisants;
  • intoxication par un médicament hormonal, par exemple le mercazole;
  • pathologies congénitales de l'hypophyse et / ou de l'hypothalamus;
  • hémorragies, hématomes, nécrose des lobes cérébraux, accident vasculaire cérébral causé par une blessure mécanique ou une infection;
  • une perte de sang massive, à la suite de laquelle le cerveau subit des dommages dus au manque d'oxygène;
  • processus pathologiques dans le cortex surrénalien.

Chacune de ces causes peut nuire au travail coordonné du système endocrinien et conduire à une hypothyroïdie secondaire.

Afin de reconnaître la violation à temps et de consulter un endocrinologue, vous devez connaître ses signes.

Comment l'hypothyroïdie secondaire se manifeste

Des malformations cérébrales intra-utérines, au cours des premiers mois de la vie, entraînent une hypothyroïdie secondaire chez l'enfant.

Chez l’adulte, l’absence d’hormones thyroïdiennes s’observe dans le contexte de lésions de l’hypophyse et de l’hypothalamus ou de modifications liées à l’âge.

Quelles sont les plaintes d'hypothyroïdie secondaire, symptômes chez les enfants et les adultes:

Système cardiovasculaire: chute soudaine de la pression artérielle, hypotension, hypotension, bradycardie, anémie, diminution du taux de coagulation sanguine, augmentation du taux de cholestérol dans le sang.

Système reproducteur: dysfonction érectile chez l'homme, diminution de la libido et cycle menstruel irrégulier chez la femme.

Système excréteur: gonflement du visage, des pieds, des mains, de la langue.

Système digestif: diminution de la motilité intestinale, constipation atonique, flatulence, trouble dyspeptique, perte d'appétit, modification des sensations gustatives.

Métabolisme: peau sèche et pâle, ongles cassants, cheveux fins, chute des cheveux, ostéoporose.

Pour le traitement de la thyroïde, nos lecteurs utilisent avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Système respiratoire: œdème pulmonaire, essoufflement, manque d'oxygène, rhinite chronique, dysphagie.

Système nerveux: irritabilité, syndrome dépressif, trouble du sommeil, insomnie et somnolence, baisse de la concentration et des performances.

Autres symptômes: déficience auditive et visuelle, chez les enfants - le développement physique et mental est en retard sur l'âge.

En cas de suspicion d'hypothyroïdie secondaire, le diagnostic est posé par un endocrinologue: plus tôt la cause de la maladie sera établie, moins le corps du patient subira de lésions.

Chez l'enfant, le pronostic de récupération dépend directement de la rapidité avec laquelle une hypothyroïdie secondaire est détectée, dont les symptômes et le diagnostic relèvent de la compétence de l'endocrinologue pédiatre.

Comment détecter la maladie

Si, en tant que patient, on peut supposer un manque d'hormones thyroïdiennes, des mesures de diagnostic sont prescrites:

  • la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique du cerveau pour examiner l'hypophyse et l'hypothalamus;
  • test sanguin d'hormones stimulant la thyroïde sous forme libre et liée afin d'évaluer le fonctionnement de la glande thyroïde;
  • échographie de la glande thyroïde;
  • spinttigraphie isotopique;
  • si des néoplasmes ganglionnaires sont détectés dans les tissus des glandes, une biopsie à l'aiguille fine est effectuée, suivie d'une analyse histologique du matériau.

Jusqu'à ce que le diagnostic soit confirmé, il est impossible d'intervenir dans le travail de la glande thyroïde, il est particulièrement important de s'abstenir des méthodes de la médecine traditionnelle.

L'hypothyroïdie secondaire, dont le traitement est mal effectué, engendre de nombreuses complications potentiellement mortelles.

Traitement de l'hypothyroïdie secondaire

Toute la stratégie de traitement dépend de la cause de la violation. En endocrinologie, il est de coutume de diviser:

  • hypothyroïdie secondaire hypophyse;
  • hypothyroïdie secondaire hypothalamique.

Les deux formes diffèrent par l’emplacement du foyer principal à partir duquel a commencé la propagation de la violation.

Principes généraux de traitement de l'hypothyroïdie secondaire:

  • pour les tumeurs cérébrales, une biopsie est prescrite puis, selon les indications, une intervention chirurgicale;
  • avec une infection bactérienne subit un traitement antibiotique;
  • l'infection virale fournit un soutien immunitaire;
  • dans les réactions auto-immunes, des agents sont affectés pour supprimer la réponse immunitaire;
  • lors de la sélection des lésions, médicaments permettant de normaliser l'apport sanguin au cerveau.

La question de l'élimination des malformations congénitales chez les enfants n'est résolue que sur une base individuelle: la liste des actions possibles dépend des caractéristiques de la maladie.

Dans tous les cas, le traitement hormonal substitutif est sélectionné pour le patient. La durée du traitement peut aller de plusieurs mois à une consommation à vie.

Avec la thérapie de remplacement, il est possible d'atténuer les symptômes indésirables et de réduire les dommages pour la santé.

L'importance des glandes endocrines pour l'homme

Les hormones sont des substances organiques qui affectent les processus métaboliques, le travail des tissus et des organes et la croissance du corps. Ils sont produits chez l'homme par les glandes endocrines, pénètrent dans le sang ou la lymphe et sont administrés aux cellules cibles affectées.

  • Glandes
  • Hypophyse et hypothalamus
  • Glandes thyroïdiennes et parathyroïdes
  • Épiphyse
  • Thymus
  • Glandes surrénales
  • Pancréas
  • Gonades

Glandes

Ils sont appelés endocriniens (sécrétion interne), car ils n'ont pas de conduits à l'extérieur, leur secret (hormones) reste à l'intérieur du corps. Ils régulent le travail des uns et des autres et sont capables d’accélérer ou de ralentir le taux de production d’hormones, affectant ainsi le travail de tous les organes et tissus. On peut dire que toute l'activité vitale de l'organisme repose sur eux. Les glandes endocrines comprennent:

  • Système hypothalamo-hypophysaire;
  • Glandes thyroïdiennes et parathyroïdes;
  • Glande pinéale (épiphyse);
  • Thymus (thymus);
  • Les glandes surrénales;
  • Pancréas;
  • Glandes sexuelles.

Ils remplissent diverses fonctions.

Hypophyse et hypothalamus

Ce système est situé dans la partie occipitale du cerveau, malgré sa petite taille (seulement 0,7 gr.). Il est la "tête" de tout le système endocrinien. La plupart des hormones produites par l'hypophyse régulent le fonctionnement des autres glandes. L’hypothalamus agit en tant que «capteur», capte les signaux cérébraux concernant les niveaux fluctuants d’autres hormones et envoie un «ordre» à l’hypophyse qu’il est temps de se mettre au travail. Auparavant, elle était également considérée comme une glande précieuse affectant le corps, mais grâce aux recherches, il a été constaté que l'hypophyse sécrète des hormones et que l'hypothalamus régule ces fonctions en libérant des hormones. Ils sont de deux types: certains commencent le processus de sécrétion (libérant), d'autres inhibent (arrêtant). Aux hormones hypophysaires comprennent:

  • Thyrotropine (affecte l'activité de la glande thyroïde);
  • Hormones corticotropes (affectent le cortex surrénalien et par leur intermédiaire la glande parathyroïde);
  • Gonadotropin (régule la production d'hormones sexuelles);
  • Somatotropine (responsable de la croissance en longueur du corps et du rapport masse musculaire / graisse);
  • Hormone antidiurétique (réduit l'urine en cas de risque de déshydratation);
  • Oxytocine (contraction des muscles de l'utérus pendant l'accouchement et après la formation du lait).

Glandes thyroïdiennes et parathyroïdes

La glande thyroïde se situe dans la région du tiers supérieur de la trachée. Elle est fixée au tissu conjonctif et présente deux lobes et un isthme ressemblant à un papillon inversé. Son poids moyen est d'environ 19 grammes. Les hormones thyroïdiennes sont sécrétées par la glande thyroïde: la thyroxine et la triiodothyronine, qui sont impliquées dans le métabolisme cellulaire et les échanges d'énergie. Maintenir la température du corps humain, maintenir le corps en cas de stress et d'effort physique, obtenir des cellules contenant de l'eau et des nutriments, former de nouvelles cellules - tout cela est l'activité des hormones thyroïdiennes.

À l'arrière de la glande thyroïde se trouvent de petites glandes parathyroïdes (pas plus de 6 g). Le plus souvent, une personne en a deux paires, mais parfois moins, ce qui est considéré comme une variante de la norme. Ils produisent des hormones qui régulent le niveau de calcium dans le sang - les parasites. Ils agissent en conjonction avec la calcitonine - une hormone thyroïdienne qui abaisse le taux de calcium et l’augmente.

Épiphyse

C'est un petit organe non apparié situé entre les hémisphères au centre du cerveau. Sa forme ressemble à une pomme de pin, pour laquelle il a reçu le deuxième nom - la glande pinéale. Ne pèse que 0,2 g. L'activité de cette glande dépend de l'illumination de l'endroit où se trouve la personne. Ses laisses sont attachées aux nerfs optiques, à travers lesquels il reçoit des signaux. À la lumière, il produit de la sérotonine, dans le noir - la mélatonine.

La sérotonine joue également le rôle de neurotransmetteur - une substance qui favorise la transmission des impulsions entre neurones, grâce à cette propriété, elle améliore l’humeur de la personne, limite les impulsions de douleur et est responsable de l’activité musculaire.

Une fois dans le sang, il remplit les fonctions d'une hormone: il affecte le développement des processus inflammatoires et de la coagulation du sang, légèrement sur les réactions allergiques et régule le travail de l'hypothalamus.

La mélatonine est une hormone dérivée de la sérotonine responsable de la pression artérielle, du sommeil et du sommeil, active le système immunitaire, inhibe la synthèse de l'hormone somatotrope, réduit le risque de développement de tumeurs, contrôle la puberté et l'excitation sexuelle. Pendant le sommeil, il restaure les cellules endommagées et inhibe le processus de vieillissement. Parce qu'un bon sommeil est si important pour une personne.

L'épiphyse produit une autre hormone - l'adrénoglomérulotropine, ses fonctions ne sont pas encore claires. Les scientifiques ont découvert qu'elle affectait la sécrétion d'hormones par la médullosurrénale, mais tout le processus reste un mystère pour eux.

Thymus

Il est situé derrière le sternum, est un organe pair pesant environ 20 grammes. Il se développe jusqu'à la puberté, puis commence lentement à s'atrophier; chez le sujet âgé, il est presque impossible de le distinguer du tissu adipeux. Le thymus est un organe important du système immunitaire dans lequel les cellules T mûrissent, se différencient et «apprennent» immunologiquement. Il produit des hormones:

Son rôle pour le corps n'est pas encore suffisamment étudié. Mais sa fonction la plus importante est de ne pas laisser une personne mourir d'infection pendant son enfance. Il travaille fort chez les enfants en produisant des lymphocytes T, en les dotant de récepteurs et de co-récepteurs (marqueurs) des cellules T, formant ainsi une immunité acquise. C'est grâce au thymus qu'une personne ne souffre pas de maladies causées par la rougeole, la varicelle, la rubéole et bien d'autres.

Glandes surrénales

Ils sont situés au-dessus de chacun des reins humains, l’un pèse environ 4 g., 90% de la glande est constituée du cortex surrénalien et les 10% restants sont la moelle épinière. Ils produisent différents groupes d'hormones:

  • Mineralocorticoida (équilibre eau-sel);
  • Glucocorticoïdes (formation de glucose, action antichoc, immunorégulation, action antiallergique);
  • Androgènes (synthèse et dégradation des protéines, utilisation du glucose, diminution du cholestérol et des lipides dans le sang, réduction de la quantité de graisse sous-cutanée);
  • Catécholamines (aide le corps à résister à la peur, à la rage, à l'effort physique, donne un signal à l'hypothalamus, renforce le travail des autres glandes);
  • Peptides (régénération cellulaire, élimination des toxines, augmente la durabilité des tissus).

Pancréas

Il est situé dans la région épigastrique, derrière l'estomac. Les fonctions endocriniennes ne sont exercées que par une petite partie - les îlots pancréatiques. Ils ne sont pas situés au même endroit, mais sont inégalement répartis dans la glande. Ils sécrètent plusieurs hormones:

  • Glucagon (augmente le niveau de glucose dans le sang);
  • Insuline (transport du glucose dans les cellules).

La plupart du pancréas produit des sucs gastriques, remplissant une fonction excrétrice.

Gonades

Transporter les testicules et les ovaires jusqu'aux glandes sexuelles, ainsi qu'au pancréas, sont des glandes mixtes exerçant des fonctions intrasécrétoires et excrétoires.

Ovaires - des glandes femelles appariées situées dans la cavité pelvienne, pèsent environ 7 grammes. Ils produisent des hormones stéroïdes: œstrogène, progestogène, androgène. Ils fournissent l'ovulation et la formation du corps jaune après la conception. Leur concentration n'est pas constante, l'une des hormones domine, puis l'autre et la troisième, ce qui crée un cycle.

Les testicules sont également un organe associé, le mâle, avec des glandes dans le scrotum. La testostérone est l'hormone principale des testicules.

Les glandes sexuelles sont responsables du développement des organes génitaux et de la maturation des ovocytes et des spermatozoïdes. Des caractéristiques sexuelles secondaires se forment: le timbre de la voix, la structure du squelette, la localisation des dépôts graisseux et des cheveux, affectent le comportement mental - tout ce qui distingue les hommes des femmes.

Toutes les glandes ont un apport sanguin accru à l'aorte ou aux artères proches, ce qui souligne encore une fois l'importance de la production et de la libération rapide d'hormones dans les cellules correspondantes.

L'absence complète de l'une des glandes entraînera une perturbation des autres ou la mort. Les médecins ont réussi à ne remplacer que les hormones thyroïdiennes par des médicaments.

Hormones surrénales

Les hormones jouent un rôle important dans le bon fonctionnement du corps féminin. Le système endocrinien, qui régule le fond hormonal, comprend la thyroïde et le pancréas, ainsi que les glandes surrénales, situées juste à côté des reins et les recouvrant d'en haut. Les hormones surrénaliennes contribuent à l’état général du contexte hormonal et assurent l’état normal de la santé des femmes.

Cortex surrénalien

La couche corticale des glandes surrénales contient un tissu nerveux qui assure l'exécution de ses fonctions principales. Voici la formation des hormones responsables de la régulation des processus métaboliques. Certains d'entre eux participent à la conversion des protéines en glucides et protègent l'organisme des effets indésirables. D'autres hormones régulent le métabolisme du sel dans l'organisme.

Les hormones corticales sont des corticostéroïdes. La structure du cortex surrénalien est constituée des zones glomérulaire, en faisceaux et en maille. Dans la zone glomérulaire, il se produit une formation d'hormones apparentées à des minéralocorticoïdes. Parmi eux, l'aldostérone, la corticostérone et la désoxycorticostérone sont les plus célèbres.

La zone de faisceau est responsable de la formation de glucocorticoïdes. Ils sont le cortisol et la cortisone. Les glucocorticoïdes affectent presque tous les processus métaboliques du corps. Avec leur aide, le glucose est formé d'acides aminés et de lipides, ce qui provoque une inhibition des réactions allergiques, immunitaires et inflammatoires. Le tissu conjonctif cesse de croître, les fonctions des organes des sens sont grandement améliorées.

La zone réticulaire produit des hormones sexuelles - des androgènes, qui diffèrent des hormones sécrétées par les glandes sexuelles. Ils sont actifs avant la puberté et après la maturation des glandes sexuelles. Sous l'influence des androgènes développent des caractéristiques sexuelles secondaires. Une quantité insuffisante de ces hormones entraîne la chute des cheveux et un excès provoque au contraire une virilisation lorsque les femmes présentent des signes masculins caractéristiques.

Médullosurrénale

La moelle est située dans la partie centrale de la glande surrénale. Il ne représente pas plus de 10% de la masse totale de ce corps. Sa structure est complètement différente de son origine de la couche corticale. Pour la formation de la moelle, on utilise le peigne neural primaire et l'origine de la couche corticale est ectodermique.

La formation de catécholamines, représentées par l'adrénaline et la noradrénaline, se produit dans la médulla. Ces hormones aident à augmenter la pression artérielle, renforcent le travail du muscle cardiaque, élargissent les lumières bronchiques, augmentent la teneur en sucre dans le sang. À l'état de repos, les glandes surrénales libèrent constamment de petites quantités de catécholamines. Les situations stressantes provoquent une forte sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline dans les cellules de la couche cérébrale.

L'innervation de la moelle surrénale prend part aux fibres préganglionnaires, qui contiennent le système nerveux sympathique. Ainsi, il est considéré comme un plexus sympathique spécialisé. Dans le même temps, les neurotransmetteurs sont affectés directement dans la circulation sanguine.

En plus de ces hormones, des peptides sont produits dans la médullaire, qui régulent les fonctions individuelles du système nerveux central et du tractus gastro-intestinal.

Hormones glucocorticoïdes surrénales

Le nom d'hormones glucocorticoïdes est associé à leur capacité à réguler le métabolisme des glucides. De plus, ils peuvent remplir d'autres fonctions. Ces hormones fournissent une adaptation du corps à toutes les influences négatives de l'environnement extérieur.

Le glucocorticoïde principal est le cortisol, produit de façon cyclique et irrégulière. Le niveau maximum de sécrétion est noté le matin, environ 6 heures, et le minimum - le soir, entre 20 et 24 heures. La violation de ce rythme peut survenir sous l'action du stress et de l'effort physique, de la température élevée, de l'hypotension artérielle et de la glycémie.

Les glucocorticoïdes surrénaliens ont les effets biologiques suivants:

  • Les processus du métabolisme des glucides dans leur action sont opposés à ceux de l'insuline. Un excès d'hormone augmente le taux de sucre dans le sang et conduit au diabète stéroïdien. Le manque d'hormones entraîne une diminution de la production de glucose. Une sensibilité accrue à l'insuline peut provoquer une hypoglycémie.
  • Les glucocorticoïdes en excès contribuent à la dégradation des graisses. Ce processus affecte particulièrement activement les membres. Cependant, l'excès de graisse s'accumule sur la ceinture scapulaire, le visage et le corps. Cela conduit à la forme dite buffaloïde du patient, lorsque les membres minces se placent contre l'arrière-plan du corps entier.
  • Participant au métabolisme des protéines, ces hormones conduisent à la dégradation des protéines. En conséquence, les muscles s'affaiblissent, les membres deviennent plus minces, les vergetures se forment avec une couleur spécifique.
  • La présence d'hormones dans le métabolisme des sels d'eau entraîne une perte de potassium et une rétention hydrique dans l'organisme. Cela entraîne une augmentation de la pression artérielle, une dystrophie du myocarde, une faiblesse musculaire.
  • Les hormones surrénales sont impliquées dans les processus se produisant dans le sang. Sous leur influence, les neutrophiles, les plaquettes et les globules rouges augmentent. Dans le même temps, les lymphocytes et les éosinophiles diminuent. À fortes doses, ils contribuent à la réduction de l'immunité, ont un effet anti-inflammatoire, mais ne remplissent pas la fonction de cicatrisation.

Hormones minéralocorticoïdes surrénales

La zone glomérulaire du cortex surrénalien est utilisée pour former des minéralocorticoïdes. Ces hormones sont impliquées et contribuent à la régulation du métabolisme des minéraux. Sous leur influence, les réactions inflammatoires se produisent lorsque la perméabilité des membranes séreuses et des capillaires augmente.

L'aldostérone est un représentant typique de ce groupe d'hormones. Sa production maximale a lieu le matin et la réduction au minimum a lieu la nuit, vers 4 heures. L'aldostérone maintient l'équilibre hydrique dans le corps et régule la concentration de certains types de minéraux, tels que le magnésium, le sodium, le potassium et les chlorures. L'effet de l'hormone sur les reins contribue à une absorption accrue du sodium, avec une augmentation simultanée du potassium excrété dans l'urine. Il y a augmentation de la teneur en sodium dans le sang et diminution de la quantité de potassium. Des niveaux élevés d'aldostérone entraînent une pression artérielle élevée, provoquant des maux de tête, une faiblesse et de la fatigue.

Le plus souvent, un taux élevé d'hormones est la conséquence d'un adénome de la zone glomérulaire de la glande surrénale. Dans la plupart des cas, il fonctionne dans une version autonome. Parfois, la cause de la pathologie peut être une hyperplasie des zones glomérulaires des deux glandes surrénales.

Androgènes du cortex surrénal

Le corps d'une femme produit non seulement des hormones sexuelles mâles, mais aussi des hormones sexuelles mâles - les androgènes. Pour leur synthèse, les glandes endocrines sont utilisées - le cortex surrénal et les ovaires. Ces hormones ont une incidence sur le déroulement de la grossesse. Les représentants typiques sont l'androgène 17-hydroxyprogestérone et le sulfate de déhydroépiandrostérone (DHEA-C). En plus d'ils en petites quantités, l'androstènedione, la testostérone et la bêta-globuline, liant les stéroïdes.

Si les études menées révèlent une quantité excessive d'androgènes, l'hyperandrogénie est alors diagnostiquée. Lorsque la production d'androgènes est perturbée dans le corps, des modifications irréversibles peuvent survenir et se développer. En conséquence, une membrane dense se forme sur les ovaires et des kystes se forment. Cela empêche l'ovule de quitter l'ovaire pendant l'ovulation et conduit à la soi-disant stérilité endocrinienne.

Il existe des situations où, après un équilibre hormonal altéré, une grossesse survient. Cependant, cette pathologie peut conduire à un avortement spontané au deuxième ou au troisième trimestre. Cela est dû au manque de progestérone avec hyperandrogénie, avec lequel la grossesse doit être maintenue. Si, toutefois, la grossesse est toujours réussie, il peut y avoir une complication pendant l'accouchement sous la forme d'une faible activité professionnelle. Dans de tels cas, une intervention médicale ou une stimulation artificielle du travail est requise. En raison de la décharge précoce du liquide amniotique, il se produit une déshydratation prolongée qui a un effet négatif sur le système nerveux central.

Tests sanguins pour les hormones surrénales

Des tests sanguins pour l'étude des hormones surrénales sont prescrits pour des plaintes spécifiques du patient. Ils ressemblent beaucoup aux tests de diagnostic de l'état général du corps.

Les hormones suivantes sont testées lors des tests:

Quelles sont les hormones produites par les glandes surrénales?

Les glandes surrénales sont la glande à vapeur de la sécrétion interne. Leur nom indique uniquement l'emplacement des organes, ils ne constituent pas un appendice fonctionnel des reins. Les glandes sont petites:

  • poids - 7-10 g;
  • longueur - 5 cm;
  • largeur - 3-4 cm;
  • épaisseur - 1 cm.

Malgré ses paramètres modestes, les glandes surrénales sont l'organe hormonal le plus prolifique. Selon diverses sources médicales, ils sécrètent entre 30 et 50 hormones qui régulent les fonctions vitales du corps. La composition chimique des substances actives se divise en plusieurs groupes:

  • des minéralocorticoïdes;
  • les glucocorticoïdes;
  • les androgènes;
  • les catécholamines;
  • peptides.

Les glandes surrénales ont des formes différentes: la droite ressemble à une pyramide à trois côtés, la gauche à un demi-croissant. Le tissu organique est divisé en deux parties: corticale et cérébrale. Ils ont une origine différente, une fonction différente, une composition cellulaire spécifique. Dans l'embryon, la substance corticale commence à se former à la huitième semaine, la moelle - à 12-16 ans.

Le cortex surrénalien a une structure complexe, il y a trois parties (ou zones):

  1. Glomérulaire (couche superficielle, la plus mince).
  2. Puchkovaya (moyenne).
  3. Maille (adjacente à la moelle).

Chacune d'elles produit un groupe spécifique de substances actives. La différence visuelle dans la structure anatomique peut être détectée au niveau microscopique.

Hormones surrénales

Les principales hormones surrénales et leurs fonctions:

Rôle dans le corps

Les hormones du cortex surrénalien représentent 90% du total. Les minéralocorticoïdes sont synthétisés dans la zone glomérulaire. Ceux-ci incluent l'aldostérone, la corticostérone, la désoxycorticostérone. Les substances améliorent la perméabilité des capillaires, des membranes séreuses, régulent le métabolisme des sels d'eau et fournissent les processus suivants:

  • activer l'absorption des ions sodium et augmenter leur concentration dans les cellules et le fluide tissulaire;
  • diminution du taux d'absorption des ions potassium;
  • augmentation de la pression osmotique;
  • rétention d'eau;
  • augmenter la pression artérielle.

Les hormones de la zone puchal du cortex surrénalien - les glucocorticoïdes. Le cortisol et la cortisone sont les plus importants. Leur action principale vise à augmenter le taux de glucose dans le plasma sanguin en raison de la conversion du glycogène dans le foie. Ce processus est déclenché lorsque le corps ressent un besoin aigu d'énergie supplémentaire.

Les hormones de ce groupe ont un effet indirect sur le métabolisme des lipides. Ils réduisent le taux de fractionnement des graisses pour obtenir du glucose, augmentent la quantité de tissu adipeux dans l'abdomen.

Les hormones de la substance corticale de la zone réticulaire comprennent les androgènes. Les glandes surrénales synthétisent une petite quantité d'œstrogène et de testostérone. La principale sécrétion des hormones sexuelles est réalisée par les ovaires chez les femmes et par les testicules chez les hommes.

Les glandes surrénales fournissent la concentration nécessaire d’hormones mâles (testostérone) dans le corps de la femme. En conséquence, chez les hommes sous le contrôle de ces glandes est la production d'hormones féminines (œstrogène et progestérone). La déhydroépiandrostérone (DEG) et l’androsténédione constituent la base de la formation des androgènes.

Les principales hormones de la médullosurrénale sont l'adrénaline et la noradrénaline, qui sont des catécholamines. Signal sur leur développement de la glande reçoit du système nerveux sympathique (innervait l'activité des organes internes).

Les hormones de la moelle tombent directement dans la circulation sanguine, en contournant la synapse. Par conséquent, cette couche des glandes surrénales est considérée comme un plexus sympathique spécialisé. En pénétrant dans le sang, les substances actives sont rapidement détruites (demi-vie de l'adrénaline et de la noradrénaline 30 secondes). La séquence de la formation de catécholamine est la suivante:

  1. Un signal externe (danger) pénètre dans le cerveau.
  2. L'hypothalamus est activé.
  3. Les centres sympathiques sont excités dans la moelle épinière (région thoracique).
  4. Dans les glandes commence la synthèse active d'adrénaline et de noradrénaline.
  5. Les catécholamines sont libérées dans le sang.
  6. Les substances interagissent avec les récepteurs alpha et bêta-adrénergiques contenus dans toutes les cellules.
  7. Il existe une régulation des fonctions des organes internes et des processus d’activité vitale afin de protéger le corps en situation de stress.

Les fonctions des hormones surrénales sont multiples. La régulation humorale de l'activité du corps est réalisée sans faille si les substances actives sont produites à la concentration appropriée.

Avec des déviations prolongées et significatives des niveaux des principales hormones des glandes surrénales, des conditions pathologiques dangereuses se développent, des processus vitaux sont perturbés et des dysfonctionnements des organes internes se produisent. Parallèlement à cela, une modification de la concentration en substances actives indique qu'il existe des maladies.

Plus D'Articles Sur Les Reins