Principal Pyélonéphrite

Préparations d'hormones du cortex surrénal

Laisser un commentaire

Dans la pratique médicale en utilisant divers médicaments des hormones du cortex surrénalien. Cependant, certains d'entre eux ont des effets secondaires prononcés. L'impact de ces médicaments sur le corps humain est similaire. Mais dans le même temps, différents groupes de drogues ont un effet différent. Par conséquent, il est important de choisir l'hormone souhaitée en fonction non seulement du diagnostic, mais également de l'âge, des antécédents de la maladie et de la présence de réactions allergiques chez le patient.

Classification des médicaments pour le traitement des glandes surrénales

Le marché offre une énorme quantité de médicaments utilisés dans le traitement hormonal du cortex surrénalien. Ces médicaments sont divisés en quatre types principaux. La base de cette classification est le mécanisme d'action et l'origine. De plus, chaque espèce comprend une autre sous-espèce. Il convient de noter que les médicaments de la même espèce peuvent avoir des effets à la fois différents et similaires.

Classement par action

  • Substitution (utilisée pour augmenter la production d'hormones).
  • Antagonistes (utilisés pour ralentir la production d'hormones).
Retour à la table des matières

Classement par origine

  • Analogique à action mixte.
  • Synthétique, sélectif.
Retour à la table des matières

Glucocorticoïdes

Les préparations de ce groupe comprennent celles contenant de l'hydrocortisone, de la prednisone et de leurs dérivés, à savoir, la prednisone, la méthylprednisolone, la dexaméthasone, la triamcinolone, la bétaméthasone. Ces médicaments ont un effet anti-inflammatoire important. Ils réduisent la sensibilité des tissus, inhibent l'activité de la phospholipase A-2, de l'histamine et de la sérotonine. Réduit la perméabilité des petits navires. Possède un effet anti-choc et antiallergique. Augmenter la production de glucose dans le corps.

Mécanisme d'action

Le véritable glucocorticoïde est l'hydrocortisone. Ses dérivés sont beaucoup plus actifs. La prednisolone n'inhibe ni l'eau ni le potassium. La "prednisone" stabilise les membranes cellulaires et réduit la perméabilité capillaire. La "méthylprednisolone" est une substance similaire à la prednisone. Contrairement à son homologue, le médicament a un effet plus positif. "Dexamethasone" a de plus fortes propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires. Il est utilisé pour les blessures et après la chirurgie. Lors de l'utilisation de "Betamethasone", il n'y a pas certains effets secondaires de ce groupe, y compris une augmentation de la pression artérielle.

Indications d'utilisation

  • Dysfonctionnement surrénal aigu.
  • Insuffisance surrénale chronique.
  • Hyperplasie congénitale du cortex surrénalien.
  • Maladies rhumatismales.
  • Asthme bronchique.
  • Réaction allergique.
  • Pneumonie à Pneumocystis avec SIDA.
  • Inflammation de la peau.
  • La maladie de Crohn.
  • Œdème cérébral.
  • Sarcoïdose.
  • Blessures au dos.
  • Choc
  • Leucémie aiguë.
Retour à la table des matièresRetour à la table des matières

Effets secondaires

Il convient de rappeler que les médicaments de ce groupe ne peuvent être utilisés que sous la surveillance d'un médecin. Il y a un risque élevé de se faire du mal en faisant un mauvais usage de l'hormone surrénale. Avec le traitement à long terme avec ces médicaments, le syndrome d'Itsenko-Cushing se développe. Les effets négatifs suivants sont possibles:

  • hypertension artérielle;
  • gonflement, convulsions;
  • perte de muscle;
  • redistribution de la graisse corporelle («visage lunaire»), du cou, des épaules;
  • l'émergence d'une tendance à fréquenter les maladies infectieuses et catarrhal;
  • aggravation du contexte psycho-émotionnel, psychose;
  • retard de croissance osseuse chez les enfants, lessivage du calcium des os, fractures fréquentes.
Retour à la table des matièresRetour à la table des matières

Contre-indications à utiliser

  • La grossesse
  • L'hypertension.
  • L'épilepsie.
  • Ulcère peptique.
  • L'ostéoporose
  • Le diabète.
Retour à la table des matières

Préparations minéralocorticoïdes

Ce groupe comprend:

  • "Acétate de désoxycorticostérone".
  • "Fludrocortisone" ("Cortineff").
  • "Aldostérone".
  • "Acétate de triméthyle".
Les minéralocorticoïdes régulent le métabolisme des sels d’eau.

Ils améliorent la résorption de l'eau et du sodium dans les tubules rénaux éliminés, augmentent la production de potassium par l'organisme, régulent le métabolisme des sels d'eau, mais n'ont pas d'effet antiallergique ni anti-inflammatoire. Augmenter le volume de sang en circulation, augmenter la capacité des tissus à retenir l'eau ainsi que la pression artérielle. Augmente le tonus musculaire squelettique. L'effet apparaît dans 2-6 heures après l'administration.

L'acétate de désoxycorticostérone renforce le tonus musculaire, régule le métabolisme des minéraux, retient les sels de sodium dans le corps et augmente les niveaux de liquide dans les tissus. La "fludrocortisone" a un puissant effet anti-inflammatoire et minéralocorticotrope. Retient dans le corps l'eau et le liquide extracellulaire, ce qui peut entraîner une augmentation de la pression artérielle. "Aldostérone" a une fonction régulatrice. Comme le reste du médicament, le potassium est éliminé de l'organisme. Le mécanisme d'action de "l'acétate de triméthyle" est à bien des égards similaire à celui de la "désoxycorticostérone".

Indications d'utilisation

  • Insuffisance surrénale aiguë.
  • Adynamia.
  • Toxicose intestinale.
  • Hypotension aiguë résultant de la perte de sodium et d'eau et non d'une insuffisance cardiaque.
  • Ulcère peptique.

Contre-indications à utiliser

Les médicaments ne sont pas recommandés pour utilisation, si disponible:

  • l'arythmie;
  • la micronécrose;
  • constipation atonique;
  • l'hypertension;
  • cirrhose du foie;
  • néphrite;
  • syndrome néphrotique;
  • l'artériosclérose;
  • hypertension artérielle.

Effets secondaires

  • Œdème (œdème pulmonaire possible).
  • Ascite
  • Insuffisance ventriculaire gauche.
  • Hypokaliémie.
Retour à la table des matières

Médicaments antagonistes

Des exemples de ce groupe sont «Mitotan» («Hloditan»), «Aminoglutétimide» («Mamomit», «Orimethen»), «Mireponon», «Spironolactone» («Aldacton», «Veroshpiron»), «Mirapyron», «Spironolactone».. Ils réduisent par exemple la production d'hormones surrénaliennes, éliminent sélectivement les effets des minéralocorticoïdes et bloquent les effets de ces derniers. Certains de ces médicaments sont toxiques.

Mécanisme d'action

Mitotan et Aminoglutetimid inhibent la production de composés actifs sur le plan hormonal. Ils sont utilisés pour traiter la maladie d'Itsenko-Cushing et la formation hormonale active dans les glandes surrénales. Le "méthirapon" inhibe la synthèse des glucocorticoïdes. "Aminoglutetimid" est utilisé pour supprimer le blocage de la production des hormones sexuelles mâles et femelles. La "spironolactone" a des propriétés diurétiques et bloque l'effet des minéralocorticoïdes.

Indications d'utilisation

  • Syndrome d'Itsenko-Cushing.
  • Avec des niveaux élevés de glucocorticoïdes.
  • Cirrhose du foie.
  • Syndrome néphrotique.
  • Hypokaliémie.
  • L'hyperkaliémie.
  • La maladie d'Addison.
  • Hypersensibilité aux composants du médicament.
  • La grossesse
Retour à la table des matières

Effets secondaires

  • Nausée
  • Mal de tête
  • Inhibition
  • Éruption cutanée
  • Spasme musculaire
  • Confusion de conscience.

Le fond hormonal est un élément important de la santé.

Dans tous les cas, les hormones du cortex surrénalien ne doivent être prises qu'après avoir consulté un médecin. Après tout, chaque hormone surrénale remplit sa fonction et le déséquilibre de l’une d’elles affecte négativement la santé, l’apparence et le comportement d’une personne. Par conséquent, ne vous fiez pas à l’automédication, et avant de prendre l’un de ces médicaments, consultez votre médecin.

Comment et comment traiter les glandes surrénales?

Les glandes surrénales remplissent une fonction très importante dans le corps humain. Ils sont responsables de la production d'hormones vitales, du bon fonctionnement du système endocrinien. C'est quand ils tombent en panne qu'une personne comprend leur grande valeur.

Fonction surrénale

Les hormones qui produisent les glandes surrénales sont responsables du métabolisme, de l'adaptation d'une personne à des situations stressantes:

  • Stress physique Ce type comprend l'exercice excessif.
  • Stress émotionnel. Les pannes fréquentes, la dépression, les expériences affectent la production d'hormones.
  • Stress chimique Ce type comprend les réactions allergiques du corps aux stimuli.

Les glandes surrénales réagissent très fortement au stress, elles peuvent augmenter de taille avec une production excessive d'enzymes. Cependant, si le stress dure pendant des années, l'épuisement peut survenir rapidement. Il y aura une forte faiblesse des glandes surrénales, car les enzymes et les substances perdent leur fonction de restauration.

La fonction principale des glandes surrénales est d’adapter le corps à un état de stress afin de faciliter sa guérison. Le corps humain est extrêmement difficile à tolérer une irritation nerveuse. Et ce sont les glandes surrénales qui "l'assurent". Sinon, une personne pourrait mourir du moindre stress. En outre, le corps sécrète des hormones du système reproducteur. Les glandes surrénales ont une forme différente - la droite ressemble à un petit triangle et la gauche a la forme d'un mois incomplet.

Le principal signe de dysfonctionnement des glandes surrénales est la faiblesse. Parfois, cela peut être accompagné d'un manque de glucose. Dans cette situation, la personne cherchera à consommer le plus possible de produits contenant du sucre. Il n'est pas nécessaire d'attribuer la faiblesse constante et l'impuissance du corps aux processus de l'âge. Les symptômes associés sont les suivants: maux de tête, migraine, irritabilité, stress fréquent, processus allergiques du corps. Très souvent, des taches pigmentaires peuvent apparaître, la peau commence à s'assombrir. Ces manifestations sont appelées maladie du bronze. Le dysfonctionnement surrénalien contribue au développement d'autres maladies.

Maladies des glandes surrénales

Si vous ressentez le moindre inconfort, vous devez immédiatement consulter l’endocrinologue. Cela aidera à identifier la maladie à un stade précoce de son développement, à prévenir la survenue de complications, à améliorer l'état de l'organisme dans son ensemble, à prescrire des médicaments de restauration. Ne pas se soigner soi-même, cela peut avoir des conséquences désastreuses. Mais n'oubliez pas les mesures préventives. Dans ce cas, vous pouvez utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle.

Les maladies les plus courantes des glandes surrénales sont:

  • insuffisance surrénale;
  • phéochromocytome;
  • hyperplasie du cortex;
  • La maladie d'Addison;
  • hyperaldostéronisme.

L'insuffisance du cortex surrénal (aiguë et primaire) - résulte d'un mauvais fonctionnement du système immunitaire humain. Cette maladie peut également survenir avec une nécrose, des maladies infectieuses, la présence de tumeurs malignes. Avec la maladie, la force, la faiblesse, les problèmes de digestion et l'appétit diminuent fortement. Le patient perd du poids. Assombrissement observé de la peau, hypotension artérielle, diarrhée.

Le phéochromocytome est une tumeur hormonalement active. En raison de la survenue de cette maladie, l'adrénaline et la noradrénaline commencent à se distinguer activement dans le corps. La pathologie est due au cancer de la thyroïde, à un excès de parathormone dans le sang, au syndrome de Sturge-Weber-Crab. La pathologie peut être identifiée par les symptômes suivants: hypertension artérielle, peau bleue, sensations de panique fréquentes, convulsions, nausées et vomissements, perturbations de la production de sucre, douleurs articulaires et essoufflement.

L'hyperplasie corticale est une maladie congénitale qui contient tout un complexe de maladies résultant de mutations génétiques. La maladie se manifeste sous la forme d'acné, d'apparition tardive de la menstruation, d'un excès d'hormones mâles féminines. Aussi caractérisé par l'apparition de poils dans la région pubienne à un âge assez précoce.

La maladie d'Addison est une maladie dans laquelle les glandes surrénales ne peuvent pas produire de cortisol (hormone). Cette pathologie est assez rare. Elle est due à la tuberculose, à l'intoxication du corps et à des perturbations du système immunitaire. Le patient a une hypotension artérielle, une perte de poids soudaine, des agressions et des dépressions fréquentes, une sensation de soif, une faiblesse, des perturbations du travail du système nerveux central.

L'hyperaldostéronisme (primaire et secondaire) est une affection dans laquelle les glandes surrénales génèrent l'hormone aldostérone dans un mode amélioré. Les causes de cette violation sont les plus diverses. Cependant, les experts en distinguent plusieurs: lésions du foie, insuffisance cardiovasculaire, inflammation chronique du rein (néphrite), parfois même une cirrhose du foie peut en être la cause.

Les symptômes de l'hyperaldostéronisme comprennent la migraine, la faiblesse musculaire, la fatigue, une augmentation de la formation d'urine, un engourdissement fréquent des membres et une tachycardie.

Toutes les maladies ci-dessus affectent de manière extrêmement négative l’état du système endocrinien humain: métabolisme, production d’hormones, apparition d’un excès de poids, etc.

Caractéristiques du traitement

Si vous présentez des symptômes d'une maladie endocrinienne, vous devez contacter immédiatement un endocrinologue. Pour prévenir le traitement possible des remèdes populaires des glandes surrénales, il est également nécessaire de respecter un mode de vie sain.

Habituellement, le traitement des glandes surrénales est assez conservateur. L'objectif est de rétablir une régulation hormonale normale. Il est possible d’utiliser des médicaments antibactériens à usage médical visant à restaurer partiellement la fonction des glandes surrénales. Pour enfin guérir et améliorer le travail, vous devez connaître votre diagnostic. Un traitement ultérieur dépendra de lui. Comment traiter les glandes surrénales?

En cas d'insuffisance du cortex surrénalien, les médecins prescrivent un traitement substitutif aux glucocorticoïdes et aux minéralocorticoïdes. Si le patient est diagnostiqué avec la maladie d'Addison, on lui prescrit un traitement hormonal et le strict respect de l'apport alimentaire. En cas d'hyperaldostéronisme, un traitement symptomatique est appliqué, dont la tâche principale est d'éliminer le sodium du corps. L'hyperplasie de l'écorce est traitée en corrigeant une carence en cortisol. Dans le phéochromocytome, le traitement est effectué uniquement de manière opérationnelle.

Méthodes de traitement folklorique

Le traitement de la maladie d'Addison est possible avec l'aide de la teinture pour perce-neige. Avec l'aide de cette teinture est la stimulation des glandes surrénales, est un excellent médicament de traitement. Pour cuisiner, vous aurez besoin d'environ 80 perce-neige sans ampoules. Ils doivent verser un demi-litre de vodka. Laisser infuser 40 jours dans un endroit ensoleillé. Après cela, la teinture doit être décantée. Buvez 20 gouttes 3 fois par jour pendant une heure avant les repas. Pour éliminer le goût désagréable, vous pouvez saisir la teinture avec un cube de sucre ou de miel.

Pour restaurer progressivement le fonctionnement des glandes surrénales, vous pouvez utiliser une décoction de renouée et d'ortie. Pour cuisiner, vous aurez besoin de: un demi-verre de feuilles de renouée et la même quantité d’ortie. Ajoutez à ce mélange moins d’un demi-verre de pikalnik et de prêle. Deux cuillères à soupe d'herbes nécessaires pour verser de l'eau bouillante. Après cela, pendant 10 minutes, faites bouillir sur un petit feu. Prenez cette teinture peut être 2 heures après un repas. Boire devrait être moins d'un demi-verre. Cette infusion stimule le travail normal des glandes surrénales.

Avant d'utiliser des remèdes populaires, vous devez passer par une consultation obligatoire avec votre médecin. Si vous avez une maladie qui affecte le fonctionnement des glandes surrénales, vous devez suivre un régime alimentaire strict. Cela aidera à améliorer la santé globale. Le régime alimentaire devrait exclure le chocolat, les noix, les légumineuses, le café et le thé fort, l’alcool et le tabac, ainsi que les aliments gras et salés.

Produits non nocifs:

  • Fruits de mer
  • Viande bouillie.
  • Gruau
  • Sarrasin
  • Fromage cottage sans gras.
  • Des oeufs

Adhérez à une alimentation adéquate, mangez beaucoup de légumes-feuilles: persil, aneth, divers types de laitue, légumes, fruits. L’état du corps est également affecté par l’utilisation de pommes cuites au four.

Les glandes surrénales jouent un rôle essentiel dans le corps humain: elles sont responsables de la sécrétion d'hormones vitales. À titre préventif, vous devez abandonner les mauvaises habitudes, observer une alimentation appropriée, maintenir un style de vie actif, renforcer le système immunitaire, consulter régulièrement un endocrinologue et traiter rapidement les maladies infectieuses.

Symptômes de la maladie surrénale

Le système endocrinien humain a une structure complexe, il est responsable de la régulation du fond hormonal et se compose de plusieurs organes et glandes, parmi lesquels une place importante est occupée par la glande thyroïde, le pancréas et les glandes surrénales. On en sait peu sur les deux premières glandes, mais tous n'ont pas entendu parler d'un organe tel que les glandes surrénales. Bien que cet organe participe activement au fonctionnement de tout l'organisme, des violations dans son travail peuvent entraîner des maladies graves et parfois graves. Qu'est-ce que les glandes surrénales, quelles fonctions sont exercées dans le corps humain, quels sont les symptômes des maladies des glandes surrénales et comment traiter ces pathologies? Essayons de le comprendre!

Les principales fonctions des glandes surrénales

Avant d'examiner les maladies des glandes surrénales, il est nécessaire de se familiariser avec l'organe lui-même et ses fonctions dans le corps humain. Les glandes surrénales sont une paire d’organes glandulaires à sécrétion interne, situés dans l’espace rétropéritonéal au-dessus du pôle supérieur des reins. Ces organes remplissent un certain nombre de fonctions vitales dans le corps humain: ils produisent des hormones, participent à la régulation du métabolisme, fournissent au système nerveux et à tout le corps une résistance au stress et la capacité de se remettre rapidement de situations stressantes.

Fonction surrénalienne - production d'hormones

Les glandes surrénales sont une puissante réserve pour notre corps. Par exemple, si les glandes surrénales sont en bonne santé et s’acquittent de leurs fonctions, une personne en période de stress ne subit ni fatigue ni faiblesse. Dans les cas où ces organes fonctionnent mal, une personne stressée ne peut pas récupérer pendant longtemps. Même après avoir subi le choc, la personne ressent toujours de la faiblesse, de la somnolence pendant 2 à 3 jours, des crises de panique, de la nervosité. De tels symptômes suggèrent des troubles possibles de la glande surrénale qui ne sont pas capables de supporter des troubles nerveux. En cas de situations stressantes prolongées ou fréquentes, la taille des glandes surrénales augmente et, avec les dépressions prolongées, elles ne fonctionnent plus correctement et produisent la quantité adéquate d'hormones et d'enzymes, ce qui, au fil du temps, entraîne l'apparition de nombreuses maladies qui nuisent considérablement à la qualité de la vie et peuvent avoir de graves conséquences.

Chaque glande surrénale produit des hormones et consiste en un cerveau interne et une substance corticale externe, qui se différencient par leur structure, leur sécrétion d'hormones et leur origine. Les hormones de la médullosurrénale du corps humain synthétisent des catécholamines impliquées dans la régulation du système nerveux central, du cortex cérébral, de l'hypothalamus. Les catécholamines ont un effet sur les glucides, les lipides, le métabolisme des électrolytes, sont impliquées dans la régulation des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Des substances corticales ou, en d'autres termes, des hormones stéroïdes sont également produites par les glandes surrénales. Ces hormones surrénales sont impliquées dans le métabolisme des protéines, régulent l'équilibre eau-sel, ainsi que certaines hormones sexuelles. La perturbation de la production des hormones surrénaliennes et de leurs fonctions entraîne des perturbations dans tout le corps et le développement de nombreuses maladies.

Hormones surrénales

La tâche principale des glandes surrénales est la production d'hormones. La médullosurrénale produit donc deux hormones majeures: l'adrénaline et la noradrénaline.

L'adrénaline est une hormone importante dans la lutte contre le stress, produit par la médullosurrénale. L'activation de cette hormone et sa production augmentent avec les émotions positives ainsi que le stress ou les blessures. Sous l'influence de l'adrénaline, le corps humain utilise les réserves d'hormones accumulées, qui se manifestent par: une augmentation et une expansion des pupilles, une respiration rapide, des forces accrues. Le corps humain devient plus puissant, des forces apparaissent, la résistance à la douleur augmente.

Adrénaline et noradrénaline - une hormone dans la lutte contre le stress

La norépinéphrine est une hormone de stress qui est considérée comme le précurseur de l'adrénaline. Il a moins d'impact sur le corps humain, participe à la régulation de la pression artérielle, ce qui permet de stimuler le travail du muscle cardiaque. Le cortex surrénalien produit des hormones de la classe des corticostéroïdes, qui se divisent en trois couches: la zone glomérulaire, la bille et la zone réticulaire.

Les hormones du cortex surrénalien de la zone glomérulaire produisent:

  • Aldostérone - est responsable de la quantité d'ions K + et Na + dans le sang humain. Implique le métabolisme des sels d'eau, contribue à augmenter la circulation sanguine, augmente la pression artérielle.
  • La corticostérone est une hormone peu active qui participe à la régulation de l'équilibre sel-eau.
  • La désoxycorticostérone est une hormone des glandes surrénales qui augmente la résistance dans notre corps, donne de la force aux muscles et au squelette, et régule également l'équilibre eau-sel.

Hormones des glandes surrénales:

  • Le cortisol est une hormone qui préserve les ressources énergétiques du corps et intervient dans le métabolisme des glucides. Le niveau de cortisol dans le sang est souvent attribué aux fluctuations, il est donc bien plus élevé le matin que le soir.
  • La corticostérone - l'hormone décrite ci-dessus, est également produite par les glandes surrénales.

Hormones de la zone réticulaire des glandes surrénales:

La zone réticulaire du cortex surrénalien est responsable de la sécrétion d'hormones sexuelles - les androgènes, qui affectent les caractéristiques sexuelles: la libido, l'augmentation de la masse et de la force musculaires, la graisse corporelle, ainsi que le niveau de lipides et de cholestérol dans le sang.

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure que les hormones surrénaliennes jouent un rôle important dans le corps humain et que leur carence ou leur excès peut entraîner le développement de troubles dans tout le corps.

Les premiers signes de la maladie surrénalienne

Des maladies ou des troubles des glandes surrénales se produisent lorsqu'un déséquilibre d'une ou de plusieurs hormones survient dans le corps. Selon l'hormone qui a échoué, certains symptômes apparaissent. En cas de déficit en aldostérone, une grande quantité de sodium est excrétée dans les urines, ce qui entraîne une diminution de la pression artérielle et une augmentation du taux de potassium dans le sang. En cas de dysfonctionnement du cortisol, en violation de l’aldostérone, l’insuffisance surrénalienne peut gambader, ce qui est une maladie complexe qui menace la vie d’une personne. Les principaux signes de ce trouble sont la réduction de la pression artérielle, le rythme cardiaque rapide, le dysfonctionnement des organes internes.

Signes de maladie surrénalienne

La carence en androgènes chez les garçons, en particulier lors du développement intra-utérin, entraîne l'apparition d'anomalies génitales et urétrales. En médecine, cette condition s'appelle "pseudohermaphroditism". Chez les filles, une déficience en cette hormone entraîne un retard de la puberté et l’absence de menstruation. Les premiers signes et symptômes de maladies des glandes surrénales se développent progressivement et se caractérisent par:

  • fatigue accrue;
  • faiblesse musculaire;
  • irritabilité;
  • troubles du sommeil;
  • l'anorexie;
  • nausée, vomissement;
  • hypotension.

Dans certains cas, une hyperpigmentation des parties exposées du corps est constatée: les plis de la peau des mains, la peau autour des mamelons, des coudes, deviennent 2 tons plus foncés que les autres zones. Parfois, il y a un assombrissement des muqueuses. Les premiers signes de maladies des glandes surrénales sont souvent perçus comme un surmenage normal ou des perturbations mineures, mais, comme le montre la pratique, ces symptômes progressent souvent et conduisent au développement de maladies complexes.

Fatigue accrue - le premier signe d'une violation des glandes surrénales

Maladies surrénales et leur description

Syndrome de Nelson - insuffisance surrénalienne, qui se développe le plus souvent après le retrait des glandes surrénales dans la maladie d'Itsenko-Cushing. Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  • maux de tête fréquents;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • réduction des papilles gustatives;
  • dépassement de la pigmentation de certaines parties du corps.

La céphalée est une caractéristique du syndrome de Nelson

Le traitement de l'insuffisance surrénale se fait par la sélection correcte des médicaments qui affectent le système hypothalamo-hypophysaire. En cas d'inefficacité du traitement conservateur, les patients sont soumis à une intervention chirurgicale.

La maladie d'Addison est une insuffisance surrénale chronique qui se développe avec des lésions bilatérales des glandes surrénales. Au cours du développement de cette maladie, il se produit une diminution ou un arrêt complet de la production d’hormones surrénaliennes. En médecine, cette maladie peut être retrouvée sous le terme de "maladie du bronze" ou d'insuffisance chronique du cortex surrénalien. Le plus souvent, la maladie d'Addison se développe lorsque le tissu surrénal est endommagé à plus de 90%. La cause de la maladie sont plus souvent des désordres auto-immuns dans le corps. Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • douleur prononcée dans les intestins, les articulations, les muscles;
  • troubles du coeur;
  • changements diffus de la peau, des muqueuses;
  • diminution de la température corporelle, qui est remplacée par une fièvre sévère.

Maladie d'Addison (maladie du bronze)

Le syndrome d'Itsenko-Cushing est une affection caractérisée par une libération accrue de l'hormone cortisol. Les symptômes caractéristiques de cette pathologie sont considérés comme une obésité inégale, qui apparaissent sur le visage, le cou, la poitrine, le ventre, le dos. Le visage du patient devient rouge, en forme de lune, avec une nuance cyanotique. Les patients ont noté une atrophie des muscles, une diminution du tonus et de la force musculaire. Dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, les symptômes typiques sont considérés comme une diminution du volume des muscles des fesses et des cuisses et une hypotrophie des muscles abdominaux est également notée. La peau des patients atteints du syndrome d'Itsenko-Cushing présente une teinte «marbre» ​​caractéristique avec des motifs vasculaires remarquables. On observe également une desquamation, un toucher sec, des éruptions cutanées et des varicosités. En plus des modifications cutanées, les patients développent souvent de l'ostéoporose, des douleurs musculaires sévères, une déformation marquée et une fragilité des articulations. Une cardiomyopathie, une hypertension ou une hypotension se développent du côté du système cardiovasculaire, suivies du développement de l'insuffisance cardiaque. De plus, dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, le système nerveux souffre énormément. Les patients avec ce diagnostic sont souvent inhibés, alimentés en dépression, attaques de panique. Ils pensent à la mort ou au suicide tout le temps. Chez 20% des patients atteints de ce syndrome, le diabète sucré stéroïdien ne provoque pas de lésions du pancréas.

Les tumeurs du cortex surrénalien (glucocorticostome, aldostérone, corticoélectrome, andosteopoma) sont des maladies bénignes ou malignes dans lesquelles la croissance des cellules surrénaliennes se produit. Les tumeurs surrénaliennes peuvent se développer à la fois de la corticale et de la médullaire, avoir une structure et des manifestations cliniques différentes. Le plus souvent, les symptômes de la tumeur surrénale se manifestent par des tremblements musculaires, une augmentation de la pression artérielle, une tachycardie, une excitation accrue, une sensation de peur de la mort, des douleurs abdominales et thoraciques, une urine abondante. Avec un traitement tardif, il existe un risque de diabète, d'altération de la fonction rénale. Dans les cas où la tumeur est maligne, le risque de métastases aux organes adjacents est possible. Traitement des processus tumoraux des glandes surrénales uniquement chirurgical.

Tumeurs du cortex surrénalien

Un phéochromocytome est une tumeur hormonale des glandes surrénales qui se développe à partir de cellules chromaffines. Développé à la suite d'un excès de catécholamine. Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  • hypertension artérielle;
  • transpiration accrue;
  • vertiges persistants;
  • maux de tête graves, douleurs à la poitrine;
  • difficulté à respirer.

Non rarement observé violation de la chaise, nausée, vomissement. Les patients souffrent d'attaques de panique, ont peur de la mort, sont irritables et présentent d'autres signes de perturbation du système nerveux et cardiovasculaire.

Processus inflammatoires dans les glandes surrénales - se développent sur le fond d'autres maladies. Au début, les patients présentent une légère fatigue, des troubles mentaux et des troubles du travail du cœur. Au fur et à mesure que la maladie progresse, il manque l'appétit, des nausées, des vomissements, de l'hypertension, de l'hypotension et d'autres symptômes qui altèrent considérablement la qualité de vie d'une personne et peuvent avoir des conséquences graves. Il est possible d'identifier l'inflammation des glandes surrénales à l'aide d'une échographie des reins et des glandes surrénales, ainsi que des résultats d'études de laboratoire.

Inflammation des glandes surrénales - affecte négativement tout le corps

Diagnostic des maladies surrénales

Le diagnostic de maladies des glandes surrénales ou l'identification de violations de leur fonctionnalité est possible à l'aide d'une série d'examens, qui sont prescrits par le médecin après les antécédents recueillis. Pour le diagnostic, le médecin vous prescrit une analyse de test d'hormone surrénale, qui vous permet d'identifier un excès ou un déficit en hormones surrénales. La méthode instrumentale principale de diagnostic est considérée comme une échographie des glandes surrénales. L'imagerie par résonance magnétique (MRT) ou la tomodensitométrie (KT) peuvent également être affectées pour déterminer le diagnostic exact. Assez souvent, une échographie des reins et des glandes surrénales est prescrite. Les résultats de l'examen permettent au médecin de dresser un tableau complet de la maladie, d'en déterminer la cause, d'identifier toute violation du travail des glandes surrénales et d'autres organes internes. Puis prescrire le traitement approprié, qui peut être effectué comme une méthode conservatrice, et une intervention chirurgicale.

Traitement des maladies surrénales

Le principal facteur dans le traitement des glandes surrénales est la récupération hormonale. Lors de violations mineures, on prescrit aux patients des médicaments hormonaux synthétiques capables de rétablir le manque ou l'excès de l'hormone souhaitée. En plus de la restauration du fond hormonal, le traitement médical vise à restaurer la fonctionnalité des organes internes et à éliminer les causes profondes de la maladie. Dans les cas où le traitement conservateur ne donne pas de résultat positif, un traitement chirurgical est prescrit aux patients. Il consiste à enlever une ou deux glandes surrénales.

Traitement médicamenteux des maladies surrénales

Les opérations sont effectuées de manière endoscopique ou abdominale. La chirurgie abdominale consiste en une chirurgie qui nécessite une longue période de rééducation. La chirurgie endoscopique est une procédure plus bénigne qui permet aux patients de récupérer rapidement après la chirurgie. Le pronostic après le traitement des maladies des glandes surrénales est favorable dans la plupart des cas. Des complications peuvent survenir lorsque de rares maladies sont présentes dans les antécédents du patient.

Prévention de la maladie surrénalienne

La prévention des maladies des glandes surrénales consiste à prévenir les troubles et les maladies qui endommagent les glandes surrénales. Dans 80% des cas, les maladies surrénaliennes se développent sur fond de stress ou de dépression. Il est donc très important d'éviter les situations stressantes. En outre, vous ne devez pas oublier une alimentation adéquate et un mode de vie sain, prenez soin de votre santé, passez régulièrement des tests de laboratoire.

Prévention de la maladie surrénalienne

Les pathologies surrénaliennes sont plus faciles à traiter dès les premiers stades de leur développement. Par conséquent, dès l'apparition des premiers symptômes ou des maladies de longue durée, il ne vaut pas la peine de s'auto-traiter ou d'ignorer les premiers signes. Seul un traitement opportun et de qualité donnera le succès dans le traitement.

Comment améliorer le travail des glandes surrénales et récupérer des maladies

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines, situées anatomiquement au-dessus des reins, composées du cortex et de la médullaire interne et produisant les substances organiques les plus importantes pour la vie humaine, les hormones.

Les dysfonctionnements, perturbations dans le fonctionnement de la sphère hormonale causent des dommages irréparables à la santé, provoquent des douleurs, des états névrotiques et dépressifs, constituent une menace pour la vie.

Par conséquent, en cas de survenue des premiers signes de dysfonctionnement surrénal, il est nécessaire de consulter un médecin et de commencer rapidement le traitement.

Les médicaments les plus efficaces de la nouvelle génération sont Medrol, prescrit en association avec d'autres médicaments pour le traitement de l'insuffisance du cortex surrénal, Polcortolone, qui contient l'hormone glucocorticoïde, et Cortef, qui possède des propriétés anti-inflammatoires et qui est utilisé pour réduire la production d'hormones surrénaliennes.

Approches générales de la restauration surrénalienne

Dans la pratique médicale, les approches du traitement des glandes surrénales sont divisées en innovantes et conservatrices, radicales et douces. Mais quelle que soit l'approche adoptée par les médecins, ils s'entendent sur un point: pour soigner une personne souffrant de dysfonctionnement surrénalien, il est nécessaire de normaliser ses antécédents hormonaux.

L'acceptation des médicaments hormonaux est effectuée sous la surveillance d'un médecin. Les médicaments antibactériens et antiviraux sont souvent prescrits avec eux, et toujours - un complexe de vitamines et de suppléments diététiques.

Un régime strict, le refus des excès, des aliments épicés et gras, des noix et des fruits secs, de l'alcool et de la nicotine sont également nécessaires.

L'hormonothérapie n'est pas toujours efficace. Si les antécédents hormonaux ne sont pas réduits et que l'état du patient s'aggrave, nous devons nous tourner vers la méthode radicale: la chirurgie. La surrénalectomie implique l'ablation de la glande surrénale (ou des deux, selon la gravité de la situation). Il y a deux approches:

  • traditionnelle (chirurgie abdominale, sous la forme d'une petite incision dans la région du sacrum ou d'une grande incision dans l'abdomen);
  • endoscopique (en insérant des endoscopes dans de petites ouvertures situées sur l'abdomen ou le dos).

Après une chirurgie endoscopique, le patient adhère au repos un jour. Après quelques jours, il est renvoyé de l'hôpital à la maison et récupère rapidement.

La surrénalectomie unilatérale vous donne une chance d'oublier la maladie pour toujours. Mais l'ablation des deux glandes surrénales implique la prise de médicaments hormonaux pendant le reste de la vie.

Nutrition et vitamines

Indépendamment de la maladie spécifique des glandes surrénales et des méthodes de traitement choisies, vous avez besoin d’une alimentation appropriée, de choix d’aliments bien choisis et de vitamines. Les protéines, les lipides et les glucides doivent être bien équilibrés. Viande et poisson maigre, herbes et produits laitiers. Les légumes et les fruits frais, ainsi que les jus de fruits et les boissons aux fruits font partie de tout régime alimentaire approprié.

Pour restaurer la fonction des glandes surrénales, les aliments gras et frits doivent être, s'ils ne sont pas complètement éliminés, puis réduits au minimum. Étant donné que le taux de potassium dans le sang est élevé, il convient de prendre des précautions avec les produits contenant trop de potassium. Noix, fruits secs, légumineuses - il est nécessaire de limiter leur utilisation ou de les abandonner complètement.

Vitamines essentielles

Il est très important que les vitamines B1 (thiamine) et C (acide ascorbique) soient présentes en quantité suffisante dans le régime alimentaire du patient. On lui prescrit des cycles thérapeutiques, notamment des injections de vitamine B1, de vitamine C sous forme de dragées, ainsi que des produits riches en ces substances.

L'acide ascorbique est présent dans la plupart des fruits et des baies: pommes, prunes, agrumes, cassis, groseilles à maquereau, églantier. Bouillons aigre-doux recommandés, boissons aux fruits, compote de fruits à partir de ces ingrédients, qui sont utiles à utiliser sous une forme "vivante" crue.

La vitamine B1 est un composant du blé et du son, ainsi que du foie de boeuf, ce qui a un effet très positif sur le travail des glandes surrénales.

Approche générale de l'alimentation

La modération dans le régime, le régime bien équilibré deviennent une partie de la vie du patient. Tout d'abord, il devrait se débarrasser de l'obésité et de l'obésité.

Il est important de se rappeler qu'en raison du manque de sodium dans le corps, il devrait consommer un peu plus de sel de table qu'une personne en bonne santé. Mais n'en faites pas trop avec du sel. Un patient qui décide de lui montrer du sel salé en grande quantité peut enfreindre la règle principale de son régime alimentaire - la modération et aggraver son état.

Le dîner est obligatoire, car il prévient l'hypoglycémie matinale, mais doit être léger et diététique. Et au petit déjeuner et le déjeuner ne devrait pas trop manger. Les repas fractionnés et fréquents, divisés en petites portions de nourriture, sont optimaux pour le patient.

Quelles maladies sont les glandes surrénales

Plusieurs maladies majeures affectent les glandes surrénales.

Syndrome d'Itsenko-Cushing

Cette maladie entraîne une augmentation de la concentration en hormone glucocorticoïde dans le cortex surrénalien. Les troubles de l'hypothalamus ou de l'hypophyse provoquent les mêmes manifestations.

Habituellement, ces deux processus pathologiques agissent en étroite liaison: le système hypothalamo-hypophyso-surrénalien est responsable de la production des hormones nécessaires et il est presque impossible de diviser ses «zones de responsabilité».

Ce n’est pas un hasard si, au début du XXe siècle, le médecin américain Cushing a décrit ce phénomène comme une maladie endocrinienne associée à un dysfonctionnement surrénalien, et le médecin russe Itsenko l’a à peu près au même moment qualifié de maladie hypothalamique.

  • obésité avec localisation de graisse sur l'abdomen, la poitrine, le cou et le visage;
  • visage enflé, souvent violet;
  • bosse de graisse compacte caractéristique dans le dos;
  • subtilité, "transparence" de la peau sur les paumes;
  • hypotrophie des muscles abdominaux et des cuisses;
  • vergetures, comme chez les femmes enceintes (pas seulement sur le ventre et les cuisses, mais même sur la poitrine et les épaules);
  • ventre de "grenouille" pendant;
  • hyperpigmentation locale de la peau et des muqueuses;
  • l'ostéoporose, qui cause la fragilité des os, et par la suite - la scoliose et d'autres troubles de la posture (les adolescents sont particulièrement susceptibles);
  • maladies cardiovasculaires concomitantes;
  • perturbation du système nerveux central, manifestations névrotiques et dépressives;
  • diabète (pas de déficit en insuline dans le corps); phénomènes de production excessive d'androgines chez les femmes et les filles: pilosité, moustache, barbe, absence de menstruation;
  • déviations chez les hommes - féminisation, obésité des glandes mammaires, atrophie testiculaire, impuissance.

Les femmes souffrent de cette maladie 10 fois plus souvent que les hommes. Le syndrome d'Itsenko-Cushing, en fonction de la gravité de l'évolution, est traité de manière radicale (chirurgicale), systémique et symptomatique.

Les méthodes de traitement chirurgicales sont les suivantes:

  • élimination d'une tumeur hypophysaire - lorsque la tumeur est la cause de la maladie;
  • surrénalectomie unilatérale (retrait d'une des glandes surrénales) en association avec l'irradiation par un proton d'une tumeur hypophysaire;
  • destruction des glandes surrénales (introduction de substances sclérosantes sous contrôle CT ou IRM) comme méthode auxiliaire.

Le traitement médicamenteux est assuré par des médicaments hormonaux, des bloqueurs de la synthèse de l’ACTH, des corticostéroïdes et des destructeurs de cellules corticales.

Le traitement symptomatique est effectué en même temps que l’élimination de la cause de la maladie. Le patient reçoit des antidépresseurs et d’autres médicaments psychoactifs normalisant l’état mental. Il reçoit également du potassium, du calcium, des vitamines, des stéroïdes anabolisants, des médicaments qui abaissent le taux de sucre dans le sang (si nécessaire) et normalisent la pression artérielle. Les remèdes traditionnels sont également efficaces: décoction de mûrier, infusion de médicament et ses feuilles fraîches, tiges.

Maladie d'Addison

La maladie d'Addison (au nom du médecin Thomas Addison, qui l'a décrite pour la première fois) est également appelée maladie du bronze - en raison d'un noircissement prononcé (jusqu'à une teinte bronze) de la peau. Cette maladie, assez rare, survient du fait que les hormones cessent d'être produites en quantité suffisante.

Dans certains cas, la synthèse des hormones s'arrête complètement. La cause du déséquilibre hormonal est souvent un processus auto-immun (causé par exemple par la tuberculose rénale ou le VIH). Mais la maladie peut avoir des préalables génétiques. La maladie d'Addison survient chez les hommes et les femmes et se manifeste pour la première fois entre 30 et 50 ans.

Manifestations cliniques de la maladie d'Addison: dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal, hyperpigmentation de la peau et des muqueuses, hypotension et faiblesse musculaire, changements d'humeur prononcés, états dépressifs jusqu'à sévères.

Les patients consomment plus de sel que ce dont ils ont habituellement besoin, les femmes ont des troubles menstruels et leur glycémie diminue dans le sang. Contrairement au syndrome d'Itsenko-Cushing, caractérisé par l'obésité, la maladie d'Addison est associée à une perte de poids.

La maladie d'Addison est bien traitable si elle ne fonctionne pas. En l'absence de contrôle médical, une crise d'adrénaline peut se développer: un manque criant d'hormones, jusqu'à l'arrêt complet de leur production. Une crise se manifeste par une douleur aiguë à l'abdomen, des troubles gastro-intestinaux, une réduction critique de la tension artérielle et parfois une perte de conscience.

Cette condition peut entraîner la mort du patient. Par conséquent, la surveillance et le diagnostic doivent être effectués en permanence. Si une crise s'est néanmoins produite, de l'hydrocortisone avec du sucre et une solution saline est injectée dans la veine du patient, ce qui améliore considérablement son état.

Le traitement hormonal substitutif compensera le manque de cortisol et d'autres hormones que les glandes surrénales ne peuvent pas synthétiser par elles-mêmes. Le plus souvent, après le diagnostic, les patients reçoivent des comprimés d'hydrocortisone et de minéraux corticoïdes. Également prescrit des médicaments contenant du radium.

Il existe des preuves de l'efficacité du traitement des remèdes populaires. Les plus efficaces d'entre eux sont:

  • décoction de racine de réglisse (un effet secondaire indésirable peut être une augmentation de la pression artérielle);
  • noix broyées (avoine), avoine, ortie, aiguilles de citron et de pin;
  • poudre de graines de moutarde (à ajouter aux aliments);
  • teinture de fleurs de perce-neige sur la vodka;
  • infusion de prêle;
  • infusion de géraniums;
  • infusions de tiges et de feuilles de cassis.

Aucun remède habituel contre la maladie d’Addison n’est généralement guéri.

Maladies tumorales

Les tumeurs surrénaliennes affectent leur cortex ou la moelle interne. Ils sont bénins et malins, primaires et secondaires (ce dernier est toujours malin et métastatique, avec une localisation primaire dans un autre organe).

Les tumeurs bénignes ne gênent pas les patients et sont détectées par un examen approfondi. Les tumeurs malignes se développent rapidement, provoquant une intoxication du corps.

Les tumeurs primaires sont divisées en inactives hormonales (elles sont souvent bénignes: fibromes, fibromes, moins souvent malignes: tératomes, mélanomes) et hormonalement actives.

Les tumeurs hormonalement actives du cortex surrénal sont relativement rares. Ce corticosteroma, aldosteroma, kortikoestrom, androsteroma et d'autres. Les tumeurs hormonales actives de la moelle interne sont le phéochromocytome (le plus fréquent) et le ganglioneurome.

Les tumeurs hormonales actives sont traitées par surrénalectomie: la glande surrénale est enlevée et, si la tumeur est maligne, les ganglions lymphatiques adjacents sont également enlevés.

Phéochromocytome

Le phéochromocytome occupe une place particulière dans la série des tumeurs. C'est plus souvent une éducation bénigne. S'il s'agit d'un cancer, il s'agit généralement d'une tumeur secondaire. Il survient principalement chez les femmes.

Le pire résultat de la maladie est une crise de phéochromocytome, qui se manifeste par une hypertension artérielle, de graves maux de tête, de la fièvre, une panique, une perte de conscience.

La particularité du traitement chirurgical du phéochromocytome est qu’il présente une activité hormonale plus importante et qu’après la surrénalectomie, le risque hémodynamique (troubles de la circulation sanguine) est élevé. La préparation à l'opération comprend un choix compétent d'anesthésie, qui contrecarre la crise de phéochromocytome.

Après la chirurgie, les patients souffrent de tachycardie (avec une observation systématique, elle est corrigée et n’interfère pas avec la vie) et d’hypertension (pression artérielle élevée due à l’hémodynamique).

En plus des méthodes opératoires, le traitement consiste à injecter un isotope radioactif dans une veine afin d’affecter la tumeur et de réduire sa taille, ainsi que d’inhiber les métastases. Une chimiothérapie utilisant du mitotane et des injections intraveineuses de nitroglycérine, de phentolamine et d'autres médicaments anticancéreux est également possible.

Hyperplasie surrénalienne

Si nous parlons d'hyperplasie (croissance cellulaire accrue) des glandes surrénales, le plus souvent, cela implique que leur cortex est affecté.

L'hyperplasie est causée par une production excessive d'hormones et peut être associée au syndrome d'Itsenko-Cushing. L'hyperplasie n'est souvent pas un diagnostic majeur, mais un diagnostic concomitant. La maladie est génétique, c'est-à-dire héréditaire.

  • nodulaire (avec nodules simples et multiples, jusqu'à quatre centimètres de diamètre, se manifeste dans la vieillesse);
  • diffuse (difficile à diagnostiquer, détectée par scanner ou IRM);
  • nodulaire diffus;
  • nodulaire (manifestée et diagnostiquée au cours des deux premières années de la vie, plus souvent chez les filles).

Les symptômes cliniques de l'hyperplasie coïncident avec les manifestations du syndrome d'Itsenko-Cushing. Plus près de la puberté, les filles présentant une forme nodulaire peuvent également présenter les symptômes suivants:

  • trop grand
  • pilosité antérieure du pubis et des zones axillaires;
  • l'acné;
  • l'absence de menstruation au début du début de l'adolescence;
  • calvitie aux temples.

L'infertilité est un effet secondaire de l'hyperplasie chez un patient en croissance. Le traitement est effectué par des médicaments hormonaux: prednisone, dexaméthasone et hydrocortisone.

À l'adolescence, des hormones supplémentaires sont introduites pour normaliser l'équilibre hormonal: œstrogènes chez les filles, androgènes chez les garçons (bien que cette pathologie soit rare chez les garçons).

Enfin, les bébés atteints d'une pathologie grave, dans laquelle il est difficile de déterminer les caractéristiques sexuelles du bébé, présentent une surrénalectomie au cours de la première année de vie.

Prévention des maladies

La prévention du syndrome d'Itsenko-Cushing consiste principalement à contrôler les niveaux hormonaux. Si des parents proches ont souffert de cette maladie, cela signifie qu'il existe une prédisposition génétique.

Il est nécessaire d’être examiné régulièrement, de bien manger et d’être équilibré, de mener une vie saine. Il est également nécessaire de surveiller les signes de satiété, les dépôts graisseux localisés, les modifications de la couleur de la peau et des muqueuses, et dès la première apparition de signes similaires aux premiers symptômes de la maladie, contactez un endocrinologue.

La prévention de la maladie d'Addison est difficile car la maladie est auto-immune. Ici, il s’agit plutôt de prévenir les maladies primaires qui affectent négativement le système immunitaire (comme la tuberculose) et de mener une vie saine. Éviter la nicotine, éviter le contact avec des substances toxiques, des produits chimiques et des poisons aidera à réduire considérablement le risque de développer la maladie.

La prévention des tumeurs, notamment du phéochromocytome, est difficile car les causes de leur survenue ne sont pas élucidées. Vous pouvez empêcher l'apparition de nouvelles tumeurs après la chirurgie. Il est également important de se rappeler que la surrénalectomie comporte de nombreuses complications. Pour les éviter, vous devez adopter un mode de vie sain: alcool, effort nerveux et physique excessif, drogues psychotropes et sédatives.

La prévention de l'hyperplasie des glandes surrénales devrait viser les parents de l'enfant à naître pendant la grossesse, en passant par un généticien, ainsi que pour éviter les intoxications et les infections (ceci s'applique à la mère de l'enfant).

Enfin, l’examen médical est un moyen efficace d’identifier le problème à un stade précoce et d’empêcher le développement de la maladie avec un parcours compliqué.

Des médicaments efficaces pour les glandes surrénales et la normalisation de leur travail

Les glandes surrénales (glandulae suprarenales) sont des glandes à système endocrinien situées au-dessus du pôle supérieur des reins sous la forme d'un capuchon dans l'espace rétropéritonéal. Leur forme est légèrement différente: celle de gauche ressemble à un mois incomplet et celle de droite - triangulaire. Malgré leur taille modeste, ils jouent un rôle très important: ils participent au métabolisme, produisent des hormones, stimulent la manifestation de réactions au stress et produisent des hormones de stress. Ces glandes constituent une réserve puissante du corps. Leur objectif principal est de donner au corps une résistance au stress et la possibilité d'une récupération rapide après un stress. Dans des situations stressantes, ils adaptent le corps au stress, car le corps humain n'est pas conçu pour le stress et il est très difficile à tolérer.

Ses glandes surrénales "assurent". Sans eux, l'homme serait mort depuis longtemps du premier stress. De plus, les glandes surrénales produisent une certaine quantité d'hormones sexuelles. Merci à eux, une personne après le stress ne ressent pas la faiblesse, la faiblesse et peut normaliser complètement son état. Quand ils tombent malades, le corps ne se rétablit guère après un bouleversement: il persiste pendant encore 2-3 jours dans la panique, la peur, la faiblesse, la somnolence et la nervosité. Avec un stress prolongé ou fréquent, les glandes surrénales cessent de bien fonctionner, augmentent de taille et s'épuisent progressivement. Cette maladie est très courante car il n'y a pas plus d'organe dans le corps humain susceptible de souffrir de stress, d'infections, de fatigue, de troubles de l'alimentation, de toniques, de médicaments, etc. que les glandes surrénales.

La structure des glandes surrénales et leurs hormones plus en détail

Vous devez le savoir pour comprendre quels médicaments peuvent aider à traiter les glandes surrénales. Histologie des glandes surrénales: chaque glande a une couche corticale externe (cortex) et une médulla (medulla). De plus, la moelle est plus petite - seulement 20%, le reste est la couche corticale. En fait, ces couches étaient autrefois des glandes séparées, elles ont été déposées séparément dans le fœtus. Mais dans le processus de phylogenèse et d’ontogenèse, ils s’unissent en un seul organe.

Les catécholamines sont produites dans la moelle épinière (dopamine, épinéphrine et noradrénaline). Elles sont impliquées dans le travail du système nerveux central, de l'hypothalamus et du cortex cérébral. Ils régulent également le fonctionnement du CAS, agissent sur le métabolisme glucidique-lipidique et l'électrolyte. Il synthétise également l'adrénaline et la noradrénaline. Les stéroïdes sont produits dans la couche corticale; ils sont impliqués dans l'échange de protéines, l'électrolyte, la libération d'hormones sexuelles.

L'adrénaline est une hormone anti-stress qui aide à lutter contre le stress. Il est produit avec des émotions négatives et positives. Il provoque l'excitation du système nerveux sympathique: la respiration devient plus rapide, les pupilles se dilatent, les muscles sont versés de force, la sensibilité à la douleur est réduite.

La norépinéphrine est un précurseur de l'adrénaline, elle affecte moins le corps. Régule la pression artérielle et renforce le coeur.

La couche corticale est divisée en 3 zones: la zone glomérulaire, le faisceau et la maille. Le glomérule est produit: aldostérone - participant à l'échange de sodium et d'eau, augmente la pression artérielle et augmente la circulation sanguine.

Corticostérone - participe également au métabolisme des sels d’eau. Il est également produit dans la zone du faisceau.

Deoxycorticosterone - augmente la résistance aux maladies, donne une poussée de muscle et de squelette, participant au métabolisme des électrolytes.

Hormones de la zone du faisceau: le cortisol - participe au métabolisme des glucides et économise les ressources énergétiques du corps. Au matin, son niveau est toujours plus élevé.

Hormones de la zone réticulaire des glandes surrénales: ici sont synthétisées des hormones sexuelles - androgènes et œstrogènes. Leur nombre est faible, ils ne sont libérés dans le sang qu'avec le travail actif des glandes sexuelles.

Les premiers signes de pathologie des glandes surrénales

Le travail des glandes surrénales est perturbé par un déséquilibre hormonal, des inflammations, des tumeurs, des blessures, des fluctuations de l'ACTH dans n'importe quelle direction, etc. Différents symptômes apparaissent également selon le type d'hormone perturbée.

Une carence en aldostérone laisse échapper du sodium, abaisse la pression artérielle et augmente le taux de potassium dans le sang. Avec un excès de minéralocorticoïde, BP augmente et le potassium diminue. En cas de dysfonctionnement du cortisol, une insuffisance surrénale se développe. La pression artérielle diminue, le rythme cardiaque s'accélère et le fonctionnement des organes internes est perturbé.

Les symptômes de troubles des glandes surrénales se développent progressivement, une fatigabilité accrue devient le premier signe. Puis ajoutez:

  • irritabilité accrue;
  • l'insomnie;
  • faiblesse musculaire;
  • manque d'appétit pour compléter l'anorexie;
  • diminution de la pression artérielle;
  • des nausées et des vomissements;
  • la diarrhée et la déshydratation peuvent survenir;
  • perte de poids sans cause.

Parfois, il y a une augmentation de la pigmentation dans les zones ouvertes du corps: plis dans les bras, zone de l'aréole du mamelon; sur les coudes, dans les endroits de friction avec les vêtements. Les symptômes sont très courants et beaucoup les prennent pour la fatigue.

La production accrue d'hormones sexuelles entraîne une altération du développement sexuel et l'hirsutisme. Lorsque les tumeurs surrénaliennes apparaissent fréquemment dans diverses parties du corps, des nausées, des convulsions et de la pression artérielle font des sauts importants; symptômes neurologiques.

Principes de traitement

Comment traiter les glandes surrénales? Toutes les maladies des glandes surrénales sont classées comme maladies graves. Le traitement est prescrit après un diagnostic approfondi et complet. Comment traiter les glandes surrénales: quelles pilules sont meilleures?

Le traitement des glandes surrénales dans leurs diverses maladies est développé et utilisé avec succès depuis longtemps. Les indications de ce traitement sont les suivantes: médical, chirurgical, radiothérapie, remèdes populaires. Le traitement médicamenteux est utilisé pour augmenter la production de GCS et d’ACTH. Le traitement conservateur est assez efficace.

Radiothérapie - supprime l'activité de l'hypophyse, ce qui affecte le travail des glandes surrénales. Chirurgie - enlève les tumeurs hypophysaires. À la chirurgie a eu recours seulement dans des cas extrêmes. L'utilisation de remèdes populaires n'est possible qu'après consultation d'un médecin.

Le choix du traitement est effectué uniquement par le médecin traitant avec une approche individuelle pour chaque patient. La direction principale du traitement est le retour de la norme en hormones et la normalisation du fonctionnement des autres organes. Classification des médicaments pour le traitement des glandes surrénales

Tous les médicaments pour le traitement du cortex surrénalien sont divisés en 4 groupes.

Classement par action:

  1. La substitution - Ce sont les mêmes analogues des hormones corticales. Ils sont prescrits pour l'épuisement du cortex surrénalien afin d'améliorer la production de déficit en hormone.
  2. Antagonistes - ils sont utilisés, au contraire, avec un excès d’hormone, ils ralentissent la synthèse de telles hormones.

Classement par origine:

  1. Analogique à action mixte - c'est-à-dire possèdent à la fois des propriétés glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes.
  2. Synthétique, sélectif - ne montre que la capacité en glucocorticoïdes.

Drogues GKS

Produits du cortex surrénalien, leur principal objectif - dans une situation extrême de maintenir la normalité du métabolisme dans le corps. Ils sont prescrits non seulement pour les violations des glandes surrénales, mais également pour toutes les autres réactions inflammatoires et allergiques.

Ils ont un bon effet anti-inflammatoire, ces médicaments comprennent la prednisolone, l'hydrocortisone, la dexaméthasone, la prednisone, la bétaméthasone, la polcortolone, la triamcinolone, la méthylprednisolone. Ils réduisent la sensibilité des tissus, suppriment la production de substances biologiquement actives - histamine, sérotonine, etc. Ils ont également un effet antichoc, réduisent la perméabilité capillaire et renforcent la membrane cellulaire, éliminant ainsi l'œdème inflammatoire. Les manifestations allergiques sont réduites, la synthèse de glucose dans l'organisme augmente.

Effets secondaires

Les médicaments de ce groupe nécessitent la surveillance d'un médecin. Leur effet secondaire est désagréable dans le sens où ils provoquent le syndrome d'Itsenko-Cushing. Parmi les autres aspects négatifs figurent les œdèmes et les convulsions, l'hypertension, l'épuisement des muscles, la redistribution de la graisse corporelle de manière à former un visage semblable à une lune, des épaules épaisses et un estomac. En outre, leur utilisation à long terme pour le traitement des glandes surrénales réduit le système immunitaire et augmente la propension aux infections et au SRAS; la croissance des enfants est perturbée et du calcium est éliminé des os et les fractures sont fréquentes. GCS n'est pas prescrit pour les lésions cutanées fongiques.

Préparations minéralocorticoïdes

Ceux-ci incluent l'aldostérone, l'acétate de triméthyle, la cortineff, la fludrocortisone, l'acétate de désoxycorticostérone. Les médicaments minéralocorticoïdes régulent le métabolisme des électrolytes: la réabsorption de Na et de l’eau augmente et le débit de K augmente. Augmente le caractère hydrophile des tissus et augmente la cci, la pression artérielle.

Ils n'ont pas d'effets anti-inflammatoires et anti-allergiques. Seule la fludrocortisone a cet effet avec le minéralocorticoïde. Augmenter et renforcer les muscles rayés transversalement. L'action commence à se manifester après 2 heures. Les minéralocorticoïdes sont prescrits pour l'insuffisance surrénale aiguë.

Antagonistes - ils réduisent la production de GCS. Peut arrêter et le travail de minéralocorticoïdes. En d'autres termes, ils réduisent le travail des hormones actuellement actives. Assez toxique. Ceux-ci incluent: Methirapon, Spironolactone, Aldactone, Veroshpiron, Aminoglutetimid, Mitotan, etc., ils sont, par exemple, prescrits dans le traitement du syndrome d'Itsenko-Cushing:

  1. Le méthyrapone réduit la synthèse de GCS.
  2. L'aminoglutétimide inhibe la synthèse des œstrogènes et des androgènes.
  3. Spironolactone - a un effet diurétique et ne permet pas aux minéralocorticoïdes de se déplacer.
  4. Les médicaments les plus efficaces - Polkortolon, Kortef et Medrol.
  5. Polkortolon - médicament du groupe GCS. Le début de l'action - une heure après l'admission. Il soulage l'inflammation et le gonflement. Il est prescrit pour la maladie du bronze (Addison), l'insuffisance surrénalienne, le syndrome adrénogénital, etc. Les effets secondaires sont les mêmes que dans les autres GCS.
  6. Cortef - utilisé en cas d'insuffisance du cortex surrénal. Élimine l'inflammation rapide. Il est prescrit pour l'hyperplasie du cortex surrénal et son insuffisance.
  7. Medrol - est également largement utilisé, attribué dans le complexe. L'indication principale est la carence en écorce.
  8. Il aide également très bien à normaliser les glandes surrénales quand ils sont épuisés en vit.V5, qui est également appelé vitamine anti-stress. Cet acide pantothénique produit de l'énergie et stimule la production de glucocorticoïdes dans les glandes surrénales.
  9. En outre, lorsque les glandes surrénales sont épuisées, le médecin peut vous prescrire Pantetin, GABA, vitamines du groupe B, vit.C, acide aminé L - tyrosine, sources d'oméga-3-6-9.

Prévention de la maladie surrénalienne

Étant donné que 80% des troubles surrénaliens se développent sous le stress et la dépression, il convient de les éviter. Il est également important d'observer le bon mode de travail et de repos, de manger une alimentation équilibrée. Lorsque l'hyperplasie des glandes surrénales est nécessaire pour éliminer la carence en cortisol.

Plus D'Articles Sur Les Reins