Principal Tumeur

Signes d'insuffisance rénale

L'insuffisance rénale est une affection pathologique causée par une altération de la fonction rénale lors de la formation et de l'excrétion de l'urine. Le résultat étant une accumulation de toxines dans le corps, des modifications de l'équilibre acido-basique et électrolytique, les symptômes d'insuffisance rénale affectent différents organes et systèmes.

Le développement de l'insuffisance rénale (néphrons) a plusieurs causes. Selon la manière dont ils se manifestent et la rapidité avec laquelle le tableau clinique change, ils sécrètent les formes aiguës et chroniques de la maladie. Déterminer la méthode de lésion rénale est important pour choisir le traitement le plus rationnel.

Mécanismes de formation de signes cliniques dans l'insuffisance rénale aiguë

L'insuffisance rénale aiguë est 5 fois plus fréquente chez les personnes âgées que chez les jeunes. Selon le niveau de la lésion, il est courant de distinguer les types de déficience.

Prérénal - se développe avec une circulation sanguine altérée dans l’artère rénale. L'ischémie du parenchyme rénal survient en cas de chute brutale de la pression artérielle. Des états similaires sont causés par:

  • choc (douloureux, hémorragique, septique, après une transfusion sanguine, blessure);
  • déshydratation sévère avec vomissements fréquents, diarrhée, perte de sang massive, brûlures.

Lorsque la thromboembolie se produit, les reins sont complètement bloqués avec le développement de la nécrose de l'épithélium, de la membrane basale, de l'hypoxie des glomérules. Les tubules deviennent impraticables, ils sont pincés par les cellules nécrotiques, l'œdème, le dépôt de protéines.

En réponse, la production de rénine augmente, l’effet vasodilatateur des prostaglandines diminue, ce qui aggrave le débit sanguin rénal altéré. La fin du filtrage provoque une anurie (pas d'urine).

Dans l'insuffisance rénale de type rénal, deux raisons principales doivent être considérées:

  • mécanisme auto-immun des lésions glomérulaires et tubulaires par les complexes d'anticorps contre les maladies existantes (vascularite systémique, lupus érythémateux, collagénose, glomérulonéphrite aiguë et autres);
  • action directe sur le tissu rénal des substances toxiques et toxiques entrant dans la circulation sanguine (intoxication grave par les champignons, composés du plomb, du phosphore et du mercure, médicaments à toxicité toxique, intoxication avec complications septiques après un avortement et inflammation massive des voies urinaires).

Sous l'influence de substances néphrotoxiques, l'épithélium tubulaire est nécrotisé, exfoliant à partir de la membrane basale. Les différences entre les types d’anurie prérénale et rénale sont les suivantes:

  • dans le premier cas, il y a une insuffisance générale de la circulation sanguine, on peut donc s'attendre à des signes de maladie cardiaque;
  • dans le second cas, tous les changements sont isolés dans le parenchyme rénal.

Le plus courant dans la pratique de l'échec post-rénal en urologie. Cela s'appelle:

  • obstruction étroite ou complète (recouvrement du diamètre) de l'uretère avec une pierre, caillot de sang, compression externe par une tumeur du gros intestin ou des organes génitaux;
  • la possibilité d'une ligature erronée ou d'un clignotement de l'uretère pendant la chirurgie.

L'évolution clinique de ce type d'insuffisance rénale est plus lente. Avant le développement de la nécrose irréversible des néphrons, le traitement est efficace pendant trois à quatre jours. La restauration de la miction se produit lors du cathétérisme urétéral, de la ponction et de l'installation d'un drainage dans le pelvis.

Certains auteurs distinguent la forme anurique (causée par l’absence de rein) dans les malformations congénitales (aplasie). Cela est possible chez les nouveau-nés ou lorsque le seul rein actif est retiré. La détection de l'aplasie rénale est considérée comme un défaut incompatible avec la vie.

Quels changements dans le corps sont causés par une anurie aiguë?

Les signes d'insuffisance rénale associés à un manque de production et d'excrétion d'urine entraînent des modifications croissantes du métabolisme général. Se produit:

  • accumulation d'électrolytes, augmentation de la concentration de sodium, de potassium et de chlore dans le liquide extracellulaire;
  • le taux de substances azotées (urée, créatinine) croît rapidement dans le sang; pendant les 24 premières heures, il double le contenu total en créatinine; chaque jour suivant, il augmente de 0,1 mmol / l;
  • une modification de l'équilibre acido-basique causée par une diminution des sels de bicarbonates et conduisant à une acidose métabolique;
  • à l'intérieur des cellules commence la décomposition des complexes protéiques, des graisses, des glucides avec l'accumulation d'ammoniac et de potassium, de sorte qu'un rythme cardiaque perturbé peut provoquer un arrêt cardiaque;
  • Les substances azotées plasmatiques réduisent la capacité des plaquettes à se coller les unes aux autres, entraînent une accumulation d'héparine, qui empêche la coagulation du sang, contribue au saignement.

Le tableau clinique de l'insuffisance rénale aiguë

Les symptômes de l'insuffisance rénale aiguë sont déterminés par la cause de la pathologie et le degré de déficience fonctionnelle. Les premiers symptômes peuvent être courants. La clinique est divisée en 4 périodes.

Etat initial ou état de choc - les manifestations de la pathologie sous-jacente prévalent (état de choc en cas de blessure, syndrome de douleur intense, infection) Dans ce contexte, le patient présente une nette diminution de la quantité d'urine excrétée (oligurie) jusqu'à la cessation complète.

Oligoanuric - dure jusqu'à trois semaines, est considéré comme le plus dangereux. Patients observés:

  • léthargie ou anxiété générale;
  • gonflement du visage et des mains;
  • la pression artérielle est réduite;
  • nausée, vomissement;
  • avec le début de l'œdème pulmonaire, l'essoufflement augmente;
  • trouble du rythme cardiaque associé à une hyperkaliémie, généralement une bradycardie enregistrée (taux de contraction inférieur à 60 par minute);
  • il y a souvent des douleurs à la poitrine;
  • si non traité, des signes d'insuffisance cardiaque apparaissent (gonflement des pieds et des jambes, essoufflement, foie hypertrophié);
  • Les douleurs lombaires sont de nature terne et sont associées à un étirement excessif de la capsule rénale. Lorsque le gonflement atteint les fibres périrénales, la douleur disparaît;
  • l'intoxication provoque l'apparition d'ulcères aigus dans l'estomac et les intestins;
  • les complications hémorragiques telles que les hémorragies sous-cutanées, les saignements gastriques ou utérins sont causées par l'activation du système anticoagulant.

Le diagnostic des lésions rénales peut être déterminé par les modifications détectées dans les analyses d'urine et de sang.

L'examen microscopique dans l'urine détecte les globules rouges occupant tout le champ de vision, les cylindres granulaires (moulages de protéines). La proportion est faible. Les signes d'intoxication urémique apparaissent dans le sang sous forme de:

  • réduction du sodium, du chlore;
  • augmenter la concentration en magnésium, calcium, potassium;
  • accumulation de produits métaboliques «acides» (sulfates, phosphates, acides organiques, azote résiduel);
  • l'anémie accompagne constamment l'insuffisance rénale.

Quels sont les signes des étapes de récupération?

Le début de la reprise est le stade de la polyurie. Dure jusqu'à deux semaines, se déroule en 2 périodes. Le symptôme initial est l'augmentation du débit urinaire quotidien à 400–600 ml. Le symptôme est considéré comme favorable, mais seulement de manière conditionnelle, car une augmentation de l'excrétion urinaire se produit dans le contexte d'une augmentation de l'azotémie, une hyperkaliémie prononcée.

Il est important qu'en cette période de "bien-être relatif", ¼ des patients décèdent. La raison principale est des problèmes cardiaques. L'urine allouée n'est pas suffisante pour éliminer les toxines accumulées. Le patient a:

  • changements mentaux;
  • coma possible;
  • baisse de la pression artérielle (collapsus);
  • arythmie respiratoire;
  • des convulsions;
  • vomissements;
  • faiblesse grave;
  • aversion pour l'eau.

La période de récupération dure jusqu'à un an. La confiance dans le rétablissement complet du patient vient avec:

  • détermination, lors de tests sanguins, du contenu normal en électrolytes, créatinine;
  • une excrétion suffisante de l'urine en fonction des fluctuations journalières normales de la densité de la boisson et de son état liquide;
  • l'absence d'inclusions pathologiques dans les sédiments urinaires.

Lisez à propos des caractéristiques du diagnostic d'insuffisance rénale dans cet article.

Clinique d'insuffisance rénale chronique

Les signes d'insuffisance rénale chronique sont détectés chez 1/3 des patients des services urologiques. Le plus souvent, il est associé à des maladies rénales courantes à long terme, en particulier dans le contexte d'anomalies du développement, à des maladies perturbant fortement le métabolisme (goutte, diabète, amylose des organes internes).

Caractéristiques du cours clinique:

  • le début de la défaite de l'appareil rénal avec le système canaliculaire;
  • la présence d'une infection récurrente dans les voies urinaires du patient;
  • accompagné d'un écoulement altéré à travers le tractus urinaire;
  • changement ondulé de la réversibilité des signes;
  • lente progression des changements irréversibles;
  • souvent, une intervention chirurgicale opportune peut provoquer une rémission à long terme.

Au début de l'insuffisance chronique, les symptômes n'apparaissent qu'en cas d'augmentation de la charge sur les reins. Cela peut être causé par:

  • l'utilisation de cornichons ou de viandes fumées;
  • un grand volume de bière ou autre alcool;
  • grossesse chez les femmes, ce qui entrave l'écoulement de l'urine au troisième trimestre.

Les patients présentent une tuméfaction faciale le matin, une faiblesse et une capacité de travail réduite. Seules les données de laboratoire indiquent le début d'un dysfonctionnement des reins.

Avec l'augmentation de la mortalité rénale, des signes plus caractéristiques apparaissent:

  • nycturie - urines prédominantes la nuit;
  • sensation de bouche sèche;
  • l'insomnie;
  • excrétion d'un grand volume de liquide avec l'urine (polyurie);
  • saignements des gencives, des muqueuses en raison de la suppression de la fonction plaquettaire et de l'accumulation d'héparine.

La pathologie traverse les étapes:

  • latent
  • compensé
  • intermittent
  • terminal

La capacité de compenser la perte d'une partie des unités structurelles des reins est associée à l'hyperfonctionnement temporaire des autres néphrons. La décompensation commence par une réduction de la formation d'urine (oligurie). Le sang accumule des ions de sodium, de potassium et de chlore, des substances azotées. L'hypernatrémie entraîne une rétention importante de liquide dans les cellules et dans l'espace extracellulaire. Cela provoque une augmentation de la pression artérielle.

Comment les organes internes sont-ils affectés par une insuffisance rénale?

Dans l'insuffisance rénale chronique, tous les changements se produisent assez lentement, mais ils sont persistants et entraînent des lésions simultanées de tous les organes et systèmes humains. L'hyperkaliémie provoque des lésions cérébrales, une paralysie musculaire, du côté du cœur, sur fond de dystrophie myocardique grave, le développement de blocages dans le système de conduction et la possibilité d'une asystolie.

La combinaison de troubles électrolytiques, acidose, anémie et accumulation de liquide dans les cellules entraîne une myocardite urémique. Les myocytes perdent leur capacité à synthétiser de l'énergie pour la contraction. La myocardiodystrophie se développe avec une insuffisance cardiaque ultérieure. Le patient a le souffle court lors de la marche, puis au repos, gonfle aux pieds et aux jambes.

L’une des manifestations de l’urémie est la péricardite sèche, que l’on peut entendre avec un phonendoscope sous la forme d’un bruit de friction péricardique. La pathologie est accompagnée de douleur derrière le sternum. Sur l’ECG, une courbe semblable à un infarctus est détectée.

Au niveau des poumons, l'apparition d'une pneumonie urémique, d'une trachéite et d'une bronchite, un œdème pulmonaire est possible. Préoccupé par:

  • toux avec expectorations;
  • dyspnée au repos;
  • enrouement;
  • éventuellement hémoptysie;
  • douleur à la poitrine lors de la respiration causée par une pleurésie sèche.

Écoute auscultante de râles mixtes humides, zones à respiration difficile.

Les cellules hépatiques (hépatocytes) réagissent de manière aiguë aux changements pathogénétiques. Ils terminent la synthèse des enzymes et des substances nécessaires. Une insuffisance rénale-hépatique survient. Les symptômes sont ajoutés à:

  • coloration jaune de la peau et de la sclérotique;
  • sécheresse et affaissement accrus de la peau;
  • perte de tonus musculaire, tremblements des doigts;
  • douleur possible dans les os, arthropathie.

Déjà à un stade précoce, les patients présentant des problèmes urologiques sont souvent traités pour une colite chronique, des troubles des selles et des douleurs peu claires le long des intestins. Cela est dû à la réaction de l'épithélium intestinal au travail altéré des reins. Aux stades ultérieurs, les substances azotées commencent à être libérées par les intestins, la salive. Il y a une odeur d'urine de la bouche, une stomatite. Les ulcères de l'estomac et des intestins ont tendance à saigner.

Quels sont les symptômes caractéristiques de chaque étape de l’échec?

Pour l'insuffisance rénale chronique, 4 stades de la maladie sont typiques. Le patient se plaint rarement au stade latent. Parfois noté:

  • fatigue accrue pendant le travail physique;
  • fatigue et faiblesse d'ici la fin de la journée;
  • sensation de bouche sèche.

Au stade de la compensation, le malaise augmente. Les patients constatent un débit d'urine abondant (jusqu'à 2,5 litres par jour). Les indicateurs de laboratoire parlent des changements initiaux dans la capacité de filtration des reins.

Le stade intermittent est caractérisé par une augmentation de la teneur en substances azotées dans le plasma sanguin. En plus des manifestations latentes, le patient s'inquiète de:

  • soif avec bouche sèche constante;
  • diminution de l'appétit;
  • sensation de goût désagréable;
  • nausée constante, vomissements fréquents;
  • tremblement des mains;
  • saccades des muscles.

Toute infection est très difficile (ARVI, mal de gorge, pharyngite). La détérioration est causée par des erreurs de régime, de charge de travail, de stress.

La phase terminale se manifeste par divers dommages aux organes. Le patient a:

  • instabilité émotionnelle de la psyché (il y a de fréquentes transitions de la somnolence et de l'apathie à l'excitation);
  • comportement inapproprié;
  • gonflement prononcé du visage avec gonflement sous les yeux;
  • peau sèche, gercée, égratignée par les démangeaisons;
  • épuisement apparent;
  • couleur jaune de la sclérotique et de la peau;
  • cheveux ternes;
  • voix enrouée;
  • odeur d'urine de la bouche, de la sueur;
  • ulcères douloureux dans la bouche;
  • la langue est recouverte d'une patine brun grisâtre à la surface de l'ulcère;
  • nausées et vomissements, éructations;
  • selles fétides fréquentes, éventuellement mêlées de sang;
  • aucune urine n'est excrétée pendant la journée;
  • manifestations hémorragiques sous la forme d'ecchymoses, de petites éruptions cutanées, de saignements utérins ou gastro-intestinaux.

Le diagnostic et le traitement urgents des patients présentant une insuffisance rénale aiguë permettent la récupération de la majorité des patients. En cas d'insuffisance rénale chronique, le traitement de la maladie sous-jacente, la prévention de ses exacerbations, une intervention chirurgicale en temps voulu pour rétablir la perméabilité des voies de sortie de l'urine sont nécessaires. L'espoir d'un traitement des remèdes populaires ne se justifie pas.

À propos des tendances actuelles dans le traitement de l'insuffisance rénale, lisez cet article.

La plupart des patients atteints de la forme chronique doivent utiliser l'appareil à «rein artificiel», la transplantation d'organe. En choisissant une méthode de thérapie, les médecins en fonction des manifestations cliniques jugent le stade de la maladie. Une évaluation correcte de l'état du patient dépend de l'expérience et des possibilités de l'examen.

Comment déterminer l'insuffisance rénale

Échec rénal tel qu'il est défini et guéri

Le processus de formation et d’excrétion de l’urine dans le corps humain est plutôt compliqué. Le tissu rénal épithélial occupe la 2e place (à la 1re place de la cellule du système nerveux central) en termes de fragilité cellulaire lors d'hypoxie ou de troubles du flux sanguin. Afin de garantir le fonctionnement normal du tissu constitutif des reins, l'organisme a besoin de 8 ml / min, 100 g d'oxygène, soit environ 25% du débit cardiaque.

Insuffisance rénale

Insuffisance rénale - processus physiopathologiques dans le corps humain, accompagnant un certain nombre de maladies, associés à une insuffisance rénale fonctionnelle. En d'autres termes, l'insuffisance rénale n'est pas une maladie en particulier. Les causes de l'insuffisance rénale peuvent être dues aux processus physiopathologiques se déroulant dans un organe complètement différent. Dans le diagnostic, il existe deux affections présentant des symptômes différents qui caractérisent l'insuffisance rénale: l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance rénale chronique.

Insuffisance rénale aiguë ses symptômes

Une insuffisance rénale aiguë peut se développer soudainement et devenir une surprise complète, à la fois pour le patient et pour le médecin traitant, qui est obligé de poser un diagnostic différentiel et de prescrire un traitement conservateur ou opératoire adéquat. L'insuffisance rénale aiguë, en fait l'insuffisance rénale, est provoquée par une hypoxie du tissu rénal, qui provoque un gonflement du tissu interstitiel et des lésions des tubules. OPN est un syndrome non spécifique dont le développement est dû à une perte réversible ou irréversible de la capacité fonctionnelle des reins. Séparément, il faut dire que l'insuffisance rénale aiguë est cyclique, avec une réponse opportune et adéquate au syndrome, dans de nombreux cas, il peut être complété par une restauration complète de la fonction rénale.

Stades de l'insuffisance rénale aiguë

L'insuffisance rénale aiguë évolue progressivement. I. Preanuric, il a également un nom - le stade des troubles fonctionnels. Cette étape est caractérisée par l'apparition en premier lieu de signes de la maladie principale. Tous les symptômes qui apparaissent à ce moment sont plus associés à la maladie principale. Lorsque cela se produit, la réduction de la diurèse à un montant égal à environ 25-30% de la norme. L'anurie est parfois observée. Ii. À ce stade, les processus physiopathologiques gagnent en force: tubulonécrose, spasme prolongé des vaisseaux afférents, obstruction tubulaire, lésion primaire de l'épithélium des tubules, apparition de troubles de la réabsorption tubulaire et diminution de la perméabilité capillaire glomérulaire. Dure 12 à 14 jours, dans de rares cas jusqu'à un mois.

Dans le même temps, les symptômes caractéristiques de ce syndrome commencent à apparaître. Tout d'abord, une diminution du débit urinaire (oligonurie, anurie), qui entraîne par conséquent des symptômes de surhydratation. Dans le canal intravasculaire, l'osmolarité du fluide diminue, ce qui entraîne sa libération dans l'espace interstitiel. En d'autres termes, le liquide commence à s'accumuler dans les tissus du corps, ce qui crée des poches. En raison de la charge accrue sur le cœur, des symptômes typiques d'une insuffisance cardiaque apparaissent progressivement.

Dans le sang, la quantité d'urée augmente, la protéine diminue nettement. L'excrétion rénale normale de potassium est altérée, ce qui conduit finalement à une hyperkaliémie. Pour cette raison, des arythmies paroxystiques apparaissent. Dans les cas les plus graves, le processus peut aboutir à un arrêt cardiaque. En outre, le patient peut se plaindre d'une douleur, d'une gêne abdominale, d'une faiblesse musculaire.

Il est à noter que chez un certain pourcentage de patients présentant une insuffisance rénale aiguë, des vomissements et une diarrhée accompagnent au contraire la concentration de potassium dans le sang.

Dans le sang des cellules commence une libération massive de magnésium, ce qui entraîne une somnolence constante et une certaine inhibition des réactions chez le patient.

L'anémie se développe, des symptômes de plus en plus graves apparaissent. Les facteurs extrarénaux créent les conditions préalables à l'hypotension artérielle. Cependant, il ne faut pas oublier que la pression réduite persistante peut indiquer le développement d'une septicémie chez un patient. Les poumons, la plèvre sont touchés. La pleurésie se développe simultanément avec la péricardite. Le tableau morphologique se manifeste par une inflammation aseptique avec un dépôt massif de fibrine. Les symptômes cliniques sont suffisamment faibles, la douleur est très rare. Les tests sanguins de laboratoire révèlent une leucocytose neutrophilique avec un décalage vers la gauche, une lymphocytopénie, une monocytopénie, une éosinophilopénie, une augmentation de la RSE. III. Stade polyurien. Le temps d'écoulement possible est de plusieurs mois. La diurèse est en augmentation, signe de la restauration progressive des fonctions de l'épithélium des glomérules rénaux. La séquence du processus de récupération ressemble à ceci: l’oligurie vient remplacer l’anurie, puis la diurèse augmente à 12 litres de liquide par jour, ce qui signifie que la réabsorption ne fonctionne pas encore. Cependant, il ne faut pas espérer une amélioration rapide du bien-être du patient. C'est pendant cette période que surviennent environ 37% de tous les décès dus à une insuffisance rénale aiguë, dont 80% sont les effets d'infections secondaires. Les symptômes d'intoxication sont légèrement réduits, mais l'anémie et le syndrome asthénique ne disparaissent pas.

Iv. Récupération. Tous les symptômes d'insuffisance rénale et d'anémie disparaissent. Mais encore une période peut manifester une infection chronique des voies urinaires.

Traitement de l'insuffisance rénale aiguë

Le traitement au stade préanurique est généralement symptomatique. Tout d'abord, les principales manipulations thérapeutiques visent à restaurer le volume sanguin circulant, à éliminer le vasospasme périphérique et à éliminer l'hypoxie. Dans certains cas, un bon effet positif donne une seule transfusion de plasma. Pendant toute la durée du traitement, jusqu'à ce que les effets du syndrome soient éliminés, ce qui est une priorité, tous les paramètres de l'hémodynamique, de la respiration, de la vitesse et du volume de fluide sécrété sont contrôlés dans l'ordre requis. Un test sanguin est effectué jusqu'à 4 fois par jour afin de déterminer la concentration en scories, protéines et électrolytes. Si l'anurie dure plus d'une journée, quels que soient les résultats du test sanguin, une opération de nettoyage du sang est prescrite. Cela peut être une procédure d'hémodialyse, une hémofiltration, une dialyse péritonéale.

On peut dire que la principale tâche des médecins qui diagnostiquent une insuffisance rénale est de maintenir la combinaison optimale d’eau et d’électrolytes tout en augmentant progressivement la teneur en protéines de la taille des pores.

Maladie chronique

L'insuffisance rénale chronique chez l'homme est un processus irréversible de destruction des principales fonctions des reins. Le plus souvent, il se développe environ trois mois après l'apparition des premiers symptômes. Il survient à la suite de la mort massive de néphrons rénaux associée à des affections rénales chroniques. La première question que les patients posent à un médecin est la suivante: «Combien de temps pouvez-vous vivre avec ce diagnostic?». La réponse peut être ambiguë. Dépend de nombreux facteurs qui seront discutés ci-dessous.

Causes de HPC

Comme mentionné ci-dessus, les principales causes d'HPC sont les maladies rénales chroniques, les lésions secondaires, certaines anomalies du développement du système urogénital, la polykystose rénale, l'intoxication par des substances toxiques et médicinales.

Signes caractéristiques de l'insuffisance rénale chronique. Le début peut être pratiquement asymptomatique, le plus souvent, il ne peut être détecté que par accident par des tests cliniques de laboratoire.

Les premières manifestations symptomatiques apparaissent déjà avec la destruction d'environ 80 à 90% des néphrons.

Dans ce cas, le patient ressent une faiblesse constante, rapidement fatigué par le moindre effort physique. Les mictions nocturnes sont de plus en plus fréquentes et la possibilité de décharge de liquide peut atteindre 4 litres par jour (polyurie), ce qui risque de provoquer une déshydratation. Au fil du temps, presque tout le corps humain est impliqué dans le processus physiopathologique. La croissance de la faiblesse continue, le processus s'accompagne de nausées et de vomissements occasionnels, de selles molles. L'appétit disparaît, le patient se plaint d'une bouche sèche, d'un goût d'amertume. Vous pouvez avoir des saignements, des hémorragies cutanées. Cela est dû à un trouble de la coagulation.

Aux stades ultérieurs, l'apparition d'asthme cardiaque, d'œdème pulmonaire, de troubles de la conscience, de coma est caractéristique. Les patients au cours de cette période sont sujets à des rhumes fréquents, à des maladies infectieuses, ce qui entraîne respectivement une accélération du développement de l'insuffisance rénale.

Syndrome hépatorénal

Parfois, la CRF peut être déclenchée par une lésion progressive du foie et en être, pour ainsi dire, une conséquence. Tous les signes symptomatiques sont absents. Et ils ne peuvent être détectés ni par des méthodes cliniques ni par des méthodes de laboratoire. Cette maladie se manifeste comme une réponse à la cirrhose négligée. Il est à noter que si l’état du foie s’améliore, on observe une amélioration de l’état des reins.

Traitement de l'insuffisance rénale chronique

Quelle que soit la durée du traitement de l'insuffisance rénale chronique, aucun spécialiste ne sera en mesure de donner une prévision précise. En tout cas, cette maladie devra vivre. La maladie ne peut pas être traitée, bien que des rémissions périodiques soient possibles. Le traitement est prescrit en fonction des périodes de développement de la maladie. I. La principale maladie primaire est traitée. Les exacerbations des processus inflammatoires dans les reins sont stoppées. Ii. En fonction de la vitesse de progression de la maladie, un traitement est sélectionné, visant à ralentir le rythme de progression de ce processus physiopathologique. III. Les médicaments qui ralentissent le développement de l'insuffisance rénale, la correction de l'hypertension artérielle continuent d'être utilisés, les complications infectieuses et cardiovasculaires sont arrêtées. Iv. Le patient est prescrit un traitement de remplacement rénal. A ce stade, le patient est préparé pour cela. V. Thérapie de remplacement rénal, qui consiste en une hémodialyse et une dialyse péritonéale.

Un rôle énorme dans cette maladie joue un aliment bien choisi. Un journal de nutrition est établi par le médecin traitant, en collaboration avec le patient, où le régime alimentaire du patient est signé en détail. L'accent est mis sur le contrôle de l'apport en protéines. Les protéines doivent être dosées de la manière la plus stricte. Au lieu de cela, les protéines de soja sont recommandées.

Et bien sûr, des mesures préventives. Une grande attention devrait être accordée à l'ensemble du mode de vie. Pour éviter le surmenage, l'hypothermie, toutes les situations stressantes pour le corps, le rhume, les maladies virales. Passer tous les examens médicaux et procédures de routine.

Articles connexes

Insuffisance rénale - Lorsque le traitement est vital - Comment déterminer

Quelle est l'insuffisance rénale

Comme on le sait, la fonction du rein est d’éliminer les excès de liquide et les produits métaboliques nocifs du corps. Si la fonction rénale est altérée, des substances fluides et toxiques commencent à s'accumuler dans l'organisme, provoquant de nombreux troubles.

L'insuffisance rénale peut être aiguë (ARF) et chronique (CRF).

Causes de l'insuffisance rénale

Les causes de l'insuffisance rénale aiguë sont les troubles de la circulation sanguine générale et rénale, à la suite desquels le tissu rénal ne reçoit pas la nutrition nécessaire et meurt (infarctus du rein). Dans le sang s'accumule un grand nombre de substances toxiques qui provoquent une intoxication du corps. Cette condition peut se produire:

  • avec une forte diminution du volume de sang en circulation, par exemple un choc et une forte diminution de la pression artérielle, des saignements, la perte d'une quantité importante d'eau (soif, vomissements, diarrhée, brûlures, etc.);
  • en cas d'empoisonnement par des poisons: sels de métaux lourds, alcools, acides forts, champignons, poisons de serpents, venin d'insectes, etc.
  • avec thrombose (thrombus bouché) vaisseaux sanguins rénaux;
  • avec blocage des calculs urinaires.

La maladie rénale chronique se développe lentement, elle peut être cachée pendant longtemps, elle est le plus souvent causée par une maladie rénale chronique (glomérulonéphrite chronique, pyélonéphrite chronique), une occlusion du tractus urinaire avec une tumeur, des lésions rénales dans l'athérosclérose et un diabète sucré, qui détruisent lentement le tissu rénal et le remplacent. tissu conjonctif, ce qui provoque le rétrécissement du rein et la perte de sa fonction.

Signes d'insuffisance rénale aiguë

L’apparition aiguë se caractérise par l’apparition aiguë: frissons, fièvre, diminution de la pression artérielle, pâleur et bleus de la peau associés à une jaunisse qui s’aggrave rapidement, l’urine devient foncée, les protéines et le sang y apparaissent.

La période suivante (pouvant durer en moyenne deux semaines, mais parfois jusqu’à 1,5 mois) - apparition d’une petite quantité d’urine ou son absence complète (moins de 500 ml par jour), augmentation des produits de dégradation du sang dans les protéines, violation de l’absorption du sel. Il y a des signes de dommages au système nerveux, perte de mémoire, agitation, convulsions, paralysie, qui peuvent être remplacés par une perte de conscience et le coma.

Les reins sont progressivement restaurés. Au début, une petite quantité d'urine apparaît, puis l'urine devient très grosse (jusqu'à plusieurs litres par jour), tandis qu'en raison d'une très grande quantité d'urine, une déshydratation peut survenir, les patients maigrent, la peau s'assèche, la soif, la faiblesse, des douleurs cardiaques. La quantité de produits de décomposition des aliments diminue progressivement dans le sang, le volume des urines diminue et l'état s'améliore.

L'insuffisance rénale aiguë peut être compliquée par la nécrose (mort) du tissu rénal.

Signes d'insuffisance rénale chronique

CKD se développe lentement, souvent sur plusieurs années. Initialement, la fonction rénale souffre légèrement, de sorte qu'il n'y a presque aucun signe de CRF, mais progressivement, le tissu rénal se modifie de manière significative et le syndrome dit urémique (littéralement de l'urine dans le sang) se développe, ce qui se manifeste par une faiblesse, des maux de tête et musculaires, un essoufflement, un sens olfactif du goût, une sensibilité altérée dans les mains et les pieds, démangeaisons cutanées, apparition d'œdèmes, nausées, vomissements. La peau d'un tel patient est recouverte d'une fine couche de cristaux d'urée, une odeur d'urine émanant de la bouche. Souvent, des ecchymoses et des ulcères se forment sur la peau. Des troubles mentaux, irritabilité, somnolence ou insomnie apparaissent. En règle générale, l'augmentation de la pression artérielle, l'anémie, le travail de tous les organes internes se développe. Si non traité, la prochaine étape est le coma et la mort du patient.

Diagnostic de l'insuffisance rénale

Le diagnostic de l'insuffisance rénale est basé sur des données provenant d'études de laboratoire et d'instruments. Le critère de diagnostic principal en laboratoire est la quantité d'azote résiduel dans le sang et ses composants.

L'azote résiduel est la quantité totale d'azote non protéique dans le plasma sanguin restant après la précipitation de la protéine. La composition de l'azote résiduel comprend l'urée, l'azote des acides aminés, l'acide urique, la créatine et la créatinine, ainsi que certains autres produits métaboliques en petites quantités. L'augmentation de l'azote résiduel est un signe de dysfonctionnement rénal.

Des études instrumentales sont menées pour identifier les causes de l'insuffisance rénale.

Traitement de l'insuffisance rénale

Le traitement de l'insuffisance rénale est toujours complexe et implique le traitement obligatoire de la maladie sous-jacente qui l'a provoquée, la correction des perturbations de la circulation sanguine, l'élimination des produits métaboliques du sang, la restauration de l'équilibre eau-sel et acide-base.

Assigné à un régime avec restriction en protéines (exclut la viande, le poisson, les produits laitiers) et une quantité accrue de liquide. Les aliments contenant beaucoup de potassium (bananes, guêtre) sont également exclus, car ils sont déjà retardés dans le taux de potassium dans l'organisme.

Si les signes d'insuffisance rénale aiguë continuent à augmenter, le patient est nettoyé avec un rein artificiel (hémodialyse). En cas d'insuffisance rénale chronique, l'hémodialyse est effectuée régulièrement et de manière planifiée.

Insuffisance rénale - symptômes et manifestations chez l'homme ou la femme, tests et diagnostic

Insuffisance rénale - Les symptômes de dysfonctionnement des fonctions de sécrétion, d'excrétion et de filtration des reins, ainsi que le stade avancé ou grave de la maladie, présentent un signe chronique et conduisent à la destruction du tissu rénal. Le fonctionnement des reins est altéré en raison d'un état traumatique ou de processus inflammatoires dans le corps.

Quelle est l'insuffisance rénale

L'insuffisance rénale est une maladie causée par un dysfonctionnement des reins. Ils cessent de former et d'excréter l'urine, ce qui entraîne une défaillance de la régulation du sel d'eau, état osmotique du corps, puis provoque une acidose (une violation du niveau de PH). L'échec est aigu et chronique. L’aiguë survient de manière abrupte, à la suite d’un choc provoqué par un traumatisme ou une intoxication. La chronique se déroule en plusieurs étapes.

L'OPN survient lorsqu'un impact externe sur le corps. Avec un traitement en temps opportun, les conséquences ne sont pratiquement pas graves. Facteurs provoquant la maladie:

  • un traumatisme;
  • brûler;
  • effets toxiques de poisons ou de drogues;
  • l'infection;
  • maladie rénale aiguë;
  • violation de la perméabilité de l'urètre supérieur.

Un échec aigu peut devenir chronique. Les maladies graves des organes internes et les maladies graves nécessitant une médication constante sont également à risque de survenue de la maladie rénale chronique:

  • calculs rénaux;
  • troubles cardiovasculaires;
  • diabète sucré;
  • l'hypertension;
  • l'hépatite B, C;
  • glomérulonéphrite chronique;
  • pyélonéphrite chronique;
  • les kystes;
  • anomalie du système urinaire;
  • intoxication.

Classification

L'ARF varie en forme, en évolution et en gravité. Selon l'évolution de la maladie est divisé en 4 phases, de la période initiale au stade de la récupération. Par gravité est de 1, 2 et 3 degrés, en fonction de la quantité de créatinine dans le sang. Par la nature du site des dommages aux reins, l'insuffisance rénale aiguë est:

  • Prérénal aigu. Elle est causée par une hémodynamique altérée du sang.
  • Parenchyme (rénal). Se produit en raison de lésions rénales toxiques ou ischémiques, d'une infection ou d'une inflammation.
  • Obstructif (post-rénal) - une conséquence de l'obstruction de l'urètre.

CKD se produit en plusieurs étapes. Selon le degré d'endommagement des cellules du tissu rénal, les stades de la maladie sont classés:

  • Stade latent Principaux signes: bouche sèche, fatigue, protéines dans l'urine.
  • Stade compensatoire. Augmentation de l’excrétion quotidienne de l’urine (jusqu’à 2,5 l), avec des modifications caractéristiques de la composition, de la douleur à l’abdomen et pendant la miction. Il y a des symptômes d'intoxication.
  • Stade intermittent. Progression de la dysfonction rénale, des nausées, des vomissements, du manque d'appétit, du changement de couleur et de l'état de la peau, augmentation de l'urée, créatinine dans le sang.
  • Stade terminal. Échec complet des reins, la mort du tissu rénal. La composition électrolytique du sang est perturbée, une anurie se produit. Complications: œdème pulmonaire, maladie cardiaque, insuffisance hormonale, aggravation de la coagulation du sang, faible immunité, dysfonctionnement du système nerveux central.

Aux premiers stades du développement, les symptômes de la maladie ressemblent à l'indisposition habituelle. Pour un diagnostic plus précis en utilisant des tests de laboratoire. Comment déterminer l'insuffisance rénale:

Insuffisance rénale - symptômes et signes. Traitement de l'insuffisance rénale aiguë et chronique

Cet état pathologique peut être qualifié de maladie grave de l’organe du système urogénital, ce qui entraîne l’apparition de troubles de l’homéostasie acide-base, osmotique et sel d’eau. La maladie affecte tous les processus qui se produisent dans le corps, ce qui conduit finalement à l'apparition de dommages secondaires.

Quelle est l'insuffisance rénale

Le cours de la maladie peut prendre deux formes principales, soit une perte complète de la fonction rénale, soit une insuffisance rénale en phase terminale. L'insuffisance rénale est un syndrome qui provoque des anomalies dans le processus des reins. La maladie est la principale cause du désordre de la plupart des types de métabolisme dans le corps humain, y compris les acides nitreux, aqueux et électrolytique. La maladie a deux formes de développement - chronique et aiguë, ainsi que trois stades de gravité:

  • risque;
  • dommages;
  • échec

Causes de l'insuffisance rénale

D'après les commentaires des médecins, les principales causes d'insuffisance rénale chez l'homme ne touchent que deux domaines: l'hypertension artérielle et le diabète. Dans certains cas, la maladie peut survenir en raison de l'hérédité ou peut être provoquée soudainement par des facteurs inconnus. Ces patients sollicitent l'aide de la clinique dans des cas très négligés, lorsqu'il est extrêmement difficile d'établir la source et de guérir la maladie.

Stades de l'insuffisance rénale

Une insuffisance rénale chronique est observée chez 500 patients sur un million sous traitement, mais ce chiffre augmente régulièrement chaque année. En raison de la maladie, il y a une mort progressive des tissus et la perte de toutes ses fonctions par le corps. La médecine connaît quatre stades d'insuffisance rénale chronique qui accompagnent l'évolution de la maladie:

  1. La première étape se déroule presque imperceptiblement, le patient ne peut même pas se deviner quant à l’évolution de la maladie. Pour la période de latence est caractérisée par une fatigue physique accrue. Identifier la maladie ne peut être qu'une étude biochimique.
  2. Au stade compensé, une augmentation du nombre de mictions est observée dans le contexte de faiblesse générale. Le processus pathologique peut être détecté par les résultats des tests sanguins.
  3. Pour le stade intermittent, il existe généralement une forte détérioration des reins, accompagnée d'une augmentation de la concentration de créatinine dans le sang et d'autres produits du métabolisme de l'azote.
  4. Selon l'étiologie, l'insuffisance rénale au stade terminal provoque des modifications irréversibles du fonctionnement de tous les systèmes de l'organisme. Le patient ressent une instabilité émotionnelle constante, une léthargie ou une somnolence, son apparence se détériore, son appétit disparaît. La dernière étape de la CRF a pour conséquence une urémie, une stomatite aphteuse ou une dégénérescence du muscle cardiaque.

Insuffisance rénale aiguë

Le processus réversible de lésion des tissus rénaux est appelé insuffisance rénale aiguë. La détermination de l'insuffisance rénale aiguë est possible, en se référant aux symptômes de l'insuffisance rénale chez l'homme, qui se traduisent par un arrêt complet ou partiel de la miction. La détérioration constante du patient au stade terminal est accompagnée d'un manque d'appétit, de nausées, de vomissements et d'autres manifestations douloureuses. Les causes du syndrome sont les facteurs suivants:

  • maladies infectieuses;
  • affection rénale;
  • violation décompensée de l'hémodynamique rénale;
  • obstruction urinaire;
  • intoxication exogène;
  • maladie rénale aiguë.

Insuffisance rénale chronique

L'insuffisance rénale chronique entraîne progressivement la perte complète du fonctionnement d'un organe donné, provoque la formation de rides du rein, la mort des néphrons et le remplacement complet de ses tissus. Étant au stade terminal de la maladie, le corps du patient commence à refuser d'excréter l'urine, ce qui affecte la composition électrolytique du sang. La défaite des glomérules rénaux peut survenir pour plusieurs raisons, dont les plus courantes sont:

  • lupus érythémateux disséminé;
  • les tumeurs;
  • glomérulonéphrite chronique;
  • hydronéphrose;
  • la goutte;
  • urolithiase;
  • pyélonéphrite amyloïdochronique;
  • diabète sucré;
  • hypertension artérielle;
  • polykystique;
  • vascularite hémorragique;
  • sous-développement des reins;
  • la sclérodermie;

Insuffisance rénale - symptômes

Afin de comprendre comment traiter l'insuffisance rénale, il est utile de commencer par étudier les principaux symptômes de la CRF. Au début, il est problématique d'identifier la maladie de manière indépendante, bien qu'une intervention médicale rapide puisse inverser le développement de processus pathologiques dangereux, éliminant ainsi la nécessité d'opérations. La plupart des patients se plaignent de symptômes d'insuffisance rénale tels que gonflement grave, hypertension artérielle ou syndrome de la douleur.

Les premiers signes d'insuffisance rénale

Le syndrome de dégradation au cours du travail des reins a un stade de développement progressif; chaque stade est donc caractérisé par des manifestations plus brillantes de la maladie. Les premiers signes d'insuffisance rénale sont considérés comme une faiblesse ou une fatigue sans raison valable, un refus de manger, des problèmes de sommeil. En outre, pour vérifier la présence de la maladie peut être basée sur la fréquence des mictions nocturnes.

Insuffisance rénale - symptômes

Insuffisance rénale - Les symptômes de dysfonctionnement des fonctions de sécrétion, d'excrétion et de filtration des reins, ainsi que le stade avancé ou grave de la maladie, présentent un signe chronique et conduisent à la destruction du tissu rénal. Le fonctionnement des reins est altéré en raison d'un état traumatique ou de processus inflammatoires dans le corps.

Quelle est l'insuffisance rénale

L'insuffisance rénale est une maladie causée par un dysfonctionnement des reins. Ils cessent de former et d'excréter l'urine, ce qui entraîne une défaillance de la régulation du sel d'eau, état osmotique du corps, puis provoque une acidose (une violation du niveau de PH). L'échec est aigu et chronique. L’aiguë survient de manière abrupte, à la suite d’un choc provoqué par un traumatisme ou une intoxication. La chronique se déroule en plusieurs étapes.

Raisons

L'OPN survient lorsqu'un impact externe sur le corps. Avec un traitement en temps opportun, les conséquences ne sont pratiquement pas graves. Facteurs provoquant la maladie:

  • un traumatisme;
  • brûler;
  • effets toxiques de poisons ou de drogues;
  • l'infection;
  • maladie rénale aiguë;
  • violation de la perméabilité de l'urètre supérieur.

La phase aiguë peut devenir chronique. Les maladies graves des organes internes et les maladies graves nécessitant une médication constante sont également à risque de survenue de la maladie rénale chronique:

  • calculs rénaux;
  • troubles cardiovasculaires;
  • diabète sucré;
  • l'hypertension;
  • l'hépatite B, C;
  • glomérulonéphrite chronique;
  • pyélonéphrite chronique;
  • les kystes;
  • anomalie du système urinaire;
  • intoxication.

Classification

L'ARF varie en forme, en évolution et en gravité. Selon l'évolution de la maladie est divisé en 4 phases, de la période initiale au stade de la récupération. Par gravité est de 1, 2 et 3 degrés, en fonction de la quantité de créatinine dans le sang. Par la nature du site des dommages aux reins, l'insuffisance rénale aiguë est:

  • Prérénal aigu. Elle est causée par une hémodynamique altérée du sang.
  • Parenchyme (rénal). Se produit en raison de lésions rénales toxiques ou ischémiques, d'une infection ou d'une inflammation.
  • Obstructif (post-rénal) - une conséquence de l'obstruction de l'urètre.

CKD se produit en plusieurs étapes. Selon le degré d'endommagement des cellules du tissu rénal, les stades de la maladie sont classés:

  • Stade latent Principaux signes: bouche sèche, fatigue, protéines dans l'urine.
  • Stade compensatoire. Augmentation de l’excrétion quotidienne de l’urine (jusqu’à 2,5 l), avec des modifications caractéristiques de la composition, de la douleur à l’abdomen et pendant la miction. Il y a des symptômes d'intoxication.
  • Stade intermittent. Progression de la dysfonction rénale, des nausées, des vomissements, du manque d'appétit, du changement de couleur et de l'état de la peau, augmentation de l'urée, créatinine dans le sang.
  • Stade terminal. Échec complet des reins, la mort du tissu rénal. La composition électrolytique du sang est perturbée, une anurie se produit. Complications: œdème pulmonaire, maladie cardiaque, insuffisance hormonale, aggravation de la coagulation du sang, faible immunité, dysfonctionnement du système nerveux central.

Diagnostics

Aux premiers stades du développement, les symptômes de la maladie ressemblent à l'indisposition habituelle. Pour un diagnostic plus précis en utilisant des tests de laboratoire. Comment déterminer l'insuffisance rénale:

Méthode de laboratoire

Analyse d'urine

  • La présence de sédiment.
  • Le niveau de protéines et de globules rouges indique des calculs, des infections, des traumatismes, un gonflement.
  • Le niveau de globules blancs varie en fonction de l'infection et d'une faible immunité.

Examen bactériologique de l'urine

L'agent pathogène de l'infection rénale est déterminé, incl. secondaire. Les médicaments antibactériens sont prescrits par la réaction de l'agent pathogène.

Test sanguin général

Une augmentation des taux de leucocytes et d'ESR suggère une infection. Une diminution du nombre de globules rouges et de globules blancs indique une anémie.

Test sanguin biochimique

Évalue le degré de pathologie. Mesure:

La présence de CRF est déterminée par le niveau de:

  • l'urée;
  • écureuil
  • azote résiduel;
  • la créatinine;
  • le cholestérol;
  • hyperkaliémie.

La structure interne des reins aide à déterminer le degré d'endommagement du tissu, de la vessie - pour identifier les violations de la perméabilité de l'urètre.

La circulation sanguine dans les vaisseaux des reins.

L'état des voies respiratoires supérieures.

Chromocytoscopie - coloration et analyse d'urine

En cas d'urgence

Détection des violations du coeur.

Échantillon Zimnitsky: mesure de la composition et du volume d'urine jusqu'à 8 fois par jour

Comment l'insuffisance rénale chez l'homme

L'insuffisance rénale se manifeste par une miction altérée. La quantité quotidienne de liquide excrété diminue brusquement jusqu'à l'apparition d'une anurie, de nausées, d'un œdème, la peau devient sèche et flasque avec une teinte jaune. Plus tard, la transpiration augmente à la suite de l’excrétion de toxines du corps d’une manière alternative, et la sueur dégage en même temps une forte odeur d’urine.

Premiers signes

Dans les premiers stades de la maladie peut manifester des douleurs abdominales. Les signes s'apparentent à un empoisonnement du corps ou à une simple infection virale. Syndromes communs:

  • mal de tête;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • sécheresse et amertume dans la bouche;
  • la diarrhée;
  • des convulsions;
  • démangeaisons de la peau;
  • douleur abdominale;
  • saignements du nez;
  • gonflement, ecchymose.

Pointu

Avec insuffisance rénale aiguë dans les premiers stades des symptômes cliniques n'est pas observée, parce que maladie clairement manifestée, il a provoqué. Les signes apparaissent plus tard: se produisent une urémie aiguë, une anurie et une polyurie (une forte augmentation du volume urinaire). L'ARF est provoqué par des lésions rénales externes, des infections, des toxines et des effets secondaires des médicaments.

Chronique

La maladie rénale chronique s'accompagne de la mort de néphrons, cellules du tissu rénal. En cas de violation de l'homéostasie et du décès d'un nombre important de néphrons, l'efficacité du travail diminue, il sèche la peau, il a soif. La phase terminale conduit à une dystrophie due à une perte d'appétit, une décoloration de la peau, des lésions musculaires, des convulsions, un prurit, des vomissements, une diarrhée et une distension abdominale. Il y a une odeur d'ammoniac de la bouche et d'urine du corps. Si non traité, de graves complications se produisent, incl. œdème pulmonaire, coma urémique.

Coeur et rein

La CRF provoque des perturbations cardiovasculaires, une diminution du débit sanguin dans le cœur, une perturbation du rythme cardiaque, une diminution de la concentration en oxygène dans le sang. Complications:

  • hypertension artérielle;
  • abaisser la pression artérielle;
  • hypertrophie, dysfonctionnement diastolique et systolique du ventricule gauche;
  • l'athérosclérose;
  • l'ischémie;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • l'arythmie;
  • cardiopathie valvulaire.

Hépatique-rénal

L'IRC se produit lorsque la circulation sanguine dans les reins change. Le débit sanguin rénal est altéré, une anémie des artères rénales se développe. Aggrave l'état de consommation d'alcool, de médicaments, d'anesthésie locale. La maladie progresse rapidement, l'excrétion de l'urine diminue fortement, le foie et les reins sont défaillants et un empoisonnement toxique du corps commence. Complications:

  • dommages au tube digestif;
  • œdème pulmonaire;
  • ostéodystrophie (violation de la structure osseuse);
  • défaillance d'autres organes internes;
  • encéphalopathie.

Lourd

La maladie survient avec une perte importante de néphrons du parenchyme rénal - le tissu constitutif des reins. La défaite des néphrons étant un processus irréversible, le stade avancé est traité chirurgicalement par l'introduction d'un cathéter dans la cavité abdominale pour extraire l'urine du corps. Dans les formes les plus sévères, l'implantation d'un rein artificiel est nécessaire.

Symptômes chez les femmes

Les femmes ont une structure particulière du système urogénital. L’urètre du corps de la femme est plus court et plus large que celui du corps masculin, ce qui contribue à la pénétration sans entrave des infections dans la vessie. Le processus inflammatoire dans les uretères augmente dans les reins. L'ingestion de toxines, de poisons et de déchets de médicaments est particulièrement dangereuse, de même que les troubles hormonaux. L'insuffisance rénale peut se manifester par une pathologie après une grossesse ou un traitement gynécologique et peut évoluer en urémie chronique.

Signes chez les hommes

L'urètre chez l'homme se caractérise par une forme étroite et allongée. Une insuffisance rénale peut survenir avec une péricardite urémique, un blocage du canal urinaire, une lithiase urinaire, une inflammation du système urogénital. Il existe une relation inverse: des calculs se forment dans la vessie, l'urètre et la prostate s'enflamment. Tout ce qui précède est une conséquence de la maladie rénale.

Pendant la grossesse

L'insuffisance rénale aiguë et chronique chez la femme enceinte devient un risque lorsqu'elle porte un fœtus, ce qui provoque des fausses couches, la fin de la grossesse, un accouchement précoce et une mortinaissance. Une complication de la grossesse est l'hypertension. Le début de la phase terminale pendant la grossesse nécessite un accouchement précoce afin de préserver la vie et la santé du nourrisson.

Nous traitons les reins

tout sur la maladie rénale et le traitement

Quels tests faut-il effectuer en cas d'insuffisance rénale?

L’insuffisance rénale est une maladie caractérisée par une violation de la fonction excrétrice rénale, ce qui entraîne une augmentation du nombre de composés azotés dans le sang du patient. Dans un corps en bonne santé, tous les produits de décomposition toxiques sont éliminés du corps avec l'urine, mais en raison d'une maladie, cette capacité des reins est altérée, ce qui conduit à l'apparition d'un syndrome d'insuffisance rénale, qui peut être aigu ou chronique.

On appelle insuffisance rénale chronique (insuffisance rénale chronique) une affection qui entraîne une altération irréversible des capacités fonctionnelles du rein. Cette forme de maladie dure 3 mois ou plus. La cause principale de son apparition est la mort rapide des néphrons, directement liée à la néphropathie chronique. Comme mentionné ci-dessus, dans l'insuffisance rénale chronique, les capacités excrétoires des reins sont perturbées et un état tel que l'urémie se forme, caractérisé par l'accumulation dans le corps du patient de produits de décomposition toxiques - urée, créatinine et acide urique.

L'insuffisance rénale aiguë ou insuffisance rénale aiguë est caractérisée par un taux de diminution rapide de la filtration glomérulaire, ainsi que par une augmentation marquée de la concentration de créatinine et d'urée dans le sang.

Qu'est-ce qui cause l'insuffisance rénale?

L'insuffisance rénale aiguë et chronique est une complication de certaines maladies du système urinaire et d'autres organes. L’apparition d’une insuffisance rénale chronique et de la FRA est influencée par un grand nombre de facteurs différents:

  1. Glomérulonéphrite aiguë ou chronique - le principal symptôme de cette maladie est une violation des capacités fonctionnelles de l'appareil glomérulaire des reins.
  2. Pyélonéphrite aiguë ou chronique.
  3. Anomalies anormales dans le développement du système urinaire.
  4. Urolithiase.
  5. Maladie rénale polykystique;
  6. L'impact négatif des drogues et des substances toxiques.
  7. Maladie rénale secondaire, dont le développement affecte l'hépatite, le diabète, la goutte.

Symptômes de la maladie

Au stade initial de l'insuffisance rénale, les symptômes de la maladie sont pratiquement absents et ne peuvent être diagnostiqués qu'à la suite d'un examen de laboratoire. Les premiers signes d'insuffisance rénale chronique ne deviennent perceptibles qu'avec la perte de 80 à 90% des néphrons. Les premiers symptômes de l'IRC comprennent la faiblesse et la fatigue rapide. De plus, les patients ont des mictions nocturnes fréquentes (nycturie) et libèrent de grandes quantités d'urine, atteignant 2 à 4 litres par jour (polyurie), entraînant une déshydratation. Au fur et à mesure que la maladie se développe, presque tous les organes et systèmes internes de la personne commencent à souffrir - la faiblesse devient plus prononcée, le patient développe des contractions musculaires, des démangeaisons cutanées, ainsi que des nausées et des vomissements.

Les principales plaintes des patients concernent des symptômes tels que:

  • amertume et bouche sèche;
  • pire ou pas d'appétit;
  • la diarrhée;
  • essoufflement;
  • turbidité de l'urine;
  • l'hypertension;
  • douleur et lourdeur dans le cœur et la région épigastrique;
  • l'hypertension.

De plus, la coagulabilité dans le sang du patient se détériore, ce qui entraîne l'apparition de saignements gastro-intestinaux et nasaux, ainsi que d'hémorragies sous-cutanées.

Au stade avancé de la maladie, il peut y avoir des crises d’asthme cardiaque, un œdème pulmonaire, une altération de la conscience, pouvant même conduire au coma. Les patients insuffisants rénaux sont extrêmement susceptibles à diverses infections, ce qui accélère considérablement le développement de la maladie sous-jacente.

Une perturbation du foie peut également provoquer une insuffisance rénale. En conséquence, non seulement les reins, mais aussi d'autres organes internes sont touchés. Si elles ne sont pas traitées, des maladies graves peuvent se développer dans le foie, dont l'initiateur est considéré comme une MRC. Ceux-ci incluent la jaunisse, la cirrhose, l'ascite. Lors du traitement des reins, ces maladies disparaissent d'elles-mêmes, sans traitement supplémentaire.

Au stade aigu de l'insuffisance rénale, les symptômes de chaque phase de la maladie sont presque indépendants de sa cause. Le développement de l'insuffisance rénale aiguë comporte plusieurs étapes:

Initiale

Différent dans les symptômes de la maladie sous-jacente, qui a conduit à une insuffisance rénale aiguë - choc, empoisonnement ou perte de sang.

Oligoanurique

La quantité d’urine par jour diminue fortement, ce qui entraîne l’accumulation de produits de décomposition toxiques dans le sang du patient, principalement des scories azotées.

À la suite de ces modifications, le patient peut présenter un œdème pulmonaire, un cerveau, un hydrothorax ou une ascite. Ce stade d'insuffisance rénale aiguë dure environ 2 semaines et sa durée dépend directement de l'étendue des lésions rénales et du traitement approprié.

Récupération

A ce stade, il existe une normalisation progressive de la diurèse, qui se déroule en 2 étapes. Au début, le volume d'urine atteint 40 ml par jour, mais progressivement, il augmente et atteint un volume de 2 litres ou plus. Les produits toxiques du métabolisme de l'azote sont progressivement éliminés du sang et la teneur en potassium est normalisée. Cette étape dure environ 10-12 jours.

Récupération

A cette phase d'OPN, on observe une normalisation du volume quotidien d'urine, ainsi qu'un équilibre acide-base et eau-électrolyte. Ce stade de la maladie peut durer très longtemps - jusqu'à un an ou plus. Dans certains cas, la phase aiguë peut devenir chronique.

Diagnostics

Pour savoir quels tests vous devez passer pour le diagnostic de l’IRS, vous devez savoir qu’il comprend plusieurs types de recherche médicale.

Cette analyse vous permet de déterminer:

  • faible taux d'hémoglobine sanguine (anémie);
  • des signes d'inflammation, tels qu'une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang;
  • tendance aux saignements internes.

2. Test sanguin biochimique

Un tel test sanguin peut déterminer:

  • violation du nombre d'oligo-éléments chez le patient;
  • augmentation des produits d'échange;
  • diminution de la coagulation du sang;
  • diminution des protéines dans le sang;
  • augmenter le taux de cholestérol dans le sang du patient.

Grâce à cette recherche, il est possible d'établir:

  • l'apparition de protéines dans l'analyse de l'urine;
  • hématurie;
  • cylindrurie.

4. Etude de l'échantillon par la méthode de Reberga - Toreev

Cette analyse vous permet de déterminer la présence d'insuffisance rénale, la forme et le stade de la maladie (aigu ou chronique), car cette étude permet de déterminer la fonctionnalité de l'organe couplé, ainsi que la présence de substances nocives dans le sang humain.

Recherche à l'aide d'outils:

  1. Échographie des voies urinaires, qui permet de déterminer le débit sanguin dans les cavités des reins. Cette analyse est effectuée pour déterminer le stade avancé de l'insuffisance rénale (forme chronique), grâce auquel il est possible de déterminer la gravité de la violation de la fonctionnalité de l'organe jumelé.
  2. ECG
    Cette analyse permet de déterminer la violation du rythme et de la conduction cardiaque dans l'insuffisance rénale aiguë.
  3. Biopsie de la cavité rénale
    Des analyses qui peuvent révéler des anomalies dans les tissus du rein permettent de diagnostiquer le patient de manière fiable, de déterminer l’ampleur des lésions de l’organe interne et de prévoir le développement ultérieur de la maladie. Sur la base des informations reçues sur l'état du corps, il est conclu que le patient est atteint d'insuffisance rénale chronique, à la suite de quoi le médecin prescrit un traitement complet à l'hôpital.
  4. Analyse de la cavité par rayons X
    Cette étude est réalisée au premier stade du diagnostic de la maladie chez des patients atteints du stade 1 d'insuffisance rénale avancée.

En plus de l'anémie, la polyurie et la nycturie (perturbation grave du corps) sont un signe précoce d'insuffisance aiguë et avancée de l'organe urinaire couplé et, après un certain temps, d'une oligo- et anurie détectées au cours de l'analyse d'urine complète. En outre, l'analyse de l'urine montre la présence de protéines, de cylindres et de globules rouges, dont l'excès indique des violations des organes du système urinaire, ce qui entraîne une diminution et une détérioration de la filtration glomérulaire, ainsi que de l'osmolarité urinaire du patient.

Si la filtration glomérulaire par la créatinine atteint 85-30 ml / min, le médecin soupçonne une insuffisance rénale. À un niveau de 60-15 ml / min, le stade sous-compensé de la maladie rénale chronique est diagnostiqué. La valeur des indicateurs en dessous de 15-10 ml / min indique un stade décompensé, au cours duquel se développe une acidose métabolique caractéristique.

La progression de la CRF se traduit par une forte diminution du taux de calcium et de sodium dans le corps du patient, une croissance de la masothémie, une augmentation de la quantité de potassium, de magnésium, de phosphore et de peptides de moyenne molécule. En outre, il existe une hyperlipidémie, une augmentation du taux de glucose et une diminution de la quantité de vitamine D. De plus, l'évolution chronique de la maladie se caractérise par une augmentation de la concentration en indican.

Outre les méthodes de recherche instrumentales et de laboratoire relatives aux maladies rénales chroniques, l'identification et le traitement de ces maladies nécessitent la connaissance de tels experts:

  • Néphrologue, qui diagnostique et sélectionne la méthode de traitement la plus optimale;
  • Neurologue, si le patient a une lésion du système nerveux central;
  • Un oculiste qui évalue l’état du fond et surveille son développement.

Traitement moderne de la maladie

Le traitement d'une insuffisance rénale à un stade particulier nécessite certaines actions:

  • Au stade 1, le traitement des causes de la pathologie est effectué. Grâce au soulagement de la phase aiguë de l'inflammation se produisant dans la cavité rénale, il est possible en peu de temps de réduire l'évolution de la maladie et de réduire les symptômes de la maladie.
  • Au stade 2, il est important de prédire correctement la vitesse de développement et la propagation de l'insuffisance rénale dans la cavité de l'organe jumelé. Pour éviter cela, le patient utilise des médicaments qui peuvent réduire le taux de complications. Cela peut être fait à l'aide de préparations à base de plantes telles que Hofitol et Lespenfil, dont la posologie sera prescrite par le médecin après un diagnostic complet du corps du patient.
  • Au stade 3 de la maladie, le médecin traite les complications qui ont provoqué la MRC et prescrit également des médicaments qui ralentissent le développement de la pathologie. Dans le même temps, il est intéressant de traiter les maladies cardiaques, l'anémie, l'hypertension et d'autres maladies qui nuisent à l'état du patient en l'absence d'une fonction rénale bien coordonnée.
  • Au 4ème stade de la maladie, le patient est préparé à l’introduction d’un traitement substitutif pour l’organe jumelé.
  • Au stade 5, un traitement d'entretien est réalisé, comprenant une hémodialyse et une dialyse péritonéale.

L'hémodialyse est une option de purge sanguine réalisée sans la présence de reins. Lors de l’utilisation de cette méthode, les substances dangereuses sont éliminées du corps du patient et l’équilibre hydrique est normalisé, ce qui est perturbé par l’apparition d’un œdème. Cette procédure est effectuée en introduisant un rein artificiel dans le corps, ce qui permet une filtration sanguine saine. La méthode elle-même consiste à nettoyer le flux sanguin à travers une membrane spéciale semi-perméable capable de restaurer la composition normale du sang. L'hémodialyse est effectuée 3 fois par semaine pendant 4 heures, en particulier en cas d'inflammation rénale chronique.

La dialyse péritonéale est un autre moyen de nettoyer les flux sanguins pour lesquels une solution spéciale est utilisée. Le péritoine, situé dans l'abdomen de toute personne, agit comme une membrane à travers laquelle de l'eau et des produits chimiques utiles sont fournis à certains organes. Au cours de la procédure, un cathéter est inséré dans une telle cavité (l'insertion est réalisée de manière chirurgicale), à ​​l'aide duquel une solution de dialyse spéciale est pompée dans la membrane. De cette manière, le sang du patient est rapidement libéré par des substances nocives et de l'eau, ce qui contribue à son rétablissement rapide. Important: la solution de dialyse est dans le corps humain pendant 3 à 5 heures, après quoi elle est drainée à travers le cathéter. Une telle procédure est souvent effectuée par le patient à domicile, car elle ne nécessite pas d’équipement spécial. Pour contrôler le patient, un examen complet est effectué une fois par mois au centre de dialyse. Cette méthode de traitement est le plus souvent utilisée en attendant le rein d'un donneur.

En plus des méthodes de traitement ci-dessus, le médecin prescrit au patient de recevoir des médicaments spéciaux destinés à combattre le CRC et ses complications.

Lespenephril

Il s’agit d’un médicament hypoazotémique qui s’applique par voie orale. La dose recommandée d’administration est de 2 cuillères à soupe, qui doivent être prises tout au long de la journée. Dans les situations graves et les dommages graves au corps, le dosage du médicament augmente de 6 cuillères. Comme remède à la maison, un remède est appliqué 1 cuillère pour fixer l'effet du traitement (seul un médecin peut prescrire un tel accueil).
Lespenefril est également disponible aujourd'hui sous forme de poudre administrée par voie intramusculaire dans des conditions stationnaires. En outre, le médicament est également administré par voie intraveineuse à l'aide d'un compte-gouttes, en appliquant cette solution basique de sodium.

Rétabolil

Il s'agit d'un stéroïde moderne à usage complexe, recommandé pour réduire l'azotémie au stade initial de la maladie, car pendant le traitement avec ce médicament, l'azote uréique est activement utilisé pour la production de protéines. La dose est administrée par voie intramusculaire pendant 2 semaines de traitement.

Furosémide

Ceci est un diurétique qui est utilisé dans les pilules. La dose de son admission laisse 80-160 mg - le médecin prescrit une posologie plus précise dans chaque cas individuellement.

Dopegit

Cet antihypertenseur, qui stimule efficacement les récepteurs nerveux, est appliqué par voie orale selon les indications du médecin tout au long du traitement.

Captopril

Il s’agit d’un antihypertenseur dont le principal avantage est la normalisation de l’hémodynamique intratubulaire. Appliquez 2 fois par jour, un comprimé, de préférence une heure avant les repas.

Ferroplex

Cette combinaison médicamenteuse est utilisée pour se débarrasser de l'anémie ferriprive. Les comprimés doivent être pris par voie orale, toujours avec un verre d'eau. La posologie est prescrite par un médecin, en fonction du stade de développement de la maladie rénale chronique. Le médicament est souvent utilisé à titre préventif immédiatement après le traitement complet de la maladie.

Prévention et complications possibles de l'insuffisance rénale

Souvent, cette maladie développe des complications telles que des anomalies dans le travail du cœur et des maladies infectieuses des organes internes.

Les principales mesures préventives sont le diagnostic précoce de la pathologie, un traitement adéquat et une surveillance constante du corps et des maladies pouvant provoquer une insuffisance rénale chez l'homme. Important: Souvent, l’insuffisance rénale chronique survient dans les cas de diabète sucré, de glomérulonéphrite et d’hypertension chronique.

Tous les patients souffrant d'insuffisance rénale doivent être enregistrés auprès d'un néphrologue, où ils subissent des examens et des tests obligatoires pour déterminer l'état du corps. De plus, les patients reçoivent les recommandations nécessaires pour la gestion de leur style de vie, une nutrition appropriée et un emploi rationnel.

Plus D'Articles Sur Les Reins