Principal Traitement

Problèmes rénaux

Les reins sont un point sombre dans la pratique diagnostique des médecins, car le tableau symptomatique peut être gravement déformé ou complètement absent. Très souvent, la lithiase urinaire n’est diagnostiquée qu’après obstruction des voies urinaires, avec pyélonéphrite, lorsque le niveau de leucocytes et de bactéries décroît, et ils ne rappellent une insuffisance rénale qu’après de vaines tentatives visant à ramener la tension artérielle à la normale.

Tout problème de reins, en premier lieu, affecte l’état général du patient et la perturbation du bien-être ne peut pas toujours être associée à des processus pathologiques dans les voies urinaires supérieures.

Œdème et infarctus

Les reins sont un organe silencieux. Parfois, les premiers signes de la maladie apparaissent en cas d'insuffisance rénale grave et, dans certains cas, même d'infarctus du myocarde.

En raison du fait qu'une crise cardiaque est une conséquence des modifications athérosclérotiques du système vasculaire, il existe une corrélation directe entre le manque de fonction rénale et un excès de calcium dans le système circulatoire. La rétention hydrique dans les tissus interfère avec l'activité cardiaque normale et le débit sanguin ralentit, contribuant à la précipitation des ions calcium sur les parois des vaisseaux sanguins.

Ensuite, la formation de couches de lipoprotéines de basse densité commence à se faire et, associée aux ions calcium, forme une plaque de cholestérol recouvrant la lumière du vaisseau. La vasoconstriction provoque une augmentation persistante de la pression artérielle.

Ainsi, une insuffisance rénale entraîne les conséquences suivantes, entraînant une maladie coronarienne ou une crise cardiaque:

  • perte d'élasticité des muscles lisses de la paroi vasculaire due à un excès de calcium;
  • la formation de plaques de cholestérol qui gênent le flux sanguin.

Outre le dysfonctionnement rénal, d'autres causes contribuent directement ou indirectement au développement des maladies coronariennes (surcharge pondérale, troubles endocriniens).

Caractéristiques structurelles des reins

Presque tous les organes du corps humain sont des terminaisons nerveuses dont la fonction principale est de transmettre les influx de douleur au cerveau lors de tout changement négatif.

Un trait distinctif du rein est l'absence complète de terminaisons nerveuses dans sa structure interne. Pour cette raison, le syndrome de la douleur survient lorsque le processus pathologique affecte l'enveloppe externe de ses éléments fonctionnels (capsule). En règle générale, des douleurs lancinantes dans le dos sont observées dans les processus inflammatoires, accompagnées d'oedème et, par conséquent, de déformation de la coque externe.

Au contraire, lorsque la néphrosclérose meurt de fragments du parenchyme, elle résulte de troubles circulatoires accompagnés de cicatrices et d’une diminution progressive de la taille (syndrome du rein ridé). En raison du manque de charge sur la capsule, la néphrosclérose se développe de façon presque asymptomatique et il n’est pas toujours possible d’identifier le problème à temps.

Les symptômes

Comme mentionné ci-dessus, les symptômes de problèmes rénaux apparaissent lorsque la maladie est en phase active et que la cause des anomalies peut être déterminée. Selon la nature de la lésion, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • hypertension (augmentation persistante de la pression artérielle);
  • fièvre
  • hématurie;
  • urines et sédiments foncés;
  • douleur dans la région lombaire irradiant dans l'estomac, les côtés ou la région sus-pubienne;
  • gonflement du visage, des jambes;
  • diminution significative ou légère de la diurèse (anurie ou oligurie);
  • excès de diurèse (pollakiurie);
  • décoloration et qualité de la peau (hémorragie sèche, pâle, vasculaire);
  • faiblesse

L'augmentation de la température corporelle n'est pas un signe caractéristique de la maladie rénale, car elle peut accompagner tout processus inflammatoire dans le corps. Reconnaître la maladie dans ce cas, il est possible de comparer le tableau symptomatique complet aux données d’analyses en laboratoire de l’urine.

Les violations de la diurèse sont accompagnées de presque toutes les maladies des reins. Si vous constatez ce symptôme, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Maladie rénale pendant la grossesse

Bien que le fait de porter un enfant soit un processus physiologique naturel, le corps de la femme est soumis à de lourdes charges pendant la grossesse. L'ajustement hormonal visant à préserver le fœtus a un effet indirect sur l'état des voies urinaires.

Les hormones produites par les glandes surrénales et les ovaires provoquent:

  • expansion et étirement des tubules de l'uretère;
  • une augmentation du bassin rénal;
  • la formation de difformités et d'excès des uretères.

En outre, la croissance de l'utérus exerce un effet de compression sur les reins, entraînant une néphropathie, qui survient généralement après l'accouchement.

Ainsi, tous les problèmes de reins pendant la grossesse résultent de la formation de processus stagnants et du développement d’une inflammation. Une des caractéristiques de la femme enceinte est l’apparition de sucre dans l’urine et son alcalinisation, qui contribue également à la formation de la microflore bactérienne, l’urine devenant en fait un milieu nutritif.

Il est à noter que les bactéries présentes dans les voies urinaires ne provoquent pas toujours une inflammation. Dans certains cas, une récupération spontanée se produit.

Caractéristiques de la maladie rénale chez les hommes et les femmes

Les symptômes de problèmes rénaux chez les hommes ne présentent pas de manifestations particulières, car ce type de pathologie chez les deux sexes et dans tous les groupes d'âge suit un cours similaire. Seuls les causes et les mécanismes du développement de la maladie diffèrent.

Par exemple, chez les femmes, les maladies inflammatoires des reins se manifestent sous l’effet de la pénétration d’une microflore pathogène dans les voies urinaires inférieures (cystite, urétrite). Ce type d'infection s'appelle ascendant et est dû aux facteurs suivants:

  • tronc urétral court et large chez une femme;
  • emplacement proche de l'anus et des organes génitaux;
  • changements hormonaux au cours du mois.

Les hommes se caractérisent par le développement d'une infection dans le contexte de l'extinction de la fonction du cortex surrénalien, responsable de l'hypertrophie de la prostate. La prostate élargie déforme les voies urinaires, contribuant à la formation de processus congestifs, entraînant le développement de maladies telles que:

Les maladies rénales chez les enfants sont souvent le résultat de maladies respiratoires aiguës telles que des maux de gorge ou des oreillons.

Diagnostics

Si vous soupçonnez une maladie rénale, vous devez savoir à quel médecin vous adresser pour un diagnostic correct et poser des questions. Un médecin dont la tâche principale est de diagnostiquer et de traiter les pathologies rénales s'appelle un néphrologue.

Malheureusement, ne pas toujours se sentir mal indique directement la cause des troubles, mais une approche intégrée utilisant des méthodes modernes de détection des pathologies aidera à connaître non seulement la nature et l'étendue de la maladie, mais également les raisons qui ont provoqué son développement.

En règle générale, les données suivantes sont utilisées pour diagnostiquer une maladie rénale:

  • évaluation des symptômes;
  • résultats des tests de laboratoire d'urine;
  • évaluation de la clairance rénale;
  • échographie;
  • IRM
  • résultats des diagnostics radio-opaques.

Le diagnostic des néphropathies chez les nourrissons occupe une place particulière en néphrologie, car il est nécessaire de comprendre qu’avec l’existence intra-utérine, elles ne font qu’accumuler des liquides et ne remplissent pas leur fonction. N'ayez pas peur si le nouveau-né après l'échographie révèle une augmentation du bassinet du rein, caractéristique de l'hydronéphrose. De la naissance à un an, cette condition est normale.

Prévention

La prévention des problèmes rénaux consiste à respecter les règles suivantes:

  1. Il existe des aliments qui éliminent les effets négatifs sur les reins. Pour ce faire, vous devez minimiser la quantité de sel consommée, abandonner le tranchant, fumé et gras.
  2. Buvez beaucoup de liquides. Cela concerne en particulier les boissons aux fruits de baies acides et les infusions aux herbes, qui ont des effets antiseptiques et diurétiques.
  3. Traitez soigneusement même les plus petits symptômes et consultez un médecin lorsque la maladie n'est pas encore devenue chronique.

En cas de problèmes de reins, il faut d’abord comprendre que presque toutes les maladies sont réversibles, à l’exception de pathologies telles que la néphrosclérose ou la tuberculose rénale. Mais même dans ces cas, avec un diagnostic opportun, il est possible de ralentir considérablement le processus et d'obtenir une rémission stable. Il est important de faire attention à votre santé et de commencer le traitement à temps.

Les premiers symptômes de problèmes rénaux qu'il ne faut pas ignorer

Les symptômes de la maladie rénale sont exprimés par un certain nombre de symptômes et il n'est pas toujours possible de prédire leur séquence. Ces organes permettent d’isoler un certain nombre de substances nocives du corps et d’assurer son fonctionnement normal.

Raisons

Les causes des dommages aux tissus rénaux peuvent être les suivantes:

  • infection bactérienne ou virale;
  • tumeurs bénignes et malignes;
  • troubles métaboliques;
  • lésions auto-immunes;
  • anomalies du développement intra-utérin;
  • formation de pierre;
  • mode de vie sédentaire;
  • mauvaises habitudes.

Selon les statistiques, une pathologie rénale est observée chez 3,5% de la population. Dans la plupart des cas, ces maladies sont observées chez les femmes, ce qui s'explique par la structure caractéristique des organes urinaires de la femme.

Les pathologies les plus fréquemment observées des reins:

11 symptômes de problèmes rénaux qui ne peuvent être ignorés

L'insuffisance rénale peut s'exprimer par les signes et symptômes suivants:

  1. Signes d'intoxication générale (faiblesse grave, fièvre, maux de tête). Ces symptômes sont le plus souvent observés dans les cas d'inflammation du tissu rénal (pyélonéphrite ou glomérulonéphrite).
  2. L'apparition d'œdème. Ce symptôme est déclenché par l'excrétion incomplète de liquide et est plus souvent observé le matin. Avec l'obésité, le gonflement est plus prononcé. Dans le même temps, les tissus dans la zone de l'œdème deviennent lâches et blancs.
  3. Douleur tempérée unilatérale ou bilatérale de la région lombaire. Ils peuvent être douloureux ou coupants et, en présence et en mouvement des calculs, ils deviennent intenses et localisés du côté gauche et / ou du côté droit de l'abdomen. La douleur peut irradier le haut de la cuisse, l'aine ou le pubis et donner au patient des sensations douloureuses. Les processus inflammatoires chroniques au niveau des reins ne sont généralement pas accompagnés de sensations douloureuses. Plus souvent, ils sont observés dans les réactions inflammatoires aiguës, les néoplasmes ou la tuberculose rénale.

La paranéphrite, une obstruction de l'uretère avec des masses décomposées de tissu rénal, un infarctus de la veine rénale ou une néphrite apostématique sont des douleurs sévères. Dans ce cas, des caillots sanguins ou du pus peuvent être détectés dans l'urine.

Parfois, le mal de dos survient lorsque le patient est debout et disparaît en position horizontale. Dans de tels cas, ils nécessitent un diagnostic détaillé de l’omission possible de l’un des reins.

  1. Sang dans l'urine. L'urine ressemble à la couleur de la chair de viande et devient plus intense lorsque l'effort est intense. Ce symptôme peut être associé au développement d'une pyélonéphrite chronique, d'une lésion du rein, d'une tumeur du rein ou de la présence de calculs dans le pelvis.
  2. Urine trouble. Ce symptôme est observé dans les lésions rénales inflammatoires ou nécrotiques. L'urine devient trouble et de la mousse peut se former à sa surface. Il peut contenir du pus ou un sédiment nuageux. Ces symptômes sont caractéristiques d'une hémolyse, d'une tumeur ou d'un abcès du rein.
  3. Troubles de la sortie d'urine. L'urine peut être excrétée avec un jet lent ou des gouttes. Le patient peut avoir des mictions fréquentes accompagnées de douleurs ou de coupures au bas de l'abdomen.
  4. Le changement dans le volume de l'urine. Lorsque oliguria, la quantité d'urine est réduite de 500 ml. Ce symptôme peut être causé par la glomérulonéphrite et d'autres pathologies du rein. Réduire le volume d'urine à 50 ml par jour peut indiquer une intoxication par un poison, l'apparition de coliques néphrétiques, une intoxication par les narcotiques et d'autres pathologies. Parfois, les pathologies rénales sont accompagnées de nycturie (excrétion de l'urine la nuit).
  5. Rétention urinaire aiguë. Ce symptôme est plus souvent observé dans le développement d'un adénome de la prostate, mais peut être un signe de lithiase urinaire, une tumeur de la vessie, un rétrécissement de l'urètre ou de l'uretère.
  6. Soif ou bouche sèche. Un tel symptôme peut être provoqué par une violation de l'élimination des fluides du corps.
  7. Augmentation de la pression artérielle: les violations de la circulation sanguine dans les maladies du rein entraînent une augmentation de la pression artérielle. En règle générale, la pression diastolique (inférieure) augmente. Les patients ne développent pas de maux de tête intenses et, dans de rares cas, des crises hypertensives sont observées.

Une augmentation prolongée de la pression artérielle, qui n'est pas facilement réduite par les antihypertenseurs, peut indiquer une maladie de l'artère rénale.

  1. Changements dans le système nerveux Dans les phases initiales de l'inflammation des tissus rénaux, les processus d'intoxication peuvent entraîner le développement d'une excitation nerveuse, ce qui entraîne une perte de conscience, une miction involontaire, une morsure de la langue, un état d'inhibition et une somnolence.

De telles conditions peuvent être observées dans le syndrome néphrotique, provoqué par diverses pathologies rénales et autres associées à des troubles métaboliques.

Les symptômes de l'atteinte rénale peuvent être de gravité différente et être combinatoires. Pour déterminer le diagnostic exact, le patient doit consulter un néphrologue ou un urologue et se soumettre à un examen.

La composition d'une enquête complète peut inclure de telles procédures:

  • analyses d'urine et de sang;
  • Échographie des organes urinaires;
  • analyse des paramètres biochimiques du sang;
  • analyses de l'infection par TORCH;
  • tests de troubles immunologiques;
  • urographie excrétrice;
  • IRM des reins;
  • CT des reins;
  • études radiologiques.

Après avoir analysé toutes les données obtenues, le patient doit suivre un traitement prescrit par un médecin. Il peut s'agir de techniques thérapeutiques et chirurgicales visant à stabiliser le travail des reins.

Cet article vous aidera à suspecter une maladie rénale à temps et à prendre les mesures nécessaires pour la traiter. Pour ce faire, vous devrez contacter votre thérapeute généraliste ou prendre rendez-vous avec un néphrologue ou un urologue. Rappelez-vous ceci!

Ne remettez la visite à plus tard et ne négligez pas les premiers signaux d'alarme indiquant une pathologie rénale. Vous bénisse!

Quel médecin contacter

Pour l’un de ces symptômes, vous pouvez contacter votre urologue pour une consultation primaire. Le médecin vous prescrira un examen complet qui clarifiera le diagnostic. Le diagnostic primaire peut également être effectué par un médecin généraliste ou un médecin de famille. En cas de pathologie sévère des reins, il est préférable de consulter un spécialiste - le néphrologue.

Symptômes de problèmes rénaux chez les femmes

Les signes de processus pathologiques au niveau des reins manifestent un certain nombre de symptômes caractéristiques et la connaissance des conséquences des maladies n’est pas toujours obtenue.

L’organe couplé vous permet d’éliminer naturellement les substances nocives du corps et assure également le fonctionnement normal des autres systèmes vitaux et de l’organe.

S'il y a des problèmes de reins, il est nécessaire de connaître les caractéristiques de la manifestation, ce qui permet d'agir rapidement.

Caractéristiques des manifestations de la maladie

De nombreux organes internes ont des terminaisons nerveuses qui fonctionnent comme des capteurs, donnant des signaux au cerveau.

Si des dysfonctionnements organiques apparaissent dans le corps, les terminaisons nerveuses sont activées. Après avoir donné des signaux au cerveau, les gens ressentent de la douleur et d’autres troubles.

Les reins sont des organes parenchymateux qui ont les mêmes parties fonctionnelles, qui sont interconnectées par des tissus spéciaux.

Une telle structure a une capsule et les terminaisons nerveuses ne tombent pas dans les reins eux-mêmes, elles atteignent exclusivement la capsule.

Cette structure suggère qu’à l’intérieur de l’organe apparié, il n’existe aucune terminaison nerveuse pouvant donner des impulsions au cerveau, ce qui indiquerait immédiatement le développement d’une pathologie.

En d'autres termes, s'il y a des problèmes de reins, les patients ne le sauront pas immédiatement car les reins ne font pas mal.

Les douleurs caractéristiques dans la colonne lombaire, qui indiquent une pathologie rénale, indiquent une forme négligée de la maladie, qui s'accompagne d'un œdème, un processus inflammatoire.

Dans ce cas, le tissu entourant les organes jumelés commence à gonfler, leur taille augmente, ce qui entraîne un étirement de la capsule.

Après cela, les terminaisons nerveuses commencent à réagir aux anomalies en donnant des signaux au cerveau, après quoi la douleur se manifeste.

En conséquence, nous pouvons conclure que la douleur se développera avec la progression de l’inflammation et des pathologies, lorsqu’elle entrera dans un état grave.

Malgré le fait qu’ils ne signalent presque pas immédiatement les violations, il existe diverses méthodes en médecine qui nous permettent d’évaluer la structure et l’état de l’organe couplé au moment des premiers stades de la maladie. Certes, pour cela, vous devez vous soumettre à un diagnostic rapide des médecins.

Des problèmes rénaux peuvent survenir chez des personnes de sexe, d’âge et autres caractéristiques différents.

Le groupe à risque comprend les patients qui ont un système immunitaire affaibli, des maladies infectieuses fréquentes, telles que l'otite moyenne, l'amygdalite, etc.

En outre, des problèmes rénaux apparaissent chez les personnes présentant une prédisposition génétique. Si les parents ou d'autres personnes apparentées par le sang ont une maladie de l'organe jumelé, il existe un risque de problèmes chez les enfants.

Raisons principales

Les principales causes de maladie rénale peuvent être les suivantes:

  1. Infections virales ou bactériennes du corps.
  2. La présence de tumeurs de différents types et genres.
  3. Échecs des processus métaboliques.
  4. Maladies et troubles auto-immunes.
  5. Les problèmes chez les enfants apparaissent pendant le développement du fœtus.
  6. La présence de pierres dans les reins.
  7. Mobilité insuffisante, travail sédentaire.
  8. La présence d'habitudes néfastes.
  9. Mauvaise nutrition.
  10. Échecs avec l'écoulement de l'urine, dus à la déformation des canaux urinaires. Un problème similaire se produit avec des cicatrices, des calculs ou après un traitement chirurgical.
  11. Maladies sexuellement transmissibles résultant de rapports sexuels non protégés.
  12. Pathologies chroniques complétées par le processus inflammatoire non seulement des reins, mais également des organes voisins.
  13. Les symptômes chez les femmes apparaissent en violation des niveaux hormonaux à la suite d'une grossesse et d'autres causes.
  14. Maladies ou traitement chirurgical du tractus gastro-intestinal, pathologies endocriniennes, par exemple, diabète.

Selon les statistiques, environ 4% de la population totale souffre de maladie rénale.

Le plus souvent, les problèmes rénaux sont diagnostiqués chez les femmes et la cause de ce phénomène est la structure des organes urinaires.

Parmi les principales pathologies de l'organe pairé sont:

  1. Hydronéphrose.
  2. Pyélonéphrite.
  3. Glomérulonéphrite.
  4. Urolithiase.
  5. Manque d'organes.
  6. Lésions kystiques ou tumeurs.

En raison d'un système immunitaire affaibli, des problèmes rénaux surviennent souvent chez les femmes enceintes, alors que le corps est fortement restructuré pour pouvoir porter l'enfant.

Les symptômes

Plusieurs symptômes caractéristiques ne doivent pas être ignorés.

Quand au moins l'un d'entre eux apparaît, vous devrez être diagnostiqué et commencer le traitement.

Les principaux signes indiquant une violation des reins sont:

  1. Symptômes d'intoxication générale sous la forme d'une nette faiblesse du corps, d'une fatigue rapide et d'une élévation de la température. Dans ce contexte, il peut y avoir des troubles gastro-intestinaux, des maux de tête et des signes indiquant souvent une inflammation des reins. Les pathologies typiques sont la pyélonéphrite ou la glomérulonéphrite.
  2. Le développement de l'œdème, qui est perceptible le matin et le soir. Le symptôme apparaît à la suite d'un manque de liquide dans le corps. Les patients gonflent le visage, les jambes et, avec un excès de poids, les symptômes sont plus forts. Dans la zone d'œdème, les tissus deviennent blancs et deviennent mous.
  3. Douleur dans le bas du dos, avec une nature différente de la manifestation allant du mal à la coupure. S'il y a des pierres qui bougent, alors le signe est plus fort, apparaît à gauche ou à droite.

La douleur peut être donnée à différentes parties du corps, par exemple à l'aine, à la jambe ou au pubis, ce qui rend impossible le fonctionnement normal.

La présence d’une inflammation chronique n’est souvent pas complétée par une douleur, symptôme caractéristique du stade d’exacerbation ou d’évolution aiguë de la maladie.

Une douleur évidente peut être liée à une paranéphrite, à un blocage de l'uretère et à d'autres maladies.

Les patients peuvent voir du mucus ou des caillots sanguins pendant la miction. Dans certains cas, la douleur apparaît en position debout et, en position couchée, disparaîtra.

Dans ce cas, il peut y avoir une omission de l'un des organes appariés.

  1. L'apparition de sang dans les urines. Sa coloration sera plus forte si des charges intensives sont effectuées. Un tel symptôme peut parler de pyélonéphrite, qui se produit dans la phase chronique. En outre, le sang dans l'urine sera en cas de dommages aux reins, aux tumeurs ou aux calculs qui irritent et blessent les murs.
  2. La turbidité de l'urine est un signe caractéristique d'inflammation et de nécrose des tissus de l'organe jumelé. Chez un patient, l'urine devient trouble et lors de la miction, de la mousse apparaît à la surface. Dans ce cas, peut apparaître plus écoulement purulent. Le symptôme est caractéristique d'un abcès, d'un néoplasme ou d'une hémolyse.
  3. Dysfonctionnements de l'urine lorsque l'écoulement est lent ou disparaît complètement. Les patients peuvent avoir des envies fréquentes, mais la quantité de décharge est minime, et est complétée par une douleur et une douleur dans le bas-ventre.
  4. Changer la quantité d'urine par jour. En cas de développement d'oligurie, le volume d'urine est réduit de 0,5 litre. Si la diminution en quantité est insignifiante, le corps peut avoir été empoisonné par des produits chimiques, de l'alcool ou d'autres substances nocives.
  5. Rétention urinaire dans la phase aiguë - apparaît en cas d'adénome de la prostate et indique également le développement de calculs dans les sols ou les tumeurs.
  6. Une soif et une sécheresse sévères dans la cavité buccale indiquent des violations de la production de liquide par le corps.
  7. L'augmentation de la pression est un symptôme courant des problèmes rénaux, causés par une insuffisance de la circulation sanguine. Il y aura souvent une augmentation de l'indice bas, les patients ne développent pas de douleur, dans des cas extrêmes, il peut y avoir des crises. La fixation à long terme de la haute pression affecte négativement le travail de tout l'organisme, et les médicaments ne peuvent pas l'arrêter, ce qui signifie qu'il existe des problèmes d'artères des reins.
  8. Perturbation du système nerveux - un signe caractéristique des premiers stades de l'inflammation. Lorsque l’intoxication commence, les effets sur le système nerveux entraînent une incontinence urinaire, une léthargie et une somnolence.

En général, les symptômes chez les femmes et les hommes peuvent différer, ils diffèrent par la nature de la manifestation et la force.

Afin d'établir avec précision les causes et le diagnostic, il est nécessaire de subir un examen approfondi par un urologue ou un néphrologue.

Diagnostics

Différentes méthodes peuvent être utilisées pour le diagnostic, mais plusieurs mesures standard sont le plus souvent utilisées:

  1. Le sang et l'urine sont donnés pour analyse.
  2. Le patient doit subir une échographie du système urinaire.
  3. Un système immunitaire est en cours d'évaluation.
  4. Faire l'urographie.
  5. Vous aurez peut-être besoin d'une radiographie, d'une IRM et d'un scanner.

Après des examens, le médecin reçoit des résultats qui permettent d’établir un diagnostic précis et de choisir les méthodes de traitement.

Le cours du traitement lui-même peut être conservateur ou chirurgical. Tous les moyens utilisés permettent de normaliser le travail de l'organe jumelé, excluent les manifestations aiguës des symptômes.

Facteurs provocateurs et règles de nutrition

Les problèmes rénaux ne leur permettent pas de fonctionner normalement, ce qui entraîne divers symptômes pouvant entraîner une hypertension, une maladie cardiaque et d'autres troubles.

Il convient de rappeler que l'organe associé a besoin d'eau, avec l'apparition de fortes pierres de déshydratation.

Plusieurs facteurs peuvent causer des perturbations et des problèmes dans le travail des organes:

  1. Plus manger des aliments protéinés. Une telle nutrition augmente le taux d'urée, pour lequel commence le métabolisme des protéines et du fructose.
  2. Les concrétions dans l'organe couplé sont une cause fréquente de malnutrition, où il y a beaucoup de fructose, ainsi que des sucres, qui empêchent le calcium, le magnésium et d'autres substances utiles d'être absorbés normalement.
  3. Des problèmes surviennent lorsque l’on utilise des analgésiques avec facultés affaiblies, en particulier si les pilules sont utilisées avec de l’alcool.
  4. Les mauvaises habitudes nuisent au fonctionnement des organes internes, y compris des fonctions rénales.

Pour éliminer les troubles rénaux, il est important de surveiller le régime alimentaire. Il est recommandé d'utiliser 3 règles de base:

  1. Réduire l'apport en protéines. Une personne doit utiliser environ 70 grammes de protéines par jour, mais le calcul est basé sur le poids corporel. 1 kg de poids nécessite 1 gramme de protéines par jour, le calcul est effectué sans tenir compte de la matière grasse.
  2. Pour réduire l'utilisation de fructose, le taux journalier est considéré comme étant de 25 grammes, mais moins c'est mieux.
  3. Suivez le régime de consommation et surveillez la qualité de l'eau. Afin d'éviter les dysfonctionnements des reins, il est nécessaire d'utiliser une eau propre et de haute qualité, et non de la limonade et d'autres boissons contenant des édulcorants. L'eau pure est bénéfique à la fois pour l'organe jumelé et pour le corps dans son ensemble.

Pour identifier les dommages aux reins peut être la couleur de l'urine. Chez une personne en bonne santé, ce sera transparent, avec une teinte jaune. Si la couleur est sombre, il y a un manque d'eau qui doit être reconstitué.

Une attention particulière mérite la consommation de potassium dans le corps. Cette substance est nécessaire et a un effet positif sur les os, le cœur et le tractus gastro-intestinal.

La norme par jour pour une personne en bonne santé est de 4,7 mg, et l'élément peut être obtenu à partir de végétaux, de poisson rouge, de produits laitiers et de noix.

Il est également important de surveiller l'équilibre entre le sodium et le potassium dans l'organisme. Si une personne consomme plus de sodium, le corps a besoin de beaucoup de potassium.

Pour les problèmes rénaux, le taux de sodium devrait diminuer de manière significative. Par conséquent, il est toujours nécessaire de réduire l'utilisation de sel et d'aliments transformés en cas de maladie rénale.

L'équilibre en potassium et en sodium devrait être de 5: 1. Ceci peut être réalisé en augmentant les aliments végétaux dans le régime et en réduisant ceux transformés.

Pour le nettoyage des reins pour leur travail avec facultés affaiblies, vous pouvez utiliser des herbes qui font des thés, des décoctions ou des infusions. Le mieux adapté:

Avant d’utiliser des herbes et d’autres ingrédients pour des remèdes populaires, vous devriez consulter votre médecin pour savoir s’il est approprié de les utiliser dans une pathologie particulière.

Traitement

Toute anomalie des reins nécessite une intervention médicale et un traitement approprié.

Une thérapie en temps opportun vous permet d’obtenir des prévisions sûres et de soulager rapidement une personne des symptômes douloureux.

Si les symptômes décrits se développent et que le patient est à risque, vous devez être diagnostiqué.

Pour un traitement conservateur peut être utilisé:

  1. Les médicaments antispasmodiques qui éliminent la douleur.
  2. Médicaments pour l'inflammation.
  3. Les comprimés antibactériens qui excluent l'infection secondaire.
  4. Préparations pour le broyage et le relâchement des calculs dans les reins.
  5. Remèdes populaires.

Lorsque des calculs apparaissent, les médecins recommandent l’utilisation de méthodes de broyage par ultrasons ou au laser.

Si la cause est de nature infectieuse, des antibiotiques et d’autres pilules seront nécessaires pendant une assez longue période.

Les reins affectés n'affectent pas seulement l'état du système urinaire. Le fonctionnement des autres systèmes et organes en dépend, le système cardiovasculaire étant le plus souvent affecté.

Avec la défaite d'un rein, le second prend les fonctions principales sur lui-même et travaille avec une charge accrue, mais cela ne signifie pas que le traitement peut être omis.

Une thérapie conservatrice opportune permet d’éviter le recours à une intervention chirurgicale.

Quels sont les symptômes de problèmes rénaux?

Les problèmes rénaux étant assez fréquents, il est très important de pouvoir reconnaître les symptômes des maladies de ces organes à temps.

Le succès de la maladie dépend du délai après le début du traitement.

Raisons

Les causes de la maladie rénale sont différentes et sont souvent associées à une perturbation complexe du corps. En outre, ils créent des problèmes pour le fonctionnement normal des reins afin d'empêcher l'écoulement de l'urine le long des voies urinaires.

Ainsi, les principaux facteurs responsables de la pathologie de ces organes sont:

  • des problèmes avec l'écoulement de l'urine en raison d'une obstruction du tractus urinaire avec une pierre, des cicatrices sur l'uretère après des interventions chirurgicales, les comprimant avec des tumeurs d'organes proches, des troubles du travail musculaire de la vessie;
  • infection des organes génitaux externes, qui ascendante peut remonter l'urètre jusqu'à la vessie et ensuite aux reins, maladies sexuellement transmissibles;
  • processus bactériens chroniques de diverses localisations;
  • problèmes métaboliques pouvant survenir lors de modifications des niveaux hormonaux, de maladies et d'opérations du tractus gastro-intestinal, maladies endocriniennes telles que le diabète;
  • mode de vie sédentaire, qui contribue au développement de la stagnation dans la région des reins;
  • anomalies congénitales de la structure du système urinaire.

Manifestations cliniques communes

Les problèmes rénaux affectent le travail de tout le corps. Après tout, ce corps est un filtre qui pompe tout le sang à travers lui-même, le purifie des toxines externes et des produits métaboliques.

À la suite de plusieurs étapes de filtration complexe, l’urine se forme.

Les premiers signes de maladie rénale sont une aggravation de l’état général de la personne. Une faiblesse générale se développe, une fatigabilité rapide, une diminution de la capacité de travail générale, des maux de tête et une perte d'appétit sont observés.

Ces symptômes sont associés à une altération de la fonction rénale et, par conséquent, à une intoxication générale du corps avec des produits métaboliques.

Troubles urinaires

Pratiquement tous les problèmes néphrologiques sont caractérisés par des symptômes de miction. La rétention urinaire est appelée anurie. Dans le même temps, le volume quotidien d'urine sécrétée est d'environ 50 ml.

L'anurie survient généralement en violation de la perméabilité des deux uretères (ce qui arrive rarement), insuffisance rénale aiguë due à un traumatisme, intoxication par des substances néphrotoxiques.

L'oligurie est appelée réduire l'urine quotidienne en pratique clinique. Il se développe généralement avec une glomérulonéphrite et une carence liquidienne aiguë.

Une augmentation significative du volume quotidien d'urine sécrétée, ou pollakiurie, se produit avec une détérioration significative de la fonction de filtration des cellules du rein.

Très souvent, le besoin de vider la vessie augmente, même avec une petite quantité d'urine. Parfois, le processus de miction s'accompagne de douleur, de coupures, de démangeaisons ou de brûlures.

Ces symptômes sont caractéristiques de la lithiase urinaire, lorsque de petits cristaux ou fragments endommagent l'épithélium sensible de la surface interne des reins et des voies urinaires.

Changements d'urine

En présence de problèmes inflammatoires au niveau des reins, la lithiase urinaire change souvent la couleur et la clarté de l'urine. La turbidité de l'urine, l'apparition d'un précipité sous forme de flocons indique le début d'une inflammation bactérienne, la pyélonéphrite.

La présence de sang dans les urines s'appelle une hématurie. Si cela ne suffit pas, cela peut indiquer des lésions de la paroi interne du tractus urinaire causées par du sable, des pierres tranchantes ou leurs fragments.

L'excrétion d'une quantité suffisamment importante de sang dans l'urine est un symptôme caractéristique de l'inflammation auto-immune des reins - la glomérulonéphrite. Avec le développement d'une telle maladie, l'urine acquiert la couleur de «slops de viande».

Les symptômes de la douleur sont caractéristiques de la plupart des types de problèmes rénaux. Dans les maladies inflammatoires, la douleur tire, fait mal. L'apparition de douleur ne dépend pas de l'activité physique ou de la position du corps humain.

Dans la lithiase urinaire, une douleur intense et aiguë indique que la pierre a quitté le rein et a progressé le long de l'uretère. Dans ce cas, parler du développement de la colique rénale. Ses symptômes sont plutôt spécifiques.

Le syndrome douloureux est de nature paroxystique, aggravé par les mouvements, très souvent accompagné de nausées ou de vomissements, ainsi que d’une transpiration accrue.

Ces symptômes nécessitent une hospitalisation immédiate. Un traitement supplémentaire est effectué à l'hôpital.

Un symptôme caractéristique des problèmes rénaux est le symptôme de Pasternatsky. C'est-à-dire que lorsque vous tapez sur le dos dans la région lombaire avec le bord de la paume, le syndrome de la douleur devient plus intense.

Autres signes

L'augmentation des températures est loin de tous les problèmes rénaux. Par exemple, une lithiase urinaire, une hydronéphrose peut survenir à l’arrière-plan de la température normale.

Est-ce que dans la période d'exacerbation lors du passage du calcul sur les voies urinaires ou une stagnation marquée de l'urine dans les reins peut monter en température à des valeurs subfebriles.

Cependant, l'inflammation bactérienne s'accompagne d'une fièvre sévère allant jusqu'à 38–38,5 °.

L'une des fonctions des reins est de maintenir un volume constant de liquide dans toutes les cellules du corps. Par conséquent, la violation de leur travail entraîne une rétention d'eau, qui se manifeste par l'apparition d'un œdème.

Ils apparaissent généralement sur le visage le matin. Aux premiers stades de la maladie, l'œdème se développe après avoir bu une grande quantité de liquide la nuit, en mangeant des plats salés, fumés ou marinés.

Le développement ultérieur de la maladie entraîne un œdème perceptible non seulement sur le visage, mais aussi sur les mains, les chevilles et les doigts.

La rétention hydrique entraîne également une augmentation persistante de la pression artérielle.

Il y a aussi des changements de couleur de peau. Avec les problèmes de reins, la peau devient une nuance pâle et jaune caractéristique. L'inflammation des reins et une augmentation de leur taille peuvent être accompagnées de rougeurs dans la région lombaire.

Traitement

Une maladie rénale nécessite un traitement précoce. Plus le traitement est commencé tôt, plus les chances d'aboutissement heureux de la maladie et de restauration complète des fonctions de ces organes sont grandes.

Par conséquent, en cas d’apparition d’un ou de plusieurs des symptômes énumérés, vous devriez consulter un médecin. Pour identifier les causes de problèmes rénaux, effectuez généralement des tests cliniques de sang et d'urine, ainsi qu'une échographie.

Des recherches supplémentaires sont en cours sur la prescription supplémentaire.

Le traitement de la lithiase urinaire est effectué par la nomination d’agents antispasmodiques, anti-inflammatoires et anti-inflammatoires.

Cependant, la fragmentation instrumentale des calculs avec ultrasons ou laser est le plus souvent suggérée. Le traitement d'une infection bactérienne nécessite la prise d'un long traitement antibiotique.

Si un rein est affecté, une autre fonction assume pendant quelque temps sa fonction, mais cela ne signifie nullement que le traitement n'est pas nécessaire.

La médecine moderne offre de nombreux moyens pour un traitement efficace. Même si un traitement chirurgical est nécessaire, il peut être fait avec la plus grande conservation possible du tissu rénal.

Les signes de maladie rénale chez les femmes

L'un des plus importants et occupant une position dominante des organes internes d'une personne est le rein. Ils éliminent non seulement les déchets du corps, mais également le purifient des toxines, des infections et des microbes. Si les reins sont malades, tout le corps va en souffrir, il est donc important d'identifier les problèmes et de procéder au traitement à temps. Les statistiques médicales indiquent que les femmes sont plus susceptibles de souffrir de problèmes rénaux et que les symptômes de maladies dans la belle moitié de l’humanité sont plus prononcés et plus compliqués. Cela est dû au système urogénital, ou plutôt aux particularités de sa structure - chez la femme, des bactéries nocives et diverses infections pénètrent plus facilement dans l’urètre et peuvent provoquer une maladie. Aujourd'hui, nous examinons les maladies rénales les plus courantes chez les femmes et vous expliquons quels sont les signes d'insuffisance rénale chez les femmes.

Les signes de maladie rénale chez les femmes

Causes communes de maladie

Les médecins disent que récemment, les femmes ont plus de risques de souffrir de maladies rénales. Ce problème est causé par de nombreuses causes fondamentales: inflammation des organes internes, formation de calculs rénaux, kystes ou tumeurs, thrombose artérielle. En cas d’insuffisance rénale, la douleur est définie comme vague, s’étendant sur tout le dos et se concentrant dans le bas du dos.

La douleur dans la région lombaire parle parfois de problèmes rénaux.

Ce sont des douleurs dans la région lombaire qui indiquent le plus souvent des problèmes de reins ou d'organes voisins. Il est particulièrement important que les femmes ne manquent pas les premiers signes du développement de la maladie pour que le traitement prescrit ou un autre traitement soit efficace. Considérez les raisons fréquentes du développement de maladies associées au corps en question:

  1. Négligence de l'hygiène personnelle.
  2. Vêtements trop frivoles pendant la période froide (le vêtement d'extérieur court exposant le bas du dos est la chose la plus dangereuse).
  3. Mauvais régime (beaucoup de protéines, salé, épicé et sucré perturbe l'équilibre du corps et sollicite les reins).
  4. Abus d'alcool (les reins sont sous pression, ils essaient régulièrement et en grande quantité d'éliminer l'alcool et les toxines du corps).
  5. Vessie à débordement permanent (si une femme est obligée de retenir l'urine pendant une longue période, une partie de sa vessie peut se trouver à nouveau dans les reins, grimpant dans les uretères, ce qui provoque la maladie).
  6. Stress, mode de travail fastidieux, effort physique intense et constant.
  7. Mauvaise écologie, mauvaise eau et nourriture.
  8. Acceptation de certains médicaments (l'auto-traitement est particulièrement dangereux).
  9. L'hérédité.

Signes dangereux de maladie rénale chez les femmes

Souvent les symptômes de maladies associées aux reins, les jeunes filles sont lentes, longues et imperceptibles. Le plus souvent, les femmes elles-mêmes souffrent de gêne, en étant victimes de fatigue, de journées critiques ou d'une journée passée dans le froid. C'est très mauvais - il est préférable de planifier une visite chez le médecin dès les «premières cloches» de la maladie afin de récupérer le plus rapidement possible.

Si vous trouvez les premiers signes de maladie rénale, il est préférable de consulter immédiatement un médecin.

Il est impossible de reporter une visite à l'hôpital dans les cas où une femme ressent au moins l'un des symptômes décrits ci-dessous:

  1. Dans la région lombaire, douleur douloureuse régulière qui ne dure pas longtemps.
  2. La miction était longue, douloureuse ou trop fréquente, ou au contraire excessivement rare.
  3. J'ai perdu l'appétit, je ressens de la faiblesse, de la fatigue constante, de l'apathie.
  4. Frissons, transpiration accrue, fièvre, maux de tête, nausées ou vomissements.

Ces signes sont considérés comme menaçants et nécessitent la consultation immédiate d'un néphrologue spécialisé dans l'organe considéré - les reins. Ensuite, nous examinons les maladies les plus courantes chez les patients présentant des services urologiques.

Selon les statistiques des médecins, 4,5% de la population féminine de Russie souffrent de problèmes rénaux.

Pyélonéphrite et glomérulonéphrite

Ces déviations occupent une place prépondérante parmi toutes les maladies associées aux reins, elles sont inflammatoires. Les symptômes de ces maladies sont les suivants: une femme se plaint de se sentir faible, elle a de la fièvre et présente dans la région lombaire une douleur modérée, mais incessante. Les signes sont également des changements dans la couleur de l'urine, une sensation constante de soif, mais un manque d'appétit, une léthargie, une bouche sèche. Dans ces maladies, les médecins remarquent immédiatement un gonflement du visage, du cou et des extrémités. Souvent, avec la pyélonéphrite et la glomérulonéphrite, de tels symptômes apparaissent:

  • vomissements et nausées, même lorsque l'estomac est vide;
  • maux d'estomac, ballonnements, douleurs.

Si vous ignorez ces signes, il se produit une détérioration rapide: la peau devient sèche et engourdie, il y a des crampes, des douleurs musculaires, ne laissant pas la sensation de montrer dans la région des reins.

Les patients atteints de pyélonéphrite et de glomérulonéphrite suffoquent souvent - il se peut qu'il n'y ait pas assez d'air, même au repos.

Néphrolithiase

Cette maladie est également courante et est causée par la formation de calculs rénaux. La formation de calculs (ils peuvent être de tailles et de quantités différentes) contribue à une concentration excessive de sels dans le corps. Cela peut être associé non seulement à une nutrition inadéquate, mais également à une utilisation régulière d'eau calcaire. Les médecins notent que la néphrolithiase est souvent héréditaire. L'un des symptômes les plus "transparents" de cette maladie est la colique rénale, qui indique la formation de calculs dans les reins.

Les symptômes de la maladie ne sont généralement pas aigus, mais apparaissent avec le temps. Une femme ressent une douleur à l'abdomen, à l'aine, sur le flanc ou même à l'intérieur de la cuisse. Cela est lié au fait que les calculs se déplacent le long de l'uretère. Les pierres peuvent endommager les membranes muqueuses, c’est donc souvent l’apparition de sang dans les urines. Si le dernier symptôme survient, il n'est pas possible de reporter la visite chez le médecin d'une journée.

Néphroptose

Un symptôme de cette maladie est l'omission ou le mouvement des reins vers la droite ou vers la gauche. Une pathologie survient souvent chez les jeunes femmes occupant un poste ou celles qui abusent de régimes alimentaires harcelants. La raison - l'affaiblissement, les entorses et les muscles qui soutiennent le corps. La «première cloche» peut être entendue après un effort physique, si une douleur tirante, coupante ou douloureuse se produit dans le bas du dos.

Les symptômes suivants sont plus vifs: le patient s'inquiète de l'insomnie, de la perte d'appétit, de l'irritabilité et de la léthargie. Des nausées et des vomissements, de la fièvre et des troubles des selles peuvent survenir lorsque la diarrhée alterne avec la constipation. Si la néphroptose provoque la torsion de l'uretère, une urine stagnante peut survenir - nécessitant une intervention chirurgicale immédiate.

La congestion urinaire nécessite une intervention chirurgicale immédiate

Néphropathie chez la femme enceinte

Ce problème est plus fréquent chez les femmes qui se préparent pour la première fois à devenir mères ou lors de grossesses multiples. Les symptômes de la néphropathie sont:

  1. Douleur qui écrase l'abdomen et le bas du dos.
  2. Puffiness.
  3. Maux de tête, nausée, léthargie.
  4. Pression accrue.
  5. Déficience visuelle.
  6. Une analyse d'urine pour la néphropathie montre une augmentation de la protéine.

En règle générale, ce problème se résout après la livraison. La raison en est que l'utérus grossit et serre l'uretère, ce qui provoque la stagnation de l'urine.

Dans les cas graves, la néphropathie peut être dangereuse à la fois pour la mère et le fœtus. Par conséquent, le traitement doit avoir lieu rapidement et sous la stricte supervision du médecin.

Hydronéphrose

Pathologie assez désagréable, dans laquelle les cupules et le bassinet du rein sont dilatés. La première fois que la maladie est asymptomatique, avant la première maladie ou blessure. Lorsqu'une infection entre dans le corps, les patients commencent à avoir des douleurs dans le bas du dos, une pression accrue, des nausées et des vomissements, et du sang est observé dans les urines.

Insuffisance rénale

Cette maladie n’est pas la cause première, mais plutôt «attirée» par d’autres pathologies des reins. Le corps fonctionne moins bien, l'équilibre électrolyte-eau se dégrade, les toxines s'accumulent dans le corps. En d'autres termes, l'insuffisance rénale est un dysfonctionnement de l'organe qui interfère avec la miction.

Les signes de cette maladie sont appelés augmentation des aller aux toilettes, gonflement du visage et des membres, faiblesse, troubles de la pression, anémie, diminution de la sensibilité des jambes, brûlure de la peau. En outre, une personne malade souffre de problèmes au niveau du tractus gastro-intestinal, de flatulences, de diarrhée. La maladie peut avoir une forme chronique et, pour le maintien d'une activité vitale, il faut surveiller en permanence les médecins, le nettoyage des reins et la dialyse.

Comment se passe la dialyse?

Polykystique

Cette maladie désagréable est due au fait que plusieurs kystes se forment dans les reins. Souvent, la maladie est également associée à des problèmes d'ovaires. La maladie se caractérise par une sensation constante de soif, des mictions fréquentes, une douleur sourde dans la région lombaire. Les médecins disent que la polycystose est souvent héréditaire.

Tumeurs

Chez les femmes de plus de cinquante ans, les lésions rénales ne sont pas rares. Les causes des maladies oncologiques ne sont pas établies avec précision et le traitement est compliqué par des symptômes bénins. Aux premiers stades, les signes de la maladie peuvent ne pas être ressentis, mais les symptômes deviennent immédiatement déplorables:

  1. Attaques de douleur dans les côtés et le dos.
  2. Perte de poids nette.
  3. Impuretés sanglantes dans l'urine.
  4. Fièvre, fièvre.
  5. Faiblesse, apathie, fatigue.
  6. Pression accrue.

Pour faciliter le traitement des signes des maladies les plus fréquentes, nous vous suggérons de lire le tableau.

Tableau 1. Signes de maladies

Principaux symptômes de problèmes rénaux chez les femmes

Causes de problèmes rénaux chez les femmes

Chez la femme, un urètre plus large et plus court, situé à proximité immédiate du vagin et de l'anus. Cette structure d'organes augmente considérablement le risque de pénétration de la flore pathogène dans les uretères, la vessie, puis dans les reins.

L'immunité d'une femme en bonne santé peut supprimer l'infection et l'empêcher de se développer. Mais si les défenses sont affaiblies, la probabilité de développer une pyélonéphrite est élevée.

De plus, le risque augmente avec:

  • Déséquilibre hormonal.
  • MST
  • Diabète de tous types.
  • Point culminant.
  • Hypothermie sévère.
  • Calculs rénaux.
  • Constipation
  • Alcoolisme

Les maladies infectieuses telles que la grippe, les infections virales respiratoires aiguës peuvent donner des complications si une infection pénètre dans le système urinaire par le sang. La formation de calculs rénaux est sensible pour les femmes, trop souvent assises sur des régimes stricts et pour celles dont le régime est dominé par des aliments protéinés.

Symptômes de maladie rénale

Problèmes de miction

C'est le signe principal d'une insuffisance rénale. Le changement peut:

  • Couleur de l'urine (s'assombrit, des taches apparaissent, une mousse épaisse)
  • Son volume
  • Fréquence des visites aux toilettes, surtout la nuit.
  • Pression abdominale pendant la miction, sensation de brûlure, douleur.

Surtout les patients se plaignent souvent d'une augmentation de l'envie de "petite", alors que la quantité de liquide libéré est faible.

Fatigue chronique, panne

Si le travail des organes filtrants est altéré, la personne se sent faible même en l'absence d'effort physique. Cela est dû à l'accumulation de produits de décomposition dans le corps et à la survenue d'anémie.

Des reins en bonne santé participent à la production d'érythropoïétine. Cette hormone est responsable du maintien du nombre requis de globules rouges. Si les organes sont endommagés, l'érythropoïétine n'est pas produite en quantité suffisante et le contenu en globules rouges devient trop faible.

Les oedèmes

Les reins assurent l'excrétion de l'excès de liquide. Si cela ne se produit pas, un œdème apparaît, particulièrement visible sur les jambes, les chevilles et les mains. Gonfle aussi le visage, la zone sous les yeux. Si vous appuyez sur la peau avec votre doigt, celle-ci pâlit pendant un moment et devient terne.

Vertige

L'anémie provoquée par une maladie rénale peut être accompagnée d'une perte d'équilibre, de vertiges et même d'une perte de conscience. Cela se produit à la suite d'un apport sanguin insuffisant au cerveau. Le sommeil est perturbé, l'attention est réduite.

Une gêne, des douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos peuvent indiquer la présence de calculs dans l'urètre et les reins. La cause des spasmes est également une pathologie génétique, dans laquelle des kystes remplis de liquide se forment dans les organes. Le plus souvent, la douleur est perturbée la nuit et disparaît le jour. Contrairement à l'ostéochondrose, l'inconfort ne disparaît pas au repos.

Goût de métal dans la bouche

En cas d'anomalie du système urinaire, la concentration d'urée dans le sang augmente. Cela provoque un goût de métal dans la bouche, qui déforme le goût des plats en mangeant et une odeur désagréable d'ammoniac provenant de la bouche, provoquée par la désintégration de l'urée au contact de la salive.

Des frissons

Une sensation constante de froid, même dans une pièce chauffée, de vertiges, une faiblesse sans raison apparente peut être un symptôme d'anémie accompagnant souvent une maladie rénale.

Manque d'appétit, nausée

Ces symptômes se produisent souvent le matin. Lorsque la fonction de filtrage est perturbée, la concentration en urée et en azote dans le sang augmente. La membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal est irritée, ce qui provoque une gêne, des vomissements.

Dyspnée du rythme cardiaque

Avec le mauvais fonctionnement du système excréteur dans les poumons, accumule des liquides qui empêchent la respiration libre. L'anémie est la cause de l'essoufflement. La teneur élevée en potassium dans le sang, qui persiste avec l'incapacité des organes à filtrer normalement, entraîne des perturbations du rythme cardiaque.

Problème de peau

L’accumulation dans le corps de déchets et de toxines affecte l’état de l’épiderme. Des changements dans l'équilibre du phosphore et du calcium dans le sang provoquent des démangeaisons. Si la peau précédemment saine a changé, est devenue sèche et s'est recouverte d'inflammations, il est nécessaire de l'examiner immédiatement.

Types de maladie rénale chez les femmes

Une gêne dans le dos n'indique pas toujours des pathologies des voies urinaires. La hernie vertébrale, l'ostéochondrose et plusieurs autres maladies peuvent provoquer des douleurs. Dans ce cas, il est important de diagnostiquer correctement la cause et de ne pas se soigner soi-même. Et pourtant, s'il y a des symptômes supplémentaires - une miction altérée, la chaleur est grande, la probabilité de détecter des anomalies des reins. Les types les plus communs de maladies sont:

  1. Urolithiase. Se pose en raison de la malnutrition, prédisposition génétique, mode de vie sédentaire. Des cristaux solides de différentes tailles se forment dans les reins, provoquant une inflammation.
  2. Glomérulonéphrite. La défaite des glomérules - glomérules. Le plus souvent, il s'agit d'une complication apparue après une maladie infectieuse.
  3. Pyélonéphrite - inflammation du bassinet du rein. C'est aigu et chronique. Cela peut avoir des conséquences graves - œdème du corps, mort des néphrons, insuffisance rénale.
  4. Prolapsus rénal - la néphroptose est souvent observée chez les femmes après l'accouchement. Accompagné de douleur, aggravé en position debout.
  5. Tumeurs - kystes, cancers, adénomes. En règle générale, ils sont diagnostiqués lorsqu'ils atteignent une taille importante, lorsqu'ils commencent à exercer une pression sur leurs nerfs, leurs vaisseaux et leurs organes voisins.
  6. L'insuffisance rénale est une pathologie caractérisée par l'impossibilité d'éliminer complètement l'urine du corps humain. La patiente perd l'appétit, il y a des crampes des muscles gastrocnémiens, une pâleur de la peau, une odeur d'urine de la bouche. L'accumulation de déchets entraîne une intoxication et une destruction progressive des reins. En fin de compte, en l'absence de thérapie, le travail des organes cesse, ce qui, dans la plupart des cas, conduit à la mort.

Conséquences du système urinaire

Rein est un filtre biologique conçu pour éliminer rapidement les substances nocives et les composés chimiques du corps. Dès que ce système échoue, les toxines commencent à s'accumuler dans le sang, affectant principalement le fonctionnement du cerveau, du cœur et des poumons.

Les conséquences peuvent être les maladies suivantes:

  1. Insuffisance rénale. Il se produit en l'absence de traitement efficace de la maladie du système filtrant ou de certaines maladies affectant tout le corps, par exemple le diabète sucré.
  2. Omission des orgues. La sortie du rein du lit biologique s'accompagne d'une déformation des uretères et empêche l'élimination du liquide urinaire.
  3. Miction involontaire ou envie constante d'aller aux toilettes.
  4. Tuberculose du rein, dont le précurseur est le sang dans les urines.
  5. L'avortement. Si non traité, le fœtus est susceptible de mourir.

Diagnostic des pathologies

L'établissement d'un diagnostic précis n'est possible qu'après certaines études:

  • Numération globulaire totale.
  • Analyse biochimique du sang.
  • Biopsie du rein.
  • Analyse d'urine
  • Diagnostic échographique

La liste des études nécessaires est établie par le médecin et, sur la base des résultats obtenus, prescrit le traitement approprié.

Plus D'Articles Sur Les Reins