Principal Pyélonéphrite

Diagnostic des calculs rénaux

Diagnostic des calculs rénaux

Le diagnostic des calculs rénaux commence par une consultation avec un médecin. Le médecin s'intéressera aux questions relatives à votre maladie: quels symptômes vous gênent, quand ils apparaissent, comment ils sont exprimés, si les membres de votre famille souffrent de calculs rénaux, etc.

Pour que la consultation soit aussi productive que possible, vous pouvez vous y préparer. Que pouvez-vous faire?

  • Notez sur un morceau de papier tous les symptômes qui vous préoccupent, même ceux qui, à votre avis, ne sont pas associés à des calculs rénaux;
  • Faites une liste de tous les médicaments que vous prenez, y compris les vitamines et les suppléments diététiques;
  • Préparez un extrait de vos maladies, en plus des calculs rénaux, des opérations, etc. En outre, vous pouvez emporter avec vous les résultats des examens précédents;
  • Faites une liste des parents qui souffrent également de calculs rénaux. Vous pouvez emmener un membre de votre famille avec vous pour une consultation; parfois, une personne proche peut vous fournir des informations importantes que vous avez oubliées;
  • Notez sur la feuille toutes les questions que vous souhaitez poser à votre médecin.

L’examen physique joue un rôle important, il permet au médecin d’évaluer l’état général et d’exclure la présence d’autres maladies non urologiques pouvant imiter la présence de calculs rénaux.

Déjà lors de la consultation, il est possible de faire un diagnostic préliminaire et même de suggérer le type de calcul rénal!

Quels sont les tests?

La prochaine étape du diagnostic de calculs rénaux consiste en des tests de laboratoire, en premier lieu, une analyse d'urine.

Un signe indirect de la présence d'une pierre dans le rein peut être la détection de cristaux de sel dans l'urine. L'aspect du sel détecté peut fournir des informations préliminaires sur la composition chimique du calcul. Par exemple, si l'urine contient beaucoup d'oxalate, le calcul par oxalate de calcium est probablement présent dans les reins.

De plus, le pH de l'urine est également important. Un pH de 7 dans les urines est considéré comme neutre, une solution avec un pH inférieur à 7 est considérée comme acide et au-dessus de 7 est alcaline. Chez les patients présentant des calculs d'acide urique, l'urine a toujours une réaction plus acide et chez les personnes dont les calculs sont formés à la suite d'une infection, l'urine alcaline. L'acidité de l'urine permet également de suggérer le type et la composition chimique de la pierre.

Si une bactérie est détectée dans l'urine, il est très probable qu'elle indique la présence de calculs de struvite chez une personne ou la complication infectieuse concomitante d'une pierre au rein. L’apparition de cellules inflammatoires, les leucocytes, dans l’urine est un phénomène fréquent dans tous les calculs rénaux. Par conséquent, la présence de leucocytes en l’absence de bactéries dans l’urine n’indique pas toujours une infection.

En outre, tous les patients subissent systématiquement un test sanguin général et biochimique. Il est nécessaire pour le diagnostic de calculs rénaux et de leurs complications.

L'analyse de l'urine quotidienne est une recherche de l'urine collectée en 24 heures. L'analyse de l'urine quotidienne est nécessaire pour estimer le volume d'urine séparée par jour, le niveau d'acidité, la teneur en sels et en cristaux qu'il contient. Il est nommé selon les indications.

Les calculs rénaux ainsi que les coliques néphrétiques présentent des symptômes souvent similaires à ceux de nombreuses autres maladies, y compris des maladies non urologiques. Malgré le fait que les antécédents de la maladie et l’examen physique jouent un rôle important dans le diagnostic des calculs rénaux, il est nécessaire d’effectuer une des méthodes de recherche en imagerie, à savoir: un tel examen, qui donnera l’occasion de voir la pierre et de déterminer sa taille, sa forme et son emplacement. Actuellement, plusieurs types d’études sont disponibles pour le diagnostic de calculs rénaux, dont les avantages et les inconvénients sont décrits dans le tableau.

Diagnostic de la lithiase urinaire

Laisser un commentaire

Les patients en apprendront sur la lithiase urinaire avec l'apparition de la colique rénale. Informations sur la façon d'identifier les calculs rénaux, de s'en débarrasser, beaucoup ne sont pas intéressés par la phase aiguë. Mais les réponses à ces questions devraient concerner toutes les personnes âgées ayant un mode de vie inactif. En effet, sans informations précises sur la taille de la pierre, les caractéristiques de sa formation, il est impossible de trouver le bon traitement.

Tests de laboratoire

La première étape de l'étude après l'examen du patient sera des tests de laboratoire. Leurs résultats révèlent au médecin des informations sur le travail fonctionnel des reins, déterminent la présence d'un processus pathologique. Les méthodes de laboratoire sont sûres et extrêmement précises. Le résultat peut être obtenu dans un délai assez court.

Analyse d'urine

L'un des premiers patients présentant une suspicion d'insuffisance rénale est un échantillon d'urine. Il ne nécessite pas de préparation préalable, les investissements en espèces. Grâce à ses résultats, vous pouvez immédiatement en apprendre davantage sur le problème dans le travail des reins. Le patient doit réussir:

  • analyse d'urine du matin;
  • analyse de l'urine quotidienne.

L'indicateur principal - les globules rouges dans l'urine. Des taux élevés de globules rouges accompagnent non seulement la lithiase urinaire. Mais le médecin, après avoir étudié l’histoire de la maladie et l’avoir comparée aux résultats de l’analyse, établira facilement le diagnostic voulu. En plus des globules rouges, des cristaux de sel, des protéines et des bactéries sont détectés dans l'urine. Avec les calculs rénaux, leur nombre sera surestimé. L'étude de la composition chimique des sels vous renseignera sur le type de pierre.

Tests sanguins

Le plus souvent, une numération globulaire complète chez les patients montre des résultats normaux, mais il est nécessaire de la prendre. Dans la période d'exacerbation, on observe une augmentation des leucocytes. Leur rapport de pourcentage se déplace vers la gauche et indique le développement du processus inflammatoire. De plus, faites attention au changement de l'ESR et à la manifestation de l'anémie. Selon ces indicateurs, il est possible de conclure que les reins sont altérés.

Analyse chimique des pierres

L'analyse chimique des calculs rénaux est un point important de l'examen des patients. Selon les informations sur la composition du calcul rénal, on peut retracer l'historique du développement de la maladie: un trouble métabolique, un processus inflammatoire et même des modifications de la structure chimique des médicaments dans les tissus du corps. L'analyse chimique ne peut être effectuée que dans un laboratoire spécial.

Calcul rénal - sédiment qui ne se dissout pas. Plus souvent, les dépôts forment des sels minéraux: phosphates, oxalates, urates, cystine. Les dépôts peuvent se déposer non seulement dans les reins, mais également dans n’importe quelle partie du système urinaire. La taille de la pierre varie de 1 mm à plusieurs centimètres. Les oxalates et les urates sont bien suivis aux rayons X.

La structure, les contours de la pierre et des voies urinaires, leur forme peuvent être tracés à l'aide d'une urographie de synthèse.

Diagnostics instrumentaux

Méthodes de diagnostic par rayons X

Radiographie panoramique

Le diagnostic de la lithiase urinaire est basé sur l'historique de la maladie, les troubles physiologiques, les calculs avec l'urine. Informations importantes que les médecins reçoivent à l’aide d’études radiologiques. Visibles sur les calculs radiologiques de plus de 3 mm, constitués d'oxalates. Les pierres d'une composition différente sont difficiles à identifier, elles ne permettent pas aux rayons X de passer. Les ombres sur les images de révision ne sont pas visibles.

C'est l'étude habituelle du rein avec les rayons X. Les agents de contraste ne s'appliquent pas. La préparation aux rayons X n’est pas nécessaire, elle est donc utilisée en cas d’urgence. Parfois, les résultats sont inexacts, il est donc recommandé de nettoyer les intestins avant l'examen.

Urographie excrétoire

Le diagnostic des calculs rénaux est réalisé à l'aide d'une radiographie de contrôle, avec administration intraveineuse d'un agent de contraste. Une fois dans le corps, le contraste est excrété au bout d'un moment par les reins, ce qui permet d'identifier clairement les calculs, de déterminer la présence de pathologies et de contrôler le fonctionnement des reins. Ce type d'urographie nécessite plus que la préparation de l'intestin. Assurez-vous d'analyser ce qui détermine la réaction allergique à un agent de contraste.

Pyélographie rétrograde

Cette méthode montrera une image claire de l'état anatomique du rein et des voies urinaires. La méthode est réalisée en utilisant une cationisation tsitoskop. À travers le cathéter introduit dans le rein, un fluide de contraste est introduit progressivement sous une pression faible. Après l'introduction du contraste et l'extraction du cathéter, prenez une photo. En utilisant cette méthode, vous pouvez obtenir une image claire du pelvis rénal et de toute la longueur de l'uretère.

Examen angiographique des reins

L'angiographie est une méthode d'étude des artères rénales. Après avoir appliqué un produit de contraste à l'aide d'un cathéter dans les vaisseaux artériels, l'image est fixée à l'aide de rayons X. L'angiographie indiquera des pathologies possibles du flux sanguin, de l'état du réseau vasculaire, du rétrécissement, des spasmes. Les résultats de la méthode sont extrêmement précis.

L'angiographie des reins n'est pas la méthode de recherche principale, elle est utilisée dans le complexe comme examen complémentaire.

Ultrasons (ultrasons)

L'échographie des reins est une méthode peu coûteuse et efficace. Une échographie des reins révélera:

  • la présence de pierres;
  • la quantité d'inclusions;
  • quantité
  • paramètres dimensionnels du rein;
  • sable dans les reins;
  • troubles pathologiques dans le corps.

Une caractéristique distinctive est que les diagnostics par ultrasons peuvent détecter de petites pierres avec du sable, une pierre dans l'uretère, et même des inclusions qui ne sont pas visibles sur les rayons X. Il n'y a pas de contre-indications pour la procédure. Il faudra un peu de préparation sous forme de nutrition diététique et avant l’examen, vous devrez boire environ 2 litres d’eau (cela remplira la vessie de liquide).

Le médecin examine la zone avec un gel et lui envoie un manipulateur (le patient est couché sur le dos ou sur un des côtés). À l’aide d’un manipulateur spécial, une image est affichée sur l’écran du moniteur et le médecin voit l’état des organes, peut mesurer leur taille, déterminer les calculs et le lieu de leur concentration. Le résultat est imprimé sur un formulaire séparé ou écrit.

Si les calculs rénaux ne sont pas visibles à l'échographie, il est possible de les diagnostiquer par le chevauchement caractéristique du canal urinaire. Cela se traduit par des modifications visibles du tractus urinaire: sur le site de l'obstruction, la dilatation du canal est visible, après quoi un rétrécissement notable est observé. Si nécessaire, les experts utilisent des méthodes d’examen supplémentaires pour confirmer le diagnostic allégué.

Diagnostic radionucléide

Les méthodes de diagnostic des radionucléides sont utilisées pour détecter des pathologies néphrologiques. Il est utilisé pour déterminer la pathologie au stade initial de développement. La méthode repose sur l'introduction dans le corps de substances radioactives autorisées dans un cas particulier et la fixation ultérieure de leur rayonnement. La méthode par laquelle on surveille le bon fonctionnement des reins s'appelle la radiorénographie.

Après l’introduction d’un radionucléide, l’appareil surveille la courbe de passage d’une substance à partir du moment où elle entre dans le rein pour l’éliminer complètement. Il est possible de déterminer la présence de pierres en remontant la courbe: à la place du calcul, la courbe ne diminue pas. La méthode est sûre. Les doses de substances radioactives sont faibles et la durée de leur activité est faible.

CT (tomodensitométrie)

La tomodensitométrie des reins obtenue par traitement informatique des zones radiographiées à travers la radiographie fournit des informations volumineuses sur l'organe, la présence de calculs et leur localisation. Une grande précision de la procédure est obtenue en mettant en évidence les vaisseaux et les conduits, en introduisant un agent de contraste. Par conséquent, il existe des contre-indications pour sa mise en œuvre: grossesse, diabète, insuffisance rénale fonctionnelle. Après l'introduction du contraste, le patient est placé sur une surface mobile spécifique et placé à l'intérieur de l'appareil. Pendant la procédure, prenez des photos de la zone examinée. La TDM dans les calculs rénaux est utilisée comme méthode de diagnostic et comme moyen de contrôler la progression de l'opération.

IRM (imagerie par résonance magnétique)

L'IRM de la lithiase urinaire est utilisée, en tant que méthode de diagnostic unique et avec un diagnostic déjà établi, pour confirmer l'exactitude du traitement choisi. La précision de l'IRM détermine l'utilisation d'impulsions radiofréquences et d'un champ magnétique. En conséquence, la photo montre une image détaillée et agrandie de l'organe étudié. L'IRM du rein est divisé en deux manières:

  • Avec contraste Augmente la précision de l'image. Mais il existe une possibilité de développement de complications sous forme de fibrose, il est donc prescrit en cas de suspicion de tumeur maligne.
  • Sans contraste. Cette méthode est utilisée le plus souvent. Il est inoffensif pour les patients et donne une image tridimensionnelle précise du rein. Les calculs de grande taille clairement visibles qui bloquent l'écoulement de l'urine provoquent un élargissement visible de l'uretère.

Il est important de comprendre! Les calculs rénaux ne sont pas visibles en IRM.

Diagnostic différentiel des calculs rénaux

Les méthodes de diagnostic décrites ci-dessus déterminent la présence d'une pierre dans le rein, sans distinction aucune. En règle générale, la lithiase urinaire ne nécessite pas de différenciation par rapport aux autres maladies. Le seul cas où un diagnostic différentiel peut être nécessaire est une colique rénale aiguë. Dans ce cas, il est important de différencier les coliques des attaques d'appendicite, de cholécystite, de pancréatite et même d'ulcères perforés.

Le diagnostic correct repose sur la connaissance des symptômes cliniques de ces pathologies permettant de différencier les coliques néphrétiques. L'attention est focalisée sur le lieu de concentration de la douleur, les troubles de la miction, les modifications des caractéristiques physiques de l'urine. Il existe des pathologies des organes pelviens et de la cavité abdominale, dont les symptômes ressemblent aux signes de la lithiase urinaire. Une collecte minutieuse de l'anamnèse, des tests de laboratoire vous permettent de poser le diagnostic correct et de prescrire le traitement approprié.

Médecin de famille

Quelles sont les calculs rénaux: La composition chimique des calculs dans l'urithiase

La composition des pierres et les causes de leur formation

La plupart des calculs rénaux sont composés de calcium (75% - 80%), plus précisément de sels de calcium de certains acides (oxalic-oxls, urinaires-urates, phosphoriques-phosphates, etc.). Le calcium est l'un des minéraux les plus importants de l'organisme. Il participe à la structure des os et des dents, au travail du muscle cardiaque et des intestins.

Les pierres d'oxalate sont le type de pierre le plus commun (environ 80%). Auparavant, on croyait que la consommation d'aliments riches en calcium contribuait à la formation de calculs d'oxalate, mais aujourd'hui, l'inverse est confirmé: les calculs d'oxalates se forment avec un manque de calcium dans le corps. Cela est dû au fait que le calcium lie les sels de l'acide oxalique dans la kshechnik.

Des études modernes ont montré que lorsque la quantité de calcium dans l'intestin est réduite, plus d'oxalate pénètre dans le corps et le risque de formation de calculs est donc plus grand. C'est pourquoi lorsque l'urolithiase n'est pas recommandée, une alimentation pauvre en calcium. L'apport en calcium dans le corps doit être suffisant, il suffit de veiller à sa complète absorption.

Il est important de se rappeler que le calcium n'est absorbé qu'en présence de vitamine D, présente dans de nombreuses huiles de poisson. Cela ne signifie pas que vous devez boire de l'huile de poisson avec des cuillères, il suffit de manger du poisson gras. Il n’est pas nécessaire de prendre des capsules de vitamine D, car un excès de vitamine D n’est pas moins dangereux qu’une carence. Un excès de vitamines D et C augmente le risque de formation d'oxalates. Dans des conditions normales, la vitamine D est formée dans le corps par les rayons ultraviolets et est stockée dans le foie pendant la période hivernale. La vitamine C n'est pas synthétisée par le corps humain, mais il ne vaut toujours pas la peine de la prendre en comprimés, du moins sans ordonnance d'un médecin. Ascorbinka à l'aspect inoffensif peut causer des dommages graves à la santé, en particulier lorsqu'il est sujet à la formation de calculs.

Le risque de formation de calculs augmente avec la déshydratation, car les sels de calcium cristallisent facilement avec l'augmentation de la densité de l'urine. L'eau s'évaporant à travers la peau, les habitants des régions chaudes sont donc plus exposés à la lithiase urinaire que les habitants des climats tempérés. La déshydratation chronique due à la chaleur, aux vomissements sévères, à la diarrhée, à la prise de laxatifs et de diurétiques ne peut être compensée que par une hydratation. Les personnes souffrant de lithiase urinaire, il est recommandé d'augmenter la diurèse à la quantité de 2 litres d'urine par jour. Boire 2 à 3 litres d'eau par jour peut réduire de 90% le risque de récidive de calculs rénaux.

Si la composition chimique des calculs comprend du calcium ou une combinaison de calcium et d'oxalate, ces calculs sont clairement visibles sur la radiographie et sont appelés rayons X positifs. Il est à noter que les calculs d'oxalate de calcium sont les plus difficiles, ils sont très difficiles à dissoudre. Ces pierres sont denses, noires et grises, avec une surface piquante. Ils endommagent facilement la membrane muqueuse, ce qui provoque la coloration du pigment sanguin brun foncé ou noir.

Les calculs d'acide urique - les urates - ne sont pas visibles sur la radiographie et sont appelés négatives aux rayons X; ils sont assez bien dissous par des médicaments alcalinisants urinaires tels que Blamaren.

Les calculs urinaires se retrouvent dans 5 à 15% des cas, le plus souvent chez les personnes souffrant de goutte. Les urates se forment lorsqu’une concentration élevée de sels d’acide urique dans l’urine (par exemple, avec un faible volume et une densité élevée) et une réaction acide (inférieure à 5,5) de l’urine. Des taux élevés d'urate sont également observés chez les patients atteints de certains types de cancer et après la chimiothérapie des tumeurs. En outre, chez les personnes présentant des troubles de la fonction intestinale, la diarrhée montre une diminution de l’acidité de l’urine et une diminution de son volume. Tout cela contribue à la formation de calculs d'urate. Les urates sont généralement de couleur jaune brique, avec une surface lisse et une consistance solide.

Il convient de noter que la limitation de la consommation de protéines animales peut réduire considérablement la quantité d'acide urique dans le corps. Ainsi, en abandonnant la consommation régulière de viande, en particulier le soir, vous pouvez éviter la formation de calculs d’urate et même parvenir à leur disparition complète. Ce n’est pas pour rien que les Urats sont appelées «pierres du bien-être», car les gens des classes supérieures, sujets à la gourmandise et aux libations, ont toujours souffert de la goutte et de la lithiase à l’urate.

Le traitement des calculs d'urate avec une forme non compliquée de la maladie diffère quelque peu du traitement avec d'autres types de calculs. Habituellement, une bonne charge en eau et une augmentation du pH de l'urine (alcalinisation) suffisent à dissoudre ces calculs. Par conséquent, aucune autre intervention invasive n'est généralement requise. Avec un maintien long et stable du pH de l'urine dans la plage de 6,2 à 6,8, la formation de calculs s'arrête et les calculs existants se dissolvent simplement. Évitez l’alcalinisation prolongée de l’urine au-dessus de 7 car, dans ce cas, des phosphates ou des struvites peuvent commencer à se former.

Les calculs de struvite sont généralement constitués de magnésium, de phosphate d'ammonium et de carbonate de calcium. Ils sont formés par la dégradation de l'urée à l'aide d'une enzyme spéciale, l'uréase, sécrétée par les bactéries. Les calculs de struvite sont également appelés «infectieux», car leur formation est associée à une infection des voies urinaires, qui survient généralement en raison de la stagnation de l'urine et du développement de bactéries dans celle-ci. Les bactéries les plus courantes qui causent les struvites sont Proteus et Klebsiella, qui entrent habituellement dans les voies urinaires par les intestins avec une mauvaise hygiène personnelle. L'alcali est nécessaire à la formation de calculs de struvite. Les struvites se caractérisent par une croissance rapide sur plusieurs semaines et peuvent occuper une assez grande surface du rein (la pierre corallienne). Malgré l'utilisation répandue d'antibiotiques puissants, des calculs de struvite sont souvent trouvés.

Habituellement, les calculs de struvite ne dérangent pas beaucoup le patient. Le diagnostic de calculs de struvite est basé sur la détection de cristaux de diamant hexagonaux dans l'urine. Cependant, les calculs de struvite sont caractérisés par des complications infectieuses telles que la septicémie ou l'insuffisance rénale aiguë. De plus, une ride des reins peut survenir pendant une infection à long terme. Il convient de noter que la pharmacothérapie est inefficace avec des calculs de struvite. Un traitement efficace est la lithotripsie. Une lithotomie percutanée est indiquée pour les calculs coralliens. Parfois, une combinaison de ces deux méthodes est requise. Pour les très grosses pierres, une opération ouverte est indiquée. Dans le même temps, si tous les fragments de pierre de struvite sont retirés, le risque de non-rechute est de 90% dans les 3 ans. Cependant, si même les plus petits fragments de pierre restaient dans le rein, la possibilité de formation de re-formation de pierre est très élevée.

Les calculs de cystine sont relativement rares comparés aux autres types de calculs rénaux. La raison de leur formation est une maladie métabolique héréditaire rare - la cystinurie. Une autre caractéristique de ces pierres est qu'elles se produisent chez les enfants et à un jeune âge. La transplantation rénale est le seul moyen de remédier à cette pathologie.

Les calculs de cystine sont composés de cystine, un composé soufré d'acide aminé. Ils sont de couleur blanc jaunâtre, arrondis, de consistance molle, avec une surface lisse. En règle générale, les acides aminés pénètrent facilement dans l'urine par les reins, mais normalement, une fois filtrés, ils sont immédiatement absorbés, c'est-à-dire réabsorbés. Dans la cystinurie, il existe un défaut génique dans lequel le rein ne peut pas aspirer cet acide aminé. Les molécules de cystine sont peu solubles dans l'urine et se cristallisent donc pour former des calculs de cystine.

Les manifestations de la lithiase urinaire dans les calculs de cystine dans les reins sont généralement les mêmes que dans les autres calculs, mais il est caractéristique de la lithiase à cystine que la douleur persiste même après le soulagement du syndrome douloureux. Une simple radiographie peut ne pas les révéler. Dans ce cas, on utilise une urographie ou un scanner excréteur par voie intraveineuse. En outre, le diagnostic repose sur les données d'urine: dans la cystinurie, on trouve des cristaux hexagonaux dans l'urine, ainsi qu'une grande quantité de cystine.

Dans le traitement des calculs de cystine, l'alcalinisation de l'urine est utilisée, car ils se dissolvent mieux dans cet environnement. Pour cela, les citrates ou les bicarbonates sont couramment utilisés. De plus, une réduction de l'apport en sodium est recommandée.

L'inefficacité du traitement conventionnel des calculs de cystine, qui se trouve dans le régime hydrique et l'alcalinisation de l'urine, fait appel à des médicaments empêchant la conversion de la cystéine en cystine - pennicylamine, thiopronine et captopril. La pénicylamine est la plus disponible, mais elle se caractérise par des complications. La tipronine est plus efficace et présente moins de complications, mais ce médicament n’est pas disponible partout. Le captopril se distingue également par un nombre moins élevé d'effets secondaires, mais également par la plus faible efficacité de ces trois médicaments.

Avec l'inefficacité du traitement conservateur, on utilise généralement la lithotripsie. Toutefois, cette procédure n’étant pas toujours efficace, en particulier lorsque la taille de la pierre est supérieure à 1,5 cm, une intervention invasive (endoscopique) est souvent nécessaire. En outre, s’il est possible de détruire la pierre, les parties restantes peuvent être dissoutes directement en introduisant de la pénicillamine dans les reins.

Le résultat du traitement des calculs de cystine est inefficace. Ils sont difficiles à traiter et dérangent généralement les patients tout au long de leur vie. Habituellement, avec un traitement conservateur, le patient présente 1 à 2 crises de colique rénale au cours d'une année.

Les pierres de phosphate contiennent des sels de calcium d'acide phosphorique. Leur surface est lisse ou légèrement rugueuse, la forme est diverse, la consistance est douce. Ils sont de couleur blanche ou gris clair, se forment dans une urine alcaline, se développent rapidement, facilement écrasés.

Les pierres de carbonate sont formées à partir de sels de calcium d'acide carbonique. Ils sont blancs, avec une surface lisse, douce, de forme différente.

Les calculs protéiniques se forment principalement à partir de fibrine mélangée à des sels et à des bactéries. Ils sont petits, plats, doux et blancs.

Les calculs de cholestérol, composés de cholestérol, sont très rares dans les reins. Ils sont noirs, doux, faciles à émietter.

Composition chimique commune:

  • oxalate de calcium (73%)
  • phosphate de calcium (8%)
  • calculs d'acide urique - urates (urate d'ammonium, urate de sodium), (7%)

Composition chimique rare:

  • struvites (phosphate d'ammonium)
  • calculs de cystine (1%, légèrement transparent aux rayons X)
  • les carbonates
  • phosphate diammonique de calcium
  • phosphate de magnésie
  • xanthine

Pierres négatives aux rayons x

La radiographie occupe une place prépondérante dans la reconnaissance des calculs rénaux et de l'uretère. La méthode la plus courante est une urographie de contrôle. " Avec son aide, vous pouvez déterminer la taille et la forme de la pierre, ainsi que sa localisation approximative.

L’urogramme d’enquête doit couvrir toute la région rénale

et des voies urinaires des deux côtés. Toutes les pierres ne donnent pas une ombre sur l'image d'ensemble. La composition chimique des pierres, leur taille et leur localisation sont extrêmement diverses. Les salades et les phosphates contiennent des éléments de masse atomique importante et donnent une ombre intense. Dans 10% des cas, les pierres de l’image radiographique panoramique sont visibles (pierres d’urate, de cystine et de xanthine), leur densité par rapport aux rayons X étant proche de celle des rayons X. densité des tissus mous (calculs négatifs aux rayons X). Avec les anomalies du tractus urinaire, l'ombre du calcul dans l'image globale peut être détectée en dehors de la localisation normale des reins et des uretères.

Il faut garder à l'esprit que l'ombre suspecte sur le calcul du rein ou de l'uretère peut appartenir à un corps étranger, à un ganglion lymphatique calcifié, à une pierre de vésicule biliaire, etc. Dans la projection du petit bassin, des ombres arrondies sont souvent visibles - 1 / une volubilité ressemblant à une pierre. la fonction est correctement arrondie, les contours sont nets et l'illumination au centre. Sur la base d'une analyse urographique, ils diagnostiquent les calculs rénaux de type corail, qui sont une impression du système de placage cupule-pelvis et donnent une ombre dense au niveau de la projection des reins (Fig. 1G), à l'exception des calculs négatifs aux rayons X. Chez les enfants, en particulier les plus jeunes, il n’est pas toujours possible d’obtenir des radiographies de bonne qualité en raison de la flatulence prononcée et d’un comportement agité au cours de l’exécution de l’étude.

Après une vue d'ensemble du tractus urinaire, il est impératif de produire une dégénérescence microscopique. Selon ses données, il est possible d'établir si l'ombre, vue dans l'image d'ensemble, appartient aux voies urinaires. L’urographie excrétrice permet d’identifier les enfants anatomo-fonctionnels, les types de pelvis de type plus petit (intrarénal ou extrarénal) et la localisation du tartre (dans le pelvis, le calice ou l’urètre). Dans les cas où la pierre perturbe l'écoulement de l'urine sur les urogrammes excréteurs, des modifications du système pyeo-pelvien (hydrocalycose, pyeloectasia) sont détectées. Habituellement, sur les images, vous pouvez voir l’ombre du calcul sur le fond de l’agent de contraste pour rayons X (Fig. 99). Si la pierre est obstruée par l'uretère, la substance radio-opaque est située au-dessus de la pierre de l'uretère non expansé, comme si elle "pointait" vers la pierre. Avec une pierre négative aux rayons X, un défaut de remplissage correspondant à un calcul apparaît sur le fond d'un agent de contraste pour rayons X. L'urographie excrétrice fournit généralement une image complète de la capacité fonctionnelle du rein, mais après une attaque de colique rénale, le rein est en mode blocage et ne fonctionne pas temporairement. Je rends des méthodes de recherche isotopiques. Ils permettent d’établir que, dans la plupart des cas, le rein «muet» obstrué conserve sa capacité fonctionnelle et qu’il n’ya pas de modifications irréversibles de l’appareil __.

Tests de laboratoire

La première étape de l'étude après l'examen du patient sera des tests de laboratoire. Leurs résultats révèlent au médecin des informations sur le travail fonctionnel des reins, déterminent la présence d'un processus pathologique. Les méthodes de laboratoire sont sûres et extrêmement précises. Le résultat peut être obtenu dans un délai assez court.

Retour à la table des matières

Analyse d'urine

L'un des premiers patients présentant une suspicion d'insuffisance rénale est un échantillon d'urine. Il ne nécessite pas de préparation préalable, les investissements en espèces. Grâce à ses résultats, vous pouvez immédiatement en apprendre davantage sur le problème dans le travail des reins. Le patient doit réussir:

  • analyse d'urine du matin;
  • analyse de l'urine quotidienne.

L'indicateur principal - les globules rouges dans l'urine. Des taux élevés de globules rouges accompagnent non seulement la lithiase urinaire. Mais le médecin, après avoir étudié l’histoire de la maladie et l’avoir comparée aux résultats de l’analyse, établira facilement le diagnostic voulu. En plus des globules rouges, des cristaux de sel, des protéines et des bactéries sont détectés dans l'urine. Avec les calculs rénaux, leur nombre sera surestimé. L'étude de la composition chimique des sels vous renseignera sur le type de pierre.

Retour à la table des matières

Tests sanguins

Le plus souvent, une numération globulaire complète chez les patients montre des résultats normaux, mais il est nécessaire de la prendre. Dans la période d'exacerbation, on observe une augmentation des leucocytes. Leur rapport de pourcentage se déplace vers la gauche et indique le développement du processus inflammatoire. De plus, faites attention au changement de l'ESR et à la manifestation de l'anémie. Selon ces indicateurs, il est possible de conclure que les reins sont altérés.

Retour à la table des matières

Analyse chimique des pierres

L'analyse chimique des calculs rénaux est un point important de l'examen des patients. Selon les informations sur la composition du calcul rénal, on peut retracer l'historique du développement de la maladie: un trouble métabolique, un processus inflammatoire et même des modifications de la structure chimique des médicaments dans les tissus du corps. L'analyse chimique ne peut être effectuée que dans un laboratoire spécial.

Calcul rénal - sédiment qui ne se dissout pas. Plus souvent, les dépôts forment des sels minéraux: phosphates, oxalates, urates, cystine. Les dépôts peuvent se déposer non seulement dans les reins, mais également dans n’importe quelle partie du système urinaire. La taille de la pierre varie de 1 mm à plusieurs centimètres. Les oxalates et les urates sont bien suivis aux rayons X.

La structure, les contours de la pierre et des voies urinaires, leur forme peuvent être tracés à l'aide d'une urographie de synthèse.

Retour à la table des matières

Diagnostics instrumentaux

Méthodes de diagnostic par rayons X

Radiographie panoramique

Le diagnostic de la lithiase urinaire est basé sur l'historique de la maladie, les troubles physiologiques, les calculs avec l'urine. Informations importantes que les médecins reçoivent à l’aide d’études radiologiques. Visibles sur les calculs radiologiques de plus de 3 mm, constitués d'oxalates. Les pierres d'une composition différente sont difficiles à identifier, elles ne permettent pas aux rayons X de passer. Les ombres sur les images de révision ne sont pas visibles.

C'est l'étude habituelle du rein avec les rayons X. Les agents de contraste ne s'appliquent pas. La préparation aux rayons X n’est pas nécessaire, elle est donc utilisée en cas d’urgence. Parfois, les résultats sont inexacts, il est donc recommandé de nettoyer les intestins avant l'examen.

Retour à la table des matières

Urographie excrétoire

Le diagnostic des calculs rénaux est réalisé à l'aide d'une radiographie de contrôle, avec administration intraveineuse d'un agent de contraste. Une fois dans le corps, le contraste est excrété au bout d'un moment par les reins, ce qui permet d'identifier clairement les calculs, de déterminer la présence de pathologies et de contrôler le fonctionnement des reins. Ce type d'urographie nécessite plus que la préparation de l'intestin. Assurez-vous d'analyser ce qui détermine la réaction allergique à un agent de contraste.

Retour à la table des matières

Pyélographie rétrograde

Cette méthode montrera une image claire de l'état anatomique du rein et des voies urinaires. La méthode est réalisée en utilisant une cationisation tsitoskop. À travers le cathéter introduit dans le rein, un fluide de contraste est introduit progressivement sous une pression faible. Après l'introduction du contraste et l'extraction du cathéter, prenez une photo. En utilisant cette méthode, vous pouvez obtenir une image claire du pelvis rénal et de toute la longueur de l'uretère.

Retour à la table des matières

Examen angiographique des reins

L'angiographie est une méthode d'étude des artères rénales. Après avoir appliqué un produit de contraste à l'aide d'un cathéter dans les vaisseaux artériels, l'image est fixée à l'aide de rayons X. L'angiographie indiquera des pathologies possibles du flux sanguin, de l'état du réseau vasculaire, du rétrécissement, des spasmes. Les résultats de la méthode sont extrêmement précis.

L'angiographie des reins n'est pas la méthode de recherche principale, elle est utilisée dans le complexe comme examen complémentaire.

Retour à la table des matières

Ultrasons (ultrasons)

L'échographie des reins est une méthode peu coûteuse et efficace. Une échographie des reins révélera:

  • la présence de pierres;
  • la quantité d'inclusions;
  • quantité
  • paramètres dimensionnels du rein;
  • sable dans les reins;
  • troubles pathologiques dans le corps.

Une caractéristique distinctive est que les diagnostics par ultrasons peuvent détecter de petites pierres avec du sable, une pierre dans l'uretère, et même des inclusions qui ne sont pas visibles sur les rayons X. Il n'y a pas de contre-indications pour la procédure. Il faudra un peu de préparation sous forme de nutrition diététique et avant l’examen, vous devrez boire environ 2 litres d’eau (cela remplira la vessie de liquide).

Le médecin examine la zone avec un gel et lui envoie un manipulateur (le patient est couché sur le dos ou sur un des côtés). À l’aide d’un manipulateur spécial, une image est affichée sur l’écran du moniteur et le médecin voit l’état des organes, peut mesurer leur taille, déterminer les calculs et le lieu de leur concentration. Le résultat est imprimé sur un formulaire séparé ou écrit.

Si les calculs rénaux ne sont pas visibles à l'échographie, il est possible de les diagnostiquer par le chevauchement caractéristique du canal urinaire. Cela se traduit par des modifications visibles du tractus urinaire: sur le site de l'obstruction, la dilatation du canal est visible, après quoi un rétrécissement notable est observé. Si nécessaire, les experts utilisent des méthodes d’examen supplémentaires pour confirmer le diagnostic allégué.

Retour à la table des matières

Diagnostic radionucléide

Les méthodes de diagnostic des radionucléides sont utilisées pour détecter des pathologies néphrologiques. Il est utilisé pour déterminer la pathologie au stade initial de développement. La méthode repose sur l'introduction dans le corps de substances radioactives autorisées dans un cas particulier et la fixation ultérieure de leur rayonnement. La méthode par laquelle on surveille le bon fonctionnement des reins s'appelle la radiorénographie.

Après l’introduction d’un radionucléide, l’appareil surveille la courbe de passage d’une substance à partir du moment où elle entre dans le rein pour l’éliminer complètement. Il est possible de déterminer la présence de pierres en remontant la courbe: à la place du calcul, la courbe ne diminue pas. La méthode est sûre. Les doses de substances radioactives sont faibles et la durée de leur activité est faible.

Retour à la table des matières

CT (tomodensitométrie)

La tomodensitométrie des reins obtenue par traitement informatique des zones radiographiées à travers la radiographie fournit des informations volumineuses sur l'organe, la présence de calculs et leur localisation. Une grande précision de la procédure est obtenue en mettant en évidence les vaisseaux et les conduits, en introduisant un agent de contraste. Par conséquent, il existe des contre-indications pour sa mise en œuvre: grossesse, diabète, insuffisance rénale fonctionnelle. Après l'introduction du contraste, le patient est placé sur une surface mobile spécifique et placé à l'intérieur de l'appareil. Pendant la procédure, prenez des photos de la zone examinée. La TDM dans les calculs rénaux est utilisée comme méthode de diagnostic et comme moyen de contrôler la progression de l'opération.

Retour à la table des matières

IRM (imagerie par résonance magnétique)

L'IRM de la lithiase urinaire est utilisée, en tant que méthode de diagnostic unique et avec un diagnostic déjà établi, pour confirmer l'exactitude du traitement choisi. La précision de l'IRM détermine l'utilisation d'impulsions radiofréquences et d'un champ magnétique. En conséquence, la photo montre une image détaillée et agrandie de l'organe étudié. L'IRM du rein est divisé en deux manières:

  • Avec contraste Augmente la précision de l'image. Mais il existe une possibilité de développement de complications sous forme de fibrose, il est donc prescrit en cas de suspicion de tumeur maligne.
  • Sans contraste. Cette méthode est utilisée le plus souvent. Il est inoffensif pour les patients et donne une image tridimensionnelle précise du rein. Les calculs de grande taille clairement visibles qui bloquent l'écoulement de l'urine provoquent un élargissement visible de l'uretère.

Il est important de comprendre! Les calculs rénaux ne sont pas visibles en IRM.

Retour à la table des matières

Diagnostic différentiel des calculs rénaux

Les méthodes de diagnostic décrites ci-dessus déterminent la présence d'une pierre dans le rein, sans distinction aucune. En règle générale, la lithiase urinaire ne nécessite pas de différenciation par rapport aux autres maladies. Le seul cas où un diagnostic différentiel peut être nécessaire est une colique rénale aiguë. Dans ce cas, il est important de différencier les coliques des attaques d'appendicite, de cholécystite, de pancréatite et même d'ulcères perforés.

Le diagnostic correct repose sur la connaissance des symptômes cliniques de ces pathologies permettant de différencier les coliques néphrétiques. L'attention est focalisée sur le lieu de concentration de la douleur, les troubles de la miction, les modifications des caractéristiques physiques de l'urine. Il existe des pathologies des organes pelviens et de la cavité abdominale, dont les symptômes ressemblent aux signes de la lithiase urinaire. Une collecte minutieuse de l'anamnèse, des tests de laboratoire vous permettent de poser le diagnostic correct et de prescrire le traitement approprié.

Dans la section sur la question Petites calculs rénaux. Quels sont les moyens efficaces de diagnostiquer? La meilleure réponse donnée par l'auteur, Andrei Semenchenko, est de passer des tests, de subir une échographie et une urographie excrétrice. Un agent de contraste est injecté dans la veine, qui est sécrétée par les reins, et une série de radiographies est réalisée. La méthode permet d'évaluer l'ensemble de l'anatomie du système urogénital, afin de détecter des calculs dans toutes les parties du système urogénital. Cependant, il y a soi-disant. Pierres négatives aux rayons X qui passent les rayons X à travers elles-mêmes et ne sont donc pas visibles dans les images.
Vous devez savoir quels calculs rénaux sont des oxalates, des phosphates ou des urates.
L'excès de phosphate provoque la goutte. Si des phosphates sont présents dans l'urine, vous devez oublier les produits laitiers et «pousser» la viande, le poisson et la farine.
L'excès d'oxalate «imprègne» les muscles et les rend sujets aux spasmes. Limitez l'utilisation de légumes verts comme l'oseille, les épinards, le persil, les betteraves, les tomates, les radis et les carottes, les haricots, les lentilles, les groseilles à maquereau, les canneberges et les groseilles rouges, le thé fort, le café et l'acide ascorbique. Buvez une tisane pendant un mois, puis faites une pause de deux semaines, puis recommencez. Thé: 1 cuillère à soupe l soie de maïs, feuilles de busserole, gryzhnika et mélange aviaire d'oiseaux de montagne. 1 cuillère à soupe l recueillir sur 1 tasse d'eau bouillante, insister 45 minutes., filtrer, boire au quart du verre 4 p. un jour une heure après les repas.
Avec un excès d’urates, le rejet du foie et d’autres produits dérivés, des bouillons de viande et de la viande frite, ainsi que des champignons, des conserves, des muffins, du chocolat, du café et des glaces.
Il existe une telle tisane "Kamnelomka" (lien...). Quand une personne en boit, les pierres se dissolvent progressivement, de sorte que se débarrasser des pierres est lisse et sans douleur. De plus, la dissolution se produit plus rapidement si vous buvez du thé en portant la matrice d'information (lien...). Mais le plus important, c’est que la matrice d’information donne un excellent résultat en présence de kystes, ils se dissolvent et disparaissent tout simplement, et dans un délai relativement bref.
Quelles méthodes de traitement à la maison peuvent également conseiller, écrivent

Selon la composition des calculs urinaires et de la cristallurie, un régime alimentaire approprié et des préparations corrigeant le pH de l'urine sont prescrits.

Fig. 8.23. Néphroscopie et Néphrolithotripsie

Urolithiase d'acide urique (uraturia). Les patients atteints de luria cristallin d’urate doivent exclure du régime les aliments riches en bases de purine et en nucléoprotéines (foie, reins, cerveau, caviar de poisson). Lorsque l'hyperuricémie limite la consommation d'alcool, il est recommandé de prendre des aliments contenant de grandes quantités de fibres et d'agrumes. Parmi les boissons recommandées eau minérale hydrocarbonée, jus de pomme dilué. Les grains de café (jusqu'à deux tasses par jour) et le thé noir (jusqu'à deux tasses par jour) sont limités. Le niveau de concentration en ions hydrogène dans l’urine doit être maintenu avant la

Affaires pH 6-6,5 en raison du régime lacto-lacté et de l'introduction d'alcalis dans le corps. On prescrit au patient 0,5 mmol d'alcali par 1 kg de poids sous forme de NaHCO3 ou un mélange de citrate de potassium et d'acide citrique (5 à 6 doses par jour). Les mélanges de citrate sont absorbés plus lentement dans l'intestin et, par conséquent, sont plus longtemps excrétés dans l'urine. Ils prescrivent l'urolit-U, la magurlite et le blemen, qui contiennent des granules d'alcalins, un indicateur de pH et une échelle de comparaison avec la détermination du pH de l'urine. La présence d'hyperuricémie chez un patient présentant une cristallurie d'urate est une indication de l'utilisation de l'allopurinol, qui bloque la transition de l'hypoxanthine en xanthine et en acide urique. Le traitement commence par 200-300 mg / jour, la dose peut être augmentée à 600 mg / jour.

Fig. 8.24. Radiographie révisée du rein avec néphrolithotripsie par ultrasons par contact percutané

Oxolate urolithiase (oxalurie). Limiter la consommation de produits contenant de l'acide oxalique et du calcium (épinards, laitue, rhubarbe, oseille, tomates, oignons, carottes, betteraves, céleri, persil, asperges, café, cacao, thé fort, chicorée, lait, fromage cottage, fraises, groseilles à maquereau, rouge groseilles, prunes, canneberges, etc.). La viande, le poisson bouilli, le pain de seigle et de blé, les pommes de terre bouillies, les poires, les pommes, les melons, les cornets, les coings, les pêches, les abricots, les jus de fruits et de baies, la couleur et le chou blanc, les navets, les concombres sont introduits dans l'alimentation. Le traitement de l'oxalurie consiste à limiter l'administration d'oxalate exogène à l'organisme, à corriger les troubles dysmétaboliques et à restaurer l'activité inhibitrice de la cristalline de l'urine. Le calcium, la vitamine D, l'acide ascorbique, l'alpha-tocophérol, la nicotinamide, l'unithiol et le rétinol sont prescrits. Lorsque la fonction hypersécrétoire de l'estomac, le rétinol est utilisé simultanément avec de l'oxyde de magnésium, 0,5 g trois fois par jour.

Calculs rénaux

Selon des indicateurs médicaux dans le domaine de l'urologie, l'une des maladies urologiques les plus courantes est l'urolithiase - l'urolithiase.

L'une des formes de cette maladie est le développement de joints (concrétions) dans le système urinaire - dans les reins. Cette pathologie s'appelle la néphrolithiase. La formation et la croissance de calculs peuvent être causées par divers facteurs, allant de la prédisposition congénitale à l’abus d’alcool et à l’immobilité.

À propos d'un phénomène tel que les calculs rénaux, connu dans l'Antiquité. Selon les données obtenues lors des fouilles, cette pathologie aurait été découverte chez des momies égyptiennes.

Néphrolithiase, vous êtes à risque

Dans cet article, nous allons révéler les causes des calculs, et examiner les premières manifestations de la maladie, les méthodes de détermination et le comportement à adopter en cas de triste diagnostic.

Que signifie "calculs rénaux"?

Calculs rénaux à l'échographie, photo. Calcinateur hyperéchogène dense visible dans le pelvis rénal avec ombre acus.

Les reins sont un organe couplé bigéminal qui filtre et élimine les produits métaboliques du corps. En cas d'exposition à des conditions négatives externes, une violation de l'activité de l'organe peut survenir, raison pour laquelle les sels dissous dans l'urine se cristallisent et adhèrent aux parois des cupules rénales (bassin). Au fil du temps, ces dépôts se transforment en pierres - des formations ressemblant à des pierres.

La maladie se manifeste rapidement et intensément.

  • Les douleurs coupantes au niveau de l'abdomen, du bas du dos et des organes internes peuvent parfois entraîner une perte de conscience.
  • Chez les hommes et les femmes, les symptômes sont presque les mêmes, ils ne peuvent pas être confondus avec une autre maladie.
  • Nausées, réflexes de vomissements, températures élevées, douleurs vives à la coupure dans l'abdomen sont des manifestations caractéristiques de la pathologie.

Pourquoi les calculs rénaux apparaissent-ils?

Diverses hypothèses expliquent la formation de calculs dans les organes internes. Aucun d'entre eux ne peut être appelé le plus précis et vrai.

Les experts identifient deux facteurs de stress qui contribuent à la formation de calculs:

En d'autres termes, les principaux catalyseurs provoquant un déséquilibre du système rénal et la formation de calculs sont:

  • apport d'eau insuffisant (idéalement, la quantité de liquide recommandée devrait être supérieure à 2 litres par jour);
  • inactivité, travail sédentaire, manque d'activité physique;
  • consommation de café et de produits contenant de la caféine en grandes quantités: de tels aliments augmentent la quantité de substances formant des calculs (le calcium, par exemple) dans l'urine;
  • maladies infectieuses des organes urinaires;
  • surpoids;
  • eau dure et autres

Une variété de types de calculs rénaux. Description

Avant de commencer le traitement de la lithiase urinaire, vous devez connaître les différents types de calculs qui se forment. En aucun cas, vous ne pouvez diagnostiquer et éliminer la pathologie de manière indépendante. Le contenu chimique des pierres est déterminé uniquement par un examen médical. La pierre est une formation dense d'un composé de matières organiques et de minéraux.

En aucun cas, vous ne pouvez diagnostiquer et éliminer la pathologie de manière indépendante.

Le type de calculs rénaux dépend de leur composition chimique. Considérez plus:

La teneur élevée en sels d'acide oxalique dans le corps avec un apport en calcium insuffisant peut induire le développement de joints solides noir-gris. Si ces formations ne sont pas identifiées à temps, la pathologie prend la forme d'une pierre dure à structure épineuse. Il s’agit d’une pierre d’oxalate qui peut être détectée par rayons X. Le retirer du corps n'est possible que par une intervention chirurgicale.

Calculs rénaux sur la radiographie, photo. En radiographie, vous pouvez les confondre avec les calculs de la vésicule biliaire. Pour répondre à cette question, vous devez effectuer un scanner ou une échographie.

La déshydratation à long terme du corps entraîne le fait que le volume de l'urine diminue et que son acidité diminue. Ce phénomène est observé chez les résidents de pays à climat particulièrement chaud, ainsi que chez les patients ayant subi une chimiothérapie ou atteints de certains types de cancer. Si vous ne chargez pas abondamment le corps avec de l’eau, cela peut contribuer à la formation de calculs d’urate. L'analyse de l'urine et du sang au stade précoce de la maladie aidera à prévenir le développement ultérieur de calculs.

Les calculs de struvite sont considérés comme l’un des types de calculs les plus dangereux en raison de leur croissance rapide, ce qui peut conduire à des calculs plus complexes et difficiles à développer - les sous-espèces de coraux épineux. Les calculs de struvite commencent en cas d'infection des uretères. L'augmentation du contenu de l'enzyme uréase dans l'urine entraîne la scission et la cristallisation de sels qui ressemblent à des «couvertures de cercueil» (les cristaux peuvent être détectés à l'aide du test d'urine). Pour éliminer les dépôts formés, la méthode opérationnelle ESWL - Litrotrypsy est appliquée. Afin d'éviter la récurrence de la maladie, le patient doit être surveillé même après la chirurgie.

Les personnes qui présentent une pathologie des reins ou des cas de ce genre sont prédisposés à la maladie, la néphrolithiase. Une anomalie génétique peut empêcher l’acide aminé (la cystine) de se dissoudre dans l’urine, formant ainsi des formations cristallines. À mesure que ces formes grandissent et se combinent, la croissance et le développement de la pierre à cystine commencent. Selon la texture, la pierre jaune-blanche est douce, lisse et arrondie. Il est difficile à détecter par rayons X. Par conséquent, un scanner de l'organe et une urographie intraveineuse sont plus appropriés ici. Les cristaux de molécules de cystine peuvent être détectés grâce à l'analyse de l'urine. Malheureusement, même l'élimination complète des dépôts denses ne permettra pas de soulager les coliques néphrétiques ultérieures.

Exemples de norme (sur la radiographie à gauche) et de pathologie (à droite) en urographie excrétrice.

Le numéro 1 à gauche montre les cupules contrastées, le numéro 2 - le pelvis rénal, 3 - les uretères. À droite, les flèches bleues indiquent les tasses fortement élargies. Faites attention au manque de contraste du bassin et de l'uretère rénaux - ce sont tous des signes de lithiase urinaire. Dans ce cas, la situation est grave - pour décrire les cupules expansées, vous devez utiliser le terme "calicectasis" (du latin. "Calyx" - cupule rénale et "-ectasia" - extension). Le terme "hydronéphrose" est utilisé dans les affections chroniques existantes associées à une augmentation de la pression dans les voies urinaires; Contrairement à la calicoectasie, des modifications atrophiques du parenchyme rénal sont détectées dans l'hydronéphrose.

Exemples de conditions pouvant réduire la fiabilité de la recherche. Urogramme excréteur.

A gauche, une expansion significative du système abdominal rénal est détectée. Une vessie remplie d'urine contrastée est clairement visible. Notez les entrailles gonflées par le gaz qui masquent le rein droit. À droite, les flèches indiquent de multiples calcifications dans le pelvis, pouvant imiter les calculs urétraux. Ce sont généralement des calcifications dans l'utérus, soit dans les appendices (chez les femmes), soit dans la prostate (chez les hommes).

Calculs rénaux qui se produisent rarement:

La combinaison de sels de phosphore dans l'urine alcaline conduit à la formation de calculs de phosphate mou gris clair.

Des cristaux de sel dans l'urine, des bactéries et des protéines de fibrine en cas de dysfonctionnement d'un organe peuvent conduire au développement d'une pierre de protéine.

Rarement, mais vous pouvez trouver des calculs de cholestérol et de carbonate dans les reins.

Classification des calculs rénaux par quantité et forme

En fonction du nombre de «cailloux» présents dans les reins, les médecins divisent le phénomène en formations simples, multiples ainsi que deux calculs et trois formations de calcul.
La taille et le poids des calculs varient de 0,1 à 15 cm et plus, et de moins d’un gramme à 2,5 kg et plus, respectivement. Souvent, la pierre tentaculaire prend la forme d’un système à empreinte fendue (comme une empreinte), avec des extrémités épaisses scellées. Ils s'appellent le corail. Des pierres peuvent se former dans un ou les deux reins.
La variété de formes de pierres est assez impressionnante: de l'informe à parfaitement ronde.

Symptômes de maladie du système urinaire

Une personne ne peut pas soupçonner pendant longtemps qu'il y a une éducation étrangère dans les organes. En règle générale, les premiers symptômes de pathologie n'apparaissent que lorsqu'une pierre formée change de place. Ou plutôt, quand il commence à se déplacer le long des voies urinaires. L'acuité et la tangibilité de la douleur dépendent de la forme et de la taille des formations rocheuses. Les petites pierres (sable) ne causent pas toujours d'inconfort.

En règle générale, les premiers symptômes de pathologie n'apparaissent que lorsque la pierre formée commence à progresser le long des voies urinaires.

Voici les signes les plus fondamentaux de dommages aux reins:

  • Différent degré de sensation de douleur, en fonction de l'emplacement de la pierre dans les organes
  • La présence de sang, de pus et d'autres impuretés dans l'urine
  • Violation du processus de miction, jusqu'à l'anurie (blocage des canaux urinaires avec des calculs rénaux)

Dépendance des symptômes à la taille et à la position des calculs

Les pierres peuvent être identifiées par hasard, mais le plus souvent, elles se trouvent quand il y a déjà des plaintes - lors des examens par ultrasons ou par rayons X. La gravité des symptômes dépend en grande partie de l'emplacement de la pierre dans les voies urinaires, de sa forme et de sa taille, de la présence d'arêtes vives. Donc, ils peuvent être localisés:

1. Dans le calice rénal (tasses).

Cependant, même si la taille de la formation de grande taille, les symptômes peuvent ne pas être du tout. Une pierre qui existe depuis longtemps empêche l'urine de s'écouler dans la tasse et peut provoquer une atrophie du parenchyme rénal et sa régénération kystique.

La tomodensitométrie dans la détection des calculs rénaux est une méthode d'investigation très précieuse. La flèche bleue sur les images indique un gros calcinat situé dans le groupe inférieur des cupules du rein gauche et (partiellement) dans le pelvis. On peut voir que le calice et le pelvis sont fortement élargis; dans les sections inférieures, le tissu rénal est aminci, atrophique, ce qui indique la durée de la maladie.

Le même patient, un scanner avec grossissement et reconstruction tridimensionnelle. La pierre est marquée d'une flèche.

Scanner des reins avec contraste, phase parenchymateuse artérielle.

Un petit calcinat dense (pas plus de 4–5 mm de diamètre) dense a été trouvé dans la cupule inférieure gauche. De telles pierres sont plus dangereuses que les grosses, car elles peuvent (lorsqu'elles sont emportées et passent dans l'uretère) causer une obstruction du tractus urinaire et provoquer une colique rénale.

2. Dans le bassin rénal.

Ici, les accumulations de sels de calcium de grande taille sont généralement localisées et reprennent, dans leur forme, les contours intérieurs du pelvis, appelés pierres coralliennes. Calculs rénaux de corail - que faire? Tout d’abord, vous devez analyser soigneusement les résultats du scanner et contacter votre urologue pour décider de la question de la chirurgie. L'opération est nécessaire en cas de risque de complications, car si la lumière du pelvis se chevauchait, il pourrait apparaître des signes d'augmentation de la pression dans les voies urinaires et développer une hydronéphrose (expansion persistante du calice et du pelvis, souvent associée à une atrophie du parenchyme). Les détails des complications seront discutés ci-dessous.

Pierres de corail dans le rein, photo.

Tomodensitométrie (CT). La formation a une taille importante, mais n'entrave manifestement pas l'écoulement de l'urine - il n'y a aucun signe d'hydronéphrose, d'amincissement du parenchyme.

3. Dans l'uretère.

En descendant (du bassin versal à l'uretère), des sensations douloureuses apparaissent, dont la gravité dépend de la taille de la pierre et de sa forme, de la présence d'arêtes vives. Comment déterminer la pierre dans l'uretère? L'échographie peut être utilisée comme méthode principale, mais une méthode plus précise est la tomodensitométrie.

Comment voir une pierre dans l'uretère.

La tomodensitométrie du petit bassin avec contraste dans la rangée supérieure à gauche montre un petit calcul dans la bouche de l'uretère (à l'endroit de son entrée dans la vessie), ce qui provoque l'expansion du pelvis (en haut à gauche) et de l'uretère (dans les images dans la rangée inférieure). Dans ce cas, l'état est aigu, le patient a une crise de colique rénale, il s'agit donc d'une urétéropélectasie (expansion de l'uretère et du pelvis) et non d'une hydronéphrose.

4. Dans la vessie.

Ces pierres se présentent généralement sous la forme d '"oeufs" ou de "boules" de 10-20 mm de diamètre. Elles se situent librement dans la cavité de la vessie (car elles y sont formées) et ne provoquent généralement aucun symptôme. Si elles sont nombreuses et occupent une partie importante du volume de la vessie, la miction peut être perturbée.

Observation diagnostique intéressante.

Une grosse pierre dans la cavité de la vessie, détectée par un examen radiologique des articulations de la hanche (découverte accidentelle). Les images de la rangée supérieure montrent une radiographie du bassin et une coupe axiale (tomodensitomètre du petit bassin), une ombre dense visible sous la forme d'un œuf de 8 x 6 cm. L'image ci-dessous montre la même pierre après la chirurgie. Sa structure en couches est clairement visible.

En règle générale, les calculs qui se forment dans les parties supérieures de l'appareil urinaire traversent l'urètre. Les symptômes de douleur sont prononcés et, si la paroi de l'urètre est endommagée, l'urine devient rose du flux sanguin - l'hématurie.

Diagnostic médical des calculs rénaux

Pour un traitement correct et complet de la lithiase urinaire, il est nécessaire de bien diagnostiquer. Avant de mener des études de laboratoire, les informations du patient sont collectées sur toutes les causes possibles de la pathologie. Sur la base de l'inspection, les tactiques d'examen et de traitement sont déterminées.

Pour un traitement correct et complet de la lithiase urinaire, il est nécessaire de bien diagnostiquer.

En médecine, diverses méthodes sont utilisées pour identifier une pierre au rein, en fonction de la durée de l'apparition de la rechute et de la gravité de la maladie:

  • Faire une échographie du rein
  • Échographie de la vessie
  • Urographie
  • Faire un test d'urine et de sang
  • Merci nefroscintigrafii - déterminer le degré d'insuffisance rénale
  • Le scanner multispiral vous permet de déterminer le type et la taille de votre éducation
  • Déterminer le degré d'inflammation

Un exemple de détection de calcifications rénales avec la tomodensitométrie

Un exemple de détection de calcifications rénales en tomographie assistée par ordinateur (les petites pierres du pelvis rénal sont encerclées). La pierre dans la bouche de l'uretère à gauche est également clairement visible (elle est marquée d'une flèche verte). L'uretère gauche élargi (urétéroectasie) est visible.

La flèche bleue indique une grande formation dans la cupule inférieure du rein gauche, décrite lors du décodage du scanner sous forme de calcul ovoïde, à bords lisses, de structure homogène.

Diagnostic des complications de la lithiase urinaire

La présence de pierres ne passe pas inaperçue. S'ils existent depuis longtemps, le risque de développer diverses complications est élevé. Par exemple, dans tous les cas, même après le passage de la pierre dans l'uretère, une expansion de sa lumière (urétéroectasie) est observée pendant un certain temps, une expansion de la lumière du bassin (pyéloectasie) et des coupes (calicoectasie) peuvent également être détectées. Cette condition est temporaire et disparaît après l'élimination de la cause de la violation de l'écoulement de l'urine.

Si les calculs existent pendant longtemps, le risque de complications diverses est élevé.

S'il existe depuis longtemps un obstacle à l'écoulement de l'urine, l'expansion des voies urinaires devient persistante et s'accompagne d'une diminution du volume du parenchyme rénal. Cette condition s'appelle "hydronéphrose". L’hydronéphrose peut être plus ou moins sévère - de l’expansion minimale du système de placage cupule-pelvis jusqu’au terminal (où le rein ressemble à un «sac» à paroi mince rempli de liquide). Bien entendu, un tel rein ne remplit pas sa fonction.

Scanner des reins. Hydronéphrose et hydrourètre graves du côté droit.

Dégénérescence kystique du système pyelocaliceal droit, le tissu rénal normal n'est pratiquement pas visible en raison d'un amincissement, d'une atrophie. La flèche de droite indique la cause de l'hydronéphrose - une pierre située dans le tiers inférieur de l'uretère obstruant (recouvrant) sa lumière.

Dans un contexte de stagnation des systèmes de la cupule et du bassin (en particulier en cas de diabète concomitant), il existe un risque élevé de complications infectieuses - pyélonéphrite (et même de pyonéphrose - une affection dans laquelle le rein devient un sac rempli de pus), de cystite et d'uréthrite.

Hydronéphrose droite due à un DCI, compliquée par une pyélonéphrite.

Les flèches sur les images dans les rangées supérieure et inférieure indiquent les tasses allongées. Notez également la difficulté dramatique de l'écoulement de l'urine vers la droite dans la phase excrétrice (10 minutes après l'introduction de l'ultraviste dans la veine) dans l'image ci-dessous à droite. La fibre périrénale est trouble et présente une structure hétérogène (due à un œdème, une infiltration). Dans les tests d'urine - les leucocytes.

Quels sont les calculs rénaux dangereux?

Le tableau montre les conséquences possibles de la néphrolithiase.

Plus D'Articles Sur Les Reins