Principal Kyste

Dysplasie rénale

Laisser un commentaire

Très souvent, il y a des anomalies de développement urologiques. Celles-ci incluent la dysplasie rénale, à savoir la dysplasie rénale simple et kystique - une série de troubles caractérisés par des pathologies de la structure interne au niveau micro ou macro du rein droit ou gauche, dans des cas complexes des deux reins. Cela se produit lorsque le tissu rénal est délimité, ce qui perturbe la fonction rénale et modifie sa structure.

Causes chez les enfants et les adultes

À ce jour, les causes de telles anomalies sont complètement obscures. Les dysplasies rénales appartiennent aux troubles congénitaux qui se forment lors du développement fœtal du fœtus sous l’influence de diverses circonstances externes et internes. Il y a de telles raisons:

  • maintenir un mode de vie malsain pour la mère (dépendance à la nicotine, consommation d'alcool, drogues);
  • diabète sucré;
  • maladies infectieuses passées pendant la grossesse;
  • facteurs héréditaires.

Les causes des lésions rénales chez les enfants peuvent être causées par la prise de certains médicaments au cours du développement fœtal. Par conséquent, pour les filles qui attendent un bébé, vous devez négocier avec le médecin qui prend toutes sortes de médicaments. Les médicaments pris pour abaisser la tension artérielle et apaiser pendant les épisodes d'hystérie peuvent nuire au développement du fœtus et, par la suite, causer des malformations chez le nouveau-né.

Les raisons devraient inclure les syndromes au niveau génétique, affectant le corps du nouveau-né dans son ensemble. Les causes génétiques suivantes de la dysplasie rénale, si elles ne sont pas corrigées, endommageront un organe en bonne santé. Par la suite, il peut évoluer en insuffisance rénale. Causes:

  • détérioration de l'estomac et des intestins;
  • pathologies du système nerveux;
  • troubles cardiovasculaires;
  • problèmes du système musculo-squelettique;
  • trouble du système génito-urinaire.
Retour à la table des matières

Types de dysplasies rénales

A cette époque, le personnel médical distingue 2 types de dysplasies rénales: simple et kystique. Selon le lieu, on effectue la division en: corticale, médullaire et cortico-médullaire. Distinguez également 3 types de prévalence des anomalies de déformation: totale, focale et segmentaire.

La dysplasie simple se produit:

La dysplasie rénale peut toucher certaines zones ainsi que l’ensemble de l’organe.

  1. La dysplasie focale est une forme asymptomatique de la maladie, elle ne contient que des microfoyers de pathologie du tissu rénal. Le corps ne change pas et fonctionne normalement. Ce type d'anomalie est principalement détecté par échographie de nouveau-nés ou de personnes âgées.
  2. Dysplasie segmentaire - un certain segment de l'organe est altéré. De ce fait, un changement se produit dans les tissus du rein et toute sa fonction est altérée. Dans la plupart des cas, on le trouve chez les filles dont la pression artérielle est supérieure à la norme et qui se plaignent de douleurs vives à la tête.
  3. Dysplasie totale - tout le rein est brisé, une insuffisance rénale se développe dans le futur. Avec ce type de pathologie chez l'enfant, il existe un retard dans le développement physique, une diminution de la pression artérielle.

La dysplasie rénale kystique est déterminée par la croissance rapide du rein due à une augmentation du nombre de kystes. Aujourd'hui, suffisamment de types de cette anomalie sont corrigés, nous considérons les plus fréquents:

  1. La dysplasie kystique segmentaire est déterminée par l’apparition dans l’organe de kystes de taille impressionnante, situés dans des parties séparées.
  2. La dysplasie kystique focale est déterminée par la formation de kystes à chambres multiples, qui sont séparés du parenchyme par une membrane spéciale. Il procède avec une forte douleur.
  3. Dysplasie polykystique des reins - est déterminée par la survenue de néoplasmes des deux côtés. Un certain développement du parenchyme reste. Cette pathologie se produit chez toutes les personnes: des enfants aux adultes. Chez les nouveau-nés avec la destruction de 90% du tissu rénal est fatal. La dysplasie polykystique du rein se manifeste à l’âge moyen et secondaire. Une forte augmentation de la croissance du rein droit ou gauche est diagnostiquée et une douleur dans le bas du dos apparaît.
  4. La dysplasie kystique totale du rein est divisée en 4 sous-espèces:
Un épaississement pathologique des tissus des reins dû à des excroissances complique leur fonctionnement.
  • dysplasie hypoplastique - est déterminée par la plus petite masse et la plus petite taille du rein. Dans le même temps, la moelle et l'écorce de l'organe sont recouvertes de divers kystes de taille et d'aspect. Cette forme de troubles se manifeste souvent par d’autres déviations sous forme de: malformations gastro-intestinales en développement, pathologies en développement du tractus urogénital, ainsi que des déviations du système cardiovasculaire. Il y a une progression rapide de l'insuffisance rénale;
  • dysplasie aplasique - cette anomalie est caractérisée par une réduction significative de l'organe. Presque pas de tissu rénal. Lorsque l'examen microscopique dans le rein, il y a beaucoup de kystes. Le développement de la dysplasie aplasique bilatérale est fatal. En cas de violation d'un rein droit ou gauche, le second, pendant un certain temps, se chargera du travail;
  • dysplasie multicystique - déterminée par la taille de beaucoup plus que la norme et une variété de kystes;
  • Dysplasie hyperplasique - est déterminée par la taille de l'excès de tumeurs kystiques dans la corticale et la moelle.
Retour à la table des matières

Diagnostic et traitement

Même avec une échographie du fœtus, la dysplasie est révélée. Mais cela ne se produit pas toujours et, par conséquent, un examen urologique des nouveau-nés en temps opportun est très important. Tout d'abord, le médecin se concentre sur:

  • bien-être général chez les nouveau-nés;
  • signes d'empoisonnement dans le corps des bébés;
  • poids anormalement bas;
  • déshydratation du corps du bébé;
  • l'envie de mictions fréquentes chez les enfants.

Pour les enfants plus âgés, le médecin prescrit des études supplémentaires:

  • tests cliniques de sang et d'urine;
  • enquêtes biochimiques;
  • examens échographiques;
  • examens tomographiques, à balayage;
  • antiographie radioisotope;
  • pyélographie rétrograde.
Retour à la table des matières

Traitement de pathologie

Si l'examen révèle une anomalie du rein droit ou gauche, avec un traitement asymptomatique, le traitement peut être omis. Avec un tel diagnostic, une observation systématique avec le médecin traitant est nécessaire, notamment: surveillance de la pression artérielle, surveillance régulière des valeurs sanguines et urinaires. Périodiquement, il est nécessaire de mener des études par ultrasons pour surveiller le patient et prévenir un corps en bonne santé. Un traitement antibiotique est indiqué pour les infections du système urogénital. Si les résultats des études révèlent des lésions irréversibles, ou si les reins affectent l'augmentation de la pression artérielle, ou si vous ressentez de la douleur, ils disent que l'organe est retiré. Cela se fait avec de petites incisions ou une laparoscopie chirurgicale.

La dysplasie unilatérale peut ne pas affecter le corps dans son ensemble et la personne sera en parfaite santé. En outre, les signes de pathologie sont réduits à mesure que le corps grandit. S'il y a un rein actif, à droite ou à gauche, la personne doit être attentive à son état et souvent être examinée par le médecin traitant. Lorsqu’on observe des irrégularités dans la miction, la question du remplacement du rein ou de la dialyse est soulevée. Le traitement dépend du type et du stade de la maladie. Le médecin attribue un système nutritionnel spécial pour protéger et soutenir un organe en bonne santé. Considéré également comme une exclusion ou une correction de l'activité physique. Nous devons adhérer pleinement aux recommandations du médecin du système urogénital, afin de réduire le risque d'infection par des maladies infectieuses, ce qui entraînera un déclin rapide du fonctionnement de l'organe. Cela ne guérira pas la pathologie, mais cela ne conduira pas à une dysplasie rénale bilatérale.

Pronostic et prévention

Si une personne ne présente plus d'anomalies congénitales et que la dysplasie rénale passe inaperçue, sa vie ne sera pratiquement pas différente des autres. La seule règle de mise en œuvre est l'observation périodique du médecin traitant, la livraison rapide des tests et le contrôle des indicateurs internes, en suivant toutes les recommandations du médecin. Pour les formes plus graves de pathologie, un professionnel de la santé prescrit un traitement spécifique pour chaque cas. En cas d'insuffisance rénale chronique, une hémodialyse est prescrite (purification du sang au moyen d'implants externes). Dans la plupart des situations, le problème de la transplantation rénale est soulevé. Pour prévenir une pathologie aussi grave que la dysplasie rénale chez les enfants, il est important que les femmes enceintes observent un mode de vie sain, non seulement pendant la grossesse, mais aussi avant.

Dysplasie kystique du rein chez le fœtus

16 mars 2013 21h52


Galakty

  • La principale chose que vous savez sur vos problèmes, sera de surveiller l'enfant, de faire des tests (l'urine vous a-t-on dit de faire l'urine tous les 10-14 jours?). Pourquoi ne pas nommer un examen plus détaillé, mais seulement une échographie? Après l’échographie, vous devez consulter quelques bons spécialistes, ne faites pas confiance à un seul médecin, surtout s’il dit de retirer le rein!

    16 mars 2013 23h10


IgMary
  • Non, ils ne nous ont rien dit sur les tests. Et à propos de l'enquête détaillée, je pense qu'ils ont décidé de commencer par une échographie, puis d'agir sur ses résultats.

    17 mars 2013 16h51

    17 mars 2013 8h32


IgMary
  • Jeté! Les pensées sont matérielles et cela signifie que tout ira bien pour nous. Oui

    17 mars 2013 08:52


Lenula
  • Bien sûr, tout ira bien pour vous, d'une manière différente et cela ne peut pas être le cas: même si vous devez prélever un rein, votre enfant vivra la même vie longue et heureuse avec un rein.

    17 mars 2013 09:03


IgMary
  • Natasha (maman de Pochechkina), dans laquelle elle écrit que l'on peut naître en parfaite santé, mais dormir ou devenir toxicomane et se transformer volontairement en personne handicapée, m'a beaucoup inspirée. Et vous pouvez être né avec un rein et être une personne en bonne santé.

    17 mars 2013 13h20


Lenula
  • Bien sûr, votre enfant est une personne saine à part entière.Oui, il y a un problème, mais tout cela peut être résolu, nous devons croire en votre enfant.

    17 mars 2013 21h31


dolly
  • donc Dans le premier entendre immédiatement? Ressaisis-toi immédiatement. ))) Vous devez décider avec un médecin et un hôpital dans un proche avenir! Avant de prélever un rein, il faudra examiner Vovochka !! Et seulement alors décider quoi faire. Une échographie ne peut pas être résolue. Et votre fils ne va nulle part. Vous avez juste besoin de guérir un peu!

    17 mars 2013 22h35


IgMary
  • Pourquoi, ils nous examinent à Filatovskaya. Docteur Levitskaya. Mais j'ai très peur que l'enfant soit sans moi? Est-il vraiment impossible de convenir d'un séjour d'une nuit? Peut-être y a-t-il un emploi en ce moment? Toute infirmière ((

    Dysplasie rénale chez un enfant: est-elle traitée?

    Parmi les diverses anomalies congénitales du développement du rein, on retrouve souvent la dysplasie rénale. Plus de 50% des cas de pathologie sont le résultat de mutations géniques, il s'agit d'une pathologie congénitale qui ne peut être guérie. La maladie entraîne une perturbation des fonctions de l'organe, une modification de la structure du rein.

    Pour prévenir les anomalies chez le nouveau-né, une femme doit adopter une attitude responsable face à sa santé avant et pendant la grossesse.

    Qu'est ce que c'est

    La dysplasie rénale est une anomalie congénitale caractérisée par différents degrés de sous-développement des tissus rénaux.

    Selon la CIM 10, la maladie porte le code Q61.4. La base de la pathologie sont les signes suivants:

    • Réduire la taille du corps.
    • Aucune expression des couches rénales.
    • Changer la forme des glomérules.
    • Tubules immatures.
    • Atrophie des boucles vasculaires.
    • Remplacement du tissu conjonctif rénal.
    au contenu ↑

    Classification de la pathologie

    Il existe une dysplasie du rein droit et gauche. Dans de rares cas, la lésion est bilatérale. Selon la forme, la dysplasie est divisée en simple et kystique (polykystique). Simple, à son tour, est divisé en:

    1. Focal - la dysplasie est caractérisée par la présence de petits foyers altérés. Les changements externes d'organes ne sont pas observés, les fonctions ne sont pas altérées.
    2. Le total est une anomalie du développement de tout l'organe. Le rein peut être très petit ou complètement absent (aplasie du rein). Du point de vue de la prévision, cette condition est la plus défavorable.
    3. Le changement segmentaire s'exprime dans le sous-développement d'un segment du rein. La zone touchée perd sa fonction, a une structure modifiée.

    La dysplasie kystique est des types suivants:

  • Corticale De petits kystes se forment dans la couche corticale, ce qui entraîne une violation des fonctions du rein avec une apparence constante.
  • Multicystique Le type de pathologie le plus dangereux dans lequel tout le rein est constitué de formations kystiques.
  • Multiloculaire. La lésion est focale. Des kystes se forment dans le foyer anormal, il peut y avoir plusieurs sites de ce type dans les reins.
  • au contenu ↑

    Causes des anomalies congénitales

    Les raisons exactes ne sont pas établies. En médecine, il existe plusieurs facteurs provoquants. Ceux-ci comprennent:

    • Mauvaises habitudes des femmes enceintes.
    • Conception dans la période aiguë d'une maladie infectieuse.
    • La présence de diabète.
    • Blessures pendant la grossesse.
    • Médicaments.
    • Infections intra-utérines: rougeole, rubéole, parotidite.
    • Mutations génétiques.
    au contenu ↑

    Symptômes caractéristiques

    Certains types de dysplasie (focale) ne se manifestent pas. Des lésions plus graves ne provoquent des symptômes qu'à l'âge adulte. Une pathologie suspectée peut être fondée sur les motifs suivants:

    • douleur sévère au dos;
    • coliques rénales;
    • hypertension artérielle persistante;
    • fatigue
    • évanouissement.

    Le plus difficile à identifier la maladie chez un enfant.

    Les parents devraient être alertés par les symptômes suivants:

  • mauvais sommeil, anxiété accrue;
  • mictions fréquentes;
  • manque de poids.

La dysplasie kystique donne des symptômes plus larges:

Les enfants atteints de cette dysplasie ont souvent du retard dans leur développement physique et mental et ont des antécédents de diabète sucré insulino-dépendant.

Chez l’adulte, sur fond de modifications dysplasiques, des maladies telles que celles-ci peuvent se développer:

Qu'est-ce que la glomérulonéphrite, lisez notre article.

Quel est le diagnostic?

Les appareils à ultrasons modernes peuvent identifier la pathologie des reins au stade de développement fœtal. La biopsie de Chorion est possible.

En cas de dysplasie sévère chez le fœtus, il est demandé à la femme d'interrompre sa grossesse.

Chez les adultes et les enfants, il est possible de détecter une dysplasie en utilisant les études suivantes:

  1. Analyse générale et biochimique de l'urine. On constate que le patient augmente le niveau de cylindres de protéines. Également mesurer la densité de l'urine, diurèse quotidienne.
  2. Test sanguin pour le glucose et l'hémoglobine glycolée. Cela est nécessaire car le diabète sucré se développe dans certains types de dysplasie.
  3. Une échographie du rein révèle une violation de la structure, des écarts de taille, la présence de formations kystiques.
  4. La radiographie avec contraste est attribuée à l'étude du flux sanguin dans les reins.
  5. Biopsie des reins. Utilisé pour diagnostiquer des lésions graves des organes. Avec un type total de pathologie dans le biomatériau, on trouve le remplacement du tissu rénal par du tissu conjonctif, des néphrons sous-développés et des glomérules primitifs.
  6. Recherche de gènes. Bien que les gènes responsables des lésions dysplasiques n'aient pas été établis, des modifications peuvent être trouvées dans d'autres gènes.
au contenu ↑

Dois-je traiter?

Il n'y a pas de traitement spécifique pour la dysplasie rénale. La thérapie est symptomatique. Dans les situations faciles, le médecin choisit la tactique de l'observation dynamique.

Les cas plus complexes impliquent les thérapies suivantes:

  • Traitement antibiotique (si une infection est présente).
  • Les analgésiques sont prescrits pour les coliques rénales.
  • Préparations pour réduire la pression.
  • Les médicaments diurétiques aident à améliorer la diurèse et à abaisser la tension artérielle.
  • Régime spécial faible en glucides.
  • Si les fonctions organiques sont gravement altérées, une hémodialyse est nécessaire. En cas d'atteinte rénale totale, lorsque l'organe ne remplit pas ses fonctions, la pathologie contribue au développement d'une hypertension résistante, puis une résection unilatérale est effectuée. Il est possible de retirer une partie de l'organe ou du rein. L'opération est généralement réalisée sous forme de laparoscopie.

    Dans le cas d'une dysplasie totale bilatérale, les organes ne peuvent pas fonctionner normalement, ce qui a un effet négatif sur les autres organes et systèmes. Dans cette situation, le patient ne peut être sauvé que par transplantation rénale.

    Prévisions

    Le pronostic de la maladie dépend du degré de lésion d'un organe. Si un enfant est né avec une dysplasie aplasique bilatérale totale, il peut vivre plusieurs heures.

    Lésion unilatérale n'affecte pas la vie du patient. Toutes les fonctions supposent un corps en bonne santé. Il ne nécessite qu'une observation attentive au cours de la vie, l'élimination de l'effort physique, la prévention des infections, le régime alimentaire. Évitez les produits qui augmentent la concentration d'acide urique.

    En général, avec une dysplasie non kystique unilatérale, une personne peut vivre heureuse pendant de nombreuses années et ne diffère en rien des personnes en bonne santé. Les patients doivent être enregistrés auprès d'un néphrologue et d'un urologue et être soumis à un examen régulier afin de détecter les modifications au niveau des reins et la détérioration des fonctions de l'organe au fil du temps.

    L'urologue dira dans le clip vidéo quelles sont les autres anomalies congénitales des reins:

    Dysplasie multikystique du rein du fœtus

    Développement normal du rein. Symptômes de la maladie multi-kystique. Diagnostic de la dysplasie multi-kystique. Évolution de la maladie et complications.

    La dysplasie rénale (développement anormal de l'organe au cours de la période embryonnaire, entraînant une violation ou une absence de sa fonction) prend une place prépondérante parmi toutes les malformations. Récemment, une pathologie telle que la dysplasie rénale polykystique et multicystique est plus courante. Cela s'explique d'une part par un grand nombre de facteurs tératogènes actuels et d'autre part par l'amélioration du diagnostic de telles affections. De nos jours, toutes les femmes enceintes devraient subir une échographie au moins 3 fois. Compte tenu de cela, les anomalies kystiques du développement des reins sont diagnostiquées pendant la période prénatale (avant la naissance de l'enfant), ce qui permet de prédire les chances de vie du nourrisson et de déterminer d'autres tactiques de traitement.

    Développement normal des reins

    Pour comprendre l'essence des maladies kystiques, il est nécessaire de savoir comment les reins de l'embryon se développent normalement, quand cela se produit et ce qui se passe lorsque ce processus est perturbé.

    Les bourgeons humains se développent à partir de la couche germinale moyenne (mésoderme). Ce processus est long et implique le changement de 3 organes couplés: pronephros (précurseur), mésonéphros (rein primaire) et métanéphros (rein final).
    Pronephros est pondu pendant 3 semaines de développement intra-utérin. Il existe depuis peu (environ 40 à 50 heures), est un résidu ontogénétique du système excréteur des vertébrés inférieurs. Après 4 semaines de dégénérescence, il ne reste que le canal de Wolff.

    Le mésonéphros commence à se développer avant même la dégénérescence finale du pronephros. Il consiste en des tubules qui atteignent le canal du loup. C'est pendant cette période que les glomérules (appareil sécrétoire) et les tubules collecteurs (appareil excréteur) ont commencé à fonctionner dans le mésonéphros. Après la dégénérescence du mésonéphros, il ne reste que les rudiments des canaux collecteurs.

    Les métanéfros sont constitués de parties sécrétoires et collectives. Ces deux parties sont développées séparément l'une de l'autre. Ce processus commence au début de 3 mois de grossesse. L'appareil sécrétoire (glomérules, tubules alvéolés où se forme l'urine) se développe à partir du tissu du métanéphros et les tubules collecteurs, calices rénaux, pelvis, uretères - à partir des restes de mésonéphros. Après leur fusion, la structure normale du rein (corticale et médullaire) se forme.

    Si la fusion de ces deux parties du futur rein est altérée, il est alors possible que la structure de l'organe se brise, y compris les anomalies kystiques. Les anomalies de la structure des reins peuvent être limitées à une petite partie de l'organe ou bien concerner tout le parenchyme du rein. Selon le moment du développement prénatal du fœtus, la même raison peut entraîner divers troubles.

    La dysplasie multikystique du rein du fœtus est une malformation congénitale de l'organe excréteur, résultant de l'absence complète de la fusion des régions sécrétoires et excrétoires des reins.

    Dans de tels cas, les éléments sécréteurs produisent de l'urine, mais celle-ci n'est pas excrétée, car les glomérules et les tubules alvéolés se terminent à l'aveuglette. L'urine s'accumule dans les éléments sécréteurs, ce qui entraîne leur expansion et la formation de kystes, de taille et de forme différentes. Le parenchyme du rein est complètement remplacé par des formations kystiques, entre lesquelles se trouve le tissu conjonctif. Très souvent, cette pathologie congénitale s'accompagne d'une violation du développement du pelvis rénal et des uretères (sous-développés ou absents).

    Probablement, il est déjà devenu évident qu'un tel rein ne fonctionne pas. Sa fonction n'est détectée ni par la méthode d'urographie excrétrice ni par balayage.

    Symptômes de multicystose

    Habituellement, une anomalie du développement ne s'accompagne d'aucun signe absolu. Si le diagnostic n'a pas été établi pendant la grossesse, il est très probable que la personne ne sera jamais au courant de sa maladie. Souvent, un rein multi-kystique est une découverte aléatoire lorsqu'il est examiné pour d'autres raisons.

    Dans les premières années de la vie d’un enfant, lorsque l’organe commence à se développer, les symptômes suivants sont possibles:

    douleur sourde et douloureuse dans la région lombaire ou dans la cavité abdominale; parfois, la douleur devient paroxystique; souvent, la formation peut être ressentie à travers la paroi abdominale antérieure (par exemple, en cas de dysplasie multicystique du rein droit dans la partie droite de la cavité abdominale, une formation importante, nodulaire, dense et parfois douloureuse peut être palpée); augmentation persistante de la pression artérielle; violation des selles en raison de la compression de l'intestin; conditions syncopales (évanouissements) lorsqu’on serre la veine cave inférieure.

    Diagnostic de la dysplasie multicystique

    En règle générale, une telle pathologie est détectée avant même la naissance de l'enfant par échographie. Mais dans certains cas, il n'est pas possible de visualiser la pathologie.

    Le diagnostic de lésions bilatérales est établi lors de l'autopsie du nouveau-né ou lors de l'étude de matériel abortif (avec fausses couches).

    Si la pathologie est unilatérale, vous pouvez alors la suspecter et l'identifier:

    1. En sondant dans la cavité abdominale d'un enfant d'une formation dense et vallonnée.

    2. L'échographie vous permet presque toujours d'établir un diagnostic. Dans la projection du rein, le médecin visualise de multiples formations anéchoïques de différentes tailles. Parfois, une maladie rénale multikystique survient avec le foie, la rate et les poumons multicystiques. Par conséquent, si des kystes de ces organes sont trouvés, il est conseillé de vérifier les reins.

    3. Urographie excrétrice (examen aux rayons X permettant d'établir la fonction des reins). Selon les données de telles images la fonction du rein est absente.

    4. Balayage des radionucléides. Le rein affecté n'accumule pas de radionucléides selon les données de balayage, ce qui indique l'absence de sa fonction.

    5. L'artériographie (examen radio-opaque des artères rénales) révèle l'absence ou le sous-développement des artères rénales du côté affecté.

    L'évolution et les complications de la maladie

    En règle générale, la maladie multicystique est une pathologie unilatérale. Par exemple, en cas de dysplasie multicystystique du rein gauche du fœtus, celle du rein droit sera alors en parfaite santé. Il arrive très souvent que, lors de la grossesse, la multikistose rénale n’ait pas été diagnostiquée et que les gens découvrent ces caractéristiques de leur corps à l’âge adulte de manière accidentelle. Leur vie ne diffère pas de celle des personnes ayant deux reins, alors que le deuxième organe est en bonne santé et remplit sa fonction (les capacités de compensation de l'organisme). Une pathologie telle que la maladie rénale multi-kystique bilatérale est incompatible avec la vie. Ces enfants meurent avant ou peu après la naissance (quelques jours).

    Quelque temps après la naissance, le rein multicystystique continue la sécrétion d'urine, mais il n'a pas sa place pour s'écouler, ce qui entraîne une augmentation de l'organe. Souvent, une telle maladie est diagnostiquée lors de contrôles de routine chez un pédiatre, sous la forme d'une formation de volume dans la cavité abdominale.

    Au fil du temps, le rein, sujet à une dégénérescence multicystystique, cesse de produire de l'urine et sa croissance s'arrête. Le tissu rénal kystique est remplacé par le tissu conjonctif, commence à diminuer et se contracte (sa taille atteint parfois la taille d'une noix). Lorsqu'ils examinent l'adulte lors de l'examen, ils constatent l'absence d'un rein ou d'un organe primaire ratatiné (sans indication d'une quelconque maladie du système urinaire), il était alors fort probable qu'il s'agisse d'un rein multi-kystique.

    La maladie ne progresse pas toujours aussi favorablement. Parfois, il y a des complications qui nécessitent l'ablation chirurgicale de l'organe:

    En raison du fait qu'au départ, le rein grossit (parfois il devient gigantesque), un syndrome de compression des organes environnants peut survenir, ce qui conduit à une violation de leur fonction. Dans de tels cas, une opération pour enlever le rein (néphrectomie) est indiquée. Le développement d'un processus inflammatoire dans le rein multicystystique est possible, ce qui peut conduire à la suppuration des kystes avec leur rupture ultérieure et une péritonite. Dans ce cas, le rein est également retiré. Hypertension artérielle néphrogénique (symptomatique). C'est une complication rare. Vous pouvez le soupçonner alors, la correction médicale de la pression artérielle vieille d'un an n'apporte pas de succès. Dans de tels cas, l'ablation du rein atteint conduit à l'élimination de l'hypertension, améliore la qualité de vie et évite les complications de l'hypertension. Si, à l'âge de 3 à 5 ans, les kystes ne régressent pas, il est recommandé de réaliser la néphrectomie de manière planifiée afin d'éviter des complications à l'avenir.

    Dans la plupart des cas, le traitement multicystique ne nécessite pas de traitement car il ne se manifeste pas. Le pronostic est favorable si le deuxième rein est en bonne santé.

    La multicystose rénale - une maladie appelée aussi dysplasie multicystique - fait partie des malformations congénitales du fœtus et est observée dans 1,5% des cas parmi toutes les anomalies du système urinaire. Les garçons tombent deux fois plus malades que les filles.

    Maladie rénale multicystique

    Dans la dysplasie multicystystique, le tissu de travail de l'organe (parenchyme) est remplacé par de nombreux kystes. Le code Q61.4 est attribué à la multicistose du rein par la CIM-10.

    Une anomalie est détectée chez le fœtus au cours du processus de dépistage, qui est effectué toutes les 12, 20 et 32 ​​semaines. L'avortement est recommandé car en cas de lésion similaire, le nouveau-né ne peut pas survivre.

    Avec une lésion unilatérale dans 55% des cas, une maladie kystique se développe du côté gauche. L'affection du rein droit dans 5 à 10% des cas est accompagnée d'une hydronéphrose; dans 15% des cas, il s'agit d'un reflux vésico-urétéral. Il existe également des malformations telles que l'absence d'uretère, un bassin déformé.

    Dans la moitié des cas, la dysplasie multikystique des reins s'accompagne d'un développement anormal d'autres organes.

    Le rein multicystique a une petite taille à la naissance, mais avec l'accumulation d'urine dans les tubules et la formation de kystes, il augmente, ce qui est déterminé par la palpation de l'abdomen.

    Les kystes sont des cavités de petit diamètre remplies de filtrat glomérulaire, un liquide léger partiellement réabsorbé pouvant suppurer et causer des complications.

    Sur la photo, un rein multi-kystique.

    Raisons

    La cause de la pathologie est une violation de l'écoulement de l'urine, résultant d'une malformation. Cet état est caractérisé par la formation de structures sécrétant de l'urine, en l'absence de l'appareil excréteur.

    Ce phénomène se produit à 4-6 semaines de grossesse. Les facteurs externes indésirables associés au port d'un enfant sont susceptibles de provoquer une maladie kystique du fœtus.

    Évolution de la maladie

    Chez l'adulte, la maladie multicystique est souvent détectée par hasard lors d'une échographie lors du traitement d'une autre maladie. Avec une telle maladie, une personne peut vivre sans le savoir. Il n’est pas rare que la pathologie congénitale ne soit détectée qu’après le décès à l’autopsie.

    La dysplasie multicystique est principalement asymptomatique. La douleur apparaît chez l'enfant avec une augmentation de la taille des kystes. Lors de la palpation de l'abdomen, vous pouvez sentir la formation d'une forme irrégulière, douloureuse avec la pression.

    La tension artérielle de l'enfant augmente, les selles sont perturbées. Avec une évolution plus favorable de la dysplasie multipystique, le rein malade se contracte et sa taille diminue. L'organe malade ne fonctionne pas et toute la charge urinaire tombe sur un organe en bonne santé.

    Diagnostics

    La valeur diagnostique a l'échographie du rein, ce qui vous permet de trouver à la place un conglomérat, consistant en un ensemble de cavités fermées (kystes) de différents diamètres. Les kystes atteignent un diamètre de 0,8 à 4 cm à la fin du mandat de l'enfant.

    Chez le fœtus et chez l'enfant, au lieu du rein, on trouve une multitude de cavités fermées qui ne sont pas connectées et qui remplissent tout le volume du rein. Chez l’adulte, l’absence de rein est parfois notée à l’échographie, ce qui peut indiquer une dysplasie multicystique à la naissance.

    Dans le diagnostic sont également utilisés:

    tomographie par ordinateur; urographie excrétoire examinant le travail des reins; balayage des radionucléides; artériographie.

    La multicystose est diagnostiquée selon l'artériographie, ce qui indique qu'il n'y a pas d'artère rénale dans l'organe, pas de circulation sanguine. Selon les données de tomographie assistée par ordinateur, on peut voir un conglomérat à partir d'une multitude de cavités distinctes clairement séparées les unes des autres.

    Maladie rénale multicystique dans l'urogramme

    Le test d’urine comprend des analyses du contenu en leucocytes, en protéines, en globules rouges, en poids spécifique de l’urine. La réduction des protéines dans le sang peut indiquer une insuffisance rénale en développement.

    La dysplasie multikystique se différencie des tumeurs malignes, polykystiques.

    Traitement et pronostic

    La maladie multicystique peut-elle être résolue? En effet, le rein multicystique unilatéral chez l’adulte disparaît avec le temps et n’est pas détecté par échographie. Avec l'évolution défavorable d'une forme unilatérale de la maladie chez un enfant, les kystes se développent, comprimant les organes environnants, provoquant une douleur au dos lombaire.

    Les kystes multiples dans le rein endommagé ne peuvent pas se dissoudre, au contraire, ils se calcifient avec l'âge et, en outre, il existe un risque d'inflammation du contenu du kyste, de leur croissance, de leur malignité avec la formation d'un néphroblastome.

    Lorsqu'il y a un risque de telles complications, le rein altéré est enlevé chirurgicalement en utilisant:

    néphrectomie laparoscopique - intervention endoscopique épargnée au moyen de ponctions de ponctions; néphrectomie ouverte - une opération effectuée par une incision ouverte nécessite une longue période postopératoire.

    Quelle que soit la méthode de néphrectomie et un rein collatéral en bonne santé, le patient après l'opération peut mener une vie normale, à la suite d'un régime alimentaire, en évitant l'hypothermie et les maladies infectieuses.

    En ce qui concerne le traitement de la dysplasie multicystystique, il n'y a pas de consensus entre les médecins. Si le rein ne grossit pas, s'il est réduit, l'opération de néphrectomie n'est pas effectuée, mais le patient reste sous surveillance médicale. À l'avenir, l'opération peut être attribuée en fonction de l'état du patient.

    Danger de pathologie

    La taille du rein peut considérablement augmenter chez un enfant après la naissance, parfois elle atteint une taille énorme. Le corps appuie sur le tissu le plus proche, les terminaisons nerveuses, serre les vaisseaux sanguins.

    Les kystes peuvent s'enflammer et s'infecter. Une accumulation de pus peut provoquer la rupture d'un kyste et sa pénétration dans les tissus environnants.

    La dysplasie multikystique du rein peut être compliquée par l'hypertension artérielle, qui ne se prête pas à un traitement médicamenteux. Cette affection est éliminée en retirant l’organe touché par la dysplasie kystique.

    La tumeur maligne de Williams, qui se développe à partir du tissu conjonctif du rein, présente un risque de complication de la maladie. Même avec le remplacement complet du parenchyme par des kystes, le danger de néphroblastome persiste, ce qui rend souhaitable une intervention chirurgicale pour retirer un rein multi-kystique.

    Effets dangereux de la dysplasie rénale

    La dysplasie rénale est une anomalie congénitale d'un ou deux organes à la fois. La taille des reins est réduite en raison de l’altération du développement du tissu épithélial. En conséquence, le fonctionnement du corps diminue ou s’arrête complètement.

    Facteurs provocants

    Jusqu'à présent, les véritables raisons de la formation d'un tel état n'ont pas été révélées. Les scientifiques disent que la pathologie est formée à la suite de l'action de facteurs externes et internes in utero. Ceux-ci comprennent:

    • exposition aux rayons ionisés;
    • prédisposition génétique;
    • l'abus d'alcool et le tabagisme, la consommation de drogues par la future mère;
    • Maladies infectieuses (toxoplasmose, rubéole et autres) transmises par une femme enceinte.

    La dysplasie rénale chez les enfants dans 30% des cas apparaît spontanément, sans cause.

    Types de déviations pathologiques

    La dysplasie des organes urinaires est classée en fonction de la forme, de la localisation et de la prévalence de la pathologie (totale, segmentaire, focale). Sous forme distinguent dysplasie simple et kystique du rein.

    Forme simple de la maladie

    La dysplasie focale simple chez le fœtus se produit sans signes visibles. Il est diagnostiqué par hasard lors d'une échographie de routine. Si la maladie est caractérisée par de l'hypertension, de graves douleurs à la tête, des convulsions et des lésions du fond d'œil, les médecins parlent de l'apparition d'un type segmentaire de la maladie. Les symptômes associés sont des douleurs au bas du dos et à l'abdomen. Dans la plupart des cas, cette condition est typique des filles.

    Le type total de la maladie est un phénomène plutôt rare. Les symptômes associés sont un œdème et le développement d'une insuffisance rénale chronique. Dans le même temps, la pression et l'immunité diminuent chez les nouveau-nés.

    Pour toutes les sous-espèces de dysplasie simple, le reflux est caractéristique - en projetant l'urine dans les uretères de la vessie.

    En échographie, une réduction du diamètre des reins est perceptible, la différence entre la couche corticale et la couche cérébrale est lavée. Les résultats de la biopsie révèlent la présence d'éléments primitifs. Les méthodes conservatrices sont principalement utilisées pour le traitement. Avec la progression de la CRF, une hémodialyse ou une greffe d'organe est réalisée.

    Chez un enfant, une forme de pathologie segmentaire et totale peut entraîner une perte de poids, des symptômes vives d'empoisonnement du corps et une modification du tonus de la peau.

    Maladie kystique

    L'affection de la médullaire de l'organe urinaire est caractéristique de la dysplasie kystique médullaire. La principale caractéristique est une vidange avec la libération d'une grande quantité d'urine. En même temps, une personne est tourmentée par la soif constante. La conséquence de la maladie est le développement d'une pyélonéphrite sous forme chronique.

    La pathologie dans laquelle le rein est fortement réduit, il n'y a pratiquement pas de couche corticale, ses cupules et son bassin sont modifiés, appelée dysplasie kystique aplasique. Ce type de maladie est caractérisé par la présence d'une multicystose (nombreuses formations kystiques). En cas de lésion bilatérale sans traitement adéquat, la maladie est fatale en raison de la progression de l'insuffisance rénale chronique. Lorsqu'un organe est touché et qu'aucune thérapie n'est effectuée, une inflammation des reins se forme.

    Dans la maladie kystique hypoplasique, un grand nombre de kystes sont observés dans l'organe, sa masse est réduite de manière significative, mais la différence entre les couches reste claire.

    La dysplasie multikystique du rein se caractérise par une hypertension rénale prononcée, le développement d'une insuffisance rénale chronique. La défaite se produit souvent dans un seul organe. Une pyélonéphrite est une maladie concomitante. Une telle évolution se transforme souvent en cancer.

    Dysplasie polykystique des reins - la formation de la formation de kystes dans le cerveau ou la couche corticale. La cavité est remplie d'une substance séreuse ou hémorragique. L’éducation atteint 10 centimètres de diamètre.

    Les kystes à la porte des reins, qui ne communiquent pas avec le pelvis, suggèrent le développement d’une maladie kystique du pelvis ou péri-musculeuse. La conséquence est la progression de l'inflammation chronique secondaire des organes.

    Détection de pathologie rénale

    Au risque de développer une maladie rénale, l'embryon est diagnostiqué et surveillé. Après la naissance, le médecin examine soigneusement la miette. Les symptômes importants sont la perte de poids, la déshydratation, la santé générale du bébé et la présence de signes d'empoisonnement, de vidanges fréquentes.

    Pour les enfants plus âgés, une analyse générale et biochimique de l'urine, une échographie, un scanner et une IRM, ainsi qu'une angiographie, une scintigraphie et une pyélographie de contraste sont prescrits.

    Thérapies Maladies

    Avec le développement de la polycystose des deux organes, de l'aplasie ou de formations multicystiques, le traitement implique la transplantation d'un rein d'un donneur. Mais une telle possibilité est rare dans la pratique médicale. Après tout, il est presque impossible de trouver un organe adapté à tous les paramètres du nouveau-né, en particulier dans un délai relativement bref.

    Pour les autres formes de dysplasie, un traitement symptomatique est prescrit.

    1. En cas d'insuffisance rénale, l'hémodialyse est recommandée.
    2. L'enlèvement du corps se fait avec une lésion unilatérale.
    3. Les analgésiques sont prescrits pour les douleurs insupportables.
    4. En cas d’augmentation de la pression vasculaire, les antihypertenseurs sont recommandés.
    5. Pour éliminer l'intoxication urémique est effectué un traitement par perfusion.

    En cas de lésions de petits organes focaux, une thérapie spéciale n'est pas prescrite. Les médecins surveillent l'état du bébé, le travail des reins. Afin de ne pas aggraver la situation, le bébé doit suivre un régime et un schéma quotidien établi.

    Action préventive et pronostic

    La dysplasie est une anomalie congénitale des organes urinaires. Par conséquent, les mesures de prévention spécifiques n'existent pas. Le risque de développer une pathologie est considérablement réduit si la future mère mène une vie saine ou abandonne complètement ses mauvaises habitudes. Il est très important de préparer le corps à une future grossesse.

    Avec un changement important dans les organes, l'anomalie peut vraiment être une phrase pour un enfant. Si la pathologie est détectée in utero, les médecins recommandent l'avortement. Lorsque, en dehors de la dysplasie, les miettes ne présentent pas d'autres anomalies et que les formations ne nuisent pas au fonctionnement du rein, le bébé sera en mesure de mener une vie normale. Toutefois, des visites périodiques chez le médecin traitant et la livraison de toutes les analyses nécessaires pour surveiller l’état de l’organe seront nécessaires.

    Une anomalie rénale congénitale est une maladie dangereuse entraînant souvent la mort d'un enfant. Il est important d'identifier la pathologie à temps et de commencer le traitement.

    Pathologie accompagnée d'une diminution du volume des organes ou d'une dysplasie rénale: symptômes et traitement, pronostic de récupération

    Les reins sont un organe associé qui purifie le sang humain des toxines et est responsable de la formation de l'urine. Toute pathologie des reins menace la détérioration de la santé, voire la mort. Les maladies graves incluent la dysplasie de l'organe jumelé. Souvent, un seul rein est endommagé, la défaite de deux parties de l'organe jumelé n'est pas compatible avec la vie (l'enfant meurt dans l'utérus ou peu de temps après la naissance).

    La dysplasie rénale est une pathologie dans laquelle une partie d'un organe apparié est plus petite que sa taille, il existe des désordres macro et micro dans la structure, ce qui entraîne un dysfonctionnement de tout le système excréteur. La dysplasie désigne les affections congénitales difficiles à traiter. Plus tôt la maladie est identifiée, plus le pronostic est favorable.

    Dysplasie rénale: de quoi s'agit-il

    Les reins naissent au début du troisième trimestre de la grossesse. Metanefros (représente la version finale de l'organe pairé) comprend les parties collective et sécrétoire. Ce dernier est représenté par les glomérules rénaux, le collectif est entièrement constitué de tubules du système excréteur.

    Les deux composants des futurs reins se développent séparément, indépendamment l'un de l'autre. À la fin de la grossesse, les canalicules de l'appareil sécrétoire se confondent avec les canaux du système excréteur, formant l'uretère, le calice, le pelvis. Une fois ce processus terminé, la corticale et la moelle sont formées. Les troubles de la fusion de deux particules provoquent diverses anomalies, notamment une dysplasie.

    Causes de la formation

    La plupart des cas de dysplasie rénale ont une étiologie incertaine. De nombreux experts ont tendance à penser que la prédisposition génétique est à la base de la maladie.

    Apprenez les règles d'utilisation des remèdes à base de plantes Prolit en cas de maladie rénale.

    Lisez à propos du taux de globules rouges dans l'urine et les raisons de l'augmentation des taux à cette adresse.

    Un trouble congénital est formé dans le contexte de l'influence sur la femme enceinte de divers facteurs négatifs:

    • effets sur le corps des substances toxiques (alcool, nicotine, drogues);
    • l'évolution des maladies infectieuses pendant la grossesse, le traitement inadéquat des maladies (utilisation de médicaments agressifs qui affectent négativement le fœtus);
    • diabète, autres maladies des reins, foie de la mère.

    Pendant la grossesse, tous les médicaments que prend la femme doivent faire l’objet d’un accord avec le médecin. Les antihypertenseurs, les antidépresseurs, les antibiotiques affectent négativement le fœtus.

    Un rôle énorme dans la formation de la dysplasie rénale joue un rôle prédisposant génétique. Les problèmes liés à l'organe couplé sont directement liés aux pathologies du système nerveux, aux maladies du système musculo-squelettique, à la mauvaise formation du système excréteur. Si les proches parents du futur bébé présentent des anomalies dans ces zones, la probabilité de formation de dysplasie de l'organe associé augmente plusieurs fois.

    Classification

    Actuellement, dans la pratique médicale, il existe deux types de dysplasie de l'organe jumelé: simple, kystique. Chaque forme de la maladie est divisée en plusieurs sous-groupes. Selon le type de maladie, les médecins choisissent un traitement.

    La dysplasie simple est divisée en les formes suivantes:

    • focale. Les changements pathologiques ne sont observés que dans de petites sections du tissu rénal, la maladie est asymptomatique. Le corps ne change pas la forme habituelle, il fonctionne pleinement. L'anomalie est souvent détectée même dans l'utérus lors d'une échographie ou lors du diagnostic d'autres maux au cours des années préscolaires.
    • segmental. Le processus pathologique affecte un certain segment de l'organe jumelé, ce qui entraîne une modification de sa taille et de sa forme. Le fonctionnement normal du rein malade est difficile. La plupart des patients se plaignent d'hypertension, de maux de tête aigus;
    • total Le rein entier est complètement endommagé. Si l'autre ne compense pas son travail, une insuffisance rénale chronique se forme. Ce type de pathologie chez l’enfant entraîne une hypotension constante, un retard de développement physique.

    La dysplasie kystique des reins se caractérise par une modification de la forme et de la taille de l'organe endommagé en présence d'un grand nombre de formations kystiques. Elle se divise en groupes suivants:

    • kystique focale. La pathologie est caractérisée par l’apparition d’un grand nombre de kystes à chambres multiples, ils sont séparés du parenchyme par la membrane, provoquant une douleur aiguë;
    • kystique segmentaire. Des kystes d’une taille impressionnante se forment dans des segments distincts de l’organe apparié;
    • dysplasie polykystique. Cette forme suggère la présence d'un grand nombre de kystes de tailles différentes dans les deux reins. Le développement du parenchyme est légèrement présent, mais la mort ne peut être évitée si seulement 90% du tissu rénal est détruit. La pathologie est souvent diagnostiquée chez les enfants d’âge moyen et secondaire dans le contexte d’une forte augmentation de la taille d’un rein et de sensations désagréables dans cette région;
    • La dysplasie cystique totale est divisée en quatre types: hypoplasique, multicystique, aplastique, hyperplasique.

    Symptomatologie

    Chaque type de dysplasie rénale se produit de différentes manières, les symptômes sont également différents. Les experts identifient un certain nombre de signes communs à tous les types de pathologie:

    Au début, le type kystique de la maladie ne produit rien, mais avec la croissance des formations, il y a des sensations désagréables. Dans d'autres cas, la maladie se manifeste même à l'âge scolaire, chez l'adulte, le diagnostic de polykystose est très rare.

    De nos jours, des équipements complexes ont été inventés pour diagnostiquer la dysplasie de l'organe jumelé dans l'utérus. Si les deux parties de l'organe associé (variante aplastique) sont affectées en même temps, le décès est constaté plusieurs heures après la naissance. Si un rein est endommagé, l’enfant a besoin d’une greffe d’un organe malade.

    Diagnostics

    Un fœtus dans l'utérus ne révèle pas toujours la dysplasie. Il est donc important de surveiller le bien-être et les caractéristiques anatomiques du nouveau-né.

    Les jeunes parents doivent effectuer un examen urologique en temps voulu, puis surveiller l’état du bébé, en prêtant attention à certaines de ses caractéristiques:

    • la présence de symptômes d'empoisonnement chez le bébé;
    • le bien-être général du bébé (cette catégorie comprend le sommeil d'un enfant, une anxiété accrue);
    • poids sous-estimé du nourrisson, même avec une nutrition améliorée;
    • mictions fréquentes du bébé.

    Les jeunes parents ont du mal à remarquer ces signes, surtout s'il s'agit du premier enfant. En tout état de cause, un examen régulier par un pédiatre est la clé du développement sain et complet du bébé, de la détection des anomalies aux stades précoces.

    Pour les enfants plus âgés, les médecins prescrivent un certain nombre d'études spécifiques:

    Sur la base des données obtenues, le médecin établit un diagnostic, sélectionne le traitement souhaité, en tenant compte de l'âge et de l'état du bébé. Très rarement, une personne vit avec une dysplasie et ne le sait pas. Dans la plupart des cas, la pathologie se rencontre dans la petite enfance, dans l'utérus.

    Si un patient adulte est venu à la réception, le médecin examinera attentivement les antécédents du patient (la présence d'infections rénales, d'inflammations est une raison pour procéder à un examen approfondi de la personne). Les analyses sont les mêmes que pour les enfants, mais un patient adulte peut décrire plus clairement ses plaintes. Pour la dysplasie caractérisée par: un poids corporel réduit, une fatigue constante, une déshydratation.

    Traitements efficaces

    Si les médecins ont constaté des lésions graves à un rein, il est nécessaire de les retirer. La deuxième partie de l'organe jumelé compense la déficience: elle assumera les fonctions de l'organe malade. Lorsque la transplantation bilatérale du patient lésionnel est montré. Ces manipulations sont effectuées lorsque la maladie menace la vie du patient.

    Si la maladie ne pose pas de danger grave pour la santé, on prescrit au patient un traitement qui soulage les symptômes désagréables:

    • des analgésiques;
    • médicaments qui abaissent la pression artérielle;
    • la présence d'une infection bactérienne dans le système excréteur est l'occasion de prescrire à un patient des médicaments antibactériens.

    Les patients de tout âge atteints de dysplasie rénale doivent se soumettre à des examens médicaux réguliers. Les manipulations comprennent une échographie des reins, des analyses de sang, de l'urine. En cas de modifications négatives, une insuffisance rénale est révélée, une hémodialyse, une néphrectomie supplémentaire ou une greffe d'organe est indiquée au patient.

    Pour prévenir la détérioration de la situation, vous pouvez utiliser un régime alimentaire qui aide à soulager la charge du corps du patient. Il est recommandé d’exclure du régime alimentaire le sel, le café, les cornichons et les boissons alcoolisées. Spécifiez un régime spécifique avec un urologue.

    Que signifient les leucocytes élevés dans l'urine des femmes et comment ramener les indicateurs à la normale? Nous avons la réponse!

    Les recommandations cliniques concernant la néphropathie dysmétabolique chez l’enfant sont décrites sur cette page.

    Suivez le lien http://vseopochkah.com/diagnostika/analizy/bakteriuriya.html et découvrez une sélection de méthodes efficaces de traitement des bactéries dans l'urine chez les enfants et les adultes.

    Pronostic et complications possibles

    Si une personne n'a pas d'autres maladies, la dysplasie unilatérale peut ne pas se manifester. Un rein en bonne santé compense le mauvais fonctionnement du patient. Pour ces patients, une surveillance régulière par un médecin est importante. Dans d'autres cas, le patient a besoin d'une greffe de rein, une personne ne pouvant constamment pas être hémodialysée. Il est très important que les futures mères observent les recommandations préventives empêchant le développement de la dysplasie chez le fœtus.

    Directives de prévention

    Empêcher la formation d'une paire de dysplasies d'organes chez un enfant est assez difficile. Une personne n'est pas encore soumise aux mécanismes de prédisposition génétique.

    Les femmes enceintes peuvent minimiser le risque d'anomalies fœtales:

    • abandonner les mauvaises habitudes, normaliser le régime alimentaire (il est déconseillé d’utiliser des aliments riches en sel, y compris les concombres marinés);
    • passer régulièrement des ultrasons;
    • en cas d'apparition de diverses maladies infectieuses, consultez immédiatement un médecin, ne prenez aucun médicament vous-même.

    Plus D'Articles Sur Les Reins