Principal Anatomie

Cystite chronique - symptômes et traitement chez les femmes

La cystite chronique est diagnostiquée lorsque les symptômes de la maladie chez les femmes durent plus de deux semaines et que les rechutes se reproduisent plusieurs fois par an. En raison des caractéristiques anatomiques de la cystite, les femmes sont plus susceptibles de se produire parce que leur court urètre facilite le trajet des infections bactériennes.

La cystite chronique peut survenir de manière latente, alternant exacerbations et rémissions, ou avec des symptômes constants. Le diagnostic est réalisé en fonction des résultats de l'urine, de la microflore vaginale chez la femme, des tests de détection des MST, de l'échographie des organes urinaires, de la cystographie, de la cystoscopie, de la biopsie endo-vésicale.

Chez les femmes atteintes de cystite chronique, traitement antibactérien, correction du statut hormonal et immunitaire, processus de la microcirculation, thérapie locale et prévention des exacerbations, des interventions chirurgicales sont effectuées selon les indications.

Raisons

Qu'est ce que c'est La cystite chronique se produit en présence de maladies du tractus urogénital ou d'autres pathologies présentes chez un patient, entraînant une infection et une inflammation de la paroi kystique.

Les facteurs contribuant au développement de la maladie sont:

  • la détérioration des propriétés protectrices de l'épithélium de la paroi kystique, déclenchée par la présence dans le corps du patient de foyers d'infection chronique;
  • vidange incomplète de la cavité de la vessie pendant le traitement par micci;
  • la présence de tumeurs tumorales, de calculs, de excroissances polypeuses et de diverticules dans la cavité kystique;
  • violation prolongée de l'écoulement d'urine;
  • violation des exigences d'hygiène.

La cause la plus fréquente de cystite chronique est l’absence de traitement rapide et professionnel de l’inflammation aiguë de la paroi kystique.

Symptômes de la cystite chronique

Lorsqu'une femme souffre d'une cystite chronique, elle ne peut avoir qu'un seul des symptômes, car la maladie est à l'état latent.

Nous énumérons les principaux symptômes de la cystite chronique:

  • douleur à la miction (dysurie), qui peut être accompagnée d'une sensation de brûlure dans l'urètre;
  • mictions fréquentes en petites portions;
  • douleur dans la région sus-pubienne;
  • incontinence urinaire (généralement chez les personnes d'âge mûr);
  • odeur désagréable d'urine.

Une femme devrait être attentive aux symptômes ci-dessus. Si elle en trouve un ou plusieurs, elle doit consulter un spécialiste. Après tout, les maladies du système urinaire provoquent souvent des maladies du système reproducteur. Et ceci est très indésirable pour toutes les femmes, en particulier celles qui n'ont pas encore accouché.

Cystite chronique et grossesse

Si la patiente souffrait d'une cystite chronique avant la grossesse, la probabilité d'exacerbation de la maladie pendant la grossesse elle-même est élevée. En effet, pendant la grossesse, les défenses de l’organisme sont réduites et le fœtus subit une pression sur la vessie.

Dans le traitement de cette affection, il est nécessaire de choisir de tels médicaments pour la cystite chronique n’ayant pas d’effet tératogène.

Prévention

Pour la prévention de la cystite chronique, il est tout d'abord nécessaire de traiter minutieusement une maladie aiguë sans interrompre le traitement par des agents antibactériens. En cas de maladies concomitantes des organes pelviens et du corps dans son ensemble, elles devraient être traitées rapidement et intégralement.

Assurez-vous de vous habiller pour la saison, d'avoir une alimentation équilibrée, de mener une vie saine et de ne pas avoir l'habitude de retenir l'envie d'uriner lorsque l'envie se manifeste.

Traitement de la cystite chronique

Dans chaque cas de cystite chronique, le traitement chez la femme doit être choisi en tenant compte des symptômes et du tableau clinique de la maladie. Le processus très thérapeutique de cette maladie comprend:

  1. Étiologique (visant à éliminer la cause de la maladie);
  2. Pathogénétique (élimination des manifestations);
  3. Traitement préventif.

Le premier concerne l’utilisation de médicaments dans le traitement de la cystite chronique chez les femmes. Le rôle principal à cet égard est attribué aux antibiotiques, dont la sélection est effectuée sur la base de l’étude bactériologique réalisée lors de l’établissement du pathogène.

Les médicaments du groupe fluoroquinolone (ciprofloxacine, gatifloxacine) présentent la sensibilité la plus élevée contre les infections urogénitales. Les nitrofuranes (Furomag, Baktrim) sont indispensables dans le traitement de l'infection urogénitale.

Le traitement pathogénétique vise à normaliser les troubles immunitaires et hormonaux, à améliorer l’approvisionnement en sang de la vessie, à corriger les aptitudes à l’hygiène et à favoriser les relations sexuelles.

Un régime alimentaire approprié, peut-être pas un élément moins important sans lequel le traitement de la cystite est impossible. Une personne malade devrait prendre le plus de liquide possible. Dans la journée, vous devez boire au moins trois à quatre litres de liquide.

Pour se débarrasser de la cystite chronique pendant la période d'exacerbation, en plus de toutes les activités énumérées, il est nécessaire:

  • repos au lit;
  • quantité suffisante de fluide consommée;
  • régime sans sel;
  • thérapie par l'ozone;
  • acupuncture

La cystite chronique se produit sur fond d'immunité réduite, de sorte qu'une femme doit la renforcer de différentes manières.

Remèdes populaires

Il existe plusieurs recettes très efficaces pour la médecine traditionnelle qui combattent également très efficacement la cystite chronique. Cependant, rappelez-vous que toutes ces recettes ne peuvent servir que de complément au traitement de base prescrit par le médecin.

  1. Les fleurs de bleuet, la racine de réglisse et les feuilles de la busserole dans un rapport de 1: 1: 3 soulageront la douleur. Moulez tous les ingrédients et versez 0,2 l d'eau bouillante, laissez infuser pendant une demi-heure. Après cela, filtrer et boire une cuillère à soupe 5 fois par jour avant les repas. Vous pouvez faire une infusion des herbes suivantes: camomille, graines de lin, eucalyptus, achillée millefeuille, trèfle, amour.
  2. Vous pouvez prendre les feuilles de l'airelle pendant six mois ou plus, car pas d'effets secondaires. Un art. Verser une feuille d'infusion avec de l'eau bouillante (200 ml) et boire après refroidissement jusqu'à 0,5 m. avant les repas 3-4 fois par jour.
  3. Pour préparer l’infusion de calendula, placez trois cuillères à soupe de bouillon dans un thermos et versez un verre d’eau bouillante dessus. Insister pour un jour. Puis filtrer l'infusion avec de la gaze. Un malade devrait boire ce bouillon tous les matins, à jeun, dans un demi-verre. La durée de ce traitement est de 2 semaines. Au moment du traitement, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation du thé noir, même en petite quantité.
  4. Racines et persil - 1 c. racines et tiges finement hachées, placées dans un thermos, versez un verre d'eau bouillante, laissez reposer pendant 2-3 heures; prenez le bouillon par petites gorgées une heure avant chaque repas;

Chaque recette doit être abordée avec sagesse, en évaluant ses avantages potentiels et ses contre-indications pour les femmes.

Cystite chronique - causes, symptômes d'exacerbation, diagnostic et traitement

Le processus inflammatoire qui se développe dans la muqueuse de la vessie est appelé le terme "cystite". Cette maladie urologique est aiguë ou chronique. Le plus souvent, les femmes en souffrent, car cela contribue aux caractéristiques anatomiques du corps de la moitié faible de l’humanité. La cystite chronique est difficile à traiter, car la pathologie peut gêner une femme pendant de nombreuses années. La maladie évolue généralement sans symptômes avec exacerbations occasionnelles.

Quelle est la cystite chronique?

La cystite chronique est appelée inflammation chronique de la vessie, qui entraîne des modifications structurelles et fonctionnelles de ses parois. La maladie peut être latente pendant longtemps ou présenter des symptômes constants. En urologie féminine, il s’agit de la pathologie la plus courante du système génito-urinaire, qui nuit considérablement à la qualité de la vie. La forme chronique de la maladie nécessite une approche diagnostique approfondie et un traitement diversifié.

Les symptômes

L'inflammation chronique de la vessie chez la femme est généralement asymptomatique avec des exacerbations rares (une fois par an) ou fréquentes (plus de deux fois ou plus par an). Avec une évolution latente de la maladie, les patients ne se plaignent pas. Au cours de l'exacerbation, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur aiguë dans l'abdomen;
  • miction douloureuse et fréquente;
  • fièvre
  • fausse miction d'expulser quelques gouttes d'urine.

Les signes de cystite chronique chez les femmes

Le tout premier signe de cystite récurrente est une douleur douloureuse dans le bas-ventre de la femme. Parfois, le sang contient des impuretés - cela indique une inflammation aiguë de la vessie, ce qui est rare. Les signes les plus courants d'une période d'exacerbation sont les suivants:

  • douleur croissante à mesure que la vessie se remplit;
  • l'urine a une odeur désagréable et une couleur boueuse;
  • démangeaisons et brûlures des organes génitaux;
  • Parfois, il y a une douleur dans le bas du dos.

Raisons

La cystite de nature chronique chez les hommes et les femmes se manifeste pour les mêmes raisons. Ce sont des bactéries, des virus et des champignons, sexuellement transmissibles, physiques (radioactifs, mécaniques, thermiques) et chimiques (toxines, poisons, substances médicinales). En outre, certains facteurs de risque prédisposent au développement de la pathologie:

  • traitement incorrect de la pathologie aiguë;
  • manipulations médicales (cathétérisme de la vessie, cystoscopie et autres);
  • constipation prolongée;
  • activité sexuelle excessive;
  • urétrite chronique;
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • aliments frits, épicés, salés, fumés;
  • travail sédentaire;
  • foyers d'autres infections chroniques (caries, abcès et autres);
  • pierres vésicales;
  • hypothermie générale;
  • maladies infectieuses et inflammatoires des organes pelviens (pyélonéphrite, prostatite).

Classification

Quelle que soit la cause de la cystite chronique chez la femme, en relation avec d'autres maladies du système urinaire, la pathologie peut être primaire ou secondaire. La première est une maladie indépendante et la seconde est la conséquence d'une autre maladie. La forme chronique de la maladie est classée comme suit:

  • diffuse;
  • focale;
  • cervical;
  • trigonite (jonction de la vessie et de l'urètre).

Pendant la grossesse

Selon les statistiques, 10% des femmes enceintes sont confrontées à ce problème. La cystite allergique survient le plus souvent au cours du premier trimestre, lorsque diverses infections et agents pathogènes attaquent les organes du système génito-urinaire féminin. Cela est dû au déclin de l'immunité et à la restructuration du corps aux niveaux hormonal et physiologique. Le traitement doit commencer immédiatement, car la pathologie constitue une menace pour le développement du fœtus et un danger pour la santé de la future mère. Les conséquences peuvent être différentes - de la naissance prématurée au manque de poids chez un nourrisson.

Quelle est la pathologie dangereuse

La cystite hémorragique chronique est dangereuse par la destruction des parois du vagin et de la vessie. La capacité du corps est considérablement réduite, il existe des envies constantes, des mictions douloureuses et, au fil du temps, de fréquents épisodes d’incontinence urinaire. Avec la cystite interstitielle, les patients peuvent aller aux toilettes jusqu'à 40 fois par jour. Il existe un risque de développer des néoplasmes malins. Pour les femmes, la maladie est dangereuse et le fait que l’infection des parois de l’urètre puisse se propager aux appendices, ce qui conduit souvent à la stérilité. La cystite nécrotique peut être compliquée par une péritonite purulente.

Diagnostics

Après avoir recueilli les plaintes et l'anamnèse, un spécialiste peut facilement diagnostiquer la cystite. Pour identifier la maladie, il est important de déterminer la présence d'une maladie rénale ou d'autres pathologies du système urogénital. À cette fin, le médecin procède à un examen gynécologique des femmes et à un examen rectal des hommes. La prochaine étape du diagnostic consiste en des tests de laboratoire:

  • analyse d'urine;
  • analyse d'urine selon nechyporenko;
  • culture d'urine sur l'environnement vital pour identifier l'agent pathogène;
  • méthodes rapides utilisant des bandelettes réactives pour détecter la présence de leucocytes, de protéines et de nitrites - déchets de bactéries;
  • détermination de l'estérase leucocytaire pour la présence de pus dans l'urine.

En outre, le médecin peut prescrire un examen instrumental:

  • Échographie de la vessie;
  • cystographie de contraste pour détecter des polypes, des diverticules, des tumeurs, des formations kystiques, érosives ou folliculaires;
  • cystoscopie pour l'examen de l'urètre et de la muqueuse de la vessie à l'aide d'un cystoscope.

Traitement de la cystite chronique

Après le diagnostic, une thérapie complexe est prescrite, qui est effectuée à la maison. Il est préférable de traiter la maladie en utilisant des médicaments antibactériens, en lavant la vessie et autres procédures physiques, en adaptant le régime alimentaire, le régime quotidien et l'hygiène régulière des organes génitaux. Pour augmenter les défenses de l'organisme, l'administration d'immunomodulateurs et d'immunostimulants est prescrite. Pour se débarrasser rapidement de la douleur, il est recommandé au patient de disposer de recettes populaires et éprouvées.

Drogues

Le traitement anti-inflammatoire chez la femme commence par la restauration de la microflore vaginale. Pour ce faire, le médecin prescrit des antibiotiques à large spectre. En association avec des agents antibactériens, des phytopreparations d’origine végétale sont utilisées. Pour éliminer l'inflammation, le médecin prescrit des anti-inflammatoires. Pour soulager les spasmes et soulager la douleur, utilisez des antispasmodiques. Les médicaments les plus populaires contre les maladies chroniques sont:

  1. L'ibuprofène Anti-inflammatoire non stéroïdien qui élimine rapidement les douleurs aiguës. Attribuer 400 mg 3 fois / jour. Le traitement est prescrit par un médecin. Le médicament a des contre-indications: colite ulcéreuse, circulation sanguine altérée, cours aigu de maladies du rein et / ou du foie.
  2. Hilak Forte. Probiotique, qui est prescrit avec des antibiotiques pour restaurer la microflore intestinale et le vagin. Avec la cystite, ils boivent de 40 à 60 gouttes 3 fois par jour pendant toute la durée du traitement antibactérien. Contre-indication - intolérance individuelle aux composants du médicament.
  3. Cyston. Phytopreparation avec une douzaine d'extraits d'herbes dans la composition. Il a une action antimicrobienne, anti-inflammatoire et diurétique. Les comprimés doivent être consommés sous forme de 2 comprimés 3 fois par jour pendant 6 à 12 semaines.

Médicaments antibactériens

Tous les médecins préfèrent traiter la cystite avec des antibiotiques. La durée du traitement peut être de 1,3 ou 7 jours. Les médicaments les plus populaires sont:

  1. Céphalexine. Groupe de pénicillines antibiotiques à large spectre, destiné au traitement des infections. Pour la cystite, 250-500 mg sont prescrits toutes les 6 heures. À la mauvaise posologie, une éruption cutanée, une urticaire, un érythème, un œdème de Quincke peuvent survenir.
  2. Tétracycline. Antibiotique à large effet antimicrobien. Attribuer 0,25 g toutes les 6 heures. Peut causer des effets secondaires du tractus gastro-intestinal.

Bactériophages

Remplacement efficace des antibiotiques - bactériophages. Ce sont des virus qui détruisent les cellules bactériennes. À des fins médicales, les microorganismes sont cultivés dans des laboratoires et des préparations à base de ceux-ci sont produites sous forme de comprimés, aérosols, solutions. Les bactériophages n'inhibent pas l'immunité, ne créent pas de dépendance, aident à lutter contre la cystite paresseuse. Les drogues les plus célèbres:

  1. Bactériophage protéique. Appliquer à l'intérieur localement sous forme d'irrigation du vagin et de l'urètre. La posologie recommandée va jusqu'à 50 ml / jour pendant 1 à 3 semaines. Agitez le flacon avant utilisation. Si un précipité ou une turbidité est détecté, l'agent ne peut pas être utilisé.
  2. Bactériophage Sextafag. Il est considéré comme le meilleur pour le traitement des maux urologiques. Appliqué à l'intérieur de 1 cuillère à soupe. l deux fois par jour pendant 1-3 semaines. Peut-être l'utilisation du médicament avec des antibiotiques. Contre-indications non détectées.

Physiothérapie

Le traitement de la cystite par physiothérapie est recommandé au stade de l'exacerbation ou pendant la rémission. Types de procédures les plus efficaces:

  1. UHF-thérapie. Les oscillations du champ électromagnétique réduisent la perméabilité des capillaires, inhibent l'activité des médiateurs inflammatoires dans les tissus.
  2. Magnétophorèse. Le médicament est injecté dans la membrane muqueuse avec un champ magnétique.
  3. Ultrasons de fréquences différentes. Avec son aide on effectue le massage des organes internes enflammés, augmente l'immunité, améliore la circulation sanguine.

Régime alimentaire

La tâche principale de la nutrition clinique est d'augmenter le débit d'urine provenant des zones d'infection. Ceci est réalisé grâce à l'inclusion dans le régime des aliments alcalinisants, des aliments à teneur minimale en protéines, des aliments légèrement salés. Vous devez manger au moins 4 fois par jour en petites portions et boire beaucoup de liquide. Produits interdits:

  • cornichons, marinades, viandes fumées;
  • assaisonnements, épices;
  • pâtisseries, gâteaux, pâtisseries;
  • des bonbons;
  • thé fort, café, cacao.

Le régime alimentaire doit être laiteux et végétal. Les médecins recommandent donc de le consommer pendant le traitement d'une affection chronique:

  • poisson bouilli, viande;
  • soupes de légumes;
  • des bouillies;
  • produits laitiers fermentés;
  • fruits des champs locaux;
  • betteraves bouillies;
  • légumes frais en grande quantité.

Traitement des remèdes populaires

Pour faire face aux sensations douloureuses, vous pouvez utiliser une tisane et d’autres recettes populaires:

  1. Infusion de camomille, utilisée dans les bains sédentaires dans le but d’avoir des effets thérapeutiques sur les foyers d’infection. Pour ce faire, préparez 5 c. l fleurs séchées sur 1 l. eau bouillante.
  2. Bouillon de busserole. Les feuilles de la plante ont un effet diurétique et analgésique. Besoin de 2 c. matières premières verser 2 tasses d'eau bouillie, insister 2 heures. Prenez une demi-tasse de thé 3 fois par jour.

Prévention

Pour prévenir l'aggravation de la maladie est beaucoup plus facile que de traiter. Pour ce faire, suivez des mesures préventives simples:

  • éliminer en temps opportun la pathologie urologique;
  • ne pas trop refroidir (en particulier le bassin et les jambes);
  • éliminer les aliments épicés de l'alimentation;
  • boire plus de liquide (8-10 verres d'eau / jour);
  • porter des sous-vêtements en tissus naturels;
  • observer l'hygiène intime.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Comment traiter la cystite chronique chez les femmes

Le déroulement prolongé du processus inflammatoire de la vessie, qui entraîne des modifications structurelles et fonctionnelles de l'organe du système urinaire, n'est rien de plus qu'une cystite chronique. Les femmes sont plus susceptibles à l'apparition d'une pathologie en raison de la structure particulière des voies urinaires. Le traitement de la cystite chronique chez les femmes est effectué après avoir reçu les résultats des tests et un diagnostic complet.

Causes de la cystite chronique chez les femmes

La cystite chronique chez les femmes dont les causes peuvent être associées à plusieurs facteurs provoquants provient de:

  • traitement inapproprié;
  • la présence d'autres maladies urogénitales;
  • changements hormonaux;
  • hypothermie fréquente;
  • non-respect de l'hygiène personnelle.

Schéma de traitement mal compilé conduit au fait que le processus inflammatoire ne disparaît pas complètement, entraînant l'apparition et la récurrence de la maladie.

Les maladies infectieuses telles que l'urétrite, la pyélonéphrite et les MST contribuent au développement d'une inflammation chronique. Les facteurs provocants peuvent également être des calculs, des polypes et des diverticules formés dans la vessie.

Les changements hormonaux sur le fond de la grossesse et de la ménopause conduisent souvent à une maladie chronique. La cause de la récidive peut être la présence de pathologies endocriniennes, notamment de diabète.

Une hypothermie fréquente et un manque d'hygiène personnelle entraînent un affaiblissement du statut immunitaire local et le développement d'une forme chronique.

Les signes de cystite chronique chez les femmes

Tous les tiers des patients atteints de cystite aiguë se retrouvent dans une forme chronique. Le processus inflammatoire dans ce dernier cas prend plus de 8 semaines, au cours desquelles non seulement la membrane muqueuse de l'organe urogénital est endommagée, mais également ses parois. Cela peut être une conséquence du développement de la déformation de la vessie. La pathologie dans la forme courante est difficile au traitement conservateur.

La cystite chronique chez les femmes dont les symptômes peuvent avoir une forme latente, le plus souvent des exacerbations manifestées à partir d'une ou plusieurs fois par an. Les principaux signes d'exacerbation de la pathologie sont:

  • augmentation du besoin de miccation;
  • douleur aiguë et persistante dans le bas de l'abdomen;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie.

Le soulagement de la douleur survient une fois la miction terminée. Dans les urines, de petits caillots sanguins peuvent parfois être observés.

Lorsque la maladie est latente, les plaintes sont absentes et la pathologie n'est détectée que dans le cas d'un examen endoscopique dans la région pelvienne.

Diagnostic des formes chroniques de cystite

La cystite chronique chez la femme, dont les symptômes et le traitement dépendent en grande partie de la cause du développement de la maladie, nécessite tout d'abord un diagnostic obligatoire.

En raison des symptômes effacés et moins prononcés, il est souvent difficile de diagnostiquer la chronicité de la pathologie. Le diagnostic est réalisé à l'aide des méthodes cliniques suivantes:

  • examen gynécologique;
  • tests de laboratoire d'urine;
  • écouvillons vaginaux;
  • Échographie des organes pelviens.

Si vous suspectez des conditions précancéreuses, une biopsie de la vessie est indiquée. Ce dernier type de recherche permet de différencier la cystite chronique chez la femme du cancer de l’organe du système urinaire, de la tuberculose et d’un ulcère simple.

Façons de traiter la cystite chronique

Avant de traiter la cystite chronique chez les femmes, vous devez subir un diagnostic complet. Sinon, le traitement n'apportera pas les résultats souhaités.

Lorsque la pathologie est synchronisée, une antibiothérapie est obligatoire. Elle est sélectionnée en fonction du type d'agent pathogène à l'origine du processus pathologique. La durée de la médication dans cette catégorie est déterminée par le médecin et peut aller de 1 à 4 semaines. Outre les antibiotiques, des immunomodulateurs, des antispasmodiques et des anti-inflammatoires d'origine végétale sont prescrits au patient. Après une antibiothérapie, les nitrofuranes sont prescrits. Le traitement de la cystite chronique chez les femmes est effectué jusqu'à six mois, en fonction de la gravité des lésions aux parois de l'organe urinaire. La forme récurrente de la cystite, causée par d'autres pathologies de la région urogénitale, nécessite un traitement simultané des maladies concomitantes.

L'apparition de la maladie sur le fond des polypes, des diverticules ou des calculs résultant de la chirurgie de la vessie.

En outre, lors de l'inflammation chronique de la vessie, la physiothérapie est prescrite pour renforcer les organes pelviens, normaliser la circulation sanguine et renforcer l'immunité locale.

Traitement de la cystite chronique chez les femmes

Le terme cystite chronique définit un processus inflammatoire à long terme qui affecte les parois de la vessie. La maladie se développe souvent chez la femme, ce qui est associé à certaines caractéristiques anatomiques de la structure des structures du système urogénital (urinaire). La durée de la cystite chronique est supérieure à 3 mois, elle peut avoir un écoulement ondulatoire, durant lequel des périodes d'amélioration alternent avec des rechutes (aggravation).

Le mécanisme de la maladie

La pathogenèse (mécanisme de développement) du processus pathologique réside dans les lésions primaires des tissus des parois de la vessie, qui résultent de divers facteurs indésirables. Les lésions tissulaires sont un facteur déclenchant qui déclenche une réponse immunitaire. Au centre du processus pathologique, les cellules du système immunitaire s'accumulent, ce qui produit un certain nombre de composés biologiquement actifs (médiateurs de la réponse inflammatoire, notamment les prostaglandines, le facteur de nécrose tumorale, les interleukines). Les composés provoquent le développement de réactions physiopathologiques inflammatoires caractéristiques:

  • Irritation directe des terminaisons nerveuses sensibles, ce qui entraîne des sensations d'inconfort sous forme de douleur, de brûlure, de démangeaisons.
  • Augmentation de la perméabilité des parois des vaisseaux sanguins du lit de la microcirculation, provoquant la libération de plasma sanguin dans la substance intercellulaire des tissus et le développement d'un œdème.
  • L'expansion des vaisseaux du système microvasculaire, principalement des artérioles et des veinules, conduisant à la stagnation du sang dans les tissus.

En raison de l'œdème tissulaire, la compression des extrémités nerveuses sensibles se produit lors du développement du processus pathologique, accompagnée d'une douleur accrue et d'autres sensations d'inconfort (démangeaisons, sensation de brûlure). La principale caractéristique de la cystite chronique chez les femmes est la présence à long terme de facteurs dans la vessie qui provoquent des lésions tissulaires.

Causes de la cystite chronique

La cystite chronique chez les femmes est une maladie poliomyélitique. Cela signifie que les lésions tissulaires suivies d'une réaction inflammatoire résultent d'une exposition à un nombre important de causes différentes. Pour faciliter le diagnostic de la maladie, ainsi que le choix d'un traitement adéquat efficace, toutes les raisons ont été divisées en plusieurs groupes, qui comprennent:

  • Infections génitales spécifiques, telles que chlamydia, mycoplasmose, ureaplasmose, gonorrhée, syphilis. Les agents pathogènes à transmission principalement sexuelle affectent souvent non seulement les organes du système reproducteur, mais également la muqueuse urétrale (urètre), ainsi que la vessie.
  • Infections non spécifiques - Les agents pathogènes du processus pathologique sont des bactéries qui ne possèdent pas de spécificité stricte pour la localisation préférentielle dans les tissus. Ils provoquent généralement un processus inflammatoire pathologique dans la zone de pénétration (porte d'entrée). Les micro-organismes pathogènes (ou pathogènes) et pathogènes de manière conditionnelle - staphylocoques, streptocoques, intestinaux, bacilles de Pseudomonas, Klebsiella, Proteus sont des bactéries non spécifiques. La pénétration de micro-organismes dans la vessie, suivie du développement ultérieur d'une cystite aiguë ou chronique chez la femme, se produit le plus souvent de manière ascendante. Initialement, les bactéries pénètrent dans l'urètre par l'ouverture externe de l'urètre, puis dans la vessie.
  • Infection fongique - sur la membrane muqueuse des structures du système urinaire, y compris la vessie, les champignons Candida peuvent parasiter. Ils appartiennent à la microflore pathogène conditionnelle et en petites quantités peuvent être présents en permanence. Dans certaines conditions, entraînant une diminution de l'activité du système immunitaire (déficit immunitaire congénital, acquis, dysbactériose, déséquilibre hormonal), il y a activation des champignons, leur nombre augmente, ce qui entraîne une réaction inflammatoire.
  • Causes non infectieuses - la cystite chronique chez les femmes est souvent le résultat des effets toxiques de diverses substances, médicaments, excrétés par l'organisme avec l'urine. Une réaction allergique qui se développe après le contact avec du lin synthétique ou des détergents est également possible, en particulier si elle n’est pas destinée à l’hygiène intime.

Les facteurs étiologiques (causals) qui ont conduit au développement de la cystite chronique chez les femmes sont certainement clarifiés dans le cadre des mesures de diagnostic prescrites par le médecin.

Facteurs provocants

Le risque de développer une cystite chronique chez les femmes est considérablement accru lorsqu'il est exposé à certains facteurs provoquants, dont les plus courants sont les suivants:

  • Hygiène intime inadéquate, contribuant à la pénétration d'infections non spécifiques dans la vessie ascendante.
  • Vie sexuelle irrégulière avec changements fréquents de partenaires sans l'utilisation de préservatifs.
  • Prendre des médicaments qui réduisent l'activité du système immunitaire, des changements hormonaux.
  • Caractéristiques individuelles du corps de la femme, y compris celles dues à une certaine hérédité.

Les facteurs provocateurs doivent être pris en compte pour la prévention de la cystite chronique ou du réapparition de la cystite chronique chez la femme.

Classification

La classification de la cystite chronique chez la femme est nécessairement prise en compte lors du diagnostic de la maladie. En fonction du déroulement du processus pathologique:

  • Cystite latente - la maladie ne se manifeste pas cliniquement et n'affecte pas la qualité de vie d'une femme.
  • Cystite persistante - maladie caractérisée par une évolution cyclique avec des périodes d'amélioration (rémission) et d'exacerbations (rechute).
  • Syndrome de la vessie (néphrite interstitielle) - le processus pathologique suit un cours constant avec des manifestations cliniques minimes.

Pour la raison principale, la maladie est divisée en fonction des principaux groupes de facteurs étiologiques (infection fongique spécifique, non spécifique, cystite non infectieuse). Après le diagnostic et la visualisation de la surface interne des parois de la vessie, la classification inclut les formes morphologiques du processus pathologique:

  • Forme catarrhale - l'inflammation est caractérisée par une rougeur (hyperémie) et un léger gonflement de la membrane muqueuse.
  • Forme kystique - cavités limitées remplies de liquide dans la muqueuse ou la couche sous-muqueuse.
  • Forme polypeuse - se développe principalement en raison du développement d'une infection causée par le papillomavirus, caractérisée par la formation de petites «excroissances» de la membrane muqueuse sur une tige mince ou épaisse.
  • Forme ulcéreuse - le processus pathologique se poursuit avec la formation de dommages à la membrane muqueuse sous la forme d'une dépression en forme de cratère.
  • Forme nécrotique - évolution grave de la maladie avec la mort d’une partie des tissus de la paroi de la vessie.
  • Forme infiltrante - dans la couche sous-muqueuse, il y a une accumulation de cellules du système immunitaire des leucocytes ou des éosinophiles (l'accumulation d'éosinophiles indique le caractère allergique de la maladie).

Le traitement ultérieur et la prévention de la cystite chronique chez les femmes sont effectués avec une classification obligatoire.

Symptômes de la cystite chronique chez les femmes

Le tableau clinique de la cystite chronique chez la femme dépend du type de processus pathologique:

  • Type latent - malgré la présence d'un processus pathologique, les signes cliniques ne se développent pas.
  • Type persistant - la maladie est caractérisée par des exacerbations, qui s'accompagnent de l'apparition d'une symptomatologie cynique à l'arrière-plan de l'état relativement satisfaisant de la femme. Habituellement, avec ce type d'évolution de la maladie, le taux de récidive peut varier d'une à plusieurs fois par an.

Quelle que soit la forme de cystite chronique chez une femme au cours de la période d'exacerbation du processus pathologique, il existe plusieurs symptômes assez caractéristiques:

  • Douleur abdominale au niveau de la projection de la vessie, qui augmente avec la miction.
  • Dysurie - une violation de la miction, accompagnée d'une sensation de brûlure.
  • Pollakiurie - augmentation de la miction sans augmenter le débit urinaire.
  • L'apparition d'impuretés pathologiques dans l'urine, qui sont représentées par du mucus, des traînées de sang ou du pus. Dans les cas de cystite chronique à Candida, du mucus blanc apparaît chez la femme dans les urines. Au même moment, sur la membrane muqueuse de l’ouverture externe de l’urètre, se formaient des raids cheesy blancs caractéristiques.

Avec l’exacerbation de la cystite chronique chez la femme, l’état général peut également souffrir de l’intoxication. Dans le même temps, la température corporelle augmente, faiblesse, maux de tête, perte d'appétit, douleurs musculaires et articulaires.

Diagnostics

Étant donné que, pour chaque forme de cystite chronique chez la femme, il n’existe presque toujours aucun symptôme clinique caractéristique, un diagnostic objectif supplémentaire est prescrit pour déterminer de manière fiable la cause, la gravité du déroulement ainsi que la forme morphologique du processus pathologique.

  • Étude clinique en laboratoire de l'urine et du sang.
  • Détection de l'infection à l'aide de techniques de laboratoire telles que la PCR (réaction en chaîne de la polymérase), ELISA (dosage immuno-enzymatique), la culture bactériologique sur un milieu de culture avec identification des microorganismes identifiés, ainsi que la microscopie des sédiments urinaires et des frottis prélevés dans l'urètre.
  • Étude visuelle visuelle, réalisée à l'aide d'un dispositif optique d'un cystoscope inséré dans la cavité de la vessie.
  • Echographie qui permet de visualiser les tissus des reins, la cavité des uretères ainsi que la vessie.

Une étude objective supplémentaire de diagnostic par le médecin traitant urologue est prescrite après un examen clinique. Il comprend une enquête sur le patient, un examen et une palpation des tissus. Le diagnostic est souvent réalisé avec la participation de médecins d'autres spécialités.

Cystite chronique chez les femmes: traitement

Le traitement de la cystite chronique chez les femmes est complexe. Il comprend plusieurs domaines de mesures thérapeutiques, dont le principal est l'exclusion de l'impact ultérieur de la cause de la maladie (traitement étiotropique). Pour cela, des médicaments de plusieurs groupes cliniques et pharmacologiques sont prescrits:

  • Antibiotiques - la nomination de médicaments antibactériens est conseillé lorsque l'origine bactérienne établie de la maladie. Pour les infections bactériennes non spécifiques, on utilise des antibiotiques de la pénicilline ou des céphalosporines. Dans le cas d’une maladie diagnostiquée causée par une bactérie, les macrolides ou les tétracyclines sont attribués aux agents responsables de la mycoplasmose, de l’ureaplasmose, de la chlamydia.
  • Des agents antifongiques (fluconazole, kétoconazole) sont prescrits pour la cystite établie d'origine fongique.
  • Les médicaments antiprotozoaires - médicaments entraînant la mort des micro-organismes monocellulaires les plus simples, sont prescrits pour certaines infections transmissibles sexuellement, à savoir la trichomonase.
  • Antihistaminiques - les médicaments antiallergiques sont prescrits lorsqu'une origine allergique établie du processus pathologique.

En association avec la thérapie étiotropique, il est prescrit des agents qui augmentent la diurèse (le volume de l'urine excrétée au cours d'une certaine période), ce qui contribue à l'élimination mécanique des microorganismes pathogènes de la membrane muqueuse de la vessie. En outre, si nécessaire, utilisez des immunomodulateurs qui améliorent l’état fonctionnel du système immunitaire. Le traitement de la cystite chronique chez les femmes est long. Parfois, il est nécessaire de répéter le cours des mesures thérapeutiques plusieurs fois par an.

Le pronostic de la cystite chronique chez la femme dépend de la cause de la maladie, ainsi que de la forme et de la gravité du processus pathologique. Très souvent, en raison d'une inflammation de la vessie, des maladies d'organes et de systèmes voisins peuvent se développer.

10 des médicaments les plus efficaces pour le traitement de la cystite chez la femme

Des envies fréquentes d'uriner, des coupures dans l'urètre pendant et après la vidange de la vessie, des douleurs et une lourdeur dans le bas-ventre sont des signes de cystite chez les femmes. Chaque quatrième habitant de notre planète est confronté à cette maladie. Compte tenu de la prévalence de ce problème, nous souhaitons vous expliquer comment traiter la cystite chez la femme afin de l’éliminer rapidement, une fois pour toutes.

Quelle est la cystite?

La cystite est une inflammation de la vessie. Les femmes sont six fois plus susceptibles de souffrir de cette maladie que les hommes. Et les femmes les plus sujettes à la cystite en âge de procréer. Cette tendance s'explique par le fait que l'urètre est plus large et plus étroit chez le beau sexe que chez l'homme. Cette caractéristique anatomique facilite la pénétration de microorganismes pathogènes de l’environnement externe dans la vessie.

Selon les cas, on distingue les cystites aiguës et chroniques.

La cystite aiguë chez la femme se manifeste soudainement, c'est-à-dire que ses symptômes apparaissent presque immédiatement après l'exposition à un facteur indésirable.

Pour la cystite chronique se caractérise par un long cours avec des périodes d'exacerbation et de rémission des symptômes. Le plus souvent, ce type de maladie survient dans le contexte d'autres maladies des organes internes, principalement du système urogénital.

Pourquoi la cystite apparaît-elle chez les femmes?

La principale cause de cystite est la pénétration de microorganismes pathogènes dans la cavité de la vessie. L'agent causal de la maladie peut être une bactérie, un virus, un champignon ou même un protozoaire. La cystite la plus commune de nature bactérienne, lorsque l'agent responsable est E. coli.

En plus des bactéries pathogènes, les causes de la cystite peuvent être les facteurs suivants:

  • prendre certains médicaments, tels que l'ifosfamide ou le cyclophosphamide;
  • les rayonnements ionisants utilisés dans le traitement du cancer;
  • corps étranger, qui peut être un cathéter urétral;
  • l'exposition aux produits chimiques qui font partie des produits de soins personnels;
  • d'autres maladies du système génito-urinaire, par exemple, la lithiase urinaire, la prostatite;
  • dommages à la colonne vertébrale, etc.

Dans certains cas, il n'est pas possible de déterminer la cause de la maladie. Cette cystite est donc appelée interstitielle.

Distinguez également un certain nombre de facteurs contribuant au développement du processus inflammatoire de la vessie, notamment:

  • hypothermie locale ou générale;
  • stase de l'urine dans la vessie;
  • mode de vie sédentaire;
  • aliments déséquilibrés et malsains (manger de grandes quantités d'aliments épicés et épicés);
  • la grossesse
  • accouchement;
  • non-respect de l'hygiène personnelle;
  • porter des sous-vêtements et des vêtements serrés ou synthétiques;
  • infections génitales;
  • interventions chirurgicales et méthodes invasives de recherche sur les organes des systèmes génital et urinaire.

Quelle est la cystite chez les femmes?

Les premiers signes de cystite chez les femmes peuvent être les suivants:

  • mictions fréquentes;
  • sensation de plénitude dans la vessie;
  • douleur abdominale basse;
  • douleur et sensation de brûlure le long de l'urètre après la miction;
  • l'apparition dans l'urine d'impuretés pathologiques (mucus, sang, pus).

Dans les cas graves, le tableau clinique de la cystite peut être complété par des symptômes d'intoxication générale du corps, à savoir: fièvre, faiblesse générale, frissons, transpiration excessive, etc.

Quel médecin traite la cystite chez les femmes?

Le diagnostic et le traitement de la cystite ont impliqué un urologue. Seul un spécialiste sait comment traiter correctement cette maladie afin d'éviter une inflammation chronique et de ne pas nuire à la santé.

Par conséquent, si vous présentez au moins l'un des symptômes de cystite mentionnés ci-dessus, contactez la clinique la plus proche pour un rendez-vous avec un urologue. Après avoir procédé à un examen approfondi du corps, le médecin établira un diagnostic précis et sélectionnera le schéma de traitement le plus efficace pour vous.

Quelles recherches sont menées en cas de cystite?

Pour confirmer la cystite, un spécialiste doit prescrire les études suivantes à un patient:

  • analyse générale de l'urine;
  • analyse d'urine selon nechyporenko;
  • examen bactériologique de l'urine;
  • la cystoscopie;
  • examen échographique de la vessie et des organes abdominaux, y compris le nombre de reins.

Un grand nombre de globules blancs, d'épithélium de la vessie et de la bactérie à l'origine de la maladie se trouvent dans l'urine de la cystite.

Le fait de semer de l'urine vous permet de déterminer le type de cystite provoqué par un microbe et le médicament antibactérien auquel il est sensible et qui est résistant, ce qui facilite grandement la sélection d'un schéma thérapeutique efficace.

La cystoscopie est appelée examen endoscopique de la vessie. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil spécial - un cystoscope. Un cystoscope est un tube en métal équipé d'une caméra vidéo et d'un ensemble d'outils insérés dans la vessie à travers l'urètre. À l'aide de cette étude, vous pouvez examiner soigneusement la muqueuse de la vessie, prélever du matériel pour l'analyse histologique et, si nécessaire, effectuer une petite opération, par exemple retirer un polype.

Une échographie de la vessie et des reins est réalisée pour évaluer l'état de l'organe lui-même et des tissus environnants.

Comment traiter la cystite?

Le traitement de la cystite est principalement effectué en ambulatoire sous la direction d'un urologue. Les indications d'hospitalisation des patients peuvent être le syndrome d'intoxication grave, la propagation du processus inflammatoire jusqu'aux reins ou la cystite chez la femme enceinte.

Un spécialiste expérimenté guérira rapidement la cystite aiguë, en 2-3 jours environ, mais la lutte contre l'inflammation chronique de la vessie peut prendre plusieurs semaines.

Avant de traiter une cystite chronique, vous devez en connaître la raison, car seule son élimination peut permettre d’obtenir un effet positif du traitement.

Lors du traitement de la cystite, les spécialistes suivent les principes suivants:

  • repos au lit ou au lit pendant toute la période des symptômes aigus de la maladie;
  • aliments santé. Une alimentation avec de la cystite devrait être laitier, c'est-à-dire que, dans l'alimentation quotidienne du patient, elle devrait être dominée par les produits laitiers, les légumes et les fruits. Les plats frits, épicés, salés et épicés, ainsi que les boissons alcoolisées sont strictement interdits;
  • thérapie antibactérienne. Les antibiotiques sont prescrits en premier, à large spectre, et après avoir obtenu le résultat de la culture de l'urine et de l'antibiogramme. Un médicament antimicrobien est utilisé, à laquelle l'agent causal de la cystite est sensible;
  • traitement de la douleur. Pour les douleurs marquées dans la vessie, des analgésiques et des antispasmodiques sont prescrits aux patients;
  • installation d'antiseptiques dans la vessie;
  • phytothérapie. Les herbes diurétiques et les frais sont appliqués. Considérez plus en détail ci-dessous;
  • traitement physiothérapeutique (électrophorèse, phonophorèse, inductothermie, UHF et autres).

Il existe également des cas où les femmes doivent traiter une cystite chronique à l'aide de méthodes chirurgicales. L'opération est nécessaire si l'écoulement de l'urine de la vessie est perturbé par une pierre, une tumeur ou un corps étranger. De plus, il n'est pas possible de se passer d'une intervention chirurgicale lors du froissement des parois de la vessie, lorsqu'une solution antiseptique y est injectée sous anesthésie générale.

Quels antibiotiques traitent la cystite?

Les antibiotiques jouent un rôle central dans le traitement de la cystite aiguë et chronique. La sélection d'un médicament antibactérien doit être effectuée exclusivement par un spécialiste, car l'automédication peut avoir des conséquences irréversibles sur la santé.

Considérez les antibiotiques les plus efficaces utilisés dans la cystite chez les femmes.

Nitroxoline

La nitroxoline est un dérivé de huit-hydroxyquinoléine et appartient aux hydroxyquinolones. Le médicament est actif contre la plupart des microbes gram positifs et négatifs, ainsi que certains champignons, en particulier le candida.

La nitroxoline est indiquée pour la cystite, l’urétrite et la pyélonéphrite.

Schéma et dose: 2 comprimés (100 mg) 4 fois par jour avec les repas pendant 14-21 jours.

Le coût de la drogue: 120-170 roubles.

Monural

Monural est un antibiotique à large spectre doté de propriétés bactéricides, obtenu par traitement de l'acide phosphonique.

Monural prescrit pour la cystite aiguë et l'urétrite de nature bactérienne. En outre, ce médicament peut traiter la cystite sanguine, ainsi que la bactériurie asymptomatique chez la femme enceinte, car il est inoffensif pour le fœtus.

Schéma et posologie: le médicament est prescrit aux adultes une fois par jour (3 grammes), mais si nécessaire, il peut être répété tous les deux jours. Il est conseillé aux enfants de ne prendre qu'une dose à la dose de 2 grammes.

Avant de prendre les granules, dissolvez 60 ml d’eau tiède et buvez la solution à jeun ou avant de se coucher.

Coût: 380-500 roubles.

Furadonin

La furadonine est un représentant d'un certain nombre de nitrofuranes dont le but principal est le traitement de l'infection des voies urinaires. Le médicament est actif contre la plupart des microorganismes Gram positifs et Gram négatifs, mais une résistance à cet agent est souvent développée.

Furadonin est prescrit dans le traitement de la cystite, de l’urétrite, de la pyélonéphrite, ainsi que dans la prévention des infections des voies urinaires après l’application de méthodes de diagnostic invasives (cystoscopie, urographie, etc.).

Schéma et doses: on prescrit aux adultes 100-150 mg 3 à 4 fois par jour après les repas pendant 7-10 jours. Le médicament doit être lavé avec une grande quantité de liquide.

Coût: 80-160 roubles.

Furamag

Furamag appartient aux agents antimicrobiens de la série des nitrofuranog, qui ont un large spectre d’action. La résistance à ce médicament n’est pratiquement pas développée. En outre, Furamag détruit non seulement les bactéries pathogènes, mais réduit également la synthèse de leurs toxines et renforce également les défenses de l'organisme.

Furamag est utilisé pour le traitement de la cystite, de l’urétrite et de la pyélonéphrite, ainsi que pour certaines infections gynécologiques.

Schéma et dose: 1-2 comprimés (50-100 mg) trois fois par jour après les repas. Enfants 1-2 comprimés (25-50 mg) 3 fois par jour. La durée du traitement est déterminée par le médecin traitant et prend généralement entre 7 et 10 jours.

Coût: 480-700 roubles.

Non joué

Nevigremon est un médicament antibactérien qui affecte pratiquement toutes les bactéries pathogènes connues.

Nevigramon possède une liste impressionnante d'indications, notamment d'infections des voies urinaires, en particulier de cystite, d'urétrite, de pyélonéphrite, de pyélite et autres.

Schéma et doses: on prescrit aux adultes 2 comprimés (1000 mg) 4 fois par jour pendant la semaine. Pour les enfants de plus de deux ans, la dose quotidienne est de 60 mg / kg, divisée en 3-4 doses.

Coût: 5400 roubles.

Préparations à base de plantes pour la cystite

La cystite et l'urétrite chez les femmes peuvent également être traitées avec des plantes médicinales dont l'efficacité n'est pas inférieure à celle des analogues synthétiques. Considérez-les.

Canephron N

Canephron se présente sous forme de dragées ou de gouttes, composées de feuilles de romarin, de racines de lovage et de millefeuille.

Canephron élimine efficacement le rezi dans l'urètre et réduit la sévérité du processus inflammatoire dans la vessie. Il peut également être utilisé pour prévenir les exacerbations de la cystite.

Schéma et dose: on prescrit à la femme adulte deux pilules ou 50 gouttes trois fois par jour avant les repas.

Coût: 410-480 roubles.

Monurel

Monurel est un extrait de fruit de la canneberge associé à l'acide ascorbique. Le médicament est caractérisé par ses propriétés antimicrobiennes, diurétiques et immunostimulantes.

Monurel est utilisé à la fois pour le traitement et pour la prévention des exacerbations de la cystite.

Schéma et dose: 1 comprimé au coucher pendant 30 jours.

Coût: 470 roubles.

Cyston

Cystone est un médicament composé de plus de dix ingrédients à base de plantes. Le médicament a des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques, antimicrobiennes et diurétiques. Aussi ciston dissout les calculs dans les voies urinaires et empêche leur formation.

Schéma et dose: deux comprimés deux fois par jour pendant 2-3 semaines.

Coût: 380 roubles.

Urolesan

Le médicament est disponible sous forme de comprimés et de gouttes. Les composants d'Urolesan comprennent l'extrait de carotte sauvage, l'huile de sapin, l'extrait de menthe poivrée, l'origan et les cônes de houblon.

Schéma et la dose: une capsule trois fois par jour, arrosé avec beaucoup d'eau, ou 10 gouttes par morceau de sucre trois fois par jour.

Coût: 330-380 roubles.

Comment traiter les remèdes populaires contre la cystite pour les femmes à la maison?

Il est possible de traiter la cystite à la maison avec des médicaments traditionnels. Consultez votre médecin avant le début d’un tel traitement. Il est également nécessaire de comprendre que les méthodes et les remèdes traditionnels ne sont pas suffisamment efficaces pour guérir complètement la cystite et que, par conséquent, ils peuvent être utilisés exclusivement en complément du traitement principal.

À votre attention, les méthodes les plus simples et les plus efficaces de traitement des remèdes populaires contre la cystite.

Graines d'aneth

À la maison, chez les femmes atteintes de cystite, l’aneth est utilisé depuis l’Antiquité, ou plutôt ses graines. Pour le traitement de approprié en décoction et infusion.

Pour préparer l’infusion, vous avez besoin d’une cuillère à soupe de graines d’aneth à remplir avec de l’eau bouillante, couvrez et laissez reposer pendant 2-3 heures.

La décoction est préparée comme suit: une cuillère à soupe de graines de fenouil est versée avec un verre d'eau et allumée, une fois le médicament bout, l'intensité du feu diminue. Faire bouillir le bouillon besoin de 4-5 minutes. Après cela, le médicament fini est retiré de la chaleur et filtré à travers un tamis fin.

Une décoction ou une infusion de graines d'aneth est prise un verre trois fois par jour jusqu'à ce que les symptômes de la cystite s'atténuent.

Millet

La décoction de mil va rapidement guérir la cystite et l'urétrite chez les femmes. Pour préparer un tel médicament, vous aurez besoin de deux cuillères à soupe de mil, que vous devrez remplir de 500 ml d’eau bouillante et faire bouillir à feu doux pendant 4 à 5 minutes. Après cela, le bouillon doit être retiré du feu, laisser infuser 10 minutes et verser le liquide dans un verre.

Le premier jour, en cas de crise aiguë de cystite ou d'urétrite, une décoction de mil est prise dans 20 ml toutes les heures de la journée, le deuxième jour de 60 ml toutes les heures et le troisième jour de 100 ml toutes les heures. La durée du traitement est d'une semaine.

Pharmacie Camomille

10 grammes de camomille pharmaceutique doivent verser 250 ml d'eau bouillante, couvrir d'un couvercle et laisser infuser 15 à 20 minutes.

60 ml du médicament fini doivent être bu 30 minutes avant les repas jusqu'à ce que la maladie se retire.

Airelles

Les baies et les feuilles sont largement utilisées dans les maladies du système urinaire. Les baies peuvent être consommées tous les jours, mieux avant le petit déjeuner et à partir des feuilles pour faire une infusion.

Une cuillerée à soupe de feuilles fraîches et broyées de la plante est versée avec 250 ml d’eau bouillante, recouverte d’un couvercle et laissée infuser pendant 2-3 heures. En cas de crise aiguë de cystite, il est recommandé de boire 60 ml de perfusion trois fois par jour pendant 4-5 jours.

Bicarbonate de soude

Une solution de bicarbonate de soude peut être prise par voie orale ou utilisée pour rincer la vessie.

La solution est préparée à raison d'une cuillère à soupe pour 4 tasses d'eau bouillie. Buvez ce médicament 15 ml trois fois par jour.

Bains aux herbes

Les bains chauds pour la cystite soulagent parfaitement les spasmes et les douleurs de la vessie et de l'urètre. Mais de telles procédures sont contre-indiquées si la cystite a été diagnostiquée avec du sang chez les femmes.

Pour le bain, vous pouvez utiliser l’infusion de sauge, d’aiguilles de pin ou de prêle avec de la paille d’avoine. L'infusion préparée est versée dans un large bassin et 2-3 autres litres d'eau tiède sont ajoutés. La température optimale de la solution est de 40 à 42 ° C. Asseyez-vous dans le bassin de sorte que l'eau recouvre les organes génitaux externes. La procédure est effectuée pendant 15 minutes avant le coucher.

En conséquence, je voudrais répéter encore une fois que la cystite est principalement une inflammation bactérienne de la vessie. Par conséquent, le traitement ne peut être effectué sans médicaments antibactériens.

Il est également important de comprendre que tout médicament ou remède traditionnel a ses propres effets secondaires et contre-indications. Par conséquent, la prise de tout médicament doit être approuvée par l'urologue traitant. De plus, rappelez-vous que l'automédication ne donne pas toujours un résultat positif et contribue dans certains cas à la transition d'une cystite aiguë à une cystite chronique.

Regardez une vidéo sur le traitement de la cystite.

Je travaille comme médecin généraliste depuis plus de 5 ans et je suis heureux de partager avec vous mes connaissances dans le domaine de la médecine.

Qu'est-ce que la libido: le sens du concept en psychologie et en médecine

Les premiers signes de grossesse: comment identifier une situation intéressante par des symptômes précoces

Mononucléose infectieuse chez les enfants: symptômes, traitement et méthodes de prévention

Causes et traitement de la hernie inguinale chez les femmes

Pouvez-vous boire de l'alcool pendant l'allaitement? Règles d'utilisation "sûre"

Le secret de la cire de montagne: l'origine de la momie et ses propriétés curatives

Qu'est-ce que la Pilates: les avantages et les inconvénients, ainsi que les recommandations des experts

11 causes de bouche sèche et méthodes simples pour son élimination

13 exercices classiques exercices de respiration Strelnikova

14 commentaires sur l'article "Les 10 médicaments les plus efficaces pour le traitement de la cystite chez la femme"

D’après ma propre expérience, je dirai que si le début du traitement par Monural n’est pas le premier jour de l’exacerbation, cela n’a aucun sens, même si la deuxième dose est suivie de la seconde, comme indiqué dans les instructions. La canneberge monurel (cystite non infectieuse) m'a bien aidée, puis est passée à Urolesan sur un morceau de sucre - l'inflammation a rapidement disparu. Mais nous devons également prendre en compte le fait que si la cystite infectieuse ne suffit pas sans traitement antibiotique prescrit par un médecin, mais si le réservoir d'analyse d'urine ne montre pas d'infection, il peut s'agir d'un précipité de phosphates urinaires (OAM va montrer), qui se forme lorsque le calcium est pris les médicaments, par exemple, ou même le diabète, sur lequel une personne ne soupçonne pas encore. Malheureusement, rien ne m'a aidé.

J'ai eu deux fois une cystite, et les deux fois, le traitement n'a pas été sans antibiotiques, les remèdes populaires ont été considérés comme auxiliaires.

Monural est un excellent outil, ça m'aide toujours, je n'ai jamais échoué. Pas le moins cher, bien sûr, mais ça marche vraiment dans mon cas.

C'était une aggravation il y a un mois. Elle a fait des bains de permanganate de potassium et, comme toujours, Furadonin a aidé. Je bois aussi sans aucun doute du jus de canneberge. En général, j'essaie de boire davantage afin d'éliminer l'infection de ma peau.

En hiver, pieds froids, ce qui a conduit à la cystite. Immédiatement, je ne comprenais pas que c’était lui, mais de fréquentes visites à la salle des dames ne m’inspiraient pas particulièrement. J'ai examiné les symptômes, demandé à mes parents et découvert que j'étais atteint d'une cystite. Je n'ai pas eu le temps d'aller chez le médecin, je suis aussi étudiante, il y avait eu une séance la veille, alors je ne suis pas allée à l'hôpital. Oui, et l'ami de ma mère travaille comme médecin, elle m'a conseillé des médicaments qui peuvent aider (Nitroxoline et Furadonin). En prenant ces médicaments dans le complexe, j'ai réussi à me débarrasser de la cystite quelque part pendant 3 jours après la prise.

Je voudrais Wobenzym mettre en premier sur la liste. C'est lui qui m'a sauvé de la forme chronique de la cystite. Il s'est avéré que le système immunitaire était affaibli, alors il l'a renforcé.

Bonne journée, chers amis! Même s’il serait préférable de dire «filles», car Un problème appelé «cystite» concerne principalement les filles, les filles et les femmes. Je ne suis ni médecin ni expert en médecine, mais je tiens à partager avec vous mon expérience dans le traitement de cette maladie, à vous faire part des conseils des médecins et des conclusions que j'ai tirées pour moi-même.
Tout a commencé il y a un an et demi, assez curieusement, en été (après tout, la cystite se manifeste habituellement pendant la saison froide) et très soudainement. Même le matin, j'étais en excellente condition physique et d'humeur. À la fin de la journée de travail, je courais aux toilettes toutes les quelques minutes avec des douleurs insupportables. Je ne savais pas ce que c'était et quoi faire avec ça, alors le lendemain, je me suis précipité à la clinique. À la réception avec de tels symptômes, j'ai été envoyé à un urologue. Le médecin ne m’a même pas regardé, a écrit les symptômes standard sur un bout de papier, a donné des directives pour les tests, une échographie, un gynécologue et a écrit des antibiotiques, sans dire un mot de ce qui m’était arrivé, pourquoi cela s’était passé: eh bien, pensez, cystite, et moi aussi, le problème... Les analyses ont montré des anomalies caractéristiques de la cystite, selon l'échographie, tout allait bien, le gynécologue a déclaré qu'il n'y avait pas de problèmes avec sa part. Cela s'est calmé. J'ai pris le médicament prescrit, la douleur a disparu de la première pilule, j'étais heureuse et je l'ai bien oublié: j'étais guérie!
Trois mois plus tard, j'ai attrapé un rhume (toux, gorge, nez). On m'a prescrit des antibiotiques, à partir desquels j'ai commencé à avoir une terrible diarrhée (vous comprendrez pourquoi je parle de cela), suivis d'une exacerbation de la cystite. Et encore une fois, tous les cercles de l'enfer, douleur, tourments, médecins, tests, drogues... Tout est parti, mais le manque de compréhension "pourquoi tout était fini, j'étais guéri" a conduit à une frénésie. Après cela, j’ai fait des analyses d’urine toutes les semaines pour surveiller ma santé et les modifications de mon corps. Peu à peu, tout allait bien.
Quelques jours avant la nouvelle année, tout a commencé sur une nouvelle. J'étais au bord d'une dépression nerveuse: que dois-je faire? quand tout cela finira-t-il? Mon mari et moi avions déjà planifié où et comment nous allions passer la nouvelle année et d'autres vacances, il était impossible d'annuler et quels médecins pourraient être à la veille de la nouvelle année. En principe, dans cette situation, il était possible de boire tout le cours (maintenant je savais quoi traiter), mais j'avais alors un grand espoir de grossesse et les pilules pouvaient avoir des conséquences négatives, vous savez. Pendant deux semaines, j'ai enduré la douleur, mais à l'occasion, lorsque cela est devenu insupportable, j'ai bu des comprimés comme l'urolesan pour réduire la douleur.
À la fin du reste, il s'est avéré que je n'étais pas enceinte. J'ai décidé de me lancer à fond, car commencer une grossesse (et pour le moment c'était la chose la plus importante dans notre vie) avec la cystite peut avoir de très tristes conséquences pour moi et pour le futur enfant.
J'ai passé tous les tests nécessaires. Elle est venue avec tout cela chez le médecin de la clinique et m'a demandé de me recommander une hospitalisation à l'hôpital afin qu'elle puisse y passer tous les examens, y compris les examens. la cystoscopie (procédure effrayant, mais bon elle m'a passé). Le médecin m'a donné une référence au chef du département d'urologie, dit, demande à être laissé et examiné. Le lendemain, j'ai immédiatement averti mon patron que j'avais des problèmes de santé, que j'avais besoin d'une journée de vacances pour aller à l'hôpital et que, avec une bonne affaire, je serais laissé pour examen et traitement. J'ai immédiatement averti que dans ce cas, je ne sais pas quand je pourrai retourner au travail.
Je suis allé à l'hôpital avec tous les résultats de mes examens passés et présents, ainsi qu'une ferme détermination à me laisser et à guérir. Heureusement pour moi, il y avait des endroits dans le département, le médecin a dit que je pouvais être mis en contact avec eux ou venir en mode hospitalier de jour. J'ai dit: non, je vais rester ici. Ma chance principale était que je sois allé à un docteur merveilleux. En général, le traitement était semblable au passé, la seule différence étant que je ne me précipitais pas comme un fou pour travailler, mais restais serein dans la salle et lisais des livres, passant des examens quotidiens et des tests, c’est la première. Deuxièmement, ils m'ont expliqué de manière humaine le type de maladie auquel je faisais face et ce que je devais faire à ce sujet.
Je veux partager cette connaissance et mes propres sentiments avec vous.
1. Le problème s'adresse plutôt à ceux qui n'ont pas encore rencontré ce problème, mais en ont entendu parler et ne veulent pas le traverser. Deux mots: hygiène et prévention de l'hypothermie. Le plus important est de comprendre ce qu'est la cystite et pourquoi elle apparaît. La cystite est le développement actif de pathogènes (bactéries) dans la vessie. Par conséquent, l'hygiène est nécessaire pour que ces bactéries, en principe, ne vous atteignent pas. Même si cela se produit, le corps s'active et commence à se battre, mais à condition de ne pas trop refroidir nulle part (ne pas tremper les pieds, ne pas refroidir le dos, etc.), car les défenses du corps s'affaibliront et il ne pourra pas s'en sortir. seul
2. Si cette attaque vous est arrivée, consultez d’abord un urologue. Pourquoi est-ce important? Parce que, en espérant que les médicaments miracles tirés de la publicité ne vous débarrassent que des symptômes, la bactérie restera dans les parois intestinales, poursuivra la reproduction et la prochaine diminution de l'immunité montrera une agression encore plus grande, et ainsi la maladie deviendra une forme chronique encore et encore trois cents fois plus difficile, alors faites-vous soigner immédiatement. Ainsi, le médecin vous prescrira les examens nécessaires. Si vous avez des possibilités financières, faites-le vous-même immédiatement pour ne pas perdre de temps: tests sanguins et urinaires généraux, culture d'urine (!), Échographie de la vessie et des reins, assurez-vous de rendre visite au gynécologue avec un test de frottis et d'autres tests (après tout, si le principal motif des processus inflammatoires est organes féminins, alors combien ne guérissent pas le système urinaire, les bactéries vont déployer encore et encore leur activité orageuse dans votre corps, en commençant par se propager à partir des appendices). Avec tout ce bagage, allez voir un urologue avec détermination pour déterminer la cause de la cystite (afin de l'exclure ultérieurement), administrez le traitement approprié (les bons médicaments, le bon dosage) et démarrez le traitement. Assurez-vous de prendre un congé de maladie ou des vacances, vous avez besoin de paix et de silence pour vous faire soigner et vous rétablir, afin que vous puissiez être complètement traité, jusqu'au bout. La tentation est grande de tout quitter dès que les symptômes de la maladie disparaissent, mais je le répète encore une fois: rappelez-vous, ce sont des bactéries, elles doivent être éliminées du corps. Et surtout - accordez-vous pour un long travail. Depuis À l'hôpital, on m'a diagnostiqué une cystite chronique, j'ai bu des antibiotiques pendant deux semaines, trois autres médicaments pendant un mois, après le traitement, des tests d'urine ont été effectués tous les mois (général et ensemencement). Après trois mois, j'ai répété le traitement pendant six mois. Pourquoi était-ce nécessaire? Non seulement pour se débarrasser des bactéries, mais aussi pour renforcer la vessie après leur action destructrice.
3. Pour que l'histoire ne se répète pas, il faudra changer ce mode de vie ou au moins le traiter avec plus de soin et de conscience.
3.1. L'hygiène! Ceci est la première chose à être. Ne laissez pas les bactéries pénétrer de l'extérieur. Vous les avez déjà, pourquoi avez-vous besoin de plus? Assurez-vous de vous laver le matin et le soir, gardez les serviettes hygiéniques propres, allez à la douche après le rapport sexuel, utilisez correctement le papier hygiénique (des bactéries intestinales pénètrent souvent dans la vessie, vous savez comment, hein?), Un conseil que je ne pensais pas à moi-même dit le médecin de l'hôpital: pendant les rapports sexuels, si vous tourniez le dos à un partenaire, tout devrait se terminer dans cette position, ne revenez pas à la position «face à partenaire», c'est aussi un mot sur les bactéries intestinales.
3.2. Évitez l'hypothermie! J'ai décrit la raison plus tôt.
3.3. Évitez le stress! C'est très important! Lorsque vous êtes nerveux, les défenses de votre corps commencent à se battre contre vous et n'ont tout simplement plus de force pour lutter contre les parasites. À propos, cela ne concerne pas seulement la prévention de la cystite, mais également toutes les maladies. Rappelez-vous: toutes les maladies proviennent des nerfs.
3.4. Buvez plus de liquides! Buvez beaucoup d'eau pure! Cela est nécessaire pour éliminer le corps de toutes sortes de méchancetés (vous vous lavez les mains en permanence, les organes internes doivent également être nettoyés en permanence). Il serait également agréable de suivre la règle de boire du jus de canneberge en semaine chaque mois. Il renforce non seulement la vessie, mais contribue également à renforcer le corps dans son ensemble, ce qui est particulièrement utile pour la prévention du rhume.
3.5 Attention à la nourriture! Réduisez la quantité de frites, épicées, salées, marinées, etc. En général, l'ensemble standard, vous savez tout.
3.6. Point important! Abandonnez les pantalons et les jeans, commencez à porter des jupes et des robes! Au minimum, c'est beau et féminin, mais le plus important, c'est bénéfique pour la santé de vos femmes. J'ai commencé à porter des jupes et des robes en hiver à -200 et, croyez-moi, il faisait beaucoup plus chaud. Pourquoi est-ce que j'insiste pour la mise en œuvre de cet article? Les jeans sont serrés, ils resserrent fortement le corps dans l'abdomen (je ne dis pas que quelqu'un porte des vêtements de tailles différentes), mais c'est le ventre qui est à la base de la santé des femmes. Les filles de la maternelle commencent à porter des jeans et ne finissent jamais, et pendant l'enfance et l'adolescence (moins de 20 ans), tous les systèmes et organes du petit bassin se forment. Les gins ne leur permettent pas de se développer correctement, ce qui a des conséquences désastreuses sur notre fonction de reproduction. Dans le denim, une mauvaise circulation de l'air, qui provoque la transpiration, crée des frictions - il s'agit d'un environnement favorable au développement de bactéries, d'où non seulement la cystite, mais également de nombreuses maladies des organes féminins. En hiver, les jeans sont tout simplement contre-indiqués (!), Car ne contribuez pas à la préservation de la chaleur, alors congelez les jambes, l'abdomen, le bas du dos, la circulation sanguine est perturbée et vive la cystite (nous en avons déjà parlé), ainsi que de nombreux autres problèmes, notamment l'infertilité. Je vous exhorte: jetez tous vos pantalons et jeans, allez aux robes et aux jupes! Je ne regrette pas du tout une telle décision. Vous demandez, comment marcher en hiver? Bien sûr, pas en collant kapron. Achetez-vous des jupes chaudes, des collants chauds, en cas de gel sévère - des collants chauds et une veste longue. Croyez-moi, il fait tellement plus chaud et en meilleure santé.
3.7. Dans la suite du paragraphe 3.3. Essayez de marcher plus et de vous détendre. Votre corps a besoin des forces qui viennent avec le repos. Allez vous coucher à l’heure, pratiquez des sports légers, améliorez la danse, ce qui est particulièrement utile pour les orgues de la danse du ventre de la région lombaire. Maîtrisez les exercices de respiration (respiration diaphragmatique), oubliez la maladie en général, en particulier le rhume. Il n'est pas nécessaire de dépenser beaucoup d'argent dans les salles de fitness, il existe maintenant de nombreuses ressources disponibles sur Internet. L'essentiel est de commencer!
3.8. C'est le dernier point, mais c'est le plus difficile à mettre en œuvre. Traitez tous vos problèmes personnels et relâchez-les. Les échecs de notre corps - est principalement une manifestation de problèmes psychologiques. Trouvez-les, décidez, relâchez. Être heureux. Et croyez-moi, les maladies disparaîtront, vous les oublierez. Récemment, j'ai lu une déclaration: «Votre santé, c'est de l'air pur, de l'eau et des aliments. Se lever le matin avec joie, se coucher avec un sourire. Vous vous réjouissez, souriez - cela signifie que vous êtes en bonne santé. Ne traitez pas la maladie, traitez votre vie, respectez les lois de la nature. Quand il n'y a pas de santé, la sagesse est silencieuse, l'art ne peut s'épanouir, la force ne joue pas, la richesse est inutile et la raison est impuissante ». C'est difficile de ne pas être d'accord, non?
Je vous souhaite à tous bonheur et santé. Croyez-moi, c'est la chose la plus importante. Soyez en bonne santé, soyez heureux.

À propos des jeans et de leur mal à dire. Les jeans sont en coton, il existe un grand nombre de modèles, y compris lâche, taille haute, etc. La féminité vient de naître femme, la jupe ne l’affecte pas.

Natalia, merci beaucoup pour votre histoire. Les médecins ne parlent pas beaucoup, vous vous connaissez. Et vous m'avez aidé à faire face à cette terrible maladie de plusieurs manières. En 2 mois, ma cystite était 3 fois. La troisième fois, j'ai volé une balle dans une clinique payante. (Dans la clinique habituelle, ils ont répondu qu'ils étaient prêts à m'écrire dans une semaine. Bien sûr, j'ai refusé.) Le médecin a prescrit une échographie des reins, de la vessie et du bacille. Il a semé de l'urine. Après avoir passé l'urine, dit boisson Monural. Après avoir lu votre histoire, j'ai décidé de passer tous les tests, et pas seulement ceux qu'il m'avait assignés. J'ai compris que vous aviez réussi à vous débarrasser de la cystite chronique, et c'est ce diagnostic que le médecin me pose. Merci encore.

Je ne comprends pas ce que j'ai. En hiver, je suis allé dans des capitales minces, je pensais avoir un rhume, puis ils ont dit qu'il s'agissait d'une cystite. Pas de douleur, je ne comprends pas c'est quoi?

D'après mon expérience personnelle, je peux conseiller aux filles et aux femmes souffrant de cystite de boire de l'alcool deux fois par an pour prévenir urolife en gélule. C'est beaucoup mieux que de boire des antibiotiques et de restaurer l'estomac. Il contient de l'extrait de canneberge et de la glucosamine, qui rétablit les parois de la vessie. Et Il y a des substances dans les canneberges - les anthocyanidines qui ne donnent pas la bactérie E. coli (c'est-à-dire l'agent causal de la cystite) attachées à la paroi de la vessie.
Par conséquent, urulife à cet égard est très efficace. Soignez, ne commencez jamais le processus à une forme aiguë, utilisez 2-3 litres d’eau potable par jour et soyez en bonne santé!)

Soudain, la cystite a commencé en été... Probablement une infection intestinale. La pharmacie a conseillé monural, kanefron et autre chose. En 2-3 jours, cela s'est amélioré, il a flotté comme un papillon! Et après deux semaines, quand je suis allé à Moscou avec mes enfants, une telle reconnaissance a commencé, que maman ne pleure pas! J’ai passé une demi-journée dans une clinique payante, j’ai laissé beaucoup d’argent, les enfants ont passé du temps enthousiasmés à attendre… En conséquence, l’urologue a dit qu’il n’aimait pas vraiment prescrire monural, car cela «donne un effet modéré» et peut ensuite transformer la maladie en enfer Ils ont passé les tests nécessaires, passé une échographie, inséré une «dose pour chevaux» de l'antibiotique et ont finalement été traités au furamag et à la cystone. J'attends tous les tests pour guérir complètement la cystite chronique déjà établie. Donc, si cette plaie est «bloquée», une ou deux fois, vous pouvez vous soulager en sélectionnant vous-même les médicaments, mais vous le souhaitez ou non, mais vous devez vous adresser à un bon spécialiste. Sinon, cette plaie va vous trouver dans rasploh et se manifester dans son intégralité!

Je viens de prescrire Urolesan pour la cystite. Comme main retirée de la première admission. Et si vous considérez que je suis allergique à certains antibiotiques, il est difficile de traiter les infections bactériennes, et la cystite en fait partie. Longtemps souffert avant qu'un nouveau médecin ait prescrit une goutte. Et c'est tout - j'ai presque oublié ce qu'est la cystite.

J'ai essayé beaucoup, ma Fitolysin préférée, sous quelque forme que ce soit, la dernière fois que j'ai écrit Nefrokaps. Le médicament est un légume, ne fait pas de mal, mais il résiste à la cystite et supprime tout effet d’angoisse et de brûlure. Les effets secondaires sont également nuls, fonctionne dans un complexe.

Plus D'Articles Sur Les Reins