Principal Traitement

Pyélonéphrite chez l'homme

La pyélonéphrite est une pathologie inflammatoire dont souffre le système rénal pelvis-bassvis. La maladie se développe souvent chez les femmes en raison des caractéristiques anatomiques de la structure des organes génito-urinaires. La pyélonéphrite chez l'homme est rarement confirmée - l'urètre masculin est long et courbé, ce qui rend difficile l'introduction de flore pathogène dans la vessie et les reins. Cependant, il n’est pas possible d’exclure complètement le développement d’une pathologie chez l’homme - il existe une masse d’autres facteurs négatifs qui provoquent une inflammation de la SLS et de la vessie. La pyélonéphrite se développe à tout âge, mais dans le groupe se trouvent des personnes âgées de plus de 50 à 60 ans.

Facteurs de risque

La pyélonéphrite chez l'homme est toujours d'origine bactérienne. Lorsque la microflore pathogène pénètre dans le système tubulaire rénal, un processus inflammatoire purulent est activé, au cours duquel les reins et la totalité de la sphère urogénitale sont affectés. Les facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie chez les hommes:

  • plus de 50 ans;
  • trouble des processus métaboliques;
  • système immunitaire affaibli.

Les agents responsables de la pyélonéphrite chez les hommes - E. coli, entérobactéries, Klebsiella, staphylocoque - peuvent pénétrer dans les voies urinaires si l’hygiène personnelle n’est pas respectée. Mais le plus souvent, l'inflammation dans les reins se développe comme une complication des maladies de fond:

  1. pathologies urologiques chroniques de la prostate (prostatite);
  2. urolithiase;
  3. reflux vésico-urétéral;
  4. néoplasmes dans les voies urinaires.

Les maladies transmises par des rapports sexuels non protégés (chlamydia, gardnerellose) peuvent être le point de départ du développement de la pathologie. Lorsque les infections génitales chez l'homme affectent l'urètre, il y a une stagnation de l'urine avec la formation de pus. Dans le canal urétral, l'infection pénètre facilement dans le parinéhemu rénal, provoquant un processus catarrhal aigu.

Parfois, la cause de la pyélonéphrite chez l'homme est un foyer d'infection secondaire, localisé dans d'autres organes - la gorge, les poumons. Amygdalite purulente, dents carieuses, amygdales enflammées, micro-organismes pathogènes sont véhiculés par la circulation sanguine dans tout le corps. Lorsqu'ils sont injectés dans les reins, les microbes se déposent sur la membrane muqueuse du paraffin, formant ainsi un foyer infectieux secondaire.

Formes de pathologie

La classification de la pyélonéphrite chez l'homme repose sur la localisation de l'inflammation, la cause sous-jacente, la phase et l'intensité de l'inflammation. Selon les méthodes d’introduction de microbes pathogènes dans le corps, la pyélonéphrite est divisée en:

  1. processus inflammatoire primaire dans le système rénal sans perturbation de l'urodynamique;
  2. processus secondaire - inflammatoire causé par l’introduction de bactéries dans le système urogénital, les signes de troubles urodynamiques sont prononcés; Une cause fréquente de pyélonéphrite secondaire chez l'homme est la présence de sable et de calculs rénaux.

Une classification différente de la pathologie est basée sur les caractéristiques du tableau clinique:

  • La pyélonéphrite aiguë est un type d'inflammation caractérisée par une évolution sévère et des lésions purulentes du bassinet et du système tubulaire; les symptômes sont clairement prononcés et causent beaucoup de souffrances au patient; rein avec inflammation aiguë gonfle et augmente en volume;
  • pyélonéphrite chronique est un type de pathologie avec des manifestations cliniques floues, les symptômes négatifs sont légers ou absents, mais le processus catarrhal dans les reins reste; le danger de la forme chronique est associé au risque d'insuffisance rénale progressive.

Les symptômes

Lorsque l’inflammation du système pyeo-pelvien chez l’homme développe des symptômes spécifiques:

  1. douleur dans la région lombaire, caractère sourd ou fulgurant, due à la tension importante de la capsule rénale; avec pyélonéphrite douleur aggravée par la toux et la respiration profonde;
  2. élévation de la température à des valeurs élevées (38,5–40 ° C), accompagnée de frissons; une légère diminution de la température se produit après l'acte de miction;
  3. inconfort pendant la miction (sensation de brûlure), une douleur aiguë apparaît à la fin de l'acte urinaire;
  4. fausse envie d'éliminer l'urine;
  5. nycturie - augmentation de la diurèse nocturne;
  6. modification de l'apparence de l'urine - la transparence disparaît, un précipité nuageux apparaît et une odeur spécifique; dans la phase aiguë, des caillots sanguins sont visibles dans l'urine;
  7. malaise général et apathie;
  8. symptôme positif de Pasternack sur un ou deux côtés.

Les symptômes typiques de la pyélonéphrite chez l’homme sont les symptômes de l’intoxication, associés à la croissance rapide de micro-organismes pathogènes et à l’inflammation diffuse du paralysie rénale. Les déchets de microbes et de toxines pénètrent dans le sang, empoisonnant le corps. Signes d'intoxication à la pyélonéphrite:

  • état affaibli;
  • maux de tête jusqu'à migraines et vertiges;
  • accès de nausée et de vomissements;
  • perte d'appétit;
  • tabouret bouleversé.

En l'absence de traitement approprié, un processus purulent-destructeur aigu au niveau des reins passe au stade chronique. Symptômes de pyélonéphrite chronique chez les hommes:

  • les douleurs deviennent moins prononcées, mais deviennent permanentes;
  • la température reste dans les indications sous-fébriles (37–37,3 °);
  • l'inconfort à la fin de la miction persiste à chaque vidange de l'urine.

Dans la pyélonéphrite chronique, les hommes à l'âge adulte développent souvent une hypertension artérielle persistante - l'excès de liquide du corps n'est pas entièrement excrété par les reins, ce qui entraîne un œdème et une augmentation de la pression.

Tactique d'enquête

Si l'on soupçonne une pyélonéphrite, un homme devrait consulter un urologue. Au cours du traitement initial, le médecin discute des plaintes et examine le patient, vérifie les informations relatives aux maladies existantes de la région urogénitale et à d’autres pathologies somatiques. Les résultats des tests de laboratoire standard - urine et sang - fournissent des informations précieuses sur la présence de processus catarrhal aigus et latents dans les reins.

L'analyse de l'urine dans la pyélonéphrite révèle les signes typiques d'inflammation du système rénal:

  • augmentation du nombre de leucocytes;
  • l'apparition de globules rouges frais de plus de 2 en vue;
  • détection de protéines totales;
  • identification de cellules squameuses en grande quantité;
  • la présence de cellules de Sternheimer-Malbin (signe fiable de pyélonéphrite);
  • augmentation de l'acidité de l'urine.

Les résultats de la numération globulaire complète indiquent une accélération de la vitesse de sédimentation des érythrocytes, une leucocytose, une augmentation du nombre de neutrophiles. La biochimie sanguine montre une augmentation de la concentration en créatinine et en urée, associée à la perte de l'appareil glomérulaire de ses fonctionnalités.

Assurez-vous de passer l'urine de bakposev de la miction du matin pour identifier la flore pathogène. Le remous est nécessaire pour déterminer la sensibilité des bactéries aux antibiotiques. Pour clarifier le diagnostic, un test de Zimnitsky est effectué pour déterminer la fonction de concentration des reins.

Pour confirmer la pyélonéphrite chez l'homme, les résultats des diagnostics de laboratoire sont suffisants, mais dans certaines situations, l'examen est complété par des méthodes instrumentales de haute précision:

  1. L'échographie des reins et de la région rétropéritonéale révèle la présence d'un œdème du rein et le degré d'endommagement du système de surveillance des cellules souches;
  2. la radiographie avec introduction de contraste indique l'amincissement du parinéham rénal, la déformation du système tubulaire;
  3. L'urographie excrétoire est nécessaire pour évaluer le degré de trouble urodynamique.

Événements médicaux

Dans le traitement de la pyélonéphrite chez l’homme, il faut tenir compte de la forme de la maladie, de l’intensité des changements destructeurs des reins, du type de pathogène. Le traitement de la maladie s'organise en 3 directions:

  • thérapie conservatrice;
  • intervention chirurgicale (selon indications);
  • organisation d'aliments diététiques.

La forme aiguë de pyélonéphrite avec signes d'intoxication et syndrome de douleur intense est une indication d'hospitalisation. Les principaux objectifs du traitement sont la réduction des symptômes négatifs, la normalisation de la miction, la lutte contre l’infection. En conditions stationnaires, si nécessaire, effectuer un cathétérisme de la vessie. Pour éliminer la douleur, des médicaments à action antispasmodique sont présentés - Drotavérine, Baralgin, Spazmolgon.

Une antibiothérapie est nécessaire pour supprimer la source d'infection, le choix du médicament est basé sur les résultats de bakposev et permet d'identifier la sensibilité de l'agent pathogène aux agents antimicrobiens. Mais souvent, une antibiothérapie est prescrite avant d’obtenir les résultats de la recherche bactérienne sur les milieux nutritifs afin d’éviter le développement de complications.

Pour le traitement de la pyélonéphrite chez les hommes, des antibiotiques à spectre étendu ont été utilisés:

  • céphalosporines - ceftriaxone, céphalotine;
  • médicaments à base d'acide clavulanique - Augmentin, Flemoklav;
  • Macrolides - Clarithromycine, Azithromycine.

Après la phase aiguë, afin de prévenir les rechutes, ils sont prescrits:

  • vitamines - prise de vitamines du groupe B, acide ascorbique;
  • un cours d'antioxydants - préparations de sélénium, tocophérol;
  • plantes médicinales à effet uroseptique et diurétique - Canephron, Monural.

Les méthodes chirurgicales de traitement de la pathologie sont utilisées dans des situations exceptionnelles - avec un cours avancé et une probabilité élevée de développer une insuffisance rénale. Types d'opérations pour la pyélonéphrite:

  1. décapsulation rénale:
  2. pyélostomie;
  3. néphropyélostomie;
  4. néphrectomie (avec lésions étendues purulentes et destructrices).

Régime alimentaire

Pour accélérer la récupération, parallèlement à un traitement conservateur, ils organisent des repas diététiques. L’objectif d’un régime alimentaire masculin contre la pyélonéphrite est de minimiser la charge sur le système urinaire et de renforcer l’immunité. Le régime optimal est le régime spécialisé n ° 7. Principes de base:

  • régime fractionnaire, jusqu'à 5 fois par jour;
  • exclusion des plats riches en substances extractives;
  • rejet des aliments frits et épicés;
  • restriction de sel et de protéines;
  • Les options de cuisson préférées sont la cuisson, la cuisson au four, la cuisson.

Médecine populaire

La médecine traditionnelle propose de traiter la pyélonéphrite à l'aide de plantes médicinales. Recevoir des infusions à base de plantes en association avec un traitement médicamenteux aide à soulager les symptômes désagréables, à normaliser la miction, à éliminer les toxines du corps. Vous pouvez acheter des produits pour les reins à la pharmacie ou les préparer vous-même. Recettes populaires efficaces pour la pyélonéphrite chez les hommes:

  1. Décoction de bleuet - 20 g de pétales de bleuet des prés verser 250 ml d’eau bouillante, chauffer 15 minutes à feu doux, filtrer après refroidissement et boire 100 ml deux fois par jour;
  2. infusion d’yarrow - 10 g de matières premières ajouter un verre d’eau bouillante, insister 2 heures; la boisson refroidie se boit par petites portions par jour;
  3. bouillon d'avoine - ajoutez un litre d'eau bouillante dans un verre d'avoine et laissez bouillir pendant 30 minutes, puis filtrez le mélange; boire du bouillon muqueux 100 ml jusqu'à 4 fois par jour;
  4. infusion de busserole - 20 g de matière première sont coulés dans 250 ml d’eau bouillante, maintenez dans un thermos pendant 4 heures; prenez 50 ml trois fois par jour avant les repas.

Pronostic et prévention

Grâce à une visite précoce chez un urologue et à un traitement adéquat, la pyélonéphrite chez les hommes est traitée avec succès en 2-3 semaines. Si elle n'est pas traitée, la forme aiguë de la pathologie est compliquée par la fusion purulente du tissu rénal avec l'apparition d'abcès. Dans les cas graves, une septicémie se développe. Complication terrible - insuffisance rénale dont la probabilité augmente avec la pyélonéphrite bilatérale.

Le principal objectif de la prévention de la pyélonéphrite chez l’homme est l’élimination des facteurs qui augmentent le risque d’infection du système rénal. Parmi les mesures préventives figurent:

  • diagnostic et traitement précoces des maladies chroniques de la région génito-urinaire;
  • hygiène personnelle;
  • mener une vie active avec le rejet de l'alcool et de la nicotine;
  • rejet de relations sexuelles uniques;
  • procédures de durcissement.

Si des symptômes anxieux apparaissent au niveau du système rénal (douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, problèmes de vidange de la vessie, turbidité de l'urine), il est impossible de s'auto-traiter avec un médicament. Seul l'urologue peut confirmer le diagnostic de pyélonéphrite. Les antibiotiques et autres médicaments auto-prescrits aggravent l'évolution de la maladie et ont des conséquences désastreuses.

Pyélonéphrite chez l'homme

La pyélonéphrite aiguë et chronique est la deuxième cause la plus répandue après les infections respiratoires. Chez les plus jeunes et les moins jeunes, les femmes prédominent parmi les malades, ce qui s'explique par les caractéristiques anatomiques et physiologiques du système urinaire et par l'instabilité hormonale. Chez les représentants du sexe fort, une augmentation de l'incidence est observée après 50 ans en cas de troubles urodynamiques, d'adénome de la prostate et de processus infectieux chroniques des voies urinaires. Les symptômes de la pyélonéphrite chez l'homme se manifestent par des symptômes caractéristiques d'intoxication du corps, de température corporelle élevée, de douleurs musculaires et de frissons. La maladie ne met pas la vie en danger, mais une thérapie inadéquate peut provoquer une insuffisance rénale.

Causes et classification de la maladie

La pyélonéphrite chez l'homme peut être considérée comme une pathologie indépendante, ainsi que comme une complication dans le contexte d'infections des voies urinaires, de la lithiase urinaire et de maladies urologiques. L'infection ascendante est la principale cause d'inflammation rénale et les agents pathogènes les plus fréquents sont E. coli, les micro-organismes gram-négatifs et le staphylocoque. Le processus inflammatoire se développe dans le système pelvien rénal et se propage ensuite à la substance du cortex du rein affecté. Dans 25% des cas, des infections microbiennes mixtes sont observées, à la suite desquelles les bactéries deviennent multirésistantes, ce qui complique la sélection des médicaments. En pratique clinique chez l’homme, la pyélonéphrite est classée en fonction des symptômes et de la gravité de l’évolution:

  • néphrite infantile;
  • pointu
  • chronique;
  • simple (primaire);
  • compliqué (secondaire);
  • sénile

Symptômes et diagnostic

La pyélonéphrite aiguë se manifeste par des douleurs sourdes et douloureuses dans la région lombaire, par l'hypochondre du rein affecté, par un changement de couleur de l'urine et par des troubles urinaires. Les symptômes généraux de la pyélonéphrite chez l’homme sont caractérisés par une température corporelle élevée, une transpiration intense, des vomissements et des frissons graves. Récemment, on a observé une tendance latente de la maladie sans symptômes typiques, ce qui rend le diagnostic difficile, et les exacerbations du processus chronique sont souvent confondues avec d'autres maladies (grippe, infections respiratoires aiguës, cystite, prostatite).

La pyélonéphrite chez l'homme, se présentant sous une forme latente, est détectée par hasard, lors d'un examen médical ou pour une autre maladie. La difficulté du diagnostic réside dans le fait que des changements pathologiques peuvent se produire pendant des années sans symptômes visibles, ce qui entraîne la détection d'une lésion des reins au cours des stades avancés. Souvent, les seuls signes de la maladie sont des mictions fréquentes, des jambes enflées et de l'hypertension. Les activités de diagnostic commencent donc par la collecte de données anamnestiques et la mesure de la pression artérielle. Afin de comprendre comment traiter la pyélonéphrite et de choisir le schéma thérapeutique optimal, des études de laboratoire et instrumentales sont menées:

  • analyse d'urine, échantillon de Zimnitsky;
  • Méthode Nechiporenko;
  • tests sanguins;
  • culture d'urine en réservoir pour la détection d'agents pathogènes infectieux;
  • la cystoscopie;
  • radiographie;
  • urographie (méthode au radionucléide);
  • échographie des reins, des glandes surrénales et des organes abdominaux.

Selon les résultats des consultations du patient, des consultations de spécialistes restreints - urologues, endocrinologues, andrologues, cardiologues peuvent être prescrites.

Méthodes de traitement

Dans environ 25% des cas, chez les hommes, la pyélonéphrite aiguë est compliquée par le développement d'un abcès du rein. Par conséquent, avec le développement de symptômes caractéristiques, une hospitalisation immédiate est nécessaire. Le traitement repose sur le traitement antibactérien, associé à des mesures visant à renforcer les forces immunitaires du corps.
Quels médicaments sont pris pour la pyélonéphrite? De médicaments modernes habituellement prescrits fluoroquinolones - Ciprofloxacin, Nolitsin, Quintor, Ceflosporin. La nétilmécine, les tétracyclines et les macrolides à faible toxicité sont utilisés pour traiter les patients atteints de souches résistantes (résistantes). Malgré la néphrotoxicité potentielle, les glycosides d'aminé de deuxième génération, la gentamicine et la tobramycine, ne sont pas moins efficaces.

La forme chronique de pyélonéphrite avec des exacerbations fréquentes est difficile à traiter et à réhabiliter complètement le tractus urogénital. La tâche principale consiste donc à prévenir les récidives et à les soulager rapidement. Le traitement de l'inflammation aiguë et chronique du rein diffère dans son approche. Dans le premier cas, le traitement antibactérien n’est prescrit qu’en cas de manifestation de symptômes locaux et généraux. Tandis qu'avec un traitement récurrent, un traitement préventif avec de petites doses d'antibiotiques est possible, mais cette tactique est lourde de développement d'une résistance à la microflore pathogène et de complications dans le tractus gastro-intestinal.

Traitements alternatifs

L’adjonction aux principales méthodes de traitement de la pyélonéphrite chez l’homme est considérée comme de la physiothérapie - UHF, électrophorèse médicamenteuse au niveau des reins, cure thermale au stade de la rémission et phytothérapie. Il est recommandé au patient de respecter le régime de consommation d'alcool - au moins 2 litres par jour, ainsi que de suivre un régime sans sel ou de réduire le sel à 4 g. La prévention de la pyélonéphrite chez l'homme repose sur le respect des recommandations médicales et comprend également les mesures suivantes:

  • traitement des remèdes populaires;
  • renoncement au tabac et à l'alcool, y compris la bière et les cocktails;
  • manger des aliments et des boissons riches en vitamine C;
  • traitement de maladies du système génito-urinaire et de la prostate;
  • hygiène personnelle;
  • vidange rapide de la vessie;
  • avertissement d'hypothermie.

La médecine traditionnelle consiste à suivre le cours de la décoction d'herbes à effet diurétique et anti-inflammatoire:

  • baies et feuilles de myrtille;
  • prêle des champs;
  • racine de persil;
  • La camomille;
  • Le millepertuis;
  • calendula;
  • canneberges.

La composition des tisanes doit être changée environ une fois tous les 2 mois. Il est recommandé de prévoir une pause d'au moins 10 jours entre les traitements. Lorsque pyélonéphrite nature récurrente des remèdes populaires sont plus efficaces que les antibiotiques, en raison de la résistance de la microflore pathologique aux médicaments.

Exemples de recettes de médecine traditionnelle pour la pyélonéphrite chez les hommes:

  1. Pour la préparation des teintures de guérison, il faut 2 c. l miel et 3 c. l feuille d’airelles. Mélanger les ingrédients et couvrir avec de l'eau bouillie, laisser infuser au moins 2 heures. Il est recommandé de réchauffer la perfusion crépinée avant utilisation et de prendre 40 ml 3 à 4 fois par jour.
  2. Les canneberges et les canneberges ont un effet bactéricide, anti-inflammatoire, diurétique et tonique. Versez des fruits cicatrisants avec de l'eau bouillante à raison de 1 c. l laissez-le reposer pendant un verre d'eau, puis broyez-le avec un mélangeur ou tolkushkoy. Soupe de boisson consommée plusieurs fois par jour une heure après les repas.
  3. En tant qu'agent anti-inflammatoire, bactéricide et anti-inflammatoire, l'herbe d'avoine a fait ses preuves. Le bouillon préparé à partir de matières premières se boit avec deux verres par jour et est utilisé dans des plateaux médicaux.
  4. Lorsque les poches sont recommandées, prenez une décoction de stigmates de maïs, de sauge, de feuilles et de fruits de fraises des bois. Pour la préparation d'une infusion médicamenteuse, mélangez les herbes dans des proportions égales (1 c. À soupe. L.), versez deux tasses d'eau bouillante et laissez au bain-marie pendant 15 à 20 minutes. Filtrer et consommer la partie cuite tout au long de la journée.
  5. La busserole occupe une place prépondérante dans le traitement de la pyélonéphrite. L'effet thérapeutique est dû à la teneur élevée en tanins dans les feuilles de la plante, en flavonoïdes, en acides organiques, en vitamine C et en d'autres oligo-éléments essentiels. Verser 1 cuillère à soupe. l matières premières avec un verre d'eau chaude, mettre au bain-marie pendant 20-30 minutes. Laisser le bouillon reposer, filtrer et ramener le volume de fluide à l'original. Prendre 2 cuillères à soupe une heure avant les repas.

Il est important de comprendre que les médicaments ont un effet temporaire et, dans la plupart des cas, perturbent les organes du tractus gastro-intestinal. Le succès du traitement classique de la pyélonéphrite chez les hommes prédéfinit un mode de vie sain, une alimentation équilibrée et un traitement minutieux avec des remèdes populaires éprouvés.

Traitement de la pyélonéphrite sous forme aiguë ou chronique avec des médicaments et des remèdes populaires

Environ les deux tiers de toutes les maladies urologiques sont causées par une pyélonéphrite aiguë ou chronique. Cette pathologie a un caractère infectieux et s'accompagne de la défaite d'un ou deux reins. Leur inflammation provoque diverses bactéries, bien que parfois la maladie se développe dans le contexte d'autres maladies des organes internes. Les femmes sont plus sujettes à la pyélonéphrite en raison des caractéristiques individuelles de la structure anatomique du vagin et de l'urètre. Le traitement de la maladie s’effectue de manière globale en prenant des médicaments et en respectant un certain nombre de règles.

Qu'est-ce que la pyélonéphrite?

La maladie est un processus infectieux-inflammatoire dans les reins, provoqué par l'action de bactéries pathogènes. Ils affectent plusieurs parties de ces organes en même temps:

  • tissu interstitiel - la base fibreuse du rein;
  • parenchyme - cellules épithéliales fonctionnellement actives de ces organes appariés;
  • bassin - cavités dans le rein, semblables à l'entonnoir;
  • tubules rénaux.

En plus du système bassin-bassin, la défaite peut affecter l'appareil glomérulaire avec les vaisseaux. A un stade précoce, la maladie viole la fonction principale de la membrane rénale - filtrer l'urine. Les signes caractéristiques d’un début d’inflammation sont les douleurs d’un caractère terne dans la région lombaire. La maladie est aiguë et chronique. Si vous suspectez une pyélonéphrite, contactez votre néphrologue. Si vous ne diagnostiquez pas et ne commencez pas le traitement rapidement, les complications suivantes peuvent se développer:

  • abcès du rein;
  • l'hypotension;
  • la septicémie;
  • choc bactérien;
  • un carbocycle rénal;
  • insuffisance rénale.

Pointu

La pyélonéphrite aiguë se développe sous l’influence de micro-organismes exogènes ou endogènes pénétrant dans le tissu rénal. Localisation souvent marquée du côté droit de l'inflammation, ce qui s'explique par les caractéristiques structurelles du rein droit, qui provoque sa tendance à la stagnation. En général, les signes suivants indiquent le stade aigu de cette pathologie:

  • des frissons, de la fièvre;
  • faiblesse croissante;
  • la tachycardie;
  • douleur sourde au dos;
  • essoufflement;
  • température de 38,5 à 39 degrés;
  • fatigue
  • violation de la sortie d'urine;
  • maux de tête et douleurs musculaires.

Avec une inflammation bilatérale des reins, le patient se plaint de douleurs dans le dos et l’abdomen. La forme purulente de la maladie provoque une douleur semblable à la colique rénale. La violation de l'écoulement de l'urine se manifeste par une envie accrue d'uriner. De plus, la diurèse nocturne prévaut sur la journée. Dans le contexte de ces symptômes, un œdème et une pression artérielle peuvent apparaître.

Chronique

Dans la plupart des cas, la pyélonéphrite chronique est la continuation de sa forme aiguë. La cause la plus commune est un traitement inapproprié ou manquant. Sont également à risque les patients dont le passage de l'urine dans les voies urinaires supérieures est altéré. La troisième partie des patients souffre de cette maladie depuis l'enfance en raison de l'inflammation lente du parenchyme du pelvis rénal.

La pyélonéphrite chronique a un caractère onduleux: les rémissions sont remplacées par des périodes d'exacerbation. Cela est dû à un changement dans le tableau clinique. Pendant l’exacerbation, les symptômes ressemblent à ceux de la forme aiguë de la pathologie. Pendant la rémission, les symptômes sont légers. Les patients se plaignent de douleurs lancinantes ou douloureuses intermittentes, qui sont plus susceptibles de se produire au repos. Sur leur fond apparaissent:

  • asthénie - une faiblesse épisodique;
  • fatigue rapide;
  • légère augmentation de la pression ou de la température.

Les causes

La bactérie: staphylocoque, entérocoques, chlamydia, Klebsiella, salmonelle, Pseudomonas aeruginosa est la cause commune du développement de la maladie. Ils pénètrent dans les reins de différentes manières. Dans la cystite, cela se produit par la voie urinogénique (ascendante): les microorganismes pénètrent dans le système de la cupule et du pelvis à partir de l'urètre dans les pathologies suivantes:

  • la cystite;
  • la colpite;
  • adénome de la prostate;
  • urolithiase;
  • anomalies de la structure du système urinaire.

Les bactéries sont introduites lors de manipulations avec des cathéters. Une autre voie d'infection est hématogène, lorsque des microbes dans le sang pénètrent dans les reins à partir d'un autre site d'inflammation pour de telles maladies:

Groupes à risque

Les médecins identifient plusieurs groupes à risque, parmi lesquels les patients prédisposés au développement de la pyélonéphrite. Le premier est composé de personnes présentant des déviations dans la structure du tractus urinaire, telles que:

  1. Anomalies congénitales. Ils se forment sous l'influence de facteurs héréditaires ou négatifs (tabagisme, drogues, alcool) pendant la grossesse. Le résultat - des malformations se développent: rétrécissement de l'uretère, rein immature ou omis.
  2. La structure anatomique du système urogénital chez la femme. Ils ont un urètre plus court que le mâle.

Les femmes sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie, non seulement à cause de la structure particulière des organes urinaires. La raison du développement de cette maladie chez eux peut être des changements hormonaux et autres pendant la grossesse:

  1. L'hormone progestérone réduit le tonus musculaire du système génito-urinaire pour prévenir les fausses couches, mais perturbe en même temps le flux d'urine.
  2. Un fœtus en croissance augmente la cavité de l'utérus, ce qui serre l'uretère, ce qui perturbe également le processus d'écoulement de l'urine.

Le dernier groupe à risque comprend les patients à immunité réduite. Dans cette condition, le corps ne peut pas pleinement se défendre contre tous les microorganismes étrangers. Un système immunitaire affaibli est caractéristique de ces catégories de patients:

  • enfants de moins de 5 ans;
  • les femmes enceintes;
  • les personnes atteintes de maladies auto-immunes telles que l’infection à VIH et le sida.

Facteurs provocants

La pyélonéphrite est secondaire lorsqu'elle se développe dans le contexte d'autres maladies. Ceux-ci incluent le diabète, l'hypothermie fréquente, le manque d'hygiène, les infections inflammatoires chroniques. La liste générale des facteurs provoquant la pyélonéphrite comprend:

  1. Tumeurs ou calculs dans les voies urinaires, prostatite chronique. Causer la stagnation et la violation de la sortie d’urine.
  2. Cystite chronique. Il s’agit d’une inflammation de la vessie, dans laquelle l’infection peut se propager dans les voies urinaires et causer des lésions aux reins.
  3. Les foyers chroniques d'inflammation dans le corps. Ceux-ci incluent la bronchite, le furonculose, les infections intestinales, l'amygdalite.
  4. Maladies sexuellement transmissibles. Les trichomonas et les chlamydia peuvent pénétrer dans les reins à travers l’urètre, ce qui entraînera une inflammation.

Traitement de pyélonéphrite à la maison

La maladie est traitée par des méthodes conservatrices, mais l'approche doit être complète. Le traitement, en plus de la prise de médicaments, comprend l’adhésion à un régime spécial. Les règles concernent la correction du mode de vie et la nutrition du patient. Le but de la thérapie est d'éliminer l'agent responsable de la pyélonéphrite. En outre, des mesures sont prises pour normaliser le flux d'urine et renforcer le système immunitaire. Le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes et les hommes s’effectue selon un schéma comprenant:

  1. Respect d'un régime spécial. Cela implique le rejet de l'effort physique intense, l'exclusion de l'hypothermie.
  2. Buvez beaucoup d'eau. Nommé en l'absence d'œdème du patient.
  3. Nutrition médicale. Une alimentation équilibrée aide à réduire la charge sur les reins et le niveau de créatinine et d'urée dans le sang.
  4. Prise de médicaments non hormonaux. Ils font partie du traitement étiotrope et symptomatique. Le premier - élimine la cause de la maladie, le second - gère ses symptômes.
  5. Physiothérapie. Il est utilisé pour accélérer la récupération et soulager les symptômes désagréables de la pathologie.

Conformité au régime

Compte tenu de la gravité de la maladie, le médecin détermine le lieu du traitement de la pyélonéphrite. Les formes simples sont traitées à la maison. Les premiers jours, veillez à bien respecter le repos au lit. Le patient ne peut pas surcharger et faire du sport. En cas d'exacerbation, il est uniquement permis de se rendre aux toilettes et à la cuisine pour manger. En raison d'une intoxication et de complications, le patient doit être soigné dans un hôpital sous la surveillance d'un médecin. Les indications d'hospitalisation sont:

  • la progression de la pyélonéphrite chronique;
  • exacerbation grave de la maladie;
  • violation de l'urodynamique, dans lequel vous voulez restaurer le passage de l'urine;
  • développement de l'hypertension artérielle incontrôlée.

Boisson copieuse

Avec la pyélonéphrite, une augmentation de l'apport liquidien allant jusqu'à 3 litres par jour est nécessaire, mais uniquement en l'absence d'œdème. L'eau rince les canaux urinaires, élimine les toxines et rétablit l'équilibre normal eau-sel. Buvez 6-8 verres à intervalles réguliers. En plus de l’eau, pour assurer l’effet anti-inflammatoire et la normalisation des processus métaboliques, il est utile d’utiliser:

  • décoction de dogrose;
  • compote de fruits secs;
  • eau minérale alcaline;
  • thé vert faible avec du lait ou du citron;
  • boissons aux fruits de myrtille et de canneberge.

Nourriture santé

Un régime strict n'est pas nécessaire. Il est recommandé au patient de refuser les aliments salés, épicés et gras, les viandes fumées et les boissons alcoolisées. La préférence est donnée aux produits contenant des vitamines B, C et R. Vous devez manger plus de fruits et de légumes, en particulier ceux qui ont un effet diurétique: pastèque, melon. La liste des produits recommandés comprend en outre les produits suivants:

  • pommes cuites au four;
  • citrouille orange vif;
  • lait fermenté;
  • chou-fleur;
  • jeunes betteraves;
  • carotte

Traitement médicamenteux

Il est divisé en deux types: étiotrope et symptomatique. Le premier est nécessaire pour éliminer la cause de la circulation sanguine rénale altérée, en particulier veineuse, ou du passage de l'urine. La chirurgie aide à rétablir l'écoulement de l'urine. La prise en compte de la cause de la maladie est réalisée

  • élimination de l'adénome de la prostate;
  • néphropexie pour néphroptose;
  • plasticité de l'urètre;
  • élimination des calculs des voies urinaires ou des reins;
  • plastique du segment pelvico-urétéral.

Le traitement étiotropique comprend en outre un traitement anti-infectieux, à savoir des antibiotiques, en fonction de l'agent responsable de la maladie. Cette méthode est utilisée pour la pyélonéphrite primaire et secondaire. La thérapie symptomatique aide à éliminer les signes de la maladie, à restaurer le corps après le traitement. Pour exécuter ces tâches, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • diurétiques - éliminer le gonflement;
  • anti-inflammatoire non stéroïdien - soulage l'inflammation;
  • amélioration du débit sanguin rénal - efficace dans la pyélonéphrite chronique;
  • immunomodulateurs, adaptogènes - renforcent le système immunitaire.

Physiothérapie

En médecine, la physiothérapie fait référence à l'étude de l'influence de facteurs naturels sur le corps. L'utilisation de ce dernier contribue à réduire le nombre de médicaments consommés par l'homme. La pyélonéphrite chronique est une indication thérapeutique. Les procédures améliorent l'apport sanguin au rein, améliorent l'administration d'antibiotiques aux reins et éliminent les spasmes de ces organes appariés. Cela facilite la sécrétion de mucus, de bactéries et de cristaux urinaires. Ces effets ont:

  1. Électrophorèse furadonine sur la région des reins. La solution pour cette procédure comprend: 100 ml d’eau distillée, 2,5 g d’hydroxyde de sodium et 1 g de furadonine. Pour obtenir le résultat, 8 à 10 procédures sont effectuées.
  2. Impulsion ultrasonique à une dose de 0,2-0,4 W / cm2 en mode pulsé. Une séance de thérapie par ultrasons est effectuée pendant 10-15 minutes. Contre-indication - lithiase urinaire.
  3. Électrophorèse à l'érythromycine sur les reins. En raison du courant électrique, une solution de 100 g d'éthanol et de 100 000 unités d'érythromycine est administrée aux organes.
  4. Traitements thermiques Ceux-ci comprennent les bains d'ozocérite et de paraffine, la diathermogry, la boue thérapeutique, la diathermie.

Préparations pour le traitement de la pyélonéphrite

La sélection des médicaments pour le traitement étiotropique est effectuée sur la base de tests sanguins et urinaires généraux et biochimiques, au cours desquels l'agent causal est détecté. Ce n'est que dans cette condition que la thérapie apportera un résultat positif. Différents antibiotiques sont efficaces contre certaines bactéries:

Noms d'antibiotiques et d'urantiseptiques

Traitement antibactérien en fonction des résultats de l'examen bactériologique de l'urine

La consistance du médicament et la sensibilité du pathogène à celui-ci, qui sont détectées par un examen bactérien, sont indispensables au succès de l’antibiothérapie. Si l'antibiotique n'a pas fonctionné dans les 2-3 jours, comme en témoigne le taux élevé de leucocytes dans le sang, il est remplacé par un autre médicament. Les indications de nomination sont déterminées par le type d'agent pathogène. En général, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

Le nom du groupe d'antibiotiques

1 g toutes les 6 heures

0,5 g toutes les 8 heures

1,2 g toutes les 4 heures

À 3,5 mg / kg en 2-3 dilutions.

À 15 mg / kg en 2 administrations.

3-5 mg / kg en 2-3 introductions.

0,1 g à 2 fois.

0,3 g à 2 fois

0,2 g 1 fois au stade initial du traitement, puis à une dose d'entretien de 0,1 g

0,5-1 g jusqu'à 3 fois.

0,5 g à 3-4 fois.

Pour 1 g à 2 fois.

480 mg 2 fois.

Pour 960 mg 2 fois.

0,1-0,15 g trois fois.

Sur 50-100 mg trois fois.

2 comprimés 4 fois.

Sur 100-300 mg 2 fois.

Par voie intraveineuse ou intramusculaire

1-2 g toutes les 4-6 heures

0,5-1 g à 1-2 fois.

0,5 g à 4 fois.

Diurétiques

En présence d'un œdème et d'une pression accrue, il est nécessaire non seulement de limiter la quantité de fluide consommée. En outre, des médicaments diurétiques sont prescrits au patient. Ils sont utilisés uniquement avec une pyélonéphrite prolongée pour soulager l'enflure. Le diurétique le plus courant est le médicament Furosémide:

  • composition: substance éponyme - furosémide;
  • formes de libération: capsules et injection;
  • effet thérapeutique: effet diurétique à court terme mais prononcé;
  • posologie pour adultes: 0,5-1 comprimé ou 20-40 mg par voie intraveineuse lente;
  • efficacité: 20-30 minutes après la prise des comprimés, 10-15 minutes - après la perfusion dans une veine.

Le furosémide a une très longue liste d'effets secondaires, c'est pourquoi les préparations à base de plantes sont souvent utilisées. Des exemples de tels médicaments sont:

  1. Canephron. Il a des effets antispasmodiques et anti-inflammatoires. Dans la composition il y a centaurée, romarin, livage. La dose est déterminée par la maladie, en moyenne, est de 2 comprimés trois fois par jour. L'avantage est bien toléré. Les contre-indications incluent uniquement l'intolérance individuelle au médicament.
  2. Fitolysin. C'est une pâte à partir de laquelle la suspension est préparée. Contient de la racine de persil et du lovage, des feuilles de bouleau, des huiles de verge d'or, de sauge et de menthe. Posologie - 1 c. coller un demi-verre d'eau 3 fois par jour. Contre-indications: grossesse, insuffisance rénale.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

La nécessité des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) est due au fait qu’ils aident à réduire l’inflammation des reins. Ils inhibent la cyclooxygénase, une enzyme clé dans le déclenchement des réponses. En raison de la prise d’AINS, la production de protéines inflammatoires est ralentie et la prolifération cellulaire (croissance) est empêchée. Il contribue à augmenter l’efficacité du traitement par l’étiotropie, c’est-à-dire prendre des antibiotiques. En prenant des AINS, ils sont plus faciles à pénétrer dans le foyer de l'inflammation.

Pour cette raison, ces médicaments sont utilisés en association avec des antibiotiques. Sans traitement étiotropique, les AINS ne sont pas utilisés. Non utilisé et le médicament Indomethacin, car il entraîne une nécrose des papilles rénales. Parmi les AINS efficaces, il y a:

  1. Voltaren. Le diclofénac, qui a des effets anti-inflammatoires, antipyrétiques, antirhumatismaux et anti-agrégants. Les contre-indications et les effets indésirables doivent être étudiés dans les instructions, elles sont nombreuses. La posologie moyenne des comprimés est de 100 à 150 mg en plusieurs doses, solution injectable - 75 mg (ampoule de 3 ml). L'avantage est qu'il n'y a pas de cumul du diclofénac dans les pathologies rénales.
  2. Movalis À base de meloxicam - une substance à activité antipyrétique et anti-inflammatoire. Contre-indications: insuffisance rénale sévère, pyélonéphrite chronique chez les patients hémodialysés. Le dosage de différentes formes de libération: 1 comprimé par jour, 15 μg par voie intramusculaire une fois. L'avantage est la biodisponibilité élevée. Les effets secondaires sont présentés dans une longue liste. Ils sont donc mieux étudiés dans les instructions détaillées pour Movalis.
  3. Nurofen. Contient de l'ibuprofène - substance anesthésique et anti-inflammatoire. Utilisé pour la fièvre chez les patients atteints de maladies infectieuses et inflammatoires. La posologie des comprimés est de 200 mg jusqu'à 3-4 fois par jour. L'avantage est la possibilité d'utilisation dans 1-2 trimestres de la grossesse. Par contre Nurofena comprend une longue liste de contre-indications et d'effets indésirables.

Préparations pour améliorer le flux sanguin rénal

Avec une pyélonéphrite chronique de longue durée, l'apport sanguin au tissu rénal se détériore. Les médicaments anti-agrégation et anti-angioprotecteurs aident à améliorer la microcirculation, à dilater les vaisseaux sanguins et à augmenter la quantité d'oxygène administrée aux reins. La principale indication d'utilisation est le traitement de la pyélonéphrite chronique. Parmi les antigagregantov couramment utilisés émettent:

  1. Trental. Basé sur la pentoxifylline, a un effet vasodilatateur, augmente l'élasticité des globules rouges. Dose pour différentes formes de libération: comprimés - 100 mg 3 fois par jour, ampoules - 200-300 mg le matin et le soir.
  2. Venoruton. Comprend le rutozide, a des effets phléboniques et angioprotecteurs. Réduit la perméabilité capillaire et le gonflement. La posologie moyenne est de 300 mg trois fois par jour. Troxevasin a un effet similaire.
  3. Curantil. Contient du dipyridamole - une substance aux effets immunomodulateurs et anti-agrégants. Prendre dans la gamme de doses quotidiennes de 75-225 mg (1-3 comprimés).
  4. L'héparine. Anticoagulant à base d'héparine sodique. Il a un effet antithrombotique, réduit l’agrégation plaquettaire. Dose pour administration intraveineuse - 15 UI / kg / h.

Immunomodulateurs et adaptogènes

La cause de la pyélonéphrite est souvent une déficience de la fonction de suppression du lymphocyte en T. À cet égard, les patients avec un tel diagnostic devraient recevoir des immunomodulateurs et des adaptogènes. Ces médicaments accélèrent la formation d'anticorps protecteurs. Indications d'utilisation - traitement de la pyélonéphrite chronique au stade aigu. Des exemples d'immunomodulateurs et d'adaptogènes sont:

  1. Timalin. Normalise la fonction des lymphocytes B et T. Introduit par voie intramusculaire à 10-20 mg par jour. La durée du traitement est de 5-6 jours.
  2. Lévamisole (Decaris). Stabilise la fonction des lymphocytes T et B, stimule la phagocytose, augmentant ainsi la capacité de l'organisme à produire de l'interféron. Assigné à un cours de 2-3 semaines. Dose - 150 mg tous les 3 jours.
  3. T-activin. Posologie - 100 µg par jour pour une administration intramusculaire.
  4. Méthyluracile Prendre 1 à 4 fois par jour pendant 15 jours.
  5. Infusion de citronnelle ou de ginseng chinois (adaptogènes). La dose recommandée par jour - 30-40 gouttes jusqu'à 3 fois. Les adaptogènes sont pris avant la fin du traitement.
  6. Complexes multivitaminiques Duovit, Vitrum ou Supradin. Compenser le manque de vitamines et de minéraux dans le corps. La posologie est la suivante: 1 comprimé par jour.

Traitement des remèdes populaires pyélonéphrite

La phytothérapie n’est pas la principale méthode de traitement, elle est indiquée comme adjuvant aux médicaments et à la physiothérapie. La phytothérapie est considérée comme plus sûre, mais les fonds basés sur celles-ci devraient toujours être utilisés sous la supervision d'un médecin. Les plantes utilisées doivent avoir de légers effets diurétiques et antiseptiques. Ceux-ci comprennent:

  • le lovage;
  • violet;
  • Le millepertuis;
  • une succession;
  • ortie;
  • millefeuille;
  • calendula;
  • fraises;
  • le persil;
  • busserole;
  • sauge

Busserole (oreilles d'ours)

Cette plante contient une substance unique - l'arbutine, qui est oxydée dans le corps en glucose et en hydroquinone. Ce dernier est un antiseptique naturel, présentant une action antibactérienne. Bearberry doit être utilisé conformément aux instructions suivantes:

  1. Environ 30 g d'herbe sèche versez 500 ml d'eau bouillante.
  2. Faites bouillir à feu doux pendant quelques minutes, puis laissez infuser environ une demi-heure.
  3. Boire chaque jour 2 c. l jusqu'à 5-6 fois. La busserole est efficace dans un environnement alcalin, il est donc également nécessaire d’utiliser l’eau minérale Borjomi, les solutions de soude, et il ya plus de framboises, de pommes et de poires.

Feuilles de myrtille

Les feuilles de myrtille ont des effets cholérétiques et antimicrobiens. Ces propriétés sont dues à la présence dans la composition de la même substance que la busserole - l'hydroquinone. Les instructions pour la préparation et la réception de la décoction de ces deux herbes sont également les mêmes. Seulement insister signifie que la myrtille vaut mieux environ 2 heures. De plus, après 3 semaines de traitement, il est nécessaire de prendre une pause de 7 jours et de répéter le cycle de traitement.

Jus de canneberge ou de myrtille

Ces boissons ont des propriétés antipyrétiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes et antibactériennes. La forte acidité des canneberges et des airelles les rend efficaces contre les infections des voies urinaires et des reins, mais elles ne peuvent pas être utilisées avec un ulcère gastrique ou duodénal. Instructions pour la préparation et l'application de morse:

  1. Prendre 500 g de canneberges ou d’airelles, rincer.
  2. Les broyer en une masse homogène.
  3. Après quelques couches de gaze, extraire le jus des baies et ajouter 2,5 litres d’eau pure.
  4. Prenez 4 tasses de boisson aux fruits par jour.

Frais de médicaments pour ingestion ou procédures à l'extérieur

En phytothérapie contre la maladie et des herbes efficaces. La combinaison de plusieurs composants contribue à réduire le nombre d’effets secondaires et la posologie. Les recettes suivantes sont efficaces:

Pyélonéphrite chez l'homme - symptômes et traitement

  • Raisons
  • Symptômes cliniques
  • Thérapie

Pyélonéphrite - L'inflammation du système rénal pelvien des reins est une maladie urogénitale courante. Les caractéristiques anatomiques et physiologiques du corps féminin expliquent sa plus grande répartition parmi le beau sexe. La pyélonéphrite est également présente chez les hommes, bien qu’elle soit généralement de nature secondaire avec des maladies associées aux reins et au système urinaire.

Causes de la maladie

La pyélonéphrite est toujours associée à une infection.

La maladie peut causer des microorganismes streptocoques, staphylocoques, Escherichia coli, Proteus, mycoplasmes et autres pathogènes et opportunistes (toujours présents dans l'organisme et activés par une diminution de l'immunité). La base de la pathogénie de la pyélonéphrite est une violation aiguë ou chronique de l'écoulement de l'urine. Facteurs de risque pour le développement de l'inflammation rénale chez les hommes:

  • lithiase urinaire (violation de l'urine en raison de la formation de calculs);
  • prostatite et adénome de la prostate (compression de l'urètre par une hypertrophie de la prostate);
  • l'hypothermie;
  • âge avancé;
  • troubles métaboliques (diabète, hypothyroïdie);
  • être constamment assis en position assise (par exemple, camionneurs, chauffeurs, etc.);
  • manipulation urologique et chirurgie des organes pelviens;
  • états d'immunodéficience;

Symptômes cliniques

La pyélonéphrite chez l'homme pendant une longue période peut être asymptomatique et ne peut être détectée que par des tests de laboratoire. Les premiers signes de la maladie apparaissent différemment et dépendent du type d'agent pathogène, de l'activité de la défense immunitaire, de la gravité des changements inflammatoires.

Les principaux symptômes de la pyélonéphrite comprennent:

  • douleur dans la région lombaire, en règle générale, douleur, tiraillement, unilatérale ou bilatérale, ne dépendent pas du changement de la position du corps;
  • symptômes d'intoxication - faiblesse, léthargie, fièvre jusqu'à marques subfébriles (37–38 ° C), manque d'appétit, maux de tête, douleurs articulaires;
  • nausée, vomissements rarement;
  • symptômes dizuricheskie - augmentation de la miction, couper, brûler, décoloration de l'urine (devient sombre, mousseuse, boueuse, parfois avec une teinte brique);
  • augmentation de la pression artérielle (hypertension secondaire) causée par une diminution du débit urinaire et une augmentation du volume sanguin circulant, ainsi que par une «dégradation» du système rénine-angiotensine-aldostérone.

La pyélonéphrite aiguë se caractérise par une évolution rapide: les symptômes de la maladie atteignent un maximum en quelques jours à peine et l'état du patient se détériore rapidement. Si l'inflammation rénale aiguë n'est pas traitée, des complications telles que celles-ci peuvent survenir:

  • apostématoznose néphrite - lésions pustulaires multiples des reins;
  • abcès du rein - apparition dans les tissus de la cavité rénale limitée remplie de pus;
  • anthrax rénal - lésion purulente-nécrotique du tissu rénal conduisant au stade terminal à la fusion complète de l'organe;
  • L'insuffisance rénale aiguë est une violation réversible de toutes les fonctions des reins.

Chacune de ces complications est caractérisée par une forte détérioration de la maladie: les signes d'intoxication augmentent, la température corporelle atteint 40–41 ° C, la douleur et les symptômes dysuriques deviennent les principaux symptômes. Avec le développement de la pyélonéphrite aiguë, une hospitalisation immédiate et un traitement hospitalier sont indiqués.

La pyélonéphrite chronique a une forme de vague longue avec des exacerbations (signes cliniques marqués d'inflammation des reins), suivies de périodes de rémission. Les symptômes d'intoxication sont exprimés légèrement. La douleur lombaire peut être faible.

En dépit du tableau clinique effacé et des signes non exprimés de la maladie, une telle évolution de la pyélonéphrite peut également entraîner une insuffisance rénale. - chronique (CKD). Ses symptômes (œdème, hypertension chronique, anémie, signes d'insuffisance cardiaque, etc.) sont associés à une altération des fonctions excrétoires, de la concentration et de la fonction rénale homéopathique.

La CRF est une affection irréversible dont le traitement consiste en une hémodialyse régulière à l'aide d'un appareil de rein artificiel.

Thérapie

Pour traiter la pyélonéphrite chez les hommes, vous devez utiliser un urologue ou un néphrologue. En fonction du type d'évolution de la maladie et des principaux signes, la tactique de traitement est choisie individuellement. Les principes de base du traitement de la pyélonéphrite aiguë et chronique chez l'homme:

  1. Mode lit ou demi-lit.
  2. Régime lait-légume avec limitation des aliments riches en protéines, aliments frits gras.
  3. Thérapie contre les maladies provoquant la pyélonéphrite: pour la lithiase urinaire et l’adénome de la prostate - traitement chirurgical, pour la prostatite - la prescription de médicaments antibactériens et anti-inflammatoires.
  4. Traitement étiotropique - médicaments contre l'agent pathogène: fluoroquinolones (ofloxacine, lévoloxacine), IlI, céphalosporines de génération IV (ceftriaxone, céfotaxime), pénicillines protégées (amoxiclav + acide clavulonique).
  5. S'il n'y a pas d'obstacles anatomiques à l'écoulement de l'urine - la nomination de relaxants musculaires pour détendre les muscles lisses des voies urinaires (sans spa, papaverine et autres médicaments), les diurétiques (lasinx, indapamide, veroshpiron).
  6. Élimination de l'intoxication - anti-inflammatoires non stéroïdiens (paracétamol, ibuprofène), selon les indications - perfusion intraveineuse avec une solution saline.
  7. Traitement symptomatique.

Sur le rôle de la thérapie physique pour la pyélonéphrite.

Un patient atteint de pyélonéphrite chronique passe à l’inscription au dispensaire de la clinique du lieu de résidence et subit un examen annuel de l’état fonctionnel des reins.

  • de 1,5 à 2 litres 37%, 499 votes 499 votes - 37% des votes
  • de 0,5 à 1 litre 37%, 498 votes498 votes - 37% de tous les votes
  • de 2 à 3 litres 14%, 184 votes 184 votes - 14% de tous les votes
  • de 1 à 1,5 litres 8%, 111 votes 111 votes - 8% de tous les votes
  • 3 litres ou plus que 5%, 68 votes 68 votes - 5% de tous les votes

Calculateur de test de consommation d'eau pour les maladies du rein

Pyélonéphrite chez l'homme

La pyélonéphrite aiguë et chronique est la deuxième cause la plus répandue après les infections respiratoires. Chez les plus jeunes et les moins jeunes, les femmes prédominent parmi les malades, ce qui s'explique par les caractéristiques anatomiques et physiologiques du système urinaire et par l'instabilité hormonale.

Chez les représentants du sexe fort, une augmentation de l'incidence est observée après 50 ans en cas de troubles urodynamiques, d'adénome de la prostate et de processus infectieux chroniques des voies urinaires. Les symptômes de la pyélonéphrite chez l'homme se manifestent par des symptômes caractéristiques d'intoxication du corps, de température corporelle élevée, de douleurs musculaires et de frissons.

La maladie ne met pas la vie en danger, mais une thérapie inadéquate peut provoquer une insuffisance rénale.

Causes et classification de la maladie

La pyélonéphrite chez l'homme peut être considérée comme une pathologie indépendante, ainsi que comme une complication dans le contexte d'infections des voies urinaires, de la lithiase urinaire et de maladies urologiques. L'infection ascendante est la principale cause d'inflammation rénale et les agents pathogènes les plus fréquents sont E. coli, les micro-organismes gram-négatifs et le staphylocoque.

Le processus inflammatoire se développe dans le système pelvien rénal et se propage ensuite à la substance du cortex du rein affecté. Dans 25% des cas, des infections microbiennes mixtes sont observées, à la suite desquelles les bactéries deviennent multirésistantes, ce qui complique la sélection des médicaments.

En pratique clinique chez l’homme, la pyélonéphrite est classée en fonction des symptômes et de la gravité de l’évolution:

  • néphrite infantile;
  • pointu
  • chronique;
  • simple (primaire);
  • compliqué (secondaire);
  • sénile

Les rechutes de pyélonéphrite sont accompagnées de la participation de nouvelles zones du parenchyme rénal au processus pathologique, qui sont ensuite remplacées par du tissu conjonctif. Les perturbations structurelles conduisent finalement à un plissement du rein et, en cas de lésion des deux côtés, à une violation des fonctions principales de l'organe pairé.

Symptômes et diagnostic

La pyélonéphrite aiguë se manifeste par des douleurs sourdes et douloureuses dans la région lombaire, par l'hypochondre du rein affecté, par un changement de couleur de l'urine et par des troubles urinaires.

Les symptômes généraux de la pyélonéphrite chez l’homme sont caractérisés par une température corporelle élevée, une transpiration intense, des vomissements et des frissons graves.

Récemment, on a observé une tendance latente de la maladie sans symptômes typiques, ce qui rend le diagnostic difficile, et les exacerbations du processus chronique sont souvent confondues avec d'autres maladies (grippe, infections respiratoires aiguës, cystite, prostatite).

La pyélonéphrite chez l'homme, se présentant sous une forme latente, est détectée par hasard, lors d'un examen médical ou pour une autre maladie. La difficulté du diagnostic réside dans le fait que des changements pathologiques peuvent se produire pendant des années sans symptômes visibles, ce qui entraîne la détection d'une lésion des reins au cours des stades avancés.

Souvent, les seuls signes de la maladie sont des mictions fréquentes, des jambes enflées et de l'hypertension. Les activités de diagnostic commencent donc par la collecte de données anamnestiques et la mesure de la pression artérielle.

Afin de comprendre comment traiter la pyélonéphrite et de choisir le schéma thérapeutique optimal, des études de laboratoire et instrumentales sont menées:

  • analyse d'urine, échantillon de Zimnitsky;
  • Méthode Nechiporenko;
  • tests sanguins;
  • culture d'urine en réservoir pour la détection d'agents pathogènes infectieux;
  • la cystoscopie;
  • radiographie;
  • urographie (méthode au radionucléide);
  • échographie des reins, des glandes surrénales et des organes abdominaux.

Selon les résultats des consultations du patient, des consultations de spécialistes restreints - urologues, endocrinologues, andrologues, cardiologues peuvent être prescrites.

Méthodes de traitement

Dans environ 25% des cas, chez les hommes, la pyélonéphrite aiguë est compliquée par le développement d'un abcès du rein. Par conséquent, avec le développement de symptômes caractéristiques, une hospitalisation immédiate est nécessaire. Le traitement repose sur le traitement antibactérien, associé à des mesures visant à renforcer les forces immunitaires du corps.

Quels médicaments sont pris pour la pyélonéphrite? De médicaments modernes habituellement prescrits fluoroquinolones - Ciprofloxacin, Nolitsin, Quintor, Ceflosporin. La nétilmécine, les tétracyclines et les macrolides à faible toxicité sont utilisés pour traiter les patients atteints de souches résistantes (résistantes).

Malgré la néphrotoxicité potentielle, les glycosides d'aminé de deuxième génération, la gentamicine et la tobramycine, ne sont pas moins efficaces.

Le traitement opportun de la pyélonéphrite chez l'homme peut prévenir la déformation du contour des reins, la lithiase urinaire, les maladies cardiovasculaires.

Si vous éprouvez des douleurs dorsales inhabituelles, accompagnées de fièvre, d’une diurèse altérée, d’hypertension, il est recommandé de consulter un néphrologue ou un urologue.

La forme chronique de pyélonéphrite avec des exacerbations fréquentes est difficile à traiter et à réhabiliter complètement le tractus urogénital. La tâche principale consiste donc à prévenir les récidives et à les soulager rapidement. Le traitement de l'inflammation aiguë et chronique du rein diffère dans son approche.

Dans le premier cas, le traitement antibactérien n’est prescrit qu’en cas de manifestation de symptômes locaux et généraux. Tandis qu'avec un traitement récurrent, un traitement préventif avec de petites doses d'antibiotiques est possible, mais cette tactique est lourde de développement d'une résistance à la microflore pathogène et de complications dans le tractus gastro-intestinal.

Traitements alternatifs

L’adjonction aux principales méthodes de traitement de la pyélonéphrite chez l’homme est considérée comme de la physiothérapie - UHF, électrophorèse médicamenteuse au niveau des reins, cure thermale au stade de la rémission et phytothérapie.

Il est recommandé au patient de respecter le régime de consommation d'alcool - au moins 2 litres par jour, et un régime sans sel ou une réduction de sel de 4 g est prescrite.

La prévention de la pyélonéphrite chez l'homme repose sur le respect des recommandations médicales et comprend également les activités suivantes:

  • traitement des remèdes populaires;
  • renoncement au tabac et à l'alcool, y compris la bière et les cocktails;
  • manger des aliments et des boissons riches en vitamine C;
  • traitement de maladies du système génito-urinaire et de la prostate;
  • hygiène personnelle;
  • vidange rapide de la vessie;
  • avertissement d'hypothermie.

La médecine traditionnelle consiste à suivre le cours de la décoction d'herbes à effet diurétique et anti-inflammatoire:

  • baies et feuilles de myrtille;
  • prêle des champs;
  • racine de persil;
  • La camomille;
  • Le millepertuis;
  • calendula;
  • canneberges.

La composition des tisanes doit être changée environ une fois tous les 2 mois. Il est recommandé de prévoir une pause d'au moins 10 jours entre les traitements. Lorsque pyélonéphrite nature récurrente des remèdes populaires sont plus efficaces que les antibiotiques, en raison de la résistance de la microflore pathologique aux médicaments.

Exemples de recettes de médecine traditionnelle pour la pyélonéphrite chez les hommes:

  1. Pour la préparation des teintures de guérison, il faut 2 c. l miel et 3 c. l feuille d’airelles. Mélanger les ingrédients et couvrir avec de l'eau bouillie, laisser infuser au moins 2 heures. Il est recommandé de réchauffer la perfusion crépinée avant utilisation et de prendre 40 ml 3 à 4 fois par jour.
  2. Les canneberges et les canneberges ont un effet bactéricide, anti-inflammatoire, diurétique et tonique. Versez des fruits cicatrisants avec de l'eau bouillante à raison de 1 c. l laissez-le reposer pendant un verre d'eau, puis broyez-le avec un mélangeur ou tolkushkoy. Soupe de boisson consommée plusieurs fois par jour une heure après les repas.
  3. En tant qu'agent anti-inflammatoire, bactéricide et anti-inflammatoire, l'herbe d'avoine a fait ses preuves. Le bouillon préparé à partir de matières premières se boit avec deux verres par jour et est utilisé dans des plateaux médicaux.
  4. Lorsque les poches sont recommandées, prenez une décoction de stigmates de maïs, de sauge, de feuilles et de fruits de fraises des bois. Pour la préparation d'une infusion médicamenteuse, mélangez les herbes dans des proportions égales (1 c. À soupe. L.), versez deux tasses d'eau bouillante et laissez au bain-marie pendant 15 à 20 minutes. Filtrer et consommer la partie cuite tout au long de la journée.
  5. La busserole occupe une place prépondérante dans le traitement de la pyélonéphrite. L'effet thérapeutique est dû à la teneur élevée en tanins dans les feuilles de la plante, en flavonoïdes, en acides organiques, en vitamine C et en d'autres oligo-éléments essentiels. Verser 1 cuillère à soupe. l matières premières avec un verre d'eau chaude, mettre au bain-marie pendant 20-30 minutes. Laisser le bouillon reposer, filtrer et ramener le volume de fluide à l'original. Prendre 2 cuillères à soupe une heure avant les repas.

Seuls les efforts conjugués du médecin et du patient permettent d'éviter les complications et les rechutes. Il est donc important de réaliser que l'automédication est inacceptable. L'identification des symptômes et la prescription d'un traitement, à la fois traditionnel et phytothérapeutique, sont la prérogative du spécialiste.

Il est important de comprendre que les médicaments ont un effet temporaire et, dans la plupart des cas, perturbent les organes du tractus gastro-intestinal. Le succès du traitement classique de la pyélonéphrite chez les hommes prédéfinit un mode de vie sain, une alimentation équilibrée et un traitement minutieux avec des remèdes populaires éprouvés.

Pyélonéphrite chez l'homme Lien vers la publication principale

Symptômes et traitement de la pyélonéphrite chez l'homme

Pyélonéphrite - inflammation du système pelvien rénal. Les lésions inflammatoires purulentes du système pelvien rénal sont dues à la défaite de la membrane muqueuse par des agents bactériens.

La pyélonéphrite est beaucoup plus fréquente chez les femmes en raison des caractéristiques anatomiques et fonctionnelles du système urinaire et des voies urinaires.

Contrairement à l'urètre masculin, la femelle est plus courte que deux fois et a une forme principalement droite, ce qui facilite la pénétration de l'infection de l'environnement externe dans le tractus urogénital.

Cependant, exclure l'apparition de la maladie chez l'homme n'est pas possible, malgré la structure favorable des organes urinaires. Un complexe de facteurs prédisposants entraîne l'apparition d'une pyélonéphrite.

Facteurs prédisposants et causes

Facteurs Comme les facteurs provoquant la pyélonéphrite chez les hommes peuvent être:

  • plus de 50 ans;
  • maladies inflammatoires de la prostate;
  • violation des processus métaboliques;
  • urolithiase;
  • immunité réduite.

La présence de ces facteurs, ainsi que leur combinaison, augmentent considérablement le risque de pyélonéphrite.

Les infections des voies urinaires sont la principale cause de pyélonéphrite.

Les raisons Le développement de la pyélonéphrite est causé par la présence d'une flore bactérienne pathogène dans le tractus urogénital. Le plus souvent, la pyélonéphrite est semée par des bactéries du genre Escherichia coli (E. coli), des staphylocoques et des entérocoques.

Ces bactéries endommagent la paroi interne du système de placage cupule-pelvis, la membrane muqueuse, et entraînent la formation de masses purulentes-inflammatoires avec une urodynamique altérée.

À la suite du reflux urinaire, les bactéries pénètrent de manière rétrograde dans les uretères et s’installent dans l’appareil pan-pelvisal.

La pyélonéphrite est une maladie complexe dont le traitement nécessite une approche intégrée. La pyélonéphrite aiguë devient souvent chronique, ce qui rend plus difficile le traitement conservateur et peut entraîner la formation d’une insuffisance rénale chronique.

Formes de la maladie

Les pyélonéphrites peuvent être classées selon divers critères, notamment: l’apparition de la maladie, la localisation du processus pathologique, la phase de la maladie, l’activité du processus et la forme clinique.

La pyélonéphrite est primaire et secondaire.

  • La pyéléphrite primaire survient extrêmement rarement et ne s'accompagne pas d'une violation de l'urodynamique.
  • La pyélonéphrite secondaire se produit lorsque les bactéries pénètrent dans le système urinaire et que les troubles urodynamiques sont perturbés. Les calculs rénaux sont la cause la plus courante de pyélonéphrite secondaire.

Selon l'évolution clinique, la pyélonéphrite peut être divisée en aiguë et en chronique.

  • Dans la forme aiguë, le tableau clinique est clairement exprimé, tandis que la taille du rein augmente considérablement, la capsule s’étire en raison d’un œdème. La pyélonéphrite aiguë se présente souvent sous forme purulente et s'accompagne d'une intoxication générale du corps, de frissons, de fièvre et de douleurs.
  • Dans la forme chronique, la clinique n'est pas aussi prononcée ou peut même être absente, cependant, le processus inflammatoire reste toujours. La forme chronique de pyélonéphrite conduit le plus souvent à la formation d'une insuffisance rénale chronique, qui progresse lentement.

Tableau clinique et symptômes

Signes externes. La pyélonéphrite se caractérise par certains symptômes, notamment:

  • La fièvre et les frissons indiquent un processus aigu de pyélonéphrite. Une température fébrile élevée allant jusqu'à 39 ° C se produit de manière abrupte et dure longtemps. Cette fièvre s'accompagne de frissons sévères et d'une sudation importante. Les chiffres à haute température sont caractéristiques de la forme aiguë de pyélonéphrite.
  • L'intoxication se manifeste par une faiblesse grave, des vertiges, des maux de tête, des nausées et même des vomissements. Le syndrome d'intoxication, ainsi que la fièvre, est caractéristique de la forme aiguë.
  • Syndrome de douleur Lorsque la pyélonéphrite est douloureuse et qu’elle tire, elle est localisée principalement dans la région lombaire. Parfois, il peut y avoir des douleurs dites "lancinantes" le long des uretères, quand ils spasme.

En l'absence de traitement rapide et rationnel de la pyélonéphrite aiguë, le tableau clinique change quelque peu. Les symptômes de fièvre et d'intoxication s'atténuent, la douleur est atténuée mais ne disparaît pas complètement. La température corporelle sous-fébrile peut persister.

Résultats des tests de laboratoire. Séparément, il faut dire à propos de l'image du test sanguin général et de l'analyse d'urine générale, dans laquelle une augmentation significative des leucocytes est déterminée. Une leucocytose particulièrement prononcée est observée dans la phase aiguë de la maladie.

La leucocytose s'accompagne d'un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche, ce qui indique la présence d'un processus purulente-inflammatoire dans les reins. En général, l'analyse de l'urine est déterminée par un grand nombre de leucocytes et de bactéries dans le champ de vision, il peut y avoir des globules rouges et du mucus frais.

Tests de diagnostic

Lorsqu'un homme se tourne vers un urologue pour consultation et que l'on soupçonne une pyélonéphrite, le médecin dirige le patient vers un complexe d'examen standard. Le complexe de diagnostic comprend des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales.

Méthodes de recherche en laboratoire

Assurez-vous de mener des recherches avec la définition:

  • test sanguin général;
  • composition biochimique du sang;
  • analyse générale des urines.

La RSE est nécessaire pour déterminer - la vitesse de sédimentation des érythrocytes. Assurez-vous de procéder à un examen bactériologique.

Il comprend la culture d'urine sur un milieu nutritif avec la détermination de la microflore pathogène et la sensibilité aux antibiotiques, ainsi que l'examen bactérioscopique.

Dans certains cas, les diagnostics de laboratoire sont complétés par un échantillon de Zemnitsky, qui aide à déterminer la capacité de concentration des reins.

Lorsque la pyélonéphrite, l’urine peut prendre l’ombre des restes de viande.

En général, le test sanguin d'un patient est déterminé par divers degrés de leucocytose et une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes. Dans l'analyse biochimique, l'augmentation de la quantité d'urée et de créatinine est déterminée en raison du fait que l'appareil glomérulaire perd sa fonctionnalité et que les produits du métabolisme sont excrétés par l'organisme.

En général, l'analyse de l'urine est déterminée par une grande quantité de mucus, en suspension. Visuellement, l’urine prend la couleur d’une chair boueuse. La microscopie détermine un grand nombre de leucocytes, de bactéries et également de cellules de l'épithélium cylindrique des tubules rénaux.

Lire sur: Couleur de l'urine - la norme et la pathologie

Méthodes de recherche instrumentales

Ces méthodes comprennent le diagnostic par ultrasons des organes pelviens et de l'espace rétropéritonéal (rein). En effectuant une échographie, vous pouvez identifier la taille du rein affecté, le degré de processus inflammatoire infectieux.

En plus des diagnostics par ultrasons, on a souvent recours à l'urographie excrétrice, ce qui permet de déterminer le degré de violation de l'urodynamique.

Dans de rares cas, l'utilisation d'études sur les radionucléides, qui permettent d'afficher visuellement le parenchyme de l'organe.

Tactique médicale

Les principales orientations du traitement de la pyélonéphrite chez l’homme peuvent être divisées en trois domaines vastes et radicalement différents:

  • traitement conservateur;
  • traitement chirurgical;
  • thérapie de régime.

Le traitement des patients atteints de pyélonéphrite aiguë et chronique présente également certaines caractéristiques.

Thérapie conservatrice

Le traitement de toute forme de pyélonéphrite commence par un traitement antibiotique.

Dans le meilleur des cas, l'antibiotique est sélectionné individuellement pour chaque patient, après avoir déterminé l'examen bactériologique de la sensibilité de l'agent pathogène aux antibiotiques.

Cependant, les antibiotiques commencent à être appliqués même avant les résultats du semis sur un milieu nutritif, car le traitement de la pyélonéphrite ne nécessite aucun délai.

Le traitement antibiotique commence par l’utilisation d’antibiotiques à large spectre. Le plus souvent, on utilise les antibiotiques céphalosporines.

Régime alimentaire

L'antibiothérapie est le premier et principal traitement de la pyélonéphrite.

Le traitement conservateur de toute forme de pyélonéphrite doit être complété par un traitement diététique afin de soulager le système urinaire et de maintenir le système immunitaire.

Les règles de base de la nutrition pour la pyélonéphrite incluent l’exclusion des aliments salés et frits, c’est-à-dire la préservation générale du corps et des reins en particulier. Utilisation nécessaire des frais de rein. Un régime alimentaire spécialisé contre la pyélonéphrite correspond au régime n ° 7, tout en limitant la consommation d'aliments salés et de protéines.

Voir aussi: Comment préserver la santé des reins: recommandations importantes pour l'organe jumelé

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la pyélonéphrite est utilisé dans des cas extrêmes: avec formes sévères et risque élevé de développer des complications graves. La chirurgie est rarement pratiquée avec une pyélonéphrite aiguë et le but d'une telle intervention est de créer un chemin d'écoulement pour les masses purulentes.

Parmi les interventions chirurgicales les plus courantes pour la pyélonéphrite peuvent être identifiés:

  • décapsulation rénale;
  • pyélostomie;
  • Néphropyélostomie - création d'un écoulement direct du système de placage de la cupule et du bassin directement vers la peau.

En cas de processus destructeurs purulents, on utilise une néphrectomie, c'est-à-dire l'ablation d'un rein détruit, afin d'éviter le développement de phlegmon rétropéritonéal.

Prévention

Les mesures préventives visant à prévenir l’apparition de pyélonéphrite chez l’homme se résument à un contrôle attentif des facteurs pathogènes qui augmentent le risque de développer une pyélonéphrite. Seule l'exclusion de ces facteurs peut aider à se protéger de la survenue d'une pyélonéphrite.

De manière charmante, vous devez mener une vie saine et active, ainsi que respecter les règles d'hygiène intimes. Il est nécessaire de s’abstenir de relations sexuelles non protégées et ponctuelles, ainsi que de surveiller le maintien de l’immunité. La pyélonéphrite survient souvent sur fond de système immunitaire affaibli.

Recommandé pour la visualisation:

Pyélonéphrite chez l'homme: symptômes et traitement, signes et médicaments, causes et conséquences

La pyélonéphrite est généralement une maladie féminine, mais elle touche également les hommes, le plus souvent à un âge avancé.

Cette pathologie est causée par une bactérie qui affecte le rein pelvien et le calice rénal: elle peut être non seulement aiguë, mais aussi chronique.

Notre article parle du développement de la pyélonéphrite chez l'homme, de ses symptômes et des méthodes de traitement de la maladie.

Mécanisme de développement et symptômes de la maladie

L'infection pénètre dans les reins de trois manières:

Nous recommandons! Pour le traitement de la pyélonéphrite et d'autres maladies du rein, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode d'Elena Malysheva. Après avoir soigneusement étudié cette méthode, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.

  • hématogène, au cours duquel les bactéries sont perfusées avec le flux sanguin;
  • lymphogène, dans lequel les infections passent par le système lymphatique;
  • ascendant, caractérisé par une infection des voies urinaires à l’organe. Ce type d’infection est le plus courant.

L'infection survient le plus souvent chez les hommes âgés en raison des anomalies qui en résultent dans la prostate. Les cellules de la prostate détruites exercent une pression sur l'urètre, créant ainsi une violation de l'écoulement de l'urine.

La congestion qui en résulte crée un environnement idéal pour le développement de bactéries pathogènes. Après cela, les agents pathogènes pénètrent dans les reins à partir de l'urètre.

La pyélonéphrite chez l'homme est associée à une infection, à l'excitation de laquelle se retrouvent souvent des staphylocoques, des streptocoques, des E. coli. Une pathologie est souvent formée en raison d'un écoulement urinaire altéré. Cette maladie est primaire et secondaire. Le premier type se développe souvent chez les enfants de 7 à 8 ans et ceux dont l'immunité est affaiblie. Dans ce cas, la pathologie provient le plus souvent de:

  • l'avitaminose;
  • l'hypothermie;
  • situations stressantes;
  • abus d'alcool;
  • instabilité émotionnelle;
  • le diabète;
  • effort physique intense;
  • mauvaises habitudes.

Le type secondaire de la maladie se développe chez les personnes âgées, en raison de la stase urinaire formée. Dans cette situation, l'infection prend naissance dans la vessie et pénètre ensuite dans les reins. Cette pathologie se développe en raison de:

  • les maladies de la prostate;
  • des pierres et du sable dans les reins;
  • adénome de la prostate.

Le tableau clinique de la pyélonéphrite varie en fonction de la gravité de la pathologie.

En général, le stade initial est asymptomatique pendant une longue période et la maladie ne peut être déterminée qu’avec des tests de laboratoire.

En outre, les premiers symptômes peuvent varier en fonction du type d'infection, du degré de lésion d'un organe, de la force de l'immunité. Lorsque pyélonéphrite chez les hommes, les symptômes sont généralement les suivants:

  • douleur dans la région lombaire du tirant, la nature aiguë. La douleur peut être à la fois unilatérale et bilatérale;
  • L'intoxication du corps se manifeste par une perte de capacité de travail, une légère fièvre, des maux de tête, une perte d'appétit, des douleurs articulaires;
  • vomissements, nausée;
  • mictions plus fréquentes avec sensation de douleur;
  • changement de nuance d'urine, il acquiert une couleur sombre, des mousses;
  • il y a une augmentation de la pression artérielle due à une miction altérée.

Au cours de l'évolution aiguë de la maladie, les symptômes suivants de la pyélonéphrite se manifestent chez l'homme:

  • une forte augmentation de la température à 40 degrés;
  • douleur intense;
  • mictions fréquentes.

La maladie, qui a une forme aiguë, se caractérise par une évolution assez rapide, les symptômes maximum se développent en quelques jours à peine et l'état de santé général du patient se dégrade.

Diagnostic, effets et traitement de la pyélonéphrite chez l'homme

Avant le début des mesures thérapeutiques, vous devez vous adresser à un urologue pour obtenir un diagnostic. Plus tôt une personne rencontrera un médecin, plus tôt le traitement commencera.

La référence précoce à un spécialiste est extrêmement importante, car plus les bactéries sont présentes longtemps dans le corps, plus les effets sur le corps sont négatifs. Le diagnostic consiste généralement à:

  • réservoir culture d'urine;
  • analyse d'urine;
  • Échographie des reins;
  • Scanner;
  • contrôler la pression artérielle.

De ce fait, la forme aiguë de la maladie se transforme souvent en une évolution chronique et peut provoquer le développement d'événements suivants:

  • rétrécissement du rein;
  • la formation de pierres et de sable dans les uretères;
  • tuberculose rénale;
  • pédonculose caractérisée par une inflammation au niveau de la porte de l'organe;
  • retard de la miction pendant une longue période, ce qui peut conduire à une intoxication générale du corps, au développement du coma rénal;
  • la formation d'insuffisance rénale;
  • insuffisance rénale.

Le traitement de la pyélonéphrite chez l'homme est effectué sous la surveillance d'un urologue. Pour supprimer la maladie aiguë est nécessaire uniquement à l'hôpital. Au début, le patient se voit prescrire le repos au lit et les mesures thérapeutiques suivantes:

  • traitement visant à stabiliser la température et la pression artérielle;
  • avec le syndrome de la douleur, les analgésiques sont prescrits, par exemple, Analgin, Baralgin;
  • supprimer le cours aigu aidera des médicaments tels que le diclofénac, le métamizole;
  • boire beaucoup d'eau aidera à éliminer les toxines du corps;
  • Furagin, Nitroxolin, Furadonin aideront à normaliser le fonctionnement des reins;
  • des antibiotiques tels que l'ampicilline, la ceftriaxone aideront à éliminer le processus inflammatoire des cours aigus et chroniques;
  • supprimer l'intoxication du corps aidera Regidron.

Si, à l'avenir, vous devez prendre des médicaments antibactériens, vous devrez remplacer les antibiotiques après 10 jours de traitement. Cette mesure est nécessaire pour que le corps ne développe pas de résistance à ce groupe de médicaments.

Méthodes traditionnelles de traitement et de prévention

La médecine traditionnelle a accumulé de nombreuses recettes pouvant aider à guérir la pyélonéphrite chez l'homme. Leur action vise principalement à éliminer le processus inflammatoire et à renforcer l'effet urinaire. La médecine traditionnelle doit être utilisée en association avec la thérapie principale et uniquement sur recommandation d'un médecin. En règle générale, les méthodes traditionnelles comprennent les recettes suivantes:

  • La myrtille aide à faire face aux maladies aiguës et chroniques. Cependant, les personnes souffrant d'hypotension ne peuvent pas utiliser les airelles. Les baies d’airelles peuvent être utilisées sous la forme de compotes, de kissels. Vous pouvez ajouter du miel à la compote d’airelles et renforcer l’effet cicatrisant. Cela devrait prendre 1 table. mentir feuilles d’airelles séchées, versez-en 1 pile. eau bouillante, insistez pendant 2 heures, filtré. Buvez avant de manger 2 tables. mentir au moins 3 semaines. après une semaine par semaine, une pause devrait être prise, après quoi le traitement devrait être repris;
  • au lieu de thé, vous pouvez utiliser des feuilles séchées d'ortie et de cassis. Cette recette est contre-indiquée en cas de thrombophlébite: versez 2 branches de cassis, 5 branches d’ortie avec 1 litre d’eau bouillante, laissez mijoter à feu doux pendant 15 minutes. Prendre 3 fois par jour pour 1 tasse. Utiliser pendant 14 semaines, suivies d'une pause d'une semaine;
  • La busserole est communément appelée «oreilles d’ours», elle aide à éliminer le processus inflammatoire et à augmenter le débit urinaire. Cependant, la busserole ne devrait pas être prise pendant la grossesse, mais la préparation du bouillon devrait durer 1 heure. herbes séchées verser 2 pile. Faire bouillir de l'eau, laisser mijoter à feu doux jusqu'à ce que le volume principal soit réduit trois fois. Utilisation sous forme de chaleur après les repas, cours thérapeutique de 30 jours;
  • La citrouille, la pastèque, le jus de pommes de terre nouvelles et les carottes sont souvent utilisés comme diurétiques.

Pour éviter le développement de la pyélonéphrite chez l'homme, les recommandations préventives suivantes doivent être suivies:

  • observer un mode de vie sain;
  • éliminer les mauvaises habitudes;
  • boire suffisamment de liquides;
  • prendre de la vitamine C;
  • buvez autant que possible des boissons naturelles acides, par exemple du jus de canneberge, du jus d’airelles, des jus de fruits frais, car l’environnement acide ne contribue pas à la croissance des bactéries;
  • consulter en temps opportun un médecin pour le traitement de la vessie, de la prostate;
  • à la première envie d'aller aux toilettes;
  • suivez les règles d'hygiène personnelle.

Commentaires de notre lecteur Olga Bogovarova

Récemment, j'ai lu un article sur la «collection du monastère du père George» pour le traitement de la pyélonéphrite et d'autres maladies du rein. Avec cette collection, vous pouvez POUR TOUJOURS guérir les maladies des reins et du système urinaire à la maison.

Je n'avais pas l'habitude de ne faire confiance à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander l'emballage. J'ai remarqué les changements une semaine plus tard: la douleur constante dans le bas du dos, la douleur qui me tourmentait lorsque j'ai uriné avait reculé et, au bout de 2 semaines, elles avaient complètement disparu. L’atmosphère s’est améliorée, le désir de vivre et de jouir de la vie est de nouveau apparu! Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, alors le lien vers l'article ci-dessous.

Lire l'article -> Faites-nous savoir - mettez une noteTéléchargez...

Symptômes caractéristiques de la pyélonéphrite chez l'homme

Les problèmes urogénitaux masculins sont une pathologie désagréable qui affecte la fonction de reproduction. Ces manifestations doivent être prises au sérieux. Cet article traitera des causes et des symptômes de la pyélonéphrite chez l'homme et des moyens de traiter cette maladie.

Quelle est la pathologie

La pyélonéphrite est un processus inflammatoire dans la région du pelvis et du calice rénaux. En règle générale, cette maladie est plus souvent exposée aux femmes, mais elles sont également caractéristiques du corps masculin.

La pyélonéphrite chez l'homme a un caractère infectieux, elle peut être causée par des streptocoques, des staphylocoques, Escherichia coli, des mycoplasmes, d'autres microorganismes opportunistes et s'accompagne d'une violation de l'urine.

L'infection pénètre dans les reins des manières suivantes:

  • Par le sang - hématogène;
  • à travers le système lymphatique (nœuds) - lymphogène;
  • par les voies urinaires, l’infection pénètre dans les reins - méthode ascendante.

On distingue les formes primaires et secondaires de pyélonéphrite. Le premier est typique des enfants de 7 à 8 ans et des personnes immunodéprimées. Chez les hommes plus âgés, la pathologie rénale est de nature secondaire et apparaît dans le contexte des processus inflammatoires.

Ce qui provoque le développement de la pyélonéphrite

Les 7 principales causes d'inflammation rénale primaire chez l'homme sont:

  1. L'hypothermie;
  2. l'avitaminose, provoquant un affaiblissement du système immunitaire;
  3. élévation de la glycémie;
  4. nombreuses situations stressantes;
  5. exercice excessif;
  6. mauvaises habitudes
  7. reproduction active de bactéries nocives.

Quant à la forme secondaire de pyélonéphrite, elle peut survenir à la suite de lésions de la vessie, après lesquelles les bactéries nocives agissent sur les reins. Les principales causes de la maladie comprennent:

  • Inflammation de la prostate;
  • adénome de la prostate (violation du processus d'écoulement de l'urine en raison de la compression de la prostate sur le canal urinaire);
  • urolithiase (a la capacité de provoquer la formation de la stagnation);
  • moins souvent comme complication après avoir retiré l'urine avec un cathéter.

Un autre facteur prédisposant à l'inflammation rénale est considéré comme l'âge du patient âgé et l'infection du corps par des maladies vénériennes. La pyélonéphrite chez l'homme se développe dans le même contexte que les affections actuelles, car les fonctions de protection de l'ensemble du corps sont réduites.

Comment la pathologie se manifeste

Le stade initial de la pyélonéphrite chez l’homme est plus souvent caractérisé par une douleur persistante dans le bas du dos. La douleur augmente avec un effort physique intense. Dans la forme aiguë de maladie rénale, le patient présente les symptômes suivants:

  • La température corporelle élevée, et il peut diminuer après chaque vidange de la vessie;
  • dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, souvent accompagné d'une transpiration accrue, de frissons, d'une déshydratation ou de maux de tête;
  • dans l'urine qui devient trouble, des caillots sanguins peuvent être détectés;
  • gonflement du corps (surtout sous les extrémités paresseuses et inférieures);
  • manifestations douloureuses persistantes dans la région des reins;
  • fatigue et faiblesse;
  • chute soudaine de la pression artérielle;
  • augmentation de la vitesse de sédimentation érythrocytaire détectée par analyse sanguine;
  • au moment de l'excrétion de l'urine du patient, des sensations désagréables sont souvent enregistrées, évoluant en douleur aiguë.

Au moment où se développe une pyélonéphrite chronique, certains signes commencent à s'affaiblir de manière significative ou ont un cours caché. Dans le même temps, même les résultats d'études en laboratoire fixent des valeurs normales. Cependant, l'apparition de nouveaux signes plus dangereux de pyélonéphrite n'est pas exclue. Ceux-ci comprennent:

  • La douleur dans le bas du dos augmente sensiblement et devient relativement fréquente;
  • à la suite d'une perte d'appétit, le patient commence à perdre du poids et à présenter une faiblesse grave, ainsi que des migraines;
  • besoin constant d'uriner, même lorsque la vessie est vide;
  • l'apparition de sang dans l'urine et une odeur désagréable changeant la couleur de l'urine;
  • inflammation purulente au stade avancé.

Il convient de noter que les symptômes de la pyélonéphrite chronique sont à bien des égards similaires à ceux d’autres maladies urinaires. C'est pourquoi il est important de diagnostiquer correctement une maladie rénale dans un hôpital afin d'exclure davantage la présence d'autres maladies et de planifier un traitement ultérieur de la maladie.

Diagnostic de pyélonéphrite

La manifestation des premiers signes du processus inflammatoire implique un appel immédiat à une aide médicale. La tâche principale est d'établir la cause du développement de l'inflammation des reins.

Lorsque la pyélonéphrite chez l’homme a recours à un diagnostic en laboratoire et à un diagnostic instrumental. Après inspection visuelle du patient par palpation, le médecin prescrit des tests cliniques, pour lesquels l'analyse d'urine est d'une importance capitale.

Pour l'examen du patient prescrit les types de tests suivants:

  • L'analyse d'urine révèle une teneur élevée en leucocytes;
  • analyse d'urine selon Nechiporenko et Zimnitsky;
  • culture d'urine sur un milieu nutritif;
  • tests sanguins généraux et biochimiques.

Faites attention! Recommandation des utilisateurs! Pour la prévention des maladies et le traitement des reins, nos lecteurs conseillent la collection du monastère du père George. Il comprend 16 plantes médicinales utiles extrêmement efficaces pour nettoyer les reins, traiter les maladies du rein, les maladies des voies urinaires et nettoyer le corps dans son ensemble. Débarrassez-vous de la douleur dans les reins... "

Dans certains cas, des diagnostics instrumentaux sont attribués:

  • Échographie des reins;
  • la cystographie;
  • urographie excrétrice;
  • recherche sur les radio-isotopes.

Les méthodes d’examen du rein mentionnées ci-dessus donneront un tableau complet de la maladie.

Comment traiter la pathologie rénale chez l'homme

En cas d'apparition des premiers symptômes de pyélonéphrite, il est recommandé de consulter un urologue ou un néphrologue, qui, après l'examen, vous prescrira un traitement.

En général, la méthode générale de traitement de la maladie est la suivante:

  1. Enlèvement des calculs urétraux qui ont causé une infection rénale.
  2. Élimination de la douleur et de l'inflammation.
  3. Réduire l'activité des agents pathogènes.

Selon la gravité de la maladie, un traitement ambulatoire et hospitalier est pratiqué. Le patient doit se conformer au repos au lit et prendre les médicaments suivants:

  1. L'utilisation de médicaments qui stabilisent la pression artérielle et réduisent la température.
  2. Prendre des médicaments analgésiques qui soulagent les accès de douleur.
  3. Élimination de l'inflammation à l'aide de médicaments, par exemple le diclofénac ou le métamizole.
  4. Normalisation des reins avec la furadonine.
  5. Utilisation de médicaments antibactériens pendant 7 à 14 jours. Le groupe de médicaments à base de fluoroquinol ou de céphalsporine le plus couramment prescrit, par exemple l’ampicilline, la ceftriaxone.
  6. Le but du cours immunostimulants (Amiksin, Echinacea, Betaferon).
  7. Dans certains cas, ils ont recours à des relaxants musculaires (no-spa, papaverine) et à des diurétiques (veroshpiron, indapamine).

Au cours de la période de la maladie devrait être consommé une grande quantité de liquide, être dans une pièce chaude, pour éviter l'hypothermie.

Avec un abcès purulent, recourir à un traitement chirurgical. La pyélonéphrite aiguë chez les hommes est souvent arrêtée par l'administration de liquides par voie intraveineuse.

En général, l’essentiel est d’éliminer les symptômes de la pyélonéphrite aiguë et chronique et d’éviter les complications. La pyélonéphrite chronique à l'avenir nécessite un traitement à long terme (2-3 mois) avec l'aide d'uroseptiques à base de plantes, un enregistrement au dispensaire et un examen annuel du corps.

L'adhésion à un régime alimentaire spécial, comprenant notamment:

  • Apport limité d'aliments salés, fumés et gras;
  • boire constamment beaucoup d'infusions à base de plantes;
  • refus de la sauce piquante, des épices, du thé fort et du café, des boissons alcoolisées et du tabac.

Dans le régime principal pendant la maladie devrait inclure:

  • bouillie à base d'eau;
  • produits laitiers fermentés;
  • purée de légumes;
  • viande et poisson cuits à la vapeur;
  • légumes cuits au four.

Adhérer à une nutrition adéquate devrait être tout au long du traitement.

Méthodes traditionnelles de traitement

En combinaison avec un traitement médicamenteux utilisant des recettes de médecine traditionnelle, dont le but principal est de soulager les symptômes d'inflammation aiguë et d'augmenter la miction.

Dans le traitement de la pyélonéphrite affecter efficacement:

  • bouillons de myrtille;
  • infusions de feuilles d'ortie séchées et de cassis;
  • décoction de busserole;
  • pour renforcer l'effet diurétique, ils consomment des légumes et des baies (melon d'eau, citrouille, jus de pommes de terre et de carottes neuves).

Le patient ne doit en aucun cas se soigner lui-même. Avant d'utiliser tout moyen, vous devriez consulter votre médecin afin d'éviter les effets secondaires.

Méthodes de prévention

Réduire le risque de pyélonéphrite aidera les mesures préventives qui impliquent:

  • Renoncer à de mauvaises habitudes;
  • examens préventifs annuels;
  • adhésion aux principes d'une bonne nutrition et d'un mode de vie sain;
  • prévenir l'hypothermie;
  • suivez attentivement les règles d'hygiène;
  • éviter les changements fréquents de partenaires sexuels et utiliser un moyen de contraception;
  • tempérer le corps;
  • observer le régime de consommation d'alcool;
  • prenez des complexes de vitamines et de minéraux.

Il est important de commencer le traitement dès les premiers signes de pyélonéphrite, ce qui aidera à vaincre rapidement la maladie et à éviter les complications. Rappelez-vous que la santé de vos reins est entre vos mains.

Avez-vous déjà souffert de problèmes de douleur aux reins? À en juger par le fait que vous lisiez cet article, la victoire n’était pas de votre côté. Et bien sûr, vous ne savez pas ce que c'est:

  • Malaise et douleur au bas du dos
  • Le gonflement matinal du visage et des paupières ne vous rend pas plus confiant...
  • C'est même gênant, surtout si vous avez des mictions fréquentes...
  • De plus, des faiblesses et des maux constants sont déjà fermement entrés dans votre vie...

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? Est-il possible de supporter des problèmes? Et combien d'argent avez-vous déjà «perdu» pour un traitement inefficace? C'est vrai - il est temps de finir ça! Êtes-vous d'accord? C'est pourquoi nous avons décidé de partager une méthode exclusive dans laquelle le secret du traitement de la douleur rénale est révélé. Lire l'article >>>

Infection rénale ou pyélonéphrite chez l'homme: symptômes, caractéristiques thérapeutiques et mesures préventives

La pyélonéphrite est une pathologie dangereuse des reins. Processus inflammatoire aigu est activé sur le fond de la pénétration de microorganismes pathogènes ascendants ou descendants. Le traitement tardif entraîne des complications, l'état du patient se détériore considérablement.

Pourquoi la pyélonéphrite se développe-t-elle chez l'homme? Les symptômes, le traitement et la prévention de la maladie sont décrits dans l'article.

Causes de la pyélonéphrite chez l'homme

L'inflammation des reins chez l'homme se développe sous l'influence de nombreux facteurs:

  • la prostatite;
  • urolithiase;
  • adénome de la prostate;
  • traitement chirurgical, manipulations urologiques dans les organes du système génito-urinaire;
  • l'hypothermie;
  • immunité affaiblie;
  • longue séance sur le lieu de travail;
  • processus de vieillissement naturel (la pyélonéphrite se développe souvent chez les patients âgés).

Code de la pyélonéphrite selon ICD - 10 - N10 - N12.

Classification

Types de pathologie:

  • pyélonéphrite aiguë;
  • pyélonéphrite chronique.

Voies d'infection:

  • ascendant - de la vulve, une infection bactérienne monte aux reins;
  • hématogène (dans le sang). Un processus inflammatoire actif ou chronique dans le corps rend les reins vulnérables, des agents infectieux pénétrant facilement avec un courant de lymphe et de sang dans le filtre naturel.

Signes et symptômes

Les principaux signes de pyélonéphrite rénale:

  • douleurs douloureuses dans la région lombaire d'un ou deux côtés. Un trait caractéristique est que le malaise perceptible ne disparaît pas lorsque la position du corps change;
  • violation de la couleur de l'urine, trouble de l'urine, apparition dans la mousse fluide excrétée, mucus, caillots sanguins. Souvent, l'urine devient sombre, presque comme une brique;
  • signes d'intoxication: faiblesse générale, somnolence, douleurs articulaires, frissons;
  • température subfertile monte à 37, souvent 38 degrés. Avec la forme aiguë, la propagation active de l'infection, la température monte à 40 degrés, une hospitalisation immédiate est nécessaire;
  • les écoulements d'urine deviennent plus fréquents, des douleurs apparaissent lorsque vous urinez, un syndrome douloureux se développe. Avec une augmentation de l’intoxication, les signes négatifs augmentent;
  • dans le contexte d’une augmentation du volume de sang en circulation, de problèmes d’excrétion de liquide, la pression augmente (hypertension secondaire);
  • au bout de quelques jours, en l'absence d'un traitement adéquat, les symptômes deviennent plus vifs, l'état du patient s'aggrave, du pus apparaît dans les reins, des néphrons meurent parfois, les fonctions d'organes importants sont perturbées.

Diagnostics

Pour confirmer la pyélonéphrite chez les hommes prescrits:

  • test sanguin biochimique;
  • analyse d'urine pour la détection de la microflore pathogène;
  • numération globulaire complète pour surveiller le niveau de RSE et de leucocytes;
  • imagerie par résonance magnétique ou artificielle, échographie des reins.

Traitements efficaces

Quoi et comment traiter la pyélonéphrite? Avec des symptômes graves, le développement de complications purulentes, la détérioration rapide de l'état de la thérapie est réalisée dans un hôpital. Dans certains cas, une opération d'urgence est requise. En cas de vomissement, haute pression, dysurie, repos au lit est important. Avec une nature modérée des manifestations négatives du patient est traité à la maison, à certaines périodes, des visites à l'urologue.

Thérapie conservatrice

Noms et types de médicaments efficaces pour le traitement de la pyélonéphrite:

  • antibiotiques pour la pyélonéphrite chez les hommes. Les fluoroquinolones, une combinaison d'acide clavulonique et d'Amoxiclav, de céphalosporines des troisième et quatrième générations;
  • avec des agents antibactériens et des AINS prescrits à la prostate;
  • perfusions intraveineuses utilisant la thérapie physique;
  • avec une perméabilité suffisante du tractus urinaire prescrire des diurétiques, antispasmodiques;
  • antipyrétique à haute température;
  • dans les pyélonéphrites chroniques, les uroseptiques naturels (canneberges, airelles rouges, comprimés de Monurel) donnent des résultats positifs;
  • compositions fortifiantes, vitamines;
  • les analgésiques sont recommandés pour réduire la douleur.

Note! Régime lait-légume requis avec pyélonéphrite, une quantité suffisante d'eau pure, restriction en sel, limitation de l'activité physique, repos au lit ou au demi-lit. Avec une augmentation marquée de la prostate, la compression active de l'urètre ou le chevauchement des conduits avec de grands calculs montrant l'opération.

Remèdes et recettes populaires

La décoction à base de plantes est un bon ajout aux antibiotiques. Les matières premières à base de plantes, lorsqu'elles sont utilisées correctement, réduisent l'inflammation, activent l'écoulement de l'urine et améliorent la fonction rénale. La liste des compositions est importante à coordonner avec l'urologue.

Il est interdit de prendre des tisanes, tisanes comme principal moyen de lutte contre les infections bactériennes: les propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques des composés naturels sont plusieurs fois inférieures à celles des puissants médicaments synthétiques. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les remèdes à base de fruits et d'herbe ont un effet positif sur la fonctionnalité des filtres naturels et empêchent la multiplication de microorganismes pathogènes.

Remèdes populaires efficaces contre la pyélonéphrite:

  • décoction de cônes de houblon;
  • thé à la menthe;
  • décoction des hanches;
  • infusion de stigmates de maïs;
  • thé à la feuille de myrtille;
  • décoction de camomille;
  • infusion de busserole ou de renouée.

Complications possibles

L'absence de traitement rapide, l'utilisation de décoctions à base de plantes au lieu d'agents antibactériens, la violation des recommandations du médecin sont des facteurs qui provoquent de graves problèmes de fonctionnement des filtres naturels.

Inattention aux symptômes aigus, une médication inappropriée réduit les manifestations cliniques de la maladie, mais des microorganismes pathogènes restent dans les reins et les voies urinaires, la pathologie entre dans une phase chronique.

Un phénomène dangereux est la propagation de l'infection par les tissus et les organes. Une infection systémique du sang (septicémie) dans les cas avancés conduit à une intoxication aiguë, la probabilité de décès est élevée.

Autres complications de la pyélonéphrite:

  • insuffisance rénale chronique;
  • inflammation purulente, difficile à traiter;
  • augmentation persistante de la pression artérielle.

Note:

  • la prise de compositions antibactériennes à l’initiative du patient, préalablement au test de sensibilité aux antibiotiques, perturbe le traitement, «frotte» l’image de la pathologie;
  • de nombreuses formulations ne sont pas prescrites pour les maladies rénales: vous devez vous procurer des médicaments qui agissent dans toutes les voies urinaires sans modifier la forme et l’état de la substance active;
  • pour cette raison, lorsque la pyélonéphrite prescrit des médicaments antibactériens strictement certains groupes. Même la génération de médicaments affecte considérablement l'efficacité du traitement, empêche la résistance bactérienne aux antibiotiques.

Directives de prévention

Après avoir éliminé le processus inflammatoire dans les reins, il est important de respecter les règles pour éviter les récidives. Les néphrologues ne recommandent pas de violer les recommandations: les exacerbations sont un problème fréquent après le traitement. Il est difficile de contester la forme chronique de pyélonéphrite. Il est important de faire plus attention à un mode de vie sain.

Les règles de base pour la prévention de la pyélonéphrite:

  • renoncement au tabac, excès d'alcool;
  • l'hypothermie;
  • une nutrition adéquate pour réduire le risque de lithiase urinaire;
  • contrôle des pathologies chroniques, se développant avec un métabolisme altéré;
  • traitement rapide de la prostatite;
  • activité motrice;
  • rejet d'épices, plats épicés, viandes fumées;
  • exercice raisonnable, éducation physique;
  • renforcement de l'immunité;
  • De l'eau potable en quantité de deux litres par jour pour éliminer les sels, les toxines et les produits de décomposition des reins;
  • traitement des maladies du système génito-urinaire, protection contre les infections sexuellement transmissibles;
  • élimination des foyers d'inflammation dans le corps.

Après 40 ans, les hommes devraient surveiller de près la santé du système génito-urinaire. Dans le contexte de la prostatite, il existe souvent des problèmes au niveau des reins, de la vessie, de l'intoxication du corps et des problèmes liés à l'écoulement de l'urine.

Le passage de la maladie au stade chronique conduit à des rechutes avec des symptômes atroces. Les règles pour la prévention de la pyélonéphrite sont assez simples.

L'essentiel: comprendre que la septicémie, la suppuration, les abcès dans le contexte de pathologies rénales mettent souvent la vie en danger.

En savoir plus sur les symptômes et les caractéristiques du traitement de la pyélonéphrite chez l'homme, découvrez la vidéo suivante:

Les principaux symptômes et le traitement de la pyélonéphrite chez l'homme

  • IMPORTANT À SAVOIR Bouchers: «Ne buvez pas de Viagra, il est nocif pour le cœur. POTENTIEL sera 5 fois plus fort si..

Il existe un avis selon lequel la maladie rénale est une maladie féminine. Cependant, les symptômes et le traitement de la pyélonéphrite chez l'homme constituent un problème urgent qui concerne la moitié forte de l'humanité. Le plus souvent, la maladie survient déjà à un âge avancé et est associée à des changements pathologiques dans le corps. La forme en cours d'exécution peut avoir des conséquences irréversibles, allant jusqu'à l'ablation chirurgicale d'un organe.

La pyélonéphrite est un processus inflammatoire infectieux qui se produit dans les reins et se caractérise par des lésions à la fois des tissus et du système pelvien. Les agents pathogènes sont des micro-organismes qui pénètrent dans l'organisme par le sang et la lymphe à partir des voies urinaires inférieures. Le développement de la maladie dépend de l'état général et de la résistance du corps aux infections.

La cause principale du développement de la pathologie devient l'affaiblissement de l'immunité. Dans le contexte d'hypothermie ou de stress grave, la maladie commence à se manifester activement. Les causes les plus courantes sont:

  • maladies inflammatoires de la vessie;
  • calculs rénaux;
  • traitement hormonal;
  • non-respect de l'hygiène intime;
  • infections sexuellement transmissibles;
  • la prostatite;
  • pathologie des organes;
  • âge avancé;
  • diabète sucré.

La maladie peut être aiguë et chronique. Chacune de ces formes est caractérisée par sa condition.

Initialement, une personne est sujette à une récidive aiguë, exprimée par de la fièvre, des douleurs lombaires, des mictions fréquentes. L'urine prend une teinte sombre et une odeur désagréable.

Les nausées et parfois les vomissements sont perturbés et des sensations désagréables apparaissent lorsque vous tapotez sur le dos. L'absence de traitement adéquat peut entraîner le développement de complications purulentes.

Forme chronique - une conséquence de la pyélonéphrite aiguë sous-traitée. Un tel diagnostic est posé si la maladie évolue sur un an. Les signes sont caractérisés par un gonflement du visage le matin, une augmentation de la pression artérielle, une anémie.

Pendant une longue période avec des périodes de rémission, avec des symptômes caractéristiques de la forme aiguë. La douleur dans le bas du dos est permanente et se produit même en marchant.

Ignorer le médicament entraîne la cicatrisation du tissu qui, s'il est négligé, provoque un abcès purulent ou une perte d'organe.

Chez les patients traités, il existe parfois une rechute récurrente à laquelle les hommes plus âgés sont prédisposés. Les principales causes de la maladie sont associées au système urogénital: adénome de la prostate, calculs rénaux. Si vous trouvez des symptômes pertinents, vous devriez consulter un néphrologue d’urgence.

Les examens médicaux commencent par une analyse en laboratoire de l'urine. Le spécialiste effectue l'ensemencement du liquide sur les bactéries. Les leucocytes montent dans le sang et la vitesse de sédimentation des érythrocytes s'accélère. Pour le diagnostic, prescrire un examen plus approfondi des reins. Effectuer des études échographiques et radiologiques.

Les symptômes et le traitement de la pyélonéphrite chez l’homme commencent par l’élimination de la maladie sous-jacente. En cas d'obstruction des calculs, ceux-ci sont retirés de l'uretère. S'il y a rétention urinaire, insérer un cathéter. En parallèle, ils effectuent un traitement médicamenteux avec des médicaments antibactériens à large spectre.

Le cours d'admission dure de 10 à 14 jours. Attribuer antipyrétique et anti-inflammatoire. Lorsque les symptômes disparaissent, un traitement antioxydant est effectué. Appliquez des vitamines pour améliorer l'immunité. On prescrit au patient de se reposer au lit et de boire beaucoup.

Dans toute phase d'exacerbation, l'hypothermie est exclue, ainsi que l'effort physique.

Les formes chroniques de la maladie sont causées par plusieurs traitements. La plupart des conditions négligées nécessitent une intervention chirurgicale.

Pour un prompt rétablissement, vous devez suivre un régime. En cas de pyélonéphrite aiguë sévère au cours des deux premiers jours, il est conseillé de manger des melons, des betteraves et des pommes au four. L'augmentation de la consommation de liquide de plus de 2 litres par jour est très importante. Il peut s'agir de diverses boissons aux fruits, thés faibles, décoctions de fruits secs.

Cela vous permet de laver les voies urinaires et de réduire la concentration d'urine, ainsi que de réduire la toxicité corporelle. Toutes les légumineuses sont exclues du régime, limitant la consommation de chou blanc, de pain frais et de lait entier. L'alcool, les boissons au café, les aliments fumés et salés sont interdits. Remèdes populaires bien prouvés.

La collecte d'herbes diurétiques contribue à renforcer l'élimination des effets fluides et bénéfiques sur le corps.

Après avoir arrêté la maladie et conduit un traitement médical, il est nécessaire de traiter les états pathologiques des organes. Les hommes à l'âge adulte doivent prêter attention au système urogénital et consulter régulièrement l'urologue.

Après une pyélonéphrite aiguë, le patient est hospitalisé au dispensaire pendant un an. Le patient doit passer un test d'urine tous les deux mois. Le mode de travail et de repos est important.

Si le travail est associé à un stress mental et physique permanent, il est préférable de passer à des conditions de travail plus légères.

La prévention comprend les règles simples suivantes:

  • éliminer les facteurs qui inhibent l'immunité: alcool, tabagisme, mauvaises habitudes;
  • se débarrasser des sources d'infection dans le corps;
  • traiter rapidement la lithiase urinaire;
  • ne pas trop refroidir;
  • faire des tests d'urine régulièrement;
  • maintenir une nutrition et une consommation de liquides adéquates;
  • suivez les règles d'hygiène, portez des sous-vêtements en coton, prenez une douche;
  • ont protégé les rapports sexuels afin de minimiser le risque de contracter des infections sexuellement transmissibles;
  • ne retenez pas la miction;
  • prenez un complexe de vitamines;
  • exercer régulièrement pour renforcer le système immunitaire.

En cas de pyélonéphrite, les complications sont inévitables. Œdème rénal possible, abcès. Le développement de l'insuffisance rénale, qui conduit à une intoxication du corps, est très dangereux; sous forme aiguë - à la mort d'une personne.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est urgent de consulter un spécialiste. L'automédication peut conduire au développement d'une forme chronique. Il est important de suivre un traitement jusqu'au bout et d'éviter toute récidive.

Avez-vous déjà souffert de problèmes liés à la PROSTATITE? À en juger par le fait que vous lisiez cet article, la victoire n’était pas de votre côté. Et bien sûr, vous savez ce que c'est:

  • Irritabilité accrue
  • Miction perturbée
  • Problèmes d'érection

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? Est-il possible de supporter des problèmes? Et combien d'argent avez-vous déjà «perdu» pour un traitement inefficace? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? C'est pourquoi nous avons décidé de publier un lien vers l'avis du chef urologue: "Comment se débarrasser de la prostatite sans l'aide de médecins, à la maison?!" Lire l'article...

Plus D'Articles Sur Les Reins