Principal Prostatite

Glandes surrénales élargies

Une augmentation des glandes surrénales (hyperplasie) entre dans la catégorie des maladies très graves, car l'organe couplé est associé à la production d'un grand nombre d'hormones différentes (glucocorticoïdes, adrénaline, noradrénaline, aldostérone, androgènes).

Toutes ces hormones sont responsables du fonctionnement normal du corps humain. Une augmentation des glandes surrénales chez le nouveau-né se produit le plus souvent, cette forme de pathologie se développe en raison de l'influence du stress constant sur l'organisme de la future mère. Les glandes endocrines jouent un rôle très important dans le corps humain.

Au moindre échec de leur travail, de graves écarts par rapport à la norme peuvent entraîner des conséquences irréversibles, voire la mort. Si l'examen révèle une augmentation des glandes surrénales, il est alors nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour clarifier le schéma d'action et le traitement.

Causes du processus pathologique

Il y a de nombreuses raisons qui ont conduit au développement de l'hyperplasie, mais les plus importantes sont:

  • prédisposition génétique;
  • l'impact constant des facteurs de stress;
  • hypertrophie congénitale des glandes.

Les glandes surrénales ont deux couches: corticale et cérébrale. Un certain nombre de maladies peuvent conduire à leur augmentation et à leur apparition dans différentes régions. En conséquence, les causes, à savoir les pathologies conduisant à une croissance cellulaire accrue, peuvent être divisées en deux groupes, par localisation dans des couches différentes.

Dans la médulla, des maladies telles que le neuroblastome, le gangliome, le phéochromocytome se développent. Et dans la couche corticale:

  • adénome;
  • une hémorragie;
  • l'angiome;
  • fibrome;
  • formations kystiques.

Le facteur génétique est caractéristique de tous les processus pathologiques. Par conséquent, s’il existait auparavant des cas d’hyperplasie dans la famille, il est préférable d’être en sécurité et de passer rapidement les examens en clinique. Les glandes surrénales sont très sensibles aux situations stressantes, évitez donc les conflits émotionnels, les tensions nerveuses et d’autres aspects négatifs. Si vous ne vous protégez pas des facteurs de stress, une paire d'organes sera défaillante dans un proche avenir.

Un jeune enfant a le plus souvent une anomalie congénitale. Elle se développe dans le cas où sa mère était dans un état de stress constant pendant la grossesse et à ce moment-là, elle a connu une augmentation des glandes endocrines. En outre, une forme congénitale d'hyperplasie peut être provoquée par une toxémie grave chez la femme enceinte, par une réduction des niveaux d'hormone hydrocortisone et par l'utilisation de certains médicaments.

Symptômes généraux et spécifiques

Selon les données obtenues auprès de divers spécialistes, une augmentation des glandes surrénales est le plus souvent diagnostiquée chez les hommes de sexe juste. Les premiers symptômes du processus pathologique peuvent être observés à un âge précoce, à savoir la formation précoce de poils dans des endroits intimes, ainsi qu'une quantité excessive d'acné sur l'ensemble du corps.

Les manifestations les plus courantes comprennent:

  • sauts brusques de la pression artérielle;
  • troubles neurologiques, instabilité émotionnelle, psychose;
  • soif constante, ainsi que de fréquentes visites aux toilettes la nuit;
  • pensée perturbée, mémoire défaillante;
  • les stades initiaux du diabète;
  • prise de poids rapide, suivie de la formation de vergetures;
  • faible activité musculaire;
  • fragilité osseuse;
  • réduction des propriétés protectrices du corps, suivie de rhumes fréquents;
  • troubles du tractus gastro-intestinal.

Parmi les symptômes spécifiques peuvent être identifiés:

  • croissance des poils chez les femmes;
  • production excessive d'androgènes;
  • l'apparition des cheveux à un âge précoce, dans la région pubienne et les creux axillaires;
  • absence de saignement menstruel;
  • croissance excessive qui ne correspond pas aux indicateurs d'âge;
  • acné sur tout le corps;
  • perte de cheveux dans la région temporale;
  • altération de la fonction de reproduction.

Types de pathologie

Il existe plusieurs types d'hyperplasie. Tout dépend de la partie de la glande surrénale impliquée dans le processus d'élargissement. Les glandes surrénales élargies peuvent être nodulaires, diffuses, nodulaires, micronodulaires. Plus de détails sur chaque formulaire.

Élargissement surrénal nodulaire

Avec ce type d'hyperplasie, on observe la formation d'une ou plusieurs formations nodulaires. Les ganglions lobulaires se dilatent à 4 cm et cette forme de processus pathologique est observée chez 40% des patients chez lesquels une hypertrophie de la glande surrénale a été constatée.

L'hyperplasie nodulaire peut être formée à partir des glandes surrénales droite et gauche, ainsi que bilatérale. En termes simples, lors des manipulations de diagnostic, le processus d’agrandissement sera observé du côté d’une glande ou de deux à la fois. Dès que ce diagnostic a été posé, il est urgent de prendre des mesures thérapeutiques.

Selon les statistiques, cette forme de processus pathologique survient le plus souvent chez les personnes âgées et appartient à la catégorie des maladies héréditaires. Parmi les symptômes de la maladie émettent:

  • épisodes convulsifs, faiblesse musculaire;
  • des caries difficiles à traiter;
  • maux de tête fréquents;
  • l'obésité;
  • troubles du système urinaire;
  • troubles mentaux;
  • croissance rapide des cheveux;
  • petites tumeurs et éruptions cutanées sur la peau;
  • diabète sucré.

Élargissement surrénal diffus

Dans la forme diffuse de l'hyperplasie, la forme des glandes surrénales reste inchangée, mais en même temps, elle est augmentée proportionnellement. Habituellement, ce type de processus pathologique est associé à une augmentation nodulaire et ne peut être détecté que par imagerie par résonance magnétique. Le diagnostic par ultrasons avec grossissement diffus n'est pas attribué, car il ne donne pas d'informations.

Les manifestations cliniques du processus pathologique peuvent ne pas se manifester avant longtemps. Pour chaque patient, un schéma thérapeutique est sélectionné avec des médicaments à prendre à vie. Les médicaments appartiennent au groupe des substituts des hormones sexuelles. Avec l'utilisation constante de médicaments hormonaux, il n'est pas difficile pour une femme d'être enceinte et d'avoir un enfant en bonne santé.

Les principales caractéristiques comprennent:

  • troubles dystrophiques;
  • surpoids;
  • menstruations anormales;
  • troubles de la reproduction;
  • attaques de panique;
  • chez les hommes, il y a une diminution des testicules;
  • fatigue
  • douleur à la poitrine;
  • spasmes musculaires;
  • sensation irrésistible de soif.

Élargissement surrénal nodulaire

L'hyperplasie nodulaire a un deuxième nom - focale nodulaire. Ce processus se caractérise par le fait que le volume des hépatocytes (structures des cellules hépatiques) commence à augmenter, ce qui entraîne des écarts par rapport à la norme et des modifications vasculaires. Il n'y a pas de consensus parmi les spécialistes pour quelles raisons et ce qui conduit au développement de ce processus pathologique.

Mais on suppose que cela est en quelque sorte lié à des troubles du système vasculaire ou que des changements commencent lorsque des médicaments hormonaux ne sont pas utilisés correctement. Pour le diagnostic de la maladie par résonance magnétique et tomodensitométrie, ainsi que par méthodes à ultrasons. De plus, en cas de suspicion d'hyperplasie nodulaire, il est impératif de prélever du matériel rénal (biopsie).

L'augmentation focale nodulaire la plus fréquente dans les glandes endocrines est observée chez les jeunes enfants et les adolescents. Plus tard, elle est rare. Un diagnostic précoce et un traitement opportun augmentent les chances de guérison complète. Le tableau clinique comprend les symptômes suivants:

  • atrophie musculaire des membres inférieurs;
  • instabilité émotionnelle, somnolence;
  • la peau du visage est peinte dans une nuance violette ou en marbre;
  • obésité à la poitrine, au visage, à l'abdomen et au cou;
  • répartition des cheveux de type masculin;
  • diabète sucré;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • douleur dans les os.

Élargissement surrénal micronodulaire

L'élargissement micronodulaire des glandes endocrines se développe avec un effet prolongé sur l'organe jumelé de l'hormone adrénocorticotrope. Ceci, à son tour, conduit au développement d'un adénome surrénalien. Malheureusement, très souvent, les médecins posent un mauvais diagnostic et confondent cette pathologie avec la formation de tumeurs.

Augmentation des glandes endocrines chez les enfants

Une augmentation des glandes surrénales chez les enfants est congénitale et est associée à certaines mutations génétiques. Chez de tels enfants, le processus de production de cortisol est altéré, il s'agit d'une déficience et, par conséquent, du développement du processus hyperplasique des deux côtés. Ce type d'hyperplasie peut être détecté même chez les nouveau-nés, ce qui permet de commencer un traitement en temps voulu et augmente considérablement les chances de guérison complète, suivie d'un mode de vie actif.

Chez les enfants, vous pouvez observer les symptômes suivants: apparition plus précoce de poils dans la région du pubis et des aisselles, présence de pigmentation des organes génitaux, manifestation de traits du visage masculin chez les filles, acné sur le visage, début des premières règles.

Mesures de diagnostic

Une augmentation des glandes surrénales appartient à la catégorie des maladies endocriniennes; la consultation et l'endocrinologue sont nécessaires pour le diagnostic et le diagnostic.

Pour déterminer la pathologie surrénalienne, il est nécessaire d'effectuer un certain nombre de procédures de diagnostic, les plus nécessaires étant:

  • dosage radioimmunologique, nécessaire pour déterminer le niveau de cortine dans l'urine et le sang;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • examens échographiques;
  • analyse biochimique du sang et de l'urine;
  • dosage immunoenzymatique;
  • ponction d'aspiration;
  • balayage des radionucléides.

Traitement du processus pathologique

Le schéma thérapeutique prolongé pour l'hyperplasie surrénalienne n'existe pas, il s'agit essentiellement de l'utilisation à long terme de médicaments hormonaux. En fonction de la gravité de la maladie, ainsi que de son type, le spécialiste établit un plan de traitement détaillé.

Les glucorticoïdes constituent le groupe de médicaments le plus couramment utilisé pour éliminer les signes de cette pathologie, ainsi que le traitement. Le plus souvent, il s'agit de: prednisone, dexaméthasone, d'hydrocortisone, d'acétate de cortisone et d'autres. Le schéma thérapeutique comprend l'utilisation de deux ou trois dosages identiques d'agents hormonaux par jour et la dose totale, après le déjeuner ou le matin.

En présence d'un processus en cours et d'une forme pathologique grave, une intervention chirurgicale est recommandée. L'aide de chirurgiens est nécessaire pour la procédure de correction des organes génitaux chez les enfants de moins de 2 ans. Afin d’obtenir de bons résultats et un rétablissement rapide, l’opération est mieux réalisée au cours de la première année de la vie d’un enfant.

Si l'intervention chirurgicale a été pratiquée chez un patient adulte, il est conseillé de s'abstenir de boire de l'alcool, des médicaments ayant des effets hypnotiques et de passer à un mode de vie sain. La santé est la valeur principale d'une personne, vous devez donc lui accorder une attention particulière. Au moindre signe d'indisposition, il est nécessaire de consulter un médecin et n'oubliez pas que la plupart des pathologies ne se manifestent pas avant longtemps. Il en découle qu'une attention accrue à votre corps est nécessaire.

Symptômes de la maladie surrénale

Le système endocrinien humain a une structure complexe, il est responsable de la régulation du fond hormonal et se compose de plusieurs organes et glandes, parmi lesquels une place importante est occupée par la glande thyroïde, le pancréas et les glandes surrénales. On en sait peu sur les deux premières glandes, mais tous n'ont pas entendu parler d'un organe tel que les glandes surrénales. Bien que cet organe participe activement au fonctionnement de tout l'organisme, des violations dans son travail peuvent entraîner des maladies graves et parfois graves. Qu'est-ce que les glandes surrénales, quelles fonctions sont exercées dans le corps humain, quels sont les symptômes des maladies des glandes surrénales et comment traiter ces pathologies? Essayons de le comprendre!

Les principales fonctions des glandes surrénales

Avant d'examiner les maladies des glandes surrénales, il est nécessaire de se familiariser avec l'organe lui-même et ses fonctions dans le corps humain. Les glandes surrénales sont une paire d’organes glandulaires à sécrétion interne, situés dans l’espace rétropéritonéal au-dessus du pôle supérieur des reins. Ces organes remplissent un certain nombre de fonctions vitales dans le corps humain: ils produisent des hormones, participent à la régulation du métabolisme, fournissent au système nerveux et à tout le corps une résistance au stress et la capacité de se remettre rapidement de situations stressantes.

Fonction surrénalienne - production d'hormones

Les glandes surrénales sont une puissante réserve pour notre corps. Par exemple, si les glandes surrénales sont en bonne santé et s’acquittent de leurs fonctions, une personne en période de stress ne subit ni fatigue ni faiblesse. Dans les cas où ces organes fonctionnent mal, une personne stressée ne peut pas récupérer pendant longtemps. Même après avoir subi le choc, la personne ressent toujours de la faiblesse, de la somnolence pendant 2 à 3 jours, des crises de panique, de la nervosité. De tels symptômes suggèrent des troubles possibles de la glande surrénale qui ne sont pas capables de supporter des troubles nerveux. En cas de situations stressantes prolongées ou fréquentes, la taille des glandes surrénales augmente et, avec les dépressions prolongées, elles ne fonctionnent plus correctement et produisent la quantité adéquate d'hormones et d'enzymes, ce qui, au fil du temps, entraîne l'apparition de nombreuses maladies qui nuisent considérablement à la qualité de la vie et peuvent avoir de graves conséquences.

Chaque glande surrénale produit des hormones et consiste en un cerveau interne et une substance corticale externe, qui se différencient par leur structure, leur sécrétion d'hormones et leur origine. Les hormones de la médullosurrénale du corps humain synthétisent des catécholamines impliquées dans la régulation du système nerveux central, du cortex cérébral, de l'hypothalamus. Les catécholamines ont un effet sur les glucides, les lipides, le métabolisme des électrolytes, sont impliquées dans la régulation des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Des substances corticales ou, en d'autres termes, des hormones stéroïdes sont également produites par les glandes surrénales. Ces hormones surrénales sont impliquées dans le métabolisme des protéines, régulent l'équilibre eau-sel, ainsi que certaines hormones sexuelles. La perturbation de la production des hormones surrénaliennes et de leurs fonctions entraîne des perturbations dans tout le corps et le développement de nombreuses maladies.

Hormones surrénales

La tâche principale des glandes surrénales est la production d'hormones. La médullosurrénale produit donc deux hormones majeures: l'adrénaline et la noradrénaline.

L'adrénaline est une hormone importante dans la lutte contre le stress, produit par la médullosurrénale. L'activation de cette hormone et sa production augmentent avec les émotions positives ainsi que le stress ou les blessures. Sous l'influence de l'adrénaline, le corps humain utilise les réserves d'hormones accumulées, qui se manifestent par: une augmentation et une expansion des pupilles, une respiration rapide, des forces accrues. Le corps humain devient plus puissant, des forces apparaissent, la résistance à la douleur augmente.

Adrénaline et noradrénaline - une hormone dans la lutte contre le stress

La norépinéphrine est une hormone de stress qui est considérée comme le précurseur de l'adrénaline. Il a moins d'impact sur le corps humain, participe à la régulation de la pression artérielle, ce qui permet de stimuler le travail du muscle cardiaque. Le cortex surrénalien produit des hormones de la classe des corticostéroïdes, qui se divisent en trois couches: la zone glomérulaire, la bille et la zone réticulaire.

Les hormones du cortex surrénalien de la zone glomérulaire produisent:

  • Aldostérone - est responsable de la quantité d'ions K + et Na + dans le sang humain. Implique le métabolisme des sels d'eau, contribue à augmenter la circulation sanguine, augmente la pression artérielle.
  • La corticostérone est une hormone peu active qui participe à la régulation de l'équilibre sel-eau.
  • La désoxycorticostérone est une hormone des glandes surrénales qui augmente la résistance dans notre corps, donne de la force aux muscles et au squelette, et régule également l'équilibre eau-sel.

Hormones des glandes surrénales:

  • Le cortisol est une hormone qui préserve les ressources énergétiques du corps et intervient dans le métabolisme des glucides. Le niveau de cortisol dans le sang est souvent attribué aux fluctuations, il est donc bien plus élevé le matin que le soir.
  • La corticostérone - l'hormone décrite ci-dessus, est également produite par les glandes surrénales.

Hormones de la zone réticulaire des glandes surrénales:

La zone réticulaire du cortex surrénalien est responsable de la sécrétion d'hormones sexuelles - les androgènes, qui affectent les caractéristiques sexuelles: la libido, l'augmentation de la masse et de la force musculaires, la graisse corporelle, ainsi que le niveau de lipides et de cholestérol dans le sang.

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure que les hormones surrénaliennes jouent un rôle important dans le corps humain et que leur carence ou leur excès peut entraîner le développement de troubles dans tout le corps.

Les premiers signes de la maladie surrénalienne

Des maladies ou des troubles des glandes surrénales se produisent lorsqu'un déséquilibre d'une ou de plusieurs hormones survient dans le corps. Selon l'hormone qui a échoué, certains symptômes apparaissent. En cas de déficit en aldostérone, une grande quantité de sodium est excrétée dans les urines, ce qui entraîne une diminution de la pression artérielle et une augmentation du taux de potassium dans le sang. En cas de dysfonctionnement du cortisol, en violation de l’aldostérone, l’insuffisance surrénalienne peut gambader, ce qui est une maladie complexe qui menace la vie d’une personne. Les principaux signes de ce trouble sont la réduction de la pression artérielle, le rythme cardiaque rapide, le dysfonctionnement des organes internes.

Signes de maladie surrénalienne

La carence en androgènes chez les garçons, en particulier lors du développement intra-utérin, entraîne l'apparition d'anomalies génitales et urétrales. En médecine, cette condition s'appelle "pseudohermaphroditism". Chez les filles, une déficience en cette hormone entraîne un retard de la puberté et l’absence de menstruation. Les premiers signes et symptômes de maladies des glandes surrénales se développent progressivement et se caractérisent par:

  • fatigue accrue;
  • faiblesse musculaire;
  • irritabilité;
  • troubles du sommeil;
  • l'anorexie;
  • nausée, vomissement;
  • hypotension.

Dans certains cas, une hyperpigmentation des parties exposées du corps est constatée: les plis de la peau des mains, la peau autour des mamelons, des coudes, deviennent 2 tons plus foncés que les autres zones. Parfois, il y a un assombrissement des muqueuses. Les premiers signes de maladies des glandes surrénales sont souvent perçus comme un surmenage normal ou des perturbations mineures, mais, comme le montre la pratique, ces symptômes progressent souvent et conduisent au développement de maladies complexes.

Fatigue accrue - le premier signe d'une violation des glandes surrénales

Maladies surrénales et leur description

Syndrome de Nelson - insuffisance surrénalienne, qui se développe le plus souvent après le retrait des glandes surrénales dans la maladie d'Itsenko-Cushing. Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  • maux de tête fréquents;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • réduction des papilles gustatives;
  • dépassement de la pigmentation de certaines parties du corps.

La céphalée est une caractéristique du syndrome de Nelson

Le traitement de l'insuffisance surrénale se fait par la sélection correcte des médicaments qui affectent le système hypothalamo-hypophysaire. En cas d'inefficacité du traitement conservateur, les patients sont soumis à une intervention chirurgicale.

La maladie d'Addison est une insuffisance surrénale chronique qui se développe avec des lésions bilatérales des glandes surrénales. Au cours du développement de cette maladie, il se produit une diminution ou un arrêt complet de la production d’hormones surrénaliennes. En médecine, cette maladie peut être retrouvée sous le terme de "maladie du bronze" ou d'insuffisance chronique du cortex surrénalien. Le plus souvent, la maladie d'Addison se développe lorsque le tissu surrénal est endommagé à plus de 90%. La cause de la maladie sont plus souvent des désordres auto-immuns dans le corps. Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • douleur prononcée dans les intestins, les articulations, les muscles;
  • troubles du coeur;
  • changements diffus de la peau, des muqueuses;
  • diminution de la température corporelle, qui est remplacée par une fièvre sévère.

Maladie d'Addison (maladie du bronze)

Le syndrome d'Itsenko-Cushing est une affection caractérisée par une libération accrue de l'hormone cortisol. Les symptômes caractéristiques de cette pathologie sont considérés comme une obésité inégale, qui apparaissent sur le visage, le cou, la poitrine, le ventre, le dos. Le visage du patient devient rouge, en forme de lune, avec une nuance cyanotique. Les patients ont noté une atrophie des muscles, une diminution du tonus et de la force musculaire. Dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, les symptômes typiques sont considérés comme une diminution du volume des muscles des fesses et des cuisses et une hypotrophie des muscles abdominaux est également notée. La peau des patients atteints du syndrome d'Itsenko-Cushing présente une teinte «marbre» ​​caractéristique avec des motifs vasculaires remarquables. On observe également une desquamation, un toucher sec, des éruptions cutanées et des varicosités. En plus des modifications cutanées, les patients développent souvent de l'ostéoporose, des douleurs musculaires sévères, une déformation marquée et une fragilité des articulations. Une cardiomyopathie, une hypertension ou une hypotension se développent du côté du système cardiovasculaire, suivies du développement de l'insuffisance cardiaque. De plus, dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, le système nerveux souffre énormément. Les patients avec ce diagnostic sont souvent inhibés, alimentés en dépression, attaques de panique. Ils pensent à la mort ou au suicide tout le temps. Chez 20% des patients atteints de ce syndrome, le diabète sucré stéroïdien ne provoque pas de lésions du pancréas.

Les tumeurs du cortex surrénalien (glucocorticostome, aldostérone, corticoélectrome, andosteopoma) sont des maladies bénignes ou malignes dans lesquelles la croissance des cellules surrénaliennes se produit. Les tumeurs surrénaliennes peuvent se développer à la fois de la corticale et de la médullaire, avoir une structure et des manifestations cliniques différentes. Le plus souvent, les symptômes de la tumeur surrénale se manifestent par des tremblements musculaires, une augmentation de la pression artérielle, une tachycardie, une excitation accrue, une sensation de peur de la mort, des douleurs abdominales et thoraciques, une urine abondante. Avec un traitement tardif, il existe un risque de diabète, d'altération de la fonction rénale. Dans les cas où la tumeur est maligne, le risque de métastases aux organes adjacents est possible. Traitement des processus tumoraux des glandes surrénales uniquement chirurgical.

Tumeurs du cortex surrénalien

Un phéochromocytome est une tumeur hormonale des glandes surrénales qui se développe à partir de cellules chromaffines. Développé à la suite d'un excès de catécholamine. Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  • hypertension artérielle;
  • transpiration accrue;
  • vertiges persistants;
  • maux de tête graves, douleurs à la poitrine;
  • difficulté à respirer.

Non rarement observé violation de la chaise, nausée, vomissement. Les patients souffrent d'attaques de panique, ont peur de la mort, sont irritables et présentent d'autres signes de perturbation du système nerveux et cardiovasculaire.

Processus inflammatoires dans les glandes surrénales - se développent sur le fond d'autres maladies. Au début, les patients présentent une légère fatigue, des troubles mentaux et des troubles du travail du cœur. Au fur et à mesure que la maladie progresse, il manque l'appétit, des nausées, des vomissements, de l'hypertension, de l'hypotension et d'autres symptômes qui altèrent considérablement la qualité de vie d'une personne et peuvent avoir des conséquences graves. Il est possible d'identifier l'inflammation des glandes surrénales à l'aide d'une échographie des reins et des glandes surrénales, ainsi que des résultats d'études de laboratoire.

Inflammation des glandes surrénales - affecte négativement tout le corps

Diagnostic des maladies surrénales

Le diagnostic de maladies des glandes surrénales ou l'identification de violations de leur fonctionnalité est possible à l'aide d'une série d'examens, qui sont prescrits par le médecin après les antécédents recueillis. Pour le diagnostic, le médecin vous prescrit une analyse de test d'hormone surrénale, qui vous permet d'identifier un excès ou un déficit en hormones surrénales. La méthode instrumentale principale de diagnostic est considérée comme une échographie des glandes surrénales. L'imagerie par résonance magnétique (MRT) ou la tomodensitométrie (KT) peuvent également être affectées pour déterminer le diagnostic exact. Assez souvent, une échographie des reins et des glandes surrénales est prescrite. Les résultats de l'examen permettent au médecin de dresser un tableau complet de la maladie, d'en déterminer la cause, d'identifier toute violation du travail des glandes surrénales et d'autres organes internes. Puis prescrire le traitement approprié, qui peut être effectué comme une méthode conservatrice, et une intervention chirurgicale.

Traitement des maladies surrénales

Le principal facteur dans le traitement des glandes surrénales est la récupération hormonale. Lors de violations mineures, on prescrit aux patients des médicaments hormonaux synthétiques capables de rétablir le manque ou l'excès de l'hormone souhaitée. En plus de la restauration du fond hormonal, le traitement médical vise à restaurer la fonctionnalité des organes internes et à éliminer les causes profondes de la maladie. Dans les cas où le traitement conservateur ne donne pas de résultat positif, un traitement chirurgical est prescrit aux patients. Il consiste à enlever une ou deux glandes surrénales.

Traitement médicamenteux des maladies surrénales

Les opérations sont effectuées de manière endoscopique ou abdominale. La chirurgie abdominale consiste en une chirurgie qui nécessite une longue période de rééducation. La chirurgie endoscopique est une procédure plus bénigne qui permet aux patients de récupérer rapidement après la chirurgie. Le pronostic après le traitement des maladies des glandes surrénales est favorable dans la plupart des cas. Des complications peuvent survenir lorsque de rares maladies sont présentes dans les antécédents du patient.

Prévention de la maladie surrénalienne

La prévention des maladies des glandes surrénales consiste à prévenir les troubles et les maladies qui endommagent les glandes surrénales. Dans 80% des cas, les maladies surrénaliennes se développent sur fond de stress ou de dépression. Il est donc très important d'éviter les situations stressantes. En outre, vous ne devez pas oublier une alimentation adéquate et un mode de vie sain, prenez soin de votre santé, passez régulièrement des tests de laboratoire.

Prévention de la maladie surrénalienne

Les pathologies surrénaliennes sont plus faciles à traiter dès les premiers stades de leur développement. Par conséquent, dès l'apparition des premiers symptômes ou des maladies de longue durée, il ne vaut pas la peine de s'auto-traiter ou d'ignorer les premiers signes. Seul un traitement opportun et de qualité donnera le succès dans le traitement.

Symptômes d'augmentation des glandes surrénales

Les glandes surrénales sont des organes vitaux, sans leur participation dans le corps peut commencer de graves problèmes qui conduiront à une mort rapide. Dans certains cas, lors de l'examen, on dit au patient que ses glandes surrénales sont dilatées. Les raisons de cette condition peuvent être différentes, mais dans tous les cas, elles nécessitent la prise de certaines mesures.

Caractéristiques de la structure des glandes surrénales

Les glandes surrénales sont composées de deux couches, chacune produisant activement des hormones. La couche cérébrale est située plus près du pôle supérieur du rein et produit de la noradrénaline et de l'adrénaline, des substances qui aident le corps à s'adapter au stress.

La partie corticale des organes produit des glucocorticoïdes et des minéralocorticoïdes. Ces substances participent à de nombreux processus métaboliques, aident à réguler la pression systémique et maintiennent l'équilibre électrolytique dans le corps. Le processus d'augmentation totale ou locale des glandes surrénales entraîne parfois des modifications de leur activité hormonale.

Raisons pour augmenter

Toutes les causes d'une augmentation des glandes surrénales peuvent être divisées par la localisation du processus pathologique. Dans le cortex, cela peut être:

L'adénome et le carcinome peuvent sous-tendre la modification totale de la taille des glandes surrénales (augmentation).

Symptômes cliniques

Avec une pathologie telle qu'une augmentation des glandes surrénales, les symptômes peuvent être absents. Dans certains cas, ce phénomène est détecté par un examen aléatoire des reins à l’échographie. Mais si le processus d'augmentation prend beaucoup de temps et que le patient ne prend aucune mesure pour éliminer le problème, il y a violation de la production de substances, le plus souvent dans la direction de leur augmentation. Par conséquent, il existe des signes directement liés à l'hyperproduction des glandes surrénales. Mais ils dépendent tous du type de substance qui pénètre dans le sang en grande quantité.

  1. Si les niveaux de cortisol augmentent, le syndrome d'Itsenko-Cushing se développe. La personne commence à prendre du poids et l'obésité est principalement localisée dans la partie supérieure du corps. Des rayures bleues (stries) apparaissent sur la peau, la pression artérielle augmente. Chez les hommes, la puissance diminue et chez les femmes, la libido diminue et le cycle menstruel est perturbé. Sous l’effet de l’excès de cortisol, la glande thyroïde s’épuise progressivement et le patient ressent une fatigue constante, une dépression et une faiblesse musculaire.
  1. L'excès d'aldostérone conduit à cette pathologie, appelée maladie de Conn. Dans le même temps, les changements d'aspect du patient ne sont pratiquement pas reflétés. Le potassium et le sodium commencent à être excrétés par l'organisme. L'hypokaliémie conduit au développement d'un syndrome convulsif, d'une faiblesse musculaire, d'une paralysie. La miction devient fréquente, une nycturie survient. Le patient ressent constamment la soif et la faiblesse musculaire.
  1. La virilisation se produit à la suite de processus tumoraux. S'il commence dans l'enfance, le bébé commence sa puberté précoce sous la forme de caractéristiques sexuelles secondaires. En conséquence, les garçons ont une voix rugueuse tôt, la croissance des cheveux se produit. Chez les filles, à la suite d'un excès d'androgènes, d'une augmentation du clitoris et d'une violation du cycle menstruel, une aménorrhée peut même se développer. Le développement mental est généralement en retard sur le physique dans ce cas. Les femmes ont des problèmes avec le cycle. Chez les hommes adultes, un excès d’androgènes n’est généralement pas symptomatique.
  1. La féminisation résultant d'une augmentation des glandes surrénales se produit lorsque l'œstrogène pénètre dans le corps avec une augmentation des glandes surrénales. C'est assez rare. Chez les hommes et les garçons, la végétation disparaît sur le visage, les glandes mammaires sont dilatées et une atrophie testiculaire se produit. Une augmentation marquée du taux d'œstrogènes chez les femmes entraîne un épaississement du sang, des règles irrégulières, une anxiété ou une dépression se développent et le poids augmente.

Ces symptômes avec une augmentation des glandes surrénales sont rarement retrouvés sous forme isolée. Le plus souvent, une personne peut ressentir plusieurs signes liés à une augmentation des glandes surrénales. Des cas de l'évolution de maladies sous forme facile ou effacée sont décrits.

Si vous croyez les statistiques, alors dans la pratique du médecin domine les cas de surproduction d’hormones associées au phéochromocytome. Dans ces conditions pathologiques, la dopamine, l'adrénaline et la noradrénaline augmentent. Cliniquement, cela ressemble à ceci:

  1. Le patient fait souvent face à des augmentations de pression, qui sont des crises, et elles peuvent être arrêtées indépendamment, sans utilisation d'antihypertenseurs. Le patient a une pâleur de la peau, des maux de tête, des nausées. Après une crise hypertensive, l'hypotension est souvent corrigée.
  1. Un lien direct entre la pression élevée et l'utilisation de certains produits dans les aliments (chocolat, moutarde, fromage). Parfois, il peut être causé par certains médicaments contenant de l'éphédrine ou des antidépresseurs.
  1. Les crises se développent après une situation stressante, un effort physique et même une suralimentation.
  1. Déviations prononcées dans le travail du système nerveux autonome. Transpiration excessive, tachycardie, tremblements des membres supérieurs.
  1. Avec le développement d'une forme grave de pathologie, des complications surviennent sous la forme d'une anomalie dans le travail du muscle cardiaque, des reins, du développement d'une psychose, de modifications des vaisseaux oculaires. Parfois, il y a une augmentation de la glycémie.

Diagnostics

L'élargissement de la glande surrénale gauche, ainsi que celle de droite, peut être bien déterminé par échographie. Toutefois, afin de déterminer de manière fiable l'étendue des dommages causés par la tumeur et le processus de localisation, un examen par IRM est nécessaire.

Toute éducation qui se trouve dans les glandes surrénales est hormonalement active et non active. Afin de comprendre ceci, vous devez passer un test sanguin pour certaines substances, ainsi que pour déterminer dans l'urine les restes de leur métabolisme et le niveau d'électrolytes.

Traitement

Dans une pathologie telle que l'augmentation des glandes surrénales, le traitement n'est prescrit qu'après une étude complète et l'obtention des résultats du test.

Il existe des solutions conservatrices et opérationnelles au problème. En l'absence de symptômes et une augmentation des glandes surrénales, une observation dynamique de l'état de l'éducation est réalisée. Si la douleur, les phénomènes dysuriques et certains autres signes commencent, ils sont arrêtés à l'aide de médicaments. Les indications pour le traitement chirurgical sont:

  • croissance accélérée de l'éducation;
  • tous les signes objectifs et subjectifs d'hyperproduction d'hormones surrénales;
  • tumeur maligne suspectée;
  • le manque d'efficacité dans la prise de médicaments et la progression de la pathologie.

La chirurgie avec augmentation des glandes surrénales est contre-indiquée dans les cas suivants:

  • hypertension grave;
  • développement d'une insuffisance organique (cœur, rein, foie);
  • cancer dans la dernière étape;
  • processus inflammatoires aigus;
  • troubles mentaux importants.

Le choix de l'intervention avec des glandes surrénales dilatées dépend de nombreux facteurs. Ceci prend en compte l'état général du patient, la gravité de la maladie, la zone de la lésion. Avec la germination totale de la formation, la glande surrénale est complètement enlevée, suivie par une transition vers un traitement hormonal substitutif. En présence d'une tumeur maligne, non seulement une surrénalectomie est pratiquée, mais les ganglions lymphatiques à proximité sont également retirés.

Dans certains cas, une opération de préservation des organes est utilisée, ce qui permet à une personne de continuer à vivre après cette opération, sans passer à un médicament permanent. L'accès est réalisé par laparoscopie ou par des moyens classiques.

Le phéochromocytome avec augmentation des glandes surrénales est la maladie la plus grave qui nécessite une approche particulière. La chirurgie pour l'enlever peut entraîner de graves troubles hémodynamiques. L'administration d'un isotope radioactif par voie intraveineuse est souvent pratiquée avec cette tumeur. Cela permet de ralentir le développement du processus et la propagation des métastases aux organes voisins.

Avec le développement d'une crise dans le contexte d'une augmentation des catécholamines, l'administration de nitroprussiate de sodium ou de nitroglycérine par voie intraveineuse est utilisée. En l'absence d'effet de ces médicaments, la vie du patient n'est sauvée que par la méthode de la chirurgie d'urgence.

Quelles causes peuvent contribuer à une augmentation des glandes surrénales?

Dans le corps humain, il y a des organes sans lesquels son fonctionnement est autorisé, mais il y a ceux sans lesquels la vie est impossible. Ces organes vitaux comprennent les glandes surrénales. Ce sont de petites glandes appariées situées au-dessus des bords supérieurs des reins dans leur sac gras. Une augmentation des glandes surrénales peut être causée par diverses conditions pathologiques, telles que des adénomes, des formations kystiques, des hyperplasies, etc. Mais avant de traiter avec les maladies des glandes surrénales, vous devez faire attention à leur structure et à leur fonction.

La structure et la fonction des glandes surrénales

Les glandes surrénales se composent de deux parties:

Chacune d'elles a ses propres fonctions - elle produit certaines substances biologiquement actives - des hormones. Les hormones glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes (cortisol, aldostérone, androgènes) se forment dans le cortex surrénalien. Ils sont impliqués dans le processus de métabolisme et d'énergie dans le corps, en maintenant la pression artérielle et le niveau d'électrolytes (sodium et potassium). L'adrénaline et la noradrénaline sont produites dans la médullaire - ce sont les soi-disant «hormones du stress» qui assurent la réponse de l'organisme aux effets des facteurs de stress.

Une augmentation de une ou deux glandes surrénales peut être causée par diverses maladies, le plus souvent de nature tumorale. Vous trouverez ci-dessous leur classement.

  1. Changements pathologiques dans le cortex surrénalien:
    • Hyperplasie
    • Adénome
    • Tumeurs du tissu mésenchymateux (fibromes, angiomes)
    • Formations kystiques
    • Hémorragies dans le cortex de la glande surrénale.
  2. Pathologie de la médullosurrénale:
    • Neuroblastome
    • Phéochromocytome
    • Ganglioma
  3. Education mixte (corticomédulaire):
    • Adénome
    • Carcinome

Manifestations cliniques de l'élargissement de la glande surrénale

Aux premiers stades du développement de la maladie, il peut ne pas y avoir de manifestations cliniques. Dans de tels cas, le fait que les glandes surrénales sont élargies est détecté par hasard lors d'une échographie. Si la maladie se développe pendant longtemps, il se produit alors un dysfonctionnement progressif de la production d'hormones (le plus souvent de leur hyperproduction) et divers changements dans le corps associés au travail des hormones correspondantes se développent. Les symptômes dépendent de l'hormone produite en excès.

  1. Avec l'hyperactivité du cortisol, le syndrome de Cushing se développe. Se manifeste par l'obésité dans la partie supérieure du corps, l'apparition de vergetures (vergetures), une pression artérielle élevée, des troubles menstruels chez la femme, une diminution de la puissance chez l'homme.
  2. La formation excessive d'aldostérone provoque le développement de la maladie de Conn. Dans ce cas, l'apparence ne change pas, mais dans le corps il y a une violation de l'échange de potassium et de sodium. La perte de potassium menace l'apparition d'une faiblesse musculaire, de saccades saccadées, d'une paralysie. Se produit des mictions fréquentes et abondantes, qui contribuent en outre à l'élimination du potassium de l'organisme. C'est ainsi que se ferme le cercle vicieux de cette maladie.
  3. Tumeurs virilisantes. Les symptômes de cette maladie dépendront de l'âge auquel elle commence. Si l'apparition de la maladie tombe sur l'enfance, l'enfant commence alors à accélérer sa croissance et son développement sexuel précoce. Chez les filles, les poils pubiens apparaissent tôt, le clitoris augmente, le cycle menstruel est perturbé, même l’aménorrhée. Cela est dû au fait que la tumeur est une hypertrophie de la glande surrénale et qu'elle produit une quantité excessive d’androgènes hormones sexuelles mâles. Dans le même temps, le développement mental sera en retard sur le physique et correspondra à l'âge du bébé. Chez les femmes, l’apparition d’androster peut être suspectée par l’apparence d’une voix grossière, une violation du cycle menstruel. Chez les hommes adultes, cela se passe généralement sans symptômes.
  4. Féminisation des tumeurs. Dans ce cas, les glandes surrénales hypertrophiées par la tumeur produisent une grande quantité d'hormones sexuelles féminines. Cette pathologie est rare, plus souvent chez les garçons dans l’enfance, mais elle se produit également chez les hommes adultes. La maladie se manifeste par une diminution de la végétation faciale, le développement de la gynécomastie, une diminution de la puissance et une atrophie testiculaire.

En plus des syndromes décrits ci-dessus, leurs combinaisons ou manifestations d'une image particulière de la maladie sous une forme floue sont possibles. Le phéochromocytome, une tumeur produisant des catécholamines (adrénaline, noradrénaline, dopamine), constitue la pathologie la plus courante lorsque les glandes surrénales de la médullaire sont dilatées.

Les symptômes suivants sont inhérents au phéochromocytome:

  • Crises d'hypertension fréquentes qui peuvent récupérer
  • La dépendance de l'augmentation de la pression sur l'utilisation de certains aliments ou médicaments (fromage, moutarde, vin rouge, chocolat, préparations contenant de l'éphédrine, antidépresseurs)
  • Le développement régulier des crises dans des situations stressantes
  • Signes de troubles du système nerveux autonome: transpiration, battements de coeur rapides, tremblements des mains ou des paupières, etc.

Diagnostic de la maladie surrénalienne

Des détails sur les maladies des glandes surrénales sont donnés dans la vidéo:

Une augmentation de une ou deux glandes surrénales peut être bien vue aux ultrasons. Le plus souvent, c'est la façon dont une maladie est détectée pour la première fois. En outre, pour visualiser une tumeur, ils peuvent prescrire une imagerie par résonance magnétique, ce qui permettra de déterminer l'étendue des dommages aux organes causés par une tumeur.

Méthodes de traitement pour les patients présentant une hypertrophie des glandes surrénales

Parmi les méthodes de traitement possibles reconnues comme techniques chirurgicales, et conservatrices. En règle générale, le traitement commence par la prise d'un traitement médicamenteux. Dans le contexte des médicaments, une observation dynamique de l’état et de la taille de la tumeur est réalisée. Mais il existe des indications absolues pour un traitement chirurgical sans délai. Ceux-ci comprennent:

  1. La progression des manifestations cliniques d'hyperproduction d'hormones
  2. Suspicion de la nature maligne de la tumeur - la grande taille de la tumeur, sa croissance rapide.

Dans ce cas, l’opération est indiquée dans le montant de la surrénalectomie, c.-à-d. retrait de la glande surrénale. L'opération peut être réalisée par la méthode abdominale, ainsi que par les dernières techniques de chirurgie endoscopique. Après l'opération, un traitement hormonal substitutif peut être prescrit.

La glande surrénale droite est élargie

Les glandes surrénales sont des organes vitaux, sans leur participation dans le corps peut commencer de graves problèmes qui conduiront à une mort rapide. Dans certains cas, lors de l'examen, on dit au patient que ses glandes surrénales sont dilatées. Les raisons de cette condition peuvent être différentes, mais dans tous les cas, elles nécessitent la prise de certaines mesures.

Caractéristiques de la structure des glandes surrénales

Les glandes surrénales sont composées de deux couches, chacune produisant activement des hormones. La couche cérébrale est située plus près du pôle supérieur du rein et produit de la noradrénaline et de l'adrénaline, des substances qui aident le corps à s'adapter au stress.

La partie corticale des organes produit des glucocorticoïdes et des minéralocorticoïdes. Ces substances participent à de nombreux processus métaboliques, aident à réguler la pression systémique et maintiennent l'équilibre électrolytique dans le corps. Le processus d'augmentation totale ou locale des glandes surrénales entraîne parfois des modifications de leur activité hormonale.

Raisons pour augmenter

Toutes les causes d'une augmentation des glandes surrénales peuvent être divisées par la localisation du processus pathologique. Dans le cortex, cela peut être:

l'hyperplasie; kystes simples ou multiples; adénome; une hémorragie; fibrome; angiome

gangliome; neuroblastome; phéochromocytome.

L'adénome et le carcinome peuvent sous-tendre la modification totale de la taille des glandes surrénales (augmentation).

Symptômes cliniques

Avec une pathologie telle qu'une augmentation des glandes surrénales, les symptômes peuvent être absents. Dans certains cas, ce phénomène est détecté par un examen aléatoire des reins à l’échographie. Mais si le processus d'augmentation prend beaucoup de temps et que le patient ne prend aucune mesure pour éliminer le problème, il y a violation de la production de substances, le plus souvent dans la direction de leur augmentation. Par conséquent, il existe des signes directement liés à l'hyperproduction des glandes surrénales. Mais ils dépendent tous du type de substance qui pénètre dans le sang en grande quantité.

Si les niveaux de cortisol augmentent, le syndrome d'Itsenko-Cushing se développe. La personne commence à prendre du poids et l'obésité est principalement localisée dans la partie supérieure du corps. Des rayures bleues (stries) apparaissent sur la peau, la pression artérielle augmente. Chez les hommes, la puissance diminue et chez les femmes, la libido diminue et le cycle menstruel est perturbé. Sous l’effet de l’excès de cortisol, la glande thyroïde s’épuise progressivement et le patient ressent une fatigue constante, une dépression et une faiblesse musculaire. L'excès d'aldostérone conduit à cette pathologie, appelée maladie de Conn. Dans le même temps, les changements d'aspect du patient ne sont pratiquement pas reflétés. Le potassium et le sodium commencent à être excrétés par l'organisme. L'hypokaliémie conduit au développement d'un syndrome convulsif, d'une faiblesse musculaire, d'une paralysie. La miction devient fréquente, une nycturie survient. Le patient ressent constamment la soif et la faiblesse musculaire. La virilisation se produit à la suite de processus tumoraux. S'il commence dans l'enfance, le bébé commence sa puberté précoce sous la forme de caractéristiques sexuelles secondaires. En conséquence, les garçons ont une voix rugueuse tôt, la croissance des cheveux se produit. Chez les filles, à la suite d'un excès d'androgènes, d'une augmentation du clitoris et d'une violation du cycle menstruel, une aménorrhée peut même se développer. Le développement mental est généralement en retard sur le physique dans ce cas. Les femmes ont des problèmes avec le cycle. Chez les hommes adultes, un excès d’androgènes n’est généralement pas symptomatique. La féminisation résultant d'une augmentation des glandes surrénales se produit lorsque l'œstrogène pénètre dans le corps avec une augmentation des glandes surrénales. C'est assez rare. Chez les hommes et les garçons, la végétation disparaît sur le visage, les glandes mammaires sont dilatées et une atrophie testiculaire se produit. Une augmentation marquée du taux d'œstrogènes chez les femmes entraîne un épaississement du sang, des règles irrégulières, une anxiété ou une dépression se développent et le poids augmente.

Ces symptômes avec une augmentation des glandes surrénales sont rarement retrouvés sous forme isolée. Le plus souvent, une personne peut ressentir plusieurs signes liés à une augmentation des glandes surrénales. Des cas de l'évolution de maladies sous forme facile ou effacée sont décrits.

Si vous croyez les statistiques, alors dans la pratique du médecin domine les cas de surproduction d’hormones associées au phéochromocytome. Dans ces conditions pathologiques, la dopamine, l'adrénaline et la noradrénaline augmentent. Cliniquement, cela ressemble à ceci:

Le patient fait souvent face à des augmentations de pression, qui sont des crises, et elles peuvent être arrêtées indépendamment, sans utilisation d'antihypertenseurs. Le patient a une pâleur de la peau, des maux de tête, des nausées. Après une crise hypertensive, l'hypotension est souvent corrigée. Un lien direct entre la pression élevée et l'utilisation de certains produits dans les aliments (chocolat, moutarde, fromage). Parfois, il peut être causé par certains médicaments contenant de l'éphédrine ou des antidépresseurs. Les crises se développent après une situation stressante, un effort physique et même une suralimentation. Déviations prononcées dans le travail du système nerveux autonome. Transpiration excessive, tachycardie, tremblements des membres supérieurs. Avec le développement d'une forme grave de pathologie, des complications surviennent sous la forme d'une anomalie dans le travail du muscle cardiaque, des reins, du développement d'une psychose, de modifications des vaisseaux oculaires. Parfois, il y a une augmentation de la glycémie.

Diagnostics

L'élargissement de la glande surrénale gauche, ainsi que celle de droite, peut être bien déterminé par échographie. Toutefois, afin de déterminer de manière fiable l'étendue des dommages causés par la tumeur et le processus de localisation, un examen par IRM est nécessaire.

Toute éducation qui se trouve dans les glandes surrénales est hormonalement active et non active. Afin de comprendre ceci, vous devez passer un test sanguin pour certaines substances, ainsi que pour déterminer dans l'urine les restes de leur métabolisme et le niveau d'électrolytes.

Traitement

Dans une pathologie telle que l'augmentation des glandes surrénales, le traitement n'est prescrit qu'après une étude complète et l'obtention des résultats du test.

Il existe des solutions conservatrices et opérationnelles au problème. En l'absence de symptômes et une augmentation des glandes surrénales, une observation dynamique de l'état de l'éducation est réalisée. Si la douleur, les phénomènes dysuriques et certains autres signes commencent, ils sont arrêtés à l'aide de médicaments. Les indications pour le traitement chirurgical sont:

croissance accélérée de l'éducation; tous les signes objectifs et subjectifs d'hyperproduction d'hormones surrénales; tumeur maligne suspectée; le manque d'efficacité dans la prise de médicaments et la progression de la pathologie.

La chirurgie avec augmentation des glandes surrénales est contre-indiquée dans les cas suivants:

hypertension grave; développement d'une insuffisance organique (cœur, rein, foie); cancer dans la dernière étape; processus inflammatoires aigus; troubles mentaux importants.

Le choix de l'intervention avec des glandes surrénales dilatées dépend de nombreux facteurs. Ceci prend en compte l'état général du patient, la gravité de la maladie, la zone de la lésion. Avec la germination totale de la formation, la glande surrénale est complètement enlevée, suivie par une transition vers un traitement hormonal substitutif. En présence d'une tumeur maligne, non seulement une surrénalectomie est pratiquée, mais les ganglions lymphatiques à proximité sont également retirés.

Dans certains cas, une opération de préservation des organes est utilisée, ce qui permet à une personne de continuer à vivre après cette opération, sans passer à un médicament permanent. L'accès est réalisé par laparoscopie ou par des moyens classiques.

Le phéochromocytome avec augmentation des glandes surrénales est la maladie la plus grave qui nécessite une approche particulière. La chirurgie pour l'enlever peut entraîner de graves troubles hémodynamiques. L'administration d'un isotope radioactif par voie intraveineuse est souvent pratiquée avec cette tumeur. Cela permet de ralentir le développement du processus et la propagation des métastases aux organes voisins.

Avec le développement d'une crise dans le contexte d'une augmentation des catécholamines, l'administration de nitroprussiate de sodium ou de nitroglycérine par voie intraveineuse est utilisée. En l'absence d'effet de ces médicaments, la vie du patient n'est sauvée que par la méthode de la chirurgie d'urgence.

Dans le corps humain, il y a des organes sans lesquels son fonctionnement est autorisé, mais il y a ceux sans lesquels la vie est impossible. Ces organes vitaux comprennent les glandes surrénales. Ce sont de petites glandes appariées situées au-dessus des bords supérieurs des reins dans leur sac gras. Une augmentation des glandes surrénales peut être causée par diverses conditions pathologiques, telles que des adénomes, des formations kystiques, des hyperplasies, etc. Mais avant de traiter avec les maladies des glandes surrénales, vous devez faire attention à leur structure et à leur fonction.

La structure et la fonction des glandes surrénales

Les glandes surrénales se composent de deux parties:

Chacune d'elles a ses propres fonctions - elle produit certaines substances biologiquement actives - des hormones. Les hormones glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes (cortisol, aldostérone, androgènes) se forment dans le cortex surrénalien. Ils sont impliqués dans le processus de métabolisme et d'énergie dans le corps, en maintenant la pression artérielle et le niveau d'électrolytes (sodium et potassium). L'adrénaline et la noradrénaline sont produites dans la médullaire - ce sont les soi-disant «hormones du stress» qui assurent la réponse de l'organisme aux effets des facteurs de stress.

Une augmentation de une ou deux glandes surrénales peut être causée par diverses maladies, le plus souvent de nature tumorale. Vous trouverez ci-dessous leur classement.

Changements pathologiques dans le cortex surrénal: Hyperplasie Adénome Tumeurs du tissu mésenchymateux (fibromes, angiomes) Lésions kystiques Hémorragies dans le cortex de la glande surrénale. Pathologie de la médullosurrénale: Neuroblastome Pheochromocytoma Ganglioma. Formations mixtes (corticomédulaires): carcinome à adénome.

Manifestations cliniques de l'élargissement de la glande surrénale

Aux premiers stades du développement de la maladie, il peut ne pas y avoir de manifestations cliniques. Dans de tels cas, le fait que les glandes surrénales sont élargies est détecté par hasard lors d'une échographie. Si la maladie se développe pendant longtemps, il se produit alors un dysfonctionnement progressif de la production d'hormones (le plus souvent de leur hyperproduction) et divers changements dans le corps associés au travail des hormones correspondantes se développent. Les symptômes dépendent de l'hormone produite en excès.

Avec l'hyperactivité du cortisol, le syndrome de Cushing se développe. Se manifeste par l'obésité dans la partie supérieure du corps, l'apparition de vergetures (vergetures), une pression artérielle élevée, des troubles menstruels chez la femme, une diminution de la puissance chez l'homme. La formation excessive d'aldostérone provoque le développement de la maladie de Conn. Dans ce cas, l'apparence ne change pas, mais dans le corps il y a une violation de l'échange de potassium et de sodium. La perte de potassium menace l'apparition d'une faiblesse musculaire, de saccades saccadées, d'une paralysie. Se produit des mictions fréquentes et abondantes, qui contribuent en outre à l'élimination du potassium de l'organisme. C'est ainsi que se ferme le cercle vicieux de cette maladie. Tumeurs virilisantes. Les symptômes de cette maladie dépendront de l'âge auquel elle commence. Si l'apparition de la maladie tombe sur l'enfance, l'enfant commence alors à accélérer sa croissance et son développement sexuel précoce. Chez les filles, les poils pubiens apparaissent tôt, le clitoris augmente, le cycle menstruel est perturbé, même l’aménorrhée. Cela est dû au fait que la tumeur est une hypertrophie de la glande surrénale et qu'elle produit une quantité excessive d’androgènes hormones sexuelles mâles. Dans le même temps, le développement mental sera en retard sur le physique et correspondra à l'âge du bébé. Chez les femmes, l’apparition d’androster peut être suspectée par l’apparence d’une voix grossière, une violation du cycle menstruel. Chez les hommes adultes, cela se passe généralement sans symptômes. Féminisation des tumeurs. Dans ce cas, les glandes surrénales hypertrophiées par la tumeur produisent une grande quantité d'hormones sexuelles féminines. Cette pathologie est rare, plus souvent chez les garçons dans l’enfance, mais elle se produit également chez les hommes adultes. La maladie se manifeste par une diminution de la végétation faciale, le développement de la gynécomastie, une diminution de la puissance et une atrophie testiculaire.

En plus des syndromes décrits ci-dessus, leurs combinaisons ou manifestations d'une image particulière de la maladie sous une forme floue sont possibles. Le phéochromocytome, une tumeur produisant des catécholamines (adrénaline, noradrénaline, dopamine), constitue la pathologie la plus courante lorsque les glandes surrénales de la médullaire sont dilatées.

Les symptômes suivants sont inhérents au phéochromocytome:

Crises hypertensives fréquentes pouvant se régénérer Présence de pression accrue sur l'utilisation de certains aliments ou médicaments (fromage, moutarde, vin rouge, chocolat, préparations contenant de l'éphédrine, antidépresseurs) Développement régulier de crises pour situations stressantes Signes d'une violation du système nerveux autonome : transpiration, rythme cardiaque rapide, mains ou paupières tremblantes, etc.

Diagnostic de la maladie surrénalienne

Des détails sur les maladies des glandes surrénales sont donnés dans la vidéo:

Une augmentation de une ou deux glandes surrénales peut être bien vue aux ultrasons. Le plus souvent, c'est la façon dont une maladie est détectée pour la première fois. En outre, pour visualiser une tumeur, ils peuvent prescrire une imagerie par résonance magnétique, ce qui permettra de déterminer l'étendue des dommages aux organes causés par une tumeur.

Les nouvelles pousses qui se sont développées dans les glandes surrénales peuvent être fonctionnellement actives ou inactives. Afin de clarifier l'état fonctionnel des glandes surrénales, un test sanguin est prescrit pour déterminer le contenu de différentes hormones produites par cet organe, ainsi que le niveau d'excrétion des métabolites de substances biologiquement actives et la sécrétion d'électrolytes avec l'urine. Sur la base des résultats de ces études, une thérapie choisie individuellement et prescrite.

Méthodes de traitement pour les patients présentant une hypertrophie des glandes surrénales

Parmi les méthodes de traitement possibles reconnues comme techniques chirurgicales, et conservatrices. En règle générale, le traitement commence par la prise d'un traitement médicamenteux. Dans le contexte des médicaments, une observation dynamique de l’état et de la taille de la tumeur est réalisée. Mais il existe des indications absolues pour un traitement chirurgical sans délai. Ceux-ci comprennent:

La progression des manifestations cliniques de l'hyperproduction d'hormones La suspicion de la nature maligne de la tumeur - la grande taille de la tumeur, sa croissance rapide.

Dans ce cas, l’opération est indiquée dans le montant de la surrénalectomie, c.-à-d. retrait de la glande surrénale. L'opération peut être réalisée par la méthode abdominale, ainsi que par les dernières techniques de chirurgie endoscopique. Après l'opération, un traitement hormonal substitutif peut être prescrit.

Plus D'Articles Sur Les Reins