Principal Pyélonéphrite

Kyste ovarien lutéal

Kyste ovarien lutéal

Kyste lutéal de l'ovaire gauche et droit: symptômes et traitement

Le kyste ovarien lutéal est un type spécifique de kyste fonctionnel. Il se forme après que la cellule ait quitté le follicule et, après l'ovulation, le follicule commence à se transformer en une glande endocrine temporaire.

Cette glande est également appelée corps jaune de l'ovaire et est responsable de la production de "l'hormone de grossesse", de l'œstrogène et de la progestérone.

En d'autres termes, sa fonction principale est la préparation du corps féminin à la conception. Si la conception ne se produit pas, la femme ne tombe pas enceinte, le corps jaune disparaît généralement de lui-même, disparaît après un certain temps.

Pour répondre à la question lorsque le kyste lutéal disparaît complètement, deux conclusions peuvent être tirées:

  • premièrement, si une femme ne tombe pas enceinte, le kyste disparaît au bout d'un moment,
  • deuxièmement, si une femme conçoit, la tumeur kystique est absorbée au cours du deuxième trimestre de la grossesse.

Cependant, si le corps jaune est rempli de liquide ou de sang, il est converti en acide lutéique, qui reste sur le corps de l'ovaire. En règle générale, ce type de kyste ne se forme que sur un côté de l'ovaire et ne provoque aucune sensation subjective, aucun symptôme n'apparaît.

Causes de développement

La cause principale de l'apparition du kyste lutéal de l'ovaire est toujours un déséquilibre hormonal ou une perturbation hormonale du corps de la patiente. Dans certains cas, la cause est liée aux médicaments. C'est le cas lorsque les médicaments sont utilisés pour traiter l'infertilité et peuvent être hormonaux. Le risque de kyste lutéal dans ce cas augmente plusieurs fois.

Nous donnons un exemple simple, par exemple, le médicament "citrate de clomifène" stimule l'ovulation, afin d'augmenter les chances de conception. Cependant, dans le même temps, cela augmente également le risque de formation d'un kyste lutéal de l'ovaire.

Dans le deuxième cas, les médicaments hormonaux utilisés pour arrêter l'ovulation, il s'agit principalement de contraceptifs oraux, au contraire, ils agissent comme un moyen empêchant l'apparition et le développement d'un kyste ovarien lutéal.

Taille et complication

Dans la plupart des cas, le kyste ovarien lutéal habituel est caractérisé par une petite taille. Parfois, le kyste atteint une taille suffisamment grande. La tumeur maximale mesure 10 cm de diamètre.

Le danger de ce type de kyste est que, s'il passe à une taille importante, il peut potentiellement entraîner une torsion de l'ovaire. Il s’agit d’une condition dans laquelle le flux sanguin jusqu’à la source est complètement bloqué; à la suite de l’arrêt du flux sanguin, une nécrose du tissu ovarien commence.

Dans certains cas, le kyste de l'ovaire lutéal se rompt. Dans ce cas, la blessure entraîne un saignement interne et une douleur suffisamment aiguë. La rupture du kyste nécessite toujours une intervention chirurgicale et le néoplasme de type kystique doit être retiré. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne la formation d'un kyste ovarien à chambres multiples.

Comme nous l'avons écrit plus haut, un kyste lutéal ne doit pas nécessairement se manifester par des symptômes et des sensations subjectives. Cependant, son état peut aggraver la consommation de drogues, par exemple:

  • L'ibuprofène
  • aspirine
  • les anti-inflammatoires aux propriétés anticoagulantes.

Les symptômes

Comme nous l'avons dit, le plus souvent, la formation du kyste lutéal de l'ovaire se fait absolument sans symptômes, le patient ne ressent aucune sensation subjective et, au bout d'un moment, le kyste disparaît de manière totalement autonome et ne provoque aucune complication.

Cependant, si un kyste atteint une taille suffisamment grande, le risque de rupture éventuelle augmente. Mais la rupture d'un kyste est déjà capable de provoquer des symptômes aigus qu'il est impossible de ne pas remarquer. Tout d’abord, il s’agit d’un saignement caractérisé par une douleur aiguë à l’aine, ainsi que par une augmentation de la température corporelle.

Un autre symptôme du développement du kyste lutéal de l'ovaire peut être une violation du cycle menstruel, ainsi que l'absence de menstruation. En raison de violations de la croissance d'un kyste en taille.

Et pourtant, puisque le corps jaune de l'ovaire est responsable de la production d'une grande quantité de l'hormone de grossesse, l'œstrogène et la progestérone, lors de la formation d'un kyste lutéal, on peut observer dans de rares cas exactement les mêmes symptômes qu'au début de la grossesse chez la femme:

  • Il y a une sensibilité accrue des glandes mammaires,
  • il y a des nausées,
  • il n'y a pas de menstruation pendant le cycle,
  • il y a fatigue générale et somnolence,
  • sentiment constant de léthargie.

Grossesse précoce

L'absence complète de menstruations accompagnée de saignements vaginaux mineurs et de douleurs à l'abdomen peut parler directement du développement d'un kyste de l'ovaire lutéal. Le fait est que de tels symptômes peuvent indiquer d’autres problèmes de santé graves, tout d’abord, il s’agit d’une grossesse extra-utérine.

Afin de confirmer le diagnostic, il sera nécessaire de procéder à des tests et études spécifiques, à une échographie, afin de subir un test sanguin de gonadotrophine chorionique. Les manifestations du kyste ovarien et de la tumeur seront confirmées ici.

Ce test sanguin aidera à confirmer ou à exclure une grossesse précoce. Notez que le kyste lutéal de l'ovaire ne menace pas le cours normal de la grossesse et, dans la plupart des cas, après le début du deuxième trimestre, une telle tumeur kystique disparaît complètement et ne provoque aucune complication.

Kyste ovarien lutéal: symptômes et traitement

Le kyste ovarien lutéal est une affection bénigne liée aux affections fonctionnelles chez les femmes en âge de procréer. Un kyste lutéal se forme à l'emplacement d'un corps jaune non résolu, associé à l'une des étapes du cycle menstruel.

Le mécanisme de développement du kyste lutéal

Dans l'ovaire, dans la première phase (folliculaire) du cycle menstruel, le follicule mature dominant produit des androgènes, qui sont convertis en œstrogènes (estradiol) à l'aide d'enzymes. La sécrétion et la synthèse des hormones sont contrôlées par le système hypothalamo-hypophysaire. Lorsque l'œuf est complètement mûr, le niveau d'œstrogène atteint son maximum et, en réponse, l'hypophyse (sur la base du feedback) libère une hormone lutéinisante qui stimule l'ovulation. La rupture de la paroi du follicule survient, l'ovule quitte l'ovaire et pénètre dans la cavité abdominale, puis dans la trompe de Fallope.

Vient ensuite une deuxième phase - la phase de la lutéinisation - la transformation du follicule après l’ovulation en corps jaune. La couche granulaire du follicule se multiplie, elle est colorée en jaune à cause du pigment lipochrome (d'où son nom - corps jaune). Le corps jaune est formé, qu’il ait été conçu ou non.

Si la grossesse ne se produit pas, le corps jaune s’atrophie, le contenu en hormones œstrogènes et androgènes tombe en dessous du niveau nécessaire au maintien du fonctionnement de l’endomètre de l’utérus, la menstruation survient.

Pour l’implantation de l’embryon dans la paroi utérine, un certain niveau de progestérone est nécessaire. Le corps jaune agit comme un organe hormonal temporaire, produisant de la progestérone. La progestérone participe activement à la préparation du système immunitaire de la femme enceinte en vue de l’acceptation d’un œuf fécondé contenant du matériel génétique étranger, de sorte que le rejet ne se produise pas et, par conséquent, une fausse couche. Il stimule la croissance de l'endothélium et réduit le tonus musculaire de l'utérus.

La gonadotrophine chorionique est responsable de la poursuite des travaux du corps jaune pendant la grossesse - une hormone qui sécrète les villosités de l'ovule. Le corps jaune fonctionne 3 à 4 mois de la grossesse, jusqu'à la formation d'un placenta mature, qui assumera toutes les fonctions nécessaires à la croissance et au développement du fœtus.

Pour une raison quelconque, le corps jaune n'est pas inversé, sa membrane se remplit progressivement de liquide séreux - un kyste se forme. Un kyste lutéal est référé à des conditions physiologiques car il est asymptomatique, auto-absorbé sans traitement après 2-3 mois et son diagnostic est aléatoire avec une échographie des ovaires lors d'un examen de routine ou d'un examen pour une autre maladie.

Raisons

Le système reproducteur féminin est un mécanisme complexe et vulnérable, régulé par des dizaines d'hormones des glandes endocrines de l'hypothalamus et de l'hypophyse aux glandes surrénales, à la glande thyroïde et aux ovaires. La perturbation d'un travail bien coordonné sur n'importe quelle partie de la chaîne entraîne un déséquilibre hormonal, qui interfère normalement avec l'involution du corps jaune.

Les médecins n’ont pas une opinion commune sur les causes du kyste lutéal. Les facteurs provoquant son apparition sont

  • Fortes situations stressantes
  • L'avortement (interruption artificielle de la grossesse) ou la fausse couche provoquant une défaillance hormonale, dans laquelle le corps jaune ne reçoit pas de signal de réduction, continue de fonctionner et se transforme progressivement en kyste.
  • Maladies endocriniennes (hypothyroïdie, thyroïdite auto-immune, tumeurs surrénaliennes, maladies de l’hypophyse et du pancréas). Les fonctions des glandes endocrines sont intégrées les unes aux autres, la pathologie de certaines conduit à la dégradation des autres
  • Maladies inflammatoires des ovaires. Lorsque l'inflammation se produit en grand nombre, des médiateurs inflammatoires sont induits, ce qui affecte négativement la fonction ovarienne.
  • Manque de poids corporel. Une diminution de la teneur en matières grasses en dessous de 18% (la norme chez les femmes est comprise entre 18 et 25%) conduit à un déséquilibre hormonal - le niveau en œstrogènes diminue
  • Utilisation indépendante non valide de contraceptifs hormonaux. La nomination de contraceptifs - la tâche du médecin

Entre les deux cycles menstruels, un follicule se développe et, après l'ovulation, un corps jaune se forme et se transforme en kyste. Par conséquent, en même temps, un seul kyste se situe dans l'ovaire droit ou gauche.

La capsule du kyste lutéal joue le rôle du corps jaune, qui n’a pas une grande élasticité et n’est pas capable de s’étirer à des volumes importants. Kyste taille 4-8cm, parfois jusqu'à 10 cm.

Les symptômes

Cliniquement, le kyste lutéal ne se manifeste pas. Rarement sur le fond de l'inflammation ovarienne à droite ou à gauche à la place de la projection du kyste, il y a une douleur lancinante, une sensation de malaise. Parfois, le corps jaune continue à synthétiser de la progestérone. Le niveau d'oestrogène diminue, la femme a un écoulement sanguinolent qui n'est pas associé à la menstruation. La nature des saignements menstruels change - ils deviennent plus longs et plus abondants.

Les troubles hormonaux peuvent être assez profonds avec les manifestations caractéristiques de la grossesse précoce: absence de menstruation, sensibilité accrue des glandes mammaires dans les auréoles du mamelon, nausées et vomissements, détérioration du bien-être, léthargie, somnolence.

Des complications

Kyste des jambes de torsion. Le kyste est attaché à l'ovaire au moyen d'une excroissance - jambes. Au détriment d'une jambe, il devient mobile. En se déplaçant autour de l'axe, le kyste peut pincer la jambe et les vaisseaux qui l'alimentent. La nécrose du tissu kystique se développe.

Rupture de kystes. Parfois, la cavité du kyste n'est pas remplie de liquide séreux, mais de sang provenant de vaisseaux endommagés. L'accumulation progressive de sang conduit à la formation d'un hématome, avec sa rupture, une hémorragie se produit dans le péritoine, organes du petit bassin.

Les complications se manifestent par le tableau clinique "d'abdomen aigu": une douleur soudaine et aiguë dans l'abdomen, une chute de la pression artérielle jusqu'à un choc hémorragique, nécessitant une intervention chirurgicale urgente.

Traitement

Les tactiques des médecins vis-à-vis des femmes chez lesquelles un kyste lutéal a été identifié sont différentes. Si un kyste est accidentellement détecté lors d'une échographie, il est de petite taille, il ne se manifeste pas cliniquement, aucune pathologie n'a été décelée dans les ovaires, il suffit d'observer l'échographie pendant 2-3 mois.

Dans les maladies inflammatoires de l'ovaire ou des troubles hormonaux, le kyste lutéal ne se transmet pas tout seul. Une thérapie visant à soulager l'inflammation et à normaliser le statut hormonal aide l'ovaire à se débarrasser d'un kyste.

La détection du kyste lutéal pendant la grossesse ne nécessite aucune mesure thérapeutique. Il n’a pas d’effet négatif sur le déroulement de la grossesse et se résorbe au moment de la formation complète du placenta.

L'exérèse chirurgicale des kystes lutéaux est réalisée très rarement, bien que certains experts recommandent de les enlever si leur diamètre dépasse 6 cm par laparoscopie pour prévenir les complications.

Pour confirmer le diagnostic et exclure d'autres maladies de l'ovaire, un diagnostic différentiel est réalisé.

  • Analyse sanguine du statut hormonal, de la gonadotrophine chorionique (pour exclure ou confirmer la grossesse), pour un marqueur tumoral spécifique CA-125 (pour exclure une tumeur cancéreuse)
  • Le Doppler couleur vous permet de déterminer plus précisément la nature de l'éducation
  • Selon les indications - laparoscopie diagnostique.

Kyste ovarien lutéal

auteur: docteur Stryuk ON

Un kyste lutéal de l'ovaire ou simplement un kyste du corps jaune est une cavité dans la structure de l'ovaire remplie de liquide, formée à l'endroit où le follicule éclate, rarement avec du sang.

Malheureusement, cette définition ne dit rien à la plupart des femmes. Essayons de comprendre les termes et les causes de cette maladie. C’est le seul moyen de comprendre comment le traiter, quoi et où.

La structure

Le système reproducteur d'une femme est constitué de deux ovaires (ce sont des glandes appariées) et d'organes du tractus génital. Ceux-ci incluent les trompes de Fallope, l'utérus et le vagin. L'utérus est l'organe musculaire responsable du transport du fœtus. C'est ici que tout le processus de la conception à la formation de l'embryon, de l'embryon, du fœtus.

Les trompes de Fallope sont nécessaires pour déplacer un ovule mûr dans l'utérus. Le vagin a une fonction protectrice, constituant une barrière entre l'utérus et l'environnement, et reproductif, un tunnel permettant de transporter le sperme dans l'utérus.

Et les ovaires ne sont pas des organes moins importants du système de reproduction de la femme. Ils remplissent une fonction de reproduction (produire des œufs) et endocrinienne (produisent des œstrogènes et de la progestérone - hormones sexuelles).

Follicule et corps jaune

L'unité de base de la structure ovarienne est le follicule. Il mûrit pour devenir tour à tour follicule primaire, secondaire et tertiaire. Dans le follicule mature, il existe un fluide et un ovocyte de premier ordre (précurseur de la cellule germinale femelle). Lorsque la gaine du follicule est ouverte, l'œuf qui le quitte passe dans les trompes de Fallope jusqu'à l'utérus (il s'agit de l'ovulation).

Et dans la structure de l'ovaire, la deuxième unité structurelle la plus importante est formée - le corps jaune. Il synthétise la progestérone et l'œstrogène. Le travail actif des corps jaunes inhibe la maturation des follicules et leur fonction endocrinienne. L'alternance des phases de prédominance des follicules (phase folliculaire) et des corps jaunes (phase lutéale) s'appelle le cycle ovarien (menstruel). À la fin de la phase lutéale, les corps jaunes sont détruits et les follicules mûrissent à nouveau. Plus de détails dans le kyste folliculaire matériel de l'ovaire.

Quel est le kyste lutéal

Mais parfois, à la place de l'éclatement du follicule folliculaire s'accumule et c'est un kyste lutéal. Un kyste ovarien fonctionnel est assimilé à elle. On suppose qu'ils surviennent lorsque la lymphe et la circulation sanguine sont altérées dans le corps jaune.

Il y a de 16 à 45 ans avec un cycle menstruel en deux phases. Dans le même temps dans les parois du kyste révèle microscopiquement des cellules spéciales - lutéine et tekaluteinovye. Manifester la maladie sera une violation du cycle menstruel, rarement des douleurs dans le bas de l'abdomen et peut ne pas apparaître du tout. Il est souvent compliqué d'hémorragies dans la cavité du kyste, puis plus tard dans la cavité de l'ovaire, ce qui donne l'image d'un «abdomen aigu», mais dans la plupart des cas, le kyste lutéal s'auto-neutralise (la couche de cellules de lutéine est remplacée par du tissu conjonctif).

Diagnostics

Des recherches cliniques (examen vaginal-abdominal à deux mains), une échographie, de préférence avec cartographie Doppler couleur au fil du temps, laparoscopie, peuvent aider à établir le diagnostic.

Si un kyste lutéal est détecté, les patientes sont observées pendant 1 à 3 cycles ovariens. Si son développement inverse n'a pas eu lieu, un traitement chirurgical est recommandé (excision de la cavité pathologique dans la structure normale de l'organe par accès laparoscopique).

Naturellement, seul un gynécologue qualifié peut établir ce diagnostic après un examen instrumental. Et, malgré le fait que le pronostic des kystes lutéaux soit favorable et que son évolution ne soit pas très spécifique et ne cause parfois aucun inconvénient, il est nécessaire de se soumettre systématiquement à des examens médicaux afin de détecter la maladie et de prévenir les complications.

Lisez également le kyste du corps jaune de l'autre médecin.

Identification et traitement du kyste de l'ovaire lutéal

Le kyste ovarien lutéal est un néoplasme bénin, formé le plus souvent sur un seul ovaire, droit ou gauche. La pathologie survient lorsque les troubles de l'ovulation. Immédiatement des deux côtés de la formation kystique apparaît rarement, souvent, le scellement de la tumeur est diagnostiqué uniquement sur un ovaire, à droite ou à gauche. Habituellement, le kyste ne présente aucun symptôme et disparaît spontanément après un certain temps. Mais il est important que chaque femme sache quoi faire si la tumeur se développe rapidement et comment éviter les complications éventuelles.

Le tableau clinique de la maladie

La pathologie se forme pendant l'ovulation, lorsque l'ovule est complètement hors du follicule dominant. Et le follicule lui-même est réincarné dans un corps jaune, qui remplit la fonction d'une glande temporaire. Le but de cette glande auxiliaire est de fournir au corps les hormones nécessaires à la conception, à savoir la progestérone et les œstrogènes.

Lorsque l'œuf dans le follicule mûrit enfin, le niveau d'œstrogène augmente au maximum. En réponse, l'hypophyse libère alors l'hormone lutéinisante pour stimuler l'ovulation. Ensuite, la paroi du follicule est brisée et l'œuf entre dans la cavité abdominale, puis dans la trompe de Fallope. Que la conception soit survenue ou non, un corps jaune se forme dans l'ovaire.

Si la grossesse n'a pas lieu, le corps jaune se résorbe. Mais s'il y a des troubles pathologiques dans le corps de la femme, alors le corps jaune ne régresse pas, du liquide séreux ou du sang n'y apparaissent pas, le néoplasme s'épaissit, son diamètre augmente. En conséquence, un kyste lutéal se forme dans l'ovaire, qui disparaît souvent tout seul au bout de 2-3 mois.

Le kyste lutéal de l'ovaire droit est beaucoup plus commun, les follicules dominants se formant plus activement dans l'ovaire droit. La tumeur ne dégénère pas en cancer, mais elle a un effet négatif sur les fonctions de reproduction. Par conséquent, si la pathologie progresse, la femme a besoin d'un traitement approprié.

Causes de la pathologie

Les scientifiques ont tendance à croire que le déséquilibre hormonal est la cause principale de la maladie. Avec une production hormonale insuffisante, les ovaires fonctionnent mal. Les femmes à risque d'infertilité et qui prennent des médicaments hormonaux pour stimuler l'ovulation sont à risque.

  • stress constant;
  • avortement ou fausse couche;
  • anomalies héréditaires;
  • maladies endocriniennes;
  • maladies inflammatoires des ovaires;
  • exercice lourd;
  • abus de médicaments hormonaux;
  • usage de drogues (alcool, tabac);
  • l'utilisation de dispositifs intra-utérins contenant de la progestérone;
  • déséquilibre hormonal dû à un poids insuffisant ou excessif.

Symptômes de pathologie

Si le kyste lutéal est d'une taille insignifiante, la maladie est asymptomatique et, au bout d'un moment, le néoplasme disparaît de lui-même. Mais avec une augmentation de la tumeur apparaissent des symptômes plus prononcés:

  • douleur dans le bas-ventre;
  • sensation de plénitude dans la région des ovaires;
  • mictions fréquentes;
  • pertes vaginales atypiques.

Si la pathologie progresse, les cellules kystiques continuent à produire de la progestérone, ce qui provoque une perturbation hormonale et conduit à des troubles menstruels. La femme peut avoir une aménorrhée (absence de menstruations), mais dans la plupart des cas, des règles douloureuses et abondantes sont observées.

Dans les processus inflammatoires, il existe des signes d'intoxication: fièvre, faiblesse, nausée. Dans de tels cas, après le diagnostic, des médicaments anti-inflammatoires ou des antibiotiques sont prescrits. La particularité du kyste lutéal est que, en raison de modifications du fond hormonal, d'autres symptômes inhabituels peuvent être présents.

Conséquences et complications

La tumeur lutéale ne pose généralement aucun danger, les complications sont très rares. Mais si le kyste se développe rapidement, il y a un risque de conséquences graves.

Si la tumeur atteint une taille importante, la capsule du kyste risque de se rompre. Lorsque le fluide pathologique de la capsule éclatée pénètre dans le péritoine, une péritonite se développe parfois. Possible apoplexie ou hématome inattendu de l'ovaire avec hémorragie dans la cavité abdominale. Les symptômes d'un kyste cassé ne peuvent pas être négligés. La femme peut avoir des saignements ouverts, la température corporelle augmente, il y a une douleur aiguë dans le bas-ventre.

Une autre complication grave est la torsion de la tige du kyste. Certaines tumeurs kystiques sont attachées à l'ovaire par un pédicule microscopique. Des mouvements actifs peuvent entraîner une torsion des jambes. En même temps, l’alimentation en sang des petits vaisseaux est perturbée, une nécrose (en voie de disparition) des tissus se produit, la septicémie peut se rejoindre. Lorsque les symptômes de torsion des jambes sont plus prononcés, les femmes développent des vomissements, des crampes aiguës, une intoxication du corps.

C'est important! Pour tous les symptômes prononcés, vous devez immédiatement appeler une ambulance. N'essayez pas de gérer la douleur vous-même. Toutes les complications ne sont traitées que par des méthodes chirurgicales. Parfois, le retard est fatal.

Diagnostic de pathologie

Souvent, le gynécologue diagnostique le kyste lutéal lors d'un examen de routine. Lors de la palpation, le médecin révèle une formation serrée et élastique autour de l'utérus. Tout d'abord, une échographie transabdominale ou transvaginale est réalisée, ce qui permet de déterminer avec précision l'emplacement et la nature de la tumeur.

  • Des tests sanguins pour les hormones, la coagulation des cellules sanguines, la présence de maladies sexuellement transmissibles.
  • Échographie Doppler pour étudier les structures internes du néoplasme.
  • Le test de hCG permet d’exclure les cas de cancer en oncologie et de grossesse extra-utérine.

Lorsqu'une tumeur lutéale est difficile à distinguer des autres pathologies (kystes ovariens tekaluyeinovye, cystomes ovariens, etc.), une laparoscopie diagnostique peu invasive est nécessaire.

Méthodes de traitement

Si le diamètre de la tumeur lutéale est insignifiant et qu'il n'y a pas de manifestations douloureuses, une tactique d'attente est utilisée. La femme est sous la supervision du gynécologue traitant pendant 2-3 mois, car il existe une forte probabilité que le kyste lutéal disparaisse de lui-même. Dans le cas où la tumeur se développe rapidement, on prescrit un médicament au patient.

La tâche établie de la thérapie pour le kyste de l'ovaire lutéal est la restauration de l'équilibre hormonal dans le corps. Pour normaliser l'état hormonal, prescrire des médicaments tels que "Marvelon", "Janine", "Regedon" et d'autres.

Duphaston est considéré comme le médicament le plus efficace pour le traitement du kyste lutéal. Ce médicament favorise la résorption du corps jaune. Il est utilisé même pendant la grossesse, réduit le risque possible de fausse couche.

Si des processus pathologiques concomitants sont présents, des antibiotiques sont prescrits à la femme - «Digran», «Augmentin». Anti-inflammatoires - Diclofenac, Ibuprofen. Lorsque la douleur est prononcée, des analgésiques sont prescrits aux patients. Pour améliorer l'immunité, divers complexes de vitamines sont prescrits.

Pendant le traitement des kystes devrait éviter un effort physique intense, limiter les rapports sexuels. Les femmes en surpoids suivent un régime et une gymnastique. En fonction de la nature de la maladie, le médecin peut prescrire une balnéothérapie, une électrophorèse, un traitement au laser. L'hirudothérapie, les effets thermiques, les bains de boue sont contre-indiqués.

Si, pendant deux mois, le kyste ne s'est pas résolu et si le traitement conservateur ne produit aucun résultat, une chirurgie mini-invasive est prescrite. Pour enlever un kyste, une laparoscopie de l'ovaire est réalisée - l'opération est moins traumatisante, ne provoque pratiquement pas de complications, ne laisse pas de cicatrices laides.

En cas de complications, une laparotomie d'urgence (chirurgie abdominale) est réalisée, au cours de laquelle une perte de sang importante et d'autres complications sont possibles. Mais quand il s’agit de sauver la vie d’une femme, il n’est pas nécessaire de choisir. Souvent, au cours d’une telle opération, l’ovaire et d’autres organes reproducteurs sont complètement retirés. Par conséquent, il est très important de ne pas commencer la maladie et, lors des premières affections, de demander conseil à un gynécologue.

Beaucoup de femmes s'intéressent à la possibilité de tomber enceinte avec un kyste lutéal. Si la tumeur lutéale n'interfère pas avec la production d'œufs, la conception est tout à fait possible. Cette tumeur n'interfère pas avec le déroulement normal de la grossesse et disparaît spontanément au deuxième trimestre. Les réponses des femmes qui ont porté et ont accouché en présence de kystes lutéaux sont pour la plupart positives. La tumeur ne pose aucun problème particulier pendant la grossesse et le traitement nécessaire est effectué après la naissance.

Afin de prévenir le développement de tumeurs pathologiques sur les ovaires, il est nécessaire de surveiller en permanence la santé des organes génitaux. En temps opportun traiter les maladies inflammatoires, procéder à la correction des troubles hormonaux. Il est important de consulter régulièrement le gynécologue et de subir une échographie une fois par an.

Plus D'Articles Sur Les Reins