Principal Tumeur

Marsupialisation du kyste rénal

Kyste rénal

Qu'est-ce qu'un kyste rénal?

Un kyste rénal simple est une masse volumétrique bénigne à paroi mince, dotée d'une capsule fibreuse et d'une membrane épithéliale qui se développe à partir du parenchyme rénal et contient en général un liquide séreux. Il est diagnostiqué chez environ 3% de tous les patients urologiques adultes. La maladie est retrouvée dans 3 à 5% de toutes les autopsies et en présence de maladies urologiques - dans 50% des cas. Dans le corps humain, il est difficile de trouver un organe dans lequel divers kystes se formeraient plus souvent que dans les reins. Les kystes solitaires sont les plus fréquents parmi toutes les formations kystiques. On pense qu'un kyste rénal simple survient principalement à l'âge de 50 ans et plus, plus souvent chez les hommes dans un rapport de 3: 2 à 2: 1, bien que cet «avantage» puisse être une coïncidence. Localisation des kystes dans la plupart des cas dans les segments supérieur et inférieur du rein et plus souvent dans ces derniers. Selon Naoki Terada (2002), il existe deux caractéristiques importantes de la soi-disant "agressivité" des kystes rénaux simples. Dalton (1986), observant un groupe de 59 personnes pendant 39 mois, a noté qu'avec l'âge, les kystes ont tendance à augmenter en volume et non en nombre. Dans l’étude de Naoki Terada (2002), les kystes ont augmenté en moyenne de 2,82 mm ou 6,3% par an. Il s’agit de multiloculaires et de kystes chez les patients jeunes qui, en définitive, ont un potentiel de croissance considérable.

Par la nature de la localisation des kystes émettent:

  1. sous-capsulaire - situé directement sous la capsule du rein;
  2. cortical - sont situés dans la couche corticale;
  3. intraparenchymateux - situé dans l'épaisseur du tissu rénal;
  4. parapelvic - sont situés dans la région de la porte du rein.

Les kystes rénaux peuvent-ils devenir malins?

Les kystes rénaux peuvent modifier leur état qualitatif, c’est-à-dire se transformer en tumeurs malignes. Ci-dessous est une classification qui divise les kystes des reins en catégories en fonction de leur degré de malignité possible.

  • La catégorie I comprend les kystes rénaux simples, bénins et simples, qui sont clairement visualisés par échographie, scanner ou IRM. Ils sont les plus courants et ne se manifestent en aucune manière, et ne nécessitent aucun autre traitement que l’observation.
  • Catégorie II - Kystes bénins, peu compliqués (c.-à-d. Kystes avec modifications minimes). Qui se caractérisent par l’apparition de cloisons, le dépôt de calcium dans leurs parois ou cloisons, les kystes infectés, ainsi que l’hyperdensité. Hypersensible ie contenant du sang ancien, altéré de manière dégénérative ou coagulé, en relation avec lequel le contenu est condensé par CT. Les kystes hyper-extensifs classiques sont généralement petits (jusqu'à 3 cm), ronds avec un contour net et n'accumulent pas de contraste. Cette catégorie de kystes ne devient presque jamais maligne et nécessite une échographie dynamique.
  • Catégorie III. Ce groupe est plus incertain et a tendance à être malin. Les caractéristiques radiologiques comprennent un contour flou, des cloisons épaissies et des zones hétérogènes de dépôts de calcium. En l'absence de facteurs prédisposants, tels que lésion rénale ou maladie infectieuse, intervention chirurgicale, généralement chez les patients jeunes, un traitement chirurgical est indiqué.
  • Les formations de catégorie IV ont une composante liquide importante, un contour accidenté et même accidenté et, plus important encore, à certains endroits, accumulent un agent de contraste en raison de la composante tissulaire, ce qui indique indirectement une tumeur maligne. La catégorie IV nécessite toujours un traitement chirurgical.

Qu'est-ce qui cause les kystes dans les reins?

Il existe 3 théories principales sur la pathogenèse d'un kyste rénal simple:

  1. Rétention inflammatoire. Le kyste se développe à la suite d'une obstruction des voies tubulaires et urinaires, ainsi que d'une inflammation, y compris pendant la période de la vie intra-utérine.
  2. Néoplasique prolifératif. Le kyste résulte d'une prolifération excessive de l'épithélium rénal (urothélium) avec transformation fréquente maligne.
  3. Foetale. Le kyste se développe à la suite d'une connexion défectueuse entre la filtration et les parties sécrétoires des métanéphrons et le tissu excréteur des canaux mésonéphraux (canal du loup). Dans ces cas, le kyste provient de: a) des bourgeons germinaux (primitifs) des néphrons; b) des tubules embryonnaires, conservés au niveau du stade de développement kystique; c) résidus embryonnaires des cellules de l'uretère et du pelvis impliquées dans le parenchyme.

Le regroupement similaire des théories de la pathogénie du kyste rénal simple a plus de succès. Néanmoins, on peut noter que des processus communs ont lieu dans chaque groupe, par exemple la rétention. La deuxième théorie est particulièrement importante pour expliquer le processus de transformation maligne d’un kyste.

Comment se manifeste un kyste rénal?

On considère que sur la base de la clinique, il est pratiquement impossible d'établir le diagnostic d'un simple kyste du rein, car il ne présente pas de symptômes spécifiques et est souvent trouvé par hasard lors de l'examen d'un patient pour une autre maladie. On pense qu'un simple kyste rénal provoque rarement une violation du passage dans les voies urinaires supérieures, qu'il est détecté à l'examen pour une maladie sans rapport avec cette maladie et qu'il est asymptomatique chez 70% des patients. Les patients remarquent parfois des douleurs au bas du dos ou à l'hypochondre du côté affecté. Parfois tumeur palpable, l'hypertension artérielle est déterminée. Dans l'analyse de l'hématurie micro ou grossière dans l'urine, une leucocyturie est possible. J.I. Farrel et al. (1942) ont pour la première fois présenté un point de vue sur la relation entre le kyste simple du rein et l'hypertension. En 1944, A.E. Les poires ont signalé un cas de normalisation de la pression artérielle chez un patient présentant un kyste rénal simple après une néphrectomie. A. Steg (1975) note une combinaison de kyste rénal simple et d'hypertension dans 20% des cas. Dans la littérature, il existe des preuves d'une diminution de la pression artérielle et de la normalisation de l'activité de la rénine plasmatique après la vidange des kystes (Roskson S. et al., 1974; Kala R. et al., 1976; Kato K. et al., 1985). N.S. Ignashin (1989), analysant 19 cas d'une combinaison de kyste rénal simple et d'hypertension basée sur une échographie Doppler et les résultats d'une ponction percutanée, a conclu que seuls 5 patients présentaient une hypertension artérielle associée à un kyste rénal simple. Les causes de l'hypertension artérielle chez les patients présentant un kyste rénal simple sont: 1) la compression des principaux vaisseaux rénaux par le kyste; 2) compression d'un kyste de vaisseaux intrarénaux avec atrophie ultérieure du parenchyme; 3) compression du kyste du bassin et du tiers supérieur de l'uretère en violation de l'urodynamique. La détermination exacte de ces points détermine en grande partie le choix de la méthode de traitement et, à notre avis, élargit les indications permettant de vider un kyste, quel que soit son emplacement. Ainsi, un kyste rénal simple et progressif provoque sans aucun doute des modifications atrophiques du parenchyme en le comprimant et peut gêner le passage de l'urine en raison de la compression du bassin, des cupules ou du tiers supérieur de l'uretère, entraînant ainsi une déficience fonctionnelle des reins et des voies urinaires supérieures. L'élimination rapide d'un kyste ou sa vidange peuvent sauver un rein en raison des propriétés plastiques élevées de son parenchyme.

Comment diagnostiquer le kyste rénal?

En raison de l'absence de symptômes pathognomoniques, il n'y a pas si longtemps, un diagnostic définitif d'un simple kyste n'a été posé que pendant la chirurgie. L'introduction généralisée de la science et de la technologie dans la pratique a permis d'établir un diagnostic précis dans la plupart des cas sans exposer le rein. Récemment, la méthode par ultrasons ou le balayage par ultrasons est devenue largement utilisée pour le diagnostic des processus volumétriques des reins. L’échographie (échographie) s’est avérée très informative, en particulier pour le diagnostic différentiel des formations denses et fluides des reins. Lors d’une échographie, un simple kyste rénal se définit par la formation, en écho négatif, d’une forme ronde ou ovale, aux contours clairs, uniformes et continus et aux parois minces.

Kyste des reins. Échographie rénale

Les tailles de kystes diagnostiqués vont de 8 mm, ce qui est considéré comme la taille minimale d'un kyste détecté par échographie, jusqu'à 15 cm ou plus. Cette méthode est non invasive, ne cause pas de gêne au patient, est simple à mettre en œuvre, ne nécessite pas de préparation du patient, ne dépend pas de l'état fonctionnel des reins, n'expose pas le sujet et l'examinateur au risque de radiation, permet une observation dynamique et est utilisée comme test de dépistage. La précision de l'échographie dans le diagnostic différentiel des kystes et autres lésions rénales atteint 100%. La capacité diagnostique de l'échographie est réduite avec les kystes parapelviens, où le taux d'erreur atteint 11%, ainsi que pour les kystes atypiques et les kystes de moins de 2 cm de diamètre, ce qui montre l'importance cruciale de la qualification et de l'expérience du médecin qui effectue l'échographie. Ces dernières années, avec l'avènement des échographes pour l'échographie Doppler, il est devenu possible d'étudier l'hémodynamique du rein avec un simple kyste. La conduite de cette méthode de diagnostic est particulièrement importante en cas d'hypertension artérielle, car le rôle des formations kystiques du rein dans la genèse de l'hypertension artérielle est reconnu par de nombreux auteurs.

Quelles méthodes autres que l'échographie peuvent être utilisées pour diagnostiquer un kyste rénal?

Méthodes de rayons x.

Une image radiographique d'enquête ne permet pas de diagnostiquer un simple kyste du rein, mais avec son aide, il est souvent possible de détecter le symptôme d'une «augmentation de la masse du rein» sous la forme d'un noircissement homogène lorsque le kyste atteint de grandes tailles et dépasse les limites de l'organe. Il est également impossible d'établir un diagnostic précis d'un kyste rénal simple uniquement sur la base d'une urographie excrétrice (Pollack H. et al., 1974). L'urographie excrétrice (référence), notamment réalisée par la technique de perfusion, permet de suspecter un kyste rénal simple dans 70% des cas. D'après les observations de Pytel A.Ya. et Lopatkina N.A., urographie excrétrice, bien qu’elle ne soit pas aujourd’hui la méthode principale pour diagnostiquer les kystes rénaux, mais présente un certain nombre de symptômes radiologiques caractéristiques des kystes rénaux: compression des cupules sans destruction, unification ou amputation, symptômes de "maladie des pieds" ou "bouche ouverte", compression et déformation du bassin, déplacement de l'uretère dans la direction médiale, présence d'une ombre arrondie immédiatement adjacente au rein, saillie du contour du rein, augmentation de sa taille. La tomodensitométrie (TDM), introduite en 1972 dans la pratique clinique, ne permet pas de garantir à 100% la précision du diagnostic, en particulier pour les kystes parapelviens et les tumeurs du kyste, ce qui réduit sa valeur diagnostique à 94%, mais le scanner moderne en spirale est considéré comme la méthode la plus informative. études avec une fiabilité proche de 100%. (La cytographie de ponction percutanée, réalisée pour la première fois par G.Fish en 1939 et dans notre pays - N.A. Lopatkin en 1954, n’est pas actuellement la principale méthode de diagnostic, mais elle peut être utilisée dans le processus de traitement par ponction percutanée d’un kyste simple pour clarifier la localisation. kystes et déterminer sa relation avec le système cup - pelvis.

Quels sont les traitements pour les kystes rénaux?

L’attitude des spécialistes vis-à-vis du traitement des kystes rénaux simples a toujours été ambiguë. Le traitement chirurgical ouvert consiste en une néphrectomie, une résection rénale, l'exfoliation d'un kyste ou l'excision de sa paroi libre. Les techniques mini-invasives, parmi lesquelles la ponction percutanée d'un kyste avec élimination du contenu et l'introduction de substances sclérosantes dans sa cavité, occupent une place particulière, sont les plus populaires parmi la plupart des spécialistes. Holmberg et Hietala en 1989 ont subi une disparition complète du kyste dans 44% des cas et une diminution significative (jusqu'à 21% par rapport au niveau initial) dans les autres cas avec une période de suivi de 3-4 ans. La récurrence du kyste après la ponction percutanée est associée à des caractéristiques de la structure et de la localisation du kyste, qui se manifestent par la calcification de la paroi du kyste, une épaisseur de paroi kystique irrégulière, le kyste multicaméral, des processus inflammatoires et une sclérose de la paroi du kyste.

L'indication du traitement chirurgical des kystes rénaux est la présence de:

  • syndrome de douleur;
  • hypertension symptomatique;
  • violations de l'urodynamique des voies urinaires supérieures;
  • la présence d'une énorme formation kystique du rein, ce qui entraîne une diminution de la qualité de vie du patient.

Aujourd'hui, la plupart des auteurs considèrent que le guidage par ultrasons est optimal pour effectuer une ponction percutanée de kystes rénaux. Ses avantages incluent: pas besoin de préparer le patient, innocuité pour le patient et l'équipe opérante, possibilité de choisir une trajectoire de ponction sans danger pour les organes voisins et le rein lui-même, simplicité et fiabilité. Après aspiration du contenu du kyste par aspiration, une sclérothérapie est effectuée. Un grand nombre de substances ont été proposées comme sclérosants: alcool à 96%, trombovar, sulfate de bismuth, solution de doxycycline, sang autologue. Ces dernières années, les indications d'une chirurgie ouverte pour un simple kyste du rein se sont considérablement rétrécies. En outre, la nécessité d'un traitement chirurgical survient avec des maladies concomitantes, telles que la lithiase urinaire. Analyse du matériel de recherche des auteurs de la dernière décennie (Ignashin N.S., 1989; Ibragimov V. Sh., 1989; Martov A.G., 1993; Safiullina Z.Kh., 1993; Trapeznikova MF 1997; Stepanov V. N., 1997; O. Teodorovich 1998; et al.) A conclu que les indications d'une opération ouverte ne peuvent être que la suspicion d'un processus malin du kyste et que les indications d'une néphrectomie ne sont que des kystes volumineux ayant provoqué une atrophie importante du parenchyme rénal, tumeur maligne et / ou suppuration du kyste.

Existe-t-il des méthodes peu invasives pour traiter les kystes rénaux? Par exemple, la laparoscopie?

Depuis le début des années 1980, une nouvelle direction endoscopique est apparue dans la chirurgie, qui a été adoptée pour le traitement des maladies kystiques des reins. Le traitement endovidéosurgique des kystes rénaux simples implique la dissection ou la résection de la paroi du kyste sous contrôle visuel à l'aide de techniques endoscopiques. Pour effectuer cette intervention, différentes approches sont utilisées: percutanée et rétrograde. Les approches percutanées sont divisées en cystoscopique, rétropéritonéoscopique et laparoscopique. Les approches percutanées permettent la résection ou la dissection de la paroi du kyste (marsupialisation extrarénale) ou la réunion de la cavité du kyste avec la partie adjacente du système abdominal rénal (marsupialisation intrarénale, endokistoliz). L'accès rétrograde ne permet que la marsupialisation intrarénale, qui constitue une méthode de traitement dangereuse et injustifiée. De plus, la réunion de la cavité du kyste avec le système de placage cup-pelvis n’est pas très différente de celle d’hydrokalix ou du kyste cupulaire (diverticule). Avec la marsupialisation extrarénale d'un kyste rénal simple, le nombre de rechutes, le caractère invasif, le nombre de complications et la durée de l'opération sont réduits. La possibilité de réaliser cette opération uniquement avec la localisation extrarénale du kyste et sa localisation dans les segments inférieurs ou moyens rétrécissent les indications d'utilisation de cette méthode.

L'excision chirurgicale endovasculaire en tant que type de traitement radical ne peut être utilisée que pour les kystes récurrents et à localisation complexe (parapelviens et baleines de la face antérieure du rein). Parallèlement à l'accès laparoscopique, la méthode d'excision lomboscopique (marsupialisation extrarénale) des kystes rénaux est aujourd'hui largement utilisée. La méthode est moins traumatisante, combinée à un faible niveau de complications et à de courtes durées de rééducation des patients, ce qui en fait la méthode de choix pour le traitement des kystes volumineux compliqués de kystes rénaux sinusaux, multiloculaires, hémorragiques et autres kystes rénaux atypiques. La méthode peut également être appliquée avec succès au diagnostic différentiel des kystes bénins et des kystes suspects de malignité. Le but de l’intervention est de créer un accès à l’espace rétropéritonéal, grâce à l’exposition du rein à l’aide d’un rétropéritonéoscope, qui permet une bonne visualisation des organes de l’espace rétropéritonéal et, si nécessaire, une cryoscopie avec examen histologique urgent. Les avantages de l'élimination du kyste par laparoscopie sont déterminés par sa nature peu invasive, par rapport à la chirurgie ouverte, par sa capacité à visualiser directement toutes les structures entourant le kyste, et en particulier les vaisseaux situés à proximité des portes du rein. À son tour, les inconvénients du procédé incluent la nécessité d’utiliser un équipement coûteux. Le traitement chirurgical des kystes rénaux à Tioumen, Tomsk, Surgut et dans d'autres villes de la Fédération de Russie est effectué assez souvent et utilise toutes les méthodes. Le traitement chirurgical des kystes rénaux à Nizhnevartovsk est généralement peu invasif. Le traitement de ponction percutanée consiste à piquer un kyste, à en faire le vide, à injecter une substance sclérosante dans sa cavité et, dans certains cas, à un drainage ultérieur de la cavité du kyste. Comme méthodes de contrôle, on a utilisé les ultrasons et / ou les rayons X. La radioscopie de contrôle est recommandée lors de la réalisation de kistografii pendant l’opération pour contrôler la complétude de l’évacuation du liquide contenu. À une époque, il avait été proposé de mener une sclérothérapie percutanée sous le contrôle de la tomodensitométrie, car elle permettait un contrôle plus fiable de l'introduction de la substance de contraste et de la substance sclérosante. La méthode est certes fiable, mais coûteuse en temps et en argent, et elle supporte une certaine charge radiologique pour le patient et le médecin, et n’a donc pas trouvé une large application. La plupart des auteurs pratiquent actuellement la ponction des kystes sous contrôle échographique.

La méthode par ultrasons présente plusieurs avantages:

  1. Pas besoin de préparer le patient.
  2. Inoffensif pour l'équipe d'opération et le patient.
  3. La capacité de déterminer non seulement la localisation du kyste et sa taille, mais également la relation entre le kyste et le rein et les organes adjacents. D'où la possibilité de choisir la trajectoire de ponction la plus sûre.
  4. Simplicité, fiabilité et rapidité d'exécution.

Certains auteurs pensent qu'avec les kystes à haute pression, il est préférable de refuser l'aspiration active, afin d'éviter les hémorragies associées à une forte diminution de la pression kystique. Opinions contradictoires sur le choix des substances pour la sclérothérapie et la durée de son exposition. Donc, N.S. Ignashin (1989), qui utilisait 96% d’alcool, n’a obtenu de bons résultats qu’après une exposition prolongée (6 à 24 heures). D'autres auteurs ont obtenu de bons résultats lorsque l'alcool a été exposé pendant 2 minutes (ils préfèrent administrer l'alcool trois fois avec une exposition à court terme. A. Steg (1975) estime que l'introduction de toute substance sclérosante n'est pas souhaitable et qu'il est nécessaire de répéter le kyste après un an ou plusieurs années si cela est indiqué. MF Trapeznikova et al., Injecté dans la cavité du kyste à 96% d’alcool en quantité allant de 1/4 à 1/3 du volume de liquide aspiré, mais ne dépassant pas 250 ml avec une exposition de 10 à 15 minutes. L’attitude vis-à-vis du drainage du kyste est également différente. jours, les auteurs préfèrent installer un drainage dans la cavité du kyste pendant 1 à 3 jours, d’autres le font sans drainage. Certains chercheurs, se basant sur leur expérience, estiment qu’une seule injection de substance sclérosante ne provoque pas toujours la cessation de la sécrétion liquidienne par l’endothélium de la membrane du kyste, par conséquent. taux de rechute élevé. Ils recommandent un drainage de suivi obligatoire, avec administration quotidienne de 96% d’alcool pendant 2 à 4 jours. La méthode de la marsupialisation par endoscopie de la paroi du kyste semble confirmer le bien-fondé de ce point de vue. Le fluide ainsi libéré pénètre dans la fibre périrénale par le biais du défaut résultant. En analysant les documents présentés dans cette revue, il est clair que, ces dernières années, la plupart des auteurs ont changé d'opinion au profit de méthodes peu invasives de traitement d'un kyste rénal simple. Cependant, dans les travaux publiés consacrés au traitement d'un kyste rénal simple, il n'y a pas de définition d'une récidive de kyste - que faut-il considérer comme critère: taille, symptômes, insuffisance rénale? Dans la plupart des travaux, la ponction percutanée d'un kyste est conditionnée par la taille d'au moins 5 à 6 cm de diamètre. En outre, la localisation d'un kyste ne permet pas non plus toujours la ponction et le durcissement percutanés (par exemple, la localisation dans la région de la porte du rein et le risque de lésion des éléments du pédicule rénal). Dans ce cas, l’excision laparoscopique d’un kyste rénal est considérée comme la méthode de choix. Jusqu'ici, les indications pour le traitement des kystes intrarénaux de petite taille, mais qui sont à l'origine de l'hypertension, n'ont pas été déterminées.

Nous n'utilisons pas de méthodes de ponction pour le traitement des kystes rénaux intrarénaux.

Il n'y a pas de matériel publié concernant le choix de la tactique et de la méthode de traitement d'un simple kyste du rein, associé à un calcul dans le système de la cupule et du bassin. Il n'y a pas d'unité de vue sur la faisabilité du drainage du kyste, l'introduction de substances sclérosantes et dans leur choix, les méthodes de sclérothérapie sont différentes. Tout cela dicte la nécessité d’approfondir les méthodes de traitement des kystes rénaux simples.

Kyste au rein - que faire, que guérir?

Kystes rénaux - une maladie du système rénal, qui affecte les patients de tous les groupes d'âge. Avec l'utilisation de nouvelles méthodes de diagnostic, la détection d'un kyste sur le rein n'est pas particulièrement difficile.

Les mesures thérapeutiques peuvent sauver une personne de la maladie et par la suite maintenir sa santé au bon niveau. Nous ne pouvons savoir que faire pour diagnostiquer un kyste du rein.

Diagnostic de la maladie

La plupart des patients, lorsqu'ils détectent des symptômes, y compris ceux des reins, vont d'abord chez le thérapeute. C’est le spécialiste de ce profil qui doit faire la distinction entre les maladies et diriger une personne vers un médecin à profil étroit.

Dans le cas d'une maladie telle qu'un kyste rénal, il est possible de se référer à un néphrologue ou à un urologue.

Cela dépendra de l’établissement médical où le patient peut demander de l’aide.

Les tâches du néphrologue comprennent le diagnostic et le traitement des maladies du rein, à la fois au début et à l’insuffisance rénale. Malgré une telle diversité de profils, la néphologie est une spécialité thérapeutique. Un néphrologue peut traiter avec succès un kyste au stade de l'apparition, du développement ou de l'inflammation.

Un patient présentant un kyste rénal peut également se rendre chez l'urologue sur rendez-vous du thérapeute ou de sa propre initiative. Ici, la gamme de maladies est beaucoup plus large. Et l'urologue dirige un patient atteint d'un kyste non seulement à un stade précoce, mais également associé à une augmentation du kyste, à des complications ainsi qu'à l'implication d'autres organes du système urinaire.

Le moyen le plus informatif et le plus sûr de diagnostiquer les kystes dans les reins est l’échographie. En échographie, il est possible de visualiser toutes les structures rénales dans les tons de gris ou en utilisant une coloration de couleur.

Le kyste est le plus souvent de forme arrondie ou ovale, avec des contours nets et uniformes, avec un processus simple - avec des parois minces. Le kyste est une fiole remplie d’un liquide homogène, elle sera donc peinte en noir sur l’écran. Lorsqu'un rein est coloré dans un kyste, il n'y aura pas de couleur, car il n'y a pas de flux sanguin.

Le diagnostic différentiel des kystes est réalisé avec les pyramides, les cupules élargies, les formations tumorales et les abcès. Une définition claire des types d'éducation ici aidera:

  • la forme du kyste est ronde ou ovale, alors que la pyramide est de forme triangulaire et que le calice est le plus souvent linéaire;
  • le kyste étant séparé de tous les éléments du rein, il est difficile de ne pas le remarquer car les pyramides et le calice, même élargis, sont des structures rénales normales;
  • les limites claires du kyste est également l'un des facteurs distinctifs d'autres éléments similaires;
  • les kystes, contrairement aux cupules, ne répètent pas le trajet de tout le système cupule-bassin-placage;
  • les kystes peuvent atteindre des tailles énormes et s'étendre au-delà des reins, ce qui n'est pas le cas avec d'autres vésicules similaires.

De l'abcès et du kyste tumoral distingue l'uniformité du contenu, l'anéchogénicité et le manque de circulation sanguine.

Kyste à chambres multiples - pathologie embryonnaire. Fondamentalement, il s'agit d'une lésion de l'organe d'une part. Manifesté sous la forme de plusieurs cavités séparées par des septa fibreux. Les structures rénales ne sont pas impliquées.

Opérations de kyste

Dans les cas où la formation kystique a une petite taille (jusqu'à 5 centimètres de diamètre), elle ne provoque pas de troubles rénaux et n'affecte pas le fonctionnement du système urinaire, la prise en charge du patient est médicamenteuse et tient compte des recommandations du nutritionniste.

Dans le même temps, une échographie régulière (une fois tous les six mois ou un an) est nécessaire pour surveiller des signes tels que:

  • la taille de la formation kystique, son type et son taux de croissance;
  • tendance à la malignité;
  • état des murs;
  • inclusions possibles: septum, hémorragie, éléments purulents, formation complémentaire;
  • fonction rénale.
au contenu ↑

Indications pour la chirurgie

Même en l'absence d'inconfort ou de plaintes, les indications chirurgicales sont les suivantes:

  1. La croissance du kyste sur 5 centimètres.
  2. La présence d'éléments rouges dans l'urine.
  3. Le développement de complexes de symptômes tiers ou de maladies telles que l'hypertension artérielle.
  4. Complications telles que le DAI, une sortie de fluide avec facultés affaiblies ou une insuffisance rénale.

La liste des opérations comprend: un traitement de ponction, une procédure basée sur le durcissement, la laparoscopie, qui comprend la marsupialisation de la formation kystique, la résection et l'ablation du rein. Dans de rares cas, une intervention abdominale est requise.

Ponction

Une ponction est une ponction d'un kyste par une aiguille de petit diamètre et un pompage du contenu liquide de sa cavité. La procédure doit être effectuée sous le contrôle de la méthode des ultrasons ou du scanner. Les parois de la formation se contractent et une cicatrice se forme. Occasionnellement, une infection ou une récurrence d'incidence kystique se produit.

Contre-indications à la ponction:

  • diamètre supérieur à 10 centimètres;
  • augmentation de la tonalité de la paroi, pouvant entraîner une rupture;
  • septa en kyste;
  • saignements rénaux;
  • présence possible de parasites dans la cavité de l'éducation.
au contenu ↑

Sclérothérapie

Pour exclure l'infection et les récidives kystiques, de l'alcool éthylique peut être introduit dans le kyste avec un mélange de propriétés antiseptiques et d'une préparation antimicrobienne. En même temps, les cellules de la paroi du kyste meurent et, après la formation de la cicatrice, une nouvelle croissance est impossible.

Traitement laparoscopique

La méthode laparoscopique consiste à enlever un kyste du rein par une chirurgie peu invasive. L'accès à la cavité abdominale est possible par le biais de ponctions de trois à cinq millimètres pour l'introduction d'un laparoscope et d'autres instruments. La procédure est réalisée sous anesthésie générale.

L'avantage des méthodes laparoscopiques est l'absence d'apparences récurrentes du kyste.

Dans cette méthode, le processus d'excision des parois kystiques. Si la formation de kystes provoque une suspicion de malignité, ils ont alors recours à la résection ou à l'ablation complète de l'organe.

La marsupialisation est un type particulier de chirurgie utilisant un accès laparoscopique pour enlever les gros kystes.

Au cours de l'opération, il faut d'abord isoler la formation des structures rénales, puis insérer l'aiguille dans celle-ci et prélever le liquide abdominal. Dans la dernière étape, la paroi du kyste est excisée et enlevée, suivie par une cautérisation du lit kystique.

Traitement de la toxicomanie

Les médicaments sont nécessaires en cas de kyste rénal, gauche ou droit, pour soulager les symptômes. Drogues usagées telles que:

  • Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE). Ceux-ci incluent: enalapril, kapoten, enap. Les médicaments sont utilisés pour abaisser la pression artérielle.
  • Analgésiques pour la douleur dans la région des reins.
  • Médicaments action diurétique, afin de ne pas développer de lithiase urinaire.
  • Agents anti-inflammatoires et antimicrobiens.
au contenu ↑

Méthodes de traitement basées sur la médecine traditionnelle

Ils sont utilisés dans les phases initiales de la maladie et dans le processus simple, chez les femmes et les hommes. Les avantages des méthodes traditionnelles sont les suivants: réduction des effets sur le corps, absence d'effets secondaires, élimination des symptômes avec l'utilisation à long terme de médicaments de guérison.

En conséquence de leur utilisation, vous pouvez vous assurer que le kyste sera finalement résolu. La liste de ces fonds comprend:

  • thé vert Il est dilué dans du lait et du miel est ajouté dans des proportions de deux ou trois pincées par litre de lait plus une cuillère à soupe de miel. A utiliser 2 fois par jour;
  • écorce de tremble en poudre. Une cuillère à soupe avant les repas;
  • Bardane: racines et feuilles. Cinq cuillères à soupe de matières premières versent de l'eau bouillante et cuisent pendant une demi-heure. Ensuite, le produit refroidit pendant une heure, filtré et consommé au cours de la journée, entre 40 et 60 grammes;
  • la moustache d'or est un remède populaire universel pour de nombreux maux. La teinture est utilisée le matin à jeun et le soir une demi-heure avant le dîner;
  • chélidoine - de l’herbe comprimée, puis on utilise le jus d’une goutte dilué dans une cuillerée à thé d’eau en augmentant chaque jour la dose d’une goutte par jour. Le cours dure dix jours. Puis une pause de dix jours.
au contenu ↑

Traitement des kystes rénaux chez les enfants

Étant donné que les cas de détection de kystes chez les enfants sont devenus fréquents à l’heure actuelle, un programme de dépistage a été spécialement mis au point pour ces enfants, comprenant une échographie des reins à certaines périodes de la vie, à compter du premier mois après la naissance.

Si un enfant présente des inclusions kystiques dans les reins, même en l'absence de manifestations et de plaintes, il est nécessaire de subir des examens réguliers une fois par an.

Le traitement des kystes chez les enfants, ainsi que chez les adultes, dépend de la taille, de la forme et du type d'éducation, de la présence de conditions compliquées. Ceci est important à considérer avant de prendre des mesures thérapeutiques. L'observation de la dynamique est réalisée avec une masse kystique allant jusqu'à cinq centimètres.

Les kystes dépassant cinq centimètres font l’objet d’une intervention chirurgicale. Les médicaments ici sont également utilisés pour réduire le degré de conditions douloureuses.

Régime de kyste du rein

L'alimentation est conçue pour créer une base favorable au processus de guérison, pour améliorer l'effet du traitement, pour réduire les problèmes liés à l'écoulement du liquide.

Premièrement, avec cette maladie, il est nécessaire de réduire l'utilisation de sel de table. Cette condition est particulièrement importante pour les patients qui développent des complications corticales sur le fond des kystes.

Contrôler l’eau que vous buvez est très important pour identifier ou traiter un kyste rénal, car c’est la principale substance impliquée dans le métabolisme rénal.

Il est impératif de réduire la quantité de composants protéiques dans l’alimentation, car lorsqu’ils sont consommés au-delà de la norme, le mécanisme de formation des substances toxiques se déclenche: azote, acide urique et autres éléments toxiques.

Produits ne pouvant pas être utilisés dans les kystes rénaux:

  • café, chocolat;
  • fruits de mer et poisson de mer;
  • tabagisme actif et passif.

Quel régime suivre pour la glomérulonéphrite, lisez notre article.

Un exemple de menu ressemble à ceci:

  • Soupe non salée et de préférence aux légumes.
  • Viande en petites quantités seulement après deux semaines de régime.
  • Les produits du poisson sont non gras.
  • Produits laitiers, légumes, produits à base de fruits, légumes verts, thé sous une forme faible.

Le nombre de repas - 4-5 fois par jour. La teneur calorique de la nourriture par jour est d'environ 2200 kcal.

Pour les kystes dans les reins, voir le transfert avec le néphrologue «Conseils utiles»:

Kyste rénal

Un kyste rénal est une croissance bénigne qui est une cavité ronde contenant un liquide. La pathologie touche près de 70% des personnes et peut être congénitale ou acquise. En règle générale, le processus de formation de kyste est asymptomatique. Cependant, le risque de pathologie est à risque élevé de développer des complications: pyélonéphrite chronique, kyste ozlokachestvleniya, rupture ou suppuration de la cavité.

Traitement des kystes rénaux dans la "SM-Clinic"

Haut professionnalisme des spécialistes

Des urologues expérimentés s'occupent du traitement des kystes rénaux, parmi lesquels se trouvent des médecins de la plus haute catégorie et des candidats en sciences.

Pour le traitement chirurgical des kystes, on utilise des technologies mini-invasives et un équipement endoscopique moderne.

Le temps passé à l'hôpital après l'opération - pas plus d'une journée. Une rééducation complète prendra entre 1 et 1,5 mois.

Comment pouvons-nous vous aider

Traitement de kyste rénal

Chirurgie dans le traitement des kystes rénaux

Nos médecins appliquent les dernières avancées en matière d’urologie opératoire et effectuent des opérations à faible impact visant à éliminer le kyste rapidement et en toute sécurité.

L'intervention vise à l'élimination complète du kyste: la coquille et son contenu. L'opération est réalisée à travers des ponctions de la paroi abdominale à l'aide d'instruments endoscopiques.

Technique mini-invasive pour éliminer le contenu du kyste et "coller" les parois de la coquille. L'opération vous permet de vous débarrasser de la tumeur pendant longtemps et s'adresse généralement aux patients contre-indiqués pour des interventions chirurgicales.

Coût du traitement chirurgical

dépend de nombreux facteurs: diagnostic, stade
maladie, mode opératoire, etc.

Rééducation après traitement chirurgical des kystes rénaux

Après une intervention pour enlever un kyste rénal, vous passerez 1 à 2 jours au centre hospitalier. Votre médecin vous prescrira un traitement anti-inflammatoire et antibactérien. Pendant la période de récupération (jusqu'à un mois), limitez l'activité physique, ne visitez pas la piscine, le sauna et le solarium. Deux semaines après la sclérothérapie, vous devez vous rendre au Centre pour effectuer une échographie de contrôle des reins.

Marsupialisation laparoscopique d'un kyste rénal

La marsupialisation par laparoscopie est indiquée chez les patients présentant de gros kystes rénaux. L’essence de l’opération consiste à disséquer et à vider la formation afin d’empêcher sa rupture ou le développement de complications. La paroi du kyste est séparée des tissus environnants, après quoi il est percé et sucé. Ensuite, le mur est réséqué et enlevé, le lit de kyste est cautérisé. Cette méthode est considérée comme radicale, la probabilité de récurrence dans le futur est minime. Le liquide kystique et la paroi extraite du kyste sont envoyés pour analyse histologique.

Comment l'opération est effectuée

L'opération est réalisée sous anesthésie épidurale, l'ensemble de la procédure est réalisée sous contrôle échographique. La durée de la chirurgie peut varier de 20 minutes. jusqu’à plusieurs heures - cela dépend de la taille du kyste et de son emplacement. L'opération elle-même est effectuée à l'aide de petites perforations à l'aide d'un équipement endoscopique. Au cours de l'intervention chirurgicale, l'image de la zone d'opération est affichée sur le moniteur, ce qui permet d'effectuer toutes les manipulations avec une précision maximale. L'absence d'incisions et de pertes de sang, l'absence de douleur dans la période postopératoire, le rétablissement rapide - les principaux avantages de cette méthode.

Période de récupération

Le patient peut quitter la clinique trois jours après la chirurgie. La réception de contrôle de l'urologue est nommée, en règle générale, dans une semaine. Deux semaines après le traitement chirurgical, le patient reprend son mode de vie habituel. Le rétablissement complet se produit généralement dans les 1,5 mois suivant la sortie de l'hôpital.

Maladies

Kyste du rein et polykystose du rein

Un kyste rénal simple (solitaire, séreux, vrai, cortical, unilatéral) est une formation bénigne, tridimensionnelle, à paroi mince, qui se développe à partir du parenchyme rénal et contient, en règle générale, un liquide séreux. Le kyste du rein est une cavité sphérique. Le plus souvent, on diagnostique chez les patients des kystes rénaux simples d'un diamètre allant jusqu'à 3 cm, situés de manière sous-capsulaire dans le parenchyme rénal.

Inscrivez-vous à une consultation: 8 (495) 782-50-10

Techniques alternatives

Ponction de kystes rénaux sous contrôle échographique suivie d'une sclérothérapie

Pour les kystes rénaux, ainsi que pour les kystes polykystiques, la ponction percutanée de kystes sous contrôle échographique avec sclérothérapie ultérieure est la méthode de choix. L'essence de la technique consiste à éliminer le contenu du kyste, tout en empêchant le développement...

Spécialistes dans ce domaine

Puchkov Konstantin Viktorovich

Ph.D., professeur, responsable de SwissClinic

Directeur du centre de formation en chirurgie clinique et expérimentale

Dzhalilov Dmitry Olegovich

PhD, professeur agrégé

Un membre de la Société russe d'urologie, un membre de la Société russe d'oncourologie, un membre de l'Association européenne d'urologie.

Il participe régulièrement à des colloques et congrès annuels sur l'urologie, l'andrologie, l'oncourologie et l'urologie endoscopique.

Martov Alexey Georgievich

Ph.D., professeur

Professeur au Département d'urologie endoscopique de la RMAPO, rédacteur en chef adjoint du Journal of Urology. Le professeur Martov est un spécialiste national de premier plan dans le domaine de l'urologie endoscopique. Il effectue personnellement plus de 300 interventions chirurgicales complexes chaque année.

Sumerova Natalia

urologue

Etude urodynamique, échographie, échographie endovaginale 3D, traitement chirurgical du prolapsus génital par prothèses synthétiques, colporrhaphie antérieure et postérieure, traitement chirurgical de l’incontinence urinaire chez la femme par boucle synthétique, thérapie botulique, transposition de l’urètre, énucléation des kystes de laaurethral, ​​fistuloplastie.

Marsupialisation laparoscopique d'un kyste rénal

Les kystes rénaux se retrouvent chez les personnes de tout âge. Un kyste est un sac de tissu conjonctif rempli de liquide généralement asymptomatique. Parfois, les kystes dans les reins peuvent atteindre une taille supérieure à 8 à 10 cm et peuvent causer de la douleur. En outre, les gros kystes, en particulier le rein gauche, peuvent pincer l’estomac et causer une gêne chez les patients pendant les repas.

Il est important de déterminer si un kyste rénal est un kyste simple ou un kyste suspect de carcinome à cellules rénales. En règle générale, un kyste est diagnostiqué à l'aide de méthodes d'examen par radiation: ultrasons, tomographie par ordinateur (CT) ou imagerie par résonance magnétique (IRM). Bosniak a mis au point une classification pratique des kystes rénaux en catégories, en fonction de leur éventuelle malignité. Les kystes de Bosniaques de grade I et II sont bénins, alors que les kystes de grade III et IV sont suspects de cancer du rein. Dans le traitement des kystes de grade III et IV, une néphrectomie ou une résection du rein est nécessaire. Il est également important de différencier un kyste rénal du diverticule de la cupule rénale, qui est une saillie de l'une des cupules rénales et remplie d'urine plutôt que de liquide kystique.

En outre, certains patients souffrent d'une maladie congénitale appelée polykystose rénale congénitale, lorsque les deux reins sont remplis de kystes. Parfois, ces kystes peuvent atteindre de grandes tailles, entraînant le développement d'une insuffisance rénale.

Préparer le patient à l’enlèvement du kyste par laparoscopie est semblable à la préparation décrite précédemment pour la néphrectomie par laparoscopie. Si le kyste est volumineux, il peut être difficile d'insérer la première aiguille ou le premier trocart dans la cavité abdominale sans l'endommager. Cependant, dans de rares cas, le fluide est aspiré du kyste par une aiguille distincte avant l'opération. Une fois que tous les trocarts et instruments ont été insérés dans la cavité abdominale, la paroi du kyste est décollée des tissus environnants. Si possible, essayez de ne pas endommager la paroi du kyste jusqu'à ce que le chirurgien soit prêt à percer le kyste, car une ponction prématurée du kyste peut rendre difficile l'exfoliation du kyste. Dès que la paroi du kyste est séparée des tissus environnants, la paroi du kyste est perforée et aspire du liquide. Le liquide kystique est envoyé pour analyse cytologique. Ensuite, la paroi du kyste est réséquée, retirée de la cavité abdominale du patient et envoyée pour analyse histologique. Le lit du kyste est cautérisé à l'aide de divers instruments, dont un électrocauteur ou un coagulateur à laser à argon. Le processus de cautérisation aide à prévenir la récurrence du kyste. S'il y a plusieurs kystes dans le rein, la procédure est répétée, en éliminant les gros kystes qui peuvent gêner le patient. Lors du retrait de la paroi du kyste, il est nécessaire d’éviter d’endommager le système de collecte du rein. Parfois, un petit cathéter est injecté de la vessie dans le rein, à travers lequel un contraste est inséré afin de détecter une éventuelle fuite d'urine.

Ablation des calculs rénaux par laparoscopie

La laparoscopie peut être utilisée pour enlever les calculs rénaux, en particulier dans les cas où les reins sont anormaux. De plus, les calculs du diverticule du calice rénal sont plus facilement détachables lors de la laparoscopie que lors d’un accès percutané. Avec la présence d'une grosse pierre dans le bassin du rein, effectuez une pyélolithotomie par laparoscopie. Cette opération est similaire à l'hydronéphrose plastique laparoscopique. Au cours d'une pyélolithotomie par laparoscopie, l'urologue libère le bassin et la partie supérieure de l'uretère des tissus environnants. Ensuite, effectuez une section du bassin, la ou les pierres sont retirées avec des clips. Un endoscope flexible peut être connecté à l'un des trocarts et, avec son aide, inspecter les cupules rénales et retirer quelques petites pierres. Une fois que toutes les pierres ont été retirées, le bassin est suturé à l'aide de la technique de suture laparoscopique.

L'échographie est souvent utilisée pour diagnostiquer des calculs dans le diverticule du calice rénal. Habituellement, le diverticule du calice rénal n'est pas recouvert par une grande quantité de tissu rénal, mais il est parfois nécessaire de pratiquer une excision du tissu rénal pour pouvoir accéder au diverticule et retirer la pierre. Des précautions doivent être prises lors de l'incision pour éviter les saignements massifs.

Traitement laparoscopique des sténoses de l'uretère proximal

Il existe plusieurs opérations laparoscopiques similaires aux plastiques laparoscopiques avec obstruction du segment pelvico-urétéral, qui sont effectuées avec des sténoses étendues de l'uretère proximal, qui ne peuvent pas être traitées par des opérations peu invasives. Dans ces cas difficiles, l’une des méthodes de traitement consiste à remplacer l’uretère par un segment de l’intestin grêle, connu sous le nom d’interposition entre l’urètre et l’intestin grêle. Pendant l'opération, le bassin et l'uretère sont isolés des tissus environnants, puis l'uretère est excisé jusqu'à la vessie. Ensuite, le segment iléal est retiré et l'intégrité de l'intestin est restaurée à l'aide d'une agrafeuse. Le segment retiré de l'intestin grêle est relié à une extrémité au pelvis rénal et à l'autre extrémité à la vessie, en contournant l'uretère affecté.

Une autre méthode de traitement des sténoses complexes est la néphrectomie par laparoscopie avec transplantation ultérieure du rein dans la cavité pelvienne du patient, près de la vessie (autotransplantation). Une méthode supplémentaire pour le traitement d'un rétrécissement de l'uretère proximal est connue sous le nom d'urétérokolicostomie, au cours de laquelle l'uretère affecté est excisé. Le pôle inférieur du rein est réséqué pour accéder au calice rénal du pôle inférieur. Après cela, l'uretère est ourlé directement sur le calice rénal du pôle inférieur. Toutes ces méthodes de traitement des rétrécissements de l'uretère sont des opérations techniquement complexes et leur sont souvent adressées après des tentatives infructueuses d'opérations de reconstruction moins invasives.

L'apparition d'opérations rénales par laparoscopie a permis de réduire de manière significative la douleur postopératoire, le temps de récupération et d'améliorer les résultats esthétiques de la chirurgie par rapport aux opérations traditionnelles à rein ouvert. Étant donné que les technologies continuent de se développer et que les compétences des chirurgiens se développent, les chirurgies laparoscopiques en urologie seront appliquées encore plus largement.

Kyste rénal de marsupialisation est

Marsupialisation kyste de la glande de Bartholin

Le kyste de Bartholin est une tumeur aux lèvres. représentant une accumulation accumulée de sécrétions produites par la glande de Bartholin. Un tel kyste est toujours causé par une inflammation du canal de la glande qui bloque la sortie des sécrétions. Au début du développement de la maladie, elle progresse presque imperceptiblement et se présente comme une tumeur à l'intérieur des lèvres. Cependant, à des stades ultérieurs, il peut se manifester par une gêne et même des sensations douloureuses lors des rapports sexuels, de la marche et des conditions physiologiques.

Si un kyste sur les lèvres est infecté, un abcès peut se développer. Un kyste de la glande de Bartholin peut être éliminé de plusieurs manières. En particulier, les médecins peuvent effectuer la marsupialisation du kyste, installer un cathéter spécial, extirper la glande ou ouvrir chirurgicalement un abcès.

La marsupialisation du kyste de la glande de Bartholin est une méthode de traitement chirurgicale qui comprend l'ouverture de la cavité pathologique et la formation ultérieure d'un nouveau canal. Le canal est formé à partir des tissus des parois du kyste. Cette méthode de traitement est la plus efficace, car elle permet d’empêcher le processus de re-formation d’une tumeur sur les grandes lèvres. La marsupialisation du kyste permet non seulement de préserver la glande, mais également de restaurer pleinement ses fonctions.

Avec un stade très avancé de la maladie, lorsque le kyste a déjà été transformé en un abcès du kyste de la glande de Bartholin, il peut y avoir des récidives de la maladie avec une inflammation répétée du canal et son blocage. Dans ce cas, après la procédure de marsupialisation, des récidives de la maladie sont observées et il est impossible de les gérer en utilisant des méthodes moins radicales. Le médecin peut alors ordonner l'ablation du kyste de la glande de Bartholin. Dans ce cas, l'humidification des organes génitaux sera réalisée par la seconde glande. Cette opération vous permet de résoudre le problème une fois pour toutes, mais nous vous recommandons de l’éviter autant que possible.

En cas de doute sur le retrait d'un kyste, il vaut mieux s'attarder au laser, qui, contrairement à la chirurgie, est plus doux, plus sûr et plus efficace. Le retrait d'un kyste au laser est effectué en ambulatoire et ne nécessite pas l'hospitalisation du patient.

Un kyste de Bartholin, dont l'opération est pratiquée uniquement en cas d'urgence, peut ne pas déranger la femme du tout, car il se trouve au même stade depuis des années et ne provoque pas de gêne, mais, avec sa croissance active, une assistance médicale devient nécessaire. Naturellement, il est préférable de ne pas retirer le kyste, mais de recourir à une procédure de marsupialisation ou à l’installation d’un cathéter de silicone.

La marsupialisation du kyste de la glande de Bartholin, dont les critiques peuvent être consultées sur des forums spéciaux, est la méthode de traitement la plus bénigne et la plus efficace qui permet à une femme de retrouver rapidement une vie normale et épanouissante.

Nous sommes spécialisés en gynécologie opératoire à la clinique Lama depuis plus de 15 ans et, au cours de cette période, des centaines d'opérations similaires ont été effectuées. Pour le traitement, nous choisissons toujours la méthode la plus douce, après laquelle la récupération sera la plus courte. Par conséquent, nous vous recommandons de nous contacter pour un premier rendez-vous avec un gynécologue afin de déterminer la méthode la plus appropriée pour traiter un kyste de la glande de Bartholin au cours de l'examen.

Causes, symptômes et traitement des kystes du foie

Un kyste du foie est une cavité pathologique nouvellement formée dans le foie qui a une paroi et un contenu sous la forme d’un liquide clair ou d’une masse gélatineuse de couleur jaune-vert. La taille d'un kyste dans le foie et la structure de sa paroi sont différentes et dépendent de l'âge et du mécanisme de formation et de localisation.

Les kystes hépatiques sont considérés comme des maladies assez courantes. Selon une enquête de contrôle, cette pathologie peut être retrouvée dans 0,8% de la population et, d'après les données de l'autopsie, la fréquence des kystes hépatiques non détectés atteint 2% de la population totale. Chez les hommes, la formation de kystes dans le foie est beaucoup moins fréquente que chez les femmes. En règle générale, ils sont détectés entre 30 et 50 ans.

Les kystes peuvent être localisés dans différents segments et lobes du foie, situés à la fois en surface et en profondeur. Le kyste le plus commun du lobe gauche du foie. Le diamètre des kystes hépatiques détectables varie de quelques millimètres à 25 centimètres et, dans de rares cas, les tumeurs peuvent être de grande taille.

Les kystes du foie peuvent être simples ou multiples. Dans une seule forme de la maladie, un néoplasme est formé dans l'un des lobes de l'organe. En cas de formes multiples, les kystes peuvent être situés dans une partie du foie et couvrir un tiers de la surface totale.

Les kystes hépatiques sont classés comme parasitaires et non parasitaires.

Les kystes non parasitaires, à leur tour, sont divisés en faux et vrais. Faux avoir une étiologie de nature traumatique ou inflammatoire, souvent due à un traitement chirurgical de l'échinocoque ou d'un abcès du foie.

Dans la plupart des cas, ce type de kyste ne présente aucun symptôme évident et, par conséquent, le dépistage se fait souvent par échographie ou à l'aide d'une tomodensitométrie. Les vrais kystes incluent les tumeurs apparues au cours du développement fœtal. Ils sont:

solitaire (kyste situé dans le lobe droit du foie, forme arrondie et jambe tombant dans la cavité abdominale);

sous la forme de polykystiques - (kystes du lobe gauche et droit du foie, causés par des mutations géniques);

sous forme de fibrose kystique (pathologie congénitale du foie).

Les kystes hépatiques parasites surviennent lorsqu'une personne est infectée par des parasites provenant d'un animal. Ils viennent en deux variétés:

Echinococcal (formé lors de l'ingestion de ténias);

alvéocoque (en raison de l'activité dommageable des vers).

Signes et symptômes de kystes du foie

Les kystes cliniquement petits, simples et multiples, surtout quand ils sont situés dans différentes parties du corps, n’expriment pas de symptômes éclatants. En règle générale, les patients ne présentent pas de plaintes spécifiques.

Qu'est-ce qu'un kyste rénal?

Un kyste sur le rein est une formation entourée d'une capsule de tissu conjonctif, à l'intérieur de laquelle se trouve un fluide (urine primaire). Le taux d'incidence est d'environ 1,1% des nouveau-nés. Avec l'âge, la fréquence augmente jusqu'à 25% chez les personnes de plus de 50 ans. Chez les femmes, cette maladie est plus courante que chez les hommes.

Causes de

Un kyste sur le rein peut être congénital et acquis en raison de l'exposition à des facteurs environnementaux. Le kyste congénital est à son tour causé par 2 groupes de raisons:

  • Hérédité - changements (mutations) dans le matériel génétique des cellules, dont la conséquence est la fusion (atrésie) des tubules rénaux avec le développement d'un kyste. Une maladie génétique est également héritée par laquelle des kystes sont formés dans le corps dans divers organes, y compris les reins (maladie de Hippel-Lindau).
  • Kystes congénitaux des reins - dans ce cas, il n'y a pas de changement génétique, mais en raison de l'impact de facteurs néfastes sur le fœtus (toxines, alcool, nicotine, infection intra-utérine), un développement anormal des tubules rénaux se produit.

    Les causes de kystes dans les reins de nature acquise sont les facteurs qui entraînent l'obstruction et le blocage des tubules rénaux:

  • infections rénales chroniques (pyélonéphrite), plus souvent chez les femmes, respectivement, et un kyste rénal est plus souvent diagnostiqué chez les femmes de plus de 50 ans;
  • hypertension - une pression accrue dans les vaisseaux rénaux augmente le risque de développement de kyste;
  • la tuberculose rénale est une infection spécifique que le système immunitaire tente de limiter à la capsule du tissu conjonctif;
  • l'âge (chez les personnes de plus de 60 ans, un kyste rénal est détecté plus souvent qu'à un âge plus précoce);
  • adénome de la prostate chez l'homme;
  • urolithiase - la présence de calculs rénaux rend difficile l'écoulement de l'urine, ce qui entraîne la formation de kystes.

    Mécanisme de développement

    Le mécanisme de la maladie est une violation de l'écoulement de l'urine à travers les tubules rénaux, le néphron se dilate avec l'urine accumulée. Le système immunitaire limite ensuite le liquide accumulé à la capsule de tissu conjonctif. La taille du kyste peut être différente, allant de quelques millimètres à 10 cm de diamètre.

    L'exception est le kyste rénal dermoïde. non rempli de liquide, mais avec un autre tissu résultant d'une ectopie (un kyste peut contenir des tissus adipeux, des cheveux, un épiderme et même des dents). Le mécanisme de développement d'un tel kyste est associé à un trouble génétique de la localisation des tissus dans le corps, c'est-à-dire que le tissu adipeux ou l'épiderme apparaissent à des endroits où ils ne devraient pas se trouver. Le kyste rénal formé ne s'auto-absorbe pas ni ne disparaît.

    Symptômes d'un kyste rénal

    Les symptômes d'un kyste dans 70% des cas ne peuvent pas se manifester pendant une longue période, surtout avec sa petite taille. Il peut y avoir des manifestations non spécifiques:

    Diagnostic de pathologie

    Le kyste est détecté et confirmé par des examens de laboratoire et des instruments. Les méthodes de diagnostic en laboratoire comprennent:

  • L'analyse clinique de l'urine est caractérisée par l'apparition de protéines dans l'urine et d'éléments inflammatoires lors de l'infection secondaire (leucocytes lors de la microscopie des sédiments urinaires);
  • un test sanguin clinique - une augmentation de la RSE (vitesse de sédimentation des érythrocytes), les leucocytes dans le sang indiquent la présence d'une inflammation dans le corps;
  • test sanguin biochimique - une augmentation de la créatinine indique le développement d’une insuffisance rénale.

    Diagnostic instrumental des kystes rénaux:

  • L'échographie (échographie) aide à identifier l'éducation abdominale dans le rein.
  • urographie excrétrice des reins - L'examen radiographique avec introduction d'agents de contraste permet de déterminer l'emplacement et la taille du kyste;
  • tomodensitométrie (TDM) - examen radiographique des tissus, qui vous permet de déterminer avec précision l'emplacement et la taille du kyste;
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) - le principe de la méthode est identique à celui de la tomographie par ordinateur, à la place du rayonnement X utilisant des ondes magnétiques.

    Quel est kyste rénal dangereux?

    Les effets d'un kyste sur le rein, quels que soient la cause et le mécanisme de son développement, sont les mêmes:

  • hydronéphrose rénale - un kyste croissant déplace le tissu parenchymal du rein, le rein cesse de remplir sa fonction;
  • infection du kyste du rein - une infection bactérienne se développe à l'intérieur du kyste, le kyste se transforme en un abcès du rein (cavité remplie de pus), entraînant une grave intoxication du corps (absorption de toxines bactériennes dans le sang);
  • développement d'insuffisance rénale - le kyste contracte une augmentation du tractus urinaire et l'urine n'est pas excrétée.

    Types de kystes rénaux

    Selon la cause et le mécanisme du développement, on distingue ces types de kystes rénaux:

  • polykystose rénale - une maladie héréditaire, caractérisée par la formation de nombreux kystes de petite taille, se manifeste par une douleur sourde dans la région lombaire;
  • Kyste solitaire (kyste simple) - une seule cavité, un processus unilatéral, le plus souvent un kyste du rein gauche, peut ne pas se manifester pendant une longue période, avec la réalisation de grandes tailles peut développer des complications - hydronéphrose rénale, infection et insuffisance rénale
  • Le kyste parapelvien du rein est une maladie rare. Il survient après l’âge de 50 ans et se caractérise par la formation d’un kyste dans les sinus et le bassinet du rein. Dans ce cas, un kyste du rein droit se forme plus souvent;
  • kyste parenchymateux - formation située dans l'épaisseur du tissu rénal (parenchyme), qui n'est pas symptomatique pendant une longue période; si le kyste est supérieur à 5 cm, le traitement chirurgical est opératoire;
  • kyste des sinus - la formation abdominale, située dans le sinus rénal, avec le pelvis et les voies urinaires n'est pas rapportée, traitement - ponction du kyste;
  • kyste complexe - dans ce type de kyste rénal situé sous une capsule de tissu conjonctif, il existe une cavité à chambres multiples pouvant être remplie de liquide ou d'autres tissus (kyste dermoïde); seul le traitement chirurgical est utilisé; la ponction du kyste n'est pas utilisée;
  • kyste sous-capsulaire - localisé sous la capsule du rein, la taille est généralement petite, donne rarement des complications, est traité par une ponction du kyste.

    Traitement de la maladie

    Le traitement d'un kyste rénal est complexe et s'effectue en tenant compte de ses causes. Les principales approches dans les tactiques de traitement:

  • un petit kyste rénal unique qui ne perturbe pas le fonctionnement de l'organe ne nécessite pas de traitement, mais il doit être surveillé à l'aide d'une définition instrumentale de la dynamique du développement;
  • Le traitement d'un kyste du rein sans intervention chirurgicale consiste en la perforation d'un kyste - une ponction suivie d'un prélèvement de liquide et de l'introduction d'agents sclérosants (médicaments qui aident à l'affaissement et à la fusion de la gaine du tissu conjonctif du kyste);
  • traitement chirurgical - ablation chirurgicale du kyste, l'indication directe de la chirurgie est importante et de la lithiase urinaire associée.

    Au cours de la période de traitement, un régime est prescrit, ce qui implique une consommation réduite de protéines et de sel de table. En général, l'urologue décide individuellement de la façon de traiter un kyste du rein, en tenant compte de l'emplacement, de la taille et du type de kyste. S'il y a même une légère douleur sourde dans la région lombaire, vous devriez consulter un médecin et vous faire examiner.

    Portail médical d'ambulances Internet

    À propos des défauts trouvés, écrivez à [email protected]

    Marsupialisation

    Marsupialisation - (marsupialwtion) - une méthode opérationnelle pour le traitement des kystes. Le kyste est ouvert, son contenu est retiré et les bords de la paroi du kyste ouvert sont ensuite suturés aux bords de la plaie pour former une poche artificielle. La plaie reste ouverte jusqu'à la guérison en raison de la formation de tissu de granulation à l'intérieur.

    Trouvé dans 7 questions:

    gynécologue 6 janvier 2016 / Olga / Moscou

    . Bartholinite chronique, kyste. Tourmenté, je veux une qualité et il est souhaitable de pouvoir y faire face pour toujours. Question: 1. si la marsupialisation est effectuée. alors quelle est la probabilité de rechute? 2. Est-il possible de voir les statistiques des demandes répétées n'importe où? ouvrir

    gynécologue 13 mars 2013 / Olga / Ekaterinburg

    Bonjour, je suis le 12 février 2013. l'opération de marsupialisation de la glande de Bartholin a été effectuée, il s'est écoulé presque un mois, je me suis lavé et brûlé à l'iode, tout est comme dans un hôpital, je peux maintenant sentir la cicatrice à l'intérieur et les trous dans le canal artificiel ne sont pas visibles. J'en ai un. ouvrir

    chirurgien 10 décembre 2002 / Natalia Tretyak...

    . Juin 2002: Une opération, une laparotomie, une dissection, un drainage d'un faux kyste de l'espace sous-hépatique, une marsupialisation de la cavité de l'épiploon ont été pratiqués. Sur l'échographie de contrôle: signes d'infiltration postopératoire dans la projection de la tête pancréatique. ouvrir

    vétérinaire 7 avril 2002 / Dubova A.V.

    J'ai un chien Rottweiler depuis 2 ans, comme on me l'a dit dans le coin, il avait la prostate. Dog Hotel castré. Mais je n'ai pas. Vous pouvez remédier à ce problème... ouvert

    8 avril 2002 / Dubova A.V.

    . c'est une telle vessie avec un liquide qui empêche la vidange de la vessie. Dans ce cas, la chirurgie est montrée - marsupialisation. Les gens, au lieu de la castration, ont recours à l'hormonothérapie. Le médicament utilisé à cette fin s'appelle Zoladex. regarder

    gynécologue 28 mars 2002 / Milena

    Bon après midi S'il vous plaît dites-moi comment être moi, on m'a diagnostiqué un kyste de la glande de Bartholy. Au début, c'était petit, mais on m'a dit de le retirer chirurgicalement... ouvert

    28 mars 2002 / Pasenyuk A.M.

    Si elle est retirée, cela n'aura qu'un effet positif, mais la «marsupialisation» sera vraisemblablement effectuée - la création d'un écoulement sortant de la glande, et non son retrait, qui n'a également qu'un effet positif. Après la période d'exploitation est courte et ne nécessite que l'abstinence de sexuelle. regarder

    gynécologue 7 novembre 2001 / Svetlana...

    Il y avait une inflammation de la glande de Bartholin. J'ai fait l'opération. Maintenant, tous les deux mois (plus d'un an), il y a un remplissage avec du liquide (pus). Le médecin pompe la seringue avec l'introduction... ouvert

    7 novembre 2001 / Pasenyuk A.M.

    Il est nécessaire d'effectuer une opération - la marsupialisation est la création d'un écoulement sortant de la glande. Il est effectué pendant la période «froide», c'est-à-dire lorsqu'il n'y a pas d'exacerbation. regarder

    gynécologue 5 avril 2001 / Lia S.

    Pouvez-vous s'il vous plaît me dire s'il existe un moyen de se débarrasser du bartholomite afin qu'il ne revienne jamais. Merci d'avance. ouvrir

    6 avril 2001 / Pasenyuk A.M.

    Opération marsupialisation - création d'un écoulement adéquat de la glande + exclure la gonorrhée (traitement). regarder

    La marsupialisation du kyste de la glande de Bartholin est le traitement chirurgical de l'inflammation récurrente de la glande de Bartholin, consistant à ouvrir la cavité pathologique et à former un nouveau canal perforé. La marsupialisation du kyste a pour but de restaurer la perméabilité du canal excréteur et la fonction de la glande de Bartholin, d’éliminer le rétrécissement post-inflammatoire et de prévenir la formation d’abcès dans la cavité du kyste. La récurrence est la principale complication postopératoire après la marsupialisation du kyste de la glande de Bartholin. Dans ce cas, il est recommandé de retirer complètement le kyste de la glande de Bartholin.

    La marsupialisation du kyste de la glande de Bartholin est le traitement chirurgical de l'inflammation récurrente de la glande de Bartholin, consistant à ouvrir la cavité pathologique et à former un nouveau canal perforé. La marsupialisation du kyste a pour but de restaurer la perméabilité du canal excréteur et la fonction de la glande de Bartholin, d’éliminer le rétrécissement post-inflammatoire et de prévenir la formation d’abcès dans la cavité du kyste.

    L'opération de marsupialisation du kyste de Bartholin prend de 20 à 30 minutes et est réalisée sous anesthésie générale ou locale, généralement sans exacerbation (la période dite «à froid»).

    La membrane muqueuse au-dessus du kyste est coupée par une incision linéaire à partir de l'entrée du vagin. Une fois le contenu évacué, une partie des parois du kyste est excisée, ses bords sont retournés et cousus sur les bords de l'incision opératoire de manière à former une bouche d'environ 1,5 cm de diamètre. Ainsi, les tissus de la glande, et donc sa fonction, sont préservés. La plaie n'est pas suturée et guérit indépendamment en raison de la formation de tissu de granulation.

    La gynécologie clinique recommande de procéder à l'opération immédiatement après les règles, car la plaie doit avoir le temps de guérir. Pendant la grossesse, la marsupialisation n’est pas effectuée, le contenu du kyste est aspiré avec une aiguille de ponction. Souvent, après la marsupialisation du kyste de Bartholin, des rechutes se produisent. Par conséquent, en cas de reformation de kystes ou d'abcès, il devient nécessaire de retirer le kyste en même temps que le canal.

    À Moscou, la marsupialisation d'un kyste de Bartholin coûte 15020 roubles. (en moyenne). La procédure peut être transmise à 140 adresses.

    Symptômes et traitement des kystes rénaux

    Laisser un commentaire

    Il existe une grande variété de tumeurs bénignes. Commun parmi eux est un kyste rénal unique. La maladie est diagnostiquée chez 70% des patients atteints de maladies de l'organe interne. Avec un seul boîtier et de petites tailles, il ne pose aucun problème au propriétaire. S'il y a des complications, alors cela cause beaucoup de problèmes, même l'échec d'un organe. Que faut-il savoir sur cette éducation, en quoi est-elle dangereuse et traitée?

    Les kystes sont très fréquents chez les personnes souffrant de problèmes rénaux.

    Informations générales

    La taille du kyste atteint parfois 10 cm de diamètre. Dans ce cas, il est supprimé.

    Ceci est une croissance bénigne, contient un liquide au milieu (dans le cas d'un kyste dans les reins, c'est l'urine), et est recouvert extérieurement de cellules tissulaires (en fonction du type, elles s'épaississent). Cela ressemble à une balle ou à un ellipsoïde. La taille varie en fonction de "l'âge" de l'éducation (de 0,5 cm à 10 cm ou plus de diamètre): plus elle est grande, plus elle est grande et vice versa. Le plus souvent, il s'agit de formations simples, mais il existe également plusieurs néoplasmes (dans ce cas, les médecins vous conseillent de prélever tout l'organe affecté). Les kystes les plus communs des deux reins ou un kyste du rein gauche. Il existe une combinaison de formations du foie et des reins. Les glandes surrénales ne sont pas touchées.

    Classification et types de kyste rénal

    Kyste rénal: quels sont, quels sont les symptômes et un traitement efficace

    Un kyste rénal est une formation pathologique du rein, entourée de tissu conjonctif et remplie de liquide. Cette pathologie est la maladie rénale la plus courante. Cela peut être à la surface du corps ou à l'intérieur de celui-ci. Le kyste a un effet négatif sur la fonction rénale. Les anomalies congénitales sont extrêmement rares (environ 1,1% des enfants) et avec l’âge, l’incidence de la maladie augmente à 25%. Le plus souvent, cette maladie survient chez l'adulte. Souvent, la maladie est asymptomatique et le problème n’est détecté qu’après avoir atteint une taille importante.

    Qu'est-ce qui est dangereux?

    La pathologie a un effet négatif sur le tissu rénal. Par conséquent, le danger n’est pas l’éducation, mais ses conséquences. Les reins remplissent une fonction importante dans le corps et tout changement négatif qui s’y produit peut déclencher des maladies graves. La tendance à la résorption du kyste est très faible et, afin d'éviter des conséquences négatives, ce problème doit être soumis à une surveillance médicale stricte.

    Une insuffisance rénale peut entraîner un gonflement grave et, avec le temps, le corps ne peut plus faire face à la charge accrue. Des baisses de pression commencent alors. Dans ce cas, le plus grand danger réside dans le risque de développer une crise cardiaque (hémorragique, ischémique). Augmente également la charge sur les vaisseaux sanguins.

    Un problème fréquent avec cette pathologie est l’étirement excessif du tissu parenchymal. Cela, à son tour, provoque une irritation des terminaisons nerveuses et met une pression sur les organes voisins. Les patients ont souvent des caillots sanguins dans l'urine et développent donc souvent une anémie. Dans le domaine de l’éducation kystique, des conditions favorables sont créées pour la microflore pathogène, qui peut provoquer une pyélonéphrite.

    Causes et variétés

    Ce problème est une maladie concomitante de la maladie sous-jacente. Une mauvaise écologie, un stress nerveux, une alimentation malsaine et un mode de vie malsain créent des conditions favorables à la progression de la maladie.

    Selon l'étiologie de la formation kystique, ils sont généralement divisés en congénitaux et acquis. Considérez certains d'entre eux. L'Organisation mondiale de la santé identifie plusieurs catégories:

  • Catégorie I Kystes simples, forme ronde et bords lisses. Ils ne nécessitent pas de traitement et ne présentent généralement aucune manifestation.
  • Catégorie II. Ils ont la même structure que les simples, mais souvent des conglomérats de calcium se déposent dans la paroi et une constriction peut être observée. Ils ont besoin d'examens échographiques préventifs chaque année.
  • Catégorie III. Contient beaucoup de bannières épaissies. Tailles jusqu'à 3 cm et plus. Il y a des cas de renaissance dans le cancer, une surveillance est donc nécessaire.
  • Catégorie IV. Avec une doublure bosselée, une variété de partitions. Il est fort probable que cette formation soit maligne.

    Sinus (parapelvien)

    Cette variété est classée comme simple. Le kyste sinusal apparaît à la suite d'une augmentation de la lumière dans les vaisseaux lymphatiques traversant le sinus des reins, situé près du pelvis. La violation survient principalement chez les femmes de 45 ans. La cause de cette maladie est encore inconnue.

    Cette formation s'appelle également parapelvic. Il est mesuré à la fois en millimètres et en centimètres. La tumeur est remplie d'un liquide jaunâtre contenant du sang. Peut être détecté par accident. Essayez de ne pas toucher jusqu'à 5 cm, les plus gros nécessitent une intervention chirurgicale.

    Sous-capsulaire

    Il a une petite taille. Pas de complications particulières. Le patient ne peut pas soupçonner la présence d'un tel problème dans les reins. Lorsque le traitement est utilisé ponction.

    Solitaire

    Ce type de pathologie est typique chez l'homme. Il y a un mélange de sang dans le liquide kystique, en raison de laquelle la cavité a une couleur brune ou grise. Parfois, il peut y avoir du pus dans le fluide de telles pathologies. La forme de la capsule peut être elliptique ou sphérique. Les kystes peuvent être simples ou multiples.

    Pluriel

    La présence de plus de cinq formations constitue un multiple de kystes. Parfois, cette maladie est confondue avec polykystique. Mais ce sont deux pathologies complètement différentes. Ils sont remplis de plasma sanguin et les cavités des cas polykystiques contiennent de l'urine. De nombreuses pathologies ne sont pas interconnectées, tandis que les polykystiques sont recouvertes d'une coquille commune. Contrairement aux kystes polykystiques, les kystes causent rarement de graves complications.

    Ils sont très rares. Souvent, avec cette pathologie, l'organe parenchymal est un gros kyste. L'organe est considérablement élargi et facilement palpable. Parfois, une partie du corps reste sans changements pathologiques et remplit même partiellement ses fonctions. Dans de tels cas, l'urine produite par les reins s'accumule dans les cavités du kyste.

    Avec cette pathologie, la structure du deuxième rein peut être perturbée. Dans la plupart des cas, une lésion multicystystique des deux reins rend le patient fatal. Le traitement est effectué uniquement à l'aide d'une intervention chirurgicale et du retrait de l'organe touché. Lorsque la chirurgie de suppuration est effectuée de manière urgente.

    Kyste rénal chez les enfants

    Sous l'influence de certains facteurs négatifs, les kystes peuvent se former pendant le développement du fœtus, même pendant le développement du fœtus. Le problème se produit chez 5% des nouveau-nés. Chez 25% des bébés, il s'agit d'une affection bilatérale dans laquelle les deux parties de l'organe sont touchées. Il est important d'identifier la pathologie en temps opportun afin de prendre des mesures opportunes pour l'éliminer et empêcher le développement du processus oncologique. Les garçons sont plus exposés à ce problème que les filles.

    Les causes les plus courantes de pathologie: maladie congénitale, blessure à la naissance, herpès. Le danger du problème réside dans le fait que des lésions peuvent survenir non seulement aux reins, mais aussi au foie. Les cas graves peuvent être fatals.

    Chez les enfants plus âgés, une insuffisance rénale se développe.

    Dans la plupart des cas, les médecins décident de retirer la tumeur pour prévenir le cancer. Parfois, la pathologie reste inchangée et ne se manifeste en aucune façon pendant toute la vie d'une personne. Les staphylocoques, les entérobactéries et les maladies infectieuses peuvent entraîner une augmentation.

    Parfois, les enfants ont des pseudokystes. Ces petites formations manquent de doublure épithéliale. Ils peuvent passer indépendamment au cours de la première année de vie.

    Souvent, de tels kystes chez les enfants sont asymptomatiques et ils seront connus lors d’une échographie planifiée. Dans de rares cas, la pathologie se fait sentir et se manifeste par une augmentation de la température corporelle, un retard de croissance, une anémie et une augmentation du nombre de globules rouges dans l'urine. Le problème des lésions rénales kystiques chez un enfant est assez courant. Par conséquent, dans de nombreux établissements médicaux, à la sortie de la maternité, une échographie planifiée est effectuée.

    Kyste rénal pendant la grossesse

    Pour les femmes enceintes, une telle tumeur, même si elle est bénigne dans la plupart des cas, présente un grand danger. Parce que les grosses tumeurs peuvent causer des saignements et des fausses couches. Malheureusement, il n’ya pas de symptômes évidents de cette pathologie et il est difficile à déterminer. En règle générale, il est détecté chez la femme lors d'une échographie. Par conséquent, les femmes enceintes doivent être très attentives à leur santé et contacter immédiatement un spécialiste si les symptômes alarmants suivants se manifestent:

  • maux de dos;
  • augmentation de la température corporelle;
  • taches avec l'urine;
  • miction rare;
  • gonflement dans le bas du dos.

    Il convient de rappeler que plus tôt un kyste est détecté, plus il est possible d'éviter les conséquences négatives et de préserver la grossesse.

    Les symptômes

    La maladie a des symptômes bénins. Le principal symptôme de cette maladie est la douleur. C’est avec une telle plainte que les patients demandent le plus souvent une aide médicale. La douleur peut être périodique et constante. L'hypertension est un autre symptôme important. Avec ce problème, la plupart des antihypertenseurs sont inefficaces.

    Un autre facteur de diagnostic important est l’apparition périodique de caillots sanguins ou de teinte rouge d’urine. Des concepts tels que les symptômes et le traitement sont directement liés. Par conséquent, il est important d’étudier attentivement le tableau clinique et les signes de la maladie.

    Des complications

    La complication la plus dangereuse de la maladie est considérée comme une capsule de rupture. Cela peut avoir un effet négatif important sur l’éducation. En cas de violation de l'intégrité de l'éducation, une partie ou la totalité de son contenu va dans la cavité abdominale, ce qui provoque des processus inflammatoires (péritonite). Le problème est résolu à l'aide d'une intervention chirurgicale.

    La suppuration est également une complication grave de la pathologie. Les patients présentent une augmentation de la température corporelle, une faiblesse générale et des douleurs dorsales aiguës. En outre, l'intoxication de tout le corps peut survenir. Cette complication est plus fréquente dans les kystes bilatéraux. Dans ce cas, la chirurgie est réalisée avec une antibiothérapie ultérieure. Eh bien, la complication la plus dangereuse est la dégénérescence en une formation cancéreuse.

    Diagnostics

    Le diagnostic de la pathologie rénale est réalisé à l'aide de méthodes traditionnelles. Pour obtenir une image claire et complète, un scanner, une échographie et une IRM sont réalisés. À l'aide de ces méthodes d'examen, le médecin peut déterminer avec précision l'emplacement de la tumeur et sa structure.

    Afin d'exclure un processus malin, les patients sont soumis à une étude par radio-isotopes (urographie, échographie Doppler, scintigraphie et angiographie). Assurez-vous d'effectuer une analyse générale du sang et de l'urine.

    Les diagnostics peuvent varier selon la nature de l’éducation:

  • Diagnostic des kystes congénitaux. Les technologies et les équipements modernes permettent de détecter une pathologie chez le fœtus à la 15e semaine de développement intra-utérin. Cela peut être fait en utilisant des ultrasons conventionnels. Cette méthode de diagnostic vous permet d’étudier attentivement la taille et l’emplacement du kyste. Pour clarifier le diagnostic, les bébés sont immédiatement suivis par une échographie et répétés après 4 semaines.
  • Diagnostic des formations héréditaires. La pathologie est détectée chez les enfants de plus de 10 ans. Avec le développement de la maladie, la taille des reins augmente. Pour déterminer la quantité et leur taille, une IRM, une échographie et une tomodensitométrie sont effectuées. Chez les patients plus jeunes (jusqu'à 30 ans), ils ne sont généralement pas plus de deux et, à un âge plus avancé, leur nombre est beaucoup plus grand. La détermination de la malignité des tissus permet la tomodensitométrie avec un agent de contraste.
  • Diagnostic des kystes acquis. Ces tumeurs sont examinées par échographie et pour exclure le cancer, la tomodensitométrie est réalisée sur un produit de contraste. L'IRM est réalisée chez des patients présentant une réaction allergique à la matière colorante.

    Sur la base des données obtenues lors du diagnostic de la maladie, sélectionnez le traitement optimal pour un patient particulier.

    Traitement

    La lutte contre les formations kystiques peut être réalisée par différentes méthodes thérapeutiques.

    Traitement médicamenteux

    La particularité de cette maladie est qu'il est impossible de s'en débarrasser à l'aide de médicaments. Tous les médicaments ne peuvent que soulager l’état du patient et atténuer les symptômes de la maladie. Mais aucun médicament ne peut complètement éliminer le problème.

    Pour le traitement des antimicrobiens, des analgésiques et des médicaments destinés à réduire la pression. Également utilisé des fonds pour réduire les symptômes de la lithiase urinaire. La durée du traitement est déterminée par le médecin individuellement pour chaque patient, en fonction de son état et du tableau clinique général. Une hémodialyse est prescrite à certains patients pour que les reins continuent de fonctionner.

    Prendre des mesures complexes pour réduire le gonflement des tissus. À cette fin, on prescrit aux patients des diurétiques et limite la consommation de sel. Patients présentant des saignements à des degrés divers, attribués au repos au lit.

    Traitement chirurgical

    De nombreux gros kystes ne peuvent être guéris que par la méthode opératoire. Quel type d’intervention chirurgicale à appliquer détermine le médecin, en se concentrant sur la localisation de l’éducation. Pour éliminer la pathologie située sur la paroi arrière du rein, une intervention chirurgicale mini-invasive est réalisée par une incision de la peau. Une petite incision est faite sur la peau dans laquelle l'endoscope est inséré. La procédure est réalisée sous contrôle radiographique. Après la chirurgie, les patients sont sous la surveillance d'un médecin de l'hôpital pendant plusieurs jours.

    Traitement des remèdes populaires

    Beaucoup de sceptiques ne font pas confiance aux méthodes de traitement populaires. Malgré cela, le traitement des remèdes populaires est très populaire parmi les médecins et les patients.

    Avec le bon choix de moyens, vous pouvez rapidement soulager l’état du patient et réduire les symptômes. Pour que les remèdes populaires fournissent une assistance efficace dans leur utilisation, vous devez suivre certaines règles:

  • La durée du cours. Activités thérapeutiques réalisées dans les 10 jours. En l'absence d'améliorations visibles, vous devez immédiatement rechercher une assistance médicale qualifiée.
  • Guérison des herbes. Pour le traitement, n'utilisez que des produits achetés dans des fitoaptekah spéciaux.
  • La grossesse Les remèdes maison ne peuvent pas être utilisés pour un traitement pendant la grossesse.
  • Allergie. Avant d'utiliser des herbes, vous devez vérifier s'il y a une réaction allergique à un ingrédient.

    La bardane est l’un des moyens les plus efficaces pour traiter les pathologies à la maison. Cette plante a un puissant effet antitumoral. À partir des racines de la plante, ils préparent une décoction, qui se prend dans un verre (pendant la journée, ils boivent à petites gorgées). Vous pouvez également faire des compresses avec cette plante. Les feuilles de bardane sont appliquées sur le bas du dos (pendant 10 heures).

    Pour nettoyer les bourgeons, utilisez du persil. Ils en font un bouillon faible qu'ils boivent pendant la journée au lieu d'eau ordinaire.

    La médecine traditionnelle n’est pas moins efficace que les autres méthodes de traitement du kyste rénal. En outre, non seulement il aide efficacement à résoudre le problème, mais il a également un effet bénéfique sur tout le corps, le nettoie des toxines et des scories.

    Intervention chirurgicale

    Tous les patients ne subissent pas d'opération. Les principales indications pour le comportement d'un tel traitement sont:

  • grande éducation;
  • douleur aiguë;
  • processus purulent;
  • rupture du tissu kystique;
  • la présence de cellules cancéreuses;
  • sang dans l'urine.

    Ponction

    Afin de déterminer la nature de l'éducation, le patient est perforé. Cette procédure mini-invasive est réalisée sous contrôle échographique. À l’aide d’une fine aiguille, le médecin perce la surface du kyste et prélève une partie de ses tissus pour analyse. La ponction permet de déterminer la nature de la formation afin d'exclure ou de confirmer l'oncologie et de choisir le traitement optimal pour un patient particulier.

    Sclérothérapie

    Les petites formations sont susceptibles de sclérothérapie. Cette procédure est effectuée sous le contrôle des ultrasons. Une longue aiguille de petit diamètre est insérée dans le kyste et tout le contenu de la cavité est retiré. Ensuite, une substance spéciale est introduite dans la formation nettoyée pour coller ses parois. Aujourd'hui, il s'agit de la méthode d'élimination des kystes la plus efficace et la plus douce. La procédure est assez simple et sans douleur. De nombreux patients sont autorisés à rentrer chez eux immédiatement après.

    Traitement laparoscopique

    La laparoscopie est une méthode efficace pour éliminer les formations multiples et volumineuses. Aujourd'hui, c'est le moyen le plus progressif et le plus doux d'éliminer les tumeurs. De petites ouvertures sont pratiquées dans la cavité abdominale dans laquelle sont insérés les instruments et le laparoscope.

    Régime pendant la maladie

    L'efficacité de toute méthode de traitement dépend de la nutrition du patient. La première étape consiste à minimiser la consommation de sel. Les patients atteints de cette maladie doivent faire l’objet d’une surveillance étroite en ce qui concerne la consommation de liquide. Parce qu'une grande quantité d'eau crée une charge supplémentaire sur le corps, ce qui dans ce cas est absolument contre-indiqué.

    Il est également nécessaire de réduire la consommation d'aliments protéiques, dont les excès dans l'organisme sont convertis en substances toxiques. Le régime prévoit une interdiction complète du chocolat, du café et des fruits de mer. Il faudra oublier pour toujours les mauvaises habitudes telles que le tabagisme et l’abus d’alcool.

    Prévention

    Les mesures préventives incluent le respect des recommandations suivantes:

  • éviter l'hypothermie et les maladies inflammatoires;
  • protéger la région lombaire contre les ecchymoses et les blessures;
  • subir régulièrement des examens médicaux.

    Le traitement tardif de toute maladie entraîne de graves complications. Par conséquent, vous devez être attentif à votre santé et commencer à traiter les maladies le plus tôt possible.

    Transfert vidéo "live cool" sur le kyste:

    Kyste du foie

    Les pays à climat chaud sont en tête du nombre d'agents pathogènes parasitaires (échinocoques, alvéocoques, etc.). Ces microorganismes sont capables de provoquer de nombreuses pathologies dans le corps humain et animal, y compris les kystes du foie. Les tumeurs causées par d'autres causes sont plus caractéristiques des pays économiquement développés avec une industrie activement développée.

    Description de la maladie

    Un kyste hépatique est une croissance bénigne qui se produit dans n’importe quel lobe du foie et consiste en une coquille dense (capsule) remplie de liquide. La couleur du contenu varie du transparent au jaune, avec diverses inclusions (sang, bile, pus) ou sans eux.

    La tumeur peut être présente de manière unique ou multiple (polykystique) et avoir des tailles différentes.

    Risque de maladie

    Les petits kystes atteignant 3 cm de diamètre ne sont pas dangereux, mais nécessitent une surveillance attentive par un spécialiste.

    Les grandes formations peuvent entraîner de graves complications. De plus en plus grandes, elles pressent les tissus d’autres organes, les vaisseaux sanguins et les voies biliaires, perturbant ainsi leur travail.

    Comment acheter

    À ce jour, le mécanisme d'apparition de la pathologie n'est pas complètement compris. On pense que le rôle principal est joué par les facteurs suivants:

    • l'hérédité;
    • maladie inflammatoire du foie;
    • les parasites;
    • blessures et chirurgies;
    • médicaments à long terme;
    • changer les niveaux hormonaux.

    Chez les adultes et les enfants

    Selon les dernières statistiques, le kyste du foie est une pathologie rare qui affecte 0,8 à 1% de la population.

    Les représentantes sont sur la liste plusieurs fois plus souvent que les hommes. Cette tendance est associée à de fréquents changements hormonaux survenant pendant la puberté, pendant la grossesse, l'allaitement et la ménopause. Chez la plupart des patients, la maladie est diagnostiquée entre 40 et 50 ans.

    Les enfants tombent malades encore moins souvent. On pense que la formation de tumeurs se produit pour les mêmes raisons que chez l'adulte et ne présente aucune différence en matière de diagnostic et de traitement.

    Symptômes communs

    Les symptômes apparaissent lorsque le kyste atteint une taille impressionnante, généralement de 6 cm. Une personne peut ressentir:

  • inconfort et douleur dans le côté droit;
  • nausée, vomissement;
  • amertume dans la bouche;
  • perte d'appétit;
  • réduction de poids;
  • clarification des matières fécales et assombrissement de l'urine;
  • couleur jaune de la peau;
  • prurit;
  • détérioration générale du bien-être.

    Les formulaires

    En partant de l'origine, les kystes sont divisés en:

  • Parasite. Causée par des alvéocoques et des échinocoques, des ténias. La période d'incubation, de 2 jours à plusieurs années.
  • Pas parasite. Comprend les gélules formées pendant le développement du fœtus (véritable kyste) à la suite de la formation inadéquate des voies biliaires. Un autre type de pathologie (faux kyste) est formé à la suite de toutes sortes de lésions organiques.

    En fonction du diamètre, on distingue les types de kystes suivants:

  • jusqu'à 1 cm (petit);
  • de 1 à 3 cm (moyenne);
  • 3-10 cm (grand);
  • plus de 10 (grand ou géant).

    Tous les types ci-dessus peuvent être observés en quantités multiples, ce qui pèse de manière significative sur l'évolution de la maladie.

    Si la capsule est déchirée, enflammée et que du pus se forme dessus, un tel kyste est appelé compliqué. Ce type de tumeur nécessite un traitement immédiat en raison du danger de conséquences mortelles!

    Méthodes de diagnostic

    L'évolution asymptomatique prolongée ne permet pas de suspecter la maladie à un stade précoce. Ces tumeurs sont détectées par hasard, lors d'examens de routine ou de suspicion d'autres pathologies.

    L'apparition de symptômes est caractéristique des grandes formations, souvent palpées par un médecin lors de l'examen initial.

    Pour confirmer le diagnostic, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  • Échographie abdominale;
  • IRM et TDM du foie;
  • scintigraphie.

    Plus D'Articles Sur Les Reins