Principal Pyélonéphrite

Pyélonéphrite - traitement moderne

La pyélonéphrite est une maladie infectieuse non spécifique des reins, dans laquelle le système pectoro-pelvien et les tissus interstitiels sont endommagés. Toute personne peut contracter une pyélonéphrite, mais selon les statistiques, les femmes en âge de procréer sont plus susceptibles en raison des caractéristiques anatomiques et fonctionnelles de l'urètre. La pyélonéphrite chez les hommes survient le plus souvent après 50 ans.

La pyélonéphrite peut être aiguë ou chronique. En règle générale, l'inflammation chronique se développe à la suite de la forme aiguë sous-traitée.

Raisons

La maladie se développe à la suite de la pénétration de divers microorganismes dans les reins à partir des parties inférieures du système urinaire. L'urine dans les reins peut être due à une cystite, à une lithiase urinaire, à un écoulement obstrué, à une augmentation de la prostate, à une hypertonie et à d'autres causes organiques ou fonctionnelles. Dans certains cas, le transfert de bactéries peut se produire avec le flux sanguin provenant de la source d'infection.

La pyélonéphrite chez les femmes est souvent causée par une vie sexuelle active et une grossesse. Étant donné que l'urètre dans le corps de la femme est plus court et plus large et qu'il y a infection de la vessie, les bactéries pénètrent plus facilement dans les reins par le haut.

Les agents responsables peuvent être des bactéries à Gram négatif, des entérocoques, des staphylocoques. Mais le plus souvent, le coupable devient E. coli (E. Coli).

Les symptômes

La pyélonéphrite aiguë présente un tableau clinique distinct. Les caractéristiques sont:

  • Fièvre, frissons, transpiration accrue. La température corporelle peut atteindre 39-40 oC.
  • Intoxication du corps, qui se traduit par des maux de tête, une faiblesse générale, parfois des nausées et des vomissements.
  • Douleurs douloureuses, tiraillantes, d'intensité variable dans la région lombaire. Avec les lésions bilatérales, la douleur peut être un zona.
  • Mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées de gêne ou de douleur. L'urine est généralement trouble avec une teinte rougeâtre.

La pyélonéphrite chronique survient très souvent sans symptômes évidents et est détectée en fonction des résultats de l'analyse d'urine. La maladie sous cette forme se développe par vagues avec aggravations et rémissions.

Les symptômes de la pyélonéphrite chronique se manifestent dans les manifestations suivantes:

  • Douleur sourde et douloureuse dans la colonne lombaire, aggravée par l'humidité et le froid.
  • Fatigue, parfois faiblesse.
  • Saut de pression artérielle (noté chez près de 50% des patients)
  • Rezi ou même douleur aiguë en urinant.
  • La température corporelle sous-fébrile est parfois notée.

Il est à noter que les signes de pyélonéphrite dépendent également du degré de progression de la maladie. Si vous ne vous approchez pas sérieusement du traitement de cette maladie, l'inflammation des reins peut prendre une forme compliquée (cicatrisation des reins, insuffisance rénale aiguë, sepsie, etc.).

Diagnostics

Les méthodes de diagnostic les plus importantes sont les tests de laboratoire. À cette fin, une analyse générale de l'urine, du sang, de la biochimie ainsi que de l'urine de bakposev permet d'identifier l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques. La présence d'une inflammation est indiquée par un nombre accru de leucocytes, une augmentation de la RSE. En analyse biochimique, une teneur élevée en créatinine et en urée est observée. En outre effectué des études instrumentales: échographie, urographie et autres méthodes.

Traitement

Le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes et les hommes repose sur le même principe. Indépendamment de la forme de la maladie, le traitement conservateur commence par un traitement antibactérien. Les antibiotiques sont sélectionnés par l'urologue en tenant compte de la sensibilité de l'agent pathogène. Les médicaments les plus couramment utilisés sont à large spectre.

En l’absence de complications, les antibiotiques aident à soulager rapidement les symptômes du processus inflammatoire et à supprimer l’activité des bactéries pathogènes. Cependant, si le facteur provoquant n'est pas éliminé, après l'annulation des antibiotiques, une rechute et une nouvelle aggravation peuvent survenir. À cet égard, les bactéries peuvent acquérir une résistance aux antibiotiques utilisés et il sera difficile de poursuivre le traitement avec les mêmes médicaments.

Ceinture "Fizomed" - une méthode révolutionnaire de traitement de la pyélonéphrite

Il convient de noter que la pyélonéphrite est une maladie qui nécessite une approche intégrée. Si les antibiotiques avec pyélonéphrite aiguë produisent l'effet thérapeutique souhaité, ils sont inefficaces dans les processus chroniques. Comme le montre la pratique, les patients atteints de forme chronique nécessitent un traitement systématique d'une durée d'au moins un an. Après avoir atteint une rémission, les patients doivent suivre de courts traitements antibiotiques. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

À cet égard, à la fin des années 90, des physiciens russes ont mis au point un remède unique pour le traitement de la pyélonéphrite chronique: la ceinture de paraffine de Fizomed. Un remède non invasif a passé de nombreux essais cliniques et fait ses preuves dans le traitement des maladies rénales, y compris la pyélonéphrite chronique.

Le mécanisme d'action d'un agent thérapeutique est le suivant: la ceinture exerce un effet thérapeutique sur les processus inflammatoires des reins à l'aide de doublures contenant de la paraffine, composant principal de la ceinture de Fizomed. Les inserts médicaux affectent la colonne lombaire, stimulant ainsi les processus de régénération dans les tissus des reins. Sous l'action de la ceinture, le travail des cellules est activé, la microcirculation du sang s'améliore, la récupération et l'amélioration du trophisme et des processus métaboliques dans les tissus ont lieu. Ainsi, la ceinture inverse le processus pathologique, soulage les poches, la stagnation et restaure les zones endommagées du parenchyme.

La ceinture Fizomed est un outil innovant qui aide à éliminer la pathologie et à restaurer la capacité fonctionnelle des reins. Son utilisation réduit la nécessité d'utiliser des médicaments et des méthodes invasives. Il commence à avoir un effet thérapeutique dès les premières semaines d'utilisation, en prévenant les rechutes et le développement de complications. En même temps que ses reins, il traite la principale maladie provoquante. Comme mentionné ci-dessus, il peut s'agir d'une lithiase urinaire, d'une cystite et d'autres facteurs indésirables S'ils sont associés à un traitement médicamenteux, les effets thérapeutiques se produisent le plus rapidement possible et de manière plus efficace.

En parlant de la ceinture Fizomed, il faut souligner ses principaux avantages:

  • traite l'insuffisance rénale chronique sans recourir à des médicaments ni à une intervention chirurgicale;
  • un effet thérapeutique prononcé est noté sur les deux reins en même temps;
  • Il est bien toléré, compatible avec les médicaments et autres méthodes.
  • diffère en termes de sécurité, n'a pas de contre-indications et d'effets secondaires (il n'y a pas d'influence thermique, impulsions électriques ou magnétiques);
  • simple et facile à utiliser.

La pyélonéphrite chez les enfants peut également être traitée à l'aide de ce remède unique, car non seulement les adultes, mais aussi les enfants et les adolescents peuvent l'utiliser. La pratique montre que chez les enfants, le processus de traitement est plus intense. Cependant, il convient de noter que le temps de traitement de chaque patient est individuel et que, pour que le traitement soit efficace, la ceinture doit être portée de manière continue pendant au moins 3 mois. Et encore mieux de le porter pendant deux ans à compter du traitement, selon les développeurs.

La ceinture Fizomed ne doit être appliquée qu'après des mesures de diagnostic et sous la supervision d'un urologue. Il est régulièrement nécessaire de passer des tests de contrôle de l'urine et du sang afin d'évaluer les modifications dynamiques. Si votre médecin insiste sur l’utilisation d’agents antibactériens, ne les abandonnez pas. Au début du traitement, le traitement antibactérien est pleinement justifié. Avec une approche intégrée, la ceinture permet de réduire la posologie et la durée du traitement.

Méthodes de traitement de la pyélonéphrite

La pyélonéphrite est une maladie infectieuse grave pouvant être causée par divers microorganismes pathogènes. L'identification d'un agent pathogène spécifique et la sélection d'un traitement antibactérien constituent la principale méthode de traitement de cette pathologie. La cause du développement de la maladie devient souvent une violation du passage de l'urine, une néphrolithiase et d'autres anomalies du système urinaire.

À cet égard, le traitement de la pyélonéphrite devrait également inclure nécessairement des mesures visant à éliminer le facteur étiologique afin d'éviter toute récurrence ultérieure de processus inflammatoires dans les reins. Les méthodes thérapeutiques appliquées sont sélectionnées en tenant compte de la gravité de la maladie, de la nature de l'évolution, de la présence de complications, ainsi que des particularités de l'état de santé du patient. En cas de forme aiguë de pyélonéphrite ou d'exacerbations de la forme chronique, le traitement doit être réalisé sous le contrôle strict de spécialistes.

Traitement de pyélonéphrite aiguë

La pyélonéphrite aiguë est une inflammation séreuse ou purulente avec une lésion primaire du tissu interstitiel rénal. Dans la plupart des cas, la maladie ne se développe que dans un seul rein. L'évolution aiguë de la maladie se caractérise par l'apparition soudaine de symptômes graves tels que frissons, fièvre, fièvre, faiblesse, etc. Afin d'éviter les conséquences, le traitement de la pyélonéphrite doit commencer immédiatement et inclure un ensemble de mesures, notamment des antibiotiques et autres médicaments, un régime alimentaire et le repos au lit. Si nécessaire, une intervention chirurgicale est également appliquée pour éliminer la cause de la maladie.

Traitement médicamenteux

Comment traiter la pyélonéphrite et quels médicaments prendre? Le traitement de la pyélonéphrite aiguë est recommandé à l'hôpital. Dans les premiers jours, le repos au lit strict et la chaleur sont indiqués. La sélection du traitement médicamenteux est effectuée sur la base des données de culture bactériologique d'urine, de la présence ou de l'absence d'obstruction des voies urinaires, de l'état fonctionnel des reins et de la gravité de l'inflammation. Si un patient subit une violation du flux normal d'urine, des mesures sont tout d'abord prises pour le rétablir.

  • les pénicillines;
  • les sulfonamides;
  • les céphalosporines;
  • les fluoroquinolones;
  • les dérivés de l'acide de pimemidovoy;
  • les dérivés de l'acide nalidixique;
  • nitrofuans.

Les principales exigences relatives aux antibiotiques pour le traitement de la pyélonéphrite sont les suivantes:

  • forte activité bactéricide;
  • néphrotoxicité minimale;
  • le degré maximum d'élimination de l'urine.

Le critère d'efficacité des traitements antibiotiques est la réduction des symptômes, l'intoxication, l'amélioration des reins et l'état général du patient 2-3 jours après le début du traitement. À la fin des antibiotiques, une analyse urinaire générale et bactériologique répétée est effectuée pour contrôler l'efficacité du traitement prescrit. De plus, des méthodes de recherche instrumentales peuvent être utilisées pour évaluer l'état du système urinaire: urographie excrétrice, échographie, cytoscopie, etc.

Important: si des symptômes d’inflammation aiguë des reins apparaissent, le patient doit uriner pour un examen bactériologique. La détection de microorganismes pathogènes et la détermination de leur sensibilité aux antibiotiques permettront de choisir le bon traitement.

Si la pyélonéphrite est une maladie des reins ou d'autres organes du système urinaire, le traitement de la maladie sous-jacente est obligatoire.

Régime alimentaire

Une nutrition adéquate dans le traitement de la pyélonéphrite aiguë aide le corps à faire face à l'infection et réduit le fardeau des reins. De plus, il est recommandé de boire beaucoup d'eau. Le jus de canneberge et de myrtille ou la décoction de dogrose sont particulièrement utiles. Ils ont des effets anti-inflammatoires et diurétiques. Les jus de légumes ou de fruits fraîchement pressés sont une source précieuse de vitamines supplémentaires dont le corps a besoin pendant la maladie. Il est permis de boire de l'eau minérale, des compotes, des thés verts et des tisanes.

Pour la pyélonéphrite aiguë, vous devez respecter les règles de nutrition suivantes:

  • exclure complètement les marinades, les conserves, les épices, les viandes fumées;
  • limiter la consommation de pâtisseries et de sucreries;
  • exclure l’alcool, l’eau gazeuse, le thé noir fort et le café;
  • ne pas manger de plats frits, gras, épicés ou poivrés contenant du poivre, du raifort, de l'ail;
  • exclure les aliments difficiles à digérer (champignons, légumineuses, etc.);
  • augmenter le nombre de produits à action diurétique (melons, pastèques, pommes, courgettes, etc.).

Les fruits et les légumes doivent constituer la base du régime alimentaire au début. Après avoir éliminé l'inflammation aiguë, vous pouvez ajouter de la viande bouillie maigre et des produits laitiers.

Conseil: Si l'inflammation rénale s'accompagne d'une augmentation de la pression, il est recommandé de limiter considérablement ou d'éliminer complètement la consommation de sel.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la pyélonéphrite est effectué en cas d'atteinte rénale purulente grave caractérisée par la formation de globules et d'apôtres, dans le cas de l'inefficacité du traitement antibactérien et d'autres méthodes conservatrices. L’intervention chirurgicale a pour but d’arrêter la progression du processus inflammatoire, d’empêcher sa propagation vers un rein sain, d’éliminer les obstacles à un écoulement normal de l’urine en cas d’obstruction. Dans ce cas, l'organe est décapsulé, drainage et ouverture des abcès. Avec une lésion complète de l'organe (stade purulent-destructeur), une opération est effectuée pour enlever le rein.

Traitement de pyélonéphrite chronique

La pyélonéphrite aiguë devient chronique chez environ 20% des patients. Son évolution est caractérisée par une modification des périodes de rémission et des exacerbations. Dans les exacerbations, les mêmes méthodes thérapeutiques sont utilisées que dans l'inflammation aiguë des reins. Au cours de la rémission, le traitement de la pyélonéphrite chronique est effectué à domicile sous contrôle médical régulier. À ce stade, il est nécessaire de suivre un régime, de boire une tisane et, si possible, de se réadapter dans un sanatorium spécialisé. Une fois tous les trois mois, ces patients doivent consulter un médecin, se soumettre à un examen et être testés.

Pour la prévention des exacerbations recommandées:

  • éviter l'hypothermie;
  • respecter le bon régime d'alcool;
  • prendre des mesures pour prévenir les rhumes et les maladies infectieuses;
  • renforcer le système immunitaire;
  • suivre un régime;
  • vidange régulière de la vessie (toutes les 3-4 heures);
  • prendre des traitements antibactériens prophylactiquement courts (en consultation avec le médecin);
  • suivez les règles d'hygiène intime.

Conseil: Si des symptômes d'exacerbation de pyélonéphrite chronique se manifestent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Méthodes traditionnelles de traitement

En cas de pyélonéphrite, le traitement avec des remèdes populaires peut être utilisé comme méthode de traitement supplémentaire pour les exacerbations et pendant la rémission. À cette fin, des herbes médicinales à action anti-inflammatoire, bactéricide, antiseptique et diurétique sous forme de décoctions ou de perfusions sont utilisées individuellement ou dans le cadre d'honoraires. L'utilisation combinée des méthodes traditionnelles et traditionnelles de traitement de la pyélonéphrite contribue à accélérer le rétablissement du patient lors de l'exacerbation de la maladie. Parmi ceux utilisés à des fins médicinales dans l'inflammation des reins de remèdes populaires sont les plus efficaces:

  • le jus des feuilles d'un oiseau montagnard;
  • huile de propolis;
  • décoction d'un mélange de feuilles de busserole, de marécage à la graine de lin, de thé de rein, de racine de réglisse, de bourgeons de bouleau;
  • décoction d'avoine dans le lait ou l'eau;
  • infusion de feuilles de myrtille, de fleurs de bleuet bleu, de feuilles de bouleau;
  • décoction d'écorce de tremble, de busserole, de feuilles de sureau de Sibérie.

Important: Avant de commencer à utiliser des remèdes populaires pour le traitement de la pyélonéphrite, il est nécessaire de consulter un médecin, car certaines plantes peuvent avoir des contre-indications.

Comment traiter la pyélonéphrite

Est-il possible de guérir la pyélonéphrite à domicile et que faut-il prendre pour se rétablir? Les réponses à ces questions et à bien d’autres concernent des personnes souffrant d’inflammation des reins. Selon les experts, l’auto-traitement de la pyélonéphrite au stade initial peut être très efficace, mais il faut faire très attention. Après avoir lu cet article, vous recevrez des informations générales sur les méthodes de traitement de la maladie et découvrirez dans quels cas un traitement médical urgent peut être nécessaire.

Les causes de la maladie

L'étiologie est la première chose à laquelle vous devez prêter attention. La pyélonéphrite se développe lorsqu'une infection mixte ou des micro-organismes (tels que E. coli, toutes sortes de cocci, etc.) provoquant des agents pathogènes pénètrent dans le sang humain. Avant d’apprendre à guérir la pyélonéphrite, consultez la liste des facteurs associés à l’infection:

  • états chroniques de surmenage / faiblesse / stress;
  • immunité réduite;
  • manque de vitamines;
  • passage d'urine;
  • urolithiase;
  • gonflement des reins;
  • rétrécissement des uretères.

Comment traiter la pyélonéphrite chez l'adulte

Il est connu que le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes et les hommes matures est un ensemble complexe de mesures médicamenteuses visant à normaliser l’état des reins. Le programme de lutte contre la maladie comprend l'utilisation de médicaments et de procédures visant à éliminer les foyers d'inflammation. Les caractéristiques du traitement du rein dépendent de l'âge de la personne, de son état de santé général et de la forme actuelle de la maladie.

Thérapie de régime

La première chose à prendre en compte est le régime alimentaire, car le corps reçoit tous les nutriments avec la nourriture. Lors du choix d'un régime, il faut tenir compte de la nature de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient. Si nous parlons de pyélonéphrite aiguë, les produits suivants doivent être exclus du régime alimentaire:

  • en-cas, conserves, viandes fumées, cornichons;
  • épices / assaisonnements chauds;
  • café
  • bouillon de graisse;
  • les légumineuses;
  • gâteaux / crèmes;
  • les champignons;
  • eau gazéifiée;
  • boissons alcoolisées.

Les produits naturellement inoffensifs sont recommandés pour manger, normaliser l’équilibre des substances dans le corps et reconstituer les défenses internes:

  • produits laitiers;
  • fruits riches en potassium (abricots secs, abricots secs, raisins secs);
  • pain blanc (sans sel);
  • beurre (avec modération);
  • légumes bouillis et râpés;
  • des bouillies;
  • sucre

Pour réduire le niveau d'intoxication, il est recommandé de boire:

  • décoctions à base de plantes;
  • boissons aux fruits / boissons aux fruits / gelée / jus de fruits;
  • thés (vert, noir faible);
  • eau gazeuse minérale sans gaz.

Lors du traitement de la pyélonéphrite chronique, la liste des produits à exclure reste inchangée. La base du régime comprend les produits suivants:

  • variétés maigres de poisson / viande / volaille (viande hachée ou viande bouillie);
  • soupes végétariennes et au lait (fruits / légumes);
  • produits laitiers et produits laitiers;
  • produits à base de farine;
  • œufs de poule;
  • pâtes alimentaires (bien bouillies);
  • les céréales;
  • puddings;
  • légumes crus / cuits (sauf radis, chou-fleur, ail et oignon);
  • fruits et baies de toutes sortes;
  • melons et courges;
  • confiture, miel, sucre et autres friandises inoffensives.

Les nuances du régime de pyélonéphrite (maladie du rein) doivent être coordonnées avec votre médecin, sinon des troubles digestifs peuvent survenir. Les produits recommandés pour l'exclusion du régime devront être oubliés jusqu'à la guérison complète des reins, sans quoi l'efficacité des mesures thérapeutiques diminuera considérablement. Plus tôt le patient fournira un équilibre de substances dans le corps, moins il y aura de pyélonéphrite.

Traitement médicamenteux

Le traitement de la forme aiguë de pyélonéphrite avec des médicaments vise à éliminer rapidement les foyers d’inflammation dans les reins et à prévenir le renforcement de la maladie. La durée moyenne du cours est de 12 à 16 jours. Le complexe général des mesures thérapeutiques repose sur les principes suivants:

  • l'élimination des facteurs qui stimulent l'infection dans les reins;
  • antibiothérapie après échantillonnage pour l'ensemencement;
  • renforcer le système immunitaire pour prévenir les récidives dans le futur;
  • traitement pathogène / symptomatique.

Des antispasmodiques sont prescrits (Drotavérine, No-Spa, Spasmalgon) pour soulager l’état du patient présentant un diagnostic de pyélonéphrite aiguë. Au cours du traitement direct de l'inflammation rénale, des spécialistes effectuent une série de tests de laboratoire et prescrivent un traitement complexe avec des médicaments de plusieurs groupes pharmacologiques:

  1. Antibiotiques: Cefalexin, Cefaclor, Amikacin, Gentamicin. Médicaments antibactériens à la fois très efficaces, mais peu toxiques, destinés au traitement des formes aiguës de pyélonéphrite. Selon la forme de libération, ils sont appliqués par voie orale et intraveineuse.
  2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): nimésulide, Voltaren, Movalis. La pyélonéphrite aiguë est souvent accompagnée de fièvre. Les comprimés NIP sont prescrits pour réduire la température corporelle et bloquer les processus inflammatoires dans les reins pendant le traitement de cette maladie.
  3. Probiotiques: Ecoflor, Trilakt, Bifidum BAG. Ces médicaments sont prescrits pour restaurer la microflore intestinale affectée par le traitement de la pyélonéphrite aiguë par des antibiotiques. Les probiotiques contiennent des micro-organismes bénéfiques qui réduisent le niveau d'intoxication et éliminent les toxines.
  4. Anticoagulable: «Dipyridamol», «Héparine», «Troxevasin». Les médicaments de cette catégorie normalisent le flux sanguin dans les reins, ce qui augmente considérablement l'efficacité du traitement.

Le traitement de la pyélonéphrite chronique nécessite une approche méthodique longue. Après l'examen, les médecins prescrivent un traitement à long terme avec des médicaments appartenant aux groupes pharmacologiques suivants:

  1. Pénicillines: carbénicilline, azocilline, amoxicilline. Ils sont prescrits pour le traitement des formes chroniques de pyélonéphrite (maladie du rein) avec un minimum de non-toxicité.
  2. Fluoroquinols: "Ofloxacine", "Ciprofloxacine", "Lévoflonsacine". Nommé sous la forme d'injections. L'effet antibactérien puissant de ces médicaments augmente considérablement l'efficacité de la lutte contre la pyélonéphrite (maladie rénale).
  3. Céphalosporines 2, 3 générations: Cefaclor, Cefalexin. Des médicaments peu toxiques pour combattre les processus inflammatoires. Les ingrédients actifs de ces céphalosporines détruisent les parois cellulaires des bactéries responsables de la pyélonéphrite (maladie du rein) et les tuent, rétablissant ainsi le fonctionnement normal du système canaliculaire.
  4. Nitrofuranes: "Furagin", "Furazolidone", "Furadonin". Efficace contre la pyélonéphrite chronique, cependant, en raison du degré élevé de toxicité, ils sont prescrits dans les cas les plus extrêmes d'insuffisance rénale.
  5. Oxyquinolines: "Nitroxoline", "5-Nok". Les préparations de cette catégorie sont bien tolérées par l'organisme, mais leur efficacité dans le traitement de la forme chronique de pyélonéphrite (maladie rénale) s'est nettement détériorée en raison d'une diminution de la sensibilité des microorganismes de bactéries.

Intervention chirurgicale

Le traitement chirurgical de la pyélonéphrite est prescrit dans les cas les plus extrêmes, lorsque les processus inflammatoires affectant les tissus internes des reins ne répondent pas aux antibiotiques et aux préparations NIP. L'intervention chirurgicale est réalisée dans le but de prévenir la néphrosclérose et la pyonephrose. Les phases initiales de la pyélonéphrite entraînent un rétrécissement unilatéral du rein.

Pour prévenir l'inflammation ultérieure des organes urinaires, une néphrectomie est prescrite - une opération d'élimination des reins (sous anesthésie générale, le patient ouvre l'espace rétropéritonéal et l'organe touché est coupé). Dans de rares cas, lorsque l'on observe la destruction d'une des moitiés d'un double rein, les chirurgiens ont recours à la résection. Cette opération implique l’élimination d’une partie du tissu rénal affectée par des processus inflammatoires purulents.

Remèdes populaires pour traitement à domicile

Les méthodes traditionnelles de traitement de la pyélonéphrite (maladie du rein) supposent l’utilisation de médicaments dans un hôpital, mais il n’ya vraiment aucun moyen de se passer des médecins. Les connaisseurs de recettes à la maison affirment: il est tout à fait possible de traiter efficacement la pyélonéphrite avec des remèdes populaires à la maison. Ecrivez quelques recettes de grand-mère pour que vous puissiez être prêt s'il y a une menace d'inflammation du rein:

  1. Propolis au beurre. Faites fondre 60 à 70 grammes de beurre, ajoutez 15 grammes de propolis et mélangez. Utilisez la suspension résultante 5-7 grammes à des intervalles de 7-8 heures.
  2. Gelée d'avoine. Excellent remède pour le traitement des formes aiguës et chroniques de pyélonéphrite (maladie du rein). Cuire 170 grammes d'avoine dans un litre de lait. Il faut faire bouillir longtemps, jusqu'à ce que la moitié du liquide s'évapore. Refroidissez la gelée obtenue et buvez-la à intervalles de 5-6 heures. Après 2-3 semaines, la maladie rénale va reculer.
  3. Vinaigrette au sel. Versez 230 grammes de sel sur une grande serviette épaisse et faites-la tremper dans de l'eau. Avant de vous coucher, attachez-vous autour de la taille et allez vous coucher. En effectuant cette procédure chaque nuit, vous pouvez soulager l’exacerbation de la pyélonéphrite (maladie du rein) en moins de deux semaines.

Phytothérapie

Améliorer l'efficacité du traitement médicamenteux de l'inflammation des reins aidera les tisanes naturelles. Les composants naturels aident à normaliser l'équilibre des substances et nettoient le corps des toxines. La médecine officielle reconnaît la plupart des traitements à base de plantes existants. Les bouillons folkloriques offrent une gamme d’effets bénéfiques:

  • uroseptique;
  • diurétique;
  • désintoxication;
  • tonique.

Ci-dessous sont décrites quelques recettes phytothérapeutiques qui ont démontré à maintes reprises leur efficacité dans le traitement de la pyélonéphrite infectieuse aiguë (maladie du rein):

  1. Reine des prés, Yarrow et Budra. Dans un grand récipient en métal, mélangez ces herbes dans un rapport égal, ajoutez une petite quantité d'agrimony, d'immortelle, de céleri et d'althea. Remplissez avec un litre d'eau bouillante et laissez infuser pendant 1,5 à 2 heures. Pour un traitement efficace de la forme aiguë de pyélonéphrite (maladie du rein), buvez une décoction à intervalles de 12 heures, entre 30 et 40 ml.
  2. Chypre, camomille, bouleau. Incroyablement efficace pour le traitement de la pyélonéphrite chronique (maladie du rein). Mélangez les ingrédients en quantités égales et versez trois tasses d'eau bouillante. Le schéma d'application est extrêmement simple: boire 50-60 ml de bouillon toutes les 8 heures et après 2-3 semaines d'insuffisance rénale reculer pour toujours.

Caractéristiques du traitement de la maladie

La tâche principale du médecin qui prescrit des médicaments pour le traitement de la pyélonéphrite aiguë / chronique consiste à évaluer correctement la situation et à prendre en compte toutes les nuances. La plupart des gens qui vont dans des hôpitaux avec une inflammation du rein, le traitement est prescrit selon le schéma standard, cependant, il existe certaines catégories de personnes pour lesquelles des mesures thérapeutiques sont choisies en fonction de facteurs supplémentaires.

Chez les enfants

Le corps d'un enfant, par définition, ne peut normalement pas absorber de médicaments puissants. Les médecins choisissent donc avec soin les antibiotiques à traiter pour ne pas endommager les organes du tractus gastro-intestinal. À l'âge de 12 ans, il n'est pas recommandé de s'impliquer dans les remèdes populaires, il est préférable de contacter immédiatement les experts. Les décoctions et les teintures domestiques ne sont pas contre-indiquées, mais si elles ne permettent pas de guérir la pyélonéphrite (maladie du rein) dans les 2-3 jours, il n’est pas possible de différer la demande d’aide médicale.

Chez les femmes enceintes

Les médicaments antibactériens puissants utilisés dans le traitement de la pyélonéphrite aiguë pendant la grossesse ne sont utilisés qu’après un examen approfondi et uniquement selon les directives du médecin traitant. Toute initiative dans de telles situations devrait être exclue. Le corps épuisé d'une femme enceinte peut ne pas répondre adéquatement aux médicaments, elle doit donc toujours être sous la supervision de spécialistes.

La pyélonéphrite chronique peut-elle être complètement guérie?

Le traitement de la pyélonéphrite chronique vise à bloquer les processus inflammatoires et à normaliser le travail du rein. Avec un résultat positif, tous les symptômes disparaissent, l’état de la santé humaine revient à la normale, mais la maladie elle-même demeure. Sous l'influence de facteurs externes / internes négatifs, que ce soit une diminution de l'immunité, une hypothermie, un stress ou autre chose, la maladie se manifestera à nouveau et un nouveau traitement sera alors nécessaire.

Vidéo sur les symptômes et le traitement de la pyélonéphrite aiguë

La vidéo ci-dessous contient des recommandations d'experts sur la façon de se comporter lorsque vous soupçonnez une inflammation du rein. Après avoir visionné cette vidéo, vous recevrez une mine d'informations précieuses sur l'identification et le traitement de la pyélonéphrite aiguë. Mettez les informations reçues en service afin qu’une maladie infectieuse dangereuse ne vous conduise pas au lit d’hôpital!

Examen des résultats du traitement

Igor, 34 ans: j'ai appris ce qu'est la pyélonéphrite après avoir été diagnostiquée par des médecins. Ils ont dit que l'inflammation rénale a commencé en raison de l'hypothermie. La semaine a été traitée avec des antibiotiques, qui ont été prescrits à l'hôpital. La condition ne s'est pas améliorée. Belle-mère a conseillé la décoction de camomille et de bouleau. Ma femme a tout préparé, comme ils l'ont dit, j'ai commencé à boire. Trois jours plus tard, je suis allé à l’enquête et découvert que la situation s’était nettement améliorée.

Valentina, 49 ans: Les médecins ont diagnostiqué chez son petit-fils une forme aiguë de pyélonéphrite. Ils ont assigné un tas de leurs médicaments, mais j'ai décidé de ne pas me dépêcher avec eux. A commencé à faire des vinaigrettes avec du sel et à donner à Maksik un verre avec de l'avoine. Mettez-le sur une alimentation saine afin que le corps se batte mieux. Au bout de 4 jours, le médecin du district a déclaré que la pyélonéphrite avait presque reculé. Et aucune préparation pharmaceutique n'est nécessaire!

Olga, 34 ans: Le mois dernier, il a guéri avec grande difficulté la cystite. Lors d'un examen, il y a deux semaines, ils ont déclaré avoir une pyélonéphrite (maladie du rein) aiguë. J'étais énervé, mais j'ai décidé d'être plus intelligent cette fois-ci. J'ai pris trois week-ends au travail, cuisiné une bouillie de propolis, fait une décoction de millefeuille. Traité activement et à la fin de la semaine était absolument en bonne santé!

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Traitement des remèdes populaires de pyélonéphrite rénale

L'inflammation des reins se développe pour diverses raisons, mais si l'infection est à la base de la maladie, on parle alors de pyélonéphrite. Les principales méthodes de diagnostic et les remèdes médicaux permettant de se débarrasser de la maladie avaient été démantelés dans l'article précédent, et nous allons à présent considérer le traitement de l'inflammation rénale à l'aide de méthodes traditionnelles.

Comme le montrent les statistiques cliniques, un nombre croissant de personnes s’adresse aux guérisseurs qui recommandent des herbes sans danger pour la santé.

Bien que la sécurité soit un concept relatif, il est nécessaire d’utiliser le savoir-faire de la plante correctement, mais contrairement à la médecine officielle, les extraits de plantes produisent rarement des effets secondaires.

Symptômes de la maladie

En particulier, les cellules protectrices, les lymphocytes et les leucocytes, perdent leur activité normale, car les conditions qui leur sont favorables sont de 37 ° C. En outre, il existe un risque de destruction des composés protéiques, entraînant des conséquences graves ne pouvant être évitées.

Mais les médecins ne limitent pas les symptômes d'une seule température. Une pyélonéphrite aiguë et chronique accompagne le syndrome douloureux, bien que l'intensité de ce symptôme soit différente. De plus, les patients ont des problèmes urinaires qui entraînent une faible excrétion de liquide et l'apparition d'un œdème sur le visage et les extrémités.

La maladie affecte le système digestif sous forme de nausées, de vomissements et de selles bouleversées. Et pas étonnant! Après tout, le corps envoie toutes les forces nécessaires pour rétablir l’état normal et éliminer l’infection des reins, ce qui entraîne des défaillances dans d’autres parties du corps.

Herbes médicinales

Le processus inflammatoire dans les reins provoque diverses souches de micro-organismes, pour lesquels les médecins prescrivent des antibiotiques pour la forme aiguë de la maladie.

Cette approche est due à la nécessité de porter un coup décisif aux microbes, mais un traitement de réadaptation est nécessaire pour chaque patient dans les mois à venir.

Il est naturel que les décoctions et les teintures aident à se débarrasser pleinement de la maladie, car personne ne peut résister aux antibiotiques habituels. Une très bonne alternative peut donc être le traitement de la pyélonéphrite rénale avec des remèdes populaires et des herbes. En outre, certaines plantes sont prescrites pour le dépistage précoce de la pyélonéphrite.

Recettes simples de la médecine traditionnelle

Nous vous donnons des remèdes populaires et des recettes qui aideront de manière significative à améliorer la condition dans le traitement de la pyélonéphrite rénale. Les remèdes estimés sont naturels, abordables et ne causent pas de dépendance, comme les médicaments.

Airelles

Toutefois, les personnes souffrant d'hypotension artérielle basse (moins de 100 à 70) devraient s'abstenir de prendre ce médicament en raison de son effet vasodilatateur.

  1. Feuilles séchées et broyées de airelles.
  2. 1 cuillère à soupe matières premières verser 1 cuillère à soupe. eau bouillante.
  3. Insister pendant deux heures et filtrer.
  4. Buvez avant de manger 2 cuillères à soupe.
  5. La durée du traitement est de 3 semaines.
  6. Après une pause d'une semaine, la thérapie est reprise.

En outre, des baies utiles et de baies d’airelles, qui peuvent être mangées crues et cuites à partir de leur compote ou de kissel. L'ajout de miel rend le médicament non seulement utile, mais aussi très savoureux.

Cassis et ortie

Les feuilles séchées de cassis et d'ortie sont idéales pour une utilisation régulière au lieu de thé noir.

Les herbes médicinales pour l'inflammation des reins peuvent être utilisées toute l'année, mais il est préférable de les récolter à l'automne, car à ce moment-là, les plantes gagnent en force et produisent le maximum d'effet cicatrisant.

  1. Dans la bouilloire, mettez 2 brins de groseille et 5 brins d'ortie.
  2. Versez 1 litre d'eau.
  3. Faire bouillir pendant 15 minutes.
  4. Buvez trois fois par jour au lieu de thé.
  5. Après 2-3 semaines, vous devez faire une pause de 7 jours.

Busserole

Chez les gens, cette herbe est aussi appelée oreilles d’ours en raison de la forme intéressante des feuilles. La busserole élimine parfaitement l'inflammation et augmente l'excrétion de l'urine, ce qui permet d'appliquer la plante contre la pyélonéphrite (uniquement pendant la grossesse).

  1. 1 cuillère à café les herbes versent 2 c. de l'eau
  2. Faire bouillir à feu doux jusqu'à ce que le volume d'eau diminue trois fois.
  3. Le bouillon qui en résulte se boit tiède après un repas.
  4. Le médicament doit être divisé en de telles doses pour durer trois doses.
  5. La durée du traitement est d'un mois.

Soie de maïs

Les guérisseurs ont longtemps utilisé les stigmates du maïs - des poils de maïs mûrs - en tant que diurétique sous pression élevée.

En outre, la plante a un effet antispasmodique, qui élimine la douleur causée par le processus inflammatoire dans les reins et dans d’autres parties du corps.

  1. Sécher et broyer la plante.
  2. Versez 1 cuillerée à soupe de poils avec 1 tasse d'eau bouillante.
  3. Cuire 20 minutes.
  4. Insister 40 minutes.
  5. Prendre 2 cuillères à soupe. décoction toutes les 3 heures.

Millefeuille

La pyélonéphrite peut être causée par une inflammation de la vessie (cystite). L'action de la millefeuille a pour but d'éliminer l'hyperplasie et la liaison du sang, ce qui permet de normaliser le fonctionnement des organes du système excréteur.

Mais il convient de rappeler que cette plante est également contre-indiquée en présence de thrombophlébite chez un patient.

  1. 2 c. À thé feuilles versées 1 c. eau bouillante.
  2. Insister 1 heure.
  3. Filtrer et boire un peu tout au long de la journée.

Bleuet

Adorée par de nombreuses fleurs sauvages, non seulement elle plaît à l’œil, mais elle est également utilisée pour soulager l’enflure et l’inflammation des reins. En outre, le bleuet a un effet antimicrobien très important dans le traitement de la pyélonéphrite.

Cependant, il est interdit d’utiliser cette plante chez les femmes enceintes et atteintes d’un trouble tel que des saignements utérins.

  1. 1 cuillère à dessert de pétales de bleuet secs est placée dans un thermos.
  2. Verser 1 cuillère à soupe. eau bouillante.
  3. Insister 1 heure, puis filtrer à travers une étamine.
  4. Consommez 50 g pendant une demi-heure avant les repas.

Quels fruits, légumes et fruits peuvent aider à la pyélonéphrite?

Peu de gens se rendent compte que l'utilisation quotidienne d'aliments avec une préparation spéciale aidera à nettoyer les reins et à en éliminer l'inflammation. Mais avec la pyélonéphrite, les méthodes traditionnelles de traitement de ce type sont les plus simples, les plus sûres et les plus économiques.

En plus des baies susmentionnées de airelles et de canneberges, les médecins recommandent l'utilisation des plantes suivantes:

Les bienfaits du jus de carotte

Si presque tout le monde connaît l'effet diurétique de la pastèque, les infusions d'autres fruits sont très rarement utilisées. Et en vain! Par exemple, les carottes râpées et versées avec de l'eau bouillante libèrent du jus de cicatrisation pour la nuit, ce qui permet de faire face à des troubles de la fonction rénale. Il est nécessaire de boire un tel verre trois fois par jour dans un verre, mais veillez à le réchauffer légèrement.

Jus de pommes de terre de guérison

En outre, lavez les reins et aidez le jus de pommes de terre, pour la collecte duquel les tubercules sont broyés sur une râpe fine. Il est conseillé de boire du liquide au début du traitement, de prendre 1 cuillère à soupe et d'augmenter progressivement la dose à un demi-verre. Le jus de pomme de terre guérit non seulement avec la pyélonéphrite, mais contribue également à la guérison des ulcères gastriques et duodénaux, réduisant ainsi la pression et éliminant la constipation.

Pulpe et jus de citrouille

En tant que diurétique, la citrouille a fait ses preuves. Certains peuvent ne pas aimer le goût des fruits crus, mais vous devez manger la chair sans traitement thermique, 500 g par jour. Convient comme médicament et jus de citrouille fraîchement pressé, la posologie quotidienne étant d'une demi-tasse.

Bains de guérison

Les substances utiles sont absorbées par le corps, à la fois par le tractus gastro-intestinal et par la peau. À cet égard, les médecins prescrivent souvent des bains thérapeutiques contre la pyélonéphrite, qui, associés à un traitement oral, conduisent à un prompt rétablissement.

Effectuez cette procédure devrait être tous les deux jours, en respectant les règles générales:

  • température de l'eau - 40-45 ° C;
  • Durée - 15-20 minutes;
  • 350 g d'herbes sont utilisés pour un bain complet;
  • La durée du traitement est de 8 à 9 procédures.

Pour certaines raisons, il est parfois contre-indiqué pour certains patients de prendre un bain complet, par exemple en raison de maladies cardiovasculaires. Cependant, ne vous inquiétez pas à l'avance, car vous ne pouvez que plonger vos pieds dans l'eau et vous n'aurez besoin que de 150 g d'herbes pour obtenir une décoction.

Prêle

Cette plante est commune dans la voie du milieu et de nombreux jardiniers se débattent avec elle, comme une mauvaise herbe, sans même connaître les propriétés curatives de la tige et des feuilles de la prêle.

Préparer l'extrait comme suit:

  1. Versez les matières premières dans une casserole de 5 litres.
  2. Verser sur le dessus avec de l'eau bouillante et couvrir avec un couvercle.
  3. Insister 2-3 heures.
  4. Avec l'herbe (sans effort) est ajouté au bain.

Avoine de bain

Les grains et les tiges d'avoine sont connus pour leurs effets diurétiques et anti-inflammatoires. Bien que la plante et sous une forme unique produise l’effet souhaité, l’utilisation combinée de brins de pin et de poussière de foin augmente considérablement le pouvoir de guérison du bouillon.

  1. Les matières premières dans des proportions égales s'endorment dans un pot de 10 litres.
  2. Versez de l'eau chaude et laissez bouillir pendant une demi-heure.
  3. Insister 1-1,5 heures.
  4. La décoction est prête à l'emploi.

Bain aux herbes

Des frais complexes requièrent une approche responsable, car les composants doivent être ajoutés dans les bonnes proportions pour atteindre le résultat souhaité. En outre, il est parfois nécessaire de collecter des herbes à différents moments de l’année, bien qu’une pharmacie vienne alors à la rescousse, où sont souvent vendues des parties de plantes récoltées par des artisans.

Avec la pyélonéphrite, la recette suivante à base de feuilles de bouleau, de renoncule et d'herbes de sauge convient bien:

  1. Écrasez et mélangez les matières premières dans un rapport de 1: 1: 1.
  2. 200 grammes de collection pour 5 litres d'eau.
  3. Après ébullition, retirer du feu et insister 2 à 3 heures.
  4. Filtrer et verser le liquide résultant dans le bain.

Mesures préventives

Pour ne pas utiliser de traitement à base de plantes et de médicaments pour traiter la pyélonéphrite, il suffit d’éviter la maladie.

Avec l’arrivée de l’automne et de l’hiver, vous ne devez pas vous attarder avec des vêtements chauds. Si vous ressentez une légère douleur dans la région lombaire, vous devrez vous envelopper du dos dans une écharpe en laine chaude.

Bien sûr, personne n'est à l'abri d'une infection par des microbes pathogènes, mais une immunité puissante peut faire face à presque toutes les infections. Vous devez donc renforcer votre corps de toutes les manières.

Et des addictions telles que l'abus d'alcool ne font qu'affaiblir une personne et augmenter le risque de développer une pyélonéphrite et d'autres maladies.

Il est recommandé d'effectuer un complexe de gymnastique qigong pour les reins.

Chaque personne est un forgeron de son bonheur et de sa santé!

pyélonéphrite traités avec des méthodes conventionnelles, les méthodes de prévention des maladies

Les reins remplissent plusieurs fonctions importantes, dont la principale consiste à nettoyer le sang des produits métaboliques devenus inutiles.

Ceci est fait par les néphrons - des "filtres" microscopiques qui composent une partie du tissu hépatique.

En passant à travers lui, un sang se débarrasse de l'acide hippurique et urique, l'urée, la créatine et d'autres corps de substances inutiles qui dans le cadre de l'urine sont éliminés du corps.

Les causes

Pyélonéphrite - est un processus inflammatoire pyélocalicielle zone de parenchyme rénal et ayant de façon prédominante de nature infectieuse.

La maladie devient E. coli est le plus souvent, mais il peut être d'autres micro-organismes pathogènes - entérocoques, staphylocoques, Pseudomonas aeruginosa, Proteus et ainsi de suite.

Il existe deux voies principales de pénétration des agents pathogènes dans le rein:

  1. Urinogenny chemin (ascendant). Les bactéries de l'intestin et des voies urinaires pénètrent dans la zone pyélocalicielle et plus tard dans le parenchyme du rein par l'urètre, la vessie et l'uretère.
  2. Hématogène et / ou le chemin lymphogènes (liaison descendante), dans lequel les agents pathogènes atteignent le rein via le canal de sang et de la lymphe.

Parfois, l'infection se développe en raison de violations de l'écoulement de l'urine en raison de l'obstruction de l'uretère ou le blocage de lithiase (urolithiase).

Pour déclencher le mécanisme de la maladie peut:

  • les femmes - la grossesse, l'accouchement, la cystite, l'initiation sexuelle;
  • chez les hommes - adénome de la prostate, la prostatite, urétrite.

Les facteurs qui contribuent au développement de pyélonéphrite comprennent une faible immunité, les carences en vitamines, certaines maladies (tuberculose, diabète, etc.), les conditions de vie défavorables sous forme de stress et la surcharge de travail.

Lorsque la voie hématogène de développement se développe, les agents pathogènes sous forme d'embolies infectieuses pénètrent dans l'écorce du rein et se coincent dans les glomérules des néphrons et des petits vaisseaux, formant ainsi de multiples petits ulcères situés dans l'épaisseur et à la surface de la couche corticale.

À l'ouverture du rein, ils peuvent être vus translucides à travers la capsule fibreuse. Les petits foyers d'inflammation ont tendance à se confondre, formant des abcès et des anthrocytes.

Dans le cas de la voie urogénique de l'infection, l'inflammation couvre d'abord la région de la cupule et du pelvis, puis se propage au tissu rénal interstitiel.

Le processus inflammatoire peut avoir une forme séreuse ou purulente. Avec un traitement opportun et adéquat, le stade d'exsudation séreuse est réversible, l'inflammation est absorbée et le tissu rénal est complètement restauré.

Lorsque le processus inflammatoire passe à une forme purulente, même avec un traitement adéquat, la véritable récupération du tissu rénal ne se produit pas. Les foyers purulents sont remplacés par du tissu conjonctif avec la formation de contractions cicatricielles conduisant à un rétrécissement du rein. En conséquence, son poids et ses fonctionnalités sont considérablement réduits.

Tableau clinique

La pyélonéphrite se divise en deux phases: chronique et aiguë. Ce dernier se manifeste par une douleur lombaire du côté du rein affecté. En l'absence d'obstruction du canal urinaire, la douleur est douloureuse et sourde.

En rétrécissant les uretères ou en les bloquant avec une pierre, la douleur devient aiguë, paroxystique, parfois insupportable.

Les symptômes communs de pyélonéphrite correspondent au syndrome d'intoxication:

  • manque d'appétit, nausée, vomissements possibles;
  • température 38-40 ° C;
  • faiblesse

Les troubles dysuriques (urinaires) ne sont pas propres à la pyélonéphrite, mais sont possibles si l'urétrite ou la cystite est devenue la cause de la maladie.

Mesures de diagnostic

La référence aux tests pour suspicion de pyélonéphrite est donnée par un néphrologue ou un urologue. Les tests de diagnostic incluent les diagnostics de laboratoire et du matériel.

Tests de laboratoire

Analyse sanguine générale et biochimique: leucocytose, augmentation de la RSE et des transaminases, anémie (avec inflammation prononcée), hypergammaglobulinémie, augmentation de l'urée et de la créatinine (avec insuffisance rénale aiguë et CRF).

Analyse générale et bactériologique de l'urine: leucocyturie, érythrocyturie. Les bactéries dans l’urine déterminent le type de microorganisme à l’origine de l’infection, sa réactivité aux antibiotiques.

Reconnaissance du matériel

Échographie. À certains stades de la maladie, on note une augmentation du rein affecté, de la présence, de la forme et de la taille des abcès (se manifestant par des sites hypoéchogènes).

Rayons X. L'urographie excrétrice et de contrôle établit une augmentation du rein affecté, la présence de calculs, un gonflement de la surface avec des abcès et des infiltrats.

Méthodes de thérapie

Le traitement de la pyélonéphrite dépend de la forme, du stade et de la durée de la maladie, du degré et du type de lésion des tissus rénaux.

La tâche maximale consiste à supprimer le processus d'infection sans laisser de cicatrices ni réduire la fonctionnalité de l'organe. Mais cela n’est possible qu’avec l’accès en temps voulu à un médecin dans la forme aiguë de la maladie et un traitement adéquat.

Un traitement opportun chez le médecin dès les premiers signes de la maladie permet un traitement en ambulatoire.

On montre aux patients repos au lit, chaleur, régime spécial sans aliments irritants et épicés. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, métamizol, etc.) et le paracétamol (principalement destinés aux enfants) sont prescrits pour soulager la douleur et la température.

Stade aigu

La méthode de base pour traiter la pyélonéphrite est l’antibiothérapie. L'évolution de la maladie dépend en grande partie du choix correct des antibiotiques, eux-mêmes déterminés par le type d'agent infectieux.

La durée de l'établissement du type de microorganismes bakposevom est d'environ 5 jours. Afin de ne pas perdre de temps à attendre les résultats du semis, on prescrit des antibiotiques qui agissent contre les bactéries qui causent le plus souvent une pyélonéphrite. Ce sont généralement des fluoroquinolones.

Lorsqu'une infection fongique est détectée, des agents antifongiques sont prescrits en surveillant l'élimination des agents fongiques du rein.

La durée habituelle du traitement de la pyélonéphrite aiguë est de 1 à 2 semaines. Si les agents pathogènes sont sensibles aux antibiotiques utilisés, la stérilité urinaire, une baisse de la température et une amélioration du bien-être surviennent dans les 2-3 jours. La RSE redevient normale après 2-3 semaines, la leucocyturie disparaît après une semaine.

Si aucun effet positif n’existe au cours des premiers jours de traitement, il est possible de réaliser des diagnostics supplémentaires en utilisant un scanner abdominal pour exclure l’hydronéphrose.

L'absence d'effet du traitement peut être observée avec une mauvaise sélection d'antibiotiques ou (le plus souvent) une résistance des bactéries aux antibiotiques. À cet égard, l'utilisation d'ampicilline sans inhibiteurs de bêta-lactamase, de nitrofuranes, de céphalosporines de première génération et de co-trimoxazole Biseptol n'est pas recommandée.

À la stagnation de l'urine, un cathétérisme de l'uretère est effectué dans le but de normaliser son écoulement.

Le furosémide est prescrit pour la gymnastique des reins fonctionnelle-passive.

Selon les indications, des anticoagulants (héparine), des antispasmodiques, des désagrégants (ticlopidine, pentoxifylline) peuvent être prescrits. Apport antioxydant justifié sur le plan pathogène - vitamine C, E (tocophérol), A (rétinol), sélénium, β-carotène, ubiquinone.

Après une antibiothérapie de 2 à 4 semaines, il est utile de prendre des perfusions d’herbes uroseptiques.

Condition chronique

Comme pour la forme aiguë, le traitement principal de la pyélonéphrite chronique est l’antibiothérapie. Mais sa durée est plus longue - 1,5-2 mois. Lorsque la maladie passe en rémission, le traitement est effectué par cycles intermittents. Les intervalles de réception sont déterminés par le médecin en fonction de la situation.

Le médicament de choix est les céphalosparines, dont le meilleur est ceforal.

Ses comprimés hydrosolubles, pris une fois par jour, ont une faible toxicité pour la femme enceinte et le fœtus, ainsi que pour les bébés de tout âge.

Manières traditionnelles

La gamme complète de mesures thérapeutiques contre la pyélonéphrite comprend:

  • thérapie antibactérienne et anti-inflammatoire;
  • infusion à des fins de désintoxication;
  • prendre des anticoagulants et des agents antiplaquettaires;
  • physiothérapie;
  • intervention chirurgicale.

Physiothérapie

La phytothérapie (UHF, thérapie anti-SMV, électrophorèse) est considérée comme un moyen supplémentaire et ne peut pas être la seule. Utilisé dans la pyélonéphrite chronique pendant la rémission 2 fois par an au printemps et en automne. La durée du traitement est de 1 mois.

Intervention chirurgicale

L'opération est indiquée en cas d'évolution compliquée de la maladie: violation de l'écoulement de l'urine, qui ne peut être éliminée par cathétérisme, présence d'abcès, etc. La forme de l'intervention chirurgicale est déterminée par l'état du rein. Ce peut être:

  • excision de foyers purulents;
  • installation d'une néphrostomie percutanée (CPNS) pour l'élimination de l'urine du pelvis;
  • restauration de la perméabilité des uretères pendant leur obstruction;
  • dans les cas les plus graves - néphrectomie.

Si l’antibiothérapie n’a aucun effet, il est dangereux de retarder la chirurgie. Pendant la chirurgie, le rein est exposé, la capsule fibreuse en est retirée. Les petits abcès peuvent s'ouvrir par eux-mêmes lors de la décapsulation du rein, les autres avec un scalpel.

Lorsque l'urine stagne, des tubes de drainage sont introduits dans le bassin par le biais de sa paroi ou de son parenchyme rénal. Si la cellulose surrénale a besoin d'un drainage, elle est recouverte de tampons en gaze, auxquels un drainage en caoutchouc est fourni.

Méthodes folkloriques

Lorsque pyélonéphrite, décoctions et infusions d'herbes diurétiques et anti-inflammatoires sont d'une grande aide: jus de canneberge, décoctions de camomille, plantain, feuilles de fraise, busserole, avoine, ortie.

  1. À partir d'herbes séchées vendues dans une pharmacie, vous pouvez préparer une infusion de guérison. Nous prenons des feuilles d'oursier, des bourgeons de bouleau, de la racine de réglisse, du thé pour le rein, des graines de lin et des marais. 3 cuillères à thé du mélange d'herbes doivent être remplies avec ½ l d'eau froide, allumez un petit feu et portez à ébullition (puis faites bouillir pendant 5 minutes). Le bouillon obtenu est filtré et bu refroidi 30 minutes avant d'être mangé. La perfusion est utilisée 3 fois par jour, un verre pendant 60 jours. Les 90 jours suivants, utilisez un bouillon moins saturé (2 c. À thé d'herbe pour ½ l de liquide).
  2. Dans un récipient séparé, on mélange 10 g de feuilles de verveine séchées, 10 g d'herbe violette tricolore, 10 g de noix, 30 g de rose sauvage et 20 g de racine de bardane. 2-3 cuillères à soupe de cueillette d'herbes versez ½ litre d'eau bouillante, puis laissez infuser pendant 120 minutes. Filtrez l’infusion et buvez un demi-verre en ajoutant un peu de miel environ 5 fois par jour.

Il est impossible de guérir la maladie par des méthodes traditionnelles, mais une fois combiné au traitement principal, il peut avoir des propriétés favorables.

Des complications

Cette maladie est dangereuse pour ses complications, conduisant dans certains cas à compléter le dysfonctionnement rénal et la nécessité d'une néphrectomie. Parmi les plus dangereux:

  • insuffisance rénale sous forme aiguë ou chronique (CRF, ARF);
  • urosepsie endogène;
  • paranéphrite (inflammation du tissu rénal);
  • papillite nécrosante;
  • pyonephrose.

Est-il possible de guérir la maladie pour toujours?

Le pronostic de la pyélonéphrite est incertain, en fonction de la durée, de la forme et du stade de la maladie. Le rétablissement complet est possible avec le traitement rapide d’une affection aiguë et en empêchant sa transition vers une forme purulente ou chronique.

Prévention des maladies

La prévention de la pyélonéphrite est le traitement opportun des maladies des organes urinaires et des maladies infectieuses, quel que soit leur emplacement, afin de prévenir les affections entravant le flux normal des urines. Il y a plusieurs recommandations:

  • maintenir une diurèse quotidienne d'au moins 2 litres pour les adultes, 1 l - pour les enfants de moins de 8 ans, 1,5 l - jusqu'à 16 ans;
  • ne tardez pas à vouloir naturellement vider la vessie;
  • il est nécessaire de respecter les règles d'hygiène des organes urogénitaux, d'éviter l'hypothermie;
  • pour les personnes atteintes de maladies du système génito-urinaire, il est recommandé de surveiller l’urodynamique en subissant régulièrement des tests de laboratoire standard: cystométrie, débitmétrie, etc.
  • traitement adéquat en temps opportun de toute infection (dents carieuses, amygdalite chronique, etc.).

Régime alimentaire

Le régime alimentaire pour pathologies néphrologiques prévoit le rejet des aliments gras, épicés et salés, du pain et des muffins fraîchement cuits au four, des produits contenant des allergènes.

Les produits céréaliers sont souhaitables pour prendre de la fraîcheur 2-3 jours. La consommation de sel devrait être limitée à 5 g par jour.

Conclusion

La pyélonéphrite devient souvent le précurseur de maladies aussi redoutables que l'insuffisance rénale, la pyonéphrose, l'urosepsie, qui aboutissent, au mieux, à l'ablation du rein, au pire à la mort.

Une attention particulière à l'état de votre système urogénital. En suivant toutes les recommandations du médecin, vous garderez vos reins en bonne santé.

Plus D'Articles Sur Les Reins