Principal Anatomie

Nourriture (produits) pour la vessie

Avant de prendre soin de la nutrition de votre vessie, vous devez comprendre de quel type d'organe il s'agit. En fait, la vessie s'appelle un organe musculaire vide situé dans le bassin. Le travail de la vessie consiste en une accumulation d’urine qui y pénètre par les reins puis est excrétée par le corps. Ce corps est capable de changer de taille en fonction du volume de fluide qu’il contient. Une vessie normale peut contenir 500 à 700 ml d'urine.

Bien sûr, il existe des aliments sains et malsains pour la vessie, mais si vous souhaitez prendre soin de la santé de cet organe, vous devez suivre des règles simples.

Directives de nutrition de la vessie en santé

Tout d'abord, vous devez savoir que la vessie n'est pas un excès de liquide bénéfique; il est donc préférable de boire de petites portions, mais souvent. Deuxièmement, une quantité insuffisante de liquide peut concentrer l'urine et provoquer une irritation de la vessie. Par conséquent, il est important de respecter la mesure - environ 2 litres d'eau par jour.

Il est également important de savoir que la prédisposition à la formation de calculs dans la vessie peut être l’habitude de retarder la miction pendant longtemps.

Il est important de savoir que pour garder la vessie en bonne santé, vous pouvez cuire les aliments à la vapeur, les cuire au four, les faire bouillir et parfois les faire légèrement frire dans du beurre.

Pour que la vessie soit en bonne santé, le régime alimentaire doit contenir beaucoup de fruits et de légumes, mais tous les fruits ne sont pas bons pour la vessie. De plus, il y a un autre aliment qui n'est pas sain.

Produits dangereux pour la vessie

Les agrumes et les ananas ne sont pas utiles pour la vessie. Le jus d'orange, de citron et de pamplemousse n'est pas non plus utile.

La caféine dans le café, le chocolat (particulièrement chaud) et le thé noir en grande quantité est dangereux pour la vessie.

Le sucre et le miel, ainsi que les assaisonnements et les sauces épicées sont irritants pour la vessie.

Les personnes ayant une vessie sensible devraient limiter leur consommation de tomates et de sauces à base de ces produits, de pâtes, etc.

Les fromages gras ainsi que la crème peuvent nuire à la santé de la vessie.

Les boissons gazeuses, les boissons énergisantes et l'alcool ne sont pas non plus utiles.

Le sel peut provoquer une rétention d'eau dans le corps, ce qui peut entraîner un gonflement et une irritation des parois de la vessie. Afin de ne pas perturber l'équilibre eau-sel dans le corps, la consommation de sel doit être limitée, mais pas complètement éliminée de ce produit.

Les aliments fumés et marinés peuvent provoquer des spasmes dans l'uretère et nuire à l'écoulement normal du liquide. Une nourriture abondamment assaisonnée irrite les parois de la vessie.

L'oseille et les épinards ne sont pas particulièrement utiles pour cet organe, car ils sont riches en oxalates, qui favorisent la formation de calculs dans la vessie.

Nutrition de la vessie

Bien que les canneberges soient des baies acides, elles ont des propriétés cicatrisantes qui protègent la vessie de la formation de calculs.

Les pommes, les prunes et les bananes, qui contiennent des pectines, aident à éliminer les toxines du corps.

Le son contient de nombreuses vitamines B qui améliorent considérablement l'apport sanguin à la vessie.

La rose musquée est bénéfique en ce qu'elle est riche en vitamine C, aidant les parois de la vessie à être en forme.

La provitamine A de l’argousier favorise la régénération de la vessie et renforce sa capacité à se contracter en s’adaptant au fluide qu’elle contient.

Les graines de citrouille sont riches en vitamine E, responsables de l'état de la membrane muqueuse de la vessie et de l'élimination rapide du liquide accumulé dans la vessie.

Bon pour la santé de la vessie et les poissons gras qui contiennent de la vitamine D et des acides gras précieux.

Méthodes de médecine traditionnelle pour la santé de la vessie

Les avantages de l’Hypericum, du thé Ivan, de la feuille d’airelle, du sac à main du berger et de la prêle des champs sont dus à la capacité de ces plantes cicatrisantes à soulager le processus inflammatoire et à nettoyer la vessie. Cependant, en cas de problème, il est nécessaire de consulter un spécialiste qui vous aidera à choisir le bon remède.

Fait intéressant, il existe une méthode de médecine traditionnelle telle que le nettoyage de la vessie de melon d'eau, qui aide à éliminer le sable et même les petits cailloux.

Selon les experts, trois fluides sont particulièrement bénéfiques pour la vessie.

Le jus de canneberge contient des bioflavonoïdes (anthocyanures) qui empêchent les infections de se développer dans la vessie. Ces précieuses substances ne permettent pas aux bactéries de se fixer aux membranes internes de la vessie. Et les canneberges sont considérées comme les seules baies pouvant être consommées lors d'une cystite. Cependant, vous ne devriez pas boire plus de verres de jus de canneberge par jour.

Le café est riche en substances qui bloquent l'hormone antidiurétique, ce qui provoque des mictions plus fréquentes et, par conséquent, des bouffées de chaleur de la vessie. Des études scientifiques ont montré que les personnes qui boivent de 3 à 4 tasses de café par jour ont 40 à 60% moins de risque de développer un cancer de la vessie. Cependant, une plus grande quantité de cette boisson nuira déjà à la santé.

L'eau est le liquide le plus utile pour notre corps. L'eau potable pure ne fournit pas seulement une miction normale, elle élimine également les produits de décomposition de l'organisme, réduit le risque de cystite et le développement de tumeurs dans la vessie. Le jour devrait boire deux litres d'eau.

Comment manger avec une vessie enflammée

Le processus inflammatoire dans la vessie est la cystite, qui se développe lorsque l'infection entre dans cet organe. Le symptôme le plus caractéristique de la cystite est généralement difficile, une miction douloureuse (accompagnée de brûlures). Également observé des douleurs dans le bas du dos et la cavité abdominale, une faiblesse générale, des nausées.

L'hypothermie, la passion pour l'alcool, les viandes fumées, les plats épicés, la constipation fréquente peuvent conduire à la cystite. Bien sûr, vous devez comprendre que la nourriture en elle-même n'est pas une cause directe de cystite, mais qu'il s'agit d'un facteur prédisposant qui provoque une irritation de la muqueuse de la vessie.

Régime alimentaire pour la santé de la vessie

Pour bien manger en cas de cystite, vous devez comprendre que l'activité de la vessie est directement liée à l'activité des reins. Les reins fonctionnent selon des règles strictes, liées au rythme quotidien. Ainsi, le soir et la nuit, les reins doivent se reposer et le matin et la journée, au travail. Par conséquent, une bonne nutrition dans la cystite et en général pour la santé de la vessie doit être conforme au régime: nourriture difficile à digérer le matin, repas légers le lendemain.

Si la situation avec la cystite a empiré, alors excluez du régime les épices, les cornichons, les plats fumés et les boissons gazeuses. Limitez également la consommation de sucreries, d’aliments contenant de l’amidon (pâte au four, pommes de terre), d’aliments riches en protéines (viande, poisson, haricots, fromages gras et fromage cottage, etc.), d’aliments salés. L'alcool, y compris la bière, est strictement interdit en cas de cystite. Mais le jus de canneberge sera le bienvenu, car l'anthocyanure qu'il contient va lutter contre les bactéries. Le régime le plus bénéfique pour la cystite est un fruit et un légume. Les produits laitiers et la forte consommation d'alcool seront également utiles.

Si la cystite est devenue chronique et que vous êtes en rémission, le régime n'est pas soumis à des restrictions strictes. Toutefois, pour éviter toute perturbation de la vessie, ne saturez pas votre régime avec des aliments gras et des sucreries. Mais les produits laitiers, les céréales, les fruits et les légumes, la viande maigre, les soupes de légumes et le pain complet constitueront un excellent régime. En général, un tel menu sera également utile aux personnes en bonne santé, car il n'irritera pas les muqueuses de la vessie, ce qui perturbera son travail.

Régime alimentaire pour le cancer de la vessie

Pour vaincre le cancer, il est non seulement nécessaire de demander de l'aide médicale à temps, mais également de dépenser votre énergie dans la lutte contre la maladie. Lorsque l'oncologie de la vessie est très importante pour bien manger, obtenez l'énergie des aliments, ainsi que les vitamines, les nutriments et les oligo-éléments nécessaires.

Recommandations générales

Le cancer de la vessie est une maladie très dangereuse. Pour que la thérapie réussisse, il est important de détecter et d’éliminer la tumeur le plus tôt possible, ainsi que de suivre toutes les recommandations du médecin pendant la rééducation. Cela s'applique également à l'approche correcte de la nutrition. À un stade précoce du développement de la maladie, le régime permettra de sauver des forces pour lutter contre la RMP et soutenir les performances humaines. Aux stades avancés de la tumeur maligne, pendant une radiothérapie, une chimiothérapie ou après une chirurgie, un régime alimentaire adéquat contribuera à améliorer le système immunitaire et à rétablir l'état fonctionnel des organes.

Adhérer à un régime spécial est vital. Tout d'abord, il vaut la peine de refuser une grande quantité d'aliments protéinés. En oncologie, la dose quotidienne de protéines ne doit pas dépasser 150 grammes. Il est préférable d’accorder la préférence à la viande de lapin ou de poulet, car ce produit se digère facilement, ne contient pas de cholestérol ni d’autres substances nocives. Périodiquement, vous pouvez remplacer les plats de viande par du poisson, ajouter des œufs, en particulier des protéines.

On recommande aux patients en oncologie d’inclure dans leur régime alimentaire les fibres contenues dans les fruits et les légumes. Il est bon d'ajouter à la nourriture avec du lycopène RMP, c'est à la pulpe de tomates, de pamplemousse et de melon d'eau. Vous pouvez ajouter à l'alimentation quotidienne quelques tomates, boire du pamplemousse frais.

Lorsque le RMP est préférable de manger des aliments bouillis ou cuits à la vapeur. Fumé, les aliments frits doivent être complètement abandonnés. Le pain est autorisé à partir de farine complète ou de grains entiers.

Trop manger est le pire ennemi du bien-être pour le cancer. Le corps dépense beaucoup de force et d’énergie pour lutter contre la maladie. Les aliments doivent donc reconstituer les coûts énergétiques et non les éliminer. Casser la ration quotidienne en 5-6 doses, c'est-à-dire la nourriture doit être fractionnée, en petites portions.

Dans la période postopératoire

Le premier jour après le retrait de la tumeur, le patient opéré reçoit tous les micro-éléments nécessaires par voie intraveineuse. Le désir de boire ne se satisfait que par le fait de mouiller les lèvres avec un coton-tige trempé dans de l’eau de citron. La consommation complète n'est autorisée que le deuxième jour.

Si le patient se sent bien après la chirurgie, le troisième jour, certains aliments sont autorisés. Tout d'abord, des plats sans gras sont proposés, tels que du fromage cottage moulu, du porridge muqueux, des bouillons de légumes et de poulet. Le cinquième jour seulement, les plats de viande cuits à la vapeur sont introduits en petite quantité.

Manger de la même manière qu'avant le retrait de la tumeur, cela est possible le 10ème jour après l'opération et dans la condition du bien-être du patient.

Pendant et après la radiothérapie ou la chimiothérapie

Si le patient prend des produits chimiques ou des radiations, son appétit est considérablement réduit. En conséquence, le régime alimentaire doit être non seulement nutritif et sain, mais également savoureux. Le système hématopoïétique et l'immunité, tout d'abord, souffrent de médicaments de chimie et de radiothérapie, il est donc important de manger vigoureusement pour les restaurer. Il est nécessaire de rétablir le niveau de fer dans le sang et de reconstituer l'apport en vitamines du groupe B. Ces substances sont contenues dans le foie d'animaux ou d'oiseaux, de poissons de mer, de céréales.

Il est également nécessaire de prendre soin de l'état des intestins. La chimie tue une grande quantité de microflore bénéfique. Les produits laitiers fermentés enrichis en bifidobactéries aideront à compenser cette perte.

À l’époque des thérapies, qui détruisent les cellules cancéreuses, il est conseillé de ne pas consommer d'aliments grossiers, car l'inflammation peut se produire dans les intestins.

Après irradiation, l'anémie se développe. Pour rétablir rapidement le nombre de globules rouges, il est nécessaire de prendre des aliments protéinés, des huiles (végétales et animales). Jus de légumes ou de fruits, les préparations multivitaminiques ne seront pas superflues.

La vidéo donne des recommandations sur la façon de nourrir les cancers pendant la chimiothérapie.

Que peut et doit manger

En cas de maladies oncologiques, il est recommandé de ne manger que les aliments autorisés. La liste suivante est conçue pour les patients ne souffrant pas de troubles gastro-intestinaux. Si nécessaire, le régime peut être ajusté en fonction de l'état du patient.

Permis:

  • Huile d'origine végétale, mieux issue des olives. Plus approprié pressé à froid;
  • mayonnaise maison. Cependant, sa consommation est préférable de limiter. Cela est dû au fait qu’une grande quantité d’huile végétale surcharge le pancréas;
  • le beurre;
  • diverses céréales. L'exception est le riz poli;
  • pain à grains entiers ou farine grossière;
  • décoctions à base de plantes ayant un effet diurétique (fleur de tilleul, hanches, millepertuis, origan);
  • Freshes (à partir de légumes et de fruits frais);
  • les baies qui contiennent de grandes quantités de vitamine C et d'antioxydants (cerises, groseilles, framboises);
  • légumes crus et bouillis (carottes, pommes de terre, chou-fleur et chou blanc, courgettes, aubergines);
  • produits laitiers, frais et acides (yaourt maison, fromage cottage, ryazhenka, kéfir, etc.);
  • viande maigre (dinde, lapin, poulet, poisson par jour ne dépasse pas 150 grammes);
  • toutes sortes de noix;
  • les légumineuses;
  • les œufs, seule la protéine est meilleure;
  • foie - préférez donner du lapin, du bœuf ou du poulet. Il est souhaitable chez les animaux et les oiseaux nourris à la maison avec des aliments naturels.

Le régime avec RMP est souvent compilé individuellement. Avant sa nomination, le médecin prend en compte le stade de développement de la pathologie et la période de thérapie.

Quoi pas

Cancer n'est pas recommandé d'utiliser des produits semi-finis et de la restauration rapide. Il est également interdit d'inclure dans le régime alimentaire:

  • légumes marinés, couturières;
  • bonbons, pâtisseries;
  • nourriture frite;
  • plats avec beaucoup d'épices, poivre, salé;
  • avec une durée de vie illimitée ou longue;
  • produits semi-finis congelés (raviolis, hamburgers, etc.)
  • restauration rapide;
  • avec des colorants alimentaires et des arômes variés;
  • toutes les viandes fumées (poisson, viande, fromage);
  • porc et autres viandes grasses;
  • soda sucré, thé fort et café;
  • boissons alcoolisées;
  • champignons

Une nourriture spécialement sélectionnée aide à réduire le développement de la tumeur. Pour ce faire, les patients doivent réduire la teneur en protéines (par exemple, consommer moins de viande rouge) et augmenter la consommation de produits à base de plantes.

Menu pour 1 jour

  1. Carotte fraîche (sur un estomac vide).
  2. Bouillie aux fruits secs. Fruits frais (pomme ou fraise) - deuxième petit-déjeuner.
  3. Soupe de poisson. Pain au son (pas plus de 2 morceaux). Poulet bouilli avec garniture de légumes. Thé au lait - déjeuner.
  4. Un verre de yaourt Biscuits à l'avoine - collation de l'après-midi.
  5. Côtelettes de légumes (citrouille et chou-fleur). Pommes au four avec du fromage cottage. Un verre de thé vert - dîner.
  6. Avant d'aller au lit, vous pouvez boire un verre de kéfir.
  1. Betterave fraîche (à jeun).
  2. Gruau aux noix. Des fruits. Thé vert - le deuxième petit-déjeuner.
  3. Soupe de légumes. Quelques morceaux de pain de grains entiers diététiques. Viande de dinde au four avec des fruits. Salade de betteraves à la pomme. Compote de fruits secs - déjeuner.
  4. Kéfir - goûter.
  5. Dessert de melon et de fromage cottage. Biscuits diététiques. Thé, dilué avec du lait - dîner.
  6. Avant de vous coucher, vous pouvez manger du yaourt fait maison.

Les nutritionnistes travaillent dans les centres médicaux de cancérologie qui, si nécessaire, préparent le menu adéquat et sain.

La chimie et la radiothérapie sont essentielles pour éliminer les cellules cancéreuses, mais elles ont également un effet négatif sur les organes sains. Plus le corps récupère vite, mieux c'est. Vous devez comprendre que les personnes atteintes d'un cancer de la vessie doivent respecter les règles d'une bonne nutrition.

Cystite diététique

Un régime contre la cystite est un régime nutritionnel spécialement sélectionné, basé sur l'élimination de l'inflammation des tissus de la vessie endommagés. Il est basé sur l'introduction d'aliments légers et l'observance d'un certain régime de consommation.

Principes du régime de la cystite

Pour atteindre l'effet thérapeutique maximal, il est important dans la préparation du régime alimentaire, guidé par les principes suivants:

Les aliments et les boissons devraient avoir un effet diurétique;

Le sel devrait être retiré de l'alimentation au maximum;

Toute nourriture épicée sera interdite.

La teneur en produits protéiques devrait être minimisée;

Les graisses devraient être exclues;

Le sucre et tous les substituts doivent être retirés du menu;

L'alimentation ne devrait pas causer de constipation;

La transformation de tous les produits doit être minimale, la friture, le fumage et la mise en conserve sont interdits.

Régime pendant la phase aiguë de la cystite

Exacerbation de la maladie sous n’importe laquelle de ses formes, accompagnée de fortes douleurs et de fréquentes envies de vider l’organe enflammé. La plupart du temps, il ne dure pas plus d'une semaine. Le régime alimentaire doit donc être particulièrement strict. Il est important de garantir un lavage maximal des voies urinaires, ce qui contribuera à l'élimination de tout agent pathogène.

Par conséquent, le mode de gestion de l'alimentation doit être construit sur les règles suivantes:

Buvez le liquide ne devrait pas être moins de 2000 ml. Il est souhaitable d’apporter son volume quotidien à 2500 ml. Il devrait s'agir non seulement d'eau ordinaire, mais aussi d'eau minérale au chlorure de calcium. En outre, compotes de fruits utiles sans l'ajout de sucre, jus de légumes. Le jus de citrouille a un excellent effet diurétique. Les baies de baies à base d’airelles et de canneberges aident à soulager l’inflammation.

Légumes utiles tels que: concombres, courgettes, épinards, citrouilles, carottes. Parmi les fruits sur la table devrait être la grenade et la poire. Selon la saison, vous pouvez utiliser des pastèques. Tous ces aliments d'origine végétale ont un effet diurétique et donc thérapeutique.

Une fois par jour, vous pouvez boire un thé aux herbes avec une cuillère de miel, qui a un effet anti-inflammatoire. Les feuilles de myrtille, la soie de maïs et les feuilles de thé vert peuvent servir de base au thé.

Le menu ne devrait pas inclure de produits laitiers. Cela est dû à la teneur élevée en calcium et en graisse. Une fois par jour, il est permis d'utiliser une petite quantité de fromage cottage, de yaourt naturel, de fromage faible en gras et non salé ou de lait.

Au cours de la manifestation de la maladie est d'abandonner les produits à base de viande et de poisson. Avec l'introduction progressive ultérieure. La préférence devrait être accordée aux viandes faibles en gras et aux poissons de rivière.

Prévenir la constipation peut être manger des légumes. Le chou est utile, et aucune de ses variétés. Vous pouvez entrer dans le son de régime, les céréales, cuites à partir de céréales à grains entiers.

Permis de remplir la salade avec de l'huile végétale ou d'olive. Une fois par jour, vous pouvez manger une poignée de pignons de pin.

Quels produits sont interdits?

Afin de ne pas provoquer une exacerbation de la maladie, il est important d'éviter certains aliments et certaines boissons. Consommer pendant la maladie est interdit:

Fruit contenant une grande quantité d'acides de fruits. Ils contribuent à l'irritation de la membrane muqueuse enflammée et empêchent sa guérison. Parmi ces fruits, les pommes, les citrons, les oranges, les ananas, les melons, les avocats et les pêches sont particulièrement dangereux.

Le vinaigre et tous les plats qui en contiennent. Même avec la rémission de la maladie, cela peut provoquer son aggravation. Par conséquent, il n'est pas recommandé de l'utiliser même après une guérison complète, en particulier chez les personnes sujettes aux rechutes.

Diverses sauces, dont la plus populaire sont la mayonnaise, la sauce soja et le ketchup. Ils sont contre-indiqués en raison de leur teneur élevée en graisse et en sel. En outre, la composition de la mayonnaise comprend l'œuf, la moutarde et le vinaigre, qui sont interdits pendant la maladie.

Le sucre à l'état pur et les produits en contenant en grande quantité. Cela est dû au fait que dans le corps commencent à manger des microbes. Leur multiplication augmente, en parallèle, la dose de toxines sécrétée par celles-ci augmente. À leur tour, ils exacerbent les symptômes de la maladie et entravent le rétablissement.

Aucune nourriture en conserve ne devrait être présente sur la table d'une personne souffrant de cystite. Il en va de même pour la viande fumée, les saucisses et le bacon.

Boissons alcoolisées Tout alcool élimine les fluides du corps, ce qui entraîne sa déshydratation. L'urine devient plus concentrée et plus irritante pour l'organe enflammé.

Café et thé fort. L'action de ces boissons est similaire à celle de l'alcool. À ce moment-là, il vaut la peine de refuser de brasser du cacao.

Toutes les boissons sucrées et les boissons gazeuses, jus de tomates, boissons énergisantes.

Sous l'interdiction, prenez des légumes. La consommation d'asperges, de tomates et de haricots doit être évitée. Vous ne devez pas ajouter à la nourriture des oignons, des radis, des radis, de l'oseille, de l'ail, du raifort. Tous ces légumes contribuent à l'irritation supplémentaire de la vessie enflammée.

Exemple de menu pour la journée

Compte tenu des recommandations de base des médecins, vous pouvez créer de manière indépendante un menu qui ne nuit pas au patient. Le matin, il est permis de manger de la bouillie de céréales. Au déjeuner, des soupes de légumes, des salades avec une vinaigrette à l'huile végétale et des plats de viande cuits à la vapeur sont préparés. Le dîner doit être léger et se composer principalement de légumes approuvés.

Le menu d'une journée peut comprendre les plats suivants:

Pour le petit-déjeuner, vous pouvez préparer du porridge à l'eau, un sandwich au fromage non salé. La tisane à base de feuilles de canneberge convient comme boisson.

En guise de collation, vous pouvez utiliser une poire au four.

Pour le dîner, préparez une soupe de betterave, des galettes à la vapeur de sandre. En accompagnement, vous pouvez utiliser du brocoli poché. Boisson - jus de canneberge.

Dans l'après-midi, vous pouvez manger de la citrouille au four, boire un verre de thé vert.

Au dîner, vinaigrette préparée, pâtes et viande maigre bouillie.

Il est important de ne pas oublier le régime d'alcool approprié, avec l'utilisation d'eau minérale.

Alimentation de la vessie

Laisser un commentaire

Pour assurer le fonctionnement normal de la vessie, il est recommandé de la maintenir constamment avec une nutrition adéquate. Les produits de la vessie et les boissons enrichies devraient constituer ce soutien. La santé du corps assure la normalisation du travail de tout le système urinaire. Vous devez donc surveiller de près votre alimentation et éviter de manger des aliments qui perturbent ce travail.

Règles et régime alimentaire pour la santé de la vessie

Pour maintenir la vessie doit suivre ces règles:

  1. À la première envie d'uriner - ne pas endurer, mais satisfaire le besoin d'uriner. Une surexposition fréquente de l'urine entraîne divers processus inflammatoires chez l'homme et la femme.
  2. Ne pas utiliser trop de liquide (plus de 2 litres par jour), afin de ne pas forcer le remplissage constant de la vessie.
  3. Buvez au moins 1,5 à 2 litres de liquide par jour pour maintenir l'équilibre de l'eau dans le corps. Une quantité insuffisante de liquide provoque également une irritation des parois de la vessie. Cela est dû à la forte accumulation d'urine concentrée dans la vessie.
  4. Lorsque vous mangez, ne vous laissez pas tenter par des plats inutiles, tels que: viandes fumées, aliments frits, sucreries et miel.
  5. Il est utile de manger plus de fruits et de légumes frais, ainsi que des aliments riches en fibres.
  6. Parmi les boissons, privilégiez l’eau bouillie ordinaire et certains types de boisson diurétique.
  7. Il est interdit d'utiliser de l'alcool (y compris de la bière).
Restez en bonne santé.

Pour les reins et la vessie, il est utile de suivre un certain régime alimentaire, ce qui implique la mise en œuvre stricte de ces recommandations:

  1. Vous devriez manger 4 à 5 fois par jour en petites portions.
  2. Les pauses entre les repas ne doivent pas dépasser 3 heures.
  3. Le matin, mangez des plats qui sont digérés plus longtemps, mangez des plats légers (diététiques) le soir.
  4. Ne pas manger avant le coucher. Le dernier repas doit avoir lieu 2 heures avant le coucher.
Retour à la table des matières

Irritants de la vessie

Si le corps est en bonne santé, vous pouvez utiliser des aliments et des boissons en quantités raisonnables. En cas d’inconfort de la vessie (cystite, incontinence urinaire, hyperactivité des organes), les produits et les plats irritant les parois touchées sont exclus du régime alimentaire. Ces produits comprennent:

  1. Presque tous les agrumes, en particulier leurs fruits aigres - citrons, oranges, pamplemousses. Le jus d'entre eux est également déconseillé de boire.
  2. Confiseries (chocolat, gâteaux), muffins (brioches, beignets, biscuits), miel.
  3. Plats épicés, produits marinés et acides.
  4. Mayonnaise et ketchup.
  5. Certains types de légumes - variétés de tomates aigres, oignons et ail, oseille et épinards.
  6. Produits à base de lait caillé (kéfir, crème, fromage salé).
  7. Produits de viande et de poisson fumés, conserves.
  8. Boissons gazeuses - eau minérale, fruits, limonade, kvas.
  9. Tous les types de boissons contenant de l'alcool (bière, vodka, vin, etc.).
  10. Si une personne se soucie de la vessie, le sel devrait être consommé en quantités strictement limitées.
Retour à la table des matières

Qu'est-ce qui est utile?

Produits ayant un effet positif sur la vessie:

  1. Pommes - le fruit le plus utile, vous permettant de remplir le corps avec des nutriments et sans danger.
  2. Baies de canneberges. Ses propriétés curatives sont connues de nombreuses personnes. Il est particulièrement cicatrisant contre l'inflammation de la vessie, en la protégeant de la formation de calculs et en empêchant la propagation de l'infection. De nombreux médicaments sont produits sur sa base.
  3. Poisson, en particulier les espèces grasses telles que l'esturgeon, la sardine, le maquereau, le saury, etc. Ce poisson est riche en vitamines D et E, nécessaires à la restauration des fonctions de la vessie.
  4. La pastèque doit être incluse dans le régime quotidien. Il consiste principalement en liquide et est particulièrement utile pour rincer les reins et la vessie.
  5. Tous les types de porridges de céréales sont riches en fibres, il est donc recommandé de les introduire dans le régime alimentaire quotidien.
Retour à la table des matières

Boissons fortifiées

Parmi les boissons qui ont un effet positif sur la vessie, il y en a:

  1. Eau bouillie ordinaire. Il est nécessaire de le boire en quantité suffisante, sans dépasser le volume total de fluide consommé par jour.
  2. Les cynorrhodons ont de bonnes propriétés diurétiques. Par conséquent, leur compote ou leur décoction sera extrêmement important dans tout processus inflammatoire.
  3. Café noir naturel. De nombreux experts sont en désaccord sur le point de savoir si le café est bon pour la vessie ou nocif La boisson contient des substances qui bloquent l'hormone vasopressine, contribuant à une augmentation de la miction. En plus de son effet cicatrisant, il vise à vider la vessie et à libérer des substances nocives qui entravent le fonctionnement normal de tous les organes internes.
  4. Thé vert avec peu ou pas de sucre ajouté.
  5. Jus de fruits fraîchement pressés et boissons aux fruits à base de baies de myrtille, canneberges, fraises et autres baies non acides.
  6. Jus particulièrement curatifs et nutritifs de citrouille, betterave et carotte.
  7. Les jus de pomme et de prune contiennent suffisamment de vitamines et de nutriments qui ont un effet positif sur le travail du corps et l'écoulement de l'urine.
  8. Décoctions diurétiques à base de plantes de plantes médicinales (myrtille, camomille, millepertuis). Ils aideront à calmer la vessie enflammée et à soulager les symptômes douloureux.
Retour à la table des matières

Recettes de plats

Il existe une grande variété de recettes pouvant être préparées à partir de produits de guérison pour la vessie. Parmi eux se trouvent des plats cuits à la vapeur, cuits au four et bouillis. La nourriture la plus vitale pour la vessie est préparée de manière simple, sans efforts longs et fastidieux. Les recettes de cuisine les plus populaires sont présentées ci-dessous.

Omelette aux légumes au four

Parmi les ingrédients dont vous avez besoin:

  • une demi-tasse de lait;
  • 2 oeufs;
  • 1 carotte;
  • 200 g de courgettes;
  • 100 g de chou-fleur;
  • les verts (aneth ou persil);
  • le sel
  1. Hacher finement les légumes, les faire revenir un peu dans la poêle.
  2. Battez les œufs, ajoutez du lait et du sel.
  3. Mélangez la masse jusqu'à ce qu'elle devienne mousseuse et ajoutez-y des légumes frits.
  4. Verser le mélange dans le moule et cuire au four environ 10 minutes à 180 degrés. La recette est assez simple et le plat deviendra délicieux et nutritif.
Retour à la table des matières

Pomme charlotte

Parmi les ingrédients dont vous aurez besoin:

  • pommes fraîches;
  • 2 oeufs;
  • 1 tasse de farine;
  • 2 cuillères à soupe l le sucre;
  • 1 cuillère à café le soda;
  • vinaigre
  1. Laver les pommes, les peler et les hacher finement.
  2. Battez les œufs dans un bol profond, ajoutez le bicarbonate de soude, le vinaigre et le sucre.
  3. Battez les œufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils moussent.
  4. Ajouter la farine à la mousse d'œuf, les pommes hachées finement et mélanger le tout.
  5. Versez le mélange dans un plat graissé et mettez au four.
  6. Cuire au four pendant 30 à 40 minutes à une température de 180 degrés jusqu'à ce qu'une croûte dorée se forme sur le dessus.
Retour à la table des matières

Maquereau aux légumes cuits à la vapeur

  • 1 maquereau moyen;
  • 2 carottes;
  • 1 petit oignon;
  • 2 feuilles de laurier;
  • persil ou aneth;
  • le sel
  1. Lavez les légumes et les herbes, hachez-les finement.
  2. Plier les légumes, les herbes et la feuille de laurier dans une casserole et porter à ébullition.
  3. Filtrer le liquide séparément et déposer les légumes au fond du bain-marie (multicuiseur).
  4. Coupez le maquereau en petits morceaux, ajoutez un peu de sel et déposez-le sur les légumes bouillis.
  5. Disposer le poisson cuit à la vapeur avec des légumes dans des assiettes et décorer de légumes verts.

En plus de ces plats, vous pouvez préparer de nombreux autres plats nutritifs et savoureux, pour la vessie et pour l’organisme tout entier. Adhérer à un certain mode et à certaines règles de la nutrition pour restaurer le travail du corps ne sera pas difficile, et il sera beaucoup plus facile de prévenir l'apparition de divers maux.

Régime alimentaire pour les maladies de la vessie et des reins

Nutrition pour l'inflammation de la vessie (cystite)


Beaucoup de femmes connaissent les problèmes de vessie. Une inflammation de la vessie ou une cystite s'est produite au moins une fois dans la vie chez la plupart des femmes et, chez certaines d'entre elles, le processus inflammatoire a une évolution chronique.

Bien sûr, dans la période d'exacerbation de la maladie, il est nécessaire d'être traité sous la direction d'un médecin, de prendre des médicaments et des herbes. Mais le régime alimentaire est très important. Pendant la rémission, les restrictions alimentaires ne sont pas si importantes, mais elles existent aussi. Cela est dû au fait que la vessie réagit rapidement avec des symptômes désagréables à certains aliments et boissons.


Chaque femme qui a eu une cystite au cours de sa vie a besoin de savoir quels aliments et quelles boissons peuvent être nocifs pour sa vessie. et qui, au contraire, sont utiles et peuvent même avoir un effet thérapeutique avec les médicaments. Bien sûr, en soi, un régime alimentaire inapproprié ne peut pas provoquer une cystite chez une femme en bonne santé. Mais cela peut provoquer une nouvelle exacerbation complète, provoquant une irritation de la membrane muqueuse de la vessie.


Pour commencer, vous devez décider des règles générales du régime de consommation d’alcool et de boissons. qui peut être utile dans la prévention de l'exacerbation de la cystite. Vous devez boire beaucoup de liquide tout au long de la journée, mais il est préférable de le faire uniformément, par petites portions. Le taux de fluide - deux litres. Une consommation insuffisante d'eau augmente la concentration de l'urine, ce qui peut entraîner la cristallisation des sels et la formation de sable et de cailloux. Vous ne devriez pas boire beaucoup le soir et vous ne devriez pas manger abondamment afin de ne pas surcharger les reins et la vessie la nuit, lorsque ces organes devraient se reposer.


Il est important de vider la vessie régulièrement. retarder la miction est très nocif, cela peut contribuer au développement de l'infection et à la formation de calculs. Des aliments sains avec une prédominance dans le régime alimentaire des légumes, des fruits et des méthodes douces de traitement thermique des produits, tels que la cuisson au four, la cuisson au four, la cuisson au four, la cuisson à la vapeur, sont utiles pour tous les organes du corps, y compris la vessie. Cependant, tous les fruits et légumes ne seront pas également utiles, il en est qui sont simplement interdits en cas de cystite.


Les agrumes et leurs jus, ainsi que les ananas sont contre-indiqués en cas de cystite. Les légumes interdisaient l'oseille, les épinards et les tomates en grande quantité, ainsi que les sauces tomates et les ketchups. Les sauces et condiments épicés et épicés, les marinades et diverses épices brûlantes sont généralement complètement exclus, car ils peuvent irriter la muqueuse de la vessie. Les produits salés et fumés ne sont pas nécessaires, ils provoquent une rétention d'eau, un gonflement et aggravent l'inflammation. Tout type d'alcool est strictement interdit pour les mêmes raisons. Une grande quantité de café, thé noir, chocolat et cacao, miel et bonbons sera également nocive.


Mais un café naturel en quantités raisonnables, allant jusqu'à trois tasses par jour, peut être utile. En plus de l'effet diurétique, la consommation régulière de café, selon les recherches, réduit le risque de cancer de la vessie. En général, ce que nous buvons est très important pour la vessie. Les meilleures boissons pour la santé de ce corps sont de l’eau pure et du jus de canneberge ou du jus de fruits. Canneberge est le chef de file dans l’utilité de tous les produits pour la prévention et le traitement de la cystite. Son action est comparable même avec l'efficacité des antibiotiques, mais le mécanisme d'action est différent. Les bioflavonoïdes qu'il contient ne permettent pas de développer des infections, empêchant ainsi la fixation de bactéries pathogènes sur les parois de la vessie. Morse peut être bu en toute quantité. mais le jus est autorisé à ne pas boire plus d'un verre par jour.


Quels autres produits sont bons pour la vessie? Les pommes, les bananes et les prunes, car ils contiennent beaucoup de pectine, ce qui élimine les toxines. Le son est riche en vitamines B, améliore le flux sanguin vers la vessie. La rose musquée augmente l'immunité globale, enrichit le corps en vitamine C, améliore le tonus des parois de la vessie. Les graines de citrouille sont riches en vitamine E et en zinc, nécessaires au bon fonctionnement de tout le système urogénital. L'argousier favorise la régénération des muqueuses et améliore la contractilité des parois de la vessie grâce au contenu en provitamine A.


En général, le régime alimentaire le plus utile contre les maladies inflammatoires de la vessie peut être considéré comme un fruit ou un légume. Les produits laitiers, les céréales et le poisson sont également autorisés, mais les aliments riches en protéines (viande, fromages gras et épicés, légumineuses) peuvent être nocifs.

Régime pour l'inflammation des reins et de la vessie

Publié le 22.07. | Publié par admin

Régime pour l'inflammation des reins et de la vessie

Il est prudent de dire que presque chacun d'entre nous a au moins entendu parler de l'inflammation des reins et de la vessie. L'inflammation des parois de la vessie s'appelle la cystite et l'inflammation des reins - pyélonéphrite. Bien entendu, pour le traitement de ces maladies, il est nécessaire de consulter un urologue qui, après avoir posé un diagnostic qualitatif, prescrira ce traitement, qui visera à éliminer complètement le processus inflammatoire. L'adhésion à un régime alimentaire particulier ne joue pas un rôle durable dans le traitement efficace de l'inflammation des reins et de la vessie. Alors, quel devrait être un régime pour l'inflammation des reins et de la vessie?

Le régime alimentaire pour l'inflammation des reins et de la vessie doit être composé uniquement de produits n'irritant pas les surfaces muqueuses de ces organes. Adhérer à un certain régime est également nécessaire même après le début du rétablissement complet. Cette approche aidera à éviter la récurrence de la maladie.

Le régime alimentaire pour l'inflammation des reins et de la vessie est toujours l'objectif principal, qui consiste à améliorer le flux d'urine. Cet objectif est atteint grâce à l’inclusion dans le régime alimentaire du patient d’aliments peu salés, d’alcalinisants et d’aliments contenant un minimum de matières grasses et de protéines.

Aliments interdits pour l'inflammation des reins et de la vessie

Lorsque l'inflammation des reins et de la vessie, les aliments interdits sont des produits salés, marinés et fumés. Vous devriez également abandonner l'assaisonnement avec des épices épicées, des oignons et du persil. Les gâteaux, pâtisseries, chocolat, café, fromages gras, boissons gazeuses et cacao sont également interdits.

Si, pendant la période d'inflammation de la vessie et des reins, vous voulez vraiment du sucre, vous pouvez vous permettre d'acheter un peu de miel, de guimauve, de marmelade ou de caramel. Dans certains cas, il est permis de manger une très petite quantité de beurre et d’œufs. Quant au sel, il faut s'abstenir de l'utiliser pour éviter une exacerbation de la maladie.

En cas d'inflammation des reins et de la vessie, les produits suivants sont strictement interdits:

  • Café Interdit n'est pas seulement le café instantané, mais aussi le café infusé.
  • Assaisonnements épicés ou épicés. Ces assaisonnements doivent être évités car ils peuvent provoquer le passage de la maladie au stade aigu.
  • Sous une interdiction stricte sont les cornichons et diverses viandes fumées.
  • Bouillons de viande forts et riches. Cela est dû au fait qu'un régime avec une inflammation des reins et de la vessie sous l'une de ses formes restreint l'apport en protéines. Il convient de rappeler que l’apport en protéines par jour ne doit pas dépasser 25 g.
  • Champignons de serre ou de forêt.
  • Toutes sortes de légumineuses.
  • Toutes les boissons gazeuses ou alcoolisées.
  • Cuisson au four, gâteaux, crèmes et pâtisseries.

Réduire la quantité d'aliments protéinés en cas d'inflammation des reins et de la vessie permet de récupérer beaucoup plus rapidement après une maladie et de revenir rapidement dans votre entreprise.

Produits autorisés pour l'inflammation des reins et de la vessie

Régime d'alcool pour l'inflammation des reins et de la vessie

Il existe une liste d'aliments résolus lors d'une inflammation des reins et de la vessie. Ces produits comprennent:

  • Fruits et légumes, ainsi que des jus de fruits frais;
  • Eau minérale, thé, compotes, boissons aux fruits, tisanes et gelée;
  • Gruau d'avoine et de sarrasin;
  • Dans une quantité très limitée de sucre;
  • Produits laitiers et produits laitiers à faible teneur en matières grasses;
  • Des soupes sans friture dans un bouillon de légumes;
  • Viande bouillie faible en gras;
  • Pâtes de blé dur;
  • Salez jusqu'à 10-15 grammes par jour.

En outre, nous ne devrions pas oublier le régime de consommation pour l'inflammation des reins et de la vessie. Pendant la période de maladie, il est nécessaire de boire le plus de liquide possible. C'est l'eau qui constitue le principal composant d'un traitement rapide et efficace de la pyélonéphrite et de la cystite, car l'infection est éliminée à l'eau et à l'eau. Plus vous consommez de liquides, plus la récupération se fera rapidement.

C'est pour cette raison qu'il est également recommandé d'exclure les aliments salés de votre alimentation. puisque le sel contribue à la rétention des fluides corporels, ce qui empêche les agents pathogènes de quitter le corps naturellement. Pour renforcer le système immunitaire en cas d'inflammation des reins et de la vessie, il est permis de boire de l'églantier, du cassis et de la framboise plusieurs fois par jour.

Les thés à base de plantes médicinales et d'herbes aident à stimuler le fonctionnement de la vessie, ce qui entraîne l'élimination des agents pathogènes et la réduction de l'inflammation et de la douleur.

La thérapie par les jus, qui est un élément important de tout régime, a également un puissant effet de guérison. Conduire la thérapie de jus est recommandé lorsque les premiers signes du processus inflammatoire. Il est recommandé de commencer avec une petite quantité de liquide, en augmentant progressivement jusqu'à une tasse par jour.

Après la disparition des symptômes de la maladie, il convient de suivre un certain régime pendant un certain temps pour éviter la réapparition de la maladie. Pendant cette période, la liste des produits autorisés sera un peu plus longue que la liste des produits autorisés au stade aigu du processus inflammatoire.

Pendant la période d'affaiblissement des signes de la maladie, l'utilisation de lait, de soupes de céréales ou de légumes, de poudings, de baies, de beurre et d'huile végétale, de lait et de produits laitiers, de pain gris ou noir, ainsi que de viande maigre bouillie ou cuite à la vapeur, de volaille et de poisson est autorisée. Quant aux œufs, ils sont également autorisés, mais pas plus d'un par jour.

Si vous êtes confronté à un problème d'inflammation des reins et de la vessie, consultez immédiatement votre urologue. Se soumettre à un diagnostic et à un traitement appropriés, également prescrits par un urologue. Vous recevrez également des conseils détaillés sur la nutrition pendant cette période. La consultation d'un urologue et nutritionniste expérimenté "Diet Center Kiev" vous aidera à obtenir un traitement de qualité pour l'inflammation des reins et de la vessie. En outre, vous recevrez des recommandations qui vous aideront à éviter la récurrence de maladies à l'avenir. Vous bénisse!

Ajouter un commentaire Annuler la réponse

Nutrition diététique pour la cystite

Les processus inflammatoires de la vessie, qui s'accompagnent de mictions fréquentes et d'une sensation de brûlure dans le bas de l'abdomen, sont appelés cystites en médecine. En raison de la nature de la structure de votre corps, cette maladie est plus susceptible à la population féminine. La cystite peut se manifester sous deux formes: aiguë et chronique.

Aujourd'hui, dans l'arsenal des médecins, il existe de nombreux médicaments pour le traitement de la cystite, mais aucun médicament ne peut aider le patient s'il ne suit pas un régime spécial.

Suivre un régime pour inflammation de la vessie aidera à soulager l’état du patient. Tous les produits, à des degrés divers, affectent les parois de la bulle. En refusant pendant la période d'exacerbation de la maladie des produits qui irritent l'organe touché par l'inflammation, vous lui apporterez la paix et une récupération plus rapide. Un régime alimentaire spécial contre la cystite aura un effet diurétique et antiseptique sur le corps, ce qui est très important pour le contrôle efficace des bactéries pathogènes.


Retour au contenu

Besoins alimentaires de base pour la cystite

En cas de cystite, il est très important pour une femme de maintenir un régime alimentaire normal comprenant trois repas principaux et deux petites collations. Étant donné que le système urinaire de la personne est le plus actif le matin, pour le petit-déjeuner et le déjeuner, il devrait tomber aux trois quarts de l'apport alimentaire quotidien total. Et le soir et la nuit, le corps doit être déchargé, de sorte que le dîner d'une femme souffrant de cystite ne doit consister que de produits légers. Si le régime est observé, la charge sur les reins et la vessie sera minime, ce qui est important pour un traitement réussi et une récupération rapide. Tous les aliments consommés pendant la maladie doivent être d'origine naturelle.

Au cours de la cystite, un régime thérapeutique doit garantir que les organes du système urinaire sont suffisamment vidés et qu'aucune autre irritation des parois de la vessie ne soit empêchée. La maladie disparaîtra rapidement si une femme boit au moins 2 litres de liquide par jour (à mesure que la température corporelle augmente, son volume devrait être augmenté à 2,5 litres). En cas de cystite, il est permis de boire de l'eau minérale au chlorure de calcium, des boissons aux fruits, des jus de fruits et de légumes fraîchement pressés (à l'exception des tomates), des compotes d'airelles et de canneberges, du thé faible et non sucré. L'inflammation de la membrane muqueuse du thé du rein, les extraits de plantes à base de stigmates de la busserole ou du maïs seront éliminés.

En plus de boire abondamment, les aliments ayant un effet diurétique doivent être inclus dans le régime alimentaire d'un patient atteint de cystite. Ceux-ci peuvent être des courgettes, des concombres, des épinards, des pastèques, des melons, des carottes. Comme l'état général du patient est amélioré, il est autorisé d'introduire des produits à base de lait fermenté (kéfir non acide, ryazhenka), du fromage cottage et du fromage non salé, ainsi qu'un peu plus tard # 8211; viandes et poissons maigres. Une femme souffrant de cystite peut manger du porridge bouilli dans de l’eau, une purée de pommes de terre, une soupe diététique.


Retour au contenu

Produits interdits par l'inflammation de la vessie, exemple de menu

Il est très important de se rappeler que pendant tout le processus de traitement de la cystite, les femmes ne peuvent absolument pas boire de boissons alcoolisées, de café ou de thé fort. Dans la liste des produits interdits n ° 8211; tout est épicé, gras, salé, frit et aigre. Les produits qui irritent la muqueuse des voies urinaires comprennent les tomates, le céleri, les radis, les radis, l'ail, l'oseille, les oignons, le chou-fleur, la laitue, le raifort, toutes les baies et fruits aigres.

Les bouillons de champignons, de viande et de poisson pendant la cystite sont également interdits. Jeter tous les produits dans la fabrication desquels ont été utilisés des colorants, des conservateurs et autres produits chimiques. Ils sont nocifs, même pour une personne en parfaite santé, et qu’en est-il du corps tourmenté par la maladie? En remplaçant le sucre par du miel, il a un effet bénéfique sur la vessie enflammée.

Après avoir récupéré d'une cystite aiguë, une femme peut reprendre progressivement son alimentation quotidienne. Mais la forme chronique de cette maladie nécessite un régime alimentaire à long terme, car tout produit de stimulation peut provoquer une nouvelle exacerbation de la maladie. Dans ce cas, le régime alimentaire devrait accompagner la femme pendant un an après la dernière exacerbation de la maladie. Ne pas oublier un régime suffisant de boire. Vous trouverez ci-dessous des options pour ce qui pourrait être un régime pour les formes chroniques de cystite.

Petit-déjeuner: purée de pommes de terre, courgettes cuites, œufs brouillés ou cuits, bouillie à la coque, céréales au lait, fromage cottage avec des tranches de baies sucrées, boissons au lait aigre, thé vert faible au miel, jus sucré.

Déjeuner: soupes cuites à l'eau, pâtes en casserole, poisson et viande cuits, escalopes à la vapeur, ragoûts de légumes (sans ajouter de jus de tomate), pommes de terre au four, plats à base de céréales, salades de concombre et courgettes, mousses, gelées, compotes, fruits mijotés, fruits sucrés.

Dîner: différentes variétés de casseroles au fromage cottage, de boissons au lait aigre, de pâtes aux fruits de mer et au fromage sans levain, de poisson cuit au four en feuille, de quelques tranches de pain au son, d'une tisane au miel.

Autant que vous le souhaitez, n'utilisez pas de produits de la catégorie des produits interdits en cuisine, ne pas assaisonner les aliments avec du ketchup, de la mayonnaise ou d'autres sauces épicées, jetez les épices. Buvez autant de liquide que nécessaire pour que la vessie puisse se vider toutes les 2 heures. Un régime alimentaire équilibré, associé à d’autres mesures de lutte contre la cystite chronique, vous permettra de vous débarrasser de cette maladie désagréable.

Nutrition pour l'inflammation de la vessie

L'inflammation de la vessie s'accompagne de gêne et de douleur lors de l'évacuation de l'urine de la vessie. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes, mais peut souffrir de cystite et de représentants du sexe fort. Pour se débarrasser de la maladie, un traitement complexe est appliqué et il est possible de l’améliorer si vous suivez un régime alimentaire particulier.

Il est nécessaire de comprendre que pendant la période de cystite aiguë, ou lors de l'exacerbation de la maladie chronique, il est nécessaire de respecter des restrictions alimentaires plus strictes qui, avec l'autorisation du médecin, peuvent être supprimées après un certain temps.

Caractéristiques du régime alimentaire pour la cystite

Dans la période aiguë, l'inflammation de la vessie ne sera pas si douloureuse si vous éliminez du régime les aliments qui irritent sa paroi interne. Cela aidera à réduire la gravité de l'inconfort. Le choix de certains plats peut contribuer à la lutte contre la microflore pathogène. Le régime devrait également viser à maximiser le soulagement des reins.

Pour le traitement de la cystite, l'élimination de l'infection de la cavité vésicale est un point très important. Pour cela, il est nécessaire que le patient prenne une quantité suffisante de liquide, ce qui permettra d’augmenter le volume des urines et ne permettra pas le développement de la stagnation.

Si vous mettez en évidence les principes de base du régime alimentaire pour l'inflammation de la vessie, ils seront alors:

  • la nourriture devrait être diurétique;
  • quantité minimale de sel;
  • exclusion alimentaire épicée;
  • faible teneur en protéines;
  • exclusion des graisses animales;
  • utilisez le moins de sucre possible;
  • prévention de la constipation;
  • élimination des plats obtenus à l'aide d'un traitement lourd (friture, mise en conserve, etc.).

Que peut et doit manger

En l'absence de contre-indications, un nutritionniste souffrant de cystite recommande de consommer au moins deux litres (toutes les boissons, l'eau et les premiers soins). Il sera également utile d'utiliser des compotes, des jus de fruits frais (fruits et légumes), qui possèdent les propriétés d'une cicatrisation générale du corps. Vous pouvez également décoction d'herbes anti-inflammatoires et du thé infusé, mieux vert, car il possède des propriétés diurétiques. Au lieu de sucre pour le goût, vous pouvez ajouter un peu de miel.

La médecine traditionnelle recommande de boire des boissons aux fruits à base de canneberges et d’airelles en cas d’inflammation de la vessie. Le fait que ces baies contribuent aux processus inflammatoires du corps et appartiennent aux agents antibactériens naturels.

Dans la période de crise, vous devriez manger autant de légumes et de fruits frais que possible. Ensuite, les produits à base de lait acidulé peuvent être introduits progressivement dans l’alimentation, et lorsqu’une amélioration significative se produit, ajoutez un peu de poisson et de la viande maigre cuite à la coque ou à la vapeur.

Les légumes sont les meilleurs pour les gourdes de cette maladie, ainsi que le céleri et les asperges.

Quoi manger

Afin de ne pas irriter la vessie, vous devez abandonner le thé fort ou le café, l'alcool, les cornichons, les viandes fumées et la conservation. N'utilisez pas d'assaisonnements et de marinades épicés.

Si vous obtenez une rémission durable après une inflammation de la vessie, vous devez suivre ce régime pendant un certain temps. Pour prévenir la constipation, vous devez choisir des aliments riches en fibres.

Des produits tels que le céleri, l'ail, les oignons, l'oseille, le raifort, les fruits non mûrs ou acides irritent la surface interne de la vessie.

N'utilisez pas de produits semi-finis ni de produits contenant des colorants artificiels ou des conservateurs.

Bouillons gras de viande, de poisson ou de champignons interdits.

Dans la période de crise, réduisez la consommation de produits contenant du calcium - lait, yaourt, fromage cottage.

Exemple de menu pour la journée

Pour plus de clarté, vous pouvez donner un exemple de régime approximatif pour une journée:

  1. Pour le petit-déjeuner, vous pouvez cuisiner des œufs durs (ou bouillis), du porridge au lait, un peu de fromage faible en gras et non épicé, de la purée de pommes de terre. Buvez du kéfir ou du thé faible. Une demi-heure avant le premier repas, il est recommandé de préparer et de boire une décoction d'herbes ayant des effets anti-inflammatoires et diurétiques.
  1. Pour le déjeuner, vous devez servir une soupe de légumes, des côtelettes à la vapeur (viande bouillie, poisson) avec de la purée de légumes ou des pâtes.
  1. Le dernier repas (dîner) doit être au plus tard à 18h00. Il est recommandé de lui soumettre une salade de légumes ou une casserole de pâtes ou de fromage cottage. En option - des pâtes au fromage.

Des compotes ou des fruits frais sont utilisés comme desserts ou en-cas.

Recommandations

Il existe un certain nombre de recommandations pour une nutrition adéquate pour les patients atteints de cystite:

  • il est préférable que la ration journalière soit divisée en trois méthodes principales et plusieurs collations entre elles;
  • Il est déconseillé à un tel patient de manger la nuit et juste avant de se coucher, car le corps doit être déchargé à ce moment-là;
  • les aliments mis sur la table doivent contenir des aliments biologiques;
  • les courgettes, les pastèques, les melons et les carottes ont la capacité d'éliminer l'urine; elles sont donc utilisées de préférence pour les inflammations de la vessie;
  • toutes les soupes doivent être maigres, dans un bouillon de légumes;
  • Dans les cas de cystite aiguë, un régime plus strict est observé au cours des deux premières semaines. Après avoir légèrement modifié le menu, le processus pathologique chronique doit respecter certaines restrictions pendant une longue période (au moins un an après la dernière exacerbation).

Un régime alimentaire pour l'inflammation de la vessie chez les femmes et les hommes, associé à un traitement adéquat, contribuera à améliorer l'état du patient, à empêcher le processus de devenir chronique et à prévenir l'apparition d'une nouvelle exacerbation d'inflammation chronique. Mais cela nécessite de suivre strictement les recommandations de votre médecin.

Il ne faut pas du tout vouloir utiliser des produits interdits avec une inflammation de la vessie. Pas besoin d'assaisonner les plats avec du ketchup ou de la mayonnaise, ainsi que d'autres sauces épicées. Les liquides doivent être tellement consommés que l’urine est éliminée de la vessie au moins toutes les deux heures. Seul un tel régime permet d’obtenir une guérison ou une rémission soutenue de cette maladie.

Plus D'Articles Sur Les Reins