Principal Traitement

Symptômes et traitement des maladies de la vessie chez l'homme

Maladies de l'appareil génito-urinaire chez les hommes assez souvent, mais beaucoup moins souvent que chez les femmes. Cela est dû aux particularités de la structure du corps masculin. Les maladies de la vessie chez les hommes peuvent être causées par des anomalies congénitales, des processus inflammatoires ou des blessures consécutives à des blessures.

Causes et symptômes

Les maladies de la vessie chez les hommes peuvent survenir pour diverses raisons:

  • ingestion de bactéries infectieuses;
  • hypothermie sévère;
  • travail sédentaire et sédentaire;
  • sous-vêtements serrés;
  • immunité affaiblie;
  • pathologies anatomiques;
  • lésion de la moelle épinière;
  • processus inflammatoires dans le système urogénital;
  • pénétration d'un corps étranger dans la vessie;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • maladies infectieuses négligées (par exemple, les caries);
  • déformation des parois du corps;
  • aliments épicés et gras;
  • les changements d'âge;
  • consommation d'alcool ou de drogue:
  • fumer

Différents symptômes peuvent indiquer que la vessie est pathologique ou enflammée:

  • urine trouble, odeur forte et putride;
  • brûlures, démangeaisons et douleurs pendant la miction;
  • l'incontinence;
  • douleur au bas ventre et aux parties génitales;
  • réduction de l'urine quotidienne, tout en maintenant les normes de consommation d'eau;
  • mictions fréquentes;
  • des traces de sang ou d'écoulement purulent, de sable ou de flocons sont observées dans l'urine.

De la fièvre, une faiblesse, une violation de l'écoulement de l'urine ou son retard, peuvent s'ajouter à ces symptômes.

Méthodes de diagnostic

Pour le diagnostic des symptômes de la maladie de la vessie chez l'homme, le médecin traitant effectue une enquête sur le patient, précise le moment auquel la pathologie se développe.

Selon les résultats de l'analyse générale de l'urine, des processus inflammatoires, du sang ou du pus, peuvent être détectés des cellules épithéliales des organes du système urinaire.

La méthode la plus courante d’équipement de diagnostic est l’échographie.

L'échographie révèle:

  • inflammation chronique ou aiguë;
  • problèmes de prostate;
  • prolapsus de la vessie;
  • la présence de sédiments en elle;
  • tumeurs tumorales.

La cystoscopie permet d'examiner l'état des parois de la vessie. À ces fins, un appareil spécial est utilisé - un cystoscope. Le dispositif est un tube au bout duquel se trouvent un élément lumineux et une petite caméra. Le tube est inséré dans l'urètre et vous permet d'examiner en détail la couche interne de la vessie afin d'identifier la nature différente des tumeurs ou des petits polypes, ulcères. L'intervention est réalisée après une anesthésie ou sous anesthésie générale.

L'examen radiographique est réalisé avec l'utilisation d'un agent de contraste et uniquement sur un estomac vide. En conséquence, vous pouvez voir les changements structurels du corps (y compris après des blessures), la présence de cailloux ou de sable. Les images permettent d’établir le diagnostic correct avec une grande précision. Un effet secondaire des rayons X est une petite dose de rayonnement.

Grâce à la tomodensitométrie et à l'IRM, vous pouvez obtenir des images de haute qualité dans un espace bidimensionnel ou tridimensionnel. Le balayage de la vessie est effectué en couches. Souvent, ces types d'études sont effectuées après une échographie et peuvent identifier une lithiase urinaire, une inflammation et une infection, des modifications anatomiques. Souvent, une tomodensitométrie ou une IRM sont prescrites avant une intervention chirurgicale, ainsi que pour suivre les modifications en cours de traitement.

Types de pathologies

Les maladies les plus courantes de la vessie chez les hommes comprennent:

  1. Cystite - une pathologie inflammatoire peut survenir dans les formes aiguës et chroniques. La forme aiguë est causée par des blessures, des maladies catarrhales et des infections virales. Lorsque le traitement tardif peut devenir chronique avec divers types de complications.
  2. L'apparition de sable ou de cailloux dans la vessie. De telles formations peuvent avoir différentes tailles et formes, donc lors du mouvement, elles provoquent des douleurs aiguës et graves. La cause de la pathologie est constituée de maladies chroniques des systèmes digestif et urinaire, de prédispositions génétiques et du manque d’oligo-éléments dans le corps. L'urolithiase est caractérisée par de la fièvre, la présence de turbidité et de sang dans les urines, des douleurs dans la région lombaire, des coupures à la miction.
  3. Rétention urinaire Chez les hommes, cette situation est due à un adénome, à un blocage avec une pierre, à une inflammation de la prostate, à des maladies du système nerveux et à un cancer de la prostate. En cas de retard important, une insuffisance rénale survient.
  4. Les formations tumorales sont plus fréquentes chez les hommes âgés de 40 à 60 ans. La pathologie est caractérisée par la présence de caillots sanguins dans l'urine, un gonflement des jambes et du pénis, une douleur, un engourdissement et une nette diminution de poids.
  5. Vessie hyperactive. Les hommes prédisposés aux maladies dans la vieillesse. Les principaux symptômes sont des mictions fréquentes et de l'incontinence. La pathologie est causée par une perturbation de la contraction musculaire après un accident vasculaire cérébral, due à des problèmes de système nerveux, à une infection de la vessie.

Après une série de tests et d'examens, le médecin établit un diagnostic et prescrit un traitement.

Principes de traitement

Il n’est possible de prédire l’évolution positive du traitement de la vessie chez l’homme que dans le cas d’un traitement opportun et adéquat, ainsi que du respect de toutes les instructions du médecin.

La cystite

Lors du traitement d'une cystite ou d'un autre processus inflammatoire provoqué par une infection, sa source est d'abord déterminée. La base de la thérapie est l'utilisation d'antibiotiques. Le traitement médicamenteux doit être complet, car la récidive ou la transition de la maladie en une forme chronique, ainsi que la violation des reins.

Dans la cystite chronique, les foyers d’infection récurrente sont identifiés et éliminés, et la sortie normale de l’urine est restaurée. Pour améliorer l'approvisionnement en sang est prescrit le réchauffement. Un stade extrême de la cystite avec un traitement inadéquat peut entraîner des complications telles qu'une pyélonéphrite, une maladie interstitielle et une hématurie (présence de sang dans les urines).

Rétention urinaire

Un retard dans l'écoulement de l'urine peut entraîner de graves complications. Par conséquent, la pathologie doit être traitée de manière urgente. Un cathéter est utilisé pour la reprise de la miction. Les autres activités dépendent des résultats du diagnostic. Un médicament anti-inflammatoire est prescrit par un médecin. Lorsqu'un adénome de la prostate est détecté, une intervention chirurgicale est effectuée.

Tumeurs malignes

Dans le traitement de l'oncologie de la vessie peut être appliqué:

  • radiothérapie - exposition aux cellules cancéreuses avec un faisceau d'énergie qui les détruit ou ralentit le processus de croissance ultérieure;
  • chimiothérapie - implique l'utilisation de médicaments visant à la destruction des tumeurs malignes;
  • la chirurgie est le traitement le plus populaire et le plus efficace, recommandé uniquement aux premiers stades du cancer.

Mictions fréquentes

Avec un tel diagnostic, il est strictement déconseillé de s'auto-traiter en raison du risque élevé de complications. Le médecin prescrit des médicaments qui réduisent l'activité de la vessie. Il est recommandé d'établir un plan clair pour manger et boire. Exercices recommandés pour renforcer les muscles de la cavité abdominale. Définit le calendrier de la miction.

Mesures préventives

Afin de réduire le risque de maladie de la vessie, vous devez suivre certaines recommandations:

  • mener une vie saine;
  • faire le bon régime (sans aliments épicés et gras);
  • arrêter de boire et de fumer;
  • pendant la saison froide, essayez d’être moins dans la rue, en évitant une forte hypothermie;
  • maintenir l'hygiène personnelle;
  • sur le travail sédentaire et sédentaire prennent souvent de courtes pauses pour se réchauffer;
  • quotidiennement à utiliser une quantité suffisante de liquide.

De plus, vous devez surveiller en permanence l'état de votre corps dans son ensemble. Surveillez le tractus gastro-intestinal en portant une attention particulière à la constipation et à la rétention urinaire. Traiter en temps opportun tous les processus inflammatoires

Vessie masculine - cathétérisme, tumeur, calculs

La vessie d'un homme - l'organe dans lequel l'urine s'accumule le long de l'uretère, est excrétée par l'urètre. Situé dans la région pelvienne, bas de l'abdomen, fait partie du système urinaire.

Aujourd'hui, nous allons examiner les pathologies, les facteurs affectant l'occurrence, le diagnostic et le traitement.

Raisons

Pour les affections de la vessie chez les hommes, la douleur est localisée au-dessus de l'os pubien. Les facteurs peuvent être différents:

  • Inflammation dans les reins et les organes génitaux.
  • Les infections.

Maladies

L'urolithiase est la formation de calculs. Si le calcul a des arêtes vives, il blesse le mucus, en conséquence d'une inflammation.

Parfois, il pénètre dans le canal urinaire, provoquant une douleur et retardant l'écoulement de l'urine. Dans ce cas, le malaise chez les hommes des sensations douloureuses sont données à la tête du pénis, ce phénomène s'appelle l'irradiation.

La cystite est une inflammation de l'organe même. Au cours de la phase aiguë de la vessie, le spasme augmente, des pulsions fréquentes apparaissent. Le processus lui-même a lieu avec une symptomatologie aiguë, une sensation de brûlure.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les hommes ressentent constamment de la douleur et de l'inconfort au cours du processus.

L'adénome de la prostate, enflammé, peut bloquer l'urètre, empêchant ainsi l'écoulement de l'urine, provoque des étirements urinaires et une douleur intense. Dommages physiques au corps lors de blessures, d'accidents.

Crampes sévères, envie d'uriner, écoulement de sang de l'urètre.

Les tumeurs s'accompagnent de douleurs constantes dans le bas de l'abdomen. Elles se multiplient avec la désintégration de la tumeur et une cystite secondaire apparaît.

Signes de

Tous les types d'inflammation ont presque les mêmes symptômes:

  • Mictions fréquentes à petites doses.
  • Besoin constant, sensation d'une vessie pas complètement vidée.
  • Sévère douleur et sensation de brûlure pendant la miction.
  • Crampes aiguës dans le bas de l'abdomen et dans la région lombaire.

Urine résiduelle

La bulle a un volume de 350 à 700 ml. Pendant la journée, il y a un écoulement d'urine. Chez une personne en bonne santé, cela devrait disparaître complètement. Peut rester environ 50 ml.

S'il y a un sentiment que l'organe n'est pas complètement libéré, il reste alors une urine. Il peut s'accumuler jusqu'à un litre, ce qui entraîne un courant inverse, provoquant une inflammation des uretères et des reins.

  • Forme aiguë et chronique de la cystite.
  • Neurogène.
  • Urétrite, prostatite, adénome.
  • Des pierres et du sable.
  • Faiblesse musculaire
  • Maladies endocriniennes.
  • Maladies du système nerveux.
  • Le traitement doit viser à éliminer la cause.

Neurogène

La vessie peut aggraver son travail en raison de troubles mentaux. Cette maladie s'appelle neurogène. La fonction de cette partie du système nerveux qui gère la collecte et l'élimination de l'urine est altérée.

Il n'y a pas de fins dans l'organe lui-même. Cela conduit au fait que l'urinaire ne peut pas accumuler, retenir et éliminer les fluides du corps. Il existe deux types de maladie:

Hyperactif (tonalité accrue)

  • En cas de vessie incomplète, pulsions fréquentes.
  • Désir d'uriner.
  • Pipi au lit.

Hypoactif (tonus musculaire absent)

  • Pas plein du corps.
  • Le volume ne peut pas dépasser 1500 ml.
  • Il n'y a pratiquement pas de gaspillage d'urine.

Le degré de dommage au système nerveux dépend de la forme de la vessie neurogène.

  • Formation à la miction, due aux muscles de l'abdomen ou du dos.
  • Culture physique.
  • Procédures de physiothérapie.
  • Guérison individuelle avec des médicaments pour le système nerveux.
  • Le cathétérisme, quand un patient avec un tube en verre libère de manière indépendante plusieurs fois par jour ses urines.
  • Traitement chirurgical en fonction de l'étendue de la maladie.

Sclérose du cou

Le tissu cicatriciel apparaît qui se développe et peut bloquer complètement le passage. Commencez une douleur intense ne pouvant aller aux toilettes. Dans ce cas, la cystostomie est prescrite. La cause de telles affections peut être les conséquences d'une intervention chirurgicale dans le domaine de l'adénome de la prostate.

La cystostomie est une opération consistant à installer un dispositif d’élimination de l’urine dans la vessie. Il est établi qu’il n’ya pas de sortie naturelle de décharge due à des maladies graves de l’organe.

Il consiste en un dispositif spécial qui est inséré sous anesthésie locale par une incision dans le côté, le tube et l'urinoir. Nécessite des soins particuliers.

  • Éliminer l'urine de manière naturelle.
  • Laver l'organe après la chirurgie.
  • L'introduction de médicaments pendant la chimiothérapie.
  • Obtenir de l'urine pour analyse.

Pour la procédure, on utilise des cathéters stériles souples que l’infirmière insère dans l’urètre avec une pince à épiler. Il est très important de suivre les règles pour ne pas infecter l'infection.

La cystolithiase

La vessie peut contenir des pierres et du sable. Quelque temps la maladie passe asymptomatiquement. Avec des concrétions croissantes, des signes clairs commencent à apparaître.

  • Douleur et sensation de brûlure pendant la miction, envie fréquente.
  • Terminaison brusque de l'écoulement de l'urine.
  • Crampes dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos.
  • L'apparition de sang.

Pour déterminer le diagnostic, le patient est envoyé pour une échographie. La cystoscopie est également effectuée - il s'agit d'un examen de l'urinaire de l'intérieur avec un appareil spécial. Il est inséré à travers l'urètre dans l'organe rempli.

La caméra examine le contenu et ses murs. Une préparation spéciale pour la procédure n'est pas nécessaire. Sur la base de l'échographie et de la cystoscopie, vous pouvez déterminer la présence de calculs.

Chirurgie urinaire, lorsque le calcul est très volumineux et qu'il n'est pas possible de l'écraser.
Broyage par ultrasons. Il y a un risque de dommage pour les tissus voisins.

TOUR est une méthode moderne de broyage au laser agissant directement sur une pierre, elle est broyée en poussière. L'appareil est anesthésié par l'urètre. Puis sort facilement du corps.

Tumeur

Les tumeurs de la vessie sont beaucoup plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes. Surtout malade après 60 ans. Le cancer est diversifié dans son étiologie. Dans 95% des cas, il s'agit d'un épithélium superficiel.

La prolifération est bénigne - ce sont des papillomes et des tumeurs malignes. Ces derniers ont quatre étapes, le traitement en dépend. La thérapie 1, 2 degrés consiste à enlever la tumeur, la radiothérapie et la chimiothérapie.

Aujourd'hui, cela se produit sans intervention sur une voie, et grâce à la TUR (résection transurétrale), lorsque la tumeur est retirée et brûlée au laser dans le canal urinaire. Après cela, une chimiothérapie est effectuée. Ceci est suivi d'une rémission soutenue.

Au stade 3 de la maladie, s'il y a plusieurs tumeurs, il est recommandé d'éliminer complètement le problème. La miction sera excrétée dans l'urinal. Maintenant les opérations sont effectuées, quand un organe est formé à partir du colon, la fonction est conservée.

La vessie souffre le plus souvent de processus pathologiques. La cause peut être non seulement une inflammation, mais aussi une anomalie de la prostate et des reins.

Pour poser un diagnostic, il est nécessaire de subir un examen approfondi, afin de traiter la cause. Venez sur notre site. Nous avons préparé de nouveaux articles intéressants.

Comment traiter la vessie chez l'homme

Les hommes et les femmes de tous âges sont sensibles aux maladies inflammatoires de la vessie. Il peut s'agir d'une maladie indépendante provoquée par une infection non spécifique ou une conséquence d'autres maladies. Chez les femmes, il peut être associé à une pathologie gynécologique et s’aggrave souvent. Par conséquent, beaucoup s’inquiètent de la façon de guérir la vessie et oublient la récurrence de l’inflammation.

Caractéristiques de la maladie

Inflammation de la vessie, ou cystite, suffisamment douloureuse pour le patient. L'urine et la cavité vésicale sont stériles par défaut, aucun micro-organisme n'y est détecté. Mais dans certaines conditions, la voie ascendante (de l'extérieur) ou descendante (des reins) devient infectée et développe une cystite.

L'hypothermie et les ARVI peuvent provoquer une maladie. Chez les femmes, il se développe après un coït, une vaginite, pendant la ménopause, une grossesse. Chez l'homme, il se développe généralement sur le fond d'une autre maladie urologique. Pierres dans la vessie, la pyélonéphrite devient une source interne d’infection. L'inflammation se développe sur le fond de la consommation de certains médicaments, sous l'action de l'exposition au rayonnement.

Les symptômes de la cystite sont difficiles à confondre avec une autre maladie. La miction est difficile et très douloureuse. Dans les toilettes, allez souvent et lentement, parfois avec une fausse envie d'uriner. L'état général ne souffre pas. Les exceptions sont les formes ulcéreuses et nécrotiques de la cystite. L'urine peut dégager une odeur désagréable, il y aura des impuretés de sang ou des résidus.

Le diagnostic de la cystite repose sur une analyse générale de l'urine. Les globules blancs, les globules rouges, les bactéries et le mucus y apparaissent en grand nombre. Avant de prescrire des antibiotiques, il est optimal d’effectuer une culture bactérienne d’urine afin de déterminer la flore et sa sensibilité aux antibiotiques.

Les principales directions de traitement

Seul un médecin peut correctement prescrire, que pour traiter la vessie. L'automédication ou des médicaments mal choisis peuvent conduire au développement d'une cystite chronique.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement est principalement axé sur le traitement antibactérien, l’élimination de l’inflammation et de la douleur et la lutte contre la violation de l’écoulement de l’urine. Si la cystite se reproduit, dans le contexte d'une autre maladie, il est alors nécessaire d'éliminer le facteur causatif. L'inflammation non compliquée est traitée à la maison, l'hospitalisation n'est pas nécessaire.

Les antibiotiques sont des médicaments de première ligne. La cause de la cystite est une infection bactérienne. Par conséquent, elle ne peut être éliminée sans l'utilisation d'antibiotiques. D'où la conclusion que seules les méthodes de la médecine traditionnelle et de l'alimentation ne peuvent pas faire face à la maladie.

Il est correct de prescrire des médicaments après la culture d'urine, mais en réalité, l'analyse prend plusieurs jours et le traitement doit être prescrit lors de la consultation initiale avec le médecin. Par conséquent, des antibiotiques à large spectre sont prescrits, ce qui peut affecter la plupart des agents pathogènes responsables de la cystite. Après le traitement, une culture d'urine de contrôle est nécessaire.

Les médicaments les plus couramment utilisés sont:

  • La norfloxacine (analogues de Nolitsin, Normaks);
  • Nitroxoline;
  • nitrofuranes - Furamag, Furodonin;
  • Rulid;
  • Palin

Beaucoup de ces antibiotiques sont interdits chez les enfants. On leur prescrit souvent des préparations à base de pénicilline.

Les phytopreparations sont utilisées pour améliorer l'écoulement de l'urine, éliminer l'inflammation, prévenir la formation de calculs. Ils sont disponibles sous forme de comprimés ou de solutions - Canephron, Cystone, Monurel. Pour soulager la douleur et un spasme des muscles lisses, faciliter la libération de l'urine aidera les antispasmodiques - Drotaverinum, Papaverine. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens - ibuprofène, diclofénac, kétorolac - soulagent les douleurs aiguës.

Régime alimentaire

Le menu du patient est aigu ou avec l'exacerbation de la cystite chronique devrait avoir des propriétés diurétiques et antibactériennes, et ne pas gêner la paroi de la vessie. La quantité de liquide consommée par jour doit être d'au moins 2 litres. Cela inclut les liquides dérivés des soupes et des boissons.

Il est recommandé de boire des préparations à base de plantes, des compotes de fruits, des jus de légumes et de fruits (sauf la tomate), des boissons aux fruits, du thé faible, de la gelée. Il est utile d’utiliser l’eau minérale de chlorure de calcium.

La pastèque, les courgettes, les concombres ont un effet diurétique, la grenade, les carottes, la citrouille, les épinards sont utiles. Assurez-vous d'inclure les produits laitiers dans le menu.

Ils sont équilibrés en protéines, en graisses et en calcium. Il est recommandé de consommer quotidiennement au moins un des produits suivants: lait, fromage cottage, crème sure, kéfir, yaourt non sucré, fromage.

Dans la période aiguë, il est préférable de ne pas manger de produits à base de viande et de poisson. Une fois les symptômes éliminés, vous pouvez commencer progressivement à introduire de la viande maigre de poulet, de dinde ou de poisson de rivière.

Autorisé à manger des légumes, sauf les tomates, fraîches ou bouillies. La bouillie est utilisée séparément ou comme accompagnement. Vous pouvez leur ajouter du son pour réguler la fonction intestinale et prévenir la constipation. Les salades peuvent être remplies avec de l'huile d'olive ou une autre huile végétale.

La nourriture est cuite à la vapeur, bouillie, au four. Il n'est pas recommandé de faire frire, de saupoudrer abondamment d'assaisonnements épicés, d'ajouter beaucoup d'ail ou d'autres substances irritantes. Sous l'interdiction du café et de l'alcool, une grande quantité de sel et de sucre.

Phytothérapie

Pour la cystite, herbes utiles ayant un effet diurétique. Ceux-ci incluent les airelles, la busserole, le champ de prêle. L'effet anti-inflammatoire a une pharmacie de camomille, le millepertuis, plantain.

Utilisation plus efficace des herbes. Ils peuvent être achetés prêts à l'emploi en pharmacie ou préparés individuellement à partir d'ingrédients individuels. La médecine traditionnelle offre les options suivantes:

  1. Busserole, feuilles de bouleau, soie de maïs, herbe de blé et réglisse. Préparer une décoction de mélange à parts égales de plantes. Le jour de boire un verre.
  2. L'airelle laisse infuser dans un thermos et boire au lieu de thé. Pour le goût, vous pouvez ajouter du miel.
  3. Il est recommandé d'utiliser du jus de canneberge frais à 100g par jour ou du jus de canneberge, de la gelée.
  4. Préparez par litre d'eau 2 cuillères à soupe de prêle et de camomille. Buvez comme du thé habituel.

Avec le temps, la cystite ne se transforme pas en une forme chronique. Cette maladie peut être traitée avec succès avec la bonne approche.

Inflammation de la vessie masculine: causes

Comme mentionné précédemment, en raison des caractéristiques anatomiques des voies urinaires, l'inflammation de la vessie se produit beaucoup moins souvent chez l'homme. La raison en est un urètre plus long. Pour cette raison, les agents infectieux de l'environnement ne peuvent pas atteindre la vessie. Chez les représentants de la moitié forte de l'humanité, la cystite est secondaire dans 90% des cas: cela signifie que la maladie ne survient pas indépendamment, mais en réaction à une autre maladie.

Les causes directes de l'inflammation de la vessie chez l'homme peuvent être les suivantes:

• Incapacité à long terme de vider la vessie. Le rythme de la vie de notre contemporain dicte des conditions difficiles. Parfois, une personne n'a même pas la possibilité de quitter les toilettes. Pendant ce temps, il est conseillé aux hommes de vider leur vessie au moins une fois toutes les trois heures. La congestion urinaire se caractérise par le développement d'une lésion infectieuse: après tout, un tel environnement est idéal pour la reproduction de bactéries pathogènes.

• urolithiase. La cause directe de l'inflammation de la vessie chez l'homme est la même que dans le cas précédent. Mais dans ce cas, la stagnation de l'urine est due à des raisons pathologiques.

• adénome de la prostate. Cause une rétention urinaire pathologique.

• Avoir une source d’infection près de la vessie. Le risque de développer une cystite augmente considérablement si un homme présente une dysbiose ou une infection intestinale.

• pyélonéphrite aiguë ou chronique. L'agent infectieux qui vit dans les reins descend avec le temps et affecte la vessie. Cela se produit souvent si la maladie est âgée et non traitée.

Dans de rares cas, la cystite chez l'homme peut être primaire. Cela se produit lorsque l'hypothermie se produit lorsque le système immunitaire s'affaiblit.

Inflammation de la vessie chez l'homme: symptômes

Il n'y a pas de différences fondamentales entre les symptômes des représentants des deux sexes. L'inflammation de la vessie chez l'homme s'accompagne des symptômes suivants:

• mictions fréquentes. La soi-disant pollakiurie. Il survient à tout moment, quelle que soit la plénitude de la vessie. De telles envies sont fausses. En fait, l'urine est absente. Le symptôme est dû à une irritation des parois enflammées du corps.

• Toux en urinant. Après chaque visite aux toilettes, le patient peut ressentir des douleurs coupantes ou des brûlures dans la région de la vessie et des organes génitaux. Ce n'est pas un symptôme spécifique, il est associé à diverses pathologies: de la pyélonéphrite à l'urétrite.

• Douleur constante dans la région sus-pubienne.

• changements dans l'urine. En cas de cystite, l'urine devient trouble (de couleur et de structure, elle ressemble au jus d'ananas). L'hématurie est le signe le plus caractéristique de la cystite: sang clair dans les urines.

En plus de symptômes spécifiques, le patient présente souvent des manifestations communes:

• Augmentation de la température corporelle. Différentes lectures du thermomètre sont possibles: de 37,8 à 40 degrés.

Ce sont des symptômes typiques d'intoxication.

Inflammation de la vessie masculine: diagnostic

Bien que les symptômes de la cystite soient typiques, il est impossible de vous diagnostiquer vous-même. Ces manifestations ne sont pas spécifiques et se produisent dans toutes les maladies des voies urinaires. Sans méthodes de diagnostic spécialisées pour déterminer l'inflammation de la vessie chez l'homme, il est impossible. Sans consulter un spécialiste ne peut pas faire. Le traitement et l'examen des patients présentant une suspicion de cystite sont effectués par des médecins de deux profils: urologues et néphrologues. Ces spécialistes sont présents dans toutes les cliniques, vous ne devez donc pas différer la visite chez le médecin.

Le diagnostic de l’inflammation de la vessie chez l’homme n’est pas très difficile et comprend:

• Collecte de l'anamnèse. Il consiste en une enquête sur le patient. Le médecin clarifie tous les points d’intérêt: nature des plaintes, prescription, circonstances préalables à leur survenue, etc. Ceci est nécessaire pour créer un tableau clinique approximatif.

• palpation. L'examen physique est utilisé pour évaluer les réactions à la douleur. Non seulement la vessie est palpée, mais également les reins pour éliminer d'autres maladies.

• Tests sanguins de laboratoire. La numération globulaire complète est actuellement l’un des moyens les plus informatifs de détecter l’inflammation dans le corps. Mais pour déterminer la source de l'inflammation, il ne permet pas.

• Analyse d'urine. La cystite est caractérisée par une augmentation de la concentration de protéines dans l'urine, une leucocytose et du sang. Déterminer la nature du processus inflammatoire est impossible sans culture d'urine.

• culture d'urine. Grâce à cette méthode, il est possible d'identifier une lésion infectieuse de la vessie et de déterminer l'agent pathogène avec précision.

• Échographie des reins. Il est prescrit pour éliminer la pathologie des reins.

• Cystoscopie. Rarement nommé, aussi difficile à mener. C'est un examen endoscopique de la vessie avec une sonde flexible.

En règle générale, le diagnostic d'inflammation de la vessie chez l'homme se limite aux tests de laboratoire. Des procédures médicales complexes, telles que la cystoscopie, sont prescrites en cas de suspicion de cancer de l'organe.

Inflammation de la vessie masculine: traitement

Le traitement de l'inflammation de la vessie chez l'homme est conservateur, induit par un médicament. À la fin du traitement, la physiothérapie est appliquée.

Pour le traitement de la cystite, les médicaments prescrits dans les groupes suivants:

1) antispasmodiques. La douleur et les mictions fréquentes sont causées par des spasmes des muscles lisses de la vessie. Les antispasmodiques soulagent les tensions musculaires et soulagent ces manifestations.

2) analgésiques. Nommé pour soulager les douleurs sévères.

3) médicaments antibactériens. La cystite est presque toujours causée par une lésion infectieuse. Il n'y a pas d'alternative aux antibiotiques dans de telles conditions. Cependant, avant de prescrire des médicaments, le médecin doit recevoir des informations sur l'agent pathogène. Sinon, il n'y aura aucun effet.

4) médicaments anti-inflammatoires. Nommé après le cours du traitement avec des antibiotiques. Aide à soulager la douleur et l'inconfort.

5) médicaments diurétiques (diurétiques). Nommé pour traiter l'inflammation de la vessie chez les hommes, afin d'éviter la stagnation de l'urine. Les agents infectieux sont également excrétés du corps.

Dans le complexe de ces médicaments est suffisant pour un traitement efficace. Les activités de physiothérapie sont déterminées individuellement par un physiothérapeute.

Une grande importance est une bonne nutrition. Portez une attention particulière au régime alimentaire est nécessaire non seulement pendant la période de flux aigu de la cystite, mais aussi après, lorsque des mesures de réadaptation sont prises.

La bonne décision serait de refuser la nourriture épicée, salée, frite. Il est inacceptable de manger des graines, des noix, du thé vert. Il devrait consommer autant d'eau que possible sans gaz.

La cystite n'est pas une maladie féminine. Les hommes et les femmes sont touchés également. Chez l'homme, en raison de la structure anatomique des voies urinaires, cette maladie est plus grave et tend à devenir chronique avec de fréquentes rechutes. Les symptômes de la cystite n'étant pas spécifiques, déterminez la cause première de l'inconfort uniquement après des mesures de diagnostic spécialisées. Sans soins médicaux ne peuvent pas faire. Heureusement, le traitement de la cystite n’est pas très grave. L'essentiel est de ne pas reporter la visite à un spécialiste (néphrologue ou urologue).

Causes de la cystite

À un jeune âge, il suffit que les hommes adhèrent aux règles d'hygiène intime pour éviter le développement d'une inflammation. Les hommes d'âge mûr (âgés de plus de 40 ans) doivent se méfier des pathologies de la sphère génito-urinaire d'étiologies diverses, qui sont souvent en train de devenir les causes de la cystite. Habituellement, le processus inflammatoire de la vessie commence dans le contexte de maladies infectieuses ascendantes provenant des testicules, des appendices testiculaires, de la prostate et de l'urètre.

Lorsque le patient s'inquiète de maladies urogénitales, qui entraînent un rétrécissement de l'urètre, une stagnation de l'urine se développe, ce qui provoque la cystite. Parfois, ce phénomène est associé à des obstacles artificiels tels que des pierres renversées, des corps étrangers, etc. Mais le plus souvent, une inflammation se développe à la suite de formations oncologiques, d'adénomes de la prostate, de diverticules, etc.

En raison des particularités du système urogénital masculin, l’inflammation de la vessie chez l’homme n’est presque jamais une pathologie indépendante, se développant le plus souvent sur le fond de vésicules, d’urétrite ou de prostatite. Les principaux agents responsables de la cystite sont les champignons candida, Pseudomonas purulent ou Escherichia coli, staphylocoque. Parfois, les causes de la cystite masculine sont causées par des IST telles que le mycoplasme, la chlamydia, la trichomonase ou la gonorrhée.

Lorsque les lésions sont associées à un mécanisme descendant, la tuberculose rénale ou la pyélonéphrite deviennent les causes de la cystite. Même des pathologies telles que l'amygdalite, la sinusite et la grippe, dont les foyers sont situés relativement loin des organes urinaires, peuvent provoquer de manière hématogène le développement d'une inflammation. C'est pourquoi presque toutes les infections peuvent provoquer une cystite.

Une infection peut pénétrer dans la vessie en insérant un cathéter ou en effectuant une cystoscopie. Stress constant, manque de sommeil, réduction de la protection immunitaire, hypothermie, diabète, blessures - tout cela peut également influer sur le développement d'une inflammation de la vessie chez l'homme. Les causes de la cystite sont souvent associées à des opérations sur la cavité abdominale, la vessie, ou à l'ablation de la prostate, à des tumeurs cancéreuses, etc.

Symptômes de la maladie

Au début des premiers symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin, car le traitement a débuté de manière opportune, ce qui raccourcit relativement le processus de traitement. Les signes spécifiques suivants indiquent le développement du processus inflammatoire dans la région urogénitale:

  • Rezi, douleur lors de la miction de l'aine, de l'urètre et du pénis, du scrotum et au-dessus du pubis;
  • L'urine acquiert un sédiment nuageux, des traînées sanglantes y apparaissent;
  • L'inflammation aiguë est accompagnée par des envies fréquentes d'aller aux toilettes, surtout la nuit;
  • La cystite est souvent accompagnée de frissons, de fièvre, de fatigue chronique;
  • Réduction significative de la quantité de portions urinaires (15-20 ml);
  • Incontinence urinaire;
  • Les symptômes de pyurie (mélange de pus dans l'urine) et de leucocyturie (présence d'un grand nombre de leucocytes dans l'urine), l'hématurie (sang dans l'urine) sont typiques de l'inflammation de la membrane de la vessie;
  • Les formes inflammatoires sévères s'accompagnent de signes d'intoxication tels que l'oligurie (diminution de la valeur quotidienne de l'urine), une température fébrile élevée;
  • L'urine devient une odeur putride, des particules de la membrane muqueuse de la vessie.

Des symptômes identiques sont observés dans l'évolution chronique de la cystite, ils apparaissent seulement moins prononcés et sont intermittents.

Traitement de pathologie

Quand au moins un de ces signes apparaît, un homme doit contacter immédiatement un urologue. Après analyse des antécédents et des procédures de diagnostic, un traitement est prescrit. Si la pathologie a un cours aigu, est accompagnée d'une rétention urinaire persistante et d'une douleur intense que même les analgésiques ne peuvent pas gérer, le patient se voit prescrire un traitement hospitalier.

Les patients sont montrés au lit pendant le processus aigu du processus inflammatoire. À des températures élevées, des médicaments antipyrétiques sont pris, il est recommandé de boire plus de liquides et les aliments acides, épicés et salés doivent être exclus du régime alimentaire. Lors du diagnostic, les spécialistes identifient l'agent responsable de la cystite et déterminent sa réponse à certains antibiotiques. Après cela, les agents antimicrobiens des céphalosporines, des nitrofuranes (Furadonin) ou des fluoroquinolones (Tsiprolet, Nolitsin, Tsifran, Normaks, etc.) sont prescrits au patient.

En outre, dans le traitement des processus inflammatoires de la vessie, les médicaments à base de plantes anti-inflammatoires et diurétiques tels que Fitolysin, Cystone ou Canephron sont également prescrits à l'homme. Pour le soulagement de la douleur, il est recommandé de prendre des AINS et des antispasmodiques (Nimesil, Diclofenac, Papaverine ou No-Spa).

Si l'infection génitale a contribué au développement de l'inflammation, le traitement est initialement dirigé vers son élimination, puis la cystite est traitée. Le traitement est similaire dans d'autres pathologies associées: la cause première de la cystite est éliminée, puis l'inflammation elle-même. Les procédures thérapeutiques telles que le blocage par Novocainic ou le lavage antiseptique de la vessie sont très efficaces.

Après le retrait d'une crise aiguë de cystite, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites: thérapie magnétique, électrophorèse, traitement de la boue, thérapie au laser, échographie, UHF, etc. Pendant la période de traitement, il est recommandé au patient de s'abstenir de tout rapport sexuel.

Cystite diététique

Une attention particulière doit être portée au régime alimentaire du patient, qui doit être doux. Le régime alimentaire est basé sur des produits à effet diurétique tels que les concombres, les pastèques, les citrouilles, les melons, etc. Les produits laitiers, le pain de grains entiers, les céréales et les céréales sont recommandés. Il est très utile dans le traitement de l'inflammation boire beaucoup.
Mais au sujet de la restauration rapide et du chocolat, des aliments gras et frits, des aliments salés et acides, des boissons alcoolisées, du café et des sodas sont fortement recommandés.

Complications possibles

Si le traitement nécessaire n'a pas été fourni à temps, ou si la thérapie a été choisie de manière incorrecte, la maladie peut se transformer en complications graves, parmi lesquelles la pyeloneone est un leader. Cette complication peut se transformer en un dysfonctionnement rénal complet avec une urosepsie ultérieure, qui se termine généralement très tristement.

Prévention de l'inflammation

Les mesures préventives primaires de la cystite doivent viser à éliminer les foyers infectieux chroniques présents dans le corps. Les hommes sont également invités à éviter une éventuelle hypothermie. L'examen périodique du système génito-urinaire est une excellente mesure préventive.

Il est nécessaire de commencer immédiatement à prendre des mesures thérapeutiques pour éliminer les maladies de la prostate, des reins ou de l'urètre, à la suite desquelles se forme une stagnation de l'urine, entraînant des infections. Il est également recommandé de suivre les règles d'hygiène intime, d'éviter les rapports sexuels non protégés et de renforcer les défenses immunitaires de l'organisme.

Maladie de la vessie

Les pathologies les plus courantes de la vessie:

  • maladies inflammatoires (cystite, urétrite et autres);
  • urolithiase;
  • le cancer;
  • la formation de tumeurs bénignes;
  • incontinence urinaire;
  • malformations congénitales;
  • vessie hyperactive;
  • troubles de la miction.

Symptômes de la vessie et de la maladie urétrale:

  • lorsque l'oligurie diminue la quantité d'urine excrétée;
  • dans la dysurie, apparaissent des douleurs, des brûlures, une gêne lors de la miction, une augmentation des besoins
  • sentir que la vessie n'est pas complètement vidée;
  • une grande quantité d'urine est excrétée goutte à goutte après la miction;
  • avec l'hématurie, du sang apparaît dans l'urine;
  • urines troubles, présence de mucus;
  • des douleurs apparaissent dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos;
  • la température augmente.
  • Les symptômes ci-dessus peuvent être accompagnés de malaise.

    Chez les hommes, les lésions inférieures des voies urinaires sont plus susceptibles de se produire en raison d'un urètre plus long. Pour cette raison, les hommes augmentent généralement leurs mictions douloureuses, leurs crampes, leurs mictions difficiles et leur lourdeur dans le périnée.

    Les hommes sont plus susceptibles de souffrir d'urétrite et de prostatite. Les infections des voies urinaires sont rares.

    Les femmes sont plus susceptibles de souffrir d'infections des voies urinaires ascendantes (l'urètre est plus court et plus large). L'agent pathogène peut facilement pénétrer dans la vessie, puis le long des uretères jusque dans le pelvis rénal.

    Les formes chroniques sont plus courantes. Les femmes souffrent généralement des maladies suivantes: urétrite, cystite, pyélonéphrite. La microflore souvent trouvée dans l'urine, qui est excrété dans l'analyse.

    La cystite

    Maladie de la vessie tout à fait commune. Les micro-organismes pathogènes qui pénètrent dans la cavité corporelle par l’urètre constituent la principale cause de l’inflammation (ils peuvent également pénétrer de différentes manières).

    Autres raisons:

    • affaiblissement de l'immunité;
    • le stress;
    • femme vessie réfrigérée.

    Symptômes:

    • augmentation du besoin d'uriner;
    • douleur et crampes en urinant;
    • sentiment de vidange incomplète;
    • augmentation de la température;
    • la présence dans les urines d'érythrocytes et de leucocytes.

    Pour se débarrasser de la maladie prescrire:

    Urolithiase

    Des calculs se forment dans la vessie, provoquant des douleurs abdominales basses et des troubles urinaires.

    Symptômes:

    • mictions fréquentes;
    • douleur en urinant;
    • l'urine peut être interrompue et même s'arrêter;
    • le sang apparaît dans l'urine;
    • la pression artérielle augmente.

    Il est important de savoir que si l’uriner ne prend pas longtemps et que l’envie de fumer est très forte, il est nécessaire de faire appel à une ambulance. Une telle rétention urinaire peut contribuer à la rupture de la vessie. En conséquence, le patient mourra.

    L'urolithiase est traitée par le concassage de pierres et leur élimination. Grâce à cette thérapie, les plus petits restes de pierres quittent rapidement le corps. Aussi besoin d'un régime qui est sélectionné en fonction du type de pierres.

    Des calculs urotiques apparaissent en raison de troubles métaboliques. Par exemple, la goutte. Vous ne pouvez pas manger d'abats, viande de jeunes animaux, bouillons, alcool, café, tomates. Vous pouvez manger des produits laitiers, des œufs, des céréales, des baies, des fruits, des légumes et des fromages allégés.

    Les oxalates sont formés par une carence en calcium et en vitamine B6 et par un excès d’acide oxalique et de vitamine C. Vous ne devez pas manger d’oseille, d’épinards, de café, de chocolat, de carottes, de tomates, de dinde et de bœuf.

    Vous pouvez manger des pommes de terre, chou, citrouille, pois, poires, céréales, melon d'eau, lait. Aussi aider drogue Etamid. Il empêche l'apparition de nouvelles pierres et aide à éliminer les anciennes.

    Les phosphates apparaissent en raison d’une altération du métabolisme métabolique. Il est nécessaire de limiter les légumes, les fruits, le lait et tous les produits laitiers, l'ail, les aliments épicés, le sel et le café.

    Vous pouvez manger de la viande, du poisson, des pâtes, des céréales, des soupes, du beurre. Besoin de boire du jus de fruits aigre. Cela aidera le médicament Magurlit - un remède naturel, réduit la quantité de sel.

    L'exercice est limité. Vous pouvez courir, marcher, mais vous ne pouvez pas monter, faire du vélo extrême.

    Tumeurs

    La formation de tumeurs s'accompagne généralement de douleurs et de saignements.

    Tumeurs bénignes:

    • adénome;
    • phéochromocytome;
    • des papillomes;
    • les polypes;
    • hémangiomes et autres.

    Des papillomes apparaissent à la surface de la peau et des muqueuses en raison de l’infection de différents types de VPH et de l’affaiblissement du système immunitaire. Certains HPV présentent un risque oncologique élevé (dégénération en tumeurs malignes).

    Si un cancer a été diagnostiqué, on prescrit une chirurgie, une chimiothérapie et une radiothérapie aux patients.

    Vessie hyperactive

    Forte envie d'uriner, la fréquence augmente. Les patients n'ont pas toujours le temps d'aller aux toilettes. Ces patients sont prescrits:

    • traitement de la toxicomanie;
    • exercices spéciaux réguliers;
    • physiothérapie;
    • opération.

    Épaississement des parois de la vessie

    Quels sont les symptômes, les causes et le traitement de l'épaississement des parois de la vessie?

    Symptômes:

    • douleur en urinant, sa fréquence augmente;
    • hématurie - sang dans l'urine, accompagné d'une sensation de brûlure dans l'urètre;
    • sensation de vidange incomplète de la vessie.

    Les raisons de l'épaississement total des murs:

    • chez l'homme, la pathologie est associée à l'obstruction des canaux de la prostate par des calculs;
    • expansion du calice et du bassinet du rein;
    • diverticules de la vessie;
    • processus inflammatoire chronique dans le système urogénital;
    • la schistosomiase - une maladie causée par des parasites;
    • vessie neurogène.

    Causes de l'épaississement localisé:

    • gonflement;
    • granulome tuberculeux;
    • la schistosomiase;
    • traumatisme pelvien et formation d'hématome dans la vessie;
    • polypes.

    Le traitement vise à soulager l'inflammation et à éliminer l'infection. Si une tumeur a été découverte, une intervention chirurgicale et une chimiothérapie sont nécessaires.

    Symptômes et traitement des sels dans la vessie

    Symptômes:

    • douleur en urinant;
    • des envies fréquentes;
    • réduire les maux de dos;
    • changement d'ombre et composition de l'urine.

    Grâce au traitement, la formation de calculs est évitée et le patient se débarrasse des sels dans les reins. Le patient doit suivre un régime, limiter le sel et boire beaucoup de liquide.

    Prendre des médicaments diurétiques aide à ralentir l'accumulation d'urine dans les reins. D'autres médicaments stimulent la décomposition des cristaux.

    Il est également nécessaire de prendre des médicaments anti-inflammatoires: le sable, laissant l'urètre, provoque une cystite et une urétrite.

    Si la maladie est négligée et que les sels sont transformés en pierres, les sels sont éliminés par chirurgie.

    Autres maladies

    Les maladies suivantes sont moins courantes, mais elles nécessitent également une attention et un traitement rapide:

  • Leukoplakia. Dans cette maladie, des modifications pathologiques se produisent dans les cellules épithéliales de la membrane muqueuse. Des zones chaudes apparaissent sur les parois de la vessie.
  • L'atonie vésicale est une maladie provoquée par des lésions de la moelle épinière et d'autres pathologies telles que la syphilis. L'urine est éliminée involontairement et goutte à goutte.
  • Cystocèle (descente de la vessie). La position du vagin et de l'urètre change. Cela se produit généralement chez les femmes après un accouchement difficile.
  • Ecstrophie (malformation fœtale). La vessie chez les enfants est formée à l'extérieur du corps. La paroi antérieure de la vessie et la paroi abdominale sont absentes. L'urine est déversée par les ouvertures des uretères. Pathologie rare.
  • Tuberculose de la vessie. Il se manifeste chez ceux avec qui il a réussi à infecter les poumons et les reins. Il se caractérise par un diagnostic ponctuel rare.
  • Un ulcère. Les manifestations sont similaires aux symptômes de la cystite.
  • L'endométriose est une pathologie féminine de la vessie. Du sang se retrouve dans les urines, des douleurs apparaissent dans le bas de l'abdomen, aggravées avant la menstruation.
  • Diverticule de la vessie - évidement sacculé dans la paroi du corps, communiquant avec la cavité principale à travers le col du diverticule. Il se caractérise par une difficulté à uriner. Peut être compliqué par une cystite, une lithiase urinaire, une pyélonéphrite. Il est traité à l'aide d'une diverticulectomie.
  • Reflux - une maladie dans laquelle l'écoulement de l'urine se produit dans le sens opposé: de la vessie à l'uretère, puis aux reins. Affecte souvent les enfants. Il y a un étirement du système du bassin du rein. Le travail des reins est altéré.

  • Vessie neurogène - troubles de la miction, unis par une seule cause - une violation de la partie du système nerveux responsable de l’excrétion de l’urine. La fonction du réservoir est violée (avec son aide, l'urine s'accumule), l'évacuation (l'urine est retirée), la valve (l'urine est retenue dans la vessie) en raison de lésions du système nerveux. Causes:
    • maladies du cerveau (gonflement, traumatisme, accident vasculaire cérébral, démence et autres);
    • maladies de la moelle épinière (hernie intervertébrale, maladies de la colonne vertébrale);
    • troubles du système nerveux périphérique (diabète sucré, intoxication);
    • Infection par le VIH.

    Les conséquences peuvent être des troubles mentaux et le développement d'une cystite chronique, d'un reflux vésico-urétéral, d'une pyélonéphrite, d'une insuffisance rénale chronique, d'une ride de la vessie.

    Quel traitement de la vessie à domicile aidera?

    Traitement des maladies de la vessie chez l'homme

    Quelles sont les maladies de la vessie chez les hommes, quels sont leurs symptômes et leur traitement?

    Les maladies de la vessie sont des causes assez fréquentes de patients se référant à un urologue. Ces maladies incluent des anomalies congénitales, une inflammation et des dommages à la vessie à la suite d'une blessure.

    Symptômes de la maladie de la vessie

    Ces maladies se caractérisent par les symptômes suivants:

    • la miction est fréquente;
    • la miction se fait avec effort;
    • incontinence urinaire;
    • miction de nuit;
    • douleur abdominale basse;
    • douleur en urinant;
    • change de couleur d'urine;
    • l'urine a une odeur désagréable;
    • l'urine devient trouble;
    • le sang apparaît dans l'urine.

    Si l'un de ces symptômes survient, vous devriez consulter un urologue, car ces signes peuvent indiquer une possible pathologie de la vessie.

    Les troubles de la vessie peuvent déjà être déterminés par les premières plaintes caractéristiques des patients. Les tests de laboratoire jouent le rôle principal dans le diagnostic: numération globulaire complète et analyse d'urine.

    Une des méthodes de diagnostic les plus efficaces est l’échographie de la vessie. Dépense parfois des méthodes de diagnostic instrumentales: rayons X, cystoscopie et autres. En fonction du diagnostic de la maladie, l'urologue prescrit un traitement approprié.

    Il existe diverses maladies de la vessie.

    Cystite - inflammation de la vessie. Se produit à la suite d'une infection de la vessie.

    Urolithiase - la formation de sable et de cailloux. Les raisons sont la prédisposition génétique, les maladies chroniques du système digestif, les voies urinaires, le manque de vitamines. Les patients ont des maux de dos, douleurs à la miction, mictions fréquentes. Il y a hypertension, température sous-fébrile, turbidité de l'urine.

    Les tumeurs représentent 4% du nombre total de maladies de la vessie. Ils sont formés dans la couche d'épithélium ou apparaissent à partir du tissu conjonctif.

    Le cancer peut se développer chez les patients fumeurs et chez les travailleurs de l'industrie chimique de l'aniline, chez les personnes qui interagissent souvent avec des colorants malsains. En outre, la cause peut être des anomalies des organes pelviens. Le cancer peut survenir avec des maladies chroniques de la vessie après irradiation.

    La leucoplasie résulte de modifications pathologiques de la membrane muqueuse. Il en résulte une kératinisation des cellules épithéliales. Sur la membrane muqueuse apparaissent des tissus pâles spéciaux.

    Atonia est dû à des lésions des fibres nerveuses. Apparaissent miction spontanée. Les maladies peuvent être causées par des blessures.

    L'extrophie est une anomalie congénitale. L'organe est situé à l'extérieur et la paroi abdominale fourchue.

    Hyperactivité vésicale - caractérisée par des mictions trop fréquentes plus de 8 fois par jour.

    La tuberculose affecte l’organe chez les patients atteints de tuberculose pulmonaire.

    L'ulcère se forme dans la partie supérieure, a une forme ronde. Des ulcères écoulement parfois sanglant.

    La hernie est due à la pénétration de la paroi de la vessie dans l'anneau herniaire. Plus fréquent chez les hommes plus âgés.

    Inflammation de la vessie

    La cystite est une inflammation de la vessie à la fois infectieuse et inflammatoire. L'inflammation recouvre les parois de la vessie et sa coquille. Les bactéries infectieuses, telles que les gonocoques, E. coli, les streptocoques, les staphylocoques et Mycobacterium tuberculosis, sont responsables du développement de la maladie.

    Symptômes d'inflammation de la vessie

    La cystite est de diverses étiologies. Parfois, la maladie survient à la surface de la membrane muqueuse. Le processus peut pénétrer dans la membrane muqueuse et même conduire à un rejet de tissu.

    La cystite peut être aiguë et chronique.

    En cas de cystite aiguë chez un patient, les symptômes suivants apparaissent:

    • le développement rapide de la maladie après l'hypothermie;
    • douleur en urinant;
    • le pus apparaît dans l'urine;
    • douleur de la vessie;
    • la palpation du corps est douloureuse;
    • le sang apparaît dans l'urine;
    • douleur intense qui a un caractère incessant;
    • l'urine devient trouble;
    • la température augmente.

    La cystite aiguë survient après l’hypothermie, une maladie infectieuse ou un traumatisme. Dans l'inflammation aiguë, les troubles de la miction dans les premiers jours augmentent rapidement. Premièrement, il y a des violations de la fréquence des mictions.

    Les intervalles entre eux sont réduits à dix minutes. L'urine sort par petites portions, car elle n'a pas le temps de s'accumuler. Il y a des pulsions la nuit. Ils sont impératifs. Douleurs en urinant. Parfois, la douleur dure longtemps.

    La cystite chronique se manifeste par la prolifération du tissu conjonctif et la pathologie de la paroi de la vessie, la friabilité de la membrane muqueuse, l'apparition de granulations. Les symptômes suivants correspondent à la forme chronique d'inflammation:

    • mictions fréquentes;
    • douleur en urinant;
    • la vessie diminue;
    • douleur donnée au pubis ou au périnée;
    • La douleur peut être de nature différente: à court terme, aiguë ou prolongée.

    Dans la cystite chronique, les manifestations peuvent être plus diverses. Il peut y avoir une douleur faible dans le bas-ventre et une violation de la miction. Il peut y avoir une douleur prononcée dans la vessie, des mictions fréquentes.

    Les manifestations de la cystite chronique sont à peu près les mêmes que celles de la cystite aiguë, mais elles ne sont pas aussi prononcées. La douleur est insignifiante, la fréquence des poussées ne viole pas la capacité du patient à travailler.

    La cystite chronique est causée par des changements dégénératifs dans les tissus après le stade aigu de la maladie. La nature de la manifestation de la maladie est divisée en deux groupes.

    Les patients du premier groupe ont des périodes d'exacerbation et des périodes de rémission. Le deuxième groupe comprend les patients atteints de cystite chronique.

    Caractéristiques de l'inflammation de la vessie chez l'homme

    En règle générale, la cystite chez les hommes est moins fréquente que chez les femmes. En effet, les organes urinaires masculins ont une structure différente, l'urètre chez l'homme est plus long et plus étroit. Cela empêche l'infection.

    La prostate empêche les hommes de pénétrer dans l’infection de l’extérieur; la prostatite peut donc se développer en premier.

    Un autre mécanisme pour le développement de la maladie est possible. Les causes de la cystite chez l'homme peuvent être les suivantes:

    • prostatite - inflammation de la prostate;
    • urétrite - inflammation de l'urètre;
    • infections sexuellement transmissibles;
    • pierres vésicales;
    • tumeur de la prostate;
    • pyélonéphrite - inflammation des reins;
    • l'hypothermie;
    • immunité réduite.

    L'inflammation de la vessie peut également avoir une origine non bactérienne. La cystite est souvent accompagnée d'adénome de la prostate et de prostatite. Ceci est une conséquence du rétrécissement de l'urètre ou se produit lorsque l'urine stagne.

    La prévention de la maladie de la vessie est l'hygiène personnelle. Il est nécessaire d'observer le bon régime. Le régime ne doit pas contenir d’aliments gras épicés, trop salés.

    Le développement de la maladie est une conséquence de la prévalence de l'infection sur les mécanismes de protection de la vessie. Car l’émergence du processus inflammatoire n’est pas seulement la pénétration de l’infection. La maladie se développe en raison de la présence de changements morphologiques dans le corps.

    La membrane muqueuse de la vessie a de nombreux mécanismes de protection. Cette protection hydrodynamique, activité phagocytaire de la membrane muqueuse, la production de mucus spécial par les glandes, qui possède des propriétés bactéricides.

    Les mécanismes de défense naturels sont:

    • fonction anatomique de la vessie;
    • vidange régulière;
    • intégrité de la couverture épithéliale;
    • protection immunologique.

    Les facteurs de risque sont des phénomènes tels que:

    • violation de la miction;
    • immunité réduite;
    • l'hypothermie;
    • congestion dans le bassin;
    • processus infectieux;
    • exposition aux radiations;
    • facteur psychologique.

    Après le passage de la forme aiguë de la cystite, celle-ci ne peut plus se reproduire. Si un patient rechute à plusieurs reprises - deux rechutes en six mois -, cela signifie qu'il souffre de cystite récidivante. Ensuite, le médecin doit déterminer la cause des rechutes fréquentes. Causes de récidive:

    • prédisposition génétique;
    • maladies inflammatoires des organes génitaux;
    • maladies infectieuses;
    • non-respect des mesures d'hygiène;
    • utilisation inappropriée de médicaments antibactériens.

    Le traitement est axé sur les antibiotiques. Si les symptômes ont disparu au début du traitement, cela ne signifie pas que le traitement doit être interrompu, car la maladie peut se transformer en phase chronique. En outre, il peut y avoir des cas de récurrence de la maladie.

    Si l'inflammation de la vessie n'est pas complètement guérie, l'infection continuera à se répandre dans tout le corps. L'infection peut pénétrer dans les reins, provoquer leur inflammation et altérer leur fonctionnement. Le patient peut développer une pyélonéphrite.

    Traitement de l'inflammation de la vessie

    Le traitement par un patient est prescrit par un urologue, en fonction de la forme clinique de la maladie et des symptômes présents dans le patient.

    Tout d'abord, le médecin prescrit la réhabilitation des foyers d'infection.

    On montre au patient qu'il prend des agents antibactériens pour éliminer l'agent responsable de la maladie. Le traitement supprime les causes de rechute. La thérapie restaure les défenses naturelles de la vessie.

    Le traitement de la cystite comprend les activités suivantes:

    • antibiothérapie par antibiotiques;
    • médicaments anti-inflammatoires;
    • traitement analgésique;
    • élimination des troubles de la miction;
    • mesures d'hygiène;
    • immunothérapie;
    • phytothérapie;
    • augmentation de la consommation de liquide.

    En fin de traitement, le patient subit des phénomènes tels que troubles urinaires, bactériurie et leucocyturie. La capacité de travail est rétablie.

    Prévenir l'inflammation de la vessie

    Il est nécessaire d'observer le mode de la journée, le régime correct.

    Il est recommandé de faire de l’éducation physique et du sport pour mener une vie active. Les mouvements énergétiques contribuent à l'élimination de la stagnation dans les organes pelviens. Améliore la fonction intestinale et vésicale.

    Il est déconseillé d'utiliser des produits irritants pour les voies urinaires, des plats épicés, du vinaigre, de l'alcool, des assaisonnements épicés, des produits marinés, des conserves.

    Une consommation excessive de sel doit être évitée. Vous devez suivre un régime riche en vitamines. Il n'est pas recommandé d'utiliser des produits tels que le vinaigre, la mayonnaise, la sauce piquante, la pâte de tomates, l'avocat, les boissons gazeuses.

    Le diagnostic et le traitement opportuns des maladies de la vessie, le respect de tous les rendez-vous de l'urologue, l'achèvement d'un ensemble complet de mesures thérapeutiques contribuent au rétablissement rapide.

    Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

    Plus D'Articles Sur Les Reins