Principal Prostatite

Causes, symptômes et traitement de la pression rénale

Dans cet article, vous apprendrez ce qu'est la pression rénale: symptômes et traitement de la pathologie. Causes, types de la maladie, diagnostic.

La pression rénale est le nom "populaire" de l'hypertension artérielle néphrogénique. Cette augmentation de la pression artérielle due à une maladie rénale.

La pression due à la maladie rénale augmente parce que les organes affectés produisent plus de rénine. C'est l'enzyme à partir de laquelle l'angiotensine est formée. L'angiotensine excessive dans le corps déclenche la production de plus d'aldostérone, une hormone qui augmente la pression artérielle.

De plus, le tissu rénal affecté synthétise moins d'angiotensinase, une enzyme qui détruit l'excès d'angiotensine.

Si vous présentez des symptômes d'hypertension néphrogénique, contactez d'abord votre médecin. Et il vous enverra chez un néphrologue - un spécialiste des maladies du rein.

Néphrologue examine le patient

La maladie ne peut être guérie que si elle est détectée au stade initial.

Trois types et causes de pathologie

Selon l’insuffisance rénale à l’origine de l’hypertension artérielle, il existe 3 types d’hypertension artérielle néphrogénique:

  1. Vasorenal.
  2. Parenchymateux.
  3. Mixte

1. Forme vasorénale de la pathologie

Se pose en raison de pathologies des vaisseaux sanguins. Ceux-ci peuvent être:

  • dysplasie fibromusculaire de l'artère rénale;
  • sa sténose;
  • thrombose;
  • anévrisme;
  • Panartérite (inflammation de toutes les couches de la paroi vasculaire).

2. Vue parenchymateuse

Se produit en raison de maladies du tissu rénal principal:

  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • tuberculose rénale;
  • hydronéphrose;
  • glomérulosclérose diabétique et autres.

3. apparence mixte

Il survient simultanément à la lésion et au parenchyme des reins (son tissu principal) et des vaisseaux rénaux. Cela se produit dans les maladies suivantes:

  • tumeurs bénignes ou malignes, polykystiques;
  • néphroptose;
  • une combinaison des maladies énumérées dans les deux listes précédentes.

Symptômes de la pression rénale

La pathologie se manifeste en deux groupes de symptômes: les symptômes de l'hypertension et les manifestations de la maladie rénale.

Forme lente de la pression rénale peut être reconnue par les symptômes suivants:

  • hypertension artérielle persistante (supérieure et inférieure);
  • mal de tête;
  • des vertiges;
  • performance réduite;
  • faiblesse musculaire;
  • essoufflement;
  • sensation de palpitations et gêne thoracique.

Avec la forme rapide, les symptômes suivants apparaissent:

  • pression basse fortement augmentée (120 mm Hg. Art. et au dessus);
  • acuité visuelle réduite;
  • mal de tête constant, surtout dans le cou;
  • des vertiges;
  • nausées et vomissements.

Dans toutes les formes d'hypertension artérielle néphrogénique, en plus des symptômes ci-dessus, le patient se plaint également de douleurs dans la région lombaire (sourd, tirant ou vif).

Diagnostics

Le premier signe sur lequel le médecin peut suspecter la maladie est une petite différence entre les pressions supérieure et inférieure (inférieure à 30 mm Hg).

Dans ce cas, le médecin prescrit un examen complet des reins, une analyse d'urine, un diagnostic du fond d'œil et des analyses de sang.

Diagnostic de la pression rénale:

Tests sanguins pour la pression rénale:

Méthodes de traitement

Il vise à éliminer la maladie sous-jacente. Les médicaments sont également utilisés pour le traitement symptomatique de l'hypertension.

L'hypertension néphrogénique rénovasculaire peut être guérie à l'aide d'interventions chirurgicales sur les vaisseaux:

  • dilatation du ballon;
  • résection de l'artère rénale;
  • prothèses de l'artère rénale.

Analyser brièvement le traitement d'autres maladies rénales:

  1. Parenchyme traité avec des médicaments.
  2. Dans la pyélonéphrite chronique, le médecin prescrit des anti-inflammatoires (par exemple, Diclofenac, Paracétamol, Métamizol), des antibiotiques (Cefotaxime, Ceftriaxone, Ciprofloxacine), parfois antifongiques (si l'inflammation est provoquée par le champignon: Amphotéricine, Fluconazole).
  3. Lorsque l'hydronéphrose est recommandée, prenez des antispasmodiques (No-Spa, Papaverin), des antibiotiques à large spectre (Augmentin, Ciprofloxacin, Cefodox), des diurétiques (Torasemide, Furosémide), des anti-inflammatoires (Nimesil), des analgésiques.
  4. Pour le traitement de la tuberculose rénale, des médicaments antituberculeux sont prescrits (izoprinosine, éthambutol, rifampicine et autres).
  5. La glomérulonéphrite ne peut pas être complètement guérie, car elle est de nature auto-immune. Dans cette maladie, des médicaments sont prescrits pour protéger les reins et réduire la pression. Il s'agit d'inhibiteurs de l'ECA (Lisinopril, Captopril), d'inhibiteurs des récepteurs de l'angiotensine (Lozartan, Valsartan), d'inhibiteurs directs de la rénine (Aliskiren, Remikiren, Zankiren). Parfois prescrit des glucocorticoïdes (hydrocortisone) et des médicaments cytotoxiques (azathioprine).
  6. Pour le traitement de la pression rénale d’étiologie mixte, un traitement chirurgical est utilisé.
  7. Les tumeurs du rein sont principalement enlevées. Le traitement ultérieur dépend de l'origine du néoplasme.
  8. La néphroptose est éliminée par la néphropexie, c'est-à-dire par la fixation correcte du rein en le fixant à d'autres organes.

Si un seul rein est affecté et que la thérapie est inefficace, un traitement radical est utilisé - néphrectomie complète ou partielle (ablation de cet organe). Cela est nécessaire pour éliminer l'hypertension, ce qui provoque une lésion du deuxième rein. Si les deux reins sont gravement atteints, au moins un d'entre eux devra être transplanté (le second est simplement retiré ou un nouveau est également remplacé à la place).

Dans toute forme d'hypertension artérielle néphrogénique, des médicaments antihypertenseurs sont utilisés (comme dans le traitement de l'hypertension de n'importe quelle origine). Réduire la tension artérielle en utilisant les inhibiteurs de l'ECA (Captopril). Mais un traitement symptomatique prolongé sans éliminer la maladie sous-jacente entraîne un rétrécissement de l'organe. Et avec une sténose bilatérale de l'artère rénale, il est généralement contre-indiqué.

Statistiques d'incidence et pronostic

Dans 35% des cas, l'hypertension est causée par diverses lésions rénales. Par conséquent, si vous avez une pression artérielle élevée et que vous n’avez jamais été prédisposé à l’hypertension, examinez d’abord les reins.

Comment les reins affectent-ils la pression?

L'hypertension est rarement une maladie indépendante. Souvent, il en résulte une complication des dommages aux organes affectant le niveau de pression. Ces organes comprennent les reins, les vaisseaux sanguins, le cerveau, les glandes endocrines, etc. Par conséquent, lors de l'identification de la nature de l'hypertension chez un patient, il convient tout d'abord de déterminer la maladie avec laquelle le médecin traite.

Pression rénale et d'interconnexion

L'influence des reins sur la pression a été étudiée par de nombreux scientifiques. Dès le 19ème siècle, Stolnikov, Ya. Ya. a révélé que si l’approvisionnement en sang d’un organe est artificiellement interrompu, il se produit une hypertension persistante. Plus tard, il a été déterminé qu'un tel effet sur les vaisseaux sanguins avait des impulsions provenant du cerveau. Sous leur action, les artères spasme, le sang pénètre plus lentement dans le corps.

Le réflexe est la libération de rénine - une hormone du système urinaire. Il se combine avec les protéines du plasma sanguin - globuline, formant de l'hypertensine. Ce dernier a un effet direct sur la résistance artérielle.

Maladie rénale et pression

Parfois, avec des organes internes en bonne santé, la pression artérielle est élevée. Mais le plus souvent, c'est leur pathologie qui est à l'origine du syndrome hypertensif persistant.

Les maladies qui causent ceci incluent:

  • néphrite chronique et pyélonéphrite;
  • athérosclérose des artères rénales;
  • néphroptose;
  • thromboembolie de l'artère rénale;
  • les blessures;
  • urolithiase;
  • anomalies du développement;
  • néphrectomie différée, etc.

Toutes ces pathologies peuvent conduire à une insuffisance rénale chronique, ce qui réduit la résistance vasculaire et maintient un état d'hypertension pendant une longue période.

En général, toute maladie peut conduire à l'hypertension. Tous les processus inflammatoires non identifiés à temps conduisent à la néphrosclérose et aux rides, et donc à une perturbation des organes du système urinaire. Par conséquent, l'identification et le traitement rapides des maladies jouent un rôle important.

Pression rénale - quelles sont les causes de l'influence des reins sur la pression

Comme mentionné précédemment, la pression et les reins sont étroitement liés. Un fait intéressant est que l'un affecte l'autre. Un cercle vicieux se forme et il est extrêmement difficile de se libérer.

Des informations plus complètes peuvent être obtenues en considérant tous les types d'hypertension rénale. Ça arrive:

  • parenchyme, c'est-à-dire dérivés de maladies affectant les organes du système urinaire (pyélonéphrite, tumeurs, tuberculose);
  • Rénovasculaire ou vasculaire. Se produit dans la pathologie des troncs artériels rénaux (athérosclérose, anévrisme, thrombose). C'est la part d'une telle lésion qui représente jusqu'à 90% de toute l'hypertension artérielle;
  • mixte. Malheureusement, souvent les malheurs ne surviennent pas seuls et des modifications vasculaires se produisent sur le fond de la pathologie principale.

Symptômes de la pression rénale

Des signes et des symptômes de pression au niveau des reins sont basés sur l'anamnèse, les plaintes et les données de laboratoire. Si le diagnostic n'est pas difficile dans la néphrite chronique ou les ridules, les lésions vasculaires dues à l'athérosclérose, à un caillot sanguin ou à une endartérite provoquent parfois un état de stupeur.

L'hypertension rénale est accompagnée de symptômes sous la forme de:

  • douleur localisée dans la région lombaire;
  • flatulences, nausées et vomissements;
  • augmentation rapide de la pression artérielle, en particulier diastolique;
  • détection dans les tests de laboratoire de l'urine de cellules sanguines, de protéines;
  • réduire la quantité d'urine excrétée jusqu'à son absence complète dans les lésions bilatérales.

La filtration du sang et la formation d'urine étant perturbées, tous les produits métaboliques restent dans le sang. Cela conduit à une détérioration de l'état de santé du patient sous forme de faiblesse, de désorientation, de somnolence, etc.

Des complications

Il existe deux groupes de complications.

Les premiers sont les conséquences de l'hypertension elle-même sous la forme de:

  • les coups;
  • crises cardiaques;
  • perte de vision;
  • syndromes coronariens aigus.

À la seconde - les complications associées à la violation des reins. Cela peut inclure l’arrêt complet de la circulation sanguine - crise cardiaque, insuffisance rénale et les stades extrêmes de maladies majeures.

Rein et pression artérielle - comment traiter l'hypertension rénale?

Le traitement de la pression des reins est initialement réduit à la normalisation du tonomètre afin d'éviter une crise d'hypertension.

Pour ce faire, utilisez des médicaments des groupes:

  • les diurétiques (furosémide, triamterene, amiloride, spironolactone, hydrochlorothiazide);
    Les inhibiteurs de l'ECA (énalapril, lisinopril);
  • les bloqueurs des récepteurs bêta-adrénergiques (aténolol, nébivolol, labétalol, carvédilol);
  • antagonistes du calcium (vérapamil, nifédipine);
  • remèdes vitaminés;
  • préparations de potassium, etc.

À mesure que l'état se normalise, ils commencent à éliminer la maladie sous-jacente. Dans la pathologie des vaisseaux rénaux et les capacités techniques d'un établissement médical, on utilise la dilatation au ballonnet ou le pontage artériel.

L'absence de signes d'un rein - une indication directe pour son retrait - néphrectomie. La présence d'une insuffisance rénale chronique nécessite une hémodialyse. Les maladies doivent être traitées à temps pour éviter les complications telles que l'hypertension.

Quelle est la relation entre le rein et la pression?

L'hypertension artérielle est le fléau d'aujourd'hui. La maladie touche les personnes jeunes et âgées, mais peu de gens savent comment les reins affectent la pression et il existe même un terme médical spécial: l'hypertension rénale. Les statistiques montrent que chaque 7ème patient est en difficulté à cause des organes de filtration. Ce sont des pathologies rénales qui provoquent une hypertension artérielle ou une hypotension artérielle chez les personnes de moins de 30 ans.

Comment les reins affectent-ils la pression artérielle?

Le rein et la pression artérielle sont des concepts interdépendants. Les moindres dysfonctionnements organiques ont un effet négatif sur le débit sanguin. Étant donné que les organes filtrent les toxines, les produits de décomposition et les sécrétions excessives de liquide, les processus pathologiques perturbent le travail normal, ce qui signifie que toutes les substances nocives ne sont pas éliminées de la circulation sanguine. Toutes ces raisons font que le patient souffre d'hypotension ou d'hypertension.

C'est important! La haute pression résulte de l'accumulation d'une grande quantité de liquide en excès dans le sang, tandis que la basse pression résulte de la déshydratation. Par conséquent, l’une des recommandations pour réduire l’indicateur de pression est la prise de diurétiques, qui éliminent les liquides du corps.

L’hypertension est causée par des lésions du parenchyme des reins ou des vaisseaux sanguins, des pathologies du système cardiovasculaire. Les causes du développement de processus pathologiques peuvent être toutes les maladies du rein:

  • Néphrite, y compris la glomérulonéphrite, la néphrite lupique;
  • Hydronéphrose;
  • Polykystique;
  • Dysplasie de l'artère rénale.

Une association entre une pression anormale et une obstruction congénitale des tissus rénaux est également observée - dans ce cas, seul un traitement chirurgical aidera le patient. Rein - un corps directement impliqué dans le maintien d'une pression artérielle normale. En développant un certain nombre de substances qui affectent la tonalité cardiaque, l’organe filtrant, à la moindre pathologie, échouera dans la direction d’une augmentation ou d’une diminution de la pression artérielle.

C'est important! Hypertension - condition dans laquelle la pression artérielle augmente, les lectures des appareils vont de 140/90 mm Hg

Comment distinguer l'hypertension rénale du coeur?

La symptomatologie des deux pathologies n'est pas très différente, mais il y a toujours une différence claire: l'hypertension rénale n'est pas si souvent aggravée par les crises, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux. De plus, avec la destruction rénale, les tissus mous se gonflent presque instantanément. Le dépistage de l'hypertension ou de l'hypertension artérielle aidera à indiquer une augmentation ou une diminution de la quantité d'urine. En particulier, avant l'augmentation de la pression artérielle, le volume des urines est considérablement réduit.

C'est important! En cas de violation de la fonctionnalité des reins, le flux de sang dans les organes ralentit, l'eau s'accumule, le sodium - tout cela provoque des poches. L'excès de concentration en ions sodium dans le sang entraîne un gonflement des parois des vaisseaux sanguins, ce qui exacerbe la sensibilité de ces derniers. Les recettes endommagées sont activées avec la production de rénine et la conversion en angiotézine, suivie par l'aldostérone, la substance augmente considérablement le tonus vasculaire, rétrécissant les lumières. Le résultat est une augmentation de la pression. De plus, le problème est aggravé par la production réduite de substances réduisant le tonus, raison pour laquelle les récepteurs des organes sont irrités par une dynamique croissante. Un tel cercle vicieux est alimenté en permanence et contribue à maintenir une pression patient élevée.

Tout processus pathologique dans les reins est associé à la pression et provoque une diminution ou une augmentation de la production de substances pressives (augmentant la pression) ou dépressives (réduisant la pression). Mais le changement du niveau de pression entraîne un ralentissement du flux sanguin dans les reins, ce qui provoque des symptômes désagréables chez un patient.

Les raisons de l'augmentation de la pression

La diminution de la pression due à des pathologies rénales est un phénomène extrêmement rare et nécessite à chaque fois un examen individuel par un spécialiste. La variante la plus commune avec une augmentation de la pression artérielle en raison de problèmes rénaux, tels que:

  • l'hyperplasie est une maladie congénitale caractérisée par la prolifération des parois de l'artère rénale;
  • coarctation - rétrécissement de l'artère de l'isthme;
  • anévrisme artériel;
  • athérosclérose vasculaire;
  • embolie - obstruction de l'artère rénale;
  • pyélonéphrite sclérosante;
  • compression externe des artères rénales.

L'hypertension des reins diffère précisément par deux indicateurs: vasorénal ou associé à des lésions diffuses (acquises).

  1. La pathologie vasorénale est la plus fréquente, se produisant même chez les enfants (90% des cas). Chez les patients plus âgés, le diagnostic est confirmé dans 50 à 60% des cas.
  2. L’hypertension diffuse est une cause de lésion des tissus des organes rénaux. Il s’agit d’une pathologie congénitale sous forme d’hypoplasie, d’absence totale ou partielle d’un organe, de kystes, de formations et du processus inflammatoire - il s’agit de pyélonéphrite, glomérulonéphrite.

C'est important! Parfois, les professionnels trouvent une version mixte de la maladie dans laquelle la destruction des artères est liée à la pathologie du tissu rénal.

Basse pression - rénale ou cardiaque?

La pression systolique et diastolique (supérieure / inférieure) est un indicateur du système cardiovasculaire. Une insuffisance rénale peut affecter la performance, mais peut être un signe de maladie cardiaque. Par conséquent, un diagnostic et un examen minutieux sont nécessaires pour identifier la cause. Au niveau inférieur, en tant que rein, on juge sur la présence de maladies des organes filtrants.

C'est important! Le seul et unique symptôme de l'hypertension rénale est une forte augmentation de la pression inférieure jusqu'à 150 mm Hg. et plus Dans ce cas, l'indicateur supérieur peut rester normal. Les valeurs standard sont les suivantes: pression inférieure (diastolique) 80, supérieure (systolique) 120. Lorsque vous relevez la barre inférieure à 120, suivez les symptômes d'indisposition (douleur, vertiges, vomissements, nausées) et consultez un médecin dès que possible.

Il n'y a pas de symptômes particuliers de pathologie. Les reins se signalent uniquement par un gonflement, en général, des membres inférieurs, des malaises, des douleurs au dos (d'intensité variable). Mais tous les signes peuvent aussi parler de l'échec du système cardiovasculaire.

Pression maximale - rénale ou cardiaque?

La pression artérielle systolique indique clairement des violations du cœur et de ses vaisseaux. Les pathologies d'autres organes n'affectent pas cette figure! Par conséquent, en analysant la question: la pression supérieure est le coeur ou les reins, la réponse est: coeur.

Qu'est-ce qui fait baisser la pression?

Si la relation entre les pathologies des reins et l'hypertension artérielle est surveillée, vous devez savoir quelle est la cause de l'hypotension artérielle. Une pression artérielle basse n'indique pas toujours une pathologie rénale. Toutefois, si le patient a déjà rencontré des problèmes avec des organes de filtration auparavant, vous devez vérifier si la pression inférieure n'indique pas un dysfonctionnement rénal.

C'est important! Une pression inférieure avec des taux inférieurs à la norme est souvent causée par une insuffisance rénale. Lors du développement de la quantité minimale d'hormone rénine, responsable de la normalisation du flux sanguin, la pression inférieure diminue, ce qui est une conséquence de la pathologie rénale existante ou de son développement dynamique. Il est impossible d'éliminer cet indicateur, l'insuffisance rénale - une maladie entraînant le non-traitement, une issue fatale

Que faire avec une pression rénale élevée ou basse?

Vous devriez commencer par consulter un cardiologue pour identifier la cause exacte de l’augmentation de la pression artérielle. Mais il est encore plus important de consulter immédiatement un spécialiste, si la pression est basse - le moindre retard peut être critique. Dans ce cas, vous avez besoin d'une aide professionnelle rapide et vous ne pouvez pas vous passer d'ambulance.

Abaisser les indicateurs de pression artérielle indépendamment ne peut pas, si ce traitement n'est pas prescrit par un médecin. Le point est la raison de l’ambiguïté: en abaissant ou en augmentant l’indice de pression artérielle indépendamment, on peut enfin "ruiner" les reins et parvenir au développement d’une pathologie. Le traitement est également prescrit après un examen préliminaire, un traitement est prescrit:

  • Chirurgie / salle d'opération en présence de formations, kystes, autres pathologies;
  • Médicaments sous forme de comprimés, si la cause est associée à une insuffisance ou à une production excessive de rénine;
  • La diététique aide dans les cas d'hypertension artérielle;
  • Remèdes populaires et méthodes. Cette thérapie peut également être utilisée à titre prophylactique. Bons frais d’aide, de décoctions et de teintures, mais avant de prendre il est toujours nécessaire de consulter un médecin.

C'est important! Si la pression artérielle est trop élevée, l'ambulance est sur le chemin, mais un peu tard, une serviette imbibée de vinaigre de cidre de pomme, appliquée sur les pieds pendant 7 à 10 minutes, aidera. Le patient doit être placé à l'horizontale, donner une boisson chaude, préparer des bains chauds pour les mains et éliminer autant que possible tous les facteurs stressants / irritants.

Malgré l'adoption de mesures visant à normaliser la pression, il convient d'éviter les fortes augmentations de la pression artérielle. La prise de médicaments doit être prescrite en tenant compte de la gravité de la pathologie rénale: à partir de petites doses, passez à la prise normale de médicaments. Souvent, les baisses de pression sont associées à l'utilisation excessive de médicaments, ce qui affecte également la performance. L’effet le plus frappant est un traitement complexe: des médicaments reposant sur un régime alimentaire, un mode de vie convenable et un régime de consommation bien choisi permettront au patient de retrouver son état normal pendant de nombreuses années.

Chute de pression - insuffisance rénale

Le rein est un organe apparié universel qui filtre le corps en le nettoyant des substances nocives, mais remplit également de nombreuses autres fonctions, en participant directement à celles-ci. Il semblerait que ce type de relation puisse avoir des reins et une pression artérielle instable? En fait, le plus direct. Cependant, les reins eux-mêmes ne provoquent pas de basse pression, et les raisons de la diminution de la pression reposent sur d'autres facteurs. À son tour, une pression faible a un effet négatif sur les reins, ce qui a pour conséquence que les reins cessent de fonctionner normalement. Les indicateurs instables de pression ont formé des maladies telles que l'hypotension et l'hypertension.

Hypotonie

Cette maladie implique une pression faible, qui est plus fréquente chez les femmes. Les caractéristiques structurelles du corps d'une femme sont prédisposées à une pression faible, ce qui a pour conséquence que les femmes ont tendance à avoir plus souvent des vertiges, des maux de tête et une fatigue déraisonnable. L'hypotension n'est pas considérée comme une maladie distincte, mais plutôt comme une maladie liée à une diminution de la pression artérielle. En règle générale, l'hypotension ne nécessite pas de traitement spécial, vous pouvez manger du chocolat ou boire du café. Cependant, une pression artérielle basse peut indiquer la présence d'une maladie dont le traitement est nécessaire.

L'hypotension a un effet très négatif sur les reins. Quand une personne a une basse pression, la stabilité du fonctionnement des reins est perturbée. Et si l'indicateur prend la marque au-dessous de 75 mm - cela devient une menace réelle pour la vie.

Lorsque la pression est inférieure à 75 mm, les reins cessent de fonctionner complètement.

Le sang, qui doit filtrer les reins, reste non nettoyé des impuretés en excès. Pendant la grossesse, si une femme peut éviter une fausse couche, les enfants naissent avec des complications, car les toxines nocives du corps de la mère ne sont pas éliminées mais s'accumulent dans le liquide amniotique.

Traiter une maladie telle que l'hypotension signifie traiter sa cause. Pour que la basse pression ne devienne pas un événement régulier, il est nécessaire de consulter un médecin et de se faire examiner. Malheureusement, la plupart des gens considèrent la pression basse comme la norme et préfèrent augmenter la pression pour améliorer leur bien-être. Cependant, l'effet sera de courte durée.

L'hypertension

L'hypertension implique une pression artérielle élevée. Environ 25% des personnes hypertendues sur 100 souffrent d'insuffisance rénale et peuvent même ne pas en être informées. Si une personne souffre d'hypertension artérielle, il n'est pas certain qu'elle souffre d'une maladie rénale. Cependant, il existe toujours des dysfonctionnements de la fonction rénale. De nombreuses maladies rénales élevées peuvent provoquer une hypertension artérielle, notamment la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite et autres. En outre, une hypertension artérielle peut être observée chez les patients ayant eu une néphrolithiase, une lithiase urinaire, des problèmes urétraux ou une hypertrophie de la prostate (chez les hommes). En termes simples, toute violation de l’écoulement urinaire dans le passé peut être la véritable raison pour laquelle une personne souffre d’hypertension.

En conséquence, toute déficience fonctionnelle des reins contribue à la rétention d'eau dans le corps, ce qui entraîne une augmentation du volume du sang en circulation et une hypertension artérielle.

Comment reconnaître si les reins sont la cause de l'hypertension

Vous devez d’abord aller chez le thérapeute et parler de vos symptômes. Toutefois, il est important de comprendre à l'avance que le médecin ne sera pas en mesure d'établir un diagnostic définitif uniquement avec l'information sur les symptômes du patient, car les symptômes de l'hypertension rénale et de l'hypertension artérielle ordinaire sont très similaires. Cependant, en cas d'hypertension rénale, contrairement à l'hypertension artérielle, il n'y a pas de risque de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral. De plus, dans l'hypertension rénale, les cas de crises hypertensives sont des exceptions.

Traitement de l'hypertension rénale

Il est à noter que si une personne est au courant de sa maladie, il est nécessaire de surveiller régulièrement et, si possible, de prévenir l'hypertension. Une vigilance particulière doit être exercée les jours de mauvais temps, lorsque les patients hypertendus subissent souvent des exacerbations.

Le traitement de l'hypertension rénale est une thérapie conservatrice, des médicaments prescrits pour réduire l'hypertension artérielle. En outre, le traitement de l'hypertension comprend des procédures visant à éliminer les poches. Pour éliminer l'enflure, des diurétiques sont prescrits au patient (médicaments diurétiques). En outre, le plus important est le traitement de l’insuffisance rénale, qui était à l’origine de l’hypertension rénale.

Si le patient souffre d'insuffisance rénale, l'hypertension artérielle est garantie. Mais il ne faut pas s’efforcer de réduire son chiffre le plus bas, s’il se situe autour de 90 mm. Même l'hypertension artérielle doit être réduite progressivement, car une chute brutale des indicateurs affecte les organes de manière encore plus pernicieuse.

Le médecin prescrit un traitement à l'aide de médicaments pour chaque patient individuellement, en tenant compte de ses caractéristiques. En règle générale, on commence à prendre n'importe quel médicament à petites doses afin d'évaluer la réponse du patient au médicament, puis, si nécessaire, d'augmenter la dose. En plus des médicaments, on prescrit au patient un régime alimentaire spécial. Le traitement par régime, associé à un traitement conservateur, aura un résultat plus efficace.

Coup de communication avec le rein

Selon des études récentes, des scientifiques ont prouvé que les accidents vasculaires cérébraux étaient étroitement liés aux reins. Cela est dû aux interactions étroites des processus dans le corps. Les reins ne font pas exception, car le processus perturbé dans les reins et dans d'autres organes du système urinaire peut augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral.

Un accident vasculaire cérébral implique le processus d'hémorragie dans le cerveau et est l'une des causes les plus courantes de décès aujourd'hui. Ainsi, comme les maladies rénales peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral, les patients en urologie ont non seulement recours au traitement principal de leur maladie, mais également à des mesures préventives contre les accidents vasculaires cérébraux.

Les raisons de problèmes rénaux peuvent déclencher un accident vasculaire cérébral:

  1. Chute de pression brusque résultant de lésions de l'appareil juxtaglomérulaire.
  2. Maladie rénale, dans laquelle les globules rouges augmentent dans le sang. Un grand nombre de globules rouges rendent le sang visqueux.
  3. Maladies rénales dans lesquelles une quantité excessive de calcium se forme dans le corps humain.
  4. Maladie rénale entraînant un déséquilibre entraînant une rétention d'eau dans le corps et une augmentation de la pression artérielle.

En cas d'insuffisance rénale et en présence des facteurs susmentionnés, des processus se produisent dans le corps qui affectent les vaisseaux cérébraux. De plus, le risque d'accident vasculaire cérébral augmente le stress, les troubles émotionnels, etc.

Ainsi, les patients hypertendus doivent surveiller de près la santé des reins. À l'inverse, les personnes souffrant d'insuffisance rénale doivent surveiller leur indice de tension artérielle et être traitées rapidement.

Pression rénale due au rétrécissement des vaisseaux sanguins rénaux

La pression rénale ou diastolique, indique l'état des parois des vaisseaux sanguins. Une augmentation ou une diminution excessive indique le développement de pathologies au niveau des reins et des vaisseaux rénaux. La cause de l'hypertension artérielle est traditionnellement associée aux maladies cardiovasculaires. Cependant, tout n'est pas si simple. Environ tous les 7 patients ont une pression artérielle élevée en raison du rétrécissement des vaisseaux sanguins rénaux. Ce phénomène est appelé pression rénale élevée ou hypertension rénale.

Pression rénale

Sous pression artérielle, on entend la pression sanguine totale dans les vaisseaux. Cependant, il est évident que cet indicateur devrait être différent: plus le vaisseau est proche du cœur et plus son diamètre est grand, plus la pression sera élevée. La pression artérielle dans l'artère brachiale au cours de la systole est mesurée (le muscle cardiaque se contracte et expulse le sang) et la diastole (le muscle cardiaque se détend).

En conséquence, 2 indicateurs sont obtenus: un maximum - pression systolique et un minimum - diastolique. Le premier indicateur est appelé fréquence cardiaque, car il dépend de la fréquence des secousses et de la force des battements cardiaques. Le deuxième indicateur s'appelle la pression rénale et c'est pourquoi.

Avec la distance du coeur, la pression dans les vaisseaux diminue et dans les capillaires est presque indépendante de la force du choc cardiaque. Cependant, le remplissage des petits vaisseaux est déterminé par l’élasticité des parois des artères, le degré de résistance et la perméabilité du réseau de vaisseaux sanguins. Et le fonctionnement normal des reins est l'un des facteurs les plus importants dans la régulation du tonus de la paroi vasculaire.
Si une obstruction survient dans le système circulatoire - un rétrécissement du vaisseau ou un caillot de sang, la pression augmente. Si, pour une raison quelconque, le rein ne fonctionne pas correctement et que les vaisseaux sont presque toujours rétrécis, la pression augmente également et est très perceptible.

Si nous parlons d'une augmentation de la pression rénale en tant que maladie, nous entendons par là non pas la pression diastolique réelle, mais son écart par rapport à la norme, à savoir l'hypertension rénale.

En cas d’hypertension rénale, la pression systolique peut atteindre 250 mm Hg. La différence entre les pressions systolique et diastolique peut être de 120 mm Hg. Parfois, des troubles au niveau des reins peuvent entraîner une diminution de la pression, mais cela est beaucoup moins fréquent.

Une caractéristique caractéristique de l'hypertension rénale est l'inefficacité des antihypertenseurs classiques. Cela est dû à un mécanisme de régulation spécifique.

Causes et pathogenèse

Le rein régule l’équilibre eau-sel dans le corps, c’est-à-dire qu’il est «responsable» du prélèvement ou de la rétention d’eau en fonction des besoins du corps humain. La pression artérielle, respectivement, relève du domaine de la régulation du rein, car c’est le volume de sang en circulation qui détermine l’activation de l’un ou l’autre des mécanismes.

Avec un grand volume de sang, la pression dans les vaisseaux augmente, ce qui entraîne la production de substances dans les reins qui activent le mécanisme d'élimination de l'excès d'eau. Pour cette raison, dans le traitement de l'hypertension artérielle, les diurétiques sont toujours prescrits pour faciliter ce processus.

Si le volume de sang est insuffisant, un autre schéma est activé: dans cette situation, il est nécessaire de retenir l'eau et de réduire le diamètre des vaisseaux. Pour cela, les cellules du complexe juxtaglomérulaire produisent de la rénine. La rénine interagit avec l'α-globuline, ce qui permet d'obtenir 2 types d'angiotensine. Ce dernier initie la production d'aldostérone et contribue à la rétention des ions sodium. Dans le même temps, l'eau est réabsorbée plus activement et n'est pas éliminée par le corps, comme cela devrait être normal.

L'aldostérone provoque un gonflement des parois des vaisseaux sanguins, ce qui conduit à un rétrécissement du canal de travail et, par conséquent, augmente la pression diastolique.

En cas de problèmes rénaux, l'aldostérone est produite en quantités excessives et est difficile à ajuster. En conséquence, les ions sodium ne sont pas excrétés dans l'urine, ce qui perturbe l'équilibre entre l'eau et les sels et maintient la pression artérielle à un niveau constamment élevé.

Les raisons du développement de la pathologie peuvent être les suivantes:

  • En réalité, une violation de l'équilibre salin et, plus précisément, de la rétention de sodium ou de son apport excessif. Le volume sanguin augmente, ce qui est purement mécanique et est la cause de l'augmentation de la pression artérielle. Une concentration excessive de sodium rend les parois des vaisseaux sanguins encore plus sensibles aux hormones qui augmentent le tonus, ce qui aggrave la situation.
  • La perturbation de la circulation sanguine normale conduit à la nécessité d'augmenter la résistance des vaisseaux sanguins périphériques. La rénine effectue cette tâche, ce qui conduit à nouveau à la rétention d'eau et d'ions sodium. La stimulation est principalement soumise aux vaisseaux rénaux. C'est la cause de la sclérose vasculaire et de l'irritation des récepteurs rénaux.
  • L'hypertension rénale peut être une conséquence d'une diminution de la concentration de substances telles que les prostaglandines et les bradykinines dans le sang - elles réduisent le tonus vasculaire. L'absence de ces substances indique un dysfonctionnement du rein.

Dans la vidéo sur les causes et les symptômes de la pression rénale:

Les mécanismes décrits ci-dessus sont mis en œuvre en raison de diverses maladies et pathologies. La maladie est classée selon le formulaire. Ischémie vasculaire du rein due à des pathologies congénitales ou acquises.

  • Pour les maladies congénitales - forme vasorénale, inclure ce qui suit:
    • dysplasie fibromusculaire de l'artère - sténose de la paroi vasculaire;
    • anévrisme de l'artère rénale;
    • hypoplasie artérielle - hypoplasie congénitale;
    • anomalie aortique;
    • fistule rénale - artérioveineuse.
  • Les maladies acquises qui causent une ischémie du parenchyme comprennent:
    • sténose de l'artère rénale - blocage par une plaque d'athérosclérose ou un thrombus;
    • thrombose et embolie de l'artère d'un organe - blocage par un thrombus ou des particules inhabituelles pour le sang;
    • périartérite;
    • compression de l'artère de l'extérieur - le déplacement des organes, des tumeurs;
    • une conséquence d'une lésion rénale.
  • La forme parenchymateuse survient lorsque le tissu rénal lui-même est endommagé. Ceux-ci comprennent:
    • kyste;
    • glomérulonéphrite;
    • polykystique;
    • néphrotuberculose;
    • néphrolithiase - lithiase urinaire;
    • hydronéphrose;
    • dystrophie post-traumatique du tissu rénal ou atrophie liée à l'âge;
    • autres types d'anomalies parenchymateuses.

Symptômes et signes

L'augmentation de la pression rénale n'a pas ses propres caractéristiques distinctives. En raison de ce que la maladie est si difficile à diagnostiquer. Dans certains cas, les symptômes sont totalement absents.

Faible

Le diagnostic d'hypotension artérielle est encore plus difficile, en particulier chez les patients jeunes et d'âge moyen. Le fait est que le faible niveau du phénomène est souvent associé aux caractéristiques physiologiques de l'organisme et parfois totalement insensible au patient lui-même. En fait, l'indicateur faible en lui-même n'indique pas un seul mal, y compris des problèmes rénaux.

Les signes qui indiquent une pathologie sur le fond de la basse pression sont:

  • maux de tête lancinants sourds;
  • haute sensibilité aux intempéries;
  • malaise, faiblesse, faible performance, somnolence;
  • l'instabilité des émotions, la tendance aux attaques de colère, le tempérament, l'irritabilité, les larmes;
  • douleur dans la région du coeur d'origine inconnue.

Haute

L’hypertension artérielle permanente est une caractéristique obligatoire de toute forme d’hypertension. La pression accrue est considérée comme 140/90. Ce qui compte, c’est la pression stable, pas ses fluctuations.

  • Dans la région des artères rénales, les bruits sont clairement audibles au-dessus du nombril et dans la région du rein de l'arrière. Dans l'hyperplasie, des bruits se font entendre sous le nombril. Le symptôme est secondaire, comme on peut l'observer dans diverses maladies.
  • Sur différentes mains, les lectures de pression sont différentes.
  • Il y a protéinurie, une protéine dans l'urine, et hyposenurie, faible densité d'urine.
  • Palpitations cardiaques dues à l'hypertension artérielle.
  • Maux de tête constants.
  • Aux stades les plus sévères de la maladie, des problèmes de vision apparaissent - mouches noires, vision double, vision floue.

Diagnostics

En se basant uniquement sur les plaintes du patient, il est impossible d’établir la cause de la maladie. Cependant, si un patient ou ses proches ont des antécédents de maladie rénale, ils évaluent tout d'abord le travail des reins.

Pour ce faire, nommez une série d’enquêtes:

  • Analyse d'urine commune. Vous permet d'évaluer le travail des reins. Lorsque les maladies du corps dans l'urine détectent des protéines et des globules blancs.
  • Échographie des reins - l'étude est menée dans le même but: évaluer l'état des organes. Les ultrasons fournissent un maximum d'informations sur la forme, la taille et l'état des gros vaisseaux sanguins près des reins.
  • La renographie est une méthode de radiographie qui permet d’évaluer la fonctionnalité du rein. Le patient se voit injecter un marqueur radioactif, puis prend des photos pour réparer l’accumulation et le retrait de la substance. Par la vitesse de retrait évaluer la fonctionnalité du tissu rénal.
  • Angiographie - appartient également à la catégorie des méthodes radiologiques. Cependant, son objet principal sont les navires. Ainsi, il est possible d'obtenir un maximum d'informations sur l'état des artères et des veines rénales, leur fonctionnalité, leur taille, etc.
  • IRM - une enquête qui vous permet d’évaluer avec précision les processus dynamiques: circulation sanguine, fonctionnalité des organes.

Comment réduire et élever à la maison

Si la pression accrue ne devient pas permanente, pour la réduire rapidement, vous pouvez utiliser des méthodes "mécaniques" simples qui n'ont rien à voir avec la drogue. Les techniques sont basées sur la variation de température.

  • 0,5 litre de vinaigre ordinaire - 3%, dilué avec la même quantité d’eau froide. Dans la solution de serviette humide, essorez et placez sur les pieds. Maintenez la position pendant 30-40 minutes.
  • Un bain à température ambiante est préparé avec l'ajout d'huiles essentielles: 2 gouttes de lavande, 3 gouttes d'aragana, 3 gouttes de bergamote. Ils sont dans la salle de bain jusqu'à ce que l'eau devienne désagréablement fraîche.
  • Une serviette ou une serviette éponge est humidifiée avec de l'eau froide - plus il fait froid et mieux, et posée sur le front pendant 20-30 minutes.

Le moyen le plus simple d’augmenter la pression diastolique basse consiste à marcher à l’extérieur. Si cela est impossible pour une raison quelconque, une tasse de café ou un thé fort aidera.
Médicaments vasodilatateurs traditionnels pour l'hypertension:

Traitement

Le traitement de l'hypertension rénale comprend toujours 2 tâches: réduire la pression artérielle et guérir la maladie sous-jacente, ce qui entraîne une augmentation de la pression.

Médicamenteux

Tout d’abord, ils essaient de réduire la pression, puisqu’elle augmente constamment, ce qui présente un risque élevé de développer un accident vasculaire cérébral. Il convient de rappeler que les antihypertenseurs classiques augmentant la pression rénale sont inefficaces.

Pour réduire la pression utilisée:

  • Inhibiteurs de l'ECA - enalapril, lisinopril, captopril. Inhiber l'action d'une enzyme qui convertit l'angiotensine I en angiotensine II. Cela élimine le soutien constant des navires dans le ton;
  • α-bloquants - prazosine, butyroxan. Les comprimés interfèrent avec l'action de l'adrénaline et de la noradrénaline, stimulant ainsi l'augmentation de la pression;
  • antagonistes du calcium - normodipine, amlodipine. Réduit le niveau d'absorption du calcium et soulage ainsi les fibres musculaires, en particulier les muscles du cœur, du stress excessif;
  • Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II - losartan, candésartan. Les médicaments réduisent la sensibilité des récepteurs qui, avec l'apparition de l'angiotensine, signalent la synthèse de l'aldostérone;
  • diurétiques - spironolactone, furosémide. Facilite le retrait des ions de sodium liquides et en excès.

L'évolution thérapeutique est choisie individuellement et en fonction de la nature de la maladie sous-jacente. La réponse à la question de savoir comment traiter une augmentation de la pression rénale inclut nécessairement un régime alimentaire limitant la quantité de sel.

Appliquez 2 méthodes principales:

  • angioplastie - un cathéter est inséré à travers l'artère dans le vaisseau rétréci, l'air comprimé étant passé à travers celui-ci de manière à écarter les parois des vaisseaux pour les ramener à leur état d'origine;
  • stenting - au lieu du flux d'air, le vaisseau dilate le stent;
  • shunt - dans ce cas, les zones gravement endommagées des veines et des artères sont excisées et le sang est redirigé vers des vaisseaux sains.

Angioplastie des vaisseaux rénaux

Méthodes folkloriques

Réduire la pression rénale des remèdes populaires n'est possible que dans les premiers stades de la maladie. Avant d'utiliser une ordonnance, vous devriez consulter votre médecin. Toutes les herbes médicinales contiennent des substances biologiques suffisamment actives qui, dans un certain nombre de maladies, peuvent aggraver considérablement l’état du patient.

Ces préparations à base de plantes sont principalement des diurétiques, mais elles aident également à soulager les maux de tête, les vertiges et à réduire la météorologie:

  • Les cueillettes les plus populaires comprennent le thym, les oreilles d’ours, l’élecampane, les feuilles de bouleau, les soucis, les graines d’aneth et l’immortelle. Un mélange de 3 cuillères à soupe, chaque herbe verse 2 litres d'eau bouillante et infuse pendant 5-6 heures. La perfusion est destinée à être utilisée dans la journée.
  • Favorise le retrait de l'excès de décoction liquide de l'orthosyphon staminate: pour cela, versez 2 cuillères à soupe de matière première dans un verre d'eau bouillante et laissez reposer pendant 2 heures. Boire une infusion en 2 doses fractionnées tout au long de la journée.
  • Les feuilles de raisin rouge ont un effet similaire: une infusion de 1 litre d’eau bouillante et 3 cuillères à soupe de feuilles insistent pendant 3 à 4 heures et consommez un demi-verre avant un repas de la journée.
  • Un thé sain et savoureux est obtenu à partir de feuilles d’airelles: versez 3 cuillères à soupe de feuilles avec un verre d’eau bouillante et laissez incuber pendant 2 heures. Il est nécessaire de boire avant le repas sur un demi-verre.

L'augmentation de la pression rénale est une maladie dangereuse qui ne peut en aucun cas être ignorée. Une augmentation constante de la pression entraîne des modifications irréversibles des vaisseaux et du cœur, de sorte qu'un traitement est nécessaire. De plus, le traitement de l'hypertension rénale est effectué jusqu'à la fin de la vie.

Impact du rein sur la pression artérielle

L’hypertension rénale est une augmentation persistante de la pression artérielle dans les cas d’insuffisance rénale. La maladie est diagnostiquée chez 10% des personnes hypertendues et évolue dans le contexte de la pathologie sous-jacente, congénitale ou acquise. Si l'hypertension artérielle ne diminue pas, même en cas d'augmentation des doses d'inhibiteurs de l'ECA, le médecin présume que le patient présente une pression rénale élevée. Avec une intervention médicale opportune, on peut parler de récupération complète et, si elle n'est pas traitée, de dangereuses complications de la maladie se développent.

Classification de l'hypertension rénale

La littérature médicale moderne décrit trois causes d'augmentation de la pression rénale et toutes sont associées à des modifications structurelles des organes couplés du système urinaire humain:

  • Parenchymateux. Se produit avec des maladies néphrogènes qui endommagent les vaisseaux du parenchyme rénal, ainsi que les glomérules rénaux.
  • Vasorenal. Observé avec des lésions des artères rénales et s'accompagne d'un apport sanguin insuffisant à l'organe. Il existe une pathologie congénitale et acquise.
  • Mixte La combinaison de modifications négatives dans les tissus des reins dans l'hypertension parenchymateuse et rénovasculaire conduit à la forme la plus dangereuse d'hypertension artérielle - rénale.

L'hypertension parenchymateuse est le type le plus courant: ce type de pathologie survient chez 50% des patients.

Étiologie de l'hypertension rénale

L'augmentation persistante de la pression rénale provoque diverses maladies de la corticale et / ou de la médullaire des organes urinaires. L'hypertension parenchymateuse est diagnostiquée dans les pathologies suivantes:

  • Glomérulonéphrite.
  • Jade surgissant sur le fond de certaines maladies.
  • Néphropathie diabétique.
  • Vasculite
  • Pyélonéphrite chronique.

L'hypertension congénitale néphrogénique vasorénale se développe immédiatement après la naissance d'un enfant ou se manifeste progressivement. Le plus souvent, la pathologie survient pour les raisons suivantes:

  • Dysplasie de l'artère rénale (fibromusculaire).
  • Mauvais développement de l'aorte.
  • Anévrisme de l'artère rénale.
  • Hypoplasie de l'artère du rein.
  • Fistule artérioveineuse.

Une hypertension rénovasculaire acquise survient avec ces maladies:

  • Blocage de l'artère rénale par des caillots sanguins - embolie ou thrombose.
  • Sténose des artères ou des veines des reins avec néphroptose.
  • Sténose artérielle rénale athéroscléreuse.
  • Panartérite.
  • Compression prolongée de l'artère sous l'influence de facteurs externes.

Le développement d'une forme mixte d'augmentation de la pression rénale peut être dû à une hypertension artérielle vasculaire rénale ou parenchymateuse. Il est extrêmement rare qu'une pathologie néphrogénique survienne simultanément.

Pathogenèse de l'augmentation de la pression rénale

Les dommages aux vaisseaux tissulaires entraînent un dysfonctionnement des reins - les processus de filtration et de sécrétion sont perturbés. En réponse à une diminution du volume sanguin, les tissus commencent à accumuler du liquide et du sel, une déformation des parois vasculaires se produit: en absorbant l'excès d'eau, ils gonflent et se détachent. L'hypervolémie compensatoire entraîne une augmentation de la concentration en sel, augmentant ainsi la sensibilité des vaisseaux aux substances biologiquement actives - la catécholamine et l'angiotensine.

La vasoconstriction entraîne inévitablement une activité accrue du système rénine-angiotensine-aldostérone. La rénine produite par les reins au cours de leur fonctionnement normal n’affecte pas le débit vasculaire ni la pression rénale. En cas de pathologie, sa quantité augmente considérablement. En réagissant avec la globuline sérique, la rénine est convertie en angiotensine, la substance responsable de l'hypertension.

Quels sont les symptômes de l'hypertension rénale?

Le principal symptôme de la pression rénale est une pression artérielle élevée, que la plupart des médicaments modernes ne peuvent souvent pas éliminer. Au cours d'une enquête médicale, les patients se plaignent également de tels signes:

  • Migraines, maux de tête.
  • Douleur dans la région lombaire.
  • Augmentation de la température
  • Faiblesse, fatigue.
  • Vertiges.
  • Palpitations cardiaques.
  • Transpiration accrue.

Si les tissus et les vaisseaux sanguins des reins sont gravement endommagés et que la maladie est devenue irréversible, une personne peut s'évanouir, une violation du tractus gastro-intestinal se produit: vomissements, brûlures d'estomac, diarrhée. Les hémorragies rétiniennes sont souvent diagnostiquées, ce qui peut causer une basse vision.

Cette combinaison de symptômes est également caractéristique de l'hypertension artérielle. Par conséquent, lors du diagnostic du traitement, il est important de le différencier de la pression rénale élevée.

Complications de pression rénale élevée

Les maladies qui entraînent une augmentation de la pression rénale sont elles-mêmes dangereuses pour l'homme. Et en combinaison avec l'hypertension artérielle, ils peuvent provoquer de nouvelles pathologies plus graves:

  • Insuffisance cardiaque chronique.
  • Insuffisance rénale.
  • Violation de la circulation cérébrale.
  • Athérosclérose de vaisseaux de localisation diverse.
  • Troubles métaboliques.
  • Basse vision.

Ce ne sont que des complications graves majeures - l'hypertension artérielle entraîne des modifications pathologiques structurelles des artères, des veines et des capillaires dans tout le corps humain. Par conséquent, il est impossible de déterminer dans quelle partie du corps une maladie particulière peut survenir.

Diagnostic de la pression rénale élevée

L’hypertension rénale se caractérise par une pression plus élevée que l’hypertension artérielle. La pression différentielle est réduite en augmentant la pression diastolique. Au-dessus du nombril, dans la région de l'épigastre, un bruit diastolique (moins souvent systolique) est entendu.

Lors de l'examen du fond d'œil du patient, le médecin traitant découvre des modifications vasculaires, un œdème de la rétine et une hémorragie. L'ophtalmologiste a diagnostiqué une diminution de l'acuité visuelle.

Lorsque l’échographie peut être détectée:

  • Les tumeurs.
  • Modifications de la taille ou de la forme des reins.
  • Signes de pyélonéphrite ou d'autres maladies du système urinaire.

Les patients doivent analyser l'urine et le sang pour les analyses de laboratoire. L'augmentation du contenu en protéines et en leucocytes indique directement la cause de la pression: en raison des reins, la filtration du sel est altérée.

Si vous soupçonnez une pathologie plus grave, il faut:

  • IRM
  • l'angiographie;
  • l'urographie;
  • scintigraphie dynamique;
  • Angiographie Doppler.

Si, lors du diagnostic d'un patient, des tumeurs sont détectées, une biopsie tissulaire est effectuée.

Traitement médicamenteux

Le traitement de l'augmentation de la pression rénale vise à éliminer le principal symptôme, l'hypertension et le traitement de la maladie à l'origine de la pathologie.

Divers groupes de médicaments sont utilisés pour réduire la pression:

  • Inhibiteurs de l'ECA - Captopril, Capoten, Enalapril, Lisinoton.
  • Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine: Lozap, Walz, Atacand.
  • Antagonistes des ions calcium: Amlodipine, Normodipine, Norvask.

En association avec les antihypertenseurs, un traitement par des hypocholestérolémiants est mis en oeuvre:

  • les atorvastatines;
  • les rosuvastatines;
  • simvastatins.

Si nécessaire, un agent diurétique est prescrit: Indapamide.

Plus d'informations sur le traitement de la pression rénale peuvent être trouvées ici.

Intervention chirurgicale

Si un patient ne consultait pas son médecin pendant longtemps et prenait des poignées de comprimés réduisant la pression artérielle entre ses poignées, ses vaisseaux sanguins pourraient être très usés. Dans de tels cas, le traitement médicamenteux est impuissant - une opération est nécessaire pour exciser les tissus endommagés ou restaurer leur intégrité.

Une telle opération peut être réalisée de plusieurs manières:

  • Angioplastie: un cathéter mince est inséré dans une grande artère dans le vaisseau endommagé. Le flux d'air directionnel dilate le bateau et lui donne son apparence d'origine.
  • Piquer: le début de la procédure est similaire à l'angioplastie, mais au lieu d'un flux d'air, un stent avec un médicament est utilisé.
  • La manœuvre Le chirurgien élimine les vaisseaux sanguins endommagés de la circulation sanguine générale et redirige le mouvement du sang dans les artères et les veines saines.

Ne pas se passer de chirurgie si le diagnostic d'un patient révèle des tumeurs malignes ou bénignes, ainsi que des anomalies congénitales des reins.

Comment traiter les remèdes populaires contre l'hypertension rénale

Basse pression rénale peut les remèdes populaires. Voici le thé de guérison le plus populaire qui, en plus de l'hypertension, élimine les maux de tête et les vertiges. Dans un thermos besoin de verser 3 c. cuillères:

  • porter des oreilles;
  • le thym;
  • devyasila;
  • graine d'aneth;
  • feuilles de bouleau;
  • soucis;
  • immortelle

La collecte d'herbe verse deux litres d'eau bouillante et insiste pour 5-6 heures. Buvez du thé toute la journée.

Eh bien élimine l'excès de liquide du corps staminate ou ortosiphon. 2 cuillères à soupe cuillères de feuilles sèches verser 1 tasse d'eau bouillante et laisser infuser pendant 2 heures. Filtrer, faire sortir le résidu et boire en deux doses.

La feuille d’airelles est comprise dans tous les frais d’urologie. Vous pouvez faire une boisson savoureuse et saine à la maison et traiter les reins. Pour cela 3 c. cuillères de feuilles versent 250 ml d'eau bouillante et insistent sur le revêtement de sol pendant 2 heures. Prenez la perfusion avant de manger 0,5 tasse.

Prévention de la pression rénale élevée

Pour éviter l'apparition de symptômes et le traitement de l'hypertension artérielle, plusieurs règles devront être suivies:

  • Réduire la consommation de sel et de produits dans lesquels il est présent en grande quantité - viandes fumées, restauration rapide, chips, noix salées.
  • Abandonnez les boissons alcoolisées et les cigarettes.
  • Faites de la physiothérapie, passez plus de temps à l’air frais.
  • Établissez un journal de contrôle de la pression artérielle et entrez les résultats des mesures matin et soir.
  • Incluez dans votre alimentation quotidienne des fruits et des légumes frais, buvez au moins deux litres d’eau pure.

Une augmentation de la pression rénale devrait être un signal pour une personne - il est temps de consulter un médecin. La maladie est bien traitable, à un stade précoce, que vous pouvez faire avec des médicaments. L'automédication atténuera brièvement les symptômes et un temps précieux sera perdu.

Pression rénale

Sous pression artérielle, on entend la pression sanguine totale dans les vaisseaux. Cependant, il est évident que cet indicateur devrait être différent: plus le vaisseau est proche du cœur et plus son diamètre est grand, plus la pression sera élevée. La pression artérielle dans l'artère brachiale au cours de la systole est mesurée (le muscle cardiaque se contracte et expulse le sang) et la diastole (le muscle cardiaque se détend).

En conséquence, 2 indicateurs sont obtenus: un maximum - pression systolique et un minimum - diastolique. Le premier indicateur est appelé fréquence cardiaque, car il dépend de la fréquence des secousses et de la force des battements cardiaques. Le deuxième indicateur s'appelle la pression rénale et c'est pourquoi.

Avec la distance du coeur, la pression dans les vaisseaux diminue et dans les capillaires est presque indépendante de la force du choc cardiaque. Cependant, le remplissage des petits vaisseaux est déterminé par l’élasticité des parois des artères, le degré de résistance et la perméabilité du réseau de vaisseaux sanguins. Et le fonctionnement normal des reins est l'un des facteurs les plus importants dans la régulation du tonus de la paroi vasculaire.
Si une obstruction survient dans le système circulatoire - un rétrécissement du vaisseau ou un caillot de sang, la pression augmente. Si, pour une raison quelconque, le rein ne fonctionne pas correctement et que les vaisseaux sont presque toujours rétrécis, la pression augmente également et est très perceptible.

Si nous parlons d'une augmentation de la pression rénale en tant que maladie, nous entendons par là non pas la pression diastolique réelle, mais son écart par rapport à la norme, à savoir l'hypertension rénale.

En cas d’hypertension rénale, la pression systolique peut atteindre 250 mm Hg. La différence entre les pressions systolique et diastolique peut être de 120 mm Hg. Parfois, des troubles au niveau des reins peuvent entraîner une diminution de la pression, mais cela est beaucoup moins fréquent.

Une caractéristique caractéristique de l'hypertension rénale est l'inefficacité des antihypertenseurs classiques. Cela est dû à un mécanisme de régulation spécifique.

Causes et pathogenèse

Le rein régule l’équilibre eau-sel dans le corps, c’est-à-dire qu’il est «responsable» du prélèvement ou de la rétention d’eau en fonction des besoins du corps humain. La pression artérielle, respectivement, relève du domaine de la régulation du rein, car c’est le volume de sang en circulation qui détermine l’activation de l’un ou l’autre des mécanismes.

Avec un grand volume de sang, la pression dans les vaisseaux augmente, ce qui entraîne la production de substances dans les reins qui activent le mécanisme d'élimination de l'excès d'eau. Pour cette raison, dans le traitement de l'hypertension artérielle, les diurétiques sont toujours prescrits pour faciliter ce processus.

Si le volume de sang est insuffisant, un autre schéma est activé: dans cette situation, il est nécessaire de retenir l'eau et de réduire le diamètre des vaisseaux. Pour cela, les cellules du complexe juxtaglomérulaire produisent de la rénine. La rénine interagit avec l'α-globuline, ce qui permet d'obtenir 2 types d'angiotensine. Ce dernier initie la production d'aldostérone et contribue à la rétention des ions sodium. Dans le même temps, l'eau est réabsorbée plus activement et n'est pas éliminée par le corps, comme cela devrait être normal.

L'aldostérone provoque un gonflement des parois des vaisseaux sanguins, ce qui conduit à un rétrécissement du canal de travail et, par conséquent, augmente la pression diastolique.

En cas de problèmes rénaux, l'aldostérone est produite en quantités excessives et est difficile à ajuster. En conséquence, les ions sodium ne sont pas excrétés dans l'urine, ce qui perturbe l'équilibre entre l'eau et les sels et maintient la pression artérielle à un niveau constamment élevé.

Les raisons du développement de la pathologie peuvent être les suivantes:

  • En réalité, une violation de l'équilibre salin et, plus précisément, de la rétention de sodium ou de son apport excessif. Le volume sanguin augmente, ce qui est purement mécanique et est la cause de l'augmentation de la pression artérielle. Une concentration excessive de sodium rend les parois des vaisseaux sanguins encore plus sensibles aux hormones qui augmentent le tonus, ce qui aggrave la situation.
  • La perturbation de la circulation sanguine normale conduit à la nécessité d'augmenter la résistance des vaisseaux sanguins périphériques. La rénine effectue cette tâche, ce qui conduit à nouveau à la rétention d'eau et d'ions sodium. La stimulation est principalement soumise aux vaisseaux rénaux. C'est la cause de la sclérose vasculaire et de l'irritation des récepteurs rénaux.
  • L'hypertension rénale peut être une conséquence d'une diminution de la concentration de substances telles que les prostaglandines et les bradykinines dans le sang - elles réduisent le tonus vasculaire. L'absence de ces substances indique un dysfonctionnement du rein.

Dans la vidéo sur les causes et les symptômes de la pression rénale:

Les mécanismes décrits ci-dessus sont mis en œuvre en raison de diverses maladies et pathologies. La maladie est classée selon le formulaire. Ischémie vasculaire du rein due à des pathologies congénitales ou acquises.

  • Pour les maladies congénitales - forme vasorénale, inclure ce qui suit:
    • dysplasie fibromusculaire de l'artère - sténose de la paroi vasculaire;
    • anévrisme de l'artère rénale;
    • hypoplasie artérielle - hypoplasie congénitale;
    • anomalie aortique;
    • fistule rénale - artérioveineuse.
  • Les maladies acquises qui causent une ischémie du parenchyme comprennent:
    • sténose de l'artère rénale - blocage par une plaque d'athérosclérose ou un thrombus;
    • thrombose et embolie de l'artère d'un organe - blocage par un thrombus ou des particules inhabituelles pour le sang;
    • périartérite;
    • compression de l'artère de l'extérieur - le déplacement des organes, des tumeurs;
    • une conséquence d'une lésion rénale.
  • La forme parenchymateuse survient lorsque le tissu rénal lui-même est endommagé. Ceux-ci comprennent:
    • kyste;
    • glomérulonéphrite;
    • polykystique;
    • néphrotuberculose;
    • néphrolithiase - lithiase urinaire;
    • hydronéphrose;
    • dystrophie post-traumatique du tissu rénal ou atrophie liée à l'âge;
    • autres types d'anomalies parenchymateuses.

Symptômes et signes

L'augmentation de la pression rénale n'a pas ses propres caractéristiques distinctives. En raison de ce que la maladie est si difficile à diagnostiquer. Dans certains cas, les symptômes sont totalement absents.

Faible

Le diagnostic d'hypotension artérielle est encore plus difficile, en particulier chez les patients jeunes et d'âge moyen. Le fait est que le faible niveau du phénomène est souvent associé aux caractéristiques physiologiques de l'organisme et parfois totalement insensible au patient lui-même. En fait, l'indicateur faible en lui-même n'indique pas un seul mal, y compris des problèmes rénaux.

Les signes qui indiquent une pathologie sur le fond de la basse pression sont:

  • maux de tête lancinants sourds;
  • haute sensibilité aux intempéries;
  • malaise, faiblesse, faible performance, somnolence;
  • l'instabilité des émotions, la tendance aux attaques de colère, le tempérament, l'irritabilité, les larmes;
  • douleur dans la région du coeur d'origine inconnue.

Haute

L’hypertension artérielle permanente est une caractéristique obligatoire de toute forme d’hypertension. La pression accrue est considérée comme 140/90. Ce qui compte, c’est la pression stable, pas ses fluctuations.

  • Dans la région des artères rénales, les bruits sont clairement audibles au-dessus du nombril et dans la région du rein de l'arrière. Dans l'hyperplasie, des bruits se font entendre sous le nombril. Le symptôme est secondaire, comme on peut l'observer dans diverses maladies.
  • Sur différentes mains, les lectures de pression sont différentes.
  • Il y a protéinurie, une protéine dans l'urine, et hyposenurie, faible densité d'urine.
  • Palpitations cardiaques dues à l'hypertension artérielle.
  • Maux de tête constants.
  • Aux stades les plus sévères de la maladie, des problèmes de vision apparaissent - mouches noires, vision double, vision floue.

Diagnostics

En se basant uniquement sur les plaintes du patient, il est impossible d’établir la cause de la maladie. Cependant, si un patient ou ses proches ont des antécédents de maladie rénale, ils évaluent tout d'abord le travail des reins.

Pour ce faire, nommez une série d’enquêtes:

  • Analyse d'urine commune. Vous permet d'évaluer le travail des reins. Lorsque les maladies du corps dans l'urine détectent des protéines et des globules blancs.
  • Échographie des reins - l'étude est menée dans le même but: évaluer l'état des organes. Les ultrasons fournissent un maximum d'informations sur la forme, la taille et l'état des gros vaisseaux sanguins près des reins.
  • La renographie est une méthode de radiographie qui permet d’évaluer la fonctionnalité du rein. Le patient se voit injecter un marqueur radioactif, puis prend des photos pour réparer l’accumulation et le retrait de la substance. Par la vitesse de retrait évaluer la fonctionnalité du tissu rénal.
  • Angiographie - appartient également à la catégorie des méthodes radiologiques. Cependant, son objet principal sont les navires. Ainsi, il est possible d'obtenir un maximum d'informations sur l'état des artères et des veines rénales, leur fonctionnalité, leur taille, etc.
  • IRM - une enquête qui vous permet d’évaluer avec précision les processus dynamiques: circulation sanguine, fonctionnalité des organes.

Comment réduire et élever à la maison

Si la pression accrue ne devient pas permanente, pour la réduire rapidement, vous pouvez utiliser des méthodes "mécaniques" simples qui n'ont rien à voir avec la drogue. Les techniques sont basées sur la variation de température.

  • 0,5 litre de vinaigre ordinaire - 3%, dilué avec la même quantité d’eau froide. Dans la solution de serviette humide, essorez et placez sur les pieds. Maintenez la position pendant 30-40 minutes.
  • Un bain à température ambiante est préparé avec l'ajout d'huiles essentielles: 2 gouttes de lavande, 3 gouttes d'aragana, 3 gouttes de bergamote. Ils sont dans la salle de bain jusqu'à ce que l'eau devienne désagréablement fraîche.
  • Une serviette ou une serviette éponge est humidifiée avec de l'eau froide - plus il fait froid et mieux, et posée sur le front pendant 20-30 minutes.

Le moyen le plus simple d’augmenter la pression diastolique basse consiste à marcher à l’extérieur. Si cela est impossible pour une raison quelconque, une tasse de café ou un thé fort aidera.
Médicaments vasodilatateurs traditionnels pour l'hypertension:

Traitement

Le traitement de l'hypertension rénale comprend toujours 2 tâches: réduire la pression artérielle et guérir la maladie sous-jacente, ce qui entraîne une augmentation de la pression.

Médicamenteux

Tout d’abord, ils essaient de réduire la pression, puisqu’elle augmente constamment, ce qui présente un risque élevé de développer un accident vasculaire cérébral. Il convient de rappeler que les antihypertenseurs classiques augmentant la pression rénale sont inefficaces.

Pour réduire la pression utilisée:

  • Inhibiteurs de l'ECA - enalapril, lisinopril, captopril. Inhiber l'action d'une enzyme qui convertit l'angiotensine I en angiotensine II. Cela élimine le soutien constant des navires dans le ton;
  • α-bloquants - prazosine, butyroxan. Les comprimés interfèrent avec l'action de l'adrénaline et de la noradrénaline, stimulant ainsi l'augmentation de la pression;
  • antagonistes du calcium - normodipine, amlodipine. Réduit le niveau d'absorption du calcium et soulage ainsi les fibres musculaires, en particulier les muscles du cœur, du stress excessif;
  • Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II - losartan, candésartan. Les médicaments réduisent la sensibilité des récepteurs qui, avec l'apparition de l'angiotensine, signalent la synthèse de l'aldostérone;
  • diurétiques - spironolactone, furosémide. Facilite le retrait des ions de sodium liquides et en excès.

L'évolution thérapeutique est choisie individuellement et en fonction de la nature de la maladie sous-jacente. La réponse à la question de savoir comment traiter une augmentation de la pression rénale inclut nécessairement un régime alimentaire limitant la quantité de sel.

Appliquez 2 méthodes principales:

  • angioplastie - un cathéter est inséré à travers l'artère dans le vaisseau rétréci, l'air comprimé étant passé à travers celui-ci de manière à écarter les parois des vaisseaux pour les ramener à leur état d'origine;
  • stenting - au lieu du flux d'air, le vaisseau dilate le stent;
  • shunt - dans ce cas, les zones gravement endommagées des veines et des artères sont excisées et le sang est redirigé vers des vaisseaux sains.

Angioplastie des vaisseaux rénaux

Méthodes folkloriques

Réduire la pression rénale des remèdes populaires n'est possible que dans les premiers stades de la maladie. Avant d'utiliser une ordonnance, vous devriez consulter votre médecin. Toutes les herbes médicinales contiennent des substances biologiques suffisamment actives qui, dans un certain nombre de maladies, peuvent aggraver considérablement l’état du patient.

Ces préparations à base de plantes sont principalement des diurétiques, mais elles aident également à soulager les maux de tête, les vertiges et à réduire la météorologie:

  • Les cueillettes les plus populaires comprennent le thym, les oreilles d’ours, l’élecampane, les feuilles de bouleau, les soucis, les graines d’aneth et l’immortelle. Un mélange de 3 cuillères à soupe, chaque herbe verse 2 litres d'eau bouillante et infuse pendant 5-6 heures. La perfusion est destinée à être utilisée dans la journée.
  • Favorise le retrait de l'excès de décoction liquide de l'orthosyphon staminate: pour cela, versez 2 cuillères à soupe de matière première dans un verre d'eau bouillante et laissez reposer pendant 2 heures. Boire une infusion en 2 doses fractionnées tout au long de la journée.
  • Les feuilles de raisin rouge ont un effet similaire: une infusion de 1 litre d’eau bouillante et 3 cuillères à soupe de feuilles insistent pendant 3 à 4 heures et consommez un demi-verre avant un repas de la journée.
  • Un thé sain et savoureux est obtenu à partir de feuilles d’airelles: versez 3 cuillères à soupe de feuilles avec un verre d’eau bouillante et laissez incuber pendant 2 heures. Il est nécessaire de boire avant le repas sur un demi-verre.

L'augmentation de la pression rénale est une maladie dangereuse qui ne peut en aucun cas être ignorée. Une augmentation constante de la pression entraîne des modifications irréversibles des vaisseaux et du cœur, de sorte qu'un traitement est nécessaire. De plus, le traitement de l'hypertension rénale est effectué jusqu'à la fin de la vie.

Pression rénale et d'interconnexion

L'influence des reins sur la pression a été étudiée par de nombreux scientifiques. Dès le 19ème siècle, Stolnikov, Ya. Ya. a révélé que si l’approvisionnement en sang d’un organe est artificiellement interrompu, il se produit une hypertension persistante. Plus tard, il a été déterminé qu'un tel effet sur les vaisseaux sanguins avait des impulsions provenant du cerveau. Sous leur action, les artères spasme, le sang pénètre plus lentement dans le corps.

Le réflexe est la libération de rénine - une hormone du système urinaire. Il se combine avec les protéines du plasma sanguin - globuline, formant de l'hypertensine. Ce dernier a un effet direct sur la résistance artérielle.

Maladie rénale et pression

Parfois, avec des organes internes en bonne santé, la pression artérielle est élevée. Mais le plus souvent, c'est leur pathologie qui est à l'origine du syndrome hypertensif persistant.

Les maladies qui causent ceci incluent:

  • néphrite chronique et pyélonéphrite;
  • athérosclérose des artères rénales;
  • néphroptose;
  • thromboembolie de l'artère rénale;
  • les blessures;
  • urolithiase;
  • anomalies du développement;
  • néphrectomie différée, etc.

Toutes ces pathologies peuvent conduire à une insuffisance rénale chronique, ce qui réduit la résistance vasculaire et maintient un état d'hypertension pendant une longue période.

En général, toute maladie peut conduire à l'hypertension. Tous les processus inflammatoires non identifiés à temps conduisent à la néphrosclérose et aux rides, et donc à une perturbation des organes du système urinaire. Par conséquent, l'identification et le traitement rapides des maladies jouent un rôle important.

Pression rénale - quelles sont les causes de l'influence des reins sur la pression

Comme mentionné précédemment, la pression et les reins sont étroitement liés. Un fait intéressant est que l'un affecte l'autre. Un cercle vicieux se forme et il est extrêmement difficile de se libérer.

Des informations plus complètes peuvent être obtenues en considérant tous les types d'hypertension rénale. Ça arrive:

  • parenchyme, c'est-à-dire dérivés de maladies affectant les organes du système urinaire (pyélonéphrite, tumeurs, tuberculose);
  • Rénovasculaire ou vasculaire. Se produit dans la pathologie des troncs artériels rénaux (athérosclérose, anévrisme, thrombose). C'est la part d'une telle lésion qui représente jusqu'à 90% de toute l'hypertension artérielle;
  • mixte. Malheureusement, souvent les malheurs ne surviennent pas seuls et des modifications vasculaires se produisent sur le fond de la pathologie principale.

Symptômes de la pression rénale

Des signes et des symptômes de pression au niveau des reins sont basés sur l'anamnèse, les plaintes et les données de laboratoire. Si le diagnostic n'est pas difficile dans la néphrite chronique ou les ridules, les lésions vasculaires dues à l'athérosclérose, à un caillot sanguin ou à une endartérite provoquent parfois un état de stupeur.

L'hypertension rénale est accompagnée de symptômes sous la forme de:

  • douleur localisée dans la région lombaire;
  • flatulences, nausées et vomissements;
  • augmentation rapide de la pression artérielle, en particulier diastolique;
  • détection dans les tests de laboratoire de l'urine de cellules sanguines, de protéines;
  • réduire la quantité d'urine excrétée jusqu'à son absence complète dans les lésions bilatérales.

La filtration du sang et la formation d'urine étant perturbées, tous les produits métaboliques restent dans le sang. Cela conduit à une détérioration de l'état de santé du patient sous forme de faiblesse, de désorientation, de somnolence, etc.

Des complications

Il existe deux groupes de complications.

Les premiers sont les conséquences de l'hypertension elle-même sous la forme de:

  • les coups;
  • crises cardiaques;
  • perte de vision;
  • syndromes coronariens aigus.

À la seconde - les complications associées à la violation des reins. Cela peut inclure l’arrêt complet de la circulation sanguine - crise cardiaque, insuffisance rénale et les stades extrêmes de maladies majeures.

Rein et pression artérielle - comment traiter l'hypertension rénale?

Le traitement de la pression des reins est initialement réduit à la normalisation du tonomètre afin d'éviter une crise d'hypertension.

Pour ce faire, utilisez des médicaments des groupes:

  • les diurétiques (furosémide, triamterene, amiloride, spironolactone, hydrochlorothiazide);
    Les inhibiteurs de l'ECA (énalapril, lisinopril);
  • les bloqueurs des récepteurs bêta-adrénergiques (aténolol, nébivolol, labétalol, carvédilol);
  • antagonistes du calcium (vérapamil, nifédipine);
  • remèdes vitaminés;
  • préparations de potassium, etc.

À mesure que l'état se normalise, ils commencent à éliminer la maladie sous-jacente. Dans la pathologie des vaisseaux rénaux et les capacités techniques d'un établissement médical, on utilise la dilatation au ballonnet ou le pontage artériel.

L'absence de signes d'un rein - une indication directe pour son retrait - néphrectomie. La présence d'une insuffisance rénale chronique nécessite une hémodialyse. Les maladies doivent être traitées à temps pour éviter les complications telles que l'hypertension.

Causes de la pression rénale

L'hypertension rénovasculaire est causée par un rétrécissement des artères qui acheminent le sang vers les reins. Les vaisseaux allant au rein droit ou gauche ou aux deux peuvent être rétrécis. Cette affection s'appelle sténose de l'artère rénale.

Lorsque moins de sang pénètre dans les reins, ceux-ci commencent à fonctionner selon l'algorithme de déshydratation, en stockant de l'eau. L'augmentation de la circulation sanguine et provoque une pression élevée. En outre, dans les reins en grandes quantités produit des substances spéciales qui provoquent une vasoconstriction puissante et prolongée.

La sténose des artères rénales est dans la plupart des cas causée par l'athérosclérose, entraînant ainsi un blocage des artères coronaires et des crises cardiaques. La dysplasie fibromusculaire, dans laquelle les artères rénales sont mal formées, même pendant le développement du fœtus, est beaucoup moins courante.

Symptômes de la pression rénale

Habituellement, l'hypertension rénovasculaire ne se manifeste pas: une sténose vasculaire ne peut pas être ressentie et une pression élevée ne donne pas toujours de symptômes. Les symptômes de l'hypertension rénovasculaire apparaissent lorsque les chiffres de la tension artérielle deviennent dangereusement élevés. Ces signes sont:

  • Maux de tête;
  • Confusion de conscience;
  • Déficience visuelle (mouches, images fantômes, flou);
  • Sang dans l'urine;
  • Saignements de nez.

La grande majorité des personnes souffrant de pression rénale ne connaissent pas du tout ces symptômes. Une pression élevée est dangereuse car elle ne peut donner aucune manifestation et en même temps causer des lésions irréparables aux organes.

L'hypertension rénale peut entraîner le développement d'une insuffisance rénale chronique, qui se manifeste par un déclin constant de la fonction rénale. Et tant que l'insuffisance rénale ne devient pas trop grave, les patients peuvent également ne présenter aucun symptôme.

En raison du fait que ces patients ne présentent pas de symptômes spécifiques, le médecin traitant peut suspecter une hypertension rénovasculaire dans les cas où une personne fait régulièrement de l'hypertension artérielle, malgré la prise d'antihypertenseurs.

Comment la pression rénale est traitée

Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (inhibiteurs de l'ECA): captopril, énalapril, lisinopril, ramipril et autres. Ils ne sont montrés que dans la sténose de l'une des deux artères rénales. Lorsque les deux artères ou l'artère d'un seul rein sont rétrécies, ce groupe de médicaments est contre-indiqué.

Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine (ARA): Lozartan (lorista), Valsartan, Candesartan et autres. Ils ne sont également montrés que dans la sténose de l'une des deux artères rénales. Les préparations de ces groupes doivent être utilisées uniquement avec une surveillance régulière de la fonction rénale, en particulier du taux de créatinine dans le sang.

Les médicaments de choix pour l'hypertension rénovasculaire sont les antagonistes du calcium - l'amlodipine, la félodipine et d'autres. La monothérapie étant souvent inefficace, il est nécessaire de prescrire un supplément de diurétiques, de bêta-bloquants et autres. Souvent, une combinaison de 4 à 5 médicaments est utilisée pour un traitement conservateur.

Lorsque l'athérosclérose des artères rénales considère les indications de la statine, ralentit la progression de cette affection et réduit le taux de cholestérol dans le sang.

En raison de l'inefficacité de la correction médicamenteuse, les patients sont orientés vers un traitement chirurgical.

Types d'interventions chirurgicales

Angioplastie Au cours de la procédure, le chirurgien fait passer un cathéter dans une grande artère (par exemple, la fémorale) et le conduit vers l’artère rénale rétrécie, puis gonfle le ballonnet situé à l’extrémité du cathéter. Le ballon pousse les parois de l'artère avec sa pression, rétablissant sa lumière, et le sang commence à couler dans les reins en quantité suffisante.

Stenting. La procédure commence ainsi que l'angioplastie, mais au lieu d'un ballon, un stent spécial recouvert d'un médicament est placé dans l'artère. Parfois, le stenting et l'angioplastie sont combinés. Selon les statistiques, le stenting est plus efficace que l’installation d’un ballon.

Opération de manœuvre. Dans les cas où les 2 méthodes mini-invasives (angioplastie et stenting) ne conviennent pas ou ne permettent pas de résoudre le problème, les chirurgiens pratiquent un pontage. Au cours de l'opération, le médecin impose une anastomose (solution de contournement) afin que le sang pénètre dans le rein par les artères normales et que les vaisseaux rétrécis soient déconnectés de la circulation sanguine. Cette opération est similaire à celle pratiquée par les chirurgiens cardiaques lorsqu'un patient présente un risque élevé de développer une crise cardiaque en raison d'obstruction des artères coronaires.

Les résultats du traitement

Pour la plupart des personnes ayant subi un traitement chirurgical, la pression artérielle revient à la normale. Certains sont complètement guéris et les médicaments antihypertenseurs sont annulés.

On pense que la méthode de traitement chirurgicale est la plus efficace, car elle agit directement sur les vaisseaux rétrécis lésés, qui sont à l'origine de la maladie. Stenting occupe le deuxième rang en termes d'efficacité. Mais parfois, le traitement chirurgical doit être répété afin de maintenir le résultat. On pense que l’une quelconque des méthodes de traitement est plus efficace lorsque le patient ne présente la sténose que d’une artère rénale (droite ou gauche).

Quel médecin contacter

Si la pression artérielle augmente, vous devriez consulter un cardiologue pour clarifier les causes de cette affection. L'hypertension artérielle rénovasculaire est généralement diagnostiquée après une échographie du rein avec un balayage Doppler des artères rénales. Très souvent, le patient est immédiatement référé pour consultation à un chirurgien vasculaire. Afin d'évaluer les dommages causés aux organes cibles, le patient est examiné par un neurologue et un oculiste. Une diététiste conseillera une nutrition adéquate en cas de sténose de l'artère rénale et d'athérosclérose.

Plus D'Articles Sur Les Reins