Principal Pyélonéphrite

Pyeloectasia des reins chez un enfant

Certaines maladies sont considérées comme des découvertes. En d'autres termes, ils ne peuvent être détectés que par hasard, lors de l'examen d'autres pathologies. La pyélectasie des reins fait partie des maladies "cachées". La découverte accidentelle de cette pathologie soulève de nombreuses questions: de quelle origine est-elle et comment la traiter? Tout cela, vous apprendrez de cet article.

C'est quoi

La pyéloectasie des reins est une affection caractérisée par une expansion du pelvis rénal et parfois du calice. En soi, ce n'est pas dangereux, mais l'expansion provoque certaines modifications dans le travail du système génito-urinaire, provoquant des processus inflammatoires. L'écoulement d'urine est altéré, ce qui est une condition préalable au développement de diverses maladies des reins et du système urinaire.

Il est impossible de ressentir l’expansion pathologique du bassin, la maladie est complètement asymptomatique, ce qui explique pourquoi elle est considérée comme une «découverte accidentelle».

Le fait de découvrir permet d'expliquer pourquoi l'enfant a d'autres problèmes avec le système urogénital. En d'autres termes, la pyeloectasia est considérée comme la cause première.

Les connaissances scolaires dans le domaine de la physique suffisent pour comprendre exactement comment se développe l'expansion du bassin. Si le débit urinaire d'une partie de l'appareil urinaire est perturbé, les voies d'accès sont rétrécies, il existe des obstacles, puis le bassin se remplit et s'étire. On comprend dès lors pourquoi les garçons ont une pathologie plus souvent que les filles environ 4 fois. Le système génito-urinaire de la fille est conçu de manière à ce que la sténose ne soit possible que dans de rares cas, mais chez un garçon, le rétrécissement de toute partie du tractus urinaire n'est pas inhabituel et assez souvent normal, c'est-à-dire physiologiquement conditionné.

Trouver pyeloectasia peut encore avoir un foetus à l'échographie dans la clinique prénatale. La pathologie se rencontre moins fréquemment chez les nouveau-nés car le diagnostic par ultrasons n’est pas inclus dans les examens médicaux effectués au cours du premier mois de la vie d’un bébé. Mais chez les nourrissons, il est assez simple de détecter l’expansion du bassinet rénal si, à 3 mois ou à 1 an, une échographie du rein est effectuée sur l’enfant lors d’un examen médical obligatoire à la clinique.

Mais ce type de recherche n’est pas toujours fait et, par conséquent, il est souvent possible de trouver une expansion pathologique beaucoup plus tard, lorsque le bébé commence à être perturbé et qu’une échographie du rein est requise. Beaucoup ne découvrent un tel diagnostic qu'à l'âge adulte.

Raisons

Environ un enfant sur dix présentant des causes de pyéloectasie est congénitale. Ils se forment sous l’influence de certains facteurs défavorables, même pendant la période où l’enfant est dans l’utérus:

  • rétrécissement de la lumière de l'urètre;
  • lésions du système nerveux central, qui se traduisent par un dysfonctionnement de la miction;
  • développement anormal des reins, des uretères, de l'urètre dû à "l'erreur" lors de la pose des organes;
  • sténose de l'urètre;
  • perturbation du système circulatoire.

Rein du bassin élargi chez le nouveau-né: causes et symptômes. Les conséquences de la pyeloectasia

Dans la pratique médicale, il existe assez souvent diverses maladies du système urinaire. L'une d'entre elles est la pyéloectasie, c'est-à-dire lorsque le bassin du nouveau-né est élargi.

Ce diagnostic fait paniquer les parents, mais nous notons immédiatement que cette maladie n’est pas une pathologie grave, mais elle nécessite une surveillance constante et un suivi médical. Dans notre bureau de rédaction, nous examinerons plus en détail les questions relatives à la nature de la pathologie, aux méthodes de traitement et aux conséquences possibles de la pyéloectasie.

Informations générales sur la maladie

Pour commencer, comprenons ce qu'est le rein du bassin. Lokhanka est un élément des reins qui favorise l'élimination de l'urine. Il consiste en une grande et une petite tasse où l'urine est collectée, puis affichée sur les voies urinaires.

Les reins sont un organe à deux qui remplit une fonction indispensable dans le corps humain, ils le nettoient des substances nocives et toxiques. Le fluide corporel, passant par les reins, est débarrassé des composants indésirables et transporté dans le sang, et le reste est excrété du corps par les canaux urétraux. Ainsi, la violation du corps conduit à divers troubles et maladies.

Qu'est-ce que la pyéloectasie?

La pyéloectasie est une maladie dans laquelle le bassin du nouveau-né est élargi et élargi. Cette condition n'est pas rare dans la pratique médicale des pédiatres. Il est impossible de diagnostiquer la pathologie à l'aide d'un examen clinique standard, il ne peut être détecté que par le biais d'études cliniques et d'instruments supplémentaires.

Les causes de l'état pathologique peuvent être très différentes. Une des anomalies possibles est le développement intra-utérin.

En présence d'un facteur congénital chez le nouveau-né, les premiers signes de pathologie sont notés - il s'agit d'une violation de l'excrétion de l'urine. La maladie peut toucher à la fois les reins droit et gauche du bébé. Dans certaines situations, on diagnostique un élargissement du bassinet du rein des deux reins.

Assurez immédiatement aux parents que la pyéloectasie n'est pas une pathologie particulièrement dangereuse, mais qu'un contrôle et un traitement appropriés peuvent avoir des conséquences irréversibles. De plus, la pyéloectasie altère de manière significative l'évolution des pathologies associées. Dans de nombreux cas, cela entraîne un dysfonctionnement de l'organe jumelé et un dysfonctionnement du système urinaire.

L'incidence de pyeloectasia chez les garçons est 5 fois plus élevée que l'incidence de pathologie chez les filles.

Est important. Une forme légère de pathologie donne un pronostic favorable à l'enfant pour son état de santé futur, mais avec l'activation d'une condition douloureuse dans le corps, des conséquences graves et parfois irréversibles se produisent.

Selon les observations médicales, le bassin rénal est souvent élargi du côté gauche. Dans de rares cas, des lésions à droite et bilatérales sont diagnostiquées.

La taille normale du bassin rénal

En médecine moderne, les modifications pathologiques dans n'importe quel organe d'un enfant peuvent encore être détectées in utero. Le diagnostic par ultrasons est utilisé à cet effet. Déjà pendant 17 semaines, il est possible de procéder à un examen qualitatif et de comparer les indicateurs de la taille du rein du rein chez un bébé avec les valeurs normales.

Numéro de table 1. Dimensions du bassin rénal chez le nouveau-né et le fœtus: norme et déviations:

Fait Si, selon les résultats d'échographie du fœtus, la taille du pelvis rénal ne dépasse pas 8 mm, cela indique un pourcentage élevé du fait qu'en fin de grossesse, la pathologie passera d'elle-même et qu'aucun traitement supplémentaire ne sera nécessaire.

Si le premier diagnostic de fœtus a été diagnostiqué avec un pelvis rénal dilaté, la future mère doit alors subir une surveillance appropriée pendant toute la période de la grossesse. En médecine, il n'y a pas de frontière claire entre les déviations et les normes de développement intra-utérin du bassin.

Par conséquent, si le taux chez le nouveau-né ou le fœtus dépasse les indicateurs indiqués dans le tableau, le médecin diagnostique la pathologie. Dans le cas où l’échographie montre que la taille du bassin est égale ou supérieure à 10 mm à n’importe quel stade de la grossesse, elle pose un diagnostic - pyéloectasie prononcée.

La localisation de la lésion donne une image plus claire du diagnostic:

  • pyéloectasie du rein gauche;
  • pyéloectasie du rein droit;
  • pyéloectasie bilatérale.

Attention Si le diagnostic détermine la taille du bassin jusqu'à 10 mm, la pathologie nécessite un traitement médical après la naissance du bébé. Dans le cas où la taille de l'augmentation dépasse 10 mm, le traitement de la pyéloectasie n'est effectué que par une intervention chirurgicale.

Raisons

La pratique médicale présente de nombreuses anomalies congénitales du développement. Toutefois, en ce qui concerne le nombre d'applications, l'une des premières places appartient à une pathologie telle que la pyéloectasie.

Attention Si le bassin élargi du rein chez le fœtus est accompagné d'un étirement excessif des cupules, cela indique la formation d'une maladie telle que la pyelcalicoekectasia.

Plusieurs facteurs de causalité contribuent au développement de la maladie en question:

  1. Anomalies du développement prénatal des reins. Le fœtus dans la région du bassin et de l'uretère de l'articulation forme une fausse valve qui perturbe le flux normal de l'urine.
  2. Prématurité du fœtus. Dans de nombreux cas, la prématurité contribue à la perturbation du système respiratoire. Cela est dû au fait que le nouveau-né manque de la substance tensioactive responsable du lissage des alvéoles. Cependant, conjointement avec le dysfonctionnement du système respiratoire, des défaillances de la fonction neuromusculaire se produisent. Les muscles lisses ne font pas face à leurs tâches, ce qui provoque une compression de l'uretère à côté des vaisseaux sanguins anatomiquement non localisés, ce qui provoque un excès de liquide dans le bassinet du rein. Les troubles neurogènes conduisent au fait que l’enfant ne peut pas aller aux toilettes pendant une longue période, et lors de la vidange, une grande quantité d’urine est notée. Cette affection est due à la stagnation de l'urine dans le pelvis rénal.
  3. Facteur héréditaire. Dans les cas fréquents, le bassin du nouveau-né est élargi en raison de l'hérédité. Si un diagnostic similaire a été posé chez les deux parents, le risque de pathologie chez l'enfant à naître augmente.
  4. Influencer les facteurs externes. La maladie peut commencer à se développer si une femme adopte un mode de vie incorrect pendant la période de procréation, c'est-à-dire qu'elle abuse de l'alcool, du tabac et des drogues. En outre, ces facteurs incluent les médicaments non contrôlés.

Une pyéloectasie également acquise peut être formée en tant que complication de maladies infectieuses des reins transférées chez un enfant.

Comme nous l'avons déjà noté, la pathologie elle-même, qui est apparue chez l'enfant encore dans l'utérus de la mère, ne pose pas de danger grave pour la santé future du bébé, mais elle est dangereuse avec des complications. Avec le fonctionnement normal de l'écoulement de l'urine à l'intérieur du pelvis, un environnement stérile se forme, mais si l'enfant a un bassin élargi des reins, l'urine stagne ce qui crée des conditions favorables pour la croissance des bactéries et l'apparition d'un processus inflammatoire.

Une inflammation sans traitement approprié peut se propager au calice des reins et au parenchyme, entraînant une maladie chronique.

Faites attention. Les cas où la pyéloectasie se produit de manière autonome à la suite d'une maturation ultérieure des organes urinaires ne sont pas exclus.

L'effet de pyeloectasia sur le corps

Si un nouveau-né a une violation de l'écoulement de l'urine, cela peut indiquer que le bassin dans les reins du nourrisson est agrandi. Pour confirmer la suspicion permettra l'examen par ultrasons. L'expansion du bassin est due à l'accumulation de fluide en eux.

La condition elle-même n'entraîne pas de conséquences, mais si les mesures correctives appropriées ne sont pas mises en œuvre à temps, l'enfant peut subir les modifications suivantes:

  • atrophie et nécrose des tissus d'organes appariés;
  • développement de la sclérose rénale;
  • prolapsus rénal;
  • reflux vésico-urétéral;
  • urethrocele (distension des canaux ureteraux);
  • la formation d'insuffisance rénale.

Est important. Le danger de l'état pathologique est dû à l'absence de symptômes aigus. Très souvent, les parents ne remarquent tout simplement pas de changements mineurs dans le débit urinaire de l'enfant. La maladie commence donc à progresser, entraînant diverses complications dans le travail des reins.

Symptômes et formes de pyeloectasia

En règle générale, la pyéloectasie est presque asymptomatique.

Dans certaines situations, les parents peuvent remarquer ces symptômes:

Ces signes peuvent parler de divers problèmes de santé chez le bébé, il est peu probable qu'il soit possible de déterminer la pyéloectasie à partir d'eux. Dans d'autres cas, l'enfant présente des symptômes supplémentaires indiquant la présence de complications ou les causes de la maladie en question.

Manifestations cliniques chez pyeloectasia

Une augmentation du bassinet rénal chez le nouveau-né est souvent accompagnée d'un symptôme majeur - une violation de la miction. Dans le même temps, la présence d'autres signes indique des comorbidités, qui se sont formées sous forme de complications de la pyéloectasie.

  • urolithiase;
  • pyélonéphrite;
  • hydronéphrose;
  • reflux vésico-urétéral.

Pyeloectasia en fonction du degré d'écoulement est divisé en plusieurs étapes, dans lesquelles il y a des manifestations caractéristiques. L'apparition de la maladie passe inaperçue sans signes visibles. Au fur et à mesure que la pathologie se développe et que le pelvis s'agrandit, les signes d'excrétion de l'urine deviennent de plus en plus éclatants et un dysfonctionnement rénal se produit.

Au dernier stade du développement de la maladie, les tissus de l’organe jumelé s’amincissent, son durcissement et son rétrécissement se développent.

Pyeloectasia des reins chez un enfant

La pyélectasie des reins tire son nom du grec, où le mot «pyelos» désigne un bassin et «ectasie» est une extension.

Cette pathologie implique une expansion anatomique du pelvis rénal.

La pyéloectasie des reins chez l'homme n'est pas une maladie indépendante. Ce n'est qu'un signe qu'il existe une anomalie dans le corps associée à une violation du flux d'urine.

Dans cet article, les raisons provoquant la pathologie seront présentées, ainsi que des méthodes pour sa détermination et son traitement.

Ces informations aideront à en savoir plus sur la pathologie et à prendre une décision éclairée concernant l'observation d'un médecin.

À l'admission à l'hôpital

Dans le cas de la détermination de l'expansion du bassin rénal chez un enfant, les parents doivent savoir qu'ils doivent faire appel à des spécialistes, tels qu'un urologue et un néphrologue.

Afin de clarifier le tableau clinique des défaillances survenant dans le corps d'un enfant, il est recommandé de uriner pour analyse et de subir une échographie.

Cette étude instrumentale sera périodique. Si nécessaire, un spécialiste désignera pour effectuer des recherches supplémentaires.

Il convient de noter le scanner de la région rénale, l’urographie excrétrice ou la cystographie.

La pyéloectasie du rein chez un enfant peut disparaître avec le temps. Mais pas toujours exactement l'issue de la maladie.

La pathologie peut provoquer un certain nombre de troubles prononcés à la sortie de l'urine, provoquant diverses complications. Si vous avez reçu un diagnostic de pyéloectasie rénale chez un enfant, vous devez vous soumettre à des contrôles réguliers chez le médecin, avec la thérapie d'accompagnement et des tests corporels pendant plusieurs années.

En raison de la gravité de la symptomatologie de la pyéloectasie, un traitement conservateur et un traitement chirurgical peuvent être prescrits. Il est nécessaire de s’appuyer sur tous les rendez-vous et recommandations du médecin traitant.

Manifestation de la pathologie

Malheureusement, chez les nouveau-nés et les enfants plus âgés, l'expansion du pelvis rénal est accompagnée d'une évolution asymptomatique.

Ce n'est qu'en cas de complications ou de processus inflammatoire dans le corps que les premières manifestations de la pathologie peuvent se produire.

Un nouveau-né peut être marqué par une douleur dans le bas du dos. L'enfant devient très capricieux. Par son cri, il laisse savoir qu'il a mal.

Dans le contexte du développement de la pyéloectasie, une dépression, une apathie, une perte d'appétit et une augmentation du régime de température du corps peuvent apparaître.

Certains parents ont remarqué qu'un enfant liquide avait des selles molles lors de la dilatation du bassinet du rein.

Les symptômes comprennent une manifestation d'attaques soudaines de nausées et de vomissements. Les experts recommandent aux parents de suivre les caractéristiques externes de l'urine.

Si les bébés se plaignent du travail des reins, l'urine deviendra boueuse et sombre. En fait, les adultes doivent être extrêmement attentifs aux enfants.

Il est nécessaire de faire attention à tous les signaux du corps à propos de l'échec, les nourrissons eux-mêmes ne sont pas en mesure d'expliquer exactement ce qui les dérange.

C’est la principale difficulté à identifier un certain nombre de pathologies du rein chez les enfants à un stade précoce de développement.

Un indicateur comme la fréquence du besoin d’uriner est également important. Les bébés peuvent être moins susceptibles d'excréter de l'urine. La cause en sera un blocage du canal ou une augmentation de la pression exercée sur les uretères.

Lors du passage de l'urine, il convient de veiller à ce que le liquide ne présente pas une couleur sombre ni un mélange de sédiment.

Si l'urine est du pus, des traces de sang ou un précipité cristallin, vous devez immédiatement faire appel à un médecin.

Classification

Par pyeloectasia peut pousser un certain nombre de pathologies présentes dans le corps des enfants. Cette néphroptose, et les processus inflammatoires, et la formation de calculs.

Etant donné que les reins, conformément à l'addition anatomique, sont un organe apparié, l'extension du pelvis est généralement classée en pyéloectasie bilatérale, du côté droit et du côté gauche.

En raison de la manifestation de l'expansion, il est également d'usage de distinguer entre une maladie organique congénitale et une dynamique congénitale, une dynamique acquise organique et une dynamique acquise. Laissez-nous examiner chacun d'eux séparément.

Dans le cas d'une forme organique congénitale de pyéloectasie, il est dit que la maladie a commencé à se former alors que l'enfant était encore dans l'utérus. La raison en est peut-être une anomalie du système urinaire de l'appareil.

Dans le cas d'une forme dynamique congénitale, qui est souvent fixée chez le nourrisson, il y a violation de l'écoulement de l'urine et du canal même de sortie du liquide du corps.

Avec la forme dynamique acquise de la pathologie, il est nécessaire de croire que sa cause est une lithiase urinaire, des tumeurs de la prostate ou de l'urètre, le fait des uretères spasmodiques, une inflammation de l'appareil filtrant les reins et des troubles hormonaux.

Mais dans les cas de forme organique acquise, les experts assurent que la pathologie a été déclenchée par un processus inflammatoire que l'enfant a subi, ainsi que par des néoplasmes tumoraux d'organes voisins, une violation de la surface des uretères, une néphroptose.

Lors du dépistage au cours de la grossesse par échographie, on peut comprendre que l’enfant a développé une pyéloectasie.

À un âge plus avancé, les patients sont confrontés à l’extension des limites du pelvis rénal, provoquée par des facteurs externes. Chez l'adulte, la forme acquise de la maladie est enregistrée.

Facteurs pathologiques

Après de nombreuses recherches, les scientifiques ont convenu que la cause principale du diagnostic de pyeloectasia chez les enfants était un facteur héréditaire.

Si une femme souffrait de l'une des pathologies rénales avant la grossesse, il est fort probable que son enfant aura des problèmes d'extension du bassin.

Les chances que cela se produise sont doublées, contrairement à celles des futures mères n'ayant pas souffert de problèmes rénaux.

Les statistiques le confirment, car 85% des nouveau-nés chez lesquels un diagnostic confirmé de pyéloectasie a été confirmé avaient une mauvaise hérédité.

Seulement, les raisons génétiques ne sont pas toujours les seules. Il peut y avoir une expansion du bassinet des reins après une infection des reins, lorsque les bactéries se trouvent dans l’organe lui-même.

Dans de telles situations, le processus d'inflammation peut provoquer l'expansion du pelvis rénal.

Il est également d'usage de se référer aux causes des défaillances dans le processus de formation de la position du corps. Ceci est possible pendant le développement fœtal.

En conséquence, il y a des défaillances dans l'urètre, et après le diagnostic est endommagé par le médecin chez les nourrissons.

Même pendant la vie, il y a de grandes chances que la maladie commence à se développer chez un enfant.

Lorsqu'un enfant demande plus souvent à la toilette, la vessie est remplie, ce qui entraîne un excès de liquide dans le système cupule-pelvis.

Lorsque l'urine s'écoule, il se peut que l'uretère soit bloqué par des substances purulentes chez les nourrissons. Cela devrait alerter les parents et conduire à une décision - aller à l'hôpital pour un examen.

Prolapsus rénal peut avoir un effet négatif, ils favorisent l'apparition de la pyélectasie chez les enfants et les adultes.

Dans les situations où les parents décident à temps des dysfonctionnements dans le corps de l'enfant, demandez l'aide d'un médecin, le traitement correct de la pathologie est prescrit.

En éliminant toutes les causes de la maladie, vous pouvez restaurer les organes et améliorer par la suite la bonne santé de l'enfant.

Bien entendu, de nombreux parents ne sont pas en mesure de déterminer de manière indépendante cet échec dans le corps de l'enfant et il est donc recommandé d'effectuer des diagnostics complexes à la clinique de temps à autre.

Si les symptômes qui dérangent l'enfant sont notés, ne retardez pas la visite chez le pédiatre.

Danger de pathologie

Avec l'expansion du bassin chez les enfants devrait tenir compte des caractéristiques individuelles de ce phénomène.

Il convient de noter qu'ils dépendent exactement de l'âge. Si le développement de ce fœtus atteint 32 semaines, le taux varie de 4 à 5 millimètres à 36 à 7-8.

Chez les nourrissons, le taux varie dans les 7 mm, mais pas plus. Pour les enfants de moins d'un an - 5-6 mm et de plus d'un an - 6-7 mm.

Si la taille dépasse les normes spécifiées, cela indique la présence d'une pyélectasie des reins.

Certaines des raisons qui ont conduit au développement de cette pathologie présentent un grand danger pour l’enfant.

En cas de difficulté à l'écoulement de l'urine, on peut observer l'apparition d'une pyélonéphrite, tant aiguë que chronique.

Chacune de ces conditions affecte négativement la base tissulaire des reins. En conséquence, il peut y avoir un processus de remplacement des cellules en fonctionnement par du tissu conjonctif.

Ce phénomène s'appelle la sclérothérapie. En outre, le processus de compression du rein est possible.

Cela contribue à la détérioration du fonctionnement du corps et peut entraîner une atrophie du tissu rénal.

Après un certain temps, la pathologie évolue tellement que le corps perd la capacité de remplir ses fonctions et est confronté à la mort.

Pour déterminer la pyéloectasie chez les enfants, les adultes doivent comprendre qu'un petit patient doit subir un examen urologique complet.

Seulement dans ce cas, vous pouvez trouver les vraies raisons qui ont conduit au développement de l'expansion de l'organe et au degré de pathologie. Après avoir reçu les données, le médecin établira un diagnostic précis et prescrira un traitement.

Dans le cas d'une lésion légère, il est recommandé de suivre de manière dynamique l'évolution de la pathologie.

Il est nécessaire de surveiller la situation car, lorsque le système génito-urinaire est formé, une auto-exclusion de la pathologie peut survenir. Pour cette raison, les médicaments ne sont pas prescrits par le médecin traitant.

Dans les cas où le degré de blessure est moyen, le petit patient doit boire des médicaments et se soumettre à un examen médical régulier.

L’évolution et la fréquence d’utilisation des médicaments seront déterminées en fonction de l’état clinique du corps de l’enfant.

En cas de pyeloextasia grave, non seulement le traitement est prescrit, mais également une intervention chirurgicale. Ce n'est qu'après que l'enfant devrait commencer le processus de réadaptation.

Facteurs de risque

Les principales nuances critiques de la survenue d'une pyéloectasie sont généralement attribuées à la limite d'âge.

Le plus souvent, l'intensité du diagnostic de pathologie est observée chez les enfants de moins d'un an.

Les enfants âgés de 6 à 7 ans avant l'adolescence, lorsque le corps subit une restructuration complète, sont également à risque.

De nombreux experts s'accordent à dire que la pyéloectasie peut se transmettre d'elle-même, mais ce processus ne peut pas être démarré.

Assurez-vous d'être observé par le médecin. Cette procédure devrait être permanente pendant plusieurs années.

Seulement avec la bonne approche, toutes les complications seront remarquées et éliminées à temps par un traitement adéquat, qui ne donnera aucune chance d’aggraver le processus pathologique.

Mesures de diagnostic

La méthode la plus informative d’installation de la pyéloectasie est l’échographie des reins. C'est aussi une méthode accessible pour diagnostiquer l'état du corps aujourd'hui.

Ses avantages sont qu'il est possible d'établir la présence d'une pathologie même pendant le développement intra-utérin d'un enfant.

Après la naissance du bébé, une échographie doit être effectuée une fois tous les deux à trois mois pendant un an.

Après cette période, une échographie n’est plus nécessaire à cette fréquence, mais une procédure tous les 6 mois sera obligatoire.

Bien sûr, pas sans tester l'urine. Les experts mèneront plusieurs études à la fois - générales et selon Nechyporenko.

Si nécessaire, d'autres méthodes de diagnostic peuvent être impliquées. Ceux-ci incluent la tomodensitométrie, l'urographie excrétrice, la cystographie.

Toutes sortes de complications de la pathologie

La maladie met vraiment la vie en danger pour les enfants. Cela est dû au fait que cela entraîne un certain nombre de complications graves.

Le bassin dilaté rénal peut causer une hydronéphrose. Ce phénomène s'accompagne d'une augmentation de la pression, d'une altération du débit urinaire par les canaux et d'une défaillance de l'organe lui-même.

La pyélonéphrite ne fera pas exception dans la pyéloectasie. Ce phénomène s'accompagne d'un processus d'inflammation qui affecte le tissu rénal.

Si les symptômes sont ignorés, il peut y avoir un dysfonctionnement des reins et une défaillance d'organe peut alors se produire.

La pyéloectasie est dangereuse dans le développement de l'ectopie. L'uretère dans ce cas tombe dans l'urètre ou le vagin. Ce phénomène provoque un arrêt complet des reins.

Porte la maladie fatale. Les nourrissons et les enfants plus âgés peuvent en souffrir.

Les complications comprennent également le reflux vésico-urétéral, l'uretère. Les médecins recommandent vivement de ne pas retarder le traitement et de contacter les parents des enfants chez le médecin dès que possible.

Cours de traitement

Si la pyéloectasie a été diagnostiquée chez un enfant, on suppose l'utilisation de médicaments et de procédures physiothérapeutiques.

Ces mesures viseront non seulement le traitement du rein affecté, mais également les causes qui ont provoqué la maladie.

Si les complications ne peuvent pas être évitées, une décision peut être prise à propos de l'opération. Les médecins utilisent des méthodes bénignes qui fournissent des outils miniatures pour ne pas blesser l'organisme en développement.

Après la chirurgie, l’état de l’enfant est étroitement surveillé afin de comprendre le niveau de fonctionnement des reins.

La pyéloectasie est une pathologie grave qui nécessite un traitement rapide pour que plus tard sa vie ne soit plus encombrée de problèmes rénaux.

Tailles et normes du pelvis rénal chez les enfants

Les pathologies rénales occupent l'une des premières places parmi les maladies modernes. Et en même temps, ce sont les problèmes du bassin du rein qui dépassent de plus en plus les enfants et les adultes. La pathologie peut souvent se produire même avec le développement du fœtus. C'est pourquoi les futures et futures mamans s'intéressent à la norme du pelvis rénal chez l'enfant et aux causes des déviations par rapport à ces valeurs. Dans le matériel ci-dessous, nous examinerons en détail quelle devrait être normalement la taille du pelvis rénal chez un enfant et ce qui influence le changement de leurs paramètres.

Important: il faut savoir que les reins et, par conséquent, leur bassin sont examinés par le fœtus lors d’une échographie à 17 semaines de gestation. Par conséquent, s’il existe une pathologie, un spécialiste désignera une étude de contrôle du développement du fœtus afin de confirmer ou d'infirmer la pathologie intra-utérine.

Pyeloectasia: la définition et le cours de la pathologie

La pyéloectasie est une extension du bassin de l'organe urinaire par rapport aux valeurs normales. Souvent, la pathologie est diagnostiquée même dans le développement prénatal. Dans certains cas, il peut être détecté chez les enfants de 7 à 10 ans ou pendant la période de croissance intensive et de puberté.

Fait intéressant: la pyéloectasie avec développement intra-utérin est plus fréquente chez les garçons (environ 5 fois plus souvent que chez les filles). Cependant, un plus grand pourcentage de dégénérescence pathologique dans la structure normale des reins est également caractéristique des garçons. C'est-à-dire que chez les filles, l'expansion des cavités du rein peut être congénitale et être observée à la naissance. Chez les garçons, la pathologie peut disparaître à mesure que le fœtus se développe dans l'utérus et que la structure des organes internes se modifie.

Il faut savoir qu'en tant que maladie indépendante, la pyéloectasie n'est constatée que si sa cause est la structure anormale des reins de l'enfant. Dans ce cas, la taille révélée du pelvis rénal n'est qu'une caractéristique de l'organe urinaire d'un enfant particulier. Dans d'autres cas, la pathologie n'est que la conséquence d'une maladie rénale ou du système urinaire. Par conséquent, avec la pathologie identifiée, il est nécessaire d’observer l’enfant et de rechercher une raison urologique pour expliquer le changement de la taille du bassin.

Important: il arrive qu’un spécialiste en échographie diagnostique à l’enfant de modifier les paramètres de la cavité rénale in utero à 17-20 semaines de grossesse. Cependant, lorsque vous répétez l'échographie à 30-36 semaines, la taille du bassin redevient normale. Dans ce cas, la pathologie ne nécessite aucune observation ni intervention médicale. Si le bébé est né avec un bassin élargi, il est nécessaire de consulter l'urologue et de l'observer en permanence.

Tailles du pelvis rénal chez le fœtus et le nouveau-né

Le tableau ci-dessous aidera les parents anxieux à découvrir les indicateurs normaux des paramètres du bassin chez un enfant (et du fœtus également):

  • Grossesse jusqu'à 32 semaines - 4 mm;
  • Grossesse 36 semaines - 6-7 mm;
  • Nouveau-né jusqu'à 3 ans - 6-7 mm;
  • Un enfant de plus de 3 ans et un adulte - pas plus de 8 mm.

Pyeloectisia: causes

Les principales raisons de l'expansion de la cavité rénale pour l'urine, dans laquelle sa taille change de manière importante, sont les suivantes:

  • Pathologie des reins de la future mère, qui affecte le développement des organes internes du fœtus;
  • La formation de tumeurs, qui serre les voies urinaires du fœtus et retarde ainsi l'écoulement de l'urine des cupules;
  • Anomalies de la structure des voies urinaires (torsion, flexion, etc.).
  • La présence d'une pierre dans les reins (chez les enfants de 3 ans et plus);
  • Processus inflammatoire (pyélite);
  • Doublement du bassin rénal in utero;
  • Reflux (transfert de l'urine de la vessie vers les uretères);
  • Ectopie de l'uretère (mauvais emplacement à l'intérieur). L'uretère peut se fixer au vagin (la fille) ou à l'urètre (le garçon), ce qui provoque une inflammation du bassin.

Important: la plupart des médecins ont tendance à penser que la pyéloectasie est le stade initial du développement de l’hydronéphrose (débordement du bassin dans l’urine). L’absence de toute modification des paramètres de la cavité avant et après la vidange de la vessie est un indicateur important de la stabilité de la santé du bébé.

Risques possibles de maladie

L'expansion pathologique du pelvis rénal peut être observée à la fois dans un organe urinaire et dans deux à la fois. Dans ce cas, le plus souvent, la pyéloectisie passe par elle-même sans nuire au corps de l’enfant. Cependant, si la cause de l'expansion du pelvis rénal est un processus pathologique dans les organes du système excréteur ou une structure anormale, le pelvis étendu peut provoquer avec le temps de telles complications:

  • Hydronéphrose. La pathologie dans laquelle le bassin est trop rempli d'urine est critique. Une rupture d'organe peut même se produire.
  • Insuffisance rénale. La stagnation constante de l'urine dans le pelvis réduit la fonctionnalité du tissu rénal et provoque son atrophie. En conséquence, le corps se contracte et meurt simplement à la suite de ce phénomène.
  • Processus inflammatoires dans les reins. En raison de la stagnation de l'urine dans le pelvis, un processus inflammatoire peut survenir, nécessitant un traitement à long terme.

Le processus pathologique ne comporte que trois étapes:

  • Formulaire facile. Ici, la cavité est agrandie à 7 mm;
  • Forme moyenne. La taille atteint 8-10 mm;
  • Forme lourde. Lokhanka plus de 10 mm.

Important: la forme grave de pyéloectasie nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Symptomatologie d'un bassin élargi

En règle générale, dans les formes légères et modérées, la pathologie ne se manifeste pas. Dans la plupart des cas, on diagnostique une extension du bassin chez l'enfant lors de l'échographie sur d'autres pathologies. Diagnostiquez également la pyéloectasie chez le bébé in utero. Il faut comprendre que seule la forme grave de pathologie est cliniquement manifestée. Dans ce cas, l'enfant rencontrera les symptômes suivants:

  • Miction rare avec de grandes quantités d'urine excrétée à la fois;
  • Douleur d'aspiration dans la région lombaire;
  • La fièvre;
  • Sommeil agité;
  • Chez les nouveau-nés - état capricieux, perte d’appétit.

Important: si on a diagnostiqué une augmentation du pelvis rénal chez le fœtus, mais qu’à la naissance ou à l’âge de 6 mois, tout avait disparu, le bébé devrait être surveillé périodiquement par l’urologue pour éviter les rechutes.

Traitement de pathologie

Le traitement de la pathologie dépend entièrement des causes de son développement. La tactique de lutte contre la pyéloectiasia ressemble à ceci:

  • À la naissance d'un bébé avec un bassin de reins de 6-7 mm, une pathologie est observée et aucune mesure n'est prise. Dans la plupart des cas, tout se passe tout seul.
  • Lorsque le bassin a une taille de 8 à 10 mm, un examen approfondi du corps de l'enfant est nécessaire afin d'identifier les causes de la pathologie. Un traitement supplémentaire est prescrit en fonction du diagnostic.
  • Avec un bassin supérieur à 10 mm et une fonction rénale réduite, une intervention chirurgicale est indiquée. Le plus souvent, il est réalisé par voie endoscopique (introduction d'instruments chirurgicaux par l'urètre). Après l'opération, un diagnostic par ultrasons est affiché une fois par mois. Il est préférable de refuser les vaccinations par âge avec une telle pathologie jusqu’à ce que l’état de l’enfant se stabilise.

Important: chez les enfants présentant un pelvis rénal dilaté et une complication de pyélonéphrite, le traitement est effectué de manière conservatrice avec l'utilisation d'antibiotiques. Le taux de récupération est de 75%.

Intéressant: dans la plupart des cas, la pyéloectasie passe d'elle-même pendant la puberté et la maturation des organes internes de l'enfant. Il convient de rappeler que des analyses d'urine régulières (une fois par an) et une échographie des reins ne seront pas superflues. De telles mesures aideront à identifier la pathologie de la structure du bassin aux premiers stades et à prendre les mesures nécessaires à temps. Et le respect obligatoire des règles d'hygiène personnelle et intime vous assurera, ainsi qu'à votre bébé, du développement possible de pathologies du système urinaire.

Comment traiter la pyéloectasie rénale chez le nourrisson?

La pyéloectasie des reins chez les nourrissons est une pathologie caractérisée par une augmentation anatomique du volume du bassinet rénal. Cette situation est un symptôme secondaire résultant de problèmes d’écoulement de l’urine. Cela se produit généralement en présence d'une lésion infectieuse ou d'une autre maladie primaire.

Qu'est-ce que c'est

Cette violation est détectée chez des personnes de tous âges. Chez les enfants, cette pathologie est souvent congénitale et la cause de son apparition est considérée comme le processus anormal du développement fœtal. D'autres facteurs d'expansion du bassin sont considérés comme des influences externes, lorsque la maladie a acquis un caractère.

Intéressant à savoir! Selon les statistiques, la présence d'une maladie congénitale est plus fréquente chez les garçons et l'augmentation acquise de l'organe se développe avec la même fréquence chez les deux sexes.

Sans traitement approprié, ce trouble entraîne le développement d'une inflammation chronique, ce qui réduit l'efficacité du corps.

Classification

Les reins sont un organe à deux; la maladie diffère donc par sa localisation:

  • côté gauche, dans lequel le rein gauche est affecté;
  • du côté droit lorsque la pathologie est présente dans le rein droit;
  • bilatérale, en raison de la présence d'un processus pathologique dans les deux reins.

Les autres critères de classification des pyéloectasies sont le moment de leur apparition, ainsi que les raisons qui ont conduit à celle-ci:

  1. Organique congénital. Ce type de pathologie se développe au cours de la période de développement fœtal. La raison en est considérée comme une violation du processus de formation, ainsi que du développement de son système urogénital.
  2. Dynamique congénitale. Développe en cas de problèmes de sortie d'urine et d'incapacité à uriner. Diagnostiqué principalement chez les nouveau-nés et les enfants jusqu'à un an.
  3. Acheté bio. Il se développe après avoir souffert d'une pathologie inflammatoire, d'une néphroptose, d'une tumeur maligne dans les organes situés à proximité, ainsi que d'une lésion de l'uretère qui a entraîné son rétrécissement.
  4. Dynamique acquise. Se produit en raison de la présence de lithiase urinaire, du développement de l'éducation de la prostate ou de l'urètre, de l'apparition de spasmes de l'uretère, ainsi que de processus inflammatoires et d'un déséquilibre hormonal.

Habituellement, il est possible de diagnostiquer la présence d'une pyéloectasie à droite ou à gauche au moyen d'une échographie, effectuée même pendant la période de gestation et à plusieurs reprises après la naissance. Dans le premier cas, cela est dû à la présence d'une anomalie congénitale. Lorsqu'un trouble similaire est détecté chez des enfants plus âgés ou des adultes, des facteurs externes en sont la cause. Dans ce cas, nous parlons de pathologie acquise.

Nous vous conseillons également de lire cet article: "Les raisons de l'augmentation du sucre dans l'urine d'un enfant."

Raisons

La présence de pyeloectasia (Q62 selon la CIM-10) chez les enfants est extrêmement rare. Il se développe généralement en raison d'une perturbation du processus normal de formation de l'organisme. En conséquence, on observe une augmentation de la pression urinaire chez un enfant par les reins, ce qui le rend difficile pour l'écoulement. Dans la plupart des cas, il est révélé type de la maladie du côté droit.

Les principales raisons à cela sont:

  1. Développement anormal de l'appareil valvulaire des voies urinaires.
  2. La croissance excessive d'autres organes, ce qui conduit à la compression de l'uretère.
  3. La faiblesse musculaire caractéristique des bébés prématurés.
  4. Rare vidange de la vessie, raison pour laquelle elle est dans un état encombré depuis longtemps.

Le développement congénital d'une telle déviation chez le fœtus peut être identifié par échographie après 20 semaines. Les raisons en sont les suivantes:

  • présence de prédisposition génétique;
  • la présence d'une inflammation rénale aiguë chez la mère pendant la grossesse;
  • pré-éclampsie ou éclampsie chez une femme enceinte;
  • la présence de pyeloectasia chez la mère avant de concevoir un enfant.

Le développement des anomalies chez les personnes âgées est dû à de telles maladies ou pathologies:

  1. Pyélonéphrite ou autre inflammation des reins. Ils conduisent à un blocage de l'uretère avec du mucus, du pus ou des tissus morts.
  2. L'apparition de calculs dans les reins conduit également à bloquer l'accès de l'urine à la vessie.
  3. Une quantité excessive de liquide consommée, ce qui provoque une surcharge des reins;
  4. Dommages infectieux du système urinaire, causant des cicatrices dans les tissus rénaux, ainsi que dans l'uretère.
  5. Torsion ou flexion de l'uretère lui-même, résultant d'une descente du rein.

C'est important! La violation du processus de libération d'un organe de l'urine entraîne une augmentation excessive du niveau de pression dans l'organe, ce qui entraîne une augmentation pathologique de sa taille.

Les symptômes

Cette maladie survient chez la plupart des nouveau-nés avec presque aucun signe; par conséquent, elle n'est diagnostiquée qu'après une échographie.

Cependant, en cas d'anomalie, la pyéloctasie se manifeste par un certain nombre de symptômes:

  • problèmes d'écoulement d'urine;
  • l'apparition de selles molles, ainsi que des vomissements;
  • détérioration de l’état général du bébé, elle commence à beaucoup pleurer et perd son appétit;
  • augmentation de la température corporelle, le développement de la fièvre;
  • inconfort sous la forme de picotement, localisé dans l'abdomen, ainsi que des douleurs dans le bas du dos.

Le problème de la détection de la pathologie chez un nourrisson est que le bébé ne peut pas dire par lui-même où il a mal. Pour cette raison, les parents eux-mêmes doivent surveiller attentivement son état et son comportement. L'apparition de gémissements, de caprices, ainsi que de frémissements périodiques ou de remontée des jambes vers le corps en train de pleurer - indique la présence de ces symptômes chez un enfant.

À l'avenir, à mesure que se développe la pyéloectasie, le bébé présente fréquemment une pyélonéphrite, ainsi que d'autres inflammations du rein. Lorsque cette anomalie est secondaire et résulte d’autres pathologies du système urinaire (qui peuvent être des calculs rénaux), les principales manifestations proviendront de la maladie principale. Une pyéloectasie est généralement détectée lors de l'examen de l'enfant afin de diagnostiquer la maladie principale.

Diagnostics

Le moyen principal de détecter la pyéloectasie est l’échographie. Avec le développement d'une forme congénitale de la pathologie, celle-ci peut être identifiée chez le bébé même au cours du processus de développement intra-utérin. En règle générale, il est détecté au cours de la première année de la vie, lorsqu'un enfant subit régulièrement une échographie chaque saison et après cet âge, tous les six mois. De plus, il est nécessaire de procéder à des tests périodiques.

En présence d'un tel développement anormal des reins, lors de la mise en œuvre de l'échographie, cette anomalie peut laisser les traces suivantes:

  • ectopie de l'uretère, dans laquelle elle coule directement dans l'urètre (chez les garçons) ou à l'intérieur du vagin (chez les filles);
  • reflux vésico-urétéral, dans lequel la sortie de l'urine dans le système digestif;
  • hydronéphrose, lorsque le bassin se dilate, mais l'uretère est rétréci.

Une fois que les premiers signes du développement de cette maladie ont été identifiés, des méthodes de diagnostic supplémentaires peuvent être nécessaires sous la forme de:

  • la cystographie;
  • TDM des reins, ainsi que d'autres organes du système urinaire;
  • urographie excrétrice.

Traitement

Lorsque la maladie est aux premiers stades de développement, un traitement sérieux n'est pas nécessaire. Dans ce cas, une surveillance dynamique régulière de la pathologie et de l'état général du bébé est attribuée. Pour ce faire, le plus souvent effectué des tests et des enquêtes. Une anomalie de degré modéré nécessite déjà un traitement, même si elle peut parfois se résoudre d'elle-même avec le temps.

Parmi les médicaments utilisés, des médicaments visant à soulager les symptômes:

  • antibiotiques pour éliminer l'infection;
  • des analgésiques;
  • médicaments qui réduisent le niveau de pression dans les reins;
  • médicaments anti-inflammatoires.

En présence de lithiase urinaire, la lithotripsie est effectuée pour écraser des pierres.

À savoir! En cas d'insuffisance rénale grave, une hémodialyse peut être nécessaire.

En cas de pyeloectasie sévère, une intervention chirurgicale est nécessaire. Selon le Dr. Komarovsky, l'opération a pour but de préserver l'organe tout en éliminant la cause des perturbations et en restaurant son fonctionnement.

L'intervention est réalisée de l'une des manières suivantes:

  1. Bassin et uretère en plastique. À cette fin, l'excision des zones excessivement grosses avec l'imposition ultérieure de l'anastomose.
  2. Transplantation d'organe en présence d'une hydronéphrose grave.
  3. Néphrectomie complète, consistant en l'ablation de tout l'organe pathologique. Ne s'applique qu'en dernier recours.

Habituellement, la chirurgie ne concerne que les enfants chez qui une anomalie bilatérale a été diagnostiquée. L'accès à l'espace d'opération est obtenu par le bas du dos. Pour cela, une laparoscopie ou une chirurgie abdominale est utilisée. Le pronostic des résultats du traitement est déterminé par la gravité de l'expansion du bassin ainsi que par la présence de complications associées. Lorsqu'une anomalie est détectée au tout début de son développement, le traitement est rapide et efficace.

L'article suivant pourrait vous intéresser: «Qu'est-ce qu'un rein en fer à cheval chez un enfant?

Les conséquences

La principale type de complication est l'hydronéphrose, qui se développe en trois étapes:

  1. Dans le premier cas, il y a une augmentation de la taille du bassin.
  2. Dans le second cas, on observe une augmentation du segment total de la cupule et du bassin.
  3. Dans ce dernier cas, tout le parenchyme de l'organe est déplacé, de même que son atrophie, ce qui entraîne une perte de la fonction rénale et le développement d'une insuffisance rénale.

C'est important! En raison de la pression élevée dans l'organe, sa circulation sanguine est perturbée. Sans obtenir des nutriments et de l'oxygène, il va s'atrophier. Il est important de commencer le traitement à un stade précoce, alors que les changements sont réversibles.

Qu'est-ce que la pyéloectasie rénale chez le nourrisson?

Pyeloectasia des reins chez les nourrissons - pathologie rénale, caractérisée par une expansion importante du pelvis. Un tel écart peut être détecté pendant le développement intra-utérin du fœtus et après la naissance du bébé.

Les modifications pathologiques peuvent affecter un organe du rein et deux à la fois, classant ainsi la maladie en unilatérale et bilatérale.

Malheureusement, la pyeloectasia provoque de graves violations du processus urinaire chez le nourrisson, entraînant des maladies rénales dangereuses.

Pour cette raison, les médecins ont mis en place une surveillance de la santé du bébé afin d'éviter toute complication.

Raisons

La plupart des médecins confirment que la principale cause de pyeloectasia chez les nourrissons est l'hérédité accablée.

Si une femme présentait une pathologie rénale avant la grossesse, la probabilité que le bébé naisse avec une pyéloectasie augmente plusieurs fois.

Chez 85% des nourrissons chez lesquels une pyéloectasis a été diagnostiquée, la principale raison de son apparition est une faible hérédité.

Cependant, les causes génétiques sont majeures, mais pas les seules. Une pyéloectasie peut survenir en raison d’une infection des reins ou d’une invasion de bactéries directement dans l’organe lui-même.

Les processus inflammatoires peuvent également provoquer l'expansion du pelvis rénal.

La mauvaise formation de la position du bassin, qui se produit même pendant le développement du fœtus, provoque des troubles urinaires et, par conséquent, une pyeloectasis chez les nourrissons.

Acquérir une maladie dangereuse que le bébé peut contracter au cours de sa vie.

Si l'envie d'uriner devient rare, la vessie se remplit, ce qui entraîne un remplissage excessif du système de placage cup-pelvis.

La violation de l'écoulement de l'urine, et après ce débordement du bassin, peut être déclenchée par un blocage chez les nourrissons de l'écoulement purulent de l'uretère.

Favorise l'apparition de la maladie est une telle pathologie, comme l'omission des reins.

Si les modifications pathologiques sont identifiées à temps, les médecins seront en mesure de les traiter, de les éliminer, de rétablir et par la suite de maintenir une bonne santé du bébé.

Cependant, les parents ne peuvent pas, en regardant le bébé, déterminer eux-mêmes une telle pathologie.

Pour diagnostiquer une pyéloectasie, il est très important d’effectuer un diagnostic complet en clinique.

Les médecins recommandent aux parents de surveiller le bébé et de signaler tout symptôme gênant au pédiatre.

Les symptômes

Malheureusement, chez les nourrissons et les enfants plus âgés, la pyéloectasie se développe au stade initial sans symptômes.

Les premiers symptômes apparaissent lorsque la maladie est déjà accompagnée de complications concomitantes ou lorsqu'un processus inflammatoire se produit dans les reins.

Bassin rénal élargi

Dans ce cas, le bébé devient capricieux, il pleure souvent, crie fort. C’est la réaction naturelle du nourrisson à la survenue de douleur dans la région lombaire.

En outre, la pyéloectasie peut provoquer une apathie et une perte d’appétit chez les nourrissons. Les symptômes indiquant l’expansion du bassinet du rein, qui subit simultanément un processus inflammatoire, incluent une augmentation de la température corporelle.

Dans certaines situations, les parents peuvent observer des selles molles chez les nourrissons. Les bébés souffrent souvent de nausées soudaines et de vomissements.

Les médecins recommandent aux parents de surveiller l'apparence de l'urine, en particulier en cas de doute sur les problèmes de reins chez les nourrissons, qui ne peuvent exprimer eux-mêmes aucune plainte.

L'urine doit être légère, sans impuretés, sédiment. Si des traces de pus, d'hématurie ou de sédiment cristallin sont observées dans le liquide urinaire, il est important de consulter immédiatement un médecin.

En outre, la déclaration de pyeloectasia chez les nourrissons peut modifier la fréquence des mictions du processus urinaire. Le bébé peut être beaucoup moins susceptible d'excréter de l'urine, le plus souvent en raison d'un blocage ou d'une pression accrue dans les uretères.

Diagnostics

Pyeloectasia du rein gauche chez le nouveau-né, ainsi que le droit, dans la plupart des cas, n'est détectée qu'après avoir mené une étude instrumentale. La base est prise par ultrasons.

En passant, la pyéloectasie est déterminée même chez le fœtus, si une femme enceinte, tenant compte des recommandations des médecins, subit une échographie en temps utile.

Échographie pendant la grossesse

Dans ce cas, les médecins ne font que renforcer l'observation du développement du fœtus, la dynamique du processus pathologique, mais dans la plupart des cas, ils ne mènent aucune action thérapeutique ciblée.

La pratique médicale connaît de tels cas où, lors du développement fœtal, la pyéloectasie rénale a été déterminée chez le fœtus, mais après plusieurs années de naissance, la pathologie a disparu en toute sécurité.

En plus de l'échographie, les médecins recommandent de subir une urographie à l'aide d'un agent de contraste.

Grâce à cette méthode de diagnostic, il est possible de suivre l'évolution de la taille du pelvis rénal avant la miction et immédiatement après.

Si, lors du diagnostic, la pyéloectasie est révélée chez les nourrissons, les médecins recommandent vivement d'exposer le bébé au diagnostic tous les trois mois.

La surveillance systématique de l'état des organes rénaux permet aux médecins non seulement de surveiller l'état des reins, mais également de prévenir la survenue d'autres complications dangereuses, qui se développent également au stade initial sans symptômes.

Des complications

Il est important d'observer chez le bébé à qui on a diagnostiqué une pyéloectasie des reins, non pas parce que cette pathologie est si dangereuse pour les petits, mais parce que la pyéloectasie favorise assez souvent l'apparition de toutes sortes de complications.

En raison de l’expansion du pelvis rénal, il peut y avoir une hydronéphrose, caractérisée par une augmentation de la pression, une altération de la sortie de l’urine, entraînant une atteinte grave de la fonction rénale.

La pyélonéphrite peut être une complication, accompagnée d'un processus inflammatoire impliquant le tissu rénal.

Si vous ignorez les symptômes de la pyélonéphrite, le nourrisson détériorera sérieusement la fonction rénale au début, puis risque de développer une insuffisance rénale.

La pyéloectasie provoque également l'ectopie chez les nourrissons, à cause de laquelle l'uretère descend dans le vagin ou l'urètre, provoquant l'arrêt des reins. Malheureusement, cette pathologie est mortelle pour les nourrissons et les enfants plus âgés.

Le reflux de la vessie et de l'uretère est caractérisé par une mauvaise élimination de l'urine, il est dû à diverses raisons, notamment l'expansion du bassin.

Une autre complication qui est favorisée par pyeloectasia est ureteretsel. Cette pathologie se caractérise par l'expansion simultanée de l'uretère et par un net rétrécissement de son entrée dans la vessie.

Compte tenu du fait que toutes ces complications constituent un danger particulier pour la santé du bébé et provoquent parfois la mort, les médecins procèdent immédiatement à un traitement.

Traitement

Lorsque des pyéloectasies sont détectées chez les nourrissons, les médecins s’intéressent au rein qui a subi des modifications pathologiques.

Lors de l'examen ultérieur des instruments, ils surveillent également non seulement le rein affecté par la pyéloectasie, mais également le deuxième organe rénal afin de détecter les modifications possibles de celui-ci en temps utile.

Le traitement implique la prise de médicaments et la réalisation de procédures de physiothérapie.

Les mesures thérapeutiques visent non seulement le rein touché, mais aussi la cause qui a provoqué cette pathologie.

Malheureusement, si un bébé est diagnostiqué avec une pyéloectasie, qui s'accompagne de complications graves, les médecins décident de procéder à une intervention chirurgicale.

L'opération vous permet de rétablir le flux normal d'urine, d'éliminer le reflux vésico-urétéral.

Actuellement, l'opération est réalisée avec des méthodes économes, excluant les incisions chirurgicales directes sur les reins. L'opération pour les nourrissons est réalisée avec des méthodes endoscopiques utilisant des instruments miniatures.

À la fin de l'opération, accompagnés des résultats les plus probants, les urologues ont mis en place une surveillance du nourrisson afin de suivre son état de santé, le niveau de la fonction rénale.

La pyélectasie rénale est donc une maladie qui mérite une attention particulière. Si un traitement conservateur ou chirurgical est effectué de manière opportune, le bébé ne saura pas que ses problèmes rénaux se feront sentir plus tard.

Plus D'Articles Sur Les Reins