Principal Prostatite

Traitement de pyeloectasia de rein

La pyéloectasie des reins est un changement d'organe pathologique, caractérisé par une expansion du bassin. La cause du développement de la maladie peut être une anomalie congénitale ou une maladie acquise du système urinaire. La pathologie survient chez des patients de toutes les catégories d'âge. L'expansion du bassin peut se produire d'un côté et simultanément des deux côtés. Le traitement de la pyéloectasie des reins dépend des raisons qui ont provoqué l'apparition d'une pathologie. Le médecin prescrit un traitement individuel pour chaque patient.

Utilisation de quoi traiter

La pyéloectasie des reins est une pathologie secondaire qui se développe dans le contexte des maladies existantes. Pour prescrire un traitement efficace, il est nécessaire d’établir la cause de la maladie. Si, selon les résultats d'une échographie d'un rein chez un enfant de moins de 2 ans, il a été constaté que le bassin était élargi, aucune mesure de traitement n'est prise. En règle générale, en cours de croissance, l'état de l'organe se normalise indépendamment. À l'âge adulte, la normalisation de la taille du pelvis ne peut être réalisée qu'en éliminant la maladie sous-jacente.

Si une pyéloectasie est apparue à la suite d'une infection du système urinaire, des antibiotiques sont prescrits. Le principe d'action des médicaments est de supprimer l'activité des microorganismes pathogènes, mais l'écoulement de l'urine n'est pas normalisé. Pour restaurer le processus d'excrétion de l'urine, des médicaments diurétiques ou des infusions à base de plantes sont indiqués. En outre, le médecin peut prescrire une physiothérapie. En cas de présence de calculs, de modifications anormales de la structure ou de tumeurs gênant la sortie de fluide (en particulier des deux reins) ne pouvant pas faire l'objet d'un traitement conservateur, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Des médicaments

Le traitement de la pyélectasie est nécessaire au traitement de la maladie sous-jacente. En cas d'infection des organes urogénitaux, une antibiothérapie est prescrite. Médicaments couramment utilisés dans le traitement des maladies du rein: ceftriaxone, amoxiclav, tsiprolet, lévofloxacine et autres. Les noms des médicaments peuvent varier en fonction du type d'agent pathogène, de l'état du patient et d'autres facteurs que le médecin prend en compte lors du choix du traitement. En présence de calculs rénaux ou de sable, Canephron, Fitolysin et d’autres plantes médicinales sont prescrits.

Les pyéloectasies droite et gauche, accompagnées d'un processus inflammatoire aigu, nécessitent des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Nimésulide, Nurofen, Ibuklin, Voltaren). Afin d'augmenter la résistance et les fonctions de protection de l'organisme, des complexes vitamino-minéraux et des immunomodulateurs sont prescrits. La difficulté de la sortie de fluide des reins droit et gauche provoque une augmentation de la pression dans la vessie. Pour le réduire, ils utilisent des antispasmodiques myotropes (Papaverin, Spazmalgon, Drotaverin).

Régime Spécialisé

Le régime alimentaire constitue une étape importante du traitement complexe de la pyéloectasie rénale. Sans adhésion à une nutrition adéquate, le traitement principal sera moins efficace. Que le bassin soit élargi à droite ou à gauche, les produits suivants doivent être exclus du régime alimentaire:

  • viande fumée;
  • viande grasse et poisson;
  • légumes en conserve;
  • café et cacao;
  • assaisonnements et épices;
  • les légumineuses;
  • confiserie;
  • du chocolat;
  • les champignons;
  • boissons alcoolisées.

Vous devez manger uniquement les aliments sans danger pour le système urinaire. Lorsque pyeloectasia dans le régime alimentaire est recommandé d'inclure:

  • produits laitiers fermentés;
  • fruits et légumes frais;
  • bouillons hypocaloriques;
  • viande bouillie faible en gras;
  • gruau d'avoine et de blé.

Les patients atteints d'une maladie rénale doivent surveiller leur apport quotidien en protéines et en sel. En cas de pyéloectasie bilatérale, il est nécessaire de surveiller en outre le volume du liquide consommé. La quantité recommandée d'eau consommée par jour est de 30 ml pour 1 kg de poids corporel.

Médecine populaire

En plus du traitement médicamenteux de la pyéloectasie, vous pouvez utiliser différentes méthodes de la médecine traditionnelle. Le choix de la méthode et des composants doit obligatoirement être coordonné avec le médecin traitant. Dans certaines pathologies rénales, certaines plantes médicinales sont contre-indiquées. Par exemple, les honoraires de guérison des diurétiques peuvent déclencher l'élimination rapide du tartre. Cependant, dans le cas de leur grande taille, une obstruction complète ou des lésions des voies urinaires sont possibles.

Recettes

En médecine traditionnelle, il existe de nombreuses recettes pour le traitement de la maladie rénale. Le principe d'action de la majorité des frais de guérison est l'élimination des sels, du sable et des pierres du système urinaire. Ils contribuent également à la suppression des processus inflammatoires et à la normalisation des organes. Les recettes suivantes sont utilisées dans le traitement des pathologies du rein:

  • Infusion d'ortie, prêle, avoine et adonis. Pour la préparation d'un agent thérapeutique, il est nécessaire de verser 1 cuillère à café de chacun des ingrédients dans un thermos et de verser 1 litre d'eau bouillante. Infuser la boisson pendant au moins 12 heures, puis filtrer. Prenez une décoction de 50 ml 4 fois par jour.
  • Infusion de racines de pissenlit, de bourgeons de bouleau et de genévriers. Pour faire une boisson, vous devez prendre 1 cuillère à soupe de chaque ingrédient. Le mélange de plantes nécessaires pour broyer et dans un thermos verser 1 litre d'eau bouillante. Après 12 heures d'infusion, filtrez le bouillon et prenez un demi-verre 3 fois par jour.
  • Infusion de renouée (oiseau d'alpiniste). La boisson aux herbes doit être préparée quotidiennement. L'effet thérapeutique de la renouée se conserve pendant la journée. Pour préparer la perfusion, il faut 1 grosse cuillerée d'herbes, verser un verre d'eau bouillante et laisser infuser pendant 1-2 heures. Boisson tendue prise à petites gorgées tout au long de la journée.
  • Bouillon de teinture de garance. Pour préparer, vous devez prendre les racines de la plante et les hacher. Dans une petite casserole, versez 1 cuillère à soupe d'herbes et versez un verre d'eau. Amener la solution préparée à ébullition et cuire à feu doux pendant 5-7 minutes. Puis refroidir et filtrer. Buvez une décoction de 50 ml avant chaque repas.

La durée du traitement des remèdes populaires nécessairement compatible avec votre médecin. En outre, en cas de maladie rénale, il est utile de boire les boissons aux fruits à base d’airelles, de canneberges et de cassis.

Prévention des maladies

Pour prévenir le développement de maladies rénales chez les enfants et les adultes, y compris la pyéloectasie, les médecins recommandent de prendre des mesures préventives simples. Il est important de surveiller l'état de santé. Avec le développement de processus inflammatoires est nécessaire contactez immédiatement un médecin et commencer le traitement. Le traitement ne doit pas être interrompu prématurément, même avec des améliorations. Toute maladie doit être traitée complètement pour éliminer la progression et les complications récurrentes. Il est également nécessaire d'éviter l'hypothermie.

Une attention particulière doit être portée aux procédures d'hygiène. Rincer le besoin au moins 2 fois par jour pour prévenir l'infection rénale par les organes urinaires. La nourriture quotidienne doit être enrichie de sel faible.

Au cours de la journée, les adultes doivent boire au moins 2 litres d’eau et l’enfant doit consommer au moins 1 litre de liquide.

Pendant la grossesse, vous devez passer régulièrement des tests de dépistage et consulter un médecin, ce qui vous laissera le temps de détecter les atteintes rénales.

La pyéloectasie est une pathologie secondaire qui se développe dans le contexte des troubles existants. L'efficacité et la durée du traitement dépendent de plusieurs facteurs: la rapidité du diagnostic, la complexité de l'évolution et la forme de la maladie sous-jacente. En règle générale, les symptômes de pyeloectasia sont similaires à d'autres pathologies des reins. Par conséquent, en cas de mal de dos ou de violation de la miction, vous devez immédiatement consulter un médecin. Pour détecter l'expansion du bassin, il suffit de passer une échographie.

Vaincre une maladie rénale grave est possible!

Si les symptômes suivants vous sont familiers:

  • maux de dos persistants;
  • difficulté à uriner;
  • violation de la pression artérielle.

Le seul moyen est la chirurgie? Attendez et n'agissez pas par des méthodes radicales. Guérir la maladie est possible! Suivez le lien et découvrez comment le spécialiste recommande un traitement.

Médecin de famille

Pyeloectasia du rein - à quel point est-ce dangereux?

Pyeloectasia des reins - expansion anatomique pathologique du pelvis rénal (pyelos (grec) - pelvis; ectasie - expansion). La pyéloectasie du rein n'est pas une maladie indépendante, mais sert uniquement de signe indirect de la violation de l'écoulement d'urine du bassin à la suite d'une anomalie de la structure, d'une infection, etc.

Pyeloectasia chez le fœtus et le nouveau-né

Chez les enfants, la pyéloectasie est souvent congénitale et est associée à un développement anormal du fœtus. La pyéloectasie du fœtus est généralement détectée à la suite d'une échographie (US) réalisée pendant la grossesse. Le diagnostic de pyeloectasia foetale est établi par une échographie de routine de la 16e à la 20e semaine de gestation.

La pyéloectasie est 3 à 5 fois plus fréquente chez les garçons que chez les filles. La pathologie congénitale de l'appareil urinaire peut être de nature génétique ou résulter d'effets néfastes sur le corps de la mère et du fœtus pendant la grossesse.

La pyéloectasie peut-elle disparaître sans chirurgie?

Les formes bénignes de pyeloectasia passent indépendamment. Dans la majorité des nouveau-nés, une petite pyéloectasie disparaît à la suite de la maturation du système urinaire après l'accouchement. Dans certains cas, un traitement conservateur est nécessaire et seules les formes graves de pyéloectasie nécessitent un traitement chirurgical.

Gravité de pyeloectasia

Allouer pyeloectasia première, deuxième et troisième sévérité.

Comment traite-t-on les enfants atteints de pyéloectasie?

Le traitement dépend de la gravité et de la cause de la maladie. Les enfants présentant un degré inexprimé et modéré de pyéloectasie peuvent être observés chez un spécialiste expérimenté et reçoivent le traitement nécessaire, dans l'attente de la disparition ou de la réduction du degré de pyéloectasie.

Causes de pyeloectasia

La raison de l'expansion du pelvis rénal est l'augmentation à long terme de la pression urinaire dans le rein due à la présence d'un obstacle empêchant son écoulement, ce qui a pour effet d'étirer le pelvis rénal. La violation de l'écoulement de l'urine peut être causée par un rétrécissement du tractus urinaire situé sous le pelvis, un écoulement de retour de l'urine de la vessie (reflux vésico-urétéral), ainsi qu'une pression accrue dans la vessie.

La cause la plus fréquente de violations de l'écoulement de l'urine du bassin est un écoulement d'urine à contre-retour de la vessie - reflux vésico-urétéral. Dans des conditions normales, le reflux vésico-urétéral est obstrué par un mécanisme de valve qui existe à l’endroit où l’uretère s’écoule dans la vessie. En cas de reflux, la valve ne fonctionne pas et l'urine remonte dans l'uretère avec une contraction de la vessie.

Causes de pyeloectasia chez les enfants et les nouveau-nés

  • développement anormal du fœtus avec formation de valvules dans la zone de la jonction pelvico-urétérale (écoulement élevé de l'uretère);
  • faiblesse générale du système musculaire du nouveau-né avec prématurité;
  • compression de l'uretère avec un gros vaisseau sanguin ou d'autres organes présentant un développement anormal chez le fœtus, ainsi qu'à la suite d'une croissance inégale des organes chez les nouveau-nés et les jeunes enfants;
  • débordement constant de la vessie, lorsque l'enfant urine très rarement et en grande quantité (un type de dysfonctionnement neurogène de la vessie).

Les causes de pyeloectasia chez les adultes

  • blocage complet ou partiel de la lumière de l'uretère avec une pierre (calcul) dans l'urolithiase des reins (colique rénale);
  • recouvrement de l'uretère avec un caillot de pus, de mucus ou de tissus nécrotiques (morts) en cas de pyélonéphrite et d'autres maladies inflammatoires des reins;
  • plier ou tordre l'uretère, par exemple, lorsqu'un rein tombe ou qu'un rein est errant (néphroptose);
  • consommation excessive de liquide lorsque le système urinaire ne supporte pas la charge;
  • infection du système urinaire due à l'action de toxines bactériennes sur les cellules musculaires lisses des uretères et du pelvis (le système pectoral-pelvien se dilate chez 12,5% des patients atteints de pyélonéphrite);
  • augmentation de la pression dans la vessie résultant de perturbations de l'alimentation nerveuse de la vessie (vessie neurogène);
  • réduction de la motilité urétérale chez les patients alités âgés.

Il existe à la fois une pyéloectasie du rein gauche ou droit et une pyéloectasie des deux reins (pyéloectasie bilatérale). Si les cupules sont agrandies avec le bassin, elles parlent alors de pyelokalikoektasii ou de transformation hydronéphrotique des reins. Si l'uretère est dilaté avec le pelvis, cette affection s'appelle ureteropyeloectasia (uretère), mégaurètre ou urétérohydronephrose.

Qu'est-ce qu'une pyélectasie dangereuse?

La pyéloectasie n'est pas dangereuse en soi, mais à cause des raisons pour lesquelles elle est causée. La difficulté d'écoulement d'urine par les reins, si elle n'est pas éliminée à temps, provoque une compression du tissu rénal et une atrophie du tissu rénal. Il en résulte une diminution progressive des fonctions du rein, jusqu'à sa destruction complète. En outre, une violation de l'écoulement d'urine du rein peut être accompagnée d'une pyélonéphrite aiguë ou chronique (inflammation bactérienne du rein), qui aggrave son état et conduit à un durcissement du tissu rénal. Par conséquent, il est très important, dans le diagnostic de la pyéloectasie, de procéder à un examen complet des reins, de rechercher les causes de la pyélectasie et de les éliminer à temps.

Quelles méthodes de diagnostic sont utilisées pour la pyéloectasie chez un nouveau-né?

Avec une pyéloectasie légère, il suffit de procéder à des examens échographiques réguliers de l'enfant tous les trois mois. En cas d'infection urinaire ou d'augmentation du degré de pyéloectasie, un examen urologique complet est présenté, incluant les méthodes de recherche radiologique: cystographie, urographie excrétrice (intraveineuse), examen radioisotopique des reins. Ces méthodes vous permettent d’établir le diagnostic - de déterminer le niveau, le degré et la cause de la violation de l’écoulement de l’urine, ainsi que de désigner un traitement raisonnable.

Quels diagnostics sont basés sur une enquête?

Quelques exemples de maladies courantes associées à la pyéloectasie:

  • Hydronéphrose provoquée par une obstruction (obstruction) de la jonction pelvico-urétérale. Il se manifeste par la forte expansion du bassin sans l'expansion de l'uretère.
  • Reflux urétéral kystique - flux inversé d’urine de la vessie vers le rein. Manifesté des changements significatifs dans la taille du bassin avec une échographie et même dans le processus d'une étude.
  • Mégaurètre - Une forte expansion de l'uretère peut accompagner la pyéloectasie. Causes: reflux vésico-urétéral important, rétrécissement de l'uretère dans la partie inférieure, pression élevée dans la vessie, etc.
  • Les valves de l'urètre postérieur chez les garçons. Lorsque les ultrasons ont révélé une pyélectasie bilatérale, expansion des uretères.
  • Ectopie de l'uretère - la confluence de l'uretère n'est pas dans la vessie, ni dans l'urètre chez les garçons ou le vagin chez les filles. Cela se produit souvent lorsque le rein est doublé et s'accompagne d'une pyéloectasie du segment supérieur du double rein.
  • L'urétérocèle - l'uretère, lorsqu'il s'écoule dans la vessie, est gonflé sous forme de bulle et son ouverture de sortie est rétrécie. Aux ultrasons, une cavité supplémentaire est visible dans la lumière de la vessie et souvent une pyélectasie du même côté.

Dans quels cas un traitement chirurgical de la pyéloectasie est-il nécessaire?

À l'heure actuelle, il n'existe aucune méthode pour prédire si la pyéloectasie augmentera après la naissance. La question des indications chirurgicales est résolue lors de l'observation et de l'examen. En cas de pyéloectasie sévère, si l’agrandissement du bassin et la fonction rénale diminuent, un traitement chirurgical est indiqué. Un traitement chirurgical est nécessaire dans 25 à 40% des cas de pyéloectasie.

Quel est le traitement chirurgical de la pyéloectasie?

Les opérations chirurgicales permettent d'éliminer un obstacle ou un reflux vésico-urétéral. Certaines interventions chirurgicales peuvent être effectuées à l'aide de techniques endoscopiques, à l'aide d'instruments miniatures insérés dans l'urètre.

Pyeloectasia du rein chez les enfants et les adultes - le développement de symptômes et de méthodes de traitement unilatéraux ou bilatéraux

Maladies du système génito-urinaire - un phénomène fréquent dans la pratique médicale. Certaines maladies peuvent être le résultat d’anomalies congénitales, d’autres se développent comme des maladies concomitantes des organes urinaires. Celles-ci incluent la pyéloectasie du rein - cette condition survient chez les nouveau-nés et les adultes. En raison de leurs caractéristiques physiologiques, les hommes sont plus souvent touchés.

Qu'est-ce que la pyéloectasie rénale?

Le système urinaire est un complexe d'organes internes qui forment, accumulent et sécrètent les excréments sous forme d'urine (urine). Les reins, composant principal du système urinaire, sont responsables de l'élimination des composés nocifs, participant à l'homéostasie chimique du corps. Le système d’accumulation d’urine est représenté par les cupules rénales, qui forment à la confluence un pelvis rénal qui passe dans l’uretère.

L'état pathologique de l'expansion du pelvis rénal s'appelle pyeloectasia. Ce terme est dérivé des mots grecs "pyelos" - bassin et "ectasie" - extension. La maladie est diagnostiquée avec une lésion infectieuse ou une structure rénale anormale. Selon les statistiques, les hommes souffrent de cette maladie 4 à 5 fois plus que les femmes.

Causes de la pyélectasie rénale

Les causes congénitales et acquises sont parmi les causes de l'apparition de la maladie. Parfois, des enfants naissent, présentant déjà des pathologies qui contribuent au développement de la pyéloectasie:

  • rétrécissement de l'urètre ou de la lumière, valves;
  • pincement de l'urètre;
  • rétrécissement du prépuce, raison pour laquelle la tête du pénis n'est pas complètement exposée;
  • pathologie de la structure des reins, l'urètre;
  • violation de la formation, développement des parois de l'urètre;
  • faiblesse de la paroi abdominale;
  • dysfonctionnement du système circulatoire.

Dans d'autres cas, la maladie a un caractère acquis, les facteurs suivants peuvent la provoquer:

  • déséquilibre hormonal;
  • une augmentation du volume d'urine avec des problèmes du système endocrinien;
  • inflammation du système urinaire;
  • maladies infectieuses des reins et d'autres organes, accompagnées d'empoisonnement du corps et de pression croissante à la miction;
  • blessures, dommages aux organes pelviens;
  • néphroptose;
  • tumeurs, néoplasmes du système génito-urinaire;
  • rétrécissement de la lumière de l'urètre dû à la maladie;
  • dépôt de sel, la formation de calculs dans le système urinaire.

Le développement de pyeloectasia des reins chez les nouveau-nés

Chez les enfants, cette maladie est associée à des anomalies survenant pendant le développement du fœtus. La déviation est détectée par échographie du fœtus à la 16-20e semaine de grossesse. Pyeloectasie du rein droite plus souvent confirmée que du côté gauche. Par la suite, en raison de la difficulté du flux sortant, la pression urinaire augmente et une pyéloectasie des reins se développe chez le nourrisson.

La dilatation congénitale du bassin peut être due à des caractéristiques génétiques ou aux effets néfastes sur la femme enceinte et le fœtus. Pyeloectasia des reins chez un enfant peut également être formé en raison de:

  • faiblesse de tout le système musculaire du bébé avec prématurité;
  • compression de l'uretère due à la croissance disproportionnée d'organes;
  • débordement de la vessie, si l'enfant urine rarement, en grands volumes (type de trouble neurogène).

Un symptôme caractéristique de la maladie - difficulté d'écoulement de l'urine - provoque une pyélonéphrite sous diverses formes (aiguë, chronique). Cela affecte négativement le tissu rénal, qui est chargé du développement de son durcissement - remplacement des cellules saines par du tissu conjonctif. Sur fond de détérioration de la miction, le rein est comprimé. Son fonctionnement est altéré, il existe un risque d'atrophie tissulaire entraînant la mort d'un organe.

Selon l'emplacement, on distingue une pyéloectasie droite, gauche et bilatérale. Selon le degré de gravité (stade de développement), les formes varient: modérée, modérée, sévère. Pyéloectasie modérée et insignifiante, son stade intermédiaire de flux nécessite une surveillance constante par l'urologue. Dans les formes graves, la chirurgie est nécessaire car la stagnation de l'urine perturbe le fonctionnement de tout le système urinaire et peut provoquer une hydronéphrose.

La maladie est dangereuse pour ses conséquences, car la complication de l'écoulement de l'urine comprime le tissu rénal, réduisant ainsi son efficacité, jusqu'à l'atrophie. Pour un adulte, une urétéropélectasie double face de degré modéré est dangereuse. Comme cela est associé à la défaite des deux organes couplés, le travail de tout le système excréteur du corps peut être perturbé, ce qui affecte négativement à la fois l'état général et l'activité des organes individuels.

Les symptômes

Les types gauche et droit de la maladie, d'intensité légère à modérée, sont asymptomatiques et compliquent le diagnostic. Comme signes marqués de pyeloectasia, on note la stagnation de l’urine et des picotements dans l’abdomen et des douleurs dans le bas du dos. Un état pathologique, en développement, se manifeste dans ce qui suit:

  • Le processus graduel de destruction du rein s'accompagne d'une augmentation du tissu conjonctif de l'organe.
  • La diminution de volume, la défaillance de l'écoulement urinaire entraînent l'accumulation de composés nocifs.
  • L'accumulation de produits de décomposition entraîne une diminution de la protection immunitaire et de la résistance du corps.
  • Le processus inflammatoire se caractérise par une diminution, voire une dégradation complète des reins.

La maladie chez les nourrissons est difficile à détecter sans recherche spéciale. Un petit enfant lui-même n'est pas capable de se plaindre de la douleur naissante. Les parents remarquent des larmoiements, resserrent leurs jambes lorsqu'ils pleurent, une humeur accrue, des plissements occasionnels, mais ce comportement peut être causé par un certain nombre de raisons. En progressant, la maladie se manifeste par des symptômes:

  • détérioration de l'état général;
  • augmentation de la température;
  • symptômes dyspeptiques (diarrhée, vomissements);
  • violation de l'écoulement de l'urine.

Diagnostics

Cette maladie est diagnostiquée uniquement par échographie, ce qui démontre l'expansion du bassin. La méthode vous permet d'estimer la taille, d'identifier les obstacles, les foyers d'inflammation et les néoplasmes du système urinaire, ce qui a provoqué la violation du flux d'urine. Avec les facteurs d'inflammation, les infections, le patient nécessite un examen complet:

  • Urographie excrétrice. Le type de diagnostic par rayons X, lorsqu’on utilise l’injection d’un agent de contraste, l’urographine, examine soigneusement l’état, l’efficacité du système urinaire.
  • Cystographie Un type d'examen endoscopique dans lequel une sonde avec une caméra vidéo est insérée dans les voies urinaires. Avec son aide, la vessie est examinée en détail.
  • Balayage radio-isotopique. Méthode de détection des tumeurs malignes et des métastases par l'introduction d'une préparation spéciale. Une telle procédure est souvent effectuée avant l'opération.

Traitement de pyeloectasia de rein

Des mesures thérapeutiques sont prévues en fonction du degré de lésion et de la localisation de la maladie et prévoient un traitement conservateur, une intervention chirurgicale ou une méthode d'attente. En cas de pyélectasie légère chez le nourrisson ou le petit enfant, l’urologue suggère d’attendre et, parallèlement, de désigner un examen régulier obligatoire aux fins d’observation en dynamique. Cette tactique est applicable aux adultes atteints du 1er degré de la maladie.

Dans les infections et les inflammations, un traitement antibactérien et anti-inflammatoire est prescrit avec l’utilisation concomitante d’immunostimulants et de vitamines. Le traitement antibiotique est complété par des probiotiques. Si la pathologie est causée par une pression accrue de la vessie, des antispasmodiques myotropes sont recommandés pour relâcher les muscles du système urinaire.

En présence de calculs gênants pour l'écoulement de l'urine, le traitement vise leur fragmentation et leur élimination à l'aide de Canephron, Fitolysin. Des procédures de physiothérapie sont souvent utilisées et des médicaments à base de plantes sont prescrits. Si les méthodes conservatrices ne donnent pas les résultats souhaités, le problème de la chirurgie est pris en compte. L'opération est précédée d'un diagnostic complet.

L'intervention chirurgicale est réalisée par des méthodes endoscopiques à l'aide d'instruments miniatures insérés dans l'urètre, éliminant ainsi une obstruction ou un reflux vésico-urétéral. La méthode opératoire est nécessaire si le problème est causé par un rétrécissement de l'uretère, une raison innée de l'expansion du bassin: dans ce cas, la méthode du stenting est utilisée - une introduction au passage rétréci d'un squelette spécial.

Expansion du bassin ou pyeloetasis du rein droit chez l'adulte et l'enfant: étiologie de la maladie et options de traitement efficaces

Les reins sont l'un des organes les plus importants. La fonctionnalité de l'organisme dans son ensemble dépend de sa santé. Beaucoup ont eu une maladie rénale. Une des conséquences peut être une pyéloectasie.

Pyeloectasia - expansion du bassin. C'est dans cette partie du rein que l'urine est collectée avant d'entrer dans la vessie. La pielectasie du rein droit (comme celle de gauche) n'est pas une pathologie distincte, mais apparaît toujours en comparaison avec d'autres. Il peut survenir à la fois dans le processus de développement intra-utérin et chez les adultes atteints de certaines pathologies. Code de pyeloectasia selon ICD 10 - Q62.

Étiologie et développement de la maladie

Le rein droit est souvent affecté par ses caractéristiques anatomiques.

Il y a 3 degrés de gravité de la pyélectasie à droite, en fonction de la sécurité du rein:

L'expansion peut concerner non seulement un bassin, mais également des cupules, un uretère. Surtout, il se manifeste souvent par une longue progression de la maladie. Pyeloectasia se développe en violation de l'élimination de l'urine du bassin et du retour dans les reins. La maladie peut être congénitale et acquise. Ces formes sont organiques et dynamiques, basées sur les raisons.

L'élargissement du bassin survient chez l'adulte pour les raisons suivantes:

  • sténoses de l'uretère provoquant une stagnation de l'urine dans le système pelvis rénal;
  • les néoplasmes de la prostate chez l'homme, son inflammation;
  • inflammation chronique de la vessie;
  • consommation excessive de liquide;
  • lésions infectieuses du système urogénital (pyélonéphrite, glomérulonéphrite) dans lesquelles l'uretère est bloqué par des caillots de tissu mort, du pus;
  • obstruction de l'uretère due au passage de calculs avec urolithiase;
  • intoxication dans laquelle les toxines affectent les reins;
  • le prolapsus des reins, à cause duquel l'uretère est tordu;
  • vessie neurogène, entraînant une augmentation de la pression à l'intérieur du corps;
  • détérioration de la motilité de l'uretère avec l'âge ou chez les personnes alitées.

En savoir plus sur les causes de l'urine orange chez les hommes et sur le traitement des comorbidités.

À propos de ce que signifie et comment traiter une suspension hyperéchogène dans la vessie, lisez cet article.

Causes chez les enfants:

  • système musculaire affaibli (trouvé chez les bébés prématurés);
  • pathologies intra-utérines associées à une compression des organes du système urinaire avec des vaisseaux;
  • une valve malformée à l'endroit où le bassin pénètre dans l'uretère;
  • une augmentation inégale des organes pendant la croissance de l'enfant;
  • vessie bondée et urine rare (un type de dysfonctionnement d’un organe neurogène).

Manifestations cliniques

La pyéloectasie en début de développement est généralement asymptomatique. Le tableau clinique dépend de la maladie en cause, caractérisée par une stagnation de l'urine et une augmentation de la taille du bassin.

Lorsque la pyéloectasie se développe:

Pyeloectasia accompagne les conditions pathologiques suivantes:

  • Urethrocèle - L'uretère gonfle lorsqu'il se déverse dans la vessie. L'entrée est toujours pressée.
  • Hydronéphrose - remplissage des reins avec du liquide en raison d'une obstruction de l'uretère.
  • L'afflux d'uretère dans l'urètre chez les garçons et dans le vagin chez les filles.
  • Megaureter - croissance rapide de l'uretère, ce qui entraîne souvent une augmentation de la pression dans l'urée ou un rétrécissement de la partie inférieure de l'uretère.
  • Reflux de la vessie et de l'uretère - rejet de l'urine de la vessie vers les reins.

Pyeloectasia du rein chez un enfant

Habituellement, la maladie a une nature congénitale. Selon les statistiques, les garçons sont plus sujets à la pyéloectasie que les filles. Son apparition dans la période prénatale est influencée par divers facteurs indésirables associés au système urinaire. En cas de violation de l'écoulement d'urine, les tissus rénaux sont compressés, ce qui entraîne une diminution de la fonctionnalité de l'organe.

Selon la plupart des experts, les maladies des organes du système excréteur chez les enfants sont de nature héréditaire ou sont associées à des influences externes négatives sur le corps de la femme pendant la grossesse. Il est possible d'identifier le processus pathologique chez le fœtus par échographie à 16-18 semaines de développement.

Diagnostic de la maladie

Plus souvent, la pyéloectasie est retrouvée même au cours de la période de développement prénatal avec une échographie planifiée. Souvent diagnostiqué, il s’agit d’une pathologie congénitale. Chez les adultes, la pyéloectasie peut également être détectée par échographie des reins.

Effectuer en outre des enquêtes:

Le diagnostic instrumental permet de déterminer la cause de la violation de l'urètre, son degré. Cela permet en outre de choisir le bon traitement.

Options de thérapie de pathologie

La tactique de traitement de la pyéloectasie du rein droit dépendra de la cause fondamentale de l'affection et du degré de sa manifestation. Si la maladie est détectée chez les nouveau-nés d'intensité légère ou modérée, elle finira par disparaître ou deviendra moins prononcée. Personne ne peut dire exactement comment la pathologie se manifestera après la naissance d'un enfant.

Découvrez ce qu'est la néphropathie rénale toxique et comment traiter une maladie.

Les règles et les méthodes d’utilisation de la busserole pour le traitement de la cystite sont décrites dans cet article.

Suivez le lien http://vseopochkah.com/diagnostika/analizy/fosfaturiya.html et découvrez les causes et les méthodes de traitement des phosphates amorphes dans l'urine.

Traitement de la toxicomanie

Les méthodes conservatrices sont souvent utilisées dans les processus inflammatoires ayant entraîné une augmentation de la taille du bassin. Pour détendre les muscles lisses du tractus urinaire prescrit des antispasmodiques myotropes. En cas d'infections bactériennes, une antibiothérapie est effectuée en tenant compte du type d'agent pathogène.

En tant que mesure préventive pour la récurrence de l'inflammation et l'amélioration du flux urinaire, il est recommandé de prendre des uroseptiques végétaux:

Intervention chirurgicale

Avec l'inefficacité du traitement de la toxicomanie est résolue la question de l'opération. Selon les statistiques, 30 à 40% des cas de pyeloectasia sont utilisés pour une intervention chirurgicale. L'opération est nécessaire pour la sténose organique de l'uretère, le reflux vésico-urétéral, l'hydronéphrose, le mégaurètre. Un indicateur absolu d'intervention est une expansion progressive du bassin et une diminution de la fonctionnalité du rein droit.

Les méthodes endoscopiques modernes permettent d’utiliser les instruments miniatures pour résoudre le problème sans couper la paroi abdominale. De ce fait, le risque de complications est minime, la rééducation après la procédure est rapide. Afin d'éliminer le développement d'infections bactériennes, un traitement antibiotique est prescrit.

Pyeloectasia des reins: causes, symptômes, traitement

La pyéloectasie des reins est une affection pathologique de l'organe du système urinaire, caractérisée par une augmentation de la taille du bassin. Une condition similaire peut être trouvée chez le nouveau-né et l'adulte. Le plus souvent, la pyéloectasie affecte les garçons et les hommes en raison des caractéristiques physiologiques de la structure des organes du système urogénital.

Quelle est cette pathologie? Quelles sont ses caractéristiques, ses types et quoi faire avec un tel diagnostic est décrit plus en détail ci-dessous.

Description et causes

Les reins sont l'organe principal du système urinaire, qui est responsable de l'élimination des composés nocifs du corps, est un filtre. Un pelvis rénal est une collection de cupules rénales combinées dans lesquelles l'urine s'accumule, qui est ensuite excrétée du corps par l'uretère. Et ici beaucoup de gens ont une question - qu'est-ce que la pyéloectasie rénale?

La pyéloectasie est une extension du bassin, diagnostiquée par une lésion infectieuse des reins, une structure rénale anormale, etc.

Les causes congénitales se forment pendant la période de développement intra-utérin:

  • rétrécissement de la lumière, des valves ou de l'urètre;
  • rétrécissement du prépuce chez les garçons, ce qui rend impossible d'exposer complètement la tête du pénis;
  • maladies neurologiques, dans le cadre desquelles se forment des perturbations du processus de miction;
  • structure pathologique des reins;
  • pincement de l'urètre;
  • violations dans le processus de formation et de développement des parois de l'urètre;
  • structure anormale de l'urètre;
  • faiblesse de la paroi abdominale;
  • perturbation du système circulatoire.

Facteurs acquis:

  • déséquilibre hormonal;
  • la croissance du volume d'urine sur le fond des maladies du système endocrinien;
  • inflammation du système urinaire;
  • maladies infectieuses des reins et d'autres organes, qui s'accompagnent d'une intoxication du corps et d'une augmentation de la charge du système urinaire;
  • lésions des organes pelviens;
  • formation de tumeurs du système génito-urinaire;
  • néphroptose;
  • accumulation de sels et formation de calculs dans les organes du système urinaire;
  • maladies conduisant à une diminution de la lumière de l'urètre.

Classification de pyeloectasia

Selon la source de développement de la structure pathologique des reins, il existe deux formes: acquise et innée. La pathologie congénitale se développe sur le fond de la dysfonction foetale. La pathologie acquise se développe à un âge plus avancé avec des dommages mécaniques aux organes internes des organes pelviens, le développement d'infections et d'inflammations dans le corps et des formations qui empêchent l'écoulement de l'urine.

En fonction de la localisation de la pathologie, on distingue:

  • pyéloectasie du rein droit;
  • pyéloectasie du rein gauche;
  • pyeloectasia des deux reins.

Toute forme de la maladie, en développement, passe par trois étapes: modérée, moyenne et sévère. Les pyéloectasies modérées et modérées ne nécessitent pas de traitement, mais un suivi régulier par un urologue est nécessaire. Une forme sévère de fuite nécessite une résolution rapide, car la stagnation de l'urine perturbe l'ensemble du système urinaire et peut provoquer une hydronéphrose rénale.

À l'âge adulte, le risque est également une pyéloectasie à double face de gravité modérée. Cela est dû à la défaite de deux organes à la fois, ce qui peut entraîner une perturbation du système excréteur, avoir un impact négatif sur la condition générale de la personne et le travail de tous les organes et systèmes.

Symptômes et effets

Les pyéloectasies gauche et droite de gravité modérée à modérée développent une forme asymptomatique, ce qui complique le processus de diagnostic. La pyéloectasie bilatérale peut être accompagnée d’une image symptomatique plus prononcée.

  1. La destruction progressive du tissu rénal est caractérisée par une augmentation du volume du tissu conjonctif.
  2. Réduire le volume et perturber l'écoulement de l'urine entraîne une accumulation progressive de substances et de composés nocifs.
  3. L'inflammation des reins se développe dans le contexte d'une fuite d'urine perturbée, d'une accumulation de produits de décomposition et d'une diminution de la résistance des forces immunitaires du corps.
  4. Réduction ou dégradation complète des reins.

Manifestations de pyeloectasia chez les adultes:

  1. Ectopie de l'urètre - violation de la structure du tractus urinaire, dans laquelle l'uretère a accès à l'urètre chez l'homme et dans le vagin chez la femme.
  2. Urethrocele - serrant l'urètre et le rétrécissement de son ouverture.
  3. Violation des valves de l'urètre.
  4. Le reflux urétéro-vésiculaire est caractérisé par le fait que l'urine est projetée dans le rein en présence d'obstacles empêchant son écoulement.
  5. Megaureter se développe sur le fond de l'uréthrocèle, ce qui augmente la pression de la vessie.

Diagnostic de la maladie

La pathologie des reins ne peut être diagnostiquée que par échographie, qui montrera l'expansion du bassin. Cette méthode vous permet également de déterminer la taille, les obstacles, l’inflammation et les néoplasmes du système urinaire, ce qui a entraîné une perturbation de l’écoulement de l’urine.

Si la pyéloectasie rénale est causée par une inflammation ou des infections, le patient doit subir un examen complet comprenant:

  1. L'urographie excrétrice est un type de radiographie avec introduction de contraste (urografin) dans la veine cubitale. L'urografine est rapidement absorbée et s'accumule dans l'urine 5 minutes après son introduction. L'effet enveloppant du contraste permet une étude approfondie de l'état et du fonctionnement du système urinaire.
  2. La cystographie est un type d'examen endoscopique dans lequel une sonde équipée d'une caméra vidéo est insérée dans la vessie à travers les voies urinaires. Cette méthode permet d’étudier les parois et l’état de la vessie.
  3. Le balayage par radio-isotopes est une méthode de recherche qui permet de déterminer les tumeurs malignes, les métastases. Également effectué avant la chirurgie. Pour cela, on injecte au patient une substance spéciale qui s'accumule dans les formations oncologiques.

Traitement de pyeloectasia de rein

Selon le degré de lésion, la localisation et la perturbation du système urinaire, la pyéloectasie du rein peut nécessiter un traitement médical conservateur, une intervention chirurgicale ou une méthode d'attente.

Ainsi, si la pyéloectasie rénale est retrouvée chez le nouveau-né ou chez les jeunes enfants, l’urologue suggère d’attendre, tout en subissant un examen et une échographie réguliers. Cette tactique est également applicable chez les adultes atteints du premier degré de la maladie.

En cas de pathologie causée par des infections ou des inflammations, il est nécessaire de suivre un traitement conservateur par antibactérien. Parallèlement aux antibiotiques, des immunostimulants et un complexe vitamino-minéral sont prescrits, nécessaires au maintien de l'immunité et à l'augmentation de sa résistance. Assurez-vous également de traiter la pyéloectasie avec des probiotiques afin de restaurer et de maintenir la microflore intestinale grâce aux effets destructeurs des antibiotiques.

Si une augmentation de la pression dans la vessie entraîne une expansion du bassin, l'urologue recommande l'utilisation d'antispasmodiques myotropes. Leur action se manifeste dans la relaxation des muscles du système urinaire.

Avec la formation de calculs rénaux ou d'autres organes empêchant l'écoulement de l'urine, le traitement vise à les fragmenter et à les éliminer du corps (Canéphron, Fitolysin et autres).

Dans les cas où le traitement conservateur n'apporte pas les résultats escomptés, l'urologue demande au patient de consulter un chirurgien présentant un profil urologique au sujet de la décision relative à la question de l'opération. Si une décision est prise concernant une intervention chirurgicale, il est nécessaire de subir un diagnostic préopératoire approfondi, ce qui vous permet d’étudier l’état général du patient et les performances du système urinaire. Pour ce faire, le patient doit passer un test sanguin et urinaire général, un diagnostic par échographie et, si nécessaire, plusieurs autres études.

En outre, la pyéloectasie rénale est sujette à une résolution rapide si elle est provoquée par un rétrécissement de l'uretère et une augmentation dynamique du bassin.

Au cours du traitement et peu de temps après, le patient doit suivre un régime. L'essence de l'alimentation consiste à réduire la consommation d'aliments protéinés à 60 g / jour. La quantité de protéines dans le régime est compensée par une augmentation de la quantité de graisses et de glucides.

Il est également nécessaire de réduire la quantité de sel, les aliments en conserve et frits, les pâtes, le chocolat, les champignons. Au lieu de cela, les viandes faibles en gras, poisson, légumes et fruits sont recommandés. La cuisson doit être cuite à la vapeur ou bouillie.

Lorsque les lésions bilatérales des reins doivent être surveillées, volume de fluide: 30 ml / kg de poids corporel.

La pyéloectasie à droite et à gauche est un état pathologique du système pelvien rénal, caractérisé par une augmentation de la taille du bassin. Il existe une condition similaire sur le fond des facteurs congénitaux et acquis. Dans l'enfance, une tactique d'attente est nécessaire. Chez l'adulte, les reins sont plus difficiles à récupérer et, par conséquent, la pharmacothérapie est utilisée pour la thérapie, en l'absence d'effet, la chirurgie.

Pyeloectasia du rein droit chez les enfants et les adultes

La pyélectasie des reins est comprise comme le phénomène d'expansion du pelvis rénal. Une pyéloectasie peut se développer dans le rein droit ou gauche, ou prendre le caractère d'une pathologie bilatérale. Cette pathologie est le plus souvent détectée chez les enfants des trois premières années de la vie, alors que les garçons sont plus susceptibles à cette maladie. Chez les adultes, la pyéloectasie est une conséquence de la lithiase urinaire. Détecter la présence de la maladie peut être par ultrasons.

Symptômes et complications de la maladie

En règle générale, la pyéloectasie ne présente aucun symptôme. Ils peuvent se manifester en présence de la maladie sous-jacente, qui a entraîné l'apparition d'une pyéloectasie, ou d'une maladie résultant de cette pathologie.

Lorsque pyeloectasia peut être observé les complications suivantes:

  • Pyélonéphrite, c'est-à-dire inflammation des reins.
  • Atrophie des tissus du rein affecté.
  • Insuffisance rénale.
  • La mort des tissus urinaires.

Lisez quels antibiotiques choisir si vous avez une néphrite i.

Causes de pyeloectasia chez les enfants et les adultes

Chez les enfants, la maladie peut se développer pour les raisons suivantes:

  • Développement anormal du fœtus, formation incorrecte de l'uretère.
  • Prématurité, à la suite de laquelle se développe une faiblesse du système musculaire.
  • Croissance irrégulière d'organes chez le fœtus, présence de vaisseaux sanguins excessivement gros, compression de l'uretère.
  • Dysfonctionnement de la vessie lorsque le nouveau-né urine rarement, en grandes quantités.

La pyélectasie se développe chez l'adulte pour diverses raisons:

  • Urolithiase des reins lorsque le canal urinaire est obstrué (partiellement ou complètement) avec de la pierre.
  • La présence de processus inflammatoires dans les reins, lorsque le canal est bloqué par du pus.
  • Prolapsus rénal ou néphroptose. Dans ces cas, l'uretère est tordu, ce qui rend difficile le processus normal d'écoulement urinaire.
  • Consommation quotidienne de grandes quantités de liquide. Le système urinaire ne peut pas supporter des charges excessives, ce qui pose des problèmes de fonctionnement (en particulier une pyéloectasie).
  • Infection du système urinaire.
  • Dysfonctionnement des uretères, observé chez les patients alités.
au contenu ↑

Classification de pyeloectasia

Selon l’étendue de la lésion, on distingue une pyéloectasie à une et deux faces. La pyéloectasie unilatérale se développe le plus souvent du côté droit (pyéloectasie du rein droit).

Selon la gravité de la lésion, la pyéloectasie peut être légère, modérée et grave. Ceci prend en compte la préservation de la fonction rénale, la présence de processus inflammatoires et la fréquence de leur apparition, la zone de dommages.

Selon les raisons qui ont conduit à l'émergence et au développement de la pyéloectasie, plusieurs types de cette anomalie diffèrent:

  • Dynamique congénitale. Lorsqu'un rétrécissement et une perturbation de la régulation neurale du canal urinaire se produisent, l'urine peut s'écouler des parties inférieures du système urinaire vers les parties supérieures.
  • Organique congénital. Se développe en présence d'anomalies congénitales du système urinaire.
  • Acquisition urodynamique. Il est observé avec des violations significatives du fond hormonal dans le corps.
  • Acheté bio. Apparaît avec diverses maladies, telles que la lithiase urinaire, l'oncologie.
au contenu ↑

Diagnostic de pyéloectasie du rein droit

Comme la maladie dure longtemps sans manifestation de symptômes distinctifs, il est extrêmement difficile de la diagnostiquer. Mais il existe encore des méthodes pour reconnaître cette anomalie.

Le plus souvent utilisé pour le diagnostic de l'urographie excréteur. Une substance spéciale est injectée dans le corps humain, puis sa distribution dans le système urinaire est contrôlée à l'aide de rayons X. En conséquence, il devient possible d'évaluer le débit des canaux urinaires, de déterminer la présence de pyélectasie et son degré de gravité.

Cette méthode ne peut pas être utilisée pendant la grossesse, car les rayons X peuvent nuire gravement à la santé du fœtus. En conséquence, dans ce cas, une autre technique de diagnostic est utilisée, il s'agit d'une échographie. Au cours de l'étude, la taille du pelvis rénal avant et pendant la miction est estimée.

Traitement chirurgical de pyeloectasia

À l'heure actuelle, il n'est pas possible de déterminer à l'avance si une intervention chirurgicale est nécessaire pour traiter la pyéloectasie. La décision est prise à la suite d'observations de l'évolution de la maladie. Si l'expansion du bassin rénal progresse constamment, le médecin prescrit une intervention chirurgicale. Cela se produit généralement dans 40% des cas.

Le plus souvent, l'opération est réalisée par la méthode endoscopique. Dans ce cas, un instrument spécial est inséré dans l'urètre avec lequel l'opération est effectuée.

Pyéloectasie du rein droit chez le fœtus et le nouveau-né

Chez un nouveau-né, la pyéloectasie est le plus souvent congénitale. Cela semble dû à des anomalies dans le développement du fœtus. Cette pathologie est détectée à la suite d'une échographie. L'étude est menée à 16-20 semaines de développement fœtal intra-utérin. Au cours de cette période, il devient clair s'il existe des anomalies dans le développement du futur enfant, l'état de son système urinaire est évalué.

La pyéloectasie se manifeste chez le nouveau-né à la suite d'une prédisposition génétique ou si la femme enceinte a subi des effets négatifs pendant la grossesse.

Traitement de la pyéloectasie du rein droit chez l'adulte

Le traitement de la pyéloectasie est prescrit en fonction des raisons qui ont conduit à l'apparition de cette pathologie. Par exemple, la pyéloectasie, qui survient pendant la grossesse, ne nécessite pas de traitement, puisqu’elle survient peu de temps après la naissance.

Dans d’autres cas, le médecin doit déterminer la cause de la maladie avant de prendre une décision sur une méthode de traitement particulière. Sinon, le traitement sera inefficace.

Si la lithiase urinaire est devenue la cause de la pyéloectasie, il est nécessaire, avant tout, de retirer les calculs. Si la maladie s'est développée à la suite d'un développement anormal des voies urinaires, il est nécessaire de procéder à une correction chirurgicale.

Pour réussir sa guérison, le patient doit également suivre un certain nombre de règles. Tout d’abord, il est nécessaire de vider la vessie rapidement, c’est-à-dire d’uriner plus souvent. Le médecin peut prescrire et recevoir des médicaments spéciaux qui empêchent le développement d’une infection dans le système urinaire.

Qu'est-ce que la pyéloectasie rénale?

La pyéloectasie rénale est une lésion non inflammatoire du pelvis rénal. Le code ICD est 10 - Q62. Au cours du processus pathologique, leur expansion se produit parfois de manière substantielle. Peut se développer comme une lésion du rein gauche et la défaite du rein droit. Il peut se former chez le fœtus, chez la femme enceinte pendant la grossesse. En général, la maladie n'a pas de «préférences» d'âge et de sexe et se forme en différentes catégories de patients.

Selon les statistiques médicales, la pyéloectasie se développe chez environ 15% de la population adulte et chez 20% des enfants. C'est un chiffre significatif. Étant donné que dans de nombreux cas, le processus pathogène se déroule sans aucun symptôme apparent, les patients ne sont pas conscients du problème. Cependant, au cours des derniers stades du traitement, des complications graves sont tout à fait possibles, telles que l'insuffisance rénale, la pyélonéphrite marquée et d'autres conditions.

Principaux symptômes et signes

La pyéloectasie survient souvent sans symptômes, comme mentionné précédemment. Cependant, cela n'arrive pas toujours. Dans environ la moitié des cas, les manifestations suivantes se développent:

  • Syndrome de douleur Assez intense, localisé dans la région lombaire, dans la projection du rein affecté. Souvent développer une lésion bilatérale des organes, alors la douleur devient zona. La pyéloectasie peut provoquer une colique rénale. C'est une condition très douloureuse caractérisée par une douleur intense. La force de l'inconfort est si grande qu'elle peut déclencher un choc. L'enfant (en particulier les nourrissons) est le plus aigu. Nécessite des soins médicaux urgents. Dans d'autres cas, la douleur est absente. Un diagnostic différentiel avec pyélonéphrite et lithiase urinaire est requis. La gêne peut être localisée, y compris dans la projection de l'uretère (dans la région pubienne, à l'aine).
  • Troubles de la miction. Manifeste principalement la pollakiurie. En fait, cela signifie que le patient va souvent aux toilettes, mais en vain. L'envie d'uriner est fausse. Il est nécessaire de distinguer la pollakiurie de la polyurie. L'urine dans le premier cas va goutte à goutte ou pas du tout. Dans le second cas, une augmentation de la miction se développe.
  • Polyurie. Développe dans les derniers stades en raison de la filtration glomérulaire altérée. Le diabète est intense. Avec une quantité normale d'urine dans 1 à 1,5 litres par jour, le corps du patient en libère 2, 3, 4 litres et plus. Ce n'est pas la limite. Il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel (la pyéloectasie se distingue de la pyélonéphrite, de l'insuffisance rénale, des types de diabète non liés au sucre et du diabète).
  • Douleur en urinant. Il y a relativement rare. Caractérisé par gravure, rezami. Il est nécessaire de distinguer les pyéloectasies des infections vénériennes et d'autres conditions pathologiques.
  • Chez le nouveau-né, les symptômes d'intoxication générale du corps avec fièvre, des manifestations d'intoxication générale du corps sont possibles. Souvent, cette catégorie de patients présente un processus pathologique dans les deux reins.
  • Augmentation possible de la pression artérielle à des élévations significatives (160/90 et plus). La raison réside dans la violation de la filtration glomérulaire. L'hypertension artérielle rénale se développe.
  • Aux derniers stades, des symptômes d'insuffisance rénale apparaissent.

La liste des symptômes est incomplète. La liste des manifestations ne se développe pas toujours dans le complexe. Peut-être la formation de 1-2 signes. Le diagnostic n'est possible que sur la base d'une recherche objective.

Les causes

Pyeloectasia, à droite et à gauche, est formée pour les mêmes raisons. Parmi les facteurs importants sont:

  • Violations de la formation du système excréteur de la nature innée. Ceci est un groupe entier de changements pathologiques dans les reins, l'urètre, les uretères. Ces défauts se développent en raison d'anomalies génétiques (souvent). Le mode de vie irrégulier d'une femme enceinte (tabagisme, alcoolisme, autres facteurs pouvant jouer un rôle similaire) est un peu moins courant.
  • Changer la nature du système circulatoire. Si le liquide hématologique ne circule pas correctement dans le corps, le pelvis rénal se dilate. Cela se produit souvent lorsque la pression artérielle augmente. Dans une telle situation, les symptômes de pyeloectasia sont minimes.
  • Le rétrécissement de la lumière de l'urètre. Formé soi-disant sténoses. Ils sont traités exclusivement par chirurgie. La cause de la pyéloectasie dans le reflux est le retour de l'urine dans les reins. Une hydronéphrose est en train de se développer et est considérée comme le principal facteur de risque de l'hypertrophie du rein.
  • Reflux urétéral. Processus pathogène au cours duquel l'urine commence à se déplacer de la vessie vers le pelvis rénal. Il se produit principalement chez les représentants du sexe fort. Risque immédiat pour la santé du patient.
  • Hydronéphrose. Variation du reflux urétéral. Provoque une insuffisance rénale.
  • Phimosis chez les garçons. En d'autres termes, l'impossibilité d'exposer la tête du pénis. La vidange incomplète de la vessie et le reflux urétéral.
  • Anomalies du canal urétral. Principalement chez les hommes.
  • La faiblesse des muscles du péritoine.
  • Faiblesse des muscles lisses des voies urinaires.
  • Maladies neurologiques qui violent l'innervation des voies urinaires. Par exemple, une hernie de la colonne lombaire. Dans cette pathologie, une personne ne peut pas contrôler les départs naturels (pas toujours, mais cela arrive souvent), et il est possible à la fois de l'incontinence et du muscle lisse et du reflux. Et l'un et l'autre donnent au patient beaucoup de gêne. Psychologique et physique.
  • Canal urétral pincé.
  • Développement altéré des structures rénales.

Il existe non seulement des facteurs congénitaux, mais également acquis à la formation du problème:

  • Maladies provoquant le développement de rétrécissements de l'urètre. Par exemple, urétrite chronique, infections sexuellement transmissibles.
  • Violations du fond hormonal. Affecter les problèmes avec la concentration de testostérone, œstrogène, progestérone dans le sang.
  • Des pierres dans l'urètre, provoquant son occlusion. Cystite calcique.
  • Polyurie d'origines diverses. Provoque une prolifération significative du pelvis rénal sur le fond de la charge accrue sur l'organe.
  • Processus inflammatoires dans le bassin.
  • Blessures.
  • Les tumeurs.
  • Pathologie infectieuse des structures rénales.

Les causes sont souvent observées dans le système, ce qui donne à penser que la pyéloectasis est une maladie polyétiologique.

Pyeloectasia des reins chez les enfants

Chez les enfants, la pyéloectasie est le plus souvent insignifiante, mais de part et d'autre, modérée. La taille du bassin augmente. Chez les jeunes patients, la maladie a une caractéristique intéressante. Il se produit soit sans aucun symptôme, soit avec une colique rénale intense. Dans le même temps, des symptômes d'intoxication générale se développent, la température corporelle augmente.

Le traitement est conservateur. Avec l'utilisation de préparations à base de plantes et de diurétiques d'origine synthétique. L'opération est attribuée dans des cas extrêmes. Seulement avec l'état grave général du patient.

Pyeloectasia pendant la grossesse

Il se manifeste souvent par un déséquilibre hormonal et une pression fœtale sur les organes pelviens. Symptômes particulièrement perceptibles lors de grossesses multiples. Les caractéristiques de la maladie sont absentes.

Stadification et classification de la maladie

Au cours de son développement, la pyéloectasie passe par 4 étapes.

Étape 1 La taille du bassin rénal est légèrement augmentée. Il n'y a pas de symptômes typiques.

Étape 2 Des problèmes mineurs de miction se développent.

Étape 3 Le bassin rénal est élargi de manière significative. Violation persistante formée de la miction et d'autres symptômes.

4 étape. La phase terminale s'accompagne d'autres problèmes liés aux structures rénales. Une hypertension maligne et des complications potentiellement mortelles sont possibles.

Classer la maladie en fonction de la localisation du processus pathologique. Allouer:

  • Pyéloectasie côté gauche.
  • Processus pathologique droit.
  • Maladie bilatérale.

Avec le développement de la maladie à gauche, les symptômes sont plus intenses. Quelle est la raison de cela est inconnue pour certains. À la défaite sur la bonne force de manifestations est minime.

Vous pouvez également parler de différentes formes de la maladie:

  • Urethropiectasia. Avec implication simultanée dans le processus pathologique des reins et du canal urétral.
  • Calicopialectasia. La version classique de la lésion ne concerne que le pelvis rénal.

Traitement chez l'adulte

Vous devez d'abord diagnostiquer. Cela aidera à choisir les bonnes tactiques thérapeutiques. Il est nécessaire d'aller à la réception chez l'urologue ou le néphrologue (à ne pas confondre avec un neurologue). Lors de la réception initiale, le spécialiste interrogera le patient pour connaître les plaintes, leur nature, leurs limites et leur durée. Il est important de répondre avec précision aux questions. Le médecin recueillera l'anamnèse et la palpation des structures rénales. À l'avenir, les études spécialisées suivantes sont désignées:

  • Échographie des reins. Permet d'identifier la pyéloectasie et son stade sur les signes d'écho caractéristiques.
  • Urografia avec l'introduction d'un agent de contraste par voie intraveineuse.
  • Scintigraphie rénale. Permet d'évaluer le travail des structures rénales sur la vitesse d'élimination d'un médicament spécial
  • Cystographie Examen endoscopique invasif. Nommé dans des cas extrêmes, généralement assez d'échographie.
  • Test sanguin général.
  • Analyse d'urine (indicateurs, normes et écarts n'évalue que le médecin). On trouve souvent des protéines, des leucocytes.

Ensuite, la thérapie elle-même commence. Parmi les traitements chez l'adulte:

  • L'utilisation de médicaments de plusieurs groupes: anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne pour soulager l'inflammation. Médicaments diurétiques pour la miction rapide. Antibiotiques pour le caractère infectieux de la lésion. Myorelaxants généraux, antispasmodiques. Dans le système de ces médicaments est suffisant. Les noms spécifiques sont sélectionnés par un expert. Il est possible de recevoir des immunomodulateurs et des complexes de vitamines et de minéraux.
  • Dans les cas extrêmes, la chirurgie est indiquée. Mais c'est la mesure la plus radicale.

En présence de pyeloectasia chez les enfants montré l'observation dynamique.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire implique le rejet de gras, frits, salés (la quantité de sel d'avocat par jour ne dépasse pas 3 à 5 grammes). Vous devez boire beaucoup de liquide, manger des fruits et des légumes frais.

La pyéloectasie est une pathologie dangereuse. Il est possible que la santé et les complications mettant la vie en danger se développent. Parce que hésiter avec des soins médicaux n'en vaut pas la peine. Il est recommandé de consulter un médecin spécialiste. Vous ne pouvez rien faire vous-même.

Plus D'Articles Sur Les Reins