Principal Prostatite

Pourquoi l'urine sent-elle l'ammoniac et vaut-il la peine de consulter un médecin?

L'odeur de l'urine chez l'homme dépend directement de la concentration de certaines substances dans l'organisme. La déshydratation, la transpiration intense, les vomissements ou la diarrhée sont également des raisons pour lesquelles l'urine a une odeur d'ammoniac. Si cette condition persiste suffisamment longtemps, il est recommandé de consulter un spécialiste et de se faire examiner pour déterminer la maladie.

Pourquoi l'urine sent-elle l'ammoniac chez les femmes et les hommes?

Tout d'abord, vous devez savoir que dans chaque organisme, de l'ammoniac est présent en tant que sous-produit de la dégradation des acides aminés. En l'absence de toute pathologie ou autre problème de santé, le foie le transforme rapidement en urée, qui laisse le corps avec l'urine au fil du temps.

Si l'urine sent l'odeur et même pue l'ammoniac, cela indique que le foie, pour une raison quelconque, ne gère pas les fonctions qui lui sont assignées, ce qui entraîne la formation de molécules d'ammoniac libres, ce qui provoque l'apparition d'une odeur inhabituelle. En raison de la toxicité de la substance, la présence d'ammoniac dans les urines peut être source d'inconfort et d'anxiété. Vous ne devez donc pas hésiter à consulter un médecin.

L'odeur d'ammoniac dans l'urine est plus fréquente chez les femmes et les filles que chez les hommes. Cela est dû aux différences physiologiques dans la structure du système génito-urinaire, ainsi qu’à une microflore spéciale inhérente au vagin. Les changements hormonaux pendant la ménopause et la grossesse jouent également un rôle important.

Causes physiologiques des odeurs désagréables

L'odeur ammoniacale de l'urine apparaît parfois pour des raisons de nature physiologique qui ne sont aucunement liées à la présence de maladies et de pathologies graves. Les principaux facteurs suivants déclenchent un symptôme désagréable:

  • consommation excessive de protéines. Au cours de la digestion, les aliments riches en protéines sont décomposés en acides aminés, qui participent ensuite à la formation d'ammoniac.
  • consommation d'eau insuffisante. La déshydratation entraîne une diminution de l'eau contenue dans les urines. De ce fait, l'urine se concentre, elle prend une teinte plus foncée et peut sentir l'odeur d'ammoniac ou même d'acétone.
  • retarder la miction. Plus une personne se retient longtemps et ne fréquente pas les toilettes, plus l'odeur d'urine est désagréable et plus nette. La nécessité d'imposer un règlement tardif peut apparaître pendant la représentation sur le théâtre, un long voyage en transport. Si l'habitude de retenir la miction devient systématique, le risque de développer des maladies du système urinaire augmente;
  • changements hormonaux et changements dans la microflore du vagin chez la femme. Les processus survenant dans le corps d'une femme ne sont pas rarement la cause de changements dans les indicateurs de transparence de la couleur et de l'odeur de l'urine. Ce n'est pas rare, de tels phénomènes sont observés pendant la ménopause;
  • la grossesse Au cours de la période de portage d'un enfant, l'odeur d'ammoniac dans l'urine de la femme apparaît en raison de changements hormonaux dans le corps, de changements dans le mode de vie et de la nutrition. En raison d'une toxicose grave, une femme peut être déshydratée. Comme nous l'avons déjà constaté, le manque de liquide provoque également des odeurs désagréables de toutes sortes;
  • prendre des médicaments. Si les médicaments choisis par le médecin ne conviennent pas ou si le patient augmente volontairement la posologie et ne les prend pas correctement, une odeur d'ammoniac apparaît. Cet effet peut provoquer un enthousiasme excessif pour diverses vitamines et compléments alimentaires.

Tout écart par rapport à la norme en termes d’urine doit être de courte durée. De tels changements ne doivent pas non plus être accompagnés de symptômes gênants supplémentaires ni de sensations douloureuses pendant la miction.

Processus pathologiques causant une odeur forte

L'odeur d'ammoniac et d'ammoniac dans l'urine indique parfois la présence de maladies infectieuses ou non infectieuses graves. En aucun cas cette fonctionnalité ne doit être ignorée. Si vous consultez un médecin à temps, vous pouvez arrêter le développement de la maladie et éviter des complications graves.

En raison de la pénétration de bactéries et de microorganismes pathogènes dans le corps, un processus inflammatoire du canal urinaire se développe. En plus d'une odeur désagréable, la maladie se manifeste par des sensations douloureuses pendant l'urination, la sécrétion de mucus et une petite quantité de sang.

Une hypothermie banale provoque souvent une inflammation de la vessie. L'activité des bactéries pathogènes peut être une autre cause de maladie. La maladie survient sous forme chronique et aiguë. Au cours de la période d'exacerbation, les symptômes caractéristiques sont des douleurs coupantes lors de la miction, des mictions fréquentes, le mélange de sang et l'odeur caractéristique d'ammoniac est présent dans l'urine.

Maladie inflammatoire extrêmement dangereuse. Les symptômes de l'inflammation des reins sont la fièvre, des douleurs dans la région lombaire, une perturbation du processus de miction. Le patient a de la fièvre, des frissons et de la transpiration.

  • Autres affections pour lesquelles l'urine a une forte odeur

Les autres maladies pathologiques dans lesquelles l'urine dégage une forte odeur d'ammoniac chez les femmes et les hommes comprennent:

  • chlamydia et gonorrhée. Le changement de l'odeur de l'urine est dû à une inflammation du système urogénital. Ces changements sont également caractéristiques d'autres maladies transmises par des rapports sexuels non protégés.
  • diabète sucré. L'odeur est renforcée par la concentration élevée de cétones;
  • hépatite virale. En raison de dommages au foie, il ne peut pas assumer les fonctions qui lui sont assignées.

Malheureusement, le fait de changer l'odeur de l'urine est le symptôme de nombreuses maladies et pathologies. Par conséquent, un seul signe ne suffit pas pour déterminer de quoi une personne souffre. Il devrait être plus probable de consulter un médecin pour un examen et des tests.

Mesures de prévention

Les principales mesures préventives sont l’adaptation du régime alimentaire et le respect du régime de consommation d’alcool. Les aliments doivent contenir suffisamment de protéines, mais pour ne pas surcharger le foie. La boisson doit contenir 1,5 litre d’eau pure et doit être augmentée en cas d’effort physique accru et de transpiration.

Pour prévenir les maladies du système urinaire, il est recommandé de boire régulièrement du jus de canneberge et des boissons aux fruits. Surveiller l'hygiène personnelle et utiliser une contraception. Si le moindre signe de modification de l'odeur de l'urine apparaît, vous devez être immédiatement examiné par un spécialiste et une échographie des reins, du foie et de la vessie doit être effectuée.

Pourquoi l'odeur d'ammoniac de l'urine chez les femmes

On ne peut pas dire que l'odeur inhabituelle de l'urine chez les femmes est un phénomène rare. En outre, chaque jour, de nombreuses femmes déposent une plainte auprès de leur médecin. Les décharges dégageant une odeur d'ammoniac vous inquiètent sérieusement. Et c'est vrai!

Si l'urine a une odeur d'ammoniac ou d'acétone, cela signifie un certain trouble apparu dans le corps de la femme. Identifier de manière indépendante est irréaliste (si une femme, bien sûr, n’a pas les qualifications nécessaires). Par conséquent, les maladies qui provoquent un tel phénomène ne peuvent être déterminées que par un spécialiste. De plus, il est nécessaire d’appliquer immédiatement et de ne pas espérer que le corps lui-même résoudra le problème.

Seuls les conseils de professionnels et un certain nombre d'examens dans un laboratoire spécialisé pourront établir les raisons pour lesquelles les femmes ont une odeur d'ammoniac dans l'urine. Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux facteurs provoquant ce symptôme.

Odeur d'urine

Si l'urine dégage une odeur d'ammoniac, elle peut avoir des causes à la fois pathologiques et physiologiques naturelles. Il convient de noter que les organes sont responsables du processus d’excrétion de l’urine du corps:

Si l’un d’entre eux commence à fonctionner plus mal ou si des processus inflammatoires apparaissent, il sera immédiatement ressenti par une modification de l’aspect et de l’odeur de l’urine. Un tel phénomène est difficile à manquer.

L'apparition d'une forte odeur d'ammoniac est souvent accompagnée de saignement. Une odeur désagréable peut se produire avec une brûlure et une irritation dans le vagin. Dans certains cas, il y a des démangeaisons graves ou modérées.

L'odeur d'ammoniac dans l'urine des femmes est une conséquence de la concentration élevée de phosphate d'ammonium dans le corps. Cela se produit s'il y a de graves problèmes de santé.

Comprendre que la qualité et la composition de l'urine a changé n'est pas difficile. Chez une femme en bonne santé, le liquide qui élimine les produits de décomposition du corps est soit jaune clair, soit ambré et n'a pratiquement aucune odeur. Plus on consomme d’eau et plus on visite les toilettes, plus l’urine est brillante. Si l'urine est trouble et dégage une odeur désagréable, quelle que soit la quantité de liquide bue par jour et de visites à la chambre des dames, vous devez vous alarmer.

Découvrez pourquoi l'urine a une forte odeur, aidera un spécialiste qualifié. En aucun cas, ne peut pas recourir à l'auto-traitement, basé sur les conseils d'amies "expérimentés". Avec cette réclamation, il convient de désigner un ensemble d’enquêtes, qui ne peuvent être réalisées qu’à l’aide d’équipements professionnels.

Causes physiologiques

Souvent, l'odeur d'ammoniac dans l'urine est causée par des processus complètement naturels se produisant dans le corps de la femme. Dans ce cas, il n'y a aucune raison de paniquer et tout est normalisé par lui-même. Facteurs physiologiques affectant la couleur de l'urine:

Le régime alimentaire contient un grand nombre d'aliments riches en protéines. Une fois dans le corps, les protéines sont décomposées en oligo-éléments - acides aminés. Celles-ci, à leur tour, émettent de l'ammoniac lors de la décomposition.
Retarder la miction. Avec un long séjour dans la vessie, l'urine change de couleur et acquiert une odeur désagréable. Ceci peut souvent être observé si vous devez vous abstenir d'aller aux toilettes (être en transport, à distance, lors d'une réunion importante). Lorsque la vessie est enfin vide, un liquide sombre et fortement odorant en sort. Si vous vous abstenez d'uriner trop souvent, le risque de développer une maladie du système génito-urinaire est alors élevé.

Consommation d'eau insuffisante. Si le corps ne reçoit pas une quantité suffisante de liquide pendant une longue période, la déshydratation commence. L'urine devient plus concentrée et en même temps dégage une odeur désagréable, mais a également une couleur plus foncée. En règle générale, l'arôme d'ammoniac en émane, mais dans certains cas, il y a une odeur d'acétone.

La période de menstruation s'accompagne souvent de l'apparition d'un arôme désagréable et d'un changement de couleur dans l'urine. Le déséquilibre hormonal et la métamorphose survenant dans la microflore sont des causes typiques de l'apparition de phénomènes anormaux en physiologie. La même chose peut être observée dans la période de la ménopause.

La grossesse est caractérisée par des changements hormonaux, une hypotension et une déshydratation constante. De plus, pendant la période de gestation, le mode de vie change. Quant à la microflore, elle ne reste pas inchangée. Il est possible de ne pas faire attention à la couleur de l'urine car avec la combinaison de tous les facteurs énumérés ci-dessus, la couleur normale de l'urine est exclue.

La prise de certains médicaments contribue aux troubles métaboliques. L'odeur d'alcool, d'ammoniac et d'acétone, provenant de l'urine, est tout à fait normale après la prise d'un médicament contenant du calcium ou du fer. La même chose peut être observée après avoir pris certains groupes de vitamines.

Toutes les causes physiologiques de modification de l'état de l'urine ont des indicateurs caractéristiques:

  • courte durée;
  • normalisation rapide;
  • l'absence de douleur et d'autres signes de violations.

Sinon, les changements d'état de l'urine ont une cause pathologique.

Causes pathologiques

Si les facteurs naturels ci-dessus sont absents et que l'urine a toujours une odeur désagréable, cela indique l'influence négative de la pathologie en développement dans le corps. Les principales causes sont les maladies suivantes:

La cystite

L'odeur d'ammoniac dans l'urine est souvent due à des maladies inflammatoires de la membrane muqueuse de la vessie. En règle générale, la cystite se développe en raison de la pénétration d'infections, mais la cause en devient souvent l'hypothermie habituelle (natation ou promenades hivernales dans des vêtements légers). Les symptômes de la pathologie dépendent de la forme de la maladie. Si le stade est chronique, alors la maladie se manifeste par des envies fréquentes, une douleur vive à la sortie de l'urètre, des impuretés de sang dans l'urine et une lourdeur de la vessie. Si la phase aiguë est révélée, il y a crampes et douleurs abdominales pendant la miction. Faiblesse possible. Il faut plus de temps pour uriner à cause de la douleur. La turbidité urinaire est un autre symptôme d'une forme aiguë de cystite.

Urétrite

La cause la plus courante d'inflammation du système urinaire est l'entrée d'agents pathogènes. La manifestation de la maladie est la réduction de la douleur, ainsi que des modifications des caractéristiques de l'urine.

Pyélonéphrite

Processus inflammatoires dans les reins causés par une infection. Outre les modifications des caractéristiques du fluide qui élimine les produits de décomposition du corps, des symptômes tels que fièvre, frissons et maux de dos sont observés. Lorsque l'inflammation des reins ne sont pas exclus, et des troubles de la miction.

Maladies sexuellement transmissibles

L'infection et l'odeur désagréable de l'urine sont deux composantes interdépendantes. Les changements se produisent en raison d'une inflammation des organes urinaires.

Le diabète

Lorsque cette maladie augmente le contenu des corps cétoniques. En outre, la cause du changement d'odeur est la déshydratation permanente, l'un des principaux symptômes.

L'hépatite

Dans les lésions infectieuses du foie, les caractéristiques de l'urine changent. Il fait noir et cette forme persiste pendant toute la durée de la maladie.

Trouble métabolique

Une autre raison commune. Le disbolisme provoque diverses anomalies qui se produisent dans le corps. Ceci s'applique également aux modifications des propriétés de l'urine.

La tuberculose et la pathologie cancéreuse font également partie des facteurs qui entraînent un changement de couleur et d'odeur. N'oubliez pas que le traitement de ces maladies se fait souvent de manière médicale. Les drogues, comme on l'a déjà mentionné, contribuent au changement de couleur et d'odeur de l'urine. Elle peut commencer à sentir l'acétone ou l'ammoniac.

En pathologie, une grande quantité de phosphate d'ammonium s'accumule, ce qui conduit à ces métamorphoses.

Urine avec odeur d'ammoniac pendant la grossesse

Presque toutes les femmes en âge de procréer remarquent des changements dans les propriétés de l'urine. Elle commence à sentir mauvais et change de couleur. Cela fait peur à beaucoup. Les statistiques montrent que dans la plupart des cas, il n'y a pas de danger pour la santé, et de telles manifestations ont les raisons suivantes:

  • des changements hormonaux se produisent dans le corps;
  • déshydratation constante due à l'absorption d'eau élevée par le bébé;
  • l'utilisation de certains groupes de vitamines.

Mais tout n’est pas toujours expliqué par ces facteurs. La décoloration et l'odeur de l'urine sont souvent un précurseur des maladies en développement.

Pendant la grossesse, les uretères sont comprimées, ce qui contribue à la rétention urinaire à long terme. Ces conditions sont favorables à l’apparition de bactéries nocives. Ils contribuent à leur tour au développement d’infections.

Le diabète gestationnel peut également provoquer une décoloration de l'urine et des odeurs. Cela semble dû à une production d'insuline insuffisante. Ce phénomène est dû à la libération importante de diverses substances nécessaires au développement du bébé. Ils inhibent la production de l'hormone.

Des odeurs désagréables pendant la miction peuvent également se produire en raison de processus inflammatoires auxquels les femmes enceintes sont souvent exposées. Il convient de souligner en particulier les maladies du rein, dues à une compression constante et à un déséquilibre du corps.

Ne pas recourir à l'autodiagnostic ni au traitement. Seule une analyse spéciale de l'urine peut montrer la véritable cause de la déviation. Et ce n'est qu'à sa base qu'un traitement peut être prescrit.

Que faire

Si vous remarquez une odeur vraiment dégoûtante, ne le négligez pas, surtout si du mucus est libéré par le vagin et que ces sécrétions ont une odeur d’ammoniac.

Éliminer l'ammoniac qui sent l'urine chez les femmes n'est possible qu'après en avoir identifié les raisons. Chacune d'entre elles nécessite une approche particulière.

Si les changements sont causés par la déshydratation, il suffit de commencer à consommer beaucoup de liquide. Cela diluera le contenu de la vessie. Vous ne devriez pas non plus boire trop. La posologie normale est de 1,5 à 2 litres par jour.

Il faut faire attention aux aliments quotidiens, car une consommation excessive d’aliments protéinés peut aussi être un facteur provocant. Dans ce cas, vous devez revoir votre régime alimentaire.

L'odeur désagréable, due aux maladies vénériennes, est une voie directe pour le vénéréologue. Après analyse, le médicament approprié est prescrit. Déterminer les maladies sexuellement transmissibles permettra d’autres indicateurs - décharge, sensations de coupe et taches sur le linge (vérifié le matin).

Souvent, l'odeur d'ammoniac est un indicateur du développement de la pathologie. Dans ce cas, une visite chez le médecin est inévitable. Seul un spécialiste qualifié sera en mesure de prescrire les méthodes actuelles de diagnostic et de traitement.

Pour établir la cause des modifications, vous aurez besoin d'un test de sang et d'urine, qui ne peut être effectué que par un laboratoire professionnel. En règle générale, le traitement consiste à prendre des médicaments. Vous pouvez vous débarrasser de l'inconfort pendant la miction en quelques jours ou quelques semaines, selon la gravité de la maladie.

Prévention

Afin de ne pas paraître odeur d'ammoniac, vous devez surveiller attentivement leur santé. Il est recommandé de boire plus d'eau. Une dose normale est de 2 litres par jour. Il est également nécessaire de minimiser la quantité d'aliments riches en protéines dans votre alimentation et d'inclure plus de vitamines.

Un excellent moyen de prévenir serait d’utiliser les produits suivants:

  • yaourt au miel (1 cuillère à café);
  • jus de canneberge;
  • mors.

Vous devez toujours suivre les règles d'hygiène intime. N'oubliez pas l'examen périodique à l'hôpital pour surveiller votre santé.

Pourquoi chez les femmes, l'urine sent l'ammoniac: causes et traitement

L'apparition d'odeurs d'ammoniac dans l'urine chez les femmes peut être due à des conditions à la fois physiologiques et pathologiques. Pendant la grossesse, il se produit sur fond de toxicose ou de diabète gestationnel. La raison de l'odeur est une quantité accrue de corps acétoniques dans le sang et l'urine, résultant de la dégradation des graisses en carence en glucose. Pour le traitement du syndrome acétonémique dans la période aiguë, des préparations de glucose sont utilisées. Les femmes sujettes à cette pathologie, il est recommandé de suivre un régime alimentaire spécial.

Dans le corps, l'acétone se présente sous la forme de corps cétoniques (CT) - acétoacétate, bêta-hydroxybutyrate et acétone elle-même. Lorsqu'ils sont excessivement produits, il se produit une cétose, caractérisée par une accumulation de CT dans le sang (hypercétonémie) et leur apparition dans les urines (cétonurie). Si l'urine sent l'odeur d'ammoniac chez les femmes, c'est un signe d'élimination d'un excès de corps cétoniques. Ils se distinguent par l'air expiré, l'urine et la sueur.

Les corps cétoniques servent de base à la synthèse des lipides dans le cerveau et les nerfs périphériques. Cependant, à des concentrations élevées, ils ont un effet toxique (cette condition est appelée acidocétose), ce qui se traduit par:

  • une modification de l'équilibre électrolytique vers une augmentation de l'acidité (acidose métabolique);
  • des dommages aux phospholipides à partir desquels les membranes cellulaires sont formées;
  • changement de structure protéique;
  • violation de la liaison de l'hémoglobine avec de l'oxygène;
  • rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins (y compris dans le cerveau);
  • diminution du volume sanguin circulant;
  • diminution de la concentration de dioxyde de carbone dans le sang, ce qui entraîne une violation de l'équilibre biochimique, l'apparition de vertiges, une perte de conscience;
  • irritation de la muqueuse de l'estomac et des intestins (douleurs abdominales, vomissements);
  • effets narcotiques sur le système nerveux central, provoquant léthargie, léthargie, perte de conscience et le coma.

Chez une femme en bonne santé, la teneur en acétone dans le sang varie entre 34 et 430 μmol / l et 20 à 50 mg par jour sont excrétés dans les urines. Une concentration aussi faible dans les tests de laboratoire conventionnels n’est pas du tout déterminée. Par conséquent, dans la pratique clinique, on considère que la TDM devrait être complètement absente. Pour la détection de l'acétone dans les urines, utilisez principalement des méthodes qualitatives, dont les résultats sont estimés de 1 à 4 «plus» («++++»). 3 points positifs correspondent à une augmentation de la concentration d'une substance 400 fois, et 4 - à 600

L'apparition d'une odeur désagréable d'ammoniac de l'urine chez les femmes s'observe dans les cas suivants:

  • Causes physiologiques:
    • stress physique et émotionnel intense, exercice intense;
    • excès de graisse dans le régime ou une transition abrupte du régime à base de viande en un légume exclusif;
    • vomissements prolongés, déshydratation;
    • régimes à jeun et faibles en glucides;
    • conditions postopératoires;
    • toxicose des femmes enceintes.
  • Causes pathologiques:
    • états fébriles, toxicose infectieuse;
    • troubles gastro-intestinaux prolongés;
    • pancréatite aiguë;
    • thyrotoxicose;
    • l'acromégalie;
    • la dystrophie musculaire;
    • La maladie d'Addison;
    • diabète sucré;
    • blessures étendues (dégradation active des protéines);
    • diabète sucré gestationnel;
    • La maladie de Cushing;
    • episindrom;
    • tumeurs cérébrales sur la selle turque;
    • coma et precomatosis;
    • maladies circulatoires (leucémie, anémie hémolytique);
    • dommages toxiques au foie;
    • maladies héréditaires causées par une altération du métabolisme du glucose - glycogénose, glucosurie rénale et autres;
    • chez les nouveau-nés, si la mère était atteinte de diabète.
  • Coma diabétique, dans lequel la concentration de CT dans le sang atteint des valeurs critiques.
  • Intoxication à l'alcool pendant le jeûne pendant 2-3 jours.

L'excrétion d'acétone dans l'urine se produit lors d'une exposition au système nerveux central:

  • après une lésion cérébrale traumatique;
  • après les opérations sur les méninges;
  • hémorragie dans l'espace sous-arachnoïdien du cerveau;
  • après encéphalographie;
  • avec une forte agitation.

Toutes ces affections concernent la forme secondaire du syndrome acétonémique, dans laquelle la cétonurie n'est pas constante. Il existe également une forme primaire qui se manifeste chez les jeunes enfants et est associée à une diathèse de l'acide urique (neuro-arthritique), un trouble métabolique déterminé génétiquement. La raison de la détection d’acétone dans les urines peut être la prédominance dans le régime alimentaire des acides aminés cétogènes:

  • leucine - porc, bœuf, poulet, agneau, cacahuètes, poisson gras;
  • tyrosine - poisson, produits laitiers, viande;
  • phénylalanine - œufs, poisson, viande, fromage, haricots;
  • Isoleucine - fromage, soja, lupin.

Beaucoup de femmes, essayant de perdre du poids, refusaient presque complètement la nourriture. Le jeûne prolongé conduit au développement de la cétose, de l'acidocétose et de l'intoxication du corps. De tels régimes sont dangereux pour les femmes chez qui le trouble métabolique est implicite, car la malnutrition provoque l'apparition d'une acidose.

Les symptômes du syndrome acétonémique ne sont pas spécifiques et sont dus à la maladie sous-jacente qui l’a provoquée. Les précurseurs de cette maladie chez les femmes peuvent être:

  • troubles de l'alimentation;
  • des nausées;
  • léthargie ou agitation excessive;
  • mal de tête

Immédiatement au moment de l'attaque, les signes suivants sont observés:

  • nausées, vomissements (chez les enfants, indomptables et multiples);
  • l'odeur d'ammoniac dans l'urine, le vomi et l'air expiré;
  • l'intensité de l'odeur d'acétone peut varier de subtile à forte;
  • augmentation de la température corporelle à +38,5 degrés;
  • crampes abdominales;
  • faiblesse générale;
  • soif intense;
  • mal de tête;
  • peau sèche;
  • irritabilité;
  • la tachycardie;
  • perte de conscience

Comme l'urine a une odeur d'ammoniac chez les femmes atteintes de nombreuses maladies, un diagnostic différentiel est nécessaire. La pathologie la plus courante et la plus dangereuse est le diabète. Pour exclure ce diagnostic, il est nécessaire de passer un test sanguin de sucre (le matin à jeun). Si la cétonurie est accompagnée d'une glycémie élevée, cela sert de signe diagnostique de la maladie. Chez les patients diabétiques, 10 à 50 g de cétones peuvent être libérés par jour. Les symptômes suivants sont également observés:

  • soif et appétit forts et inextinguibles;
  • débit urinaire important (3-4 l / jour en moyenne);
  • incontinence urinaire chez les enfants;
  • démangeaisons de la vulve;
  • inhibition des fonctions des glandes salivaires et sensation constante de bouche sèche;
  • propension au rhume et aux maladies de la peau;
  • peau sèche due à la déshydratation;
  • augmentation ou diminution inexpliquée du poids corporel.

La thyréotoxicose est déterminée par analyse hormonale du sang, qui révèle une teneur accrue en hormones stimulant la thyroïde, ainsi que par échographie, dosage immunoenzymatique, tomodensitométrie et IRM. La thyrotoxicose peut survenir dans les cas suivants:

  • goitre toxique;
  • adénome thyroïdien;
  • thyroïdite auto-immune;
  • tumeur dans l'hypophyse;
  • tumeurs hormonales produisant une autre localisation (dans les ovaires, cellules épithéliales de l'embryon pendant la grossesse);
  • surdosage de médicaments contenant de l'iode et de médicaments pour la thyroïde.

Les maladies du foie associées à une altération du métabolisme des graisses entraînent presque toujours la croissance de corps cétoniques (acétone) dans le sang et l'urine. Le syndrome acétonémique se manifeste dans les hépatites aiguës et chroniques. Un changement dans l'ensemble du complexe des paramètres de laboratoire est détecté dans le sang, et les diagnostics instrumentaux (échographie, scanner, cholangiographie) permettent de déterminer les troubles structurels de l'organe. Les symptômes des pathologies du foie peuvent être à la fois oligosymptomatiques et brillants:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • gonflement;
  • jaunisse;
  • hémorragie sous-cutanée;
  • amertume dans la bouche;
  • flatulences;
  • saignements utérins et nasaux;
  • éructations, nausées, vomissements, intolérance aux aliments gras.

L'adénome hypophysaire chez la femme entraîne des troubles menstruels, une libération spontanée de lait par les glandes mammaires et une infertilité. Cette maladie est diagnostiquée par IRM, scanner ou radiographie du crâne. La maladie d'Addison est une pathologie endocrinienne rare. Son premier épisode coïncide souvent avec une insuffisance surrénalienne aiguë. Le diagnostic repose sur la détermination du taux d'hormone adrénocorticotrope et de cortisol dans le sérum. Les symptômes suivants se produisent:

  • douleur abdominale;
  • la diarrhée;
  • nausée, vomissement;
  • ammoniaque odeur de bouche et d'urine.

Selon le pédiatre bien connu Ye.O. Komarovsky, l'apparition de l'odeur d'ammoniac dans l'urine est inhérente à de nombreux enfants en bonne santé. L'apport en glycogène chez un petit enfant est insignifiant. Par conséquent, avec la diminution du glucose dans le corps, le fractionnement des graisses commence presque immédiatement par la libération simultanée de corps cétoniques, qui provoque l'apparition de ce symptôme.

À ces moments-là, il est important de prévenir le développement de l'acidocétose en donnant à l'enfant une solution de glucose, une décoction de raisins secs ou quelque chose de sucré dans le temps. Cette condition survient généralement après un effort physique intense ou à la suite de maladies infectieuses. L'augmentation de la concentration de corps cétoniques affecte le centre de vomissement dans le cerveau, vous devez donc reconstituer l'apport de glucose le plus rapidement possible. Si l'enfant ne peut pas boire et qu'il est malade, il est nécessaire de lui donner une solution concentrée de glucose à 40% dans des ampoules à la cuillère à thé à intervalles rapprochés. Les précurseurs de cette condition sont:

  • léthargie, irritabilité, somnolence;
  • l'apparition de vomissements et l'odeur d'acétone sur fond de surcharge nerveuse et physique;
  • perte d'appétit;
  • mal de tête;
  • des convulsions;
  • troubles musculaires;
  • montée en température à +37. +38 degrés;
  • apparition soudaine de vomissements (parfois après l'ingestion d'aliments gras et protéinés).

La fréquence des crises de vomissements peut atteindre 20 épisodes par jour et durer plusieurs jours. Dans ce contexte, les signes suivants apparaissent:

  • débit urinaire réduit;
  • douleur abdominale;
  • muqueuses sèches;
  • yeux enfoncés;
  • blush brillant sur les joues;
  • baisse de la pression artérielle et diminution de la fréquence cardiaque.

Si l'état de l'enfant s'aggrave et que des signes d'effets toxiques se manifestent sur le système nerveux central, son hospitalisation pour traitement par perfusion intraveineuse est nécessaire. Chez ces enfants, les vomissements épisodiques alternent avec des périodes de bien-être absolu. Parfois, les parents eux-mêmes provoquent une attaque de vomissements par acétone-iso, ce qui limite les aliments riches en glucides dans un contexte de consommation excessive de graisses. Cette affection se développe le plus souvent chez les enfants âgés de 1 à 7 ans et disparaît complètement entre 12 et 13 ans, lorsque le volume de la masse musculaire et du foie augmente.

Le syndrome de vomissement par acétone-iso est plus fréquent chez les filles (rapport des garçons - 11: 9) et l'incidence globale est de 4 à 6% de la population enfantine. Le critère de diagnostic permettant de différencier le syndrome du diabète sucré est la détermination de la concentration en glucose. Lorsque le diabète est nouvellement diagnostiqué chez les enfants, les mêmes symptômes sont observés que chez les adultes et se développent en 1 à 2 semaines. Ce syndrome est souvent observé chez les enfants présentant une anomalie neuro-arthritique de la constitution (15 à 20% de la population), qui est à l'origine d'une perturbation génétique du métabolisme des purines et d'une production accrue d'acide urique dans le corps. Les symptômes de cette maladie peuvent déjà être observés chez les nourrissons:

  • régurgitation abondante; vomissements;
  • faible appétit, sélectivité dans les aliments et mauvaise réaction face à l'introduction de nouveaux aliments;
  • selles instables (alternance de diarrhée et de constipation);
  • l'hyperexcitabilité;
  • épuisement rapide;
  • troubles du sommeil;
  • propension à la dermatite atopique, l'asthme bronchique, l'urticaire;
  • peau pâle, rougeur alternée;
  • les coliques;
  • gain de poids réduit;
  • teneur élevée en urate dans l'urine pendant la période néonatale;
  • à un âge plus avancé - tendance aux insultes et aux peurs, instabilité émotionnelle, névrose.

L'odeur d'acétone dans les urines et l'apparition de corps cétoniques chez la femme enceinte sont le plus souvent associées à la toxémie. Même s’il n’ya pas de vomissements, cette affection peut survenir dans un contexte de perte d’appétit, d’apport insuffisant en nourriture et en eau. Pour exclure le diabète, vous devez vérifier dans votre sang la glycémie. Avant la livraison de l'urine, il est déconseillé d'utiliser des produits salés, épicés, gras et fumés.

L'apparition d'une odeur d'ammoniac peut être un symptôme du diabète sucré de grossesse (chez 2 à 6% des femmes enceintes). Par conséquent, toutes les femmes âgées de 24 semaines maximum doivent déterminer le taux de glucose à jeun dans le sang veineux. Cette maladie est temporaire, se développe dans la plupart des cas à la fin du deuxième trimestre de la grossesse et s’arrête après l’accouchement. La cause de son apparition est une modification du métabolisme des glucides résultant des besoins nutritionnels croissants du fœtus, une diminution de la sensibilité au glucose et à l’insuline. Les facteurs de risque de diabète gestationnel comprennent:

  • l'obésité;
  • la présence de parents souffrant de diabète;
  • fin de grossesse;
  • débit d'eau élevé;
  • la naissance d'enfants pesant plus de 4,5 kg dans l'histoire des femmes;
  • prise de poids rapide.

Le diabète gestationnel est une menace pour la santé de la mère et de l’enfant à naître:

  • naissance prématurée et avortement spontané (30 à 50% des femmes enceintes);
  • mortalité élevée chez les nouveau-nés (5 fois plus);
  • développement de l'œdème;
  • hypertension artérielle;
  • fœtopathie diabétique du nouveau-né (augmentation du poids corporel, croissance excessive des poils, membres courts, foie hypertrophié, rate et autres organes internes);
  • hypoxie fœtale;
  • troubles métaboliques chez le nouveau-né (diminution du taux de glucose, calcium, magnésium, augmentation de la bilirubine dans le sang);
  • À l'adolescence, un enfant peut souffrir d'obésité, d'hypertension et de diabète.

Selon des recherches médicales, le diabète gestationnel est à nouveau détecté lors de grossesses ultérieures chez la moitié des femmes et dans 25 à 75% des cas, le diabète se développe en quelques années.

Lors du traitement du syndrome acétonémique, il convient de respecter les recommandations suivantes concernant l’alimentation:

  • manger des fractions, petites portions, pour éviter de longs intervalles entre les repas;
  • limiter la consommation de graisses, de purines, de substances extractives (bouillons de viande, de poisson, de champignons et de viande forte) et de sous-produits (reins, foie, cœur);
  • utilisez une grande quantité de boissons liquides, de préférence alcalines (eau alcaline minérale non gazeuse "Slavyanovskaya", "Smirnovskaya", "Borjomi", "Naftusya", thé vert au citron, compote de fruits secs);
  • limiter le chocolat et les boissons contenant de la caféine;
  • utilisez du porridge de sarrasin, d'avoine et de semoule, des pommes de terre, des pommes au four, des biscuits et des produits laitiers faibles en gras.

Purines dans les aliments

Lorsque les premiers symptômes d’une diminution du glucose apparaissent, vous devez manger 10 à 20 g de sucre, de miel ou de confiture. Les sucres aident à rétablir rapidement le niveau de glucose, mais vous devez également utiliser l'un des produits de succion à haute teneur en glucides pour que la quantité de substance ne diminue pas à nouveau (pomme verte, sandwich, pâtisseries). Le chocolat, les gâteaux et les gâteaux ne sont pas recommandés, car ils contiennent de la graisse, ils sont digérés plus longtemps. La consommation de thé sucré contribue également à une absorption accrue des glucides.

Chez les femmes enceintes, le nombre de repas devrait comprendre au moins 3 repas principaux et 3 collations par jour. La composition de la nutrition est recommandée comme suit:

  • protéines - 10-20%;
  • graisses saturées - pas plus de 10%;
  • glucides avec une longue chaîne de carbone (les glucides dits "lents" ou complexes) - le reste.

Glucides simples et complexes

La tactique de traitement du syndrome acétonémique dépend de la maladie primaire à l'origine de cette affection. Pour réduire le nombre de corps acétoniques dans le sang au cours de la période aiguë, les médicaments suivants sont utilisés:

  • médicaments anti-cétogènes - solution de glucose additionnée d’insuline, de xylate (par voie intraveineuse);
  • agents de réhydratation - solution de Ringer, Regidron, Oralit, Gastrolit, Reosorbilact;
  • des moyens pour supprimer l'activité du centre émétique dans le cerveau (Zeercal, Granisetron, Sumatriptan, sédatifs);
  • hépatoprotecteurs et enzymes pancréatiques pour normaliser l’absorption de substances;
  • les enterosorbants (Polysorb, Enterosgel et autres);
  • antispasmodiques (Drotaverine, Platyfillin, Halidor, le bromure de Prifinia et autres).

Les lavages gastriques et intestinaux sont utilisés comme mesures de désintoxication. Après la cessation des vomissements dus à l'acétoneiso chez un enfant, il est nécessaire de le boire, en commençant par une petite quantité d'eau (2 c. À thé toutes les 10 minutes). Lorsqu'elles traitent les femmes enceintes au premier stade, elles suivent un traitement par un régime alimentaire pendant 2 semaines. Si elles ne parviennent pas à atteindre un taux de glucose normal et à réduire le nombre de corps cétoniques, le médecin leur prescrit des préparations à base d'insuline.

À la maison, pour éliminer la cétonurie associée au syndrome acétonémique, vous pouvez utiliser des remèdes populaires:

  • Bouillon de raisins secs. Pour sa préparation, vous avez besoin de 2 cuillères à soupe. l Versez 200 g d'eau et laissez infuser pendant 20 minutes. Cet outil aide à rétablir rapidement la concentration de glucose dans le sang.
  • Hépatoprotecteurs végétaux et antioxydants: chardon-Marie, artichaut, chélidoine.
  • Herbes sédatives: teinture de valériane, décoction de camomille, passiflore.
  • Moyens pour la normalisation du métabolisme: levrette, infusions de plantain, millepertuis, ail, racines de pissenlit crues, citronnelle, ortie.

À titre préventif, il est recommandé d’abandonner l’alcool, le tabac, l’alimentation et de maintenir une activité physique (natation, marche).

Causes d'une forte odeur d'urine chez les femmes

Rubriques des articles

Les services

Maladies

La forte odeur d'urine chez les femmes peut apparaître en raison du non respect des règles d'hygiène. Mais parfois, les maladies peuvent être à l’origine d’une odeur désagréable. Si le symptôme ne disparaît pas, il est nécessaire de consulter un médecin et de passer des tests. Dans des maladies telles que le diabète, l'inflammation et les infections du système urogénital, l'urine peut avoir une odeur d'ammoniac.

Acétonurie

Il s'agit d'une pathologie qui se développe si les reins et les poumons n'ont pas le temps d'éliminer les cellules cétoniques pénétrant dans l'organisme. L'acétone est un produit de la dégradation des protéines et des graisses dans le corps humain. C'est une substance cétonique toxique, dont la teneur élevée dans l'urine peut parler de la pathologie des organes internes. L'acétonurie doit être traitée, sinon les effets suivants peuvent survenir:

  • dommages au cerveau et au système nerveux central;
  • la déshydratation;
  • faible niveau de pH du sang;
  • maladie du foie;
  • problèmes cardiaques et respiratoires;
  • dépression mentale;
  • inflammation de la muqueuse de l'estomac et des intestins.
  • coma (dans les cas graves).

Causes pathologiques de l'odeur d'ammoniac dans l'urine

Si l'urine sent l'acétone, cela peut indiquer diverses maladies.

Le diabète sucré est la cause la plus courante de forte odeur désagréable d'urine. Cela est dû au fait que dans cette maladie, le corps manque de glucose, responsable du fonctionnement de toutes les cellules. Le diabète sucré du premier type se caractérise par un manque d'insuline, ce qui aide le glucose à se déplacer dans les vaisseaux. Dans le second type, l'insuline suffit pour le corps, mais elle n'est pas absorbée par les cellules. En conséquence, le corps utilise de l'acétone pour pénétrer le glucose dans les cellules. Mais il est toxique pour le corps et peut même provoquer le coma dans le diabète. Par conséquent, avec l'apparition de soif sévère, douleurs abdominales, syndrome de vomissements, un besoin urgent de consulter un médecin.

Inflammation du système urinaire. Cette raison est également très commune. Les reins jouent un rôle majeur dans l'élimination des corps cétoniques du corps. Par conséquent, un échec dans leur travail peut entraîner l’accumulation de corps cétoniques dans le corps et aggraver l’acétonurie.

Les maladies du système urinaire se développent à la suite du développement de la microflore pathogène.

L'urine commence à sentir beaucoup plus tôt que ne le sont les autres signes de la maladie. Il faut donc faire attention à ce symptôme afin de détecter la maladie le plus tôt possible et de la soigner avec succès au stade initial, sans complications possibles.

Les maladies du système urinaire se développent à la suite de la multiplication de la microflore pathogène.

L'odeur odorante de l'urine peut indiquer de telles maladies:

  • Pyélonéphrite - accompagnée de douleurs dans le dos, d’une forte fièvre et de douleurs lors de la miction. La maladie est causée par E. coli. Cette maladie affecte le système tubulaire rénal.
  • L'uréthrite est une maladie infectieuse transmise sexuellement. Accompagné d'une inflammation du canal urinaire et d'une odeur désagréable d'urine.
  • La cystite Cette maladie peut être une conséquence ou une cause de la pyélonéphrite. Il peut provoquer des Pseudomonas et des bacilles intestinaux, des infections à Chlamydia et des streptocoques. La cystite peut également provoquer une hypothermie, une malnutrition et une mauvaise hygiène. Les symptômes de la maladie sont des mictions fréquentes avec des sensations douloureuses et une sensation constante de plénitude de la vessie.
  • Pyélite Dans cette maladie, le pelvis rénal est affecté. La pyélite se caractérise par la présence de pus dans les urines.
  • Maladie du foie. Cet organisme est responsable du métabolisme normal. Il produit des enzymes pour le métabolisme. Si le foie fonctionne anormalement, les processus métaboliques sont perturbés et, par conséquent, une odeur d'ammoniac apparaît dans les urines.
  • Maladies infectieuses. Des niveaux élevés d'acétone peuvent être dus à la présence d'infections telles que la grippe, la scarlatine, E. coli et autres. Dans ce cas, la cause est une augmentation du nombre de cellules cétoniques, résultant de la dégradation des protéines et d'une déshydratation sévère du corps.
  • Infections du système reproducteur. La cause de l'odeur dans l'urine chez les femmes peut être une maladie du système reproducteur. Dans ce cas, vous devez contacter votre vénéréologue et passer les tests nécessaires. Une odeur désagréable apparaît souvent un peu plus tard après un rapport sexuel non protégé. Le plus souvent, il est causé par de telles infections:
  • Chlamydia. L'odeur de la chlamydia apparaît une à deux semaines après l'infection. En outre, la femme ressent une douleur dans le bas de l'abdomen, un écoulement sanglant pendant la période intermenstruelle, une miction douloureuse;
  • Uréoplasmose. Cette maladie affecte souvent les hommes, mais avec un système immunitaire faible, les femmes sont également infectées. L'infection affecte les organes génitaux, l'urée et l'urètre et provoque une odeur désagréable dans l'urine.
  • La mycoplasmose provoque une inflammation des organes génitaux et des reins, provoque le développement d'une vaginose bactérienne. L'infection est accompagnée par la libération de mucus du vagin avec une forte odeur désagréable;
  • La trichomonase. Cette maladie provoque une inflammation des organes génitaux: l'utérus, le vagin, l'urètre. Il y a aussi un écoulement mousseux avec une odeur désagréable.
  • Vaginite Il se développe en raison de la propagation de la microflore pathogène de nature bactérienne ou fongique. La décharge avec l'odeur d'ammoniac chez les femmes est caractéristique de cette maladie. Les bactéries et les infections fongiques sont les causes de la vaginite. Les autres symptômes de la vaginite comprennent des pertes nuageuses de couleur foncée et de l’urine, éventuellement avec des sédiments.
  • Sténose du système digestif. Il s’agit d’une maladie grave dans laquelle l’œsophage se rétrécit fortement. Les symptômes de la sténose sont les suivants: forte déglutition, augmentation de la production de salive, vomissements. S'il existe de tels signes, il est urgent de contacter un gastro-entérologue.
  • Tumeurs malignes. Ils peuvent être d'étiologie et de localisation différentes. Avec des maladies aussi graves, à l'exception de l'odeur désagréable de l'urine, de tels symptômes apparaissent: manque d'appétit et, par conséquent, perte de poids, faiblesse. En outre, si une personne a des maladies chroniques, elles sont fortement exacerbées.
  • L'hyperthyroïdie est une maladie de la glande thyroïde qui provoque une production excessive d'acétone dans le corps humain. Les symptômes de la maladie sont:
  1. Odeur désagréable d'urine chez les femmes;
  2. Augmentation de la production de sueur;
  3. Palpitations cardiaques;
  4. Température constante;
  5. Fatigue dans les muscles, jusqu’au tremblement des membres;
  6. Tension nerveuse, agression, anxiété
  7. Perte de poids nette avec une nutrition normale;
  8. Cheveux gris à un jeune âge.

L'hyperthyroïdie est très dangereuse et peut même entraîner la mort d'une personne. Une approche urgente chez un endocrinologue présentant de tels symptômes est obligatoire.

Les régimes déséquilibrés qui conduisent à la déshydratation peuvent entraîner une acétonurie. La famine, qui peut entraîner une augmentation de l'acétone dans le corps, est particulièrement dangereuse. Le corps, ne recevant pas les substances nécessaires, y compris le glucose, commence à dépenser de la glycogénèse du foie et des muscles. Lorsque ces réserves sont épuisées, les protéines et les graisses du corps sont divisées. En conséquence - la formation de cellules cétoniques et l'odeur d'acétone dans les urines. Avec le jeûne prolongé, son niveau dans le corps peut atteindre un point critique. L'acétone est excrété dans l'urine, la sueur et la salive. Par conséquent, lors du jeûne, non seulement l'urine dégage une odeur d'ammoniac chez la femme, mais également une odeur désagréable de la peau et de la bouche.

Le régime alimentaire de Dyukan est basé sur la consommation de grandes quantités de protéines. Il est donc facile de le suivre sans ressentir une forte faim. Mais une telle quantité de protéines ne peut pas être complètement traitée par le corps. Les reins et le foie ne parviennent pas à faire face à cela et le niveau d'acétone dans le corps augmente. Le même effet se produit avec un excès de graisse dans le corps. Si l'odeur de l'urine a changé après un régime ou une famine, il est nécessaire de les abandonner et de commencer à manger normalement. Sinon, des conséquences plus graves peuvent survenir. Une alimentation équilibrée est le rapport protéines / lipides / glucides dans un rapport 1: 1: 4.

Causes physiologiques

Il peut y avoir des causes physiologiques d'odeur désagréable d'urine. Ceux-ci comprennent:

  • Point culminant. Au cours de cette période, des changements se produisent dans le corps de la femme et la production de l'hormone œstrogène, responsable de la fonction de fertilité et de la résistance aux infections, diminue.
  • Longue réception de vitamines et de compléments alimentaires. Certains d'entre eux donnent à l'urine une odeur d'acétone. En particulier, cela concerne les vitamines du groupe B.
  • Déshydratation. La cause peut être des vomissements, une indigestion, une transpiration accrue. Le manque d'humidité dans le corps provoque des scories des organes urinaires. Par conséquent, le processus naturel de la miction est perturbé. Une personne en bonne santé consomme un demi-litre d'eau par jour. La même quantité de liquide que vous devez boire. S'il n'y a pas assez de liquide, l'urine est fortement concentrée avec une odeur spécifique.
  • Longue rétention urinaire. Si la vessie n'a pas été vidée pendant longtemps, l'urine peut changer d'odeur. Plus le délai est long, plus l'odeur est nette. La contention fréquente de la miction peut provoquer diverses maladies du système urinaire.
  • Lorsque l'urine de la menstruation peut aussi changer l'odeur. Cela est dû aux modifications des hormones et de la microflore.
  • Les médicaments à long terme et non contrôlés peuvent perturber les processus métaboliques dans le corps et, par conséquent, une odeur d'ammoniac d'urine peut apparaître. Cela se produit souvent avec un excès de calcium et de fer dans le corps, ainsi que l'utilisation d'antibiotiques.
  • Donne l'odeur de l'urine et de la nourriture. Cela concerne surtout les plats épicés, gras et salés. Il affecte également l'alcool, les boissons gazeuses, les asperges et l'ail.

Une attention particulière devrait être accordée aux athlètes qui développent de manière intense leurs muscles dans le gymnase. Ils dépensent beaucoup d'énergie et le remplissent irrationnellement. Leur odeur d'urine peut changer en raison de la consommation de grandes quantités d'aliments protéinés et du manque de glucides.

Autres raisons

Si les maladies susmentionnées ne peuvent pas être identifiées et que l'urine pue beaucoup, la raison peut en être différente:

  1. Effort physique intense;
  2. Blessures avec des dommages au système nerveux central;
  3. Intoxication alcoolique ou chimique;
  4. L'utilisation de l'anesthésie.

Pour normaliser le niveau d'acétone, il vous suffit d'éliminer ces facteurs.

Excès d'acétone pendant la grossesse

Si l'urine sent une odeur d'ammoniac chez une femme en position, c'est une raison sérieuse de déclencher l'alarme. Après tout, il empoisonne non seulement l'organisme adulte, mais aussi l'enfant. L'excès d'acétone provoque souvent un diabète de grossesse, qui peut se transformer en sucre. Ce danger est pour la mère et l'enfant.

Les signes de la présence d'acétone chez une femme enceinte:

  • Faiblesse générale, somnolence.
  • Vertiges fréquents.
  • Nausée

Ces symptômes se produisent souvent chez les femmes enceintes, mais il est toujours préférable de passer un test de détection de corps cétoniques. S'ils ont été identifiés, un traitement sera nécessaire sous la supervision d'un médecin.

Une cause fréquente d'augmentation de l'acétone dans les urines est la toxicose, qui entraîne une déshydratation et des carences nutritionnelles. Mais pour toutes les raisons ci-dessus, une femme enceinte n'est pas assurée. Par conséquent, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de subir un examen approfondi.

Traitement de l'acétonurie chez la femme enceinte

Les directives générales de traitement incluent les procédures suivantes:

  • Saturation du corps en eau. Pour ce faire, buvez beaucoup de liquides. Si, en raison de la toxicose, l’eau dans le corps n’est pas retardée, prescrire des solutions thérapeutiques telles que le rehydron ou le tourrol. Ils restaurent l'équilibre hydrique du corps. Ils doivent être pris souvent - toutes les 5 à 10 minutes, 1 c.
  • Régime médical: légumes, viande maigre bouillie, fromage cottage faible en gras, fruits, en particulier les pommes.
  • Les médicaments qui éliminent les toxines, telles que le charbon actif, enterosgel.
  • Pour maintenir le niveau de vitamines et de glucose dans le corps d’une femme enceinte, un compte-gouttes contenant des vitamines et du glucose a été utilisé.

De telles mesures sont efficaces s’il n’ya pas de maladie grave causant une augmentation de l’acétone dans le corps. Si possible, un traitement parallèle est effectué.

Comment se faire tester pour l'acétone

Si une femme enceinte sent l'acétone dans l'urine ou la bouche, il est nécessaire d'effectuer une analyse. La veille au soir il est nécessaire de ne pas manger de plats gras et salés. Sinon, le résultat peut être erroné. Peut-être l'analyse à la maison. Pour ce faire dans la pharmacie, vous pouvez acheter un test spécial. Pour l'analyse, vous devez collecter l'urine du matin et y déposer le test. Cela devrait changer de couleur. Si la bande est devenue rose - le niveau d'acétone est normal, violet - le niveau est élevé, il est nécessaire de consulter un médecin.

Après 2-3 jours, il est recommandé de répéter l'analyse, l'urine peut revenir à la normale.

Mais si l'urine sent longtemps l'acétone, un examen plus sérieux avec hospitalisation sera nécessaire.

Bon traitement

Le traitement de l'excès d'acentone dans les urines comprend:

  1. Lavements nettoyants qui aident à éliminer les toxines du corps. Aux mêmes fins, ils utilisent des entérosorbants.
  2. Solution pour perfusion ou solution de glucose diluée (pour les femmes enceintes);
  3. Eau minérale alcaline. Les solutions de déshydratation orale telles que la chlorazone et le rehydron sont également très utiles.

Si, après le test, la cause n'a pas été trouvée, vous devez suivre un régime, ne pas boire d'alcool et de nicotine, observer attentivement les règles d'hygiène et bouger davantage.

Méthodes traditionnelles de traitement

De nombreux médicaments ont des effets secondaires et des contre-indications. Vous pouvez essayer de réduire le niveau d'acétone à l'aide de remèdes populaires. Réduit le niveau de corps cétoniques dans le sang du jus de cerise. Vous devez également utiliser une grande quantité de liquide pour prévenir la déshydratation.

Prévention de l'acétonurie

En tant que prévention de l'acétonurie, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  1. Maintenez un style de vie sain, mangez bien, en éliminant les viandes grasses, les conserves, les viandes fumées et les légumes marinés.
  2. Bougez plus, mais ne faites pas l'expérience d'un effort physique intense.
  3. Observez les habitudes de sommeil.

Plus D'Articles Sur Les Reins