La cystoscopie est une méthode moderne d’examen de la structure interne de la vessie. Elle consiste à identifier diverses anomalies de son état, à détecter des pathologies, des foyers d’infection et des processus inflammatoires. Nous vous dirons quel appareil est utilisé dans cet examen, s'il est douloureux de le faire et quelles complications peuvent apparaître après. Également de cet article, vous apprendrez comment cet examen est pratiqué sur un enfant et dans quels cas il est effectué sous anesthésie générale, pour lequel la cystoscopie de la vessie est utilisée chez les femmes et les hommes et est applicable pendant la grossesse.

À qui cette procédure est-elle indiquée et contre-indiquée?

L'évaluation des parois internes de la vessie est réalisée à l'aide d'un dispositif médical-cystoscope, raison pour laquelle ils ont appelé la procédure. Il est applicable dans les situations où les méthodes de diagnostic alternatives ne permettent pas de détecter les petites tumeurs, leur prévalence et leur nature. Par exemple, une échographie de la vessie effectuée précédemment peut ne pas permettre de visualiser de petits ulcères ou polypes. Dans ce cas, la cystoscopie est utilisée, cette méthode est plus détaillée, précise et informative. Il vous permet d'identifier des tumeurs de toutes formes et de toutes tailles, d'évaluer leur caractère bénin ou malin, ainsi que la force nécessaire pour détecter la formation de calculs, des sites inflammatoires ou des zones lésées des muqueuses.

Des indications

  1. Il est prescrit pour la cystite interstitielle déjà diagnostiquée.
  2. Recommandé pour les patients atteints de cystite sous forme chronique, dont le traitement, même s’il donne des résultats, n’exclut pas complètement les exacerbations périodiques de la maladie.
  3. Indispensable si du sang a été détecté dans l'urine, même en petite quantité.
  4. La cystoscopie chez les enfants et les adultes est souvent prescrite pour l'énurésie, en particulier si le traitement n'a jusqu'à présent pas abouti.
  5. Si des structures cellulaires atypiques ont été détectées lors de l'examen d'urine en laboratoire. Le plus souvent, cela indique le développement de tumeurs.
  6. Cette étude est toujours réalisée lorsque la miction est difficile, que la personne bouge et que la douleur est localisée dans la région pelvienne.
  7. Un tel examen est nécessaire pour un patient chez qui on a diagnostiqué une hyperplasie de la prostate et une obstruction ou un rétrécissement des uretères a été détecté.
  8. La méthode de la cystoscopie est utilisée lors du choix d'un traitement pour la formation de calculs.
  9. Conduite avec des mictions fréquentes, dont les causes n'ont pas encore été identifiées.

Contre-indications

  1. La cystoscopie est contre-indiquée dans les cas d'inflammation aiguë de la vessie.
  2. Non recommandé pour les patients atteints d'infections des voies urinaires.
  3. Il est conseillé de refuser la cystoscopie aux personnes chez qui on a diagnostiqué une orchite ou une prostatite, surtout si les maladies sont au stade aigu.
  4. Si du sang est libéré des voies urinaires, l’étiologie de cette anomalie n’a pas été identifiée.
  5. Il est préférable de choisir d'autres méthodes de cystoscopie lorsque le patient fait de la fièvre causée par une maladie des voies urinaires.
  6. Vous devez également abandonner la cystoscopie pour les personnes dont le sang coagule lentement et lentement.

Traitement de la cystoscopie

La plupart des méthodes de diagnostic, qu’il s’agisse d’échographie ou de radiographie, peuvent uniquement détecter la maladie et en déterminer la nature, mais ne sont pas applicables à son traitement. L'examen cystoscopique, contrairement à la plupart des méthodes de diagnostic, peut soulager un patient de certains maux. Aux fins du traitement, cette méthode est utilisée pour enlever les néoplasmes, pour enlever ou déchiqueter les calculs, pour éliminer les obstructions et le rétrécissement des chemins, pour cautériser les ulcères.

Comment se préparer à la procédure?

Avant qu'une personne ne se présente à cet examen, elle a besoin d'une certaine préparation pour la cystoscopie. Le médecin traitant informe généralement le patient des procédures préliminaires nécessaires et lui envoie une demande d'aiguillage. Les principales recommandations sont les suivantes:

  • Si l'examen est effectué sous anesthésie, la personne doit observer une grève de la faim. La période pendant laquelle le patient ne doit ni manger ni boire est calculée individuellement. Sa durée dépend de la forme du patient, de son métabolisme et, surtout, du type d’anesthésie.
  • Il ne faut pas oublier qu'après l'utilisation d'analgésiques, une personne ne peut pas prendre le volant, cela signifie qu'après la procédure, vous devrez rentrer chez vous par les transports en commun ou en taxi.
  • Il vaut la peine de choisir un ensemble de vêtements gratuit et confortable, sans beaucoup de boutons et de cravates, et il est préférable de retirer tous les bijoux à la maison.
  • La liste nécessaire des documents que vous devez emporter avec vous: référence à la procédure, images, résultats de tests ou conclusions des médecins traitants concernant des maladies du système urinaire.

Comment est la cystoscopie

Pour la cystoscopie, un dispositif médical du même nom est utilisé: il ressemble à un tube au bout duquel est fixé un luminaire. Si les surfaces internes de la vessie doivent être examinées, l'instrument est inséré dans l'urètre. Selon le type d'instrument, on distingue deux types de cystoscopie: rigide et flexible.

Type dur

Pour cette enquête, choisissez un cystoscope standard, ce tube permettra d’examiner de manière plus détaillée et plus précise les tissus des voies urinaires et de la vessie elle-même. Mais il est à noter que c'est très douloureux, qu'une personne peut ressentir un simple inconfort dans le domaine de la recherche et qu'une douleur assez perceptible peut apparaître. C'est pourquoi, avant l'introduction du dispositif, le patient est d'abord anesthésié, qu'il soit local, rachidien ou général.

Type flexible

Ce type de recherche est effectué à l'aide d'un tube flexible, pour l'introduire, ce n'est pas si douloureux. Mais les données que le médecin recevra après cette procédure seront moins claires. Quel type d'appareil choisir, le médecin décide toujours, mais, par exemple, il est recommandé à l'enfant d'utiliser un type flexible.

Anesthésie

Comme nous l'avons noté précédemment, ce type de diagnostic est souvent réalisé sous anesthésie. Si seulement une anesthésie locale est nécessaire, environ 10 ml de solution de novocaïne (2%) sont injectés directement dans l'urètre. À cette fin, un clip spécial peut être mis sur le pénis pour hommes, il est installé sous la tête du pénis et ne dure que 10 minutes maximum. L'anesthésie générale est rarement utilisée, principalement chez les enfants ou les personnes inconscientes.

Progression de la procédure

Pendant l'examen, le patient est allongé sur le canapé, avant que le dispositif ne soit inséré dans l'urètre, ses organes génitaux sont traités avec un antiseptique. Le canal urinaire est rempli de liquide, un cystoscope est inséré, le médecin examine l’état des parois internes de la vessie. L’inspection ne dure pas plus de 10 minutes, l’ensemble de la procédure peut durer jusqu’à 45 minutes. Si une anesthésie locale a été appliquée, le patient est immédiatement renvoyé chez lui après examen. Étant donné que le dispositif médical est inséré dans l'urètre, le diagnostiqueur a la possibilité d'évaluer la structure de toutes les muqueuses, de les examiner pour rechercher d'éventuelles obstructions, blessures et lésions. La solution est introduite dans la cavité de la bulle afin que ses parois soient mieux visualisées. Parfois, en utilisant la même méthode, vous pouvez faire une biopsie, c’est-à-dire prendre des morceaux de tissus organiques. Ceci est utilisé pour tester l'histologie des tissus, pour identifier des tumeurs ou des formations anormales. Mais comme nous l’avons noté précédemment, cette procédure s’applique non seulement à des fins de diagnostic, mais également au traitement de divers types de maladies.

Cystoscopie pour différentes catégories de patients

Si l'anesthésie doit être appliquée et quel type d'appareil choisir - dans chaque cas, le médecin qui procède à l'examen détermine. Cela dépend de l'âge du patient et des objectifs pour lesquels la cystoscopie est prescrite.

Examen chez la femme

Les inflammations des voies urinaires sont plus souvent les représentants de la moitié plus faible de l’humanité. La cystoscopie de la vessie chez les femmes est réalisée pour diagnostiquer la cystite, les néoplasmes, les calculs et les lésions de la cavité vésicale. Une procédure est prescrite pour identifier la cause de l'incontinence si une visite aux toilettes provoque des sensations douloureuses, ainsi que s'il y a des impuretés dans l'urine.

Cystoscopie pour les hommes

Il est à noter que l'urètre, où le dispositif est inséré, est plusieurs fois plus long chez l'homme que chez la femme. Par conséquent, la procédure est moins douloureuse pour la femme. Pour que le patient ne souffre pas de douleur, il est recommandé aux hommes de recourir à l'anesthésie ou de donner la préférence au tube flexible de l'appareil. La cystoscopie de la vessie chez l'homme est prescrite pour le développement suspect de processus inflammatoires, y compris la prostatite. Il visualise également la tumeur, y compris l'adénome ou l'adénocarcinome, qui violent le fonctionnement du système urinaire.

Examen du système génito-urinaire de l'enfant

En pédiatrie, cette méthode n’est pas utilisée si souvent, mais elle est réalisée exclusivement sous anesthésie locale, mais si le bébé est très petit, une anesthésie générale est recommandée. Il y a un cystoscope spécial pour enfants, il est plus souple et plus petit. La procédure nécessite non seulement la nomination d'un pédiatre de district ou d'un spécialiste restreint, mais également le consentement écrit de l'un des parents. Ceci prend en compte les caractéristiques de l'urètre des enfants: sa longueur à la naissance est d'environ 5 cm chez les garçons, chaque année elle augmente d'environ 5 mm, elle atteint 17 cm à l'âge de 18 ans et le canal urinaire chez les nouveau-nés de 1,5 cm. jusqu'à l'âge adulte, sa longueur n'atteint que 3 cm.Il est important que les enfants choisissent un médecin qualifié, car cet examen peut facilement endommager les muqueuses.

Examen pendant la grossesse

Cette méthode n’est pas contre-indiquée pendant la grossesse; la cystoscopie pendant la grossesse est souvent utilisée pour le drainage rénal lorsque des impuretés sanguines se trouvent dans l’urine. Ce symptôme est caractéristique de la pyélonéphrite et se manifeste également si des calculs apparaissent dans les reins. L'examen utilisant ce dispositif pendant la grossesse n'est applicable qu'en présence d'indications graves, car même des blessures mineures peuvent entraîner un avortement spontané. Si possible, le diagnostic et le traitement doivent être reportés au post-partum.

Effets de la procédure

Après la procédure, les médecins conseillent de boire plus d'eau. Il s'agit d'une augmentation du débit urinaire qui aidera à réduire les symptômes désagréables pouvant survenir après un examen:

  • Après insertion, des démangeaisons, une gêne ou une sensation de brûlure peuvent survenir pendant la miction.
  • En outre, après cette méthode de diagnostic, le patient peut être dérangé par le besoin fréquent d'aller aux toilettes, des traînées ou des gouttes de sang dans l'urine peuvent être détectés.
  • Il peut y avoir une douleur dans le bas-ventre.

Toutes ces manifestations sont une variante de la norme, mais si elles ne passent pas au bout d'une semaine, vous devriez consulter un spécialiste pour prévenir le développement d'une infection ou d'un processus inflammatoire.

Indications de la cystoscopie de la vessie chez l'homme et caractéristiques de

La cystoscopie de la vessie chez l'homme fait référence à des méthodes de diagnostic qui permettent d'examiner les parois de l'organe et de déterminer la présence ou l'absence de maladies.

Après la procédure, le spécialiste peut prescrire au patient une méthode de traitement appropriée, ce qui permettra un rétablissement complet.

Qu'est ce que c'est

La cystoscopie est un examen visuel de la vessie. La procédure est effectuée à l'aide d'un appareil appelé cystoscope.

La méthode est efficace car elle permet de déterminer la santé du système urinaire, révèle la maladie aux premiers stades du développement.

Un cystoscope est un tube équipé de canaux utilisés pour injecter divers instruments et médicaments dans la vessie.

L'appareil a la fonction d'éclairage, avec son aide l'image des murs du corps est affichée sur l'écran de l'ordinateur. Le médecin a la possibilité d'examiner les parois de l'organe, de déterminer la pathologie et de prescrire un traitement.

Indications et contre-indications à cela

Les indications pour la mise en œuvre de la méthode sont:

  • Incontinence urinaire.
  • La cystite
  • Miction altérée
  • Écoulement sanglant et purulent dans l'urine.
  • Tumeurs tumorales dans cet organe.

Malgré l'efficacité de la méthode, il existe des contre-indications:

Préparation pour

La préparation est très sérieuse, comprend plusieurs étapes:

Les professionnels sont très importants pour connaître l’état général du corps. Cela peut être préjudiciable si l’état du patient est grave pour une raison quelconque.

Si des maladies graves sont révélées, la procédure peut être différée.

Aide à déterminer la présence ou l'absence d'un processus inflammatoire. S'il n'y a pas d'inflammation, le patient est admis à la procédure.

Il est nécessaire de refuser les boissons alcoolisées et les boissons gazeuses sucrées de préférence 2-3 jours avant la procédure.

Il est préférable d'utiliser de l'eau potable. Même le thé et le café sont interdits.

Avant la procédure, vous devez vous laver. Cela est nécessaire pour prévenir le développement d'infections des voies urinaires.

L’anxiété excessive et l’anxiété peuvent affecter négativement l’état du corps et le résultat du diagnostic. 15 minutes avant la procédure, vous devez vous asseoir tranquillement pour éviter les pensées perturbantes.

Une fois ces étapes terminées, le patient est le mieux préparé pour la cystoscopie. Les étapes mentionnées sont obligatoires lors de la préparation de la procédure.

Comment c'est fait?

Premièrement, le patient passe dans la salle pour les procédures, il est assis dans un fauteuil spécial. Le médecin prépare les outils nécessaires, les médicaments pour effectuer le diagnostic.

Ensuite, le patient est écarté les jambes. Après cela, la glycérine lubrifie l'ouverture de l'urètre et l'instrument lui-même. Cette substance améliore le glissement de l'outil. Dans le même temps, l'image à l'écran ne se détériore pas.

Le tube est doucement inséré dans l'urètre, un spécialiste en fait la promotion à la vessie. Dès que l'instrument l'a atteint, l'urine est libérée.

Ensuite, la furatsiline et l'acide borique sont introduits. Ils désinfectent les parois du corps, préviennent l'apparition et le développement d'infections.

Après cela, un liquide clair est introduit dans la cavité. Il est nécessaire d'améliorer la visibilité à l'intérieur du corps. L'image sur l'écran du moniteur devient plus claire.

Dès que le patient a envie de vider la vessie, le médecin commence l'examen. Il étudie attentivement l'image à l'écran, détermine la présence ou l'absence de pathologies.

Habituellement, la méthode prend vingt minutes. Lorsque le spécialiste a étudié les parois de l'organe, la procédure est terminée: le cystoscope est soigneusement retiré et le liquide en excès est éliminé de la vessie.

Lorsque l'instrument est retiré de l'urètre, l'urètre et les organes génitaux du patient sont enduits d'un antiseptique pour prévenir l'inflammation. La procédure est terminée.

Le patient est autorisé à s'allonger après une cystoscopie. Si le patient se sent faible, une anesthésie a été utilisée, il passe la nuit à l'hôpital. Le matin, les médecins l'examinent et, en l'absence de complications, le patient est autorisé à rentrer chez lui.

En cas de complications, le patient est hospitalisé plusieurs jours de plus.

Les anesthésiques sont également utilisés à la place de l'anesthésie. Les gels et les pommades soulagent la douleur, ce qui permet au patient de transférer plus facilement la procédure. La récupération après l'utilisation d'analgésiques ne prend pas beaucoup de temps, mais après l'anesthésie, il en faudra davantage.

Comment la cystoscopie chez les femmes, lisez notre article.

Complications possibles après la procédure

Un léger inconfort dans le bas de l'abdomen et des douleurs dans les 2-3 premiers jours suivant la procédure sont normaux. Il passe tout seul.

Cependant, si après 3 jours la douleur ne cesse pas, il y a du sang dans l'urine, une douleur dans la région pelvienne, un processus inflammatoire peut alors se produire.

Un besoin urgent de consulter un médecin qui vous prescrira un traitement.

Comment est la cystoscopie chez les hommes, voir la vidéo:

Comment se fait la cystoscopie chez l'homme?

L'utilisation de la cystoscopie dans le traitement de maladies du système urinaire.

En cas de suspicion de maladie de la vessie, le médecin prescrit une cystoscopie. D'autres méthodes de recherche ne permettent pas d'identifier les modifications pathologiques de la membrane muqueuse (apparition de polypes, ulcères).

La cystoscopie est un test invasif spécial permettant de diagnostiquer l'état de la vessie. Avec cette procédure, les sources de saignement et d'inflammation de l'organe sont détectées, la tuberculose urinaire, les anomalies des voies urinaires et des reins, ainsi que les polypes, les tumeurs, les corps étrangers et les calculs de la vessie.

La cystoscopie est non seulement diagnostique, mais également thérapeutique. Cystoscope - appareil pour effectuer cette procédure. Ils peuvent buzhirovat et couper la bouche de l'uretère, écraser et enlever les calculs, cautériser les ulcères, enlever les papillomes muqueux et les papillomes, injecter le médicament, prélever un tissu pour une biopsie.

Types de cystoscopes

Un cystoscope peut être rigide et flexible. Cet instrument long et mince est creux à l'intérieur. Il a un système de miroir optique. Elle transfère l'image sur le moniteur. En outre, le cystoscope est équipé de lampes d'éclairage qui améliorent la visibilité.

Si nécessaire, le tube interne du cystoscope est utilisé pour administrer directement le médicament à la membrane muqueuse de la vessie, en injectant une solution saline dans l’organe pour augmenter la visibilité et éliminer l’urine en excès. En outre, en utilisant cet appareil et une boucle de coupe, vous pouvez brûler des tumeurs et des ulcères et prélever des échantillons de tissus pour analyse.

Selon la destination, les cystoscopes fonctionnent, cathétérisent, visualisent, universels et spéciaux.

Les cystoscopes opérationnels sont utilisés pour des manipulations thérapeutiques en combinaison avec des instruments chirurgicaux semi-rigides.

Avec l’aide du cathétérisme, des cathéters cystoscopiques sont installés sur les uretères.

Un cystoscope d'observation est destiné au lavage et à l'examen de la vessie.

Les cystoscopes spéciaux comprennent les cystoscopes, les cysto-résectoscopes et les cystolithotripteurs pour enfants.

Les cystoscopes pour enfants diffèrent par leur petit diamètre et sont utilisés pour l'examen et le traitement des enfants.

Les manipulations curatives suivantes sont effectuées avec un cysto-résectoscope: résection de la prostate, si elle est touchée par un cancer ou un adénome; résection des tumeurs et des papillomes de la vessie à l'aide d'un courant haute fréquence avec contrôle visuel; résection électrique transurétrale de la sclérose du col de la vessie.

Avec l'aide de la cystolithotripsie, un broyage mécanique des calculs dans la vessie est effectué.

Indications pour la cystoscopie

  • La cystoscopie de la vessie est réalisée dans les cas suivants:
  • mictions fréquentes ou douloureuses (par exemple, incontinence urinaire chez les hommes);
  • la présence de pus ou de sang dans l'urine;
  • douleur dans les organes pelviens d'étiologie inconnue;
  • cystite commune;
  • suspicion de maladies infectieuses du système urinaire;
  • néoplasie suspectée de la prostate;
  • suspicion de calculs urinaires.

Contre-indications pour la cystoscopie

Préparation à la cystoscopie

Cystoscopie conductrice de la vessie chez l'homme

Les étapes de la cystoscopie de la vessie chez l'homme:

Le médecin soulève le pénis du patient et insère le bord du cystoscope dans l'ouverture de l'urètre.

Sous son propre poids, l'appareil tombe sur le sphincter urétral.

Le médecin abaisse le pénis en maintenant l'appareil dans un état incliné. En raison de ce tube se déplace à l'arrière de l'urètre.

En présence d'adénomes, le médecin incline le cystoscope et le pousse vers l'avant. Il est interdit de faire des efforts supplémentaires pour déplacer l'appareil le long de l'urètre, car cela pourrait provoquer un faux passage ou une rupture de l'urètre. Cystoscope dans l'étude du système urinaire chez l'homme va un long chemin: contourne la prostate, dépassant le tubercule séminal et le col de la vessie.

Avant la cystoscopie, un homme doit suivre une formation. Cela aidera à minimiser le risque de complications.

Effectuer des analyses générales et biochimiques de l'urine. Cela donnera un tableau clinique plus complet.

Enquêter sur la coagulation du sang.

Faire une radiographie de l'urètre.

Le dernier repas avant la cystoscopie sous anesthésie générale devrait être de 8 heures avant le début de l'examen. Pour empêcher les poils d'entrer dans l'urètre avec le cystoscope, un homme doit raser les cheveux de l'aine et des organes génitaux externes. En outre, avant la procédure, des procédures d'hygiène sont nécessaires pour prévenir l'infection des voies urinaires de l'extérieur.

Complications après la cystoscopie

Après la cystoscopie, certaines complications peuvent survenir.

La présence de sang dans les urines. Ils passent généralement quelques jours plus tard.

Douleur et sensation de brûlure en urinant. Ils disparaissent d'eux-mêmes au bout de quelques jours.

Le développement de la cystite. Cela se traduit par une infection en cours de cystoscopie. Très souvent, cette complication est due à une hygiène insuffisante des organes génitaux externes.

Perforation (ponction) de la vessie. Cela arrive aux médecins inexpérimentés. Par exemple, un médecin a recueilli du matériel histologique avec une longue aiguille. Les symptômes en sont une douleur intense et prolongée, du sang dans les urines, une diminution de sa quantité, des frissons, de la fièvre.

Dommages à l'urètre. Cette complication est l'une des plus graves. Cela conduit à la formation d'un faux mouvement. Pour le traitement, recourir à une cystostomie. Selon ce système, l’urine est évacuée dans un récipient spécial. Il est retiré après avoir restauré le processus de miction normal.

Si les symptômes négatifs ne perturbent pas le patient après la procédure de cystoscopie, il peut revenir au rythme de vie normal dans les plus brefs délais.

Chromocytoscopie

L'utilisation de la cystoscopie dans le traitement de maladies du système urinaire

La cystoscopie vous permet d'effectuer les traitements suivants:

  • arrêtez de saigner;
  • enlever les tumeurs bénignes et malignes de la vessie;
  • biopsie par pincement;
  • écraser et enlever les pierres;
  • mettre des cathéters urétéraux;
  • disséquer le rétrécissement de l'urètre et de la bouche de l'uretère;
  • enlever l'obstruction de la vessie.
Vous pouvez subir une cystoscopie et consulter un spécialiste de notre clinique à ul. Orbelli, 19 ans.

Préparation à la cystoscopie de la vessie chez l'homme

Cystoscopie chez les hommes: indications et contre-indications de, préparation, complications

La cystoscopie de la vessie chez l'homme est l'une des procédures les plus courantes en pratique urologique. Cette popularité de la méthode est liée à la possibilité de l’utiliser à la fois comme procédure de diagnostic et comme manipulation thérapeutique. La cystoscopie vous permet d'évaluer visuellement la membrane muqueuse de la vessie et de l'urètre, ainsi que la biopsie et d'autres interventions peu invasives. La cystoscopie chez l'homme est réalisée à l'aide de longs cystoscopes spéciaux, qui permettent d'examiner l'urètre sur toute sa longueur.

Homme de la cystoscopie

La direction à suivre pour la cystoscopie est prescrite par le médecin traitant, en fonction des plaintes disponibles du patient, des données cliniques et de la nécessité d'un examen supplémentaire.

Description générale

La cystoscopie consiste à insérer des cystoscopes spéciaux dans la vessie à travers l'urètre, qui sont de longs tubes avec une caméra vidéo installée et une source de lumière. En outre, les médicaments et les instruments chirurgicaux pour la biopsie et le prélèvement d'un morceau de membrane muqueuse en vue d'un examen morphologique ou de l'élimination de petits polypes, etc. peuvent être injectés par le tube.

Selon le but, il existe plusieurs types de cystoscopes: pour l'inspection, le cathétérisme, chirurgicaux et universels, adaptés à toutes les procédures ci-dessus. Le médecin traitant choisit indépendamment le type de cystoscope en fonction de la tâche à accomplir.

Indications et contre-indications pour

Comme toutes les études, la cystoscopie chez l’homme comporte une liste d’indications et de contre-indications indiquées de manière rigide. Les indications incluent:

  • Processus inflammatoires chroniques dans la vessie, persistant longtemps sans réponse significative aux traitements thérapeutiques.
  • La présence de calculs dans les uretères et la vessie.
  • Vessie hyperactive avec le développement de l'incontinence urinaire.
  • Violations du processus de miction sans raison établie.
  • Apparence dans l'analyse du sang dans l'urine ou du pus avec des bactéries.
  • Douleur existante depuis longtemps dans la région lombaire.
  • Suspicions de tumeurs bénignes ou malignes de la vessie.

Dans ces cas, l’étude de la vessie vous permet de préciser le diagnostic et de déterminer la tactique de traitement à suivre.

La procédure ne doit pas être effectuée si le patient a:

  • Processus inflammatoires aigus dans l'urètre et la vessie.
  • Stades actifs de la prostatite.
  • Violations de l'intégrité de l'urètre ou obstruction complète.
  • La présence de saignement de l'urètre sans cause établie.
  • Manque d'outils spéciaux ou d'un médecin qualifié.

Avec les contre-indications disponibles, il est nécessaire d'abandonner la cystoscopie et de choisir une autre méthode de diagnostic.

Préparation à l'étude

Une préparation spéciale pour la cystoscopie n'est pas requise. Cependant, le jour de l'enquête, vous devez refuser de manger. Une heure avant la cystoscopie, vous ne devez pas uriner pour préserver le remplissage naturel de la vessie. Une à deux heures avant la procédure, un lavement est effectué pour nettoyer le rectum de son contenu.

En outre, il convient de souligner les recommandations suivantes:

  • La veille de l'étude, le patient est soumis à un test sanguin clinique et biochimique général destiné à détecter les processus inflammatoires latents dans l'organisme.
Des tests de laboratoire sont nécessaires avant les tests.
  • Effectuer une étude du système de coagulation du sang chez un patient.
  • Si vous soupçonnez une sténose et d'autres types d'altération de la perméabilité urétrale, il est possible d'utiliser des méthodes d'examen aux rayons X.
  • Si l'anesthésie générale est utilisée pour la cystoscopie, la prise de nourriture devrait être limitée à 8-10 heures avant la procédure.
  • Des procédures d'hygiène minutieuses sont nécessaires pour réduire le risque d'infection des voies urinaires.
  • Il est conseillé de raser les cheveux de la région génitale externe pour les empêcher de pénétrer dans l'urètre.

Il est très important de suivre les règles de préparation nécessaires à la procédure. Leur violation peut entraîner un certain nombre de complications, à commencer par l'apparition banale d'un inconfort dans l'urètre et par la fin des processus purulents-inflammatoires dans la vessie.

Suivre ces simples directives peut augmenter l’efficacité et la sécurité de la cystoscopie chez les hommes.

Enquête

Un homme est placé sur une table ou une chaise spéciale, semblable à une chaise pour l'examen gynécologique des femmes. Les organes génitaux externes sont soigneusement traités avec des solutions antiseptiques et l'urètre est anesthésié avec de la novocaïne ou un autre anesthésique. Si le patient a des troubles mentaux ou une anxiété accrue, il est recommandé de recourir à une anesthésie générale. Avant l'examen, une pince spéciale est placée sous la tête du pénis pendant 10 minutes.

L'urologue se prépare à la cystoscopie

Le cystoscope est soigneusement lubrifié avec de la glycérine stérile et injecté doucement dans l'urètre, en se dirigeant vers la vessie. Après que le dispositif soit dans ce dernier, injecter doucement à 150-250 ml de solution saline, ce qui permet d’étirer la vessie et d’améliorer la visibilité. La durée moyenne de la procédure est de 40 à 60 minutes. Si la cystoscopie a été réalisée sous anesthésie locale uniquement, le patient est immédiatement renvoyé chez lui. Si l'anesthésie générale a été pratiquée, il est détenu dans un établissement médical pendant plusieurs heures.

En plus de l'inspection visuelle, le médecin traitant peut effectuer une biopsie de la membrane muqueuse de la vessie ou de formations suspectes dans la paroi de l'organe, ainsi que procéder à de nombreuses opérations chirurgicales mineures.

Complications pendant la procédure

La longueur et la tortuosité de l'urètre chez l'homme, ainsi que la complexité de la procédure elle-même, peuvent conduire au développement de certaines complications lors de la cystoscopie chez l'homme:

  • Inconfort local dans l'urètre sous forme de sensation de brûlure ou de douleur.
  • Violation de l'intégrité de la membrane muqueuse de l'urètre et de la vessie avec développement de saignements d'intensité variable.
  • Douleur dans la région pelvienne.
  • Quelques jours après l'examen, des modifications inflammatoires peuvent survenir avec le développement d'une urétrite ou d'une cystite.

La prévention du développement de complications vous permet de prévenir leur apparition et de minimiser la durée de séjour du patient dans un établissement médical.

Selon les indications après l'étude peut être prescrit des antibiotiques.

Avec le développement de complications, un traitement symptomatique est effectué et, dans le cas de processus inflammatoires, une thérapie antibactérienne.

La cystoscopie implique une inspection visuelle de l'urètre et de la vessie, avec la possibilité d'effectuer des procédures chirurgicales ou de diagnostic peu invasives. Le respect des recommandations ci-dessus concernant la préparation de la procédure, ainsi que l'avancement de l'étude elle-même, permet de minimiser le risque de complications, à la fois au début et à la fin de la période suivant l'examen.

Qu'est-ce que la cystoscopie de la vessie chez l'homme et comment se déroule l'examen?

La cystoscopie de la vessie chez l’homme est destinée à un examen approfondi de la muqueuse et de l’urètre de l’organe. Cette méthode de diagnostic permet une détection rapide des modifications pathologiques dans les tissus et la réalisation de certaines procédures médicales pour prévenir le développement de maladies. Pour cette raison, de nombreux patients évitent une intervention chirurgicale.

  • Mictions fréquentes? Mictions fréquentes? Diminution de la puissance due à la prostatite? Tout va prendre 3 jours, si vous prenez.
  • Urologue en chef: NE CHERREZ PAS LA CHIMIE! Pour ne pas devenir un misérable IMPOTENT du cancer de la prostate, il vous suffit de le faire.

La cystoscopie de l'urée est prescrite par un médecin pour confirmer ou clarifier le diagnostic. Cette précieuse méthode de diagnostic vous permet de déterminer avec précision la maladie et de prescrire le traitement approprié. Un examen peut être nécessaire en cas d'apparition de symptômes alarmants indiquant des processus pathologiques dans les organes du système urinaire. Les hommes montrent la procédure dans les cas suivants:

  • spécification du diagnostic en cas de suspicion d'infection qui se développe dans la vessie;
  • la présence de traces de sang et de pus dans l'urine;
  • turbidité de l'urine;
  • mictions trop fréquentes, qui sont fausses;
  • douleur aiguë et coupante en urénie;
  • cystite chronique;
  • concrétions suspectées dans l'urée;
  • l'identification d'éventuelles tumeurs ou modifications pathologiques de la structure de l'urée et de ses tissus;
  • douleur persistante dans la région pelvienne de nature incertaine;
  • la nécessité d'un examen de la prostate pour la prostatite et la présence de tumeurs.

L'avantage incontestable de la procédure est la possibilité d'introduire des solutions médicamenteuses au cours de sa mise en œuvre. À l'aide d'outils spéciaux, les médecins peuvent analyser une petite quantité de biomatériau, dont l'analyse montre la nature du néoplasme. L'appareil est également équipé d'une boucle spéciale permettant d'éliminer les polypes. De ce fait, lorsqu'un patient trouve des polypes, il n'est pas nécessaire de subir d'autres procédures d'élimination.

En cas de détection de symptômes ou de signes avant-coureurs d'une maladie, il est urgent de contacter un néphrologue et un urologue. Aux premiers stades de la maladie, les médecins aideront à résoudre rapidement les problèmes qui préoccupent une personne, à rétablir la santé et à reprendre le rythme de la vie habituel.

La réticence à se soumettre à un examen entraînera le fait que le médecin ne disposera pas d'informations suffisantes pour poser un diagnostic précis et qu'il sera donc impossible de prescrire un traitement approprié.

La préparation du patient est principalement psychologique. Une personne doit se préparer mentalement à la procédure à venir. Le médecin explique également de manière préliminaire ce qui va arriver à la personne. Pour obtenir des résultats de cystoscopie précis, il n’est pas nécessaire de suivre certains régimes, mais il est recommandé de refuser de manger des aliments le jour de la cystoscopie. Une heure avant l'examen devrait s'abstenir de visiter les toilettes.

IMPORTANT À SAVOIR! Un remède efficace contre la prostatite chronique est! Il suffit de boire. En savoir plus >>>

L'hygiène des organes génitaux externes est effectuée avant l'examen. Étant donné que la procédure peut être accompagnée d'un certain nombre de complications, le patient doit signer un accord attestant qu'il était au courant des particularités de la procédure et informé des risques associés.

La cystoscopie chez les hommes parmi les complications les plus courantes entraîne:

  • IMPORTANT À SAVOIR! Ramenez le pouvoir des hommes! POTENTIEL puissant à tout âge!
  • violation de la fonction érectile;
  • hématurie;
  • douleur à la miction;
  • brûlures et démangeaisons;
  • processus inflammatoires dus à un manque de stérilité.

Si à la fin de la procédure, le patient ressent une douleur intense, vous devez immédiatement consulter un médecin. Si, au cours de la journée, le patient présente les phénomènes énumérés, il est également recommandé d'appeler le médecin ou de retourner au centre médical pour rechercher les raisons de la détérioration de sa santé. La procédure est considérée comme assez compliquée, elle doit donc être conduite par un spécialiste expérimenté afin de minimiser le risque de complications.

Toutes les manipulations sont effectuées à l'aide d'un cystoscope. Il s’agit d’un instrument long et flexible, doté d’une caméra qui diffuse une image détaillée des muqueuses des organes internes sur un écran d’ordinateur.

Pour commencer, le patient est proposé de s'asseoir sur une table ou une chaise spéciale. La procédure est effectuée dans une position couchée. Les jambes sont autorisées à se plier un peu au niveau des genoux et à s’écarter à distance. Ensuite, les organes génitaux externes sont soigneusement traités avec un agent antiseptique pour prévenir l’infection. Un anesthésique d’action locale est introduit dans la lumière de l’urètre, ce qui garantit une cystoscopie indolore. Étant donné que la procédure est mal tolérée par certains patients, une anesthésie générale ou rachidienne peut être utilisée.

Le médecin applique une huile de vaseline stérile sur la pointe du cystoscope pour permettre une insertion plus douce et plus confortable. Ensuite, le cystoscope est inséré au début de l'urètre. Il commence à passer lentement à l'urée. Tout au long de la procédure, une solution saline est injectée dans la lumière de l'instrument, dont la fonction principale consiste à afficher de manière similaire le tractus urinaire. Parfois, le remplissage avec une solution saline entraîne une gêne et une envie pressante d'uriner.

Comment se débarrasser de la prostatite sans l'aide de médecins, à la maison?

  • normaliser la miction
  • les douleurs ont cessé
  • avoir le désir sexuel et la capacité d'avoir des rapports sexuels

Elena Malysheva va nous en parler. La santé des hommes brisés peut et doit être restaurée! en utilisant un traitement en temps opportun.

Lire l'article complet >>>

Si l'anesthésie de la colonne vertébrale était réalisée, le patient ne ressentait aucune sensation désagréable, car la sensibilité des organes du système urinaire était complètement désactivée. Le médecin supprime l'excès de liquide avec un cystoscope.

En l'absence de complications, la durée totale de la procédure est d'environ une demi-heure. Si lors de l'examen de la membrane muqueuse, il est nécessaire d'effectuer une biopsie ou d'éliminer les formations polypeuses, la durée de la cystoscopie peut atteindre 2 heures. Comme prescrit par un médecin, une procédure de cystoscopie est parfois réalisée en conjonction avec une chromocytoscopie. L’essence de cette méthode de diagnostic est l’étude simultanée du travail des voies urinaires supérieures et des reins. Dans ce cas, le temps total nécessaire à la procédure reste pratiquement inchangé.

Cystoscopie - indications, préparation et étapes de la procédure

Aujourd'hui, la cystoscopie chez les hommes et les femmes est de plus en plus utilisée pour inspecter visuellement la muqueuse interne et la cavité de la vessie.

L'intérêt de cette méthode est qu'elle peut être utilisée pour détecter des maladies graves même au tout début de leur formation.

La cystoscopie de la vessie chez l'homme et la femme constitue une excellente alternative à l'intervention chirurgicale, ainsi qu'un moyen unique de diagnostiquer et de traiter tous types de troubles et leurs causes.

Cette étude est actuellement largement utilisée dans la pratique urologique, ce qui a permis de réduire considérablement le développement de formes complexes de pathologie cancéreuse avec métastases et complications de maladies chroniques entraînant une détérioration significative de la qualité de la vie humaine.

L'essence de la méthode

L'examen cystoscopique, également appelé cystourétroscopie, est une technique médicale révolutionnaire.

L'examen cystoscopique consiste à insérer un cathéter dans l'urètre avec une caméra, ce qui permet d'afficher sur l'écran de contrôle une image de l'état des parois de la vessie et de l'urètre.

Cystoscopie de la vessie chez la femme

De plus, cet appareil vous permet de remplir la bulle et, si nécessaire, de la vider. Les cystoscopes sont également utilisés pour l'introduction de médicaments en cas de nécessité d'irrigation locale de la membrane muqueuse de l'organe musclé.

Avec l'aide de la cystoscopie peut:

  • mener une enquête informative;
  • effectuer des manipulations thérapeutiques;
  • éviter la chirurgie.

Indications pour la procédure

L'étude est une méthode informative pour diagnostiquer les troubles du système urinaire.

Parmi les indications absolues d'utilisation de méthodes de diagnostic, il convient de souligner:

  • processus inflammatoires infectieux dans la vessie, en particulier s'ils résistent aux traitements antibiotiques en cours;
  • douleur et crampes en urinant une genèse inexpliquée;
  • mictions fréquentes;
  • sécrétion incontrôlée d'urine;
  • des concrétions dans la cavité vésicale;
  • polypes présumés;
  • douleur persistante dans la région pelvienne;
  • cystite chronique avec syndrome douloureux prononcé et exacerbations fréquentes, suspicion de cystite interstitielle;
  • la présence dans l'analyse du pus urinaire et de l'hématurie macroscopique, ainsi que des cellules atypiques ou de l'épithélium altéré;
  • diagnostics par ultrasons des tumeurs dans la région de la vessie du myocarde;
  • prostatite diagnostiquée, hyperplasie de la prostate ou adénome de la prostate, accompagnés d'une violation du processus normal de miction.

Contre-indications

Toutes les contre-indications à l'examen cystoscopique sont divisées en locales et générales. Dans ces conditions, le patient présente un risque élevé de complications liées aux organes internes et aux systèmes organiques.

Les contre-indications courantes incluent:

  • la cystoscopie chez les femmes est contre-indiquée pendant la grossesse. En raison de la forte probabilité d'irritation ou de lésion des parois des organes génitaux féminins, pouvant provoquer une fausse couche à un stade précoce ou une naissance prématurée de la future mère;
  • les pathologies de la sphère cardiovasculaire, en particulier l'infarctus du myocarde;
  • insuffisance rénale grave;
  • insuffisance hépatique.

Les contre-indications locales sont des conditions dans lesquelles les médecins ne sont pas certains que la manipulation ne conduira pas à une complication de la situation clinique.

Les facteurs décisifs locaux incluent:

  • des anomalies de la structure de l'urètre et de ses défauts congénitaux, qui s'accompagnent de violations de sa perméabilité;
  • blocage des voies urinaires distales;
  • traumatisme à l'urètre;
  • saignements d'origine inconnue;
  • cours de cystite aiguë avec signes d'inflammation dominants.

Le patient a au moins une des contre-indications est une preuve absolue que la procédure de cystoscopie doit être abandonnée au profit d'autres méthodes de diagnostic.

La préparation

L'étude est l'une des procédures qui nécessitent une préparation préalable d'une personne. Tout d'abord, le médecin doit expliquer au patient l'essence de la technique et l'avertir des risques de complications possibles.

En fait, la préparation à la cystoscopie de la vessie comprend plusieurs étapes:

  • l'hygiène des organes génitaux externes, évitant ainsi l'entrée de microorganismes pathogènes dans l'urètre et le développement d'un processus inflammatoire aigu;
  • se raser les cheveux dans l'aine et les lèvres génitales;
  • certains examens permettant d'évaluer l'état général d'une personne (analyses d'urine et de sang, radiographies et échographies);
  • refus de manger le jour de la manipulation;
  • si nécessaire, un lavement nettoyant.

Comment faire une cystoscopie de la vessie?

Cystoscopie - ça fait mal? La procédure d’introduction à des fins thérapeutiques ou diagnostiques dans le cystoscope à vessie est réalisée sous anesthésie générale et locale.

L'anesthésie générale est utilisée dans les cas où le médecin, par l'application de la méthode, doit effectuer un certain nombre d'interventions thérapeutiques douloureuses. Dans d'autres cas, une anesthésie épidurale est administrée au patient.

Pendant l'étude, la personne est placée dans le fauteuil urologique sur le dos, les jambes écartées et pliée au niveau des genoux. Avant d’utiliser le cystoscope, le médecin traite les organes génitaux du patient avec une solution antiseptique, évitant ainsi l’infection.

L'extrémité du tube enduite de vaseline est insérée dans l'urètre et en direction de la vessie. Tout ce processus s'accompagne de l'affichage sur le moniteur d'une image, ce qui vous permet de surveiller l'état des parois des organes urinaires.

Outillage pour la cystoscopie rigide

Il existe deux principaux types de cystoscopes: les tubes souples et rigides. La première version de l’équipement est plus plastique et souple, ce qui rend la procédure moins douloureuse. Le cystoscope dur contient un ensemble de lentilles qui vous permettent d’examiner simultanément les organes dans différentes projections.

La cystoscopie diagnostique dure environ 30 minutes et vise uniquement à identifier d'éventuels problèmes de vessie.

La procédure médicale (prend plus d’une heure) est une méthode de correction d’une affection existante, qui est associée à la nécessité de prélever des échantillons de tissus pour la biopsie, d’enlever les excroissances polypeuses et d’administrer des médicaments.

Les conséquences

La procédure d’introduction d’un cystoscope a des conséquences naturelles, qu’il ne faut pas prendre en considération pour les symptômes de la maladie.

Parmi les complications doivent être distinguées douleur dans le périnée et le bas-ventre, inconfort, complication de la miction.

Selon les examens de la cystoscopie de la vessie, chez les femmes et les hommes, de tels changements se produisent seuls pendant plusieurs jours et ne nécessitent aucune attention particulière du personnel médical, aucun traitement supplémentaire ni aucune rééducation spéciale.

Le fait de faire passer le tube dans le canal urétral peut causer des lésions aux parois sous forme de microfissures et d’éraflures. Ces modifications sont la cause de l'apparition après la procédure de traces de sang dans les urines. Avec ce scénario, les médecins recommandent au patient d’utiliser beaucoup de liquides, ce qui contribuera à l’élimination des manifestations pathologiques.

Une hygiène insuffisante des organes génitaux externes est une voie directe d’infection.

À la suite d'une infection, le patient commence à développer des symptômes d'inflammation des voies urinaires, qui nécessitent une réponse immédiate et une antibiothérapie.

Vidéos connexes

Vidéo sur la cystoscopie de la vessie chez les femmes et les hommes:

La cystoscopie est une méthode moderne permettant de déterminer l'état de la vessie. Actuellement, cette option de diagnostic est la plus efficace et la plus informative. Le prix de la cystoscopie de la vessie ne doit pas constituer un motif de refus de la procédure, car il permet non seulement de détecter des maux cachés, mais également de procéder à des manipulations thérapeutiques. L’examen cystoscopique est une méthode assez laborieuse de détermination des maladies du principal organe collecteur du système urinaire. Par conséquent, il devrait être effectué exclusivement par un médecin dans un cabinet spécialisé.

Cystoscopie de la vessie - de quoi s'agit-il?

La cystoscopie est une étude de la membrane muqueuse de la vessie avec un appareil spécial. En cours de route, une urétroscopie peut être réalisée - un examen de la muqueuse urétrale. Ce n'est pas seulement une procédure de diagnostic efficace, mais aussi une méthode de traitement thérapeutique.

Indications pour la cystoscopie de la vessie

La cystoscopie est prescrite par le médecin traitant dans les cas suivants:

  • hématurie (cellules sanguines dans l'urine);
  • cellules anormales dans l'urine;
  • tumeur suspectée;
  • prostatite suspectée (chez les hommes);
  • douleur chronique dans le bassin, syndrome douloureux de la vessie;
  • incontinence urinaire;
  • cystite chronique;
  • mictions fréquentes et difficiles;
  • douleur en urinant;
  • rétention d'urine;
  • urolithiase.

Le médecin peut déterminer d'autres indications pour la cystoscopie. Le patient a le droit de refuser cette procédure. S'il accepte, cela est confirmé par écrit. C'est parce que l'examen peut avoir des complications.

La cystoscopie en tant que procédure de diagnostic vous permet de:

  • faire un diagnostic précoce des tumeurs dans la vessie;
  • déterminer le lieu de saignement;
  • déterminer où se trouve le corps étranger. Quel genre et quelle taille il a;
  • prendre le matériel pour les analyses nécessaires;
  • déterminer la performance des reins.

En tant que méthode thérapeutique de traitement, la cystoscopie permet:

  • enlever les petites tumeurs de la vessie avec une boucle spéciale du cystoscope;
  • retirer les corps étrangers de l'organe;
  • écraser et enlever les pierres;
  • installer un stent ou un bateau urétéral pour élargir les voies urinaires;
  • arrêtez de saigner;
  • La cystoscopie de la vessie chez l'homme permet la résection transurétrale de la prostate.

Un médecin peut avoir plusieurs objectifs lors d’une opération. De leur nombre dépend du temps nécessaire pour la cystoscopie. La procédure ne prend généralement pas plus de 30 minutes. Dans certains cas, sa durée peut varier de 1 à 2 heures.

Comment se fait la cystoscopie?

L'examen cystoscopique est effectué à l'aide d'un dispositif optique long flexible. Dans sa lumière interne, des lentilles et des fibres optiques transmettent à l'écran une image de l'urètre et des parois de la vessie. Ce dispositif - le cystoscope - est inséré dans la cavité de l’organe par l’urètre après le traitement des organes externes avec un antiseptique. Le système optique est équipé d'un équipement d'éclairage pour une meilleure inspection des modifications des parois internes. Dans le cystoscope, il existe des canaux par lesquels des instruments chirurgicaux ou des substances médicamenteuses peuvent être injectés. Si une tumeur est suspectée, le médecin effectue une biopsie à l'aide d'une pince à biopsie.

La cystoscopie est une procédure très douloureuse. Par conséquent, il est produit sous anesthésie locale ou générale. L'anesthésique peut être injecté directement dans l'urètre. L'anesthésie rachidienne est largement pratiquée en médecine. Après la procédure, le patient doit rentrer chez lui accompagné de quelqu'un.

Au cours d'un examen cystoscopique, le patient peut ressentir une vessie débordante. La gêne rejoint ceci. Cela ne se produit pas si une anesthésie de la colonne vertébrale a été appliquée, ce qui permet d'éteindre complètement la sensibilité.

Si le médecin constate une accumulation excessive de liquide, il le fera passer par un canal spécial.

Avant de procéder à un examen cystoscopique, le médecin traitant explique au patient comment se préparer correctement. Il n’ya généralement aucune restriction en matière de nutrition, sauf que les aliments ne sont pas autorisés le jour de l’examen. Un médecin prescrit des tests d’urine avant Zimnitsky ou Nechiporenko. Pour que la cystoscopie soit plus informative, il est recommandé de ne pas uriner au moins une heure avant l'étude.

La cystoscopie de la vessie chez la femme ne nécessite plus de mesures préparatoires. Les hommes exécutent également un lavement à la veille de la procédure et immédiatement devant elle. Parfois, le médecin prescrit une préparation individuelle pour l'examen. Il est très important de respecter les recommandations.

Caractéristiques de la procédure chez les enfants

En règle générale, le parent signe un consentement écrit pour que l'enfant exécute cette procédure. Après cela, la cystoscopie chez l'enfant est réalisée de la même manière que chez l'adulte: les cystoscopes spéciaux, qui diffèrent de l'adulte, ont un diamètre inférieur à cet usage. En outre, si l'enfant est émotionnellement excité, il reçoit une anesthésie générale.

Des complications

Les complications les plus courantes de la cystoscopie sont:

  • décoloration de l'urine due à la présence de sang dans celle-ci;
  • brûlure et douleur en urinant;
  • léger inconfort dans les voies urinaires.

Rarement ils sont rejoints par des maladies inflammatoires:

Les maladies inflammatoires sont accompagnées de fièvre et de douleurs d’atténuation. Cela provoque des problèmes de miction. L'envie devient fréquente et la vidange de la vessie devient difficile. Si de tels symptômes apparaissent, il est recommandé de contacter votre médecin dès que possible.

Étant donné que la cystoscopie est accompagnée de lésions mineures de la membrane muqueuse des voies urinaires, il convient de respecter scrupuleusement les règles d’hygiène. Il est nécessaire de maintenir la pureté des organes génitaux externes. Avec les recommandations du médecin, cela vous aidera à éviter les complications.

Plus D'Articles Sur Les Reins