Principal Prostatite

Qu'est-ce que la pollakiurie et quelles sont les causes des mictions fréquentes?

Le nombre normal d'actes urinaires par jour varie entre 2 et 8 fois, et le volume d'urine excrété est d'environ 200 à 300 mg par miccia.

Les envies fréquentes d'aller aux toilettes indiquent la présence d'une pollakiurie, qui peut être causée par un certain nombre de raisons.

Dans ce cas, une visite chez le médecin ne doit pas être retardée car cette affection peut évoluer rapidement et avoir de graves conséquences sur la santé et le bien-être de la personne.

Nous comprendrons en termes

Le terme médical "pollakiurie" fait référence à des mictions fréquentes (plus de 8 fois par jour), causées par des modifications à la fois pathologiques et physiologiques du corps du patient.

Les mictions fréquentes sont assez fréquentes chez les enfants d'âge préscolaire, les femmes enceintes et les hommes qui n'adhèrent pas à un mode de vie sain.

Parfois, ce diagnostic est posé en cas de processus inflammatoires concomitants dans les organes du système urogénital ou de troubles psychologiques du patient.

Causes de la maladie

Les principales causes de la pollakiurie peuvent être divisées en trois grands groupes:

  • problèmes psychologiques;
  • facteurs physiologiques;
  • changements pathologiques.

Tout est dans la tête?

Souvent, les mictions fréquentes sont constatées avec un stress constant, une dépression et d'autres états excités du corps.

La surmenage nerveuse affecte l'activité du cerveau, à la suite de quoi il commence à envoyer de faux signaux pour uriner.

Une forte agitation ou une peur peut également provoquer une envie fréquente d'aller aux toilettes.

Ce n'est pas si effrayant

La survenue d'une pollakiurie est souvent influencée par divers facteurs physiologiques.

Par exemple, pendant la grossesse chez les femmes, il se produit une diminution progressive du volume de la vessie, accompagnée d'une pression sur l'utérus.

Au cours de ce processus, la future mère se rend à la latrine jusqu'à 15 à 20 fois par jour, mais le processus décrit est considéré médicalement comme absolument normal et ne nécessite pas de traitement.

La pathologie est la cause la plus fréquente et la plus dangereuse.

Dans la plupart des cas, les causes les plus fréquentes sont les suivantes: diverses pathologies du corps.

Ce symptôme est causé par des maladies de l'urètre, de la vessie, des canaux excréteurs, du tubercule germe.

Cystite, prostatite, urétrite, inflammation de la prostate - il ne s'agit que d'une petite liste de diagnostics, qui sont mis en parallèle avec la pollakiurie.

Cette affection apparaît également dans les cas de diabète sucré, de divers types de néphropathie, de lithiase urinaire ou de maladies vénériennes.

Caractéristiques de la violation chez les adultes et les enfants

On observe souvent des mictions fréquentes chez un enfant en raison de problèmes psychologiques rencontrés.

Les phobies, les névroses, les difficultés d'adaptation au sein de l'équipe-école conduisent souvent à des déplacements constants aux toilettes.

Dans les toilettes, l'enfant se sent protégé des irritants du monde extérieur. Par conséquent, à un niveau subconscient, il a tendance à passer le plus de temps possible dans cette pièce.

Les femmes sont plus vulnérables et sensibles

L'apparition de la pollakiurie chez les femmes est principalement affectée par la particularité de la structure anatomique du système urogénital. Le fait est que chez les femmes de la moitié plus faible de l’humanité, l’urètre est plus court et plus large que celui des hommes.

Cela contribue à la pénétration active de diverses bactéries dans la vessie, ce qui réduit constamment les parois irritées de cet organe, ce qui provoque des mictions fréquentes.

Les hommes ont leurs propres facteurs

Les mictions fréquentes chez les hommes sont dues à des processus inflammatoires, en particulier des maladies de la prostate. De plus, le besoin fréquent d'uriner se produit dans les maladies vénériennes, lorsque des micro-organismes pathogènes apparaissent dans l'urètre.

Symptômes associés

La liste des principaux symptômes qu'un patient ressent avec la pollakiurie comprend:

  • impuretés de sang ou de pus dans l'urine (en présence de maladies pathologiques);
  • sensation de démangeaisons, de brûlures et de crampes lorsque vous urinez;
  • changement de couleur et d'odeur de fluide sécrété.

Cependant, le besoin fréquent d'uriner a un effet fortement négatif sur l'état psychologique d'une personne qui devient irritable et agressive.

Souvent, les patients avec un tel diagnostic se comportent de manière provocante envers les autres, provoquant délibérément des conflits ou clarifiant des relations sans la moindre cause.

Diagnostic de la maladie

Dans un premier temps, il convient de noter que seul un médecin expérimenté peut effectuer un diagnostic qualitatif en cas de violation.

Sur la base d'une inspection visuelle et d'un historique détaillé, une option de traitement efficace est sélectionnée pour la condition en question.

De plus, les méthodes pertinentes suivantes peuvent être utilisées dans le processus de diagnostic:

  • examen de laboratoire de l'urine - aide à détecter la présence (absence) de bactéries;
  • test sanguin - détermine la quantité d'anticorps, le taux de sucre et d'autres indicateurs;
  • cytométrie - vous permet de déterminer la pression à l'intérieur de la vessie;
  • la cystoscopie - vous permet d'inspecter visuellement le canal urinaire;
  • Échographie - fournit des informations sur la structure du corps de test.

Dans le cas où la cause de la miction fréquente est un problème psychologique, un spécialiste qualifié peut prescrire un examen neurologique.

Cette méthode détermine le degré d'endommagement du système nerveux, ainsi que la possibilité de son rétablissement rapide.

Que faire?

L'objectif principal dans le traitement de la pollakiurie est l'identification et l'élimination ultérieure des causes du symptôme.

Si cette maladie est causée par une infection, le traitement principal consiste à prendre des médicaments antibactériens.

Parfois, le trouble est dû à un dysfonctionnement de la vessie ou à un dysfonctionnement des organes pelviens ou de la cavité abdominale (reins, prostate, etc.).

Dans une telle situation, il est nécessaire de rétablir leur fonctionnement normal, après quoi le problème du besoin fréquent de se rendre aux toilettes disparaîtra de lui-même.

En cours de traitement, l’essentiel est de ne pas s’arrêter sur les progrès accomplis et d’éliminer complètement la cause du symptôme, car de nombreux patients, se sentant soulagés par la pollakiurie, abandonnent immédiatement le traitement.

Ceci est lourd de diagnostics répétés et de complications de santé ultérieures. Lorsque la maladie est causée par la prise de médicaments diurétiques, leur consommation doit être limitée ou totalement exclue.

Il est nécessaire d'informer immédiatement le médecin de la nécessité d'un remplacement, qui, sur la base des diagnostics effectués, choisira une autre option de traitement moins douloureuse.

Il est déconseillé d'ignorer les symptômes de la miction fréquente, dans la mesure où cela peut entraîner une irritation de l'urètre et des sensations encore plus inconfortables (douleur, crampes, brûlures).

Quelle est la ruse de la maladie?

Le principal danger de la pollakiurie est la similitude des symptômes avec des affections plus dangereuses.

Dans certains cas, des appels fréquents aux toilettes peuvent indiquer un développement progressif de divers types de néphrite, de cystite et de tuberculose de la vessie.

En outre, la maladie décrite est parfois accompagnée de polyurie (lorsque le patient urine fréquemment et pendant longtemps), ce qui est un signe clair de diagnostics tels que diabète, insuffisance rénale chronique et adénome de la prostate.

La pollakiurie peut survenir par intermittence, en particulier après une hypothermie ou une infection virale antérieure. Les symptômes dans ce cas ne dure pas plus de 2-3 jours, après quoi la personne oublie pendant plusieurs mois ce problème.

Si les mictions fréquentes durent peu de temps, mais se répètent régulièrement, c'est une raison sérieuse de consulter un spécialiste.

Il est possible que sous la masque de pollakiurie se cache une maladie plus grave qui nécessite un traitement immédiat.

Mesures préventives

La liste des mesures préventives pour éviter l'énoncé du diagnostic décrit comprend:

  • maintenir un mode de vie sain;
  • manque d'hypothermie;
  • utilisation de la contraception pendant les rapports sexuels;
  • traitement en temps opportun de tous les rhumes;
  • vidange immédiate de la vessie après la première envie.

Les oncologues recommandent aux personnes présentant un risque accru de développer un cancer de se soumettre à un examen régulier, ce qui les aidera à identifier au début les modifications pathologiques des organes pelviens et de la cavité abdominale.

Ainsi, une miction fréquente est considérée comme une condition désagréable pouvant entraîner de graves problèmes de santé.

Étant donné que le symptôme présenté peut être un précurseur du développement de pathologies dangereuses, l'établissement et l'élimination des causes de sa survenue doivent constituer une priorité pour chaque patient.

Comment traiter la pollakiurie

La pollakiurie est une miction fréquente. Cette condition peut être pathologique et physiologique. L'état de pollakiurie physiologique est une miction fréquente, due à l'hypothermie et à la consommation excessive d'eau. Dans ce cas, il n'y a pas de danger pour la santé et la pollakiurie disparaît en quelques heures. Si la miction fréquente gêne le patient pendant plusieurs jours et ne disparaît pas d'elle-même, nous parlons de pollakiurie pathologique. Il est important d'identifier la cause de la pathologie et de commencer le traitement. Souvent, cette condition se développe chez les enfants.

Le traitement des troubles des reins et du système urinaire peut être effectué par des remèdes populaires. Il existe des recettes pour le traitement de diverses maladies. Un traitement populaire affecte doucement le corps, aide à éliminer la cause de la pollakiurie et à restaurer une miction normale.

Norme et pathologie

Un adulte en bonne santé visite les toilettes 4 à 8 fois par jour en moyenne et non une fois par nuit. La nuit, la production d'urine est généralement ralentie et la capacité de la vessie devrait être suffisante pour 8 à 10 heures de sommeil. Le tarif autorisé est de 1 réveil par nuit. 150 à 300 ml d'urine sont excrétés à la fois.

Chez les enfants, ces chiffres dépendent de l'âge de l'enfant. Chez les nourrissons, la fréquence des mictions est de 25 par jour et le volume d'urine est d'environ un demi-litre. À mesure que l'enfant grandit, la fréquence des mictions diminue et la diurèse quotidienne augmente. À l'âge de un an, l'enfant urine jusqu'à 15 fois par jour. La quantité d'urine passe à 800 ml. À l'âge de 3 à 6 ans, le nombre de personnes ayant besoin d'uriner devient 8 et le volume d'urine augmente à 1 l. Après 10 ans, l'enfant va aux toilettes 4 à 6 fois par jour et la diurèse quotidienne est de 1,2 l.

Une augmentation de la fréquence des mictions et du volume des urines peut être associée à une consommation excessive d'alcool ou à une hypothermie. Une visite aux toilettes la nuit peut être associée à une consommation excessive d'alcool au coucher. Dans ce cas, la pollakiurie est également considérée comme une variante de la norme et les symptômes de cette affection disparaissent rapidement.

La pollakiurie pathologique entraîne une augmentation de la fréquence des mictions. Ce chiffre peut atteindre 40 par jour. Une personne s'inquiète de la nécessité d'uriner la nuit, ce qui perturbe son sommeil, provoque une fatigue chronique et détériore son état de santé général.

Causes de la pollakiurie

La pollakiurie physiologique peut être causée par un certain nombre de conditions qui ne représentent pas un danger pour la santé humaine. Cette condition n'est pas associée à des maladies et disparaît après l'élimination du facteur provoquant.

  1. L'hypothermie
    Lorsque cela se produit, un spasme des vaisseaux rénaux et une augmentation de la pression dans les glomérules rénaux, ce qui augmente la quantité d'urine filtrée. Quand une personne a chaud, le vasospasme disparaît, la pression diminue et la fréquence des mictions devient normale.
  2. La grossesse
    À mesure que le fœtus grandit, l’utérus qui grossit commence à se presser contre la vessie. Après l'accouchement, la pollakiurie passe.
    Utilisation de diurétiques
    Certains médicaments, notamment les remèdes traditionnels à base d'herbes médicinales, ainsi que le café et l'alcool, ont des effets diurétiques.
  3. Changements d'âge.
    En général, une augmentation de la fréquence des mictions est observée chez les personnes âgées. Cela se traduit par l'affaiblissement des muscles lisses et squelettiques (y compris les muscles lisses de la vessie), le prolapsus des organes internes et leur pression sur la vessie.
  4. Etat d'éveil.
    L'excitation émotionnelle et sexuelle peut provoquer une pollakiurie due à une augmentation de la pression artérielle.
  5. Le stress.
    Les émotions négatives peuvent également conduire à la pollakiurie, en particulier chez les enfants, souvent des garçons de moins de 6 ans. Le stress et l’anxiété, en particulier en raison de problèmes familiaux, entraînent des mictions fréquentes, qui disparaissent après l’élimination d’une situation stressante.

La pollakiurie pathologique est un symptôme d'une maladie. Cette affection est souvent caractéristique des personnes atteintes de maladies métaboliques systémiques et de processus infectieux.

Causes de la pollakiurie pathologique:

  1. Maladies métaboliques.
    Les mictions fréquentes sont typiques chez les patients diabétiques. Avec le diabète, la quantité quotidienne d'urine augmente également.
  2. Processus auto-immunes.
    Des mictions fréquentes peuvent être associées à une thyroïdite auto-immune, au cours de laquelle des cellules immunitaires humaines infectent les cellules thyroïdiennes. Cela conduit à un trouble hormonal qui se manifeste par une pollakiurie. La maladie est assez rare, mais dangereuse.
  3. Processus infectieux.
    Les maladies infectieuses du système urinaire manifestent une envie fréquente d'uriner. La cysticite, l'urétrite, les glomérules et la pyélonéphrite, la tuberculose rénale et d'autres maladies peuvent entraîner une pollakiurie. L'infection peut être un groupe de maladies sexuellement transmissibles ou peut être causée par un autre microorganisme pathogène.
  4. Urolithiase.
    La pollakiurie dans la lithiase urinaire apparaît chez les enfants et les adultes. Dans le même temps, des calculs dans les organes du système urogénital bloquent les canaux urinaires. Dans ce cas, la pollakiurie se produit uniquement en mouvement et elle est absente au repos ou pendant le sommeil.
  5. Irritation de la muqueuse génitale.
    Chez les filles et les femmes adultes, une telle irritation peut conduire à des mictions fréquentes. En règle générale, l'irritation se développe en réponse à l'utilisation de produits de soins personnels inappropriés.
  6. Helminthiase
    L'infection par des vers chez les enfants peut causer la pollakiurie.
  7. Perturbations émotionnelles.
    La pollakiurie est observée chez certaines personnes souffrant de névrose, de phobies, d'une anxiété accrue. Dans ce cas, les mictions fréquentes ne se produisent que le jour lorsque la personne est réveillée. Cela vous permet de diagnostiquer la pollakiurie, qui est apparue sur le sol nerveux, à partir d'autres formes de cette pathologie.
  8. Adénome de la prostate.
    La pollakiurie est l'un des symptômes caractéristiques de l'adénome de la prostate.
  9. Maladies du système cardiovasculaire.
    Dans ce cas, les patients augmentent la fréquence du besoin d'uriner la nuit. Cela est dû au fait qu'en position horizontale, la charge sur le cœur diminue et la pression dans les vaisseaux périphériques augmente, en particulier dans les vaisseaux des reins.

Symptômes de pathologie

En cas de pollakiurie, le volume total de l'urine n'augmente pas, mais la fréquence des mictions augmente de manière significative. En même temps, même après la miction, une personne ressent une sensation de satiété dans la vessie.

Si la pollakiurie est causée par une maladie quelconque, des signes de ce processus pathologique sont ajoutés aux symptômes ci-dessus.

Avec une lésion infectieuse des organes du système urogénital, il y a une sensation de brûlure et d'inconfort pendant la miction, il y a une augmentation de la température, une personne ressent de la douleur. Les symptômes d'intoxication générale augmentent: maux de tête, nausées, vomissements. Dans le contexte du processus infectieux et de la perturbation des habitudes de sommeil normales, le bien-être général de la personne se détériore: il se sent faible, il souffre de fatigue chronique, de somnolence.

Diagnostics

Lors du diagnostic, il est important d'identifier les causes de la pollakiurie. Pour un diagnostic précis effectué:

  • tests de laboratoire généraux de sang et d'urine;
  • échographie des organes pelviens;
  • Examen aux rayons X du système urinaire:
  • tomographie par ordinateur.

Pour le diagnostic, il est important de tenir un journal de miction, enregistrant la fréquence de ce processus et la quantité d'urine libérée.

Traitement de la pollakiurie

Pour le traitement de la pollakiurie, il est important de déterminer avec précision sa cause et de traiter la maladie sous-jacente à l'origine de cette maladie.

Lorsque des médicaments contre la lithiase urinaire sont utilisés, ils contribuent à éliminer les calculs.

  1. Collection à base de plantes №1. Écrasé et mélangé dans un volume égal de feuilles de menthe et d'ortie, de la prêle des champs, de la couleur de sureau, des racines de calamus, des fruits de genièvre et d'églantier. Dans un litre d'eau bouillante 2 cuit à la vapeur. l Une telle collection, insister dans un thermos pendant 2 heures, puis filtrer. Prenez 50 ml du médicament trois fois par jour avec les repas.
  2. Numéro de collecte d'herbe 2. 15 g de fruits à l'anis, 20 g de feuilles de cassis et d'herbe tatarnik, 25 g de fruits à pépins et 30 g de cônes de houblon sont broyés et mélangés. 2 cuillères à soupe l Une telle collection verse 1 litre d’eau bouillante, insiste dans un thermos pendant 2 heures, puis filtre. Prenez une infusion chaude pour un demi-verre trois fois par jour.

Si la pollakiurie est due à une infection du système urogénital, des agents anti-inflammatoires et antimicrobiens sont utilisés. Le traitement du processus inflammatoire doit être long et systématique.

  1. Graines d'aneth. Dans 400 ml d'eau bouillante cuite à la vapeur, 2 c. l graines, incubées pendant un quart d’heure au bain-marie, puis filtrées. Prendre 100 ml 4-5 fois par jour. Le traitement dure 7 à 10 jours.
  2. Hypericum Dans 200 ml d'eau bouillante cuite à la vapeur, 1 c. l Herbe séchée Hypericum, incubée au bain-marie pendant 15 minutes, puis filtrée. Buvez 50 ml 4 fois par jour.

Si la pollakiurie est causée par des troubles psycho-émotionnels (phobies, névrose), il est nécessaire de déterminer la cause de cette affection et de suivre un traitement complexe. Aide dans ce cas peut massage, sport, promenades fréquentes dans l'air frais. Les remèdes traditionnels apaisants et hypnotiques normalisent le sommeil nocturne et réduisent l'anxiété. Mais le meilleur remède dans ce cas est l’émotion positive.

Il est important d'éliminer l'effet du facteur négatif, de se reposer davantage et de passer du temps avec ses proches.

  1. Menthe Le thé à la menthe apaise, aide à normaliser le sommeil et renforce également le corps. Cuire à la vapeur quelques feuilles de menthe fraîche ou séchée et boire au lieu de thé 2-3 fois par jour. Vous pouvez ajouter du miel au goût. Particulièrement utile pour boire du thé à la menthe avant le coucher.
  2. Hawthorn Le matin, les fruits d’aubépine sont cuits à la vapeur (1 c. À soupe par 200 ml d’eau bouillante), infusés dans un thermos pendant 2 heures, puis filtrés. Prenez cette infusion de 2 c. l 3-4 fois par jour. Un tel médicament apaise, réduit l'anxiété, améliore le sommeil.

Dans notre culture, beaucoup sous-estiment le rôle des problèmes psychologiques et des névroses. Cependant, si ce problème est ignoré, l’état de la personne s’aggravera. Les problèmes psychologiques affectent non seulement la vie sociale et le succès d'une personne, mais également son état de santé, à l'origine des maladies dites psychosomatiques. À travers des problèmes de santé, le psychisme humain signale la présence de problèmes, d’inconfort interne, de peurs, d’anxiété. Ces symptômes ne peuvent pas être ignorés.

Dans la pollakiurie physiologique, ils limitent la quantité de liquide qu'ils boivent, réduisent l'ingestion de produits à effet diurétique: café, thé vert, alcool. Si vous prenez des mictions fréquentes en prenant des médicaments diurétiques, refusez les médicaments ou modifiez la posologie, si possible.

Écrivez dans les commentaires sur votre expérience dans le traitement des maladies, aidez les autres lecteurs du site!
Partagez des contenus sur les réseaux sociaux et aidez vos amis et votre famille!

Pollakiurie: symptômes et traitement

Pollakiurie - les principaux symptômes:

  • Mictions fréquentes
  • Débit urinaire réduit

La pollakiurie est un symptôme de nombreuses pathologies urologiques, caractérisée par une augmentation de la fréquence des mictions avec son volume constant. Ainsi, normalement, une personne va aux toilettes 8 fois par jour et, en fonction de la nourriture consommée et du liquide qu’elle a bu, elle peut évacuer de 150 à 300 ml d’urine à la fois (parfois plus). Si une personne est atteinte de pollakiurie, le nombre de visites aux toilettes peut augmenter jusqu'à 15 fois ou plus, tandis que le volume d'urine unique n'excédera pas 150 ml.

Les symptômes sont présents chez les hommes et les femmes. De plus, des mictions fréquentes peuvent également apparaître chez les enfants, ce qui indique dans la plupart des cas la présence de pathologies du système urinaire de l'enfant.

Raisons

On ne peut pas dire que les raisons pour le développement d'une telle condition pathologique sont toujours de nature pathologique, car plusieurs facteurs influencent la miction. En particulier, la pollakiurie physiologique est causée par une consommation excessive de liquide pendant la journée. Ceci est caractéristique des femmes enceintes et constitue parfois le premier symptôme de la grossesse.

De plus, les causes de cette perturbation peuvent être dues à la surfusion du corps, l’effet du froid ayant des effets négatifs sur l’état de la vessie. En outre, le trouble survient parfois sur fond de stress.

Ainsi, la pollakiurie peut être de deux types: physiologique et pathologique. Et s'il n'y a aucune justification physiologique de la miction fréquente, un examen complet du patient est nécessaire pour établir la pathologie à l'origine du trouble.

Les raisons pathologiques pour lesquelles une telle violation de la miction peut se développer peuvent être les suivantes:

Chez les hommes, un tel trouble survient dans l'adénome de la prostate. En même temps, la pollakiurie nocturne prédomine, c'est-à-dire lorsque le volume principal d'urine est sécrété la nuit, tandis que le jour, un homme se rend rarement aux toilettes. Des symptômes de troubles de la miction peuvent également être observés dans certaines pathologies génitales. Par exemple, avec l'endométriose de l'utérus et de la vessie, les annexites, l'endométrite.

Les raisons du développement de la pollakiurie chez les enfants sont les suivantes:

  • maladies inflammatoires du système urinaire;
  • causes endocriniennes, nommément diabète sucré et diabète insipide;
  • maladies catarrhales;
  • invasions helminthiques;
  • maladie rénale aiguë et chronique;
  • mauvaises conditions de vie;
  • traitement des médicaments diurétiques.

Chez les enfants, le désordre peut également se développer du fait de la passion pour les boissons gazeuses, ainsi que pour les produits contenant une grande quantité d’eau, tels que les pastèques. Il est clair que cette pollakiurie chez les enfants est physiologique et passe après la restriction ou la cessation de l’utilisation de ces aliments et boissons.

La pollakiurie se développe chez les enfants exposés à diverses névroses, craintes et phobies. En particulier, si un enfant est forcé de s'adapter à une nouvelle équipe, il peut être atteint d'un trouble dans lequel on observe une augmentation du nombre de visites aux toilettes pendant la journée, alors que le bébé ne va pas aux toilettes la nuit.

Parfois, le désordre est causé par des dommages au système nerveux central. En outre, les tumeurs de la vessie peuvent entraîner une diminution de son volume, ce qui réduit la quantité d'urine et augmente la fréquence des visites aux toilettes. Même les maladies vénériennes et les hommes ou les femmes sont capables de provoquer l'apparition de ce trouble. Par conséquent, avant de prescrire un traitement, le médecin doit procéder à un examen approfondi de la personne qui lui a demandé de l'aide.

Les symptômes

Si nous parlons des symptômes de ce trouble, ils se manifestent par des mictions fréquentes et l'apparition de pulsions régulières. De plus, avec de telles pulsions, l'urine peut se distinguer très peu ou ne pas se distinguer du tout. Notez que les symptômes de la pollakiurie sont plus fréquents chez les femmes, car ils ont une structure anatomique et physiologique spéciale de l'urètre. Chez l'homme, les symptômes apparaissent dans le cas d'une maladie de la vessie ou d'un adénome de la prostate, et la deuxième raison est la raison principale dans la plupart des cas.

Il s'avère que les symptômes de la maladie complètent ceux de la maladie sous-jacente qui l'a provoquée. Ainsi, chez les hommes atteints d'adénome de la prostate, il y aura, en plus des mictions fréquentes, des symptômes tels que:

  • douleur dans le scrotum et le périnée;
  • douleur abdominale basse;
  • sécrétion de sécrétion muqueuse de l'urètre;
  • violation de la fonction sexuelle.

Si les hommes souffrent de pollakiurie causée par des maladies vénériennes, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • démangeaisons et brûlures dans la région du gland du pénis;
  • écoulement avec ou sans odeur, de couleur et de texture différentes (selon le type de MST);
  • fièvre
  • faiblesse et malaise.

Chez la femme, les symptômes de la pollakiurie peuvent être complétés:

  • douleur abdominale basse;
  • brûlures et démangeaisons dans le vagin et dans la région des organes génitaux externes;
  • odeur désagréable;
  • les sécrétions;
  • fièvre
  • symptômes d'intoxication générale, etc.

Si nous parlons des enfants, alors ils ont pollakiurie peut également être complétée par les symptômes de la maladie qui l'a provoquée. Ce sont la fièvre, la douleur d'un certain endroit, la soif, l'incontinence urinaire et quelques autres symptômes.

Diagnostics

Un tel trouble, comme la pollakiurie, est diagnostiqué très simplement: il suffit généralement d'entendre les plaintes du patient. Cependant, il est difficile d’établir la cause du trouble. À cette fin, des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales sont attribuées, notamment:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • radiographie et échographie des organes abdominaux (petit bassin chez la femme);
  • examen de l'urologue chez les hommes pour confirmer le diagnostic d'adénome de la prostate;
  • biopsie (dans certains cas).

Traitement

La pollakiurie, causée par la consommation de diurétiques et l'utilisation de grandes quantités de liquide, se traite facilement. Le traitement consiste alors à cesser d'utiliser les produits ci-dessus. Si l'infraction est due à un processus infectieux, le traitement consiste à prendre des antibiotiques, en tenant compte de la sensibilité de l'agent pathogène. En cas de foyers d'inflammation aiguë ou chronique, un traitement par anti-inflammatoires est nécessaire.

Chez les hommes présentant un adénome de la prostate, un traitement médical et chirurgical de la pathologie peut être appliqué, en fonction de la taille de la croissance et du stade de l'évolution. Chez les enfants, le traitement de la pollakiurie consiste principalement à éliminer la maladie sous-jacente, pour laquelle il peut être nécessaire de prescrire des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires, des complexes de vitamines et des agents renforçant l'immunité. De plus, les enfants sont traités avec des méthodes de physiothérapie. Chez les adultes, cette méthode est utilisée moins fréquemment, mais donne également de bons résultats.

En bref, dans chaque cas, le traitement doit être sélectionné individuellement pour chaque patient, en tenant compte des causes du développement du trouble et de la gravité des manifestations cliniques.

Si vous pensez que vous avez la pollakiurie et les symptômes caractéristiques de cette maladie, vous pouvez vous faire aider par des médecins: thérapeute, pédiatre.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

L'acidocétose est une complication dangereuse du diabète sucré qui, sans traitement adéquat et opportun, peut entraîner un coma diabétique, voire la mort. La maladie commence à progresser si le corps humain ne peut utiliser pleinement le glucose comme source d'énergie, car il manque l'insuline, une hormone. Dans ce cas, le mécanisme de compensation est activé et le corps commence à utiliser les graisses entrantes comme source d'énergie.

La hernie fémorale est une formation en forme de poche qui se caractérise par la sortie des anses intestinales et le bourrelet à l'extérieur de la cavité abdominale. Dans ce cas, les organes internes "tombent" dans la tumeur, ce qui se manifeste de manière externe sous la forme d'une tumeur dans le triangle fémoral.

La strangurie est un processus pathologique qui s'accompagne de mictions douloureuses et de pulsions violentes. Souvent, le patient n'est pas en mesure de réprimer son désir d'aller aux toilettes et est contraint de vider sa vessie dès que possible. La raison réside dans les processus inflammatoires dans le col de la vessie, qui peuvent être dus à une infection ou à une lithiase urinaire.

Selon sa prévalence, le cancer de l'ovaire se classe septième parmi les types de cancer les plus pertinents pour les femmes. Le plus souvent, l'évolution de la maladie se caractérise par sa propre invisibilité et les signes qui la désignent se manifestent déjà lorsque le cancer s'est largement propagé. Il convient de noter que le cancer de l'ovaire, dont les symptômes se caractérisent par une caractéristique similaire, n'est détecté au stade initial que chez un tiers des femmes.

L'entérobiose est une maladie parasitaire qui survient chez l'homme. L'entérobiose, dont les symptômes se manifestent dans les lésions intestinales, les démangeaisons dans l'anus, ainsi que dans l'allergie au corps, est causée par l'exposition à des oxyures, qui sont en fait les agents responsables de cette maladie.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Pollakiurie

. ou: Pollakizuria, Pollakuria, Tamuria

La pollakiurie est une miction fréquente.

Symptômes de la pollakiurie

  • Le nombre de mictions augmente de 10 à 15 par heure pendant la journée, à chaque minute, tandis que la quantité totale quotidienne d'urine (environ 1,5 litre) reste dans les limites de la normale.
  • À chaque vidange de la vessie, une petite quantité d'urine est libérée, ce qui donne l'impression de vider la vessie de manière incomplète.

Raisons

  • États fonctionnels:
    • intoxication légère à l'alcool;
    • l'hypothermie;
    • excitation psycho-émotionnelle;
    • orgasme pendant les rapports sexuels.
  • Maladies urologiques:
    • urolithiase et obstruction associée (blocage) avec une pierre de l'uretère (plus souvent lorsque la pierre se trouve dans la partie inférieure de l'uretère);
    • toutes les maladies infectieuses et inflammatoires du système urogénital, par exemple la prostatite (inflammation de la prostate au fond d’une infection bactérienne), la cystite (inflammation de la vessie), l’urétrite (inflammation de l’urètre);
    • tuberculose des organes urinaires (atteinte d'organe par la bactérie de la tuberculose);
    • hyperactivité vésicale (développement d'une envie impérieuse (urgente, intolérable) d'uriner);
    • rétrécissement de l'urètre (rétrécissement);
    • sclérose (durcissement, joint conjonctif) du col de la vessie;
    • hyperplasie bénigne (croissance tissulaire) de la prostate;
    • cancer de la prostate
    • brûlures chimiques et thermiques de la membrane muqueuse de la vessie et de l'urètre postérieur (conséquence ou complication de procédures médicales - électrocoagulation, administration de solutions à température élevée);
    • corps étrangers de la vessie et de l'urètre (urètre);
    • cystalgie de genèse psychogène (miction fréquente et impérative d'uriner dans le contexte de l'absence d'infection et de modifications de l'urine provoquées par un stress nerveux);
    • lésions auto-immunes (destruction des organes et des tissus du corps sous l'action de son propre système immunitaire) et par rayonnement (sous l'influence d'un rayonnement actif) de la vessie.
  • Maladies du système endocrinien:
    • diabète sucré (déficit en hormone insulinique);
    • diabète insipide (manque de vasopressine - une hormone qui réduit la formation d’urine dans les reins).
  • Troubles psychogènes:
    • hystérie et phobies (peurs),
    • névrose
    • perturbations dans la vie sexuelle.
  • La conséquence du processus de vieillissement et de la présence de nombreuses maladies chroniques. De plus, chez les personnes âgées, la formation d'urine dans le corps se déplace vers la nuit du jour: 2/3 du volume de l'urine tombe la nuit et seulement 1/3 du jour.

Un médecin urologue aidera dans le traitement de la maladie

La pollakiurie nocturne chez les hommes qu'est-ce que c'est

Beaucoup de gens ont rencontré un problème comme une miction fréquente (pollakiurie). Avant de poser vous-même un tel diagnostic, il faut tenir compte du fait que le nombre de processus urinaires chez chaque personne est individuel. La sollicitation peut être augmentée sans aucun facteur pathologique. Si cela dure plus de 2 jours, ou pendant le processus et après cela, il y a une gêne ou des symptômes de douleur, vous devriez consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Taux de miction

Les indicateurs de l'envie d'uriner sont moyennés, le nombre de mictions étant individuel. Par conséquent, parlant de miction accrue, une personne devrait être guidée par son propre rythme et comparer la fréquence individuellement. La norme pour les adultes est considérée être de 4 à 10 fois par jour. La nuit, l'urine ne doit pas sortir plus de 300 millilitres, la fréquence normale - 1-2 fois par nuit. Les hommes vont «petit à petit» aux toilettes, les femmes jusqu'à 9 fois. Les petits enfants de moins d’un an urinent jusqu’à 25 fois par jour, de 3 à 5 ans - jusqu’à 8 fois, et quand ils grandissent, ce chiffre diminue progressivement.

Retour à la table des matières

Causes et symptômes de la miction fréquente

Si la première envie a commencé plus souvent 10 fois en 24 heures, vous devriez écouter attentivement votre corps lorsque vous urinez. Il existe un grand nombre de raisons qui provoquent des mictions fréquentes. Il existe une liste de facteurs et de certains symptômes qui affectent la fréquence des mictions.

Retour à la table des matières

Pathologique

Processus douloureux avec mictions fréquentes - une telle manifestation est parfois causée par la présence d'une grosse tumeur dans le bas de l'abdomen. Une augmentation des pulsions ne peut apparaître que lorsque le néoplasme a tellement augmenté qu'il exerce une pression sur l'urée et qu'il est rempli de peu de liquide. Dans ce cas, la pollakiurie est accompagnée d'autres signes pathologiques:

  • forte perte de poids;
  • l'urine avec du sang;
  • mauvaise miction;
  • la température corporelle est constamment augmentée;
  • fatigue chronique;
  • douleur aiguë dans l'abdomen;
  • les ganglions lymphatiques sont élargis.
Hyperaldostéronisme - production excessive d'hormone aldostérone par les glandes surrénales.

Une maladie telle que l'hyperaldostéronisme entraîne inévitablement une élimination fréquente de l'urine. La maladie provoque une production accrue d'hormones qui affectent le fonctionnement des reins. Les insuffisances cardiaques et rénales affectent la fréquence des envies nocturnes. L'hyperparathyroïdie est une autre pathologie qui entraîne des mictions fréquentes. Lorsque l'hyperparathyroïdie produit une quantité excessive d'hormone parathyroïdienne, qui régule le processus de production d'urine. Miction du matin particulièrement douloureuse. Symptômes associés:

  • urolithiase;
  • selles fréquentes et constipation;
  • dysbiose intestinale;
  • douleur abdominale;
  • sentiment constant de fatigue;
  • manque d'appétit.

Retour à la table des matières

Endocrinien

Le diabète insipide augmente la fréquence de vidange de l'urée. Ses signes sont similaires à ceux du diabète, mais la quantité de glucose dans le sang reste dans les limites de la normale. A perturbé le processus de régulation de l'excrétion de fluide par les reins. Mais des envies fréquentes et fortes sont un signe du développement du diabète. Avec cette maladie, une augmentation du taux de glucose commence et son excès est excrété par l’urine. Cette miction fréquente est appelée hyperglycémie. En plus d'uriner, un état pathologique se caractérise par:

  • soif et bouche sèche;
  • la faiblesse;
  • fatigue chronique;
  • somnolence;
  • prurit

Retour à la table des matières

Problèmes avec le système urinaire

Les infections rénales et les maladies de la vessie sont une raison suffisante pour que l'excrétion rapide de l'urine commence. Si les mictions fréquentes deviennent douloureuses, alors ce problème nécessite d'aller chez le médecin et de faire les recherches nécessaires. L'automédication peut soulager ou réduire partiellement la miction douloureuse, mais elle ne guérit pas toujours complètement la poplachiurie. Cela conduit à une évolution chronique et à des conséquences graves. En cas de suspicion de maladie infectieuse des organes urogénitaux, consulter un urologue. Les causes de mictions douloureuses fréquentes peuvent être de telles maladies:

  • urétrite - une infection dans l'urètre;
  • la cystite - une infection de la vessie;
  • La pyélonéphrite est un processus inflammatoire dans les reins.

Retour à la table des matières

Maladies gynécologiques

Une pathologie des organes de la reproduction est observée. Une envie fréquente et forte d'uriner, qui n'est pas accompagnée de symptômes douloureux. La formation de fibromes et d'autres néoplasmes dans l'utérus conduit à cet état. En augmentant, les tumeurs pressent la vessie et provoquent une augmentation de l'excrétion de l'urine. Le principal symptôme de ces pathologies est une miction fréquente avec du sang, une douleur dans la vessie, des symptômes douloureux chez le muguet. Dans de tels cas, le diagnostic met un gynécologue. Les complications après un avortement peuvent aussi provoquer des envies fréquentes.

Retour à la table des matières

Non pathologique

S'il n'y a pas de symptôme supplémentaire avec une miction abondante, il est probable que cette manifestation disparaisse après un jour.

Les mictions fréquentes et non pathologiques provoquent des boissons ayant un effet diurétique.

L'augmentation de la consommation de liquide provoque des mictions fréquentes sans douleur. Les boissons ayant un effet diurétique - par exemple, le thé vert ou le thé au lait, le jus de canneberge, peuvent provoquer des envies fréquentes. Certaines baies contribuent également à éliminer plus de liquide que d’habitude. Ces baies comprennent:

Les médecins notent que lors de stress, d'efforts physiques et d'hypothermie, les mictions fréquentes sont la norme. La psychosomatique affecte également les envies du matin et de l'après-midi. Chez les femmes après un saignement menstruel, la fréquence des envies augmente avec l'élimination du liquide accumulé. Recevoir des diurétiques (médicaments diurétiques) augmente la miction, y compris.

Retour à la table des matières

Caractéristiques chez les hommes

La fréquence des mictions chez les hommes peut être influencée par des causes physiologiques et pathologiques. Un changement de régime alimentaire, une grande quantité de liquide - conduisent à des envies fréquentes, pendant lesquelles il n'y a pas de sentiments négatifs. Et l'alcool provoque une augmentation de la miction. Mais dans certains cas, les problèmes de miction sont causés par des processus pathologiques:

  • Adénome de la prostate - une tumeur bénigne se forme dans la prostate, influençant fortement l'excrétion de fluide. Le jet devient faible, l'urine n'est pas complètement éliminée de la vessie et l'énurésie nocturne apparaît (en particulier chez les hommes plus âgés).
  • La prostatite est une inflammation infectieuse de la prostate, caractérisée par une forte sensation d'inconfort et de douleur à l'aine.
  • La pyélonéphrite est une inflammation des reins. Cause une gêne et des douleurs en fin de miction.
Les urétrites peuvent provoquer des mictions excessivement douloureuses chez les hommes, avec du sang dans les urines.

La miction très fréquente chez les hommes est causée par une urétrite. Les infections génitales urogénitales peuvent rendre le processus insupportablement douloureux et perturber le flux d'urine. Si l'on soupçonne des maladies urinaires ou si du sang est détecté dans l'urine, ces symptômes doivent être pris au sérieux. Aide urologue.

La miction rapide due à des facteurs physiologiques est facile à éliminer sans traitement médical - un régime alimentaire sain aide.

Retour à la table des matières

Caractéristiques chez les femmes

Chez la femme, la cystite aiguë devient souvent la cause de mictions douloureuses fréquentes. L'uréthrite est moins fréquente. Les infections sexuelles entraînent des problèmes de miction: chlamydia, gonorrhée et trichomonase. Des mictions fréquentes, des vidanges incomplètes douloureuses, des envies fréquentes, fortes et vives, la présence de sensations douloureuses d'une durée supérieure à 2 jours sont considérées comme une raison sérieuse d'aller à l'hôpital.

Retour à la table des matières

Pourquoi la miction augmente-t-elle chez les femmes enceintes?

Les premières périodes de grossesse peuvent entraîner une augmentation de la miction indolore. C'est le premier signe de fécondation réussie. Au cours de cette période, le travail de la vessie est reconstruit, alors que l’utérus commence à se développer et le serre. La capacité de différencier la norme d’une maladie provoquée par une infection et menaçant la santé d’un enfant est considérée comme très importante et prend les mesures nécessaires à risque.

Retour à la table des matières

Quels tests devraient être faits?

Pour diagnostiquer les causes des mictions fréquentes, il faut parfois un ensemble de recherches et d'analyses. Le médecin peut demander au patient de tenir un journal de l’urine, où l’heure de chaque processus et la quantité approximative d’urine sont enregistrées. Liste générale des tests et études prescrits par le médecin:

  • analyse générale et biochimique du sang et de l'urine;
  • échographie du bassin et de l'abdomen;
  • examen aux rayons x;
  • tests bactériologiques de sang et d'urine;
  • IRM du cerveau;
  • urographie excrétrice des reins;
  • l'urétrographie;
  • tomographie par ordinateur.

Retour à la table des matières

Comment est le traitement?

Pour guérir le processus de miction, utilisez des méthodes de traitement conservatrices et chirurgicales. Le choix de la méthode est effectué par un médecin, sur la base du tableau clinique du patient, des caractéristiques de la maladie et d’autres données. L'automédication ne fait que soulager la présence de symptômes douloureux et peut entraîner une évolution latente chronique de la maladie, avec des conséquences graves.

Retour à la table des matières

Des médicaments

Gutron, Duloxetine, Spasmex et d'autres médicaments sont utilisés. "Spasmex" - pilules contre les mictions fréquentes, qui bloquent les effets de l'acétylcholine, qui régule la quantité d'excrétion de l'urine. La drogue, appartenant au groupe des alpha-bloquants, est Omnick. Il est utilisé pour se débarrasser du syndrome de miction impérative. Le médicament contre les mictions fréquentes et la méthode d'administration sont prescrits après des tests de laboratoire.

Retour à la table des matières

Alimentation et nutrition

Le régime élimine la consommation de grandes quantités de liquide, ainsi que les produits dans lesquels il est beaucoup. Avant de se coucher, vous ne pouvez pas boire d'eau, ce qui vous évitera de fréquentes sorties nocturnes aux toilettes. Vous ne pouvez rien manger salé et épicé. Comment normaliser la nourriture, le médecin dira. Tout processus pathologique requiert une attitude scrupuleuse.

Retour à la table des matières

Comment aider à la maison?

Bonnes aides infusions et thés qui réduisent la miction. Il est facile de préparer à la maison du thé à partir de brindilles de poils de cerisier et de maïs, réduit l’inflammation et normalise le processus d’élimination des liquides. Vous pouvez utiliser une décoction de boutons de bouleau. Ces thés sont bus plusieurs fois par jour, surtout le soir. Dans le même temps, vous ne devez pas ignorer une visite à l'hôpital, car la phytothérapie pour maladies ne peut agir que comme complément.

Retour à la table des matières

Mesures préventives

Pour éviter de tels problèmes, vous devez suivre les règles d'hygiène intime personnelle le soir et le matin. Les rapports sexuels doivent être protégés. Une alimentation saine contribue à renforcer l'immunité et sa capacité à lutter contre divers virus. Pour la prévention, vous devriez consulter les médecins au moins une fois par an. La maladie à ses débuts est beaucoup plus facile et rapide à traiter que sa forme chronique.

L'essence de la pathologie

Pollakiurie - pathologie du système urinaire se manifestant par des mictions fréquentes.

Normalement, une personne va aux toilettes 7 à 8 fois par jour, le volume d’urine à la fois est de 150 millilitres. Avec la pollakiurie, les mictions deviennent fréquentes jusqu'à 15 fois par jour et les portions de l'urine n'augmentent pas. Selon la CIM 10, le code est R30.

Il est nécessaire de distinguer la maladie de la polyurie, dans laquelle non seulement la fréquence d'aller aux toilettes augmente, mais également la quantité d'urine libérée. Il en existe deux types: physiologique et pathologique.

Physiologique n'est associé à aucune maladie, mais est causé par un facteur provoquant (par exemple, un apport excessif de liquide) ou des caractéristiques d'âge. Avec l'élimination de ce facteur, les symptômes disparaissent. Pathologique est une conséquence de diverses maladies.

La maladie survient chez les individus des deux sexes, ainsi que chez les enfants. La pollakiurie nocturne chez les hommes est particulièrement préoccupante.

Les allers-retours nocturnes fréquents aux toilettes ne sont pas la norme et ne devraient pas se produire plus d'une fois par nuit.

La pollakiurie nocturne indique toujours un problème grave dans le corps de l’homme (adénome de la prostate, tumeur de la vessie).

Causes de la maladie

Le type physiologique de la maladie est généralement déclenché par des facteurs externes et n'est pas une pathologie. Les mictions fréquentes peuvent causer:

  • Consommation excessive de liquides, en particulier de boissons gazeuses.
  • L'utilisation de produits à effet diurétique (pastèques).
  • Beaucoup de café bu par jour.
  • Être dans une chambre froide.
  • Le stress.
  • La grossesse

En outre, l'excrétion fréquente de l'urine peut être une caractéristique liée à l'âge. Par exemple, chez les enfants de la naissance à un an, l'urine est excrétée 15 à 25 fois par jour. Au fur et à mesure que l'enfant grandit, sa fréquence diminue et, à l'âge de 3 ou 4 ans, elle est réglée entre 7 et 9 fois.

Chez les personnes âgées, il y a affaiblissement des muscles lisses de la vessie et conduit à des visites fréquentes aux toilettes. Chez la femme enceinte, la pollakiurie physiologique est associée à la pression du fœtus sur la vessie et est également considérée comme la norme à respecter après l'accouchement.

Toutes ces conditions sont une variante de la norme, ne suscitent pas d'inquiétude et disparaissent après l'élimination des facteurs provoquants.

Les causes de la pollakiurie pathologique sont diverses, le plus souvent - il s’agit de maladies graves:

  • calculs rénaux;
  • pyélonéphrite;
  • la cystite;
  • l'urétrite;
  • adénome de la prostate chez l'homme;
  • tumeurs de la vessie;
  • diabète sucré;
  • tuberculose vésicale;
  • endométriose chez les femmes;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • pathologies du système nerveux central;
  • maladie de la thyroïde;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • maladie mentale.

Chez les enfants, la maladie devient pathologique dans les cas suivants:

  • maladies inflammatoires des reins et des voies urinaires;
  • infestations de vers;
  • maladies catarrhales;
  • maladies du système nerveux central;
  • pathologies congénitales de la miction

Selon le Dr Komarovsky, la pollakiurie chez les enfants est liée à la situation, liée à l'âge, infectieuse, névrotique et épileptique.

Situation causée par la consommation de grandes quantités de liquide. L'âge passe à mesure qu'ils grandissent. Les autres sont des signes de maladies graves: infections, épilepsie, diabète, troubles neuropsychiatriques. Parfois, il existe un petit volume congénital de la vessie.

Quelle taille est la vessie normale, lisez notre article.

Les symptômes

Le principal symptôme de la maladie est une miction fréquente, dans laquelle peu d'urine est sécrétée.

Chez les hommes, cela peut être complété par des manifestations telles que:

  • douleur abdominale basse et scrotum;
  • changer la couleur et la transparence de l'urine;
  • écoulement de mucus de l'urètre;
  • sensation de brûlure pendant la miction;
  • malaise général.

Chez les femmes, les manifestations spécifiques sont les suivantes:

  • démangeaisons, brûlures dans le vagin et les organes génitaux externes;
  • décharge avec une odeur désagréable;
  • urine foncée;
  • faiblesse, fièvre.

Si un enfant a la pollakiurie causée par une maladie grave, l'incontinence urinaire, la douleur et la fièvre peuvent se rejoindre.

Mesures de diagnostic

Pendant le diagnostic, il est important de comprendre les raisons de l'apparition de la maladie.

Pour ce faire, outre des études de laboratoire et instrumentales, le médecin interroge le patient afin de détecter la présence de maladies chroniques, de troubles nerveux, de lésions de la colonne vertébrale, etc. Si nécessaire, consultez un gynécologue, un vénéréologue, un neurologue, un endocrinologue, un psychothérapeute.

L'ensemble standard de méthodes de diagnostic comprend:

  • Analyse générale du sang et de l'urine. Montrer la présence d'inflammation dans le corps.
  • Analyse d'urine selon Nechyporenko. Le nombre de leucocytes, érythrocytes et cylindres est étudié et révèle une cystite, une pyélonéphrite, une urétrite.
  • Analyse d'urine - déterminer le niveau de sucre pour exclure le diabète.
  • Échographie des organes pelviens, des reins, du scrotum chez l'homme. Détermine la présence de pathologies dans le développement des organes, les changements dans la structure, la présence de calculs.
  • TDM, IRM. Vous permet de détecter les tumeurs, leur taille et leur emplacement.
  • Cystographie de contraste, urétrographie - Examen aux rayons X avec un agent de contraste. Aide à identifier les tumeurs, les changements pathologiques dans les organes, les calculs.
  • Il est proposé au patient de tenir un journal de ses visites aux toilettes et de mesurer le volume de liquide libéré.

    Traitement et pronostic

    Le traitement de la maladie vise à éliminer la cause qui l’a provoquée.

    La pollakiurie physiologique se traite facilement. Il suffit d'exclure le facteur provocant. Par exemple, réduire la quantité de liquide consommée, réduire la consommation d’aliments épicés, salés et marinés, ainsi que l’alcool. Lorsque la cause est la consommation de certains médicaments, ils sont annulés.

    Si la maladie a une cause infectieuse, un traitement antibiotique est prescrit, de la physiothérapie. Lorsque urolithiase, adénome de la prostate, les tumeurs est la question de la chirurgie.

    Si la maladie est causée par le stress, les antidépresseurs, les antispasmodiques sont indiqués. De physiothérapie bien aide électrosleep, séances d'hypnose.

    Chez l'enfant, le traitement n'est pas différent de l'adulte si la maladie est causée par des maladies infectieuses et inflammatoires.

    Dans les cas de nature névrotique de la pathologie, il est important d'établir l'état psycho-émotionnel de l'enfant. La situation dans la famille, les conditions de vie sanitaires et hygiéniques revêtent une grande importance. Les parents devraient accorder plus d’attention à l’enfant, ne le grondez pas, puis le problème disparaîtra progressivement.

    Le traitement de la maladie est très important car il altère considérablement la qualité de vie du patient. La personne s’avère littéralement attachée aux toilettes. En outre, une inflammation non traitée, des tumeurs et des calculs peuvent même être fatals. Le pronostic dépend de la cause et de la gravité des maladies responsables de la pathologie.

    Afin de prévenir les récidives, il est nécessaire de subir régulièrement des examens préventifs chez le gynécologue, l'urologue et l'endocrinologue. Prévenir l'hypothermie, mener une vie saine et créer un environnement psychologique favorable dans la famille.

    Qu'est-ce que le Dr Komarovsky a dit à propos de la miction fréquente dans la vidéo:

    Causes des envies fréquentes

    La pratique médicale montre que des visites répétées aux toilettes peuvent être associées aux problèmes de santé suivants:

    • Travail incorrect du système endocrinien, accompagné de soif, augmentation de l'appétit, perte de poids. Le plus souvent, parmi ces troubles, le diabète sucré a une incidence sur la fréquence urinaire, car il provoque l’élimination par le corps de l’excès de glucose, entraînant des mictions fréquentes sans douleur;
    • Infections présentes dans l'urètre, par exemple, chlamydia, gonorrhée. En gros, ils urinent et brûlent les hommes. L'exacerbation de la situation est plus fréquente après un rapport sexuel;
    • Inflammation des uretères et des reins. Dans l'inflammation chronique, le besoin accru est accompagné de douleur;
    • Changements d'âge. Quand ils sont généralement observés augmentation de l'envie chez les hommes la nuit. Le plus souvent, cela est dû à des causes naturelles, car le nombre d'urines augmente avec l'âge. Mais les postures indolores peuvent aussi parler de développer une prostatite;
    • Utilisation prolongée de diurétiques. Si dans ce cas, le corps perd beaucoup de liquide, vous devrez remplacer les médicaments;
    • Situations stressantes. Quand une personne est nerveuse, ses impulsions des organes urinaires sont accrues, ses muscles commencent à se contracter et il y a un besoin accru.

    Classification des maladies

    Il existe plusieurs types de pollakiurie:

    • Mictions fréquentes pendant la journée chez les hommes ayant des mouvements actifs. Ils peuvent être observés dans la lithiase urinaire, lorsque le tartre du canal irrite ses parois et provoque l'envie;
    • Des mictions nocturnes fréquentes surviennent chez les patients présentant une altération de la prostate. En outre, la miction nocturne peut être observée avec une consommation importante de caféine;
    • Des mictions fréquentes le jour chez l'homme et son absence complète la nuit s'observent dans les états névrotiques.

    Symptômes de la pollakiurie

    La pollakiurie est parfois sans danger, mais des symptômes parfois graves se manifestent et un traitement précoce est nécessaire. Des envies fréquentes peuvent être accompagnées des symptômes suivants:

    • La température Ce symptôme peut indiquer la présence d'une prostatite. En outre, la cause de la température peut être une maladie infectieuse des reins. La pollakiurie nocturne, accompagnée de frissons, pose de nombreux problèmes à l'homme, il ne dort pas assez, devient irritable, son activité cérébrale se détériore;
    • Bouche sèche et mictions fréquentes. Ces signes parlent principalement de la présence de diabète. La soif et une envie accrue peuvent également ajouter de la faiblesse, de la faim avec un bon appétit, une perte de poids;
    • Allocation et brûlage chez les hommes. S'il y a des impuretés de pus dans l'urine, cela peut indiquer une cystite. Il est plus fréquent chez les femmes et est considéré rare chez les hommes, mais c'est également possible. Il s'accompagne d'une douleur persistante dans le bas de l'abdomen, des brûlures, en particulier après un rapport sexuel.

    Diagnostics

    Le médecin examine les symptômes et, afin de prescrire un traitement, collecte les antécédents du patient en recherchant des informations sur les maladies, les médicaments pris, le mode de vie, le régime alimentaire, etc.

    Pour savoir pourquoi la miction fréquente à développer chez les hommes, les tests suivants sont effectués:

    • Examen de la prostate;
    • Test sanguin biochimique;
    • Urofluométrie pour l'évaluation de la fonction de la vessie;
    • Tests d'infections du système génito-urinaire;
    • Analyse générale de l'urine;
    • Tomographie par ordinateur;
    • Échographie des reins et de l'urée;
    • Détermination de la quantité d'antigène spécifique de la prostate.

    Problèmes de traitement

    La pollakiurie est traitée avec des médicaments. Les pilules du groupe M-cholinolytique et les antidépresseurs sont prescrits. Ces médicaments sont utilisés dans les cas suivants:

    • Travail instable de l'urée;
    • Incontinence urinaire;
    • Mictions fréquentes chez les hommes sans douleur due au diabète.

    Les médicaments anti-stress détendent l'urée et aident à contrôler le débit urinaire:

    Des antispasmodiques sont également prescrits; si un patient est accompagné de spasmes de pollakiurie, ces médicaments soulagent les tensions musculaires, augmentant ainsi le volume de l'urée:

    En outre, des préparations hormonales peuvent être prescrites pour prévenir l’atrophie de la vessie lors de changements liés à l’âge:

    Pour se débarrasser de la pollakiurie, on prescrit des médicaments qui modifient le niveau de pH de l'urine. Le remède contre les mictions fréquentes chez les hommes de ce groupe détruit les calculs et contribue à leur élimination de façon naturelle d'un organe infecté:

    Les antibiotiques sont prescrits le plus souvent si un homme a des difficultés à uriner après un rapport sexuel. Depuis les mictions fréquentes après un rapport sexuel indique la présence d'infections bactériennes.

    Si le besoin accru est provoqué par des virus, des médicaments antiviraux et décongestionnants sont prescrits.

    En plus des médicaments dans la résolution de ce problème aide la physiothérapie. Les techniques de physiothérapie normalisent la circulation sanguine des organes urinaires et renforcent le tissu urée. Les procédures de physiothérapie accélèrent considérablement le processus de traitement.

    Régime thérapeutique

    Pour soigner les mictions fréquentes après le traitement, le patient doit suivre un régime thérapeutique qui aidera à réduire le nombre de pulsions.

    Les produits suivants entraînent une augmentation de l'envie, car ils irritent l'urée:

    • Oignons frais (il provoque une hyperactivité de l'urée, un traitement thermique permet de réduire cet effet);
    • Nourriture épicée avec assaisonnement;
    • Agrumes et légumes aigres;
    • Boissons, teneur en caféine et eau gazeuse;
    • Édulcorants non naturels;
    • Produits laitiers;
    • "Nourriture lourde";
    • Alcool

    En outre, les médecins pensent que les mictions fréquentes chez les hommes peuvent être dues à la pression sur l'urée, qui peut entraîner la formation de gros morceaux de nourriture. Vous devez donc manger par petites portions. La recherche confirme que l'excès de poids provoque également de l'incontinence. Vous devriez manger plus de fibres, ce qui réduira le risque de constipation.

    Paradoxalement, mais les médecins recommandent de boire plus d'eau pendant l'incontinence.

    Parce qu'avec une quantité suffisante de liquide, l'urine est très concentrée et n'irrite pas la vessie. Et avec une pénurie de liquide qui pénètre dans le corps, il sera presque complètement retenu à l'intérieur, car de cette manière, le corps se protégera de la déshydratation.

    L'eau doit être bue, pas les boissons, car elle ne contient ni caféine ni calories. Mais un conseil: mieux vaut ne pas boire avant d'aller se coucher, sinon vous devrez vous lever le soir. Vous pouvez ajouter des jus de fruits. Les jus de pomme et de raisin augmentent l'acidité de l'urine, réduisant ainsi le risque de développement de bactéries. Mais trop de jus ne devraient pas être dans le régime alimentaire, car leur acidité peut irriter la vessie et ils auront l’effet inverse.

    Une alimentation saine avec le refus de manger, l'irritation de l'urée et un régime d'alcool correct réduiront le nombre de visites forcées aux toilettes.

    Raisons

    On ne peut pas dire que les raisons pour le développement d'une telle condition pathologique sont toujours de nature pathologique, car plusieurs facteurs influencent la miction. En particulier, la pollakiurie physiologique est causée par une consommation excessive de liquide pendant la journée. Ceci est caractéristique des femmes enceintes et constitue parfois le premier symptôme de la grossesse.

    De plus, les causes de cette perturbation peuvent être dues à la surfusion du corps, l’effet du froid ayant des effets négatifs sur l’état de la vessie. En outre, le trouble survient parfois sur fond de stress.

    Ainsi, la pollakiurie peut être de deux types: physiologique et pathologique. Et s'il n'y a aucune justification physiologique de la miction fréquente, un examen complet du patient est nécessaire pour établir la pathologie à l'origine du trouble.

    Les raisons pathologiques pour lesquelles une telle violation de la miction peut se développer peuvent être les suivantes:

    • pyélonéphrite;
    • la cystite;
    • glomérulonéphrite;
    • tuberculose vésicale;
    • urolithiase.

    Chez les hommes, un tel trouble survient dans l'adénome de la prostate. En même temps, la pollakiurie nocturne prédomine, c'est-à-dire lorsque le volume principal d'urine est sécrété la nuit, tandis que le jour, un homme se rend rarement aux toilettes. Des symptômes de troubles de la miction peuvent également être observés dans certaines pathologies génitales. Par exemple, avec l'endométriose de l'utérus et de la vessie, les annexites, l'endométrite.

    Les raisons du développement de la pollakiurie chez les enfants sont les suivantes:

    • maladies inflammatoires du système urinaire;
    • causes endocriniennes, nommément diabète sucré et diabète insipide;
    • maladies catarrhales;
    • invasions helminthiques;
    • maladie rénale aiguë et chronique;
    • mauvaises conditions de vie;
    • traitement des médicaments diurétiques.

    Chez les enfants, le désordre peut également se développer du fait de la passion pour les boissons gazeuses, ainsi que pour les produits contenant une grande quantité d’eau, tels que les pastèques. Il est clair que cette pollakiurie chez les enfants est physiologique et passe après la restriction ou la cessation de l’utilisation de ces aliments et boissons.

    La pollakiurie se développe chez les enfants exposés à diverses névroses, craintes et phobies. En particulier, si un enfant est forcé de s'adapter à une nouvelle équipe, il peut être atteint d'un trouble dans lequel on observe une augmentation du nombre de visites aux toilettes pendant la journée, alors que le bébé ne va pas aux toilettes la nuit.

    Parfois, le désordre est causé par des dommages au système nerveux central. En outre, les tumeurs de la vessie peuvent entraîner une diminution de son volume, ce qui réduit la quantité d'urine et augmente la fréquence des visites aux toilettes. Même les maladies vénériennes et les hommes ou les femmes sont capables de provoquer l'apparition de ce trouble. Par conséquent, avant de prescrire un traitement, le médecin doit procéder à un examen approfondi de la personne qui lui a demandé de l'aide.

    Les symptômes

    Si nous parlons des symptômes de ce trouble, ils se manifestent par des mictions fréquentes et l'apparition de pulsions régulières. De plus, avec de telles pulsions, l'urine peut se distinguer très peu ou ne pas se distinguer du tout. Notez que les symptômes de la pollakiurie sont plus fréquents chez les femmes, car ils ont une structure anatomique et physiologique spéciale de l'urètre. Chez l'homme, les symptômes apparaissent dans le cas d'une maladie de la vessie ou d'un adénome de la prostate, et la deuxième raison est la raison principale dans la plupart des cas.

    Il s'avère que les symptômes de la maladie complètent ceux de la maladie sous-jacente qui l'a provoquée. Ainsi, chez les hommes atteints d'adénome de la prostate, il y aura, en plus des mictions fréquentes, des symptômes tels que:

    • douleur dans le scrotum et le périnée;
    • douleur abdominale basse;
    • sécrétion de sécrétion muqueuse de l'urètre;
    • violation de la fonction sexuelle.

    Si les hommes souffrent de pollakiurie causée par des maladies vénériennes, les symptômes suivants peuvent apparaître:

    • démangeaisons et brûlures dans la région du gland du pénis;
    • écoulement avec ou sans odeur, de couleur et de texture différentes (selon le type de MST);
    • fièvre
    • faiblesse et malaise.

    Chez la femme, les symptômes de la pollakiurie peuvent être complétés:

    • douleur abdominale basse;
    • brûlures et démangeaisons dans le vagin et dans la région des organes génitaux externes;
    • odeur désagréable;
    • les sécrétions;
    • fièvre
    • symptômes d'intoxication générale, etc.

    Si nous parlons des enfants, alors ils ont pollakiurie peut également être complétée par les symptômes de la maladie qui l'a provoquée. Ce sont la fièvre, la douleur d'un certain endroit, la soif, l'incontinence urinaire et quelques autres symptômes.

    Diagnostics

    Un tel trouble, comme la pollakiurie, est diagnostiqué très simplement: il suffit généralement d'entendre les plaintes du patient. Cependant, il est difficile d’établir la cause du trouble. À cette fin, des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales sont attribuées, notamment:

    • analyse générale du sang et de l'urine;
    • radiographie et échographie des organes abdominaux (petit bassin chez la femme);
    • examen de l'urologue chez les hommes pour confirmer le diagnostic d'adénome de la prostate;
    • biopsie (dans certains cas).

    Plus D'Articles Sur Les Reins