Principal Traitement

Souvent, tu cours aux toilettes: comment distinguer la norme de la pathologie?

Voulez-vous souvent aller aux toilettes un peu? Quel est le problème avec ça? Peut-être avez-vous bu plus de liquide que d'habitude. Ou le besoin fréquent d'uriner est dû à des facteurs externes (stress, anxiété, rhume). En général, quel est le taux de miction chez un adulte? Essayons de le comprendre.

Quelle est la fréquence normale de la miction?

Au cours de la journée, chaque personne en bonne santé produit en moyenne entre 1,5 et 2,0 litres d’urine. Cela représente généralement environ 75% du fluide consommé par jour. Le reste du liquide est excrété dans la sueur et les fèces. Habituellement, la fréquence des mictions varie normalement de 4 à 10 fois par jour.

Naturellement, en buvant fréquemment ou en prenant plus de liquides, des mictions fréquentes peuvent survenir plus souvent. Si les mictions fréquentes ne dépendent pas de l'apport liquidien, cela peut indiquer la présence dans le corps d'une maladie quelconque.

Pourquoi peut toujours vouloir aller aux toilettes pour un peu?

La liste des maladies du système génito-urinaire présentant un symptôme similaire est assez longue. Les mictions fréquentes chez les hommes peuvent être causées par des maladies telles que:

- prostatite L'urgence d'uriner est intolérable et soudaine. Lorsque vous essayez d'uriner, une très petite quantité d'urine est sécrétée.

- adénome de la prostate. L'un des premiers symptômes de cette maladie est une miction fréquente, surtout la nuit. En outre, un homme peut être dérangé par une envie inefficace d'uriner et une incontinence;

- la cystite Les mictions fréquentes accompagnées de douleurs et de sensations de brûlure constituent l'un des principaux symptômes de cette maladie. De plus, les patients se plaignent de douleurs dans le bas-ventre, de troubles de l'urine, de flocons et d'impuretés de pus. Il y a souvent une augmentation de la température corporelle, des frissons et un malaise;

- urolithiase. Les douleurs peuvent perturber le patient tout en allant aux toilettes quand une pierre passe dans l'uretère ou l'urètre.

En outre, si vous courez souvent un peu aux toilettes, vous pouvez suspecter des maladies du rein telles que la pyélonéphrite et la glomérulonéphrite. Le diabète sucré est souvent asymptomatique et le premier signe de la maladie peut être une miction fréquente, surtout la nuit, et le volume de l’urine sera augmenté (polyurie).

Mictions fréquentes chez les femmes

Chez les femmes, une miction fréquente peut survenir pendant la grossesse. En effet, l'utérus et le fœtus, à mesure qu'ils se développent, commencent à exercer une pression sur la vessie, créant ainsi un sentiment de plénitude. À l'heure actuelle, il est important de ne pas réduire l'apport hydrique afin de prévenir la déshydratation, sans quoi le système urinaire pourrait présenter de graves problèmes.

De plus, les voyages fréquents vers les petits peuvent être dus à l'âge de la femme. Avec l’apparition de la ménopause, le corps réduit la production d’œstrogènes, ce qui entraîne certaines modifications du système génito-urinaire. Dans ce cas, il y a des envies fréquentes d'aller aux toilettes, surtout la nuit.

Les problèmes de miction peuvent être dus à des troubles du travail du système nerveux central, particulièrement caractéristiques chez les femmes plus âgées.

Les mictions fréquentes chez les femmes sont le symptôme de maladies telles que:

- cystite aiguë, urétrite aiguë, pyélonéphrite;

- infections des voies urinaires et maladies vénériennes;

- maladies du système urinaire: présence de calculs dans les reins et les voies urinaires, insuffisance rénale chronique;

- maladies des organes de reproduction: myome utérin, prolapsus de l'utérus, endométriose.

Violation du fond hormonal - c’est l’une des causes les plus courantes d’augmentation de la fréquence des mictions. Le fait est que certaines hormones affectent la capacité d’étirement de la vessie. Le niveau d'hormones chez les femmes peut changer pendant les règles, pendant la grossesse et pendant la ménopause.

Comme vous pouvez le constater, la gamme de maladies et de conditions qui vous poussent à aller aux toilettes sur une petite surface est assez large. Dans tous les cas, il est important de ne pas restreindre la miction. La vessie doit être vidée quand on le désire. Pour éviter les mictions nocturnes, essayez de boire moins avant de vous coucher.

Si le besoin de toilettes est devenu plus fréquent par rapport à votre taux moyen, ne retardez pas la visite chez l'urologue.

Mictions fréquentes chez les femmes

Un adulte en moyenne visite les toilettes 5 à 10 fois par jour et il peut contrôler librement le processus de miction. Si ce taux augmente, il y a lieu de consulter un médecin pour un examen du système génito-urinaire. Les mictions fréquentes chez les femmes ne sont généralement pas un signe de pathologie. Lorsque l’hypothermie, l’abus d’alcool, la prise de certains groupes de médicaments ou dans des situations stressantes, le désir peut se produire beaucoup plus souvent que d’habitude.

Causes de mictions fréquentes sans douleur

Les causes profondes du fait qu'une femme souhaite souvent aller un peu aux toilettes, peuvent être différentes, souvent elles ne sont pas associées à des maladies. Quatre facteurs principaux expliquent les envies fréquentes. La première place est occupée par les pathologies du système urinaire. De plus, le besoin constant peut être un signe secondaire du développement d'une maladie. Les stimuler peuvent également prendre des médicaments ou la mise en œuvre de tout processus physiologique dans le corps de la femme. Considérez les causes les plus courantes de miction abondante et sans douleur chez les filles:

  • La cystite En raison des caractéristiques anatomiques chez les femmes, la maladie survient trois fois plus souvent que chez le sexe fort. Le stade initial ne provoque pas de douleur, mais une cystite tardive apporte un fort inconfort à la fille. Un symptôme caractéristique de la maladie - la vessie, même après la miction, peut sembler vide. Avec la progression de la maladie, l'urine devient trouble.
  • Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes chez la femme adulte peuvent indiquer le développement d'une maladie rénale - pyélonéphrite chronique. Parfois, la maladie s'accompagne d'une sensation de tiraillement désagréable dans la région lombaire. Si la pathologie s'aggrave, la température corporelle commence à augmenter, des nausées et une faiblesse apparaissent, vous pouvez voir du sang ou du pus dans l'urine.
  • Des pierres dans la vessie. Un besoin constant chez les femmes peut être un signe de lithiase urinaire. Le désir de vider la vessie survient brusquement et de manière inattendue, en règle générale, après avoir fait du sport ou tremblé dans les transports. En train d'uriner, une femme atteinte de lithiase urinaire note l'interruption du jet et, dans certains cas, ressent une gêne au bas de l'abdomen.
  • Corset de muscle de la vessie faible. Le principal symptôme est une miction fréquente avec une petite quantité d'urine excrétée. Les femmes ressentent un vif désir urgent de se rendre aux toilettes. Cette pathologie étant congénitale, le seul moyen de résoudre le problème consiste à exercer les muscles abdominaux.
  • Vessie hyperactive. L'amplification des signaux nerveux fournis est interprétée par le cerveau comme une envie pressante d'uriner. Le traitement de la maladie vise à supprimer l'excitabilité pathologique du système nerveux.
  • Quand la grossesse. Au début de la période, le besoin fréquent d'uriner est dû à une modification du fond hormonal d'une femme et à une augmentation de la taille de son utérus. Au deuxième trimestre, le désir de vider constamment la vessie n’est pas justifié du point de vue physiologique, mais peut indiquer le développement de pathologies. À la fin du terme, la pression de la tête de l'enfant et de l'utérus dilaté sur la vessie augmente, de sorte que le désir de vider apparaît plus souvent que d'habitude.
  • Pathologie gynécologique. Une urine abondante peut être un symptôme de fibromes utérins (tumeur bénigne qui exerce une pression sur la vessie). Avec le développement de la maladie peut perturber le cycle de la menstruation. Si une femme a un trouble congénital - l'utérus est omis, besoin fréquent dû au déplacement des organes pelviens.
  • Pathologie endocrinienne. Souvent, des aller-retours constants aux toilettes sont le signe d’un diabète. En même temps, ces symptômes apparaissent: fatigue, démangeaisons de la peau, soif. Si une femme a constamment soif, on peut aussi parler de diabète insipide, caractérisé par une augmentation du volume d'urine jusqu'à 5 litres par jour.
  • Maladies cardiovasculaires. Lorsque l'insuffisance cardiaque, en plus d'augmenter la fréquence des mictions, un œdème cutané se produit.
  • Facteurs physiologiques L’alimentation, l’excitation, le stress et le manque d’oxygène dans les cellules sont des causes fréquentes de l’excrétion accrue de l’urine chez les femmes.
  • Réception des préparations. Une miction excessive est parfois provoquée par la prise de diurétiques, prescrits pour le traitement de la prééclampsie, de l'hypertension ou de l'œdème.

Symptômes pouvant accompagner des mictions fréquentes

Voici les principaux symptômes qui accompagnent la maladie:

  • Les douleurs indiquent une forme aiguë de cystite. De plus, à propos de la présence d'une pathologie, on dit une vidange incomplète de la vessie.
  • La brûlure après avoir uriné chez la femme est un symptôme d'infection des voies urinaires ou d'hygiène inadéquate de la zone intime. De plus, le sentiment de brûlure et de démangeaisons peut être un signe d'intolérance individuelle à l'égard du moyen de contraception choisi ou d'une consommation excessive d'aliments épicés.
  • Des températures à impulsions constantes peuvent indiquer une tuberculose urogénitale ou certaines maladies sexuellement transmissibles.
  • La douleur dans la région lombaire est un symptôme fréquent de la pyélonéphrite, moins souvent, elle parle de tuberculose urogénitale.
  • La décharge de pus se produit lorsque l'urétrite de forme avancée, la gonorrhée, la chlamydia.
  • Une gêne dans la région pelvienne (bas de l'abdomen) est ressentie par les femmes atteintes de diverses maladies gynécologiques ou d'une infection des voies urinaires.
  • La douleur à la fin de la miction indique une urétrite ou une cystite aiguë.
  • Le retard des menstruations avec des mictions fréquentes peut indiquer une grossesse.

Quel médecin contacter

L'envie fréquente d'uriner chez les femmes est un inconvénient majeur. Cependant, ils n'indiquent pas toujours la présence de la maladie. S'il n'y a pas d'autres symptômes et que la fréquence d'aller aux toilettes ne dépasse pas 10-12 par jour - il n'y a aucune raison de paniquer. Mais la miction douloureuse chez les femmes ne peut pas être ignorée, alors contactez immédiatement un gynécologue, un médecin généraliste ou un urologue. Le spécialiste déterminera ce qui provoque des visites fréquentes aux toilettes et, si nécessaire, choisira un traitement adéquat.

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes

Le traitement des mictions fréquentes chez la femme est choisi par le médecin en fonction du diagnostic. Donc, si le diabète sucré est la cause de ce symptôme, il est nécessaire de corriger le taux de glucose avec des préparations spéciales impliquant une administration à long terme. Pour vous débarrasser des calculs urinaires provoquant des envies fréquentes, utilisez des ultrasons ou un traitement médicamenteux conservateur.

Comment traiter l'arthrite réactive, qui a provoqué le désir constant de vider la vessie? Le médecin prescrit ensuite des antibiotiques, par exemple «Azithromycine» ou «Doxycilline». Réduire la quantité d'urine pendant la ménopause est possible avec l'aide de médicaments hormonaux. Si les visites fréquentes aux toilettes sont la cause d’une carence en fer dans le corps de la femme, le médecin vous prescrit des pilules à base de cette substance (Ferroplex, Maltofer). Considérez le traitement des maladies les plus courantes qui causent une urine abondante:

  • Des antibiotiques sont prescrits pour le traitement de la cystite aiguë (Monural, Nofroloxacin). Si une microflore spécifique est découverte, une femme doit suivre un traitement antifongique, antiviral ou antimicrobien. En outre, vous pouvez appliquer des remèdes populaires. Pour cela, 1 cuillère à soupe. l les graines d'aneth broyées sont brassées dans une tasse d'eau bouillante, insistez pendant 2-3 heures et buvez 80-100 ml deux fois par jour.
  • Lorsque le traitement par bactériurie vise à éliminer la source de l'infection. Le médecin prescrit à la femme des antibiotiques, des sulfanilamides et des uroantiseptiques (Cyston, Canephron, Monural). Dans le même temps, des médecines alternatives sont utilisées: tisanes, décoction d’herbes pour la nuit.
  • Pour le traitement des IST (infections sexuellement transmissibles), il est nécessaire d'identifier l'agent pathogène, puis de déterminer sa sensibilité à différents antibiotiques et de choisir celui qui est le plus efficace. Les IST sont souvent prescrits «Vagilak», «Doxycilin», «Fluconazole» et autres.

Vidéo sur les causes et le traitement des mictions fréquentes

Le volume et la fréquence des mictions varient d'une femme à l'autre. Cependant, le rythme physiologique est parfois confus et il peut exister un besoin accru de vider la vessie. Ce symptôme s'accompagne parfois de douleurs dans le bas de l'abdomen, ce qui signifie que la fille doit consulter un médecin. Après avoir regardé la vidéo ci-dessous, vous apprendrez quelle peut être la cause de cette envie constante et comment les pathologies qui en ont été la cause principale sont traitées.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Souvent, je vais aux toilettes "de façon modeste". Que faut-il faire?

Un patient inquiet pose la question au thérapeute: «Pourquoi est-ce que je vais souvent aux toilettes« de façon modeste »? Dis-moi ce qui est avec moi. " Si tout était si simple et sans tests, il était possible de poser des diagnostics, alors la profession de médecin pourrait devenir la plus inutile du monde. Cependant, tout est beaucoup plus compliqué et le patient, qui veut constamment aller aux toilettes «de façon modeste», peut avoir la conclusion la plus inattendue d'un médecin: de l'inflammation des reins au diabète. Dans cet article, nous allons apprendre quelles maladies provoquent des mictions fréquentes.

Que faire si vous allez souvent aux toilettes "de façon modeste"?

En principe, la réponse à cette question est tout à fait évidente. En cas de non-respect de la norme, vous devez contacter votre médecin, passer des tests et être examiné si nécessaire. Ensuite, nous donnons une liste des causes possibles de mictions fréquentes.

  • Je vais souvent aux toilettes "modestement" parce que je suis enceinte? La naissance modifie la structure du bassin féminin et une pression est exercée sur la vessie. Il en résulte des envies fréquentes d'aller aux toilettes. Par conséquent, la raison peut être en cours de grossesse, mais le médecin doit tout de même en être averti.
  • Miction fréquente, accompagnée d'une sensation de brûlure. Ceci est un signe d'infection pelvienne ou d'inflammation. Toute infection génitale s'accompagne de symptômes similaires. Vous devez donc contacter à la fois le gynécologue et l'urologue. La prévention de tels problèmes reste l'hygiène personnelle, le préservatif et le maintien du bas du corps au chaud.
  • Je vais souvent aux toilettes "modestement" parce que je suis diabétique? Un taux élevé de sucre dans le sang peut vraiment donner un tel effet, et cette catégorie de patients se plaint souvent de mictions fréquentes. Le patient doit trouver la solution avec son médecin.
  • Urolithiase et inflammation urologique. Un signe de fréquentes visites aux toilettes est un dysfonctionnement des reins et du système urinaire. Symptômes associés: fièvre, qui ne peut pas être réduit avec des médicaments, douleurs dans les canaux urinaires, douleurs dans les reins, somnolence, léthargie, manque d’appétit, vomissements, "sable" dans les yeux. Ces manifestations apparaissent beaucoup plus tôt que des problèmes aussi évidents que les mictions fréquentes.
  • Je vais souvent aux toilettes "modestement" parce que je bois beaucoup? N'oubliez pas les caractéristiques physiologiques simples du corps pour afficher tout ce qui est superflu. Si c'est l'été dans la cour et que vous buvez beaucoup d'eau, de fruits et de légumes, alors au moins une fois par heure, vous aurez envie de vous rendre aux toilettes.
  • Le taux de miction. Il est difficile de déterminer le taux qui sera vrai pour chaque individu, cependant, le chiffre total en médecine est toujours là: la miction est considérée comme fréquente si elle survient plus de 5 fois par jour. Dans de tels cas, vous devez subir un examen physique préventif de tout le corps (pour votre tranquillité d'esprit et votre longévité).

Traitement des mictions fréquentes

Un médecin ne conseillera jamais aucun médicament pour une maladie particulière sur les pages du journal - cela ne correspond pas tout à fait à l’éthique médicale et il est tout simplement impossible de prescrire le traitement correct sans consulter les tests du patient. Ne vous engagez pas en amateur et laissez votre santé entre les mains de professionnels. Franchement, les gens de notre pays ne se pressent pas à la clinique lorsqu'ils se sentent mal, mais les médecins vous conseillent de vous soigner plus soigneusement et de vous soumettre à un examen général dans les meilleurs délais.

Mictions fréquentes chez les femmes: seulement inconfort ou...?

Chaque jour, nous allons aux toilettes "de façon modeste" au moins 12 fois. Bien entendu, ce chiffre est très conditionnel et dépend des caractéristiques physiologiques, et elles sont individuelles pour chacun de nous. Mais, approximativement, ce nombre de mictions par jour est considéré comme la norme par les médecins et ne leur cause pas d’anxiété. Mais si le nombre de "visites" aux toilettes augmente chaque jour, il est temps de sonner l'alarme. Après tout, les mictions fréquentes chez les femmes peuvent être un symptôme de maladies graves nécessitant un traitement à long terme. Que peut causer ce phénomène désagréable?

Quand est-ce la norme?

Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer les cas où le besoin accru d'utiliser les toilettes peut être considéré comme la norme. Habituellement, dans de tels cas, le traitement n'est pas nécessaire, bien que le médecin traitant doive en être informé.

1. Il ne fait aucun doute que les urines fréquentes pendant la grossesse doivent être rapportées à la norme. Pratiquement chaque femme portant un enfant lui fait face. Ce problème peut être particulièrement grave aux premier et dernier trimestres. Dans ce cas, plusieurs facteurs affectent la fréquence des mictions. Il en résulte une amélioration de la fonction rénale et une augmentation de la quantité de liquide dans le corps ainsi que de la pression de l'utérus sur la vessie. Les visites fréquentes aux toilettes ne devraient pas inquiéter la future mère; au contraire, une miction rare devrait causer de l'anxiété. Après tout, cela peut signifier qu'une femme enceinte consomme une quantité insuffisante de liquide, ce qui peut entraîner des problèmes avec le système urinaire.

2. Une autre raison pour laquelle les mictions fréquentes seront la norme - la prise de divers médicaments diurétiques. Par exemple, divers thés à base de plantes pour perdre du poids, dont la plupart contiennent, comme on le sait, des herbes avec un effet diurétique. Également provoquer une augmentation de la miction peut la consommation incontrôlée de boissons contenant de la caféine et de l'alcool.

3. En outre, en sollicitant fréquemment les toilettes, le corps de la femme peut réagir au froid ou à toute situation stressante.

4. Enfin, chez les femmes ménopausées, ce phénomène peut être dû à des modifications du fond hormonal et disparaît avec le temps.

Quand sonner l'alarme?

Maladies infectieuses et inflammatoires

1. Les maladies inflammatoires du système urinaire figurent parmi les principales causes des mictions fréquentes chez les femmes. Et la paume parmi eux est titulaire d'une cystite. Chaque femme dans cette vie entend probablement ce diagnostic. La cystite ne conduit pas seulement au problème décrit, elle est également accompagnée d'une sensation de brûlure pendant la miction et d'autres symptômes désagréables. Une fois dépistée, cette maladie est traitée assez rapidement, mais à l'avenir, une femme devra être très attentive à sa santé afin d'éviter le risque de rechute.

2. Cystite lancée - une voie directe vers la pyélonéphrite. Outre l'envie fréquente de "petit", la température, cette maladie est caractérisée par l'urine trouble et la miction avec du sang. Le traitement de la pyélonéphrite est durable et ses violations menacent le fait que la maladie peut devenir chronique.

3. Les causes de la nature inflammatoire devraient également inclure l'urétrite. Cette maladie peut survenir avec des symptômes bénins, mais c’est l’un des symptômes de la miction fréquente chez la femme. Et même si cela ne vous dérange pas, vous devez absolument consulter un médecin, car l'auto-traitement est impossible dans ce cas.

4. Certaines maladies sexuellement transmissibles, telles que la gonorrhée, l'herpès génital, etc., peuvent également entraîner une augmentation du nombre de joncs de toilettes. Soit dit en passant, les premiers symptômes de la maladie peuvent être des crampes et des douleurs lors de la miction chez les femmes, accompagnées d'un écoulement dégageant une odeur désagréable. Dans ce cas, les patients (ainsi que leurs partenaires sexuels) bénéficieront d'un traitement médicamenteux à long terme avec une surveillance constante des tests.

Maladies gynécologiques

1. Les appels fréquents aux toilettes peuvent indiquer certaines maladies gynécologiques. Par exemple, sur le myome (tumeur bénigne) de l'utérus. Outre les principaux symptômes (saignements de l'utérus, troubles menstruels, douleurs au bas de l'abdomen), des mictions fréquentes chez les femmes peuvent également se produire. Cela se produit généralement lorsqu'une tumeur élargie commence à exercer une pression sur les organes adjacents, y compris la vessie.

2. Un prolapsus utérin similaire peut également apparaître avec des symptômes similaires - un phénomène lorsque, en raison d'une diminution de l'élasticité des muscles du bassin, l'utérus ne peut plus se trouver dans une position physiologiquement correcte et est déplacé plus bas. Avec elle, la position et les organes du petit bassin, y compris la vessie, changent.

Maladies endocriniennes

Parlant de maladies de nature endocrinienne, qui peuvent accompagner une augmentation du nombre de mictions, il convient tout d’abord de mentionner le diabète sucré. En outre, comme le notent les endocrinologues, le besoin de toilettes commence le plus souvent à s’inquiéter la nuit. En outre, de nombreux patients commencent à augmenter la quantité de boisson consommée, ce qui est associé à une soif constante, ce qui ne peut qu'affecter la quantité de miction.

Urolithiase

La fréquence accrue du besoin de vider la vessie peut indiquer la présence de calculs (une ou plusieurs). Dans ce cas, le besoin soudain peut survenir même au moindre effort physique et être accompagné de douleur. En outre, le processus de miction lui-même peut s’arrêter brusquement, bien que la vessie ne soit pas vide.

Traitement et prévention des mictions fréquentes chez les femmes

Étant donné que les aller-retour fréquents aux toilettes peuvent être l’un des symptômes d’une maladie, il est également possible, en éliminant ses causes, d’éliminer les mictions fréquentes. Et, bien sûr, le traitement dans chacun des exemples ci-dessus est choisi individuellement, uniquement par un spécialiste (ou un groupe de spécialistes) et uniquement après avoir rassemblé tous les tests nécessaires.

Ainsi, avec les maladies inflammatoires et infectieuses des voies urinaires, les médicaments avec des effets antibactériens et analgésiques, les antispasmodiques sont prescrits. Les rendez-vous pour les médicaments sont complétés par divers tisanes, thés.

Dans certains cas (avec maladies gynécologiques et urolithiase), en plus des médicaments, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, une hormonothérapie et des exercices de renforcement.

Dans le cas du diabète, il est recommandé, en plus des médicaments, une alimentation et de l'exercice.

Eh bien, pour qu'un phénomène tel que les mictions fréquentes ne gâchent pas la vie, il est nécessaire de se souvenir des mesures préventives.

  • boire au moins un litre et demi d'eau pure chaque jour,
  • aller régulièrement (de préférence toutes les 3 heures) aux toilettes, même en l’absence de volonté forte,
  • Surveillez l'hygiène génitale et la propreté des sous-vêtements.
  • ne pas surcharger
  • consultez le gynécologue au moins deux fois par an, même si rien ne vous dérange, et passez tous les tests requis.

19 commentaires

S'il y a violation de la miction (rapide, douloureuse, brûlure, crampes, sensations de la vessie qui ne sont pas complètement vidées), il est nécessaire de consulter un médecin pour déterminer la cause du problème. Sur la base de l'enquête, la cause sera établie et le traitement approprié sélectionné.
Par exemple, si la cause est le diabète, le traitement visera à maintenir une glycémie normale. Si la cause en est une infection des voies urinaires, le traitement comprend généralement un traitement complexe à base d’activités antibactériennes, antimicrobiennes et analgésiques. Si l'on soupçonne une hyperactivité de la vessie, l'enquête comporte plusieurs étapes dont les résultats sont prescrits.
La combinaison avec une thérapie comportementale peut augmenter les chances de succès du traitement. Les médicaments les plus courants sont un groupe d'anticholinergiques agissant sur les muscles hyperactifs du détrusor (vessie). Le traitement doit être effectué uniquement tel que prescrit par le médecin traitant. D'autres méthodes sont liées à la pharmacothérapie: séances de physiothérapie, exercices de Kegel, entraînement de la vessie, surveillance du liquide absorbé, modifications du régime alimentaire.
Igor Dzhusoev, médecin, urologue du réseau de cliniques Nearmedic.

J'avais fréquemment des mictions accompagnées de cystite, ce qui n'était d'ailleurs pas si récent. Par conséquent, comme on dit, ma mémoire est encore fraîche et je peux donner un certain nombre de conseils. Premièrement, bien sûr, vous devez faire le maximum pour qu’ils ne tombent pas malades. Il est important de maintenir l'hygiène et de ne pas attraper froid. Eh bien, si vous tombez vraiment malade, je préfère personnellement être traité avec Uroprofit. Excellent médicament naturel. Qu'est-ce qu'il n'a tout simplement pas... L'essentiel, ce sont les canneberges, bien sûr. Depuis l’enfance de ma grand-mère, je me souviens que rien de mieux que la canneberge n’aide pas à traiter la cystite.

Merci pour le conseil, Arina! Très utile, je ne savais pas quoi faire. Ensuite, après avoir lu l'article, j'ai couru à la pharmacie et acheté un uroprofit. Le deuxième jour, cela est devenu plus facile et après 2 jours, les symptômes ont disparu. Lui, en effet, et un diurétique, et soulage la douleur. Ensuite, j'ai toujours gardé le régime et réchauffé ma vessie avec une bouteille d'eau chaude. Ici, j'ai fini le cours un mois, je ne l'ai pas jeté. Maintenant, je pense que pour prévenir cela reste à boire, un bon outil.

Les filles! Eh bien, vous ne pouvez pas réchauffer l'inflammation (la cystite est une inflammation de la vessie).
Vous sentez-vous bien quand il fait chaud? Oui C’est très bon pour les bactéries qui créent un environnement de serre pour la reproduction.

D'accord avec toi Jamais la cystite chauffée. Il est préférable de consulter rapidement un médecin, de subir un test de dépistage, de faire une échographie et de commencer un traitement normal. Je l'ai fait sans attendre de souffrir de douleur pour pouvoir respirer dans le temps. D'après les résultats des tests, le médecin m'a prescrit l'uroprofit déjà mentionné. J'étais satisfait du résultat du traitement et maintenant, je prends ce médicament à titre de prophylaxie, car sa composition inspire confiance en moi (prêle, busserole et canneberges). Et le traitement a été efficace - pendant 7 mois, aucune récidive.

Cystite peut augmenter le nombre de leucocytes dans un frottis et pseudo-érosion apparaîtra?

Galka, cette question est préférable de demander au médecin! Des tests supplémentaires sont nécessaires pour découvrir que cette maladie est pseudo et non.

Eh bien, je vais partager mon expérience! Il y avait une cystite très aiguë, quelle chose terrible. Vu le médicament Monural, il est considéré comme un moyen de premier choix pour la cystite. Aidé assez rapidement. Mais les sensations m'ont fait continuer à respecter toutes les mesures possibles pour éviter cette maladie.

On m'a récemment diagnostiqué une érosion du col utérin, la douleur au bas de l'abdomen n'est pas souvent perturbée, mais récemment, je cours un peu toutes les demi-heures. Je m'inquiète, mais il n'y a pas d'autres symptômes.

J’ai trop 3 fois des envies trop fréquentes d’aller aux toilettes et aux toilettes pour avoir mal (l’urine est rose et il ya parfois de petites masses de sang. Je ne sais pas quoi faire.

Anastasia, si vous avez une urine rose Il s’agit d’une cystite hémorragique Le sang dans l’urine C’est grave, vous devez vous rendre chez l’urologue pour faire un test d’urine ordinaire et mesurer votre tension artérielle. 10 jours sont gratuits, passez une échographie si le médecin vous envoie et assurez-vous de subir une cystoscopie, mais vous devez également vous adresser au généticien pour faire passer la mousse sur la flore si elle est bonne. Aucun traitement n'est nécessaire. Mais si quelque chose se produit, il peut être traité comme une femme. l'urine est mauvaise.

Anastasia: La cystite est un traitement long. Je l’avais eue en 2012 et maintenant. Il ya une cystite même juste après un rapport sexuel. C’est très mal appelée «cystite de lune de miel». C’est généralement une angoisse. Lisez à ce sujet sur Internet. Je traite déjà depuis 2 mois et tout est inutile, car les antibiotiques ne peuvent pas y être allergiques, ils sont traités avec des médicaments et non comme les autres.

Dites-moi s'il n'y a pas de douleur lorsque vous urinez et que le déménagement se fait le plus souvent la nuit!

Causes et traitement du besoin urgent de mictions fréquentes

Très souvent, les patients et les patients viennent chez le médecin qui posent la même question: «Docteur, je vais souvent aux toilettes de façon modeste, quel est le problème avec moi?». Bien sûr, le médecin ne sera pas en mesure de répondre immédiatement à cette question, car vous devez d'abord subir un test de dépistage. Les raisons pour lesquelles je cours souvent aux toilettes peuvent être très différentes, allant des problèmes de reins au système excréteur en général, se terminant par le diabète. Par conséquent, afin de déterminer la véritable raison pour laquelle vous souhaitez souvent écrire, vous devez vous rendre dans un établissement médical et réussir tous les tests que votre médecin vous a prescrits, car il s'agit d'un très grave écart par rapport à la norme, qui ne peut que susciter des inquiétudes.

1 étiologie de la maladie

Le désir de courir souvent aux toilettes de façon modeste peut être provoqué par la grossesse, car le fœtus exerce une pression sur la vessie et veut par conséquent fréquenter les toilettes. Si cela est possible, la femme doit obligatoirement avertir le médecin traitant afin qu'il ne recherche pas d'autres causes de la maladie. Un médecin doit être prévenu même si une femme est fermement convaincue que la grossesse n’a rien à voir avec elle. Par exemple, elle n'a pas eu de partenaire sexuel depuis longtemps, ou ceux-ci sont soigneusement protégés des grossesses non désirées. Par conséquent, le médecin doit être introduit dans le cours de l'affaire aussi afin d'exclure finalement une telle raison.

Si les mictions fréquentes sont accompagnées de douleurs et de brûlures, elles doivent également être signalées au médecin. De tels phénomènes peuvent indiquer qu'il s'agit d'une infection du système urinaire et du petit bassin. Cela peut également indiquer que le patient n'était pas assez chaud pour s'habiller et qu'un tel problème s'est alors posé.

Le médecin doit également vous avertir que pour éviter davantage de cas de ce type, vous n’avez pas à engager de relations sexuelles imprudentes, et si vous n’avez pas confiance en la loyauté de votre partenaire, vous ne devriez avoir des relations sexuelles que si vous avez un préservatif. Si la raison en est que le patient a mutilé ses organes génitaux de façon triviale, le spécialiste le met en garde de se vêtir strictement en fonction de la météo et de ne jamais s'asseoir sur des surfaces froides, même pendant la saison chaude, sans parler de l'hiver. Un tel patient devra maintenant être prudent avec les procédures de l'eau et ne pas se baigner dans des eaux froides. Le médecin a le droit de poser une question sur l'hygiène personnelle, qui doit être suivie avec plus d'attention, car sa négligence peut entraîner des problèmes. Les règles d'hygiène personnelle, en plus du lavage, incluent le changement régulier des sous-vêtements. Il doit être cousu uniquement à partir de matières naturelles. Le synthétique devra être exclu pour de bon, que la femme soit un patient ou un homme.

La raison des petites visites fréquentes aux toilettes peut indiquer que le patient est atteint de diabète. En effet, un taux de sucre dans le sang élevé peut causer une telle nuisance. D'autres, tels que l'augmentation de l'appétit, la somnolence et la fatigue excessive, se font sentir avec ce symptôme. Ensuite, le patient devra se tourner vers un autre médecin et avec l'aide d'un spécialiste pour trouver des moyens de résoudre ce problème.

Les visites fréquentes aux toilettes peuvent être provoquées par une maladie rénale, notamment l'urolithiase. Mais le besoin fréquent d'uriner - ce n'est pas le premier ni le seul signe de cette maladie. Même avant un problème aussi délicat lié aux toilettes, un autre patient devait être alerté par d'autres signes de cette maladie. Tout d’abord, c’est une température élevée qui est maintenue de manière stable et il n’est pas possible de la réduire du tout avec un anti-pyrétique, mais seulement pendant une courte période. En outre, une personne est tourmentée par des vomissements, des sensations douloureuses ou simplement désagréables au niveau des organes génitaux et des organes de la miction, en particulier lorsque le patient urine. Il y a une douleur dans les reins, une léthargie, une faiblesse générale, une sensation de dépression et de somnolence, ainsi qu'une sensation très désagréable de sable dans les yeux. Tous ces signes suggèrent que la personne a des problèmes rénaux et que cela nécessite une visite immédiate chez le médecin.

La cystite est une inflammation de la vessie, qui se caractérise également par le fait que le patient va trop souvent aux toilettes. Si la maladie n'est pas guérie à temps ou n'est pas correctement traitée, elle devient chronique et il sera beaucoup plus difficile de la combattre. Le traitement est effectué uniquement sous la surveillance du médecin traitant, qui lui prescrit des antibiotiques et qui les aide à utiliser des herbes médicinales. L'auto-traitement dans ce cas n'est pas recommandé catégoriquement.

Certains patients peuvent être inutilement agités. S'ils ne s'inquiètent pas d'autres symptômes, à l'exception de la forte envie d'uriner, alors peut-être qu'il n'y a pas de maladie? Peut-être que le patient vient de boire beaucoup de liquide? Après tout, le nombre de visites aux toilettes est directement proportionnel à la quantité de liquide que le patient boit pendant la journée. Peut-être que c'est l'été dehors et qu'une personne doit simplement boire beaucoup? Vous devez savoir que le café fort et le thé, en particulier s'il s'agit de boissons de haute qualité et naturelles, ont un effet diurétique et qu'il n'y a donc aucune raison de s'inquiéter si une personne après avoir pris de telles boissons va de nouveau aux toilettes. Ceci est absolument normal et il n’ya rien de terrible.

2 Caractéristiques de la physiologie masculine et féminine

La cause peut être la ménopause. Dans le corps de la femme, ce phénomène peut être dû à des changements hormonaux, ce qui est également la norme s'il n'y a pas de maladies associées. Le plus souvent, une femme âgée veut aller aux toilettes principalement la nuit.

Si la phrase «Je vais souvent aux toilettes de façon modeste», c’est l’homme qui parle au médecin, c’est alors pour le spécialiste qu’il y a lieu de soupçonner que le patient présente une inflammation, une augmentation ou un gonflement de la prostate. En augmentant sa taille, l'urètre est bloqué, une pression est créée sur les parois de la vessie et l'homme ressent une sensation de plénitude. Cela le fait souvent courir aux toilettes. Ce problème nécessite un traitement, car le système reproducteur masculin peut en souffrir et conduit parfois à une impuissance complète.

3 déshydratation Norma

Il est assez difficile de déterminer ce chiffre, car il est impossible de prendre en compte les particularités de l'organisme de chaque personne. Pour quelqu'un d'aller aux toilettes plus souvent que tout le monde, c'est la norme, et la personne elle-même le sait et prend en compte les particularités de son corps. Pour ces personnes, il est considéré comme normal d'aller aux toilettes presque après chaque verre de liquide bu. Bien entendu, cela tient compte du fait que les analyses ne montrent aucun écart par rapport à la norme et que la personne est en parfaite santé. Habituellement, ces personnes, quand elles vont quelque part, ont l'habitude d'aller aux toilettes "sur la piste" et le font toujours à chaque occasion, avant les événements et activités importants qu'elles essaient juste de boire un peu. Mais les médecins s'accordent pour dire que la visite à la toilette pour une personne en bonne santé et adulte est une norme cinq fois par jour. Si l'écart par rapport à cette norme est important, il est impératif de consulter un médecin et de vous faire tester pour votre confort.

Il n’existe pas de réponse sans équivoque à la question de savoir quoi faire si vous allez trop souvent aux toilettes, car cela peut être provoqué par divers facteurs et, bien entendu, le traitement sera différent d’un cas à l’autre. La seule chose que l’on puisse recommander à toutes les personnes confrontées à un tel problème est de faire appel en temps utile à une institution médicale pour obtenir des conseils d’experts. Surtout si, au cours de la miction, une personne ressent une gêne, une douleur, des démangeaisons ou une sensation de brûlure.

Courir constamment aux toilettes pour un peu

Une personne urine en moyenne quatre à huit fois par jour. Lorsqu'il est nécessaire de le faire plus de 8 fois par jour et qu'il se lève souvent la nuit pour se déplacer lentement, il s'agit d'un problème grave qui doit être résolu le plus rapidement possible. Il existe une exception pour les personnes âgées, à leur âge, c'est tout à fait normal. Dans cet article, nous décrivons les symptômes de la miction fréquente, les causes et les options de traitement.

Souvent, vous voulez aller aux toilettes de façon modeste: symptômes

Pour comprendre si la miction est fréquente, on peut comprendre plusieurs signes:

  • Fréquence - le niveau de miction devient anormal si vous le faites 8 fois par jour et plus souvent 1 fois pendant la nuit.
  • L'urine ne fonctionne pas bien - il vous semble que vous voulez recommencer, mais en réalité, il n'y a déjà rien. Il peut également y avoir des douleurs et des démangeaisons dans le bas de l'abdomen. Pression - une légère pression sera ressentie dans la vessie, créant le sentiment d'avoir à uriner.
  • Incontinence urinaire - affection caractérisée par l'incapacité d'une personne à contrôler la miction, pouvant entraîner une libération accidentelle d'urine.
  • Dysurie - douleur ou sensation de brûlure pendant ou après la miction.
  • Hématurie - lorsque du sang est présent dans les urines.

Pourquoi voulez-vous tout le temps dans les toilettes dans un petit: raisons

Le besoin constant de miction peut être dû à plusieurs raisons. Nous énumérons ci-dessous les plus courantes:

L’infection des voies urinaires est la cause la plus fréquente de mictions fréquentes et touche des millions de femmes et d’hommes. Cela se manifeste lorsque l'infection se produit dans une partie des voies urinaires (vessie, urètre, reins, uretères). Les infections des voies urinaires sont causées par des bactéries qui pénètrent dans les voies urinaires. Les bactéries peuvent apparaître lors de rapports sexuels ou d'une mauvaise hygiène. En outre, la personne ressentira une douleur ou une sensation de brûlure pendant la miction. L'urine sera trouble et dégagera une odeur désagréable. Il est possible que la température du corps augmente.

Vous buvez trop - lorsque vous augmentez votre consommation de liquide, il n'y a rien d'étrange à vouloir aller plus souvent de façon modeste.

Problèmes de prostate - une hypertrophie de la prostate exerce une pression sur l'urètre, interrompt l'écoulement de l'urine, ce qui provoque des mictions fréquentes chez l'homme. Cela irrite à son tour la paroi de la vessie, la contractant plus souvent.

Syndrome de vessie hyperactive - lorsque la vessie se contracte souvent, obligeant le patient à uriner souvent, même s'il n'est pas complètement rempli.

Cystite interstitielle - lorsque le tissu des parois de la vessie devient enflammé. La cause de cette condition est actuellement inconnue.

Diabète - le corps essaie de se débarrasser de l'excès de glucose. Si le diabète cause des mictions fréquentes, il se produira d’autres signes distinctifs. Ils comprennent la fatigue, la soif excessive et la faim, une perte de poids inexpliquée ou une augmentation de celle-ci, des nausées, une bouche sèche.

La prostatite comprend également un gonflement et une irritation de la glande. La prostatite est causée par une bactérie qui affecte les glandes. Vous remarquerez des symptômes tels que fièvre, frissons, hyperémie de peau, présence de sang dans les urines, sensation de brûlure pendant la miction, douleur lors de l'éjaculation et / ou du transit intestinal.

Options de traitement

Ci-dessous, nous donnons plusieurs options de traitement, la technique doit être approuvée par un médecin:

  • Infections des voies urinaires - vous devrez prendre un traitement antibiotique. Leur type et la durée du traitement varient en fonction de la gravité de la maladie.
  • Diabète - Si vous pensez être diabétique, consultez votre médecin dès que possible. Vous devrez changer radicalement votre mode de vie et commencer à bien manger. Si vous avez un diabète de type 1, vous devrez également faire des injections d’insuline.
  • Syndrome de la vessie hyperactive. Dans ce cas, le traitement ne doit être prescrit que par un médecin.
  • Prostate élargie. La médecine moderne consiste à prendre des médicaments pour détendre les muscles de la prostate. Le traitement le plus courant est la chirurgie (résection transurétrale de la prostate).
  • Prostatite - un traitement antibiotique est un traitement courant de cette infection bactérienne. La durée du traitement dépendra de la gravité de l’infection. Dans le cas d’une prostatite aiguë prenant 4 à 6 semaines de traitement antibiotique, tandis que dans le cas d’une prostatite chronique, le traitement peut durer jusqu’à 12 semaines.

Quand voir un docteur

Vous devriez consulter un médecin si des mictions fréquentes commencent à perturber votre vie quotidienne et si vous présentez les symptômes suivants:

  • Fièvre, douleur, vomissements, frissons
  • Augmentation de la soif ou de la faim, de la fatigue ou de la perte de poids inexpliquée
  • Il y a du sang dans les urines ou elles sont devenues troubles.
  • Décharge des organes génitaux

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur - causes et traitement

Les mictions fréquentes chez les femmes sont courantes. Il peut être associé à toute pathologie ou manifestation d'un état physiologique particulier. Les mictions fréquentes sont désignées par le terme "pollakiurie".

Beaucoup de femmes sont confrontées à un problème aussi délicat dans le monde moderne. Les causes de mictions fréquentes chez les femmes sans douleur peuvent être très différentes et ne nécessitent donc pas de comparer votre cas à celui d'un ami. Cette condition ne cause aucun inconvénient, les femmes ne sont donc pas toujours pressées de consulter leur médecin, ce qui est une erreur.

Normalement, une femme visite les toilettes pour un petit besoin 10-13 fois par jour. Si ce chiffre est beaucoup plus élevé, il s'agit du premier signal d'inquiétude. Surtout devrait être prudent lorsque la miction est accompagnée d'une douleur dans le bas-ventre.

Dans cet article, nous examinerons les raisons pour lesquelles les femmes ont fréquemment besoin d'uriner, les causes de cette affection, ainsi que les méthodes modernes de diagnostic et de traitement.

Y a-t-il des normes?

Chaque corps féminin a ses propres normes, il est donc impossible de dire avec certitude à quel point chaque personne doit marcher avec un petit chaque jour. Beaucoup de facteurs. Combien de liquide que vous consommez pendant la journée, autant de voyages et d’augmentations ou diminutions du taux de miction.

En règle générale, si les mictions fréquentes sont pathologiques, elles sont accompagnées d'un ou plusieurs symptômes:

  • sensation de brûlure, douleur ou démangeaisons dans l'urètre lorsque la vessie est vide;
  • le volume insignifiant d'urine libéré pendant la miction (normalement 200-300 ml);
  • si la fréquence des mictions perturbe le rythme normal de la vie (crée un inconfort au travail ou pendant la nuit).

Si vous allez aux toilettes jusqu'à 10 fois par jour et 1 à 2 fois la nuit et que vous ne présentez pas d'autres symptômes inhabituels, vous n'avez pas à vous inquiéter.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Chez les femmes, mictions fréquentes sans douleur, souvent dans des situations associées aux processus naturels du corps. Ces facteurs incluent notamment:

  • consommer de grandes quantités de liquide;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques;
  • utiliser des infusions ou des décoctions d'herbes ayant un effet diurétique prononcé;
  • porter un enfant;
  • pendant la ménopause;
  • l'hypothermie;
  • situations stressantes ou agitation intense;
  • chez les femmes plus âgées.

Les anomalies pathologiques dans le corps d'une femme peuvent également provoquer des mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées de douleur et peuvent ne pas:

  1. Le diabète. Les signes de miction fréquente chez les femmes sans douleur peuvent apparaître dans le diabète sucré, lorsque la glycémie reste élevée pendant longtemps. La soif qui se présente dans ce cas a pour conséquence qu'une femme consomme une grande quantité de liquide, ce qui la pousse abondamment et va souvent aux toilettes «de façon modeste».
  2. La cystite La cystite aiguë se caractérise par des mictions fréquentes et douloureuses, l'apparition de sang dans les urines, des douleurs à la vessie et au périnée. Ces symptômes sont également observés dans la forme chronique de la maladie pendant les périodes d'exacerbation. Le plus souvent, l'agent causal est E. coli. La bactérie pénètre dans la vessie par l'urètre, est fixée sur les parois de la vessie et commence à éroder la membrane muqueuse.
  3. Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes et des douleurs douloureuses prolongées sont les symptômes de la pyélonéphrite. Pendant l’exacerbation, il y a une faiblesse, des frissons, des nausées, une forte augmentation de la température. La pyélonéphrite est traitée pendant longtemps. Des analgésiques, des antispasmodiques, des antibactériens sont prescrits.
  4. Dysfonctionnement des muscles pelviens de nature neurologique. Lorsque des troubles neurologiques surviennent, des problèmes d'innervation des muscles chargés de vider la vessie entraînent une modification de la fréquence des mictions.
  5. Urolithiase. À mesure que les conglomérats de sels augmentent, l'augmentation de la douleur complique progressivement les mictions fréquentes.
  6. Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins. Des mictions fréquentes provoquent des problèmes de vaisseaux sanguins et une insuffisance cardiaque. Le processus est aggravé la nuit. Une activité de jour intense peut entraîner un œdème. Ils descendent la nuit et sont exprimés dans les mictions fréquentes. Les mesures thérapeutiques sont de nature étiologique, elles devraient compenser l'insuffisance cardiaque.
  7. Maladies gynécologiques. L'une des pathologies courantes à l'origine de ce symptôme après 35 ans est celle des fibromes utérins négligés. C'est une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie. Chez les filles plus jeunes, l'augmentation de la miction peut être causée par des MST, ainsi que par des vaginites d'étiologies diverses, etc. Le problème devient parfois une conséquence du prolapsus de l'utérus.
  8. Insuffisance rénale chronique. Il peut se développer en raison de certaines affections chroniques du système excréteur. La cause la plus fréquente est la glomérulonéphrite, la pyélonéphrite, la lithiase urinaire, l'amylose rénale, la maladie polykystique et d'autres anomalies du développement de cet organe. L’une des premières manifestations de l’insuffisance rénale est une miction nocturne fréquente, ainsi qu’une augmentation du besoin de jour.
  9. Lésion de la moelle épinière. Vous ne pouvez pas ignorer le fait d'effets mécaniques sur la colonne vertébrale.
  10. Infections génitales. Ils conduisent à une inflammation de l'urètre et son irritation provoque l'apparition d'une envie fréquente d'uriner. Même le muguet banal peut conduire à la nécessité d'aller aux toilettes plus souvent que d'habitude.

Il est important de comprendre que sans traitement approprié des mictions fréquentes chez la femme, les symptômes d'une éventuelle maladie peuvent se transformer en une forme chronique et, à l'avenir, affecter négativement le système de reproduction ou avoir de graves conséquences pour la santé.

Comment traiter les mictions fréquentes chez les femmes?

Parler du traitement des mictions fréquentes chez la femme n'est possible qu'après la détection de la maladie qui l'a provoquée. Après tout, les schémas de traitement de diverses pathologies sont significatifs, et parfois même radicalement différents les uns des autres.

Par conséquent, lorsque le besoin urgent d’uriner a commencé, il faut d’abord exclure les causes physiologiques de ce phénomène:

  • une alimentation enrichie d'aliments ou de boissons à effet diurétique, d'abus de café, de boissons alcoolisées;
  • situations stressantes;
  • la grossesse
  • l'hypothermie;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques.

Les principales indications pour aller chez le médecin sont les suivantes:

  • brûlures et crampes pendant la miction;
  • douleur abdominale basse;
  • faiblesse générale dans le corps;
  • retard ou incontinence;
  • écoulement (sanglant) des organes génitaux;
  • manque d'appétit.

Selon la cause identifiée, après avoir réussi l'examen, une femme peut se voir attribuer:

  • antibiothérapie;
  • pré et probiotiques;
  • antispasmodiques;
  • médicaments hormonaux;
  • des analgésiques;
  • les uroantiseptiques;
  • les sédatifs;
  • physiothérapie, y compris UHF, iontophorèse, électrophorèse, inductothermie, etc.
  • Thérapie par l'exercice, y compris les exercices de Kegel;
  • phytothérapie.

Cependant, même les mictions fréquentes sans douleur, qui sont préoccupantes depuis longtemps, ne doivent pas être négligées. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à connaître les causes réelles du problème et à vous prescrire un traitement efficace.

Quel médecin contacter

Avec des mictions fréquentes, vous devez contacter le thérapeute et vous soumettre à un premier examen: passer des tests sanguins et urinaires, passer une échographie des voies urinaires. En cas de maladie rénale, il doit être traité par un néphrologue, et dans la pathologie de la vessie - par un urologue. Le diabète (sucre et non sucre) est traité par un endocrinologue.

Souvent, je vais aux toilettes "de façon modeste". Que faut-il faire?

Un patient inquiet pose la question au thérapeute: «Pourquoi est-ce que je vais souvent aux toilettes« de façon modeste »? Dis-moi ce qui est avec moi. " Si tout était si simple et sans tests, il était possible de poser des diagnostics, alors la profession de médecin pourrait devenir la plus inutile du monde. Cependant, tout est beaucoup plus compliqué et le patient, qui veut constamment aller aux toilettes «de façon modeste», peut avoir la conclusion la plus inattendue d'un médecin: de l'inflammation des reins au diabète. Dans cet article, nous allons apprendre quelles maladies provoquent des mictions fréquentes.

Que faire si vous allez souvent aux toilettes "de façon modeste"?

En principe, la réponse à cette question est tout à fait évidente. En cas de non-respect de la norme, vous devez contacter votre médecin, passer des tests et être examiné si nécessaire. Ensuite, nous donnons une liste des causes possibles de mictions fréquentes.

  • Je vais souvent aux toilettes "modestement" parce que je suis enceinte? La naissance modifie la structure du bassin féminin et une pression est exercée sur la vessie. Il en résulte des envies fréquentes d'aller aux toilettes. Par conséquent, la raison peut être en cours de grossesse, mais le médecin doit tout de même en être averti.
  • Miction fréquente, accompagnée d'une sensation de brûlure. Ceci est un signe d'infection pelvienne ou d'inflammation. Toute infection génitale s'accompagne de symptômes similaires. Vous devez donc contacter à la fois le gynécologue et l'urologue. La prévention de tels problèmes reste l'hygiène personnelle, le préservatif et le maintien du bas du corps au chaud.
  • Je vais souvent aux toilettes "modestement" parce que je suis diabétique? Un taux élevé de sucre dans le sang peut vraiment donner un tel effet, et cette catégorie de patients se plaint souvent de mictions fréquentes. Le patient doit trouver la solution avec son médecin.
  • Urolithiase et inflammation urologique. Un signe de fréquentes visites aux toilettes est un dysfonctionnement des reins et du système urinaire. Symptômes associés: fièvre, qui ne peut pas être réduit avec des médicaments, douleurs dans les canaux urinaires, douleurs dans les reins, somnolence, léthargie, manque d’appétit, vomissements, "sable" dans les yeux. Ces manifestations apparaissent beaucoup plus tôt que des problèmes aussi évidents que les mictions fréquentes.
  • Je vais souvent aux toilettes "modestement" parce que je bois beaucoup? N'oubliez pas les caractéristiques physiologiques simples du corps pour afficher tout ce qui est superflu. Si c'est l'été dans la cour et que vous buvez beaucoup d'eau, de fruits et de légumes, alors au moins une fois par heure, vous aurez envie de vous rendre aux toilettes.
  • Le taux de miction. Il est difficile de déterminer le taux qui sera vrai pour chaque individu, cependant, le chiffre total en médecine est toujours là: la miction est considérée comme fréquente si elle survient plus de 5 fois par jour. Dans de tels cas, vous devez subir un examen physique préventif de tout le corps (pour votre tranquillité d'esprit et votre longévité).

Traitement des mictions fréquentes

Un médecin ne conseillera jamais aucun médicament pour une maladie particulière sur les pages du journal - cela ne correspond pas tout à fait à l’éthique médicale et il est tout simplement impossible de prescrire le traitement correct sans consulter les tests du patient. Ne vous engagez pas en amateur et laissez votre santé entre les mains de professionnels. Franchement, les gens de notre pays ne se pressent pas à la clinique lorsqu'ils se sentent mal, mais les médecins vous conseillent de vous soigner plus soigneusement et de vous soumettre à un examen général dans les meilleurs délais.

Plus D'Articles Sur Les Reins