Principal Pyélonéphrite

Hydronéphrose chez la femme enceinte

Laisser un commentaire

Lorsqu'une femme en position de bassin rénal se dilate en raison d'une accumulation d'urine dans l'organe, les médecins diagnostiquent alors une hydronéphrose pendant la grossesse. Des processus stagnants se produisent en cas de lésion mécanique, provoquant une perturbation de la libération de l'urine. Avec la pathologie, les parois du bassin deviennent plus minces et le parenchyme rénal s’atrophie. Une hydronéphrose est souvent diagnostiquée chez les femmes enceintes. En règle générale, il doit exister des facteurs spécifiques pour la survenue d'une pathologie. Avant de concevoir un enfant, une femme doit procéder à un examen complet du système génito-urinaire et des reins pour identifier les pathologies existantes ou possibles. Si vous les soignez avant la grossesse, vous n'aurez aucune difficulté à porter un enfant.

Description et types de maladie

L'hydronéphrose chez les femmes occupant ce poste n'est pas si souvent diagnostiquée, mais la pathologie est néfaste pour la santé de la mère et le développement du fœtus. La pathologie conduit au fait que le bassin du rein se dilate pendant la grossesse, ce qui se manifeste par des sensations inconfortables. La déviation est une violation mécanique de l'excrétion de l'urine. Dans le même temps, la pression dans les cupules et le bassin rénal augmente. L'urine, qui n'a pas quitté le corps à temps, étire et dilate le bassin du rein. Avec cette maladie souffrent et amincissent les parois de ce dernier. En cas de retard du traitement, le parenchyme rénal s’atrophie.

Les médecins sont plus susceptibles de diagnostiquer une hydronéphrose du rein droit; une anomalie n'est que rarement observée dans l'organe gauche.

Espèces

En médecine, il existe plusieurs classifications de l'hydronéphrose. Selon la nature de l'origine, on distingue la pathologie de la nature congénitale, acquise et héréditaire. Congénital est observé même chez le fœtus. Des connexions anormales du système urogénital, ainsi qu'un développement fœtal anormal, y conduisent. L’hydronéphrose acquise se produit tout au long de la vie en raison d’une lésion ou d’une inflammation des reins. La prédisposition génétique conduit à la pathologie héréditaire. Une hydronéphrose de ce type se produit chez un enfant en bas âge ou en bas âge.

L’hydronéphrose est classée pendant la grossesse et en fonction du résultat du processus pathologique. Il existe une hydronéphrose de type organique et fonctionnel. Le premier est détecté lorsqu'il y a des maladies dans le système urinaire. Dans le cas d'une hydronéphrose fonctionnelle, la maladie a pour origine des perturbations temporaires du corps.

Causes de la pathologie

L’hydronéphrose rénale chez la femme enceinte se produit pour diverses raisons, mais dans tous les cas, la pathologie provoque un rétrécissement des canaux urinaires et une stagnation de l’urine. Les barrières formées se produisent directement dans le canal urinaire ou dans les tissus qui l’entourent. Les médecins distinguent les causes de l'hydronéphrose pendant la grossesse:

  • Fonction altérée dans les voies urinaires (hypotonie du pelvis rénal et de l'uretère). Ce facteur provoque un rétrécissement de l'uretère.
  • Les changements pathologiques qui se produisent dans l'urètre et la vessie. Ces facteurs incluent des formations cicatricielles postopératoires, des plis sur la membrane muqueuse, un développement anormal. Dans ce cas, je diagnostique une hydronéphrose dans les deux reins.
  • Inflammations qui entraînent des modifications de l'uretère. C’est pour cette raison que l’hydronéphrose se trouve le plus souvent chez une femme enceinte.
  • L'urolithiase ou la présence de calculs dans le bassinet rénal provoque la stagnation de l'urine, ce qui entraîne la maladie.

Malgré la raison de la maladie, il est difficile d'éliminer l'urine, ce qui a pour effet de fixer l'expansion du pelvis rénal. La pression dans l'organe devient plus grande, ce qui conduit à une circulation sanguine altérée et au développement de la filtration de l'urine. En raison de la pathologie, la fonction rénale excrétrice est perturbée, ce qui est associée à l’étirement et à l’amincissement de la paroi de l’organe.

Symptômes et stades de l'hydronéphrose pendant la grossesse

Au début, les symptômes ne se manifestent pas et la femme enceinte ne ressent aucune anomalie. Il est donc difficile de diagnostiquer la pathologie à temps. Graduellement, lorsque la taille du fœtus augmente, l'utérus se développe, le pelvis devient plus étendu, ce qui indique le développement intensif de l'hydronéphrose rénale pendant la grossesse. Une femme a les symptômes suivants:

  • douleur dans le bas du dos, qui s'étend jusqu'à la hanche et au périnée;
  • excrétion réduite de l'urine;
  • saignements pendant la miction;
  • température élevée dans les lésions infectieuses;
  • faiblesse et fatigue;
  • hypertension artérielle;
  • nausée, vomissements.

Une pathologie est souvent observée dans les deux organes, auquel cas les symptômes seront plus prononcés et d'autres signes seront présents. La manifestation des symptômes dépend de la durée de la grossesse et du stade d'hydronéphrose. Après l'accouchement, la pathologie disparaît et les symptômes disparaissent, la fonction normale revient aux reins.

Hydronéphrose de stade

L'hydronéphrose rénale pendant la grossesse comporte les mêmes étapes que la maladie organique. La première étape est la plus indolore, pendant cette période, le bassin élargi du rein ne gêne pas particulièrement la femme. A ce stade, il y a une légère stagnation de l'urine, mais les reins fonctionnent normalement. Au cours de la deuxième étape, l'expansion du bassin se poursuit, ce qui entraîne une augmentation significative du rein. La fonctionnalité de l'organe malade chute plusieurs fois. L'hydronéphrose du rein pendant la grossesse, ayant la troisième étape, est la plus dangereuse. L'organe devient deux fois plus gros qu'un rein en santé. Il y a violation de la miction, l'obstruction de l'urine est entravée, ce qui entraîne une diminution de la fonction rénale de plus de la moitié. La dernière étape n’est pas fixée chez la femme enceinte, car elle subit un contrôle régulier avec des experts et des analyses mensuelles. Cela laisse le temps d'identifier la pathologie et de prescrire un traitement.

Complications possibles

L’hydronéphrose chez les femmes enceintes est assez rare et les examens réguliers des femmes et des fœtus ne permettent pas de développer cette maladie et ne causent pas de complications graves. Des problèmes surviennent dans le cas où le patient a été observé pathologie avant de concevoir un enfant. Dans ce dernier cas, la situation est difficile à prévoir, les complications pouvant être de nature et de complexité différentes. Les conséquences les plus terribles de l'hydronéphrose sont l'accouchement intempestif, la décoloration du fœtus ou un développement altéré. Cela entraîne une diminution de l'apport sanguin au placenta. Afin d'éviter des conséquences terribles, la pathologie doit être identifiée et traitée avant la grossesse.

Diagnostics

L’hydronéphrose étant asymptomatique, elle ne peut être détectée de manière fiable qu’à l’aide du diagnostic aux rayons X. Mais pendant la grossesse, cette méthode est interdite, alors utilisez des alternatives. Le patient enregistre toutes les plaintes et tous les symptômes. Ensuite, une échographie des reins et de la vessie est attribuée, ce qui confirmera l'hydronéphrose. Au premier stade, le bassin n'est pas très développé. Si la pathologie a acquis le 2e ou le 3e stade, le rein est mal visualisé aux ultrasons et ressemble à une formation cavitaire, semblable à un kyste. Dans le même temps, la procédure révélera l'expansion du calice rénal et de l'ensemble du système pelvis rénal.

Une autre méthode de diagnostic est le cathétérisme du système urinaire par rehaussement du contraste. La procédure est effectuée à l'aide d'un cathéter, qui est inséré dans le bassin de l'organe et vidé. Ensuite, versez un agent de contraste et déterminez en alternance la perméabilité des uretères. Cette procédure révèle la lésion et l'état de la fonction excrétrice de l'organe. En fonction du diagnostic et des symptômes présents, le médecin vous prescrira le traitement approprié pour la femme.

Traitement de grossesse

Le traitement de l'hydronéphrose chez la femme enceinte est indiqué de manière conservatrice ou chirurgicale. Dans les deux cas, le traitement vise à soulager les symptômes et à rétablir le fonctionnement normal du rein, que le bassin agrandi de l’organe a violé. Un traitement conservateur est indiqué dans les deux premières étapes de la maladie. Si l'hydronéphrose chez une femme en position a franchi la troisième étape, une intervention chirurgicale est prescrite.

Avec un cours particulièrement sévère de la dernière étape, la femme est interrompue artificiellement.

Thérapie conservatrice

Le plus souvent, les femmes dans la situation ont les deux premières étapes, qui sont traitées avec des médicaments et un régime spécial. Les femmes enceintes doivent prendre de la vitamine B1, qui est injectée par voie intramusculaire. Cette procédure augmente le tonus dans les uretères et normalise l'excrétion de l'urine. Beaucoup de femmes enceintes ont une lésion infectieuse des voies urinaires qui provoque une pyélonéphrite. Dans ce cas, des antibiotiques sont prescrits, ce qui causera des dommages minimes au corps de la femme et au fœtus. Des antihypertenseurs sont prescrits pour influer sur l’augmentation de la pression artérielle.

Intervention chirurgicale

Si le traitement conservateur n'apporte pas le résultat attendu, il est recommandé d'éliminer la pathologie par la chirurgie. L'intervention chirurgicale est indiquée lorsque l'hydronéphrose a acquis le dernier stade et se complique d'une lésion infectieuse. La femme dans ce cas, il y a une fièvre et des coliques rénales.

La thérapie opératoire vise à restaurer la fonction normale des voies urinaires. Parfois, les médecins ont recours à des modifications plastiques des organes internes. Il existe une méthode opératoire endoscopique, réalisée avec des incisions mineures, qui simplifie la période de réadaptation pour une femme enceinte. Lorsque l'hydronéphrose des femmes enceintes du troisième stade avec un parenchyme rénal affecté, une opération est effectuée, à la suite de laquelle le rein malade est enlevé.

Pronostic et prévention

Le pronostic dépend du stade de la maladie et des raisons qui ont conduit à la pathologie. La plupart des femmes enceintes font face à ce problème et donnent naissance à des enfants en bonne santé. Dans le cas où l'hydronéphrose chez une femme en position a atteint le stade final, il est difficile de faire des prédictions. Une insuffisance fonctionnelle des reins et du système urinaire entraîne des complications pendant et après l'accouchement. Dans un scénario défavorable, le fœtus gèle ou des anomalies dans son développement se produisent. Cela entraîne une diminution de l'apport sanguin au placenta.

À titre préventif, il est conseillé aux femmes de ne pas négliger les inspections régulières et de se soumettre à une échographie à temps pour détecter une pathologie au premier stade. Il est recommandé à une femme de maintenir une activité physique en portant un enfant. Une nutrition adéquate est tout aussi importante pour éviter de nombreux problèmes pendant la grossesse.

Hydronéphrose pendant la grossesse

L’hydronéphrose est une expansion persistante du bassinet et des cupules rénaux due à l’accumulation de liquide dans ceux-ci. Il se manifeste par un rétrécissement de la lumière des uretères ou par une difficulté à éliminer l'urine pour d'autres raisons. Chez la femme enceinte, il est souvent associé à des changements physiologiques dans le corps, bien qu’il puisse être dû à la progression des pathologies rénales avant la grossesse. Il traverse trois stades de développement et se manifeste différemment dans chaque cas individuel: douleur, douleur au site de la blessure ou aiguë dans le bas du dos, mictions fréquentes, parfois douloureuses, crises de faiblesse, nausées, etc.

Le diagnostic de la maladie est dans la plupart des cas effectué au tout début de son apparition, principalement grâce à des inspections régulières et à la planification de la grossesse. Il est possible d'identifier l'hydronéphrose à l'aide d'une échographie du rein. Ensuite, le traitement est rapide et efficace, sans causer de préjudice à l'enfant, aucune intervention chirurgicale ne sera nécessaire.

Description et types de la maladie chez les femmes enceintes

Chez la femme enceinte, l'hydronéphrose est dans la plupart des cas associée au développement du fœtus, ce qui entraîne les processus suivants:

  • l'utérus en expansion pousse les canaux urinaires;
  • le liquide s'accumule dans les cavités pelviennes;
  • la pression de fluide s'accumule sur les parois du bassin, elles s'étirent et deviennent plus fines;
  • l'urine stagne et apparaît en plus petites quantités, bien que plus souvent;
  • la circulation sanguine locale est altérée;
  • la capacité excrétrice rénale s'aggrave, le parenchyme des atrophies d'organes.

Un tel mécanisme caractérise le développement progressif de la pathologie, qui touche le plus souvent un organe. La défaite des deux organes est accompagnée d'une maladie extrêmement grave et est très rare, principalement en raison de la détection opportune de la maladie.

Il existe plusieurs classifications de l'hydronéphrose. Selon la nature de son origine, il y a:

  • anomalies congénitales à la suite d'une insuffisance foetale fœtale ou d'anomalies du système génito-urinaire;
  • prédisposition génétique à sa survenue dans la petite enfance ou l'enfance;
  • maladie acquise en raison de l'apparition de calculs rénaux, de blessures, d'inflammation ou d'autres troubles organiques.

Selon la seconde classification, on distingue ces types d'hydronéphrose:

  • organique - provoquée par une lithiase urinaire, un traumatisme, des anomalies congénitales, une inflammation et des infections du système génito-urinaire et des organes environnants;
  • fonctionnel - une conséquence des changements physiologiques dans le corps de la femme pendant la grossesse, disparaît après l'accouchement.

Selon la classification internationale de la CIM-10, l'hydronéphrose fait partie des maladies du système urinaire, des maladies tubulo-interstitielles des reins, et fait partie de la classe N13 d'uropathie obstructive et d'uropathie de reflux.

Raisons

Le développement de l'hydronéphrose pendant la grossesse a plusieurs causes:

  • l'utérus en croissance, surtout au 3e trimestre, serre trop les uretères, ce qui provoque leur rétrécissement et la stagnation des liquides dans le bassin;
  • des cailloux et du sable dans le bassin rénal bloquent les voies urinaires, ce qui rend la sortie de l'urine plus difficile, aggravée par les modifications du fond hormonal, le dérèglement de l'équilibre hydrique et l'augmentation de la pression sur les organes internes;
  • formations cicatricielles, conséquences de blessures, d'inflammation et de pathologies rendant la miction difficile;
  • kyste, tumeurs tumorales, compression des voies urinaires, etc.

Stades et symptômes de l'hydronéphrose pendant la grossesse

Au cours de son développement, l'hydronéphrose passe par trois étapes:

  • Une légère dilatation du pelvis rénal conduit à une pyéloectasie avec un fonctionnement normal des organes. Elle ne s'inquiète pas trop pour une femme et ne peut être détectée que lors d'une échographie.
  • Au deuxième stade, il y a une augmentation significative du bassin du rein et une expansion du corps de 15 à 20%, une perturbation du système génito-urinaire. Cela conduit à un inconfort important pour les femmes enceintes.
  • Il arrive très rarement à la troisième phase de l'hydronéphrose. Il est considéré comme le plus dangereux et se manifeste par une augmentation du corps en 1,5-2 fois. Une insuffisance rénale se développe, la miction devient difficile et la fonction rénale diminue nettement.

Le développement de la pathologie dépend de la manifestation des symptômes, parmi lesquels peuvent être:

  • douleurs constantes tirant dans la colonne lombaire, s'étendant jusqu'à la hanche et à l'aine;
  • douleur aiguë récurrente dans le côté, région excitante de la cuisse et sous les côtes, se manifestant par une lithiase urinaire, une colique rénale;
  • mictions fréquentes non anormales avec une forte diminution du débit urinaire, parfois douloureuses;
  • lourdeur dans l'abdomen, se manifestant par le débordement de la vessie et sa libération incomplète;
  • nausées, vomissements, maux de tête et selles anormales lors d'attaques douloureuses graves;
  • léthargie, faiblesse et fatigue rapide, et avec le développement de l'infection - forte fièvre;
  • hématurie, la présence de sang dans les urines;
  • la pression artérielle saute;
  • gonflement des pieds, du visage et d'autres signes.

Chez une femme enceinte, seules certaines de ces manifestations peuvent être observées, mais leur présence suggère néanmoins que vous devriez consulter un médecin.

Complications possibles

Les deux premiers degrés d'hydronéphrose avec diagnostic opportun ne causent pas de complications et n'affectent pas le fœtus. Des problèmes peuvent survenir dans de telles situations:

  • si la maladie est apparue avant la conception d'un enfant;
  • pathologie n'a pas été détectée à temps, et a atteint la troisième phase, la propagation aux deux reins.

Les complications peuvent être imprévisibles: progression de l'insuffisance rénale, pyélonéphrite, apparition de coliques dans le corps et de la fièvre, naissance prématurée, avortement et anomalies du fœtus.

Diagnostics

La pathologie rénale hydronéphrotique aux premiers stades est asymptomatique. Il peut être identifié de manière fiable à l’aide d’un examen aux rayons X interdit pendant la grossesse. Dans ce cas, les méthodes suivantes de diagnostic de l'hydronéphrose sont utilisées:

  • des examens médicaux réguliers révéleront des violations dès leurs premières manifestations et à des stades ultérieurs;
  • L'échographie montre la présence et l'ampleur de l'augmentation, de la transformation du tractus urinaire et de l'amincissement du parenchyme rénal;
  • l'introduction d'un cathéter et d'un fluide de contraste pour déterminer la perméabilité des uretères;
  • l'analyse biochimique du sang évaluera le travail des organes internes, montrera la présence de substances toxiques qui devraient être affichées avec l'urine;
  • L'analyse générale de l'urine détermine la possibilité de sa filtration par la présence de protéines, de sang et d'autres substances qui ne devraient pas y figurer.
  • La recherche bactérienne d'urine permettra d'identifier les causes de la pyélonéphrite.

Les femmes enceintes doivent faire l’objet d’un suivi régulier par un médecin, afin que la maladie soit détectée rapidement. Le spécialiste sélectionne les voies de son diagnostic individuellement dans chaque cas et désigne le plus souvent un ensemble de mesures.

Traitement

Des mesures thérapeutiques sont prescrites en fonction des symptômes et de la phase de développement de la pathologie. Souvent, pendant l’hydronéphrose, les femmes enceintes disposent de suffisamment de méthodes conservatrices pour faire face à la maladie au cours des deux premiers stades de leur progression. Le but dans ce cas est de préserver le fonctionnement sans douleur des organes malades, de se débarrasser des infections, des inflammations éventuelles. En cas d'aggravation, d'efficacité insuffisante de ces mesures ou de détection tardive des violations, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Thérapie conservatrice

Le traitement conservateur de l'hydronéphrose pendant la grossesse suggère les remèdes suivants:

  • médicaments diurétiques doux de composition et d'origine naturelles, boissons aux fruits à base de canneberge et d'airelle, et autres produits stimulant l'excrétion de l'urine;
  • Vitamines B, injection intramusculaire de B1 pour améliorer le tonus des uretères et rétablir la circulation de l'urine;
  • laxatifs pour prévenir la constipation, ce qui peut entraîner une exacerbation des violations;
  • un régime alimentaire spécial impliquant l'abandon d'aliments épicés, salés, frits, de boissons alcoolisées;
  • limiter l'apport en liquide;
  • meilleure hygiène intime pour prévenir le développement d'infections;
  • avec le développement de l'inflammation (pyélonéphrite, cystite), on prescrit des antibiotiques qui causent des dommages minimes pour le corps, mais les femmes enceintes doivent être prudents: ils ne sont prescrits qu'à la 20e semaine, ils ont un effet toxique sur les reins de la mère et du bébé;
  • Les antihypertenseurs normalisent l’augmentation de la pression artérielle.

En outre, d'autres activités peuvent être recommandées dans certains cas de lésions rénales. Par exemple, il est conseillé aux femmes enceintes de se tenir coude-coude toutes les 3 heures, ce qui, à l'instar de la position habituelle à quatre pattes, réduit le stress sur le système urinaire, les hémorroïdes et le risque de constipation.

Intervention chirurgicale

Si la thérapie conventionnelle n'a pas aidé, une exacerbation de la condition s'est produite, sa complication de l'infection et la progression à la troisième phase, une chirurgie peut être nécessaire Dans ce cas, il peut y avoir de la fièvre, un écoulement urinaire altéré, des coliques néphrétiques et une douleur aiguë, un fonctionnement insuffisant de l'organe et des processus inflammatoires fréquents.

L'intervention chirurgicale peut être de nature différente et être réalisée à l'aide des techniques suivantes:

  • intervention chirurgicale ouverte pour retirer des zones ou des organes touchés entiers avec suture des extrémités saines, leurs modifications plastiques ou l'insertion d'un cathéter dans les uretères pour l'écoulement de l'urine;
  • la chirurgie endoscopique est pratiquée avec des incisions mineures et permet d'élargir l'uretère rétréci en y introduisant des bouges ou des ballons, ainsi qu'une élimination au laser de la zone touchée;
  • laparoscopie - implique la formation de plusieurs ponctions d'un diamètre de 0,5 à 1,5 cm, l'introduction dans l'un des endoscopes connectés à la caméra vidéo, dans un autre gaz spécial et des manipulateurs, coupant les zones touchées;
  • néphrostomie par ponction percutanée - l'installation d'un drainage externe dans la cavité rénale est réalisée sous le contrôle d'un appareil à ultrasons;
  • Néphrectomie - l'ablation d'un organe malade survient dans la troisième phase de l'infection, endommageant son parenchyme et empêchant la guérison.

Il existe de nombreuses autres méthodes d'intervention chirurgicale dont l'action vise à rétablir le fonctionnement du système urogénital. Après l'opération, afin d'éviter des conséquences désagréables, le patient subit une période de récupération d'au moins une semaine, avec restriction de l'activité et utilisation de médicaments réducteurs, anti-inflammatoires et antibiotiques. De plus, vous devez respecter le régime alimentaire et la ration de rationnement (pas plus de 2 litres par jour).

Pronostic et prévention

Les femmes enceintes sont régulièrement suivies par le médecin et font l’objet d’un diagnostic de l’état de santé. L’hydronéphrose est donc détectée dès les premières étapes de son apparition et de son développement. Sous la surveillance de spécialistes, la guérison de la maladie n’est pas difficile, sans aucun risque pour le fœtus et son portage. En outre, il peut disparaître après la naissance de l'enfant s'il est dû à la pression de l'utérus sur les uretères.

Un pronostic négatif est donné extrêmement rarement, dans des situations particulièrement négligées, lorsque la pathologie a été découverte dans la dernière phase et que des exacerbations d'état sont survenues. Dans ce cas, le retrait de l'organe affecté peut être nécessaire. Une alternative serait de se connecter à un appareil spécial capable de stabiliser la miction sans intervention chirurgicale.

Pour la prévention de la maladie est:

  • visiter régulièrement le médecin traitant et subir une échographie;
  • maintenir l'activité physique, utiliser des exercices de gymnastique spéciaux;
  • maintenir une alimentation saine et équilibrée;
  • éviter le surmenage, le stress, l'hypothermie et la surchauffe;
  • observez les règles d'hygiène intime pour prévenir l'infection.

En outre, il existe de nombreuses recettes et astuces populaires qui peuvent être suivies avec l'autorisation du médecin traitant.

Hydronéphrose du rein pendant la grossesse

L’hydronéphrose du rein pendant la grossesse est un phénomène très courant, presque standard. Les femmes et dans la vie ordinaire, en dehors de la période de portage d'un enfant, sont victimes de cette maladie deux fois plus souvent que les hommes, alors que chez les femmes enceintes, le pourcentage augmente plusieurs fois.

Les principales causes de l'hydronéphrose

Les voies urinaires d'une personne sont très vulnérables aux infections et fragiles. Il est facile de rompre leur travail avec des dommages physiques, une infection, une simple hypothermie. Mais le plus grand risque de contracter cette maladie apparaît pendant la grossesse.

Une augmentation du fœtus entraîne un déplacement important de presque tous les organes de la cavité abdominale. Le bébé lui-même, le placenta et le liquide amniotique prennent beaucoup de place - c'est pourquoi les femmes enceintes subissent une pression constante sur le dos, en plus du poids apparent. L'utérus en expansion exerce une pression sur les uretères, perturbant le processus délicat et complexe de la circulation de l'urine, à savoir son écoulement. Stagnation formée, l'excès de liquide étire le bassin du rein, provoquant une gêne. Une stagnation prolongée les dilate et efface les parois - et c’est ainsi que l’on retrouve l’hydronéphrose rénale du 2e degré, à laquelle les médecins peuvent enfin reconnaître la maladie.

La lithiase urinaire (petite formation sédimentaire dans les reins et les uretères) est très rare. Chez les femmes enceintes, cela ne se produit presque jamais si elles n'ont jamais eu de problèmes de reins ou s'il n'y a pas de prédisposition héréditaire.

Symptômes de la maladie

Symptômes de l'hydronéphrose rénale:

  1. Le premier et le plus évident est la douleur. L'hydronéphrose du rein droit pendant la grossesse n'est pas différente de la douleur du gauche. La douleur dans de tels cas est généralement très rarement localisée - la région pelvienne entière, le bas du dos fait mal. Les sensations de grossesse peuvent toucher l'estomac et tout le dos en raison de la lourdeur.
  2. Mictions fréquentes et des douleurs. Urgence fréquente, difficulté à uriner et douleur liée au processus, aiguë ou sourde.
  3. L'envie de nausée, de vomissements. En soi, les vomissements sont toujours une source d'inquiétude, mais en combinaison avec le reste des symptômes, il suffit d'un traitement médical rapide.
  4. Fatigue et faiblesse Presque toutes les affections douloureuses sont accompagnées de faiblesse, mais avec l’hydronéphrose des reins, la léthargie devient un réel problème et s’ajoute à la douleur aiguë constante et sourde.
  5. Sang dans les urines (hématurie). De nombreuses maladies rénales sont accompagnées de sang dans les urines, et cela ne fait pas exception. Ce symptôme est le plus reconnaissable.

La gravité des symptômes dépend du degré de la maladie et de la rapidité avec laquelle la femme réagit. Si vous ne courez pas l'hydronéphrose, la douleur ne sera pas critique.

Hydronéphrose de stade pendant la grossesse

Les stades de l'hydronéphrose rénale dépendent de la négligence de la maladie. Peu importe qu'il s'agisse d'une démarche bilatérale ou unilatérale - il y aura toujours trois étapes du développement de la maladie, qui peuvent être suivies avec l'aide de médecins dans n'importe quel hôpital.

  • Le stade initial. Il est très difficile d'identifier la maladie ici, car la femme elle-même est à peine capable de reconnaître les symptômes. La douleur n'est pas toujours présente et, si elle est toujours présente, il est facile de confondre les "effets secondaires" de la grossesse, en particulier au cours du troisième trimestre. Au stade initial, le liquide déborde des reins et la perturbation des uretères commence, de sorte que les reins fonctionnent normalement.

Désormais, chaque clinique est engagée dans l’hydronéphrose, y compris les médecins traitants compétents dans les maternités. Consultation sur la santé du système génito-urinaire et fournir des soins prénatals aux femmes.

Les risques

Les risques de courir la maladie sont élevés. Dans le pire des cas, vous pouvez vous séparer à jamais de l'organe malade, mais pour obtenir un tel résultat, vous devez complètement ignorer les prescriptions du médecin et les médicaments prescrits. Cela n'aura que peu ou pas d'effet sur le bébé, mais le processus de naissance lui-même sera plus difficile et douloureux, car les organes pelviens sont très proches.

Diagnostic de l'hydronéphrose du foie

Heureusement, les symptômes d'insuffisance rénale sont très prononcés. La douleur et le sang dans la décharge ne permettront pas à une femme de laisser ce problème pour plus tard. Consultez un médecin dès l'apparition des premiers symptômes - traiter les reins est facile, mais très long. La peine douloureuse d'essayer d'aller aux toilettes chez une femme enceinte sera plus dure pour tout le monde. À cause du fœtus, il souffre périodiquement de douleurs et de pressions dans le bas de l'abdomen et, avec l'hydronéphrose, les sensations se mélangent, transformant la grossesse en angoisse.

Blesser la douleur n'en vaut pas la peine. Jusqu'à ce que la maladie se soit développée au-delà de la deuxième étape, nous devons nous dépêcher. L'enfant va naître, mais l'hydronéphrose restera même après la disparition de la source de pression - le corps se rétablira lentement et les reins malades le ralentiront encore plus.

Un diagnostic plus sérieux peut et devrait être obtenu à l'hôpital. Il sera demandé à une femme de faire un don de sang et d’urine à des fins d’analyse, de tests d’allergie, et de se renseigner sur la présence de violations antérieures ou actuelles des reins. Ils écriront également une recommandation pour une échographie - c'est le moyen le plus rapide de voir comment les reins ont grossi.

Méthodes de traitement et de prévention

Lors du traitement de l'hydronéphrose chez les femmes enceintes, les médecins tentent de suivre des méthodes conservatrices. La tâche principale est de préserver le fonctionnement d'un rein malade ou de deux, ce qui est indolore pour les femmes enceintes. Respect important et renforcé des règles d'hygiène intime féminine pour prévenir les infections. Toute infection pour les reins faibles deviendra un énorme problème qui devra être traité à un niveau différent, éventuellement avec une intervention chirurgicale.

La médecine populaire et officielle s'accorde sur un point: la disponibilité obligatoire d'un régime alimentaire pour prévenir la constipation, aggravant souvent la situation de la future mère. Diurétiques obligatoires, stimulant artificiellement le débit d'urine. Les médicaments recommandés avec un effet modéré, à faire complètement sans eux ne fonctionneront pas. Une urine congestionnée aura des conséquences graves pour la mère et le fœtus.

La vitamine B1, administrée par voie intramusculaire, aide à rétablir la circulation de l'urine. Le médecin choisit les doses et la fréquence des injections individuellement. Si nécessaire, prescrire et des antibiotiques - c'est le cas si une femme souffre de cystite ou d'autres maladies infectieuses aiguës des voies urinaires. Ces cas ne sont pas rares et les médecins savent depuis longtemps comment sélectionner des antibiotiques bénins pour les femmes enceintes.

Heureusement, même dans les cas les plus difficiles, la solution est fournie. Si le réglage du débit d’urine n’a pas fonctionné, les experts ont recours à une méthode efficace pour introduire un cathéter spécial dans les uretères. L'opération est sûre et permet à une femme d'uriner même plus facilement. Dans le cas où la maladie a atteint un point critique au troisième stade ou s’accompagne d’une foule d’autres troubles incompatibles avec le traitement médicamenteux, l’organe malade est enlevé chirurgicalement.

Pour prévenir un tel résultat est simple. Il est nécessaire de surveiller les symptômes, de ne pas endurer la douleur et de contacter les médecins à temps. Cela concerne non seulement l'hydronéphrose - les femmes souffrent de cystite pendant des années, par exemple, sans le considérer comme un problème grave, mais une telle inflammation peut nuire gravement à la santé et à l'intégrité rénale des femmes.

Vaincre une maladie rénale grave est possible!

Si les symptômes suivants vous sont familiers:

  • maux de dos persistants;
  • difficulté à uriner;
  • violation de la pression artérielle.

Le seul moyen est la chirurgie? Attendez et n'agissez pas par des méthodes radicales. Guérir la maladie est possible! Suivez le lien et découvrez comment le spécialiste recommande un traitement.

Hydronéphrose pendant la grossesse

L’hydronéphrose est une maladie courante qui inquiète de nombreuses femmes enceintes. Des problèmes de reins apparaissent soudainement, car la charge sur cet organe chez les filles en position augmente plusieurs fois. L'élargissement congénital du pelvis rénal peut être aggravé. Même les patients qui n'ont pas eu de problèmes de santé souffrent de la maladie. Dans cet article, vous trouverez des réponses à un certain nombre de questions courantes. Comment diagnostiquer l'hydronéphrose pendant la grossesse? Quels sont les traitements pour la maladie?

Les symptômes

L’hydronéphrose rénale pendant la grossesse est difficile à déterminer au stade initial de la maladie. Certaines filles ne ressentent aucune gêne, la maladie ne commencera à gêner une femme qu'à un stade suffisamment avancé de la grossesse, lorsque le volume de l'utérus augmentera. Faites attention à votre santé si vous remarquez les signes suivants de cette maladie:

  • Inconfort dans la région lombaire;
  • Problèmes de miction;
  • Impuretés du sang dans les sécrétions;
  • Panne;
  • Augmentation de la température et de la pression;
  • Œdème des membres;
  • Nausées et vomissements;
  • Parallèlement à tous les symptômes, on observe une augmentation du pelvis rénal.

Faites attention! Si pendant plusieurs jours vous vous plaignez d'une indisposition, il est préférable de demander l'aide de votre médecin. Ainsi, pour vraiment surmonter le problème et en même temps ne pas nuire au fœtus.

Les causes

Chez les femmes enceintes, l'hydronéphrose est le plus souvent causée par un élargissement de l'utérus, qui entraîne une compression des uretères et une stagnation de l'urine. L'excès de liquide commence à s'accumuler dans le bassin, le corps lui-même est déformé. La transformation hydronéphrotique conduira nécessairement à un certain nombre de pathologies. Le développement de la maladie a plusieurs raisons. L’hydronéphrose survient après un traumatisme, une infection, une lithiase urinaire ou une cystite.

Étapes de la grossesse

Les experts identifient les trois stades les plus courants de la maladie.

  1. L'hydronéphrose du rein droit ou gauche pendant la grossesse du premier degré est caractérisée par le fait qu'un organe légèrement déformé fonctionne toujours de la manière habituelle. Identifier la maladie est encore très difficile.
  2. Au deuxième stade, une augmentation de la taille du rein se produit, les premiers problèmes de miction apparaissent. Il y a une accumulation de liquide nocif dans le corps, une personne est tourmentée par la douleur dans la région lombaire à droite ou à gauche.
  3. La troisième étape (thermique) est très dangereuse. Le corps est augmenté d'une fois et demie, il fonctionne dans un mode affaibli. Le fœtus peut se décolorer, ce qui entrave l'apport de sang au placenta.

Diagnostics

L'hydronéphrose rénale pendant la grossesse est préférable pour commencer le traitement au stade initial de la maladie. Le diagnostic et le traitement au premier stade sont presque irréels car tous les symptômes ne sont pas prononcés. Après l'apparition des premières sensations désagréables, les médecins prescrivent aux patients une échographie du rein. À l'aide d'une échographie, le médecin déterminera une cupule rénale élargie. Le cathétérisme du système urinaire est une méthode alternative pour déterminer la maladie. Un cathéter spécial sera inséré dans le bassin. Il est donc réaliste d’identifier les problèmes liés à la fonction excrétrice du corps. Tous les tests de maladie vous indiqueront si certains problèmes doivent être traités.

Quand demander des soins médicaux

L'hydronéphrose pendant la grossesse est une pathologie dangereuse. Sans traitement de qualité, l'état de santé du corps se détériorera constamment. La future mère et l'embryon peuvent en souffrir. Tuer le fœtus entrave l'apport sanguin au placenta. Contactez votre médecin si vous présentez certains symptômes de la maladie.

Traitement et prévention

L’hydronéphrose rénale chez la femme enceinte peut être traitée non seulement chirurgicalement, mais également de manière conservatrice. La période de grossesse étant une étape importante dans la vie de chaque femme, il est important de ne pas nuire au fœtus. Le cours de la drogue doit nommer un médecin. C'est le médecin qui décide de la meilleure façon d'éliminer l'expansion du bassin. Pendant le traitement, vous devez vaincre toutes les pathologies du bassin et des cupules. Sans chirurgie, vous ne pouvez vraiment faire que dans les deux premiers stades de la maladie. Vous devrez manger certains aliments et prendre des médicaments. La santé d'un homme et la santé d'une femme dépendent entièrement de vous! La prévention des maladies est la responsabilité de chaque personne.

Médecine alternative

De nombreux patients tentent de rétablir l'état des reins à l'aide d'un certain nombre d'outils disponibles. Les méthodes traditionnelles de traitement aideront à éliminer les causes évidentes de la maladie. Certaines herbes utiles vous aideront. De nombreuses femmes enceintes utilisent la décoction de feuilles de bouleau, de genévriers et de racines de pissenlit, puis les brassent. Une bonne alternative serait l'avoine, les bourgeons de bouleau et les cônes de houblon. Pour préparer la teinture, vous devez verser tous les ingrédients dans un litre d’eau bouillante, puis les faire bouillir à nouveau. Buvez quotidiennement 100 grammes de cette infusion avant chaque repas. La grossesse n'est pas une contre-indication au traitement par les méthodes populaires.

Comment manger

La nutrition et l'alimentation font partie intégrante du processus de récupération. Vous devez éliminer du régime toutes les graisses et les glucides rapides (sucre et farine). Mangez souvent, mais en petites portions. Meilleur aide des fruits et légumes frais. Une alimentation quotidienne devrait contenir beaucoup de potassium.

Prévisions

L’hydronéphrose rénale chez la femme enceinte est une maladie curable. Il est réel de restaurer toutes les fonctions d'un organe même sans opération. La meilleure façon de surmonter la pathologie à un stade précoce.

Foetus

Chez le fœtus, cette affection peut également, dans certains cas, être préjudiciable, si ce n'est le début du traitement L'enfant à naître doit recevoir la quantité nécessaire de nutriments à temps. S'il n'était pas possible de guérir la maladie, il existe un risque d'interruption artificielle de la grossesse. Le développement du bébé après la naissance sera complètement normal.

Pour le diagnostic et le traitement de l'enfant immédiatement après la naissance, vous pouvez lire des informations sur l'hydronéphrose rénale chez le nouveau-né.

Complications possibles

Complications et conséquences de l'hydronéphrose - un phénomène assez rare. Les patients peuvent avoir d'autres maladies dans les cas où des problèmes rénaux ont été observés avant même la conception. Les patients présentent souvent les pathologies suivantes:

  • Frogging foetal;
  • Troubles du développement de l'enfant dus au manque d'oxygène.
  • Insuffisance rénale;
  • Pyélonéphrite.

Les risques

Tous les risques disparaissent lorsque vous démarrez le processus de traitement à temps. Un processus de récupération de qualité contribuera à la stabilisation de la santé.

Hydronéphrose pendant la grossesse

L'hydronéphrose (nom complet de la transformation hydronéphrotique des reins) est une maladie associée à une augmentation de la pression de l'urine sur le système du bassinet du rein due à une violation du flux d'urine de l'uretère. Le degré d'expansion du bassin et du calice est directement lié à la pression hydrostatique de l'urine et à sa durée.

En règle générale, le fonctionnement de l'un des deux reins est altéré. Dans de rares cas, une hydronéphrose bilatérale est diagnostiquée.

La maladie attribue forme primaire et secondaire.

Raisons

Chez les femmes enceintes, la maladie est diagnostiquée assez souvent, mais dans la plupart des cas, l'hydronéphrose est fonctionnelle.

Il existe trois types de maladies en fonction de l'étiologie:

Dans les deux premiers cas, la future mère était probablement au courant de la présence de la maladie même pendant la période de planification de la grossesse. L’hydronéphrose acquise est un symptôme ou une conséquence de la maladie ou du trouble sous-jacent.

Maladies de la femme enceinte pouvant entraîner une hydronéphrose:

  • urolithiase,
  • hypotension et autres anomalies du tissu musculaire
  • processus inflammatoires dans le système urogénital,
  • maladies infectieuses.

Dans la plupart des cas, les patientes en gestation présentent une hydronéphrose fonctionnelle, c'est-à-dire une maladie provoquée par une affection temporaire du corps.

Une femme enceinte augmente constamment l'utérus, ce qui exerce une pression sur tous les organes internes de la cavité abdominale. Cette compression affecte les uretères, qui ne sont pas capables de décharger complètement leurs urines. En raison des caractéristiques anatomiques, le rein droit est soumis à plus de pression, de sorte que la plupart des patients sont diagnostiqués avec une hydronéphrose du côté droit.

Des modifications de l'équilibre hormonal peuvent entraîner des modifications du fonctionnement des parois de la vessie. Le rythme de leurs contractions est violé, ce qui augmente la rétention d'urine dans l'organe et augmente la pression sur le calice et le pelvis rénal.

Les symptômes

La maladie pourrait se développer avant la grossesse. La première étape de l'hydronéphrose est asymptomatique, de sorte que les premiers signes peuvent apparaître lors de la seconde étape, qui coïncide avec la période de la grossesse.

Toutefois, les futures mères qui consultent régulièrement un médecin, passent des tests sanguins et se soumettent à des études de dépistage peuvent se renseigner sur la maladie à un stade précoce et empêcher son développement ultérieur rapidement.

L’hydronéphrose fonctionnelle peut survenir à n’importe quel trimestre, mais elle débute le plus souvent au cours de la seconde moitié de la grossesse, lorsque l’utérus est considérablement élargi. Symptômes de l'hydronéphrose pendant la grossesse:

  • nausées et vomissements
  • douleur tirante localisée dans la région lombaire
  • douleur sourde dans la région latérale, passant dans l'aine et les hanches,
  • douleur spasmodique dans le bas du dos et à l'intérieur de la cavité abdominale.

Diagnostic de l'hydronéphrose pendant la grossesse

Tous ces signes ressemblent au tableau clinique de la période de gestation. Pour faire un diagnostic précis, identifier les causes et le moment du développement de la maladie, il est nécessaire d'effectuer des procédures de diagnostic:

  • analyse générale et clinique du sang et de l'urine,
  • Échographie des organes abdominaux, principalement de la vessie et des reins,
  • collection d'anamnèse.

La plus efficace est la radiographie, mais elle est contre-indiquée chez les patientes enceintes.

Des complications

Le pronostic de la maladie dépend en grande partie du tableau clinique de l'hydronéphrose. Lorsque la maladie passe même au deuxième stade, une insuffisance rénale irréversible peut commencer. Dans l'état normal, dans la maladie du deuxième stade, la fonction compensatrice d'un rein sain fonctionne, mais pendant la grossesse, les capacités des mécanismes compensatoires s'affaiblissent, ce qui peut entraîner une défaillance rapide, voire la mort de la mère et de l'enfant.

Dans les formes bénignes, la maladie peut causer des problèmes lors de l'accouchement.

Traitement

Que pouvez vous faire

Lors de la planification d'une grossesse, vous devriez consulter des experts et, si nécessaire, suivre un traitement, en particulier si vous avez des problèmes avec le système génito-urinaire.

Surveillez attentivement votre santé, n'écrivez pas tous les sentiments douloureux de la grossesse. Rendez-vous régulièrement chez le médecin, passez tous les tests nécessaires, parcourez les recherches, expliquez en détail tous les changements survenus dans votre état.

Lors du diagnostic, il est important de respecter toutes les prescriptions médicales en matière de prise de vitamines, de médicaments, de physiothérapie et d’autres méthodes de traitement.

En aucun cas, ne faites pas l'automédication et le traitement des conseils de grand-mère. Au mieux, ces méthodes seront sans danger, au pire, elles pourraient compliquer le cours de la maladie et impulser de nouvelles déviations.

Que fait le docteur

Il est important que le médecin collecte un historique complet de la maladie, découvre tous les changements dans l’état de santé. Il est possible de déterminer l’hydronéphrose et sa nature à l’aide de rayons X interdits pendant la grossesse. À cet égard, le médecin doit s’appuyer sur les méthodes de diagnostic les plus précises pour établir un diagnostic.

Dans la plupart des cas, les femmes enceintes présentent une hydronéphrose fonctionnelle, qui ne nécessite qu'un suivi constant (parfois un traitement conservateur). Cette condition a un développement inverse après l'accouchement.

Si la maladie n'est pas associée à une augmentation de l'utérus ou a commencé à évoluer en fonction de facteurs indésirables, le médecin doit alors établir un schéma thérapeutique:

  • La pharmacothérapie est le traitement principal pour une maladie du premier degré. Dans ce cas, les vitamines prescrites du groupe B, les médicaments antibactériens.
  • Une intervention chirurgicale peut être indiquée avec le développement rapide de la maladie. Pendant la grossesse, le plus souvent recours à une chirurgie abdominale endoscopique. Dans les cas les plus graves, l'ablation des reins est prescrite.

Prévention

La meilleure prévention de toute maladie pendant la grossesse est leur détection et leur traitement avant la conception.

Avec le développement de l'hydronéphrose sur le fond de la grossesse, il est important de passer régulièrement des tests pour informer le médecin de votre condition.

La réception de complexes vitaminiques et une nutrition rationnelle appropriée sont des points importants dans la prévention de l'hydronéphrose fonctionnelle.

Causes de développement et symptômes de l'hydronéphrose pendant la grossesse

90% des femmes enceintes font face à une hydronéphrose, trouble plus ou moins répandu en fin de grossesse. Le développement de cette maladie est associé à des changements physiologiques dans le corps de la femme: l'expansion de l'utérus avec le fœtus entraîne une compression des uretères, un écoulement d'urine, de sorte que le liquide est retardé plus longtemps dans le pelvis rénal, ce qui les étire. L’hydronéphrose pendant la grossesse peut survenir sans signes évidents et ne doit pas nuire à la mère à l’avenir, mais elle entraîne parfois des complications, il est donc nécessaire de surveiller l’état des reins.

Qu'est-ce que l'hydronéphrose?

L'hydronéphrose est une affection pathologique du rein, dans laquelle la taille de son bassin augmente en raison de l'accumulation de liquide. La formation de l'urine est un processus long. Elle commence dans les néphrons microscopiques, puis s'accumule progressivement dans des bols petits et grands, puis se confond dans le bassin, à partir duquel le filtrat pénètre dans la vessie par les uretères. Si vous serrez les canaux urinaires, le liquide commencera à s'accumuler dans les cavités pelviennes, ce qui les fera s'étirer - c'est ainsi que se développe l'hydronéphrose.

La pathologie n'est souvent formée que d'une part, c'est pourquoi le diagnostic d '«hydronéphrose gauche (droite)» est posé.

Rarement, le trouble affecte les deux organes en même temps - dans ce cas, l’état du patient sera extrêmement difficile, car la fonction urinaire ne sera pas compensée par au moins un rein en santé.

L'hydronéphrose du rein droit pendant la grossesse est beaucoup plus courante, en raison de l'emplacement physiologique des organes: à droite, elle est plantée en bas, car elle est encombrée au-dessus du foie.

Causes de l'hydronéphrose pendant la grossesse

Les causes de l'hydronéphrose peuvent être différentes, mais lorsque le fœtus est éclos, le développement d'une pathologie dépend principalement de deux facteurs: l'exacerbation de la lithiase urinaire et la compression des uretères.

Pendant la grossesse, la diathèse de la lithiase urinaire s’aggrave parfois (il est important de noter que les calculs ne sont pas retardés en raison du port de l’enfant, la maladie ne se développe que chez ceux qui l’ont eu avant de concevoir le bébé), elle est associée à des modifications du fond hormonal, au déséquilibre hydrique et à un stress accru. les reins. Du sable et de petits dépôts solides peuvent partiellement obstruer les uretères, qui sont déjà rétrécis sous la pression de l'utérus. L'urine coule donc lentement du pelvis rénal - l'hydronéphrose commence.

Une hydronéphrose du rein pendant la grossesse peut survenir sans lithiase urinaire, ce qui en ferait une compression des uretères par l'utérus. Les parois utérines ont une forte couche musculaire, elles sont donc bien étirables, car le fruit est en croissance constante. Mais l'utérus exerce une forte pression sur les uretères et la vessie - à cause de cela, les femmes enceintes ont des mictions fréquentes et ont des problèmes d'écoulement de l'urine du bassinet rénal.

Hydronéphrose de stade chez la femme enceinte

L’hydronéphrose chez la femme enceinte a trois phases principales de développement, mais seulement deux sont plus communes. La première étape de la pathologie s'appelle «pyeloectasia», elle est caractérisée par l'expansion du pelvis rénal, mais il n'y a pas de complications sur l'organe lui-même, il fonctionne normalement. La symptomatologie au cours de cette période n'est pas encore montrée.

Dans le cas d'une maladie du deuxième degré, le bassinet des reins est élargi davantage, leurs parois commencent à s'étirer et à se maigrir, la taille du corps augmente de 15 à 20%, le processus de sortie de l'urine par les uretères dans la vessie est perturbé. C'est à ce stade que commence la compensation physiologique, c'est-à-dire que chez les femmes présentant une hydronéphrose unilatérale, un organe sain prend en charge davantage de travail et fonctionne nettement plus intensément.

L’hydronéphrose chez les femmes enceintes du troisième degré est rare, car une échographie des reins et des tests de laboratoire permettent de diagnostiquer la maladie plus tôt et de commencer son traitement. Au troisième stade, le corps perd presque complètement la capacité de fonctionner normalement, l'efficacité du travail est de 20 à 30% et une insuffisance rénale se développe.

Symptômes de l'hydronéphrose pendant la grossesse

Les symptômes de l'hydronéphrose se manifestent au cours du deuxième stade de la maladie. Leur apparition devrait constituer une base sérieuse pour un diagnostic détaillé des reins de la future mère. Les signes d'expansion du bassin rénal incluent de telles manifestations:

  • mictions fréquentes fréquentes;
  • douleur tirante dans le bas du dos, qui s'étend jusqu'au bas de l'abdomen ou à l'aine;
  • lourdeur dans l'abdomen, indigestion;
  • maux de tête, nausée, vomissements;
  • les pointes de pression;
  • épisodes de forte douleur dans les reins, d’une durée de 5 à 20 minutes.

Si l'hydronéphrose des reins pendant la grossesse s'est développée en raison de la compression des uretères par l'utérus, les symptômes de la maladie devraient disparaître après la naissance de l'enfant, car l'écoulement de l'urine se normalise et le bassin retrouve sa taille initiale. Dans les cas où les conditions préalables au trouble hydronéphrotique étaient préalables à la conception d'un enfant, l'état de la mère peut s'aggraver après la naissance.

Diagnostic de l'hydronéphrose pendant la grossesse

La radiographie est l’un des moyens les plus efficaces de diagnostiquer l’hydronéphrose, mais celle-ci pouvant nuire au développement du fœtus, elle est donc contre-indiquée pour les femmes enceintes. Lors du diagnostic, les médecins utilisent les critères suivants:

  • test sanguin biochimique;
  • analyse de la composition urinaire (élémentaire et bactériologique);
  • diagnostic de contraste avec l'introduction d'un cathéter à travers l'uretère;
  • Échographie de la vessie et des reins.

Traitement de l'hydronéphrose chez les femmes enceintes

Après le diagnostic, le médecin découvre la cause de l'hydronéphrose chez une femme enceinte et lui prescrit un traitement ou une prévention du développement ultérieur de la maladie. En cas de violation du tonus des uretères à cause de la pression utérine, une cure de vitamine B1 est indiquée, laquelle est injectée selon un schéma spécifique.

Si la cause de l'expansion du pelvis rénal est une infection, on prescrit à la femme un traitement antibactérien ou antiviral, mais le choix d'antibiotiques et d'autres médicaments sera limité, car beaucoup d'entre eux peuvent passer à travers le placenta et atteindre le bébé.

Il est important de surveiller en permanence l'état des reins et d'empêcher l'adhérence à d'autres maladies: pyélonéphrite, cystite, azotémie, car leur traitement pendant la grossesse sera plus difficile.

Le pronostic de l'hydronéphrose chez la femme enceinte

La condition de la future mère dans l'hydronéphrose dépend de la santé initiale des reins, ainsi que du stade de l'hydronéphrose. Si la maladie est contrôlée par un médecin et que la future mère est régulièrement diagnostiquée, alors son traitement aux premiers stades ne sera pas difficile.

Le pronostic ne peut être négatif que si une hydronéphrose a été détectée au dernier stade et que la thérapie ne donnera pas le résultat souhaité, vous devez recourir à l'ablation du rein. Parfois, l'organe peut être maintenu, mais pour ne pas perturber l'irrigation sanguine des reins de la mère et du fœtus, ainsi que pour stabiliser le flux d'urine, la femme enceinte peut être connectée à un appareil spécial.

En cas d’infection d’infections graves, d’hydronéphrose bilatérale du troisième degré, de graves lésions des reins et d’autres indications graves, la grossesse devra être interrompue.

L’hydronéphrose est rarement un obstacle sérieux à la procréation normale, le principal moyen de la détecter et d’empêcher un développement ultérieur. Les symptômes de lésions rénales n'apparaissent pas immédiatement, mais au début du stade 2 de la maladie. Lors du diagnostic, le choix des méthodes sera limité en raison du danger que certaines d'entre elles représentent pour le bébé. Lisez à propos de l'alimentation pour hydronéphrose dans cet article.

Plus D'Articles Sur Les Reins