Principal Pyélonéphrite

Produits interdits pour maladie rénale

Les reins constituent un organe à deux dans notre corps. Ils remplissent bon nombre des fonctions les plus importantes. L'élément le plus fondamental consiste à éliminer les toxines et les déchets du corps.

En outre, les reins éliminent l'excès de liquide, ils régulent donc l'équilibre eau-sel dans le corps.

Dans le cas où la tension artérielle d’une personne baisse, les reins émettent de la rénine dans le sang, substance qui contracte les vaisseaux sanguins et fait augmenter la pression. Ainsi, en cas de dysfonctionnement des reins, un excès de rénine peut se développer, entraînant ainsi le développement d’une hypertension. ne saura même pas les raisons de l'augmentation de la pression.

La rénine peut se développer dans les reins quand une personne utilise des aliments illicites pour une maladie rénale.

Les reins aident à maintenir des taux d'hémoglobine normaux, car ils produisent l'hormone érythropoïétine. Lorsque des produits illicites pénètrent dans l'organisme, en particulier dans les maladies rénales, le processus de sécrétion de l'hormone érythropoïétine est perturbé et le transfert d'oxygène aux organes et tissus est perturbé en raison d'une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang humain.

Les reins jouent un rôle important dans l'assimilation de la vitamine D, du phosphore et du calcium, sans lesquels la formation de tissu osseux est impossible, en particulier chez les enfants, et dans le cas où l'enfant consomme des aliments interdits, en particulier les maladies rénales, le calcium sera mal absorbé, ce qui peut au développement du rachitisme et d’autres pathologies associées à une violation de l’absorption de la vitamine D, du calcium, du phosphore.

Les reins maintiennent en permanence dans le corps un certain équilibre acido-basique, ce qui permet de maintenir une concentration constante en ions hydrogène dans le sang, ce qui permet de maintenir un pH constant, contribuant ainsi au maintien de l'équilibre du sodium dans l'organisme.

Ce n'est pas une liste complète du travail des reins et de son effet sur les processus métaboliques dans le corps humain.

Les reins travaillent jour et nuit, en passant tout le sang humain par des milliers de fois. Bien qu’ils soient un organe filtrant, dans le cas où les reins sont atteints d’une maladie, une personne ne devrait consommer que les produits qui ne sont pas interdits dans les maladies du rein.

Tous les produits contiennent une certaine quantité de substances toxiques et les reins y sont très sensibles. Afin de faciliter le travail des reins, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire qui facilite l'élimination des scories du corps.

Lorsque la pyélonéphrite se développe, elle endommage les tissus rénaux et survient lorsqu’elle est exposée à une infection. Une personne doit suivre un régime alimentaire, en particulier si la maladie se manifeste par des vomissements, de la fièvre et d’autres signes d’intoxication.

Pendant cette période de maladie, vous devriez manger du chou-fleur, des carottes, de la purée de betterave, des pommes au four, ainsi que du melon, de la pastèque, de la citrouille, des baies et des fruits.

En cas de pyélonéphrite, le patient doit être saturé de vitamines des groupes C, B, A, K, ainsi que de produits à base de lait fermenté et être lavé dans des soupes, une purée de pomme de terre sans sel ni huile.

Dans le cas où une personne a des problèmes avec le travail des reins, elle ne devrait pas manger d'aliments interdits, mais essayer de manger plus d'aliments contenant des protéines, une certaine quantité de graisse et plus de glucides.

Il est particulièrement important que les produits alimentaires contiennent davantage de calcium, notamment les produits laitiers, le lait, le fromage cottage et les fromages non gras.

Les boissons alcoolisées sont les aliments les plus interdits, elles peuvent provoquer des processus irréversibles dans les reins.

Pour augmenter la miction, il est nécessaire de manger des aliments qui ont des effets diurétiques, mais en même temps, les aliments salés ou même les aliments salés devraient être complètement exclus.

En cas de maladie rénale, le sel ne devrait pas être consommé plus de 3 grammes par jour. Même dans le cas où le processus inflammatoire dans les reins a diminué.

Cependant, les plats sans sel ne sont pas très bien perçus par l'homme; le sel peut donc être remplacé par du vinaigre de vin ou de la canneberge, et le jus de citron peut aussi remplacer ces assaisonnements par le sel, tels qu'ils sont perçus par les récepteurs de la langue, ainsi que par les produits à base de sel. apporter

Les aliments interdits pour les maladies du rein sont les variétés grasses d'esclaves, champignons, produits à base de viande, chocolat, assaisonnements épicés, moutarde et poivre, frits, fumés, aliments salés, ail, radis, oseille, épinards, cornichons, épices, conserves.

Vous devez également réduire votre consommation de liquides et la réduire au minimum de manière à ce qu’aucun maximum de 0,9 l de boissons, d’eau, de compotes ou de thé par jour ne pénètre dans le corps humain. La quantité totale de liquide avec les aliments cuits ne doit pas dépasser 1,4 litre par jour.

Pour les maladies du rein, les légumineuses telles que le soja, les pois, les haricots, la moutarde, le persil, les oignons, les asperges, les saucisses, les saucisses, les sauces au poisson et à la viande, le poisson de mer, le bouillon de viande et champignons, le café naturel et le cacao sont interdits.

En période d'exacerbation de la maladie rénale, vous devez manger au moins 5 fois par jour et la composition chimique doit comprendre 60 à 70 g de matières grasses, 40 g de glucides et 70 g de protéines au maximum.

Le régime total ne doit pas dépasser 1 300 calories. Pour les patients couchés et pour les patients ayant un mode de vie plus actif, vous ne pouvez pas utiliser plus de 2 900 calories.

En cas de maladie rénale, il est recommandé de manger des soupes de fruits, de produits laitiers, de céréales et de légumes. Vous pouvez également manger du poisson et de la viande, mais uniquement cuits à la vapeur ou bouillis.

Vous pouvez manger tous les légumes, frais et en purée, en purée, frais et sous forme de jus, ainsi que les vinaigrettes, les salades de fruits, les vous et les produits de la pâte sans levain.

Le miel bien absorbé, les baies, les fruits et leurs jus, ainsi que les graisses végétales, de tournesol et d’olive, peuvent être un peu crémeux, mais pas salés.

Très bonne influence sur le travail des reins en décoction de son de blé avec citron et miel, infusion de dogrose, cantaloup, melon d'eau.

Principes de l'alimentation pour les maladies du rein

L'inflammation des reins affecte tous les segments de la population. Le groupe à risque comprend les enfants de moins de sept ans, les femmes en âge de procréer et les hommes du troisième âge. L'hypothermie et les effets du rhume sont la cause la plus fréquente de pathologie. Pour se débarrasser de la douleur, il ne suffit pas de suivre un traitement médical. Le régime alimentaire des patients souffrant de reins est conçu pour favoriser le processus de guérison.

L'inflammation des reins provoque une rupture dans le corps humain de l'équilibre eau-électrolyte et acide-base. En conséquence, un œdème tissulaire se forme, des signes d'hypertension se manifestent, une intoxication toxique est observée avec des résidus de produits métaboliques que l'organisme ne peut éliminer rapidement. Le plus souvent, le processus inflammatoire est diagnostiqué si diagnostiqué: néphrite, pyélonéphrite.

Bases de la nutrition

La nutrition pour l'inflammation des reins est développée par l'urologue traitant, en prenant en compte:

  • effet anti-inflammatoire, ce qui peut considérablement accélérer la récupération complète;
  • le nettoyage des voies urinaires améliore la sortie de liquide des tissus du corps;
  • les aliments médicaux ne doivent pas peser lourdement sur les reins;
  • les aliments doivent être consommés pour aider à normaliser la pression artérielle, améliorer l'équilibre hydrique du corps;
  • l'adhésion à un régime thérapeutique peut empêcher le développement d'un processus chronique;
  • remplir le menu quotidien de vitamines contribue à renforcer la protection immunitaire.

Chez les patients souffrant de reins, il est nécessaire de réduire au minimum l’apport en protéines et en graisses d’origine animale et d’augmenter la quantité de glucides. Il est nécessaire de limiter la quantité de sel consommée dans le régime alimentaire ne dépassant pas 5 grammes par jour.

Refuser complètement le sel dans le régime ne devrait pas être, comme le cas de l'insuffisance rénale. Il est conseillé de pimenter la nourriture avec des épices et des herbes pour lui donner un aspect plus appétissant.

En cas d'insuffisance rénale, le régime est conçu pour équilibrer l'apport en protéines, en sels de sodium et en phosphore. La quantité de protéines recommandée est de 25 g par jour, sinon une exacerbation est possible.

Lorsque la douleur dans les reins est douloureuse, les aliments doivent être cuits sous forme bouillie ou cuite, mais le corps ne doit pas souffrir d'un manque de nutriments.
Il est recommandé de réduire les doses uniques de produits en augmentant la fréquence d'ingestion de nourriture à 5-6 fois par jour. Il est nécessaire de dîner au plus tard deux heures avant le repos nocturne. Ce régime aide à vaincre la pyélonéphrite.

Pendant la journée, veillez à boire au moins 1 litre d'eau pure non gazeuse. Il est recommandé de manger des aliments ayant un effet diurétique: concombre frais, citrouille, melon d'eau, melon, courgette. En l'absence d'œdème et de maladie du foie, la quantité d'eau doit être augmentée à 2,5 litres.

Le régime calorique tout au long de la journée chez l’adulte ne devrait pas être inférieur à 3 500 kcal. En cas d'échec, le corps commence à dépenser ses réserves de protéines, augmentant ainsi la charge sur les reins. 1 à 2 fois par semaine, il est recommandé d’organiser des journées de jeûne, en utilisant n’importe quel produit contenant un légume ou un fruit. Si la pyélonéphrite est accompagnée d'une faible teneur en hémoglobine, il est recommandé d'enrichir le régime en pommes, fraises, grenades et autres aliments contenant du fer.

Liste des produits interdits

Lors du traitement, il est strictement interdit de manger des plats frits, marinés. Il faut éviter de manger des aliments épicés, gras et salés. Il est interdit d'utiliser des bouillons nutritifs forts contenant de la viande, du poisson et des champignons. Il est recommandé de fusionner la première portion lors de la cuisson des plats. Verser le produit avec de l’eau fraîche et mettre le procédé au point.

Si une pyélonéphrite au stade aigu a été identifiée chez un patient, un régime sans protéines pour les maladies du rein constituera la base, mais doit être évité:

  • viande et poisson en conserve, produits semi-finis, fruits de mer;
  • fromages pointus et durs;
  • assaisonnements (mayonnaise, moutarde, raifort, ketchup, etc.);
  • café, cacao, thé fort;
  • produits d'acide lactique gras;
  • pain noir;
  • oignons sous n'importe quelle forme, ail, radis;
  • alcool de toute force;
  • chocolat, produits à base de graisse de confiserie;
  • produits à base de haricots;
  • la margarine, le saindoux, le gras.

Lorsque la pyélonéphrite entre dans la phase inactive, le régime peut être légèrement élargi, il est alors possible de pratiquer le régime protéiné.

Quels produits sont autorisés et utiles

Malgré les limitations, la composition du régime alimentaire des personnes ayant des reins malades devrait être composée de produits dont la valeur nutritionnelle est suffisante pour la vie normale d'une personne.

Les produits suivants sont autorisés pendant le traitement:

  • viandes cuites à faible teneur en matière grasse jusqu'à 200 g par jour, 3-4 semaines après le passage au régime;
  • quantité limitée de pâtes de blé dur;
  • pain non salé, de préférence avec du son - pour perdre du poids;
  • bouillie de céréales cuite dans de l'eau ou additionnée de lait écrémé;
  • œufs de poule, limitant la consommation de 2 morceaux par jour;
  • soupes de légumes additionnées de céréales ou de pâtes, habillées de beurre;

Lorsque l'exacerbation ne peut pas être:

  • légumes bouillis, cuits au four, aliments à base de légumes (carottes, pommes de terre, chou, concombres, courgettes, potiron, laitue, betteraves);
  • vous pouvez utiliser des légumes verts acides;
  • fruits frais ou bouillis, cuits au four. Compotes, kissels, jus de fruits frais.
  • les agrumes sont interdits en tant que sources d'allergies;
  • thé ou café faiblement brassé;
  • Les produits à base de lait et d'acide lactique à faible teneur en matière grasse peuvent être consommés en quantités limitées.
  • La pastèque diurétique devrait également être limitée dans le régime alimentaire, y compris avec un rein, afin de ne pas provoquer une détérioration de la condition.

Menu pour la semaine

Lors d'un régime, le corps humain a toujours besoin d'une bonne nutrition, même si une inflammation des reins ou de la vessie a été diagnostiquée.

Le menu est généralement compilé pour une semaine, incluant dans la composition de la vaisselle tous les nutriments nécessaires à l'organisme, en cas de problèmes de reins, les aliments autorisés sont les suivants:

  1. Omelette de blancs d'œufs, une tranche de pain au son avec du beurre.
  2. Bouillie de sarrasin, bouillie dans l’eau, œuf dur à cuire.
  3. Soupe de lait aux nouilles de variétés de blé dur, œuf à la coque.
  4. Bouillie de mil, pain à la confiture et au beurre.
  5. Bouillie de lait à base de céréales de blé Artek, crêpes sucrées, cuite sans sel.
  6. Crêpes minces fourrées à la confiture, œuf dur.
  7. Bouillie de gruau de maïs à la citrouille, pain tartiné d’une fine couche de beurre.

Les boissons sont servies: pas de thé fort, lait, yaourt.

Un exemple de menu de déjeuner pour régime rénal doit être diversifié (en plus des menus de table 7, 7a et 7b):

  1. Pudding au fromage cottage faible en gras.
  2. Purée de pommes de terre au poisson bouilli.
  3. Fromage cottage frais faible en gras, vous pouvez ajouter du sucre.
  4. Vinaigrette ou une autre salade de légumes bouillis avec de l'huile végétale.
  5. Bouillie au lait avec addition de fruits sous forme fraîche ou séchée et recettes similaires.
  6. Casserole de fromage cottage sucrée.
  7. Poisson à la vapeur avec un plat d'accompagnement.

Les boissons pour le déjeuner peuvent varier du lait, édulcoré au kéfir, de la décoction de plantes médicinales avec du sucre ou du miel.

Les plats du déjeuner doivent obligatoirement inclure diverses soupes de légumes, 200 g de viande bouillie de bœuf maigre, de veau et de poulet. Boissons: compote ou kissel de pommes, cerises, jus de fruits sucrés.

Pour réduire la consommation de sel, il est recommandé de cuisiner des repas sans eau de mer. Il est recommandé d'ajouter un assaisonnement au produit fini, en respectant la mesure - pas plus de 5 g par jour.

Le menu de la diète pauvre en protéines est élargi avec du fromage cottage, de la viande, des casseroles à base de pommes de terre, des galettes de poisson à la vapeur, du fromage cottage au sucre, des flocons d'avoine fourrés aux fruits. La liste des boissons varie selon les portions de lait faible en gras, thé au lait, compote, bouillon d'églantier. 2 heures avant le coucher, il est recommandé de prendre 200 ml d'une boisson au lait acide faible en gras, additionnée de sucre ou de miel.

Si la maladie est passée à la forme chronique, il est nécessaire d'adhérer à la nutrition tout au long de la vie. Corrigez la composition du régime ne peut que le médecin traitant!

Régime alimentaire pour maladie rénale

Description au 16 août 2017

  • Efficacité: effet thérapeutique après 10 jours
  • Conditions: 1 mois ou plus
  • Coût des produits: 1250-1350 roubles par semaine

Règles générales

La néphrite est un groupe entier de maladies rénales de nature inflammatoire ou immuno-inflammatoire. Ce groupe comprend les maladies immuno-inflammatoires: la glomérulonéphrite (si des glomérules rénaux sont impliqués dans le processus) et la néphrite tubulo-interstitielle - lorsque le processus implique le tissu, les tubules et les vaisseaux rénaux interstitiels situés dans le tissu, les conduits lymphatiques et les terminaisons nerveuses. Dans ces maladies, l'infection est un facteur provoquant et les complexes immuns qui en résultent se déposent dans les glomérules ou le tissu rénal intermédiaire. Cela inclut également la pyélonéphrite - une inflammation du bassinet du rein causée par la flore bactérienne.

Les symptômes des maladies sont différents, en raison des dommages causés aux différentes structures des reins. Ainsi, la glomérulonéphrite survient avec le syndrome néphritique (œdème, hypertension, hématurie). Il y a également une augmentation de l'excrétion de protéines, ce qui reflète la pathologie de l'appareil glomérulaire. Il existe des douleurs dans la région lombaire dues à une augmentation de la taille des reins et à une diminution de l'excrétion de l'urine associée à une diminution du débit de filtration glomérulaire. Parmi les infections fréquentes qui endommagent l’appareil glomérulaire, on peut citer l’hépatite virale. Les lésions rénales se développent souvent sur fond d’hépatite B chronique ou active.

Dans la pyélonéphrite, les patients se plaignent de maux de dos et de mictions fréquentes. Les symptômes d'intoxication peuvent prévaloir à la clinique - fièvre, faiblesse, mal de tête. Un nombre important de bactéries est détecté dans l'urine et, lors de l'examen par ultrasons, il existe des signes de déformation du système pelvien rénal.

Lorsque la néphrite tubulo-interstitielle, il y a une diminution de la proportion d'urine. Chaque exacerbation de l'infection rénale augmente la zone touchée, contribuant à la fibrose. Cette maladie se caractérise par une augmentation des modifications irréversibles des reins (fibrose interstitielle) et une diminution parallèle de leurs capacités fonctionnelles.

Toutes ces maladies acquièrent un cours chronique et le concept de maladie rénale chronique est maintenant introduit et sa classification a acquis une reconnaissance mondiale. Les maladies rénales chroniques comprennent tous les dommages aux reins, quel que soit le diagnostic nosologique et une diminution de leur fonction, observée pendant plus de trois mois. Il est diagnostiqué sur la base d'une albuminurie (protéinurie), d'une pathologie du rein, détecté par ultrasons et d'une diminution du débit de filtration glomérulaire. <60 мл/мин/1,73 м2.

Le but de l'association des maladies néphrologiques sous ce terme est la nécessité d'évaluer l'état de la fonction rénale. Cela nous permet d’estimer le taux de progression de la pathologie et de commencer rapidement le traitement et les mesures de néoprotection. La maladie comporte 5 stades, qui diffèrent par le risque de développer une insuffisance rénale terminale. De grande importance dans le traitement et la prévention de la nutrition des patients.

Quel devrait être un régime pour les maladies du rein et des voies urinaires? Malgré la différence de maladies, la diététique repose sur des principes de base communs et est réalisée dans les limites du tableau médical n ° 7.

  • Limitation en sel - les aliments ne sont pas salés pendant la cuisson et, en fonction de la gravité de la maladie et de l'insuffisance rénale, il est permis d'en ajouter une certaine quantité dans les plats préparés. Par exemple, dans la néphrite aiguë, le sel est complètement éliminé. La présence de pression élevée oblige à réduire sa quantité à 5 g et, en cas de néphrite tubulo-interstitielle chronique sans HPN, il est possible de consommer 7 à 8 g par jour. La quantité de sel autorisée est négociée par le médecin pour chaque patient individuellement.
  • La quantité de protéines est réduite à 80 g (sa quantité est considérablement réduite dans les lésions rénales sévères allant jusqu'à 20 ou 40 g). Les protéines de lait et le blanc d'œuf, plus faciles à assimiler que les protéines de viande et de poisson, sont préférables pour ces maladies. Les protéines végétales ont une valeur nutritionnelle inférieure.
  • Viande et poisson (ils sont autorisés à 150 g ou moins, en fonction de la gravité de l'insuffisance rénale). Lors de la cuisson, la viande et le poisson sont d'abord bouillis et vous pouvez ensuite cuire, ragoût ou frire à votre guise. Cette technique réduit la quantité d'extractifs et, en conséquence, la charge sur les reins.
  • Les aliments contenant une huile essentielle irritante (céleri, aneth frais, basilic, persil, radis, radis, ail et oignon frais) sont exclus. Ne pas utiliser d'épinards et d'oseille comme sources d'acide oxalique.
  • Toute maladie rénale est limitée à la quantité de liquide - de 0,5 à 1,1 litre. Le calcul exact de la quantité de liquide autorisée est effectué sur une diurèse au cours de la journée et ne peut la dépasser que de 300 ml.
  • Fraction organisée 5 repas par jour.
  • Lorsque les maladies du rein excluaient les boissons alcoolisées, les snacks épicés et salés, les légumes marinés, le thé et le café forts, les épices et les épices, le cacao et le chocolat.

La nutrition pour les maladies rénales fournit leur épargne et vise à réduire l'œdème et la pression, car les aliments sont préparés sans sel. En outre, le régime contribue à l'élimination des produits métaboliques azotés, son deuxième point essentiel étant la restriction en protéines dans le régime. De plus, chez les patients souffrant de reins, sa quantité varie en fonction de la gravité de l'insuffisance rénale - de 20 à 80 g par jour.

À cet égard, le régime alimentaire pour les maladies du rein comprend plusieurs variétés qui sont recommandées à différents stades de la maladie (exacerbation, rétablissement, rémission) et en tenant compte de la fonction de l'organe (la présence ou non d'une insuffisance rénale). Cela est dû au fait que dans la maladie rénale, leur fonction est altérée à des degrés divers. Par exemple, le tableau N ° 7A est totalement exempt de sel, il s'agit principalement d'un régime végétal avec une restriction de protéines à 20 g.

Il est prescrit pour la néphrite aiguë sévère et chronique avec l'insuffisance rénale sévère. Le régime est recommandé pour une courte période, car il n’est pas équilibré. Lorsque le processus s’estompe et que l’azotémie a diminué, les patients sont transférés au tableau 7B. Il augmente déjà la quantité de protéines à 40 g et il s’agit d’un tableau de transition pour le régime numéro 7, dans lequel 80 g de protéines sont autorisés.

Le tableau 7B, au contraire, présente une teneur en protéines plus élevée (125 g), comme il est recommandé pour le syndrome néphrotique, en cas de perte de protéines dans les urines. La teneur accrue en protéines du régime compense sa perte. La quantité de fluide consommée et de sel est limitée.

Le régime 7G est prescrit aux patients hémodialysés présentant une insuffisance rénale terminale. Ce type de régime contient 60 g de protéines, 0,7 l de liquide libre et 2 à 3 g de sel.

Régime alimentaire pour maladie rénale

Le régime alimentaire pour les maladies du rein est un élément clé du traitement complexe. Tout d’abord, une fonction importante des reins est de soutenir l’homéostasie dans le corps, d’exercer la fonction régulatrice des équilibres acide-base et eau-électrolyte.

La fonction régulatrice du système endocrinien du corps et la fonction métabolique des reins peuvent absolument être qualifiées de fonctions les plus importantes du corps humain. En règle générale, en cas d'insuffisance rénale, l'excrétion rénale diminue, des troubles endocriniens se produisent et des processus métaboliques sont perturbés. Tous ces processus pathologiques contribuent au développement du déséquilibre nutritionnel. Un régime pour les maladies du rein est non seulement symptomatique, mais aussi une méthode pathogénique de traitement de la maladie du rein. En cas d'insuffisance rénale, des modifications pathologiques se produisent instantanément dans tout le corps. Par exemple, des œdèmes apparaissent, un dysfonctionnement des processus métaboliques se produit, le processus d’excrétion des liquides et des produits métaboliques est perturbé, une augmentation de la pression artérielle est observée. Dans les cas graves, une intoxication par les toxines est possible. La libération rapide des produits métaboliques par le corps, l'équilibre optimal entre l'eau et le sel dans le corps, dépend du travail correct et stable des reins.

Un régime alimentaire pour les maladies du rein est presque aussi nécessaire que le traitement médicamenteux. C'est un régime alimentaire approprié pour les maladies du rein qui contribuera à un bon résultat et à un traitement efficace. Dans chaque cas, le régime alimentaire pour les maladies du rein est prescrit individuellement et présente certaines caractéristiques qui sont prises en compte par un spécialiste du rendez-vous. Le médecin traitant et le diététicien déterminent conjointement la quantité autorisée de liquide, de sel et de protéines, en tenant compte de l'évolution particulière de la maladie et de l'état général du patient.

En règle générale, un ensemble de produits du régime alimentaire pour les maladies du rein consiste en légumes et fruits frais dotés de propriétés diurétiques. Par exemple, à partir de cultures légumières, on peut distinguer les concombres, les betteraves, les courgettes, les citrouilles, les racines de céleri et les salades feuillues. Parmi les fruits on peut noter les melons, les pastèques, les abricots, les fruits secs, les abricots secs, les raisins secs, les pruneaux. La technologie de la cuisson pour une table de régime pour les maladies du rein présente également certaines particularités. Pratiquement tous les plats de la table diététique sont préparés sans sel et au mieux dans un bain-marie. Dans les cas graves de maladie rénale, les plats sont préparés sans sel. Pour compenser le manque de sel et améliorer le goût des plats préparés, les nutritionnistes recommandent généralement d'utiliser du vinaigre ou du jus de citron.

Dans un régime alimentaire pour maladie rénale, la nutrition fractionnée est importante. Cette division ou fragmentation du volume quotidien total de nourriture en cinq ou six méthodes proportionnelles, tout en éliminant la surcharge des reins et du système digestif. La consommation quotidienne de liquide est limitée à un litre et demi par rapport au liquide contenu dans les plats principaux, c’est-à-dire que, dans sa forme pure, il est possible de boire jusqu’à un litre.

Les nutritionnistes recommandent un régime calorique quotidien avec une maladie rénale de l'ordre de 3000 kcal. La composition du régime devrait être aussi glucidique que possible, environ 450-500 grammes. Les protéines ne permettaient pas plus de 80 à 90 grammes. La teneur en graisse de la table de régime ne doit pas dépasser 70 grammes. Une alimentation avec une maladie rénale implique une consommation minimale de graisses et de protéines, et une quantité maximale de glucides contribue à un traitement efficace et à de bons résultats.

Tout d'abord, un régime alimentaire pour les maladies du rein devrait maximiser la correction des processus métaboliques dans le corps du patient. Le degré de dégradation de la fonction rénale et la gravité du processus pathologique sont les principaux critères de choix d'un régime alimentaire. D'autres indicateurs non moins importants de l'état du patient sont également importants. Par exemple, la présence d'œdème et du patient, l'augmentation de la pression artérielle, le niveau de protéines dans l'urine du patient, la possibilité pour les reins d'excréter les produits du métabolisme des protéines. Avec une quantité accrue de protéines dans l'urine du patient, il est nécessaire d'augmenter l'apport en protéines. Un gonflement accru du patient nécessite l'exclusion du sel de l'alimentation. L'apport liquidien est généralement limité.

Le régime alimentaire pour les maladies du rein présente certaines caractéristiques qui doivent être prises en compte dans chaque cas. Bien entendu, la nomination d'un régime est effectuée par un spécialiste.

Nutrition pour les maladies rénales

L'importance de la nutrition pour les maladies du rein n'est pas moins importante que le processus de traitement lui-même et en constitue l'essentiel. Dans le corps humain, la fonction des reins, en tant que filtre principal, vise à nettoyer et à éliminer du sang les excès de liquide, de sels et de toxines. La tâche principale des reins est d’assurer la composition optimale de l’environnement interne du corps humain.

Chaque minute, environ un litre de sang est filtré par les reins, ce qui représente près de cinq fois le poids des reins! En six heures, le volume sanguin total du corps humain passe par un cycle de filtration par les reins. En une journée, les reins filtrent environ un millier et demi de litres de sang. De toute évidence, la charge quotidienne sur les reins est assez lourde et ce processus n’est pas interrompu tout au long de la vie de la personne. Peu de gens pensent à la fonction importante des reins. Et nettoyer le sang des composants inutiles n'est pas leur seule fonction. Les hormones surrénaliennes exercent une fonction de régulation du système nerveux central et l'humeur d'une personne dépend de la quantité de ces hormones. Ce sont ces hormones qui déterminent la sensibilité au stress et la disposition du corps à les gérer. Il est évident que les reins sont un organe important du corps et que l'état général d'une personne dépend de son état. Les statistiques médicales modernes indiquent une maladie rénale chez chaque dixième habitant de notre planète. Cette triste statistique est le résultat de la malnutrition, de la consommation d’eau potable de mauvaise qualité, du style de vie moderne. Comment éviter de telles statistiques et que faut-il pour la santé des reins?

Tout d'abord, commencez une nutrition adéquate pour les maladies du rein, ce qui exclut du régime les aliments nocifs, l'alcool et les boissons gazeuses. En règle générale, la désignation d'un aliment diététique, efficace dans chaque cas, n'est possible qu'après un examen approfondi du patient et un diagnostic établi par un spécialiste. La plainte générale "tire ou fait mal dans le bas du dos" ne constitue pas une base pour la nomination d'un régime. Un examen minutieux de tous les symptômes et des tests de laboratoire est nécessaire. Il est très important de déterminer la violation de la fonction rénale azotoïde. Ce moment est généralement décisif dans la nomination de la nutrition pour une maladie rénale. En cas de violation de la fonction de libération d'azote par les reins dans le régime alimentaire fournit la quantité minimale de protéines - la consommation de viande, de poisson, d'œufs, d'aliments gras est limitée. L'utilisation de produits laitiers est également limitée, mais le fromage cottage et le kéfir à faible teneur en matière grasse sont autorisés en petites quantités. Les légumes et les fruits frais, les baies, les légumes verts, les fruits secs et les jus de fruits constituent le principal régime alimentaire pour les maladies du rein. Dans le même temps, la technologie de cuisson doit préserver autant que possible les vitamines et les fibres dans les fruits et légumes. Il est préférable de préparer les plats de légumes au bain-marie en les exposant le moins possible à la torréfaction et au traitement thermique. L'utilisation de légumes aux propriétés diurétiques, tels que la pastèque, le melon, la citrouille, la courgette, le concombre, est recommandée. La consommation de légumes féculents est autorisée en très petite quantité.

De nombreuses études scientifiques sur divers régimes thérapeutiques pour les maladies du rein sont réduites à une seule déclaration - la consommation de sel dans les maladies du rein n'est pas autorisée et, pour améliorer le goût des plats diététiques, l'utilisation de jus de citron ou de vinaigre de vin est autorisée. Sont également exclus: les boissons alcoolisées, le café, le thé, les aliments salés, le chocolat et le cacao, les plats épicés et épicés.

Les aliments pour les maladies rénales avec des processus inflammatoires sans perturbation de la fonction excrétrice peuvent être prescrits avec le contenu habituel de produits protéiques, mais avec un apport en sel minimal. Les produits protéinés dans un tel régime alimentaire - il s’agit de viande et de poisson maigres, de produits laitiers faibles en gras. La consommation de produits laitiers donne une grande quantité de calcium et de potassium. Les glucides contenus dans ce régime sont présentés sous forme de légumes et de diverses céréales.

La quantité de liquide consommée est d'environ deux litres. Les compotes et les jus de fruits sont sûrement inclus dans le régime alimentaire. Les fruits secs sous forme de raisins secs, pruneaux, abricots secs, figues sont très nutritifs et fournissent au corps du potassium. Si l'état du patient le permet, il est possible que le médecin vous prescrive un régime alimentaire comme la pastèque, la citrouille ou l'orange.

Une autre maladie rénale courante est la formation de calculs rénaux. En règle générale, la formation de calculs dans les reins commence en raison de violations des processus métaboliques dans le corps. En cas d'exacerbation et d'attaque de formation de calculs, une douleur intense se forme dans les reins. Un régime alimentaire équilibré et un régime de consommation aident à prévenir la formation de calculs. La nomination d'un aliment diététique pour les maladies du rein devrait être confiée à un spécialiste. Pour déterminer le diagnostic correct, des tests de laboratoire et une échographie seront nécessaires. La nutrition pour les maladies du rein, à savoir la formation de calculs, permet la consommation limitée de glucides contenant de l'acide oxalique. Les produits tels que les légumineuses, les betteraves, les pois, l'oseille, la rhubarbe, le persil, les épinards, le chocolat et le cacao doivent être exclus du régime alimentaire du patient. Les nutritionnistes recommandent de manger des aliments qui éliminent efficacement l'acide oxalique du corps, empêchant ainsi la formation de calculs rénaux. De fruits, vous pouvez manger coings, poires, pommes, cornouiller, raisins. L'utilisation de produits laitiers - lait, kéfir, viande maigre et poisson, salades de légumes frais au chou, carottes, concombres et champignons sera utile. La condition principale pour prévenir la formation de calculs rénaux peut être appelée un régime alimentaire équilibré et équilibré. Il est nécessaire d'abandonner la restauration rapide, l'utilisation de boissons alcoolisées, les boissons gazeuses. En général, éliminez une partie importante et intégrante des mauvaises habitudes de l'homme moderne. Le corps va sûrement vous remercier pour une vie saine!

Il ne serait pas superflu de vous rappeler que la nutrition en cas de maladie rénale devrait être discutée avec un spécialiste compétent.

Diet 7 pour maladie du rein

Le régime 7 souffrant d'insuffisance rénale limite fortement l'utilisation de substances extractives, dans le but de réduire au maximum l'effet irritant sur les reins et d'augmenter l'excrétion des produits métaboliques, tout en fournissant un effet anti-inflammatoire. Le régime 7 avec une maladie rénale dans son régime est équilibré, complet, avec une teneur proportionnelle en protéines, glucides, vitamines et lipides. Dans ce cas, l'apport en protéines est quelque peu limité et le taux d'apport en glucides et en lipides correspond approximativement aux besoins physiologiques du patient. La technologie de cuisson des repas diététiques n'inclut pas l'utilisation de sel. Sel dans la quantité d'au plus 5 grammes du patient reçoit séparément et consomme, ne se mélange pas avec d'autres plats. Dans le cas d'un apport alimentaire, un apport en liquide est autorisé jusqu'à un litre. L'utilisation de boissons gazeuses sucrées est exclue. L'utilisation de produits contenant des huiles essentielles et de l'acide oxalique est exclue. Les repas pour les aliments diététiques sont mieux préparés dans un bain-marie ou juste bouillir. La composition chimique du régime médical 7 de la maladie rénale pour un jour est de 70 grammes de protéines, dont 60% d’animaux, 85 grammes de graisse, 25% de légumes, 350 grammes de glucides, environ 85 grammes de sucre. La valeur énergétique de diet 7 pour les maladies du rein est d’environ 2550-2600 calories. Le mode consommation est un litre de liquide.

Le régime 7 pour les maladies du rein implique une grande variété d'aliments riches en glucides, lipides, protéines et vitamines. Veillez à utiliser des produits ayant des propriétés lyotropes, par exemple des produits laitiers, du fromage cottage, du kéfir, du lait. Mais il est préférable de limiter l'utilisation de crème grasse et de crème sure. Pour améliorer le goût des plats préparés, il est recommandé d'utiliser de l'aneth, du cumin, de la cannelle, du paprika, du jus de citron ou de l'acide citrique séchés. La quantité totale de sel consommée est de 5 grammes par jour, alors que le sel n'est pas utilisé pour préparer les plats principaux, mais qu'il est consommé séparément.

Le régime 7 souffrant d'insuffisance rénale fournit des repas fractionnés, à savoir la division du régime alimentaire quotidien en 5 à 6 parties égales, avec le même intervalle de temps entre les repas.

Quels aliments doivent être exclus du régime alimentaire de la maladie rénale? Tout d'abord, l'utilisation de boissons gazeuses, que ce soit de l'eau minérale ou des boissons sucrées, est exclue. En général, cette recommandation s’applique non seulement aux régimes thérapeutiques, mais également au régime quotidien habituel. L'utilisation de légumineuses, telles que les haricots, les pois, est également limitée. Les plats à base de bouillons contenant des extraits sont exclus du régime en cas d'insuffisance rénale, et peu importe la base sur laquelle le bouillon est cuit. Sous réserve de l’élimination complète des plats à forte teneur en sel - divers cornichons, toutes sortes de conserves, produits à base de viande et de poisson fumés. En outre, les plats sucrés à base de farine, les gâteaux, les pâtisseries, toutes sortes de desserts et de crèmes à base d’huile doivent être complètement éliminés lors de la prescription d’un régime thérapeutique pour les maladies du rein.

Le régime 7 avec insuffisance rénale, son effet thérapeutique sur le corps, régule la quantité de protéines, de phosphore et de sodium. Dans le même temps, la teneur en calories des repas consommés et la fréquence des repas importent peu. La protéine est un composant nécessaire pour maintenir la viabilité du corps. Cependant, à la suite de processus métaboliques dans le corps, les déchets se forment sous forme de scories, telles que l'urée, la créatinine. De par leur composition chimique, ces substances sont azotées et sont excrétées par les reins avec l'urine. Les fonctions excrétoires et de filtration des reins au cours des processus inflammatoires sont considérablement inhibées, les scories ne sont pas excrétées de l'organisme, ce qui provoque un effet toxique. Pour cette raison, le régime 7 avec insuffisance rénale limite la quantité de protéines consommée au maximum des besoins physiologiques du patient.

Que peut manger un patient lorsqu'un régime 7 est prescrit pour une maladie rénale? Parmi les produits de boulangerie, il est recommandé d'utiliser du pain de blé, au son et sans protéines, soumis à une cuisson au four sans sel. Dès le premier plat, vous ne pouvez manger que ceux qui sont cuits sans bouillon, à base de légumes, de pâtes ou de céréales, assaisonnés de beurre et d'herbes. La consommation de viande et de volaille au début du traitement doit être limitée. Un peu plus tard, vous pourrez manger de la viande maigre bouillie, en morceaux entiers ou en morceaux. Le poisson peut être consommé d'espèces maigres, bouilli ou cuit au four. Le nombre recommandé d'œufs est limité à 2 pièces sous forme d'omelettes à base de protéines ou d'œufs durs à la coque. Le lait et les produits laitiers peuvent être consommés en quantités limitées. À partir de légumes, vous pouvez manger des tomates, des concombres, des pommes de terre, des betteraves, du chou-fleur, du persil, de l’aneth, des carottes. De plus, les légumes et les herbes peuvent être utilisés à la fois bouillis et frais. Lorsque diététique recommandé la consommation de fruits et de plats à partir de ceux-ci, par exemple, les pastèques, les melons, les confitures, les confitures, la purée de fruits et les mousses. Le régime de boisson du patient permet de diversifier le thé faible avec du lait, un bouillon non saturé de cassis ou d'églantier, dilué avec de l'eau propre dans un rapport 1: 1 de jus de fruits ou de fruits.

Le régime 7 avec insuffisance rénale et son application obligatoire et stricte au cours du traitement contribueront à l’effet maximal du traitement.

Un régime sans protéines pour les maladies du rein

Un régime sans protéines pour les maladies rénales améliorera considérablement l'efficacité du traitement dans les maladies aiguës et chroniques. Le régime hypocalorique de ce régime contribue également à réduire le poids global du corps. Mais l'utilisation d'un régime sans protéines comme méthode de perte de poids ne peut pas être qualifiée de correcte. La perte de poids se produit dans une plus grande mesure en raison d'une diminution du niveau de liquide dans le corps. Un régime alimentaire de longue durée avec un apport limité en protéines ou la combinaison d'un régime sans protéines et d'un effort physique actif peut entraîner une perte importante du tissu musculaire, qui sera utilisée pour compenser le déficit en protéines.

Un régime sans protéines pour les maladies du rein, dans sa valeur nutritive, ne dépasse pas le taux quotidien de 2 200 calories. La valeur énergétique de la ration nutritionnelle pour chaque catégorie de patients est individuelle. Ainsi, pour les patients alités, il est possible de réduire la valeur énergétique de 1800 calories maximum. Un régime sans protéines implique de réduire les protéines de protéines à un niveau minimum, à savoir jusqu'à 20 grammes par jour. Dans le même temps, les principales sources de protéines protéiques sont des produits d'origine végétale. La viande, la volaille et le poisson doivent être consommés en quantités très limitées et il est préférable de les exclure complètement. Les produits laitiers et les œufs sont également soumis à une exclusion complète du régime alimentaire du patient. La portion glucidique du menu diététique sans protéines est d’environ 350 grammes par jour. Les graisses sont recommandées dans la quantité de pas plus de 80 grammes par jour.

Afin de ne pas surcharger les reins, la consommation d'un régime sans protéines est limitée à 450-500 grammes de liquide par jour.

La technologie permettant de cuisiner un régime sans protéines consiste à faire bouillir, cuire à la vapeur, cuire à l'étouffée, mais pas faire frire ou cuire au four. Les repas doivent être aussi faciles à digérer, sans sel.

Le régime nutritionnel principal d’un régime sans protéines pour les maladies du rein peut être représenté par une petite liste d’aliments approuvés et par une assez grande liste d’aliments soumis à restriction. Commençons par la liste des produits autorisés. De produits de boulangerie peuvent être du pain sans sel. L'utilisation de produits laitiers est possible en quantité minimale et très limitée. Les légumes peuvent être utilisés dans presque tous les plats frais et prêts. Il est préférable de faire cuire des légumes pour un couple ou de les faire bouillir, les plats de légumes à cuire et à rôtir ne sont pas autorisés. À partir de légumes, vous pouvez préparer une variété de purée de pommes de terre, d’accompagnements de légumes et de nombreux autres plats. Vous pouvez également utiliser presque tous les fruits frais et toutes sortes de plats, par exemple, les confitures, les confitures, les puddings, la gelée de fruits et la purée de pommes de terre. Parmi les matières grasses peuvent être l'huile végétale, et idéalement, il vaut mieux, bien sûr, d'olive. Considérons maintenant la liste des restrictions. Ainsi, les produits de boulangerie contenant des œufs et du sel, des melons et des haricots, des fruits de mer et du poisson de toutes sortes, de la viande et de la volaille sont totalement exclus du régime sans régime sans protéines. Il est déconseillé d'utiliser du fromage cottage et des fromages, toutes sortes de fromages cottage et des desserts au fromage, des confiseries, des gâteaux, des pâtisseries, du chocolat et ses plats, des soupes au lait, des entrées préparées à base de bouillons. Vous ne pouvez pas manger d'aliments et de plats salés, de produits à base de viande et de poisson fumés, d'aliments en conserve, de graines et de noix. Elle exclut l'utilisation de diverses margarines, huiles et graisses réfractaires et de mélanges culinaires pour la préparation de plats diététiques.

En règle générale, un régime sans protéines ne dure pas plus de dix jours, au cours desquels il est nécessaire de respecter le repos au lit et l'activité physique n'est pas autorisée. La quantité quotidienne totale de nourriture doit être consommée à parts égales cinq à six fois par jour. Le régime et les boissons d'un régime sans protéines sont réglementés par un diététicien sur une base individuelle, en fonction des résultats des tests et de l'état général du patient. Il ne serait pas superflu de rappeler que l'utilisation d'un régime sans protéines pour réduire l'excès de poids peut être à l'origine de la carence en protéines et d'autres complications indésirables, sa nomination est donc faite par un spécialiste si nécessaire. Un régime sans protéines limite considérablement la ration nutritionnelle, contribuant ainsi à améliorer le métabolisme des protéines, mais ce processus ne doit pas être retardé. Un régime sans protéines pour les maladies du rein est utilisé comme un élément efficace du traitement de la glomérulonéphrite chronique avec insuffisance rénale, formes aiguës et graves.

Régime alimentaire pour maladie rénale chronique

En règle générale, l'insuffisance rénale chronique survient à la suite d'un long traitement par pyélonéphrite, urolithiase, glomérulonéphrite et hypertension artérielle. La fonction excrétrice des reins diminue progressivement, les toxines et les scories s'accumulent dans le corps, ce qui provoque le développement d'une faiblesse générale et une affection douloureuse, des maux de tête. L'efficacité du traitement est considérablement accrue lorsque le patient suit un régime pour maladie rénale chronique.

Un régime alimentaire en cas d'insuffisance rénale chronique est avant tout nécessaire pour limiter l'apport en protéines protéiques et repose sur plusieurs principes de base, que nous examinerons. Ainsi, le sel et les épices, le chocolat et le cacao ainsi que divers plats et desserts sont généralement exclus du régime alimentaire. L'utilisation d'aliments contenant du phosphore et du potassium est sévèrement restreinte. La quantité de liquide par jour est limitée à 1,5 litre. Le principe de l'alimentation fractionnée sera pertinent - jusqu'à cinq fois par jour. L'apport calorique quotidien devrait être d'au moins 3 500 calories.

Le métabolisme des protéines protéiques contribue à la formation d'urée et de créatine qui, en raison d'une maladie rénale, ne sont pas éliminées rapidement du corps. Restreindre l'utilisation de protéines aide à prévenir une éventuelle intoxication du corps et à réduire la charge sur les reins. Le régime alimentaire pour les maladies rénales chroniques limite l'apport quotidien en protéines à 50 grammes. Dans le même temps, la principale source de protéines sera la viande et la volaille maigres, le fromage cottage faible en gras et les œufs. Les protéines végétales, telles que le soja, les pois, les haricots, sont complètement exclues. Pour avoir une idée générale de la quantité de protéines dans les aliments - environ 5 grammes de protéines sont contenus dans un œuf. La même quantité de protéines est contenue dans 200 grammes de pommes de terre, 25 grammes de viande crue, 35 grammes de fromage cottage ou 20 grammes de fromage.

Dans les maladies rénales chroniques, l'équilibre des sels est perturbé et, en conséquence, les sels s'accumulent dans le corps, provoquant des poches. Par conséquent, un régime en cas d’insuffisance rénale chronique exclut la consommation de sel. La préparation de repas diététiques sans sel est le principe de base de la nutrition diététique dans les maladies rénales chroniques. Le sel peut être consommé en une quantité ne dépassant pas 2 grammes par jour séparément des plats principaux. Dans le même temps, divers aliments en conserve, marinades de légumes, produits fumés à base de viande et de poisson, produits en conserve ainsi que des produits de boulangerie de production industrielle contenant des œufs et du sel. L'excès de phosphore provoque l'excrétion accélérée du calcium dans l'organisme. C'est pourquoi le poisson et les produits à base de poisson, les fruits de mer, les fromages, le foie, les légumineuses et les noix sont exclus du régime alimentaire du patient. Le maintien d'un équilibre optimal en oligo-éléments limitera l'utilisation d'aliments contenant du potassium, tels que les dattes, les tomates, les champignons, les abricots secs.

Régime alimentaire pour les maladies rénales chroniques est riche en calories et c'est un point très important. Cela est dû à la quantité limitée de protéines qu'il contient et à un manque de calories, le corps commencera à utiliser les tissus musculaires pour assurer ses propres fonctions vitales. En conséquence, l'efficacité du régime dans ce cas sera même nulle. Les glucides peuvent augmenter les plats de calories, par exemple dans les pâtes, les céréales, les plats de légumes, les fruits et les baies. Il est nécessaire d'exclure du régime les bouillons de poisson et de viande et les plats à base de ceux-ci. Il est recommandé d'utiliser des soupes de légumes, de la purée de pommes de terre, des accompagnements de légumes cuits à la vapeur ou bouillis. Parmi les graisses recommandées pour les légumes et le beurre. De bonbons et de desserts, vous pouvez marmelade, guimauve et guimauve, confiture et confitures. Il est très important d'observer le principe de la nutrition fractionnée, cela évitera de surcharger le système digestif du corps et des reins. La quantité de liquide consommée au début de la maladie rénale chronique doit être supérieure à la quantité souhaitée et atteindre environ 1,8 litre. A l'avenir, la quantité de liquide devra être réduite à 0,8 litre. Dans les maladies rénales chroniques, il est très nécessaire d’utiliser des pastèques et des melons, en raison de leur teneur élevée en potassium. Afin de minimiser l’irritation des reins malsains, il est recommandé d’alimenter avec de la cannelle, de l’aneth séché et du jus de citron. Dans ce cas, les plats ne sont pas soumis à un traitement thermique prolongé. En règle générale, on utilise la vapeur, l'ébullition ou la cuisson. Le reste de la technologie de cuisson pour une alimentation dans les maladies rénales chroniques repose sur les mêmes principes et concept que pour les maladies rénales en général.

Régime rénal Recettes de régime

Tout organe du corps humain a dans son travail des périodes d'activité vigoureuse et des périodes de travail d'intensité minimale. Les reins ne font pas exception. C'est pourquoi, les recettes diététiques pour les maladies du rein devraient être calculées pour une utilisation le matin, environ 13 heures. Pendant cette période, on note le travail le plus intensif des reins.

Les recettes diététiques pour les maladies rénales au cours de cette période sont généralement composées de repas de base du tableau diététique. Par exemple, le premier petit-déjeuner peut être composé de flocons d'avoine, de fromage cottage faible en gras, de confiture et de thé sucré. Le deuxième petit-déjeuner peut consister en une omelette, un petit morceau de viande maigre ou de volaille, une petite portion de porridge au sarrasin, du jus de fruits. Pour le déjeuner, une soupe aux légumes ou une soupe végétarienne, des pommes de terre bouillies, du poisson maigre bouilli, une compote de fruits sont recommandées Dans l'après-midi, des collations sous forme de fruits séchés - abricots secs, pruneaux, raisins secs et verres de bouillon d'églantier au miel sont possibles. Pour le dîner, vous pouvez manger une galette de riz avec des raisins secs et de la gelée. Une heure et demie avant le coucher, vous pouvez boire un verre de jus de fruits avec des biscuits à la vanille.

Dans la seconde moitié de la journée, l'activité rénale diminue progressivement et, par conséquent, en cas de nutrition thérapeutique, la nourriture doit correspondre à l'état physiologique des reins à l'heure indiquée. Il est préférable d'utiliser des jus de fruits et de fruits, des fruits frais ou des plats et des desserts. En général, les recettes diététiques pour les maladies du rein contiennent principalement la grande majorité des plats de légumes et de fruits. Ne pas oublier les exceptions, par exemple, radis, ail, épinards, chou-fleur, céleri - sont exclus du régime alimentaire du patient. Les premiers plats du régime alimentaire pour les maladies du rein sont présentés dans une assez grande variété de soupes aux légumes, de purée de pommes de terre, de soupes aux céréales et aux pâtes alimentaires, préparées exclusivement sans viande ni autre bouillon. Les plats principaux peuvent être préparés à partir de viande maigre, de volaille, de poisson, par exemple, sous la forme d'escalopes à la vapeur ou de côtelettes, de viande bouillie. Le principal aliment du régime alimentaire pour les maladies du rein peut être appelé bouillie, sous toutes ses formes. Il peut s'agir de riz, mil, flocons d'avoine, blé, additionnés de viande ou de fruits. Les desserts et les purées de fruits sont fabriqués à partir de fruits de saison. Cela peut être des smoothies aux fruits et des gelées, des gelées et des puddings.

Menu diététique pour maladie rénale

Le menu de régime pour les maladies rénales est préparé par un diététicien, selon les recommandations du médecin traitant et en fonction de l'état général du patient. En règle générale, le menu de régime pour les maladies du rein consiste en des repas légers qui contribuent à la charge minimale sur les reins malades et le système digestif. Ce sont principalement des plats de légumes et des plats de différentes céréales.

Le menu de régime pour les maladies du rein pendant une semaine comprend les plats suivants:

  • Pour le petit déjeuner - bouillie de lait de riz, fromage aux raisins secs, thé au miel;
  • Pour le deuxième petit-déjeuner - pudding au fromage cottage, décoction d'églantier;
  • Pour le déjeuner - soupe de légumes, viande bouillie, compote de fruits;
  • Au dîner - galettes de poisson à la vapeur, ragoût de fromage cottage avec pâtes, un verre de lait écrémé;
  • Avant d'aller au lit - un verre de kéfir;
  • Pour le petit déjeuner - bouillie de sarrasin au lait, côtelettes de carottes, thé au miel;
  • Au deuxième petit-déjeuner - poisson bouilli et purée de pommes de terre;
  • Pour le déjeuner - bortsch végétarien, viande de volaille bouillie, compote de pommes;
  • Pour le dîner - casserole de viande, fromage cottage avec sucre, thé au lait;
  • Au coucher - un verre de yaourt;
  • Pour le petit déjeuner - vinaigrette, poisson bouilli, fromage cottage à la crème sure, un verre de jus de tomate;
  • Au deuxième petit-déjeuner - casserole de fromage cottage;
  • Pour le déjeuner - soupe au lait avec pâtes, riz au veau bouilli, compote de cerises;
  • Pour le dîner - casserole de pommes de terre, flocons d'avoine avec des fruits;
  • Au coucher - un verre de yaourt;
  • Pour le petit déjeuner - bouillie de lait de riz, fromage aux raisins secs, thé;
  • Au deuxième petit-déjeuner - casserole de fromage cottage;
  • Pour le déjeuner - soupe de légumes, viande bouillie avec de la bouillie de sarrasin, compote de pomme;
  • Pour le dîner - burgers de poisson à la vapeur, ragoût de pâtes, un verre de lait;
  • Avant d'aller au lit - un verre de kéfir;
  • Pour le petit déjeuner - pilaf de légumes, fromage cottage avec crème sure, jus de fruits;
  • Au deuxième petit déjeuner - fromage cottage, kéfir avec du sucre;
  • Pour le déjeuner - soupe de légumes au poulet, veau bouilli, compote de pomme;
  • Au dîner - casserole de fromage cottage avec du riz, décoction de rose sauvage;
  • Avant d'aller au lit - pruneaux, abricots secs, raisins secs;
  • Pour le petit déjeuner - bouillie de lait de sarrasin, betteraves bouillies, décoction d'églantier;
  • Au deuxième petit déjeuner - purée de pommes de terre avec du poisson bouilli;
  • Pour le déjeuner - bortsch végétarien, viande bouillie, jus de fruits;
  • Pour le dîner - casserole de viande, thé au miel;
  • Avant d'aller au lit - un verre de kéfir;
  • Pour le petit déjeuner - bouillie de lait de semoule, thé;
  • Au deuxième déjeuner - vinaigrette, bouillie de fruits, lait;
  • Pour le déjeuner - soupe de pommes de terre en purée, viande bouillie, gelée de fruits;
  • Pour le dîner - casserole de fromage cottage, crêpes aux pommes, compote;
  • Avant d'aller au lit - un verre de kéfir.

Ce menu diététique pour les maladies du rein est de nature consultative et peut être modifié ou complété par un diététicien.

Quels aliments puis-je avoir pour la maladie rénale?

Le point clé dans le régime alimentaire pour les maladies du rein peut être appelé une consommation limitée de protéines et de sel dans le régime alimentaire du patient. Par conséquent, le contenu calorique des plats d'un régime thérapeutique est obtenu grâce aux glucides contenus dans les légumes, les céréales et les pâtes. La protéine est un nutriment nécessaire du corps humain et ne peut être complètement exclue du régime alimentaire. Avec l'apport alimentaire, l'utilisation de viande maigre, de volaille et de poisson est autorisée dans les 100 grammes par jour. Manger de la viande maigre est impératif, mieux cuit en petits morceaux. La portion glucidique du régime consiste en divers plats à base de légumes, par exemple, des soupes en purée, des plats d'accompagnement à base de légumes cuits à la vapeur ou bouillis. Les légumes peuvent être utilisés presque tous frais ou cuits sous forme de plats, à l'exception des épinards, du céleri et des radis. Pour les produits de boulangerie, vous pouvez utiliser du pain sans sel avec du son, gris de la farine complète. Il est limité à la consommation de produits laitiers faibles en gras, le fromage cottage. Il est recommandé de manger des fruits et des baies, ainsi que leurs différents plats. Par exemple, toutes sortes de purées de fruits, smoothies, jus de fruits, confitures, confitures.

S'il n'y a pas de contre-indications évidentes et sur recommandation du médecin traitant, en cas d'insuffisance rénale, il est très efficace de mener des journées de jeûne durant lesquelles divers légumes, jus et fruits sont consommés. Lors d'une journée de fruits, 300 grammes de fruits de saison, tels que pommes, poires, abricots, pastèques et melons, sont consommés cinq à six fois par jour. Vous pouvez ajouter du miel ou du yogourt faible en gras. Dans le même temps, n'oubliez pas le danger du jeûne avec une maladie rénale. Rappelez-vous que le régime calorique quotidien devrait être d'au moins 3500 kcal. En cas d'insuffisance rénale, le nombre de plats épicés et d'épices est considérablement réduit, l'objectif étant de minimiser l'irritation des reins. En petites quantités, vous pouvez utiliser de la cannelle, du laurier, des oignons.

Un menu exemplaire de nutrition thérapeutique pour les maladies du rein comprend les premiers plats à base de soupes végétariennes et de bortscht, de soupes en purée, de plats principaux sous forme d'escalopes à la vapeur, de viande ou de poisson, de viande maigre ou de volaille. Les plats d'accompagnement peuvent être sous forme de pâtes ou de porridge. Les desserts peuvent être des fruits et des baies, par exemple, de la gelée, de la gelée, des smoothies, des mélanges de fruits. Séparément, vous pouvez manger des fruits secs - raisins secs, abricots secs, pruneaux, figues. L'utilisation de fruits et de baies frais est également très utile. En tant que boissons, thés, boissons aux fruits et jus de fruits et légumes, la décoction de cassis ou d'églantier est recommandée. Les boissons avant utilisation doivent être diluées avec de l'eau bouillie dans un rapport de 1: 1, ceci réduira le fardeau sur les reins.

En fonction des caractéristiques de l'évolution de la maladie, le médecin traitant et la diététicienne déterminent quels aliments vous pouvez manger avec une maladie rénale, individuellement dans chaque cas.

Quels aliments ne peuvent pas manger avec une maladie rénale?

Cette liste est assez longue. C'est pourquoi une nutrition adéquate accélère et augmente considérablement l'efficacité du processus de traitement. Nous allons commencer cette grande liste avec des produits à base de protéines. Ainsi, tous les types de viande grasse, de volaille et de poisson, y compris les graisses de porc, de bœuf et de mouton, sont totalement exclus du régime alimentaire du patient. Les bouillons à base de viande, de volaille, de poisson, de champignons et de légumineuses sont également totalement exclus. Tous les produits et plats à forte teneur en sel sont exclus, par exemple les marinades de légumes, les conserves, divers produits fumés à base de viande et de poisson, les saucisses, les plats épicés, le adjika, la moutarde, le poivre amer, l'ail, les oignons. Cette liste peut être poursuivie indéfiniment, mais le principe de base de l'exclusion concerne tous les produits susceptibles d'irriter les reins malades ou d'augmenter leur charge. L'utilisation de divers desserts et crèmes à base de beurre, de gâteaux et de tartes, de chocolat et de cacao, de produits et de plats à base de ceux-ci est inacceptable. L'utilisation de boissons gazeuses, de café fort et de cacao est également exclue. Tous les produits sont exclus, ainsi que les plats à forte teneur en sel et ayant des propriétés irritantes pour les reins malades et stimulent leur travail. Au cours du traitement, il est nécessaire d’assurer le régime le plus économe afin de minimiser l’impact sur les reins malades.

Plus D'Articles Sur Les Reins