Principal Anatomie

Pyélonéphrite - Symptômes et Traitement

La pyélonéphrite est une inflammation des reins qui se manifeste sous une forme aiguë ou chronique. La maladie est très répandue et très dangereuse pour la santé. Les symptômes de la pyélonéphrite comprennent des douleurs dans la région lombaire, de la fièvre, un état général grave et des frissons. Se produit le plus souvent après l'hypothermie.

Elle peut être primaire, c'est-à-dire qu'elle se développe dans les reins en bonne santé ou secondaire lorsque la maladie survient dans le contexte de maladies rénales déjà existantes (glomérulonéphrite, urolithiase, etc.). Également distinguer pyélonéphrite aiguë et chronique. Les symptômes et le traitement dépendront directement de la forme de la maladie.

C'est la maladie rénale la plus répandue dans tous les groupes d'âge. Le plus souvent, elles en ont marre des femmes jeunes et d'âge moyen - 6 fois plus souvent que les hommes. Chez les enfants après des maladies respiratoires (bronchite, pneumonie), il occupe la deuxième place.

Causes de pyélonéphrite

Pourquoi la pyélonéphrite se développe-t-elle et de quoi s'agit-il? La principale cause de pyélonéphrite est l’infection. Sous l'infection se réfère à des bactéries telles que E. coli, Proteus, Klebsiella, Staphylococcus et autres. Cependant, lorsque ces microbes pénètrent dans le système urinaire, la maladie ne se développe pas toujours.

Pour que la pyélonéphrite apparaisse, vous avez également besoin de facteurs contributifs. Ceux-ci comprennent:

  1. Violation du flux normal d'urine (reflux d'urine de la vessie vers le rein, "vessie neurogène", adénome de la prostate);
  2. Insuffisance de l'irrigation sanguine des reins (dépôt de plaques dans les vaisseaux, vascularite, spasme vasculaire de l'hypertension, angiopathie diabétique, refroidissement local);
  3. Immunosuppression (traitement aux hormones stéroïdes (prednisone), cytostatiques, déficit immunitaire dû au diabète);
  4. Contamination de l'urètre (manque d'hygiène personnelle, avec incontinence de matières fécales, d'urine, lors de rapports sexuels);
  5. Autres facteurs (réduction de la sécrétion de mucus dans le système urinaire, affaiblissement de l'immunité locale, altération de l'irrigation sanguine des muqueuses, urolithiase, oncologie, autres maladies de ce système et maladies chroniques en général, réduction de l'apport hydrique, anatomie rénale anormale).

Une fois dans le rein, les microbes colonisent le système cupule-pelvis, puis les tubules et, d’autre part, le tissu interstitiel, provoquant une inflammation de toutes ces structures. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de remettre à plus tard la question du traitement de la pyélonéphrite, sans quoi des complications graves seraient possibles.

Symptômes de pyélonéphrite

Dans la pyélonéphrite aiguë, les symptômes sont prononcés - cela commence par des frissons, quand on mesure la température du corps, le thermomètre indique plus de 38 degrés. Après un peu de temps, il y a une douleur douloureuse dans le bas du dos, le bas du dos «tire», et la douleur peut être assez intense.

Le patient s'inquiète de son besoin fréquent d'uriner, qui est très douloureux et indique l'adhésion à une urétrite et une cystite. Les symptômes de la pyélonéphrite peuvent avoir des manifestations communes ou locales. Les signes communs sont:

  • Forte fièvre intermittente;
  • Frissons sévères;
  • Transpiration, déshydratation et soif;
  • Il y a une intoxication du corps, entraînant un mal de tête, une fatigue accrue;
  • Symptômes dyspeptiques (nausée, absence d'appétit, maux d'estomac, diarrhée).

Signes locaux de pyélonéphrite:

  1. Dans la région lombaire de la douleur, du côté affecté. La nature de la douleur est sourde, mais constante, aggravée par la palpation ou le mouvement;
  2. Les muscles de la paroi abdominale peuvent être contractés, en particulier du côté affecté.

Parfois, la maladie débute par une cystite aiguë - mictions fréquentes et douloureuses, douleur dans la vessie, hématurie terminale (apparition de sang à la fin de la miction). En outre, il peut y avoir une faiblesse générale, une faiblesse, des maux de muscles et de tête, un manque d'appétit, des nausées, des vomissements.

Lors de l'apparition des symptômes énumérés de pyélonéphrite devrait consulter un médecin dès que possible. En l'absence de thérapie compétente, la maladie peut se transformer en une forme chronique, beaucoup plus difficile à soigner.

Des complications

  • insuffisance rénale aiguë ou chronique;
  • diverses maladies suppuratives des reins (anthrax, abcès du rein, etc.);
  • la septicémie.

Traitement de la pyélonéphrite

En cas de pyélonéphrite aiguë primaire, dans la plupart des cas le traitement est conservateur, le patient doit être hospitalisé à l'hôpital.

La principale mesure thérapeutique consiste à influencer l'agent causal de la maladie avec des antibiotiques et des médicaments antibactériens chimiques conformément aux données de l'antibiogramme, de la désintoxication et du traitement renforçant l'immunité en présence d'immunodéficience.

Dans la pyélonéphrite aiguë, le traitement doit commencer par les antibiotiques et les antibactériens chimiques les plus efficaces auxquels la microflore urinaire est sensible, afin d'éliminer le processus inflammatoire du rein le plus rapidement possible, empêchant ainsi sa transition vers une forme puruleuse et destructrice. En cas de pyélonéphrite aiguë secondaire, le traitement doit commencer par la restauration du massage de l'urine à partir du rein, ce qui est fondamental.

Le traitement de la forme chronique est fondamentalement le même que celui de la forme aiguë, mais il est plus long et plus laborieux. Dans la pyélonéphrite chronique, le traitement doit inclure les mesures principales suivantes:

  1. Élimination des causes de la violation du passage de l'urine ou de la circulation rénale, notamment veineuse;
  2. Finalité des agents antibactériens ou des agents chimiothérapeutiques en tenant compte des données de l'antibiogramme;
  3. Augmente la réactivité immunitaire du corps.

La récupération de l'écoulement de l'urine est obtenue principalement par le recours à l'un ou l'autre type d'intervention chirurgicale (retrait de l'adénome de la prostate, de calculs rénaux et du tractus urinaire, néphropexie avec néphroptose, urétroplastie ou segment urétéro-pelvien, etc.). Souvent, après ces interventions chirurgicales, il est relativement facile d'obtenir une rémission stable de la maladie sans traitement antibactérien à long terme. Sans un massage de l'urine suffisamment rétabli, l'utilisation de médicaments antibactériens ne permet généralement pas une rémission durable de la maladie.

Des antibiotiques et des médicaments antibactériens chimiques doivent être prescrits en tenant compte de la sensibilité de la microflore urinaire du patient aux médicaments antibactériens. En outre, les antibiogrammes prescrivent des médicaments antibactériens ayant un large spectre d’action. Le traitement de la pyélonéphrite chronique est systématique et prolongé (au moins 1 an). La durée initiale du traitement antibactérien est de 6 à 8 semaines, car pendant ce temps, il est nécessaire de supprimer l'agent infectieux du rein et de résoudre le processus inflammatoire purulent sans complications afin d'éviter la formation de tissu conjonctif cicatriciel. En cas d'insuffisance rénale chronique, l'administration de médicaments antibactériens néphrotoxiques doit être effectuée sous le contrôle constant de leur pharmacocinétique (concentration sanguine et urine). Avec une diminution des indices d'immunité humorale et cellulaire, divers médicaments sont utilisés pour augmenter l'immunité.

Une fois que le patient a atteint le stade de rémission de la maladie, le traitement antibactérien doit être poursuivi de manière intermittente. Les durées d'interruption du traitement antibactérien sont établies en fonction du degré de lésion rénale et du moment où se manifestent les premiers signes d'exacerbation de la maladie, c'est-à-dire l'apparition des symptômes de la phase latente du processus inflammatoire.

Antibiotiques

Les médicaments sont sélectionnés individuellement, en tenant compte de la sensibilité de la microflore à ceux-ci. Les antibiotiques suivants sont le plus souvent prescrits pour la pyélonéphrite:

  • les pénicillines avec l'acide clavulanique;
  • céphalosporines 2 et 3 générations;
  • fluoroquinolones.

Les aminosides sont indésirables en raison de leur action néphrotoxique.

Comment traiter les remèdes populaires pyélonéphrite

Le traitement à domicile de la pyélonéphrite avec des remèdes populaires doit être accompagné d'un repos au lit et d'un régime alimentaire sain comprenant principalement des aliments à base de plantes, à l'état cru, bouilli ou à la vapeur.

  1. Dans la période d'exacerbation aide une telle collection. Mélangez également des feuilles de bouleau blanc, des herbes de millepertuis et des renouées, des fleurs de calendula, des fruits de fenouil (aneth de pharmacie). Verser dans un thermos 300 ml d'eau bouillante 1 c. l collection, insister 1-1,5 heures, égoutter. Buvez l'infusion sous forme de chaleur dans 3-4 réception pendant 20 minutes avant les repas. Le cours dure 3-5 semaines.
  2. En dehors de l’exacerbation de la maladie, utilisez une autre collection: herbe grossière - 3 parties; l'herbe du frêne (ortie sourde) et l'herbe (paille) de l'avoine, les feuilles de feuilles médicinales et wintergreen, les églantiers et les racines de réglisse - en 2 parties. Prendre 2 cuillères à soupe. l la collecte, verser dans un thermos 0,5 litres d'eau bouillante, insister 2 heures et filtrer. Buvez un tiers de verre 4 fois par jour pendant 15-20 minutes avant les repas. Le cours dure 4 à 5 semaines, puis une pause de 7 à 10 jours et une répétition. Total - jusqu'à 5 cours (jusqu'à l'obtention de résultats stables).

Régime alimentaire

Lorsque l'inflammation des reins est importante pour maintenir le repos au lit et un régime strict. Utilisez beaucoup de liquides pour arrêter la déshydratation, ce qui est particulièrement important pour les femmes enceintes et les personnes de plus de 65 ans.

Dans les processus inflammatoires dans les reins sont autorisés: viande et poisson maigre, pain rassis, soupes végétariennes, légumes, céréales, œufs à la coque, produits laitiers, huile de tournesol. En petites quantités, vous pouvez utiliser des oignons, de l'ail, de l'aneth et du persil (séché), du raifort, des fruits et des baies, des jus de fruits et de légumes. Interdit: bouillon de viande et de poisson, viande fumée. Vous devez également réduire la consommation d'épices et de sucreries.

Médicaments contre la pyélonéphrite rénale

Le traitement de la pyélonéphrite est un processus long qui doit être mis en place sous surveillance médicale étroite. Tous les médicaments prescrits pour l'inflammation du système pelvien rénal visent à éliminer l'agent pathogène, à rétablir le flux normal d'urine et à avoir une activité anti-inflammatoire.

En plus du traitement étiotropique, qui agit directement sur la cause de la maladie (comprimés antibactériens et injections), des médicaments agissant de façon pathogène sont utilisés pour la pyélonéphrite: ils éliminent les facteurs de développement de la maladie et éliminent les symptômes.

Canephron-N

Canephron-H est un puissant médicament uroseptique. Disponible sous forme de pilules et de solution pour administration orale.

Ingrédient actif - extrait hydroalcoolique de biocomposants végétaux (racine de l'amour, centaurée, romarin).

Mécanisme d'action

Lorsqu'il est ingéré, Canephron-N atteint une concentration maximale dans le système excréteur des reins, où il exerce un effet anti-inflammatoire, antimicrobien et antiseptique local. Il soulage les spasmes des voies urinaires en raison de son effet doux sur les muscles lisses des reins. Il a également un léger effet diurétique.

Cyston

Cystone est une préparation antiseptique à base de plantes multicomposant. Disponible sous forme de pilule.

Ingrédient actif - extraits de plantes:

  • dvorplodnik fleurs tiges;
  • sagittum reed;
  • tiges de garance;
  • rhizomes filmeux syty;
  • graines de fraises;
  • bractée d'onosma;
  • basilic doux;
  • graines de haricot;
  • graines de mimosa;
  • momie de montagne.

Mécanisme d'action

Cystone, comme beaucoup d'autres préparations à base de plantes, après l'ingestion du corps, s'accumule dans les tissus des reins. Le traitement de la pyélonéphrite est dû à l'action antiseptique locale: les comprimés de Cystone renforcent l'effet des antibiotiques et assainissent le système pancréatique des reins et des voies urinaires.

La 5-NOK est un agent synthétique à activité antibactérienne. Formule à libération contrôlée - comprimés dosés à 50 mg.

L'ingrédient actif est la nitroxoline du groupe des oxyquinoléines. En raison du grand nombre de réactions indésirables actuellement à l’étude, son rendez-vous pour le traitement de la pyélonéphrite est à son avantage.

Mécanisme d'action

Le traitement des maladies de la sphère urogénitale repose sur l'action antibactérienne de l'agent: la nitroxoline est capable de se lier aux enzymes-catalyseurs de la cellule microbienne contenant des métaux et de bloquer son métabolisme. Cela arrête la multiplication et l'activité pathologique des bactéries. Comme les autres médicaments du groupe des oxyquinoléines, le 5-NOC est actif contre les micro-organismes gram-positifs et gram-négatifs. Il peut être utilisé non seulement pour traiter l'inflammation des reins, mais également pour d'autres infections bactériennes du système urinaire (cystite, urétrite, etc.).

Biseptol

Le biseptol est un agent antimicrobien combiné qui agit contre les principaux agents responsables de la pyélonéphrite. La forme produite est des comprimés (120, 480 mg).

L'ingrédient actif est une combinaison de triméthoprime et de sulfométhoxazole (co-trimoxazole).

Mécanisme d'action

Les composants actifs du médicament, une fois ingérés, sont absorbés dans le sang et concentrés dans les tissus des reins. Le sulfométhoxazole, de structure similaire à celle du PABA (acide para-aminobenzoïque), interfère avec la synthèse de l'acide dihydrofolique et empêche l'incorporation de PABA dans les cellules de l'agent pathogène. Biseptol est capable de traiter les processus inflammatoires, même les plus actifs.

Nolitsin

Nolitsin - agent du groupe des fluoroquinolones, qui a une activité antibactérienne. Disponible sous forme de comprimés dosés à 400 mg.

L'ingrédient actif est la norfloxacine.

Mécanisme d'action

La nolitsine se concentre dans les reins et a un effet bactéricide. La substance active bloque l’enzyme ADN gyrase et déstabilise la chaîne génétique des micro-organismes. Actuellement, les médicaments à base de fluoroquinolone sont le moyen de choix dans le traitement des maladies inflammatoires du système urinaire. Nolitsin et ses analogues peuvent se débarrasser de l'agent responsable de la pyélonéphrite en 7 à 10 jours.

Furamag

Furamag - agent antimicrobien du groupe des nitrofuranes. Forme de libération de médicament - capsules (25, 50 mg).

L'ingrédient actif est le furazidin potassium.

Mécanisme d'action

En agissant au niveau des reins, le furamag supprime les principaux processus biochimiques dans la cellule du pathogène, ce qui entraîne sa mort. Le traitement avec un agent est actif contre un large groupe d'agents pathogènes (gram positif, gram négatif, Proteus, Klebsiella, protozoaires, mycoplasmes, etc.).

Phytolysine

Fitolysin - préparation complexe à base de plantes. Disponible sous forme de pâte épaisse pour administration orale.

Ingrédient actif - extraits:

  • verge d'or;
  • pousses d'un oiseau montagnard;
  • pousses de prêle des champs;
  • pelure d'oignon;
  • racines d'herbe de blé;
  • racine de l'amour;
  • le persil;
  • ainsi qu'un mélange d'huiles essentielles (menthe poivrée, sauge, orange, pin sylvestre).

Mécanisme d'action

Les préparations à base de plantes, y compris la phytolysine, ont un effet antiseptique et anti-inflammatoire local. Ce traitement supplémentaire contre la pyélonéphrite atténue les symptômes de la maladie 10 à 14 jours après le début du traitement.

Furadonin

La furadonine est un agent antimicrobien synthétique. La forme de libération - comprimés 50 ou 100 mg.

L'ingrédient actif est la nitrofurantoïne.

Mécanisme d'action

L'ingrédient actif du médicament a un effet bactéricide, détruit la paroi cellulaire et contribue à la mort des micro-organismes.

Furazolidone

La furazolidone est un agent antibactérien du groupe classé comme agent antimicrobien au sens large. Forme de libération de médicament - comprimés 0,05 g.

Le principe actif est la furazolidone, les préparations de son groupe appartiennent aux dérivés du nitrofurane.

Mécanisme d'action

Une fois ingéré, il est capable de pénétrer dans tous les organes et systèmes. Exporté par les reins, ici et a le principal effet thérapeutique. Les composants actifs du médicament sont capables d’inhiber certains systèmes enzymatiques protecteurs du corps et de bloquer la prolifération de cellules microbiennes.

Le traitement par la furazolidone est efficace contre les processus inflammatoires des reins et du système urinaire causés par la flore bactérienne (Streptococcus saprophyticus, Staphylococcus spp., Escherichia coli, etc.), les salmonelles, les mycoplasmes, Klebsiella et certains protozoaires.

No-shpa

No-shpa est un antispasmodique bien connu. Disponible sous forme de comprimés 40 mg.

L'ingrédient actif est le chlorhydrate de drotavérine, un dérivé de l'isoquinoléine.

Mécanisme d'action

Comme les médicaments antispasmodiques similaires, le no-shpa inhibe l'enzyme phosphodiestérase, qui intervient dans le métabolisme énergétique musculaire. De ce fait, les muscles lisses de tout l'organisme, y compris les organes du système urinaire, se relâchent.

Diclofenac

Le diclofénac est un agent anti-inflammatoire à large spectre. La forme de libération - comprimés 25, 50 mg et solution pour préparations injectables 75 mg / 3 ml.

Le principe actif est le diclofénac sodique, issu du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le mécanisme d'action de la pyélonéphrite

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, notamment le diclofénac, inhibent la cyclooxygénase, une enzyme clé qui déclenche une cascade de réponses. De ce fait, la production des principales protéines de l'inflammation est inhibée - PGE, simplement des cyclines, des leucotriènes.

Le traitement au diclofénac est indiqué pour un processus inflammatoire actif dans les tissus rénaux, un tableau clinique vivant de la maladie et des symptômes prononcés d'intoxication. Non recommandé la nomination des AINS sans antibiothérapie étiotropique.

Immunothérapie des maladies inflammatoires des reins

L'inflammation est la réponse du corps à l'introduction de l'agent pathogène. Afin d’activer les défenses et de traiter le déficit immunitaire éventuel, des immunomodulateurs sont prescrits.

  • Viferon - suppositoires du rectum, dont le composant actif est l’interféron humain recombinant. Il a un effet antiviral immunostimulant, a des effets secondaires minimes.
  • Genferon est un autre agent à base d'interféron. L'efficacité clinique du remède est de réduire les effets de l'intoxication et d'accélérer la guérison du foyer inflammatoire dans le tissu rénal, ce qui contribue à une récupération rapide.

Le traitement de la pyélonéphrite avec des médicaments à base d'interféron peut réduire le traitement antibiotique en moyenne de 7 à 10 jours.

Remèdes à base de plantes pour le traitement de la pyélonéphrite

En tant que traitement d'entretien de la pyélonéphrite, les remèdes à base de plantes médicinales sont souvent prescrits au stade de la rémission, lesquels ont un effet antiseptique et diurétique léger. La composition de la collection rénale comprend:

  • pousses Hypericum;
  • busserole;
  • rhizome de persil;
  • une succession;
  • feuilles de fraise;
  • le lovage;
  • violet;
  • sauge

Une utilisation prolongée du médicament est possible en tant que traitement uroseptique décongestionnant, mais une surveillance régulière des tests d’urine est recommandée (une fois par mois).

Analgésiques

Des analgésiques sont prescrits pour le traitement symptomatique de la maladie. Pour soulager la douleur (dans la pyélonéphrite, elle est souvent associée à un spasme des voies urinaires), vous pouvez utiliser des médicaments:

  • Ketanov (principe actif - Ketorolac) - AINS à effet analgésique, disponibles sous forme de comprimés 10 mg et de solution injectable à 3% 1 ml;
  • Analgin (métamizole sodique) est un analgésique du groupe des pyrozolones, fabriqué sous forme de comprimés à 500 mg et d'une solution à 50% 2 ml.

Préparations vasculaires

Des agents vasculaires sont parfois prescrits pour le traitement de la pyélonéphrite aiguë à l'hôpital. Cela permet d'améliorer la circulation sanguine dans les vaisseaux du lit mycirculatoire et de réduire le risque de nécrose du tissu rénal. Les drogues de choix sont:

  • Trental est utilisé par voie intraveineuse goutte à goutte: 20 mg / 5 ml du médicament + 400 ml nat. solution pour une introduction.
  • Curantil (un antiagrégat) est disponible sous forme de comprimés à 25 mg.

Le traitement de l'inflammation aiguë du tissu rénal doit être effectué dans un hôpital sous la surveillance d'un néphrologue; une exacerbation de la forme chronique de la maladie peut être traitée à domicile à l'aide d'un algorithme établi par le médecin du lieu.

Le traitement pathogénique et symptomatique de la pyélonéphrite, associé à une antibiothérapie, permet une réorganisation rapide de la source de l'infection, élimine les effets de l'inflammation et réduit le risque d'exacerbations et d'insuffisance rénale chronique.

Comment traiter la pyélonéphrite

Est-il possible de guérir la pyélonéphrite à domicile et que faut-il prendre pour se rétablir? Les réponses à ces questions et à bien d’autres concernent des personnes souffrant d’inflammation des reins. Selon les experts, l’auto-traitement de la pyélonéphrite au stade initial peut être très efficace, mais il faut faire très attention. Après avoir lu cet article, vous recevrez des informations générales sur les méthodes de traitement de la maladie et découvrirez dans quels cas un traitement médical urgent peut être nécessaire.

Les causes de la maladie

L'étiologie est la première chose à laquelle vous devez prêter attention. La pyélonéphrite se développe lorsqu'une infection mixte ou des micro-organismes (tels que E. coli, toutes sortes de cocci, etc.) provoquant des agents pathogènes pénètrent dans le sang humain. Avant d’apprendre à guérir la pyélonéphrite, consultez la liste des facteurs associés à l’infection:

  • états chroniques de surmenage / faiblesse / stress;
  • immunité réduite;
  • manque de vitamines;
  • passage d'urine;
  • urolithiase;
  • gonflement des reins;
  • rétrécissement des uretères.

Comment traiter la pyélonéphrite chez l'adulte

Il est connu que le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes et les hommes matures est un ensemble complexe de mesures médicamenteuses visant à normaliser l’état des reins. Le programme de lutte contre la maladie comprend l'utilisation de médicaments et de procédures visant à éliminer les foyers d'inflammation. Les caractéristiques du traitement du rein dépendent de l'âge de la personne, de son état de santé général et de la forme actuelle de la maladie.

Thérapie de régime

La première chose à prendre en compte est le régime alimentaire, car le corps reçoit tous les nutriments avec la nourriture. Lors du choix d'un régime, il faut tenir compte de la nature de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient. Si nous parlons de pyélonéphrite aiguë, les produits suivants doivent être exclus du régime alimentaire:

  • en-cas, conserves, viandes fumées, cornichons;
  • épices / assaisonnements chauds;
  • café
  • bouillon de graisse;
  • les légumineuses;
  • gâteaux / crèmes;
  • les champignons;
  • eau gazéifiée;
  • boissons alcoolisées.

Les produits naturellement inoffensifs sont recommandés pour manger, normaliser l’équilibre des substances dans le corps et reconstituer les défenses internes:

  • produits laitiers;
  • fruits riches en potassium (abricots secs, abricots secs, raisins secs);
  • pain blanc (sans sel);
  • beurre (avec modération);
  • légumes bouillis et râpés;
  • des bouillies;
  • sucre

Pour réduire le niveau d'intoxication, il est recommandé de boire:

  • décoctions à base de plantes;
  • boissons aux fruits / boissons aux fruits / gelée / jus de fruits;
  • thés (vert, noir faible);
  • eau gazeuse minérale sans gaz.

Lors du traitement de la pyélonéphrite chronique, la liste des produits à exclure reste inchangée. La base du régime comprend les produits suivants:

  • variétés maigres de poisson / viande / volaille (viande hachée ou viande bouillie);
  • soupes végétariennes et au lait (fruits / légumes);
  • produits laitiers et produits laitiers;
  • produits à base de farine;
  • œufs de poule;
  • pâtes alimentaires (bien bouillies);
  • les céréales;
  • puddings;
  • légumes crus / cuits (sauf radis, chou-fleur, ail et oignon);
  • fruits et baies de toutes sortes;
  • melons et courges;
  • confiture, miel, sucre et autres friandises inoffensives.

Les nuances du régime de pyélonéphrite (maladie du rein) doivent être coordonnées avec votre médecin, sinon des troubles digestifs peuvent survenir. Les produits recommandés pour l'exclusion du régime devront être oubliés jusqu'à la guérison complète des reins, sans quoi l'efficacité des mesures thérapeutiques diminuera considérablement. Plus tôt le patient fournira un équilibre de substances dans le corps, moins il y aura de pyélonéphrite.

Traitement médicamenteux

Le traitement de la forme aiguë de pyélonéphrite avec des médicaments vise à éliminer rapidement les foyers d’inflammation dans les reins et à prévenir le renforcement de la maladie. La durée moyenne du cours est de 12 à 16 jours. Le complexe général des mesures thérapeutiques repose sur les principes suivants:

  • l'élimination des facteurs qui stimulent l'infection dans les reins;
  • antibiothérapie après échantillonnage pour l'ensemencement;
  • renforcer le système immunitaire pour prévenir les récidives dans le futur;
  • traitement pathogène / symptomatique.

Des antispasmodiques sont prescrits (Drotavérine, No-Spa, Spasmalgon) pour soulager l’état du patient présentant un diagnostic de pyélonéphrite aiguë. Au cours du traitement direct de l'inflammation rénale, des spécialistes effectuent une série de tests de laboratoire et prescrivent un traitement complexe avec des médicaments de plusieurs groupes pharmacologiques:

  1. Antibiotiques: Cefalexin, Cefaclor, Amikacin, Gentamicin. Médicaments antibactériens à la fois très efficaces, mais peu toxiques, destinés au traitement des formes aiguës de pyélonéphrite. Selon la forme de libération, ils sont appliqués par voie orale et intraveineuse.
  2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): nimésulide, Voltaren, Movalis. La pyélonéphrite aiguë est souvent accompagnée de fièvre. Les comprimés NIP sont prescrits pour réduire la température corporelle et bloquer les processus inflammatoires dans les reins pendant le traitement de cette maladie.
  3. Probiotiques: Ecoflor, Trilakt, Bifidum BAG. Ces médicaments sont prescrits pour restaurer la microflore intestinale affectée par le traitement de la pyélonéphrite aiguë par des antibiotiques. Les probiotiques contiennent des micro-organismes bénéfiques qui réduisent le niveau d'intoxication et éliminent les toxines.
  4. Anticoagulable: «Dipyridamol», «Héparine», «Troxevasin». Les médicaments de cette catégorie normalisent le flux sanguin dans les reins, ce qui augmente considérablement l'efficacité du traitement.

Le traitement de la pyélonéphrite chronique nécessite une approche méthodique longue. Après l'examen, les médecins prescrivent un traitement à long terme avec des médicaments appartenant aux groupes pharmacologiques suivants:

  1. Pénicillines: carbénicilline, azocilline, amoxicilline. Ils sont prescrits pour le traitement des formes chroniques de pyélonéphrite (maladie du rein) avec un minimum de non-toxicité.
  2. Fluoroquinols: "Ofloxacine", "Ciprofloxacine", "Lévoflonsacine". Nommé sous la forme d'injections. L'effet antibactérien puissant de ces médicaments augmente considérablement l'efficacité de la lutte contre la pyélonéphrite (maladie rénale).
  3. Céphalosporines 2, 3 générations: Cefaclor, Cefalexin. Des médicaments peu toxiques pour combattre les processus inflammatoires. Les ingrédients actifs de ces céphalosporines détruisent les parois cellulaires des bactéries responsables de la pyélonéphrite (maladie du rein) et les tuent, rétablissant ainsi le fonctionnement normal du système canaliculaire.
  4. Nitrofuranes: "Furagin", "Furazolidone", "Furadonin". Efficace contre la pyélonéphrite chronique, cependant, en raison du degré élevé de toxicité, ils sont prescrits dans les cas les plus extrêmes d'insuffisance rénale.
  5. Oxyquinolines: "Nitroxoline", "5-Nok". Les préparations de cette catégorie sont bien tolérées par l'organisme, mais leur efficacité dans le traitement de la forme chronique de pyélonéphrite (maladie rénale) s'est nettement détériorée en raison d'une diminution de la sensibilité des microorganismes de bactéries.

Intervention chirurgicale

Le traitement chirurgical de la pyélonéphrite est prescrit dans les cas les plus extrêmes, lorsque les processus inflammatoires affectant les tissus internes des reins ne répondent pas aux antibiotiques et aux préparations NIP. L'intervention chirurgicale est réalisée dans le but de prévenir la néphrosclérose et la pyonephrose. Les phases initiales de la pyélonéphrite entraînent un rétrécissement unilatéral du rein.

Pour prévenir l'inflammation ultérieure des organes urinaires, une néphrectomie est prescrite - une opération d'élimination des reins (sous anesthésie générale, le patient ouvre l'espace rétropéritonéal et l'organe touché est coupé). Dans de rares cas, lorsque l'on observe la destruction d'une des moitiés d'un double rein, les chirurgiens ont recours à la résection. Cette opération implique l’élimination d’une partie du tissu rénal affectée par des processus inflammatoires purulents.

Remèdes populaires pour traitement à domicile

Les méthodes traditionnelles de traitement de la pyélonéphrite (maladie du rein) supposent l’utilisation de médicaments dans un hôpital, mais il n’ya vraiment aucun moyen de se passer des médecins. Les connaisseurs de recettes à la maison affirment: il est tout à fait possible de traiter efficacement la pyélonéphrite avec des remèdes populaires à la maison. Ecrivez quelques recettes de grand-mère pour que vous puissiez être prêt s'il y a une menace d'inflammation du rein:

  1. Propolis au beurre. Faites fondre 60 à 70 grammes de beurre, ajoutez 15 grammes de propolis et mélangez. Utilisez la suspension résultante 5-7 grammes à des intervalles de 7-8 heures.
  2. Gelée d'avoine. Excellent remède pour le traitement des formes aiguës et chroniques de pyélonéphrite (maladie du rein). Cuire 170 grammes d'avoine dans un litre de lait. Il faut faire bouillir longtemps, jusqu'à ce que la moitié du liquide s'évapore. Refroidissez la gelée obtenue et buvez-la à intervalles de 5-6 heures. Après 2-3 semaines, la maladie rénale va reculer.
  3. Vinaigrette au sel. Versez 230 grammes de sel sur une grande serviette épaisse et faites-la tremper dans de l'eau. Avant de vous coucher, attachez-vous autour de la taille et allez vous coucher. En effectuant cette procédure chaque nuit, vous pouvez soulager l’exacerbation de la pyélonéphrite (maladie du rein) en moins de deux semaines.

Phytothérapie

Améliorer l'efficacité du traitement médicamenteux de l'inflammation des reins aidera les tisanes naturelles. Les composants naturels aident à normaliser l'équilibre des substances et nettoient le corps des toxines. La médecine officielle reconnaît la plupart des traitements à base de plantes existants. Les bouillons folkloriques offrent une gamme d’effets bénéfiques:

  • uroseptique;
  • diurétique;
  • désintoxication;
  • tonique.

Ci-dessous sont décrites quelques recettes phytothérapeutiques qui ont démontré à maintes reprises leur efficacité dans le traitement de la pyélonéphrite infectieuse aiguë (maladie du rein):

  1. Reine des prés, Yarrow et Budra. Dans un grand récipient en métal, mélangez ces herbes dans un rapport égal, ajoutez une petite quantité d'agrimony, d'immortelle, de céleri et d'althea. Remplissez avec un litre d'eau bouillante et laissez infuser pendant 1,5 à 2 heures. Pour un traitement efficace de la forme aiguë de pyélonéphrite (maladie du rein), buvez une décoction à intervalles de 12 heures, entre 30 et 40 ml.
  2. Chypre, camomille, bouleau. Incroyablement efficace pour le traitement de la pyélonéphrite chronique (maladie du rein). Mélangez les ingrédients en quantités égales et versez trois tasses d'eau bouillante. Le schéma d'application est extrêmement simple: boire 50-60 ml de bouillon toutes les 8 heures et après 2-3 semaines d'insuffisance rénale reculer pour toujours.

Caractéristiques du traitement de la maladie

La tâche principale du médecin qui prescrit des médicaments pour le traitement de la pyélonéphrite aiguë / chronique consiste à évaluer correctement la situation et à prendre en compte toutes les nuances. La plupart des gens qui vont dans des hôpitaux avec une inflammation du rein, le traitement est prescrit selon le schéma standard, cependant, il existe certaines catégories de personnes pour lesquelles des mesures thérapeutiques sont choisies en fonction de facteurs supplémentaires.

Chez les enfants

Le corps d'un enfant, par définition, ne peut normalement pas absorber de médicaments puissants. Les médecins choisissent donc avec soin les antibiotiques à traiter pour ne pas endommager les organes du tractus gastro-intestinal. À l'âge de 12 ans, il n'est pas recommandé de s'impliquer dans les remèdes populaires, il est préférable de contacter immédiatement les experts. Les décoctions et les teintures domestiques ne sont pas contre-indiquées, mais si elles ne permettent pas de guérir la pyélonéphrite (maladie du rein) dans les 2-3 jours, il n’est pas possible de différer la demande d’aide médicale.

Chez les femmes enceintes

Les médicaments antibactériens puissants utilisés dans le traitement de la pyélonéphrite aiguë pendant la grossesse ne sont utilisés qu’après un examen approfondi et uniquement selon les directives du médecin traitant. Toute initiative dans de telles situations devrait être exclue. Le corps épuisé d'une femme enceinte peut ne pas répondre adéquatement aux médicaments, elle doit donc toujours être sous la supervision de spécialistes.

La pyélonéphrite chronique peut-elle être complètement guérie?

Le traitement de la pyélonéphrite chronique vise à bloquer les processus inflammatoires et à normaliser le travail du rein. Avec un résultat positif, tous les symptômes disparaissent, l’état de la santé humaine revient à la normale, mais la maladie elle-même demeure. Sous l'influence de facteurs externes / internes négatifs, que ce soit une diminution de l'immunité, une hypothermie, un stress ou autre chose, la maladie se manifestera à nouveau et un nouveau traitement sera alors nécessaire.

Vidéo sur les symptômes et le traitement de la pyélonéphrite aiguë

La vidéo ci-dessous contient des recommandations d'experts sur la façon de se comporter lorsque vous soupçonnez une inflammation du rein. Après avoir visionné cette vidéo, vous recevrez une mine d'informations précieuses sur l'identification et le traitement de la pyélonéphrite aiguë. Mettez les informations reçues en service afin qu’une maladie infectieuse dangereuse ne vous conduise pas au lit d’hôpital!

Examen des résultats du traitement

Igor, 34 ans: j'ai appris ce qu'est la pyélonéphrite après avoir été diagnostiquée par des médecins. Ils ont dit que l'inflammation rénale a commencé en raison de l'hypothermie. La semaine a été traitée avec des antibiotiques, qui ont été prescrits à l'hôpital. La condition ne s'est pas améliorée. Belle-mère a conseillé la décoction de camomille et de bouleau. Ma femme a tout préparé, comme ils l'ont dit, j'ai commencé à boire. Trois jours plus tard, je suis allé à l’enquête et découvert que la situation s’était nettement améliorée.

Valentina, 49 ans: Les médecins ont diagnostiqué chez son petit-fils une forme aiguë de pyélonéphrite. Ils ont assigné un tas de leurs médicaments, mais j'ai décidé de ne pas me dépêcher avec eux. A commencé à faire des vinaigrettes avec du sel et à donner à Maksik un verre avec de l'avoine. Mettez-le sur une alimentation saine afin que le corps se batte mieux. Au bout de 4 jours, le médecin du district a déclaré que la pyélonéphrite avait presque reculé. Et aucune préparation pharmaceutique n'est nécessaire!

Olga, 34 ans: Le mois dernier, il a guéri avec grande difficulté la cystite. Lors d'un examen, il y a deux semaines, ils ont déclaré avoir une pyélonéphrite (maladie du rein) aiguë. J'étais énervé, mais j'ai décidé d'être plus intelligent cette fois-ci. J'ai pris trois week-ends au travail, cuisiné une bouillie de propolis, fait une décoction de millefeuille. Traité activement et à la fin de la semaine était absolument en bonne santé!

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Quels médicaments aident à guérir la pyélonéphrite?

Le traitement médicamenteux de la pyélonéphrite est un processus long et laborieux. Son efficacité dépend de la prévention des complications graves et du pronostic pour la qualité de vie du patient. Par conséquent, il est important de comprendre que le succès du traitement dépend non seulement des médicaments utilisés, mais également du respect par le patient de toutes les recommandations du médecin traitant.

Les principales règles pour la sélection des médicaments

Lors de l'élaboration d'un schéma thérapeutique individuel pour la pyélonéphrite primaire aiguë, le spécialiste est guidé par plusieurs règles:

  1. Utilisation d’antibiotiques et d’agents antimicrobiens hautement efficaces susceptibles d’être contaminés par des agents pathogènes.
  2. Lorsqu'il est impossible d'établir une flore pathogène dans l'urine, les médicaments sont prescrits avec un large spectre d'action qui affecte la plupart des bactéries possibles.
  3. Si la nature virale de la maladie est supposée, la nomination de médicaments antibactériens pour la pyélonéphrite n’est pas nécessaire.
  4. Effectuer un nouveau traitement afin de prévenir la récurrence de la maladie.
  5. Dans le même temps, un traitement anti-inflammatoire et de désintoxication est indiqué.
  6. Prophylaxie avec des antibiotiques, qui ont un effet positif dans le traitement du processus aigu.

Pyélonéphrite aiguë secondaire implique une intervention chirurgicale, suivie par la nomination de médicaments.

Le traitement des formes chroniques d'inflammation du rein comprend les recommandations suivantes pour l'utilisation de médicaments:

  • Le traitement continu initial aux antibiotiques pendant 6 à 8 semaines.
  • Une restriction sévère dans l'utilisation d'un certain nombre de médicaments en cas d'insuffisance rénale chronique.
  • Pour les enfants, la durée du traitement médicamenteux est de 1,5 mois. jusqu'à un an.
  • Le traitement antimicrobien n’est effectué qu’après une évaluation préliminaire de la sensibilité de l’agent pathogène à ceux-ci.

Pour le traitement de la pyélonéphrite, les médicaments sont prescrits à partir de différents groupes pharmacologiques:

  • Antibiotiques.
  • Moyens d'activité antimicrobienne.
  • Anti-inflammatoire.
  • Immunostimulants
  • Complexes homéopathiques et à base de plantes.
  • Médicaments améliorant le trophisme local des tissus.

Un schéma thérapeutique distinct a été mis au point pour le développement de la pyélonéphrite chez les femmes enceintes. Il comprend des médicaments étiquetés avec précision:

Le schéma de traitement de l'inflammation des reins chez les patients est sélectionné par un spécialiste, en fonction de chaque cas spécifique.

Brève description des groupes individuels de drogues

Les antibiotiques les plus efficaces contre la pyélonéphrite comprennent:

  1. Fluoroquinolones respiratoires:
    • Tsiprolet;
    • Tsiprobay;
    • Palin;
    • Nolitsin;
    • Glevo;
    • Tavanic;
    • Flexide;
    • Sparflo.
  2. Céphalosporines:
    • pour les piqûres: Ceftriaxone, Cefataxi, Quadrotsef;
    • Comprimés: Zinnat, Ceforal Soyub, Cedex.
  3. Aminopénicillines: Flemoxin, Amoxiclav.
  4. Carbapénèmes:
    • Ertapenem;
    • Imipénème;
    • Méropénem.
  5. Fosfomycine - Monural.
  6. Aminoglycosides: Amikacine, Gentamicine.

Les aminopénicillines au cours des dernières années sont contre-indiquées pour le traitement primaire des formes aiguës de pyélonéphrite. Leur fonction est permise lors de la détection de la flore sensible.
La fosfomycine est largement utilisée chez les enfants et les femmes enceintes dans la prévention des rechutes. Le côté positif du médicament est une dose unique, l'absorption minimale dans la circulation systémique, l'effet thérapeutique maximal.

Les antibiotiques du groupe des carbapénèmes et des aminosides sont considérés comme redondants. Ils démontrent l'inefficacité du traitement par d'autres médicaments et une pyélonéphrite compliquée sévère. Présentez-les uniquement par injection dans un hôpital.

L'association de plusieurs médicaments de différents groupes est recommandée pour le traitement de la flore pathogène afin de renforcer l'effet.

La dynamique des indicateurs cliniques et de laboratoire du traitement antibiotique en cours contre la pyélonéphrite est estimée à 3 jours. En l'absence d'un effet positif, un médicament appartenant à un autre groupe est remplacé par un contrôle ultérieur. La durée totale du traitement avec 7-14 jours. L'augmentation de la période de prise d'antibiotiques dépend de la gravité du processus d'infection.

Parmi les agents antimicrobiens pour la pyélonéphrite, le patient peut être prescrit:

Cependant, leur utilisation a récemment été limitée en raison du grand nombre d'agents pathogènes résistants et de la présence d'une vaste gamme d'antibiotiques efficaces.

Les anti-inflammatoires sont utilisés dans la période aiguë de la maladie. La durée de leur réception ne dépasse pas 3 jours. Attribuer:

Ces médicaments ont un effet anti-inflammatoire prononcé, réduisant le processus pathologique dans les reins. La conséquence de ceci est considérée comme une grande efficacité des médicaments antimicrobiens pénétrant dans le foyer inflammatoire.

Les immunostimulants sont utilisés pour traiter la nature virale de la maladie et la pyélonéphrite à répétition constante. Utilisé par:

Les médicaments sont des cours prescrits. La durée totale du traitement est de 3 à 6 mois.

Recevoir des complexes à base de plantes et des médicaments homéopathiques pour la pyélonéphrite a une légère action diurétique, anti-inflammatoire et antimicrobienne. Approuvé pour une utilisation chez les enfants et les femmes enceintes. L'effet maximal est atteint après un mois de traitement continu. Attribuer:

Les comprimés qui améliorent l'apport sanguin au tissu rénal sont présentés avec un long cycle de pyélonéphrite chronique. Leur utilisation est dictée par des changements permanents locaux entraînant de graves conséquences. Parmi les médicaments, il est permis d'appliquer:

Pyélonéphrite sévère, le développement de complications implique une hospitalisation dans le service d'urologie. Le traitement de désintoxication, qui comprend l'administration de solutions par voie intraveineuse, fait partie intégrante du processus de traitement:

  • Glucose 5%;
  • La ramberine;
  • Plasma natif;
  • Chlorure de sodium.

Le choix du schéma thérapeutique final reste à la charge du médecin traitant. L'auto-traitement à la maison est inacceptable. Cela conduit à un cours compliqué de la maladie et à un processus chronique.

Liste des médicaments les plus efficaces

En dépit des nombreux médicaments utilisés pour traiter la pyélonéphrite, le plus souvent, seuls quelques-uns d'entre eux sont prescrits. La liste des moyens les plus efficaces est présentée dans le tableau.

Les médicaments les plus efficaces pour le traitement de la pyélonéphrite chez la femme

La pyélonéphrite se produit 4 à 6 fois plus souvent chez l'homme que chez l'homme. La maladie est une inflammation infectieuse non spécifique qui nécessite une intervention immédiate. Dans cet article, nous examinerons les principaux médicaments pour le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes.

Comment se manifeste la pathologie?

Les principaux symptômes de la pyélonéphrite dépendent de sa forme.

Tableau 1. Signes de la forme aiguë de la maladie:

Pathologie chronique

Processus inflammatoire chronique a un cours plus lisse. Les symptômes peuvent être absents. Certaines femmes ont des plaintes floues non spécifiques.

Le syndrome de douleur douloureuse apparaît dans le contexte d'hypothermie dans la zone lombaire. La personne se fatigue rapidement, se sent mal.

Le schéma du traitement de la toxicomanie

Les préparations pour le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes sont sélectionnées en fonction des symptômes et de la forme de la maladie. Des facteurs tels que la cause de la maladie, le degré de dommage aux reins et la présence d'un processus purulent sont pris en compte.

Les instructions pour le traitement de la toxicomanie sont les suivantes:

  1. L'élimination du facteur provocant.
  2. Élimination du composant infectieux.
  3. Désintoxication du corps.
  4. Renforcement du système immunitaire.
  5. Soulagement des rechutes.

Traitement aigu

Dans la forme aiguë, le médecin recommande l'utilisation de médicaments dans les groupes suivants:

  • des antibiotiques;
  • agents antibactériens chimiques;
  • nitrofuranes;
  • médicaments antihistaminiques;
  • les céphalosporines;
  • les aminoglycosides;
  • les tétracyclines.

Utilisation d'antibiotiques

Les médicaments antibactériens constituent la base du traitement médicamenteux. Ils sont appliqués dans un cours de 7-14 jours. Les médicaments sont pris par voie orale, injectés dans un muscle ou une veine.

Tableau 2. Antibiotiques recommandés.

Faites attention! Les antibiotiques ne sont prescrits qu'après avoir reçu les résultats de la sensibilité bakposev. Cela se produit après 14 jours après l'étude.

L'utilisation d'agents antibactériens chimiques

Les principaux médicaments de ce groupe sont présentés dans l’assiette.

Tableau 3. Agents antibactériens chimiques recommandés:

Utilisation de nitrofuranes

Les préparations de ce groupe contribuent à la destruction des microorganismes pathogènes. Ils ralentissent également le processus de reproduction.

Souvent, une femme se voit prescrire 5 NOK. C'est un médicament antimicrobien avec un large spectre d'effets. Son coût est de 235 roubles.

Faites attention! Les médicaments de ce groupe sont rarement pris. Aujourd'hui, ils sont presque complètement supplantés du marché pharmacologique par des préparations moins toxiques à base de fluoroquinolone.

Le furadonin est l’un des médicaments les plus efficaces de ce groupe.

Utilisation d'antihistaminiques

Ces médicaments sont prescrits au cas où la pyélonéphrite serait accompagnée de réactions allergiques.

Tableau 4. Antihistaminiques recommandés:

Application de céphalosporines

Les préparations destinées au traitement de la pyélonéphrite chez la femme, comprises dans le groupe des céphalosporines, sont destinées à être introduites dans le muscle ou la veine.

Tableau 5. Médicaments les plus efficaces contre la pyélonéphrite chez les femmes du groupe des céphalosporines:

Le médicament le plus efficace dans ce groupe est Digran.

Utilisation d'aminosides

Les médicaments de ce groupe sont utilisés dans le traitement de la pyélonéphrite. Ils sont d'une aide précieuse dans le cas où l'agent responsable de la maladie est Pseudomonas aeruginosa.

Les médicaments sont mal absorbés dans le tractus gastro-intestinal et sont donc souvent prescrits par voie parentérale. Le médicament le plus puissant et le plus sûr dans ce groupe est l'amikacine.

Utilisation de tétracyclines

Ces médicaments ne sont prescrits que dans le contexte d’une intolérance individuelle à des antibiotiques d’autres groupes.

Tableau 6. Tétracyclines les plus efficaces.

Traitement chronique

Le traitement antibactérien dure plus longtemps qu'avec la forme aiguë. Une femme s'engage à prendre les moyens prescrits dans les 14 jours. Ensuite, le médecin le remplace par un autre médicament.

Faites attention! Souvent, sous forme chronique, les antibiotiques ne sont pas prescrits. Cela est dû à l'impossibilité d'atteindre la concentration souhaitée du médicament dans l'urine et les tissus rénaux.

La meilleure méthode de traitement médicamenteux est l’alternance des médicaments et le suivi de l’évolution de la pyélonéphrite. Les schémas thérapeutiques sont ajustés si nécessaire.

Avec un traitement prolongé, votre médecin peut vous prescrire une pause dans la prise de médicaments. La durée de la pause varie de 14 à 30 jours.

En forme chronique, la femme est recommandé l'accueil:

  • les diurétiques;
  • les multivitamines;
  • médicaments anti-inflammatoires.

Utilisation diurétique

Comment traiter la pyélonéphrite chez les femmes? Les médicaments du groupe des diurétiques sont présentés dans le tableau.

Médecin de famille

Traitement de la pyélonéphrite chronique (article très détaillé et compréhensible, nombreuses recommandations)

Traitement de pyélonéphrite chronique

La pyélonéphrite chronique est un processus infectieux-inflammatoire chronique non spécifique caractérisé par des lésions prédominantes et initiales des tissus interstitiels, du système du bassinet du rein et des tubules rénaux, avec ensuite une atteinte des glomérules et des vaisseaux rénaux.

1. Mode

Le schéma thérapeutique du patient est déterminé par la gravité de la maladie, la phase de la maladie (exacerbation ou rémission), les caractéristiques cliniques, la présence ou l'absence d'intoxication, les complications de la pyélonéphrite chronique, le degré de CRF.

Les indications d'hospitalisation du patient sont:

  • exacerbation grave de la maladie;
  • développement d'hypertension artérielle difficile à corriger;
  • progression de la CRF;
  • violation de l'urodynamique, nécessitant la restauration du passage de l'urine;
  • clarification de l'état fonctionnel des reins;
  • o développement d'une solution experte.

Dans toutes les phases de la maladie, les patients ne doivent pas être soumis à un refroidissement, des charges physiques importantes sont également exclues.
En cas d'évolution latente de la pyélonéphrite chronique avec une pression artérielle normale ou une hypertension légère, ainsi que d'une fonction rénale préservée, aucune limitation de mode n'est requise.
Avec les exacerbations de la maladie, le schéma thérapeutique est limité et les patients ayant un degré d'activité élevé et une fièvre sont mis au repos. Autorisé à visiter la salle à manger et les toilettes. Chez les patients présentant une hypertension artérielle élevée, une insuffisance rénale, il est conseillé de limiter l'activité motrice.
Avec l'élimination de l'exacerbation, la disparition des symptômes d'intoxication, la normalisation de la pression artérielle, la réduction ou la disparition des symptômes de l'insuffisance rénale chronique, le régime du patient est élargi.
Toute la période de traitement de l'exacerbation de la pyélonéphrite chronique à la pleine expansion du régime prend environ 4 à 6 semaines (S. I. Ryabov, 1982).


2. Nutrition médicale

Le régime alimentaire des patients atteints de pyélonéphrite chronique sans hypertension artérielle, œdème et CKD diffère peu du régime alimentaire habituel, c.-à-d. aliment recommandé avec une teneur élevée en protéines, lipides, glucides, vitamines. Un régime lacté-végétal répond à ces exigences, la viande et le poisson bouilli sont également autorisés. Dans la ration journalière, il est nécessaire d’inclure des plats à base de légumes (pommes de terre, carottes, chou, betteraves) et de fruits riches en potassium et en vitamines C, P, groupe B (pommes, prunes, abricots, raisins secs, figues, etc.), lait, produits laitiers ( fromage cottage, fromage, kéfir, crème sure, yaourt, crème), œufs (œufs durs à la coque, brouillés). La valeur énergétique quotidienne du régime est de 2000-2500 kcal. Pendant toute la période de la maladie, la consommation d'aliments épicés et d'assaisonnements est limitée.

En l'absence de contre-indications pour le patient, il est recommandé de consommer jusqu'à 2-3 litres de liquide par jour sous la forme d'eaux minérales, de boissons enrichies, de jus de fruits, de boissons aux fruits, de compotes et de gelée. Le jus de canneberge ou la boisson aux fruits est particulièrement utile car il a un effet antiseptique sur les reins et les voies urinaires.

La diurèse forcée contribue au soulagement du processus inflammatoire. La restriction liquidienne n’est nécessaire que lorsque l’exacerbation de la maladie s’accompagne d’une violation de l’écoulement de l’urine ou d’une hypertension artérielle.

Pendant la période d'exacerbation de la pyélonéphrite chronique, l'utilisation de sel de table est limitée à 5 à 8 g par jour et, en cas de violation de l'écoulement de l'urine et de l'hypertension artérielle, jusqu'à 4 g par jour. En dehors de l'exacerbation, avec une pression artérielle normale, une quantité pratiquement optimale de sel ordinaire est autorisée - 12-15 g par jour.

Dans toutes les formes et à n'importe quel stade de la pyélonéphrite chronique, il est recommandé d'inclure dans le régime alimentaire des pastèques, des melons et des citrouilles, qui sont diurétiques et aident à nettoyer les voies urinaires des germes, du mucus, des petites pierres.

Avec le développement de la CRF, la quantité de protéines dans le régime alimentaire est réduite, tandis que l'hyperazotémie est prescrite avec un régime pauvre en protéines avec des produits hyperkaliémiques contenant du potassium (pour plus de détails, voir "Traitement de l'insuffisance rénale chronique").

En cas de pyélonéphrite chronique, il est conseillé de prescrire pendant 2-3 jours principalement des aliments acidifiants (pain, produits à base de farine, viande, œufs), puis pendant 2-3 jours un régime alcalinisant (légumes, fruits, lait). Cela modifie le pH de l'urine, du rein interstitiel et crée des conditions défavorables pour les micro-organismes.


3. Traitement étiologique

Le traitement étiologique comprend l’élimination des causes ayant provoqué la violation du passage de l’urine ou de la circulation sanguine rénale, en particulier veineuse, ainsi que le traitement anti-infectieux.

La récupération de l'écoulement de l'urine est obtenue par le biais d'interventions chirurgicales (ablation de l'adénome de la prostate, de calculs des reins et des voies urinaires, néphropexie pour néphroptose, plastique de l'urètre ou du segment pelvico-urétéral, etc.), c.-à-d. La récupération du passage de l'urine est nécessaire pour la pyélonéphrite dite secondaire. Sans un passage d'urine suffisamment rétabli, l'utilisation d'un traitement anti-infectieux ne permet pas une rémission persistante et prolongée de la maladie.

Le traitement anti-infectieux de la pyélonéphrite chronique est l’événement le plus important pour les variantes secondaire et primaire de la maladie (non associé à une circulation insuffisante de l’urine dans les voies urinaires). Le choix des médicaments est fait en tenant compte du type d'agent pathogène et de sa sensibilité aux antibiotiques, de l'efficacité des traitements antérieurs, de la néphrotoxicité des médicaments, de l'état de la fonction rénale, de la sévérité de la CRF, de l'effet de la réaction de l'urine sur l'activité des médicaments.

La pyélonéphrite chronique est causée par la flore la plus diverse. L'agent causal le plus fréquent est E. coli. En outre, la maladie peut être causée par l'entérocoque, les proteus vulgaires, les staphylocoques, les streptocoques, le Pseudomonas bacillus, les mycoplasmes, moins souvent par les champignons, les virus.

La pyélonéphrite chronique est souvent causée par des associations microbiennes. Dans certains cas, la maladie est causée par des bactéries de type L, c.-à-d. micro-organismes transformés avec perte de paroi cellulaire. La forme L est la forme adaptative des microorganismes en réponse aux agents chimiothérapeutiques. Les formes L sans coquille sont inaccessibles aux agents antibactériens les plus couramment utilisés, mais conservent toutes les propriétés allergènes-toxiques et sont capables de supporter le processus inflammatoire (aucune bactérie n’est détectée par les méthodes conventionnelles).

Pour le traitement de la pyélonéphrite chronique utilisé divers médicaments anti-infectieux - uroantiseptics.

Les principaux agents responsables de la pyélonéphrite sont sensibles aux uroantiseptiques suivants.
E. coli: la lévomycétine, l’ampicilline, les céphalosporines, la carbénicilline, la gentamicine, les tétracyclines, l’acide nalidixique, les composés de nitrofurane, les sulfamides, la phosphacine, la nolitsine, la paline sont très efficaces.
Enterobacter: la levomycétine, la gentamicine et la paline sont très efficaces; les tétracyclines, les céphalosporines, les nitrofuranes et l’acide nalidixique sont modérément efficaces.
Proteus: l'ampicilline, la gentamicine, la carbénicilline, la nolitsine, la paline sont très efficaces; La lévomycétine, les céphalosporines, l'acide nalidixique, les nitrofuranes et les sulfamides sont modérément efficaces.
Pseudomonas aeruginosa: gentamicine très efficace, carbénicilline.
Enterococcus: l'ampicilline est très efficace; La carbénicilline, la gentamicine, les tétracyclines, les nitrofuranes sont modérément efficaces.
Staphylococcus aureus (ne formant pas de pénicillinase): pénicilline très efficace, ampicilline, céphalosporines, gentamicine; La carbénicilline, les nitrofuranes et les sulfamides sont modérément efficaces.
Staphylococcus aureus (formant une pénicillinase): oxacilline, méthicilline, céphalosporines, gentamicine sont hautement efficaces; les tétracyclines et les nitrofuranes sont modérément efficaces.
Streptocoques: pénicilline très efficace, carbénicilline, céphalosporines; l'ampicilline, les tétracyclines, la gentamicine, les sulfamides, les nitrofuranes sont modérément efficaces.
Infection à Mycoplasmes: les tétracyclines et l'érythromycine sont très efficaces.

Le traitement actif aux uro-antiseptiques doit commencer dès les premiers jours d'exacerbation et se poursuivre jusqu'à l'élimination de tous les symptômes du processus inflammatoire. Après cela, il est nécessaire de prescrire un traitement anti-rechute.

Règles de base pour prescrire un traitement antibiotique:
1. Conformité de l’agent antibactérien et de la sensibilité de la microflore urinaire à celui-ci.
2. La posologie du médicament doit être établie en tenant compte de l’état de la fonction rénale, du degré de CRF.
3. La néphrotoxicité des antibiotiques et autres agents antiseptiques doit être prise en compte et le moins néphrotoxique doit être prescrit.
4. En l'absence d'effet thérapeutique dans les 2-3 jours suivant le début du traitement, le médicament doit être changé.
5. Avec un degré élevé d'activité du processus inflammatoire, une intoxication grave, une évolution sévère de la maladie, l'inefficacité de la monothérapie, il est nécessaire de combiner des médicaments uro-antiseptiques.
6. Il faut s'efforcer de réaliser la réaction de l'urine, la plus favorable à l'action des agents antibactériens.

Les agents antibactériens suivants sont utilisés dans le traitement de la pyélonéphrite chronique: antibiotiques (tableau 1), sulfamides, composés du nitrofurane, fluoroquinolones, nitroxoline, nevigramone, gramurine, paline.

3.1. Antibiotiques


3.1.1. Médicaments à la pénicilline
Si l'étiologie de la pyélonéphrite chronique est inconnue (l'agent pathogène n'a pas été identifié), il est préférable de choisir des pénicillines à spectre d'activité élargi (ampicilline, amoxicilline) parmi les médicaments du groupe des pénicillines. Ces médicaments influencent activement la flore à Gram négatif, la majorité des microorganismes à Gram positif, mais ne sont pas sensibles aux staphylocoques, qui produisent la pénicillinase. Dans ce cas, ils doivent être associés à l'oxacilline (ampiox) ou à une combinaison très efficace d'ampicilline avec des inhibiteurs de la bêta-lactamase (pénicillinase): unazine (ampicilline + sulbactam) ou augmentée (amoxicilline + clavulanate). La carbénicilline et l'azclocilline ont une activité antiparasitaire prononcée.

3.1.2. Groupe de médicaments céphalosporines
Les céphalosporines sont très actives, ont un puissant effet bactéricide, ont un large spectre antimicrobien (elles influencent activement la flore gram positive et négative), mais elles n’ont que peu ou pas d’effet sur les entérocoques. Seules la ceftazidime (fortum) et la céfopérazone (céfobide) ont un effet actif sur le pseudomonas aeruginosa des céphalosporines.

3.1.3. Carbapénèmes
Les carbapénèmes ont un large spectre d’action (flore gram positive et négative, y compris Pseudomonas aeruginosa et staphylocoques produisant de la pénicillinase - bêta-lactamase).
Dans le traitement de la pyélonéphrite d'origine médicamenteuse de ce groupe, on utilise l'imipineum, mais nécessairement en association avec la cilastatine, car la cilastatine est un inhibiteur de la déshydropeptidase et inhibe l'inactivation rénale de l'imipinem.
Imipineum est une réserve d'antibiotiques. Il est prescrit pour les infections sévères causées par plusieurs souches de micro-organismes résistants, ainsi que pour les infections mixtes.

3.1.5. Préparations d'aminosides
Les aminoglycosides ont une action bactéricide puissante et plus rapide que les antibiotiques bêta-lactamines, ont un large spectre antimicrobien (flore Gram-positive, Gram-négative, bacille de pus bleu). Il convient de rappeler l’effet néphrotoxique possible des aminosides.

3.1.6. Préparations de lincosamine
Les Lincosamines (lincomycine, clindamycine) ont un effet bactériostatique et un spectre d'activité plutôt étroit (cocci à Gram positif - streptocoques, staphylocoques, y compris ceux produisant de la pénicillinase; des anaérobies non sporogènes). Les lincosamines ne sont pas actives contre les entérocoques et la flore à Gram négatif. La résistance de la microflore, en particulier des staphylocoques, se développe rapidement vis-à-vis de la lincosamines. En cas de pyélonéphrite chronique sévère, les lincosamines doivent être associées à des aminosides (gentamicine) ou à d'autres antibiotiques agissant sur des bactéries à Gram négatif.

3.1.7. Lévomycétine
Lévomycétine - antibiotique bactériostatique, actif contre les bactéries gram-positives, gram-négatives, aérobies, anaérobies, mycoplasmes, chlamydia. Pseudomonas aeruginosa est résistant au chloramphénicol.

3.1.8. Fosfomycine
La fosfomycine - un antibiotique bactéricide ayant un large spectre d’action (agit sur les microorganismes Gram positifs et Gram négatifs, est également efficace contre les agents pathogènes résistant à d’autres antibiotiques). Le médicament est excrété sous forme inchangée dans les urines. Il est donc très efficace contre la pyélonéphrite et est même considéré comme un médicament de réserve pour cette maladie.

3.1.9. Prise en compte de la réaction de l'urine
Dans la nomination d'antibiotiques pour pyélonéphrite devrait tenir compte de la réaction de l'urine.
Avec une réaction acide urinaire, l'effet des antibiotiques suivants est renforcé:
- la pénicilline et ses drogues semi-synthétiques;
- les tétracyclines;
- novobiocina.
Lorsque l'urine alcaline augmente l'effet des antibiotiques suivants:
- l'érythromycine;
- l'oléandomycine;
- la lincomycine, la dalacine;
- les aminosides.
Médicaments dont l’action ne dépend pas du milieu réactionnel:
- chloramphénicol;
- la ristomycine;
- vancomycine.

3.2. Sulfanilamides

Les sulfamides dans le traitement des patients atteints de pyélonéphrite chronique sont utilisés moins fréquemment que les antibiotiques. Ils ont des propriétés bactériostatiques, agissent sur les cocci à Gram positif et négatif, les "bâtons" à Gram négatif (E. coli), la chlamydia. Cependant, les entérocoques, les bâtonnets pyocyaniques et les anaérobies ne sont pas sensibles aux sulfamides. L'effet des sulfamides augmente avec l'urine alcaline.

Urosulfan - est administré 1 à 4 à 6 fois par jour, alors que dans l’urine une concentration élevée du médicament est créée.

Les préparations combinées de sulfonamides et de triméthoprime - sont caractérisées par une synergie, un effet bactéricide prononcé et un large spectre d’activités (flore à Gram positif - streptocoques, staphylocoques, y compris la pénicilline; flore à Gram négatif - bactéries, Chlamydia, mycoplasmes). Les médicaments n'agissent pas sur le bacille et les anaérobies de Pseudomonas.
Bactrim (Biseptol) - combinaison de 5 parties de sulfaméthoxazole et d'une partie de triméthoprime. Il est administré par voie orale en comprimés de 0,48 g à raison de 5 à 6 mg / kg par jour (en 2 doses); par voie intraveineuse dans des ampoules de 5 ml (0,4 g de sulfaméthoxazole et 0,08 g de triméthoprime) dans une solution isotonique de chlorure de sodium 2 fois par jour.
Groseptol (0,4 g de sulfamérazole et 0,08 g de triméthoprime en un comprimé) est administré par voie orale 2 fois par jour à une dose moyenne de 5 à 6 mg / kg par jour.
Lidaprim est une préparation combinée contenant du sulfamétrol et du triméthoprime.

Ces sulfamides se dissolvent bien dans l'urine, ne tombent presque pas sous forme de cristaux dans les voies urinaires, mais il est toujours conseillé de boire chaque dose du médicament avec de l'eau gazeuse. Au cours du traitement, il est également nécessaire de contrôler le nombre de leucocytes dans le sang, car le développement de la leucopénie est possible.

3.3. Les quinolones

Les quinolones sont à base de 4-quinolone et sont classées en deux générations:
I génération:
- acide nalidixique (nevigramon);
- acide oxolinique (gramurine);
- l'acide pipemidovy (palin).
Génération II (fluoroquinolones):
- ciprofloxacine (cyprobay);
- L'ofloxacine (Tarvid);
- la pefloxacine (abactal);
- la norfloxacine (nolitsin);
- la loméfloxacine (maksakvin);
- énoxacine (penetrex).

3.3.1. Je génération de quinolones
Acide nalidixique (Nevigramone, Negram) - le médicament est efficace contre les infections des voies urinaires causées par une bactérie Gram-négative, à l’exception de Pseudomonas aeruginosa. Il est inefficace contre les bactéries à Gram positif (staphylocoques, streptocoques) et les anaérobies. Il agit bactériostatique et bactéricide. Lors de la prise du médicament à l'intérieur crée une concentration élevée dans l'urine.
Avec l’urine alcaline, l’effet antimicrobien de l’acide nalidixique augmente.
Disponible en capsules et en comprimés de 0,5 g. Il est administré par voie orale en 1-2 comprimés 4 fois par jour pendant au moins 7 jours. Avec un traitement à long terme, utilisez 0,5 g 4 fois par jour.
Les effets secondaires éventuels du médicament: nausée, vomissements, maux de tête, vertiges, réactions allergiques (dermatite, fièvre, éosinophilie), sensibilité accrue de la peau au soleil (photodermatose).
Contre-indications à l'utilisation de Nevigrammon: fonction hépatique anormale, insuffisance rénale.
L'acide nalidixique ne doit pas être administré en même temps que les nitrofuranes, car cela réduit l'effet antibactérien.

Acide oxolinique (gramurine) - sur le spectre antimicrobien de la gramourine est proche de l’acide nalidixique, il est efficace contre les bactéries gram-négatives (E. coli, Proteus), Staphylococcus aureus.
Disponible en comprimés de 0,25 g, assigné à 2 comprimés 3 fois par jour après les repas pendant au moins 7 à 10 jours (jusqu'à 2 à 4 semaines).
Les effets secondaires sont les mêmes que dans le traitement de Nevigrammon.

Pipemidovy acid (palin) - est efficace contre la flore à Gram négatif ainsi que contre les pseudomonas et les staphylocoques.
Disponible en capsules de 0,2 g et en comprimés de 0,4 g. Nommé à raison de 0,4 g 2 fois par jour pendant 10 jours ou plus.
La tolérabilité du médicament est bonne, parfois des nausées, des réactions allergiques de la peau.

3.3.2. Quinolones de génération II (fluoroquinolones)
Les fluoroquinolones constituent une nouvelle classe d'agents antibactériens synthétiques à large spectre. Les fluoroquinolones ont un large spectre d'action. Elles sont actives contre la flore à Gram négatif (E. coli, Enterobacter, Pseudomonas aeruginosa), les bactéries à Gram positif (Staphylococcus, Streptococcus), Legionella, Mycoplasma. Cependant, les entérocoques, la chlamydia et la plupart des anaérobies y sont insensibles. Les fluoroquinolones pénètrent bien dans divers organes et tissus: les poumons, les reins, les os, la prostate, ont une longue demi-vie et peuvent donc être utilisées une à deux fois par jour.
Les effets secondaires (réactions allergiques, troubles dyspeptiques, dysbiose, agitation) sont assez rares.

La ciprofloxacine (Cyprobay) est le «gold standard» parmi les fluoroquinolones, car elle possède une force antimicrobienne supérieure à celle de nombreux antibiotiques.
Disponible en comprimés de 0,25 et 0,5 g et en flacons avec une solution pour perfusion contenant 0,2 g de cyprobien. Nommé à l'intérieur, indépendamment de la prise alimentaire de 0,25 à 0,5 g, 2 fois par jour, avec une exacerbation très grave de pyélonéphrite, le médicament est d'abord administré par voie intraveineuse, 0,2 g 2 fois par jour, puis l'administration orale est poursuivie.

Ofloxacine (Tarvid) - disponible en comprimés de 0,1 et 0,2 g et en flacons pour administration intraveineuse de 0,2 g.
Le plus souvent, l'ofloxacine est prescrite 0,2 g 2 fois par jour par voie orale. En cas d'infections très graves, le médicament est d'abord administré par voie intraveineuse à raison de 0,2 g 2 fois par jour, puis transféré par voie orale.

Pefloxacine (abactal) - disponible en comprimés de 0,4 g et en ampoules de 5 ml contenant 400 mg d’abactal. Attribué à l'intérieur de 0,2 g 2 fois par jour pendant les repas, en cas de maladie grave, 400 mg sont introduits par voie intraveineuse dans 250 ml de solution de glucose à 5% (l'abactal ne peut pas être dissous dans des solutions salines) le matin et le soir, puis transférés pour ingestion.

La norfloxacine (Nolitsin) est produite en comprimés de 0,4 g, administrés par voie orale à raison de 0,2 à 0,4 g 2 fois par jour, pour les infections aiguës des voies urinaires pendant 7 à 10 jours, pour les infections chroniques et récurrentes - jusqu’à 3 mois.

Lomefloxacin (maksakvin) - vient en comprimés de 0,4 g, administré par voie orale 400 mg 1 fois par jour pendant 7-10 jours, dans les cas graves, vous pouvez utiliser plus long (jusqu'à 2-3 mois).

Enoxacin (Penetrex) - disponible en comprimés de 0,2 et 0,4 g, administré par voie orale à raison de 0,2 à 0,4 g, 2 fois par jour, ne peut pas être associé à un AINS (des convulsions peuvent survenir).

En raison du fait que les fluoroquinolones ont un effet prononcé sur les agents pathogènes des infections urinaires, elles sont considérées comme le moyen de choix dans le traitement de la pyélonéphrite chronique. Dans le cas d'infections urinaires simples, un traitement par fluoroquinolones d'une durée de trois jours est considéré comme suffisant; dans le cas d'infections urinaires compliquées, le traitement est poursuivi pendant 7 à 10 jours. Pour les infections chroniques des voies urinaires, il est également possible de l'utiliser plus longtemps (3-4 semaines).

Il a été établi que les fluoroquinolones peuvent être associées à des antibiotiques bactéricides - pénicillines antisexageuses (carbénicilline, azlocilline), ceftazidime et imipénème. Ces associations sont prescrites pour l’apparition de souches bactériennes résistantes à la monothérapie aux fluoroquinolones.
Il convient de souligner la faible activité des fluoroquinolones vis-à-vis des pneumocoques et des anaérobies.

3.4. Composés de nitrofurane

Les composés de nitrofurane ont un large spectre d’activités (cocci à Gram positif - streptocoques, staphylocoques; bacilles à Gram négatif - Escherichia coli, Proteus, Klebsiella, Enterobacter). Insensible aux composés de nitrofurane anaérobies, pseudomonas.
Pendant le traitement, les composés du nitrofurane peuvent avoir des effets secondaires indésirables: troubles dyspeptiques;
hépatotoxicité; neurotoxicité (lésions du système nerveux central et périphérique), en particulier en cas d'insuffisance rénale et de traitement prolongé (plus de 1,5 mois).
Contre-indications à la nomination de composés de nitrofurane: maladie grave du foie, insuffisance rénale, maladies du système nerveux.
Les composés de nitrofurane suivants sont utilisés le plus souvent dans le traitement de la pyélonéphrite chronique.

Furadonine - disponible en comprimés de 0,1 g; il est bien absorbé dans le tractus gastro-intestinal, il crée de faibles concentrations dans le sang et de fortes concentrations dans les urines. Nommé à l'intérieur par 0,1-0,15 g 3-4 fois par jour pendant ou après les repas. La durée du traitement est de 5 à 8 jours. En l’absence d’effet pendant cette période, il n’est pas pratique de poursuivre le traitement. L'effet de la furadonine augmente avec l'urine acide et s'affaiblit lorsque le pH de l'urine est> 8.
Le médicament est recommandé pour la pyélonéphrite chronique, mais pas pour la pyélonéphrite aiguë, car il ne crée pas une concentration élevée dans les tissus rénaux.

Furagine - en comparaison avec la furadonine, il est mieux absorbé par le tractus gastro-intestinal, il est mieux toléré, mais sa concentration dans les urines est plus basse. Disponible en comprimés et en gélules de 0,05 g et sous forme de poudre en conserve de 100 g.
Il est appliqué en interne à raison de 0,15 à 0,2 g 3 fois par jour. La durée du traitement est de 7 à 10 jours. Si nécessaire, répétez le traitement après 10-15 jours.
En cas d'exacerbation grave de la pyélonéphrite chronique, vous pouvez injecter de la furagine ou du solafur soluble (300 à 500 ml de solution à 0,1% par jour).

Les composés de nitrofurane sont bien associés aux antibiotiques aminosides, céphalosporines, mais pas aux pénicillines et au chloramphénicol.

3.5 Quinolines (dérivés de 8-hydroxyquinoléine)

Nitroxoline (5-NOK) - disponible en comprimés de 0,05 g. Il a un large spectre d’action antibactérienne, c.-à-d. affecte la flore Gram négatif et Gram positif, rapidement absorbé par le tractus gastro-intestinal, excrété sous forme inchangée par les reins et crée une concentration élevée dans les urines.
Assigné à l'intérieur de 2 comprimés 4 fois par jour pendant au moins 2-3 semaines. Dans les cas résistants, 3-4 comprimés sont prescrits 4 fois par jour. Au besoin, vous pouvez vous inscrire à un cours de longue durée de 2 semaines par mois.
La toxicité du médicament est insignifiante, des effets secondaires sont possibles; troubles gastro-intestinaux, éruptions cutanées. Dans le traitement du 5-NOC, l'urine devient jaune safran.


Lors du traitement de patients atteints de pyélonéphrite chronique, il convient de prendre en compte la néphrotoxicité des médicaments et de privilégier les moins néphrotoxiques - pénicilline et pénicillines semi-synthétiques, carbénicilline, céphalosporines, chloramphénicol, érythromycine. Le groupe aminoglycoside le plus néphrotoxique.

S'il est impossible de déterminer l'agent responsable de la pyélonéphrite chronique ou avant de recevoir les données d'antibiogramme, il est nécessaire de prescrire des médicaments antibactériens ayant un large spectre d'action: ampioks, carbénicilline, céphalosporines, quinolones nitroxoline.

Avec le développement de la CRF, les doses d'uranteptiques diminuent et les intervalles augmentent (voir "Traitement de l'insuffisance rénale chronique"). Les aminoglycosides ne sont pas prescrits pour le CRF, les composés de nitrofurane et l'acide nalidixique ne peuvent être prescrits pour le CRF qu'à des stades latent et compensé.

Compte tenu de la nécessité d'ajuster la dose en cas d'insuffisance rénale chronique, on peut distinguer quatre groupes d'agents antibactériens:

  • antibiotiques, dont l'utilisation est possible aux doses habituelles: dicloxacilline, érythromycine, chloramphénicol, oleandomycine;
  • antibiotiques dont la dose est réduite de 30% avec une augmentation de plus de 2,5 fois la teneur en urée dans le sang par rapport à la norme: pénicilline, ampicilline, oxacilline, méthicilline; ces médicaments ne sont pas néphrotoxiques, mais avec CRF s'accumulent et produisent des effets secondaires;
  • médicaments antibactériens dont l'utilisation en cas d'insuffisance rénale chronique nécessite un ajustement de la posologie et des intervalles d'administration obligatoires: gentamicine, carbénicilline, streptomycine, kanamycine, biseptol;
  • agents antibactériens, dont l'utilisation n'est pas recommandée en cas d'insuffisance rénale chronique: tétracyclines (sauf la doxycycline), nitrofuranes, nevigramon.

Le traitement avec des agents antibactériens dans la pyélonéphrite chronique est effectué systématiquement et pendant une longue période. La durée initiale du traitement antibactérien est de 6 à 8 semaines. Pendant ce temps, il est nécessaire d’obtenir la suppression de l’agent infectieux dans le rein. En règle générale, pendant cette période, il est possible d’éliminer les manifestations cliniques et de laboratoire de l’activité du processus inflammatoire. Dans les cas graves de processus inflammatoire, diverses combinaisons d'agents antibactériens sont utilisées. Une combinaison efficace de pénicilline et de ses drogues semi-synthétiques. Les préparations d'acide nalidixique peuvent être associées à des antibiotiques (carbénicilline, aminoglycosides, céphalosporines). Les antibiotiques combinent 5-NOK. Parfaitement combinés et renforcent mutuellement l’action des antibiotiques bactéricides (pénicillines et céphalosporines, pénicillines et aminosides).

Une fois que le patient a atteint le stade de la rémission, le traitement antibactérien doit être poursuivi de manière intermittente. Des traitements antibiotiques répétés chez les patients atteints de pyélonéphrite chronique doivent être prescrits 3 à 5 jours avant l'apparition attendue de signes d'exacerbation de la maladie, de sorte que la phase de rémission persiste longtemps. Des traitements répétés antibactériens sont effectués pendant 8 à 10 jours avec des médicaments auxquels la sensibilité de l'agent responsable de la maladie avait été précédemment identifiée, car il n'y a pas de bactériurie à la phase d'inflammation latente et pendant la rémission.

Les méthodes de traitement anti-récidive de la pyélonéphrite chronique sont décrites ci-dessous.

A. Ya Pytel recommande le traitement de la pyélonéphrite chronique en deux étapes. Pendant la première période, le traitement est effectué en continu avec le remplacement du médicament antibactérien par un autre tous les 7 à 10 jours jusqu'à la disparition persistante de la leucocyturie et de la bactériurie (pendant une période d'au moins 2 mois). Après cela, un traitement intermittent avec des médicaments antibactériens pendant 15 à 15-20 jours est effectué pendant 4 à 5 mois. Avec une rémission persistante à long terme (après 3-6 mois de traitement), vous ne pouvez pas prescrire d'agents antibactériens. Après cela, un traitement anti-rechute est effectué - application séquentielle (3-4 fois par an) d’agents antibactériens, d’antiseptiques et de plantes médicinales.


4. L'utilisation des AINS

Ces dernières années, la possibilité d'utiliser des AINS pour traiter la pyélonéphrite chronique a été examinée. Ces médicaments ont un effet anti-inflammatoire dû à une diminution de l'apport énergétique du site de l'inflammation, réduisent la perméabilité capillaire, stabilisent les membranes du lysosome, provoquent un léger effet immunosuppresseur, un effet antipyrétique et analgésique.
En outre, l'utilisation des AINS vise à réduire les effets réactifs causés par le processus infectieux, à prévenir la prolifération, la destruction des barrières fibreuses afin que les médicaments antibactériens atteignent le foyer inflammatoire. Cependant, il a été établi que l'utilisation à long terme d'indométacine peut provoquer une nécrose des papilles rénales et une altération de l'hémodynamique des reins (Yu. A. Pytel).
Parmi les AINS, Voltarena (diclofénac-sodium), qui a un effet anti-inflammatoire puissant et est le moins toxique, convient le mieux. Voltaren est prescrit 0,25 g 3-4 fois par jour après les repas pendant 3-4 semaines.


5. Améliorer le flux sanguin rénal

Une insuffisance de la circulation sanguine rénale joue un rôle important dans la pathogenèse de la pyélonéphrite chronique. Il a été établi qu’avec cette maladie se produit une distribution inégale du flux sanguin rénal, qui se traduit par une hypoxie du cortex et une phlébostase dans la substance médullaire (Yu. A. Pytel, I. I. Zolotarev, 1974). À cet égard, dans le traitement complexe de la pyélonéphrite chronique, il est nécessaire d’utiliser des médicaments qui corrigent les troubles circulatoires du rein. À cette fin, les moyens suivants sont utilisés.

Trental (pentoxifylline) - augmente l'élasticité des érythrocytes, réduit l'agrégation plaquettaire, augmente la filtration glomérulaire, a un léger effet diurétique, augmente l'apport en oxygène dans la zone touchée par le tissu ischémique, ainsi que le volume du pouls rénal.
Trental est administré par voie orale à raison de 0,2 à 0,4 g 3 fois par jour après les repas, après 1-2 semaines, la dose est réduite à 0,1 g trois fois par jour. La durée du traitement est de 3-4 semaines.

Curantil - réduit l’agrégation plaquettaire, améliore la microcirculation, est attribué à 0,025 g 3-4 fois par jour pendant 3-4 semaines.

Venoruton (troksevazine) - réduit la perméabilité capillaire et l'œdème, inhibe l'agrégation des plaquettes et des érythrocytes, réduit les lésions tissulaires ischémiques, augmente le débit sanguin capillaire et le débit veineux du rein. Venoruton est un dérivé semi-synthétique de la rutine. Le médicament est disponible en capsules de 0,3 g et 5 ml ampoules de solution à 10%.
Yu. A. Pytel et Yu. M. Esilevsky suggèrent que, afin de réduire la durée du traitement de l'exacerbation de la pyélonéphrite chronique, en plus du traitement antibactérien, la venorutone devrait être prescrite par voie intraveineuse à une dose de 10-15 mg / kg pendant 5 jours, puis à 5 mg / kg jour pour toute la durée du traitement.

Héparine - réduit l’agrégation plaquettaire, améliore la microcirculation, a un effet immunosuppresseur anti-inflammatoire et anti-complémentaire, inhibe l’effet cytotoxique des lymphocytes T, protège à petite dose l’intima des vaisseaux sanguins des effets néfastes de l’endotoxine.
En l'absence de contre-indications (diathèse hémorragique, ulcères gastriques et duodénaux), l'héparine peut être prescrite pendant le traitement complexe de la pyélonéphrite chronique avec 5 000 U ou 2 à 3 fois par jour sous la peau abdominale pendant 2 à 3 semaines, suivie d'une diminution progressive de la dose entre 7 et 10. jours jusqu'à l'annulation complète.


6. Gymnastique passive fonctionnelle des reins.

L'essence de la gymnastique passive fonctionnelle des reins réside dans l'alternance périodique de la charge fonctionnelle (due au but de la salurétique) et de l'état de repos relatif. Les salurétiques, responsables de la polyurie, aident à maximiser la mobilisation de toutes les capacités de réserve du rein en incluant un grand nombre de néphrons dans l'activité (dans des conditions physiologiques normales, seuls 50 à 85% des glomérules sont à l'état actif). En gymnastique passive fonctionnelle des reins, on observe une augmentation non seulement de la diurèse, mais également du débit sanguin rénal. En raison de l'hypovolémie survenue, la concentration de substances antibactériennes dans le sérum sanguin et dans le tissu rénal augmente, ainsi que leur efficacité dans la zone d'inflammation.

Le lasix est couramment utilisé pour la gymnastique passive fonctionnelle des reins (Yu. A. Pytel, I. I. Zolotarev, 1983). Nommé 2 à 3 fois par semaine, 20 mg de lasix par voie intraveineuse ou 40 mg de furosémide à l'intérieur avec contrôle de la diurèse quotidienne, du contenu en électrolytes du sérum sanguin et des paramètres biochimiques du sang.

Réactions négatives pouvant survenir lors de la gymnastique passive des reins:

  • Une utilisation prolongée de la méthode peut entraîner une diminution de la capacité de réserve des reins, ce qui se traduit par une détérioration de leur fonction;
  • La gymnastique passive non supervisée des reins peut perturber l'équilibre hydrique et électrolytique;
  • La gymnastique passive des reins est contre-indiquée en violation du passage de l'urine à partir des voies urinaires supérieures.


7. Phytothérapie

Dans le traitement complexe de la pyélonéphrite chronique, on utilise des médicaments anti-inflammatoires, diurétiques et avec le développement d'une hématurie - effet hémostatique (Tableau 2).

Plus D'Articles Sur Les Reins