Principal Pyélonéphrite

15 causes de mictions fréquentes chez les hommes, les femmes et les enfants

La miction fréquente est le besoin urgent d'aller aux toilettes, ce qui se produit plus de 10 fois par jour chez l'adulte, à condition qu'il ne boive pas plus de 2 litres de liquide par jour. Chez les enfants de moins de 12-14 ans, la fréquence normale des mictions est supérieure à celle des adultes et dépend de l'âge.

Augmenter la quantité et / ou le volume de l'urine quotidienne peut être dans diverses maladies. Ainsi, de tels symptômes peuvent provoquer une maladie de la prostate chez l’homme et de l’utérus chez la femme, une inflammation des reins et même une tumeur au cerveau. Traiter les causes et attribuer le traitement approprié devrait être des médecins de spécialités étroites: urologue, néphrologue, gynécologue, endocrinologue et neurologue. Le but de notre publication est de fournir des conseils sur le spécialiste à visiter en premier.

Le taux de déplacements aux toilettes dans un petit

Avant de considérer les causes de la miction fréquente, vous devez déterminer s’il s’agit bien d’une miction fréquente. Pour ce faire, familiarisez-vous avec les normes physiologiques:

Fréquence de la miction par jour

Volume quotidien d'urine

Le volume moyen d'urine par miction

750-1600 (75% du liquide bu par jour)

Le même augmente pendant la grossesse

La même quantité grandit pendant la grossesse

Doit être 2-2,5 ml / kg / heure, qui est divisé par le nombre de mictions

Ce sont les valeurs qui doivent être observées dans les conditions suivantes:

  • température du corps humain - 36,2-36,9 ° C;
  • température ambiante - moins de 30 ° C;
  • 30 à 40 ml / kg de poids ont été bues (ce chiffre sera différent pour les enfants de moins d'un an);
  • les diurétiques n'étaient pas utilisés dans les pilules, ainsi que dans les bouillons de hanches, le café, le thé vert en grande quantité;
  • pas d'essoufflement et / ou de respiration rapide.

Dans le même temps, une personne ne doit pas uriner la nuit, au maximum 1 fois, et le volume d'urine excrété ne doit pas dépasser 200 à 300 ml chez un adulte.

Astuce! Si vos chiffres ou ceux de votre enfant sont supérieurs à la norme ci-dessus, vous devez mesurer le volume total d'urine quotidien, ainsi que les symptômes associés, pour comprendre l'étiologie de cette affection. Nous examinerons ensuite le besoin fréquent d'aller aux toilettes précisément en conjonction avec ces signes.

Si la miction est augmentée et douloureuse

L'apparition de ce symptôme indique les problèmes de la région urogénitale chez les femmes et les hommes. La cause est indirectement indiquée par la localisation de la douleur, comme nous le verrons.

Douleur dans la région lombaire

Si les reins sont blessés et que les mictions sont fréquentes, on parle généralement de telles pathologies:

  1. Pyélonéphrite. Il est difficile de ne pas remarquer un processus aigu: il y a une élévation de la température et de fortes douleurs au dos, ce qui peut donner à l'estomac. Avec l'exacerbation d'une pyélonéphrite chronique et paresseuse, des mictions fréquentes et des douleurs aux reins et au bas de l'abdomen deviennent une priorité. En outre, le volume quotidien d'urine sera augmenté et, au contraire, les portions individuelles seront réduites. La couleur de l'urine n'est généralement pas modifiée.
  2. Urolithiase. Les portions uniques d'urine sont réduites, la couleur est normale ou le sang visible. Les gens urinent souvent pendant la journée, mais il est possible de marcher un peu plusieurs fois la nuit. De plus, il augmente souvent la température et l'urine devient trouble.

Douleur dans le bas de l'abdomen

Si la vessie fait mal et des mictions fréquentes, cela indique une pathologie des parties inférieures de l'urètre:

  1. Inflammation de l'urètre (urétrite). Cela augmente le volume quotidien de l'urine, elle devient elle-même trouble, on peut voir à l'œil nu du mucus, du pus ou du sang. Un symptôme caractéristique - avec tout le processus de miction douloureuse, il existe un fort désir d'uriner à la toute fin (lorsque tout le volume de l'urine est excrété).
  2. La cystite Cette maladie est la cause la plus fréquente de mictions fréquentes. Dans le même temps: l'urine est rougeâtre, parfois du pus y est visible, il est excrété avec sensibilité dans la région pubienne, par petites portions, avec des envies impérieuses. La température corporelle est élevée, des symptômes d'intoxication sont observés: faiblesse, nausée, perte d'appétit.
  3. Les tumeurs au col de la vessie peuvent avoir des manifestations similaires à la cystite, mais il n'y aura aucun signe d'intoxication, de pus dans l'urine et de fièvre.
  4. Les calculs vésicaux peuvent avoir des manifestations similaires si le calcul bloque l'écoulement de l'urine. Une fièvre est possible, mais il n'y aura aucun signe d'intoxication. La douleur peut passer en prenant des antispasmodiques et en changeant la position du corps.
  5. Adénome de la prostate. Dans ce cas, le besoin d'uriner n'est pas douloureux, mais le processus lui-même est ressenti par la douleur dans la région sus-pubienne, un sentiment de vidange incomplète de la vessie. Il y a aussi la miction nocturne.
  6. Vessie neurogène (hyperactive). Dans ce cas, la condition humaine n'est pas perturbée, l'urine ne change pas de couleur, mais des mictions fréquentes surviennent après une forte envie, douloureuse.
  7. Constriction de l'urètre due à des causes acquises ou congénitales. En plus des difficultés et de la miction douloureuse, il n'y a pas d'autres symptômes.

Mictions fréquentes et indolores

Les mictions fréquentes sans douleur sont le symptôme d'un grand nombre de maladies. Essayons d'en considérer quelques-uns.

Causes physiologiques chez l'adulte et l'enfant

La miction peut devenir fréquente à:

  • prendre une grande quantité d'aliments épicés, acides et salés, ainsi que de l'alcool. Il n'y aura pas de douleur, un volume accru d'urine légère est libéré, plus de 200 ml à la fois. Parmi les autres symptômes, seul un léger chatouillement de l'urètre pendant la miction;
  • stress, tension, excitation: une grande quantité quotidienne d'urine de couleur normale est excrétée, tandis que le volume de miction ponctuel n'augmente pas. Il y a un sentiment qu'il faut encore uriner, même si une personne vient d'aller aux toilettes;
  • grossesse: dans ce cas, il y aura d'autres signes de cette maladie;
  • avec la menstruation;
  • après la congélation - dans quelques heures.

Causes pathologiques

Ils peuvent être divisés en ceux qui causent principalement la nuit et une augmentation de la miction 24h / 24.

Des mictions fréquentes la nuit peuvent causer:

  1. Insuffisance cardiovasculaire. Ce sera un gonflement marqué dans les jambes, parfois - et plus haut (abdomen), des interruptions dans le travail du coeur ou de la douleur, essoufflement.
  2. Le diabète. Il y a aussi une soif accrue, une bouche sèche; la peau devient sèche, des plaies et des crevasses qui cicatrisent mal apparaissent dessus.
  3. Adénome et cancer de la prostate. D'autres symptômes, à l'exception de la miction nocturne, peuvent ne pas être remarqués. Pendant la journée, un homme peut se sentir très bien, seulement pour uriner par petites portions. Obtenez plus d’informations sur ces maladies et sur d’autres maladies masculines conduisant à des mictions fréquentes. Vous pouvez consulter l’article suivant: Principales raisons de l’augmentation de la fréquence des mictions chez les hommes.

De même, souvent, uriner de jour comme de nuit, une personne sera avec:

  • diabète insipide. En même temps, il est constamment tourmenté par la soif et boit beaucoup, mais contrairement au sucre «frère», il n’ya pas de bouche sèche, de sécheresse et de démangeaisons cutanées;
  • Cystocèle (prolapsus de la vessie): plus fréquent chez les femmes qui accouchent. En plus des mictions fréquentes sans douleur, on observera également une incontinence urinaire: quand on tousse, soulève des poids, rit, et plus tard - pendant les rapports sexuels;
  • lésions et tumeurs de la moelle épinière;
  • faiblesse des muscles qui composent la paroi de la vessie. La maladie débute dans l’enfance et se caractérise par l’absence de modification de l’état général, mais seulement par des mictions fréquentes dans de petites portions d’urine, ainsi que par une forte envie d’uriner;
  • myome utérin. Dans ce cas, les menstruations douloureuses, les saignements intermenstruels, un volume important de pertes sanguines mensuelles seront également notés;
  • prendre des médicaments diurétiques.

Que faire avec des mictions fréquentes

Compte tenu du grand nombre de causes différentes de cette affection, le médecin doit prescrire le traitement des mictions fréquentes:

  • la cystite, l'urétrite et la pyélonéphrite sont traitées avec des antibiotiques, moins souvent - les médicaments antiviraux;
  • le diabète insipide est traité avec de la vasopressine synthétique;
  • cystocèle - chirurgicalement;
  • en cas de diabète sucré, l’insuline est prescrite ou des médicaments hypoglycémiques en comprimés;
  • dans la lithiase urinaire, le traitement de choix est le concassage de la pierre au laser ou aux ultrasons;
  • L'adénome et le cancer de la prostate sont traités chirurgicalement, seul le nombre d'interventions sera différent.

Astuce! En aucun cas, ne limitez pas le mode de consommation! Une journée dans le corps, pour son fonctionnement normal, doit recevoir au moins 2 litres de liquide. Pour vous débarrasser d'un symptôme aussi déplaisant que les mictions fréquentes, vous ne pouvez entrer à la maison que dans un régime qui limite les repas salés, fumés et l'alcool.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur - causes et traitement

Les mictions fréquentes chez les femmes sont courantes. Il peut être associé à toute pathologie ou manifestation d'un état physiologique particulier. Les mictions fréquentes sont désignées par le terme "pollakiurie".

Beaucoup de femmes sont confrontées à un problème aussi délicat dans le monde moderne. Les causes de mictions fréquentes chez les femmes sans douleur peuvent être très différentes et ne nécessitent donc pas de comparer votre cas à celui d'un ami. Cette condition ne cause aucun inconvénient, les femmes ne sont donc pas toujours pressées de consulter leur médecin, ce qui est une erreur.

Normalement, une femme visite les toilettes pour un petit besoin 10-13 fois par jour. Si ce chiffre est beaucoup plus élevé, il s'agit du premier signal d'inquiétude. Surtout devrait être prudent lorsque la miction est accompagnée d'une douleur dans le bas-ventre.

Dans cet article, nous examinerons les raisons pour lesquelles les femmes ont fréquemment besoin d'uriner, les causes de cette affection, ainsi que les méthodes modernes de diagnostic et de traitement.

Y a-t-il des normes?

Chaque corps féminin a ses propres normes, il est donc impossible de dire avec certitude à quel point chaque personne doit marcher avec un petit chaque jour. Beaucoup de facteurs. Combien de liquide que vous consommez pendant la journée, autant de voyages et d’augmentations ou diminutions du taux de miction.

En règle générale, si les mictions fréquentes sont pathologiques, elles sont accompagnées d'un ou plusieurs symptômes:

  • sensation de brûlure, douleur ou démangeaisons dans l'urètre lorsque la vessie est vide;
  • le volume insignifiant d'urine libéré pendant la miction (normalement 200-300 ml);
  • si la fréquence des mictions perturbe le rythme normal de la vie (crée un inconfort au travail ou pendant la nuit).

Si vous allez aux toilettes jusqu'à 10 fois par jour et 1 à 2 fois la nuit et que vous ne présentez pas d'autres symptômes inhabituels, vous n'avez pas à vous inquiéter.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Chez les femmes, mictions fréquentes sans douleur, souvent dans des situations associées aux processus naturels du corps. Ces facteurs incluent notamment:

  • consommer de grandes quantités de liquide;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques;
  • utiliser des infusions ou des décoctions d'herbes ayant un effet diurétique prononcé;
  • porter un enfant;
  • pendant la ménopause;
  • l'hypothermie;
  • situations stressantes ou agitation intense;
  • chez les femmes plus âgées.

Les anomalies pathologiques dans le corps d'une femme peuvent également provoquer des mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées de douleur et peuvent ne pas:

  1. Le diabète. Les signes de miction fréquente chez les femmes sans douleur peuvent apparaître dans le diabète sucré, lorsque la glycémie reste élevée pendant longtemps. La soif qui se présente dans ce cas a pour conséquence qu'une femme consomme une grande quantité de liquide, ce qui la pousse abondamment et va souvent aux toilettes «de façon modeste».
  2. La cystite La cystite aiguë se caractérise par des mictions fréquentes et douloureuses, l'apparition de sang dans les urines, des douleurs à la vessie et au périnée. Ces symptômes sont également observés dans la forme chronique de la maladie pendant les périodes d'exacerbation. Le plus souvent, l'agent causal est E. coli. La bactérie pénètre dans la vessie par l'urètre, est fixée sur les parois de la vessie et commence à éroder la membrane muqueuse.
  3. Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes et des douleurs douloureuses prolongées sont les symptômes de la pyélonéphrite. Pendant l’exacerbation, il y a une faiblesse, des frissons, des nausées, une forte augmentation de la température. La pyélonéphrite est traitée pendant longtemps. Des analgésiques, des antispasmodiques, des antibactériens sont prescrits.
  4. Dysfonctionnement des muscles pelviens de nature neurologique. Lorsque des troubles neurologiques surviennent, des problèmes d'innervation des muscles chargés de vider la vessie entraînent une modification de la fréquence des mictions.
  5. Urolithiase. À mesure que les conglomérats de sels augmentent, l'augmentation de la douleur complique progressivement les mictions fréquentes.
  6. Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins. Des mictions fréquentes provoquent des problèmes de vaisseaux sanguins et une insuffisance cardiaque. Le processus est aggravé la nuit. Une activité de jour intense peut entraîner un œdème. Ils descendent la nuit et sont exprimés dans les mictions fréquentes. Les mesures thérapeutiques sont de nature étiologique, elles devraient compenser l'insuffisance cardiaque.
  7. Maladies gynécologiques. L'une des pathologies courantes à l'origine de ce symptôme après 35 ans est celle des fibromes utérins négligés. C'est une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie. Chez les filles plus jeunes, l'augmentation de la miction peut être causée par des MST, ainsi que par des vaginites d'étiologies diverses, etc. Le problème devient parfois une conséquence du prolapsus de l'utérus.
  8. Insuffisance rénale chronique. Il peut se développer en raison de certaines affections chroniques du système excréteur. La cause la plus fréquente est la glomérulonéphrite, la pyélonéphrite, la lithiase urinaire, l'amylose rénale, la maladie polykystique et d'autres anomalies du développement de cet organe. L’une des premières manifestations de l’insuffisance rénale est une miction nocturne fréquente, ainsi qu’une augmentation du besoin de jour.
  9. Lésion de la moelle épinière. Vous ne pouvez pas ignorer le fait d'effets mécaniques sur la colonne vertébrale.
  10. Infections génitales. Ils conduisent à une inflammation de l'urètre et son irritation provoque l'apparition d'une envie fréquente d'uriner. Même le muguet banal peut conduire à la nécessité d'aller aux toilettes plus souvent que d'habitude.

Il est important de comprendre que sans traitement approprié des mictions fréquentes chez la femme, les symptômes d'une éventuelle maladie peuvent se transformer en une forme chronique et, à l'avenir, affecter négativement le système de reproduction ou avoir de graves conséquences pour la santé.

Comment traiter les mictions fréquentes chez les femmes?

Parler du traitement des mictions fréquentes chez la femme n'est possible qu'après la détection de la maladie qui l'a provoquée. Après tout, les schémas de traitement de diverses pathologies sont significatifs, et parfois même radicalement différents les uns des autres.

Par conséquent, lorsque le besoin urgent d’uriner a commencé, il faut d’abord exclure les causes physiologiques de ce phénomène:

  • une alimentation enrichie d'aliments ou de boissons à effet diurétique, d'abus de café, de boissons alcoolisées;
  • situations stressantes;
  • la grossesse
  • l'hypothermie;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques.

Les principales indications pour aller chez le médecin sont les suivantes:

  • brûlures et crampes pendant la miction;
  • douleur abdominale basse;
  • faiblesse générale dans le corps;
  • retard ou incontinence;
  • écoulement (sanglant) des organes génitaux;
  • manque d'appétit.

Selon la cause identifiée, après avoir réussi l'examen, une femme peut se voir attribuer:

  • antibiothérapie;
  • pré et probiotiques;
  • antispasmodiques;
  • médicaments hormonaux;
  • des analgésiques;
  • les uroantiseptiques;
  • les sédatifs;
  • physiothérapie, y compris UHF, iontophorèse, électrophorèse, inductothermie, etc.
  • Thérapie par l'exercice, y compris les exercices de Kegel;
  • phytothérapie.

Cependant, même les mictions fréquentes sans douleur, qui sont préoccupantes depuis longtemps, ne doivent pas être négligées. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à connaître les causes réelles du problème et à vous prescrire un traitement efficace.

Quel médecin contacter

Avec des mictions fréquentes, vous devez contacter le thérapeute et vous soumettre à un premier examen: passer des tests sanguins et urinaires, passer une échographie des voies urinaires. En cas de maladie rénale, il doit être traité par un néphrologue, et dans la pathologie de la vessie - par un urologue. Le diabète (sucre et non sucre) est traité par un endocrinologue.

Mictions fréquentes

Les mictions fréquentes sont un problème auquel les femmes et les hommes sont confrontés. Un tel problème se pose lorsqu'une personne va aux toilettes plus de 8 à 10 fois par jour. Dans le même temps, vider la vessie peut être à la fois douloureux et indolore, ce qui dépend de la maladie qui a provoqué les symptômes.

Tableau clinique

Il convient de rappeler que la fréquence de vidange de la vessie dépend de la quantité de liquide consommée par une personne et que l'augmentation de la quantité d'eau consommée peut augmenter jusqu'à 15 fois par jour. Cette condition ne s'applique pas aux pathologiques et ne nécessite pas de traitement.

Si la quantité de liquide consommée ne dépasse pas la norme (c'est-à-dire la quantité qu'une personne utilise constamment) et que sa fréquence augmente, vous devez envisager la possibilité de la présence d'un processus pathologique dans le corps.

En d'autres termes, le trouble peut être à la fois fonctionnel et pathologique.

Un critère important pour le désordre pathologique est la présence d'autres symptômes, à savoir:

  • démangeaisons et brûlures dans le canal urinaire;
  • rezi;
  • sensation de vessie pas complètement vidée.
  • démangeaisons et brûlures dans le vagin;
  • douleur abdominale basse;
  • écoulement de l'urètre;
  • fièvre, faiblesse, etc.

Causes du symptôme chez les femmes

Les plaintes concernant un symptôme tel que les mictions fréquentes chez la femme sont généralement associées à des processus inflammatoires de la vessie. La cystite (nom de cette maladie) est une pathologie courante, rarement observée chez les hommes, mais fréquemment rencontrée par les femmes en raison des caractéristiques structurelles du canal urinaire de la femme.

Avec cette pathologie, il existe une sensation de brûlure, un désir de vider la vessie immédiatement après la miction, des troubles de la vie sexuelle, des douleurs au bas de l'abdomen et une hyperthermie non prononcée.

Ce symptôme est souvent caractéristique des femmes enceintes. En particulier, les mictions fréquentes pendant la grossesse sont dues à une pression accrue sur la vessie, à la suite de laquelle son volume diminue. Il s’agit d’une condition physiologique, de sorte que le traitement ne nécessite pas, le médecin ne peut que conseiller à une femme de boire du liquide en petites portions afin de ne pas provoquer un débordement de la vessie.

S'il y a des mictions fréquentes chez les femmes, les causes peuvent être des changements liés à l'âge et des troubles hormonaux dans le corps. Si nous parlons de changements liés à l'âge, il se produit alors un affaiblissement de l'élasticité des muscles du système urinaire, ce qui entraîne une diminution du tonus de la vessie et la tentation d'uriner plusieurs fois plus souvent qu'auparavant. En outre, la diminution du tonus peut survenir pour d'autres raisons - en raison de l'accouchement, de maladies d'organes de la femme (par exemple, d'un myome utérin).

Si nous parlons de troubles hormonaux, ils provoquent également un symptôme tel que des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur. En particulier, cela peut indiquer l'apparition d'un diabète. Par conséquent, si ce symptôme est présent, ainsi que d'autres symptômes caractéristiques de cette pathologie, vous devriez consulter un médecin.

Les maladies et les infections peuvent aussi causer ce symptôme. En particulier, dans l'urétrite, il y a une augmentation de la température corporelle, une modification de la couleur et de l'odeur de l'urine, et même l'apparition d'impuretés de sang, une douleur dans le bas-ventre, des brûlures et des craquelures lorsque l'urine est excrétée. L’urolithiase entraîne également une augmentation de la quantité d’urine excrétée, mais aussi des symptômes tels que:

  • l'hyperthermie;
  • augmentation indolore de l'urine;
  • retirer la douleur;
  • coliques (caractéristique la plus caractéristique).

Chez les femmes, il existe d'autres causes de miction fréquente, qui consistent en des maladies des organes internes. Par exemple, un tel symptôme peut survenir avec une anémie, une arthrite réactionnelle, ainsi que des troubles neurologiques des muscles pelviens.

L'augmentation de l'acidité de l'urine peut également entraîner une augmentation du nombre de désirs. L'excrétion de l'urine est accompagnée d'une sensation de brûlure dans l'urètre. Par conséquent, lorsqu'un tel symptôme apparaît, un examen approfondi du patient est requis - une analyse d'urine générale et détaillée doit être prescrite, et d'autres études sont basées sur les symptômes.

Causes du symptôme chez les hommes

Chez les hommes, les causes des mictions fréquentes sont complètement différentes et sont associées aux caractéristiques structurelles de leur système génito-urinaire.

Les mictions fréquentes chez l'homme sont dans la plupart des cas le signe d'un dysfonctionnement de la prostate. Avec la prostatite (inflammation de la prostate) et l'adénome de la prostate (tumeur de la glande), un syndrome tel que les mictions fréquentes est nécessairement présent, avec la libération d'urine douloureuse, accompagnée de netteté et de brûlures dans l'urètre.

Les hommes de plus de 50 ans sont plus sensibles à cette pathologie, mais la maladie affecte parfois les jeunes hommes, en particulier ceux qui ont des relations sexuelles.

Une autre cause fréquente d'un symptôme tel que les mictions fréquentes chez les hommes est la présence d'infections génitales. Ce sont des infections telles que:

Il convient de rappeler que dans le cas d’infections, les voies urinaires sont touchées et que les mictions fréquentes sont associées à d’autres symptômes (présence d’un écoulement, odeur désagréable, brûlures et démangeaisons, etc.).

De temps en temps, les hommes développent également une cystite, mais elle est généralement de nature bactérienne lorsqu'une infection pénètre dans la vessie.

La pyélonéphrite et l'urétrite sont également à l'origine de ce symptôme, et le processus de vidange de la vessie dans ces cas sera douloureux et avec une petite quantité d'urine.

Il existe certaines pathologies dans lesquelles il y a des mictions fréquentes chez les hommes sans douleur. Par exemple, cela se produit avec le diabète insipide, ainsi que l'hyperactivité de la vessie.

Traitement

Il est utile de traiter le besoin fréquent d'uriner quand ils sont pathologiques. Le plan de traitement dépend du type de pathologie. Par exemple, en cas d'infections génitales et d'autres processus infectieux des voies urinaires, vessie et reins, un traitement antibactérien, des anti-inflammatoires et un traitement symptomatique (antispasmodiques, analgésiques, antipyrétiques) sont prescrits.

Si la miction fréquente est associée à des changements naturels dans le corps de la femme, une gymnastique et une physiothérapie spéciales sont recommandées. En cas d'adénome de la prostate chez l'homme, un traitement à la fois conservateur et chirurgical est prescrit, en fonction de la taille de la tumeur.

Mictions fréquentes

Les problèmes de miction peuvent survenir à tout âge chez l'homme, ils sont assez fréquents chez les deux sexes. La cause de ce phénomène peut être à la fois des facteurs physiologiques («naturels») et des maladies nécessitant un traitement immédiat.

Les mictions fréquentes, souvent pendant une longue période, restent sans le diagnostic nécessaire, surtout s’il n’ya pas d’autres plaintes. Cependant, il ne faut pas oublier que les mictions fréquentes ne constituent pas toujours un symptôme anodin, car elles peuvent masquer une maladie grave.

La plupart des patients vont chez le médecin assez tard, plus souvent lorsque le désir d'uriner devient très fréquent, ou que tout autre trouble dysurique (douleur, crampes, inconfort, etc.) entre dans le tableau clinique.

Il est nécessaire de noter la période où le désir d'aller aux toilettes (jour ou nuit) devient plus fréquent. Lorsqu'il est question de mictions fréquentes la nuit, le terme «nycturie» est utilisé en médecine (pour plus de détails à ce sujet, reportez-vous à cet article).

Taux d'urination normal

Avant de passer à la question de savoir ce qui constitue une miction fréquente et quelles en sont les causes principales, il est nécessaire de déterminer quelle fréquence de vidange de la vessie est considérée comme une variante de la norme.

Pour les personnes de différents groupes d'âge, le nombre de sorties aux toilettes «dans une petite mesure» varie. Ceci est influencé par des facteurs tels que l'heure de la journée, le volume de liquide consommé pendant la journée, la nature de la nutrition, le niveau d'activité physique, etc.

Les indices moyens de la miction normale sont présentés dans le tableau ci-dessous:

Les principales causes de mictions fréquentes

Causes physiologiques

Les envies fréquentes d'uriner n'indiquent pas toujours le début d'un processus pathologique; elles sont parfois associées aux effets d'un ou de plusieurs des facteurs suivants:

  • une grande quantité de liquide consommée pendant la journée (plus de 3 litres d'eau), y compris compotes, boissons aux fruits, café, alcool, boissons gazeuses, etc. (cela provoque des mictions fréquentes et abondantes);
  • manger des aliments ayant un fort effet diurétique (par exemple, concombres, pastèques, melons, airelles, etc.);
  • trouver le corps dans un état de stress ou d'excitation élevée (l'oxygène des cellules de tout l'organisme est privé d'énergie dans le sol nerveux, avec des mictions fréquentes sans douleur ni autres symptômes désagréables);
  • avec une hypothermie générale ou froide du corps, au fond de laquelle la circulation sanguine est centralisée et le flux sanguin dans les reins s'améliore, ce qui stimule l'acte de miction (le plus souvent observé chez les jeunes filles restant au froid);
  • période de gestation (on parle de périodes de gestation précoces et tardives, au cours desquelles la croissance la plus intensive de l’utérus et sa pression sur la vessie se produisent).

Si la miction fréquente sans douleur est déclenchée par l'un de ces facteurs, le patient, après son élimination, se sentira normal et aucun traitement spécial n'est requis.

Causes pathologiques

Maladies du système urinaire

Parmi les principales causes de mictions fréquentes et douloureuses, il convient de distinguer les processus pathologiques suivants:

  • Inflammation dans la vessie (cystite). Il se caractérise par une brillante clinique de troubles dysuriques (le plus souvent diagnostiqué chez les femmes menant une vie sexuelle active).
  • Dommages aux parois de l'urètre (urétrite). La maladie est associée à l’introduction d’agents infectieux dans le tissu urétral, elle est le plus souvent liée à des processus vénériens (blennorragie, chlamydia, muguet, etc.).
  • Inflammation du parenchyme d'un ou des deux reins (pyélonéphrite aiguë ou chronique). Avec cette maladie, le patient s'inquiète des mictions fréquentes et des maux de dos du côté affecté.
  • Urolithiase, à savoir la promotion de la pierre formée le long du tractus urinaire, ce qui provoque une attaque de douleur intense (colique rénale).
  • Syndrome de la vessie hyperactive. Le processus pathologique est caractérisé par une excitabilité accrue de l'organe, qui reçoit trop de signaux du cortex cérébral.
  • La faiblesse de l'appareil musculo-ligamentaire du plancher pelvien ou de la paroi de la vessie, qui entraîne un désir constant de se rendre aux toilettes, ainsi que de l'incontinence.
  • Processus oncologiques dans la vessie d'origine bénigne ou maligne.

Maladies des organes reproducteurs

L'utérus peut avoir un effet direct sur la vessie, en particulier lors de sa croissance ou de son déplacement par rapport au lit anatomique. Ceci est observé dans les processus suivants:

  • la croissance des fibromes (ganglion tumoral), dans lesquels une femme a mal à l'estomac, le cycle menstruel est perturbé, des saignements périodiques se produisent, etc.
  • prolapsus de l’utérus dans le contexte de faiblesse congénitale ou acquise de son appareil ligamentaire.

Maladies du système cardiovasculaire

En cas d'hypertension artérielle (pression artérielle élevée), l'envie d'aller aux toilettes est souvent exacerbée, en particulier dans le contexte d'une crise surrénalienne.

Maladies endocriniennes

Des mictions fréquentes, associées à des symptômes tels que la sécheresse de la bouche, sont la marque du diabète sucré ou du diabète insipide, qui reposent sur un dysfonctionnement du système endocrinien et nécessitent un traitement immédiat.

Prise de médicaments

Très souvent, la consommation de drogues peut avoir un effet tel que des visites fréquentes aux toilettes (surtout si cela se produit la nuit). Dans ce cas, le patient peut ne pas tomber malade et une miction fréquente est le seul symptôme déplaisant.

Autres raisons

Parmi les causes non infectieuses de la polyurie, il est nécessaire de distinguer la dystonie végétative-vasculaire (VVD) - une affection dans laquelle le fonctionnement normal du système nerveux autonome est perturbé, ce qui peut affecter directement la capacité de filtration de l'appareil glomérulaire des reins.

Facteurs prédisposants

Les principaux facteurs pouvant déclencher une augmentation de la vidange de la vessie sont les suivants:

  • malformations congénitales ou acquises du système urogénital;
  • jeu net ou diminution du poids corporel;
  • troubles hormonaux, ménopause;
  • la présence de maladies du tissu conjonctif;
  • récurrence fréquente d'infections des voies urinaires;
  • chirurgie gynécologique;
  • accouchement grave dans l'histoire et d'autres.

Symptômes nécessitant une attention particulière

Vous ne pouvez pas retarder la visite chez le médecin si, en plus des mictions fréquentes, l'un des symptômes suivants est observé:

  • soudainement, la température corporelle augmente, l’apathie, les indispositions et d’autres signes de syndrome d’intoxication apparaissent;
  • la miction est fréquente et douloureuse, et les reins, la région lombaire ou le bas-ventre sont douloureux;
  • la pression artérielle augmente, un mal de tête diffus apparaît, etc.
  • de la lumière de l'urètre apparaissent des écoulements de nature différente (muqueuse, purulente, sanglante et autres);
  • la couleur et l'odeur naturelle de l'urine changent, il devient trouble ou plus foncé;
  • l'urine est excrétée par petites portions, tandis que le patient doit faire un effort pour vider la vessie.

Algorithme de diagnostic

Avant de procéder aux diagnostics de laboratoire et aux diagnostics instrumentaux, le médecin procède à un examen approfondi du patient et recueille les antécédents de la maladie.

Les femmes doivent obligatoirement passer un examen bimanuel dans une chaire de gynécologie, et les hommes doivent subir un examen rectal numérique.

Le diagnostic en laboratoire et au moyen d'instruments comprend les méthodes d'examen suivantes:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • analyse biochimique du sang et de l'urine;
  • analyse d'urine selon Nechiporenko, test de Zimnitski;
  • HCG (pour suspicion de grossesse chez une femme en âge de procréer);
  • profil glycémique, test de tolérance au glucose;
  • Diagnostic par rayons X (image générale, urographie excrétrice et autres);
  • Échographie des reins, de la vessie et des organes pelviens;
  • Des études supplémentaires sur les témoignages, leur choix dépend de la raison des mictions fréquentes (cystoscopie, scanner, IRM et autres).

Tactiques de prise en charge des patients ayant des mictions fréquentes

Pour se débarrasser d'un symptôme aussi déplaisant et parfois épuisant, comme la vidange fréquente de la vessie, il est nécessaire d'établir la cause exacte de son apparition.

Si des causes physiologiques deviennent la cause de mictions fréquentes, leur élimination soulagera le patient du symptôme déplaisant. Ce sont les événements suivants:

  • restauration du régime hydrique, exclusion du régime alimentaire de l'alcool, des boissons fortement gazeuses, des épices, des épices, du melon d'eau, etc.
  • exclusion de situations stressantes et excitantes;
  • pendant la grossesse, il est recommandé aux femmes d'adopter la position genou-coude, ce qui contribue à réduire la charge sur la vessie.

Le traitement étiologique implique l’impact sur la principale cause de la maladie, ce qui peut soigner un symptôme déplaisant ou le réduire autant que possible.

Nous parlons de la nomination d’agents antibactériens, de médicaments hormonaux, de pilules hypoglycémiantes, etc.

La thérapie pathogénétique consiste à éliminer diverses parties de la pathogenèse de la maladie (par exemple, une intervention chirurgicale en cas de malformation de la vessie).

Le traitement symptomatique comprend la nomination de groupes de médicaments tels que les analgésiques, les anti-inflammatoires, les antispasmodiques, les psychotropes, etc.

Prévention

Les activités de prévention sont les suivantes:

  • diagnostic et traitement rapides des maladies (urogénitales, endocriniennes, cardiovasculaires et autres);
  • respect d'un régime d'alcool adéquat;
  • effectuer des exercices de gymnastique pour renforcer les muscles du plancher pelvien (avec leur faiblesse);
  • éviter au maximum l'hypothermie, reste dans un courant d'air;
  • prendre des mesures pour le durcissement général du corps, maintenir des modes de vie sains, etc.

Conclusion

Il faut comprendre que toute perturbation dans le corps nécessite un appel immédiat à un spécialiste, même si le bien-être général reste satisfaisant.

Comment traiter les mictions fréquentes, seul le médecin le sait, car il est seul à même de déterminer la cause exacte de ce qui se passe et de prescrire un traitement adéquat.

Causes de mictions fréquentes

Les mictions fréquentes sont un symptôme assez commun chez les hommes. Normalement, un homme adulte devrait recevoir environ un demi-litre d'eau par jour. Le nombre de sorties aux toilettes varie entre 6 et 10, mais cet indicateur est purement individuel et varie considérablement en fonction du régime alimentaire, du régime hydrique et de la présence de maladies chroniques.

L'envie fréquente d'uriner est un sentiment subjectif; les patients ne consultent donc pas toujours rapidement un médecin qui présente de telles plaintes. Il est à noter que la plupart des maladies associées à des mictions fréquentes sont traitées avec succès et détectées à un stade précoce.

Causes de mictions fréquentes chez l'homme

Toutes les raisons qui poussent les hommes à se rendre souvent aux toilettes peuvent être divisées en deux catégories: physiologiques et pathologiques.

Les causes physiologiques comprennent des modifications de l’alimentation et une consommation accrue de liquides. La quantité de diurèse quotidienne moyenne peut augmenter les produits tels que les fruits crus et les légumes non féculents. Les fortes propriétés diurétiques ont le café et l'alcool. Le coupable le plus évident dans les mictions fréquentes est la bière, une boisson que beaucoup d'hommes consomment beaucoup et souvent.

Si l'augmentation de la diurèse est associée à la nutrition, la miction normale est rétablie dans les jours qui suivent la correction du régime. De plus, les erreurs nutritionnelles et les abus individuels de boissons alcoolisées ne provoquent aucune sensation pathologique liée à la toilette, par exemple des douleurs et des crampes, contrairement à certaines maladies, dont le principal symptôme est une miction fréquente.

Prostatite

La prostatite est une maladie inflammatoire de la prostate. Elle survient le plus souvent à cause d'une infection bactérienne et peut se développer même à un âge relativement jeune. En l'absence de traitement opportun, il peut devenir chronique et tourmenter un homme pendant longtemps. La chronisation du processus est également facilitée par un cours de thérapie qui n'est pas complètement enseigné. Les hommes disparaissent souvent après avoir reçu une liste d'ordonnances d'un médecin et ne se présentent pas au contrôle, ce qui peut révéler la nécessité d'ajuster le schéma thérapeutique.

En plus des mictions fréquentes pendant la prostatite, un homme peut se plaindre d’un mauvais écoulement d’urine - c’est-à-dire que le besoin urgent sera fréquent, mais non productif. Il est possible que le patient éprouve des difficultés lors de la coupe ou de tout autre inconfort.

Adénome de la prostate

L'adénome est une tumeur bénigne de la prostate qui, de plus en plus grande, serre l'urètre. En même temps, l'homme éprouvant de fréquents envies d'aller aux toilettes ne peut toutefois pas vider complètement sa vessie. Malgré le fait que le patient est sévèrement sollicité, le jet semble lent et intermittent. Parallèlement à cela, ces patients peuvent souffrir d'incontinence urinaire, surtout la nuit.

L'adénome de la prostate se trouve le plus souvent déjà chez les personnes âgées. Les jeunes hommes ne connaissent presque pas cette maladie.

Souvent, les mictions fréquentes chez les hommes peuvent être attribuées à des maladies du système urinaire - pyélonéphrite, cystite, urétrite et urolithiase. Dans de tels cas, la miction devient non seulement fréquente, mais peut également être très douloureuse.

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite est une maladie rénale de nature inflammatoire, dans laquelle les fonctions de formation et de séparation de l'urine peuvent être perturbées. En l'absence de traitement adéquat, cela peut entraîner des conséquences graves, telles que le dysfonctionnement rénal - l'insuffisance rénale. Avec la pyélonéphrite, un homme fera l'expérience d'un gonflement, de mictions douloureuses et fréquentes. Dans ce cas, le principal signe diagnostique sera la modification des paramètres de laboratoire de l'analyse sanguine biochimique et des analyses cliniques générales du sang et de l'urine.

La cystite

La cystite - inflammation de la vessie - un phénomène assez rare chez les hommes, peut toutefois aussi causer des mictions fréquentes. Il peut se développer à la suite d'une hypothermie ou de l'ingestion d'une infection urogénitale. Dans ce cas, de fréquentes habitudes de toilette peuvent être associées à divers types d'écoulement urétral, ainsi qu'à une température basse, à des symptômes de malaise général et à une éruption cutanée au niveau de l'aine.

Urétrite

Urétrite - le plus souvent gêne les hommes. Cela est dû à la longueur considérable de l'urètre - le canal urinaire - et à la généralité des fonctions exercées (miction et séparation de l'éjaculat). Cette caractéristique physiologique augmente le risque d'urétrite due aux infections urogénitales chez les hommes par rapport aux femmes.

Urolithiase

L'urolithiase ou sa version plus légère - la diurèse au sel entraîne également une augmentation du nombre de visites aux toilettes. Cela est dû au fait que les calculs urinaires irritent les voies urinaires, ce qui se manifeste dans le sentiment subjectif d’envie d’uriner. Un facteur supplémentaire est l'augmentation de la quantité de fluide prélevée, ce qui facilite le déchargement des calculs.

Outre les pathologies décrites ci-dessus, les médecins sécrètent des maladies vénériennes et des infections urogénitales qui, lorsqu'elles pénètrent dans l'organisme, provoquent une urétrite.

Infections urogénitales ou MST

Les infections urogénitales et les maladies sexuellement transmissibles incluent la gonorrhée, la syphilis, la chlamydia et d’autres. En raison des caractéristiques anatomiques du corps masculin, toutes ces infections peuvent provoquer une inflammation de l'urètre, qui s'accompagne de sécrétions, de mictions fréquentes et de coupures.

Symptômes pouvant accompagner les mictions fréquentes chez l'homme

Si des facteurs physiologiques, tels qu'une augmentation de la quantité de liquide consommée ou un régime alimentaire particulier, sont à l'origine de fréquents aller aux toilettes, la miction plus fréquente ne s'accompagne généralement pas de symptômes supplémentaires. Si le patient a l'une des maladies décrites ci-dessus, il est tout à fait possible qu'il se plaint de:

  • Douleur ou crampes pendant la miction;
  • Sensation d'un jet discontinu, qui reprend après un changement de position du corps ou un tremblement;
  • Les soi-disant fausses envies, lorsqu'un homme ressent le besoin d'uriner, mais ne peut le faire en raison de l'obstruction du canal;
  • Décharge de l'urètre, dont la nature dépend de l'infection qui les a causés.
  • Fièvre, frissons, fièvre et symptômes de malaise général;
  • Douleur dans la région lombaire, ce qui peut être très important dans les sensations.

Si les visites fréquentes aux toilettes sont accompagnées des conditions décrites ci-dessus, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Si le patient se plaint de douleurs aiguës dans le dos juste au-dessus de la taille, il est recommandé de faire appel à une ambulance, car la décharge des calculs est très douloureuse et nécessite des soins médicaux immédiats.

Diagnostic de mictions fréquentes chez l'homme

Les procédures de diagnostic dans ce cas ne commencent qu'après la collecte des antécédents et l'examen externe du patient. Le médecin vous posera certainement des questions sur le mode de vie, le régime alimentaire, le régime hydrique et les médicaments pris. Il est probable que le spécialiste s’intéressera à certains aspects de la vie intime d’un homme, en particulier si des mictions fréquentes sont associées à un écoulement aigu et étrange de l’urètre. Le plus souvent, le diagnostic repose sur les résultats des études suivantes:

  • Un test sanguin avec la définition d'une formule suggère la présence d'un processus inflammatoire dans le corps et permet de tirer des conclusions sur sa nature (infectieuse ou non). Souvent, les données obtenues peuvent déterminer la déshydratation ou la présence de saignements internes.
  • Analyse biochimique du sang - le principal intérêt de l'augmentation de la miction réside dans des marqueurs de l'état du rein tels que la créatinine, l'urée et l'acide urique.
  • Analyse clinique de l'urine - le plus révélateur des maladies du système urinaire. Il vous permet de déterminer la présence de sels dans le matériel à l'étude, ainsi que de protéines, de sang et de mucus. Toutes ces inclusions sont pathologiques et indiquent que les mictions fréquentes chez l'homme sont causées par une maladie particulière.
  • Échographie des reins et de la vessie - démontre très clairement la présence de calculs dans ces organes, ainsi que la présence d'un processus inflammatoire ou d'autres modifications pathologiques. Avant de procéder à une échographie, il est nécessaire de boire au moins un litre d’eau pure non gazeuse pendant une heure pour une meilleure visualisation.
  • Un frottis urétral suivi d'un bakposevom vous permet d'identifier et d'identifier les infections urogénitales ou les MST. De même, les agents pathogènes du groupe TORCH peuvent être identifiés, ce qui peut également provoquer des mictions fréquentes dans certains cas.
  • La tomodensitométrie est utilisée dans les cas où les ultrasons ne permettent pas de déterminer avec précision la taille et la composition des calculs. Habituellement, une telle procédure est déjà effectuée aux stades avancés du diagnostic, en particulier si une lithotripsie ou une intervention chirurgicale sans contact est prévue.

Mictions fréquentes chez les hommes: traitement

Comme déjà mentionné, le traitement n’est efficace que si l’augmentation des mictions est un symptôme de la maladie. Sinon, il est recommandé d’apporter des modifications à votre régime alimentaire, d’abandonner l’alcool ou les médicaments diurétiques, le cas échéant.

Pour le traitement des pathologies dont le symptôme est une miction fréquente, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • Diurétiques - le plus souvent à base de matières végétales, qui augmentent doucement la diurèse, contribuant ainsi à la décharge de calculs ou de toxines bactériennes.
  • Les médicaments qui modifient le pH de l'urine dans une certaine direction sont nécessaires à la destruction des calculs et des cristaux, afin qu'ils puissent quitter le corps naturellement.
  • Uroantiseptiques - médicaments ayant un effet bactéricide sur les microorganismes pathologiques vivant dans le système urinaire.
  • Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les infections urogénitales et les MST.
  • Remèdes antiprotozoaires - utilisés pour traiter certaines maladies causées par des protozoaires, telles que la chlamydia ou l’ureaplasma.
  • Les médicaments antiviraux sont efficaces si les mictions fréquentes sont causées par l'exacerbation d'une infection virale, par exemple le virus de l'herpès génital humain ou le papillome humain.
  • Bloqueurs sélectifs des alpha-adrénorécepteurs - utilisés pour traiter la prostatite et l'adénome de la prostate. Le plus souvent dans la thérapie complexe.

Prévention des mictions fréquentes

La prévention des mictions fréquentes ne doit avoir lieu que si elle est un symptôme de la maladie. S'il s'agit d'une réaction normale du corps à la quantité de liquide bue, il s'agit au contraire d'un aspect positif, car le corps est nettoyé naturellement.

Afin de prévenir le développement de maladies urologiques, il est nécessaire de suivre quelques règles simples:

  • Pratiquez le sexe protégé en utilisant des méthodes de barrière pour prévenir l'infection par les infections urogénitales, ainsi que les MST.
  • Suivez les principes d'une alimentation saine pour réduire le risque de calculs dans les reins. Refus de consommer de l'alcool ou d'être modéré à cet égard.
  • Se soumettre à un examen préventif opportun afin de pouvoir détecter la maladie à un stade précoce. Ceci est particulièrement important avec la lithiase urinaire. Le sable ou les monocristaux répondent bien au traitement et ne nécessitent pas d'extraction chirurgicale.

Les mictions fréquentes en souffrent: causes d'occurrence et moyens d'éliminer le problème

Le symptôme «mictions fréquentes» peut survenir chez une personne de tout sexe, âge, mode de vie, etc.

Il faut comprendre que si une personne a commencé à boire beaucoup plus de liquide qu’avant, et a commencé à ressentir une envie plus fréquente d’uriner, il ne s’agit pas d’une pathologie, mais d’une réaction normale du corps.

Causes de mictions fréquentes

Si le patient urine jusqu'à 8 à 10 fois par jour, les médecins considèrent que c'est la norme, mais que plus, il faut accorder plus d'attention à leur santé. Le nombre de sorties nocturnes aux toilettes pour un adulte ne doit pas dépasser une fois.

Le danger est que même l'absence totale de gêne ou de douleur liée aux fréquentes visites aux toilettes puisse faire état de problèmes de santé graves.

Les causes possibles des symptômes sont les suivantes:

  1. IST. Vous pouvez suspecter leur présence pour certains symptômes associés: odeur, démangeaisons, écoulement inhabituel, brûlures, etc.
  2. troubles de la prostate chez l'homme. Les plus courants sont l'adénome et la prostatite;
  3. la cystite En règle générale, il s’agit d’un problème féminin, mais la cystite bactérienne peut toucher un homme. Symptômes: besoin fréquent d'uriner avec une sensation de vessie non complètement vidée, sensation de brûlure, de pus peut être libéré et la température corporelle augmente;
  4. urétrite L'urine devient trouble, il y a des impuretés inhabituelles sous forme de sang ou de pus, après qu'une personne ait uriné, elle ressent à nouveau le besoin le plus fort;
  5. le diabète. Le diabète sucré «se rapporte» souvent à lui-même par le fait qu’une personne commence à uriner beaucoup plus souvent qu’avant la perturbation du système endocrinien;
  6. urolithiase. Le patient se plaint de brûlures et de crampes pendant la miction, de coliques néphrétiques, de maux de dos, d'une augmentation de la température corporelle et de la présence de diverses impuretés dans les urines.
  7. pyélonéphrite. Dans ce cas, il y a une douleur dans le bas du dos, ainsi que dans le bas de l'abdomen, il y a une hyperthermie, l'urine sort de la couleur normale, mais en petites portions;
  8. hyperactivité vésicale. En règle générale, le symptôme qui l’accompagne est un: une légère douleur pendant la miction;
  9. insuffisance cardiovasculaire. Ses symptômes supplémentaires: essoufflement, gonflement, dysfonctionnement du cœur;
  10. d'autres raisons. Les cas les plus fréquemment diagnostiqués sont les suivants: lésions de la région pelvienne, tumeurs bénignes ou malignes localisées dans cette zone, faiblesse des muscles des parois de la vessie.

En outre, il existe des causes physiologiques de mictions fréquentes. Dans ce cas, le symptôme ne parle pas de la maladie, mais est une conséquence de l'état de l'organisme.

Raisons non directement liées à la maladie:

  • la grossesse Le fœtus exerce une pression sur les organes de la miction, ce qui entraîne une envie accrue d'aller aux toilettes. Aucun traitement requis
  • prendre certains groupes de médicaments. Ceux-ci comprennent non seulement les diurétiques et les décongestionnants, mais aussi des médicaments de pression;
  • la réception d'une grande quantité d'alcool ou de produits à effet diurétique (pastèques, concombres, melons, riz, etc.);
  • situation stressante;
  • une forte hypothermie peut conduire au fait que dans quelques heures, le corps produira intensément de l'urine.
Si aucun symptôme alarmant n'est observé, mais que les mictions fréquentes persistent pendant plus de deux jours, consultez un médecin. En présence de symptômes concomitants, cela vaut la peine d'être fait immédiatement.

Tableau clinique

Pour que le médecin puisse diagnostiquer le plus fidèlement possible, il est important qu'il évalue le tableau clinique de la maladie.

En cas de mictions fréquentes, le tableau clinique comprend les facteurs suivants:

  1. A quelle heure de la journée le problème est-il le plus aigu? Si le patient urine souvent exclusivement le jour, on lui diagnostique une "pollakiurie", même si de nuit - une "nycturie". Dans le second cas, la majeure partie de l'urine quotidienne est excrétée la nuit.
  2. Y a-t-il de la douleur, de l'inconfort ou un inconfort?
  3. À quelle fréquence les pulsions apparaissent-elles? Dans certaines pathologies, une personne va uriner littéralement toutes les dix minutes.
  4. Quel est le volume d'urine libéré lors de chaque visite aux toilettes?
  5. Y a-t-il des symptômes supplémentaires: fièvre, écoulement, démangeaisons, sensation de brûlure, soif, perte de poids, fatigue ou autre?
  6. L'urine a-t-elle changé de couleur, contient-elle des impuretés?
Essayez de répondre à ces questions à la maison, à la veille du rendez-vous chez le médecin. Pour ne rien oublier, utilisez un cahier et un stylo et notez vos observations. Rappelez-vous tous les détails dans un laps de temps limité n'est pas facile.

Diagnostic de la maladie

L'urologue s'occupe du diagnostic et du traitement des problèmes de miction. Bien que ce médecin soit considéré comme un médecin de sexe masculin, cela ne signifie pas que les femmes ne peuvent pas lui rendre visite. L'urologue peut interagir avec le gynécologue lors de l'établissement du diagnostic final, mais cela n'est pas toujours nécessaire.

Quels examens sont nécessaires pour réussir:

  1. tests sanguins et urinaires (général + biochimie);
  2. tests bactériologiques de sang et d'urine;
  3. Échographie des organes pelviens / abdomen;
  4. examen urétral prolongé (urétrographie);
  5. urographie des reins;
  6. une étude du fonctionnement de la vessie, qui comprend plusieurs étapes et ne peut être réalisée qu'à l'hôpital;
  7. En outre, des radiographies, des tomodensitogrammes ou des examens par IRM des zones à examiner pour clarifier le diagnostic peuvent être administrés.
Ce n'est pas toujours le problème qui concerne uniquement les urologues. En cas de stress chronique, le patient est envoyé chez le neurologue, avec des perturbations hormonales - chez l’endocrinologue, avec des problèmes cardiaques - chez le cardiologue.

Excellente information urinaire de diarrhée. Dans ce cas, le patient enregistre la quantité estimée de fluide consommée et excrétée pendant un certain temps.

Traitement

Nommé strictement individuellement après que les causes des violations ont été établies. Appliquer à:

  1. traitement médicamenteux. Il existe tout un groupe de médicaments destinés à réduire la quantité d’urine produite. Ces médicaments comprennent: la midodrine, le Spasmex, la duloxétine, le driptan et d’autres. Chacun des médicaments est prescrit dans des cas strictement définis, de sorte qu'ils ne peuvent être bus que sur l'ordre du médecin;
  2. physiothérapie. Les procédures suivantes ont la plus grande efficacité: UHF au bas ventre, électrostimulation;
  3. un bon résultat donne un exercice régulier pour renforcer les muscles du bassin;
  4. l'hormonothérapie substitutive, utilisée dans certains cas, donne également de bons résultats;
  5. décoction de boutons de bouleau, ainsi que de thé issu de brindilles de cerisier et de poils de maïs - remèdes populaires populaires permettant de vaincre les symptômes désagréables;
  6. Il est important de respecter ce régime: ne buvez pas beaucoup de liquides la nuit, supprimez les aliments épicés et salés de l'alimentation, évitez de manger des thés et des boissons ayant un effet diurétique;
  7. si la cause des symptômes désagréables est un processus inflammatoire ou une infection, des médicaments antibactériens modernes sont prescrits;
  8. les tumeurs ne sont traitées que chirurgicalement;
  9. dans le diabète, le patient est traité par un endocrinologue, dans les pathologies cardiovasculaires par un cardiologue;
  10. en présence de calculs rénaux, la thérapie vise leur fragmentation et leur élimination du corps, ou leur élimination chirurgicale.
Faites attention au fait que le volume de liquide consommé par jour ne peut en aucun cas être réduit. Pour un adulte, il ne devrait pas être inférieur à deux litres. En réduisant la quantité d’eau pure dans le régime alimentaire, vous causez des dommages irréparables à la santé.

Vidéos connexes

Comment se débarrasser des mictions fréquentes? Réponses dans la vidéo:

Si quelque chose dans le corps commence à fonctionner de façon anormale, la personne perd son calme, sa bonne humeur et son bien-être. Ne vous attendez pas à ce que vos mictions fréquentes cessent de vous gêner - consultez votre médecin afin que la maladie ne se transforme pas en une forme latente.

Plus D'Articles Sur Les Reins