Principal Pyélonéphrite

Mictions fréquentes

Laisser un commentaire

Beaucoup de gens ont rencontré un problème comme une miction fréquente (pollakiurie). Avant de poser vous-même un tel diagnostic, il faut tenir compte du fait que le nombre de processus urinaires chez chaque personne est individuel. La sollicitation peut être augmentée sans aucun facteur pathologique. Si cela dure plus de 2 jours, ou pendant le processus et après cela, il y a une gêne ou des symptômes de douleur, vous devriez consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Taux de miction

Les indicateurs de l'envie d'uriner sont moyennés, le nombre de mictions étant individuel. Par conséquent, parlant de miction accrue, une personne devrait être guidée par son propre rythme et comparer la fréquence individuellement. La norme pour les adultes est considérée être de 4 à 10 fois par jour. La nuit, l'urine ne doit pas sortir plus de 300 millilitres, la fréquence normale - 1-2 fois par nuit. Les hommes vont «petit à petit» aux toilettes, les femmes jusqu'à 9 fois. Les petits enfants de moins d’un an urinent jusqu’à 25 fois par jour, de 3 à 5 ans - jusqu’à 8 fois, et quand ils grandissent, ce chiffre diminue progressivement.

Causes et symptômes de la miction fréquente

Si la première envie a commencé plus souvent 10 fois en 24 heures, vous devriez écouter attentivement votre corps lorsque vous urinez. Il existe un grand nombre de raisons qui provoquent des mictions fréquentes. Il existe une liste de facteurs et de certains symptômes qui affectent la fréquence des mictions.

Pathologique

Processus douloureux avec mictions fréquentes - une telle manifestation est parfois causée par la présence d'une grosse tumeur dans le bas de l'abdomen. Une augmentation des pulsions ne peut apparaître que lorsque le néoplasme a tellement augmenté qu'il exerce une pression sur l'urée et qu'il est rempli de peu de liquide. Dans ce cas, la pollakiurie est accompagnée d'autres signes pathologiques:

  • forte perte de poids;
  • l'urine avec du sang;
  • mauvaise miction;
  • la température corporelle est constamment augmentée;
  • fatigue chronique;
  • douleur aiguë dans l'abdomen;
  • les ganglions lymphatiques sont élargis.
Hyperaldostéronisme - production excessive d'hormone aldostérone par les glandes surrénales.

Une maladie telle que l'hyperaldostéronisme entraîne inévitablement une élimination fréquente de l'urine. La maladie provoque une production accrue d'hormones qui affectent le fonctionnement des reins. Les insuffisances cardiaques et rénales affectent la fréquence des envies nocturnes. L'hyperparathyroïdie est une autre pathologie qui entraîne des mictions fréquentes. Lorsque l'hyperparathyroïdie produit une quantité excessive d'hormone parathyroïdienne, qui régule le processus de production d'urine. Miction du matin particulièrement douloureuse. Symptômes associés:

  • urolithiase;
  • selles fréquentes et constipation;
  • dysbiose intestinale;
  • douleur abdominale;
  • sentiment constant de fatigue;
  • manque d'appétit.
Retour à la table des matières

Endocrinien

Le diabète insipide augmente la fréquence de vidange de l'urée. Ses signes sont similaires à ceux du diabète, mais la quantité de glucose dans le sang reste dans les limites de la normale. A perturbé le processus de régulation de l'excrétion de fluide par les reins. Mais des envies fréquentes et fortes sont un signe du développement du diabète. Avec cette maladie, une augmentation du taux de glucose commence et son excès est excrété par l’urine. Cette miction fréquente est appelée hyperglycémie. En plus d'uriner, un état pathologique se caractérise par:

  • soif et bouche sèche;
  • la faiblesse;
  • fatigue chronique;
  • somnolence;
  • prurit
Retour à la table des matières

Problèmes avec le système urinaire

Les infections rénales et les maladies de la vessie sont une raison suffisante pour que l'excrétion rapide de l'urine commence. Si les mictions fréquentes deviennent douloureuses, alors ce problème nécessite d'aller chez le médecin et de faire les recherches nécessaires. L'automédication peut soulager ou réduire partiellement la miction douloureuse, mais elle ne guérit pas toujours complètement la poplachiurie. Cela conduit à une évolution chronique et à des conséquences graves. En cas de suspicion de maladie infectieuse des organes urogénitaux, consulter un urologue. Les causes de mictions douloureuses fréquentes peuvent être de telles maladies:

  • urétrite - une infection dans l'urètre;
  • la cystite - une infection de la vessie;
  • La pyélonéphrite est un processus inflammatoire dans les reins.
Retour à la table des matières

Maladies gynécologiques

Une pathologie des organes de la reproduction est observée. Une envie fréquente et forte d'uriner, qui n'est pas accompagnée de symptômes douloureux. La formation de fibromes et d'autres néoplasmes dans l'utérus conduit à cet état. En augmentant, les tumeurs pressent la vessie et provoquent une augmentation de l'excrétion de l'urine. Le principal symptôme de ces pathologies est une miction fréquente avec du sang, une douleur dans la vessie, des symptômes douloureux chez le muguet. Dans de tels cas, le diagnostic met un gynécologue. Les complications après un avortement peuvent aussi provoquer des envies fréquentes.

Non pathologique

S'il n'y a pas de symptôme supplémentaire avec une miction abondante, il est probable que cette manifestation disparaisse après un jour.

Les mictions fréquentes et non pathologiques provoquent des boissons ayant un effet diurétique.

L'augmentation de la consommation de liquide provoque des mictions fréquentes sans douleur. Les boissons ayant un effet diurétique - par exemple, le thé vert ou le thé au lait, le jus de canneberge, peuvent provoquer des envies fréquentes. Certaines baies contribuent également à éliminer plus de liquide que d’habitude. Ces baies comprennent:

  • canneberges;
  • canneberges;
  • viburnum.

Les médecins notent que lors de stress, d'efforts physiques et d'hypothermie, les mictions fréquentes sont la norme. La psychosomatique affecte également les envies du matin et de l'après-midi. Chez les femmes après un saignement menstruel, la fréquence des envies augmente avec l'élimination du liquide accumulé. Recevoir des diurétiques (médicaments diurétiques) augmente la miction, y compris.

Caractéristiques chez les hommes

La fréquence des mictions chez les hommes peut être influencée par des causes physiologiques et pathologiques. Un changement de régime alimentaire, une grande quantité de liquide - conduisent à des envies fréquentes, pendant lesquelles il n'y a pas de sentiments négatifs. Et l'alcool provoque une augmentation de la miction. Mais dans certains cas, les problèmes de miction sont causés par des processus pathologiques:

  • Adénome de la prostate - une tumeur bénigne se forme dans la prostate, influençant fortement l'excrétion de fluide. Le jet devient faible, l'urine n'est pas complètement éliminée de la vessie et l'énurésie nocturne apparaît (en particulier chez les hommes plus âgés).
  • La prostatite est une inflammation infectieuse de la prostate, caractérisée par une forte sensation d'inconfort et de douleur à l'aine.
  • La pyélonéphrite est une inflammation des reins. Cause une gêne et des douleurs en fin de miction.
Les urétrites peuvent provoquer des mictions excessivement douloureuses chez les hommes, avec du sang dans les urines.

La miction très fréquente chez les hommes est causée par une urétrite. Les infections génitales urogénitales peuvent rendre le processus insupportablement douloureux et perturber le flux d'urine. Si l'on soupçonne des maladies urinaires ou si du sang est détecté dans l'urine, ces symptômes doivent être pris au sérieux. Aide urologue.

La miction rapide due à des facteurs physiologiques est facile à éliminer sans traitement médical - un régime alimentaire sain aide.

Caractéristiques chez les femmes

Chez la femme, la cystite aiguë devient souvent la cause de mictions douloureuses fréquentes. L'uréthrite est moins fréquente. Les infections sexuelles entraînent des problèmes de miction: chlamydia, gonorrhée et trichomonase. Des mictions fréquentes, des vidanges incomplètes douloureuses, des envies fréquentes, fortes et vives, la présence de sensations douloureuses d'une durée supérieure à 2 jours sont considérées comme une raison sérieuse d'aller à l'hôpital.

Pourquoi la miction augmente-t-elle chez les femmes enceintes?

Les premières périodes de grossesse peuvent entraîner une augmentation de la miction indolore. C'est le premier signe de fécondation réussie. Au cours de cette période, le travail de la vessie est reconstruit, alors que l’utérus commence à se développer et le serre. La capacité de différencier la norme d’une maladie provoquée par une infection et menaçant la santé d’un enfant est considérée comme très importante et prend les mesures nécessaires à risque.

Quels tests devraient être faits?

Pour diagnostiquer les causes des mictions fréquentes, il faut parfois un ensemble de recherches et d'analyses. Le médecin peut demander au patient de tenir un journal de l’urine, où l’heure de chaque processus et la quantité approximative d’urine sont enregistrées. Liste générale des tests et études prescrits par le médecin:

  • analyse générale et biochimique du sang et de l'urine;
  • échographie du bassin et de l'abdomen;
  • examen aux rayons x;
  • tests bactériologiques de sang et d'urine;
  • IRM du cerveau;
  • urographie excrétrice des reins;
  • l'urétrographie;
  • tomographie par ordinateur.
Retour à la table des matières

Comment est le traitement?

Pour guérir le processus de miction, utilisez des méthodes de traitement conservatrices et chirurgicales. Le choix de la méthode est effectué par un médecin, sur la base du tableau clinique du patient, des caractéristiques de la maladie et d’autres données. L'automédication ne fait que soulager la présence de symptômes douloureux et peut entraîner une évolution latente chronique de la maladie, avec des conséquences graves.

Des médicaments

Gutron, Duloxetine, Spasmex et d'autres médicaments sont utilisés. "Spasmex" - pilules contre les mictions fréquentes, qui bloquent les effets de l'acétylcholine, qui régule la quantité d'excrétion de l'urine. La drogue, appartenant au groupe des alpha-bloquants, est Omnick. Il est utilisé pour se débarrasser du syndrome de miction impérative. Le médicament contre les mictions fréquentes et la méthode d'administration sont prescrits après des tests de laboratoire.

Alimentation et nutrition

Le régime élimine la consommation de grandes quantités de liquide, ainsi que les produits dans lesquels il est beaucoup. Avant de se coucher, vous ne pouvez pas boire d'eau, ce qui vous évitera de fréquentes sorties nocturnes aux toilettes. Vous ne pouvez rien manger salé et épicé. Comment normaliser la nourriture, le médecin dira. Tout processus pathologique requiert une attitude scrupuleuse.

Comment aider à la maison?

Bonnes aides infusions et thés qui réduisent la miction. Il est facile de préparer à la maison du thé à partir de brindilles de poils de cerisier et de maïs, réduit l’inflammation et normalise le processus d’élimination des liquides. Vous pouvez utiliser une décoction de boutons de bouleau. Ces thés sont bus plusieurs fois par jour, surtout le soir. Dans le même temps, vous ne devez pas ignorer une visite à l'hôpital, car la phytothérapie pour maladies ne peut agir que comme complément.

Mesures préventives

Pour éviter de tels problèmes, vous devez suivre les règles d'hygiène intime personnelle le soir et le matin. Les rapports sexuels doivent être protégés. Une alimentation saine contribue à renforcer l'immunité et sa capacité à lutter contre divers virus. Pour la prévention, vous devriez consulter les médecins au moins une fois par an. La maladie à ses débuts est beaucoup plus facile et rapide à traiter que sa forme chronique.

Mictions fréquentes

Les mictions fréquentes sont un symptôme de nature temporaire, pouvant apparaître sur le fond des pathologies. Ce phénomène est appelé pollakiurie, parfois accompagné de douleurs et de brûlures, d'un inconfort sévère et d'un sentiment de vidange incomplète. Des mictions fréquentes peuvent également être causées par des facteurs externes, auquel cas le symptôme disparaît rapidement. La pathologie et le processus normal de vidange fréquente sont importants pour se distinguer.

Clinique des mictions fréquentes

La dynamique normale de la miction est un concept très relatif, pour chaque personne il s'agit d'indicateurs individuels. La fréquence et la quantité d'urine distribuées à la fois peuvent être normales et inconfortables pour l'autre. En moyenne, une personne en bonne santé se rend aux toilettes jusqu'à 6 fois par jour, soulignant jusqu'à 350 mètres d'urine.

Chez les enfants, la fréquence des mictions est légèrement supérieure, chez les nourrissons, elle peut atteindre 25 fois par jour. Pour les enfants de 3 à 9 ans, il est normal de vider la vessie 4 à 8 fois par jour. À partir de 9 ans, la fréquence diminue à la «norme adulte».

Le critère principal qui distingue le taux d'uriner est le confort. Si une personne ne ressent pas de gêne lors de l’utilisation des toilettes 10 fois par jour, c’est la norme pour elle. D'où la définition générale du concept de miction accrue. Ceci est une augmentation de la fréquence des désirs par rapport à la dynamique habituelle pour une personne donnée. Si la fréquentation des toilettes est devenue fréquente pendant la journée, on parle de pollakiurie. Séparément, les mictions nocturnes fréquentes sont considérées - c'est la nycturie.

Un autre facteur important est la douleur en urinant. Même si la fréquence n'a pas augmenté et qu'il y a des sentiments désagréables, vous devez consulter un médecin. Avec des mictions fréquentes et douloureuses, un examen et un traitement complet sont nécessaires. Le désir de vider la vessie plus souvent apparaît également au cours des processus physiologiques normaux. Par exemple, dans les boissons contenant de l’alcool et de la caféine, une grande quantité de liquide entraîne la sécrétion naturelle de l’urine. Les diurétiques sont: les concombres, les melons, les airelles, les pastèques, etc.

En raison de la forte consommation d'alcool, de la prise d'herbes diurétiques ou de produits alimentaires, le désir d'aller aux toilettes apparaît plus souvent, le processus se passe sans douleur, avec beaucoup d'urine. Ce phénomène se produit dans les 1-2 jours sans traitement. Si la pollakiurie ou la nycturie apparaissent sans raison apparente, elles peuvent être le résultat d'une maladie.

Causes de mictions fréquentes

Des facteurs physiologiques entraînent une vidange fréquente de la vessie, mais pour une courte période. Cela inclut les cas de consommation de liquides lourds ou d'aliments spéciaux. La santé psychologique affecte également le système urogénital. Pendant les périodes de stress ou de tension prolongés, d'anxiété, les vaisseaux sanguins se contractent. De ce fait, le niveau d'oxygène diminue et le corps compense la production accrue d'urine. Dans ce cas, vous devez vous débarrasser du facteur de dilution et maintenir le système nerveux, la pollakiurie deviendra un symptôme secondaire.

Les causes pathologiques des mictions fréquentes chez les femmes et les hommes nécessitent un diagnostic et un traitement. Classiquement, ces maladies sont divisées en pathologies du système urinaire et maladies d'autres organes internes.

Maladies du système urinaire

Les mictions fréquentes chez les hommes et les femmes se produisent pour les mêmes raisons. La seule exception est l'adénome de la prostate, qui conduit également à la pollakiurie. Sinon, le besoin constant conduit à:

  • vessie hyperactive;
  • calculs rénaux;
  • l'urétrite;
  • faiblesse musculaire des parois de la vessie;
  • pyélonéphrite;
  • la cystite;
  • insuffisance rénale;
  • infections: chlamydia, gonorrhée, trichomonase.

Les processus inflammatoires tels que la pyélonéphrite, l'urétrite et la cystite sont accompagnés de fréquentes envies et de douleurs pendant la miction. Le patient ressent une sensation de brûlure dans le canal urétral. Souvent, après avoir été aux toilettes, il reste une sensation de vessie vide. Un ensemble de tels symptômes épuise le patient, parfois l’incontinence se produit. Dans le même temps, la quantité d'urine sécrétée est très faible. La symptomatologie augmente avec l'hypothermie, le stress et l'effort physique.

Des mictions fréquentes accompagnées d'une envie irrésistible d'uriner se produisent avec une vessie hyperactive. Cette pathologie survient en cas de dysfonctionnement du système nerveux périphérique, lorsqu'un certain nombre d'impulsions circulent dans la vessie. Des contractions involontaires, une personne ressent un désir constant d'aller aux toilettes. Après la vidange, on ressent le sentiment d'un acte inachevé. Cependant, la douleur et rezya dans ce cas ne sont pas observés.

Des symptômes similaires se produisent lorsque la paroi de la vessie est faible. Les tissus affaiblis ne sont pas en mesure de résister à la pression des plus petites portions d'urine, c'est pourquoi je veux toujours aller aux toilettes. Il n'y a pas de douleur ou de brûlure, mais le patient peut ressentir une faiblesse générale et un épuisement.

Les infections vénériennes provoquent également la pollakiurie, bien que rarement. Dans ce cas, il est assez simple d’établir la cause, car en plus des envies fréquentes, des démangeaisons, une odeur désagréable et des pertes apparaissent. Il peut y avoir une légère sensation de brûlure ou de chatouillement pendant la vidange.

Pathologies des organes et systèmes internes

Le médecin doit déterminer la cause exacte des mictions fréquentes, ce symptôme pouvant indiquer des pathologies graves et chroniques. Dans ce cas, la nycturie et la pollakiurie sont un symptôme secondaire. Il apparaît sur le fond:

  • diabète et diabète sucré;
  • maladies vasculaires et cardiaques;
  • lésions pelviennes et organes internes;
  • tumeurs (surtout la prostate).

La fréquence urinaire est un symptôme classique chez les personnes atteintes de diabète. Dans le diabète sucré, la neurohypophyse est altérée - la partie du cerveau responsable de la sécrétion de l'ocytocine et de l'hormone antidiurétique. En conséquence, les reins et la formation d'urine sont perturbés, la vidange de la vessie devient plus fréquente. Le patient boit beaucoup plus pour rétablir le manque de liquide. Avec le diabète sucré, le patient a également un désir constant de boire et de se vider. Au cours de l'écoulement de l'urine, le patient peut ressentir des picotements et une légère sensation de brûlure dus à l'action du sucre.

Les maladies du coeur et des vaisseaux sanguins conduisent souvent à la nycturie. Dans le contexte de ces maladies, il se produit un gonflement, même caché, qui est exacerbé pendant les périodes d'activité physique. La nuit, le gonflement diminue, le corps élimine l'excès de liquide. La nycturie survient à la fois chez les femmes et les hommes. Pendant la nuit, le patient peut se rendre aux toilettes 6 à 8 fois.

La tumeur de la prostate est la cause des mictions fréquentes chez l'homme. Cela produit un adénome, qui exerce une pression sur le canal urétral. Le processus urinaire normal est progressivement perturbé, la quantité d'urine sécrétée diminue de moins en moins et la fréquence des pulsions augmente. Dans le même temps, le processus de vidange s'accompagne de douleurs dans l'urètre et le bas-ventre.

De plus, ce symptôme survient après des blessures et des opérations sur les organes pelviens et la cavité abdominale. L'augmentation de la fréquence des envies peut être indolore ou douloureuse. Dans de tels cas, les symptômes et le traitement sont individuels. Les anomalies congénitales, en règle générale, tentent d'éliminer en bas âge. Toutes les raisons ci-dessus peuvent se produire chez les adultes et les enfants. Il est assez difficile de remarquer un problème similaire chez un enfant, car ils se caractérisent par une vidange rapide. Cependant, s'il y a une rougeur sur les organes génitaux, du sang ou d'autres impuretés dans l'urine, vous devez montrer l'enfant à un urologue pédiatrique.

Diagnostic et traitement

Les mictions fréquentes, apparues avec des causes naturelles (forte consommation d'alcool, caféine), ne nécessitent pas de traitement. En outre, un symptôme similaire se produit pendant la grossesse en raison de la pression exercée sur les organes pelviens. Chez les femmes enceintes, ce phénomène disparaît de lui-même: vous devez consulter un médecin s'il s'accompagne d'une sensation de brûlure. Si la cause est une charge mentale, le problème est résolu par un psychothérapeute.

Tous les autres cas nécessitent un examen et des tests. La thérapie consistera en médicaments hautement ciblés (antibactériens, anti-inflammatoires, antispasmodiques, etc.). En règle générale, les interventions chirurgicales sont extrêmement rares en cas d’adénome et dans les cas graves de vessie hyperactive.

En raison du fait que ce symptôme est désagréable, la plupart des patients ont tendance à s'en débarrasser le plus tôt possible. Mais, comme dans le cas d'autres maladies, il existe une proportion de personnes malades qui dépendent de la médecine traditionnelle et de l'auto-traitement. Cela est dangereux car vous risqueriez d'aggraver la maladie. La plupart des maladies qui conduisent à la pollakiurie et à la nycturie sont traitées en quelques semaines et disparaissent sans laisser de trace avec un traitement approprié.

Quelles sont les causes des mictions fréquentes chez les femmes?

L'envie fréquente d'uriner chez les femmes est l'occasion de consulter un spécialiste, car à première vue, une maladie assez grave peut être déguisée en symptôme anodin.

La miction est le processus d'excrétion de l'urine de la vessie via l'urètre vers l'environnement externe. La quantité de miction chez chaque personne est individuelle et correspond à une moyenne de 3 à 9 fois par jour.

Cela étant dit, nous voulons vous parler des causes des mictions fréquentes chez les femmes, ainsi que des mesures à prendre et de la façon de vous en débarrasser.

Quelle est la miction fréquente?

La formation d'urine se produit dans les reins, qui sont comme un filtre. Régule la formation du système nerveux de l'urine. En 24 heures, 180 litres d'urine primaire se forment dans les reins, composés d'eau, de sels, de sucre, d'acide urique et d'autres substances. Mais le volume quotidien d'urine chez l'adulte n'est que d'un litre et demi. Ceci peut s'expliquer par le fait que l'urine primaire subit une filtration secondaire, dans laquelle l'eau et les substances énumérées ci-dessus sont aspirées dans le sang.

Comme nous l’avons dit, chaque personne a une urine individuelle qui dépend directement de son âge, de son sexe, de son état physiologique, du climat dans lequel il vit et de ses habitudes alimentaires. Mais la norme est considérée comme étant 3-9 mictions par jour, et la miction nocturne ne devrait pas être plus d'une fois.

Si le nombre de mictions par jour est supérieur à 10, ce symptôme s'appelle polyurie. Les mictions fréquentes la nuit (plus d'une fois) en médecine sont appelées nycturie.

Il est également important de noter que chez un adulte en bonne santé, normalement, 200 à 300 ml d'urine doivent être excrétés à la fois.

Avec des mictions fréquentes, la quantité unique d'urine diminue dans la plupart des cas, mais peut aussi être normale, voire même augmenter.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Les causes de mictions fréquentes peuvent être à la fois des facteurs physiologiques et diverses maladies. Il faut également dire que lorsque les femmes urineront plus fréquemment, en raison de facteurs physiologiques, il n'y aura pas de crampes, de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, de maux de dos, de fièvre, d'impuretés pathologiques dans l'urine, etc.

Considérez pourquoi les mictions fréquentes apparaissent chez les femmes sans douleur ni autres symptômes désagréables.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

  • Thérapie diurétique. Lors de la prise de médicaments diurétiques, le nombre de mictions augmente et le volume d'urine à usage unique augmente.
  • La grossesse Plus en détail sur ce facteur, nous parlerons plus loin.
  • Caractéristiques alimentaires. Consommer de grandes quantités d'aliments épicés, de cornichons, de graisses animales et végétales, irrite les récepteurs de la vessie et contribue à une augmentation de la miction.
  • Abus de boissons contenant de la caféine, telles que le thé vert, le café et l'alcool, en particulier la bière.
  • Hypothermie des membres inférieurs. Beaucoup ont probablement remarqué que, lorsqu'ils avaient froid, l'envie d'aller aux toilettes «de façon modérée» devenait de plus en plus fréquente. Ceci peut être considéré comme une réaction normale de la vessie après une hypothermie.
  • Agitation psycho-émotionnelle. Pendant le stress, les cellules du corps souffrent d'insuffisance d'oxygène, l'une des manifestations étant des mictions fréquentes.
  • Mensuel. Avant que la menstruation dans le fluide corporel féminin soit retenue, par conséquent, avec l'arrivée des jours critiques, elle commence à être excrétée dans l'urine, ce qui entraîne une augmentation de la miction.
  • Point culminant. Au cours de la période où la fonction de reproduction de la femme s'estompe, des modifications du métabolisme hormonal et du métabolisme se produisent dans le corps, ce qui contribue à une augmentation de la miction.

Causes pathologiques de mictions fréquentes chez les femmes

Maladie du système urinaire

Les maladies du système urinaire sont la cause la plus fréquente d’augmentation du besoin d’uriner. Considérez ces maladies.

La cystite Cette maladie est caractérisée par une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Les femmes souffrent de cystite plus souvent que les hommes, car leur urètre est plus court et leur poids, ce qui facilite la pénétration d'agents pathogènes dans la vessie à partir de l'environnement extérieur.

Lorsque la cystite fait mal au bas-ventre, les mictions deviennent plus fréquentes et s'accompagnent de coupures et de brûlures. De plus, après être allée aux toilettes, la femme ressent une sensation de vidange incomplète de la vessie et d’impulsion d’uriner. En outre, il peut y avoir une incontinence urinaire et l'apparition d'impuretés pathologiques, d'où il devient trouble.

Urethrite. L'uréthrite est appelée inflammation du canal urinaire, causée par divers agents pathogènes.

La miction dans l'urétrite augmente, accompagnée de démangeaisons, de douleurs et de brûlures dans l'urètre.

Pyélonéphrite. Cette maladie est une inflammation du système de la cupule rénale, causée par des agents pathogènes. Le besoin accru d'uriner est caractéristique de l'évolution chronique de la pyélonéphrite. En outre, les femmes ont mal au dos, la température corporelle augmente, des frissons et l'urine devient trouble en raison du mélange de pus et de sang.

Urolithiase. Des mictions fréquentes avec du sang sont souvent un signe de lithiase urinaire, car les calculs peuvent endommager les muqueuses des voies urinaires et provoquer des douleurs et des saignements. En outre, les symptômes de cette maladie peuvent être une interruption d'un flux d'urine, une douleur dans le bas de l'abdomen et le long du canal urinaire, qui se propagent à l'intérieur de la cuisse et des organes génitaux.

Atony de la vessie. Avec cette maladie, les parois de la vessie ont un ton affaibli. Une atonie de la vessie se manifeste par des mictions fréquentes, dans lesquelles une petite quantité d'urine est excrétée.

Vessie hyperactive. Cette affection est une complication d'autres maladies du système urinaire, dans lesquelles l'activité des récepteurs nerveux des parois de la vessie augmente, ce qui se manifeste par des mictions fréquentes.

Maladies des organes génitaux féminins

Fibromes utérins. Dans les premiers stades de la maladie, seules les irrégularités menstruelles, les douleurs abdominales basses et les métrorragies sont présentes. Une fois que la tumeur a atteint une taille significative, elle commence à comprimer la vessie, ce qui se traduit par un besoin fréquent d'uriner.

Prolapsus de l'utérus. Cette condition entraîne le déplacement de tous les organes situés dans le bassin, en particulier la vessie. Par conséquent, les patients souffrent de règles abondantes, de douleurs dans le bas de l'abdomen, de saignements utérins et de mictions fréquentes et d'incontinence urinaire.

Maladie du système endocrinien

Les mictions fréquentes et abondantes chez les femmes peuvent être causées par des troubles endocriniens, tels que le diabète sucré et le diabète.

Le diabète. Avec cette maladie, le corps manque d'insuline, ce qui entraîne une augmentation du taux de sucre dans le sang et l'urine. Le glucose est capable de transporter des molécules d'eau sur lui-même. Ainsi, lorsqu'il est activement excrété par l'organisme dans l'urine, il prend de l'eau, ce qui provoque des mictions fréquentes.

Diabète insipide. Cette maladie se caractérise par une soif intense et une augmentation de la diurèse quotidienne due à un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophysaire.

Maladies cardiovasculaires

L’apparition de mictions fréquentes dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins est due au fait que pendant la journée, le liquide s’accumule dans les tissus du corps, lequel est activement excrété la nuit, provoquant une nykturie nocturne.

Miction douloureuse et fréquente chez les femmes: causes

Des mictions fréquentes chez les femmes souffrant de douleurs accompagnées d'autres symptômes désagréables (crampes et brûlures dans l'urètre, maux de dos, apparition de sang et de pus dans les urines, fièvre, faiblesse générale, transpiration excessive, etc.) peuvent indiquer une inflammation des organes. système génito-urinaire.

Le plus souvent, les symptômes ci-dessus sont observés dans des maladies telles que:

Les mictions fréquentes chez les femmes atteintes de maladies sexuellement transmissibles sont dues au fait que les organes du système génital et du système urinaire sont étroitement interconnectés. Par conséquent, un processus infectieux qui se développe dans la vessie ou l'urètre peut se propager aux organes génitaux et inversement. Par exemple, de nombreuses femmes présentent une combinaison d'inflammation de l'urètre et de la muqueuse vaginale.

L'infection peut pénétrer dans les organes génitaux de manière ascendante, c'est-à-dire de l'urètre au vagin et plus loin dans l'utérus et les appendices. Et aussi du vagin au canal urinaire, à la vessie et même aux reins.

Les mictions fréquentes et douloureuses chez les femmes peuvent s'expliquer par l'irritation de la muqueuse vaginale, par exemple en cas de non-respect des règles d'utilisation des tampons hygiéniques.

En outre, les mictions fréquentes après les rapports sexuels sont également associées à une irritation des tissus du vagin. Cette condition est passagère, de sorte que la douleur et la sensation de brûlure chez les femmes disparaissent le lendemain. Mais il convient de noter qu’à ce stade, les mécanismes de protection de la muqueuse irritée sont affaiblis et qu’il existe donc un risque de pénétration de microbes pathogènes dans l’organisme.

Mictions nocturnes fréquentes chez les femmes: causes

Les mictions fréquentes chez les femmes la nuit peuvent aussi être causées par des conditions physiologiques et diverses maladies.

L'apparition de la nycturie nocturne peut être causée par les menstruations, la grossesse et la ménopause.

Parlant de maladies, les mictions nocturnes fréquentes chez les femmes sont le plus souvent un symptôme d'urétrite, de cystite, de diabète sucré et de diabète sucré, d'insuffisance rénale chronique et de maladies du système cardiovasculaire.

Mictions fréquentes et indolores chez la femme enceinte: causes

Pendant la grossesse, une femme peut ressentir de nombreux inconforts, tels que nausées, somnolence, faiblesse générale, maux de dos et mictions fréquentes et indolores, ce qui est la norme.

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit une modification du fond hormonal, du métabolisme et de l’augmentation du volume de sang en circulation, ce qui crée une charge supplémentaire sur le système urinaire. Par exemple, le liquide amniotique est mis à jour toutes les 2-3 heures, ce qui ne peut qu'affecter la diurèse d'une femme enceinte.

Mais le facteur le plus important qui provoque des mictions très fréquentes chez les femmes enceintes est l’augmentation de la taille de l’utérus, qui exerce une pression sur la vessie, la faisant vider. Il y a aussi une tendance: plus le terme est long, plus les mictions sont fréquentes. Et pour les femmes enceintes et les mictions nocturnes fréquentes.

En outre, pendant la grossesse peuvent survenir et des problèmes tels que l'écoulement spontané de petites portions d'urine lors de la toux, rire. Mais même cela dans la période d'attente du bébé est considéré comme la norme.

Mictions fréquentes avec la ménopause

Les œstrogènes dans le corps sont responsables non seulement de la possibilité de fécondation de l'œuf, mais également du tonus musculaire du vagin et de l'urètre. Ces hormones favorisent l'apport sanguin actif aux organes du système urogénital, y compris l'urètre. De ce fait, le tonus normal de la membrane musculaire du canal urinaire est maintenu.

Par conséquent, lors de la ménopause chez la femme, des changements hormonaux cardinaux se produisent, dans l'urètre, un affaiblissement du tonus musculaire, qui se manifeste par une augmentation de la miction. De plus, à la ménopause, de nombreuses femmes souffrent d'incontinence urinaire.

Il est également important que les œstrogènes affectent la sécrétion d’immunoglobulines, la sensibilité des récepteurs de la vessie et de l’urètre, lorsqu’ils urinent fréquemment chez les femmes ne présentant pas de cycle menstruel.

À la ménopause, les femmes peuvent se plaindre d'uriner fréquemment la nuit et pendant la journée, d'incontinence urinaire et d'une sensation de débordement de vessie. En outre, après l'extinction de la fonction de reproduction chez la femme, le risque de développement de processus infectieux dans les voies urinaires est considérablement accru. Par conséquent, les femmes atteintes de ce problème n'interféreront pas pour être examinées par un urologue.

Mictions fréquentes chez les femmes: traitement

Le choix des tactiques de traitement avec des mictions fréquentes dépend directement de la raison de son apparition. Considérons les principes de base du traitement.

  • Thérapie antibactérienne. Les médicaments antimicrobiens sont utilisés dans les processus inflammatoires des systèmes urinaire et reproducteur, causés par des microbes pathogènes. Par exemple, dans le cas de la cystite, les médicaments de choix peuvent être le Furamag, la Norfloxacine, la Gentamicine et d’autres, et la pyélonéphrite, la ceftriaxone, l’Amoxiclav, le Metrogil et d’autres.
  • Uroantiseptics. Ce groupe de médicaments comprend la Furadonine, la Furazolidone, l'Uronefron, le Canéphron, l'Urolesan et d'autres médicaments utilisés à la fois pour la cystite et l'urétrite et la pyélonéphrite.
  • Pré- et probiotiques. Étant donné que dans de nombreuses maladies accompagnées de mictions fréquentes, la microflore normale des voies urinaires et génitales se modifie, l’administration de pré- et de probiotiques est un élément essentiel du traitement. Dans ce cas, Laktovit, Linex, Yaourt, Biogaya, Bifiform et d'autres sont très efficaces.
  • Thérapie antispasmodique. Ce type de traitement est indiqué pour la lithiase urinaire, car les calculs irritent les voies urinaires et provoquent leur spasme, qui se manifeste par des douleurs et des mictions fréquentes. Les patients peuvent être assignés à No-Spa, Spazmolgon, Riabal, Drotaverinum et d’autres.
  • Insulinothérapie. Ce type de thérapie est utilisé pour le diabète.
  • Traitement chirurgical. Dans la lithiase urinaire, les tumeurs de l'utérus ou de la vessie, l'atonie de la vessie et d'autres maladies, l'intervention chirurgicale peut constituer le seul traitement efficace.

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes remèdes populaires

Les remèdes populaires pour les mictions fréquentes chez les femmes sont efficacement utilisés en complément du traitement principal.

Considérez les traitements folkloriques les plus efficaces pour résoudre ce problème.

  • Bouillon de bore utérin: 10 grammes de plantes séchées versées avec un verre d'eau bouillante et cuites au bain-marie pendant 10 minutes, puis insistez pendant 2-3 heures et filtrez à travers un tamis. Prenez le bouillon devrait être de 15 ml 3-4 fois par jour pendant 12 semaines. Le bouillon de bore utérin aide à normaliser le fond hormonal pendant la ménopause et à éliminer le besoin fréquent d’uriner.
  • Bouillon de hanches: 40 grammes d'églantier haché, versez deux tasses d'eau bouillante et laissez bouillir pendant 15 minutes à feu doux, puis insistez pendant 2-3 heures et filtrez. Buvez 100 ml de médicament avant les repas 3-4 fois par jour.
  • Infusion de feuilles de canneberge: 5 grammes de feuilles de canneberges fraîches ou séchées, versez un verre d’eau bouillante, couvrez d’un couvercle et laissez infuser 15 à 20 minutes. Boire une infusion toute prête et filtrée tout au long de la journée, quelques gorgées d’un mois.
  • Infusion de millefeuille: 7 à 8 grammes d'une plante séchée sont coulés dans de l'eau bouillante et infusés pendant 30 à 40 minutes, puis filtrés et boir 50 ml 3-4 fois par jour avant les repas. C'est important! Les médicaments préparés à base de feuilles d’airelle, de rose canine et d’achillée millefeuille éliminent efficacement l’inflammation de la vessie et de l’urètre.
  • Infusion de soie de maïs: 10 grammes de soie de maïs broyée doivent être versés avec un verre d'eau bouillante, couvrir et insister pendant 15 minutes. L'infusion prête doit filtrer à travers un tamis. Je prends des médicaments à raison de 100 ml deux fois par jour pour la lithiase urinaire.

Soyez attentif à votre santé et écoutez ses signaux, dont l'un est la miction fréquente, car toute pathologie du système urinaire peut affecter la fonction de reproduction de la femme.

Dans cette rubrique, nous avons analysé en détail les causes et les modalités de traitement des mictions fréquentes chez les femmes présentant des remèdes traditionnels et folkloriques. Nous serons heureux si notre article vous apportera des avantages. Nous apprécierions vos commentaires sur ce sujet.

15 causes de mictions fréquentes chez les hommes, les femmes et les enfants

La miction fréquente est le besoin urgent d'aller aux toilettes, ce qui se produit plus de 10 fois par jour chez l'adulte, à condition qu'il ne boive pas plus de 2 litres de liquide par jour. Chez les enfants de moins de 12-14 ans, la fréquence normale des mictions est supérieure à celle des adultes et dépend de l'âge.

Augmenter la quantité et / ou le volume de l'urine quotidienne peut être dans diverses maladies. Ainsi, de tels symptômes peuvent provoquer une maladie de la prostate chez l’homme et de l’utérus chez la femme, une inflammation des reins et même une tumeur au cerveau. Traiter les causes et attribuer le traitement approprié devrait être des médecins de spécialités étroites: urologue, néphrologue, gynécologue, endocrinologue et neurologue. Le but de notre publication est de fournir des conseils sur le spécialiste à visiter en premier.

Le taux de déplacements aux toilettes dans un petit

Avant de considérer les causes de la miction fréquente, vous devez déterminer s’il s’agit bien d’une miction fréquente. Pour ce faire, familiarisez-vous avec les normes physiologiques:

Fréquence de la miction par jour

Volume quotidien d'urine

Le volume moyen d'urine par miction

750-1600 (75% du liquide bu par jour)

Le même augmente pendant la grossesse

La même quantité grandit pendant la grossesse

Doit être 2-2,5 ml / kg / heure, qui est divisé par le nombre de mictions

Ce sont les valeurs qui doivent être observées dans les conditions suivantes:

  • température du corps humain - 36,2-36,9 ° C;
  • température ambiante - moins de 30 ° C;
  • 30 à 40 ml / kg de poids ont été bues (ce chiffre sera différent pour les enfants de moins d'un an);
  • les diurétiques n'étaient pas utilisés dans les pilules, ainsi que dans les bouillons de hanches, le café, le thé vert en grande quantité;
  • pas d'essoufflement et / ou de respiration rapide.

Dans le même temps, une personne ne doit pas uriner la nuit, au maximum 1 fois, et le volume d'urine excrété ne doit pas dépasser 200 à 300 ml chez un adulte.

Astuce! Si vos chiffres ou ceux de votre enfant sont supérieurs à la norme ci-dessus, vous devez mesurer le volume total d'urine quotidien, ainsi que les symptômes associés, pour comprendre l'étiologie de cette affection. Nous examinerons ensuite le besoin fréquent d'aller aux toilettes précisément en conjonction avec ces signes.

Si la miction est augmentée et douloureuse

L'apparition de ce symptôme indique les problèmes de la région urogénitale chez les femmes et les hommes. La cause est indirectement indiquée par la localisation de la douleur, comme nous le verrons.

Douleur dans la région lombaire

Si les reins sont blessés et que les mictions sont fréquentes, on parle généralement de telles pathologies:

  1. Pyélonéphrite. Il est difficile de ne pas remarquer un processus aigu: il y a une élévation de la température et de fortes douleurs au dos, ce qui peut donner à l'estomac. Avec l'exacerbation d'une pyélonéphrite chronique et paresseuse, des mictions fréquentes et des douleurs aux reins et au bas de l'abdomen deviennent une priorité. En outre, le volume quotidien d'urine sera augmenté et, au contraire, les portions individuelles seront réduites. La couleur de l'urine n'est généralement pas modifiée.
  2. Urolithiase. Les portions uniques d'urine sont réduites, la couleur est normale ou le sang visible. Les gens urinent souvent pendant la journée, mais il est possible de marcher un peu plusieurs fois la nuit. De plus, il augmente souvent la température et l'urine devient trouble.

Douleur dans le bas de l'abdomen

Si la vessie fait mal et des mictions fréquentes, cela indique une pathologie des parties inférieures de l'urètre:

  1. Inflammation de l'urètre (urétrite). Cela augmente le volume quotidien de l'urine, elle devient elle-même trouble, on peut voir à l'œil nu du mucus, du pus ou du sang. Un symptôme caractéristique - avec tout le processus de miction douloureuse, il existe un fort désir d'uriner à la toute fin (lorsque tout le volume de l'urine est excrété).
  2. La cystite Cette maladie est la cause la plus fréquente de mictions fréquentes. Dans le même temps: l'urine est rougeâtre, parfois du pus y est visible, il est excrété avec sensibilité dans la région pubienne, par petites portions, avec des envies impérieuses. La température corporelle est élevée, des symptômes d'intoxication sont observés: faiblesse, nausée, perte d'appétit.
  3. Les tumeurs au col de la vessie peuvent avoir des manifestations similaires à la cystite, mais il n'y aura aucun signe d'intoxication, de pus dans l'urine et de fièvre.
  4. Les calculs vésicaux peuvent avoir des manifestations similaires si le calcul bloque l'écoulement de l'urine. Une fièvre est possible, mais il n'y aura aucun signe d'intoxication. La douleur peut passer en prenant des antispasmodiques et en changeant la position du corps.
  5. Adénome de la prostate. Dans ce cas, le besoin d'uriner n'est pas douloureux, mais le processus lui-même est ressenti par la douleur dans la région sus-pubienne, un sentiment de vidange incomplète de la vessie. Il y a aussi la miction nocturne.
  6. Vessie neurogène (hyperactive). Dans ce cas, la condition humaine n'est pas perturbée, l'urine ne change pas de couleur, mais des mictions fréquentes surviennent après une forte envie, douloureuse.
  7. Constriction de l'urètre due à des causes acquises ou congénitales. En plus des difficultés et de la miction douloureuse, il n'y a pas d'autres symptômes.

Mictions fréquentes et indolores

Les mictions fréquentes sans douleur sont le symptôme d'un grand nombre de maladies. Essayons d'en considérer quelques-uns.

Causes physiologiques chez l'adulte et l'enfant

La miction peut devenir fréquente à:

  • prendre une grande quantité d'aliments épicés, acides et salés, ainsi que de l'alcool. Il n'y aura pas de douleur, un volume accru d'urine légère est libéré, plus de 200 ml à la fois. Parmi les autres symptômes, seul un léger chatouillement de l'urètre pendant la miction;
  • stress, tension, excitation: une grande quantité quotidienne d'urine de couleur normale est excrétée, tandis que le volume de miction ponctuel n'augmente pas. Il y a un sentiment qu'il faut encore uriner, même si une personne vient d'aller aux toilettes;
  • grossesse: dans ce cas, il y aura d'autres signes de cette maladie;
  • avec la menstruation;
  • après la congélation - dans quelques heures.

Causes pathologiques

Ils peuvent être divisés en ceux qui causent principalement la nuit et une augmentation de la miction 24h / 24.

Des mictions fréquentes la nuit peuvent causer:

  1. Insuffisance cardiovasculaire. Ce sera un gonflement marqué dans les jambes, parfois - et plus haut (abdomen), des interruptions dans le travail du coeur ou de la douleur, essoufflement.
  2. Le diabète. Il y a aussi une soif accrue, une bouche sèche; la peau devient sèche, des plaies et des crevasses qui cicatrisent mal apparaissent dessus.
  3. Adénome et cancer de la prostate. D'autres symptômes, à l'exception de la miction nocturne, peuvent ne pas être remarqués. Pendant la journée, un homme peut se sentir très bien, seulement pour uriner par petites portions. Obtenez plus d’informations sur ces maladies et sur d’autres maladies masculines conduisant à des mictions fréquentes. Vous pouvez consulter l’article suivant: Principales raisons de l’augmentation de la fréquence des mictions chez les hommes.

De même, souvent, uriner de jour comme de nuit, une personne sera avec:

  • diabète insipide. En même temps, il est constamment tourmenté par la soif et boit beaucoup, mais contrairement au sucre «frère», il n’ya pas de bouche sèche, de sécheresse et de démangeaisons cutanées;
  • Cystocèle (prolapsus de la vessie): plus fréquent chez les femmes qui accouchent. En plus des mictions fréquentes sans douleur, on observera également une incontinence urinaire: quand on tousse, soulève des poids, rit, et plus tard - pendant les rapports sexuels;
  • lésions et tumeurs de la moelle épinière;
  • faiblesse des muscles qui composent la paroi de la vessie. La maladie débute dans l’enfance et se caractérise par l’absence de modification de l’état général, mais seulement par des mictions fréquentes dans de petites portions d’urine, ainsi que par une forte envie d’uriner;
  • myome utérin. Dans ce cas, les menstruations douloureuses, les saignements intermenstruels, un volume important de pertes sanguines mensuelles seront également notés;
  • prendre des médicaments diurétiques.

Que faire avec des mictions fréquentes

Compte tenu du grand nombre de causes différentes de cette affection, le médecin doit prescrire le traitement des mictions fréquentes:

  • la cystite, l'urétrite et la pyélonéphrite sont traitées avec des antibiotiques, moins souvent - les médicaments antiviraux;
  • le diabète insipide est traité avec de la vasopressine synthétique;
  • cystocèle - chirurgicalement;
  • en cas de diabète sucré, l’insuline est prescrite ou des médicaments hypoglycémiques en comprimés;
  • dans la lithiase urinaire, le traitement de choix est le concassage de la pierre au laser ou aux ultrasons;
  • L'adénome et le cancer de la prostate sont traités chirurgicalement, seul le nombre d'interventions sera différent.

Astuce! En aucun cas, ne limitez pas le mode de consommation! Une journée dans le corps, pour son fonctionnement normal, doit recevoir au moins 2 litres de liquide. Pour vous débarrasser d'un symptôme aussi déplaisant que les mictions fréquentes, vous ne pouvez entrer à la maison que dans un régime qui limite les repas salés, fumés et l'alcool.

Mictions fréquentes

Les mictions fréquentes (pollakiurie) sont le symptôme de nombreuses maladies et états fonctionnels. Par conséquent, le besoin urgent d'uriner est une raison pour rechercher des soins médicaux.

Le contenu

Informations générales

La miction chez un adulte en bonne santé se produit 4 à 6 fois par jour et se produit pendant la journée.

Au cours de la période néonatale, la vidange normale de la vessie se produit jusqu'à 5 fois par jour, après les premières semaines de vie et jusqu'à 1 an, le nombre de mictions augmentant jusqu'à 14-16 fois par jour et diminuant de 8 à 10 fois par an. À l'âge de 10 ans, la quantité de miction chez un enfant commence à correspondre au taux adulte (5 à 6 fois par jour).

La miction est un acte réflexe contrôlé par la conscience - lorsque les parois de la vessie sont étirées, les récepteurs situés dans sa paroi envoient des signaux au cerveau et que la personne ressent le besoin urgent.

Avec une légère plénitude de la vessie, les signaux entrant dans le cerveau sont faibles et il n'y a aucune envie. La miction survient lorsque les signaux d'une vessie remplie pénètrent dans le cerveau et il est difficile d'ignorer le besoin qui en résulte.

Dans le processus de la miction sont impliqués:

  • La vessie est un organe creux musculaire situé dans le bassin, utilisé pour l'accumulation d'urine et s'étire une fois rempli. La capacité de cet organe dépend des caractéristiques individuelles, mais est en moyenne de 500 à 700 ml. En l'absence de pathologie, la vessie peut contenir 300 ml d'urine pendant 2 à 5 heures.
  • La couche musculaire de la vessie (détrusor) et du sphincter régule l'excrétion de l'urine (la miction survient lorsque le détrusor est réduit et que le sphincter se détend).
  • Le centre urinaire du cerveau, qui reçoit des signaux de la vessie par les nerfs afférents, et inhibe la contraction des muscles de la vessie jusqu'à un moment plus favorable, ou envoie un signal indiquant le début de la miction au centre spinal de la miction.
  • Les centres de miction de la colonne vertébrale, situés dans la moelle épinière thoraco-lombaire et sacrale, sont responsables de l'acte involontaire de miction.

Les muscles abdominaux, les muscles striés du périnée et les muscles du diaphragme uro-génital sont également impliqués dans l'acte de miction (miccation).

Les pathologies qui affectent l’une des parties de ce système peuvent provoquer des troubles urinaires.

Causes de mictions fréquentes

Des mictions fréquentes peuvent survenir en raison de la présence d'une pathologie ou pour des raisons physiologiques.

États fonctionnels qui provoquent des mictions fréquentes

La pollakiurie peut survenir avec:

  • Refroidissement excessif ou changements soudains de la pression atmosphérique. La constriction des vaisseaux sanguins résultant de ces phénomènes entraîne une augmentation de la filtration par les reins et peut provoquer des mictions fréquentes.
  • L'utilisation d'aliments diurétiques ou de boissons. En plus de la pastèque, le persil, le céleri, les aubergines, les tomates, les concombres, le gingembre, le vinaigre de cidre, le jus de canneberge, le citron, le gruau, le thé, le café et certains autres produits ont cet effet.
  • Les changements hormonaux entraînant une augmentation du tonus de la vessie. De tels changements sont observés chez les femmes à la fin du cycle mensuel en raison d'une augmentation du niveau de progestérone, au début de la ménopause, etc.
  • Grossesse Les pulsions fréquentes au premier trimestre sont associées à un fond hormonal modifié et au troisième - à la pression du fœtus sur la vessie. Avec des indicateurs normaux de la glycémie et de la pression artérielle, des micci fréquents pendant la grossesse sont la norme.
  • Activités sportives. L'activité physique accélère le métabolisme du corps et provoque une augmentation de la formation d'urine.
  • Situations stressantes accompagnées de tensions musculaires excessives. Les muscles tendus exercent une pression sur la vessie et provoquent des envies fréquentes.

Une légère intoxication alcoolique et un orgasme entraînent également des envies plus fréquentes.

Mictions fréquentes comme signe de pathologie

La pollakiurie pathologique est généralement due à une sensibilité accrue des parois de la vessie, pouvant être causée par:

  • Processus inflammatoires dans la vessie lors d'une infection ou d'une irritation des composants de l'urine en raison de modifications de sa composition. Le plus souvent, le processus inflammatoire est localisé dans le col de la vessie ou dans l'urètre postérieur. Lorsque les agents pathogènes pénètrent profondément dans la vessie, des ulcères se forment sur la membrane muqueuse.
  • Troubles de la circulation sanguine dans la vessie ou dans les organes adjacents (avec une stase sanguine dans les testicules, etc.).
  • Traumatisation de la membrane muqueuse de la pierre.

La pollakiurie peut également causer:

  • Effets réflexes sur les muscles de la vessie (hypothermie, calculs dans l'uretère, etc.).
  • L'affaiblissement des impulsions qui proviennent du cerveau et inhibe la miction. Observé dans les maladies organiques du cerveau qui affectent le diencephale. De plus, il y a un affaiblissement des impulsions de freinage lors de troubles fonctionnels qui se produisent pendant l'hystérie, la neurasthénie et une forte agitation.
  • Diminution de la capacité vésicale, observée dans les processus inflammatoires, les tumeurs malignes et bénignes de la vessie, etc.
  • Réduction de la capacité de la vessie en raison de la pression d'organes voisins (utérus dans une mauvaise position, pendant la grossesse, etc.).
  • La rétention de l'urine, qui se produit lorsque le rétrécissement de l'urètre ou l'hypertrophie de la prostate. Ces pathologies provoquent une surdistension de la vessie, dans laquelle même une petite partie de l'urine provoque un besoin urgent.
  • Polyurie (formation accrue d'urine), qui se développe avec la néphrosclérose, le sucre et le diabète insipide, en cours de convergence de l'oedème rénal et cardiaque, etc.

Étant donné que le système génito-urinaire de l'homme et de la femme présente des structures différentes, les causes de la pollakiurie peuvent être communes et inhérentes à un seul sexe.

Causes courantes de mictions fréquentes

La pollakiurie chez les hommes et les femmes peut causer:

  • Diabète sucré, associé à un déficit en hormone insulinique.
  • Le diabète insipide, qui est associé à un dysfonctionnement de l'hypothalamus et s'accompagne d'un manque de vasopressine - une hormone qui réduit la formation d'urine dans les reins.
  • La pyélonéphrite est une inflammation des reins qui peut être aiguë et chronique. Des mictions fréquentes sont observées dans la forme aiguë de la maladie ou dans l'exacerbation du processus chronique.
  • Cystite - inflammation de la vessie. Outre le besoin très fréquent de maladie, la maladie s'accompagne d'un coup de couteau lors de la miction et d'une sensation de vessie pas complètement vide.
  • Glomérulonéphrite - inflammation des glomérules des reins, qui s'accompagne de mictions fréquentes et difficiles au stade initial de la maladie et d'une diminution du volume urinaire aux derniers stades de la maladie.
  • La tuberculose de la vessie, qui est toujours le résultat de la tuberculose rénale. Les mictions fréquentes sont accompagnées de sensations douloureuses et d'une diminution du volume de la vessie. À la fin de la miction, l'urine peut contenir du sang.
  • Urolithiase, dans laquelle des pierres (pierres) sont formées dans les voies urinaires. La maladie est accompagnée d'une douleur sourde et douloureuse dans la région lombaire, du sang est présent dans l'urine. Les attaques de douleur sont déclenchées par le mouvement, l'exercice et un changement de la position du corps. Les mictions fréquentes se produisent lorsque la pierre est située dans la partie inférieure de l'uretère.
  • L'hyperactivité de la vessie est un complexe de symptômes comprenant l'incontinence urinaire impérative, des mictions fréquentes, la prédominance de la vidange de la vessie nocturne au cours de la journée et le développement des mictions urgentes.
  • Le rétrécissement de l'urètre (rétrécissement) - un rétrécissement anatomique rare de la lumière de l'urètre, ce qui provoque des mictions difficiles, fréquentes et douloureuses. Il y a un sentiment de vidange incomplète de la vessie.
  • Troubles psychogènes - phobies, hystérie, névroses.

Des envies fréquentes d'uriner sont également observées dans les lésions auto-immunes et par radiation de la vessie, dans la gonorrhée, la trichomonase, la candidose et des lésions de l'urètre avec streptocoques, ainsi que dans les maladies cardiovasculaires accompagnées d'un œdème.

La vieillesse peut également être une cause de miction fréquente - le processus de vieillissement s'accompagne d'un changement dans la formation de l'urine la nuit (à cette époque, 2/3 du volume d'urine est formé chez les personnes âgées) et du développement de nombreuses maladies chroniques.

En outre, des brûlures thermiques et chimiques des membranes muqueuses de l'urètre et de la vessie postérieures dues à l'électrocoagulation et à d'autres procédures médicales peuvent provoquer une envie fréquente.

Mictions fréquentes chez les hommes

Les mictions fréquentes chez les hommes sans douleur sont plus fréquentes chez les personnes âgées.

Mictions fréquentes uniquement chez les représentants de la cause sexuelle plus forte:

  • La prostatite est une maladie inflammatoire de la prostate, qui est détectée chez 50% des hommes de plus de 50 ans. La maladie s'accompagne d'une sensation de vidange incomplète et d'une sensation de douleur en urinant, de désirs douloureux fréquents et d'une altération de la fonction sexuelle. Dans la forme aiguë de la maladie, on observe de la fièvre, des douleurs abdominales et des difficultés à uriner.
  • Sclérose du col de la vessie - rétrécissement de la lumière du col de la vessie, qui se développe avec une prostatite à long terme. Accompagné de mictions fréquentes au stade initial (compensatoire) de la maladie et de difficultés à uriner au troisième stade décompensé de la maladie.
  • L'hyperplasie bénigne de la prostate (adénome de la prostate) est une croissance bénigne pouvant se développer dans la direction de la vessie ou du rectum ou située sous le triangle de la vessie. Des mictions fréquentes sont observées au premier stade du développement de la maladie, aux deuxième et troisième stades, une rétention urinaire aiguë.
  • Le cancer de la prostate est une tumeur maligne, qui peut se manifester par une envie fréquente et une difficulté à uriner.

Mictions fréquentes chez les femmes

Besoin fréquent d'uriner chez les femmes dans 40% des cas associés à une cystite. La prévalence de cette maladie est associée à la caractéristique anatomique de l'urètre. Elle est large et courte chez la femme. Il est donc plus facile pour les bactéries de pénétrer dans le canal. En plus de l'infection, la cystite chez les femmes peut être provoquée par le port de sous-vêtements synthétiques serrés, de troubles hormonaux, d'une réaction allergique et d'autres facteurs.

Les mictions fréquentes sans douleur chez les femmes se produisent lorsque:

  • la grossesse
  • la ménopause;
  • changements liés à l'âge qui provoquent des modifications de l'élasticité des tissus du système génito-urinaire;
  • le relâchement de l'appareil ligamentaire pendant le prolapsus de l'utérus (un déplacement important de l'organe s'accompagne de douleur).

Des mictions fréquentes chez la femme, accompagnées de sensations douloureuses, apparaissent lorsque:

  • myome - une tumeur bénigne de l'utérus qui, lorsqu'elle atteint une certaine taille, exerce une pression sur la vessie;
  • Cystalgie (douleur pelvienne chronique chez les femmes) - ensemble de symptômes qui se manifestent par des douleurs abdominales et des mictions douloureuses fréquentes en l'absence de signes objectifs de lésions de la vessie;
  • endométriose - une maladie gynécologique dans laquelle les cellules de la paroi interne de l'utérus se développent au-delà de ses frontières;
  • déficit en œstrogènes;
  • processus inflammatoires et néoplasiques des organes génitaux internes, provoquant une hyperhémie et un ralentissement du flux sanguin (varices, ovaires, etc.).

Mictions fréquentes chez les enfants

Les mictions fréquentes chez les enfants en l'absence de douleur se produisent lorsque:

  • consommer de grandes quantités de liquide;
  • prendre du furosémide et d'autres médicaments diurétiques;
  • manger des aliments avec un effet diurétique;
  • situations stressantes;
  • l'hypothermie.

Si un enfant qui court aux toilettes se plaint souvent d'inconfort (sensation de brûlure, sensation de vidange incomplète de la vessie, etc.), les périodes de miction fréquentes sont remplacées par une rétention ou une faiblesse urinaire, une transpiration et une fièvre apparaissent, il est impératif de montrer l'enfant au médecin.

Les mictions fréquentes peuvent être un signe:

  • pathologies du système urinaire (anomalies congénitales de la structure de la vessie, anomalies métaboliques congénitales, carence en sodium, altération de l'absorption du phosphore, glomérulonéphrite, urolithiase et insuffisance rénale);
  • dysfonctionnement de la vessie neurogène;
  • pathologies endocriniennes (sucre et diabète insipide, etc.);
  • déviations dans l'activité du système nerveux central;
  • petit volume de la vessie (pathologie congénitale ou conséquence du développement de néoplasmes dans la vessie);
  • névrose et problèmes psychosomatiques.

Les symptômes

Les signes de pollakiurie sont:

  • augmentation du nombre de mictions diurnes allant jusqu'à 10-15 heures par jour, besoin fréquent avec une quantité d'urine quotidienne normale (environ 1,5 litre par jour);
  • excrétion de l'urine par petites portions, accompagnée d'une sensation de vidange incomplète de la vessie.

Quel médecin contacter

L'urologue traite des problèmes du système génito-urinaire. Il est donc nécessaire, avec de fréquentes impulsions, de prendre rendez-vous avec ce spécialiste.

Sur la base des résultats de l'examen et des examens, le patient peut être référé pour consultation à:

Diagnostics

L'examen de l'urologue comprend:

  • Recueillir l'anamnèse de la maladie, l'anamnèse de la vie et la clarification des plaintes (combien de temps a des mictions fréquentes, etc.).
  • Analyse d'urine (générale et selon Nechyporenko), à travers laquelle déterminer le nombre de leucocytes, érythrocytes et cylindres dans l'urine, ce qui permet de déterminer la pathologie rénale.
  • Hémogramme complet, analyse du taux de sucre dans le sang et test de tolérance au glucose (pour éliminer le diabète sucré).
  • Échographie des reins et de la vessie.
  • Échographie de la prostate et des organes du scrotum.
  • Uroflowmetry, qui permet de déterminer le débit d'urine.
  • Étude urodynamique complète - une méthode qui vous permet de déterminer la cause d’une violation de la qualité de la miction.

Les femmes ont prescrit une échographie des organes pelviens.

Selon les témoignages effectués:

  • urographie (générale et excrétrice) - méthode par rayons X permettant d’examiner les reins et les voies urinaires;
  • cystographie - examen aux rayons X dans lequel la vessie est examinée à l'aide d'une préparation radio-opaque;
  • urétrographie - méthode aux rayons X permettant d'explorer l'urètre à l'aide d'une substance radio-opaque;
  • Le scanner est un examen aux rayons X permettant d’obtenir une image en couches de tissus.

Le patient doit également tenir un journal de miction pendant au moins 24 heures. Le volume de fluide consommé par jour, l'heure de miction et le volume d'urine donnés, ainsi que la présence / l'absence d'urgences et de fuites d'urine doivent être enregistrés.

Traitement

Le traitement des mictions fréquentes nécessite l'élimination de la maladie sous-jacente.

  • antibiothérapie, en tenant compte de la sensibilité de l'agent pathogène dans les maladies inflammatoires;
  • élimination des calculs dans la lithiase urinaire;
  • médicaments hypoglycémiques et régime alimentaire pour le diabète;
  • chimiothérapie et radiothérapie pour le cancer;
  • traitement médicamenteux et chirurgical de l'adénome (le choix de la méthode de traitement dépend du stade de la maladie et de la taille de la croissance);
  • traitement chirurgical de la sclérose en plaques ou du rétrécissement de l'urètre, etc.

Avec l'élimination de la pathologie sous-jacente, les symptômes de la pollakiurie disparaissent.

Plus D'Articles Sur Les Reins