Principal Tumeur

Soins d'urgence pour la colique rénale

Laisser un commentaire

Attaque aiguë de la douleur dans la région lombaire, comme une crampe - signe de pathologie rénale, elle assomme le rythme de vie habituel de toute personne. Les soins d'urgence en cas de coliques néphrétiques jouent un rôle majeur dans la correction d'une crise douloureuse et doivent être fournis immédiatement. Une assistance fournie de manière appropriée améliorera le processus de guérison et aidera les médecins à remédier rapidement à l'état général d'une personne.

Premiers secours

Les premiers soins pour la colique du rein doivent être compétents et opportuns. Il est nécessaire de respecter l'algorithme correct pour les procédures spéciales. Il est important de comprendre que ce n’est qu’avec une conviction claire du diagnostic que l’on peut prévoir des démarches indépendantes et l’utilisation de médicaments, faute de quoi il est urgent de demander l’aide d’un médecin.

Que faire avec la colique rénale dans les premières minutes?

Les premiers secours à domicile sont possibles avec une connaissance claire de toutes les méthodes de localisation des coliques. Au premier stade, la douleur peut être soulagée en appliquant des méthodes thermiques et des médicaments spéciaux. La séquence des procédures est la suivante:

  • appeler une ambulance;
  • créer une atmosphère calme;
  • établir l'emplacement de la douleur;
  • suivre les changements de température possibles;
  • collecter l'urine.

Éliminez les spasmes et rétablissez le flux normal d'urine - résultat pour lequel toutes les procédures sont effectuées avec l'assistance pré-médicale. Les reins étant très sensibles à la chaleur, le patient doit disposer d'objets chauds: envelopper une couverture, mettre un coussin chauffant. En règle générale, réchauffer un lieu où se manifeste la douleur entraîne sa réduction ou son arrêt complet.

Comment soulager la douleur avec des médicaments?

Après les interventions thermiques, le patient peut entrer dans des antalgiques ou des antispasmodiques. Les médicaments peuvent être sous forme de comprimés et d'injections. Les antispasmodiques dans les coliques néphrétiques soulagent le tonus musculaire de l'uretère, améliorant ainsi la perméabilité des canaux. Le plus souvent, les médicaments myotropes utilisés pour la colique rénale ("No-Spa", "Papaverin", etc.). Si vous avez des inquiétudes au sujet de la douleur aiguë, il est préférable d’utiliser un soulagement de la douleur avec une association de médicaments (Spasmonet, Baralgin, Avisan et autres). Souvent utilisé, nous examinerons plus en détail.

"No-Shpa" ("Drotaverin")

Le médicament le plus populaire qui est toujours à portée de main. Il peut être pris non seulement comme médicament contre la colique rénale, mais également pour soulager la douleur. En réduisant l'apport de calcium dans les cellules musculaires, le médicament réduit le tonus musculaire. Pour soulager les coliques néphrétiques, vous pouvez boire 4 comprimés à la fois, mais avec des soins d’urgence, vous devez vous injecter un médicament par voie intramusculaire pour soulager une crise de coliques néphrétiques.

"Baralgin" (BARALGIN)

Le médicament est une action forte (plus forte que "No-Shpy"). Il existe des comprimés (0,5 à 2 pcs. Plusieurs fois par jour) beaucoup plus lents, car ils doivent aller jusqu'à la digestion. La solution (2 ml) pénètre immédiatement dans la circulation sanguine. Par conséquent, les injections en cas de colique rénale sont plus efficaces. Dans la composition du médicament contient une dose suffisamment grande des composants, et pour éviter une diminution de la pression artérielle, il doit être administré très lentement. Avec une injection intramusculaire (5 ml - 1 ampoule), la solution qui pénètre dans le sang commence à agir au bout de quelques minutes.

Il est interdit de supprimer le spasme en utilisant "Analgin". Cela peut fausser la manifestation des symptômes, compliquant ainsi le diagnostic de la maladie.

Ketorol (KETOROL)

Pour éliminer les coliques néphrétiques à la maison, "Ketorol" n’est possible qu’avec la ferme conviction du diagnostic correct. Le médicament aide à éliminer la douleur, mais en même temps il lubrifiera tous les symptômes. Pour le traitement à domicile, Ketorol est injecté par voie intramusculaire. L'injection se fait lentement (dans la demi-minute), le résultat est en 30 minutes.

"Platyfilline"

Il s'agit de médicaments agissant sur les cellules (récepteurs cholinergiques) dans lesquels se produit une transmission neuromusculaire. Il est bien toléré, mais n’est pas très efficace (il ressemble en effet à la "papavérine"). Le soulagement de l'attaque est réalisé par l'administration sous-cutanée d'une solution à 0,2% (1-2 ml).

Contre-indications et restrictions

Lorsque vous fournissez des soins d’urgence, il est important de vous rappeler que toute méthode qui élimine la douleur dans les reins a ses propres contre-indications. Toute intervention contre la colique rénale à domicile doit être étayée par les connaissances suivantes:

  1. Il est nécessaire que le patient s’informe des contre-indications disponibles et des réactions allergiques aux médicaments.
  2. Il est important de comprendre qu'il est impossible de traiter les coliques avec des médicaments sans la supervision d'un médecin. Ils sont utilisés comme une aide pour soulager une attaque sur les calculs rénaux. Leur utilisation à long terme peut nuire à la santé. La douleur est le symptôme d'une maladie qui nécessite un examen complet et un traitement.
  3. L'utilisation de procédures thermiques est interdite dans les processus inflammatoires.
  4. En cas d'attaque douloureuse chez une personne âgée, il est préférable de ne pas utiliser de bain-marie chaud, mais un coussin chauffant. Cette approche ne permettra pas le développement d'une crise cardiaque.

Après avoir fourni les premiers soins, vous devez appeler le médecin ou emmener le patient à la clinique.

Quand une hospitalisation pour coliques néphrétiques est-elle nécessaire?

La suspicion de coliques néphrétiques nécessite une intervention rapide. L'ambulance conduit le patient à la clinique rapidement et sous surveillance professionnelle. L’hospitalisation est indiquée dans tous les cas, car les calculs rénaux, ayant changé de position, peuvent obstruer les canaux et l’attaque va se reproduire. Même avec une bonne dynamique, le patient hospitalisé est observé pendant 3 jours. Il existe des situations dans lesquelles une hospitalisation est requise:

  • La douleur après l'usage de drogues ne passe pas.
  • Détérioration du bien-être:
    • vomissements;
    • violation de la miction;
    • absence totale de besoin d'uriner.
  • Douleur des deux côtés.
  • L'ajout du processus inflammatoire, qui confirme l'augmentation de la température.
  • Avec des caractéristiques physiologiques (un rein chez l'homme).

Si le soulagement des coliques néphrétiques à la maison a réussi et que la personne refuse d'être hospitalisée, il est alors recommandé de suivre un régime, de chauffer le dos et de contrôler son miction. Il est important de collecter l'urine dans un récipient propre afin de suivre la présence de sédiment ou la production de calcul. Mais il est conseillé de réaliser une enquête auprès d'un urologue pour écarter le risque de complications.

Assistance médicale

Si les analgésiques pour la colique rénale ne soulagent pas la douleur aiguë et que la durée de la colique rénale atteint plusieurs heures et qu'aucune amélioration n'est attendue, la tâche principale des médecins est de supprimer l'attaque en peu de temps. Une enquête auprès des patients fournira des informations sur le type de premiers soins mis en œuvre, ce qui facilitera la prise de décision quant à la poursuite du traitement du patient.

En règle générale, le soulagement d'une attaque commence toujours par des analgésiques ou des spasmolytiques. En cas de crise prolongée, les compte-gouttes issus de mélanges médicamenteux complexes ou d’un blocage novocainique peuvent aider. En gouttant, l’infirmière effectue une intervention indépendante (surveille l’état du patient). A cette époque, le compte-gouttes de «Baralgin» No-shpy, «Platyfillin», glucose et piqûre intramusculaire «Analgin», «Pipolfen», «Platyphyllin» est indiqué, ils sont également prescrits «Promedol», «Dimedrol», «Papedédine», «Papaverin», «Mais -shpa.

Un traitement supplémentaire consiste à déterminer les causes des coliques et le degré d'obstruction du système urinaire. Des interventions dépendantes sont nécessaires (échantillonnage du matériau pour les tests de laboratoire). Si une colique rénale survient à l’arrière-plan du processus inflammatoire, le médecin vous prescrira de boire un antibiotique et vous prescrira très probablement un antibiotique à large spectre. L'élimination rapide de l'infection dans le cas de la lithiase urinaire n'est pas toujours possible. Les médicaments sont donc prescrits avant l'élimination du tartre du corps. En présence d'œdème, des diurétiques sont prescrits.

Traitement des remèdes populaires

Le traitement à domicile ne va généralement pas sans la médecine traditionnelle. Avec une approche intégrée, l'utilisation de remèdes à base de plantes donne un bon résultat. Le réseau des pharmacies propose un assez grand choix de préparations à base de plantes ayant un effet antiseptique diurétique. En cas de colique dans la lithiase urinaire, le type de calcul affecte le choix des préparations à base de plantes.

Colique rénale: premiers secours

La colique rénale n'est pas une maladie en soi, elle représente un symptôme indiquant des manifestations assez prononcées montrant qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans le corps. La principale manifestation de cette maladie est la douleur. La colique rénale, dont les premiers secours portent précisément sur l'élimination de cette douleur, prend la deuxième place «honorable» en termes de fréquence, après des manifestations d'appendicite aiguë.

Causes de la colique rénale

Les causes de la colique rénale sont les suivantes:

  • urolithiase;
  • perturbations dans le métabolisme des minéraux;
  • pyélonéphrite;
  • néphroptose;
  • hydronéphrose;
  • formation de tumeurs dans la région rénale;
  • maladies associées aux fonctions de la prostate, etc.

En général, environ 38% du nombre total de cas d'occurrence de cette maladie, les causes de la colique rénale ne peuvent pas être déterminées. Pendant ce temps, la raison la plus courante pour déterminer l’urgence d’un patient atteint de lithiase urinaire, dans laquelle il existe un blocage de la pierre de l’uretère avec une pierre.

La colique rénale, dont les premiers soins pour l’apparition dont nous allons considérer un peu plus bas, nécessite un traitement après son apparition au médecin, et il est important de le faire dans tous les cas, même si la douleur est passée d'elle-même et assez rapidement. Le fait est que cette condition peut indiquer la présence de l’une ou l’autre des maladies, souvent extrêmement dangereuses, dont le traitement devrait être instauré immédiatement. Ces maladies incluent, par exemple, les tumeurs (qu'il s'agisse de la formation d'une tumeur bénigne ou de la formation d'un cancer).

En cas de formation de calculs dans les reins et d'apparition de coliques rénales sur fond de maladie rénale, cette affection s'accompagne d'abord de douleur, puis d'apparition de sang dans les urines en urinant.

La colique rénale, provoquée par un caillot de consistance dense, entraînant la formation d'un blocage de l'uretère, détermine initialement la présence de sang dans l'urine, puis la colique rénale elle-même se développe.

Symptômes de la colique rénale

Les coliques néphrétiques peuvent apparaître complètement soudainement et même dans le contexte du bien-être normal d'une personne. De plus, sa particularité réside dans la manifestation de manifestations associées à l'État dans son ensemble. Ainsi, le patient a une douleur aiguë, concentrée dans la région lombaire, cette douleur a un caractère de pulsation, et seul un changement de la position occupée du corps dans cette situation ralentir son intensité ne fonctionnera pas. En acceptant n'importe quelle position du corps, la douleur ne s'atténue pas, le patient est dans un état d'agitation, atteignant pratiquement l'état de choc de la douleur.

Souvent, la colique rénale s'accompagne de symptômes indiquant une intoxication, qui se manifeste par de graves tremblements des extrémités, des nausées et des vomissements, une faiblesse générale et une altération de la conscience. En outre, il existe une forte envie d'uriner, qui est également très douloureuse.

Dans presque toutes les situations, la colique rénale est accompagnée d'une parésie intestinale, qui se produit au niveau du réflexe en réponse à une douleur prononcée dans la région en question. Cela se manifeste sous la forme de difficultés dans l'évacuation des gaz, la constipation, la distension abdominale.

Colique rénale: premiers secours

Comme nous l'avons déjà noté, la colique rénale, lorsqu'elle survient, nécessite une visite obligatoire chez le médecin, il est nécessaire de l'appeler, malgré l'intensité des sensations douloureuses pour cette affection et la durée de la crise. Les signes de coliques néphrétiques peuvent souvent impliquer des maladies complètement différentes, dans lesquelles il est tout simplement impossible de se passer de la fourniture urgente de soins spécialisés. Il peut s'agir d'une appendicite ou d'une grossesse extra-utérine, d'une crise de cholécystite ou de pancréatite, ainsi que de toute autre pathologie.

Souvent, on diagnostique à tort une colique rénale comme étant une occlusion intestinale, ce qui est tout à fait raisonnable: le tableau clinique est presque identique dans les deux cas.

Premiers secours en cas de coliques néphrétiques requiert avant tout la conviction que l’affaire est vraiment dans cet état et non dans un autre. S'il s'agit d'une maladie aiguë, la chaleur qu'il contient est totalement contre-indiquée, ce qui ne veut pas dire de la colique rénale, pour laquelle elle est au contraire nécessaire. En conséquence, afin de déterminer l’état spécifique, il convient d’évaluer les signes de colique rénale, décrits un peu plus haut; il convient en particulier d’examiner attentivement les manifestations de la douleur qui, dans l’état de l’intérêt, sont des crampes. Un facteur aussi important que les mictions fréquentes est également pris en compte.

En particulier, les premiers soins pour les coliques néphrétiques consistent à fournir de la chaleur à la victime. Cependant, s'il a une forte fièvre et des troubles de la conscience, cet élément est ignoré comme mesure de mise en œuvre.

Si le patient a une température normale et une colique véritablement rénale, la mesure de premiers soins la plus efficace consiste à prendre un bain chaud, qui doit être pris en position assise. Il est nécessaire de le remplir avec de l’eau aussi chaude que la personne peut en retirer le maximum de chaleur.

Encore une fois, et à cet égard, il existe une contre-indication. Ainsi, si une personne souffrant de colique rénale est une personne âgée ou une personne souffrant d'une maladie grave associée aux fonctions du système cardiovasculaire, ainsi qu'une personne ayant déjà subi une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, un bain chaud parmi ces options est inacceptable. Dans de tels cas, les premiers soins pour les coliques néphrétiques consistent à limiter la chaleur nécessaire à l'utilisation de l'appareil de chauffage sur la région lombaire. En outre, le plâtre à la moutarde peut être utilisé, ils doivent également être mis dans la région des reins.

Que faire à la maison avec la colique rénale?

Beaucoup de gens sont confrontés à l'apparition de calculs et de sable dans les reins. Ces formations vont périodiquement à l'extérieur, ce qui provoque une douleur intense.

Cette condition s'appelle urolithiase. Cela se produit assez souvent chez les hommes et les femmes, car le traitement de la colique rénale à la maison est une question d'actualité.

L'essence de la pathologie

La colique rénale est appelée crise de douleur aiguë dans la région lombaire. Le code ICD-10 est N23. Colique rénale, sans précision.

Cette condition peut être le résultat d'une violation brutale de l'écoulement d'urine par les reins ou d'une altération de la circulation sanguine dans l'organe.

Parfois, la douleur est provoquée par un étirement excessif du pelvis rénal. Cette condition est associée à une sortie insuffisante de l'urine, ce qui crée une pression accrue. Les personnes atteintes de coliques néphrétiques ont besoin de soins d'urgence.

Les symptômes

La douleur dans les coliques néphrétiques apparaît habituellement soudainement et est localisée dans la région lombaire ou dans l'hypochondre. Il est préservé à la fois en mouvement et dans un état calme.

Provoquer une aggravation de la maladie peut consister en des coups dans le bas du dos, une longue marche, en soulevant des objets lourds.

Douleur dans une telle violation ont certaines caractéristiques:

  • la gêne est localisée dans la région lombaire - le plus souvent d'un certain côté;
  • la douleur a un caractère de crampes intense;
  • des sensations désagréables sont constamment ressenties et augmentent pendant la miction;
  • la douleur donne aux organes génitaux, à l'aine, à la cuisse et au rectum.

En plus de la gêne, de tels signes peuvent apparaître:

  • des ballonnements;
  • augmentation de la température;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • sensation de satiété dans la vessie - ceci est dû à l'accumulation d'urine et à une violation de son élimination;
  • fausse envie de vider l'intestin;
  • impuretés sanglantes dans l'urine.

Une douleur intense peut provoquer un état de choc et même s'évanouir. Dans ce cas, une personne devient pâle, des sueurs froides sont libérées et la pression chute. Après la fin de l'attaque, des calculs et des caillots sanglants apparaissent dans l'urine.

Colique rénale

Facteurs provocants

La colique rénale apparaît en raison du blocage des voies urinaires et d'une altération du débit urinaire. Dans la plupart des cas, ce problème se produit dans le contexte de la lithiase urinaire et s’accompagne du mouvement des pierres.

Selon les statistiques, dans 90% des cas, la pathologie est une conséquence de la lithiase urinaire. Cependant, des convulsions peuvent parfois survenir à la suite d'autres lésions rénales:

  • inflammation aiguë du bassin - dans ce cas, les voies recouvrent des caillots muqueux ou purulents;
  • tuberculose rénale - on observe une obstruction par un fragment du foyer caséeux;
  • cancer du rein - les chemins recouvrent des parties de la tumeur ou des caillots de sang;
  • dommages aux reins - les chemins sont bloqués par des caillots de sang;
  • compression externe des voies urinaires - peut être associée à des lésions traumatiques ou à des tumeurs des organes pelviens.

Lorsqu'un rein est omis, les accès de douleur sont associés à une courbure de l'uretère. Cette anomalie est assez rare et s'accompagne d'une augmentation de l'inconfort en position debout.

Premiers secours

Si une personne n'a pas d'antécédents de néphrite ou de lithiase urinaire, vous devriez immédiatement consulter un médecin en cas d'attaque.

Si la cause de la douleur est connue, les premiers secours pour les coliques néphrétiques devraient comprendre les étapes suivantes:

  • Tout d'abord, vous devez mettre le patient au lit et bien envelopper.
  • Ensuite, il est nécessaire de rétablir l'écoulement de l'urine et d'éliminer le spasme. Pour ce faire, mettez un coussin chauffant et appuyez dessus jusqu'à la fourche. Il ne devrait pas être trop chaud - vous devez maintenir une température confortable.
  • Faire une injection d'un antispasmodique - Spazmalgona, Baralgina. L'injection de ces médicaments est autorisée sans diagnostic précis.
  • Après cela, le patient doit être placé de manière à ce que les reins soient plus hauts que la vessie.
  • L'envie d'uriner est interdite. Il est nécessaire de vider immédiatement la vessie à l'aide d'un récipient spécial. L'urine y est collectée jusqu'à ce qu'une pierre soit libérée.
  • Lorsque le médicament fonctionne, le besoin apparaît. À ce stade, le patient doit être planté et un autre coussin chauffant appliqué sur le rein affecté.
  • Les autres médicaments ne sont pas recommandés. Au moment de l’attaque, les reins fonctionnent à la limite de leurs capacités et la sortie d’urine est donc minime.

    Toute drogue peut provoquer une intoxication du corps et entraîner une détérioration.

    Deuxième phase de soins

    Les premiers soins pour les coliques néphrétiques doivent être fournis en plusieurs étapes. Après les premiers pas, vous devez demander à la personne comment elle se sent. La normalisation du débit peut prendre plusieurs heures.

    Si l'état s'est nettement amélioré, vous pouvez prendre un bain. La température de l'eau ne doit pas dépasser 40 degrés. Il est important de garder à l'esprit qu'un chauffage excessif peut provoquer un abcès.

    La durée de la procédure devrait être d'environ 20 minutes. Près du patient est de marquer l'ammoniac et Corvalol. Dans ce cas, il n'est pas recommandé d'administrer un anesthésique si le diagnostic exact est inconnu.

    Des substances telles que le kétorol ne peuvent être administrées qu’après la visite d’un médecin ayant reçu un diagnostic de colique rénale. Sinon, le médicament faussera le tableau clinique et il sera donc très difficile de poser un diagnostic.

    Après 6 heures après le début d'une attaque, vous pouvez donner à une personne Panangin ou Asparkam. Cela renforcera le cœur, qui subit un stress grave.

    En outre, Asparkam contient du magnésium, qui gère la cristallisation. Cependant, il existe un risque de problèmes d'absorption de cette substance. Pour stimuler le processus, appliquez de la vitamine B6.

    Si l'attaque n'est pas passée et que la gravité des coliques persiste, il est nécessaire d'utiliser à nouveau des antispasmodiques - Baralgin, No-silo. Il est important de garder à l'esprit que No-shpa a un effet plus faible, mais il est permis de l'utiliser.

    En cas de douleur intense, il convient de piquer un mélange d’Analgin et de Pipolfen. Le second médicament a un effet sédatif. Après cette mesure, le patient pourra dormir pendant plusieurs heures, ce qui permettra une relaxation complète.

    Il est important de garder à l’esprit qu’après son réveil, Pipolfen provoquera une forte soif. Cependant, vous ne pouvez pas boire beaucoup de liquide.

    On peut donner au patient un thé faible additionné de citron. En outre, il est permis de le remplacer par du jus de canneberge ou des hanches. En même temps, il est nécessaire de contrôler le processus de miction jusqu’à ce que les coliques disparaissent.

    Quand devrais-je appeler un médecin?

    Il arrive parfois que des tentatives pour faire face à la situation de manière indépendante représentent une menace réelle pour la vie du patient. Dans cette situation, vous ne pouvez pas hésiter.

    La seule chose à faire avant l'arrivée de l'ambulance est de donner un médicament antispasmodique.

    Appelez un médecin dans de tels cas:

    • la colique a frappé deux reins à la fois;
    • le patient n'a qu'un seul rein;
    • l'un des reins est errant;
    • pendant 2 jours de traitement, aucune amélioration ne se produit;
    • la douleur est localisée dans le rein droit;
    • augmentation de la température à des valeurs critiques;
    • une personne a de graves nausées et vomissements;
    • pas d'excrétion d'urine.

    Avec l’apparition de tels symptômes, seule une assistance médicale qualifiée aidera à sauver la vie d’une personne. S'il n'est pas livré à temps, il sera fatal en raison d'une insuffisance rénale ou du blocage des canaux urinaires.

    Traitement de la toxicomanie

    Beaucoup de gens sont intéressés par ce qu'il faut faire à la maison avec la colique rénale. La pharmacothérapie implique le plus souvent l'utilisation de tels antispasmodiques:

    Comment soulager la douleur avec la colique rénale? Pour cela, des analgésiques sont utilisés - Ketorol, Toradol, Veralgan.

    Si nécessaire, une antibiothérapie de la lithiase urinaire augmente considérablement le risque de dysbiose. De plus, des antibiotiques puissants provoquent une augmentation de la charge sur les reins.

    C'est pourquoi il est si important d'utiliser des substances antifongiques, Bifidumbacterin, et d'inclure des produits à base de lait fermenté dans l'alimentation. Les agents antibactériens doivent être pris sous la supervision d'un spécialiste, sinon vous pourriez avoir des conséquences imprévisibles.

    Méthodes traditionnelles de traitement

    Pour faire face à la pathologie, vous pouvez avoir recours à des remèdes populaires efficaces:

  • Utilisez une décoction de graines de citrouille. Il est également utile, quelques jours avant de se coucher, de faire une compresse sur la région des reins. Pour ce faire, brasser les graines de lin broyées dans une petite quantité d'eau.
  • Une fois par semaine, vous ne devriez manger que du blé bouilli. Dans le même temps, il devrait être lavé avec de l'eau, dans laquelle le grain a été cuit.
  • Prenez une grosse racine de mûre et faites cuire dans 5 litres d'eau, jusqu'à ce que l'eau soit à moitié évaporée. Boire la décoction trois fois par jour pour 100 g.
  • Prendre 1 petite cuillerée de graines de lin, ajouter un verre d'eau et porter à ébullition. Prendre une demi-tasse toutes les 2 heures. Cela devrait être fait 2 jours. Avant utilisation, il convient de mélanger avec de l'eau. Pour améliorer le goût, vous pouvez ajouter du jus de citron.
  • Prenez 1 petite cuillerée de cumin et ajoutez 1 cuillère à soupe d'écorce de nerprine, de feuilles de menthe et de racine d'Althea. Ajoutez 250 ml d'eau bouillante et faites cuire le bouillon. Accepter signifie le soir sur 1 verre.
  • Prenez 1 cuillère à soupe de feuilles de mélisse, de menthe et de fleurs de camomille pharmaceutiques. Versez un verre d'eau bouillante. Buvez 1 tasse de fonds par jour.
  • Prenez quelques cuillères à soupe de fines herbes chélidoine et 250 ml d'eau. Prenez une décoction le matin et le soir à 1 tasse. Cela devrait être fait avant de manger.
  • Prenez quelques cuillères à soupe de racines de rose musquée broyées, ajoutez 1 tasse d'eau et faites cuire pendant un quart d'heure. Laisser infuser. Quand cool signifie, il doit être filtré. Buvez 4 fois par jour pendant un demi-verre. Il est recommandé de le faire pendant au moins une semaine.

  • Prendre 10 g de racine de rhubarbe, 25 g d’herbes de millefeuille, 15 g de fleurs d’immortelles de sable. Prendre 1 cuillère à soupe du mélange, ajouter 250 ml d'eau bouillante et laisser reposer pendant 1 heure. Le moyen filtré signifie accepter 30 minutes avant le repas. A consommer lors de la formation de calculs dans les reins.
  • Prendre 20 g de feuilles d’airelles séchées, ajouter un verre d’eau bouillante et faire bouillir pendant 15 minutes. Après refroidissement, la composition doit être filtrée. Dissoudre dans l'outil 1 grosse cuillerée de miel. Buvez un verre trois fois par jour. Cela devrait être fait une demi-heure avant les repas.
  • Prendre 1 cuillère à soupe de graines de carotte, mélanger avec un verre d'eau bouillante. Laisser infuser 12 heures. Le moyen filtré signifie utiliser sous forme de chaleur dans un demi-verre. Cela devrait être fait 5 à 6 fois par jour.
  • Caractéristiques d'alimentation

    Que puis-je manger avec l'apparition de la colique rénale? Ce symptôme inquiète beaucoup de gens. Si une attaque douloureuse a une intensité élevée, le patient ne peut pas se nourrir.

    Si les symptômes ne sont pas exprimés, le régime est suivi d'une colique rénale. Cela minimisera le nombre d'attaques.

    Lors du choix d'un régime, vous devez tenir compte du type de calculs. Les repas devraient être basés sur la réduction de la quantité de glucides et de graisses. Assurez-vous de supprimer du menu tous les aliments et plats lourds irritant les organes digestifs.

    Ceux-ci incluent les suivants:

    • les épices;
    • poisson et viande frits;
    • sel, cornichons;
    • pâtisserie;
    • des oeufs;
    • chocolat, cacao, café.

    Il est permis de manger des bouillons légers à base de viande de poulet. Il est également permis d'utiliser du poisson de mer sous forme bouillie. Il est conseillé de boire beaucoup, en particulier les boissons aux fruits de canneberge et le thé à la rose sauvage.

    Il vaut également la peine de manger des fruits frais et des produits laitiers. Concombres, poires, abricots particulièrement utiles. Le pouvoir devrait être fractionnaire.

    Caractéristiques de la maladie chez les femmes enceintes

    Les femmes ont souvent des calculs dans les voies urinaires supérieures pendant la grossesse. Dans ce cas, de telles manifestations se produisent:

    • crampes douloureuses sous forme d'attaques;
    • hématurie;
    • enlèvement des pierres.

    De telles attaques peuvent déclencher un travail prématuré. Parce qu'il est très important de poser un diagnostic précis à temps. Il est très important d'arrêter le syndrome de la douleur immédiatement et d'éviter l'apparition de complications.

    Les femmes enceintes sont strictement interdites procédures thermiques. Pour éliminer la douleur, utilisez des antispasmodiques.

    Toute manipulation médicale ne peut être effectuée qu'à l'hôpital, ce qui permettra d'éviter des conséquences dangereuses.

    Pronostic et prévention

    Beaucoup de gens sont intéressés par la durée de l'attaque. Si la colique rénale est provoquée par une lithiase urinaire avec de petites pierres, elle disparaît généralement après avoir retiré des fragments de pierre au cours de la miction.

    Si le temps ne vous aide pas, vous risquez de développer une forme aiguë de pyélonéphrite obstructive. Cette anomalie dans un court laps de temps peut entraîner la mort.

    Les conséquences les plus courantes de la maladie sont les suivantes:

    • urosepsie et choc bactériémique;
    • détérioration du rein du patient;
    • développement de sténose de l'uretère;
    • pyélonéphrite obstructive aiguë.

    Si le temps d'éliminer les causes du développement de la maladie, vous pouvez prévenir le risque de récurrence. La prévention de la pathologie réside dans le maintien d'un mode de vie adéquat.

    Il est important de suivre un régime alimentaire sain et de faire chaque année une échographie abdominale, ce qui aidera à détecter la maladie à un stade précoce.

    Pour prévenir les attaques répétées, vous devez adhérer à la nutrition thérapeutique:

    • augmenter la quantité de fluide consommée;
    • consommer des jus de fruits, des fruits, des légumes, des produits laitiers;
    • inclure des fibres alimentaires dans le régime alimentaire;
    • limiter l'utilisation d'œufs, de viande, de poisson, de légumineuses, de céréales.

    La colique rénale est une affection assez dangereuse pouvant avoir des conséquences graves. Pour éviter cela, il est très important de fournir une assistance adéquate au patient dans les meilleurs délais.

    À la maison, il est permis d'utiliser des recettes antispasmodiques et folkloriques.

    Comment soulager la douleur causée par la colique rénale à la maison?

    Alexander Myasnikov dans l'émission "About the Most Important" explique comment traiter les maladies du rein et ce qu'il faut prendre.

    Si une personne développe des coliques rénales, son bien-être est sérieusement affecté. Il existe un syndrome douloureux intense, qui devient parfois insupportable. Comment enlever la douleur? Il y a beaucoup de façons, mais il est important d'appliquer uniquement celles qui ne font pas de mal et qui seront dirigées vers le traitement de la maladie sous-jacente.

    Causes de la colique

    Par coliques néphrétiques, on entend une attaque aiguë et douloureuse, localisée dans la région lombaire d'un côté (moins souvent des deux côtés), provoquée par une embolie urinaire et une perturbation de la dynamique de l'urine dans le rein. Les coliques peuvent survenir chez l'homme à tout âge, même chez les enfants. Arrêter une attaque est une tâche importante, et cela peut être fait à la fois à l'hôpital et à la maison. Mais il est nécessaire d'établir la cause de la pathologie, en agissant sur celle-ci, afin d'éviter toute récurrence ultérieure du symptôme.

    La principale condition préalable au développement d'une crise douloureuse est la lithiase urinaire. Les calculs rénaux sont localisés dans un ou deux organes, simples ou multiples. Les bétons de petite taille quittent librement les reins, à travers les uretères pénètrent dans la vessie, tandis que les urines quittent le corps. Mais une plus grosse pierre migre dans l'uretère et s'y coince, provoquant la stagnation de l'urine et l'apparition d'un syndrome de douleur aiguë.

    Pas moins souvent, des coliques accompagnent une pyélonéphrite aiguë. Le processus inflammatoire conduit au développement d'un grand nombre de leucocytes, de fibrine et de mucus, qui s'accumulent dans les reins et provoquent un gonflement et un pincement des terminaisons nerveuses. Les autres causes possibles de douleur sont:

    La croissance des fibromes utérins, les adhérences, l'inflammation de la région génitale chez la femme contribuent également à la compression de l'organe et au développement de la douleur.

    Les symptômes

    Habituellement, une crise de douleur survient soudainement, sans raison apparente. Il peut même se développer la nuit en se reposant. Des douleurs aiguës apparaissent sous la forme de spasmes dans la région des reins, ce qui donne à l'aine, dans la partie supérieure de l'abdomen. Un changement de position ne soulage pas la douleur. Les sensations ne diminueront que si cela conduit à pousser une pierre de l'uretère dans la vessie.

    Si la pierre a bloqué la partie inférieure de l'uretère, la douleur se manifeste dans l'urètre, le périnée, les organes génitaux externes. Il existe d'autres symptômes caractéristiques d'une attaque:

    • nausée ou nausée grave;
    • vomissements, sans soulagement;
    • l'apparition de gouttes de sang dans l'urine;
    • assombrissement de l'urine dû au sang dissous;
    • douleur à la miction;
    • troubles digestifs, diarrhée.

    Lorsque la néphrite est devenue la cause du syndrome, la température corporelle augmente, de la fièvre et des frissons apparaissent et le bien-être général est perturbé. Si des coliques apparaissent du côté droit, il est nécessaire de les différencier par une attaque d'appendicite. Il est beaucoup plus facile de diagnostiquer une colique du côté gauche. Une analyse d'urine générale, une numération sanguine complète, une échographie des reins et de la vessie, une cystographie, une urographie excrétrice, un scanner sont effectuées pour le diagnostic.

    Premiers secours

    Avec le développement d'une attaque douloureuse, une ambulance doit être appelée de toute urgence. Les patients sont généralement emmenés à l'hôpital et, après le retrait des coliques aiguës, sont traités à la maison. Avant l’arrivée de l’équipe médicale, il faut essayer de soulager la souffrance du patient en supprimant le syndrome douloureux. Les premiers secours sont autorisés pour donner à une personne des coliques du côté gauche et l'existence de pathologies rénales dans l'histoire, lorsqu'il n'y a aucun doute sur le diagnostic. S'il y a une colique du côté droit, avant de prendre tout médicament devrait exclure le diagnostic d'inflammation de l'annexe.

    Pour réduire la force d'une attaque, les mesures suivantes sont autorisées:

    1. Renforcer le mode de consommation
    2. Fixez une bouteille d’eau tiède, une bouteille, un sac de sable à la région lombaire (n’admettez que les coliques répétées dans le contexte du mouvement d’une grosse pierre avec un diagnostic fixe). Vous pouvez également prendre un bain à remous pendant 10-15 minutes.
    3. Donnez au patient des antalgiques ou des antispasmodiques pour détendre les muscles lisses, contre l’inflammation et les douleurs aiguës. Bonne aide Baralgin, Papaverin, No-shpa, Revalgin en comprimés. Si la famille a un agent de santé, vous pouvez entrer les mêmes médicaments par voie intramusculaire.
    4. En l'absence de ces médicaments sont autorisés à dissoudre le comprimé de nitroglycérine pour une attaque d'anesthésie.

    Quoi ne pas faire comme mesure de premiers secours? Il est interdit de prendre de fortes doses d'analgésiques, surtout si ceux-ci n'ont pas l'effet désiré. Aussi, ne chauffez pas la région lombaire pendant une longue période, il est préférable de procéder à une courte procédure thermique, puis d'appliquer de la chaleur sèche sur le dos (rouler avec une écharpe, une écharpe). Tout échauffement est interdit en cas d'augmentation de la température corporelle, car dans ce cas, la cause de la maladie est un processus inflammatoire.

    Traitement hospitalier et à domicile

    Il y a plusieurs indications d'hospitalisation et de traitement à l'hôpital:

    • colique rénale des deux côtés;
    • une attaque chez un enfant ou une femme enceinte;
    • la présence d'un seul rein;
    • absence d'effet de la thérapie à domicile;
    • âge avancé;
    • la présence de complications;
    • le développement de coliques contre la pyélonéphrite, les tumeurs;
    • vomissements fréquents et sévères;
    • forte augmentation de la température corporelle;
    • pas d'urination.

    Pour soulager une crise, injectez des drogues en utilisant les antispasmodiques ci-dessus, des analgésiques non narcotiques (un mélange de Novocain et de glucose, Pipolfen, Halidor, Atropine, Dimedrol, Diclofénac, Kétonal, Promédol, Platyrphilline, Maxigan). Vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens dans des pilules, des bougies.

    L'utilisation d'analgésiques et de préparations pour les spasmes des muscles lisses est poursuivie jusqu'à la séparation de la pierre et l'amélioration de l'état du patient. Les antibiotiques sont prescrits si le processus inflammatoire est devenu la cause de la colique ou s’il s’agit d’une pyélonéphrite. En l'absence d'effet des médicaments et de rétention urinaire aiguë, un cathétérisme urétéral est effectué. Il est souvent nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale d'urgence (méthodes endoscopiques ou abdominales) pour éliminer le tartre.

    Lorsque la crise s'atténue et que l'état de santé du patient se normalise, il est libéré. À la maison, une autre thérapie est effectuée. Il peut inclure de tels médicaments:

    1. Moyens pour optimiser la circulation sanguine dans les vaisseaux rénaux - Pentoksifillin, Trental.
    2. Uroantiseptics pour soulager l'inflammation - Furomag, Nitroxoline.
    3. Des médicaments pour améliorer le fonctionnement de tout le système urinaire et dissoudre le calcul - Olimétine, Urokholum, Litovit, Uro-Vaksom, Kanefron, Tsiston.

    Recettes folkloriques

    Toutes les méthodes de traitement traditionnelles ne peuvent être appliquées qu’avec l’approbation du médecin. La colique rénale peut être associée à de graves maladies du système urinaire dangereuses et pouvant parfois entraîner la mort. Il est important de ne pas retarder le traitement à l'hôpital, en espérant des remèdes populaires.

    Il y a les recettes suivantes:

    1. Un verre de prêle d'herbe brasse dans 2 litres d'eau bouillante, pour insister 2 heures. Filtrer, verser dans un bain chaud. Prendre un bain pendant 15 minutes.
    2. Vous devez manger des pastèques (300 à 700 g par jour), car ce produit a un effet diurétique et soulage les accès de colique - il élimine les calculs de l'uretère.
    3. En cas de douleur aiguë, prenez une feuille de chou, écrasez-la dans vos mains. Enroulez le tissu chaud sur la région du rein touchée, laissez-le soulager.
    4. Préparez une cuillère à soupe de boutons de bouleau avec 300 ml d’eau bouillante et laissez reposer pendant une heure. Buvez 100 ml de perfusion trois fois par jour. Il est conseillé d'appliquer ce cours de thérapie dans 7 à 10 jours.

    Parmi d'autres plantes, telles que le laurier, l'absinthe, le concombre sauvage, la rose des chiens, la camomille et le millepertuis, se sont révélées très efficaces dans la lithiase urinaire.

    Prévention de la pathologie

    Afin de ne plus souffrir de symptômes douloureux, il convient de suivre les conseils d'un médecin pour le traitement de toutes les maladies rénales. Il est nécessaire de rechercher les causes de l'apparition du tartre dans les reins et d'agir sur eux à l'aide de médicaments, d'un régime alimentaire. En l'absence de contre-indications, il est nécessaire d'augmenter le régime en eau. Le sel dans le régime ne doit pas dépasser le taux autorisé par le médecin. En outre, à titre préventif, vous devez arrêter de fumer et de boire de l'alcool, mener une vie active, éviter l'hypothermie et l'apparition de foyers d'infection dans le corps. Dans ce cas, le risque d’exacerbation de la maladie rénale sera minime.

    Fatigué de lutter contre les maladies du rein?

    Gonflement du visage et des jambes, douleur dans le bas du dos, faiblesse constante et fatigue rapide, miction douloureuse? Si vous présentez ces symptômes, le risque de maladie rénale est de 95%.

    Si vous ne vous souciez pas de votre santé, lisez l’avis de l’urologue qui compte 24 années d’expérience. Dans son article, il parle de capsules RENON DUO.

    Il s'agit d'un agent allemand de réparation du rein à haute vitesse utilisé dans le monde entier depuis de nombreuses années. Le caractère unique du médicament est:

    • Élimine la cause de la douleur et conduit à l'état originel des reins.
    • Les gélules allemandes éliminent la douleur dès le premier traitement et aident à guérir complètement la maladie.
    • Il n'y a pas d'effets secondaires et pas de réactions allergiques.

    Symptômes d'attaque de rein

    La colique rénale est une crise aiguë de douleur, la région lombaire devient le site de la localisation. Un tel état pathologique se développe en raison d'une brusque violation de la sortie d'urine du rein et de l'apparition de problèmes de circulation sanguine.

    Si une pathologie telle que la colique rénale se produit, que doit savoir le patient dans une telle situation? Cette maladie nécessite des soins médicaux d'urgence et l'hospitalisation du patient.

    Causes de la pathologie et des symptômes

    Les états pathologiques suivants du corps humain peuvent provoquer le développement de coliques rénales:

    • échecs dans le métabolisme des minéraux
    • les pathologies qui causent un dysfonctionnement de la prostate
    • apparition de divers néoplasmes au niveau des reins
    • urolithiase
    • néphroptose et hydronéphrose
    • pyélonéphrite

    Souvent, il n’est pas possible de déterminer les causes de l’apparition de coliques néphrétiques. Malgré cela, la cause la plus fréquente de cette pathologie est la lithiase urinaire, qui s'accompagne d'un blocage de l'uretère avec une pierre.

    La symptomatologie d'une telle maladie se manifeste brutalement et de manière inattendue:

    • il se produit des douleurs aiguës du caractère piquant, dont la localisation devient le bas du dos
    • il y a des mictions fréquentes et le processus est assez douloureux
    • vomissements se produit réflexe nature
    • l'estomac gonfle et la production de gaz augmente

    Progressivement, les sensations de douleur s'intensifient et la personne commence à se tenir dans le dos, ne trouvant pas de place pour elle-même. Initialement, le site de localisation de la douleur est la région lombaire, mais progressivement, il irradie vers l’aine.

    L'attaque peut durer longtemps et persister plusieurs jours. Dans certains cas, le syndrome douloureux augmente avec le mouvement d'une personne et atteint son point le plus bas. Dans une telle situation, il y a une douleur dans l'urètre et des envies fréquentes d'aller aux toilettes.

    Dans le même temps, le patient peut ressentir une gêne au niveau du plexus solaire, une envie de vomir, une défécation et des étourdissements constants.

    Si la colique rénale persiste longtemps, la pression artérielle augmente. Avec la progression de la pyélonéphrite chez un patient, une augmentation de la température corporelle est possible. La présence de calculs dans l'uretère chez l'homme provoque l'apparition de douleurs à l'estomac et de léthargie intestinale.

    Premiers secours en cas de maladie

    Les premiers soins ne devraient être administrés au patient que si la cause de la détérioration de son état est en réalité une colique néphrétique. Pour éliminer le spasme, vous pouvez utiliser un coussin chauffant avec de l’eau chaude ou une douche chaude. Dans le cas où le patient est à l'extérieur de la maison, une bouteille en plastique peut être utilisée comme coussin chauffant.

    Dans la trousse de premiers soins d’une personne susceptible de présenter une crise de colique rénale, certains spasmolytiques doivent toujours être présents. Les médicaments suivants peuvent soulager l’état du patient:

    L’équipe d’ambulances doit être informée des médicaments que le patient a bu et à quelle posologie. En outre, il est nécessaire de collecter dans un récipient transparent l’urine, qui a été retirée dès le début de l’attaque. Par la suite, un spécialiste réalisera une étude de cette urine et déterminera la présence ou l’absence de tartre dans celle-ci.

    L'urolithiase peut provoquer le développement de processus inflammatoires tels que l'appendicite ou la pyélonéphrite. Pour cette raison, quand une telle attaque se produit, vous devriez contacter un spécialiste et non pas l'automédication.

    Méthodes de diagnostic

    Pour le diagnostic de colique rénale, l'attention est attirée sur les antécédents du patient et les résultats des études instrumentales réalisées.

    Avec cette pathologie lors de la palpation, la douleur survient dans la région lombaire. Dans l'étude de l'urine après l'élimination de la douleur peut détecter des caillots sanguins et des globules rouges frais, des sels, des protéines, des globules blancs et de l'épithélium.

    Effectuer une urographie intraveineuse vous permet d’établir les causes de la colique rénale. Lors de la réalisation d'une hémocystoscopie au cours d'une crise, il est possible de détecter un œdème, une hémorragie ou une piqûre, localisée dans la bouche de l'uretère. Pour évaluer l'état des voies urinaires, une échographie d'organes tels que les reins, la vessie et l'état du petit bassin et de la cavité abdominale est prescrite.

    Caractéristiques du traitement de pathologie

    La pratique médicale montre que le plus souvent une colique rénale apparaît à la suite d'une lithiase urinaire. Dans certains cas, le développement d'une telle maladie provoque:

    • pyélonéphrite aiguë
    • tumeurs malignes
    • tuberculose rénale
    • inflammation du bassin
    • lésions rénales

    Dans les néoplasmes malins, un fragment de tumeur séparé est capable de perturber le travail des voies urinaires.

    De plus, du mucus ou un caillot sanguin peuvent provoquer une obstruction des voies urinaires.

    Le patient doit recevoir des analgésiques, après quoi il est envoyé pour une étude diagnostique visant à identifier la cause de l'obstruction et les méthodes pour son élimination.

    Les analgésiques non narcotiques suivants sont prescrits:

    Par la suite, pour soulager la douleur, des médicaments sont sélectionnés pour aider à normaliser le fonctionnement du système urinaire:

    En cas d'attaque prolongée, un spécialiste peut procéder à un blocage novocaïque du cordon spermatique chez les représentants du sexe fort ou du ligament rond de l'organe reproducteur chez la femme. Si la colique rénale entraîne une élévation de la température corporelle, il s'agit d'une indication directe de l'hospitalisation du patient dans un établissement médical.

    Vidéo utile - Que faire avec la colique rénale:

    Le choix d'une méthode pour supprimer un calcul est déterminé par sa taille et vous pouvez vous en débarrasser:

    • écrasant
    • chirurgicalement
    • en utilisant un régime et des plantes médicinales

    Lorsque la lithiase urinaire devrait suivre un régime thérapeutique et consommer autant de liquide que possible. Une nutrition spéciale pour une telle maladie nécessite le respect des règles suivantes:

    1. Il est recommandé de manger des aliments à faible valeur énergétique.
    2. limiter la consommation d'épices et de sel
    3. besoin de remplir votre régime avec des légumes
    4. arrêter de manger de la viande grasse et frite

    Au cas où le développement de coliques se produirait dans le contexte de la pathologie rénale des calculs, la sélection des aliments serait effectuée en tenant compte de la composition des calculs.

    Avec une petite quantité d'un fragment de la pierre qui a provoqué une violation de l'écoulement de l'urine, la colique rénale se termine par son écoulement de l'urine. Sinon, si elle n’effectue pas un traitement efficace, une pyélonéphrite obstructive aiguë se développe, pouvant entraîner la mort du patient.

    Causes de la colique rénale

    La douleur générée par une attaque de colique rénale est due à un étirement ou à une compression de l'uretère lorsque les calculs se trouvent dans son ouverture: calculs urinaires, caillot de sang, muqueuses et masses purulentes. La musculature de l'uretère est réduite, empêchant la libre circulation de l'urine.

    La pression des fluides dans le bassin rénal augmente fortement, le débit veineux est perturbé, les tissus du parenchyme des organes gonflent. La capsule fibreuse du rein est trop étirée. Une crise de colique rénale nécessite une anesthésie médicale forte (groupe de stupéfiants) ou une intervention chirurgicale urgente.

    La raison principale est la lithiase urinaire. Dans 60% des cas, le "liège" est formé de calculs urinaires. Avec pyélonéphrite - caillots sanguins et muqueux; avec la tuberculose rénale - morceaux d'épithélium mort.

    Il y a une torsion (inflexion) de l'uretère provoquée par une néphroptose ou une dystopie du rein. Gonflement des organes, hématomes traumatiques sont la cause de la compression externe de l'uretère. Considérons les pathologies vasculaires (thrombose veineuse rénale, infarctus d'un organe, etc.) et les anomalies congénitales.

    Le groupe des maladies inflammatoires et congestives responsables de l'apparition de coliques néphrétiques chez la femme:

    • hydronéphrose, néphrite et cystite;
    • pathologie de l'utérus;
    • maladie polykystique des reins;
    • inflammation des appendices (annexe) et lésion de la trompe de Fallope;
    • torsion "jambes" de kystes de l'ovaire;
    • apoplexie ovarienne (rupture de tissu organique);
    • grossesse extra-utérine (extra-utérine);
    • avortement spontané;
    • la grossesse

    Les symptômes de la colique rénale chez les femmes, une attaque

    Le symptôme principal de la colique rénale est la soudaineté de la douleur. Il n'y a pas de schéma d'occurrence. Après une activité physique, une longue marche ou des tremblements au volant, la probabilité de sentir un «couteau dans le dos» augmente. Le rein et les maux d'estomac - coliques rénales bilatérales, douleur d'un seul côté - unilatérale.

    Une femme subit une crise douloureuse aiguë et se déplace de manière irrégulière dans son lit dans l’espoir de trouver une position confortable et de se soulager. La douleur se propage à la cuisse, au périnée. La peau est pâle, froide, humide de sueur. Grande faiblesse, nausée entrecoupée de vomissements, augmentation de la pression artérielle. Plus tard, la température augmente.

    L'attaque de la colique rénale dure de 3 heures et plus, parfois jusqu'à une journée, en l'absence d'assistance médicale. Pendant cette période, la nature de la douleur et son irradiation changent. Le patient apparaît soif, flatulences, frissons. Une douleur intense développe un choc. Dès que la colique rénale se termine, l'urine sort librement. Quand il est réglé précipite.

    Pendant une crise, il est important que le médecin puisse «lire» correctement les symptômes cliniques et différencier l’état de la femme. L'examen est effectué par le gynécologue en collaboration avec l'urologue.

    Conditions avec des symptômes et des douleurs similaires:

    • appendicite aiguë;
    • pancréatite aiguë;
    • cholécystite;
    • ulcère gastrique perforé;
    • anévrisme aortique;
    • hernie spinale.

    Traitement de la colique rénale chez les femmes, les médicaments

    Dans la plupart des cas, le traitement de la colique rénale chez les femmes a lieu à l’hôpital, bien que certaines crises soient complétées avec succès par une pierre. Pendant les trois premiers jours, la femme est sous surveillance médicale afin de faciliter une rechute dans le temps.

    Indications d'hospitalisation obligatoire:

    • ne peut pas arrêter la douleur du patient;
    • rein unique ou donneur;
    • forte fièvre et suspicion d'infection dans le corps.
    • médicaments contre la douleur;
    • anti-spasmes;
    • réduire la production d'urine;
    • antiémétiques.

    En parallèle, prescrire des vitamines, des suppléments nutritionnels qui traitent la cause de la formation de la lithiase urinaire.

    Une méthode chirurgicale de retrait de la pierre est utilisée lorsqu'il est impossible de le faire avec un traitement conservateur. Les méthodes modernes sont moins traumatisantes. Il n'est même pas toujours nécessaire de percer la peau. Appliquer des ultrasons, des lasers, des appareils endoscopiques, des endoprothèses.

    La chirurgie ouverte n’est pratiquée que s’il est impossible de recourir à d’autres méthodes de traitement et à des lésions rénales graves.

    Soins d'urgence pour la colique rénale

    Des soins d'urgence devraient être fournis à une femme proche de l'arrivée des médecins. À la maison, appliquez des compresses de réchauffement local, appliquez un coussin chauffant sur le lieu de douleur intense sur le ventre ou le dos. Si possible, prenez un bain de siège. La température de l'eau est d'environ 40º C.

    Avec la certitude que la colique rénale est la cause de la douleur, les premiers secours doivent être donnés immédiatement.

    Il est nécessaire de prendre un médicament qui soulagera le spasme des muscles lisses (No-shpa). Le médicament contre la douleur (ibuprofène, Ketanov, etc.) à la maison peut être pris avec confiance s'il est localisé à gauche. Sinon, les symptômes d'autres inflammations aiguës peuvent être flous.

    Les médecins évaluent l'état du patient à son arrivée. La colique rénale chez une femme nécessite une réponse immédiate. Les soins d'urgence sont fournis par des médecins, l'algorithme est le suivant:

    • Repos complet du patient;
    • Procédures thermiques pour soulager les spasmes et les écoulements d'urine;
    • Un anesthésique est administré pour les coliques néphrétiques, parfois un groupe narcotique;
    • Appliquez des médicaments qui soulagent les spasmes et les antiémétiques;
    • L'absence d'effet sur les mesures ci-dessus est un signe d'introduction de stupéfiants (morphine, promédola, etc.);
    • La localisation du calcul dans l'uretère de la division pelvienne permet le blocage de Lorin-Epstein (administration de novocaïne à 0,5% dans le ligament rond de l'utérus);
    • À l'emplacement de la pierre dans la partie supérieure de l'uretère utilisé bloc pelvien selon Shkolnikov.
    • Physiothérapie (vibrothérapie, thérapie par ultrasons, thérapie diadynamique), visant à enlever les petites pierres

    L'absence de dynamique positive est un signal d'hospitalisation urgente du patient. L'hôpital prend des mesures: cathétérisme de l'uretère, néphrostomie par ponction ou chirurgie.

    Attention! Algorithme pour la colique rénale seulement. Si vous suspectez une pathologie concomitante des organes abdominaux, les procédures thermiques sont interdites.

    Diagnostic de la maladie

    Pour le médecin, il est nécessaire de demander au patient des informations détaillées sur le mode de vie, l’alimentation quotidienne, les maladies héréditaires. Pendant la palpation, une partie du dos sera douloureuse.

    • Une analyse d'urine révélera des inclusions de globules rouges, de protéines, de leucocytes et de cellules épithéliales.
    • Pour exclure la pathologie abdominale nommer des rayons X.
    • Urographie intraveineuse. Le résultat de la modification des contours des cupules et du bassinet du rein, la position de l'uretère et sa courbure indiquent au médecin la cause de la douleur.
    • Échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale.
    • Chromocytoscopie - Détermine le ralentissement de la libération de carmin indigo par le recouvrement de l'uretère.
    • IRM des reins.
    • Test sanguin clinique et niveau de créatine.

    Des complications

    En raison de la rétention urinaire, il existe un risque de pyonephrose ou d'hydronéphrose. L'accumulation d'urine oblige les reins à grossir, étire les tissus et entraîne la perte des fonctions organiques.

    L'absence de traitement adéquat de la lithiase urinaire conduit à une pyélonéphrite grave, ce qui augmente le risque d'urosepsie et de choc bactérien.

    Caractéristiques de la colique rénale chez les femmes enceintes

    Quand un enfant naît, la charge sur les reins augmente, le risque d'exacerbation de pathologies chroniques et le risque d'attaque de colique augmentent. Chez les femmes enceintes, la colique rénale présente des symptômes et le traitement est identique à celui des autres femmes.

    La douleur se produit sur le fond de pyélonéphrite ou de lithiase urinaire. La localisation de la douleur est plus souvent à droite.

    Vous pouvez essayer de changer la position du corps et trouver une position plus confortable, dans laquelle la douleur est moindre. Les spas et les bouillottes dans le bas du dos sont interdits aux femmes enceintes.

    Symptômes pendant la grossesse

    Pour déterminer la colique rénale peut être sur le ton de l'utérus. Les symptômes restants ne diffèrent pas beaucoup des attaques habituelles chez les femmes non enceintes. Même apparition soudaine, douleur, frissons, soif et faiblesse.

    Le danger dans le tonus accru de l'utérus, ce qui augmente les chances d'accouchement. Vous ne pouvez pas hésiter, appelez une ambulance enceinte.

    En l'absence d'un médecin ou d'une longue attente de l'équipe, ils prennent indépendamment les antispasmodiques sous forme de comprimés ou par voie intramusculaire (no-spa, baralgin). Ils vont soulager les spasmes et faciliter l'excrétion de l'urine.

    Prévention de la colique rénale chez les femmes

    En cas d'intervention rapide en cas d'attaque, de soulagement de la douleur et de rétablissement du passage de l'urine, il est possible d'éviter les complications et la survenue d'une rechute. Si un traitement adéquat n'a pas été suivi, les modifications rénales sont un processus irréversible.

    Prévenir les récidives peut être, si vous excluez les facteurs de risque qui contribuent au développement de la lithiase urinaire:

    • Voyez quel type d'eau vous buvez. La formation de pierres est affectée par la teneur en sels et minéraux.
    • Dans l'alimentation, il est nécessaire de réduire la proportion de chocolat, de viande fumée et de cornichons. Limiter l'oseille, le persil.
    • La faible consommation de vitamine A exfolie l'épithélium dans le pelvis rénal. Ces "déchets" servent de matériau de construction pour les futures pierres.
    • La vitamine D est essentielle à l'absorption du calcium. Il neutralise à son tour l'acide oxalique dans l'intestin. Son danger est exprimé par la formation de calculs rénaux d'oxalate.
    • Un excès de vitamine D est également néfaste pour le corps, provoque la déshydratation, épaissit l'urine et augmente l'accumulation de sels de calcium.
    • Les anomalies congénitales des voies urinaires et des reins ne peuvent pas être exclues, mais, connaissant ses particularités, il est nécessaire de surveiller l'état de santé.
    • Évitez les infections du système génito-urinaire. Les agents pathogènes modifient la composition de l'urine, ses propriétés et contribuent à la cristallisation des calculs. Certaines bactéries endommagent les tissus rénaux et créent un matériau propice à la formation de calculs.
    • Évitez les courants d'air et l'hypothermie.
    • Mener une vie active et vivante.

    L'urolithiase à la colique rénale ne se manifeste pas. Il est important de suivre un régime qui prévient ou réduit les risques de calculs. Limiter à:

    1. Salade verte, oseille, pommes de terre, fromage, chocolat et thé. Ces produits contribuent aux pierres d'oxalate.
    2. Oeufs, haricots, poulet, maïs, cacahuètes pour éviter la formation de calculs de cystéine.
    3. Produits laitiers, légumes (pierres phosphatées).
    4. Viande, haricots, chocolat, café. Augmente la formation de calculs d'acide urique.

    Éviter les coliques rénales n'est pas toujours possible. Mais les mesures préventives réduisent considérablement le risque de réapparition de l'attaque. Faites attention aux infusions à base de plantes, décoctions. Enrichissez votre alimentation avec des vitamines, du calcium. Buvez de l'eau plus pure et ne négligez pas l'exercice physique.

    Colique rénale. Symptômes et traitement

    Si, au réveil du matin, vous ressentez une gêne et constatez que votre visage ou vos extrémités sont enflés, il ne fait aucun doute que les reins se sont rebellés et ne pouvaient pas traiter le volume total de fluide contenu dans votre corps. Cela signifie que la colique rénale peut survenir à tout moment.

    Sa principale caractéristique est que, quelle que soit la position du corps, la douleur ne s'atténue pas. La colique rénale commence sans aucune envie préalable, avec une douleur aiguë localisée dans la région lombaire et dans le bas du dos (juste à l'endroit où l'organe associé est situé - les reins). Au fil du temps, son emplacement peut changer. De nombreux patients se plaignent d'avoir souvent mal aux côtes, à l'aine et aux organes génitaux. Les signes de colique rénale peuvent également être:

    • augmentation de la température corporelle;
    • sensations de coupure fortes dans la région des reins (ou problème rénal);
    • nausée, réflexes nauséeux;
    • mictions fréquentes;
    • douleur ou autre malaise pendant le retrait de l'urine;
    • la présence de sang dans les urines (même en quantité minime).

    Les personnes qui n'ont jamais eu de problèmes avec le système urinaire, il est difficile de comprendre même sur de tels symptômes que nous parlons de coliques dans les reins. De plus, de telles sensations peuvent survenir avec une colite intestinale.

    Soins d'urgence pour la colique rénale

    Si vous présentez les symptômes ci-dessus, appelez immédiatement une ambulance. Les experts après l’enquête pourront diagnostiquer et vous administrer des médicaments (analgésiques, atropine) qui soulageront la douleur. Bien que vous attendiez des médecins qui ne peuvent pas toujours venir dans les plus brefs délais, aidez-vous vous-même, à savoir:

    • prendre un bain chaud;
    • réchauffer le bas du dos et les reins avec des bouillottes.

    Si cette attaque n’est pas la première fois et que vos reins sont perturbés, vous savez probablement déjà comment soulager la douleur. Toutefois, si les fonds prescrits par un médecin ne vous aident pas et ne soulagent pas les symptômes, il est préférable d'aller également à l'urgence.

    Causes de la colique rénale

    De nombreuses maladies provoquent des accès de douleur aiguë aux reins, mais la cause la plus probable de leur survenue peut être l'urolithiase, qui provoque l'accumulation de tartre dans diverses parties du rein, de la vessie, de l'uretère ou de l'urètre. L'emplacement différent des concrétions d'agrégats en raison de leur migration avec le flux d'urine du lieu de dépôt jusqu'à la sortie indépendante de l'urètre. Les pierres en migration, des pierres, peuvent irriter la capsule fibreuse et obstruer les conduits urinaires, qui sont la cause la plus fréquente de coliques.

    Le blocage des canaux et la rétention urinaire dans les reins peuvent être causés par des processus inflammatoires, par exemple lors d'une pyélonéphrite. Les maladies oncologiques ou les lésions tuberculeuses des tissus rénaux peuvent entraîner le blocage des canaux urinaires avec du tissu mort ou des caillots sanguins, ce qui peut également provoquer des crises aiguës de douleur colique dans les reins.

    Certaines maladies gynécologiques, en particulier les fibromes utérins ou les annexites, peuvent altérer le fonctionnement du rein en raison de la croissance des adhérences dans la région du canal urinaire. Les maladies de ce type sont diagnostiquées par un examen vaginal. Chez les hommes, les facteurs qui provoquent des coliques néphrétiques peuvent être une surchauffe du corps, un travail physique pénible, des maladies inflammatoires de la prostate et des voies urinaires et une faiblesse générale du corps au regard de troubles de l'alimentation et d'un faible apport hydrique. L'accumulation de liquide dans les cavités rénales, l'augmentation de la pression dans les cavités du rein et la déformation de la capsule fibreuse provoquée par celle-ci entraînent une irritation des récepteurs de la douleur, provoquant une colique rénale.

    Les facteurs de risque provoquant des coliques incluent:

    1. Prédisposition héréditaire.
    2. La manifestation de formes bénignes de lithiase urinaire.
    3. Maladies infectieuses des voies urinaires.
    4. Fièvre persistante pendant longtemps.
    5. Faible consommation de liquide.
    6. Effort physique élevé prolongé.

    Symptômes et signes caractéristiques de la colique rénale

    Les mesures de diagnostic comprennent la prise d'antécédents, la détection de maladies héréditaires, infectieuses ou oncologiques. Dans les études de laboratoire, une analyse générale de l'urine pour la présence de lithiase urinaire, de glomérulonéphrite ou de pyélonéphrite est réalisée. En outre, le diagnostic de colique rénale comprend l'examen du patient pour rechercher la présence d'une miction douloureuse, une déviation de la couleur de l'urine, la présence d'un œdème et d'autres signes caractéristiques de maladie rénale.

    L’examen échographique (échographie) des reins permettant de diagnostiquer une lithiase urinaire, un œdème, des tumeurs, des luxations ou des pathologies congénitales du rein peut être considéré comme suffisamment informatif. Dans certains cas, on utilise une urographie excrétrice aux rayons X de la cystographie, qui détermine les symptômes de l’urolithiase rénale. Les méthodes d'examen aux rayons X doivent être exclues en cas de colique néphrétique chez les enfants et les femmes enceintes, en raison de leur grande sensibilité aux rayonnements ionisants.

    Les principaux symptômes de la colique dans les reins incluent:

    1. La nature paroxystique de la douleur.
    2. Localisation de la douleur dans la colonne lombaire.
    3. Irradiation de la douleur dans l'abdomen ou le rectum.
    4. Douleur à l'aine, l'urètre.
    5. Nausée, vomissements simples.
    6. Miction douloureuse.
    7. Sang dans l'urine.
    8. Une légère augmentation de la température.
    9. Fièvre et frissons liés à la nature infectieuse de la maladie.

    Dans le diagnostic d'une attention particulière nécessite une colique rénale du côté droit. Cela est dû au fait que la manifestation clinique d'une attaque de colique du côté droit du rein est similaire aux manifestations d'une attaque aiguë d'inflammation de l'appendice. La présence de calculs (calculs) dans l'uretère du côté droit permet de localiser la douleur du côté droit de la région iliaque, ce qui est typique d'une inflammation aiguë de l'appendice.

    Une différence caractéristique dans l'attaque de la colique rénale du côté droit de la douleur dans l'appendicite est l'indépendance de la douleur par rapport à la position du corps avec la colique dans les reins et la propagation de la douleur dans la région du ligament inguinal ou des organes génitaux.

    Traitement des coliques néphrétiques et des maladies qui les provoquent

    Les principales procédures thérapeutiques contre les coliques du rein sont le soulagement de la douleur ou le soulagement de la douleur. La perméabilité des voies urinaires est rétablie, le gonflement et l'étirement des tissus sont éliminés, ainsi que le fonctionnement normal des reins. Les analgésiques et les médicaments antispasmodiques, tels que Baralgin, No-shpa (Drotavérine), l’indométacine, le diclofénac, l’atropine, la papavérine, la nitroglycérine, assurent le traitement et le soulagement de la douleur. Pour soulager les spasmes, vous pouvez utiliser un bain avec de l’eau chauffée ou un coussin chauffant.

    Si la colique du rein est due à une lithiase urinaire, le traitement est prescrit en fonction du stade et de la gravité de la maladie. Peut-être l’utilisation de la chirurgie, l’utilisation de médicaments spéciaux ou l’ultrason pour la destruction des pierres et leur élimination du corps.

    Les remèdes populaires pour traiter les maladies du rein sont également largement utilisés. Celles-ci incluent des décoctions de camomille, de rose sauvage et de feuilles d’airelles.

    Un traitement complet, le respect du régime alimentaire et la consommation de liquides ont un effet thérapeutique assez fiable et durable.

    Dans les cas particulièrement difficiles, l’apparition de coliques rénales nécessite une hospitalisation obligatoire. Ces cas incluent:

    1. Mauvais bien-être physique du patient ou âge avancé.
    2. L'absence d'un rein.
    3. Colique rénale bilatérale.
    4. Complications après la prise du médicament ou intolérance au médicament.
    5. L'absence de réaction positive à l'introduction de médicaments.
    6. Mauvaises conditions de logement.

    Pendant le traitement des coliques, vous devez observer un repos complet ou une demi-literie, suivre un régime strict, qui exclut les aliments épicés, salés et fumés, tout en limitant la consommation de chocolat, de certains types de produits laitiers et de quantités excessives de viande. Pour les patients atteints de coliques néphrétiques, le pain et les viennoiseries fraîches, les légumineuses, les bouillons de champignons et champignons, les sauces épicées, les viandes fumées, les aliments gras, les fromages épicés et salés, les œufs, l'ail, les oignons et les assaisonnements sont exclus du régime. Un régime sans sel pour les patients souffrant de colique du rein devrait être fondé sur le tableau de traitement n ° 10, qui vise à limiter la saturation en énergie du régime et à éliminer les ingrédients, les sauces et les assaisonnements irritant les reins et le foie.

    Pronostic des complications

    Étant donné que la colique rénale n'est pas une maladie indépendante, mais uniquement une réaction du corps ou un symptôme de la maladie sous-jacente conduisant à une altération du fonctionnement normal des reins et des voies urinaires, un diagnostic rapide et un traitement approprié éviteront les récidives et les complications en présence de coliques.

    Une rétention urinaire aiguë, une insuffisance rénale ou un dysfonctionnement rénal et une intoxication urémique du corps du patient peuvent être attribués aux principales complications associées aux troubles des canaux urinaires. En cas de retard de la miction, une hydronéphrose ou une pyonephrose est susceptible de se développer, ce qui entraîne une hypertrophie des reins et une diminution de leurs capacités fonctionnelles. Les urolithiases chroniques peuvent entraîner l'accumulation de toxines et d'agents pathogènes dans le corps. À cet égard, le traitement des coliques néphrétiques et des maladies qui les provoquent doit être traité rapidement, afin d'éviter le développement de formes chroniques de la maladie.

    Plus D'Articles Sur Les Reins