Principal Tumeur

Maladies des glandes surrénales chez les hommes

Les glandes endocrines, qui synthétisent les hormones corticostéroïdes, noradrénaline et adrénaline, avec leur libération ultérieure dans les capillaires veineux et lymphatiques sont appelées les glandes surrénales. La fonction principale et importante de cet organe est la régulation du métabolisme et l’adaptation du corps humain à des conditions externes souvent défavorables.

La couche corticale est responsable du métabolisme des sels d’eau, convertit les protéines en glucides et la médullaire influence le métabolisme des glucides, augmente le rythme cardiaque et la pression artérielle. Si un dysfonctionnement grave s’est produit dans une structure des glandes surrénales, il en est tenu compte dans l’activité vitale de tout l’organisme.

Causes de la maladie surrénale

La production d'hormones dans la couche corticale est activement affectée par le cerveau, organe principal du système nerveux central. Des troubles cérébraux peuvent provoquer une augmentation du nombre d'hormones produites, créant ainsi leur excès dans le corps humain ou, à l'inverse, leur déficit hormonal pathologique.

Un processus d'infection grave peut entraîner une quantité insuffisante d'hormones produites par les glandes appariées. Un scénario négatif se développe souvent dans un contexte de circulation sanguine insuffisante ou de pathologie congénitale de l’une des structures surrénaliennes. Un excès ou une déficience d'une hormone particulière dans le corps aide souvent à diagnostiquer rapidement une maladie particulière.

De quelles maladies des glandes surrénales les hommes souffrent-ils le plus souvent?
Si la zone d'endommagement du tissu surrénal au stade initial est trop petite, la capacité des glandes surrénales à produire des hormones n'est pas réduite et il est plutôt difficile de déterminer la présence d'une maladie.

Au fur et à mesure que la zone touchée par la pathologie augmente, le nombre de symptômes augmente et le patient se tourne vers le médecin. Voici les maladies de la glande surrénale les plus souvent diagnostiquées chez les hommes:

  • Tumeur maligne, sans activité hormonale.
  • Les néoplasmes sont bénins, sans activité hormonale.
  • Tumeurs de différentes étiologies avec activité hormonale.
  • Activité fonctionnelle réduite des glandes surrénales.
  • Hypertrophie du cortex surrénalien, avec activité hormonale.
  • Dysfonctionnement cortical (congénital).

Certaines maladies, telles que l'insuffisance rénale aiguë, nécessitent un diagnostic rapide et une intervention médicale urgente.

Masses surrénales hormonalement inactives

Les tumeurs malignes ou bénignes pendant longtemps ne dérangent pas une personne présentant des manifestations symptomatiques. La plupart du temps, ils sont diagnostiqués complètement par hasard lors de la tomographie ou de la sonographie d'autres organes du corps. Ils s'appellent des incidentalomes, ce qui signifie la rareté de la détection de telles tumeurs.

Les types de tumeurs suivants sont le plus souvent diagnostiqués:

  • Tumeurs du cortex: adénome, carcinome et hyperplasie nodulaire.
  • Tumeurs de la moelle: phéochromocytome, extrêmement rare - ganglioneuroblastome.
  • Pathologies surrénaliennes: neurofibrome, xanthomatose et amylose, kyste, hématome et granulome, lipome, angiosarcome.
  • Métastases des poumons ou du sein.

Après la découverte d'incidentalomes, les spécialistes déterminent si la tumeur est maligne et si elle affecte la production d'hormones par les glandes surrénales.

Les symptômes

En raison du grand nombre de néoplasmes dans le groupe incident, la gravité des symptômes de la maladie de la glande surrénale chez l'homme peut varier considérablement. Mais les principaux signes sont les suivants:

  • L'obésité.
  • L'hypertension.
  • Le diabète.
  • Myalgie
  • Arthralgie.

Pour l'imagerie volumétrique, un néoplasme est examiné à l'aide d'un appareil à ultrasons ou par tomodensitométrie.

Traitement

En présence d'une tumeur non cancéreuse de moins de 3 cm de diamètre, aucune intervention chirurgicale n'est effectuée. Tous les 6 mois, le patient doit consulter son médecin afin de détecter l’absence de croissance de la tumeur et la possibilité de sa renaissance. Un traitement symptomatique n'est pas nécessaire. Les tumeurs malignes et non malignes de plus de 3 cm doivent être retirées dans un hôpital spécialisé.

Tumeurs hormonales actives et hypertrophie des glandes surrénales

Nouveaux experts avec une production accrue de certaines hormones, les experts se réfèrent aux tumeurs surrénaliennes avec une activité hormonale. En règle générale, la maladie se caractérise par des symptômes prononcés, de sorte que les examens commencent après les plaintes des patients. Voici les néoplasmes les plus souvent diagnostiqués chez les hommes:

  • aldostérome;
  • le corticostome;
  • corticoester;
  • l'androstérome;
  • phéochromocytome.

En fonction de la production de l'excès d'hormone, il est possible de classer la tumeur et de procéder à un examen plus approfondi du patient.

Aldostérome

L'aldostérome, ou maladie de Conn, également appelé hyperaldostéronisme primaire, est une maladie causée par la production excessive de corticostéroïde par la hormone minéralocorticostéroïde aldostérone.

  • néoplasme;
  • augmentation du nombre d'unités structurelles dans la zone glomérulaire des glandes surrénales.

La maladie de Conn se caractérise par une augmentation de la circulation sanguine du taux de rénine, dont la fonction principale est de réguler le niveau de pression artérielle dans le système, où elle constitue le principal composant. Cette pathologie peut entraîner les modifications suivantes:

  • tumeur bénigne (adénome) du cortex surrénalien avec dégénérescence complète des tissus de l'écorce;
  • hyperplasie focale du cortex surrénalien;
  • cancer (primaire).

L’aldostérome est le plus souvent détecté lors du diagnostic dans la région de la glande surrénale gauche; ses dimensions dépassent rarement 1 cm de diamètre.

Symptômes et traitement

Symptômes de l’aldostérome: faiblesse musculaire, faible concentration d’ions potassium dans le sang, convulsions, hypertension.

Corticostome

La cause du syndrome Itsenko-Cushing, ou corticoïdes, est l'augmentation de la production par l'hormone adrénocorticotrope cérébrale (hypophyse) ou la formation de tumeurs pathologiques dans le cortex surrénalien. En médecine, des cas de développement de la maladie après une surdose de glucocorticoïdes au cours du traitement ont été décrits.

Symptômes et traitement

Symptômes des corticostéromes: surcharge pondérale dans certaines parties du corps et réduction simultanée de la quantité de graisse dans d'autres, myopathie, hypertension artérielle, immunité réduite et survenue d'un grand nombre de processus infectieux. L'impuissance se produit souvent.

Après le diagnostic, la chirurgie est effectuée - la glande surrénale est enlevée avec la pathologie détectée. Le traitement principal est réalisé avec du kétoconazole, qui réduit le niveau d'hormone adrénocorticotrope produite par les glandes. Le traitement symptomatique est l'ajustement du métabolisme des glucides et des protéines, le traitement de l'insuffisance cardiaque, une baisse de la pression artérielle, une antibiothérapie.

Androsterome et corticostéroïdes

L'androstérome et les corticostéroïdes sont des néoplasmes hormono-actifs; sous leur influence dans le corps produit un grand nombre d'androgènes - hormones sexuelles mâles. La production d'un nombre accru de stéroïdes sexuels entraîne l'apparition de traits féminins chez les hommes: la croissance de la barbe et de la moustache cesse, la graisse se dépose sur les cuisses, la puissance disparaît ou diminue. Le traitement vise à réduire le niveau d'hormones dans le sang.

Phéochromocytome

Un phéochromocytome est une tumeur hormono-active de cellules neuroendocrines de la médulla et des paraganglions des glandes surrénales, synthétisant une quantité excessive de catécholamines. Lors du diagnostic, il est souvent constaté que cette tumeur fait partie des syndromes héréditaires à dominance d'atosomes, causés par plusieurs tumeurs de localisation différente dans le corps humain.

Symptômes et traitement

La symptomatologie est caractérisée par la présence de crises fréquentes sous forme d'attaques, dans lesquelles il y a des sauts brusques de tension artérielle, une anxiété accrue, des frissons et une fièvre. Dans certains cas, une hémorragie rétinienne est due à un vaisseau en rupture. Les patients sont souvent concernés par les migraines, les douleurs au coeur, le manque d'air apparent.

En cas de tumeur maligne, la patiente perd rapidement du poids et se plaint de douleurs abdominales.

Le traitement nécessite un travail minutieux du chirurgien, dont le but principal est de retirer la tumeur surrénalienne. Pour soulager les crises, les médecins utilisent Tropodiphen, un alpha-bloquant, un effet inhibiteur de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Diminution de l'activité fonctionnelle surrénalienne

Les changements pathologiques causés par l'hypofonction du cortex surrénalien s'appellent la maladie d'Addison.

Cette maladie est rarement diagnostiquée et s'accompagne d'une diminution de la production d'hormone glucocorticoïde d'origine stéroïde - le cortisol. La maladie peut survenir sous l’action des facteurs suivants:

  • Tuberculose
  • Tumeur de la glande surrénale et (ou) ses métastases.
  • Hypoplasie.
  • Maladies héréditaires.
  • Diminution de la sensibilité des glandes surrénales à l'hormone adrénocorticotrope.

Symptômes et traitement

La maladie peut se cacher pendant des mois et des années, jusqu'à ce que le corps humain n'ait plus besoin de glucocorticoïdes. Un stress soudain peut également servir de déclencheur du développement de la maladie d'Addison. Voici les symptômes les plus courants:

  • la tachycardie;
  • anxiété accrue, dépression, irritabilité, irascibilité;
  • paresthésie avec sensibilité diminuée des membres jusqu'à la paralysie;
  • hypotension artérielle (avec une forte augmentation peut provoquer des évanouissements);
  • diminution du volume sanguin circulant;
  • déshydratation.

En médecine, on parle de «crise addisonique» - une condition dangereuse pour la vie d'une personne dans laquelle une insuffisance rénale aiguë se développe. Peut survenir en raison d'une dose trop faible de corticostéroïdes utilisée dans le processus de traitement ou après un arrêt soudain du traitement médicamenteux.

Le traitement de la maladie d'Addison nécessite l'utilisation d'un traitement hormonal substitutif utilisant de l'hydrocortisone (avec des niveaux de cortisol réduits) ou du florinef (tout en réduisant le taux de minéralcorticostéroïde aldostérone). Un traitement symptomatique est également utilisé, visant à stabiliser le niveau de pression artérielle et à augmenter la teneur en cations de potassium dans le sang pour prévenir la déshydratation.

Dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien

La dysfonction du cortex surrénalien, acquise au cours du processus de formation embryonnaire, ou syndrome d'Aper-Galle, est provoquée par une violation de la production d'hormones stéroïdes par le cortex surrénalien. La maladie est causée par une anomalie congénitale de l'activité des systèmes enzymatiques, caractérisée par une pénurie de cortisol due à une mauvaise production de glucocorticoïdes. Les médecins distinguent deux formes de cette pathologie:

  • Virilizing ou simple.
  • Solterarya, dans lequel, en plus de la perte de cortisol, la production de minéralocorticoïdes par les paires de glandes est défaillante.

En essayant de remplir le niveau d'hormones et de leur trouver un substitut approprié, le corps commence à produire un grand nombre d'androgènes. Après le troisième mois de grossesse, le fœtus se forme presque complètement et les glandes surrénales commencent à remplir leurs fonctions.

Le diagnostic de cette pathologie congénitale se produit immédiatement après la naissance de l'enfant dans le monde par la combinaison des symptômes suivants:

  • une formation anormale des organes génitaux (les filles présentent des signes hermaphrodites et la taille des organes génitaux des garçons est considérablement accrue);
  • hypertension artérielle;
  • la déshydratation;
  • faible poids corporel.

En grandissant, le corps d'un enfant malade commence à grandir et le système squelettique n'a pas le temps de s'adapter à ce rythme et à cette forme. Le résultat de cette anomalie est une petite taille et une déformation osseuse.

Cette maladie présente les symptômes prononcés suivants:

  • hyperpigmentation de la peau, y compris sur le pénis et les testicules;
  • structure squelettique disproportionnée;
  • poitrine large, musculature bien développée;
  • apparition précoce des cheveux sur les organes génitaux.

En l'absence de traitement dès les premiers jours de la vie, la plupart des bébés meurent dans un délai d'un mois. Le traitement est effectué sous la supervision d'un pédiatre et endocrinologue. À mesure que l'enfant grandit, un urologue est connecté. En règle générale, le traitement substitutif par l'utilisation d'hormones glucocorticoïdes est utilisé tout au long de la vie. En cas de situations stressantes, la dose de drogue augmente considérablement avec l’ajustement ultérieur.

Malgré les symptômes étendus et le développement rapide d'un scénario négatif, un traitement rapide dans un établissement médical permet de guérir toutes les maladies surrénaliennes chez l'homme. Cela peut nécessiter une intervention chirurgicale sérieuse et un traitement ultérieur tout au long de la vie avec des médicaments hormonaux réguliers, mais, même contraint, le maintien d'un mode de vie sain permet à ces personnes de vivre de nombreuses années heureuses.

Symptômes de la maladie surrénale

Le système endocrinien humain a une structure complexe, il est responsable de la régulation du fond hormonal et se compose de plusieurs organes et glandes, parmi lesquels une place importante est occupée par la glande thyroïde, le pancréas et les glandes surrénales. On en sait peu sur les deux premières glandes, mais tous n'ont pas entendu parler d'un organe tel que les glandes surrénales. Bien que cet organe participe activement au fonctionnement de tout l'organisme, des violations dans son travail peuvent entraîner des maladies graves et parfois graves. Qu'est-ce que les glandes surrénales, quelles fonctions sont exercées dans le corps humain, quels sont les symptômes des maladies des glandes surrénales et comment traiter ces pathologies? Essayons de le comprendre!

Les principales fonctions des glandes surrénales

Avant d'examiner les maladies des glandes surrénales, il est nécessaire de se familiariser avec l'organe lui-même et ses fonctions dans le corps humain. Les glandes surrénales sont une paire d’organes glandulaires à sécrétion interne, situés dans l’espace rétropéritonéal au-dessus du pôle supérieur des reins. Ces organes remplissent un certain nombre de fonctions vitales dans le corps humain: ils produisent des hormones, participent à la régulation du métabolisme, fournissent au système nerveux et à tout le corps une résistance au stress et la capacité de se remettre rapidement de situations stressantes.

Fonction surrénalienne - production d'hormones

Les glandes surrénales sont une puissante réserve pour notre corps. Par exemple, si les glandes surrénales sont en bonne santé et s’acquittent de leurs fonctions, une personne en période de stress ne subit ni fatigue ni faiblesse. Dans les cas où ces organes fonctionnent mal, une personne stressée ne peut pas récupérer pendant longtemps. Même après avoir subi le choc, la personne ressent toujours de la faiblesse, de la somnolence pendant 2 à 3 jours, des crises de panique, de la nervosité. De tels symptômes suggèrent des troubles possibles de la glande surrénale qui ne sont pas capables de supporter des troubles nerveux. En cas de situations stressantes prolongées ou fréquentes, la taille des glandes surrénales augmente et, avec les dépressions prolongées, elles ne fonctionnent plus correctement et produisent la quantité adéquate d'hormones et d'enzymes, ce qui, au fil du temps, entraîne l'apparition de nombreuses maladies qui nuisent considérablement à la qualité de la vie et peuvent avoir de graves conséquences.

Chaque glande surrénale produit des hormones et consiste en un cerveau interne et une substance corticale externe, qui se différencient par leur structure, leur sécrétion d'hormones et leur origine. Les hormones de la médullosurrénale du corps humain synthétisent des catécholamines impliquées dans la régulation du système nerveux central, du cortex cérébral, de l'hypothalamus. Les catécholamines ont un effet sur les glucides, les lipides, le métabolisme des électrolytes, sont impliquées dans la régulation des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Des substances corticales ou, en d'autres termes, des hormones stéroïdes sont également produites par les glandes surrénales. Ces hormones surrénales sont impliquées dans le métabolisme des protéines, régulent l'équilibre eau-sel, ainsi que certaines hormones sexuelles. La perturbation de la production des hormones surrénaliennes et de leurs fonctions entraîne des perturbations dans tout le corps et le développement de nombreuses maladies.

Hormones surrénales

La tâche principale des glandes surrénales est la production d'hormones. La médullosurrénale produit donc deux hormones majeures: l'adrénaline et la noradrénaline.

L'adrénaline est une hormone importante dans la lutte contre le stress, produit par la médullosurrénale. L'activation de cette hormone et sa production augmentent avec les émotions positives ainsi que le stress ou les blessures. Sous l'influence de l'adrénaline, le corps humain utilise les réserves d'hormones accumulées, qui se manifestent par: une augmentation et une expansion des pupilles, une respiration rapide, des forces accrues. Le corps humain devient plus puissant, des forces apparaissent, la résistance à la douleur augmente.

Adrénaline et noradrénaline - une hormone dans la lutte contre le stress

La norépinéphrine est une hormone de stress qui est considérée comme le précurseur de l'adrénaline. Il a moins d'impact sur le corps humain, participe à la régulation de la pression artérielle, ce qui permet de stimuler le travail du muscle cardiaque. Le cortex surrénalien produit des hormones de la classe des corticostéroïdes, qui se divisent en trois couches: la zone glomérulaire, la bille et la zone réticulaire.

Les hormones du cortex surrénalien de la zone glomérulaire produisent:

  • Aldostérone - est responsable de la quantité d'ions K + et Na + dans le sang humain. Implique le métabolisme des sels d'eau, contribue à augmenter la circulation sanguine, augmente la pression artérielle.
  • La corticostérone est une hormone peu active qui participe à la régulation de l'équilibre sel-eau.
  • La désoxycorticostérone est une hormone des glandes surrénales qui augmente la résistance dans notre corps, donne de la force aux muscles et au squelette, et régule également l'équilibre eau-sel.

Hormones des glandes surrénales:

  • Le cortisol est une hormone qui préserve les ressources énergétiques du corps et intervient dans le métabolisme des glucides. Le niveau de cortisol dans le sang est souvent attribué aux fluctuations, il est donc bien plus élevé le matin que le soir.
  • La corticostérone - l'hormone décrite ci-dessus, est également produite par les glandes surrénales.

Hormones de la zone réticulaire des glandes surrénales:

La zone réticulaire du cortex surrénalien est responsable de la sécrétion d'hormones sexuelles - les androgènes, qui affectent les caractéristiques sexuelles: la libido, l'augmentation de la masse et de la force musculaires, la graisse corporelle, ainsi que le niveau de lipides et de cholestérol dans le sang.

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure que les hormones surrénaliennes jouent un rôle important dans le corps humain et que leur carence ou leur excès peut entraîner le développement de troubles dans tout le corps.

Les premiers signes de la maladie surrénalienne

Des maladies ou des troubles des glandes surrénales se produisent lorsqu'un déséquilibre d'une ou de plusieurs hormones survient dans le corps. Selon l'hormone qui a échoué, certains symptômes apparaissent. En cas de déficit en aldostérone, une grande quantité de sodium est excrétée dans les urines, ce qui entraîne une diminution de la pression artérielle et une augmentation du taux de potassium dans le sang. En cas de dysfonctionnement du cortisol, en violation de l’aldostérone, l’insuffisance surrénalienne peut gambader, ce qui est une maladie complexe qui menace la vie d’une personne. Les principaux signes de ce trouble sont la réduction de la pression artérielle, le rythme cardiaque rapide, le dysfonctionnement des organes internes.

Signes de maladie surrénalienne

La carence en androgènes chez les garçons, en particulier lors du développement intra-utérin, entraîne l'apparition d'anomalies génitales et urétrales. En médecine, cette condition s'appelle "pseudohermaphroditism". Chez les filles, une déficience en cette hormone entraîne un retard de la puberté et l’absence de menstruation. Les premiers signes et symptômes de maladies des glandes surrénales se développent progressivement et se caractérisent par:

  • fatigue accrue;
  • faiblesse musculaire;
  • irritabilité;
  • troubles du sommeil;
  • l'anorexie;
  • nausée, vomissement;
  • hypotension.

Dans certains cas, une hyperpigmentation des parties exposées du corps est constatée: les plis de la peau des mains, la peau autour des mamelons, des coudes, deviennent 2 tons plus foncés que les autres zones. Parfois, il y a un assombrissement des muqueuses. Les premiers signes de maladies des glandes surrénales sont souvent perçus comme un surmenage normal ou des perturbations mineures, mais, comme le montre la pratique, ces symptômes progressent souvent et conduisent au développement de maladies complexes.

Fatigue accrue - le premier signe d'une violation des glandes surrénales

Maladies surrénales et leur description

Syndrome de Nelson - insuffisance surrénalienne, qui se développe le plus souvent après le retrait des glandes surrénales dans la maladie d'Itsenko-Cushing. Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  • maux de tête fréquents;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • réduction des papilles gustatives;
  • dépassement de la pigmentation de certaines parties du corps.

La céphalée est une caractéristique du syndrome de Nelson

Le traitement de l'insuffisance surrénale se fait par la sélection correcte des médicaments qui affectent le système hypothalamo-hypophysaire. En cas d'inefficacité du traitement conservateur, les patients sont soumis à une intervention chirurgicale.

La maladie d'Addison est une insuffisance surrénale chronique qui se développe avec des lésions bilatérales des glandes surrénales. Au cours du développement de cette maladie, il se produit une diminution ou un arrêt complet de la production d’hormones surrénaliennes. En médecine, cette maladie peut être retrouvée sous le terme de "maladie du bronze" ou d'insuffisance chronique du cortex surrénalien. Le plus souvent, la maladie d'Addison se développe lorsque le tissu surrénal est endommagé à plus de 90%. La cause de la maladie sont plus souvent des désordres auto-immuns dans le corps. Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • douleur prononcée dans les intestins, les articulations, les muscles;
  • troubles du coeur;
  • changements diffus de la peau, des muqueuses;
  • diminution de la température corporelle, qui est remplacée par une fièvre sévère.

Maladie d'Addison (maladie du bronze)

Le syndrome d'Itsenko-Cushing est une affection caractérisée par une libération accrue de l'hormone cortisol. Les symptômes caractéristiques de cette pathologie sont considérés comme une obésité inégale, qui apparaissent sur le visage, le cou, la poitrine, le ventre, le dos. Le visage du patient devient rouge, en forme de lune, avec une nuance cyanotique. Les patients ont noté une atrophie des muscles, une diminution du tonus et de la force musculaire. Dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, les symptômes typiques sont considérés comme une diminution du volume des muscles des fesses et des cuisses et une hypotrophie des muscles abdominaux est également notée. La peau des patients atteints du syndrome d'Itsenko-Cushing présente une teinte «marbre» ​​caractéristique avec des motifs vasculaires remarquables. On observe également une desquamation, un toucher sec, des éruptions cutanées et des varicosités. En plus des modifications cutanées, les patients développent souvent de l'ostéoporose, des douleurs musculaires sévères, une déformation marquée et une fragilité des articulations. Une cardiomyopathie, une hypertension ou une hypotension se développent du côté du système cardiovasculaire, suivies du développement de l'insuffisance cardiaque. De plus, dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, le système nerveux souffre énormément. Les patients avec ce diagnostic sont souvent inhibés, alimentés en dépression, attaques de panique. Ils pensent à la mort ou au suicide tout le temps. Chez 20% des patients atteints de ce syndrome, le diabète sucré stéroïdien ne provoque pas de lésions du pancréas.

Les tumeurs du cortex surrénalien (glucocorticostome, aldostérone, corticoélectrome, andosteopoma) sont des maladies bénignes ou malignes dans lesquelles la croissance des cellules surrénaliennes se produit. Les tumeurs surrénaliennes peuvent se développer à la fois de la corticale et de la médullaire, avoir une structure et des manifestations cliniques différentes. Le plus souvent, les symptômes de la tumeur surrénale se manifestent par des tremblements musculaires, une augmentation de la pression artérielle, une tachycardie, une excitation accrue, une sensation de peur de la mort, des douleurs abdominales et thoraciques, une urine abondante. Avec un traitement tardif, il existe un risque de diabète, d'altération de la fonction rénale. Dans les cas où la tumeur est maligne, le risque de métastases aux organes adjacents est possible. Traitement des processus tumoraux des glandes surrénales uniquement chirurgical.

Tumeurs du cortex surrénalien

Un phéochromocytome est une tumeur hormonale des glandes surrénales qui se développe à partir de cellules chromaffines. Développé à la suite d'un excès de catécholamine. Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  • hypertension artérielle;
  • transpiration accrue;
  • vertiges persistants;
  • maux de tête graves, douleurs à la poitrine;
  • difficulté à respirer.

Non rarement observé violation de la chaise, nausée, vomissement. Les patients souffrent d'attaques de panique, ont peur de la mort, sont irritables et présentent d'autres signes de perturbation du système nerveux et cardiovasculaire.

Processus inflammatoires dans les glandes surrénales - se développent sur le fond d'autres maladies. Au début, les patients présentent une légère fatigue, des troubles mentaux et des troubles du travail du cœur. Au fur et à mesure que la maladie progresse, il manque l'appétit, des nausées, des vomissements, de l'hypertension, de l'hypotension et d'autres symptômes qui altèrent considérablement la qualité de vie d'une personne et peuvent avoir des conséquences graves. Il est possible d'identifier l'inflammation des glandes surrénales à l'aide d'une échographie des reins et des glandes surrénales, ainsi que des résultats d'études de laboratoire.

Inflammation des glandes surrénales - affecte négativement tout le corps

Diagnostic des maladies surrénales

Le diagnostic de maladies des glandes surrénales ou l'identification de violations de leur fonctionnalité est possible à l'aide d'une série d'examens, qui sont prescrits par le médecin après les antécédents recueillis. Pour le diagnostic, le médecin vous prescrit une analyse de test d'hormone surrénale, qui vous permet d'identifier un excès ou un déficit en hormones surrénales. La méthode instrumentale principale de diagnostic est considérée comme une échographie des glandes surrénales. L'imagerie par résonance magnétique (MRT) ou la tomodensitométrie (KT) peuvent également être affectées pour déterminer le diagnostic exact. Assez souvent, une échographie des reins et des glandes surrénales est prescrite. Les résultats de l'examen permettent au médecin de dresser un tableau complet de la maladie, d'en déterminer la cause, d'identifier toute violation du travail des glandes surrénales et d'autres organes internes. Puis prescrire le traitement approprié, qui peut être effectué comme une méthode conservatrice, et une intervention chirurgicale.

Traitement des maladies surrénales

Le principal facteur dans le traitement des glandes surrénales est la récupération hormonale. Lors de violations mineures, on prescrit aux patients des médicaments hormonaux synthétiques capables de rétablir le manque ou l'excès de l'hormone souhaitée. En plus de la restauration du fond hormonal, le traitement médical vise à restaurer la fonctionnalité des organes internes et à éliminer les causes profondes de la maladie. Dans les cas où le traitement conservateur ne donne pas de résultat positif, un traitement chirurgical est prescrit aux patients. Il consiste à enlever une ou deux glandes surrénales.

Traitement médicamenteux des maladies surrénales

Les opérations sont effectuées de manière endoscopique ou abdominale. La chirurgie abdominale consiste en une chirurgie qui nécessite une longue période de rééducation. La chirurgie endoscopique est une procédure plus bénigne qui permet aux patients de récupérer rapidement après la chirurgie. Le pronostic après le traitement des maladies des glandes surrénales est favorable dans la plupart des cas. Des complications peuvent survenir lorsque de rares maladies sont présentes dans les antécédents du patient.

Prévention de la maladie surrénalienne

La prévention des maladies des glandes surrénales consiste à prévenir les troubles et les maladies qui endommagent les glandes surrénales. Dans 80% des cas, les maladies surrénaliennes se développent sur fond de stress ou de dépression. Il est donc très important d'éviter les situations stressantes. En outre, vous ne devez pas oublier une alimentation adéquate et un mode de vie sain, prenez soin de votre santé, passez régulièrement des tests de laboratoire.

Prévention de la maladie surrénalienne

Les pathologies surrénaliennes sont plus faciles à traiter dès les premiers stades de leur développement. Par conséquent, dès l'apparition des premiers symptômes ou des maladies de longue durée, il ne vaut pas la peine de s'auto-traiter ou d'ignorer les premiers signes. Seul un traitement opportun et de qualité donnera le succès dans le traitement.

Maladies surrénales et leurs symptômes

Les glandes surrénales sont de petites glandes appariées situées au-dessus des pôles supérieurs des reins. Ces organes endocriniens ont une structure complexe et remplissent certaines fonctions dans le corps. Dans la structure anatomique des glandes surrénales, il existe deux parties: le cerveau et la corticale. La partie interne (cerveau) produit des hormones de stress (catécholamines). La partie corticale distingue plusieurs groupes de stéroïdes: génital, minéralocorticoïde, glucocorticoïde.

Fonction surrénale chez les hommes:

  • maintenir la pression artérielle systémique;
  • maintenir l'équilibre hydrique et électrolytique;
  • participer à la formation des organes génitaux (avant la puberté);
  • aider à adapter le corps à divers stress;
  • activer le système nerveux central;
  • augmenter la performance et la force musculaire;
  • augmenter la glycémie, etc.

Maladies des glandes surrénales

Les maladies des glandes surrénales peuvent se manifester par une augmentation ou une diminution de leur activité hormonale. Mais certaines des maladies présentes dans cette zone ne perturbent pas de manière permanente le fonctionnement des cellules endocriniennes.

Il y a plusieurs pathologies:

  • tumeurs bénignes sans activité hormonale;
  • tumeurs malignes sans activité hormonale;
  • tumeurs à activité hormonale;
  • hypertrophie du cortex surrénal avec activité hormonale;
  • dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien;
  • fonction surrénale réduite.

Tumeurs sans activité hormonale

Dans le cortex et la moelle des glandes surrénales, les tumeurs qui ne synthétisent pas de substances biologiquement actives peuvent être détectées. Ces néoplasmes sont appelés des incidentalomes. Ils peuvent être à la fois bénins et malins.

La méthode la plus informative d'imagerie des tumeurs surrénales est la tomodensitométrie (avec contraste). Au cours de cette étude, des lésions focales peuvent être détectées et des informations sur la structure de la tumeur et son apport en sang peuvent être obtenues.

Il est également possible de visualiser une tumeur des glandes surrénales en utilisant des ultrasons. Mais ce type de diagnostic est considéré comme moins précis.

Les incidentalomes bénins ne présentent presque aucune manifestation clinique. Si la tumeur est oncologique, il peut alors y avoir des symptômes de cancer (intoxication, perte de poids, compression des tissus environnants, perturbation des organes et des systèmes).

Tumeurs à activité hormonale

Selon les résultats des échantillons hormonaux, l'activité fonctionnelle de la tumeur peut être détectée.

  • phéochromocytome;
  • les aldostomes;
  • les corticostomes;
  • l'androstérome;
  • les corticoestromes;
  • tumeurs avec sécrétion mixte d'hormones.

Phéochromocytomes - néoplasmes des cellules du cerveau faisant partie de la glande surrénale. Ils sont souvent bilatéraux (10-15%). Dans de nombreux cas, des phéochromocytomes (jusqu'à 10%) sont détectés à l'extérieur des glandes surrénales (dans les cavités abdominales et thoraciques, etc.). Chez tous les patients sur dix, la tumeur est maligne. Le phéochromocytome synthétise et libère des catécholamines dans le sang.

L'aldostérome est une tumeur des cellules les plus superficielles du cortex surrénalien (couche glomérulaire). Un tel néoplasme sécrète des minéralocorticoïdes (principalement de l'aldostérone). Un excès de ces composés biologiquement actifs conduit au développement du syndrome de Conn (hyperaldostéronisme primaire).

Le corticostérome est une tumeur du faisceau du cortex surrénalien. Une tumeur des cellules de cette région peut synthétiser une quantité excessive de glucocorticoïdes. En conséquence, un patient souffrant de corticostéroïdes manifeste le syndrome d'Itsenko-Cushing (hypercorticisme primaire).

Androsterome et corticoestroma - tumeurs de la couche la plus basse du cortex surrénalien. Les cellules de cette zone réticulée ont une affinité morphologique pour les glandes sexuelles. Normalement, les androgènes faibles sont synthétisés dans cette partie du cortex. Les tumeurs à maillage peuvent sécréter des stéroïdes sexuels féminins et masculins dans le sang. Chez les femmes, ces tumeurs entraînent souvent une virilisation. Chez les hommes, le corticoestroma provoque l'apparition de traits féminins.

Phéochromocytome: symptômes, diagnostic

L'hypertension artérielle est le principal symptôme d'une tumeur de la médullosurrénale. Les patients dans la plupart des cas, il y a des crises augmente la pression artérielle. Les attaques peuvent être déclenchées par un effort physique, un changement de la position du corps, une alimentation ou une expérience émotionnelle.

Une crise typique du phéochromocytome est accompagnée d'une sensation de peur, de tremblement, de pouls rapide, de pâleur de la peau. Une fois la pression redevenue normale, le patient a une miction abondante.

La première chose dans le diagnostic du phéochromocytome est la visualisation des glandes surrénales (échographie, tomographie). Puis prescrire des échantillons de sang et d'urine. Le plus informatif est le diagnostic des produits de désintégration des catécholamines. L'adrénaline et la noradrénaline sont des composés très instables. Ils s'effondrent rapidement après être entrés dans le sang. Mais leurs métabolites (métanéphrine et normétanéphrine) ont une période d'existence beaucoup plus longue. Ce sont les tests de ces substances qui sont prescrits aux patients suspects de phéochromocytome.

Hyperaldostéronisme

L'hyperaldostéronisme primaire (maladie de Conn) se manifeste par une hypertension artérielle persistante et des troubles neuromusculaires. La pression de l'aldostérone est constamment élevée. L'hypertension ne peut pas être éliminée avec les schémas thérapeutiques standard. Les patients développent des lésions précoces des organes cibles (cœur, fond d'œil). Une conséquence fréquente de la maladie est un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde.

La maladie de Conn se manifeste également par une faiblesse musculaire, de la fatigue, des crampes, des douleurs dans les membres. Des troubles digestifs sont également observés: l'appétit s'aggrave, une constipation survient.

Au fil du temps, l’aldostérome entraîne de graves lésions rénales, ce qui entraîne une insuffisance rénale.

L'hyperaldostéronisme primaire est détecté à l'aide des diagnostics de laboratoire: un patient reçoit du sang pour l'aldostérone, la rénine et le potassium. Également effectuer des tests spéciaux (avec sodium, hypothiazide, spironolactone).

Hypercorticisme

Le syndrome d'Itsenko-Cushing se manifeste:

  • l'obésité;
  • redistribution du tissu adipeux;
  • l'apparition de stries;
  • l'hypertension;
  • augmentation du sucre dans le sang;
  • diminution de la libido;
  • changements psychologiques (dépression).

Chez les hommes atteints du syndrome d'Itsenko-Cushing, l'apparence change. Les jambes et les bras deviennent plus minces (la couche adipeuse et le volume des muscles diminuent). Un tissu sous-cutané excessif se dépose dans la région abdominale, sur la moitié supérieure du corps et sur le visage. La peau subit des modifications dystrophiques. Sur la paroi abdominale antérieure apparaissent de larges vergetures marron (stries).

Les patients s'inquiètent souvent des maux de tête, des vertiges et des acouphènes. Lors de la mesure de la pression, fixez l'hypertension. Les patients présentent des symptômes de bouche sèche, soif, mictions fréquentes. Ces symptômes sont généralement associés au diabète secondaire aux stéroïdes. Une autre plainte caractéristique de l'hypercorticisme est une diminution de la libido. Les hommes notent la détérioration de la puissance et la disparition du désir sexuel.

Pour diagnostiquer le syndrome d'Itsenko-Cushing, ils sont effectués:

  • test sanguin pour le cortisol;
  • rythme quotidien du cortisol (analyse matin et soir);
  • test sanguin pour adrénocorticotropine;
  • petit échantillon avec dexaméthasone;
  • grand échantillon avec dexaméthasone.

Il est également nécessaire d'étudier le niveau d'électrolytes dans le sang, d'hémoglobine glyquée et d'autres indicateurs.

L'hypercorticoïdie est souvent secondaire, c'est-à-dire associée à une tumeur au cerveau. Pour exclure cette cause de l'augmentation des taux de cortisol, une tomographie hypophysaire est réalisée.

Tumeurs génitales de stéroïdes

Les corticoestromes et les androstéromes sont relativement rares. Si une telle tumeur est détectée, le risque d'oncologie est élevé.

Chez les garçons avant la puberté, de tels néoplasmes provoquent une puberté précoce. Si la tumeur sécrète de l'œstrogène, l'enfant aura des signes sexuels féminins. Si la tumeur synthétise des androgènes, la puberté est masculine.

Chez les hommes adultes, le corticoestroma provoque:

  • la gynécomastie;
  • la redistribution du tissu adipeux sur les hanches et les fesses;
  • cessation de la croissance de la barbe et de la moustache;
  • timbre up;
  • perte de puissance.

L'androstérome chez les hommes adultes se manifeste par une augmentation de la croissance des poils sur le visage et le corps, une augmentation de la force musculaire et de l'endurance, une diminution du pourcentage de tissu adipeux. Une telle tumeur peut ne pas être diagnostiquée avant longtemps.

Pour identifier l'utilisation du corticoestrome et de l'androstérome:

  • tests sanguins pour les androgènes et les œstrogènes;
  • tests de gonadotrophines (lutéinisante, stimulant les follicules);
  • échantillons contenant de la dexaméthasone et de l'adrénocorticotropine.

Insuffisance surrénale primaire

Si les deux glandes surrénales sont détruites, une insuffisance surrénalienne primaire se développe. Cette condition est la vie en danger.

  • fatigue sévère;
  • hypotension artérielle;
  • perte de poids;
  • assombrissement de la peau;
  • divers troubles digestifs.

L'insuffisance surrénale primaire se développe à la suite d'une inflammation auto-immune ou infectieuse (tuberculose) des glandes. La maladie peut être cachée pendant longtemps. Mais une variété de stress augmente les symptômes de cette pathologie. Par exemple, une insuffisance surrénalienne peut survenir en raison d'une détresse émotionnelle, d'infections respiratoires aiguës ou d'une petite intervention chirurgicale.

Diagnostiquer la maladie avec des tests sanguins pour:

Les endocrinologues effectuent des tests spéciaux (avec adrénocorticotropine, métirapone).

Endocrinologue Tsvetkova I.G.

Avez-vous peur de bousiller au lit? Oubliez ça, car cet outil fera de vous un géant du sexe!

Votre fille sera ravie de votre nouveau. Et juste besoin de boire le matin.

Symptômes de la maladie surrénalienne chez l'homme

Anatomiquement, le corps est composé de deux parties: corticale et cérébrale. La première zone a pour fonction d’isoler certains stéroïdes, notamment le sexe. L'écorce représente environ 90% de tout le corps. La partie du cerveau a tendance à produire des catécholamines, mieux connues sous le nom d'hormones de stress.

Fonctions

Différentes zones des glandes surrénales ont tendance à produire des groupes de stéroïdes distincts, les molécules de cholestérol étant utilisées pour synthétiser la plupart des types d'hormones.

Considérez les zones du corps et les hormones produites:

  1. La zone glomérulaire vous permet de produire de l'aldostérone, ainsi que les autres minéraux-corticoïdes. Le but principal de ces substances est de maintenir l’équilibre eau-sel dans le corps. Le système endocrinien dépend fortement de la fonction rénine-angiotensine du corps.
  2. La zone de faisceau vous permet de produire des glucocortyroïdes. Cela inclut le cortisol, ainsi que des hormones similaires. La région cérébrale hypothalamo-hypophysaire a un effet sur la région du faisceau. La quantité d'hormones synthétisées dépend directement de la quantité de substance adrénocorticotrope dans le système circulatoire du corps.
  3. La zone réticulaire sert de source à l'isolement d'androgènes et de dérivés d'hormones similaires, par exemple, le DHS, le DHS-sulfate. Les médecins les attribuent à des androgènes très faibles. Ces types d'hormones participent à la formation de certaines hormones sexuelles. Le degré d'activité des cellules dépend de la quantité d'hormones des espèces tropicales.
  4. La zone cérébrale produit de la dopamine, de l'adrénaline et de la noradrénaline. Leur libération provoque la réaction du cerveau, en particulier un stress de nature physique ou émotionnelle.

Chaque hormone affecte le corps de manière particulière et en présence d'une quantité importante ou insuffisante de stéroïdes, certains écarts sont observés:

  • Minéralocorticoïde

Dans cette catégorie, l'exposition active diffère de l'aldostérone, mais la désoxycorticostérone et quelques autres appartiennent également à cette catégorie. Leur action est de changer le nombre d'électrolytes dans le système circulatoire, en particulier dans le plasma. De plus, ils ont tendance à affecter les canaux distaux et collecteurs des reins.

Ces hormones ont les fonctions suivantes:

  1. Laisser stocker le sodium dans le corps, ce qui s'appelle la réabsorption. Cela provoque une plus grande quantité de sang dans le système, ce qui conduit à une pression artérielle élevée.
  2. Accélère l'excrétion d'hydrogène et de potassium.
  • Glucocorticoïdes

Les hormones de cette niche sont extrêmement nécessaires, car une personne ne peut exister sans elles. Leur fonction dans le corps est multiple:

  1. Augmente la pression artérielle.
  2. Stimule la synthèse du glucose, qui est formé d'éléments lipidiques et protéiques.
  3. Améliore le taux d'excrétion de potassium et de calcium.
  4. Augmente la concentration de glucose.
  5. Réduit l'activité de capture des particules de calcium dans l'estomac.
  6. En raison des glucocorticoïdes, la quantité de minéraux dans les os diminue.
  7. Éliminer l'inflammation.
  8. Réduisez la sensibilité et la force du système immunitaire.
  9. Éliminer ou réduire le pouvoir des réactions allergiques.
  10. Améliore la fonction du cortex cérébral.
  11. Aide à réduire la masse musculaire.
  • Androgènes

Des effets particulièrement actifs sur le corps sont observés chez les enfants et après la puberté. L'androstènedione est un analogue de la testostérone, seulement 10 à 20 fois plus faible. Chez l'homme, ces hormones sont transformées et transformées en œstrogènes.

Les œstrogènes sont des hormones féminines que l'on trouve en petites quantités chez l'homme. Dans l'article mâle de l'obésité, le niveau du composant peut être grandement surestimé, car la synthèse se produit dans le foie et les tissus adipeux avec la participation d'androgènes.

Si le niveau d'androgènes est élevé, il est probable que des maladies graves telles que l'infertilité ou l'impuissance seront contractées.

Les androgènes remplissent les fonctions suivantes:

  1. Accélérer la croissance des cheveux dans les zones dépendantes des androgènes;
  2. Ils sont l’une des hormones importantes pour l’apparition de facteurs sexuels secondaires dans le développement de l’organisme;
  3. Stabiliser les glandes sébacées sur la peau;
  4. Ils sont l'une des hormones importantes qui affectent la libido;
  5. Affecte le système nerveux central.
  • Catécholamines

Le groupe comprend les hormones de stress, telles que l'adrénaline et la noradrénaline. Leur production provoque la réaction du corps à un événement extraordinaire et stressant. Les catécholamines permettent un comportement pendant les périodes d'urgence.

Les catécholamines ont de telles actions:

  1. Augmente la fréquence cardiaque.
  2. Renforcer la pression artérielle.
  3. Laisser les bronches se développer davantage.
  4. Développez les voies respiratoires et les organes de ce système.
  5. Le processus de digestion se détériore.
  6. Contribue à la contraction des sphincters.
  7. Les élèves se dilatent.
  8. Stimuler la sécrétion de sueur.
  9. Améliorer le processus de l'éjaculation.

Les premiers signes de la maladie

De nombreux problèmes du corps sont directement liés au manque ou à l'excès de certains types d'hormones. En fonction du type de stéroïde et de sa quantité, la réponse du corps et du cerveau peut varier considérablement, par exemple:

  • Si l'aldostérone ne suffit pas, la concentration de sodium est fortement réduite, ce qui provoque une baisse de la pression artérielle et une augmentation de la quantité de potassium.
  • Si la synthèse de cortisol présente des anomalies, une insuffisance surrénalienne peut survenir. Dans les situations négligées, la maladie a des conséquences fatales. Les principaux symptômes de la maladie sont une fréquence cardiaque élevée, une pression artérielle basse et des anomalies dans d'autres systèmes du corps.
  • Pour les garçons, le manque d'androgènes est souvent à l'origine du problème des anomalies de l'urètre et des organes génitaux. De plus, le corps est sujet à des faiblesses, à des déviations de la qualité du sommeil, à une diminution de la masse musculaire, à de l'irritabilité, à des nausées ou même à des vomissements.
  • Parfois, il peut être accompagné de la pigmentation sur la peau des coudes, près des mamelons, dans la zone des plis des mains. De nombreux patients n'attachent même pas d'importance aux symptômes primaires de la maladie surrénalienne.

Symptômes de la maladie

De nombreuses maladies apparaissent à la suite d'une augmentation ou d'une faible teneur en hormones dans le corps. Il y a beaucoup de maladies d'organes, mais elles ont des symptômes très spécifiques et le diagnostic est souvent simple.

La maladie la plus dangereuse est l'insuffisance surrénale. Il diffère également par: primaire, secondaire et aigu. Chaque forme individuelle a des caractéristiques de flux individuelles:

Défaillance primaire

Parfois, on l'appelle aussi la maladie d'Addison. La cause est la destruction des tissus de l'organe. Il a la même fréquence d'occurrence dans chaque sexe. Plus commun entre 20 et 40 ans. Progressivement, la quantité d'hormones produites est réduite jusqu'à la cessation complète de la synthèse.

Pour cette forme est caractéristique:

  1. Dépression, faiblesse, fatigue.
  2. L'immunité est réduite, ce qui fait qu'une personne souffre souvent de maladies virales.
  3. Mauvais appétit, qui conduit souvent à une perte de poids.
  4. Vulnérabilité aux rayons ultraviolets, le bronzage de la peau est extrêmement rapide.
  5. Les lèvres et les mamelons deviennent plus rouges.
  6. Hypotension.
  7. Le tractus gastro-intestinal réagit à la maladie en provoquant des nausées et des vomissements.
  8. Déviation possible dans la fonction des reins.
  9. Il y a des écarts dans la qualité du cerveau - une mémoire médiocre, il est impossible de concentrer son attention.
  10. L'attraction sexuelle connaît une période de déclin.

Échec secondaire

La maladie survient lorsqu'il existe certaines anomalies de l'hypophyse et de l'hypothalamus. Elle peut être causée par la présence d’un oncologie ou par des lésions craniocérébrales. Les symptômes sont identiques à la forme précédente, mais une hyperpigmentation pratique n'apparaît jamais.

Échec aigu

Symptômes de la forme aiguë de la maladie:

  1. Une forte et forte diminution de la pression artérielle.
  2. La présence d'un fort syndrome de douleur dans l'abdomen, parfois accompagné de diarrhée.
  3. Rare envie d'uriner.
  4. Perte de conscience possible et parfois du coma.

Maladie d'Itsenko-Cushing

Cette maladie est accompagnée de symptômes:

  1. Prise de poids significative.
  2. Douleur dans la tête, dépression, faiblesse.
  3. Mauvaise circulation sanguine.
  4. Pâleur de visage
  5. Les muscles perdent leur pouvoir.
  6. La libido et la libido empirent.
  7. Des ecchymoses apparaissent souvent.

Hyperaldostéronisme

Avec cette maladie devrait faire attention:

  1. Forte migraine.
  2. Faiblesse musculaire et fatigue.
  3. Crampes fréquentes.
  4. Oedème
  5. Formation possible de constipation.

Phéochromocytome

  1. Augmentation de la pression artérielle.
  2. Poids corporel réduit.
  3. Grande fatigue.
  4. La dépression.
  5. Douleur à la tête.
  6. Palpitations.

Tumeurs

Les symptômes d'une tumeur sont:

  1. La tension artérielle augmente.
  2. Irritabilité émotionnelle, irritabilité.
  3. Douleur dans l'abdomen et la poitrine.
  4. Nausées et vomissements.
  5. Crampes, frissons, bouche sèche.
  6. Apparence douloureuse du visage.
  7. Développement sexuel supprimé.
  8. La quantité de sucre augmente.

Kyste

Les symptômes de kystes incluent:

  1. Augmentation de la pression artérielle.
  2. Douleur dans le dos, le bas du dos ou sur le côté.
  3. Dysfonctionnement rénal.
  4. Dans la région abdominale, il y a une pression.

Vous pouvez également en apprendre davantage sur la maladie des glandes surrénales à partir de cette vidéo.

Quels sont les glandes surrénales et les symptômes de leurs maladies chez les hommes?

Les glandes surrénales sont appelées paires de glandes endocrines, situées au-dessus de la partie supérieure des reins. Ils jouent un rôle énorme dans le corps en produisant des hormones, en régulant le métabolisme et le système nerveux.

Les glandes surrénales pour une raison quelconque sont exposées aux maladies: les symptômes de la maladie chez les hommes n'apparaissent pas immédiatement, mais seulement lorsque la maladie s'est suffisamment développée.

Leurs fonctions dans le corps

Ces organes remplissent plusieurs fonctions vitales:

  • Régulation du métabolisme, participation au métabolisme des protéines.
  • Récupération du corps après des situations stressantes.
  • Production d'hormones.
  • Régulation de l'équilibre eau-sel.
  • Augmente l'endurance du corps, la lutte contre la fatigue.
  • Améliorer le système cardiovasculaire.
  • Régulation de la glycémie.
  • Rétention dans la pression artérielle normale.
  • Formation des organes génitaux chez un enfant.
au contenu ↑

Maladies courantes et leurs symptômes chez l'homme

Les maladies les plus courantes des glandes surrénales chez les hommes sont:

  • Tumeurs bénignes et malignes.
  • Dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien.
  • Diminution du fonctionnement des glandes surrénales.
  • Changements hypertrophiques dans le cortex surrénalien.
  • La maladie d'Addison.


Les premiers symptômes de la maladie sont:

  • Fatigue accrue.
  • Pâleur de la peau.
  • L'insomnie.
  • Nausée
  • La nervosité.
  • Perte de poids.

Avec le développement ultérieur de la maladie, d'autres signes distinctifs apparaissent. Avec les tumeurs bénignes et malignes, une insuffisance rénale se produit, un gonflement est perceptible.

Il y a une douleur récurrente dans les reins, l'appétit est perdu. Au cours des dernières étapes, une personne est épuisée, ment beaucoup, se plaint de douleurs dans la région des reins. Le vomissement arrive.

Si le fonctionnement de ces organes a diminué, il existe alors un dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien, le patient a des douleurs à la tête et à l'abdomen. Le métabolisme est brisé, le poids corporel diminue. La tension artérielle augmente périodiquement. La personne devient irritable.

Dans l'insuffisance surrénale, une perte de vision se produit, souvent un mal de tête. Une personne est pâle, vite fatiguée. L'appétit disparaît, l'insomnie apparaît.

Causes des problèmes

Les pathologies se développent pour les raisons suivantes:

  • Maladies infectieuses.
  • Déséquilibre hormonal.
  • Mauvaises habitudes: fumer, boire.
  • Prédisposition génétique.
  • Circulation sanguine altérée.
  • Défauts surrénaliens congénitaux.
  • Lésion cérébrale.
  • Situations stressantes fréquentes.
  • Immunité réduite.
  • Violations du système cardiovasculaire.
  • Néphrite chronique.
  • Pathologie du foie.
au contenu ↑

Comment vérifier les glandes surrénales?

Pour vérifier l'état des glandes surrénales, des méthodes de diagnostic modernes sont utilisées:

  1. Prise de sang, urine.
  2. Tomographie par ordinateur.
  3. Tests hormonaux.
  4. Tomographie magnétique.
  5. Etude échographique des glandes surrénales.

Comment faire échographie des glandes surrénales, lisez notre article.

Ces méthodes sont tout à fait suffisantes pour déterminer l'état des organes, pour identifier les maladies. Après avoir appliqué ces méthodes, le médecin prescrit un traitement au patient.

Traitement médicamenteux

Si la maladie est causée par une perturbation hormonale, on prescrit aux hommes des médicaments:

Ces médicaments rétablissent les hormones, normalisent le métabolisme. Typiquement, cette méthode est utilisée au stade initial de la maladie, auquel cas la fonction des glandes surrénales est normalisée.

Le dosage et le traitement prescrit par le médecin.

Pour les douleurs sévères causées par une pathologie, il est recommandé de prendre des analgésiques:

Ils ne guérissent pas la maladie, mais soulagent l’état du patient en éliminant les douleurs de nature différente.

Si la maladie est causée par une infection, des médicaments antibactériens sont prescrits:

Ces médicaments ont un effet puissant, ils ne sont donc pris que sur ordonnance dans un dosage strictement prescrit.

Pendant le traitement, il est également conseillé aux hommes de renoncer à la cigarette et à l'alcool pour éviter le stress. Vous devez mener une vie saine, manger plus de légumes et de fruits. L'augmentation de l'exercice et la musculation devront être abandonnées. Ces mesures contribuent à la reprise.

Remèdes populaires

Normaliser le travail des glandes surrénales en utilisant des remèdes populaires. Ils aident seulement au stade initial des pathologies.

Infusion efficace de feuilles de cassis. Pour sa préparation, mélangez une cuillère à soupe de feuilles broyées, un verre d’eau bouillante. La solution doit perfuser pendant deux heures, puis la filtrer. Le produit fini consommé 1/3 tasse deux fois par jour.

Cela aidera à rétablir la santé de la série de perfusions surrénaliennes. Pour ce faire, mélanger deux cuillères à soupe de la plante et 500 ml d'eau bouillante. La solution doit être perfusée pendant une heure, après quoi elle est filtrée et consommée dans un demi-verre deux fois par jour.

Si la pathologie a réussi à se développer fortement, si un néoplasme est apparu, une intervention chirurgicale est appliquée, au cours de laquelle le néoplasme est retiré. L'opération dure de 50 à 90 minutes selon le stade de la maladie.

Après cela, il y a une longue convalescence: pendant deux mois, le patient se présente régulièrement chez le médecin, prend les médicaments prescrits, ment et utilise beaucoup d'aliments sains.

L'opération n'est appliquée qu'en dernier recours. Habituellement, les médicaments et un mode de vie sain aident à guérir un patient.

Prévention de la maladie surrénalienne

Afin de prévenir le développement de pathologies, il est recommandé de suivre les mesures préventives:

  • Respect d'un mode de vie sain: refus de la cigarette et de l'alcool, alimentation saine, sports.
  • Éviter le stress et l'anxiété.
  • Examen médical régulier.
  • Une visite à l'hôpital dès les premiers signes de malaises.
  • Suivre le régime du jour.

Les glandes surrénales chez les hommes peuvent tomber malades pour diverses raisons. Si cela se produit, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital. Un diagnostic opportun et un traitement approprié conduiront à un rétablissement rapide.

Un endocrinologue nous expliquera dans une vidéo les maladies les plus courantes des glandes surrénales et comment les éviter avec des méthodes préventives:

Plus D'Articles Sur Les Reins