Principal Pyélonéphrite

Maladies des glandes surrénales

Les glandes surrénales jouent un rôle important dans le bon fonctionnement du corps humain. En produisant des hormones, cet organe est responsable du fonctionnement de nombreux autres systèmes, rendant ainsi une personne plus résistante au stress. La perturbation du fonctionnement des glandes surrénales entraîne la défaillance de tout l'organisme, le développement de maladies graves et peut entraîner des conséquences graves, voire mortelles.

Structure et fonction des glandes surrénales

Cet organe est considéré comme le couple et appartient aux glandes endocrines. Les glandes surrénales sont situées dans la zone rétropéritonéale au-dessus des reins. Le corps remplit régulièrement sa fonction, qui est de réguler correctement le métabolisme du corps, la production d'hormones, d'aider le système nerveux humain à surmonter le stress et à récupérer rapidement après. Si les glandes surrénales fonctionnent correctement, la personne qui a survécu au stress grave se remet rapidement, elle ne souffre ni de faiblesse ni de fatigue. Ceux avec un organe cassé ne sont pas capables de récupérer après des expériences émotionnelles pendant une longue période. Pendant plusieurs jours, ces personnes se sentent faibles, submergées, subissent une attaque de panique et même un sentiment de mort imminente.

Avec des situations stressantes régulières, la taille du corps augmente considérablement et cesse de produire les hormones nécessaires à la vie humaine. Tout cela affecte grandement la qualité de la vie et entraîne souvent des conséquences très tristes pour la santé.

Les glandes surrénales ont une moelle interne ainsi qu'une couche corticale externe. Dans la première couche, la catécholamine est synthétisée et participe à la régulation normale du système nerveux central, de l'hypothalamus et du cortex cérébral humain. La catécholamine à son tour régule le système cardiovasculaire et nerveux, affecte les processus métaboliques du corps. La couche corticale produit des hormones stéroïdiennes qui affectent le système reproducteur humain, l'équilibre entre l'eau et le sel dans l'organisme et le métabolisme des protéines.

Maladies

Lorsque les hormones de la glande surrénale sont perturbées, les symptômes n'apparaissent généralement pas immédiatement, mais se développent progressivement. Les principaux signes d’un déséquilibre hormonal sont les suivants:

  • abaisser la pression artérielle;
  • faiblesse musculaire;
  • fatigue régulière;
  • irritabilité fréquente;
  • nausée et envie constante de vomir;
  • instabilité du repos nocturne (sommeil);
  • assombrissement de la peau sur certaines parties du corps (près des mamelons, sur les coudes);
  • couleur sombre des muqueuses.

Ce sont ces symptômes qui peuvent indiquer un dysfonctionnement des glandes surrénales et l'apparition de maladies associées aux activités de cet organe.

Il existe de nombreuses maladies associées au mauvais fonctionnement des glandes surrénales, telles que:

Maladie d'Addison

Cette maladie survient avec une insuffisance chronique d'hormones d'organes. En raison du développement de la maladie, les tissus de l'organe commencent à se décomposer, une diminution de la production de l'hormone cortisol est observée. Chez l'homme, cette maladie a reçu le nom de "maladie du bronze". L’émergence de la maladie du bronze contribue à:

  1. maladies auto-immunes;
  2. tuberculose surrénale;
  3. système endocrinien de mauvaise qualité;
  4. l'effet de certains produits chimiques sur le corps.

Les symptômes de la maladie du bronze se manifestent par des rhumes fréquents, le refus de manger, une faiblesse et une fatigue générale du corps, une tachycardie, une hypotension, des tremblements des extrémités et des troubles dyspeptiques. De plus, une personne malade est constamment tourmentée par la soif. Chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé, il devient difficile pour la patiente d'être au soleil. Sur la peau, il y a des manifestations d'augmentation de la pigmentation. La peau de certaines parties du corps devient brun foncé. D'où le nom de la maladie du bronze.

Maladie d'Itsenko-Cushing

Dans cette maladie, les glandes surrénales commencent à synthétiser trop de cortisol. Le syndrome peut souvent être observé chez les femmes, l'âge des patients varie de 20 à 45 ans. Symptômes de la maladie:

  1. états dépressifs réguliers;
  2. faiblesse, fatigue;
  3. l'apparition de tissu adipeux dans le cou, l'abdomen et le visage;
  4. visage lunaire;
  5. faible tonus musculaire;
  6. violation ou cessation complète de la menstruation;
  7. les poils mâles apparaissent sur le visage, les poils et les jambes sont recouverts d'une pilosité accrue;
  8. circulation sanguine altérée, à la suite de laquelle les capillaires deviennent fragiles, des ecchymoses apparaissent sur le corps et le visage.

Les patients sont constamment en dépression, réfléchissent souvent au suicide. Dans de rares cas, le développement du diabète (stéroïde) est possible, dans lequel le pancréas reste inchangé.

Syndrome de Nelson

Survient principalement après une intervention chirurgicale destinée à enlever les glandes surrénales en raison du syndrome d'Itsenko-Cushing. Les symptômes de la maladie se caractérisent par des maux de tête fréquents, une diminution des papilles gustatives, une perte de vision, une pigmentation accrue de la peau.

Hyperplasie du cortex surrénal

En raison de la production accrue d'androgènes (hormones masculines), les femmes développent des caractéristiques sexuelles masculines: augmentation du chaume, grossièreté de la voix. Chez les adolescentes, la menstruation commence tard, il y a de l'acné sur la peau et une hyperpigmentation est observée dans les organes génitaux externes.

Inflammation surrénale

Fondamentalement, le développement de l'inflammation contribue à la tuberculose organique, à la suite de dommages au cortex surrénal. Le cours de la maladie est très lent, se manifestant par des maux de tête incessants, une fatigue constante. Cela peut provoquer des vomissements et une mauvaise haleine.

Kyste

C'est principalement une tumeur bénigne des glandes surrénales. La maladie survient rarement et n'est dangereuse que lorsqu'elle renaît dans une tumeur maligne. La rupture du kyste de la glande surrénale est également dangereuse. Un kyste est très mal diagnostiqué en raison de sa petite taille. Nous ne pouvons déterminer la maladie que lorsqu'elle commence à se développer. Symptômes de kyste:

  1. les glandes surrénales ont augmenté de taille;
  2. douleur dans le dos, le bas du dos et les côtés;
  3. insuffisance rénale;
  4. changement de la pression artérielle à la suite de la compression de l'artère rénale.

Tuberculose surrénale

Une maladie très rare, caractérisée par l'accumulation de calcification dans les glandes surrénales. Il survient principalement chez les adolescents et les jeunes enfants. Il se développe à la suite de la pénétration de bactéries pathogènes dans les poumons, principalement par le biais du flux sanguin. Symptômes de la maladie:

  1. violation du tube digestif;
  2. l'hypotension;
  3. l'hypoglycémie;
  4. faiblesse du corps;
  5. nausée avec vomissements;
  6. la diarrhée;
  7. dystrophie du muscle cardiaque.

Diagnostics

Dans un premier temps, procéder à un examen général du patient et à la collecte de l'anamnèse. Ensuite, des analyses d'urine et de sang, des analyses de sang pour détecter les hormones, des ultrasons, une IRM et un scanner sont prescrits. Un diagnostic efficace est également la radiographie du crâne, qui détermine la taille de l'hypophyse, l'examen radiologique des glandes surrénales, la phlébographie.

Traitement

L'efficacité du traitement dépend du diagnostic, qui est déterminé par la violation des glandes surrénales. Il est important de savoir quelle est la cause de la maladie et dans quelle mesure la fonctionnalité de l'organe est réduite.

Pendant le traitement médicamenteux, il est important de normaliser le déséquilibre du fond hormonal en utilisant des hormones synthétiques. En outre, avec les hormones, il est prescrit la prise de complexes de vitamines, de médicaments antiviraux et antibactériens.

Si le traitement n'a pas donné les résultats escomptés, il peut être demandé au patient de subir une opération pour enlever les glandes surrénales (une ou les deux). L'opération est réalisée de 2 manières:

  1. Abdominal - procédure chirurgicale standard, après laquelle le patient subit une longue rééducation.
  2. Endoscopic - une méthode moderne dans laquelle plusieurs petites incisions sont faites. Une telle opération est réalisée avec un équipement spécial et est beaucoup plus facile, et est tolérée plus rapidement par le patient. La période de rééducation est nettement plus courte que celle de la chirurgie abdominale. Les inconvénients de cette opération comprennent des nuances telles que le coût élevé de la procédure et la mise en œuvre de l'intervention par un chirurgien expérimenté et qualifié.

Prévention

Pour exclure les maladies des glandes surrénales, vous devez régulièrement suivre des règles simples:

  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • mangez bien, mangez plus de vitamines et de micro-éléments;
  • ne vous stressez pas
  • pratiquer régulièrement une activité physique;
  • examiner et traiter en temps opportun les maladies identifiées.

Vous pouvez apprendre quoi faire avec la maladie de la glande surrénale dans cette vidéo.

Maladies des glandes surrénales chez les femmes

Laisser un commentaire

Les glandes surrénales font partie du système endocrinien, quand elles fonctionnent anormalement, cela affecte tout le corps. Les symptômes de la maladie surrénalienne chez les femmes sont très étendus et se produisent pour diverses raisons. Dans le corps de la femme, le métabolisme des minéraux et l’équilibre eau-sel sont immédiatement perturbés. Le fond hormonal change en raison d'une production insuffisante des hormones nécessaires. Il est extrêmement important de diagnostiquer et de restaurer les glandes surrénales avec facultés affaiblies.

Les principales fonctions des glandes surrénales

Les glandes surrénales chez les femmes remplissent des fonctions importantes dans le corps. En cas de mauvais fonctionnement des glandes surrénales, tout le corps de la femme s'affaiblit et de nombreuses complications surviennent. Les glandes surrénales sont classées parmi les organes situés au-dessus des reins. Ils comprennent le cerveau et la substance corticale. Ce sont les principales fonctions des glandes surrénales.

  1. La synthèse d'hormones telles que le cortisol et la corticostérone. Le dysfonctionnement du cortex surrénalien provoque une diminution de leur production.
  2. Synthèse d'hormones sexuelles à l'aide d'une substance corticale. Ce sont les glandes surrénales qui sont responsables de la formation de caractères sexuels secondaires. Avec une surabondance de ces hormones, une femme présente des signes masculins.
  3. Contrôle de l'équilibre de l'eau et de l'électrolyte.
  4. Avec l'aide de la substance cérébrale, l'adrénaline et la noradrénaline sont synthétisées dans le corps. Ces hormones produisent un effet stimulant sur les muscles cardiaques et augmentent la quantité de glucose dans le sang, ainsi que la pression dans les artères.
  5. Dans des situations stressantes, les hormones de l'organe jumelé provoquent une réaction.
Retour à la table des matières

Changement de fonction pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le travail de l'organe jumelé est compliqué et ses fonctions changent. Au cours de cette période, les hormones surrénaliennes sont produites en plus grande quantité. Tout d'abord, l'augmentation de la progestérone dans le corps parle de grossesse. Lorsque survient une grossesse, le remplacement des hormones sexuelles mâles en femelles à l'aide d'une enzyme spéciale. En cas de pénurie de cette enzyme au niveau génétique, on diagnostique alors un hyperandrogénie, auquel l'hormone mâle augmente. Cette condition peut être trouvée dans les premiers mois de la grossesse. Il est extrêmement important d’identifier cela, car sans traitement, l’hyperandrogénie menace de mettre fin à la grossesse.

Lorsque les fonctions de l'organe interne changent, la femme ressent des symptômes particuliers qui se manifestent par une faiblesse, une fatigue et un manque d'appétit. Le deuxième trimestre est marqué par l’absence des symptômes ci-dessus, car pendant cette période, le placenta libère des hormones, qui se substituent au travail des glandes surrénales. À la fin de l'accouchement, le niveau de ces hormones reste au maximum, ce qui provoque la rétention de sodium dans l'organisme. Ceci explique le gonflement, l'hypertension artérielle, les vergetures sur la poitrine et l'abdomen. Chez une femme en bonne santé après la naissance d'un bébé, tout est restauré seul et le niveau hormonal revient à la normale.

Changements dans le travail des glandes surrénales pendant la ménopause

En raison du fait que les œstrogènes sont synthétisés dans les glandes surrénales, leur préservation est observée pendant la ménopause. À la ménopause, il y a toujours un changement dans le fonctionnement de l'organe interne. En premier lieu, il se produit souvent des crises sympatho-surrénaliennes, dans lesquelles la pression artérielle d’une femme augmente considérablement et ses palpitations cardiaques sont douloureuses. Dans certains cas, la période de ménopause est marquée par l'hyperandrogénie, qui se manifeste par la production intensive d'hormones mâles par l'organe jumelé.

Symptômes et signes de la maladie surrénalienne chez les femmes

Hyperaldostéronisme

Lorsque hyperaldostéronisme marqué une production accrue de l'hormone du cortex surrénalien appelé aldostérone. La pathologie est de nature primaire et secondaire. Une maladie survient lorsque le foie ne fonctionne pas correctement et est anormale, souvent diagnostiquée chez les femmes atteintes de cirrhose. L'hyperaldostéronisme est souvent précédé par une maladie rénale chronique ou une insuffisance cardiaque. L'apparition d'une pathologie secondaire est influencée par une maladie avancée de la forme primaire. Une femme ressent de tels signes de la maladie:

  • maux de tête fréquents;
  • palpitations cardiaques;
  • augmentation de la quantité d'urine par jour;
  • sensation de soif;
  • engourdissement des parties du corps;
  • des convulsions;
  • diminution du calcium dans le sang.
Retour à la table des matières

Hyperandrogénie

L'hyperandrogénie dans le corps de la femme entraîne une production accrue d'hormones mâles, ce qui provoque des manifestations désagréables dans le corps de la femme. Un tel écart n'est pas rare et est souvent diagnostiqué chez les femmes. Il est nécessaire de prendre au sérieux la maladie, car elle peut nuire considérablement à l'organisme et provoquer la stérilité.

La nature de la maladie réside dans le syndrome adrénogénital. Dans ce cas, une femme dans l'organisme produit des glucocorticoïdes, qui se produisent sous l'influence d'une enzyme particulière. La base de leur apparence est constituée par les androgènes qui se sont accumulés dans le corps. Parfois, une femme manque d'enzyme depuis sa naissance, ce qui entraîne l'accumulation d'hormones mâles qui ne peuvent pas être transformées. Une autre cause de l'hyperandrogénie est la malignité des glandes surrénales. La pathologie est souvent observée lorsque les glandes surrénales et les ovaires du corps de la femme produisent une grande quantité d'hormones mâles.

L'hyperandrogénie se manifeste par les symptômes suivants:

  • acné sur la peau;
  • importante perte de cheveux et plaques chauves sur le front;
  • augmentation de l'onctuosité de la peau due à une sécrétion accrue des glandes sébacées;
  • diminue le timbre de la voix;
  • apparition de poils dans l'abdomen et la poitrine.

Chez la plupart des femmes, l'hyperandrogénie affecte le cycle menstruel, la menstruation s'arrête souvent, ce qui peut conduire à la stérilité.

Insuffisance surrénale

Les causes de l’insuffisance surrénale sont divers facteurs. La déviation peut être causée par des dommages à l’hypophyse antérieure ou à une nécrose d’organe. Les excroissances malignes ou les maladies infectieuses dans l'organe pair peuvent provoquer la maladie. L’insuffisance surrénalienne du cortex se manifeste par les symptômes suivants:

  • faiblesse générale et fatigue;
  • perte de poids importante;
  • manque d'appétit;
  • vomissements et nausées;
  • pigmentation de la peau;
  • abaisser la pression artérielle, qui est difficile à élever avec des médicaments;
  • selles bouleversées;
  • mictions fréquentes la nuit;
  • diminution de la glycémie.
Retour à la table des matières

Hyperplasie du cortex surrénal

L'hyperplasie corticale se caractérise par une production réduite d'hormones appelée cortisol. La cause de la déviation est une mutation génétique causée par diverses déviations imprévisibles. Une femme présentant une hyperplasie du cortex surrénalien présente les symptômes suivants:

  • augmentation du niveau de pigmentation des organes génitaux externes;
  • manifestations des hormones mâles en apparence;
  • croissance précoce des poils des zones pubienne et axillaire;
  • l'acné;
  • début tardif de la menstruation.
Retour à la table des matières

Tumeurs surrénales

Souvent diagnostiqué avec de telles maladies des glandes surrénales dans le corps, dans lesquelles les tumeurs sont formées. Dans la plupart des cas, ce sont des tumeurs bénignes qui doivent être diagnostiquées rapidement. Ces formations comprennent:

  • aldostérome;
  • les glucocorticoïdes;
  • corticoestromie;
  • le glucoandrostérome;
  • phéochromocytome.
Les tumeurs des glandes surrénales perturbent le rythme cardiaque.

Jusqu'à présent, les médecins n'ont pas été en mesure d'établir les raisons exactes de l'apparition de tumeurs dans les glandes surrénales. Il a été observé que le phéochromocytome, dans lequel le nombre de cellules glandulaires augmente, survient en cas de cancer de la thyroïde. Des anomalies systémiques associées à des anomalies congénitales des vaisseaux cérébraux, de la peau ou de la muqueuse des yeux peuvent provoquer une tumeur de ce type. La pathologie survient souvent en cas d'hyperfonctionnement des glandes surrénales, qui produisent une grande quantité d'hormones.

Une tumeur dans les glandes surrénales se manifeste par les symptômes suivants:

  • augmentation de la pression dans les artères;
  • rythme cardiaque perturbé;
  • affaiblissement des muscles;
  • augmentation du besoin d'uriner;
  • des nausées et des vomissements;
  • augmentation de la sécrétion de sueur;
  • des convulsions;
  • détérioration de l'état général;
  • l'apparition de frissons et de frissons;
  • bouche sèche.
Retour à la table des matières

Maladie d'Addison

Les problèmes de développement du nombre requis de cortisol en médecine s'appellent la maladie d'Addison. Il est précédé par la tuberculose, qui a perturbé le système endocrinien. Souvent, la maladie survient à la suite d'une violation corporelle sous l'influence de produits chimiques. Dans les processus auto-immuns ou l'insuffisance surrénale, on retrouve la maladie d'Addison. Pour elle, ces symptômes sont inhérents:

  • rythme cardiaque rapide;
  • des nausées, parfois des vomissements;
  • baisse de la pression artérielle;
  • selles bouleversées;
  • perte de poids soudaine;
  • sentiment constant de fatigue;
  • une femme devient inattentive et se souvient mal de ce qui se passe;
  • les poils pubiens et les aisselles tombent;
  • il y a un désir sexuel réduit.
Retour à la table des matières

Syndrome de Cushing

Cette violation est associée à une augmentation du nombre de corticostéroïdes produits par les glandes surrénales. Le syndrome de Cushing est assez rare et est diagnostiqué, généralement chez les femmes de 25 à 40 ans. La pathologie est associée à la formation d’un organe associé ou de tumeurs dans le pancréas, le foie et les bronches. Une femme se plaint de tels symptômes:

  • un gain de poids important dans l'abdomen, les glandes mammaires, sur le visage et les épaules, tandis que les membres ne grossissent pas;
  • l'apparition de vergetures sur la peau;
  • croissance active des cheveux, en particulier sur le visage;
  • la menstruation est perturbée;
  • la faiblesse musculaire apparaît;
  • les os s'affaiblissent et se cassent;
  • l'immunité diminue;
  • la lithiase urinaire se développe, la femme a mal au ventre et au bas du dos;
  • le sommeil est perturbé;
  • un état dépressif se produit;
  • des ecchymoses apparaissent.
Retour à la table des matières

Auto-test

Certaines femmes sont gênées de contacter un spécialiste et de vérifier l’état autonome des glandes surrénales à la maison. Il existe de telles méthodes d'autodiagnostic chez le peuple:

  1. Allez dans une pièce sombre et tenez-vous devant le miroir, pendant que la lumière tombe sur le côté de vos yeux (il est préférable d’utiliser une lampe de poche). Pendant 1 à 2 minutes, observez les élèves. S'ils s'étendent ou si une ondulation se fait sentir, cela indique un écart.
  2. Les anomalies peuvent être diagnostiquées en mesurant la pression artérielle. Il est nécessaire de mesurer la pression matin et soir en position couchée et debout. Ensuite, vérifiez les résultats si la différence entre eux est significative, cela peut indiquer un problème.
  3. Trois fois par jour, prenez la température le matin 3 heures après le réveil, puis 2 heures et 2 heures après l'effort physique. Ainsi, la température corporelle doit être surveillée pendant 5 jours. Lors de la détection de fluctuations supérieures à 0,2 degré, il est recommandé de consulter un médecin.

L'autodiagnostic n'est pas fiable, toute suspicion sur la pathologie des glandes surrénales doit être confirmée par des analyses de laboratoire et des instruments.

Diagnostic instrumental et de laboratoire

Le diagnostic de la maladie surrénale chez la femme est possible par deux méthodes: instrumentale et de laboratoire. Les tests hormonaux et le diagnostic par échographie des glandes surrénales jouent un rôle essentiel dans le diagnostic. Pour révéler le tableau complet de la violation, le médecin prescrit les procédures de diagnostic suivantes:

  • numération globulaire et urine complète;
  • résonance magnétique et tomodensitométrie;
  • examen du crâne et de la tête avec des rayons X pour déterminer la taille de l'hypophyse;
  • examen aux rayons X du système squelettique.

Récemment, dans la médecine moderne, la scintigraphie est devenue populaire, représentant la capacité de contrôler les organes internes à l'aide d'un faisceau. Cette méthode de recherche aide à déterminer l'état dans lequel se trouvent les glandes surrénales, leur cerveau et la substance du cortex. Le traitement d'un organe associé est prescrit après un diagnostic complet. Si une femme utilise des médicaments hormonaux ou des contraceptifs, alors les médicaments doivent absolument refuser de les prendre.

Traitement

Tout traitement des glandes surrénales en premier lieu devrait normaliser les hormones. Si les écarts sont insignifiants, il est alors montré à la femme la consommation d'agents hormonaux de synthèse qui rétablissent les hormones manquantes ou éliminent celles qui sont en excès. La procédure thérapeutique obligatoire est la restauration des organes internes et l'élimination des causes profondes de la déviation.

Le traitement chirurgical est indiqué en l'absence de l'effet approprié du traitement conservateur. Pendant l'opération, la glande surrénale endommagée est enlevée. Le traitement chirurgical est effectué à l'aide d'un endoscope ou d'une chirurgie abdominale. Dans le second cas, la femme a besoin de plus de temps pour se rétablir. Avec le traitement endoscopique, le corps de la femme est moins blessé et le processus de guérison est considérablement réduit.

Comment traiter les remèdes populaires?

Le traitement des remèdes populaires des glandes surrénales a fait ses preuves. Dans la médecine traditionnelle, il existe deux recettes efficaces pour les troubles surrénaliens. Il est recommandé de préparer l'infusion à base de fleurs de perce-neige, qui sont versées avec un demi-litre de vodka. On laisse reposer la teinture pendant 40 jours, puis on prend 20 gouttes trois fois par jour. Les femmes sont encouragées à préparer le thé à partir de feuilles de prêle et de cassis. Les remèdes populaires aident souvent à l'infertilité. Une femme est recommandé pour la prophylaxie d'augmenter dans le régime alimentaire des aliments contenant des œstrogènes: légumineuses, café, abricots.

Violation des glandes surrénales chez les hommes et leur traitement

Le rôle des glandes surrénales pour le fonctionnement normal de tout l'organisme ne peut être sous-estimé. Ces glandes endocrines sont nécessaires à la synthèse de diverses hormones - l'adrénaline, les hormones corticostéroïdes, la noradrénaline. En outre, la fonction surrénale dans le corps est également liée à la régulation des processus métaboliques, les glandes surrénales aident la personne à s'adapter à des conditions environnementales souvent défavorables.

La couche corticale de ces deux organes est responsable du métabolisme des sels d'eau et intervient dans le processus de conversion des structures protéiques en glucides. La médullaire affecte le rythme cardiaque, le métabolisme des glucides et l'augmentation de la pression artérielle. La violation des glandes surrénales entraîne un déséquilibre de toute la vie du corps. En outre, nous examinerons ce que sont les glandes surrénales, les symptômes de leurs glandes surrénales chez les hommes, ainsi que les mesures thérapeutiques et prophylactiques nécessaires pour le fonctionnement normal des glandes surrénales.

Quelque chose à propos des glandes surrénales

Le système endocrinien humain est un système assez complexe qui est responsable de l'état du fond hormonal humain. Ce système se compose de glandes et d'organes, qui revêtent tous une importance capitale pour l'activité vitale de l'organisme. Cependant, les glandes les plus importantes sont le pancréas, la thyroïde et la zone qui nous intéresse, les glandes surrénales. La plupart des gens connaissent les deux premières glandes, ou du moins en ont entendu parler, mais tout le monde n’a pas conscience de la fonction et de la valeur des glandes surrénales.

C'est une très grande omission, en raison d'un dysfonctionnement de cette glande jumelée, des pathologies assez graves peuvent se développer. Les glandes décrites dans cet article sont situées dans l'espace rétropéritonéal au-dessus de la partie supérieure des reins. Comme déjà mentionné, la fonction des glandes surrénales est la synthèse hormonale et la participation aux processus métaboliques.

Il est prudent de dire que les glandes surrénales sont des réserves très puissantes du corps humain. S'ils fonctionnent normalement, la personne ne ressent pas de faiblesse ni de fatigue lorsque le stress survient, c'est-à-dire qu'elle peut faire face au stress sans nuire à sa santé. Si une personne après le stress ne peut pas se calmer pendant longtemps, elle est nerveuse, il développe une forte faiblesse, des attaques de panique, etc., alors le travail des glandes surrénales est incorrect. Dans ce cas, des contraintes fréquentes entraîneront une augmentation de la taille de ces glandes et si une personne développe une dépression durable, les glandes surrénales peuvent cesser de fonctionner, ce qui entraînera diverses maladies associées à un déficit en enzymes et en hormones.

Les hormones, produites par les glandes surrénales, sont très importantes pour la vie humaine et sont responsables de presque tous les processus du corps:

  • L'adrénaline est la principale hormone qui combat le stress. Sa concentration dans le sang augmente avec les émotions négatives ainsi que les événements joyeux et positifs. Avec la libération d'adrénaline chez l'homme, les pupilles se dilatent, la respiration s'accélère, des forces apparaissent, le corps devient moins vulnérable à la douleur, il devient de plus en plus fort.
  • La noradrénaline est le précurseur de l'adrénaline, en d'autres termes, c'est une hormone du stress. De quoi est-il responsable? En dépit du fait qu'il a moins d'effet sur le corps que l'adrénaline, il augmente la pression dans les artères, ce qui permet au cœur de travailler plus intensément.
  • Les hormones corticostéroïdes peuvent être de trois types: glomérulaire, faisceau et hormones de la zone réticulaire.
  • Dans la zone glomérulaire, les glandes produisent: l'aldostérone, la corticostérone, la désoxycorticostérone.
  • Le synthcortisol de l'icorostérone se produit dans la zone du faisceau.
  • Dans la zone réticulaire, des hormones sexuelles sont produites - des androgènes. Ils ont agité le désir sexuel d'une personne, son niveau de graisse, son augmentation de graisse et sa masse musculaire.

Tout ce qui précède suggère que les glandes surrénales remplissent une fonction importante et irremplaçable dans le corps humain. Lorsque leur travail échoue, les hormones commencent à être produites de manière insuffisante ou excessive, ce qui entraîne diverses pathologies dans le corps.

Causes de la maladie

Les maladies et les lésions cérébrales sont la principale cause de dysfonctionnement de la glande. En outre, une circulation sanguine insuffisante dans les glandes, des anomalies congénitales et des maladies infectieuses graves peuvent provoquer un dysfonctionnement. Dans certains cas, diverses mesures de diagnostic sont nécessaires pour déterminer le début de la maladie des glandes surrénales, car la maladie au stade précoce ne provoque aucune perturbation significative du fond hormonal. En conséquence, les anomalies dans le travail des glandes surrénales n'apparaissent généralement que lorsque les dommages subis par la glande deviennent importants.

Que peuvent être des maladies

Les maladies des glandes surrénales chez les hommes peuvent se manifester par une augmentation ou une diminution de l'activité hormonale. Parmi eux se trouvent:

  • éducation (bénigne) avec absence d'activité hormonale;
  • éducation (maligne) sans activité hormonale;
  • formations à activité hormonale;
  • hypertrophie (augmentation) du cortex de la glande avec activité hormonale;
  • dysfonctionnement des glandes héréditaires;
  • fonction surrénale réduite.

Formations dans lesquelles il n’existe aucune activité hormonale - ce sont des tumeurs qui ne synthétisent pas de substances ayant une activité biologique. Ils s'appellent des incidentalomes. Ces tumeurs peuvent être malignes ou bénignes. Le plus souvent, ils se trouvent dans une enquête aléatoire. La plupart des informations peuvent donner une tomodensitométrie, mais lors d'une échographie, de telles tumeurs peuvent également être visualisées, bien que cette méthode soit moins précise que la tomodensitométrie. En règle générale, les tumeurs bénignes de cet ordre ne se manifestent pas cliniquement. Dans le cas d’un processus oncologique, il se produit une perte de poids, des dysfonctionnements d'autres systèmes et organes et une intoxication.

Les formations qui ont une activité hormonale peuvent être détectées par les résultats des tests hormonaux. Ils peuvent provoquer divers symptômes - manifestations dans l'apparence par l'homme des traits du sexe opposé, développement de divers syndromes (syndrome d'Itsenko-Cushing, syndrome de Conn et autres). Étant donné que les symptômes de telles formations dépendent du type de tumeur, il est nécessaire de les traiter individuellement.

Phéochromocytome. Cette tumeur est formée à partir des cellules du cerveau des glandes surrénales. Il peut être situé à la fois dans la région de la glande et au-delà. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une tumeur maligne, qui libère des catécholamines dans le sang. Le symptôme principal est une hypertension persistante. La pression peut atteindre des niveaux critiques pendant l'activité physique, après avoir mangé, avec des émotions positives ou négatives. En outre, le patient a un pouls élevé, des tremblements dans les membres, une sensation de peur. Lorsque la pression diminue, la miction augmente. Si l'hypertension ne répond pas au traitement standard, il est recommandé à un homme de subir un test de phéochromocytome.

Aldostérome. Cette formation a des cellules dans sa composition qui sont situées au-dessus du cortex surrénalien. Cette tumeur produit certaines substances, avec des concentrations croissantes, développant le syndrome de Conn. Une augmentation stable de la pression artérielle apparaît à nouveau, mais il existe en plus:

  • faiblesse musculaire;
  • l'apparition de crises;
  • maux de tête;
  • pouls rapide;
  • soif constante;
  • dysfonctionnement des reins.

Ces symptômes sont liés au fait que le potassium est éliminé du corps lors d'un aldostome.

Corticostome - cette formation, qui est formée à partir des cellules de la couche de faisceau. La tumeur produit trop de glucocorticoïdes et, par conséquent, le syndrome de Itsenko-Cushing se développe. C'est:

  • l'obésité, avec graisse stockée sur le visage, y compris. Dans ce cas, le visage devient lunaire et la peau devient rouge.
  • des dépôts graisseux peuvent se former sur la nuque;
  • jambes minces avec des muscles atrophiés;
  • sur le dos de la main, la peau devient fine et transparente;
  • la peau peut être recouverte d'abcès et d'autres éruptions cutanées;
  • les membres peuvent être enflés;
  • sur la peau de l'abdomen et sur la poitrine apparaissent des vergetures de couleur pourpre.

Avec l’androstérome et les corticoïdes, l’apparence d’un homme se modifie - les caractéristiques de la femme apparaissent. Cela est dû au fait que la tumeur est formée à partir des cellules de la couche inférieure de la glande, responsable de la synthèse des androgènes. Ces tumeurs ne sont pas souvent diagnostiquées.

Symptômes de la maladie

Donc, en résumé, vous pouvez lister tous les symptômes. Les maladies des glandes surrénales chez les hommes peuvent être accompagnées des symptômes suivants:

  1. Syndrome de Cushing: pression élevée, excès de poids, le visage devient cristallin, perturbation du métabolisme du glucose, atrophies musculaires, ostéoporose, absence ou réduction de la puissance, formations pustuleuses, dépression, migraines.
  2. Maladie d'Addison: fatigue sévère, manque d'appétit, maladies respiratoires fréquentes, coloration intense des lèvres, des mamelons et des joues, dépression, vomissements, dyspepsie, augmentation de la miction nocturne, baisse de la concentration, dépression, hypocorticisme, baisse de la libido.
  3. Hyperaldostéronisme: migraines, polyurie, syndrome convulsif, gonflement, tachycardie, hypervolémie, constipation.
  4. Tumeurs surrénales: hypertension, arythmie, faiblesse musculaire, transpiration, états de panique, convulsions, signes féminins, tremblements des membres.
  5. Syndrome de Nelson: basse pression, perturbation du travail du cœur, troubles mentaux, dyspepsie, perte de poids, nycturie, pigmentation de la peau, confusion, évanouissement.
  6. Syndrome androgénital: excès de potassium dans le corps, défaillance du rythme cardiaque, acné, pilosité précoce de la zone pubienne.

Principes de traitement

Si un homme présente au moins certains des signes ci-dessus, ainsi que si ses glandes surrénales sont douloureuses, il doit prendre rendez-vous avec un endocrinologue. Le traitement des glandes surrénales ne doit être effectué qu'après consultation avec le médecin et sous sa surveillance étroite.

La thérapie vise principalement à améliorer le fond hormonal, avec des manifestations mineures de la maladie. Des analogues hormonaux synthétiques sont écrits, ce qui permettra d'éliminer la carence ou l'excès d'hormones naturelles. En outre, il est très important de rechercher la cause du dysfonctionnement des glandes surrénales et de traiter la maladie sous-jacente. En cas d'inefficacité des méthodes thérapeutiques, les médecins peuvent suggérer le retrait de la glande.

En ce qui concerne les actions préventives, étant donné que la plupart des maladies des glandes surrénales sont associées à la dépression, il est recommandé d'éviter les situations stressantes, de mener une vie active et rationnelle, de bien manger et de consulter un endocrinologue à des fins préventives.

Comment les symptômes peuvent-ils déterminer que les glandes surrénales sont douloureuses?

Pour avoir une idée détaillée de la douleur des glandes surrénales et des symptômes qui accompagnent la progression des maladies, il est utile de se référer à la nature de la perturbation hormonale survenue dans le corps du patient.

Les manifestations de maladies des glandes situées au-dessus des reins ont leurs propres caractéristiques, qui sont déterminées par le manque ou l'excès de production dans le corps d'une hormone particulière.

Par exemple, lorsque la production d'aldostérone est déficiente, le sodium quitte le corps avec l'urine, ce qui entraîne une diminution de la pression artérielle.

Lorsque le cortisol commence à être produit en quantités dépassant la plage normale, une maladie grave se développe - l'insuffisance surrénalienne. Dans les cas cliniques graves, cela peut menacer la vie du patient.

La reconnaissance rapide des symptômes des maladies des glandes surrénales est la condition principale d'un traitement efficace et d'un pronostic positif.

Carence ou excès d'hormones

Les maladies des glandes surviennent à la fois avec des violations des fonctions hormonales et sans elles.

Manque d'hormones causant de la douleur et d'autres symptômes, provoqué par une insuffisance surrénalienne de type primaire ou secondaire, de forme aiguë ou chronique.

Un excès d'hormones se produit, en règle générale, pour d'autres raisons, notamment:

  • diverses tumeurs de la zone du cerveau;
  • tuberculose, néoplasmes glomérulaires et réticulaires;
  • tumeurs de type mixte;
  • dysfonctionnement et hypertrophie du cortex surrénalien.

Dans d'autres cas, les pathologies des glandes se développent sans problèmes notables du système endocrinien en raison de la formation de tumeurs sans activité hormonale.

Signes de dysfonctionnement glandulaire

Pour déterminer la douleur des glandes surrénales et, plus important encore, les symptômes inhérents aux maladies, il faudra examiner en détail les pathologies diagnostiquées chez les patients, les conséquences de leur développement.

À tout âge, vous devriez écouter votre corps et l’idée que les glandes ne fonctionnent pas correctement. Les symptômes suivants devraient alerter:

  • fatigue trop rapide;
  • faiblesse musculaire et augmentation des crises convulsives;
  • irritabilité et nervosité;
  • les défaillances du système nerveux central;
  • troubles dyspeptiques;
  • pression artérielle basse ou élevée;
  • l'apparition de zones pigmentées du corps, en général, non recouvertes de vêtements.

Ces symptômes sont plus ou moins caractéristiques des maladies des glandes surrénales, décrites plus en détail ultérieurement.

Manifestations de la maladie d'Addison

La maladie d'Addison est l'une des pathologies les plus courantes des glandes surrénales, dont la plupart des patients ressentent les symptômes.

Comme déjà mentionné, la maladie se développe en raison d'une insuffisance surrénalienne primaire ou secondaire.

Dans le premier cas, nous parlons de dommages aux tissus des glandes elles-mêmes, dans le second - de maladies du cerveau, qui ont pour conséquence l’atteinte de l’hypophyse ou de l’hypothalamus.

Si nous prenons comme base les statistiques de diagnostics, les cas cliniques de la maladie d’Addison dans le type primaire d’insuffisance sont enregistrés un ordre de grandeur inférieur à celui dans le secondaire, pour lesquels la pigmentation de la peau n’est pas caractéristique.

Les symptômes et les douleurs dans les glandes surrénales peuvent ne pas se manifester avant longtemps. Divers facteurs sont susceptibles de provoquer le fonctionnement insuffisant des glandes. Toutefois, la principale raison est l'affaiblissement des forces immunitaires.

Dans le même temps, les maladies suivantes peuvent causer la maladie surrénalienne d'Addison:

  • tuberculose des reins et des glandes surrénales;
  • lésions de microorganismes fongiques;
  • VIH, SIDA;
  • perturbations du métabolisme des protéines;
  • élimination complète ou partielle des glandes.

Les principaux symptômes de l’insuffisance surrénale dans le développement de la maladie d’Addison sont les symptômes suivants:

  • faiblesse dans le corps après l'expérience;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids;
  • développement de la susceptibilité aux infections virales respiratoires;
  • intolérance aux rayons ultraviolets;
  • assombrissement des mamelons, des lèvres, des muqueuses;
  • tachycardie pour hypotension;
  • urgence accrue aux toilettes.

Il convient également de noter que les hommes et les femmes ont souvent mal à la tête, la libido diminue. Les patients signalent des troubles de l'activité cérébrale, de la mémoire, une baisse de la concentration de l'attention.

En outre, chez les femmes de plus de 30 ans, il y a une perte de cheveux qui pousse dans les aisselles, l'aine.

Comment reconnaître l'hyperaldostéronisme?

La pathologie est un dysfonctionnement des glandes surrénales causé par une production accrue de l'hormone aldostérone.

Un impact négatif sur le travail des glandes et une maladie pourraient être des troubles du foie, ainsi qu'une insuffisance rénale ou cardiaque, entraînant un dysfonctionnement surrénalien.

Ainsi que des dommages à la glande pituitaire et la croissance du cancer, le long processus infectieux.

Les symptômes de l'hyperaldostéronisme progressent et il est impossible de les oublier à un moment donné.

Les signes de cette maladie surrénale peuvent être appelés:

  • hypotonie musculaire;
  • migraine et mal de tête;
  • arythmie cardiaque et tachycardie;
  • sentiment constant de faiblesse, de fatigue, même après le sommeil;
  • besoin fréquent d'aller aux toilettes;
  • des convulsions;
  • gonflement des membres;
  • tabouret dérangé.

Caractéristiques du syndrome d'Itsenko-Cushing

Le syndrome d'Itsenko-Cushing, au contraire, n'est pas appelé une maladie indépendante des glandes surrénales.

Ce complexe de symptômes est souvent le résultat d'une tumeur ou d'une tumeur maligne d'un autre organe. Les principaux signes du syndrome d'Itsenko-Cushing, plus fréquent chez les femmes, sont les suivants:

  • développement de l'hypertension artérielle;
  • gain de poids dans les zones «masculines»;
  • l'acquisition d'une lune en forme de visage;
  • des perturbations dans l'échange de glucose;
  • atrophie et réduction du tonus musculaire;
  • manque de menstruation;
  • développement de l'ostéoporose;
  • céphalées, migraines;
  • débit sanguin altéré, capillaires fragiles;
  • croissance des cheveux dans des endroits inhabituels pour les femmes (croissance de la barbe, de la moustache).

Symptômes de la maladie de Nelson

Le syndrome de Nelson est l'état pathologique des glandes surrénales, avec leur dysfonctionnement prononcé, qui se développe à la suite de l'ablation des glandes du syndrome d'Itsenko-Cushing.

La maladie de Nelson se caractérise par une diminution des capacités visuelles, de leur acuité, une détérioration des papilles gustatives et des maux de tête presque constants.

Dans le syndrome de Nelson, une pigmentation accrue de certaines zones de la peau se produit.

Les tumeurs comptent parmi les problèmes de glande surrénale les plus fréquemment diagnostiqués. Les nouvelles pousses de nature différente (bénignes et malignes) entraînent des complications graves et un risque pour la vie du patient.

Dans la plupart des cas, au cours de l'enquête, des tumeurs bénignes sont diagnostiquées, notamment:

  • aldostérome;
  • les glucocorticoïdes;
  • phéochromocytome;
  • corticoestrom.

Les symptômes des tumeurs surrénaliennes présentent de nombreuses caractéristiques comparées au tableau clinique général qui se produit lorsque les glandes manquent de travail.

De plus, sans rien connaître des causes du développement de la maladie, il est assez difficile de prendre des mesures thérapeutiques pour soulager les symptômes.

Puisque la tâche principale des glandes surrénales est sans aucun doute la production d’hormones qui affectent le métabolisme, le niveau de pression artérielle, les manifestations du néoplasme sont largement tributaires de la production excessive d’une substance en particulier.

Les symptômes les plus courants de la néoplasie surrénalienne deviennent apparents:

  • baisse constante du rythme cardiaque;
  • perte de force et d'atrophie musculaire;
  • besoin accru d'excrétions de la vessie;
  • transpiration accrue;
  • attaques de panique;
  • la peur;
  • essoufflement;
  • douleur tirante dans la région lombaire;
  • pâleur de la peau;
  • changement d'apparence, acquisition de traits du sexe opposé;
  • sensation de douleurs articulaires, cyanose des tissus;
  • des crampes et des frissons, tremblants.

La sécheresse de la bouche est une conséquence de l'augmentation de la glycémie. En l'absence de toute action thérapeutique visant à lutter contre l'élargissement de la tumeur, le patient peut s'attendre à des complications sous la forme d'un accident vasculaire cérébral, d'œdème pulmonaire, d'hémorragie rétinienne.

Procédures de diagnostic

La manifestation des symptômes de la dysfonction surrénale peut souvent être observée lorsque la pathologie a dépassé depuis longtemps le stade initial de son développement.

Donc, pour diagnostiquer une maladie, vous aurez besoin de toute une gamme de procédures de recherche. Le but du diagnostic est le médecin traitant.

En règle générale, pour poser un diagnostic correct, le patient devra:

  • Examiner les hormones afin de déterminer les substances qui prévalent dans le sang et celles qui font défaut;
  • Passer un examen échographique des reins et des glandes surrénales, permettant de détecter la présence de tumeurs;
  • Pour reconnaître leur nature, une IRM ou une tomodensitométrie peuvent être administrées au patient.

Les résultats de l’étude permettent au médecin d’obtenir une image détaillée de la maladie et de tenter de déterminer les causes de la maladie.

Si des violations se sont produites dans d'autres systèmes du corps, le traitement est effectué en tenant compte de ce facteur. Le traitement conservateur ou la chirurgie est réalisée en fonction des symptômes des maladies des glandes surrénales.

Traitement et prévention

Pour restaurer la santé du patient, les interventions des spécialistes visent principalement à éliminer la principale cause provocante de la pathologie, à établir une fonctionnalité glandulaire normale, puis à établir un fond normal d'hormones.

Aux premiers stades du développement des maladies des glandes surrénales, de l’insuffisance des glandes et de symptômes bénins, les médecins prescrivent des médicaments.

Les hormones synthétiques qui sont prises sous la supervision d'un médecin, au fil du temps, restaurent le déficit ou l'excès de substances.

Si, pendant un certain temps, le traitement médicamenteux ne donne aucun résultat, on prescrit à la patiente une opération qui consiste en principe à enlever une ou les deux glandes atteintes.

Pour l’une quelconque des maladies surrénaliennes, le médecin et le patient n’ont que deux choix: intervenir dans la cavité avec un endoscope ou pratiquer une opération plus traumatique impliquant une incision tissulaire profonde.

La conséquence de la pénétration abdominale sera une guérison prolongée.

La procédure laparoscopique est moins invasive et peut être réhabilitée dès que possible.

Lorsque le traitement est commencé à temps, le pronostic de récupération est favorable. Compliquer le processus de récupération peut échouer en raison d'autres troubles dans le corps du patient.

En ce qui concerne la prévention des maladies causées par l’insuffisance des glandes surrénales, la prévention des symptômes, il faut comprendre que les mesures suivantes constitueront le meilleur moyen de prévenir la maladie:

  • prévention des situations stressantes, des inquiétudes et des expériences;
  • adhésion aux bases d'un mode de vie sain;
  • passage d'un examen complet périodique;
  • faire appel à des spécialistes dès les premiers soupçons, sans expériences ni auto-traitements.

Seule une thérapie de haute qualité mettra fin aux maladies des glandes surrénales et empêchera l'apparition de conséquences dangereuses pour la santé et la vie du patient.

Glandes surrénales - symptômes de la maladie chez les femmes

La santé des femmes dépend en grande partie du niveau d'hormones et de la fonctionnalité des organes responsables de leur production. La détection précoce de la maladie des glandes surrénales chez les femmes est une occasion d’arrêter le développement de formes graves de la maladie. Et pas seulement.

En raison du contexte hormonal normal, la femme maintient l'équilibre psychologique et émotionnel et le potentiel de procréation.

Symptômes courants de la fonction surrénalienne avec facultés affaiblies chez les femmes

Les glandes surrénales sont les paires de glandes endocrines du système endocrinien, situées dans la partie supérieure des reins. La structure des glandes surrénales est représentée par deux types de tissus - des substances corticales et des substances cérébrales, dont les propriétés physiologiques sont contrôlées et coordonnées par le système nerveux.

La substance cérébrale est responsable de la production d'adrénaline et de noradrénaline, corticale - pour la production de corticostéroïdes, d'aldostérone et d'hormones sexuelles androgènes. En outre, les glandes surrénales sont activement impliquées dans les processus métaboliques du corps.

Les déficiences fonctionnelles des glandes surrénales sont à l’origine du développement de nombreuses pathologies réduisant la qualité de la santé et de la vie des femmes.

Dans la plupart des cas, la maladie surrénalienne chez la femme s'accompagne des symptômes suivants:

  • prise de poids intense;
  • hypertension artérielle;
  • apparition de cheveux dans le visage;
  • remodelage musculaire de type masculin;
  • violation du cycle menstruel;
  • pigmentation excessive de la peau;
  • problèmes de digestion et du tube digestif.

Les caractéristiques des manifestations du dysfonctionnement surrénalien dépendent du type de lésion pathologique.

La production excessive d’ACTH (hormone corticotrope), qui coordonne la fonctionnalité des glandes endocrines, se produit au cours du développement de la maladie d’Itsenko-Cushing. Alors que le déficit en ACTH est un signe d'insuffisance rénale.

L'excès de production d'hormones par les glandes surrénales peut indiquer des processus malins dans leurs tissus. Le manque de production d'hormones par les glandes surrénales est l'une des manifestations caractéristiques de l'insuffisance surrénalienne.

Types de maladies surrénales, leurs signes

Tous les types de processus pathologiques se produisant dans les glandes surrénales sont divisés en groupes:

  • surproduction d'hormones (production excédentaire);
  • hypoproduits d'hormones (manque de production);
  • syndrome adrénogénital - augmentation de la quantité d'hormones d'une espèce dans le contexte d'une diminution des volumes chez d'autres espèces;
  • les pathologies associées aux processus tumoraux.

Une hyperproduction d'hormones produites par les glandes surrénales est observée au cours du développement du syndrome de Cushing, du syndrome de Conn, du phéochromocytome. Les hypoproduits d'hormones indiquent une lésion pathologique primaire, secondaire ou aiguë des glandes surrénales.

Hyperaldostéronisme

L'hyperaldostéronisme primaire est une pathologie clinique qui se développe sur le fond d'une production excessive d'aldostérone par le cortex des glandes surrénales. La maladie est également connue sous le nom de syndrome de Conn, du nom du médecin qui en a décrit les premiers signes et la pathogenèse.

L'aldostérone est une hormone de type minéralocorticostéroïde. La production et la sécrétion d'aldostérone sont stimulées par l'hormone adrénocorticotrope, qui produit la glande pituitaire.

L’excès d’aldostérone se manifeste par une détérioration du bien-être général des femmes:

  • douleur au front;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • diminution de la fréquence cardiaque;
  • fatigue, faiblesse;
  • mictions fréquentes la nuit;
  • vision floue;
  • douleurs musculaires, crampes.

Une caractéristique pathologique du syndrome de Conn est un changement pathologique du pH de l'urine, provoquant l'apparition d'une pyélonéphrite chronique.

Hyperandrogénie

Le syndrome d'hyperandrogénie chez la femme se traduit par une activité accrue des hormones androgènes mâles et s'accompagne d'un changement progressif des caractéristiques sexuelles secondaires. Un excès d'androgènes conduit à une altération des processus métaboliques et du cycle menstruel, et affecte également la capacité de reproduction de la femme.

Une augmentation de la production d'androgènes par les glandes surrénales est mise en évidence par:

  • croissance excessive des poils du visage et des membres;
  • la séborrhée;
  • les anguilles;
  • obésité de type androïde;
  • perte de cheveux intense, calvitie;
  • diminution du timbre de la voix;
  • la croissance musculaire;
  • transformation structurelle des ovaires.

Le développement de pathologies pendant la puberté conduit à un sous-développement des glandes mammaires et à l'apparition de pathologies dans les structures folliculaires. Les tentatives de grossesse se terminent généralement par une fausse couche.

Insuffisance surrénale

En médecine officielle, l'insuffisance surrénale est classée dans l'hypocorticisme. L'utilisation de ce terme est appropriée pour tout changement pathologique résultant de l'hypofonction du cortex surrénalien.

Une forme aiguë d'insuffisance surrénalienne survient à la suite d'un arrêt brutal ou d'une diminution de la sécrétion d'hormones produites par la substance corticale. Les principaux symptômes sont la pâleur de la peau, la confusion, la léthargie générale, la migraine, l’apparition de convulsions, un faible tonus musculaire, une couleur de lèvre bleuâtre, des troubles urinaires et un dysfonctionnement du GIT.

La forme chronique de l'hypocorticisme est le résultat de lésions auto-immunes et de la destruction des glandes surrénales.

Le développement de l'insuffisance surrénale chronique se caractérise par un effet profond sur les glandes endocrines et s'accompagne d'une augmentation des symptômes suivants:

  • nervosité, agressivité;
  • faiblesse, asthénie;
  • cessation de la croissance des cheveux sur le corps;
  • diminution de la libido;
  • transpiration;
  • perte d'appétit et perte de poids;
  • altération de la mémoire et des capacités mentales.

L'insuffisance surrénalienne provoque une pigmentation intense affectant non seulement la peau, mais également les muqueuses.

Maladie d'Addison

La principale forme d'insuffisance surrénalienne se développe en raison de la destruction des tissus d'une substance produisant des hormones stéroïdiennes, appelée maladie d'Addison. Les principales causes de l'apparition d'une pathologie sont la tuberculose, la syphilis, le VIH, ainsi que des troubles du système immunitaire dont l'étiologie n'a pas encore été clarifiée.

La première manifestation de la pathologie devient progressivement la faiblesse musculaire, la fatigue, les rhumes et les maladies fréquentes. L'hyperpigmentation de l'épiderme est considérée comme le symptôme le plus prononcé de la maladie d'Addison. Elle est causée par un coup de soleil sur la peau et les muqueuses. Des taches sombres de couleur brune ou bronze apparaissent.

La maladie d'Addison peut se développer au fil des années et se manifester de manière aiguë au moment où le corps de la femme a besoin de glucocorticoïdes pour supprimer les effets de tout stress ou choc.

Tumeurs surrénales

Le développement de formations tumorales dans les glandes surrénales est le résultat de processus inflammatoires et de la prolifération pathologique de tous les tissus structurels d'un organe. Les néoplasmes peuvent être bénins ou malins et provoquer l’apparition de symptômes caractéristiques d’un certain nombre d’autres maladies des glandes endocrines.

Les types suivants de tumeurs majeures affectant les glandes surrénales comprennent:

  • corticosteroma - un complexe de changements pathologiques, unis sous le nom de syndrome de Itsenko-Cushing;
  • l'androstérome;
  • corticoestroma;
  • aldostérome;
  • phéochromocytome.

Certaines de ces pathologies au stade initial de développement ne sont pas accompagnées de symptômes et sont difficiles à diagnostiquer. Il y a des cas où la malignité de la formation n'a été établie qu'après métastases.

Phéochromocytome

Le phéochromocytome est une tumeur du tissu chromaffinique de la médullosurrénale, responsable de la synthèse de la dopamine, de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Le développement d'une forme bénigne de pathologie se caractérise par des crises soudaines d'hypertension artérielle associées à des anomalies neuropsychiatriques, hématologiques et gastro-intestinales. Le patient a un sentiment déraisonnable de peur et d’anxiété, la peau pâlit, des nausées et des vomissements, une douleur dans la région du cœur et une tachycardie.

De plus, il y a une augmentation de la température et de la transpiration. L'envie d'uriner plus fréquente, avec une grande quantité d'urine. Dans certains cas, la tumeur peut être palpable.

Le développement de la forme maligne de la tumeur s'accompagne d'une réduction significative du poids, d'une insuffisance rénale et d'une douleur abdominale. Les cas de diabète sucré sont fréquents.

Syndrome de Cushing

Le syndrome d'Itsenko-Cushing est une maladie dans laquelle la synthèse de corticotropine augmente, en raison d'une violation de la fonctionnalité de l'hypothalamus et de l'hypophyse, régulant le travail des glandes surrénales.

Le plus souvent, la pathologie se développe chez les femmes d'âge moyen et peut être associée à des lésions crâniennes, à un choc mental grave, à une infection cérébrale, à une intoxication du corps et à des modifications hormonales.

Symptômes caractéristiques du syndrome d'Itsenko-Cushing:

  • violation du métabolisme des graisses;
  • dysfonctionnement ovarien;
  • développement de l'ostéoporose;
  • fragilité des vaisseaux sanguins;
  • diminution de la mémoire et des capacités intellectuelles;
  • accès d'apathie et de dépression;
  • augmentation de la pression.

L'obésité est le symptôme le plus prononcé de la pathologie. Dans ce cas, les dépôts graisseux sont localisés dans la partie supérieure du dos et du cou, ainsi que dans l'abdomen et la poitrine. Le visage du patient acquiert une forme ronde, appelée en médecine lunaire en médecine. Le développement de la maladie s'accompagne d'une croissance des cheveux chez les hommes.

Méthodes de diagnostic de la maladie chez les femmes

Pour faire un diagnostic, il est nécessaire de vérifier la fonctionnalité des glandes surrénales. À cette fin, on utilise l'analyse biochimique de l'urine et du sang, le dépistage sanguin des hormones, les ultrasons et l'IRM, ainsi que le scanner multispiral.

En présence de tumeurs, des informations de diagnostic supplémentaires sont obtenues à l'aide d'études de rayonnement.

En outre, prescrire une analyse de l'état du système squelettique pour le diagnostic opportun de l'ostéoporose.

Changement de fonction pendant la grossesse

Dans la période de procréer dans le corps féminin, il y a un réarrangement du fond hormonal. Le système endocrinien répond à la grossesse en augmentant la production de tous les types d'hormones surrénaliennes, à l'exception des androgènes.

Pour déterminer le niveau de modification physiologique de la fonctionnalité des glandes surrénales pendant la grossesse, il est recommandé aux femmes de donner du sang pour leurs hormones - cette analyse est considérée comme la plus informative.

Violation des glandes surrénales pendant la ménopause

Au cours de la ménopause, les capacités de reproduction d'une femme s'estompent progressivement, ce qui entraîne un dysfonctionnement ovarien et se traduit par une diminution maximale du nombre d'hormones sexuelles.

Avec la cessation complète de la production d'œstrogène et de progestérone, l'âge biologique du corps de la femme survient.

Pour la prévention des maladies des glandes surrénales, il est recommandé d’observer un mode de vie sain, notamment une alimentation équilibrée, un régime quotidien et une activité physique. Pour un travail à part entière des glandes surrénales, il est nécessaire d'inclure dans le régime des aliments contenant des vitamines C, A et E, ainsi que de limiter la consommation de sel.

Un facteur important dans la préservation de la santé des femmes est également considéré comme un examen médical annuel.

Plus D'Articles Sur Les Reins