Principal Prostatite

Inflammation de la vessie: caractéristiques du traitement et de la prévention

L'inflammation de la vessie est une maladie avec des symptômes plutôt désagréables et les conséquences négatives de son traitement inopportun.

C'est une maladie assez commune du système urogénital, qui est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Cette tendance s’explique par les particularités de la structure du système urogénital: l’urètre de la femme est plus court et plus large que celui de l’homme. Par conséquent, il est plus susceptible à la pénétration d'infections et moins résistant aux températures extrêmes.

Selon les statistiques, une femme sur quatre souffrait de cystite au moins une fois et chaque huitième d'une forme chronique. Chez les hommes, seulement 0,5% des cas de cystite sont diagnostiqués. Les données, bien sûr, très conditionnelles, mais quand même.

Pourquoi cette maladie survient-elle?

Causes de l'inflammation de la vessie:

  • infections: pus bleu, Escherichia coli, champignons, staphylocoques, proteus, etc. Le microorganisme pathogène pénètre dans la membrane muqueuse de la vessie à partir du périnée ou de la circulation sanguine. Mais la présence d'une infection dans le corps ne signifie pas nécessairement que la cystite se produira - la muqueuse de la vessie a une bonne fonction antivirale protectrice;
  • hypothermie prolongée (particulièrement dans la région pelvienne);
  • épuisement de l'immunité: les défenses de l'organisme sont réduites à cause du stress, de la fatigue régulière, des troubles du repos et du travail, de la grossesse, des maladies infectieuses de longue durée;
  • actions de diagnostic (par exemple, insertion d'un cathéter) effectuées sur la vessie;
  • dommages à la vessie avec des médicaments (quand ils sont retirés avec de l'urine), urolithiase;
  • miction rare (avec rétention urinaire, une microflore pathogène se développe);
  • négligence des règles d'hygiène personnelle (changement intempestif de serviettes ou de tampons, essuyage après la défécation dans le sens allant de l'anus aux organes génitaux - femmes);
  • sous-vêtements serrés, lanières;
  • mode de vie sédentaire;
  • rapport vaginal après anale sans lavage;
  • processus inflammatoires du système génito-urinaire;
  • constipation fréquente et prolongée;
  • changements dans les niveaux hormonaux (puberté, grossesse, ménopause);
  • amour des plats épicés;
  • exposition aux radiations.

La cause la plus courante d'inflammation de la vessie chez les hommes est une maladie urologique ou une lithiase urinaire concomitante. Aussi à jeun et carence en vitamines A, C.

La présence de ces facteurs augmente parfois le risque d'inflammation de la vessie.

Les premiers signes d'inflammation de la vessie

Différentes formes de cystite ont différentes manifestations.

Une forme aiguë d'inflammation se fait sentir soudainement.

  • Le patient commence souvent à vider la vessie, mais l'urine ne sort que par petits volumes et pas complètement.
  • Douleur probable (comme lorsque vous urinez et juste) dans le bas de l'abdomen.
  • C'est aussi une possible incontinence (surtout la nuit), envie constante sans raison.
  • Parfois, il y a de la fièvre, du sang ou du pus dans l'urine.
  • Les signes de cystite chronique s'apparentent aux manifestations de aiguë, mais ils ne sont pas aussi prononcés.

Nous pouvons dire une chose en toute confiance: vous remarquerez sûrement des violations du biorythme habituel si vous êtes extrêmement attentif à vos conditions.

Seuls de rares cas de cystite peuvent survenir de manière asymptomatique. Si vous êtes assis sur un froid depuis longtemps, vous passez au «mini» tout l’hiver, alors ça vaut le coup de vérifier quand même! Si le médecin a confirmé le développement d'une inflammation de la vessie après l'apparition des symptômes, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement.

Traitement de la maladie

L'inflammation de la vessie, heureusement, est traitable.

Avant de choisir une méthode de traitement particulière, vous devez:

  • identifier la cause de son apparition (présence d'une infection, déficit immunitaire, etc.);
  • déterminer la forme d'inflammation (aiguë, chronique);
  • diagnostiquer l'état général du corps (pour identifier les contre-indications au traitement).

Ce n'est qu'après ces actions qu'il est nécessaire d'entreprendre l'élimination de la maladie.

Indépendamment de la forme et du stade de la cystite, il est fortement recommandé au patient de boire de grandes quantités d’eau (2,5 litres par jour ou plus), afin de respecter l’alimentation appropriée (à l’exclusion des produits épicés, frits, salés, fumés, salés, marinés, au chocolat, tomates). irriter la muqueuse de la vessie).

Vous devrez également vous abstenir de tout rapport sexuel pendant la durée du traitement.

Traitement de la toxicomanie

Un certain nombre de médicaments aideront à éliminer l'inflammation et à soulager les souffrances du patient.

  1. Si une inflammation de la vessie s'est développée dans le contexte de maladies infectieuses, un traitement aux antibiotiques est prescrit - céphalasporine, fluorochiéolones.
  2. Parallèlement, le traitement de l'inflammation de la vessie est prescrit à l'aide d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, sous toutes leurs formes - comprimés, suppositoires, injections.
  3. Les médicaments à base de plantes (Urolesan, Kanefron) sont utilisés pour réduire l’inflammation et soulager les spasmes. Pour un résultat fiable, ils sont utilisés pendant environ un mois.
  4. Médicaments souvent prescrits qui améliorent la microcirculation (Pentoxifylline, par exemple).
  5. Pour augmenter la capacité du corps à résister aux infections et aux inflammations, une étape logique serait de prescrire une multivitamine.
  6. En outre, les médecins peuvent prescrire des produits d'hygiène personnelle avec un PH neutre pour une utilisation permanente, en choisissant individuellement le moyen de protection pour établir un contact sexuel.
  7. Dans les formes chroniques de cystite, la physiothérapie (chauffage, électrophorèse) est souvent prescrite.

Prendre le bon médicament en temps opportun est une opportunité de faire face à la maladie en 2-3 semaines.

Des informations plus détaillées sur le traitement de la cystite avec des antibiotiques, ainsi qu'une description des médicaments que vous pouvez trouver sur notre site web.

Lors du traitement de l'inflammation de la vessie, il est très important de suivre un régime. Vous trouverez ici des recommandations concernant l’alimentation pour la cystite.

Méthodes traditionnelles de traitement

Ces méthodes peuvent aussi être très efficaces et les médecins les prescrivent souvent aux patients en association avec des médicaments.

En cas d'évolution non aiguë de la maladie, il est même possible de ne pas prendre de médicaments, mais d'utiliser des moyens de médecine traditionnelle pour traiter l'inflammation de la vessie avec des herbes.

  1. Pour des effets antibactériens, anti-inflammatoires et diurétiques, la médecine traditionnelle conseille de boire des infusions d’herbes «Oreilles», «Millepert», et une décoction de feuilles d’airelle (1 cuillère à soupe pour 1 tasse d’eau bouillante, prendre 1 cuillère à soupe à 5 fois par jour).
  2. La collection a également un effet similaire: prenez 1 cuillère à soupe de feuilles de bouleau sèches et écrasées, d'épis d'ours, de stigmates de racine de réglisse et de maïs, mélangez-vous. Un art. l verser de l'eau chaude, couvrir et chauffer pendant 15 minutes au bain de vapeur. Laisser refroidir, filtrer et prendre 1 tasse de bouillon pendant la journée, divisée en 3 parties.
  3. Pour renforcer l’immunité, les guérisseurs conseillent d’utiliser des fruits frais et des baies contenant de la vitamine C (canneberges, orange, pommes aigres, raisins de Corinthe, airelles). Cependant, vous pouvez remettre en question ce conseil, car le fruit acide irrite les muqueuses de la vessie déjà atteintes.
  4. Pour réchauffer, il est recommandé d'appliquer des briques chaudes enveloppées dans une serviette et du sable chauffé sur le bas-ventre.
  5. Vous pouvez également prendre un bain assis avec des infusions aux herbes (millepertuis, camomille, calendula) - pour la région pelvienne.

La cystite chronique avec des herbes seules peut difficilement être guérie. Mais les méthodes traditionnelles de traitement seront une aide précieuse en thérapie générale.

Le traitement de l'inflammation de la vessie ne peut pas être interrompu, vous devez l'amener à la fin, sinon des rechutes peuvent survenir dans le futur (forme chronique).

La normalisation de la miction, la normalisation du taux de leucocytes dans le sang, seront les preuves de la volonté de vaincre la maladie.

Prévenir l'inflammation de la vessie

  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • éviter l'hypothermie (dans la mesure du possible pour protéger la région pelvienne du froid);
  • prévenir les situations stressantes;
  • alterner travail et repos;
  • boire au moins 2 litres d'eau par jour (en l'absence de problèmes rénaux);
  • assez d'activité physique;
  • Ne consommez pas de grandes quantités d'aliments salés, épicés ou fumés;
  • diagnostiquer et traiter en temps opportun les maladies infectieuses;
  • vider votre vessie avant et pendant les rapports sexuels (si possible);
  • manger une nourriture variée et saine;
  • en hiver et au printemps, il est souhaitable de prendre en outre des complexes de vitamines.

Si vous vous souciez suffisamment de votre corps, la maladie peut vous éviter. S'il est possible d'éviter ce problème, pourquoi ne pas le faire?

Si vous avez déjà ressenti les premiers signes de cystite - consultez immédiatement un médecin, ne vous soignez pas! Cette information est fournie principalement à des fins d'information.

L'élimination tardive des processus inflammatoires dans la vessie peut provoquer la prolifération de la zone inflammatoire et conduire à l'apparition d'une forme chronique de cystite.

Prenez soin de vous et de votre vessie!

Prévention de l'infection de la vessie et du cancer

Pour prévenir les maladies du système urinaire, il est nécessaire de respecter un ensemble de mesures préventives qui créeront les conditions optimales pour le fonctionnement normal des organes. Examiner régulièrement et si nécessaire prendre des médicaments pour les reins et la vessie.

Prévention des infections urinaires

  1. Maintenir une hygiène intime. Les procédures d'hygiène régulières réduisent le risque d'introduction d'agents pathogènes dans la vessie. Choisissez des produits avec un pH neutre - 7, c'est-à-dire Les fonctions de protection de la peau ne seront pas altérées, ce qui lui permettra de résister efficacement aux facteurs externes.
  2. Mangez des aliments sains. Enrichissez le régime avec des fruits et légumes, des produits naturels et frais. Limitez votre consommation d'aliments épicés, marinés, fumés, frits, acides, d'épices De tels produits provoquent souvent une irritation et une inflammation des parois du MP.
  3. Buvez au moins 2 litres d'eau par jour. Donc Les toxines et autres substances nocives seront libérées plus rapidement du corps. Dans le même temps, limitez l'utilisation de liquide irritant les parois du MP (thé fort, café, boissons gazeuses, alcool, etc.).
  4. En temps opportun vider le député. Les murs en MP sont élastiques et ont tendance à s'étirer. En cas d'absence prolongée de vidage de MP (ou de vidange incomplète), les parois de l'organe subissent une pression accrue, ce qui provoque leur étirement, leur violation de l'intégrité et leur contractilité. Tout ceci est une condition favorable à l’infection d’une infection bactérienne. Afin de prévenir les complications, il est recommandé de vider le MP lorsque le besoin d’uriner apparaît et d’empêcher une retenue prolongée de l’urine.
  5. Évitez l'hypothermie. C'est l'une des causes les plus courantes d'inflammation dans les organes urinaires. En raison de l'hypothermie, les propriétés protectrices de la membrane muqueuse de l'urètre sont réduites, ce qui provoque la pénétration et la propagation rapide de l'infection. Assurez-vous que la région des hanches est toujours chaude, ne laissez pas vos pieds se mouiller, ne vous asseyez pas sur le froid.
  6. Prendre des vitamines. La thérapie par vitamines pour aider à prévenir la vessie chez les hommes, les femmes et les enfants grâce à la thérapie par vitamines contribuera à augmenter les défenses de l'organisme et à prévenir le développement de maladies.

Les complexes de vitamines et minéraux suivants ont un effet positif sur le fonctionnement des reins et de la MP:

  • Gentos-Forte normalise le ton du député, élimine les troubles de la miction;
  • Urinal réduit l'inflammation dans les reins et MP;
  • Nefrosil améliore l'immunité, empêche son déclin.

Prévention de la formation de calculs dans la vessie

L’apparition d’une lithiase urinaire est associée à une altération du métabolisme dans le corps, à des maladies chroniques, à la stagnation de l’urine, à un régime alimentaire et à d’autres facteurs. La pathologie peut être asymptomatique ou accompagnée de:

  • douleur sourde et douloureuse dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, qui sont aggravées par l'écoulement de l'urine;
  • vidange incomplète MP;
  • du pus, du sang dans l'urine;
  • pollakiurie (mictions fréquentes) pendant le jour et la nuit.

Pour identifier la pathologie à temps et prévenir les complications (infection, développement d'une cystite, pyélonéphrite, etc.), il est nécessaire de prévenir les calculs vésicaux:

  1. Traiter en temps opportun toutes les maladies inflammatoires (y compris le système génito-urinaire). Les pathologies non traitées entraînent souvent la propagation de l'infection dans tout le corps, ce qui perturbe le fonctionnement normal des organes et des systèmes.
  2. Passer des examens de routine chez le médecin. Les grosses pierres dans le MP peuvent être détectées par un examen rectal ou vaginal.
  3. Faites périodiquement un test d'urine. Cela aidera à détecter les globules rouges, les globules blancs, les bactéries et à suspecter une lithiase urinaire.
  4. Mangez bien, buvez beaucoup de liquides.

Prévention de la drogue de camées dans la vessie

Médicaments pour la prévention de la vessie et des reins:

  1. Tsiston - le médicament appartient aux médicaments anti-inflammatoires d'origine végétale, les diurétiques. Il est utilisé pour le traitement complexe et la prévention des calculs rénaux et des infections du système urinaire. Réduit la concentration des éléments contribuant à la formation de calculs (hydroxyproline, acide oxalique, calcium); a un effet bactéricide.
  2. Marelin - un médicament d'action complexe. Il a une action antispasmodique, anti-inflammatoire et diurétique. Il est prescrit pour le traitement intégré et la prévention des calculs vésicaux chez les femmes et les hommes. Contribue à la décharge des calculs, normalise le métabolisme du sel.
  3. Blemarine - le médicament empêche et dissout les calculs d'acide urique en alcalinisant l'urine.
  4. Ksidifon - régule le métabolisme du calcium, empêche la calcification des tissus mous. Il a un effet anti-inflammatoire modéré, accélère l'excrétion des métaux lourds.
  5. Uralite - alcalinise l'urine, ce qui a pour effet de dissoudre les calculs d'acide urique.

Prévention du cancer de la vessie chez l'homme et la femme

Cancer MP - une tumeur maligne sur les parois du corps. Il peut être localisé dans n’importe quelle partie du MP: sur le corps, le bas, le cou. Le fait que le MP est un processus oncologique montre quelques symptômes:

  • hématurie - la présence de sang dans les urines;
  • dysurie - violation de l'écoulement d'urine (douloureuse, fréquente, etc.);
  • ganglions lymphatiques enflés, douleur dans la région lombaire, reins.

La présence de ces signes n'indique pas à 100% celle de la tumeur maligne MP. Ils peuvent accompagner un certain nombre d'autres maladies. Mais, en règle générale, ils témoignent du déroulement agressif du processus pathologique, ce qui complique le traitement et le pronostic de la guérison. Par conséquent, la prévention du cancer de la vessie se situe principalement dans le diagnostic opportun:

  1. Effectuer une palpation bimanuelle de la zone du député. En cas de recherche de phoques douloureux et suspects, consultez un médecin.
  2. Prenez une analyse d'urine générale (il montrera la présence ou l'absence de globules rouges), puis spécifiez la présence d'infections bactériennes.
  3. Passer par la cystoscopie - le moyen principal de diagnostiquer le cancer du MP. En utilisant un dispositif optique spécial - un cystoscope, le médecin examinera la surface interne du MP. En présence de formations tumorales suspectes, une biopsie sera réalisée - un échantillon de tissu est prélevé pour un examen histologique.
  4. Une échographie, un scanner ou une IRM aideront également à identifier le cancer. Les études permettent de préciser l'emplacement de la formation pathologique dans les tissus, de déterminer sa structure, sa distribution dans les autres tissus et organes voisins et d'autres caractéristiques.
  5. Un test d'urine pour un marqueur tumoral est une autre méthode de détection précoce d'une tumeur maligne. Au cours de l’enquête, des anticorps sont ajoutés au matériel à tester. Ils répondent à des substances spécifiques produites par le corps humain en présence d'oncologie.

Cystostomie - soin et prévention des rides de la vessie

Cystoma - un dispositif qui est installé dans le MP à travers la paroi abdominale pour drainer l'urine. La procédure est indiquée en présence de pathologies du système urinaire, lorsque l'écoulement naturel de fluide est impossible.

L'installation de cystoma assure son utilisation à long terme. L’appareil nécessite une maintenance régulière obligatoire, car avec le temps, des dépôts de sel, du mucus et d'autres impuretés commencent à s'accumuler sur les parois internes. Une mauvaise hygiène peut entraîner le développement de complications: rétrécissement de la MP, dysfonctionnement du tube, infection, abcès, saignements, etc.

Pour les prévenir, suivez ces instructions:

  1. Traiter quotidiennement la zone de peau en contact avec le tube de l'appareil avec des agents antiseptiques (solution de furatsilina, permanganate de potassium, etc.).
  2. Traiter la peau sèche avec une pommade antiseptique, par exemple, Lassar.
  3. Assurez-vous que le tube ne se casse pas, sinon l'écoulement de l'urine sera difficile.
  4. Dans les premiers jours de la période postopératoire, ne bloquez pas l'incision avec des caillots sanguins. Pour ce faire, rincez-le régulièrement avec un coton-tige trempé dans de l'eau bouillie tiède.
  5. Rincer MP avec la solution de furatsilina. Pour ce faire, débranchez le réservoir d'urine, tapez 40 ml de la solution dans une seringue (200 ml) et injectez-la dans le MP. Manipuler jusqu'à ce que le liquide devienne clair.
  6. Remplacez l’instrument conformément aux recommandations du fabricant.

Assurez-vous de consulter votre médecin si les problèmes suivants vous inquiètent: l'urine ne coule pas dans la poche à urine; après l’installation de l’appareil, il se produit un inconfort douloureux dans la cavité abdominale, accompagné d’une augmentation de la température corporelle; le saignement s'est ouvert; la zone autour du tube est enflammée, hyperémique.

Prévention des infections urinaires lors du cathétérisme de la vessie

Le cathéter sert également à excréter l'urine, au cas où l'écoulement naturel de fluide serait impossible, ainsi qu'à injecter des médicaments dans le MP. La principale différence par rapport aux cystomes est l’accès au PM par l’introduction d’un cathéter dans le canal urétral. En cas de soins inappropriés, les complications suivantes sont possibles:

  • l'introduction de l'infection, le développement du processus inflammatoire;
  • blessure aux parois de l'urètre.

Pour prévenir les complications:

  1. 2-3 r. Tous les jours, traiter la peau autour du cathéter avec des antiseptiques.
  2. Tous les jours, rincez l'urinoir avec des solutions antiseptiques.
  3. Videz l'urinoir toutes les 4 heures.
  4. Assurez-vous que le récipient de collecte d'urine est inférieur au niveau MP.
  5. Ne tordez pas le tube du cathéter.

Traitement

Le traitement des maladies du PM comprend généralement la prise de médicaments (par exemple, antibiotiques, analgésiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires, stimulants de l’immunité, etc.). Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire (par exemple, pour des calculs ou des tumeurs). Le choix des tactiques de traitement dans chaque cas est individuel et doit être fait par le médecin après un examen approfondi du patient.

Inflammation de la vessie: complications, traitement et prévention

Inflammation de la vessie: comment distinguer et faire face à la maladie

Sous l’inflammation de la vessie, les experts comprennent la cystite, qui se développe plus souvent chez les femmes en raison de la taille et de la largeur de l’urètre, ce qui facilite beaucoup l’introduction des infections. Les statistiques montrent que chaque femme sur quatre a une cystite et que chaque femme sur huit a une maladie chronique. Parmi les hommes, moins de un pour cent peut contracter une inflammation de la vessie.

Provocateurs de la cystite

L'inflammation est souvent déclenchée par une infection - staphylocoque, bacilles intestinaux ou Pseudomonas, protéines, champignons, trichomonas et autres agents pathogènes. Ils tombent sur les muqueuses de la vessie de l'extérieur, c'est-à-dire de la région périnéale, ou du sang et de la lymphe du foyer interne d'une infection chronique (carie avec amygdalite, sinusite, furonculose, etc.). Cependant, l'inflammation ne commence que si les facteurs affectant la maladie sont affectés. Les experts parlent de:

* hypothermie du corps, y compris dans la région pelvienne;

* stagnation de l'urine dans la vessie, à cause de laquelle se développe une microflore pathogène;

* changement irrégulier des serviettes et des tampons pendant la menstruation, essuyant dos à dos après une selle;

* sous-vêtement serré, assis longtemps, inactif;

* après un rapport vaginal immédiatement après l'anal;

* maladies inflammatoires transférées de l'appareil reproducteur, surtout si elles ne sont pas traitées;

* infection chronique de toute localisation;

* immunité réduite due à la grossesse, à la maladie, au stress et à la fatigue; manipulations diagnostiques et thérapeutiques de la vessie (cathétérisme avec cystoscopie);

* changements hormonaux dans le corps pendant la puberté et la ménopause.

Il arrive également que la cause de la cystite soit une lésion de la membrane muqueuse de la vessie par un corps étranger (par exemple, s'il s'agit d'une pierre urinaire), des brûlures des membranes muqueuses et une irritation des organes muqueux par des produits chimiques excrétés dans l'urine. ).

Signes distinctifs de la cystite

Dans les sept à dix jours, vous remarquerez peut-être qu'ils ont commencé à aller aux toilettes plus souvent, tandis que l'urine s'écoule par petits volumes. Il existe également une fausse envie d’uriner en raison de coupures, de brûlures et de douleurs le long de l’urètre lors de la visite aux toilettes, de douleurs douloureuses au-dessus du pubis. L'urine devient trouble, devient parfois rougeâtre à cause du sang qu'elle contient. La température augmente progressivement et la douleur s'intensifie. Ensuite, vous vous sentez mieux ou les symptômes s'aggravent. Dans ce dernier cas, cela signifie que l'inflammation devient chronique.

L'aide d'un spécialiste dans le diagnostic de l'inflammation

En premier lieu, le spécialiste vous écoute, fait les premières hypothèses. Ensuite, afin de vous renseigner sur la présence d'une cystite aiguë et d'une inflammation, il vous sera demandé de passer un test d'urine général. Dans la forme chronique de la maladie, pour l'analyse, une analyse de l'urine selon Nechyporenko est utilisée, avec une culture de l'urine sur le milieu nutritif, afin de déterminer l'agent pathogène. De plus, la méthode de débitmètre urinaire est appliquée (le débit volumétrique de l’urine est enregistré), ainsi que la cystoscopie (l’appareil étant examiné de l’intérieur, la vessie est inspectée).

Tactiques de traitement pour l'inflammation de la vessie

Commencez à boire plus de deux litres d’eau par jour et adoptez un régime alimentaire économe, que le spécialiste vous aidera à prendre. Il prescrira des antibiotiques si la cystite est déclenchée par une infection (il peut s'agir de fluoroquinolones de quatrième génération avec des céphalosporines). Pour renforcer l'effet de l'antibiothérapie, vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de comprimés, d'injections, de suppositoires. Les médicaments à base de plantes, tels que Canephron et Urolesan, qui doivent être utilisés pendant au moins un mois, sont excellents pour soulager les spasmes et réduire l’inflammation. Des médicaments qui améliorent la microcirculation peuvent également vous être prescrits (parmi lesquels la pentoxifylline). En association avec des médicaments, n'hésitez pas à utiliser la vitamine et la physiothérapie, en consultation avec votre médecin.

Complications de la cystite et méthodes de prévention

Parmi les complications qui surviennent parfois avec une inflammation de la vessie, il y a une inflammation du système rénal pelvis. En outre, si une urine ou un rein infecte l'urine, une pyélonéphrite se développe. Si vous souffrez de lombalgie ou de fièvre, rendez-vous immédiatement à l'hôpital. Et le meilleur de tous, prévenir les manifestations de la cystite, éliminer les facteurs de provocation, c’est-à-dire guérir les infections, respecter les règles d’hygiène, surveiller la qualité des contacts sexuels et ne pas attraper une vessie glacée. C'est la prévention la plus efficace de la cystite.

Vidéo sur l'inflammation de la vessie

Types de maladies et traitement de la vessie

Les maladies de la vessie causent un inconfort immense au malade et nuisent considérablement à sa qualité de vie. Ils rendent le patient dépendant de fréquentes visites aux toilettes, perturbent la fonction du sommeil, causent une douleur constante, provoquent le développement de l'incontinence urinaire ou, au contraire, sa difficile décharge. Le traitement moderne de la vessie peut sauver une personne de pratiquement toutes les manifestations pathologiques de l'organe, quelle que soit la nature de leur origine. L'efficacité d'une telle thérapie dépend de plusieurs facteurs, notamment de la rapidité avec laquelle le patient a besoin d'aide, du volume et de l'exhaustivité des mesures de diagnostic, du stade et du degré de complexité de la maladie, des capacités financières de la personne, etc.

Selon des études, les représentants du sexe féminin et masculin se tournent dans la même mesure souvent vers les médecins au sujet de l'anxiété dans la région de la vessie. Plus souvent que d'autres maux lors de l'inspection, ils sont diagnostiqués:

  • cystite aiguë et chronique (inflammation);
  • la lithiase urinaire, lorsque des calculs se forment dans la cavité de l'organe musculo-squelettique;
  • diverticulose;
  • incontinence urinaire d'origines diverses (stress, post-partum, ménopausique, sénile);
  • tumeurs bénignes et malignes;
  • hyperactivité vésicale;
  • anomalies congénitales du développement et anomalies structurelles.

Les symptômes les plus courants de la vessie sont:

  • douleur et inconfort dans la zone projetée de l'organe;
  • couper pendant l'écoulement d'urine;
  • lourdeur dans le périnée;
  • manifestations dysuriques, incontinence, mictions fréquentes;
  • réduction de l'urine simple;
  • sensation de vessie pas complètement vidée;
  • augmenter la température globale du corps;
  • douleur lombaire;
  • l'apparition d'hématurie;
  • augmentation de la turbidité de l'urine, la présence d'impuretés, de cailloux, de sédiments.

Tous les signes locaux indiquant une pathologie de l'organe collecteur urinaire sont accompagnés d'une détérioration de l'état général, de malaises, d'une perturbation de la qualité du sommeil, d'une nervosité accrue et d'une perte d'appétit. Les résultats des analyses de patients dépendent de la cause de la maladie et déterminent les autres tactiques de traitement.

Comment traite-t-on l'inflammation?

Selon les statistiques officielles, la cystite touche environ un habitant de notre planète, quels que soient leur âge, leur sexe ou leur position sociale dans la société. Ce processus infectieux se développe facilement chez les patients atteints de maladies chroniques des organes internes, qui ont une immunité affaiblie ou qui ne respectent pas les règles de base de l'hygiène personnelle. La survenue d'une inflammation s'accompagne d'une hypothermie générale, de conditions de climat humide et froid, de la présence dans le corps de foyers d'infection chroniques et de stress fréquents.

Traiter la cystite devrait immédiatement, immédiatement après les premiers signes de la maladie. Sinon, si vous contractez la maladie, celle-ci finit par se transformer en une forme chronique d'évolution difficile à traiter et qui entraîne le développement de la destruction de la muqueuse de l'organe. Le traitement complet de la maladie comprend la nomination d'un certain nombre de médicaments, notamment:

  • les médicaments antibactériens à large spectre excrétés par les reins;
  • uroseptiques;
  • antispasmodiques et analgésiques;
  • formes de médicaments anti-inflammatoires;
  • complexes de vitamines;
  • immunomodulateurs.

En plus de la pharmacothérapie, les patients doivent suivre un régime avec restriction en sel, en protéines, en aliments gras et frits, ainsi qu'en physiothérapie. Dans les conditions actuelles des cliniques modernes, les patients se voient proposer un traitement de la cystite par coagulation au laser, méthode totalement indolore et peu traumatique pour éliminer les modifications pathologiques. La thérapie au laser commence à donner des résultats positifs dans les deux jours suivant l'application et se caractérise par une période de rééducation réduite.

Approches modernes du traitement de la lithiase urinaire

L'urolithiase survient le plus souvent chez les personnes qui ont un ou plusieurs facteurs prédisposants:

  • un trouble métabolique d'origine génétique dans le corps;
  • dysfonctionnement hépatobiliaire grave;
  • défauts congénitaux du tractus urinaire distal contribuant à la stagnation;
  • l'utilisation de petites quantités de fluide sur une certaine période, associée à un travail physique pénible;
  • dépendance aux aliments salés, gras, frits, viandes fumées, plats épicés.

La présence de tartre ou de sable dans la vessie peut indiquer une douleur lors de la miction, un changement de la position de la couronne, une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen, du sang dans l'urine, des crampes, une sensation de malaise, une dysurie. Dans ce cas, le traitement de la MP vise à dissoudre et à éliminer en douceur les calculs de l'organe recueillant l'urine. À bien des égards, une diète nommée par un spécialiste en diététique facilite le rétablissement rapide, en tenant compte de la composition des calculs, de leur nombre, de leur taille et des risques de blocage des voies urinaires.

La correction médicale d'un état pathologique est réduite à la nomination de diurétiques, d'uroseptiques et de médicaments qui dissolvent les calculs et le sable. Le point obligatoire de ce traitement est la tactique du concasseur de pierres et l'enlèvement ultérieur des pierres concassées. En outre, face à l'inefficacité des techniques thérapeutiques, un traitement chirurgical avec élimination des inclusions peut être proposé au patient en ouvrant la vessie à travers la paroi abdominale antérieure.

Les tumeurs et leur traitement

La croissance des tumeurs, quelle que soit leur malignité, se produit dans le contexte de l'apparition de saignements et de douleurs dans la région de l'organe. Les lésions bénignes qui attaquent les parois de l'organe accumulant l'urine apparaissent beaucoup plus souvent que les atypiques. Ces structures comprennent les papillomes, les excroissances polypeuses, les hémangiomes et les adénomes. La tactique de traitement de ces tumeurs dépend des manifestations, de l’agressivité, de la localisation par rapport à la lumière de l’orifice urétral, de la taille et du degré de risque de leur transformation en cancer. En règle générale, dans la plupart des cas cliniques d'éducation sont supprimés au cours de la cystoscopie, moins souvent à l'aide d'interventions chirurgicales radicales.

Le cancer de la vessie est un cancer agressif qui progresse rapidement et qui transmet des métastases à la colonne vertébrale, aux poumons et au cerveau. Aux premiers stades de la détermination de la croissance néoplasique, une chirurgie radicale est proposée au patient pour retirer la vessie et les ganglions lymphatiques régionaux, une chimiothérapie et une radiothérapie. Les options de cancer lancées ne sont pratiquement pas utilisables en raison du risque élevé de mortalité des patients sur la table d'opération.

Comment guérir l'hyperactivité MP?

La vessie hyperactive se manifeste par une forte envie d'aller aux toilettes, ce qui peut entraîner une excrétion prématurée de l'urine. Dans le même temps, la fréquence de tels épisodes augmente avec la progression du processus pathologique, ce qui aggrave considérablement la vie d'une personne, la privant de la possibilité de mener une vie bien remplie et épanouissante.

Les médecins recommandent à ces patients le schéma thérapeutique suivant:

  • l'utilisation de médicaments du groupe des antidépresseurs, antispasmodiques, anticholinergiques;
  • la mise en œuvre d'un ensemble d'exercices spéciaux visant à éliminer l'hyperactivité;
  • correction du régime alimentaire et normalisation du sommeil.

En outre, on peut également prescrire à ces patients une physiothérapie tenant compte du degré d'activité de l'organe musculo-squelettique, de l'âge de la personne et de la présence d'affections concomitantes. En l'absence d'effet de la thérapie conservatrice, les médecins proposent au patient une correction chirurgicale du défaut.

La saillie de la lumière et sa correction

La saillie de la lumière ou du diverticule MP est la formation d'un petit sac à partir de la partie d'organe du sac dans laquelle le fluide s'accumule. Cette pathologie peut être une maladie primaire, ainsi que la manifestation de maladies telles que des tumeurs, une cystite avancée, une prostatite, une lithiase urinaire.

Aux premiers stades de développement, la pathologie est presque asymptomatique, ce qui complique la détection opportune. Le seul signe qui puisse pousser une personne à croire qu'il y a un diverticule de la vessie dans son corps est une envie accrue d'uriner, après quoi on a la sensation d'un organe incomplètement vide. Dans ce cas, les douleurs sont rares et les saignements sont des manifestations d'affections concomitantes conduisant au développement d'une saillie.

Le traitement médicamenteux de la diverticulose est un ensemble de mesures visant à éliminer les symptômes de la maladie. C'est également une partie importante de la préparation préopératoire du patient pour la chirurgie, qui vise à éliminer la saillie de la paroi de l'organe qui s'accumule et libère l'urine. La chirurgie est le seul moyen efficace de se débarrasser des diverticules. Grâce à son aide, il est possible d’éliminer, en pansant et en coupant la partie tendue de la paroi de la vessie, une saillie pathologique, ce qui permet d’empêcher son élargissement et sa possible perforation.

Caractéristiques du traitement à la maison

Les experts ne nient pas l’efficacité du traitement populaire contre les maladies de la vessie. Naturellement, il ne faut pas prescrire tel ou tel médicament seul, sans d'abord diagnostiquer le mal et en évaluer les risques de développer des complications. Par conséquent, avant d'utiliser un remède populaire, vous devriez consulter un médecin.

La célèbre herbe d’euphorbe est un moyen efficace de traiter l’inflammation de la vessie depuis des siècles. Elle permet d’obtenir des résultats immédiats et de se sentir beaucoup mieux le deuxième jour du début du traitement. Il est recommandé d’utiliser le bouillon d’asclépiades plusieurs fois par jour, en les remplaçant par du thé ordinaire. Pour la préparation des fonds doivent être cuits à la vapeur 6-7 cuillères à soupe de matières premières sèches dans un litre d'eau bouillante et laisser infuser le mélange jusqu'à ce qu'il refroidisse.

Élimine parfaitement les symptômes du thé de la cystite de la soie du maïs avec l’ajout de brins de cerise. Cet outil se boit non seulement agréablement, mais apporte également de nombreux avantages au corps humain. En raison de l'augmentation des concentrations de composés tannants et de complexes de vitamines, la décoction à base de maïs guérit rapidement la vessie contre l'inflammation, renforce le sphincter et régénère les cellules endommagées de la couche muqueuse.

Les femmes qui souffrent de cystite à la suite d’une infection mixte des voies génitale et urinaire ou à la suite d’une intervention chirurgicale, il est recommandé de poser des tampons avec la pommade Vishnevsky pendant deux semaines, après quoi vous devrez prendre une pause d’un mois. Si nécessaire, le cours d'une telle thérapie peut être répété.

Comment se protéger des maux du député?

Il est toujours beaucoup plus facile de se protéger des maladies que de s'en débarrasser plus tard. Naturellement, il n’existe pas de prophylaxie spécifique pour les maladies de l’organe du myocarde. Mais la médecine moderne met l'accent sur des mesures de précaution, en observant que chaque personne réduit parfois le risque de développer des maladies génito-urinaires. Parmi ces mesures préventives, il convient de souligner:

  • refus de consommer des boissons contenant de l'alcool et de fumer;
  • porter des sous-vêtements fabriqués à partir de tissus naturels ne créant pas d'effet de serre et ne contribuant pas à la reproduction des micro-organismes;
  • détection et traitement rapides des infections génitales;
  • respect des règles d'hygiène personnelle avec des détergents à propriétés hypoallergéniques;
  • assainissement des loci infectieux dans le corps;
  • examens réguliers chez l'urologue.

La pathologie de la vessie est un problème grave qui ne peut être éliminé qu'avec l'aide des méthodes de traitement modernes. L'auto-thérapie dans ce cas non seulement n'éliminera pas le processus pathologique, mais conduira également à ses complications, entraînant une série de conséquences graves pour la santé humaine. C'est pourquoi l'apparition des premiers signes d'anomalie de la vessie devrait s'adresser à des spécialistes. Le traitement populaire commun a bien entendu aussi le droit d'exister. Il doit être utilisé comme traitement adjuvant, après accord du schéma avec votre médecin.

Sans rechute: Mesures préventives visant à renforcer l'immunité et à prévenir la cystite

De nombreuses femmes connaissent bien la cystite, mais les hommes sont rarement inquiets à propos de cette maladie.

Pour expliquer simplement - la structure du système urinaire chez les femmes contribue à l'apparition d'une inflammation de la vessie - la cystite.

Malheureusement, cette maladie se reproduit souvent. Si vous présentez une fois des symptômes désagréables, le risque de ré-inflammation est très élevé (environ 30%).

C'est pourquoi les médecins sont attentifs au fait que la prévention de la cystite est très importante car cette maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. À propos de toutes les méthodes modernes de prévention, nous allons discuter dans cet article.

Méthodes sans drogue

Les méthodes dites comportementales, ou non médicamenteuses, de prévention de la récurrence de la cystite incluent toute une gamme de mesures.

Tout d’abord, la prévention de la cystite chez la femme est une attention particulière portée à l’hygiène personnelle: les sous-vêtements doivent être changés souvent, privilégier les tissus naturels.

Il est nécessaire de ne laver que dans le sens de l'avant vers l'arrière, et non l'inverse, au moins une fois par jour, ainsi qu'après chaque acte de défécation. Des procédures particulièrement hygiéniques sont effectuées pendant la menstruation, car à ce moment-là, le risque de contracter une infection bactérienne augmente plusieurs fois. Vous devez choisir avec soin les vêtements dans lesquels vous allez: évitez les tissus synthétiques, ne portez pas de pantalons trop serrés, tongs.

La prochaine mesure importante - le respect du régime de consommation d’alcool. Chaque jour, vous devez boire au moins 1,5 litre de liquide.

Il convient de rappeler que l'une des principales causes de la cystite est la stagnation du sang dans le pelvis et la violation de la circulation sanguine normale.

Si vous avez un travail sédentaire, afin d'éviter la stagnation, vous devez prendre des pauses toutes les heures, vous lever au moins quelques minutes et vous échauffer, il est conseillé de faire quelques squats.

Traitez rapidement les caries, car les mauvaises dents deviennent une source constante de bactéries et, de manière surprenante, peuvent également provoquer une cystite.

Prévention avec des médicaments

Utilisé pour la prévention des médicaments contre la cystite à action antimicrobienne, car la maladie a une nature bactérienne. Dans certains cas, prescrivez un long traitement antibiotique à faible dose à titre préventif, mais ceci ne peut être fait que par votre médecin.

Sans ordonnance, seules des préparations sans danger pour la prévention de la cystite peuvent être utilisées, telles que Canephron et Monurel.

Parmi les méthodes de prévention figure également l'utilisation de probiotiques, qui restaurent la microflore des muqueuses. Lorsqu'elles sont utilisées, les bactéries bénéfiques pour l'organisme remplacent les maladies pathogènes et provoquantes.

Il est possible d'utiliser à la fois des probiotiques standard à usage interne et des préparations sous forme de suppositoires pour la saturation intravaginale avec les bifidobactéries. La durée du traitement dans ce dernier cas est de 10 jours.

Dans certains cas, les médecins prescrivent des installations intravésicales pour une prophylaxie locale.

Maintien de l'immunité

Si vous souffrez souvent de cystite, il est temps de penser à renforcer votre système immunitaire. L'utilisation de médicaments immunotropes modernes réduit le taux de récidive d'au moins un tiers.

Les médicaments de la série d'interféron appropriés, tels que Genferon. Le médecin peut recommander l'utilisation intramusculaire de Polyoxidonium et de Glutoxim.

La nature nous offre également un moyen unique de maintenir l’immunité: les canneberges. C'est une source précieuse de vitamine C et a un effet anti-inflammatoire. Notez que l'extrait de cette baie fait partie de la plupart des remèdes à base de plantes utilisés pour lutter contre la cystite.

Pour la prévention de la canneberge doivent utiliser des cours pendant 3 semaines plusieurs fois par an.

Vous devez prendre une cuillère à soupe de baies, fraîches ou congelées, les écraser, verser un verre d'eau bouillante, laisser reposer 20 minutes et boire à jeun. Vous pouvez ajouter du miel.

Il est également recommandé d'utiliser du jus de canneberge, il doit être dilué avec de l'eau et boire plusieurs fois par jour.

Bien entendu, il est nécessaire de stimuler le système immunitaire non seulement avec divers médicaments, mais également avec un mode de vie sain. Pour que votre corps ne soit pas exposé aux infections, vous devez dormir 8 heures par jour, manger sainement, bouger sans bouger, sans oublier l'exercice.

Faites attention au travail des intestins, car le travail du système immunitaire en dépend directement. Lutte contre la constipation et diverses manifestations de la dysbiose.

Surrefroidissement

La cystite est une maladie inflammatoire et, souvent, l'hypothermie est le facteur qui l'a provoquée.

Pour éviter cette maladie désagréable, habillez-vous toujours en fonction de la saison: pas de jupes courtes avec le froid, peu importe la façon dont vous voulez montrer de belles jambes.

Prenez soin du bas du dos, il devrait toujours être chaud. La mode maintenant des vestes courtes - un véritable coup porté à notre santé. Dépasser l'hypothermie est peut-être la meilleure prévention de la cystite chez les enfants.

Nous devons nous rappeler tous les conseils de nos mères: ne restez pas assis sur des surfaces froides, portez des collants chauds en hiver. Tout cela contribuera à protéger non seulement de la cystite, mais également du rhume.

Régime alimentaire

Si la cystite est votre compagnon constant, vous devriez également penser au bon régime.

Pour prévenir la cystite chronique chez les femmes et les hommes, vous devez abandonner la viande fumée, les aliments épicés et salés et être attentif à la composition des produits que vous consommez: évitez les conservateurs et les additifs nocifs. Il n'est pas recommandé de manger des plats de poisson de rivière.

Ce dont votre corps a besoin, ce sont des produits laitiers, des légumes et des fruits frais.

Comme la cystite se réfère à des maladies du système génito-urinaire, vous devez prendre en charge l'augmentation de la sécrétion d'urine, aidée par les jus naturels, les boissons aux fruits de canneberge, les infusions de dogrose et les compotes d'airelles.

Notre corps a sa propre horloge interne. Selon son rythme naturel, l'activité maximale de tous les organes tombe au cours de la première moitié de la journée. Il est donc préférable de boire du jus de fruit et des boissons aux fruits, qui provoquent une augmentation du débit urinaire, jusqu'au déjeuner afin de ne pas surcharger les reins.

Videz rapidement votre vessie.

La vessie doit être vidée à temps, à la première envie, sans attendre un sentiment de surpopulation.

Le fait est que l'urine stagnante est un excellent terrain fertile pour les bactéries.

N'oubliez pas de boire davantage pour que les microbes pathogènes soient constamment éliminés de votre corps. Il convient également de noter que lorsque la vessie est pleine, ses parois sont étirées, ce qui entraîne leur amincissement.

En parlant de cystite post-coïtale, la prophylaxie consiste à vider la vessie immédiatement avant et après l’intimité. On pense que cette approche réduit considérablement le risque d'inflammation et aide à réduire la concentration de microorganismes nuisibles.

Plantes médicinales préventives

Souvent utilisé pour la prévention de la cystite chez les femmes à base de plantes. Le plus couramment utilisé est Canephron, qui se distingue par sa composition naturelle et son innocuité pour la santé.

Pour cette raison, il peut être utilisé assez souvent, et avec des cours longs - pendant 3 mois. Cette préparation est développée en Allemagne, dans sa structure, des extraits d'herbes médicinales - lovage, romarin, levrette, centaurée. La seule contre-indication à l'admission - la présence de réactions allergiques.

Une alternative à Canefron est le médicament italien Monurel à base d’extrait de canneberge, associé à des compléments alimentaires.

Il peut être utilisé simultanément avec d'autres médicaments. Il a non seulement un effet anti-inflammatoire, mais constitue également une source précieuse de vitamine C. Il se prend 1 comprimé par jour pendant 3 mois. Contre-indications - grossesse et réactions allergiques.

Uroprofit, qui contient des extraits de feuilles d'ours, de prêle et de fruits de la canneberge, est un autre bon remède.

Frais de fines herbes

La liste des herbes qui sont efficacement utilisées pour la prévention de l'inflammation de la vessie est assez longue, voici les plus fréquemment utilisées:

  • Busserole ordinaire - a une action anti-inflammatoire, analgésique et antibactérienne;
  • La camomille est un excellent antiseptique naturel qui aide à réduire l'inflammation.
  • airelle - a des propriétés immunomodulatrices et un effet diurétique prononcé;
  • thym - différent avec effet tonique.
Dans la prévention des remèdes populaires contre la cystite, vous pouvez utiliser des herbes individuellement ou ensemble. Vous pouvez également acheter à la pharmacie des frais tout prêts, tels que l'urologie, Tsistofit, Brusniver.

Bains aux herbes

Vous pouvez brasser ensemble ou séparément les herbes suivantes: camomille, calendula, sauge, feuilles de bouleau.

En outre, vous pouvez utiliser un bain de pieds avec camomille.

Pour ce faire, prenez 3-4 cuillères à soupe de camomille pharmaceutique, faites-les cuire à la vapeur dans un seau d'eau bouillante, laissez-les refroidir à une température qui peut être tolérée et abaissez les cuisses pendant 10-15 minutes. Vous pouvez également utiliser de la chélidoine, millefeuille.

La collection de soie de maïs, de feuilles de bouleau, d’herbe de calamus, de chélidoine, de camomille, de genévrier et de racine de pissenlit est très efficace. Parmi ceux-ci, préparer la perfusion, qui est ajouté à la baignoire avec 2 cuillères à soupe de sel.

Vidéo utile

À propos de toutes les méthodes modernes de prévention de la cystite et des bases factuelles de chacune d’elles:

Le traitement et la prévention de la cystite donneront le résultat le plus élevé possible, sans oublier une règle d'efficacité: l'utilisation complexe. Suivez les conseils sur le mode de vie, utilisez régulièrement des cours de phytopreparations ou de plantes médicinales, évitez l'hypothermie et une maladie désagréable se manifestera beaucoup moins souvent, et peut-être même arrêter complètement de vous déranger.

Inflammation de la vessie - Prévention et traitement

L'inflammation de la vessie, ou cystite, est une maladie urologique commune dont la cause principale est une infection bactérienne. Des troubles hormonaux, une congestion du pelvis, une carence en vitamines, l'hypothermie, le stress, etc. jouent le rôle de facteurs provoquants.

Les symptômes d'inflammation - sensation de brûlure et douleur en urinant, sa maladie, coupure au bas de l'abdomen - sont suffisamment caractéristiques pour diagnostiquer la cystite avant de recevoir les résultats des tests. Le traitement de la cystite aiguë doit commencer le plus tôt possible afin d’éviter son passage à la forme chronique.

Le traitement médicamenteux ne peut être instauré qu'après examen par un spécialiste. L'auto-traitement et le traitement des remèdes populaires ne peuvent être utilisés que dans la composition du cours principal.

Traitement de l'inflammation de la vessie

La méthode optimale de traitement est une combinaison de thérapie antibactérienne et d'utilisation de préparations à base de plantes.

Médicaments pour l'inflammation de la vessie

L'antibiothérapie est un élément indispensable du traitement de la cystite. Il est prescrit par un médecin en tenant compte du stade de la maladie et uniquement après la détection des micro-organismes qui en provoquent l'apparition et le développement, ainsi que pour déterminer le degré de sensibilité de ces micro-organismes à l'un ou l'autre des médicaments antibactériens. Il prend également en compte la présence de comorbidités, le niveau d'immunité, etc.

La prise d'antibiotiques sans ordonnance du médecin n'est possible qu'avec une douleur et un malaise aigus. Mais même dans de tels cas, il est préférable de se limiter aux diurétiques, aux analgésiques et aux remèdes. Pour soulager la douleur avant une visite chez le médecin, vous pouvez utiliser No-shpy, Paracétamol, Ibuprofen.

Il existe des médicaments aux effets multiples qui peuvent être prescrits dans les cas extrêmes avant d’obtenir les résultats des tests. Après réception des résultats, le schéma thérapeutique est ajusté.

Aujourd'hui, la norfloxacine du groupe des fluoroquinolones est considérée comme un antibiotique efficace, prescrit en association avec des uroseptiques: Furagin, Furadonin Nystatin et d'autres médicaments antifongiques.

Monural est un autre antibiotique moderne qui entraîne un minimum d’effets secondaires. Monural est produit sous forme de poudre, sa solution est rapidement absorbée par le sang et 99% du médicament est immédiatement libéré dans les urines. Monural peut également être pris en même temps que Furagin.

Au fil du temps, la résistance aux antibiotiques se développe chez les bactéries pathogènes. Pour cette raison, l'efficacité des groupes d'antibiotiques tels que les pénicillines (ampicilline) et les céphalosporines a diminué.

Habituellement, lorsque des antibiotiques sont traités pendant 3 à 4 jours à compter du début du traitement, une amélioration est ressentie, mais le traitement doit être poursuivi. Il est impossible d’arrêter arbitrairement le traitement, de prendre des pauses, de réduire ou d’augmenter la posologie du médicament, il se caractérise par une évolution prolongée de la maladie et sa transition de la forme aiguë à la forme chronique.

Dans le traitement complexe du traitement de l'inflammation de la vessie sont également prescrits des médicaments bien prouvés d'origine végétale - Cyston, Canephron.

Remèdes populaires contre l'inflammation de la vessie

  • Prends la table. une cuillerée de feuilles d’airelles, versez un verre d’eau bouillante, mettez au bain-marie pendant 15 minutes, attendez jusqu’à ce qu’il refroidisse et filtrez. Buvez un demi-verre 3 à 4 fois par jour avant les repas.
  • Versez un verre d'eau froide sur la table. une cuillerée de graines de lin, mettre sur le poêle, porter à ébullition à feu doux et laisser bouillir, en remuant pendant 5 minutes, puis filtrer. Boire 1 verre 3 fois par jour avant les repas.
  • Prenez une brique de silicate rouge, coupez-la en deux, faites-la chauffer au four ou au four et mettez-la dans un seau émaillé. Enveloppez les bords du seau avec plusieurs couches de tissu ou une serviette épaisse. Asseyez-vous sur un seau sans sous-vêtements. Enveloppez le bas du corps avec un tapis ou un châle. Asseyez-vous sur le seau jusqu'à ce que les briques aient refroidi. Après cela, allez immédiatement dans un lit chaud. L'effet est observé après 2-3 procédures.

Nutrition pour l'inflammation de la vessie

Pendant la période de traitement, vous devez boire une grande quantité de liquide par jour, au moins 2,5 litres. Boire beaucoup d'eau aide à éliminer les agents pathogènes de la vessie. En plus de l’eau pure, il peut s’agir d’eau minérale sans gaz, de jus de fruits à la canneberge et d’airelle, de compotes, de toutes les boissons - contenant un minimum de sucre. Les jus de fruits naturels conviennent également: orange, grenade, cerise, citron, etc. Tout type d’alcool, les boissons contenant de la caféine et les boissons gazeuses sont exclus.

Les aliments épicés, salés et fumés ainsi que les assaisonnements doivent être exclus du régime car ils irritent les parois de la vessie et favorisent la rétention d'eau; limiter les aliments gras et frits. Les repas doivent être fractionnés et fréquents, 5 à 6 fois par jour.

Lors d'une exacerbation de la maladie, on recommande des bouillies, des soupes dans des bouillons de légumes, des potirons, des asperges, des carottes, du céleri et des navets, avec ajout de persil, d'oseille et d'épinards - ces produits ne sont pas seulement des sources d'oligo-éléments et de vitamines, mais ont également un effet diurétique. L'ail et les pastèques sont très utiles. Vous pouvez ajouter de la racine de gingembre et de la cannelle au thé, inclure des raisins dans le menu, à la fois frais et des raisins secs. Dans les premiers jours d'exacerbation, il est recommandé de boire du thé vert avec du lait, remède anti-inflammatoire et tonique, le plus souvent possible.

Lorsque le processus inflammatoire aigu commence à décliner, vous pouvez inclure dans le régime les produits laitiers: fromage cottage, fromage, yaourt naturel à teneur en lactobacilles, normalisant la flore intestinale. Cela stimulera le processus de traitement et préviendra le développement de l'infection.

Le miel est utile, à la fois pur et mélangé avec des noix (pin ou noix) et des fruits secs: raisins secs, pruneaux, abricots secs. Ce mélange normalise également la fonction intestinale et aide à réduire le processus inflammatoire. La constipation doit être évitée car elle provoque la propagation de l'infection et provoque une intoxication. Les laxatifs ne sont pas recommandés.

Prévenir l'inflammation de la vessie

Il est possible de prévenir les exacerbations de la cystite en observant les règles suivantes:

  • Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer les causes provoquant la stagnation du sang dans le bassin. Cela se produit pendant un long séjour en position assise. Par conséquent, en position assise, il est nécessaire de se lever toutes les heures pendant quelques minutes, de rester debout un peu ou de se promener. Porter des sous-vêtements trop serrés et des jeans serrés peut également nuire à la circulation sanguine.
  • L'hygiène personnelle doit être scrupuleusement respectée, il est conseillé de prendre une douche deux fois par jour. Une attention particulière doit être portée aux procédures hygiéniques pendant la menstruation et après les rapports sexuels, lorsque le risque de développement d'infections bactériennes augmente.
  • L'hypothermie doit être évitée à la suite d'un changement brusque de la température ambiante, à la fois en saison froide et en été. Par temps chaud, provoquer une cystite peut rester longtemps en maillot de bain humide. Il est important de s'habiller pour la saison à tout moment. Pendant les périodes d’exacerbation aiguë de la cystite, gardez toujours la région de la taille et les jambes au chaud.
  • Il est recommandé de maintenir la cavité buccale en parfait état. Les caries sont une source bactérienne pouvant causer non seulement des problèmes au tractus gastro-intestinal, mais également la cause de la cystite.
  • Il est nécessaire de vider régulièrement la vessie pour l'empêcher de déborder. Dans ce cas, les parois de la vessie sont étirées et amincies et toutes les conditions sont créées pour permettre l’introduction de toute infection bactérienne. Il est également recommandé d'uriner après chaque rapport sexuel.
  • Une autre cause provoquant la cystite est la constipation prolongée. Par conséquent, vous devez inclure autant que possible dans votre alimentation quotidienne des fruits et légumes frais à haute teneur en fibres, ce qui stimule le processus de nettoyage naturel de l'intestin.
  • La cause de la cystite peut être une utilisation incontrôlée de médicaments contraceptifs. Ils doivent être prescrits par un médecin en fonction des résultats des tests et des caractéristiques individuelles de l'organisme.
  • Il est recommandé de s’engager dans une culture physique, de mener une vie active.
  • En temps opportun traiter toutes les maladies de la sphère sexuelle qui peuvent conduire à une cystite secondaire.

Plus D'Articles Sur Les Reins